Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Shop Recherche
1724 connectés 

 



 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2  3  4  5  6  7  8
Auteur Sujet :

Le féminisme... Ou en est-on ?

n°1250540
naja
Tssssssss
Posté le 30-09-2003 à 16:14:02  profilanswer
 

Reprise du message précédent :

Ninoh a écrit :

Gérer les autres congés n'est pas plus évident. Mais personne ne se pose la question comme avec les congés mater...


 
Les congés mater, l'avantage c'est que le boss est prévenu à l'avance, ce qui lui permet de s'organiser...
 
... Imaginons un cas de 6-9 mois de congé de maladie pour dépression par ex... c'est plus délicat (et encore plus controversé)

mood
Publicité
Posté le 30-09-2003 à 16:14:02  profilanswer
 

n°1250543
scOulOu
Born Under Saturn
Posté le 30-09-2003 à 16:16:06  profilanswer
 

Lorelei a écrit :

Enfin, bon, c'est bien mignon, tout ça, mais à ne considérer la grossesse que comme une attaque envers la compétitivité de l'entreprise, ça nous nique notre système de retraites


Y'a l'immigration pr palier à ce genre de choses !
 
Sérieust, ce n'est pas qu'un pb de mentalité, mais aussi de législation : explique-moi pkoi un employeur préférerait une femme à un homme, à cpétces équivaltes, sachant que la loi permet à celle-ci d'abuser nettemt plus ? Faudrait qu'on donne exactt les mêmes possibilités en paternité qu'en maternité, si on veut que les mentalités chgent. Parce que des cps comme l'autorisation de cgé sans solde d'un an avec obligation de reprise à la clé, si j'ét embaucheur (Dieu m'en garde), ça me ferait hésiter qque peu. Surtt ds une boîte pas énorme.

n°1250559
naja
Tssssssss
Posté le 30-09-2003 à 16:20:44  profilanswer
 

scoulou a écrit :


Y'a l'immigration pr palier à ce genre de choses !
 
Sérieust, ce n'est pas qu'un pb de mentalité, mais aussi de législation : explique-moi pkoi un employeur préférerait une femme à un homme, à cpétces équivaltes, sachant que la loi permet à celle-ci d'abuser nettemt plus ? Faudrait qu'on donne exactt les mêmes possibilités en paternité qu'en maternité, si on veut que les mentalités chgent. Parce que des cps comme l'autorisation de cgé sans solde d'un an avec obligation de reprise à la clé, si j'ét embaucheur (Dieu m'en garde), ça me ferait hésiter qque peu. Surtt ds une boîte pas énorme.


 
Le congé parental peut etre pris aussi bien par l'homme que par la femme  :)  
 
Et si c'est dans une petite boite, l'employeur a moins d'obligation que dans une grosse.

n°1251191
NINOH
Nexus 7.0
Posté le 30-09-2003 à 19:43:33  profilanswer
 

scoulou a écrit :


Y'a l'immigration pr palier à ce genre de choses !
 
Sérieust, ce n'est pas qu'un pb de mentalité, mais aussi de législation : explique-moi pkoi un employeur préférerait une femme à un homme, à cpétces équivaltes, sachant que la loi permet à celle-ci d'abuser nettemt plus ? Faudrait qu'on donne exactt les mêmes possibilités en paternité qu'en maternité, si on veut que les mentalités chgent. Parce que des cps comme l'autorisation de cgé sans solde d'un an avec obligation de reprise à la clé, si j'ét embaucheur (Dieu m'en garde), ça me ferait hésiter qque peu. Surtt ds une boîte pas énorme.


 :jap:  :jap:  :jap:

n°1251246
NINOH
Nexus 7.0
Posté le 30-09-2003 à 19:52:03  profilanswer
 

Naja a écrit :


 
Le congé parental peut etre pris aussi bien par l'homme que par la femme  :)  
 
Et si c'est dans une petite boite, l'employeur a moins d'obligation que dans une grosse.


Sur la même durée ???  :??:

n°1251259
DesuetCR_B
Posté le 30-09-2003 à 19:55:32  profilanswer
 

scoulou a écrit :


Y'a l'immigration pr palier à ce genre de choses !
 
Sérieust, ce n'est pas qu'un pb de mentalité, mais aussi de législation : explique-moi pkoi un employeur préférerait une femme à un homme, à cpétces équivaltes, sachant que la loi permet à celle-ci d'abuser nettemt plus ? Faudrait qu'on donne exactt les mêmes possibilités en paternité qu'en maternité, si on veut que les mentalités chgent. Parce que des cps comme l'autorisation de cgé sans solde d'un an avec obligation de reprise à la clé, si j'ét embaucheur (Dieu m'en garde), ça me ferait hésiter qque peu. Surtt ds une boîte pas énorme.


d'un autre coté c pas l'homme ki porte le gamin, donc pour etre equitable il faudrait que ca puisse etre le cas


---------------
Moi quand on m'en fait trop j'correctionne plus, j'dynamite... j'disperse... et j'ventile | feedback
n°1251260
Infi888
Intermittent des forums
Posté le 30-09-2003 à 19:55:35  profilanswer
 

Naja a écrit :


 
Le congé parental peut etre pris aussi bien par l'homme que par la femme  :)  
 
Et si c'est dans une petite boite, l'employeur a moins d'obligation que dans une grosse.


 
Un petit détail : me congé parental masculin est tres inférieur au congé parental féminin. En même temps, je n'ai aucune envie de devoir accoucher pour bénéficier de ce privilège... :D

n°1251273
naja
Tssssssss
Posté le 30-09-2003 à 20:00:26  profilanswer
 

Ici en Belgique, le congé parental à temps plein (congé complet) est de trois mois, rémunéré 500 euros par mois.
 
Ou alors à mi-temps, pendant 6 mois.
 
Ou encore à 4/5 pendant 15 mois.
 
Prenable aussi bien par le papa que par la maman.

n°1251274
naja
Tssssssss
Posté le 30-09-2003 à 20:01:00  profilanswer
 

Infi888 a écrit :


 
Un petit détail : me congé parental masculin est tres inférieur au congé parental féminin. En même temps, je n'ai aucune envie de devoir accoucher pour bénéficier de ce privilège... :D  


 
Je parle bien de congé parental et non de congé maternité/paternité.

n°1251289
NINOH
Nexus 7.0
Posté le 30-09-2003 à 20:06:15  profilanswer
 

Naja a écrit :


 
Je parle bien de congé parental et non de congé maternité/paternité.


Oui, mais tu parles à des Français...

mood
Publicité
Posté le 30-09-2003 à 20:06:15  profilanswer
 

n°1251303
Infi888
Intermittent des forums
Posté le 30-09-2003 à 20:13:30  profilanswer
 

Naja a écrit :


 
Je parle bien de congé parental et non de congé maternité/paternité.


 
Je tente de vérifier mais j'ai peut etre dit une bétise. Personnellement je parlais d'un congé "post maternité", pouvant etre pris par le père ou la mère dans un délais spécifique après l'accouchement. Je jurerais que dans mon boulot il s'agit de 15 jours pour le père et plus pour la mère. Mais je n'arrive a tomber sur google que sur des congés parentaux de longue durée non payés qui ne correspondent pas au cas que je rencontre dans mon entreprise. C'est peut etre aussi un accord spécifique entre les partenairtes sociaux et la direction  [:spamafote]


Message édité par Infi888 le 30-09-2003 à 20:14:15
n°1251697
naja
Tssssssss
Posté le 30-09-2003 à 21:18:05  profilanswer
 

Ninoh a écrit :


Oui, mais tu parles à des Français...


 
Ben vous avez aussi des congés parentaux, et meme de plus longue durée qu'ici en Belgique !
 
La seule chose que j'ignore c'est si cela est valable pour les papas aussi, mais je suis presque certaine que oui.
 

n°1251760
Malicia
Boul33te fatiguée
Posté le 30-09-2003 à 21:33:14  profilanswer
 

Naja a écrit :


Ben vous avez aussi des congés parentaux, et meme de plus longue durée qu'ici en Belgique !
 
La seule chose que j'ignore c'est si cela est valable pour les papas aussi, mais je suis presque certaine que oui.


 
Je suis pas super au point vu qu'on était étudiants quand on a eu nos filles, donc pour moi congés maternité : nada (et en plus, impossible de mettre ma fille à la crèche avant 2 mois 1/2 pour reprendre les cours rapidos sans en avoir trop à rattraper). Mais en gros pour moi il y a : le congés maternité pour la femme (autour de l'accouchement ou en cas d'adoption), le congés paternité pour l'homme (qui vient de passer de 3 à 10 jours il me semble) aprés l'accouchement et le congés parental (pour les deux) à plein temps ou pas, et jusqu'au 3 ans de l'enfant (ne marche qu'à partir du 2ème, et avec au moins 2 ans d'ancienneté dans la boîte).
 
Ce qui se passe dans la pratique avec le congés parental, c'est qu'il semble une bonne occase pour les femmes (qui ont en général le plus petit salaire du couple) de profiter de leurs enfants quand ils sont petits, mais ça se termine souvent mal :
1) la femme arrête de bosser car c'est compliqué et cher de faire garder les enfants et c'est souvent une solution plus "rentable" pour elle.
2) qunad elle retourne dans sa boîte, elle est un peu déconnectée, elle retrouve pas forcément son poste (même si en théorie elle devrait)
3) dés fois ça se termine au chômage...
 
Conclusion : j'ai entendu une femme dire à un reportage télé à propos du manque de place en créche à Paris: "on entend souvent dire qu'il faut faire garder les enfants parceque la mère travaille, non c'est parceque les deux parents travaillent". Et bien il me semble que l'agalité des sexes, ça commence par là : Arrêter de considérer que c'est forcément aux mères de s'occuper des enfants, et leur faciliter l'accés au monde du travail avec des modes de gardes adéquats (disponibilité, horaires, tarifs, etc...). A terme, ça pourrait bien faire tomber les discriminations foireuses citées plus haut dans ce topic. On a le droit de rêver !!!

n°1251926
NINOH
Nexus 7.0
Posté le 30-09-2003 à 22:08:08  profilanswer
 

En France, les pères ont droit à un total de 14 jours de congés paternité :
http://www.ac-creteil.fr/rectorat/ [...] rnite.html

n°1251987
Malicia
Boul33te fatiguée
Posté le 30-09-2003 à 22:20:00  profilanswer
 

Ninoh a écrit :

En France, les pères ont droit à un total de 14 jours de congés paternité :
http://www.ac-creteil.fr/rectorat/ [...] rnite.html


 
 :jap: ça c'est bien...

n°1252043
NINOH
Nexus 7.0
Posté le 30-09-2003 à 22:29:44  profilanswer
 

Malicia a écrit :


 
 :jap: ça c'est bien...  


C'est un bon début, mais à quand la parité ?

n°1252068
Malicia
Boul33te fatiguée
Posté le 30-09-2003 à 22:32:44  profilanswer
 

Ninoh a écrit :


C'est un bon début, mais à quand la parité ?


 
J'suis pour. Pouponner à deux pendant les premiers mois, c'est tout bénéf pour tout le monde...

n°1253543
lorelei
So goddamn slick it's a sin
Posté le 01-10-2003 à 11:27:00  profilanswer
 

Citation :

Conclusion : j'ai entendu une femme dire à un reportage télé à propos du manque de place en créche à Paris: "on entend souvent dire qu'il faut faire garder les enfants parceque la mère travaille, non c'est parceque les deux parents travaillent". Et bien il me semble que l'agalité des sexes, ça commence par là : Arrêter de considérer que c'est forcément aux mères de s'occuper des enfants, et leur faciliter l'accés au monde du travail avec des modes de gardes adéquats (disponibilité, horaires, tarifs, etc...). A terme, ça pourrait bien faire tomber les discriminations foireuses citées plus haut dans ce topic. On a le droit de rêver !!!


 
 :jap:  :jap:  :jap:  :jap:  :jap:  :jap:  :jap:


---------------
Rock'n Roll - New Noise
n°1253748
naja
Tssssssss
Posté le 01-10-2003 à 12:03:35  profilanswer
 

Entièrement d'accord avec vous :)
 
C'est aussi pour cela que mon époux avait pris un congé de trois mois  :jap:  :love: , d'ailleurs chez nous tout se fait à deux, et souvent à tour de role : repas, ménage, langes, bain...
 
Donc, en France aussi, pour les congés parentaux, c'est bien pour le père comme pour la mère.   C'est ce que je disais.

n°1253784
GregTtr
Posté le 01-10-2003 à 12:11:31  profilanswer
 

Alors au niveau des differences de salaire, il y a eu une etude sympa et intelligente aux US.
Mais CT seulement a l'embauche, pas a l'evolution de carriere.
 
Une premiere experience montre que les femmes n'aiment pas negocier, ou n'osent pas:
en labo, on propose une experience a des gens, en leur disant qu'ils seront payes entre 20 et 60 dollars suivant leurs resultats. En fait, l'experience est pipeau. A la sortie, ils ont leurs resultats (tres bons car l'experience est prevue pour), et on leur donne 30 dollars.
La veritable experience est de voir s'ils vont raler et essayer d'obtenir ce qu'ils pensent qu'on leur doit (on ne leur a pas donne avant l'algo de retribution en fct des resultats).
Bilan, en gros, les femmes la ferment, les hommes reclament ce qu'ils pensent avoir gagne.
 
Ensuite, on interroge des jeunes embauches bien diplomes (ceux qui ont un pouvoir de negociation salariale a l'embauche), en tres grand nombre.
On leur demande s'ils ont negocie, et quel est leur salaire.
On retombe sur des proportions de negociateurs/trices coherents avec le nombre de raleurs/leuses.
On regarde leur salaire, et il s'avere qu'a moins de 1% pres (et donc largement dans l'incertitude statistique), le salaire entre hommes et femmes est le meme au sein du groupe des negociateurs, et de celui du groupes des non-negociateurs.
 
Alors evidemment, vu que plus d'hommes ont cherche a negocier, leur salaire est plus eleve.
 
Conclusion: les femmes, a l'embauche, au lieu de raler, devraient essayer de negocier, elles obtiennent autant que les hommes, a comportement de negociation egal.
 
 
Lorelei, ne prend pas ca comme une negation des inegalites eventuelles dans d'autres cas, je ne parle que du salaire d'embauche des jeunes diplomes, aux US.
Mais ca montre qu'une inegalite salariale peut tres bien etre due, parfois, au comprtement des femmes et pas de l'employeur. Lui, il est logique qu'il ne propose pas spontanement un salaire eleve si la personne ne le reclame pas.
 
L'etude se terminait par la mention du fait qu'on retrouvait des proportions similaires d'hommes/femmes qui allaient negocier des augmentations, sans toutefois avoir etudie dans quelle mesure les differences de salaires s'expliquaient ainsi.

n°1253811
lorelei
So goddamn slick it's a sin
Posté le 01-10-2003 à 12:19:52  profilanswer
 

Ce n'est qu'un des éléments de l'étude que je connais. Il y a beaucoup d'autres éléments, l'inaptitude à la négociation (programmée socialement, hein, une femme qui ouvre sa gueule, c'est pas très bien considéré...) n'étant qu'un des nombreux facteurs.
 
De plus, je crois que je l'ai déjà dit dans ce topic et cela a été démontré dans la première partie de ton post, les femmes ont tendance à se sous-estimer et les hommes à se surestimer (une femme ne répondra pas à une annonce de taf si elle n'a que 80% des capacités demandées, un homme répondra dès que ses capacités représenteront 60% de ce qui est demandé)
 
On ne dit pas le contraire, ces inégalités de fait ne sont pas faites "exprès" mais viennent d'une éducation complètement différenciée entre filles et garçons...
 
Pour moi, ce sont les mentalités, l'éducation, la différence de traitement entre garçons et filles de la crèche à l'école, en passant par la famille qui sont les plus inquiétantes...
 
Tout ce qui est aisément quantifiable, ce ne sont que les manifestations de cette éducation différenciée...


---------------
Rock'n Roll - New Noise
n°1253894
NINOH
Nexus 7.0
Posté le 01-10-2003 à 12:41:05  profilanswer
 

Naja a écrit :

Entièrement d'accord avec vous :)
 
C'est aussi pour cela que mon époux avait pris un congé de trois mois  :jap:  :love: , d'ailleurs chez nous tout se fait à deux, et souvent à tour de role : repas, ménage, langes, bain...
 
Donc, en France aussi, pour les congés parentaux, c'est bien pour le père comme pour la mère.   C'est ce que je disais.


Oui, mais pas sur la même durée !

n°1253898
naja
Tssssssss
Posté le 01-10-2003 à 12:42:38  profilanswer
 

Ninoh a écrit :


Oui, mais pas sur la même durée !


 
Mais non !!! tu confonds avec les congés paternité/maternité.
 

n°1253988
NINOH
Nexus 7.0
Posté le 01-10-2003 à 12:55:34  profilanswer
 

Naja a écrit :


 
Mais non !!! tu confonds avec les congés paternité/maternité.
 
 


Ah OK...
Mais enfin j'imagine la tronche des employeurs quand un père demande un congé parental... Déjà que quand quand c'est une mère il est pas joisse...

n°1253996
naja
Tssssssss
Posté le 01-10-2003 à 12:56:06  profilanswer
 

Bientôt papa ou maman et vous avez envie de faire un break au travail pour vous occuper de votre enfant? Pas de problème. Le congé parental d'éducation est fait pour vous. Mode d'emploi  
 
Les bénéficiaires
Tout salarié, homme ou femme, qui travaille au minimum depuis un an dans la même entreprise au moment de la naissance de bébé ou l'arrivée à la maison d'un enfant adopté de moins de seize ans. Pas question pour l'employeur de s'y opposer si les délais prévus par le Code du travail ont bien été respectés.  
 
Pour ceux qui ne veulent pas couper les ponts avec les collègues, ils peuvent demander un congé partiel, c'est-à-dire travailler pour une durée de seize heures minimum par semaine. L'emploi du temps est déterminé par le patron.  
 
La durée du congé  
Qu'il soit total ou partiel, le congé parental expire au bout d'un an. Cela dit, pas de panique, il peut être renouvelé deux fois, bref jusqu'à ce que le bambin aille à la maternelle ! Et si un p'tit frère ou p'tite soeur arrive entretemps, rebelote pour un nouveau congé même si le salarié n'a pas repris son travail.  
 
Les démarches à suivre
C'est très simple. Il suffit d'informer l'employeur, par lettre recommandée avec accusé de réception, du début et de la durée du congé parental (ou "congé partiel" ) souhaité. Attention au délai, cependant. Un mois avant la fin du congé maternité pour les salariées qui veulent enchaîner directement sur leur congé parental. Deux mois pour les autres cas. En cas de renouvellement, même chose. Il faut renvoyer un courrier à l'employeur un mois avant la date prévue de retour dans l'entreprise.  
 
Le retour au travail
Toute bonne chose a une fin ! Une fois le congé terminé, le salarié retrouve son poste ou alors un emploi similaire, pour le même salaire évidemment.    
 
Et enfin, rassurez-vous, l'employeur n'a pas le droit de licencier un salarié en congé parental. A moins que le motif du licenciement soit lié à autre chose. C'est le cas, par exemple, du licenciement économique qui peut toucher tous les salariés d'une même entreprise, présents ou pas.

 

n°1254009
naja
Tssssssss
Posté le 01-10-2003 à 12:57:39  profilanswer
 

Ninoh a écrit :


Ah OK...
Mais enfin j'imagine la tronche des employeurs quand un père demande un congé parental... Déjà que quand quand c'est une mère il est pas joisse...


 
Ben là c'est un peu aux pères de s'assumer !  Mon époux l'a fait avec joie et a fait la sourde oreille aux commentaires de ses collègues et de son patron. C'est en agissant ainsi que les mentalités finiront par changer..
 
Il l'a fait avec plaisir, mais c'est vrai que nous n'avions pas le choix, vu que je reprenais le travail en mars et que la place en crèche n'était disponible que fin mai...
 

n°1254761
saliyor
rien
Posté le 01-10-2003 à 14:44:05  profilanswer
 

com21 a écrit :


 
C'est bizarre, j'ai jamais entendu une femme revendiquer son quotas de bricolage,plomberie, tondage de pelouse, de haie, d'élagage d'arbre....
 
 


 
Je suis souvent d'accord avec Lorelei mais je voudrais dire à tout le monde qu'il ne faut pas trop mélanger la galanterie, (par ex lorsqu'un monsieur laisse passer une dame devant soi ou laisse s'asseoir une dame par politesse)et la culture de plusieurs pays qui ne va pas partir comme ça aux machisme.
Un homme voudra toujours porter une valise en + que la femme, une femme voudra toujours faire un peu + la cuisine que l'homme. Je ne pense pas qu'il y aura l'égalité parfait, ça fait parti de nos cultures, de notre mentalité. Bien sûr, les mentalités doivent évoluer mais il y a certain qui veulent garder quelques principes alors il doit aussi avoir un certain tolérance pour ceux qu'ils veulent garder leurs traditions.
Les choses qu'il faut changer en priorité, c'est les salaire de la femmes et les autres désavantage de la vie professionnel d’une femme. Une femme enceinte à le droit d'avoir le même revenu qu'un homme . Là où les mentalités doivent changer, c'est surtout sur le fait que la femme peut être aussi intelligent ou + que l'homme et peut aussi diriger un pays ou une entreprise qu’un homme. Ensuite si un couple veut que ça soit la femme qui fait le ménage et que l'homme qui bricole, ça les regarde ,la femme est assez grande pour choisir son mari ,l'homme est assez grand pour choisir la femme qu'il lui convient. ça ce n'est que des détails.
A propos des viols collectifs, je pense que les journalistes(hommes ou femmes) l'utilise le mot "la tournante" seulement pour censuré le mot mais je ne crois pas que c'est du machisme car la plupart des personne savent que c'est un acte de barbarie et non du machisme, il y a aussi des hommes qui se fait violé par d'autre hommes, ce sujet concerne plutôt les affaire criminels mais c'est vrai que les femmes sont + souvent les victimes car certain homme ont des  apriori sur elles, comme "ouais elle s'habille comme ça pour nous draguer" même si ça serai vrai, ce n'est pas une raison pour agresser une personne tout seul ou à plusieurs.
 
Il y aussi une grosse injustice envers les femmes que je n'aime pas, c'est lorsque la femme n'a pas la garde de son enfant lorsqu'il y a eu un divorce dans certain pays et en france c'est le contraire l'homme est vraiment désavantagé pour avoir la garde de son enfant en cas de divorce, il doit prouver beaucoup de chose pour avoir la garde de son enfant même si la femme est une mauvaise mère.
 
Niveau salaire sur le sport, il y a matière de discussion car les femmes ne remplissent pas toujours les tribunes dans certain sport comme les hommes et font parfois beaucoup moins d'effort car elles ont encore un coté amateur dans certain sport, mais sur le travail en civil ,il doit avoir de l'égalité surtout dans les métier de bureau et même dans certain métier où il y a un peu d’effort à faire. On ne compare pas la force de tous les hommes, alors pourquoi celles des femmes.A moins qu’on les paye par carton porté, :D dans ce cas il peut aussi avoir des femmes même + forte qu’un homme, :D en tout cas il ne faut pas évaluer le salaire directement parce que ce sont des femmes.
 C'est vrai que durant toute l'histoire de l'humanité et même maintenant,les femmes sont vraiment désavantagé par rapport aux hommes surtout dans la vie proffessionel et sur les préjugé que certain ont sur elles.Et c'est ça qui est inadmissible.
Sinon je ne pense pas que laissé passer une femme, c'est macho ou qu'une femme qui adore faire la vaiselle, ça réduire l'image de la femme ou qu'une femme qui porte une robe, c'est macho.
Un homme et une femme ne sont pas obligé de faire la même chose.
La machisme c'est surtout le fait que l'homme oblige la femme de faire une chose sans se parler, sans se concerter.
Sinon ça ne me gène pas si un homme dit à une femme"eh ho fais de temps en temps la vaiseille tu es une femme" ou que la femme dit à l'homme, » hey ne me laisse pas porter les valises ,c'est toi l'homme" ça fait parti de nos cultures qui changera peut être un jour mais bon....
Je suis sûr qu'il aurait plein de femmes qui allait faire la gueule à leur mari s'ils décidèrent de porter une robes sachant que ce n'est pas encore la mode chez les hommes  :D  
moi j'avoue que ma fierté serait tout de même un peu (mais un peu) atteint si ça serait ma femme qui donnerait tous les jours un peu d'argent aux enfants. Mais je suis tranquille, je ne suis pas encore marié :bounce:  
c'est les mentalité qui veulent ça mais il faut surtout changer ceux qui portent vraiment préjudices aux femmes et non les petites caprices des hommes ou de certaines femmes  :D
 

n°1258874
deedlit
Posté le 02-10-2003 à 03:14:59  profilanswer
 

Je vais passer pour le gros macho de service et pourtant....
 
Je dits que pour pouvoir obtenir une véritable égalité entre hommes et femmes, il faut que les deux parties soitent d'accord et bien, ce qui me choque, c'est qu'une énorme proportion de femmes ne sont pas du tout, mais alors pas du tout prête à changer leurs comportements.
Vous avez beau dire, l'homme a beaucoup plus changer que la femme à ce niveau là.
En plus, ce qui me fait rire, c'est que tout de suite le débat porte sur les tâches ménagères alors que ça, c'est une affaire personnelle, si vous acceptez de tous faire à la maison, c'est plus votre faute que celle de la société non? Où alors, on vous impose un mec que vous n'avez pas choisi, enfin bref.
 
Je disais que le plus gros problème à mon sens, c'est que, quand même, il y a certains avantages à être une femme, ne serait-ce que dans le jeux de séduction ou alors en ce qui concerne l'éducation et la garde des enfants. Moi un truc qui m'a toujours sindéré, c'est quand j'entends une fille dire, si je drague pas, c'est pour pas qu'il me prenne pour une fille facile, donc, cela voudrait dire que vous acceptez le fait de sortir avec un mec qui pense cela de vous. Dans le couple, j'ai l'impression que dès le départ, les règles sont faussées, et de fait l'homme a le dessus et détaint sur toute la vie du couple.
 
En ce qui concerne les enfants, j'attends Lorelei, si promte à nous sortir des stats, à la minutes près, sur la durée des taches ménagères, nous donner le pourcentage d'hommes ayant la garde de leur enfant?
Ahhhhhhhhh, c'est vrai j'oubliais, un homme n'est pas capable d'éduquer un enfant, un homme divorcé qui voit ces enfant un veek-end par moi, et encore, ça le gène pas, et la plupart du temps, il doit s'entourer de témoins et prendre toutes les précaution du monde pour ne pas être soupçonné des pires malversations. Là, c'est marrant, pas une plainte de la part des filles alors que c'est une vrai honte, qu'un mec soit pratiquement obligé de suplier un juge pour voir propres ses enfants.
 
 
Autre chose, en ce qui concerne le salaire, il s'agit de MOYENNES, et oui à travail et compétences égales, l'homme gagne plus que la femme, POURQUOI, c'est simple, si on prend une même durée de travail chez un homme et chez une femme, beaucoup d'entre elles se seront arrêtées pour prendre un congés parental. Donc, forcément une baisse du salaire. Si un homme s'arrête lui aussi de travailler 1, 2 ou 3 ans, je pense que lui aussi n'aura pas le même salaire qu'un autre homme ne s'étant pas arrêté. Alors qu'à l'embauche, les salaires sont les mêmes.
 
Alors, j'ai cité Lorelei, mais ce n'est pas du tout un attaque personnelle, je suis d'accord avec la plupart des choses qu'elle dit, mais c'est hallucinant, de voir le nombre de femmes qui acceptent leur gentil rôle de femme au foyer tranquillement, les bras m'en tombent. Alors, c'est bien joli de parler d'égalité des droits, mais pour avoir un truc, un minimum c'est de le vouloir. Et comme je disais plus haut, un bon nombre ne sont pas prètes à abandonner leur privilèges.
 
Voilà

n°1259078
Infi888
Intermittent des forums
Posté le 02-10-2003 à 08:16:09  profilanswer
 

Deedlit a écrit :

Je vais passer pour le gros macho de service et pourtant....
 
Je dits que pour pouvoir obtenir une véritable égalité entre hommes et femmes, il faut que les deux parties soitent d'accord et bien, ce qui me choque, c'est qu'une énorme proportion de femmes ne sont pas du tout, mais alors pas du tout prête à changer leurs comportements.
Vous avez beau dire, l'homme a beaucoup plus changer que la femme à ce niveau là.
En plus, ce qui me fait rire, c'est que tout de suite le débat porte sur les tâches ménagères alors que ça, c'est une affaire personnelle, si vous acceptez de tous faire à la maison, c'est plus votre faute que celle de la société non? Où alors, on vous impose un mec que vous n'avez pas choisi, enfin bref.
 
Je disais que le plus gros problème à mon sens, c'est que, quand même, il y a certains avantages à être une femme, ne serait-ce que dans le jeux de séduction ou alors en ce qui concerne l'éducation et la garde des enfants. Moi un truc qui m'a toujours sindéré, c'est quand j'entends une fille dire, si je drague pas, c'est pour pas qu'il me prenne pour une fille facile, donc, cela voudrait dire que vous acceptez le fait de sortir avec un mec qui pense cela de vous. Dans le couple, j'ai l'impression que dès le départ, les règles sont faussées, et de fait l'homme a le dessus et détaint sur toute la vie du couple.
 
En ce qui concerne les enfants, j'attends Lorelei, si promte à nous sortir des stats, à la minutes près, sur la durée des taches ménagères, nous donner le pourcentage d'hommes ayant la garde de leur enfant?
Ahhhhhhhhh, c'est vrai j'oubliais, un homme n'est pas capable d'éduquer un enfant, un homme divorcé qui voit ces enfant un veek-end par moi, et encore, ça le gène pas, et la plupart du temps, il doit s'entourer de témoins et prendre toutes les précaution du monde pour ne pas être soupçonné des pires malversations. Là, c'est marrant, pas une plainte de la part des filles alors que c'est une vrai honte, qu'un mec soit pratiquement obligé de suplier un juge pour voir propres ses enfants.
 
 
Autre chose, en ce qui concerne le salaire, il s'agit de MOYENNES, et oui à travail et compétences égales, l'homme gagne plus que la femme, POURQUOI, c'est simple, si on prend une même durée de travail chez un homme et chez une femme, beaucoup d'entre elles se seront arrêtées pour prendre un congés parental. Donc, forcément une baisse du salaire. Si un homme s'arrête lui aussi de travailler 1, 2 ou 3 ans, je pense que lui aussi n'aura pas le même salaire qu'un autre homme ne s'étant pas arrêté. Alors qu'à l'embauche, les salaires sont les mêmes.
 
Alors, j'ai cité Lorelei, mais ce n'est pas du tout un attaque personnelle, je suis d'accord avec la plupart des choses qu'elle dit, mais c'est hallucinant, de voir le nombre de femmes qui acceptent leur gentil rôle de femme au foyer tranquillement, les bras m'en tombent. Alors, c'est bien joli de parler d'égalité des droits, mais pour avoir un truc, un minimum c'est de le vouloir. Et comme je disais plus haut, un bon nombre ne sont pas prètes à abandonner leur privilèges.
 
Voilà


 
Oui... mais non. Deux points que je souhaite aborder :
 
D'un de demander quels sont les proportions de pères ayant la garde de leur enfant est totalement ridicule. Pour une seule et bonne raison : Pour avoir la garde de ses enfants, il faut déja la demander. Condition sine qua non. Maintenant si on prenait le ratio entre ceux qui demandent la garde et ceux qui l'obtiennent, il y a probablement encore un décalage, mais probablement bien plus faible que celui que tu supposes.
 
En ce qui concerne le salaire moyen, il ne se base pas sur la durée de travail mais sur le montant identifié sur ton contrat. On s'en fout de savoir que tu vas prendre un congé sabatique d'un an ou que sais je. Les statisticiens ne s'amusent pas à faire un rappport de présence / montant touché. :sweat:  
 
Maintenant pour la vie en couple je suis "assez" d'accord. Une femme qui se plaind de vivre avec un mec macho, je pense qu'elle a bien evidemment sa part de responsabilité et qu'elle aurait du choisir plus judicieusement. Maintenant, il y a aussi d'autres parametres qui rentrent en jeu.

n°1259118
naja
Tssssssss
Posté le 02-10-2003 à 08:51:07  profilanswer
 

Deedlit a écrit :

Je vais passer pour le gros macho de service et pourtant....
 
Je dits que pour pouvoir obtenir une véritable égalité entre hommes et femmes, il faut que les deux parties soitent d'accord et bien, ce qui me choque, c'est qu'une énorme proportion de femmes ne sont pas du tout, mais alors pas du tout prête à changer leurs comportements.
Vous avez beau dire, l'homme a beaucoup plus changer que la femme à ce niveau là.
En plus, ce qui me fait rire, c'est que tout de suite le débat porte sur les tâches ménagères alors que ça, c'est une affaire personnelle, si vous acceptez de tous faire à la maison, c'est plus votre faute que celle de la société non? Où alors, on vous impose un mec que vous n'avez pas choisi, enfin bref.
 
Je disais que le plus gros problème à mon sens, c'est que, quand même, il y a certains avantages à être une femme, ne serait-ce que dans le jeux de séduction ou alors en ce qui concerne l'éducation et la garde des enfants. Moi un truc qui m'a toujours sindéré, c'est quand j'entends une fille dire, si je drague pas, c'est pour pas qu'il me prenne pour une fille facile, donc, cela voudrait dire que vous acceptez le fait de sortir avec un mec qui pense cela de vous. Dans le couple, j'ai l'impression que dès le départ, les règles sont faussées, et de fait l'homme a le dessus et détaint sur toute la vie du couple.
 
En ce qui concerne les enfants, j'attends Lorelei, si promte à nous sortir des stats, à la minutes près, sur la durée des taches ménagères, nous donner le pourcentage d'hommes ayant la garde de leur enfant?
Ahhhhhhhhh, c'est vrai j'oubliais, un homme n'est pas capable d'éduquer un enfant, un homme divorcé qui voit ces enfant un veek-end par moi, et encore, ça le gène pas, et la plupart du temps, il doit s'entourer de témoins et prendre toutes les précaution du monde pour ne pas être soupçonné des pires malversations. Là, c'est marrant, pas une plainte de la part des filles alors que c'est une vrai honte, qu'un mec soit pratiquement obligé de suplier un juge pour voir propres ses enfants.
 
 
Autre chose, en ce qui concerne le salaire, il s'agit de MOYENNES, et oui à travail et compétences égales, l'homme gagne plus que la femme, POURQUOI, c'est simple, si on prend une même durée de travail chez un homme et chez une femme, beaucoup d'entre elles se seront arrêtées pour prendre un congés parental. Donc, forcément une baisse du salaire. Si un homme s'arrête lui aussi de travailler 1, 2 ou 3 ans, je pense que lui aussi n'aura pas le même salaire qu'un autre homme ne s'étant pas arrêté. Alors qu'à l'embauche, les salaires sont les mêmes.
 
Alors, j'ai cité Lorelei, mais ce n'est pas du tout un attaque personnelle, je suis d'accord avec la plupart des choses qu'elle dit, mais c'est hallucinant, de voir le nombre de femmes qui acceptent leur gentil rôle de femme au foyer tranquillement, les bras m'en tombent. Alors, c'est bien joli de parler d'égalité des droits, mais pour avoir un truc, un minimum c'est de le vouloir. Et comme je disais plus haut, un bon nombre ne sont pas prètes à abandonner leur privilèges.
 
Voilà


 
Je suis une femme... et j'approuve ce que tu dis  :jap:  
 
Effectivement, pour en revenir aux taches ménagères, si j'avais épousé un homme à l'image de mon père... hé bien je n'aurais eu à m'en prendre qu'à moi-meme.
 
L'homme que j'ai épousé en fait tout autant que moi à la maison, que ce soit pour le ménage ou pour notre fille... Je ne l'ai pas choisi PARCE QU'il savait faire le ménage, mais le fait qu'il s'implique ainsi fait partie de sa personnalité et de ses valeurs.
 
Ca me fait rire lorsque j'entends parler des hommes qui ne "savent meme pas préparer un biberon ou changer un bb"... oui, MAIS quelle place leur femme leur a-t-elle laissée lors de la naissance du petit ? Combien de fois n'ai-je pas entendu :"Je n'ose pas laisser le petit à mon mari" ou "IL s'y prend mal", mais il faudrait qu'elles comprennent qu'avant de s'y prendre bien, il faut forcément faire des erreur... le bébé se retrouve avec son lange attaché à l'envers ? Eh bien où est le problème ? La prochaine fois sera la bonne.
 
 
Egalité des hommes et des femmes... ? OK !! Mais vous Mesdames, seriez-vous prêtes à ce que tout change ... :
 
- Entrée dans les discothèques au meme prix que les hommes (à la place des entrées gratuites)
- Chat par téléphone (Phone Café et autres ) : pour l'instant c'est soit gratuit soit tarif zonal pour les filles et 0.50 euros la minute pour les garcons.  
- Congé de maternité à 14 jours (ce sont des jours calendriers, ca fait donc 10 jours ouvrables)... parce que le coté "se remettre physiquement de l'accouchement" est discutable... (ca prend un an pour que le corps récupère complètement), mais le coté "séparation d'avec bb", ca on n'y a pas pensé pour les papas !

n°1259764
lorelei
So goddamn slick it's a sin
Posté le 02-10-2003 à 11:35:08  profilanswer
 

Deedlit a écrit :

Je vais passer pour le gros macho de service et pourtant....
 
Je dits que pour pouvoir obtenir une véritable égalité entre hommes et femmes, il faut que les deux parties soitent d'accord et bien, ce qui me choque, c'est qu'une énorme proportion de femmes ne sont pas du tout, mais alors pas du tout prête à changer leurs comportements.
Vous avez beau dire, l'homme a beaucoup plus changer que la femme à ce niveau là.
En plus, ce qui me fait rire, c'est que tout de suite le débat porte sur les tâches ménagères alors que ça, c'est une affaire personnelle, si vous acceptez de tous faire à la maison, c'est plus votre faute que celle de la société non? Où alors, on vous impose un mec que vous n'avez pas choisi, enfin bref.
 
Je disais que le plus gros problème à mon sens, c'est que, quand même, il y a certains avantages à être une femme, ne serait-ce que dans le jeux de séduction ou alors en ce qui concerne l'éducation et la garde des enfants. Moi un truc qui m'a toujours sindéré, c'est quand j'entends une fille dire, si je drague pas, c'est pour pas qu'il me prenne pour une fille facile, donc, cela voudrait dire que vous acceptez le fait de sortir avec un mec qui pense cela de vous. Dans le couple, j'ai l'impression que dès le départ, les règles sont faussées, et de fait l'homme a le dessus et détaint sur toute la vie du couple.
 
En ce qui concerne les enfants, j'attends Lorelei, si promte à nous sortir des stats, à la minutes près, sur la durée des taches ménagères, nous donner le pourcentage d'hommes ayant la garde de leur enfant?
Ahhhhhhhhh, c'est vrai j'oubliais, un homme n'est pas capable d'éduquer un enfant, un homme divorcé qui voit ces enfant un veek-end par moi, et encore, ça le gène pas, et la plupart du temps, il doit s'entourer de témoins et prendre toutes les précaution du monde pour ne pas être soupçonné des pires malversations. Là, c'est marrant, pas une plainte de la part des filles alors que c'est une vrai honte, qu'un mec soit pratiquement obligé de suplier un juge pour voir propres ses enfants.
 
 
Autre chose, en ce qui concerne le salaire, il s'agit de MOYENNES, et oui à travail et compétences égales, l'homme gagne plus que la femme, POURQUOI, c'est simple, si on prend une même durée de travail chez un homme et chez une femme, beaucoup d'entre elles se seront arrêtées pour prendre un congés parental. Donc, forcément une baisse du salaire. Si un homme s'arrête lui aussi de travailler 1, 2 ou 3 ans, je pense que lui aussi n'aura pas le même salaire qu'un autre homme ne s'étant pas arrêté. Alors qu'à l'embauche, les salaires sont les mêmes.
 
Alors, j'ai cité Lorelei, mais ce n'est pas du tout un attaque personnelle, je suis d'accord avec la plupart des choses qu'elle dit, mais c'est hallucinant, de voir le nombre de femmes qui acceptent leur gentil rôle de femme au foyer tranquillement, les bras m'en tombent. Alors, c'est bien joli de parler d'égalité des droits, mais pour avoir un truc, un minimum c'est de le vouloir. Et comme je disais plus haut, un bon nombre ne sont pas prètes à abandonner leur privilèges.
 
Voilà

En ce qui concerne la garde des enfants, je réclame l'égalité aussi. Pour une fois que c'est les femmes qui doivent abandonner qqs privilèges... :sarcastic: Bon, ceci étant, remettons les choses en place: dans une grande proportion de divorces, ça viendrait même pas à l'idée du mec de se coltiner les mômes... Mais pour ceux qui le veulent, les chances devraient être égales.
 
Deuxièmement, toute femme ne va pas avoir d'enfant. Je connais pas mal de nanas qui n'en veulent pas ou n'en ont pas eu. Considérer qu'une femme VA prendre un congé maternité (le parental, c'est différent, hein, ça concerne aussi bien papa que maman, et tout le monde ne le prend pas), c'est réduire son employée à un rôle de mère, même si celle ci n'a pas l'intention de l'être... Et pis bon, un congé maternité, faut pas non plus exagérer, c'est huit semaines (minimum, OK, en comptant les congés patho et tout le toutim, ça peut être plus long) où tu es rémunérée par la SECU!
 
Enfin, en ce qui concerne les taches ménagères, le fait est que chez certains mecs, l'inertie est telle que pour avoir la moindre aide à la maison, ça devient vite du harcèlement (aux yeux du mec) Pas facile de passer pour une mégère :/ M'enfin, c'est vrai que certaines nanas ont inconsciemment du mal à considérer que monsieur n'a pas la moindre raison objective d'en faire moins à la maison [:spamafote]


---------------
Rock'n Roll - New Noise
n°1262589
deedlit
Posté le 02-10-2003 à 18:19:14  profilanswer
 

Infi888 a écrit :


 
D'un de demander quels sont les proportions de pères ayant la garde de leur enfant est totalement ridicule. Pour une seule et bonne raison : Pour avoir la garde de ses enfants, il faut déja la demander. Condition sine qua non. Maintenant si on prenait le ratio entre ceux qui demandent la garde et ceux qui l'obtiennent, il y a probablement encore un décalage, mais probablement bien plus faible que celui que tu supposes.
 
En ce qui concerne le salaire moyen, il ne se base pas sur la durée de travail mais sur le montant identifié sur ton contrat. On s'en fout de savoir que tu vas prendre un congé sabatique d'un an ou que sais je. Les statisticiens ne s'amusent pas à faire un rappport de présence / montant touché. :sweat:  
 
 


 
2 point aussi sur lesquels je voudrais rebondir à mon tour,
 
- Pour la garde des enfants, tu trouve que cela est ridicule de demander la proportion d'homme ayant la garde. Tu sais pourquoi si peu d'homme demande la garde, c'est simple, et d'une c'est "perdu d'avance", et de deux, tout dans notre société et dans les mentalité est fait pour que ce soit à la femme d'élever les enfants. Un ami, a obtenu la garde partagé de sa fille (1 semaine sur 2), après + d'un an de bataille et encore, parce que la mère était d'accord sur le principe, imagine le contraire.
 
- pour les salaires, tu confirmes donc ce que je dits, on ne prends pas en compte la durée de travail, donc, si quelqu'un, homme ou femme, privilégie sa vie de famille, c'est logique qu'il ai un salaire inférieur à quelqu'un qui s'est complètement invistie dans sa carrière professionnelle, ce n'est même plus une question de sexe, mais de choix de vie. Avoue que ce serait un comble, si moi je m'absentait de l'entreprise pendant 2 ou trois ans et qu'a mon retour, je "gagnais" autant que ceux qui ont fait le choix de rester.

n°1262646
deedlit
Posté le 02-10-2003 à 18:26:15  profilanswer
 

Lorelei a écrit :


Deuxièmement, toute femme ne va pas avoir d'enfant. Je connais pas mal de nanas qui n'en veulent pas ou n'en ont pas eu. Considérer qu'une femme VA prendre un congé maternité (le parental, c'est différent, hein, ça concerne aussi bien papa que maman, et tout le monde ne le prend pas), c'est réduire son employée à un rôle de mère, même si celle ci n'a pas l'intention de l'être... Et pis bon, un congé maternité, faut pas non plus exagérer, c'est huit semaines (minimum, OK, en comptant les congés patho et tout le toutim, ça peut être plus long) où tu es rémunérée par la SECU!
 
Enfin, en ce qui concerne les taches ménagères, le fait est que chez certains mecs, l'inertie est telle que pour avoir la moindre aide à la maison, ça devient vite du harcèlement (aux yeux du mec) Pas facile de passer pour une mégère :/ M'enfin, c'est vrai que certaines nanas ont inconsciemment du mal à considérer que monsieur n'a pas la moindre raison objective d'en faire moins à la maison [:spamafote]


 
Attention, je parlais pas du congés maternités, mais du congés parental, nuance. Je m'intérroge simplement sur le faits que de plus en plus de femmes optent pour cette option, c'est le début d'un retour en arrière. Je le disais, de plus en plus de femmes décident d'élever leur enfants, tu m'expliques comment une femme qui a choisi ce train de vie, peut parler d'égalité alors qu'elle est dépendante des revenus de son conjoint?
 
Autre chose, je suis entièrement d'accords avec toi, moi aussi je connais des filles qui ne veulent pas spécialement d'enfants, mais comme je disais, là dessus aussi c'est à vous de changer, car je peux t'assurer que TOUTES les copines de ces filles les SAOULENT avec leur "alors toujours pas de BB, c'est pas normal".
 
Et pour les taches ménagères, j'ai déjà dits ce que je pensais, c'est facile de mal choisir son partenaires et de se plaindre ensuite. Si une fille choisit un "macho", c'est un peu sa faute si elle est dans une situation d'infériorité.


Message édité par deedlit le 02-10-2003 à 18:37:11
n°1262840
deedlit
Posté le 02-10-2003 à 18:52:19  profilanswer
 

Naja a écrit :


 
Je suis une femme... et j'approuve ce que tu dis  :jap:  
 
Effectivement, pour en revenir aux taches ménagères, si j'avais épousé un homme à l'image de mon père... hé bien je n'aurais eu à m'en prendre qu'à moi-meme.
 
L'homme que j'ai épousé en fait tout autant que moi à la maison, que ce soit pour le ménage ou pour notre fille... Je ne l'ai pas choisi PARCE QU'il savait faire le ménage, mais le fait qu'il s'implique ainsi fait partie de sa personnalité et de ses valeurs.
Ca me fait rire lorsque j'entends parler des hommes qui ne "savent meme pas préparer un biberon ou changer un bb"... oui, MAIS quelle place leur femme leur a-t-elle laissée lors de la naissance du petit ? Combien de fois n'ai-je pas entendu :"Je n'ose pas laisser le petit à mon mari" ou "IL s'y prend mal", mais il faudrait qu'elles comprennent qu'avant de s'y prendre bien, il faut forcément faire des erreur... le bébé se retrouve avec son lange attaché à l'envers ? Eh bien où est le problème ? La prochaine fois sera la bonne.
 


 
Bien dit.
 
Un conjoint, c'est un tout, tu l'as pas choisi parce qu'il fait le ménage, mais pour ses valeurs (en autre), ce qui fait qu'il s'mplique, qu'il ne fait pas de différence entre l'homme et la femme. Enfin c'est ce que j'ai compris. Quand j'en écoute certaines, j'ai l'impression que leur copain est sorti d'une pochette surprise, il fait rien, il rentre tard, il passe ses week-end avec ses potes, et j'en passe. Avant de se marier ou de vivre ensemble, faudrais peut-être un peu s'connaître non?
 
 
Pour le reste, là aussi d'accord avec toi, je crois pas du tout en l'inné, mais à l'acquis. J'éspère qu'on est un peu plus évolué que les chiens et chats. Tout n'est qu'une question d'éducation et d'environnement. Après, je comprends tout à fait qu'il y est un "lien" plus fort entre un BB et sa mère qu'avec son père, c'est pas nous qui l'avons porté, mais si dès le départ, on s'éfforce de renforcer ce lien, l'homme logiquement va plus ou moins se sentir déresponsabisilé de ses devoirs envers les enfants.
 

n°1263559
naja
Tssssssss
Posté le 02-10-2003 à 20:29:19  profilanswer
 

Deedlit a écrit :


 
Bien dit.
 
Un conjoint, c'est un tout, tu l'as pas choisi parce qu'il fait le ménage, mais pour ses valeurs (en autre), ce qui fait qu'il s'mplique, qu'il ne fait pas de différence entre l'homme et la femme. Enfin c'est ce que j'ai compris. Quand j'en écoute certaines, j'ai l'impression que leur copain est sorti d'une pochette surprise, il fait rien, il rentre tard, il passe ses week-end avec ses potes, et j'en passe. Avant de se marier ou de vivre ensemble, faudrais peut-être un peu s'connaître non?
 
 
Pour le reste, là aussi d'accord avec toi, je crois pas du tout en l'inné, mais à l'acquis. J'éspère qu'on est un peu plus évolué que les chiens et chats. Tout n'est qu'une question d'éducation et d'environnement. Après, je comprends tout à fait qu'il y est un "lien" plus fort entre un BB et sa mère qu'avec son père, c'est pas nous qui l'avons porté, mais si dès le départ, on s'éfforce de renforcer ce lien, l'homme logiquement va plus ou moins se sentir déresponsabisilé de ses devoirs envers les enfants.
 
 


 
J'irai plus loin.. pour moi ce lien n'est pas différent. Une mère ne connaitra pas mieux son enfant, ne comprendra pas mieux ses pleurs, n'arrivera pas à mieux le calmer que le papa, tout simplement parce que le fait de le porter pendant 9 mois n'apporte rien de tout cela.
 
Bcp de futures mères s'imaginent que parce qu'elles ont porté leur enfant, elle vont tout savoir faire et tout comprendre de suite... or elles pataugent autant que le père... et le vivent mal... et après on s'étonne qu'il y ait des dépressions post partum.

n°1265441
NINOH
Nexus 7.0
Posté le 03-10-2003 à 01:28:32  profilanswer
 

Naja a écrit :


 
J'irai plus loin.. pour moi ce lien n'est pas différent. Une mère ne connaitra pas mieux son enfant, ne comprendra pas mieux ses pleurs, n'arrivera pas à mieux le calmer que le papa, tout simplement parce que le fait de le porter pendant 9 mois n'apporte rien de tout cela.
 
Bcp de futures mères s'imaginent que parce qu'elles ont porté leur enfant, elle vont tout savoir faire et tout comprendre de suite... or elles pataugent autant que le père... et le vivent mal... et après on s'étonne qu'il y ait des dépressions post partum.


Tout d'abord je tiens à dire mon accord avec le discours de Deedlit.
 
 
Ensuite sur le dernier message de Naja :
Je suis tout à fait d'accord sur le fait qu'il n'y a pas d'instinct maternel et qu'une femme devient mère lorsqu'elle a un enfant, mais ce n'est pas pour autant qu'elle sait s'en occuper. Elle l'apprendra à s'en occuper, tout comme le père.
 
Cependant, j'apporterais une nuance à ce que tu as dit : Beaucoup de professionnels de la petite enfance s'accordent sur le fait que la relation qui lie le bébé à sa mère est très forte.
(plus forte que la relation avec tout autre adulte).
 
Maintenant quelles en sont les raisons ?
- On peut penser que c'est lié au fait que le bébé a entendu la voix de la mère (plus distinctement que celle du père),
- que si elle le nourri au sein il connaîtra par coeur son odeur...
- Quoi d'autre ? Pas grand chose ; si ce n'est que souvent c'est la mère qui s'occupe le plus de l'enfant (mais là on revient à la case départ...), et que souvent, les mères sont dans une relation basée sur les câlins (voire parfois l'entretien d'une relation (con)fusionnelle avec leur enfant) et les jeux calmes,
alors que les pères sont plus dans une relation qui est plus orientée vers la découverte du monde et les jeux stimulants.
Une illustration de cette idée est que souvent les mère portent leur enfant tourné vers elle, alors que les père auront plus souvent tendance à le porter tourné vers l'extérieur.
 
Dans mon travail en crèche, j'ai moi aussi observé cette différence dans la relation que certains enfants ont avec la mère et celle qu'ils ont avec le père .
Cependant je ne dirais pas comme certains que la relation à la mère soit plus (ni moins) importante, mais différente.
 
Autre chose (de très important à mes yeux) : la relation père-bébé dépend beaucoup de la place que lui laisse la mère.
Et le fait que certaines mères apprennent plus vite à s'occuper de leur enfant et à savoir répondre à ses besoins est lié au temps qu'elles passent auprès de lui.
Or cela est la conséquence des deux causes que je viens d'énoncer, mais aussi du fait que notre société attends d'une mère qu'elle sache s'occuper de ses enfants, et va même jusquà la stigmatiser lorsqu'elle a des difficultés, alors qu'à l'inverse elle trouve anormal (ou au mieux inutile) que le père s'y mette.

n°1265750
deedlit
Posté le 03-10-2003 à 06:50:04  profilanswer
 

Ninoh a écrit :


Tout d'abord je tiens à dire mon accord avec le discours de Deedlit.
 
 


 
Merci  :jap:

n°1265829
naja
Tssssssss
Posté le 03-10-2003 à 09:07:46  profilanswer
 

Ninoh a écrit :


Tout d'abord je tiens à dire mon accord avec le discours de Deedlit.
 
 
Ensuite sur le dernier message de Naja :
Je suis tout à fait d'accord sur le fait qu'il n'y a pas d'instinct maternel et qu'une femme devient mère lorsqu'elle a un enfant, mais ce n'est pas pour autant qu'elle sait s'en occuper. Elle l'apprendra à s'en occuper, tout comme le père.
 
Cependant, j'apporterais une nuance à ce que tu as dit : Beaucoup de professionnels de la petite enfance s'accordent sur le fait que la relation qui lie le bébé à sa mère est très forte.
(plus forte que la relation avec tout autre adulte).
 
Maintenant quelles en sont les raisons ?
- On peut penser que c'est lié au fait que le bébé a entendu la voix de la mère (plus distinctement que celle du père),
- que si elle le nourri au sein il connaîtra par coeur son odeur...
- Quoi d'autre ? Pas grand chose ; si ce n'est que souvent c'est la mère qui s'occupe le plus de l'enfant (mais là on revient à la case départ...), et que souvent, les mères sont dans une relation basée sur les câlins (voire parfois l'entretien d'une relation (con)fusionnelle avec leur enfant) et les jeux calmes,
alors que les pères sont plus dans une relation qui est plus orientée vers la découverte du monde et les jeux stimulants.
Une illustration de cette idée est que souvent les mère portent leur enfant tourné vers elle, alors que les père auront plus souvent tendance à le porter tourné vers l'extérieur.
 
Dans mon travail en crèche, j'ai moi aussi observé cette différence dans la relation que certains enfants ont avec la mère et celle qu'ils ont avec le père .
Cependant je ne dirais pas comme certains que la relation à la mère soit plus (ni moins) importante, mais différente.
 
Autre chose (de très important à mes yeux) : la relation père-bébé dépend beaucoup de la place que lui laisse la mère.
Et le fait que certaines mères apprennent plus vite à s'occuper de leur enfant et à savoir répondre à ses besoins est lié au temps qu'elles passent auprès de lui.
Or cela est la conséquence des deux causes que je viens d'énoncer, mais aussi du fait que notre société attends d'une mère qu'elle sache s'occuper de ses enfants, et va même jusquà la stigmatiser lorsqu'elle a des difficultés, alors qu'à l'inverse elle trouve anormal (ou au mieux inutile) que le père s'y mette.


 
Entièrement d'accord avec toi, c'est du reste ce que mon époux et moi tentons de combattre (la vision de la société, je veux dire).
 
Pour la place que la mère laisse au père, aussi tout à fait d'accord, j'en ai d'ailleurs déjà parlé ici  :jap:  
 
Par contre, pour ce qui est du lien plus fort parce que ma fille à naitre aura entendu ma voix ... espérons qu'elle ne m'aura pas entendu chanter, sinon elle va me renier  :D

n°1266245
lorelei
So goddamn slick it's a sin
Posté le 03-10-2003 à 10:54:55  profilanswer
 

Je voudrais juste préciser un truc à Deedlit: le congé parental est proposé de manière égalitaire aux hommes comme aux femmes... Si ce sont surtout les femmes qui vont le prendre c'est aussi parce que ce sont elles dont le salaire (inférieur) manque le moins dans le ménage :o
Moi je rêve que quand on aura un bébé, mon homme puisse prendre un congé parental et tisser des liens tout aussi forts que ceux que j'aurai tissés avec le bébé par le contact incessant durant grossesse et éventuellement allaitement...


---------------
Rock'n Roll - New Noise
n°1268761
NINOH
Nexus 7.0
Posté le 03-10-2003 à 17:28:13  profilanswer
 

Naja a écrit :


Par contre, pour ce qui est du lien plus fort parce que ma fille à naitre aura entendu ma voix ... espérons qu'elle ne m'aura pas entendu chanter, sinon elle va me renier  :D  


 :lol:  
L'orage d'hier, c'était toi ? :D

n°1269999
deedlit
Posté le 03-10-2003 à 19:57:26  profilanswer
 

Lorelei a écrit :

Je voudrais juste préciser un truc à Deedlit: le congé parental est proposé de manière égalitaire aux hommes comme aux femmes... Si ce sont surtout les femmes qui vont le prendre c'est aussi parce que ce sont elles dont le salaire (inférieur) manque le moins dans le ménage :o


 
Dans la plupart des cas tu as raison, mais, pourquoi le salaire est inférieur. J'ai travaillé dans les "ressources humaines" d'une très grande entreprise, et ma vision des femmes a énormément changée durant ses années, je parle bien sur au niveau professionnelle.
Tu ne peux pas imaginer le nombre de filles qui ne voient leur carrières que comme un "complément" au rssource de leur ménage.
Alors, bien sùr, je ne dits pas toutes, mais quand je dits que ma vision a changé, c'est parce que j'ai été très surpris de voir le décallage entre ce discours égalitaire et la réalité.
 
Pour beaucoup d'entre elles, un travail à mi-temps leur convient parfaitement donc, lors du congés parental, la question de savoir qui doit le prendre ne se pose même pas.
Alors, avec mon expérience, je peux affirmer, que dans un couple dont les deux salaires sont éqivalents, ce sera la femme qui s'arrêtera dans 100 % des cas. Et si la différence est minime, parce exemple 50 ou 100 ? par mois,  cela vaut peut-être le coup de donner l'occasion à la femme la possibilité d'avoir une vrai carrière.  
 
Après, je peux me tromper, mais franchement je ne crois pas, en affirmant que la seule manière pour les femme d'être l'égal de l'homme à tous les niveaux, c'est par l'assenscion social.
Récemment, je voyais encore sur LCI un débat, où les journaliste étaient tout  fièrs de citér la "réussite des femmes en politique", par le biais des épouses de Ministre. Les propos de ces journalistes était, en gros, "vous voyez, les mentalités changent, les femmes arrivent a s'imposer etc etc".
D'accord, mais si elles y arrivent, c'est parce qu'elle sont l'"épouse de".
 
Je trouve pas que ce soit un progrès.


Message édité par deedlit le 03-10-2003 à 22:32:04
mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5  6  7  8

Aller à :
Ajouter une réponse
 

Sujets relatifs
[Féminisme] Les "Femmes publiques" veulent réinventer le féminisme 
Plus de sujets relatifs à : Le féminisme... Ou en est-on ?


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite / Données personnelles) / Groupe LDLC / Shop HFR