Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
1332 connectés 

  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Politique

  [Histoire politique] L'intégrale de Guillemin «l'Homme de gauche»

 



 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2  3
Page Précédente
Auteur Sujet :

[Histoire politique] L'intégrale de Guillemin «l'Homme de gauche»

n°30259455
nehoria
Posté le 15-05-2012 à 15:20:29  profilanswer
 

http://www.rts.ch/2011/10/03/19/55/3477763.image?w=243&h=154Découvrir Henri Guillemin "l'Homme de gauche"  
 
http://www.hls-dhs-dss.ch/img/nais.gif19.3.1903 à Mâcon (Bourgogne),  http://www.hls-dhs-dss.ch/img/dec.gif4.5.1992 à Neuchâtel, cath., Français. Fils de Philippe, cantonnier, et de Louise Thénoz. ∞ 1928 Jacqueline Rödel. Ecole normale supérieure à Paris (1923-1927), agrégation en lettres (1936). Chrétien fervent, ami de François Mauriac. Professeur à l'université de Bordeaux (1938-1942), G. fuit le régime de Vichy et se réfugie à Neuchâtel. Après la guerre, il devient attaché culturel de l'ambassade de France à Berne (1945-1962), puis professeur extraordinaire à l'université de Genève (1962-1973). Historien et écrivain prolifique, G. publia environ quatre-vingts ouvrages, dont plusieurs biographies. Orateur de talent, il anima de nombreuses émissions télévisées de vulgarisation.
 
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
 
 
====== L’énigme Jeanne d’Arc ====== (durée : 6h30)
 
Entre mythe patriotique et vérité historique: au printemps 1970, Henri Guillemin s'attelle à la biographie de Jeanne d'Arc. L'historien déconstruit l'image de la Pucelle d'Orléans et rend la complexité du règne de Charles VII. L'énigme Jeanne d'Arc, une série de treize conférences réunies sur le site des archives de la TSR.
 
1. Le temps de Jeanne
2. Signalement
3. Chez le roi
4. Le siège d’Orléans
5. Temps perdu
6. Le sacre à Reims
7. Reprendre Paris
8. Jeanne isolée
9. La capture
10. Aux fauves
11. L'épouvante
12. Jeanne réhabilitée
13. Sainte Jeanne

 


 
====== Napoléon ====== (durée : 7h30)
 
Henri Guillemin raconte l'épopée napoléonienne dans une collection de quinze documents captivants. Avec passion et sans renier son sens critique, l'historien se confronte au mythe de l'Empereur. C'est notre série pour les Fêtes de fin d'année.
(Malheureusement, trois épisodes de cette série consacrée à Napoléon ont été perdus. Ils concernent les années 1807 à 1812.)

 
1. Le faux départ
2. Les débuts de l'escalade
3. Le militaire abusif
4. Les sphinx avec moi
5. Brumaire
6. Un caïd respectueux
7. L'annexion de l'Église
8. Le prénom suffira
9. Le repos du monde
10. La grande parade
11. Monsieur Napoléon
12. La chanson de geste
13. La débâcle
14. Le récidiviste
15. Le bilan
 
 
====== La commune de Paris 1871 ====== (durée : 6h30)
 
En 1971, cent ans après «la semaine sanglante» qui vit l'écrasement de la Commune de Paris, Henri Guillemin présente en douze conférences télévisées cette page sombre de l'histoire de France.
 
1. Situation : la Révolution française
2. Qui est Thiers ?
3. "Il faut en finir" : la Guerre de 1870
4. Le siège de Paris : le 18 mars
5. L'avant Commune
6. Cependant qu'à Versailles...
7. La commune au pouvoir 1 : Ambiance à Paris
8. La commune au pouvoir 2 : Des gens scrupuleux
9. "La vraie France" en action
10. À l'attaque de Paris : la croisade
11. Le moment de vérité : la victoire des "honnêtes gens"
12. Le fonds des choses
13. Lendemains

 
====== L’autre avant-guerre (1871-1914) ====== (durée : 6h30)
 
Remonter aux sources de la Grande Guerre, pour Henri Guillemin, c'est faire l'inventaire de la naissance de la IIIe République. De Sedan à août 1914, l'historien se confronte aux faux-semblants d'une France coloniale et bourgeoise.
 
1. L'ordre moral
2. Jules Ferry triomphe
3. Début du colonialisme
4. Le général boulanger
5. Montée du socialisme
6. L'affaire Dreyfus
7. Défense républicaine
8. La ruée de l'occident
9. République bourgeoise
10. Alliances coloniales
11. La guerre se prépare
12. Jean Jaurès
13. La guerre est la

 
====== L’affaire Pétain ====== (durée : 6h30)
 
Eté 1940. Le maréchal Pétain engage la France dans une politique de collaboration avec l'Allemagne nazie. Qui était Philippe Pétain? Henri Guillemin, qui fut un témoin de cette époque, raconte en douze épisodes son histoire.
 
1. La montée du fascisme
2. Pétain avant
3. Le politicien
4. La défense nationale
5. Un étrange maréchal
6. Le but est atteint
7. L'an 40
8. Avec Darlan
9. Laval réapparaît
10. L'asservissement
11. La fin
12. Constats
13. Une raison intime

 


Message édité par nehoria le 06-06-2012 à 23:46:11
mood
Publicité
Posté le 15-05-2012 à 15:20:29  profilanswer
 

n°30259463
nehoria
Posté le 15-05-2012 à 15:20:47  profilanswer
 

====== La trajectoire de Charles de Gaulle (1890-1958), lente et brève conquête ======  
 


__________________  
 
====== Georges Bernanos, témoin de notre temps ======  
 


__________________  
 
====== Les événements de 1848 ======  
 


__________________  
 
====== L'affaire Dreyfus ======  
 


L'affaire Dreyfus, une simple affaire d'espionnage militaire, engendre une vague d'antisémitisme sans précédent et divise la France. Henri Guillemin en dévoile les coulisses.
 


Deuxième partie de l'affaire Dreyfus, l'historien s'emploie à démonter la machination de l'état-major qui fit condamner le capitaine Dreyfus.
Inutile de préciser qu'une telle émission, en trois partie de trente minutes chacune, avec un seul présentateur filmé en plan fixe, est tout simplement inimaginable aujourd'hui. D'ailleurs, quel historien relèverait le défi s'il en avait la possibilité?

 


Troisième et dernière partie consacrée à l'affaire Dreyfus, cette affaire militaro-judiciaire qui a déchiré la France à la fin du XIXe siècle. Après en avoir présenté les enjeux et les principaux protoganistes, Henri Guillemin propose dans cet épisode son hypothèse personnelle…
 
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
 
====== Rousseau ======
 


Trente ans après le premier ouvrage qu'il lui a consacré, Henri Guillemin se confronte, en novembre 1972, à la vie et à l'oeuvre de Jean-Jacques Rousseau.
 
Dans cette première partie, l'historien et critique littéraire présente les grandes lignes de la pensée politique de Rousseau. Il insiste notamment sur la remise en cause de l'ordre social et sur les attaques de l'écrivain contre l'inégalité entre les hommes.

 


Quelles sont les fondements de la morale et de la religion de Jean-Jacques Rousseau? C'est à cette question essentielle que se consacre Henri Guillemin dans cette deuxième partie. Fidèle à ses qualités de pédagogue, Henri Guillemin, loin du cours magistral qu'il pourrait donner, réussit à faire partager sa passion de la littérature.
__________________
 
====== Robespierre ======
 


__________________
 
====== Lamartine ======
 


Cette première partie consacrée à Alphonse de Lamartine met en lumière le rôle politique qu'il a joué. De 1833 à 1851, il est député à la Chambre, représentant le courant d'un christianisme libéral et social. Orateur influent, il accentua son opposition à Louis-Philippe. 1848 marque l'apogée de sa carrière politique. Lamartine est membre du gouvernement provisoire et ministre des Affaires étrangères. Mais le coup d'Etat de Louis-Napoléon Bonaparte met fin à cette carrière politique.
 


Dans cette deuxième partie, Henri Guillemin s'intéresse à la personnalité de Lamartine, dessinée à travers plusieurs moments marquant de sa vie, tels la mort de sa fille, un drame qui modifiera profondement la foi de cet homme croyant. Mais aussi la générosité naturelle de son caractère, ses passions amoureuses, son voyage à Jérusalem…
__________________
 
====== Jules Vallès======
 


Henry Guillemin, historien, fait un discours passionant et émouvant de Jules Vallès, écrivain et journaliste du 19me siècle.
__________________
 
====== Hugo ======
 


En janvier 1973, c'est à un monument de la littérature et de la poésie que Guillemin s'attaque: Victor Hugo. Comment aborder cette oeuvre gigantesque, prolixe dans tous les domaines de l'écriture, mais aussi par le dessin? Henri Guillemin s'engage dans cette difficile exploration de la vie et de l'oeuvre de l'un des génies français les plus marquant du XIXe.
 


Un aspect essentiel de la vie de Victor Hugo, souvent caché derrière l'oeuvre de l'écrivain: sa relation intime avec Dieu. Henri Guillemin quitte les domaines habituels de l'analyse de la création de Hugo pour s'interroger sur sa vocation à être un homme «croyant», malgré les épreuves infligées par l'existence. On pense notamment à la mort accidentelle de sa fille Léopoldine qui l'inspirera pour un long et profond poème des «Contemplations».
__________________
 
====== Zola ======
 


Dans cette première émission consacrée à Emile Zola, Henri Guillemin retrace la jeunesse difficile de l'écrivain et les débuts de sa carrière littéraire. Il s'interroge également sur les critiques, souvent virulentes, que Zola a affrontées, lui «l'inventeur de la littérature putride».
 


La vie d'Emile Zola est marquée par son engagement dans l'affaire Dreyfuss. Dans cette seconde partie, Henri Guillemin éclaire le rôle que l'écrivain tint dans cette polémique qui déchira la France. La fin de ce document est consacrée à un aspect plus intime de la vie d'Emile Zola, son rapport à la foi et sa sensibilité exacerbée.
 


Henry Guillemin, historien, fait un exposé passionant sur la vie d'E.Zola.
__________________
 
====== Flaubert ======
 


Dans ce premier volet, Henri Guillemin s'attache à comprendre l'adolescence perturbée de Gustave Flaubert. Sa correspondance offre, à ce titre, un précieux éclairage sur la sensibilité exacerbée du jeune homme. A bien des égards, cette entrée dans la vie du jeune Flaubert marquera de manière profonde son oeuvre d'écrivain.
 


Dans ce second volet consacré à Gustave Flaubert, Henri Guillemin évoque le déroulement de la carrière de l'écrivain et sa relation avec Louise Colet. Il aborde également des aspects moins connus de la personnalité de Flaubert grâce à des anecdotes biographiques recueillies dans sa correspondance.
__________________
 
====== Peguy ======
 


Ignorée du grand public avant la guerre de 14, l'oeuvre de Charles Péguy retrouve la considération et l'intérêt des élites françaises avec l'instauration du gouvernement de Vichy. Charles Péguy sera en effet un des auteurs essentiels des chantiers de la jeunesse lancés par le maréchal Pétain.
 
Dans ce premier volet, Henri Guillemin éclaire le parcours intellectuel de cet homme brillant qui passa de la défense de Dreyfus à un nationalisme sacré.

 


Charles Péguy, l'homme qui n'a pas été heureux… Henri Guillemin, dans ce deuxième volet, s'intéresse à l'ambition démesurée de l'écrivain. Il se heurte pourtant, avant-guerre, à l'hostilité des milieux intellectuels parisiens.
__________________
 
====== Chateaubriand ======
 


Avec une certaine familiarité, Henri Guillemin s'attaque à une ébauche de portrait de Chateaubriand. Difficile en effet de cerner la personnalité de l'auteur des Mémoires d'outre-tombe. Avec sa manière habituelle, Henri Guillemin s'intéresse tout aussi bien à ses écrits qu'aux témoignages de ceux qui ont côtoyé «cet homme considérable».
 


Dans ce deuxième volet d'En appel consacré à Chateaubriand, Henri Guillemin aborde trois questions fondamentales: sa relation à la politique, l'amour dans sa vie et l'importance de la religion dans son oeuvre.
__________________
 
====== Pascal ======
 


Permier volet consacré à l'enfance de Blaise Pascal. Elève brillant et précoce, il est l'auteur à seize ans d'un Essai sur les coniques qui le fait remarquer. Henri Guillemin s'attache à rendre l'atmosphère de son enfance, et notamment l'influence janséniste que le jeune homme a connue.
 


Henri Guillemin fait la part entre le génie de l'écrivain et les intuitions de l'homme de science qui sera notamment à la base du calcul des probabilités. Mais c'est surtout l'engagement aux côtés des jansénistes de Blaise Pascal qu'Henri Guillemin éclaire dans ce second volet.
__________________
 
====== Rimbaud ======
 


La vie d'Arthur Rimbaud racontée par Henri Guillemin: un voyage au XIXe siècle qui passe par la Commune de Paris, l'Afrique et les passions amoureuses du jeune homme. Les mystères de la vie de Rimbaud, génie au talent précoce, se dévoilent.
__________________
 
====== Sagan ======
 


Pour l'émission Viens de paraître, Henri Guillemin présente, avec la passion de la littérature qui fut la sienne, le dernier livre de Françoise Sagan, Aimez-vous Brahms…, un roman qu'il juge «sérieux, puissant, important».
 
Et puisque Henri Guillemi cite dans cet extrait une critique de François Mauriac, il nous est apparu judicieux de la compléter de cette citation de l'auteur de Thérèse Desqueyroux, toujours à propos de Françoise Sagan: «Ce je-ne-sais-quoi qui me touche toujours chez cette jeune femme, même dans le moins bon et même dans le pire de ce qu'elle écrit, (c'est) le discernement du mal.»

__________________
 
====== Soljenitsyne ======
 


Juillet 1963. Une année après la parution en Union soviétique du livre Une journée d'Ivan Denissovitch de l'écrivain et dissident Alexandre Soljénitsyne, Henri Guillemin présente cet ouvrage au public suisse.
Dans ce magistral roman, Alexandre Soljénitsyne apporte la preuve éclatante de l'existence d'une société parallèle en URSS centrée autour des goulags. Son oeuvre lui vaut d'être expulsé en 1974. Alexandre Soljénitsyne s'installe d'abord en Suisse avant de s'exiler aux Etats-Unis.
Après l'effondrement du système soviétique, Alexandre Soljénitsyne rentre en 1994 en Russie où il s'engage en faveur d'un retour aux valeurs morales et politiques traditionnalistes. Il meurt à Moscou le 3 août 2008.

__________________
 
====== Céline ======
 


Cinq ans après la mort de l'écrivain, en juin 1966, Henri Guillemin consacre une de ses conférences télévisées à Louis-Ferdinand Céline.
Le critique s'attache à disculper cet auteur devenu paria en raison de son antisémitisme vociférant. Il met en lumière le style de Céline, son écriture jubilatoire et les étincelles de poésie dans la noirceur de ses récits mais surtout Henri Guillemin évoque l'homme, sa profondeur, sa sensibilité.

__________________
 
====== Tolstoï ======
 


En treize épisodes, Henri Guillemin s'attèle à une tâche exigeante: retracer la vie et l'oeuvre de Léon Tolstoï, ce monument de la littérature mondiale. Lecteur passionné, l'historien se révèle un conteur fascinant pour mesurer le génie de Tolstoï.
__________________
 
====== Lénine ======
 


Première partie du portrait de Lénine par Henri Guillemin. De son vrai nom Vladimir Ilitch Oulianov, le révolutionnaire russe est d'abord un jeune homme marqué par la mort de son frère.
 


Deuxième volet de la biographie de Lénine par Henri Guillemin. De sa prise de pouvoir en 1917 jusqu'à sa mort en 1924, Lénine met en place une véritable dictature.


Message édité par nehoria le 25-08-2015 à 22:13:09
n°30273401
nehoria
Posté le 16-05-2012 à 14:53:57  profilanswer
 

====== Bonus ======
 



Le critique face aux critiques. Dans cette émission d'En appel, Henri Guillemin défend avec passion son travail qui repose sur l'interprétation de la vie et de l'oeuvre d'un écrivain. Mais en ce début des années 70, le temps est maintenant à la critique littéraire influencée par le structuralisme. La revue Tell Quel n'a-t-elle pas condamné Henri Guillemin et «sa critique de grand-père»?
 



Spécialiste du XIXe siècle, l'historien et écrivain Henri Guillemin retrace sa carrière de professeur et de diplomate. A plus de 80 ans, cet homme toujours passionné se livre avec pudeur et sincérité.
 


Dès 1939, et malgré la guerre, Henri Guillemin, alors professeur à  l’Université de Bordeaux, donne régulièrement des conférences littéraires en Suisse. Ces événements semi-mondains font salles combles. La presse, unanime,  salue «un des maîtres français de la parole», admire son «éloquence torrentielle» et évoque un «public médusé».
 


Du chaudron de Mai 68, Henri Guillemin ne sortira pas indemne. Un peu malgré lui, il est au cœur d'une nouvelle querelle des Anciens et des Modernes, voué aux gémonies par les tenants de la revue Tel Quel, porte-voix de la Nouvelle critique littéraire, qui voient en lui l'archétype de la "critique de grand-papa", le modèle à ne pas suivre.
 


Durant les années 1970, l'émission Lettres ouvertes célèbre les vertus de l'interactivité. Journalistes ou animateurs de la Radio romande répondent en effet aux lettres d'auditeurs, dont une sélection est lue à l'antenne.
 


"Est-ce qu'on peut vivre sans une idée précise de ce qu'est la vie, du sens que ça peut avoir, cette course à la mort?" Guillemin livre une manière de testament spirituel,  synthèse nerveuse, intense, parcourue d’éclairs poétiques, de ses préoccupations métaphysiques. Une déposition capitale qui lui impose de lire son texte, contrairement à son habitude.
 
Parmi les plus belles pages jamais écrites par Guillemin, ce texte réédité confidentiellement en 1994 et vite épuisé, se devait d’être enfin restitué à sa vocation originelle – à la voix qui lui donna vie.

 


A l'occasion du centenaire de La Commune, Henri Guillemin présente une série de livres sur le sujet.
 



____________________
 
Sources utilisées : http://gillemin.blogspot.fr/ - http://www.rts.ch/archives/ - http://cdsweb.cern.ch/ - http://www.ina.fr/ - http://etienne.chouard.free.fr/Europe/forum/


Message édité par nehoria le 25-08-2015 à 22:15:27
n°30273775
yvesson
Posté le 16-05-2012 à 15:17:57  profilanswer
 

Hej,
Perso., je me suis déjà tapé la commune, l'avant-guerre et jeanne d'arc (qui du coup, n'est plus vierge mais encore pucelle...).
 
C'est très intéressant, mais à vrai dire, la question qui se pose, c'est : en quoi il est plus vrai que les autres. Il critique notamment beaucoup Michelet qui est toujours très cité dans les médias comme référence, alors que lui-même était banni en france et en belgique et parlait sur la télé suisse.
 


---------------
Are we the lucky ones, saved for another day,
n°30274595
nehoria
Posté le 16-05-2012 à 16:16:47  profilanswer
 

yvesson a écrit :

Hej,
Perso., je me suis déjà tapé la commune, l'avant-guerre et jeanne d'arc (qui du coup, n'est plus vierge mais encore pucelle...).
 
C'est très intéressant, mais à vrai dire, la question qui se pose, c'est : en quoi il est plus vrai que les autres. Il critique notamment beaucoup Michelet qui est toujours très cité dans les médias comme référence, alors que lui-même était banni en france et en belgique et parlait sur la télé suisse.
 


 
Je ne pense pas qu'il est été "banni" de la France ou de la Belgique, mais il a habité plus de la moitié de sa vie en suisse à Neuchâtel (1942-1992) et n'était pas attiré par le monde littéraire parisien ("Vous êtes quand même coupé de Paris?" à 12 min 05), ça explique surement pourquoi on le voyait beaucoup plus à la télé suisse que française ou belge.
 
Je crois d'ailleurs qu'il n'a fait qu'une télé française, l'émission de Bernard Pivot (Apostrophes) en 1981.
 

Citation :

la question qui se pose, c'est : en quoi il est plus vrai que les autres


 
Je ne sais pas si il est plus dans "le vrai" que les autres, mais il me parait plus humain.


---------------
// Guillemin.
n°30275422
loulou le ​marlou
Posté le 16-05-2012 à 17:22:57  profilanswer
 

Bravo pour ce topic, Guillemin s'intéressait beaucoup, dans sa Bourgogne natale, à Taizé, notamment. Lire "Parcours" paru en 1992.

n°30276636
nehoria
Posté le 16-05-2012 à 19:38:46  profilanswer
 

Je connais Guillemin qu'à travers ses conférences télévisuel, mais je vais surement bientôt me commander quelques livres :)
 
J'ai rajouté quelques conférences publiques organisées par l'association du personnel du CERN, celle sur Robespierre est assez magistrale.


Message édité par nehoria le 16-05-2012 à 19:39:23

---------------
// Guillemin.
n°30279430
PentiumIV
Posté le 16-05-2012 à 23:10:17  profilanswer
 

j'ai vue quelques une de ces videos et j'ai beaucoup aimé , cela semble proche de la verité
 
merci pour tous ces liens
 :love:  
 
 
ps:
à quand Guillemin au 11 septembre ou au sofitel  ?
 :lol:


---------------
Autant paraitre con avec ses idées qu'avec celles des autres !
n°30310680
nehoria
Posté le 20-05-2012 à 16:58:01  profilanswer
 

@yvesson : Un texte très intéressant sur Henri Guillemin, qui apporte quelques réponses à tes interrogations.
 
La France, sa patrie, l’a boudé, vivant ; elle semble le nier, disparu.
 

Citation :

En marge des Conférences d’Henry Guillemin à spa.
 
L'académicien Bertrand Poirot-Delpech, écrivait dans Le Monde du 1er janvier 2003 : « En 1903 naissent Radiguet, Queneau, Georges Simenon, Henri Guillemin. A divers titres, le siècle commençant portera la marque de chacun d'eux. » Paradoxalement, malgré cette reconnaissance assez solennelle, il a été peu, très peu question du centenaire de la naissance d'Henri Guillemin. Silence complet le 19 mars, date de l'anniversaire.
 
Sans doute, l’irrespect de Guillemin à l’égard de l’establishement, ses frondes perpétuelles contre les idées sociales reçues, son parti-pris d’indépendance expliquent-ils le mutisme relatif qui entoure l'événement, tant en Belgique et en Suisse (où il a donné la plupart de ses conférences) que dans son propre pays . La France, sa patrie, l’a boudé, vivant ; elle semble le nier, disparu. Preuve, ce lapsus : en février dernier, le site officiel des « Célébrations nationales de France 2003 », géré par les Archives nationales, annonçait, dans une annexe toute  «régionale », quelques manifestations en Bourgogne, à l’occasion du centième anniversaire du décès d’Henri Guillemin... Mort-né, en somme; inexistant. A Mâcon, ses amis n’ont pas même obtenu l’autorisation d’apposer une plaque commémorative sur sa maison natale. Ils n'ont pu que protester silencieusement devant le 57 de la rue Lacretelle, habité aujourd’hui par MM. Perdrix et Coupechoux. C’est un prêtre-ouvrier qui a « scotché » sur la porte une rose et une notice biographique due à Maurice Maringue, La passion de la vérité .
 
Déjà en 1978, François Mitterrand avait noté l'ostracisme dont était frappé l'écrivain : Guillemin, écrivait-il, est « tenu en lisière par les Académies, ignoré par les ondes officielles parce qu’il écrit avec l’encre de la passion, parce qu’il aime confondre les idées reçues et redresser les torts de l’Histoire. »
 
Evidemment, ce n'était pas là une attitude convenable pour « réussir » une carrière. Et Guillemin ne l'ignorait pas. A Spa, en 1976, il m'avait dit en souriant: « Un type qui veut arriver à être... inspecteur dans l'enseignement, par exemple, ne fera jamais l'erreur de parler de Jean-Jacques Rousseau comme j'en ai parlé moi. Mais j'étais un homme libre, grâce à la chance que j'ai eue de n'avoir jamais aucune ambition : je ne désirais ni l'Académie, ni un fauteuil, ni un prix... J'ai dit ce que je voulais dire, en sachant très bien que je me portais tort, pour une carrière mondaine. Mais cette carrière-là ne m'attirait en rien, et je n'avais aucun sacrifice à faire... »
 
[...]


 
 


---------------
// Guillemin.
n°30318165
loulou le ​marlou
Posté le 21-05-2012 à 10:34:55  profilanswer
 

On s'en fout un peu que la France l'ait nié. ceux qui s'intéressent à l'histoire la chance de disposer d'une chaîne de télévision comme Histoire qui, il y a dix ans, a commencé à diffuser ses œuvres. A nous de pépertuer sa mémoire et son travail. Bayrou en est très fan.

mood
Publicité
Posté le 21-05-2012 à 10:34:55  profilanswer
 

n°30318337
yvesson
Posté le 21-05-2012 à 10:53:36  profilanswer
 

Hej,
Pas vraiment parce que justement ça révèle forcément quelque chose. Le fait que Michelet soit toujours cité (sur RTL il n'y a pas si longtemps pas Gallo) en référence, alors que Guillemin le démonte régulièrement dans ses vidéos n'est quand même pas banal.
 
Merci pour les précisions, nehoria.


---------------
Are we the lucky ones, saved for another day,
n°30329875
nehoria
Posté le 22-05-2012 à 02:26:57  profilanswer
 

Pompidou le surnommait «le fouilleur de poubelles», c'est plutôt bon signe.  [:cosmoschtroumpf]

 
Citation :

Diable de Guillemin !

 

Au printemps 1992, dans cette bonne ville de Neuchâtel où, dénoncé par «Je suis partout», il s'était réfugié un demi-siècle plus tôt, Henri Guillemin s'est éteint, nonagénaire, debout, en colère, et la plume à la main. Bref, très ressemblant.

 

(...)

 

Georges Pompidou le surnomma «le fouilleur de poubelles», Matthieu Galey le classa dans la famille des ragondins, et Régine Pernoud, qui n'avait pas supporté que ce frondeur courtisât Jeanne la Pucelle, le gratifia d'un méchant «Cauchon»

 

« Je suis partout » journal d'un certain Brasillach...  [:dovakor_]


Message édité par nehoria le 22-05-2012 à 02:28:07

---------------
// Guillemin.
n°30481629
nehoria
Posté le 04-06-2012 à 00:38:30  profilanswer
 

Nouvel ajout : Conférence d'Henri Guillemin "Le fascisme en France" ( 1987 - 1h15 )
 
 :hello:


Message édité par nehoria le 04-06-2012 à 00:44:40

---------------
// Guillemin.
n°30952859
nehoria
Posté le 15-07-2012 à 13:07:14  profilanswer
 

Nouvel ajout : Silence aux pauvres ! Henri GUILLEMIN 1989 (Texte)
 

Citation :

  • AVANT-PROPOS


J'avais pensé à Éloge des vaincus. Mais il fallait avoir lu mon petit texte pour comprendre ce titre-là : les vaincus ? ceux que liquida le 9 Thermidor, avec, en quarante-huit heures, la plus belle fiesta de la guillotine, plus de cent dix têtes coupées le 10 et le 11. Ceux qui avaient cru en la Révolution, en une révolution ou non pas seulement seraient changées les structures, mais d'abord et avant tout serait modifié le regard de l'homme sur la vie, et l'emploi de ses jours. Immédiatement limpide, en revanche, ce titre : Silence aux pauvres !
 
Deux raisons m'ont comme poussé par les épaules pour me dicter ce... quoi ? dirai-je, à la cuistre, ce précis des événements qui se déroulèrent chez nous de 1789 à 1799, ce résumé didactique de la Révolution ? Premier mobile : l'état violent d'« insupportation » (ce néologisme est de Flaubert) que je dois à l'étalage tintamarresque et péremptoire d'une doctrine où la Révolution, d'une part, se dilue sur près d'un siècle, et d'autre part - c'est ça, la grande trouvaille - dérape (tel est le mot-clé, le mot de passe, le label d'initiation), dérape, oui, très vite ; dès la Législative, le mal est fait; autrement dit la sagesse eût été un gouvernement à la Louis-Philippe. Et donc la République relève d'un dérapage. Pas mal, non, pour le Bicentenaire ? Original, en tout cas.
 
L'autre mobile qui s'est emparé de mon stylo pour lui donner la fièvre, c'est l'affaire de la Propriété, dont je trouve qu'on l'oublie un peu trop dans les récits et commentaires usuels sur la Révolution. Ce qu'il faut savoir, et capitalement, c'est que, dès la réunion des États généraux, une grande peur s'est déclarée chez les honnêtes gens - formule, je crois bien, que nous devons à La Fayette ; honnêtes gens = gens de bien, gens qui ont du bien, des biens ; au vrai, les possédants, face à ceux que l'on va exclure du droit de vote et de la garde nationale, les non-possédants, les gens de rien. Robespierre est un des rares - des très rares - révolutionnaires à souhaiter chez les exploités (des champs et des villes) une conscience-de-classe. Il n'y parvient pas. Trop tôt. Attendons l'expansion industrielle du siècle suivant et les concentrations de prolétaires. En revanche, chez les gens de bien, elle est là, dès 89, la conscience-de-classe, vivante, je vous l'assure, lucide, effarée, agressive ; il n'est, pour s'en rendre compte à ravir, que de regarder et d'écouter madame de Staël, Sieyès, Barnave et cent mille autres. Et tout va se jouer sur ce sujet même, avec l'épouvante (croissante pendant plus de cinq ans) de ceux qui ont en présence de ceux qui n'ont pas, qui n'ont rien et qu'il s'agit, à tout prix (et constamment), de surveiller et de contenir d'abord par le déploiement avertisseur de la force, le 14 juillet 1790, ensuite par son usage crépitant et persuasif, le 17 juillet 91.
 
Les trois assemblées qui vont gouverner jusqu'au Directoire: l'Assemblée nationale, la Législative, la Convention, seront toutes les trois - la Convention aussi -composées de propriétaires. La première, au lendemain des émeutes rurales de juillet 1789, aura soin de doter la Propriété d'un attribut inédit, renforcé, solennel. Et nous admirerons Danton, le jour même où la Convention tiendra sa première séance, apportant au soutien de la fortune acquise un adverbe inattendu, et grandiose. Odieux, intolérable, ce Robespierre qui ose, en avril 1793, proposer une limite officielle au droit de propriété. Il est fou ; un malfaiteur, un anarchiste.
 
Enfin les honnêtes gens vont respirer, le 9 Thermidor. Quelle délivrance ! Ne s'est-on pas risqué, au Comité de Salut public (automne 93), à intervenir dans l'ordre économique - établissement d'un maximum pour le prix des denrées -alors que le dogme des Girondins comportait une abstention rigoureuse, absolue, de l'État en ce domaine. C'est la Convention - eh oui ! elle-même -, ayant repris son vrai visage et jeté le masque qu'elle s'imposait par effroi des robespierristes, qui va saluer d'acclamations Boissy d'Anglas énonçant, à la tribune, cette vérité fondamentale : « Un pays gouverné par les propriétaires est dans l'ordre naturel. »
 
Imparfaite, insuffisante, la rectification thermidorienne. Le principe républicain subsiste, redoutable en soi quant à l'essentiel. Brumaire fermera la parenthèse sinistre ouverte par le 10 août 92 et le suffrage universel. Plus d'élections du tout, ni de République, mais le bonheur, la béatitude reconquis par Necker et ses amis banquiers. A la niche, une bonne fois, les gens de rien.
 
H. G.(...)


---------------
// Guillemin.
n°30953868
zyx
Modérateur
NCC - 1701
Posté le 15-07-2012 à 15:56:36  profilanswer
 

tu n'as pas autre chose à dire que des copier - coller ?

n°30954198
nehoria
Posté le 15-07-2012 à 16:51:07  profilanswer
 

zyx a écrit :

tu n'as pas autre chose à dire que des copier - coller ?


 
J'essaye de centraliser le travail d'un homme trop peu connu en France, le travail d'une vie en quelque sorte.  
 
La notification d'un nouvel ajout par un post avec un simple copier - coller te dérange tant que ça ? ou c'est une question d'ordre général ?
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 


---------------
// Guillemin.
n°30954211
zyx
Modérateur
NCC - 1701
Posté le 15-07-2012 à 16:52:53  profilanswer
 

Pour le coup, tu es sur de ne pas vouloir créer un blog sur le sujet ? Ce serait certainement plus adapté, en plus, lorsque tu intervient dans les forum, tu pourra mettre un lien vers ton blog en signature ....

n°30954381
nehoria
Posté le 15-07-2012 à 17:08:19  profilanswer
 

zyx a écrit :

Pour le coup, tu es sur de ne pas vouloir créer un blog sur le sujet ? Ce serait certainement plus adapté, en plus, lorsque tu intervient dans les forum, tu pourra mettre un lien vers ton blog en signature ....


Ce n'est pas une mauvaise idée, je ferais ça la semaine prochaine.


---------------
// Guillemin.
n°30954985
white jag
Posté le 15-07-2012 à 18:39:32  profilanswer
 

Faudrait que je regarde tout ça, ça m'a l'air très intéressant. Merci pour le topic.

n°30955344
simon123
Le poux de Wall Street
Posté le 15-07-2012 à 19:36:05  profilanswer
 

j'avais deja vu quelques video c'est toujours passionnant. Maintenant que c'est classé c'est nickel :)  


---------------

n°31105686
Exspawn
...
Posté le 29-07-2012 à 07:53:04  profilanswer
 

très intéressant, et ca remet en perspective le point de vue officiel des historiens.

n°31105890
Maldoror
Carpe diem, tu vas mourir
Posté le 29-07-2012 à 10:05:14  profilanswer
 

Drap


---------------
Nous ne sommes rien, nous n'allons vers rien. Profitons au moins du voyage !
n°31107467
Dantiste
Posté le 29-07-2012 à 13:24:22  profilanswer
 

Bigre ! Un fil concernant Henri Guillemin sur HFR   :love:  :love:  :love:  
 
La discrétion qui entoure Guillemin est à l'aune de la vacuité de ses contemporains historiens, les Alain Decaux (ministre de Rocard), André Castelot, Raymond Aron, philosophe de service qui aimait revisiter l'histoire dans les colonnes du Figaro sous la 4ème et la 5ème. Pour faire rapide, il ne servait pas les courants politiques et leurs chefferies de son époque, au contraire, il les desservait en les déshabillant de leurs vertus publiques pour mettre au grand jour leurs vices privés :jap:  
 
Tu devrais logiquement t'intéresser aux travaux et aux œuvres de Georges Duby...  
 
Et il y a du boulot pour toi ici : Guillemin n'est pas mentionné, tu devineras aisément pourquoi  :hello:  
 
Bon courage à toi, face à la caisse à outil omniprésente de l'obscurantisme. Ta volonté pédagogique te range à contre-courant du sens du robinet de la méconnaissance :D
 

Message cité 1 fois
Message édité par Dantiste le 29-07-2012 à 13:28:10

---------------
La propriété privée, c'est le vol organisé par la puissance publique beaucoup trop propriétaire - Virer la finance et macron, c'est possible !
n°31148098
Peredodu
Posté le 01-08-2012 à 10:40:43  profilanswer
 

Dantiste a écrit :

Bigre ! Un fil concernant Henri Guillemin sur HFR   :love:  :love:  :love:  
 
La discrétion qui entoure Guillemin est à l'aune de la vacuité de ses contemporains historiens, les Alain Decaux (ministre de Rocard), André Castelot, Raymond Aron, philosophe de service qui aimait revisiter l'histoire dans les colonnes du Figaro sous la 4ème et la 5ème. Pour faire rapide, il ne servait pas les courants politiques et leurs chefferies de son époque, au contraire, il les desservait en les déshabillant de leurs vertus publiques pour mettre au grand jour leurs vices privés :jap:  
 
Tu devrais logiquement t'intéresser aux travaux et aux œuvres de Georges Duby...  
 
Et il y a du boulot pour toi ici : Guillemin n'est pas mentionné, tu devineras aisément pourquoi  :hello:  
 
Bon courage à toi, face à la caisse à outil omniprésente de l'obscurantisme. Ta volonté pédagogique te range à contre-courant du sens du robinet de la méconnaissance :D
 


 
 
Les travaux de Duby, toujours intéressants, sont aujourd'hui dépassés sur un certain nombre de points

n°31158164
Dantiste
Posté le 01-08-2012 à 21:07:01  profilanswer
 

Peredodu a écrit :


 
 
Les travaux de Duby, toujours intéressants, sont aujourd'hui dépassés sur un certain nombre de points

Quoi, par exemple ? La pureté de la race auvergnate ?
 
:D
 
 


---------------
La propriété privée, c'est le vol organisé par la puissance publique beaucoup trop propriétaire - Virer la finance et macron, c'est possible !
n°31212308
Peredodu
Posté le 05-08-2012 à 22:20:22  profilanswer
 

Dantiste a écrit :

Quoi, par exemple ? La pureté de la race auvergnate ?
 
:D
 
 


 
le débat autour de la "mutation de l'an mil"  
http://hd.facdedroit-lyon.com/debat_MF.pdf

n°31215309
Dantiste
Posté le 06-08-2012 à 08:32:02  profilanswer
 

Peredodu a écrit :


 
le débat autour de la "mutation de l'an mil"  
http://hd.facdedroit-lyon.com/debat_MF.pdf

C'est vraiment un débat "autour de"...
 
C'est comme les plus beaux romans d'amour, celui qui l'a écrit a fait une oeuvre mémorable. Mais les débats autour ne sont pas vraiment une histoire d'amour... Je pense très précisément à "La Princesse de Clèves", reléguée sur une étagère de supermarché par qui tu sais, et d'autre part les lectures qui en ont été faites ici et là par les universitaires péteux-pédants dans les squares de Paname. C'était assez risible, finalement...
 
Littératurage d'historiens en mal de devenir.
 


---------------
La propriété privée, c'est le vol organisé par la puissance publique beaucoup trop propriétaire - Virer la finance et macron, c'est possible !
n°31217383
Terminatux
Communiste
Posté le 06-08-2012 à 11:49:21  profilanswer
 

C'est un débat d'historiens, je ne vois pas le problème que tu as avec cela. :heink:  
Une théorie historique peut être confrontée à la critique, et peut y répondre.

n°31220833
DavidAmes
Posté le 06-08-2012 à 15:32:24  profilanswer
 

Un topic Guillemin.  [:implosion du tibia]

 

Néanmoins, sur Napoléon, il faut faire attention. A mon goût, il a tendance à sous-estimer l'impact de Napoléon sur la société française parce qu'il ne l'aime pas du tout . De plus, il fait un preuve de mauvaise foi. Pendant une bonne partie de son dossier sur Napoléon, il appuie ses idées sur des faits ou des lettres, des preuves quoi, et quand vient le passage sur l'homosexualité de Bonaparte, il y en a pas une. A part des rumeurs dans Paris et un camarade à Brienne qu'on appelait "la nymphe" avec qui il partageait une chambre pendant son service militaire...


Message édité par DavidAmes le 06-08-2012 à 21:39:23

---------------
3X HWF Tag Team Champions - X2  HWF Intercontinental Championship - OMG Moment de l'année 2012
n°31221104
maurice ch​evallier
Versus Maurice Laspallès
Posté le 06-08-2012 à 15:47:39  profilanswer
 

Ca manque de figurants en costume qui jouent mal dans des décors carton-pâte, ces vidéos  :o

n°31357289
Nicodonald
Posté le 16-08-2012 à 23:29:06  profilanswer
 

drapal ça m'a l'air captivant :)

n°31830204
patogaz-
Posté le 30-09-2012 à 11:14:05  profilanswer
 

[:alertequalitay]  
 
je ne connaissais pas, il est vraiment excellent  [:julian33:4]  
 
des dvds existeraient ?


---------------
|||Ach/Vds Hardware||Ma boutique web||Mon profil Steam|||
n°31858272
nehoria
Posté le 02-10-2012 à 19:12:57  profilanswer
 

patogaz- a écrit :

des dvds existeraient ?

Je ne pense pas, en revanche ses livres sont réédités par la maison d'édition Utovie.


---------------
// Guillemin.
n°31858413
DocteurZoi​dberg
Numquam desistas
Posté le 02-10-2012 à 19:25:54  profilanswer
 

[:cerveau drapal]  
 
J'ai vu son "Jeanne d'Arc" il y a pas mal de temps , un excellent orateur.


---------------
Topic OVNIS | Les Mystères du Monde en vidéos
n°31914693
patogaz-
Posté le 08-10-2012 à 01:22:13  profilanswer
 

j'oserais presque poser une question con, mais comment récupérer les flux videos du site de la rts ?  :??:  :??:  :??:  :??: (pour mater tranquille sur l'iphone)


Message édité par patogaz- le 08-10-2012 à 01:22:36

---------------
|||Ach/Vds Hardware||Ma boutique web||Mon profil Steam|||
n°31914722
nehoria
Posté le 08-10-2012 à 01:26:15  profilanswer
 

Streamtransport fonctionne très bien.  :hello:
 
Quelques conférences sont aussi disponibles en MP3 :

Citation :

Guillaume : « J'ai compilé les conférences d'Henri Guillemin reformatées en audio. Voici les liens :
 


Message édité par nehoria le 08-10-2012 à 02:03:46

---------------
// Guillemin.
n°31914867
DocteurZoi​dberg
Numquam desistas
Posté le 08-10-2012 à 01:59:07  profilanswer
 

merci  :love:  :love:  :love:


---------------
Topic OVNIS | Les Mystères du Monde en vidéos
n°31916346
Emzy
Rōnin
Posté le 08-10-2012 à 11:09:31  profilanswer
 

Salut,
J'ai découvert ces vidéos par l'intermédiaire du site, d'abord en m'intéressant à Jeanne d'Arc, et depuis je ne le quitte plus, j'adore le côté conférence, sans artifices, c'est très prenant.
Moi qui suis insomniaque, il m'arrive de les mettre pour m'endormir (non pas que monsieur Guillemin soit soporifique, mais j'ai besoin de quelque chose sur quoi me focaliser pour m'aider à dormir :D ).


---------------
Je rachète votre topic, commencez à faire vos valises.
n°32888466
loulou le ​marlou
Posté le 07-01-2013 à 22:02:00  profilanswer
 

Ca y est Guillemin arrive sur Youtube :jap:  
 
http://www.youtube.com/user/xXxEdi [...] eos?view=0

n°32896945
BilupBaloo
Posté le 08-01-2013 à 15:52:36  profilanswer
 

[:lardoncru:2]  :jap:

mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3
Page Précédente

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Politique

  [Histoire politique] L'intégrale de Guillemin «l'Homme de gauche»

 

Sujets relatifs
Test : quel animal politique êtes-vous?Le stress chronique provoque des cancers
L'information & la vente musicales sur Internet[Philo politique] Jean-Claude Michéa
L'abstentionnisme le plus grand parti de FranceArnaque : L'agence de voyage e-dreams
Remboursement de politique ayant mal fait leur travail !L'hypnose, et si on en parlait ?
Plus de sujets relatifs à : [Histoire politique] L'intégrale de Guillemin «l'Homme de gauche»


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR