Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
2141 connectés 

 


 

Pensez-vous que les médias dictent nos choix politiques?


 
50.3 %
 83 votes
1.  Oui, ils peuvent même nous dire mieux que nous ce qui est bon pour nous.
 
 
14.5 %
 24 votes
2.  Oui mais c'est purement fortuit.
 
 
17.0 %
 28 votes
3.  Non, la plupart des gens est capable de choisir sa lessive soi-meme.
 
 
3.0 %
     5 votes
4.  Non, car tout est fait pour une information objective.
 
 
15.2 %
 25 votes
5.  J'attends de connaître le choix d'Obi pour me décider.
 

Total : 173 votes (8 votes blancs)
Ce sondage est clos, vous ne pouvez plus voter
 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2
Page Suivante
Auteur Sujet :

Les médias vont-ils de plus en plus dicter nos choix politiques?

n°12633412
Jean920
Posté le 08-09-2007 à 16:17:08  profilanswer
 

Reprise du message précédent :
 
 
Franchement n'importe quoi. Réfléchis un peu sur tout ce qu'à fait l'administration Bush ces 7 derniers années, et tu comprendra très vite qu'il y a quand même pas mal de raisons d'être contre la politique de l'administration Bush et ça n'a rien à voir avec le Bretzel. Son bilan international et national est calamiteux
Et cette impopularité de Bush, elle n'est pas présente qu'en France, il y a aussi une très grosse majorité des populations en Italie, en Allemagne, en Espagne, en Grande Bretagne, en Amérique du Sud,...
Aux Etats-Unis aussi , à tel point que le prochain candidat républicain aura intéret de se démarquer très nettement  de Bush si il veut avoir une chance d'être élu.
Aux Etats-Unis ils commencent à se réveiller d'une gueule de bois de propagande médiatique qui surfait sur la corde patriotique, et avec le recul les gens s'apperçoivent qu'ils ont quand même été pas mal berné
Ils commencent à voir que le bilan est désastreux, Irak, déficit budgétaire monstrueux, une croissance qui n'avait pas  atteinds des niveaux aussi bas depuis très longtemps, des lois liberticides,...
 
Trois Américains sur quatre estiment que le pays « va dans la mauvaise direction ». La côte de popularité de Bush aux Etats-Unis passe régulièrement sous les 30%, ça m'étonnerait que c'est de la faute aux médias français

Message cité 1 fois
Message édité par Jean920 le 08-09-2007 à 16:22:38
mood
Publicité
Posté le 08-09-2007 à 16:17:08  profilanswer
 

n°17159045
alain32
rien ne va
Posté le 06-01-2009 à 20:51:36  profilanswer
 

Jean920 a écrit :


 
Franchement n'importe quoi. Réfléchis un peu sur tout ce qu'à fait l'administration Bush ces 7 derniers années, et tu comprendra très vite qu'il y a quand même pas mal de raisons d'être contre la politique de l'administration Bush et ça n'a rien à voir avec le Bretzel. Son bilan international et national est calamiteux
Et cette impopularité de Bush, elle n'est pas présente qu'en France, il y a aussi une très grosse majorité des populations en Italie, en Allemagne, en Espagne, en Grande Bretagne, en Amérique du Sud,...
Aux Etats-Unis aussi , à tel point que le prochain candidat républicain aura intéret de se démarquer très nettement  de Bush si il veut avoir une chance d'être élu.
Aux Etats-Unis ils commencent à se réveiller d'une gueule de bois de propagande médiatique qui surfait sur la corde patriotique, et avec le recul les gens s'apperçoivent qu'ils ont quand même été pas mal berné
Ils commencent à voir que le bilan est désastreux, Irak, déficit budgétaire monstrueux, une croissance qui n'avait pas  atteinds des niveaux aussi bas depuis très longtemps, des lois liberticides,...
 
Trois Américains sur quatre estiment que le pays « va dans la mauvaise direction ». La côte de popularité de Bush aux Etats-Unis passe régulièrement sous les 30%, ça m'étonnerait que c'est de la faute aux médias français


 
Je dirai la même chose en effet  :hello:  ...puisque je l'ai lu et entendu mais je n'en sais pas plus  :lol:


Message édité par alain32 le 06-01-2009 à 20:52:04
n°17244462
Profil sup​primé
Posté le 15-01-2009 à 17:28:50  answer
 

En constatant que les principaux médias de masse français étaient en 2005 pour le "oui" à la Constitution européenne et que les gens ont voté "non", on peut se dire que les médias ne s'imposent pas tant que cela.
 
Cependant je pense que la réponse à la question initiale est "oui". Aussi bien pour les choix politiques, que pour les choix économiques ou bien les politiques sociales.

n°17262135
cappa
Posté le 17-01-2009 à 20:37:28  profilanswer
 


Tiens quelqu'un a voté pour l'information objective  :)
Très juste cette remarque sur le Non voté au referundum, si on fait un sondage aujourd'hui je suis sûr qu'au moins 50% de gens croit qu'on a voté Oui.


Message édité par cappa le 17-01-2009 à 20:38:34

---------------
Tester le 1er multisondage HFR ---> MULTISONDAGE.
n°17539247
dler
Posté le 13-02-2009 à 20:31:59  profilanswer
 

en tous cas c'est pas un gars comme zemmour qui dictera mes choix :
http://www.lepost.fr/article/2009/ [...] mieux.html

n°17540229
Yop69
Posté le 13-02-2009 à 21:31:21  profilanswer
 

[:haltias]

n°17547021
cappa
Posté le 14-02-2009 à 15:28:39  profilanswer
 

dler a écrit :

en tous cas c'est pas un gars comme zemmour qui dictera mes choix :
http://www.lepost.fr/article/2009/ [...] mieux.html


On te le souhaite.  :o


---------------
Tester le 1er multisondage HFR ---> MULTISONDAGE.
n°17583221
Profil sup​primé
Posté le 18-02-2009 à 16:10:38  answer
 

Pour en revenir au sujet du topic . le pouvoir des média ?  certains politiques ont compris qu'il vaux mieux discourir devant les média plutôt qu'à l' hémicycle de l'assemblée nationale.
regardez plutôt.
http://leweb2zero.tv/video/reineroro_4749746bfdd5b91


Message édité par Profil supprimé le 18-02-2009 à 16:13:43
n°17587097
Profil sup​primé
Posté le 18-02-2009 à 22:44:26  answer
 

Différentes formes de manipulations médiatiques. jetez votre tv avant de finir complètement aliéné
 
http://www.dailymotion.com/video/k6YxkJ6GNzZYWXLGM1

Message cité 1 fois
Message édité par Profil supprimé le 18-02-2009 à 22:44:43
n°17605219
cappa
Posté le 20-02-2009 à 18:38:03  profilanswer
 


Merci pour les sources fraîches  :hello:


---------------
Tester le 1er multisondage HFR ---> MULTISONDAGE.
mood
Publicité
Posté le 20-02-2009 à 18:38:03  profilanswer
 

n°17612673
Profil sup​primé
Posté le 21-02-2009 à 22:04:07  answer
 
n°17616452
cappa
Posté le 22-02-2009 à 17:46:23  profilanswer
 


Sighted  :o
J'ajoute le résumé. Important ça le résumé Zmed :

Citation :

Le Jeudi 5 février 2009, invité dans le cadre des « Jeudis d’Acrimed », Frédéric Lordon, économiste, auteur de Jusqu’à quand ? Pour en finir avec les crises financières (Raisons d’agir, 2008), décode pendant 34 minutes le discours des médias sur cette crise financière, le grand écart de leur discours avant et après la crise, le choix de leurs spécialistes et vulgarisateur économiques.
 
Décapant, de quoi déciller tous les yeux, et déboucher toutes les oreilles, de ceux qui le veulent bien d’ailleurs, car dans le monde médiatico-politique ou nous vivons, avons nous encore, envie de connaître réellement le dessous de la catastrophe que nous sommes en train de vivre ?

Message cité 1 fois
Message édité par cappa le 22-02-2009 à 17:48:56

---------------
Tester le 1er multisondage HFR ---> MULTISONDAGE.
n°17616619
Profil sup​primé
Posté le 22-02-2009 à 18:05:55  answer
 

cappa a écrit :


Sighted  :o
J'ajoute le résumé. Important ça le résumé Zmed :

Citation :

Le Jeudi 5 février 2009, invité dans le cadre des « Jeudis d’Acrimed », Frédéric Lordon, économiste, auteur de Jusqu’à quand ? Pour en finir avec les crises financières (Raisons d’agir, 2008), décode pendant 34 minutes le discours des médias sur cette crise financière, le grand écart de leur discours avant et après la crise, le choix de leurs spécialistes et vulgarisateur économiques.
 
Décapant, de quoi déciller tous les yeux, et déboucher toutes les oreilles, de ceux qui le veulent bien d’ailleurs, car dans le monde médiatico-politique ou nous vivons, avons nous encore, envie de connaître réellement le dessous de la catastrophe que nous sommes en train de vivre ?



 
Un extrait, c'est important aussi  :)  
 

Citation :

"On n’a pas besoin de recourir à aux accusations de responsabilité des traders et des banquiers pour la bonne raison qu’on peut décider de se passer d’eux ou de limiter les salaires patronaux, de nationaliser les banques et de virer les banquiers sans avoir à recourir au moindre argument de responsabilité, et tout simplement parce que toutes ces choses peuvent être identifiées comme des nuisances économiques et politiques, et qu’on n’a besoin de rien d’autre pour y mettre un terme."
 
Chercher des responsabilités c’est chercher des individus, et donc c’est s’abandonner aux schèmes de la pensée libérale qui ne connaît que des individus: des individus libres, autonomes, souverains et par conséquent, responsables (ou non). Et donc il faut suspendre la question des individus pour regarder la question des forces qui sont à l’œuvre, c’est à dire qui poussent et qui autorisent les gens à faire ce qu’ils font. Or les forces elles sont inscrites dans les structures (1), (2).
 
En revanche, se pose la question de la responsabilité de ceux qui ont installé ces structures (qui permettent ces comportements que l’on prétendrait moraliser). Càd les architectes et les propagandistes de la structure. Les architectes ce sont les gouvernements, et les propagandistes ce sont les médias et les experts."
 
(1) cf. l’amalgame des droits sociaux et économiques dans le TCE qui crée des catégories de citoyens plus "égaux" que d’autres. (ndJL)
 
(2) Commentaire au 2ème § ci-dessus: Edouard Glissant disait ce matin sur France Inter: "Le libéralisme économique préside tous les imaginaires"


n°17619547
mini-mousa​ille
♡♥♡
Posté le 22-02-2009 à 23:51:16  profilanswer
 

Je pense à l'élection de 2012, il me semble que de la part des médias parisiens, il y aura beaucoup moins de fascination pour Nicolas Sarkozy et une certaine envie de changement que les journalistes appuieront.

 

On sent déjà que la période actuelle n'est plus à l'euphorie de 2006-2007 !

 

En 2011/12, le paysage médiatique sera également très différent de celui de 2007 avec une TF1 à l'influence réduite causée par la généralisation de la TNT et donc la favorisation certain pluralisme et puis aussi une France (presque) intégralement connectée au Net...

 

exemple, je pense que le scénario de 2007 avec une confrontation Royal/Sarkozy au second tour mis en avant par toutes les rédactions sans envisager une seule fois une autre hypothèse que celle-ci ne se renouvellera pas.

 

La crise aidant, la situation sera dans son ensemble beaucoup plus saine et mesurée. Tant mieux pour la démocratie ! :)

 


Message édité par mini-mousaille le 22-02-2009 à 23:55:23
n°17627248
alain32
rien ne va
Posté le 23-02-2009 à 20:05:50  profilanswer
 

Nicolas sarkozy aux oubliettes ?

n°17637952
cappa
Posté le 24-02-2009 à 19:51:07  profilanswer
 

alain32 a écrit :

Nicolas sarkozy aux oubliettes ?


Ce n'est envisageable que dans le sens où sarko se sera assuré une situation privée de milliardaire, et donc n'aura plus aucun intérêt à persister à occuper des fonctions qui ne lui seront plus d'aucun intérêt, surtout s'il a placé son fils. Mais que le medef et les grands groupes désignent un autre sarko à sa place, même une Rama Yade (pour ne pas copier les US, hein) je ne vois pas en quoi les torts commis dans le monde des médias s'en trouvera réparé comme ça.  :sweat:  
Ce qu'il faut c'est gagner aujourd'hui avec une opposition forte  [:spamafoote]


---------------
Tester le 1er multisondage HFR ---> MULTISONDAGE.
n°17638132
Dantiste
Posté le 24-02-2009 à 20:07:56  profilanswer
 

cappa a écrit :


Ce n'est envisageable que dans le sens où sarko se sera assuré une situation privée de milliardaire, et donc n'aura plus aucun intérêt à persister à occuper des fonctions qui ne lui seront plus d'aucun intérêt, surtout s'il a placé son fils. Mais que le medef et les grands groupes désignent un autre sarko à sa place, même une Rama Yade (pour ne pas copier les US, hein) je ne vois pas en quoi les torts commis dans le monde des médias s'en trouvera réparé comme ça.  :sweat:  
Ce qu'il faut c'est gagner aujourd'hui avec une opposition forte  [:spamafoote]

C'est pratiquement fait. Derrière la concurrence médiatisée en flou entre Xavier Bertrand (à la tête de l'ump) et Jean-François Coppé (à la tête du groupe ump de l'AN), i n'y a plus pratiquement aucun doute.Le pire des deux n'est pas forcément le plus arrogant, mais celui qui est le moins apprécié de la classe politique. Conformément à la tradition de droite, les medias lui tailleront un costard sur mesure de patenôtre tarte à la crème, et il fera planter la droite parce qu'il n'a aucun charisme, aucune personnalité. C'est un homme de clan habitué à servir, et les patrons aiment ca.
 
C'est pas Devedjian, il s'est fait virer du parti et mettre sur la touche avec un portefeuille bien casse-gueule en guise de cadeau empoisonné. Et puis les medias lui ont bien savonné la planche. Internet s'est chargé d'achever la besogne.


---------------
Sœur Emmanuelle s'occupe des pauvres, Sir Emmanuel s'occupe des riches - L'état vous pisse dessus et les medias vous disent qu'il pleut. - UE : Virer la finance (et macron), c'est possible !
n°17638334
Dantiste
Posté le 24-02-2009 à 20:26:21  profilanswer
 


 
Pour répondre à la question du topic : oui les médias dictent les choix politiques en publiant des infos plus que calibrées. Il faut avoir une réflexion suffisamment affermie et affirmée pour réaliser le piège qui est tendu derrière chaque info balancée, et y résister. Il faut avoir le réflexe d'analyse et des références plus que recherchées pour ne pas tomber dans le panneau.
 
La couverture de la campagne de Royal comme de Sarkozy ou de Bayrou, les sondage monstrueux tellement ils puaient la dérive tendancieuse n'ont laissé aucune place au libre-arbitre et à une incitation à la réflexion individuels, tout ce qui a été mis sur la place publique n'a servi qu'à égarer le lambda dans ses choix et ses aspirations personnelles élémentaires. Le discours a été envahi de relents de marketing, au détriment du bon sens universel.
 
La CNIL avait été pointée du doigt pour n'avoir pas mis le holà aux temps de couverture totalement injustes entre les candidats, au profit de Sarkozy. Ce n'est que lorsqu'il a été élu qu'elle s'est manifestée. Mais le mal contre la démocratie et l'élévation du débat sur les sujets fondamentaux (respect des institutions historiques notamment) était fait.  
 
Lorsque Royal a dit qu'il y aurait référendum sur le traité de Lisbonne, les railleries de la droite ont tenu plus de place que ses propos eux-mêmes, qui détaillaient les choix qu'elle avait fait dans son programme de campagne. Mais lorsque Sarkozy a dit du bout des lèvres qu'il passerait par la voie parlementaire, on a été matraqués par son entourage suer les bienfaits de cette procédure....
 
 
Bref, les gens n'ont pas été aidés à réfléchir à partir de référents incontournables, les medias leur ont vendu une caisse pourrie au prix du neuf et du luxe.


---------------
Sœur Emmanuelle s'occupe des pauvres, Sir Emmanuel s'occupe des riches - L'état vous pisse dessus et les medias vous disent qu'il pleut. - UE : Virer la finance (et macron), c'est possible !
n°17638457
mini-mousa​ille
♡♥♡
Posté le 24-02-2009 à 20:39:09  profilanswer
 

propos intéressant mais ne confondrais tu pas la CNIL (informatique et liberté) avec le CSA ? :o

n°17638810
cappa
Posté le 24-02-2009 à 20:58:09  profilanswer
 

Dantiste a écrit :


 
Pour répondre à la question du topic : oui les médias dictent les choix politiques en publiant des infos plus que calibrées. Il faut avoir une réflexion suffisamment affermie et affirmée pour réaliser le piège qui est tendu derrière chaque info balancée, et y résister. Il faut avoir le réflexe d'analyse et des références plus que recherchées pour ne pas tomber dans le panneau.
 
La couverture de la campagne de Royal comme de Sarkozy ou de Bayrou, les sondage monstrueux tellement ils puaient la dérive tendancieuse n'ont laissé aucune place au libre-arbitre et à une incitation à la réflexion individuels, tout ce qui a été mis sur la place publique n'a servi qu'à égarer le lambda dans ses choix et ses aspirations personnelles élémentaires. Le discours a été envahi de relents de marketing, au détriment du bon sens universel.
 
La CNIL avait été pointée du doigt pour n'avoir pas mis le holà aux temps de couverture totalement injustes entre les candidats, au profit de Sarkozy. Ce n'est que lorsqu'il a été élu qu'elle s'est manifestée. Mais le mal contre la démocratie et l'élévation du débat sur les sujets fondamentaux (respect des institutions historiques notamment) était fait.  
 
Lorsque Royal a dit qu'il y aurait référendum sur le traité de Lisbonne, les railleries de la droite ont tenu plus de place que ses propos eux-mêmes, qui détaillaient les choix qu'elle avait fait dans son programme de campagne. Mais lorsque Sarkozy a dit du bout des lèvres qu'il passerait par la voie parlementaire, on a été matraqués par son entourage suer les bienfaits de cette procédure....
 
 
Bref, les gens n'ont pas été aidés à réfléchir à partir de référents incontournables, les medias leur ont vendu une caisse pourrie au prix du neuf et du luxe.


 
Je souscris à cette analyse, et encore heureux que quelques médias résistent, mais pas ceux de grande écoute. Notamment le Canard, malgré une perquisition musclée sensé les intimider, juste avant ou après les élections.  
 
Mais ça ne date pas juste d'hier :

Citation :

2005
Le SNJ CGT dénonce la décision du gouvernement de Villepin-Sarkozy de mettre en place des mesures d’exception avec un décret portant sur l’état d’urgence, une disposition qui comprend notamment des articles liberticides pour le droit à l’information et qui sont anti-démocratiques.
 
En réactivant la loi de 1955 instituant l’état d’urgence le gouvernement fait fausse route pour résoudre la question des banlieues. Pour les journalistes, ces mesures sont dangereuses et portent gravement atteinte au droit à l’information. On se trompe de cible, on se trompe d’époque.
http://www.observatoire-medias.inf [...] 54&lang=en


 :sweat:


Message édité par cappa le 24-02-2009 à 21:00:58

---------------
Tester le 1er multisondage HFR ---> MULTISONDAGE.
n°17641706
Dantiste
Posté le 24-02-2009 à 23:11:52  profilanswer
 

mini-mousaille a écrit :

propos intéressant mais ne confondrais tu pas la CNIL (informatique et liberté) avec le CSA ? :o


Bien vu :)


---------------
Sœur Emmanuelle s'occupe des pauvres, Sir Emmanuel s'occupe des riches - L'état vous pisse dessus et les medias vous disent qu'il pleut. - UE : Virer la finance (et macron), c'est possible !
n°17644291
Profil sup​primé
Posté le 25-02-2009 à 04:02:25  answer
 

Dantiste a écrit :


 
Pour répondre à la question du topic : oui les médias dictent les choix politiques en publiant des infos plus que calibrées. Il faut avoir une réflexion suffisamment affermie et affirmée pour réaliser le piège qui est tendu derrière chaque info balancée, et y résister. Il faut avoir le réflexe d'analyse et des références plus que recherchées pour ne pas tomber dans le panneau.
 
(...)
 
Bref, les gens n'ont pas été aidés à réfléchir à partir de référents incontournables, les medias leur ont vendu une caisse pourrie au prix du neuf et du luxe.


Post très intéressant. A mon avis les médias, qui sont l'un des pilliers de la démocratie, perdent de plus en plus leur rôle phare qui est celui (que le journal soit engagé ou non) de nous éclairer sur les faits afin, entre autres, de nous permettre des choix politiques avisés.
 
Il faudrait s'interroger sur les réelles raisons qui poussent les industriels à s'approprier l'industrie de la presse dont les journaux sont souvent déficitaires (excepté "les échos" et "l'équipe :o). A priori il ne s'agirait pas de raisons financières (du moins directement liées aux ventes des titres ou à la publicité qui sont leur 2 principales sources de revenus): pouvoir d'influence ou autre?

n°17651763
cappa
Posté le 25-02-2009 à 19:01:08  profilanswer
 


Heureusement le CNIL, lui, n'a pas encore montré de signe flagrant de sarkozysme, mais pour combien de temps?  
Par contre le CSA, c'est proprement scandaleux, un scandale en sourdine sans média pour le répercuter.
 
Ces industriels sont entre autres Dassault, Lagardère, Bouygues, Boloré...  [:spamatounet]


Message édité par cappa le 25-02-2009 à 19:02:07

---------------
Tester le 1er multisondage HFR ---> MULTISONDAGE.
n°17684166
Profil sup​primé
Posté le 01-03-2009 à 15:01:44  answer
 
n°18053825
cappa
Posté le 06-04-2009 à 15:55:14  profilanswer
 


Excellentissime  [:bananav]
J'ajoute que les sous-titres en Français permettent de tout comprendre, à voir donc, merci pour les liens.


Message édité par cappa le 06-04-2009 à 16:02:34

---------------
Tester le 1er multisondage HFR ---> MULTISONDAGE.
n°18182642
jean21
Posté le 18-04-2009 à 11:55:38  profilanswer
 


http://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/ZoomPE/2/1/0/9782355220012.jpg
 
A lire pour connaitre les mécanismes de la propagande en démocratie, on y apprend aussi où, quand et pourquoi cette industrie de la manipulation est née. Trés intéressant, meme après avoir lu du Chomsky.  
 
 

n°18184884
Yop69
Posté le 18-04-2009 à 17:34:40  profilanswer
 

Voici les commentaires laissés sur Amazon sur ce livre.  
 
http://www.amazon.fr/product-revie [...] ewpoints=1

n°18186685
jean21
Posté le 18-04-2009 à 21:28:58  profilanswer
 

Histoire d'etre complet, la fiche de l'auteur  :) :
 
http://en.wikipedia.org/wiki/Edward_Bernays
 
en résumer; Edward Bernays fut le fondateur de ce qu'on appel aujourd'hui les relations publiques, il considerait que dans une démocratie, une élite intelligente devait guider les masses ( ça fait trés élitiste , je sais,... mais ce sont ses propres termes), et a donc développé différentes techniques de manipulation pour arriver a "controler" les esprits ou du moins fortement les influencer. ce qu'il appela lui meme la "fabrique du consentement".  
 
Je connaissais pas Bernays avant de l'avoir lu et ne savais pas non plus que la propagande moderne était né au USA, dans les années 20. ( en 1917 pour etre précis, avec la commission creel )
Après l'avoir lu, on n'a plus aucun doute à la question: pourquoi les multinationales et les financiers ont mis la main sur les grands médias. ça deviens trés clair  ...

n°18192244
cappa
Posté le 19-04-2009 à 15:12:24  profilanswer
 

jean21 a écrit :

Histoire d'etre complet, la fiche de l'auteur  :) :
 
http://en.wikipedia.org/wiki/Edward_Bernays
 
en résumer; Edward Bernays fut le fondateur de ce qu'on appel aujourd'hui les relations publiques, il considerait que dans une démocratie, une élite intelligente devait guider les masses ( ça fait trés élitiste , je sais,... mais ce sont ses propres termes), et a donc développé différentes techniques de manipulation pour arriver a "controler" les esprits ou du moins fortement les influencer. ce qu'il appela lui meme la "fabrique du consentement".  
 
Je connaissais pas Bernays avant de l'avoir lu et ne savais pas non plus que la propagande moderne était né au USA, dans les années 20. ( en 1917 pour etre précis, avec la commission creel )
Après l'avoir lu, on n'a plus aucun doute à la question: pourquoi les multinationales et les financiers ont mis la main sur les grands médias. ça deviens trés clair  ...


Dommage que le bouquin soit un peu cher, mais à vrai dire son existence n'a rien d'étonnant.
Par contre il me semble que la distinction entre élite intelligente guidant les pauvres masses désœuvrées et susceptibles d'être séduites par les communistes, et tyrannie des puissances d'argent, dépend du côté où on se place. Ce qui est tout de même le plus grave, c'est que la propagande est reconnue comme l'arme antidémocratique la plus dévastatrice qui soit et que personne ne s'en soucie, du moins on en parle pas à la télé.  :sweat: (ben alors Pernault, ça ferait un bon sujet pour effrayer grand-mère à 13h pourtant :) )

Message cité 1 fois
Message édité par cappa le 19-04-2009 à 15:13:41

---------------
Tester le 1er multisondage HFR ---> MULTISONDAGE.
n°18192323
Ex-Floodeu​r
La Source
Posté le 19-04-2009 à 15:19:30  profilanswer
 
n°18226232
jean21
Posté le 22-04-2009 à 11:27:45  profilanswer
 

cappa a écrit :


Dommage que le bouquin soit un peu cher, mais à vrai dire son existence n'a rien d'étonnant.
Par contre il me semble que la distinction entre élite intelligente guidant les pauvres masses désœuvrées et susceptibles d'être séduites par les communistes, et tyrannie des puissances d'argent, dépend du côté où on se place. Ce qui est tout de même le plus grave, c'est que la propagande est reconnue comme l'arme antidémocratique la plus dévastatrice qui soit et que personne ne s'en soucie, du moins on en parle pas à la télé. :sweat: (ben alors Pernault, ça ferait un bon sujet pour effrayer grand-mère à 13h pourtant :) )


 
C'est sur. Mais en meme temps si les médias décriptaient la propagande de pays démocratique, par exemple celle de Bush pour la guerre en Irak, ils se mettraient a nu et dévoileraient leurs petites techniques, c'est un peu comme si un magicien internationale nous donnait son truc pour faire disparaitre une voiture... y peut pas le faire puisque c'est un élément clef de son job...
 

n°18350637
cappa
Posté le 03-05-2009 à 14:50:13  profilanswer
 

jean21 a écrit :


 
C'est sur. Mais en meme temps si les médias décriptaient la propagande de pays démocratique, par exemple celle de Bush pour la guerre en Irak, ils se mettraient a nu et dévoileraient leurs petites techniques, c'est un peu comme si un magicien internationale nous donnait son truc pour faire disparaitre une voiture... y peut pas le faire puisque c'est un élément clef de son job...
 


C'est juste. Ce qui remet sacrément en cause le principe de la média-polityk. Il serait urgent et impératif de couper le cordon entre les 2. Un homme politique obligé de trimer sur la place publique pour se faire élire aurait beaucoup plus de mal à jeter de la poudre aux yeux.
Et plus important tout citoyen pourrait alors faire de la politique, sans avoir besoin de la bénédiction de Lagardère.


Message édité par cappa le 03-05-2009 à 14:51:38

---------------
Tester le 1er multisondage HFR ---> MULTISONDAGE.
mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2
Page Suivante

Aller à :
Ajouter une réponse
 

Sujets relatifs
choix ampliChoix entre Magimix Expresso & Filtre Auto 11 406 et Krups xp 2070 ?
Choix de livremandataire automobile bon choix?
Aide sur le choix d'un VTC[Topic unique] Choix d'un transporteur UPS , Fedex , DHL , autres...
choix vehicule ?j'aimerai acheter un quad, aidez moi dans mon choix!!
petit coup de main pour choix vroumvroum ?Choix frigo : quelle importance mettre à la classe climatique ?
Plus de sujets relatifs à : Les médias vont-ils de plus en plus dicter nos choix politiques?


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR