Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | S'identifier | S'inscrire | Shop Recherche
2688 connectés 

  FORUM HardWare.fr
  Emploi & Etudes
  Etudes / Orientation

  avis re-reconversion dans l'informatique

 


 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

avis re-reconversion dans l'informatique

n°5130862
Lonely-rid​er
Posté le 19-05-2020 à 01:21:15  profilanswer
 

Bonsoir à tous,
 
Je viens vous demander votre avis sur un projet professionnel.
 
Juste pour situer rapidement la situation, j'ai 35 ans, 2 enfants en bas age. Après mon bac en 2002 (waou, c'est vieux !!) j'ai fait un DUT informatique et continué mes études dans une école d'ingé (EISTI) dont... j'ai démissionné au cours de ma deuxième année pour me reconvertir dans ma passion, la musique classique. On était alors en 2006.
 
Après un passage au conservatoire de Paris, quelques années d'intermittence et de nombreux concours internationaux, j'ai trouvé un job "parfait" dans une grande salle Parisienne : travail qui me plait, horaires relativement cools, pas de pression de la hiérarchie, pas mal de vacances, salaire "confortable" (+/- 35 - 40 k€) et sécurité de l'emploi.
 
Cependant, après 9 ans de ce job, je commence à être un peu "frustré" des quelques contraintes de mon boulot, et une en particulier qui est l'obligation de rester sur Paris en effet, il n'existe aucune autre structure en France offrant les mêmes conditions, et les possibilités à l'étranger sont aussi contraignantes du point de vue de devoir rester dans les capitales.  
 
je cherche donc une idée de reconversion qui me permettrait de pouvoir trouver du boulot plus facilement en province (voire en télétravail) avec un salaire décent et qui ne soit pas le fruit de trop longues années d'études (difficile de reprendre des études avec 2 enfants en bas age...)
 
Ma première idée était de revenir vers l'informatique et en particulier en tant que développeur qui semble être un métier qu'on puisse exercer un peu n'importe où (est ce un faux cliché ?) Sauf que depuis mon DUT en 2004 et mes études d'ingé, mon petit doigt me dit que pas mal de choses ont changé dans le secteur  :pt1cable: !  
 
-Existe-t-il des formations de "remise à niveau" pour les gens de mon profil ?  
-Pensez vous que je m'égare en voulant revenir vers l'informatique, tout en gardant la musique comme activité secondaire ou même à la rigueur comme loisir ?  
-L'image du développeur freelance travaillant depuis sa maison de campagne, un espace coworking ou une île des Caraïbes est elle un cliché galvaudé ou y a t'il dans ce métie un peu de cette flexibilité géographique qui me manque tellement aujourd'hui ?
 
Merci beaucoup pour vos conseils et avis

mood
Publicité
Posté le 19-05-2020 à 01:21:15  profilanswer
 

n°5130869
wainwain
wain⊕wain = wain²
Posté le 19-05-2020 à 08:07:53  profilanswer
 

1) Tout d'abord : pourquoi la province ? Qu'est-ce qu'a la province que la RP n'a pas ? S'agit-il d'une question de qualité de vie, ou plus simplement parce que tu ne peux plus blairer Paris et que tu cherches "autre chose" (mais quoi exactement ?)? Tu dois bien entendu savoir que le rythme en province est différent, mais également moins rémunérateur. Etes-vous prêts à assumer une baisse de salaire / éventuellement une baisse de votre train de vie ? Qu'en pense ta femme ?
 
2) Ensuite : tu es déjà diplômé, tu as déjà les bases (qu'il faudra bien entendu retravailler), tu sais que le métier est hyper vaste. Il donc reste à savoir ce que tu veux faire dans le métier (Du web ? Des applis spécifiques ? De la BI ? Du SIRH ? Du SAP ? Etc. etc.) et pour quel secteur d'activité. Souhaites-tu bosser en mode SSII (avec éventuellement des clients à aller voir sur Paris ?) ou souhaites-tu bosser dans une direction SI (poste bien plus rare en province?).
Ne pas oublier que la moitié du taf en informatique est en région parisienne.
 
3) Il est encore trop tôt pour dire que le télétravail se généralise dans le secteur. On sort très doucement d'une période de télétravail forcé (je suis toujours en TT jusqu'à nouvel ordre), cela ne veut hélas pas dire que du jour au lendemain 100% des informaticiens bosseront en télétravail à plein temps dans les 3 prochains mois. En tous cas si c'est un critère décisif pour franchir le pas ou non, il va falloir sérieusement réfléchir. En 15 ans de métier le télétravail a toujours été l'exception et non la règle, la crise sanitaire va assouplir à court terme les possibilités de télétravail, mais il faut clairement pas s'attendre à ce que ça dure ad vitam eternam ... à moins d'être freelance ne bossant uniquement qu'à distance (ce qui impliquera d'autres contraintes).
 
4) Pour la formation, avant même d'aller chercher un organisme ou autre, j'irais suivre sans tarder des modules gratuits, comme des MOOC (voir chez Openclassrooms par exemple, il y a plein de cours d'informatique de tous niveaux). Au delà de l'aspect remise à niveau, l'objectif est surtout de savoir si tu accroches réellement ou non, et surtout, surtout, de pratiquer (installer un serveur, un IDE, faire du code, des requêtes en base de données, commit/push sur Git, etc.).  
Si c'est pour te dire que tu ne peux plus blairer l'informatique, il vaut mieux le savoir avant de te lancer dans une formation plutôt que trop tard :o
 
5) Quelle est ta deadline pour sauter le pas ? (Je pense aux enfants et à leur rentrée scolaire, au déménagement éventuel, etc.)
 
6) Tu peux bien entendu garder la musique comme activité secondaire/loisir si ton emploi du temps te le permet.

Message cité 1 fois
Message édité par wainwain le 19-05-2020 à 08:32:47

---------------
La chute n’est pas un échec. L’échec c’est de rester là où on est tombé. (Socrate)
n°5131021
Lonely-rid​er
Posté le 19-05-2020 à 15:48:11  profilanswer
 

Merci Wainwain pour ta réponse détaillée, qui m'a permis de faire un peu mieux le point sur mon projet et mes attentes.
 

wainwain a écrit :

1) Tout d'abord : pourquoi la province ? Qu'est-ce qu'a la province que la RP n'a pas ? S'agit-il d'une question de qualité de vie, ou plus simplement parce que tu ne peux plus blairer Paris et que tu cherches "autre chose" (mais quoi exactement ?)? Tu dois bien entendu savoir que le rythme en province est différent, mais également moins rémunérateur. Etes-vous prêts à assumer une baisse de salaire / éventuellement une baisse de votre train de vie ? Qu'en pense ta femme ?


 
J'ai grandi en province, dans le sud-ouest, et le fait d'en partir a vraiment lié au choix de mon activité musicale qui est vraiment hyper centralisée.  
Ce que je cherche avant tout en province c'est le côté plus "tranquille" de la vie, notamment pour les enfants, je préférerai qu'ils puissent grandir plus proche de la nature et pas spécialement dans la grande ville avec tous ses problématiques (entre autre la pollution avec mon "grand" qui fait un peu d'asthme...)
 
En effet, je m'attends a une baisse de revenus, qui sera peut être compensée par une baisse de charges, surtout au niveau du prix du logement, même si je suis conscient qu'en province on utilise plus sa voiture ce qui engendre d'autres frais.  
 
Le projet est pour tout dire à l'initiative de Madame qui elle aussi en a assez du vacarme de la grande ville et souhaite une autre vie pour nos deux petits monstres.  
 

Citation :


2) Ensuite : tu es déjà diplômé, tu as déjà les bases (qu'il faudra bien entendu retravailler), tu sais que le métier est hyper vaste. Il donc reste à savoir ce que tu veux faire dans le métier (Du web ? Des applis spécifiques ? De la BI ? Du SIRH ? Du SAP ? Etc. etc.) et pour quel secteur d'activité. Souhaites-tu bosser en mode SSII (avec éventuellement des clients à aller voir sur Paris ?) ou souhaites-tu bosser dans une direction SI (poste bien plus rare en province?).
Ne pas oublier que la moitié du taf en informatique est en région parisienne.
 
3) Il est encore trop tôt pour dire que le télétravail se généralise dans le secteur. On sort très doucement d'une période de télétravail forcé (je suis toujours en TT jusqu'à nouvel ordre), cela ne veut hélas pas dire que du jour au lendemain 100% des informaticiens bosseront en télétravail à plein temps dans les 3 prochains mois. En tous cas si c'est un critère décisif pour franchir le pas ou non, il va falloir sérieusement réfléchir. En 15 ans de métier le télétravail a toujours été l'exception et non la règle, la crise sanitaire va assouplir à court terme les possibilités de télétravail, mais il faut clairement pas s'attendre à ce que ça dure ad vitam eternam ... à moins d'être freelance ne bossant uniquement qu'à distance (ce qui impliquera d'autres contraintes).


 
Pour tout dire je n'en suis qu'au tout début de ma réflexion sur une réorientation, je sais que le métier et hyper vaste et a du énormément évoluer depuis que j'ai quitté le domaine.
Ma première idée était d'être aussi indépendant que possible, en étant freelance, mais je ne connais pas assez le domaines pour savoir quelles sont les contraintes spécifiques à ce statut.
 
La possibilité de télétravail (ou en tout cas de pouvoir trouver facilement du travail dans le lieu de mon choix) est pour moi un des éléments essentiels de mon envie de reconversion, que ce soit dans l'informatique ou dans un autre domaine
 
Au niveau du domaine d'activité, le plus "accessible" me semble être le dev web ou d'applis mobile, mais je me doute que ce doit être aussi un domaine avec beaucoup de concurrence.  
 

Citation :

4) Pour la formation, avant même d'aller chercher un organisme ou autre, j'irais suivre sans tarder des modules gratuits, comme des MOOC (voir chez Openclassrooms par exemple, il y a plein de cours d'informatique de tous niveaux). Au delà de l'aspect remise à niveau, l'objectif est surtout de savoir si tu accroches réellement ou non, et surtout, surtout, de pratiquer (installer un serveur, un IDE, faire du code, des requêtes en base de données, commit/push sur Git, etc.).  
Si c'est pour te dire que tu ne peux plus blairer l'informatique, il vaut mieux le savoir avant de te lancer dans une formation plutôt que trop tard :o


 
Excellente idée, je vais essayer de faire le tour des formations gratuites en ligne du style OpenClassRooms ou Codecademy pour me remettre un peu dans le bain...
 

Citation :

5) Quelle est ta deadline pour sauter le pas ? (Je pense aux enfants et à leur rentrée scolaire, au déménagement éventuel, etc.)


 
Je n'ai pour l'instant aucune deadline, c'est encore un tout début de projet. Pour l'instant les enfants ne sont pas encore scolarisés et Mme est en congé maternel, nous n'avons donc pas de vrai contrainte de temps, en dehors de l'envie de changer un peu de vie.
 

Citation :

6) Tu peux bien entendu garder la musique comme activité secondaire/loisir si ton emploi du temps te le permet.


 
Je me dis aussi que je pourrais faire dans un premier temps le contraire, à savoir garder mon job et essayer de faire de l'informatique comme activité secondaire, ça me permettrait de voir si le domaine me plait, si je réussis à trouver du boulot comme freelance, et éventuellement voir par la suite si je peux d'abord prendre une année de congé sans solde pour tester l'activité "à temps plein" avant de démissionner de mon poste (qui encore une fois à plein d'avantages)

n°5131041
wainwain
wain⊕wain = wain²
Posté le 19-05-2020 à 16:26:46  profilanswer
 

Lonely-rider a écrit :


J'ai grandi en province, dans le sud-ouest, et le fait d'en partir a vraiment lié au choix de mon activité musicale qui est vraiment hyper centralisée.  
Ce que je cherche avant tout en province c'est le côté plus "tranquille" de la vie, notamment pour les enfants, je préférerai qu'ils puissent grandir plus proche de la nature et pas spécialement dans la grande ville avec tous ses problématiques (entre autre la pollution avec mon "grand" qui fait un peu d'asthme...)


 
Donc plutôt "campagne" pour le coup.  
Hors télétravail, le métier d'informaticien est essentiellement urbain, il y aura une composante "temps de transport" à prendre en compte, aussi bien en temps qu'en argent (time is money après tout :o)
 

Lonely-rider a écrit :


Pour tout dire je n'en suis qu'au tout début de ma réflexion sur une réorientation, je sais que le métier et hyper vaste et a du énormément évoluer depuis que j'ai quitté le domaine.
Ma première idée était d'être aussi indépendant que possible, en étant freelance, mais je ne connais pas assez le domaines pour savoir quelles sont les contraintes spécifiques à ce statut.


 
Pour ma part je conseille d'exercer un certain temps en SSII (suffisamment pour que tu comprennes comment on bosse en milieu pro / comment on facture des prestations), cela afin d'acquérir les compétences techniques qu'on n'apprend pas à l'école + une spécialisation dans une ou plusieurs technos que tu vas "revendre" plus tard en tant que freelance. Pour cela il va falloir prouver que tu es capable de produire en bossant sur des projets perso par exemple (que tu intégreras dans ton CV). Tu seras d'autant plus pris au sérieux que tu pourras (dé)montrer tes talents.
D'où l'intérêt de réfléchir dès maintenant aux technos sur lesquelles tu voudrais bosser.
 

Lonely-rider a écrit :


La possibilité de télétravail (ou en tout cas de pouvoir trouver facilement du travail dans le lieu de mon choix) est pour moi un des éléments essentiels de mon envie de reconversion, que ce soit dans l'informatique ou dans un autre domaine
Au niveau du domaine d'activité, le plus "accessible" me semble être le dev web ou d'applis mobile, mais je me doute que ce doit être aussi un domaine avec beaucoup de concurrence.  


 
Je te confirme que tu n'es pas le seul à avoir eu cette idée, tu vas donc avoir de la concurrence, ce qui signifie également qu'il va falloir te démarquer de la concurrence. Il est dans ton intérêt de te démarquer en étant bon dans ton domaine, plutôt que te démarquer par une tarification vers le bas :o
 

Citation :

Je n'ai pour l'instant aucune deadline, c'est encore un tout début de projet. Pour l'instant les enfants ne sont pas encore scolarisés et Mme est en congé maternel, nous n'avons donc pas de vrai contrainte de temps, en dehors de l'envie de changer un peu de vie.


 
A discuter avec Madame dans ce cas, elle semble plus pressée que toi de partir, surtout si c'est fait pour vos enfants.
 
 

Citation :

Je me dis aussi que je pourrais faire dans un premier temps le contraire, à savoir garder mon job et essayer de faire de l'informatique comme activité secondaire, ça me permettrait de voir si le domaine me plait, si je réussis à trouver du boulot comme freelance, et éventuellement voir par la suite si je peux d'abord prendre une année de congé sans solde pour tester l'activité "à temps plein" avant de démissionner de mon poste (qui encore une fois à plein d'avantages)


 
En effet il vaut mieux une transition en douceur, par contre il va falloir t'accrocher, car généralement en rentrant du boulot t'as envie de tout sauf de potasser des cours auxquels tu ne bites rien :o
Il te reste également la possibilité de reprendre des cours (des cours au CNAM par exemple) en cours du soir / à distance, pour reprendre à ton rythme à raison de 0/1/2/n modules par semestre, idéalement dans le cadre d'un parcours diplômant. Il y a un topic CNAM si tu veux poser des questions.


Message édité par wainwain le 19-05-2020 à 16:46:32

---------------
La chute n’est pas un échec. L’échec c’est de rester là où on est tombé. (Socrate)

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM HardWare.fr
  Emploi & Etudes
  Etudes / Orientation

  avis re-reconversion dans l'informatique

 

Sujets relatifs
Reconversion professionnelle dans les métiers du Web via les bootcamps[FPT] Technicien informatique itinerant 94
Demande d'avis sur le métier de consultant SAP[Freelance] [Lyon] Technicien de maintenance informatique - Freelance
18 ans Orientation, développement informatique, partir aux US ?[CDI][Versailles St Germain En Laye] Vendeur/Technicien informatique
Reconversion dans métiers de l'informatique 
Plus de sujets relatifs à : avis re-reconversion dans l'informatique


Copyright © 1997-2022 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite / Données personnelles) / Groupe LDLC / Shop HFR