Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | S'identifier | S'inscrire | Shop Recherche
1502 connectés 

  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Actualité

  Quelques questions sur le programme de reforme des retraites

 



 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2
Page Précédente
Auteur Sujet :

Quelques questions sur le programme de reforme des retraites

n°545524
bricolo
J'vais faire du hors piste :)
Posté le 23-05-2003 à 20:32:05  profilanswer
 

:hello:  
 
Pour une petite etude statistique, je voudrais connaitre:
 
Le pourcentage du salaire net d'un fonctionnaire qui va dans les caisses de retraite
Le pourcentage du salaire net d'un salarie du privé qui va dans les caisses de retraite
 
De combien, en moyenne, augmentent les salaires des fonctionnaires au cours de leurs 6 derniers mois de travail, par rapport a leur salaire en milieu de carriere
 
Quel pourcentage de son ex salaire touche un fonctionnaire retraité
Quel pourcentage de son ex salaire touche un salarie du public pendant sa retraite
 
 
 
si quelqu'un sais ou je peux trouver ces chiffres, ou peut m'en donner un chiffre approximatif, ca m'arrangerais enormement
 
merci :)

mood
Publicité
Posté le 23-05-2003 à 20:32:05  profilanswer
 

n°545898
bricolo
J'vais faire du hors piste :)
Posté le 23-05-2003 à 21:37:45  profilanswer
 

j'ai trouve quelques infos:
 
un retraite du public touche 75% du salaire de ses 6 derniers mois
un retraite du prive touche 50% du salaire moyen de ses 25 meilleures annees. Mais ca c'est sans compter ce qu'apporte les caisses genre agirc
 
personne peut m'aider pour le reste?

n°546433
nestor-b
le mieux est l'ennemi du bien
Posté le 23-05-2003 à 23:33:07  profilanswer
 

Citation :

un retraite du public touche 75% du salaire de ses 6 derniers mois  


Pour être précis c'est 75 % du dernier traitement indiciaire(salaire brut en language administratif) c'est à dire hors prime qui peuvent représenter 2 mois de "salaire", cela pour un fonctionnaire "normal" c'est à dire pas un "haut" fonctionnaire ou un fonctionnaire "d'encadrement" pour qui les primes (surtout au ministère des Finances, ce qui explique que les premiers en sortie de l'ENA choisissent d'abord ce ministère pour leur carrière)peuvent représenter plus de 40 % des revenus.
Donc pour un fonctionnaire (moyen, soit 95 ou 99 % des dits fonctionnaires) qui a le nombre de trimestre maxi pour avoir 75 % de ce traitement, sa retraite correspond environ à 65 % de ce qu'il a percu comme dernier revenu lorsqu'il était en activité (pas de caisse complémentaire obligatoire dans la fonction publique d'état).
A l'heure actuelle un salarié du secteur privé percoit sensiblement la même chose (65 %) grace aux caisses complémentaires de retraite obligatoire auxquelles lui et son employeur sont tenu de cotiser.
 
plus d'info (rapport) sur ce site  
Conseil d'orientation des retraites (le COR)
http://www.cor-retraites.fr/
 
Taux de remplacement de la fonction publique (rapport entre le dernier traitement perçu et la pension)
http://www.cor-retraites.fr/IMG/pdf/doc-262.pdf
ou l'on voit que pour un taux théorique de 75% le taux réél va de 70 % (pour les bas salaires avec peu de primes, à peu près équivalent du smic, très dur pour lui) à 55 % pour un cadre de l'administration qui perd les primes en partant à la retraite mais avec un (beaucoup plus) gros traitement indiciaire (je ne le plaint pas )
Taux de remplacement secteur privé:
http://www.cor-retraites.fr/IMG/pdf/doc-75.pdf
ou l'on voit que le taux de remplacement ( voir page2:CNAV, la retraite Sécu plus l'ARRCO, caisse complémentaire obligatoire) est compris pour l'année 2000 entre 49 % ( salaire à 2 fois le plafond de la sécu soit pratiquement 4 000 €, donc une retraite versée de presque 2 000 €;) et 68,8 % (pour une carrière entièrement au SMIC, (soit une retraite versée d'environ 700 €!)
Ce dernier tableau ne semble pas tenir compte d'autre régime complémentaires obligatoires (AGIRC et complémentaires cadres)
Comme on le voit, le gouvernement présente le problème des retraites en parlant d'équité de manière volontairement simpliste une situation complexe pour diviser la population (avantages des fonctionnaires mais sans parler des ministres qui se sont octroyé un augmentation de 70 % l'année dernière ni des sénateurs et députés qui peuvent prendre une retraite à taux plein après deux mandats , soit 10 ans pour un député) pour faire passer tout le monde (sauf les ministres, députés et sénateurs) à 42 ans en 2013 (déja écrit dans le projet de loi) puis à 45 ans des que les patrons du MEDEF(qui virent en premier les salariés de plus de 50 ans pour baisser leurs charges et avoir plus de bénéfices à reverser aux actionnaires dont beaucoup sont à l'etranger tel que les fonds de pensions américains) le demanderons.
Passer les retraites à 42 puis 45 ans c'est mettre le doigt dans un engrenage qui appauvriras la France pour payer les pensions des retraités américains (la moitié des valeurs du CAC 40 sont détenue par des investisseurs étrangers).
C'est aussi réinjecter moins d'argent dans l'économie française et risquer de diminuer la consomation intérieure (avec le smic on mange, on paye son loyer et on rembourse le crédit de la télé pour regarder TF1 et c'est tout) car se sont les retraités français qui consomment en France mais pas les retraités américains!


Message édité par nestor-b le 23-05-2003 à 23:34:23
n°547150
bricolo
J'vais faire du hors piste :)
Posté le 24-05-2003 à 09:19:06  profilanswer
 

nestor-b a écrit :

Citation :

un retraite du public touche 75% du salaire de ses 6 derniers mois  


Pour être précis c'est 75 % du dernier traitement indiciaire(salaire brut en language administratif) c'est à dire hors prime qui peuvent représenter 2 mois de "salaire", cela pour un fonctionnaire "normal" c'est à dire pas un "haut" fonctionnaire ou un fonctionnaire "d'encadrement" pour qui les primes (surtout au ministère des Finances, ce qui explique que les premiers en sortie de l'ENA choisissent d'abord ce ministère pour leur carrière)peuvent représenter plus de 40 % des revenus.
Donc pour un fonctionnaire (moyen, soit 95 ou 99 % des dits fonctionnaires) qui a le nombre de trimestre maxi pour avoir 75 % de ce traitement, sa retraite correspond environ à 65 % de ce qu'il a percu comme dernier revenu lorsqu'il était en activité (pas de caisse complémentaire obligatoire dans la fonction publique d'état).
A l'heure actuelle un salarié du secteur privé percoit sensiblement la même chose (65 %) grace aux caisses complémentaires de retraite obligatoire auxquelles lui et son employeur sont tenu de cotiser.
 
plus d'info (rapport) sur ce site  
Conseil d'orientation des retraites (le COR)
http://www.cor-retraites.fr/
 
Taux de remplacement de la fonction publique (rapport entre le dernier traitement perçu et la pension)
http://www.cor-retraites.fr/IMG/pdf/doc-262.pdf
ou l'on voit que pour un taux théorique de 75% le taux réél va de 70 % (pour les bas salaires avec peu de primes, à peu près équivalent du smic, très dur pour lui) à 55 % pour un cadre de l'administration qui perd les primes en partant à la retraite mais avec un (beaucoup plus) gros traitement indiciaire (je ne le plaint pas )
Taux de remplacement secteur privé:
http://www.cor-retraites.fr/IMG/pdf/doc-75.pdf
ou l'on voit que le taux de remplacement ( voir page2:CNAV, la retraite Sécu plus l'ARRCO, caisse complémentaire obligatoire) est compris pour l'année 2000 entre 49 % ( salaire à 2 fois le plafond de la sécu soit pratiquement 4 000 ?, donc une retraite versée de presque 2 000 ?) et 68,8 % (pour une carrière entièrement au SMIC, (soit une retraite versée d'environ 700 ?!)
Ce dernier tableau ne semble pas tenir compte d'autre régime complémentaires obligatoires (AGIRC et complémentaires cadres)
Comme on le voit, le gouvernement présente le problème des retraites en parlant d'équité de manière volontairement simpliste une situation complexe pour diviser la population (avantages des fonctionnaires mais sans parler des ministres qui se sont octroyé un augmentation de 70 % l'année dernière ni des sénateurs et députés qui peuvent prendre une retraite à taux plein après deux mandats , soit 10 ans pour un député) pour faire passer tout le monde (sauf les ministres, députés et sénateurs) à 42 ans en 2013 (déja écrit dans le projet de loi) puis à 45 ans des que les patrons du MEDEF(qui virent en premier les salariés de plus de 50 ans pour baisser leurs charges et avoir plus de bénéfices à reverser aux actionnaires dont beaucoup sont à l'etranger tel que les fonds de pensions américains) le demanderons.
Passer les retraites à 42 puis 45 ans c'est mettre le doigt dans un engrenage qui appauvriras la France pour payer les pensions des retraités américains (la moitié des valeurs du CAC 40 sont détenue par des investisseurs étrangers).
C'est aussi réinjecter moins d'argent dans l'économie française et risquer de diminuer la consomation intérieure (avec le smic on mange, on paye son loyer et on rembourse le crédit de la télé pour regarder TF1 et c'est tout) car se sont les retraités français qui consomment en France mais pas les retraités américains!


 
merci pour ta reponse ;)
j'amerais plus d'infos sur l'histoire des fonctionnaires qui se font tres souvent augmenter les 6 derniers mois
j'aimerais trouver un chiffremoyen de cette augmentation

n°548256
nestor-b
le mieux est l'ennemi du bien
Posté le 24-05-2003 à 15:47:31  profilanswer
 

Citation :

j'amerais plus d'infos sur l'histoire des fonctionnaires qui se font tres souvent augmenter les 6 derniers mois


Ah! encore une "inégalité" ou "privilège" des fonctionnaires que cette augmentation des six derniers mois !
La aussi, il faut savoir qu'un fonctionnaire parcourt sa carrière (avancement à l'ancienneté, comme il existe dans beaucoup de conventions collectives du privé l'obligation d'attibuer des primes d'ancienneté aux salariés) en 26 à 27 ans, c'est à dire qu'au bout de cette durée d'exercice, ce fonctionnaire arrive à l'échelon terminal de son grade (sauf promotion par concours) et que son traitement indiciaire ainsi que les primes qui y sont rattachées sont bloquées.
Ce qui veut dire que pour un agent entré à 20 ans dans la fonction publique, à partir 46 ou 47 ans et jusqu'à son départ à 60 ou 65 ans (donc pendant 15 ou 20 ans) son revenu ne bougera plus du tout, hormis les augmentation de valeur du point d'indice (0.5% ou 1% cette année alors que l'inflation est comprise entre 1,5 ou 2 %, d'ou une perte continue de pouvoir d'achat).
Alors, dans ce cas, il arrive que l'Etat prévoit pour ses plus vieux agents proche de la retraite des dispositifs qui permettent de se voir promu dans l'échelon immédiatement supérieur ( avec les points d'indice supplémentaires correspondant) de manière à compenser un peu les 15 ou 20 ans sans aucune évolution et permettre un calcul de la retraite sur de meilleures bases.
Ceci n'est valable que pour les agents arrivés à ce fameux echelon terminal de leurs corps, et encore pas tous car certaines limites sont imposées par la structure des emplois de la fonction publique.
Celle ci est divisée en 4 cadres :
A (le plus élevé dans la hiérarchie)  
B (cadre intermédiaire)
C (executants, les plus nombreux)
D (premier niveau en voie de disparition car si des dispositif de compensation n'y étaient pas appliqués on y trouverai des salaires inférieurs au minimum légal du SMIC)
Ces different cadres étant eux même subdivisés en "corps" par exemple au ministère des Finances et plus particulièrement à la Direction Générale de Impôts, le cadre B est divisé en trois corps:
a)  controleurs de 2ème classe (accès par concours, début de carrière, 50 % des effectifs totaux du cadre B)
b) controleurs de 1ere classe (recrutement dans les effectifs de controleurs 2ème classe, 30 % de l'effectif total des cadres B)
c)controleurs principaux (recrutement par concours dans les deux premiers corps C2 et C1 par concours, 20 % de l'effectif total du cadre B)
Il faut aussi savoir que ce "pyramidage" de carrière est déterminé par des contraintes budgétaires qui font que, si le dispositif prévoit une certaine répartition, le financement et le budget alloué au dépenses de personnel des administrations ne pouvant être dépassé, certaines promotions au grade supérieur sont bloquées.
Ainsi, le passage d'un cadre à un autre(C vers B et B vers A) n'est possible que par concours (interne ou externe sous condition de diplome)et pour une très faible part "au choix" c'est à dire pour certains agents très méritant (et aussi très peux nombreux, 1/10ème des postes à pourvoir par concours il me semble) et à la condition (entre autres conditions) qu'il ne soit pas trop agés (moins de 55 ans pour "rentabiliser" pendant au moins dix ans) est qu'il aient une ancienneté assez élevée (22 à 24 ans au minimum).
Dans ce cadre, il est impossible à un agent proche de la retraite ayant atteint le dernier échelon du dernier corps de son cadre d'être promu dans le cadre supérieur (C vers B et B vers A).
Seul les agents entrés un peu trop tard pour aller jusqu'au bout de leur carrières ou ayant subi des interruptions de carrière (longue maladie par exemple) et se trouvant proche de passer à l'échelon supérieur (toujours dans le même cadre) mais à qui il ne manqueraient que quelque mois d'ancienneté bénéficient parfois d'une promotion "au bénéfice de l'age" qui leur permet d'améliorer un peu leur retraite (en moyenne 65 % du dernier revenu d'activité)
Concernant l'augmentation que se dispositif procure, le passage d'un échelon à un autre correspond à 10 ou 20 points d'indice mensuel,  la valeur de ce point d'indice mensuel étant actuellement de 4.37 € brut.
A noter que le fonctionnaire ne percoit pas de prime de départ à la retraite comme il en existe assez fréquement dans les conventions collectives du secteur privé ( un privilège des fonctionnaires dont le gouvernement parle beaucoup moins).
 
Bien évidemment je te parle de ce que je connais, à savoir le fonctionnaire de "base", pas le haut fonctionnaire sorti de l'ENA  qui fait ses dix années (obligatoires) au service de l'état et de son propre carnet d'adresses avant d'aller dans les grandes entreprises du privé dont il a pu cotoyer les dirigeants au cours de sa carrière de haut fonctionnaire.
Par exemple, j'ai le souvenir d'un directeur général des Impôts ( le grand chef juste en dessous du ministre), ENARQUE, qui a été nommé en 1997, a conclu un gros contrat d'équipement en matériel informatique en 1998 avec une grosse société francaise d'équipement industriel et informatique qui dégraisse à tour de bras en ce moment, puis en fin d'année 1999, il a quitté son poste de fonctionnaire pour être embauché par cette même société (à ma connaissance, il y travaille toujours).
Et vous voudriez que je crois encore à tout ce qui nous est raconté par nos hommes politiques et leurs ENARQUES !


Message édité par nestor-b le 24-05-2003 à 15:52:19
n°554540
Rabab-119
Posté le 25-05-2003 à 23:15:04  profilanswer
 

j'en vois certains parler de "privilèges". V vous parler de privilégiés : un député vous conaissez les conditions de retraite d'un député ?  
Pour un mandat un seul soit 5 ans d'exercice, il a une retraite assurée à 55 ans de 1500euros par mois. Il peut travailler 5 ans et recevir une retraite confortable. Mais s'il arrive à avoir au bout du ompte 4 mandats soit 20 ans d'exercice. il part tjrs a 55 ans mais là c plus 1500 mais 6000 euros par mois et il aura travaillé 20 ans...

n°554635
nimbus93
Un Ricard sinon rien !
Posté le 25-05-2003 à 23:51:00  profilanswer
 

Bonjour,
 
Chaud devant ! Le fonctionnaire est loin d'être "privilégié" comme on l'entend par trop de fois !!!
 
JE SUIS FONCTIONNAIRE CADRE en Informatique DE L'enseignement supérieur.
 
Que ce soit maintenant ou en fin de carrière (facilement comparable avec mes collègues homologues du privé) et à diplome égal, je touche 25% NET de moins que dans le privé.
 
Sur CE NET, il ya 36% de primes (non intégré au salaire), sur lesquelles je cotise (en partie), sur lesquelles je paye des impôts (complet), et qui NE SONT PAS DU TOUT PRISES EN COMPTE POUR LA RETRAITE !!!!
 
Comme vous le savez un fonctionnaire à une carrière toute tracée qui se base sur des grilles prédéfinnies. Je sais donc parfaitement dès aujourd'hui ce que sera ma retraite si je ne change pas de grade ET AUSSI si j'accède au grade supérieur.
 
Dans tous les cas et avant même que la réforme en cours soit prise en compte : Entre mon activité salarié de l'état et mon revenu de retraité, c'est 55% de revenus en moins (75% du Brut hors primes )!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
 
Même avec le meilleur des calculs possibles, la retraite en devient ridicule !!!!!!! Mon homologue du privé aura non seulement toute sa vie des salaires biens meilleurs mais une retraite largement plus conséquente que la mienne, malgré des bases de calculs différentes !!!!
 
Si la réforme actuelle passe, on me remet 30% de taux de retraites en moins par rapport à ce revenu de retraité avec els textes actuels !!!!
 
Au vu de ce 1er élément, si être fonctionnaire c'est être privilégié du fait d'avoir la sécurité de l'emploi (fait de facto remis en cause par la décentralisation : personnel technique), alors il est tant de changer la définition de ce mot dans le dictionnaire !!!
 
 
Les privilégiés ne sont pas forcemment ceux auquels on pense !
 

n°554661
lol@hfr
Posté le 25-05-2003 à 23:58:49  profilanswer
 

nestor-b a écrit :

[quote]
Tout plein de choses intéressantes


 
Merci pour ces explications qui remettent un peu les choses au clair.

n°554831
chatigret
célafèt ilpleudébédé !!!
Posté le 26-05-2003 à 01:07:15  profilanswer
 

Nimbus93 a écrit :

Bonjour,
 
Chaud devant ! Le fonctionnaire est loin d'être "privilégié" comme on l'entend par trop de fois !!!
 
JE SUIS FONCTIONNAIRE CADRE en Informatique DE L'enseignement supérieur.
 
Que ce soit maintenant ou en fin de carrière (facilement comparable avec mes collègues homologues du privé) et à diplome égal, je touche 25% NET de moins que dans le privé.
 
Sur CE NET, il ya 36% de primes (non intégré au salaire), sur lesquelles je cotise (en partie), sur lesquelles je paye des impôts (complet), et qui NE SONT PAS DU TOUT PRISES EN COMPTE POUR LA RETRAITE !!!!
 
Comme vous le savez un fonctionnaire à une carrière toute tracée qui se base sur des grilles prédéfinnies. Je sais donc parfaitement dès aujourd'hui ce que sera ma retraite si je ne change pas de grade ET AUSSI si j'accède au grade supérieur.
 
Dans tous les cas et avant même que la réforme en cours soit prise en compte : Entre mon activité salarié de l'état et mon revenu de retraité, c'est 55% de revenus en moins (75% du Brut hors primes )!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
 
Même avec le meilleur des calculs possibles, la retraite en devient ridicule !!!!!!! Mon homologue du privé aura non seulement toute sa vie des salaires biens meilleurs mais une retraite largement plus conséquente que la mienne, malgré des bases de calculs différentes !!!!
 
Si la réforme actuelle passe, on me remet 30% de taux de retraites en moins par rapport à ce revenu de retraité avec els textes actuels !!!!
 
Au vu de ce 1er élément, si être fonctionnaire c'est être privilégié du fait d'avoir la sécurité de l'emploi (fait de facto remis en cause par la décentralisation : personnel technique), alors il est tant de changer la définition de ce mot dans le dictionnaire !!!
 
 
Les privilégiés ne sont pas forcemment ceux auquels on pense !
 
 


 
entièrement d'accord.
 
je suis dans un cas similaire.
 
de plus dans l'entreprise de statut public dont je dépends, les augmentations du salaire de base des dernières années n'ont jamais passées le cap du pourcent.
 
de plus, on ponctionne une partie du bénéfice pour soutenir deci delà la sécu ou une boite qui coule (genre crédit lyonnais). je n'ai rien contre car cela permet à tout le monde d'en profiter.
 
je me pose souvent la question sur cette blaque de la réforme des retraites, sur l'opposition que l'on veut faire du privé-public pour faire avaler la pilule et diviser l'opinion :  qu'es-ce qui est anormal, que certains ne côtisent que 37,5 ans ou que d'autre côtisent 40 ?
 
PS : pour toucher l'équivalent de ma retraite un député ne devra travailler que 5 années, moi 37,5 (pour le moment). je ne dénigre pas, mais si on veut mêtre tout le monde à égalité, il va faloir aller au bout (no comment)


---------------
Patience et longueur de temps font plus que force ni que râge...
n°554835
phosphorus​68
Pseudo à n°
Posté le 26-05-2003 à 01:07:37  profilanswer
 

Rabab-119 a écrit :

j'en vois certains parler de "privilèges". V vous parler de privilégiés : un député vous conaissez les conditions de retraite d'un député ?  
Pour un mandat un seul soit 5 ans d'exercice, il a une retraite assurée à 55 ans de 1500euros par mois. Il peut travailler 5 ans et recevir une retraite confortable. Mais s'il arrive à avoir au bout du ompte 4 mandats soit 20 ans d'exercice. il part tjrs a 55 ans mais là c plus 1500 mais 6000 euros par mois et il aura travaillé 20 ans...  


Tu as déjà vu un député faire 37 ans et demi de mandat ou 40 ans? Un sénateur peut-être remarque!  :lol:  
Pas mal de députés toucheraient plus à rester prof de médecine, haut fonctionnaire ou chef d'entreprise surtout quand ça ne reste qu'une parenthèse de 6 ans quand ils sont pas réélus.
 
Tout ça pour dire que les retraites de députés, c'est pas le coeur du problème pour moi et que c'est de loin pas ce qui me choque le +. Les soit-disant "négociations" qui ont eu lieu pendant 3 mois ou la réforme choisie, ça OK, c'est plus que contestable ...

mood
Publicité
Posté le 26-05-2003 à 01:07:37  profilanswer
 

n°554844
chatigret
célafèt ilpleudébédé !!!
Posté le 26-05-2003 à 01:10:43  profilanswer
 

phosphorus68 a écrit :


Tu as déjà vu un député faire 37 ans et demi de mandat ou 40 ans? Un sénateur peut-être remarque!  :lol:  
Pas mal de députés toucheraient plus à rester prof de médecine, haut fonctionnaire ou chef d'entreprise surtout quand ça ne reste qu'une parenthèse de 6 ans quand ils sont pas réélus.
 
Tout ça pour dire que les retraites de députés, c'est pas le coeur du problème pour moi et que c'est de loin pas ce qui me choque le +. Les soit-disant "négociations" qui ont eu lieu pendant 3 mois ou la réforme choisie, ça OK, c'est plus que contestable ...


 
pourquoi crois tu qu'ils se battent, pour défendre leurs concitoyens peut-être  :D


Message édité par chatigret le 26-05-2003 à 01:11:03

---------------
Patience et longueur de temps font plus que force ni que râge...
n°554858
phosphorus​68
Pseudo à n°
Posté le 26-05-2003 à 01:14:18  profilanswer
 

Quelle est la perte actuellement pour chaque trimestre manquant (en dessous de 150 ou 160 rtimestres)?
C'est assez énorme non?
 
Je pense à la soit-disant égalité des sexes. Déjà que les femmes ont un salaire inférieur à celui des hommes en moyenne à responsabilités et diplômes comparables, et que les trimestres "offerts" pour chaque enfant élevé ne compensent pas la durée où elles s'arrêtent effectivement, que la longévité des hommes est inférieure (plus de retraite du mari donc), qu'est-ce que ça va donner en fin de vie quand il faut payer (c'est ce quii arrive souvent) des frais médicaux/de maison de retraite/... énormes ?  :cry:

n°555257
len22
Posté le 26-05-2003 à 10:06:18  profilanswer
 

Nimbus93 a écrit :


 
 
Mon homologue du privé aura non seulement toute sa vie des salaires biens meilleurs mais une retraite largement plus conséquente que la mienne, malgré des bases de calculs différentes !!!!
 
 


 
et il ne faut pas oublier que ton homologue du privé passe bcp plus de temps à chercher du boulot pke il a été viré de sa boite que toi.
 
Je connais aussi des Ingés du mm age que moi, 25 ans, qui sont chez EDF. cette personne bosse 32H/sem (si si, c'est vrai), et doit avoir dans les 25 ou 30 RTT.
 
"I want the butter, the money of the butter and the cremiere"
 
Ya un moment où faut arreter de se plaindre pke ya tjs qqn bcp plus malheureux que soi


---------------
Selliere est à l'économie, ce que LePen est à la politique
n°555960
chimere
Ce soir c est bonsoir .
Posté le 26-05-2003 à 12:17:03  profilanswer
 

len22 a écrit :


 
et il ne faut pas oublier que ton homologue du privé passe bcp plus de temps à chercher du boulot pke il a été viré de sa boite que toi.
 
Je connais aussi des Ingés du mm age que moi, 25 ans, qui sont chez EDF. cette personne bosse 32H/sem (si si, c'est vrai), et doit avoir dans les 25 ou 30 RTT.
 
"I want the butter, the money of the butter and the cremiere"
 
Ya un moment où faut arreter de se plaindre pke ya tjs qqn bcp plus malheureux que soi


 
les fonctionnaires ont aussi la sécurité de l'emploi, on peut pas tous avoir


---------------
Genre !
n°556316
Rabab-119
Posté le 26-05-2003 à 13:19:12  profilanswer
 

phosphorus68 a écrit :


Tu as déjà vu un député faire 37 ans et demi de mandat ou 40 ans? Un sénateur peut-être remarque!  :lol:  
Pas mal de députés toucheraient plus à rester prof de médecine, haut fonctionnaire ou chef d'entreprise surtout quand ça ne reste qu'une parenthèse de 6 ans quand ils sont pas réélus.
 
Tout ça pour dire que les retraites de députés, c'est pas le coeur du problème pour moi et que c'est de loin pas ce qui me choque le +. Les soit-disant "négociations" qui ont eu lieu pendant 3 mois ou la réforme choisie, ça OK, c'est plus que contestable ...


ta pas compris ce que je veux dire c que fo arréter de dire que les profs ou les fonctionaires sont des privilégiés c faux.

n°556343
len22
Posté le 26-05-2003 à 13:23:01  profilanswer
 

Rabab-119 a écrit :


ta pas compris ce que je veux dire c que fo arréter de dire que les profs ou les fonctionaires sont des privilégiés c faux.


 
à partir du moment où qqn a la sécurité de l'emploi, c'est un privilégié. c'est un privilège car c'est qq chose qui est réservé à une petite proportion de la population active
 
perso, je prefererais avoir un salaire un peu moindre et ne pas avoir à changer de boulot (et qq fois le lieu) ts les 18 mois


Message édité par len22 le 26-05-2003 à 13:24:06

---------------
Selliere est à l'économie, ce que LePen est à la politique
n°556424
len22
Posté le 26-05-2003 à 13:34:50  profilanswer
 

briseparpaing a écrit :


 
 [:rotflmao]  
 
Et je rappelle qu'EDF doit être privatisé  :D  


 
il va etre d'accord Blondel ?  :lol:  
 
au fait, c'est combien le salaire pour ingé 3 ans d'exp à EDF ? (environ)


---------------
Selliere est à l'économie, ce que LePen est à la politique
n°556429
morgoth1
Agathe ze Céleste powah§§§
Posté le 26-05-2003 à 13:36:02  profilanswer
 

len22 a écrit :


 
et il ne faut pas oublier que ton homologue du privé passe bcp plus de temps à chercher du boulot pke il a été viré de sa boite que toi.
 
Je connais aussi des Ingés du mm age que moi, 25 ans, qui sont chez EDF. cette personne bosse 32H/sem (si si, c'est vrai), et doit avoir dans les 25 ou 30 RTT.
 
"I want the butter, the money of the butter and the cremiere"
 
Ya un moment où faut arreter de se plaindre pke ya tjs qqn bcp plus malheureux que soi


 
Ouais, t'as raison. C'est donc le moment d'arrêter d'opposer les fonctionnaires au privé...


---------------
Profil Steam | Envie de faire un ptit cadeau original ? C'est par ici ! | Profil G+
n°556468
len22
Posté le 26-05-2003 à 13:41:19  profilanswer
 

morgoth1 a écrit :


 
Ouais, t'as raison. C'est donc le moment d'arrêter d'opposer les fonctionnaires au privé...


 
disons qu'en France, il y a une constante : le public gueule tjs plus en cas de réforme (normal qd tu ne risques pas de perdre ta place)
 
dc lorsque le gvt va lacher du mou, ça sera au bénéfice des fonctionnaires pour faire stopper les greves. et comme raffarin c'est pas Garcimore, il va pas sortir la thune d'un chapeau. dc, ce qui va etre accordé au public le sera au détriment du privé.
 
z'allez me dire que simpliste, mais c'est très plausible


---------------
Selliere est à l'économie, ce que LePen est à la politique
n°556490
morgoth1
Agathe ze Céleste powah§§§
Posté le 26-05-2003 à 13:44:52  profilanswer
 

len22 a écrit :


 
disons qu'en France, il y a une constante : le public gueule tjs plus en cas de réforme (normal qd tu ne risques pas de perdre ta place)
 
dc lorsque le gvt va lacher du mou, ça sera au bénéfice des fonctionnaires pour faire stopper les greves. et comme raffarin c'est pas Garcimore, il va pas sortir la thune d'un chapeau. dc, ce qui va etre accordé au public le sera au détriment du privé.
 
z'allez me dire que simpliste, mais c'est très plausible


 
D'un autre côté (ce n'est pas ce que je pense mais une théorie plausible et simpliste tout comme la tienne), on peut aussi se dire que puisque seul le public est protégé (sécurité de l'emploi), c'est donc à lui de protéger tout les autres en jouant son rôle de pression dès qu'une magouille se fait sentir.
 
Et si effectivement Raff' n'arrive pas à tirer sur la corde publique, il ne pourra pas tirer sur la privée tout simplement parce que la différence serait alors trop grande, trop visible et surtout : pas de droite du tout (t'en connais bcp des gars de droite qui tapent pas sur le public et tapent sur le privé, hmm ?)
 
Voilà Voilà, tout ça pour dire que fonctionnaires, privés c'est le même combat : ne gobons pas n'importe quelle couleuvre.


---------------
Profil Steam | Envie de faire un ptit cadeau original ? C'est par ici ! | Profil G+
n°556501
len22
Posté le 26-05-2003 à 13:46:21  profilanswer
 

morgoth1 a écrit :


 
D'un autre côté (ce n'est pas ce que je pense mais une théorie plausible et simpliste tout comme la tienne), on peut aussi se dire que puisque seul le public est protégé (sécurité de l'emploi), c'est donc à lui de protéger tout les autres en jouant son rôle de pression dès qu'une magouille se fait sentir.
 
Et si effectivement Raff' n'arrive pas à tirer sur la corde publique, il ne pourra pas tirer sur la privée tout simplement parce que la différence serait alors trop grande, trop visible et surtout : pas de droite du tout (t'en connais bcp des gars de droite qui tapent pas sur le public et tapent sur le privé, hmm ?)
 
Voilà Voilà, tout ça pour dire que fonctionnaires, privés c'est le même combat : ne gobons pas n'importe quelle couleuvre.


 
je ne rappelle plus bien très bien car j'etais assez jeune il y a 10 ans . mais lorsque Balladur a porté le privé à 40 ans, je crois que le public n'a pas bougé. si qqn pouvait confirmer .


---------------
Selliere est à l'économie, ce que LePen est à la politique
n°556506
morgoth1
Agathe ze Céleste powah§§§
Posté le 26-05-2003 à 13:47:42  profilanswer
 

len22 a écrit :


 
je ne rappelle plus bien très bien car j'etais assez jeune il y a 10 ans . mais lorsque Balladur a porté le privé à 40 ans, je crois que le public n'a pas bougé. si qqn pouvait confirmer .


 
Ce serait interessant à savoir, je m'en va chercher...


---------------
Profil Steam | Envie de faire un ptit cadeau original ? C'est par ici ! | Profil G+
n°556519
len22
Posté le 26-05-2003 à 13:50:22  profilanswer
 

morgoth1 a écrit :


 
Ce serait interessant à savoir, je m'en va chercher...


 
je crois avoir vu passer ça sur le gros topic retraite
 
mais rappelle-toi qu'on est en France, pays où regne le "chacun pour soi" et pays où celui qui gueule le plus fort obtient le plus au détriment des autres


---------------
Selliere est à l'économie, ce que LePen est à la politique
n°556553
len22
Posté le 26-05-2003 à 13:55:49  profilanswer
 

briseparpaing a écrit :


 
C'était en 93, en plein mois d'août  [:ddr555]  
 
Le public n'a pas bougé. Il s'est rattrapé en 95. :D
 Faut pas rêver, hein, le public défend d'abord son bout de gras avec acharnement. Et c'est plus que légitime ! On demande quoi ? Que les fonctionnaires soient des philanthropes ? On leur crache à la gueule TOUT le temps et il faudrait qu'ils remercient ?
On défend NOS intérêts. S'ils coïncident avec ceux du privé, on les prend avec nous, par la main. S'ils s'en branlent, on va pas les chercher.
Ca fait des années que tous les gouvernements de droite utilisent la même ficelle "privé contre public" pour entuber tout le monde.
Et ça fait des années que tout le monde tend le cul en fournissant la vaseline.
Alors, si ça se passe mal pour le privé, tant pis pour leur gueule, z'avez qu'à se remuer le cul au lieu t'attendre les bras croisés en pestant contre les grèves.
La manif de dimanche a montré que certains gars du privé avaient dépassé le stade JT de TF1. Espérons que ça continue...
 


 
ça confirme ce que je disais  :)


---------------
Selliere est à l'économie, ce que LePen est à la politique
n°556558
morgoth1
Agathe ze Céleste powah§§§
Posté le 26-05-2003 à 13:56:33  profilanswer
 

len22 a écrit :


 
je crois avoir vu passer ça sur le gros topic retraite
 
mais rappelle-toi qu'on est en France, pays où regne le "chacun pour soi" et pays où celui qui gueule le plus fort obtient le plus au détriment des autres


 
Bah même, les gars du privé ne sont pas trop dans la rue non plus, alors je vois pas trop de quoi nous nous plaignons
 
Je continue de chercher mais j'ai du mal à trouver là...


---------------
Profil Steam | Envie de faire un ptit cadeau original ? C'est par ici ! | Profil G+
n°556564
morgoth1
Agathe ze Céleste powah§§§
Posté le 26-05-2003 à 13:57:31  profilanswer
 

len22 a écrit :


 
ça confirme ce que je disais  :)  


 
Que le privé aime se faire enfler ? Bah ouais. :)


---------------
Profil Steam | Envie de faire un ptit cadeau original ? C'est par ici ! | Profil G+
n°556590
len22
Posté le 26-05-2003 à 14:01:27  profilanswer
 

morgoth1 a écrit :


 
Bah même, les gars du privé ne sont pas trop dans la rue non plus, alors je vois pas trop de quoi nous nous plaignons
 
Je continue de chercher mais j'ai du mal à trouver là...


 
perso, je vois pas pkoi je serais allé manifester coincé entre FO et CGT vu que les fonctionnaires manifestent pour leurs interets propres.
 
enfin bon, c'est bien sympa cette reforme car ça va animer mon WE chez mes parents (fonction publique ts les 2  :D )
 


---------------
Selliere est à l'économie, ce que LePen est à la politique
n°556646
morgoth1
Agathe ze Céleste powah§§§
Posté le 26-05-2003 à 14:10:33  profilanswer
 

len22 a écrit :


 
perso, je vois pas pkoi je serais allé manifester coincé entre FO et CGT vu que les fonctionnaires manifestent pour leurs interets propres.


 
Pour défendre tes interêts je pense...mais bon si tu préfère perdre du pognon à la fin de ta carrière plutôt que de manifester ponctuellement avec des gens qui ne sont pas fondamentalement de ton bord, moi je respecte.
 
 

len22 a écrit :

enfin bon, c'est bien sympa cette reforme car ça va animer mon WE chez mes parents (fonction publique ts les 2  :D )


 
Pour sûr.


---------------
Profil Steam | Envie de faire un ptit cadeau original ? C'est par ici ! | Profil G+
n°556948
len22
Posté le 26-05-2003 à 14:52:56  profilanswer
 

morgoth1 a écrit :


 
Pour défendre tes interêts je pense...mais bon si tu préfère perdre du pognon à la fin de ta carrière plutôt que de manifester ponctuellement avec des gens qui ne sont pas fondamentalement de ton bord, moi je respecte.
 
 
Pour sûr.


 
je pense que dans 40 ans, le travail n'aura plus rien à voir avec aujourd'hui, et que donc ce qui est valable aujourd'hui ne le sera plus demain. et que quoi qu'on en dise, ce systeme par répartition implosera à un moment ou à un autre, à moins de choisir une société qui consacrerait une grande partie de ses richesses à payer ses retraites.
 
(on ne se moque pas svp)


---------------
Selliere est à l'économie, ce que LePen est à la politique
n°556978
morgoth1
Agathe ze Céleste powah§§§
Posté le 26-05-2003 à 14:55:57  profilanswer
 

len22 a écrit :


 
je pense que dans 40 ans, le travail n'aura plus rien à voir avec aujourd'hui, et que donc ce qui est valable aujourd'hui ne le sera plus demain. et que quoi qu'on en dise, ce systeme par répartition implosera à un moment ou à un autre, à moins de choisir une société qui consacrerait une grande partie de ses richesses à payer ses retraites.
 
(on ne se moque pas svp)


 
Aucune raison on discute juste  :heink:  
 
En te lisant je me pose la question : y a 40 ans comment c'était ?
 
Y a 40 ans, on était en 1963, ça fait un bail. Pour autant le travail a t il radicalement changé en 40 ans ?
 
Sinon, tu penses que le système par répartition va exploser : je pense pas, enfin du moins, je pense pas qu'il va exploser si on fait un certain nombre de réformes.


---------------
Profil Steam | Envie de faire un ptit cadeau original ? C'est par ici ! | Profil G+
n°557038
len22
Posté le 26-05-2003 à 15:04:43  profilanswer
 

morgoth1 a écrit :


 
Aucune raison on discute juste  :heink:  
 
En te lisant je me pose la question : y a 40 ans comment c'était ?
 
Y a 40 ans, on était en 1963, ça fait un bail. Pour autant le travail a t il radicalement changé en 40 ans ?
 
Sinon, tu penses que le système par répartition va exploser : je pense pas, enfin du moins, je pense pas qu'il va exploser si on fait un certain nombre de réformes.


 
le pb, c'est qu'avec la mondialisation et ttes les conneries qui vont avec, le travail a completement changé: tt ce qui est main-d-oeuvre est outrageusement délocalisé vers l'Europe de l'Est ou l'Asie. idem pour la R&D qui commence aussi à être délocalisé. de ce coté, l'Inde est l'Eldorado de tt plein de boite.
 
là où je suis en mission, ils sous-traitent à fond en Inde
ma boite de prestation commence à faire de mm
etc, etc ...
et je ne pense pas que ce phenomene reste localisé à mon secteur d'activité
 
enfin, je suis pas devin, mais là, on sent vraiment que ya qq chose qui est en train de changer. et vouloir à tt prix faire durer un systeme comme ça, à bout de bras, sans vouloir remettre en cause l'inéquité entre certains population est abberrant


---------------
Selliere est à l'économie, ce que LePen est à la politique
n°557078
com21
real men don't click
Posté le 26-05-2003 à 15:12:30  profilanswer
 

faut changer le système actuel mais je ne veut pas des fond de pension :
 
 
ex en 1870 c'etait des fond de pensions, ça c'est bien passé jusqu'en 1929..
des gens qui avaient économisé toutes leur vie pour quedalle
 
c'est pour ça qu'en 1936 le gouvernement de l'époque a instauré les retraites par répartition....
 
 
au states ya pleins de petits vieux qui se retrouvent a la rue comme ça  avec la faillite d'eron etccc...
 
 
 
 
le patronnat actuel veut au contraire les fond pensions  
normal !!
car les gens vont leur filer du fric et eux ils auront rien a payer (enfin pas encore)
 
et quand il faudra payer ?
- ça sera un autre patron, le mec actuel il s'en fout donc....
 
 
 
 
vous avez envie de cotiser toute votre vie en risquant de tout perdre ?
 
 


---------------
Cherche geekette | Traquez vos billets d'€ | Don du sang | Don de moelle osseuse
n°557089
morgoth1
Agathe ze Céleste powah§§§
Posté le 26-05-2003 à 15:14:13  profilanswer
 

len22 a écrit :


 
1/le pb, c'est qu'avec la mondialisation et ttes les conneries qui vont avec, le travail a completement changé: tt ce qui est main-d-oeuvre est outrageusement délocalisé vers l'Europe de l'Est ou l'Asie. idem pour la R&D qui commence aussi à être délocalisé. de ce coté, l'Inde est l'Eldorado de tt plein de boite.
 
2/là où je suis en mission, ils sous-traitent à fond en Inde
ma boite de prestation commence à faire de mm
etc, etc ...
et je ne pense pas que ce phenomene reste localisé à mon secteur d'activité
 
3/enfin, je suis pas devin, mais là, on sent vraiment que ya qq chose qui est en train de changer. et vouloir à tt prix faire durer un systeme comme ça, à bout de bras, sans vouloir remettre en cause l'inéquité entre certains population est abberrant


 
1/Oui effectivement c'est un des effets de la mondialisation. Ca ne me gènerait pas si la totalité de la planète était sous le coup d'un seul pays, ce qui permettrait de redistribuer un peu le pognon aux pays "travailleurs" plutôt qu'aux "spéculateurs". Mais ce n'est pas le cas, alors je ronge mon frein perso.
 
2/Oui mais vois l'autre côté des choses : si ces pays se voient attribuer des contrats, ils vont pouvoir améliorer le pouvoir d'achat de leurs citoyens et diminuer leur chomage, bref se développer non ?
 
Bien entendu ce que dit est caduc si les salariés sont payé une misère.
 
3/Bah je suis pas devin non plus mais s'il y a une chose que je sais c'est que la guéguerre fonctionnaire - privé profite bien à celui qui l'a lancé..."diviser pour mieux règner". Et même s'il y a un fond de vérité (que je ne nie pas sans pour autant jusqu'à jeter des pierres au public), je vomis ce genre de pratiques. Raffarin, à bon entendeur...


---------------
Profil Steam | Envie de faire un ptit cadeau original ? C'est par ici ! | Profil G+
n°557169
len22
Posté le 26-05-2003 à 15:28:24  profilanswer
 

com21 a écrit :


 
ex en 1870 c'etait des fond de pensions, ça c'est bien passé jusqu'en 1929..
des gens qui avaient économisé toutes leur vie pour quedalle
 
c'est pour ça qu'en 1936 le gouvernement de l'époque a instauré les retraites par répartition....
 


 
le systeme s'est cassé la gueule, dc un autre a été mis en place. c'est exactement ce qui pourrait se passer d'ici 10 ou 20 ans.
 
 
 

com21 a écrit :


 
vous avez envie de cotiser toute votre vie en risquant de tout perdre ?
 


 
erreur : lorsque tu cotises, tu ne cotises pas pr toi, mais tu cotises pr payer les retraites des gens qui sont en retraite en mm temps que toi tu bosses. cotiser pr soi, ça s'appelle une retraite privée
 
dc, c'est pas pke tu cotises maintenant que tu auras  qq chose de plein droit plus tard


---------------
Selliere est à l'économie, ce que LePen est à la politique
n°557206
com21
real men don't click
Posté le 26-05-2003 à 15:34:28  profilanswer
 

len22 a écrit :


 
erreur : lorsque tu cotises, tu ne cotises pas pr toi, mais tu cotises pr payer les retraites des gens qui sont en retraite en mm temps que toi tu bosses. cotiser pr soi, ça s'appelle une retraite privée
 
dc, c'est pas pke tu cotises maintenant que tu auras  qq chose de plein droit plus tard


 
le régime actuel te garantie cela, si tu cotise tu aura droit a une retraite.
 


---------------
Cherche geekette | Traquez vos billets d'€ | Don du sang | Don de moelle osseuse
mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2
Page Précédente

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Actualité

  Quelques questions sur le programme de reforme des retraites

 

Sujets relatifs
[MOTO] Questions sur les 34cvsQuestions à propos des bombes lacrymogènes.
[JANTES] Petites QuestionsDeux questions bêtes à propos des ¤ clignotants ¤.
[SONDAGES] Pour ou contre la réformes des retraites ????[RETRAITES] Signifiez votre mecontentement aux syndicats !!!!!!
Retraites : on peut etre "actif" tôt ?[ topic unique ] le problème des retraites
questions a propos des amendes 
Plus de sujets relatifs à : Quelques questions sur le programme de reforme des retraites


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite / Données personnelles) / Groupe LDLC / Shop HFR