Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
1376 connectés 

 



 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2  3  4  5  6
Page Suivante
Auteur Sujet :

Pourquoi Ne Pas Vous Masturber Dans La Cour Du Lycée ?

n°3157638
crazyburn
Posté le 07-07-2004 à 22:01:57  profilanswer
 

Reprise du message précédent :
lol mais je t'avoue que dans les 5 premieres secondes tu ma fé une frayeur ;) :D

mood
Publicité
Posté le 07-07-2004 à 22:01:57  profilanswer
 

n°3157647
Marc
Super Administrateur
Chasseur de joce & sly
Posté le 07-07-2004 à 22:02:53  profilanswer
 

Bon .... :heink:

n°3157694
Juju_Zero
Live Fast, Die Young
Posté le 07-07-2004 à 22:09:01  profilanswer
 

[:rofl2]


---------------
iRacing, LA simu automobile
n°3157707
ilusion
je vis dans l'illusion
Posté le 07-07-2004 à 22:10:06  profilanswer
 

CrazYBurn a écrit :

sur ma page perso ... c sa ?? :d de toute fasson t de versaille je te conné pas :D :P


 
Romain, c'est abusé ce que tu dis d'elle.
je suis sa mère, romain.  :fou:  


---------------
je suis enfermée dans l'illusion
n°3157737
crazyburn
Posté le 07-07-2004 à 22:14:17  profilanswer
 

t un petit peu jeune pour avoir une fille de 17 ans en tant que lycéenne ;)

n°3157773
ilusion
je vis dans l'illusion
Posté le 07-07-2004 à 22:19:02  profilanswer
 


 
Marc on fait la paix ?  :lol:


---------------
je suis enfermée dans l'illusion
n°3159859
le penseur​ fou
Posté le 08-07-2004 à 08:06:35  profilanswer
 

ParisBreizh a écrit :

Non  :non: .  
Reprends le Discours de la Méthode.
Inutile de se poser des questions pour penser. Il suffit d'être.  :o


Tu te trompe de sens, Descartes c'est : "je pense donc je suis " et non pas "je suis donc je pense" . Et meme ,plus précisément :
"je doute donc je pense, je pense donc je suis."
 
Donc tu fais la 2 erreurs:
1/ tu suppose ,a priori, que tout le monde pense , ce qui est faux (au sens noble ,c'est a dire au sens de Pascal "toute la dignité de l'homme est de penser" )
2/ douter c'est deja se poser des questions et c'est bien ma definition précedemment mentionnée.
 
Et bien sur Lorelei et quelques autres  se sont précipités ,comme d'habitude, pour abonder dans le sens de celui qui etait sensé me river le clou :D  
Qu'ils sont pathétiques d'hurler betement/lachement avec les loups!  :kaola:

n°3160050
Caleb2000
You can't fool the fool
Posté le 08-07-2004 à 09:26:10  profilanswer
 

Le Penseur Fou a écrit :

Tu te trompe de sens, Descartes c'est : "je pense donc je suis " et non pas "je suis donc je pense" . Et meme ,plus précisément :
"je doute donc je pense, je pense donc je suis."
 
Donc tu fais la 2 erreurs:
1/ tu suppose ,a priori, que tout le monde pense , ce qui est faux (au sens noble ,c'est a dire au sens de Pascal "toute la dignité de l'homme est de penser" )
2/ douter c'est deja se poser des questions et c'est bien ma definition précedemment mentionnée.
 
Et bien sur Lorelei et quelques autres  se sont précipités ,comme d'habitude, pour abonder dans le sens de celui qui etait sensé me river le clou :D  
Qu'ils sont pathétiques d'hurler betement/lachement avec les loups! :kaola:


 
Au sens Hegelien du terme, tu t'enfonces.


---------------
Fucking Hostile •/ Bust up, Tune down, Sabb off... / Dead Sex on my tongue
n°3160318
ParisBreiz​h
Arrive. Raise Hell. Leave.
Posté le 08-07-2004 à 10:16:59  profilanswer
 

Le Penseur Fou a écrit :

Tu te trompe de sens, Descartes c'est : "je pense donc je suis " et non pas "je suis donc je pense" . Et meme ,plus précisément :
"je doute donc je pense, je pense donc je suis."
 
Donc tu fais la 2 erreurs:
1/ tu suppose ,a priori, que tout le monde pense , ce qui est faux (au sens noble ,c'est a dire au sens de Pascal "toute la dignité de l'homme est de penser" )
2/ douter c'est deja se poser des questions et c'est bien ma definition précedemment mentionnée.
 
Et bien sur Lorelei et quelques autres  se sont précipités ,comme d'habitude, pour abonder dans le sens de celui qui etait sensé me river le clou :D  
Qu'ils sont pathétiques d'hurler betement/lachement avec les loups!  :kaola:


 
Et je demande, plus loin que ce que tu cite, si tu sauras éviter le piège de l'interprétation de "je pense donc je suis".  
Eh bien, non  :non: . Tu es tombé dedans à pieds joints, voire la tête la première. Mais bon, vu que t'es pas le premier ni le dernier... on ne t'en voudras pas  :D .
Donc, reprends bien le Discours de la Méthode. Et éclaire-toi aussi avec Kant et la Critique. Je ne cherche pas à "poser", mais c'est une bonne piste (si, si). :o  
Et je cherche pas à te faire taire (d'ailleurs, ce serait en pure perte je crois...)


Message édité par ParisBreizh le 08-07-2004 à 16:11:48
n°3160332
Mr gonzo
Rock and Roll
Posté le 08-07-2004 à 10:18:53  profilanswer
 

Masturbum ergo sum.

mood
Publicité
Posté le 08-07-2004 à 10:18:53  profilanswer
 

n°3160355
ParisBreiz​h
Arrive. Raise Hell. Leave.
Posté le 08-07-2004 à 10:23:11  profilanswer
 

Mr Gonzo a écrit :

Masturbum ergo sum.


Masturbo ergo sum [:aloy]

n°3160946
morgoth1
Agathe ze Céleste powah§§§
Posté le 08-07-2004 à 11:35:02  profilanswer
 

ParisBreizh a écrit :

Masturbo ergo sum [:aloy]


 
Vu le topic ce serait plutôt Masturbumus ergo sumus [:tartragnan]


---------------
Profil Steam | Envie de faire un ptit cadeau original ? C'est par ici ! | Profil G+
n°3161104
ParisBreiz​h
Arrive. Raise Hell. Leave.
Posté le 08-07-2004 à 11:48:29  profilanswer
 

Abusus non tollit usum
 
Bis repetita placent

 
 [:aloy]
EDIT : Enfin, maintenant que la précision est faite... Paulo majora canamus


Message édité par ParisBreizh le 08-07-2004 à 11:53:53
n°3161136
morgoth1
Agathe ze Céleste powah§§§
Posté le 08-07-2004 à 11:52:28  profilanswer
 

ParisBreizh a écrit :

Abusus non tollit usum
 
Bis repetita placent

 
 [:aloy]


 
Il est vraÿ [:aloy]


---------------
Profil Steam | Envie de faire un ptit cadeau original ? C'est par ici ! | Profil G+
n°3174706
rasta girl
Posté le 09-07-2004 à 19:05:13  profilanswer
 

car nous sommes contraint de respecter certaines valeurs (et dans ce cas là vaut mieux) en plus je pense que tout le monde n'a pas envie d'assister à à tes  ébats sexuelle avec madame 5 [:airforceone]

n°3174926
crazyburn
Posté le 09-07-2004 à 19:50:10  profilanswer
 

lol moi je trouveré sa marant on se foutré de sa geule :D

n°3174942
rasta girl
Posté le 09-07-2004 à 19:52:49  profilanswer
 

CrazYBurn a écrit :

lol moi je trouveré sa marant on se foutré de sa geule :D

vue sous cet angle là,ça pourrait être marrant [:acherpy]

n°3175036
Juju_Zero
Live Fast, Die Young
Posté le 09-07-2004 à 20:06:56  profilanswer
 

CrazYBurn a écrit :

lol moi je trouveré sa marant on se foutré de sa geule :D


 
on "pouré" se foutre de ta "geule" au niveau de ton ortho, non ? [:xx_xx]


---------------
iRacing, LA simu automobile
n°3175095
crazyburn
Posté le 09-07-2004 à 20:15:44  profilanswer
 

t'as oublié " trouveré"  :lol:

n°3175471
Selenium
Posté le 09-07-2004 à 21:14:14  profilanswer
 

lorelei a écrit :

quand elle se trémousse sur une chaise, ce genre de truc, elle se masturbe


 
 :heink: J'avoue, n'étant pas expert en la matière que ça m'interpelle...
Je voie pas en quoi ... :??:

n°3175485
le penseur​ fou
Posté le 09-07-2004 à 21:18:19  profilanswer
 

ParisBreizh a écrit :

Et je demande, plus loin que ce que tu cite, si tu sauras éviter le piège de l'interprétation de "je pense donc je suis".  
Eh bien, non  :non: . Tu es tombé dedans à pieds joints, voire la tête la première. Mais bon, vu que t'es pas le premier ni le dernier... on ne t'en voudras pas  :D .
Donc, reprends bien le Discours de la Méthode. Et éclaire-toi aussi avec Kant et la Critique. Je ne cherche pas à "poser", mais c'est une bonne piste (si, si). :o  
Et je cherche pas à te faire taire (d'ailleurs, ce serait en pure perte je crois...)


 
"Je ne sais si je dois vous entretenir des premières méditations que j'y ai faites car elles sont si métaphysiques et si peu communes qu'elles ne seront peut-être pas au goût de tout le monde. Et toutefois, afin qu'on puisse juger si les fondements que j'ai pris sont assez fermes, je me trouve en quelque façon contraint d'en parler. J'avais dès longtemps remarqué que, pour les moeurs, il est besoin quelquefois de suivre des opinions qu'on sait être fort incertaines, tout de même que si elles étaient indubitables, ainsi qu'il a été dit ci-dessus ; mais, parce qu'alors je désirais vaquer seulement à la recherche de la vérité, je pensai qu'il fallait que je fisse tout le contraire, et que je rejetasse, comme absolument faux tout ce en quoi je pourrais imaginer le moindre doute, afin de voir s'il ne resterait point, après cela, quelque chose en ma créance, qui fût entièrement indubitable.
      Ainsi, à cause que nos sens nous trompent quelquefois, je voulus supposer qu'il n'y avait aucune chose qui fût telle qu'ils nous la font imaginer. Et pour ce qu'il y a des hommes qui se méprennent en raisonnant, même touchant les plus simples matières de géométrie, et y font des paralogismes, jugeant que j'étais sujet à faillir, autant qu'aucun autre, je rejetai comme fausses toutes les raisons que j'avais prises auparavant pour démonstrations. Et enfin, considérant que toutes les mêmes pensées, que nous avons étant éveillés, nous peuvent aussi venir quand nous dormons, sans qu'il y en ait aucune, pour lors, qui soit vraie, je me résolus de feindre que toutes les choses qui m'étaient jamais entrées en l'esprit, n'étaient non plus vraies que les illusions de mes songes.
      Mais, aussitôt après, je pris garde que, pendant que je voulais ainsi penser que tout était faux, il fallait nécessairement que moi, qui le pensais, fusse quelque chose. Et remarquant que cette vérité : je pense, donc je suis était si ferme et si assurée que toutes les plus extravagantes suppositions des sceptiques n'étaient pas capables de l'ébranler, je jugeai que je pouvais la recevoir, sans scrupule, pour le premier principe de la philosophie que je cherchais."
 
DESCARTES Discours de la Méthode, IVe partie  
Il est clair ,il me semble, que cela signifie :je doute (je me pose des questions), donc je pense, je pense donc je suis.
 
Et toi tu dis qu'il suffit d'etre pour penser ? et comment c'est tu que tu es si tu ne penses pas ? :D
ça pense une paramécie ?  
 
 
Sinon explique toi au lieu de dedaigner toute argumentation.
 
 
 

n°3175601
Selenium
Posté le 09-07-2004 à 21:35:12  profilanswer
 

Le Penseur Fou a écrit :


Et toi tu dis qu'il suffit d'etre pour penser ? et comment c'est tu que tu es si tu ne penses pas ? :D
ça pense une paramécie ?


 
Qu'est-ce que la pensée pour toi ? Est-tu une paramécie pour dire avec certitude qu'elle ne pense pas ?? Peut-être pas des pensée évolués que nous mais quand même.  
 
Sinon je crois qu'on pars en gros HS et si tu veux continuer la discussion un nouveau topic serais le bienvenue !!!!

n°3178179
l'Antichri​st
Posté le 10-07-2004 à 08:26:23  profilanswer
 

Chez Descartes, par le mot " penser ", il faut d'abord entendre, au sens le plus large, la conscience : conscience et pensée de font qu'un !
 
En effet, comme expérience de la présence à soi et au monde (sans laquelle il n'y aurait qu'inconscience), la conscience est toujours mêlée à une relation. La conscience n'est pas elle-même un des termes de la relation, elle est cette relation. On rencontre ici l'idée d'intentionnalité telle qu'elle a été formulée par HUSSERL : " le terme d'intentionnalité ne signifie ici rien d'autre que cette propriété fondamentale et générale de la conscience qui est d'être conscience de quelque chose, de porter en soi, en tant que cogito, son cogitatum. " (cf. Méditations cartésiennes, fin du § 14, PUF, p. 78). Il n'y a pas d'un côté un " je pense " (cogito) et de l'autre " ce qui est pensé " (cogitatum), de telle sorte que, après coup, s'établirait un lien entre les deux ; le fait même de penser s'accomplit comme rapport à ce qui est pensé et c'est cela la conscience. Ainsi, " penser " ne renvoie pas seulement au travail intellectuel, mais à tout mode de représentation. La conscience, comme unité de l'aperception et de l'intentionnalité, est susceptible d'une variété peut-être indéfinie d'états ou de dispositions.
 
Sentir : nous sommes présents aux choses et les choses nous sont présentes grâce à nos sens. Ceux-ci peuvent certes nous tromper, certaines données sensibles peuvent incliner à des erreurs de jugement, comme dans le cas des illusions d'optique. Elles n'en sont pas moins elles-mêmes la manifestation de quelque chose. D'autre part, le sentir ne se limite pas aux opérations rendues possibles par les organes sensoriels (vision, audition...), il consiste aussi à éprouver des émotions et des passions qui contribuent à constituer notre perception du monde et de nous-même.
 
Se souvenir : la conscience sensible, à la fois sensorielle et affective, se déploie temporellement. Elle n'est pas seulement dans le temps, comme un objet qui passe par des états différents et successifs, mais elle constitue le temps en le rendant représentable par sa capacité à envisager le futur et à retenir le passé. Ce deuxième point notamment correspond à un aspect inséparable de la conscience : si quelque chose n'était pas retenu des différents états par lesquels elle ne cesse de passer, des impressions les plus fugitives aux représentations les plus manifestes, elle n'existerait même pas. Bergson l'a souligné, dans une conférence sur " La conscience et la vie " : " Une conscience qui ne conserverait rien de son passé, qui s'oublierait sans cesse elle-même, périrait et renaîtrait à chaque instant : comment définir autrement l'inconscience ? " (cf. L'Énergie spirituelle, PUF, coll. Quadrige, p. 5). Cette conservation du passé consiste à retenir ce qui vient juste d'arriver, et se manifeste aussi à travers l'effort de rappel d'un passé plus lointain ; mais dans l'un et l'autre cas, elle est inhérente à la conscience : être conscient, c'est, en même temps que sentir, se souvenir.
 
Imaginer : il n'y aurait pas de rappel du passé sans le pouvoir de former des représentations sensibles en l'absence de ce qui est représenté. Telle est l'imagination, déjà à l'oeuvre donc au coeur de la mémoire, elle-même intriquée avec le fait de sentir. Mais en imaginant, on peut aussi dépasser ce que livrent l'expérience perceptive et le souvenir. Bergson encore, juste après l'idée que " conscience signifie d'abord mémoire ", continue ainsi : " Mais toute conscience est anticipation de l'avenir. Considérez la direction de votre esprit à n'importe quel moment : vous trouverez qu'il s'occupe de ce qui est, mais en vue surtout de ce qui va être. " L'imagination ne fait pas que reproduire, elle crée : elle produit des images de ce qui n'est pas encore. Et on pourrait encore prolonger : elle produit des images de ce qui ne sera jamais ; non qu'elle se détache du sensible : les données de celui-ci, notamment visuelles (figures, couleurs) sont toujours son matériau ; mais elle peut les combiner en des agencements qui défient toute référence directe à la réalité communément perçue. Les mythologies, certaines formes d'art, et bien des fantasmes de la vie individuelle de tout un chacun, témoignent de ce pouvoir constitutif de la conscience.
 
Réfléchir : Sentir, se souvenir, imaginer, se produisent à même le courant de conscience au point que celui-ci n'est peut-être rien d'autre que le champ mouvant des expériences sensibles et affectives, des souvenirs et des images ; est-il jamais un moment de la vie éveillée qui serait dépourvu de tout objet de perception, de toute rétention du passé, de toute production imaginaire ? En revanche on ne réfléchit pas, loin de là (n'est-ce pas...), tout le temps qu'on est conscient. C'est que la réflexion est un retour sur soi qui exige d'abord une prise de distance. Ce n'est pas le simple rapport à soi, qui est sur le même plan que le rapport aux autres et aux choses, et qui ne désigne rien d'autre alors que la capacité à se sentir soi-même. C'est un dédoublement interne par lequel la conscience se prend elle-même pour objet, ou prend pour objet certaines de ses manières d'être ou certaines de ses opérations : ce que nous faisons précisément en essayant de dire ce que c'est que sentir, se souvenir, imaginer, et même réfléchir (la réflexion étant alors auto-réflexion). Cependant, même si cette activité relève d'une attention qui ne peut qu'être intermittente, il faut la considérer comme essentielle à la conscience. C'est qu'elle est ce par quoi celle-ci devient conscience de soi. Et certes il y a vie de conscience, plus ou moins obscure et confuse, avant le passage à la conscience de soi. Mais c'est par cette conscience de soi que la vie spontanée de conscience, faite de données sensibles, de souvenirs et d'images, devient manifeste et donc véritablement effective.


Message édité par l'Antichrist le 10-07-2004 à 14:17:29
n°3178392
ParisBreiz​h
Arrive. Raise Hell. Leave.
Posté le 10-07-2004 à 11:08:24  profilanswer
 


 
Oui, moi aussi, je peux faire copier/coller, regarde : copier/coller.
 
Oui, moi aussi je peux mettre en gras : ce texte est en gras.
 
C'est magique, non ?
 
Oui, tu as raison.
 
Quand tu liras ces lignes, n'en mets pas trop sur l'écran quand même, par rapport au sujet du topic...
 
Voilà, voilà, tout ça, tout ça. :ange:

n°3178413
phyllo
scopus inornatus
Posté le 10-07-2004 à 11:17:04  profilanswer
 

Maintenant qu'on a eu une petite phénoménologie de la pensée, on pourrait peut-être espérer avoir une petite phénoménologie de la masturbation (brillament entamée par Lorelei et sa chaise)?
Go l'Antichrist, go.

n°3178548
Asegard
Posté le 10-07-2004 à 11:53:24  profilanswer
 

Et bein.. 6 pages pour ça..

n°3179385
l'Antichri​st
Posté le 10-07-2004 à 14:36:24  profilanswer
 

Citation :

Maintenant qu'on a eu une petite phénoménologie de la pensée, on pourrait peut-être espérer avoir une petite phénoménologie de la masturbation (brillament entamée par Lorelei et sa chaise)?


 
Je ne préfère pas bien que cela me mette l'eau à la bouche !!! Vous seriez sans doute étonné de ma " perversion " ! Cela dit, rien que le pseudo Lorelei me plonge dans les délices d'une imagination débridée.

n°3179460
Juju_Zero
Live Fast, Die Young
Posté le 10-07-2004 à 14:51:45  profilanswer
 

[:tartragnan]


---------------
iRacing, LA simu automobile
n°3180837
Selenium
Posté le 10-07-2004 à 20:16:24  profilanswer
 

L'Antichrist a écrit :

Citation :

Maintenant qu'on a eu une petite phénoménologie de la pensée, on pourrait peut-être espérer avoir une petite phénoménologie de la masturbation (brillament entamée par Lorelei et sa chaise)?




 
En effet ca ù'intrigue aussi....

n°3180890
le penseur​ fou
Posté le 10-07-2004 à 20:27:02  profilanswer
 

ParisBreizh a écrit :

Oui, moi aussi, je peux faire copier/coller, regarde : copier/coller.
 
Oui, moi aussi je peux mettre en gras : ce texte est en gras.
 
C'est magique, non ?
 
Oui, tu as raison.
 
Quand tu liras ces lignes, n'en mets pas trop sur l'écran quand même, par rapport au sujet du topic...
 
Voilà, voilà, tout ça, tout ça. :ange:


Beau sens de l'ironie! mais...
Toujours aucune argumentation.

n°9736592
bambicruel
Posté le 17-10-2006 à 20:00:16  profilanswer
 

l'Antichrist a écrit :

Citation :

Maintenant qu'on a eu une petite phénoménologie de la pensée, on pourrait peut-être espérer avoir une petite phénoménologie de la masturbation (brillament entamée par Lorelei et sa chaise)?


 
Je ne préfère pas bien que cela me mette l'eau à la bouche !!! Vous seriez sans doute étonné de ma " perversion " ! Cela dit, rien que le pseudo Lorelei me plonge dans les délices d'une imagination débridée.


 
Pas de doute c'est un pervers

n°9736631
Le3d
Posté le 17-10-2006 à 20:05:05  profilanswer
 

bambicruel a écrit :

Pas de doute c'est un pervers


 
Pour quelqu'un qui remonte un topic de 2 ans en faisant une recherche sur le mot branlette ou masturbation, c'est pas mieux. :o

n°9737176
Nintendoom
Doom Ninten Forever
Posté le 17-10-2006 à 21:03:34  profilanswer
 


 Wouah ! :sweat:


Message édité par Nintendoom le 17-10-2006 à 21:03:52
n°9737553
alvas
Train hard. Win easy.
Posté le 17-10-2006 à 21:33:05  profilanswer
 

remontage de tomik :/


---------------
CAP Stasi@HFR
n°35540166
Rothstein
Playzer c'est pas du futchebol
Posté le 07-09-2013 à 15:13:19  profilanswer
 

Pas lu le 1er message  [:le_chien:4]  
 
J'en profite juste pour dire que j'en ai marre de ne pas pouvoir me masturber tranquillement à la maison.. [:hish:4]  [:hish:4]


Message édité par Rothstein le 07-09-2013 à 15:13:56
n°35540341
stereolab
.
Posté le 07-09-2013 à 15:39:47  profilanswer
 


dans les toilettes pendant la récré après avoir matté la bombasse en jupe qui passait au tableau "ah qu'est ce qu'elle prend cher cette salope"  [:wank]  [:wank]

n°35540408
Modération
Posté le 07-09-2013 à 15:51:04  answer
 

[:tante foufoune:2]  [:djlemon:2]  [:lefab:2]  [:herbert de vaucanson:4]

mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5  6
Page Suivante

Aller à :
 

Sujets relatifs
Paris - "La cour"l'economie et les profs au lycee !
Le lycée de l'ennui.Besoin d'une excuse pour le lycée, pour une abscence
Entrée sur le monde du travail: perd-t-on ses potes du lycée?Camera de surveillances au lycée
Un premier lycée homosexuel ouvre ses portes à New Yorkcherche un film vu en anglais au lycee.... c trouvé ;)
Vos années Lycée, c'etait comment ?M6 now , les lycee de la banlieue parisienne ..
Plus de sujets relatifs à : Pourquoi Ne Pas Vous Masturber Dans La Cour Du Lycée ?


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR