Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
1505 connectés 

  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Actualité

  Crise bancaire au Royaume Uni

 



 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

Crise bancaire au Royaume Uni

n°12701747
nadag
Posté le 16-09-2007 à 11:45:30  profilanswer
 

Travailler plus pour épargner de l'argent qui n'existe pas  :D  
 

Citation :

Grande-Bretagne : la panique se poursuit devant les succursales de la Northern Rock Une agence de Northern Rock à Bromley, au sud-est de Londres, le 14 septembre 2007
 
Pour la deuxième journée consécutive, des files d'attente d'épargnants inquiets se sont étirées samedi devant les succursales de la banque britannique Northern Rock, malgré les appels au calme après le sauvetage de l'institut par la Banque d'Angleterre. Des 6h00 du matin, des dizaines de personnes formaient des files d'attente à travers le pays dans l'espoir de parvenir aux guichets avant la fermeture. Les portes devaient être closes deux heures plus tard qu'habituellement, soit à 14H00 (13H00 GMT), pour faire face à l'afflux de demandes, a indiqué la banque. Certaines succursales n'ont toutefois pas respecté la consigne. A Glasgow, en Ecosse, une agence de la Northern Rock située dans le centre ville a fermé ses portes à midi et un client arrivé dix minutes plus tôt avec l'intention de retirer 20.000 livres a été fermement éconduit. Environ un milliard de livres (1,5 milliard d'euros) auraient été retirés vendredi de l'institut, soit 4 ou 5% de la totalité des dépôts détenus dans la banque par son million et demi de clients, selon la presse. La Banque d'Angleterre (BoE) a dû venir au secours de cette huitième banque britannique, spécialisée dans le crédit immobilier, en lui accordant les fonds nécessaires au financement de ses opérations "pendant que celle-ci travaille à régler son problème de liquidités". Cette opération rarissime a fait plonger l'action de la Northern Rock à la Bourse de Londres vendredi, la banque perdant plus de 30% de sa valeur. Le directeur général de la Northern, Adam Applegarth, a assuré vendredi que son institut n'avait pas encore eu besoin de puiser dans le prêt d'urgence de la BoE, accordé "seulement au cas où nous en aurions besoin". "Northern Rock restera capable de fonctionner normalement", a assuré pour sa part le ministre des Finances Alistair Darling. Mais ses propos rassurants n'ont pas réussi à apaiser les craintes des clients. "Ma tête me dit qu'il n'y pas de problème, mais mon coeur me dit le contraire", a expliqué samedi à l'AFP un comptable quinquagénaire qui patientait depuis plusieurs heures déjà devant la succursale de Golders Green, dans le nord de Londres. "La banque a suffisamment d'actifs. Nous sommes largement couverts. Je devrais le savoir en tant que comptable, mais je veux quand même retirer mon argent", a-t-il ajouté. Tous les épargnants ne montraient pas le même flegme. "Ils ne nous ont donné aucune assurance", s'est insurgé un quadragénaire, refusant comme ses compagnons d'infortune de dévoiler son identité. Les prospectus arides distribués par la banque ont renforcé ce sentiment. Une petites phrases sibyllines stipule en effet que seules les deux mille premières livres déposées à la banque sont garanties à 100%. 33.000 autres livres le sont à 90%. Mais rien n'est mentionné quant au reste, s'inquiète-t-on dans la file d'attente. Vendredi, un couple d'anciens hôteliers a même organisé un sit-in devant une succursale de la Northern Rock à Chelthenham (centre-ouest de l'Angleterre), parce qu'ils ne pouvaient pas retirer sur internet un million de livres (1,45 million d'euros) de leur compte. La police a dû intervenir pour les déloger. "Cet argent nous permet de subvenir à nos besoins", a plaidé l'ancienne hôtelière. La presse britannique s'est montrée très sévère vis à vis du gouvernement. Le Premier ministre "Gordon Brown doit accepter la responsabilité de cette bulle (immobilière) : pendant les dix ans qu'il a passés au ministère des Finances, il a été content de profiter d'une fausse prospérité fondée, non pas sur une hausse de la productivité mais des prix de l'immobilier", a ainsi accusé le Daily Telegraph. La Northern Rock, cinquième établissement britannique en ce qui concerne le crédit hypothécaire, est le premier institut du pays à être aussi durement touché par les répercussions de la crise des crédits immobiliers à risque (ou "subprime" ) aux Etats-Unis. Le tabloïd Sun, quotidien à plus grand tirage du pays, a dénoncé quant à lui le fait que "la banque a continué à prêter aux clients des montants jusqu'à (...) 125% de la valeur de leur propriété, malgré les avertissements sur l'instabilité économique et l'imminence d'une chute de l'immobilier".
 


 
En tant que petit smicard je trouve ca assez drole et j'espere que la chute de cette banque est la premiere d'une longue série.  
 
Que la crise s’aggrave !
 
Que la vie l’emporte !

Message cité 2 fois
Message édité par nadag le 16-09-2007 à 11:47:30
mood
Publicité
Posté le 16-09-2007 à 11:45:30  profilanswer
 

n°12701773
power600
Schtroumpférateur grognon
Posté le 16-09-2007 à 11:49:56  profilanswer
 

Le problème est que quelques "smicards" (ou l'équivalent chez eux)  comme toi peuvent en sortir avec de la casse aussi. Quelques uns arrivent parfois à se faire un petit pécule placé à la banque.  
C'est bien beau de taper sur les riches et de rire de la chute soudaine de quelques uns mais s'ils entrainent des petits avec eux, c'est moins drôle.

Message cité 1 fois
Message édité par power600 le 16-09-2007 à 11:50:19

---------------
Schtrompférateur aigri blasé de la vie avec pas de sens de l'humour qui ferait du bien et avec pas de neurone qui marche sinon ça se saurait
n°12701788
Yems93
Abordable comme un 100g
Posté le 16-09-2007 à 11:52:20  profilanswer
 

power600 a écrit :

Le problème est que quelques "smicards" (ou l'équivalent chez eux)  comme toi peuvent en sortir avec de la casse aussi. Quelques uns arrivent parfois à se faire un petit pécule placé à la banque.  
C'est bien beau de taper sur les riches et de rire de la chute soudaine de quelques uns mais s'ils entrainent des petits avec eux, c'est moins drôle.


 
 
en general les petits n'ont pas besoin des riches pour très souvent ce casser la gueule.

n°12701870
Walk_Man
To live is to die.
Posté le 16-09-2007 à 12:03:38  profilanswer
 

Ce que je me demande surtout, c'est comment cette crise en est arrivée là ?  
 
On ne se dit pas du jour au lendemain "tiens je n'ai plus confiance en ma banque"


---------------
¡ Viva la Revolución !
n°12701874
power600
Schtroumpférateur grognon
Posté le 16-09-2007 à 12:04:17  profilanswer
 

Yems93 a écrit :


 
 
en general les petits n'ont pas besoin des riches pour très souvent ce casser la gueule.


Il dit qu'il ne voit pas le rapport  [:rhetorie du chaos]


---------------
Schtrompférateur aigri blasé de la vie avec pas de sens de l'humour qui ferait du bien et avec pas de neurone qui marche sinon ça se saurait
n°12701954
lebouru
won't get fooled again!!!!!!!!
Posté le 16-09-2007 à 12:15:18  profilanswer
 

Comment on en est arrive la c'est simple ,allez sur les forums qui parlent d'eco et d'immo vous comprendrez vite! Et surtout ne croyez pas les experts quand ils vous disent que tout va bien et que les crises financieres modernes ne peuvent pas avoir de consequences sur l'economie reelle!

n°12702278
pakbo59
profil: Motivateur
Posté le 16-09-2007 à 13:00:30  profilanswer
 


Crise immo aux USA...

 

Par contre je ne trouve pas ca drole moi!

 

Un anglais aura une toute petite retraite a la fin d'une carriere (comparé a un francais qui cotise chaque mois).

 

L'argent qu'il lui reste a la fin du mois il est obligé de le placer pour qu'a 65 ans en prenant sa retraite il puisse vivre...alors si en plus il est smicard comme toi et qu'il n'arrive pas a mettre un sous de coté comme toi, immagine la frustration en apprenant que son placement d'une vie risque de lui passer sous le nez


Message édité par pakbo59 le 16-09-2007 à 15:35:40

---------------
Listening to heavier music than you!!
n°12702952
lebouru
won't get fooled again!!!!!!!!
Posté le 16-09-2007 à 14:32:44  profilanswer
 

Tant que les gogos croiront qu'il existe un placement sur ,les as de la finance auront de beaux jours devant eux et ce seront toujours les memes qui paieront l'addition a chaque que la bulle speculative a la mode explosera!

n°12703185
Walk_Man
To live is to die.
Posté le 16-09-2007 à 15:14:25  profilanswer
 

Mais on dirait quand meme qu'en angleterre ils aiment bien ca, c'est la barclays qui avait coulé il y a quelques années non ?


---------------
¡ Viva la Revolución !
n°12703292
pakbo59
profil: Motivateur
Posté le 16-09-2007 à 15:36:25  profilanswer
 

Walk_Man a écrit :

Mais on dirait quand meme qu'en angleterre ils aiment bien ca, c'est la barclays qui avait coulé il y a quelques années non ?


 
non mais un nom qui y ressemble


---------------
Listening to heavier music than you!!
mood
Publicité
Posté le 16-09-2007 à 15:36:25  profilanswer
 

n°12703669
jimmythebr​ave
Posté le 16-09-2007 à 16:49:19  profilanswer
 

Non cétait la Baring's

n°12703707
Walk_Man
To live is to die.
Posté le 16-09-2007 à 16:58:27  profilanswer
 

ah my bad :jap:


---------------
¡ Viva la Revolución !
n°12703760
roscocoltr​an
L'enfer c'est les utilisateurs
Posté le 16-09-2007 à 17:06:30  profilanswer
 

"Samedi, des centaines de clients ont à nouveau formé des files d'attente devant des succursales de la banque afin de retirer leurs économies, ignorant les appels au calme des autorités et des dirigeants de l'établissement."
 
Ces gens n'ont aucun esprit de sacrifice :o


---------------
"Your god is too small", Giordano Bruno, 1548 - 1600
n°12704401
lebouru
won't get fooled again!!!!!!!!
Posté le 16-09-2007 à 18:36:41  profilanswer
 

Mdr, quand on voit le discour du francais moyen sur l'immo avec toutes les contreverites et les mythes qui s'y rattachent on ne peut que conclure qu'on n'est pas plus intelligent !!!! Notre arrognace nous perdra si ce n'est pas deja fait!!!

n°12704486
Anonymouse
Posté le 16-09-2007 à 18:47:06  profilanswer
 

lebouru a écrit :

Mdr, quand on voit le discour du francais moyen sur l'immo avec toutes les contreverites et les mythes qui s'y rattachent on ne peut que conclure qu'on n'est pas plus intelligent !!!! Notre arrognace nous perdra si ce n'est pas deja fait!!!


 
Et le grand économiste que tu est (à l'orthographe parfaite) pourraît avoir l'obligeance d'éclairer les gueux que nous sommes?

n°12714894
papy_danon​e
Posté le 17-09-2007 à 19:10:41  profilanswer
 

nadag a écrit :

Travailler plus pour épargner de l'argent qui n'existe pas  :D  
 

Citation :

Grande-Bretagne : la panique se poursuit devant les succursales de la Northern Rock Une agence de Northern Rock à Bromley, au sud-est de Londres, le 14 septembre 2007
 
Pour la deuxième journée consécutive, des files d'attente d'épargnants inquiets se sont étirées samedi devant les succursales de la banque britannique Northern Rock, malgré les appels au calme après le sauvetage de l'institut par la Banque d'Angleterre. Des 6h00 du matin, des dizaines de personnes formaient des files d'attente à travers le pays dans l'espoir de parvenir aux guichets avant la fermeture. Les portes devaient être closes deux heures plus tard qu'habituellement, soit à 14H00 (13H00 GMT), pour faire face à l'afflux de demandes, a indiqué la banque. Certaines succursales n'ont toutefois pas respecté la consigne. A Glasgow, en Ecosse, une agence de la Northern Rock située dans le centre ville a fermé ses portes à midi et un client arrivé dix minutes plus tôt avec l'intention de retirer 20.000 livres a été fermement éconduit. Environ un milliard de livres (1,5 milliard d'euros) auraient été retirés vendredi de l'institut, soit 4 ou 5% de la totalité des dépôts détenus dans la banque par son million et demi de clients, selon la presse. La Banque d'Angleterre (BoE) a dû venir au secours de cette huitième banque britannique, spécialisée dans le crédit immobilier, en lui accordant les fonds nécessaires au financement de ses opérations "pendant que celle-ci travaille à régler son problème de liquidités". Cette opération rarissime a fait plonger l'action de la Northern Rock à la Bourse de Londres vendredi, la banque perdant plus de 30% de sa valeur. Le directeur général de la Northern, Adam Applegarth, a assuré vendredi que son institut n'avait pas encore eu besoin de puiser dans le prêt d'urgence de la BoE, accordé "seulement au cas où nous en aurions besoin". "Northern Rock restera capable de fonctionner normalement", a assuré pour sa part le ministre des Finances Alistair Darling. Mais ses propos rassurants n'ont pas réussi à apaiser les craintes des clients. "Ma tête me dit qu'il n'y pas de problème, mais mon coeur me dit le contraire", a expliqué samedi à l'AFP un comptable quinquagénaire qui patientait depuis plusieurs heures déjà devant la succursale de Golders Green, dans le nord de Londres. "La banque a suffisamment d'actifs. Nous sommes largement couverts. Je devrais le savoir en tant que comptable, mais je veux quand même retirer mon argent", a-t-il ajouté. Tous les épargnants ne montraient pas le même flegme. "Ils ne nous ont donné aucune assurance", s'est insurgé un quadragénaire, refusant comme ses compagnons d'infortune de dévoiler son identité. Les prospectus arides distribués par la banque ont renforcé ce sentiment. Une petites phrases sibyllines stipule en effet que seules les deux mille premières livres déposées à la banque sont garanties à 100%. 33.000 autres livres le sont à 90%. Mais rien n'est mentionné quant au reste, s'inquiète-t-on dans la file d'attente. Vendredi, un couple d'anciens hôteliers a même organisé un sit-in devant une succursale de la Northern Rock à Chelthenham (centre-ouest de l'Angleterre), parce qu'ils ne pouvaient pas retirer sur internet un million de livres (1,45 million d'euros) de leur compte. La police a dû intervenir pour les déloger. "Cet argent nous permet de subvenir à nos besoins", a plaidé l'ancienne hôtelière. La presse britannique s'est montrée très sévère vis à vis du gouvernement. Le Premier ministre "Gordon Brown doit accepter la responsabilité de cette bulle (immobilière) : pendant les dix ans qu'il a passés au ministère des Finances, il a été content de profiter d'une fausse prospérité fondée, non pas sur une hausse de la productivité mais des prix de l'immobilier", a ainsi accusé le Daily Telegraph. La Northern Rock, cinquième établissement britannique en ce qui concerne le crédit hypothécaire, est le premier institut du pays à être aussi durement touché par les répercussions de la crise des crédits immobiliers à risque (ou "subprime" ) aux Etats-Unis. Le tabloïd Sun, quotidien à plus grand tirage du pays, a dénoncé quant à lui le fait que "la banque a continué à prêter aux clients des montants jusqu'à (...) 125% de la valeur de leur propriété, malgré les avertissements sur l'instabilité économique et l'imminence d'une chute de l'immobilier".
 


 
En tant que petit smicard je trouve ca assez drole et j'espere que la chute de cette banque est la premiere d'une longue série.  
 
Que la crise s’aggrave !
 
Que la vie l’emporte !


 
voila ce qui arrive quand les banques accordent des credits aux pauvres qui peuvent pas rembourser. Conclusion: laissez les pauvres dans leur misere

Message cité 1 fois
Message édité par papy_danone le 17-09-2007 à 19:11:32
n°12714906
com21
real men don't click
Posté le 17-09-2007 à 19:12:03  profilanswer
 

Ouais, faut prêter seulement de l'argent à ceux qui en ont déjà.


---------------
Cherche geekette | Traquez vos billets d'€ | Don du sang | Don de moelle osseuse
n°12715606
roscocoltr​an
L'enfer c'est les utilisateurs
Posté le 17-09-2007 à 20:18:11  profilanswer
 

com21 a écrit :

Ouais, faut prêter seulement de l'argent à ceux qui en ont déjà.


 
absolument. Si quelqu'un n'en a pas, c'est qu'il a un problème de fonctionnement. T'es sûr de ne pas revoir ton argent. Alors qu'un riche, ben s'il emprunte, c'est pour un projet, là ça devient intéressant. Ben autrement il n'aurait pas besoin d'emprunter...


---------------
"Your god is too small", Giordano Bruno, 1548 - 1600
n°12716007
Ciler
Modérateur
Posté le 17-09-2007 à 20:48:07  profilanswer
 

papy_danone a écrit :


 
voila ce qui arrive quand les banques accordent des credits aux pauvres qui peuvent pas rembourser. Conclusion: laissez les pauvres dans leur misere


Ah Papy, ca faisait longtemps...
 
Toujours aussi mal informe, entre parentheses.
 
Si la Northern Rock coule, ce n'est pas par defaut de payment de ses clients malheureusement, mais par defaut de payment de ses ... crediteurs. L'invferse, en quelque sorte, de la situation que tu decris.  
 
Northern Rock fait des essentiellement prets immobiliers, a partir d'argent qu'elle obtient a des taux plus faibles d'investisseurs internationaux. Or, ce sont ces investisseurs (qui sont en train de laisser leurs plumes dans le credit crunch americain) qui n'arrivent plus a assurer.


---------------
And I looked, and behold a pale horse: and his name that sat on him was Death, and Hell followed with him. Revelations 6:8
n°12719388
JohnnySmit​h
Posté le 18-09-2007 à 00:21:16  profilanswer
 

ça continue  
 
alliance & Leicester PLC : -31.7% (-37,39% sur 5 jours) :
http://www.euroinvestor.fr/Stock/T [...] tockId=127

n°12720530
Ciler
Modérateur
Posté le 18-09-2007 à 09:37:42  profilanswer
 

Tiens, juste histoire de rire. On avait un des directeurs financiers de la Northern Rock a la radio ce matin, pour "rassurer" les consommateurs irlandais sur le fait qu'ils pouvaient laisser toute leur epargne a la banque.

 

Il a commence par dire que Northern Rock est une compagnie en bonne sante et parfaitement solvable (merci la bequille de la banque centrale anglaise). Ensuite, quand la presentatrice lui a demande si il y avait beaucoup de monde ce matin qui attendait pour sortir leurs sous a Dublin il repond "il y a quelques personnes oui", le correspondant de la radio lui, avait compte au bas mot 80 personnes [:ddr555]

 

Bref, c'est la panique. La northern a vu a peu pres 3 milliards retires de ses caisses par les epargants en quelques jours, dans compter la chute de son cours de plus de 30%. La solution du gouvernement anglais, si la banque coule, ils la nationalisent et ce seront les impots qui payront la facture... C'est beau le "liberalisme" a l'anglaise.


Message édité par Ciler le 18-09-2007 à 09:56:35

---------------
And I looked, and behold a pale horse: and his name that sat on him was Death, and Hell followed with him. Revelations 6:8
n°12720756
JohnnySmit​h
Posté le 18-09-2007 à 10:17:58  profilanswer
 

n'empeche très fort rebond en Bourse de Northern Rock et Alliance & Leicester :
 

Citation :

Les banques britanniques Northern Rock et Alliance & Leicester, dont le modèle d'activité est similaire, ont connu mardi une très forte hausse à l'ouverture de la Bourse de Londres après les propos rassurants tenus la veille par le ministre des Finances Alistair Darling.
 
Northern Rock, qui avait dû demander l'aide d'urgence de la Banque d'Angleterre jeudi et connaît depuis une hémorragie de ses épargnants et une dégringolade en Bourse (plus de 55% en deux séances vendredi et lundi) a rebondi de plus de 23% lors des échanges avant ouverture. http://www.boursorama.com/infos/ac [...] ws=4617088

Message cité 1 fois
Message édité par JohnnySmith le 18-09-2007 à 10:18:40
n°12722642
Ciler
Modérateur
Posté le 18-09-2007 à 13:44:23  profilanswer
 

JohnnySmith a écrit :

n'empeche très fort rebond en Bourse de Northern Rock et Alliance & Leicester :
 

Citation :

Les banques britanniques Northern Rock et Alliance & Leicester, dont le modèle d'activité est similaire, ont connu mardi une très forte hausse à l'ouverture de la Bourse de Londres après les propos rassurants tenus la veille par le ministre des Finances Alistair Darling.
 
Northern Rock, qui avait dû demander l'aide d'urgence de la Banque d'Angleterre jeudi et connaît depuis une hémorragie de ses épargnants et une dégringolade en Bourse (plus de 55% en deux séances vendredi et lundi) a rebondi de plus de 23% lors des échanges avant ouverture. http://www.boursorama.com/infos/ac [...] ws=4617088



Oui oui, mais il faut voir qui a procede a ces rachats, et a quels termes, et la, de suite ...
 
Il y a un premier group de speculateurs qui ont achete au plus bas en sachant que le cours allait remonter en raison de l'annonce de la banque centrale anglaise, mais qui vont revendre dans la journee pour faire une plus-value. Ensuite, il y a d'autres banques qui ont rachete pour essayer de maintenir le systeme avec la tete hors de l'eau  :whistle:


---------------
And I looked, and behold a pale horse: and his name that sat on him was Death, and Hell followed with him. Revelations 6:8
n°12724601
JohnnySmit​h
Posté le 18-09-2007 à 16:38:40  profilanswer
 

en effet attendons...
 
ce sauvetage n'est pas sans contradiction
 

Citation :


L'intervention des autorités britanniques pour sauver Northern Rock de ce qui aurait pû être une faillite a été critiquée en Grande-Bretagne, où certains jugent que le gouvernement, l'Autorité des marchés financiers et la Banque d'Angleterre ont outrepassé leurs prérogatives.
 
"Northern Rock n'est pas assez importante, elle ne présente pas de risque systémique pour l'économie. Il fallait la laisser s'en sortir ou couler par ses propres moyens. Elle aurait dû payer pour ses erreurs", assène le professeur Willem Buiter, de la London School of Economics, dans le quotidien d'affaires City AM mardi.
 
De nombreux commentateurs ont déploré le fait que cette intervention créait un précédent fâcheux, assorti d'un "aléa moral" ("moral hazard", en anglais): celui de donner l'impression aux investisseurs que les prises de risque extrêmes -- comme les risques pris sur le marché des "subprimes" américain, avant la débâcle -- sont permises, puisque le gouvernement est là pour tirer d'une mauvaise passe ceux qui ont commis des erreurs.


 
en même temps ils devaient endigué un début de panique.

n°12724628
Ciler
Modérateur
Posté le 18-09-2007 à 16:40:11  profilanswer
 

JohnnySmith a écrit :

en effet attendons...
 
ce sauvetage n'est pas sans contradiction
 

Citation :


L'intervention des autorités britanniques pour sauver Northern Rock de ce qui aurait pû être une faillite a été critiquée en Grande-Bretagne, où certains jugent que le gouvernement, l'Autorité des marchés financiers et la Banque d'Angleterre ont outrepassé leurs prérogatives.
 
"Northern Rock n'est pas assez importante, elle ne présente pas de risque systémique pour l'économie. Il fallait la laisser s'en sortir ou couler par ses propres moyens. Elle aurait dû payer pour ses erreurs", assène le professeur Willem Buiter, de la London School of Economics, dans le quotidien d'affaires City AM mardi.
 
De nombreux commentateurs ont déploré le fait que cette intervention créait un précédent fâcheux, assorti d'un "aléa moral" ("moral hazard", en anglais): celui de donner l'impression aux investisseurs que les prises de risque extrêmes -- comme les risques pris sur le marché des "subprimes" américain, avant la débâcle -- sont permises, puisque le gouvernement est là pour tirer d'une mauvaise passe ceux qui ont commis des erreurs.


 
en même temps ils devaient endigué un début de panique.


Exactement. Elle est belle la "prise de risque" qund ce sont les impots qui assurent derriere  [:thalis]  


---------------
And I looked, and behold a pale horse: and his name that sat on him was Death, and Hell followed with him. Revelations 6:8
n°12724888
Gueule d'O​racle
robotique divinatoire
Posté le 18-09-2007 à 17:01:14  profilanswer
 

c'est marrant: pour les hedge funds et compagnie l'impôt spa bien. ils sont toujours à développer des trésors d'inventivité pour éviter de cracher au pot commun. Mais quand on est dans la merde, de l'injection massive d'argent public y a pas à dire ça fait du bien.
 
qu'on les laisse crever tiens!

n°12725452
Ciler
Modérateur
Posté le 18-09-2007 à 17:41:56  profilanswer
 

Gueule d'Oracle a écrit :

c'est marrant: pour les hedge funds et compagnie l'impôt spa bien. ils sont toujours à développer des trésors d'inventivité pour éviter de cracher au pot commun. Mais quand on est dans la merde, de l'injection massive d'argent public y a pas à dire ça fait du bien.
 
qu'on les laisse crever tiens!


Oui mais non. Justement, le gag ultime c'est que Northern Rock n'est pas un edge fund du tout, c'est une banque specialisee dans l'epargne personnelle et les prets immobiliers. C'est donc (au contraire des hedge fund) un commerce plutot stable et "utile". Seulement, c'est pas un truc tres rentable a l'unite, le pret immobilier (quelques %), surtout quand les taux directeurs sont bas. Donc pour faire du ble, il faut preter a beaucoup de gens, et pour cela il faut un gros capital de depart.  
 
Or, c'est ce capital de depart qui est obtenu par des hedge funds, qui eux ont froid aux pieds ces temps ci et donc ramassent leurs billes (faudrait voir a pas prendre des risques hein)... et donc c'est Northern qui se retrouve le bec dans l'eau a ne pas pouvoir preter a ses nouveaux clients.


---------------
And I looked, and behold a pale horse: and his name that sat on him was Death, and Hell followed with him. Revelations 6:8
n°12736778
mapacorp
Posté le 19-09-2007 à 17:32:37  profilanswer
 

[quotemsg=12725452,28,9407]
Oui mais non. Justement, le gag ultime c'est que Northern Rock n'est pas un edge fund du tout, c'est une banque specialisee dans l'epargne personnelle et les prets immobiliers. C'est donc (au contraire des hedge fund) un commerce plutot stable et "utile". Seulement, c'est pas un truc tres rentable a l'unite, le pret immobilier (quelques %), surtout quand les taux directeurs sont bas. Donc pour faire du ble, il faut preter a beaucoup de gens, et pour cela il faut un gros capital de depart.  
 
Or, c'est ce capital de depart qui est obtenu par des hedge funds, qui eux ont froid aux pieds ces temps ci et donc ramassent leurs billes (faudrait voir a pas prendre des risques hein)... et donc c'est Northern qui se retrouve le bec dans l'eau a ne pas pouvoir preter a ses nouveaux clients. [/quotemsg
 
Dear comrade,
 C'est justement le coeur du problème. Il ne s'agit pas d'un aléa ponctuel lié à un secteur de l'activité bancaire risquée, c'est la totalité du système financier qui présente une défaillance systémique et irrémediable sans une forme d'interventionnisme quelconque visant à le réglementer et à le réguler efficacement.  
Comment expliques-tu qu'un segment ( subprimes) évalué grosso-modo à 150 Billions USD justifie des injection de l'argent qui sont officiellement au moins quatre fois supérieures à ce montant ? Le problème n'est-il pas plutôt dans la manière de " créer la valeur financière " ??
 A propos, tout ce fric à priori destiné à ne pas quitter le circuit et à servir uniquement à couvrir les appels de fonds entre établissements financiers finira bien un jour dans la nature, puisque il EST DEJA LA. Quelles sont les garanties de l'emploi de cet argent ? RIEN, NADA. Car dans un systéme aussi opaque, les établlissements financiers ( qui ne sont pas toujours des banques ) peuvent l'utiliser pratiquement sans contrôle ( ex: filiales dans un paradis fiscal ) par exemple pour soutenir des cours des valeurs boursiéres ce qui peut expliquer la faiblesse de la correction sur Euronext ( CAC 40 )qui revient seulement au niveau de la même période de l'année dernière.
L'exemple ultime de l'absence de régulation qui touche tout particulier est justement la retraite par capitalisation. Au moment venu, et drôle, quand l'on expliquera aux gens qu'il n'y a plus d'argent à leur verser car il n'y a plus de bénéfice à distribuer ou que la boutique a coulé tout simplement.....  
Quand-es-que les gens comprendront, que la doctrine ultralibérale n'est qu'un dogme fondé sur du vent, une théorie économique transformée en religion ?

n°12736826
Ciler
Modérateur
Posté le 19-09-2007 à 17:36:41  profilanswer
 

mapacorp a écrit :


Dear comrade,
 C'est justement le coeur du problème. Il ne s'agit pas d'un aléa ponctuel lié à un secteur de l'activité bancaire risquée, c'est la totalité du système financier qui présente une défaillance systémique et irrémediable sans une forme d'interventionnisme quelconque visant à le réglementer et à le réguler efficacement.  
Comment expliques-tu qu'un segment ( subprimes) évalué grosso-modo à 150 Billions USD justifie des injection de l'argent qui sont officiellement au moins quatre fois supérieures à ce montant ? Le problème n'est-il pas plutôt dans la manière de " créer la valeur financière " ??


A mais, tout a fait. :jap:
 
Je n'ai pas essayer de dire que le probleme de la Northern Rock etait ponctuel. J'ai simplement essaye d'expliquer qu'il n'etait pas lie a un defaut de payment des clients de la banque.


---------------
And I looked, and behold a pale horse: and his name that sat on him was Death, and Hell followed with him. Revelations 6:8
n°12736865
JohnnySmit​h
Posté le 19-09-2007 à 17:40:07  profilanswer
 

concernant  Northern Rock toujours :

Citation :

Plus aucune file d'attente n'est visible devant Northern Rock, mais son action a fait du yoyo à la Bourse de Londres, où elle a évolué mercredi entre +9,5% et -19,5%.
 
La baisse a été provoquée par des ventes massives de ses principaux actionnaires, Baillie Gifford, société de gestion d'actifs basée en Ecosse qui a vendu ses 5,98%, et la banque Lloyds TSB qui a fortement abaissé sa part à 3,9%.
 
De surcroît, la rumeur d'une "vente-flash" de l'entreprise à prix bradé à des concurrentes a pesé sur le prix. Mais de sources proches du dossier, celles-ci, HBOS et Lloyds TSB, n'ont aucune intention actuellement d'acheter Northern Rock.
 
La Banque d'Angleterre et son gouverneur Mervyn King pourraient faire les frais de toute cette affaire. M. King et d'autres membres de la BoE seront entendus jeudi par la Commission des Finances, une audition prévue de longue date. La séance pourrait être rude.
 
Le conservateur Michael Fallon s'est déjà indigné de ces "inversions de vapeur". "Nous voulons qu'on nous explique comment la quatrième économie mondiale a pu connaître une panique digne de la République de Weimar ou du Zimbabwe", a-t-il dit.

n°12737217
Ciler
Modérateur
Posté le 19-09-2007 à 18:15:34  profilanswer
 

JohnnySmith a écrit :

concernant  Northern Rock toujours :

Citation :

Plus aucune file d'attente n'est visible devant Northern Rock, mais son action a fait du yoyo à la Bourse de Londres, où elle a évolué mercredi entre +9,5% et -19,5%.
 
La baisse a été provoquée par des ventes massives de ses principaux actionnaires, Baillie Gifford, société de gestion d'actifs basée en Ecosse qui a vendu ses 5,98%, et la banque Lloyds TSB qui a fortement abaissé sa part à 3,9%.
 
De surcroît, la rumeur d'une "vente-flash" de l'entreprise à prix bradé à des concurrentes a pesé sur le prix. Mais de sources proches du dossier, celles-ci, HBOS et Lloyds TSB, n'ont aucune intention actuellement d'acheter Northern Rock.
 
La Banque d'Angleterre et son gouverneur Mervyn King pourraient faire les frais de toute cette affaire. M. King et d'autres membres de la BoE seront entendus jeudi par la Commission des Finances, une audition prévue de longue date. La séance pourrait être rude.
 
Le conservateur Michael Fallon s'est déjà indigné de ces "inversions de vapeur". "Nous voulons qu'on nous explique comment la quatrième économie mondiale a pu connaître une panique digne de la République de Weimar ou du Zimbabwe", a-t-il dit.



C'est pas tres sympa pour le Zimbabwe :o
 
Mais effectivement, le directeur de la BoE vas passer quelques jours inconfortables la :/


---------------
And I looked, and behold a pale horse: and his name that sat on him was Death, and Hell followed with him. Revelations 6:8
mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 


Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Actualité

  Crise bancaire au Royaume Uni

 

Sujets relatifs
Carte Bancaire refusée sur certains sites...le système bancaire et les politiques.
Ca coute combien de fermer un compte bancaireretirer son argent sans carte bancaire ni chèque ?
Risque à donner son numéro de compte bancaire.declaration compte bancaire Espagne
vol carte bancaire avec le code Reconnaissance de dette et caution solidaire bancaire
code carte bancaire: combien de chiffres différents? 
Plus de sujets relatifs à : Crise bancaire au Royaume Uni


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR