Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Shop Recherche
2768 connectés 

  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Société

  [Société/Eco] Débat : Suppression de la REDISTRIBUTION

 



 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

[Société/Eco] Débat : Suppression de la REDISTRIBUTION

n°4839952
AliaS
Posté le 13-02-2005 à 00:35:50  profilanswer
 

Oui je réfléchi depuis un certain temps à un système sans redistribution.
Je cherche des arguments pouvant m'expliquer en quoi supprimer la redistribution pourrait etre "dangereux"
 
;)

mood
Publicité
Posté le 13-02-2005 à 00:35:50  profilanswer
 

n°4839966
Magicpanda
Pushing the envelope
Posté le 13-02-2005 à 00:40:05  profilanswer
 


Ce n'est vraiment pas compliqué  
 
Il suffit de regarder du coté de la sociologie pour comprendre que la redistribution est le seul mécanisme qui permet globalement un encadrement ( sic ) des inégalités lièes à l'appartenance sociale ( donc arbitraires )
 
On pourrait aisément dire qu'il n'y a pas assez de redistribution
D'abord parce qu'elle n'influe qu'au niveau du capital économique , ensuite parce que les inégalités de richesses restent très forte
 
De ce fait , ce sont surtout les gens les moins aisées qui paient pour un systeme dont ils profitent très peu , contrairement aux plus aisés ( inégalités dans les études , face à la santé , face à la proximité des services publiques , des réseaux de transports )
 
La redistribution telle qu'elle se pratique est le niveau le plus faible envisageable de solidarité nationale , pour des simples raison de cohésion sociétale ( aux USA ceci est remplacé par le poids des croyances religieuses )


Message édité par Magicpanda le 13-02-2005 à 00:44:24

---------------
" Quel est le but du capital ? Le but du capital c'est produire pour le capital. L'objectif, lui, est illimité. L'objectif du capital c'est produire pour produire." - Deleuze || André Gorz - Vers la société libérée
n°4839979
AliaS
Posté le 13-02-2005 à 00:43:15  profilanswer
 

Magicpanda a écrit :

Compte tenu de la situation actuelle , il vaudrait mieux voir en quoi la limitation de la redistribution est dangereuse  ;)


 
ben il ya des pays ou ca fonctionne tres bien il me semble
enfin je suis pa assez calé pour annoncer ca
mais je vois pas en quoi ce serait un "danger" de la supprimer

n°4839984
Magicpanda
Pushing the envelope
Posté le 13-02-2005 à 00:45:31  profilanswer
 

cf edit , si l'on inculque pas de force un autre systeme de valeur et de solidarité qui modifie la conception de la nation , on aura un relachement accéléré des liens sociaux ( ce qui se produit déja ) au profit des plus aisés
Faut que je retrouve qui , mais certains travaux tendaient à montrer qu'on avait une forme d'optimum keynésien avec des inégalités économiques comprises dans un rapport de 1 à 6 compte tenu du PIB mondial


Message édité par Magicpanda le 13-02-2005 à 00:48:38

---------------
" Quel est le but du capital ? Le but du capital c'est produire pour le capital. L'objectif, lui, est illimité. L'objectif du capital c'est produire pour produire." - Deleuze || André Gorz - Vers la société libérée
n°4840806
AliaS
Posté le 13-02-2005 à 03:40:55  profilanswer
 

totalement d'accord avec tes arguments qui se tiennent..
je commence a mieux comprendre.
 
Ya til dautre "dangers" ?

n°4841182
Magicpanda
Pushing the envelope
Posté le 13-02-2005 à 11:09:38  profilanswer
 

L'ensemble des risques liées à l'apparition d'inégalités sociales insurmontables ou presque ( violence , économie parrallèle , sectes .. )


---------------
" Quel est le but du capital ? Le but du capital c'est produire pour le capital. L'objectif, lui, est illimité. L'objectif du capital c'est produire pour produire." - Deleuze || André Gorz - Vers la société libérée
n°4841730
AliaS
Posté le 13-02-2005 à 13:41:06  profilanswer
 

up:)

n°4842491
eszterlu
Posté le 13-02-2005 à 16:08:16  profilanswer
 

la redistribution permet à des agents sans ressources d'avoir un minimum de solvabilité
 
car sinon tu les sort du système économique et ils s'incèrent dans un monde parallèle du type "Brésil" ou "Mexique" , l'économie de marché côtoyant une économie de troc dans laquelle la statistique est absente : donc par de visibilité pour le pilotage de l’économie globale. On entre alors dans une logique contre-productive ou le système se mord la queue
 
misère--- >pas d’éducation-àchomage--àmisère etc…un cycle pervers duquel ces pays n’arrivent pas à sortir. Le problème à la base étant que le système de redistribution n’est pas efficient.  
 

n°4843335
eszterlu
Posté le 13-02-2005 à 18:20:32  profilanswer
 

L’exclusion : c’est l’inexistence de revenu (on insuffisance de revenu permettant de subvenir à ses besoins de bases)
 
La question se pose au niveau du partage de la valeur ajoutée
 
C’est une question d’actualité depuis quelque années : exemple
 
Les socialistes ont imprimé au Français le goût de l’économie de rente : ça consiste à privatiser pour que les parts du capital puissent s’échanger sur un marché. (la bourse)
 
(en citant les socialiste, je fais un peu d’ironie)
 
la France a ensuite embrayé allègrement sur un système d’économie patrimoniale à l’anglo saxonne.
 
Ce phénomène conduit fatalement à remettre en cause le partage de la valeur ajoutée.  
 
Un : on privilégie l’actionnaire, qu’il faut caresser dans le sens du poil, plutôt que le salarié (c’est exactement ce qui se passe maintenant)
 
Deux : la rente servie (les dividendes) devient improductive et épuise l’autofinancement, donc la politique d’investissement des entreprises.  
 
Trois : la globalisation financière impose une compétitivité prix qui contraint les entreprises à des économies d’échelles (ca tue l’emploi) et à des économies sur les coûts de production (gel des salaires)
 
Le facteur travail est moins bien rémunéré que le capital (les actionnaires)
 
Cette tendance menace la redistribution : rappelons que c’est la consommation finale qui permet à l’Etat d’encaisser ses recettes. En n’augmentant pas les salaires, la consommation stagne, l’Etat s’appauvrit, et à moins de recettes à redistribuer.(néanmoins, il recoit des recettes par le biais de l'IS, mais ce sont des grandeurs moins significatives)  
 
On ne versant plus rien aux ménages sans revenus , tu sort une partie des agents du processus économique (ils ne sont plus des agents économiques : ce sont les « exclus »)
 
Et tu rétrécit mécaniquement la demande solvable, ce qui revient à obliger les entreprises à la performance export (elles vont chercher d’autre marchés solvables). A les inciter à délocaliser, pour contourner les contraintes salariales (droit du travail) et aiguiser la compétitivité par les prix. Etc…

n°4843431
eszterlu
Posté le 13-02-2005 à 18:38:07  profilanswer
 

Alias : on discute n'est ce pas ?  [:xfifi]

mood
Publicité
Posté le 13-02-2005 à 18:38:07  profilanswer
 

n°4843563
poilagratt​er
Posté le 13-02-2005 à 19:06:25  profilanswer
 

eszterlu a écrit :

Alias : on discute n'est ce pas ?  [:xfifi]


 
Ben si tu dis tout d'un coup, et parfaitement clair, c'est normal qu'il n'ai plus de question à poser! :)  


---------------
Finalité du système économique: Produire sans l'homme (car il coûte toujours trop cher) des choses qu'il ne pourra utiliser (faute de revenus). Comme c'est idiot,  le système s'effondre.
n°4846197
Magicpanda
Pushing the envelope
Posté le 14-02-2005 à 01:19:48  profilanswer
 

Bien si justement cela implique la necessité d'appliquer taxation et redistribution aux revenus du capital :)


---------------
" Quel est le but du capital ? Le but du capital c'est produire pour le capital. L'objectif, lui, est illimité. L'objectif du capital c'est produire pour produire." - Deleuze || André Gorz - Vers la société libérée
n°4846252
LooSHA
Allah Akbar
Posté le 14-02-2005 à 01:28:32  profilanswer
 

AliaS a écrit :

ben il ya des pays ou ca fonctionne tres bien il me semble
enfin je suis pa assez calé pour annoncer ca
mais je vois pas en quoi ce serait un "danger" de la supprimer


J'imagine que tu supprimes l'impôt dans ce cas de figure. La redistribution, ou les revenus de transferts, sont le princuipal outil de justice social en France. Un volet ressources : impôts & prélévements, un volet dépenses : la "redistribution".
 
Maintenant j'aimerais avoir les noms des pays où ça fonctionne "très bien" (pour qui ?) :o


Message édité par LooSHA le 14-02-2005 à 01:30:17

---------------
Tu ne te feras point d'image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre.
n°4847899
poilagratt​er
Posté le 14-02-2005 à 12:23:04  profilanswer
 

Magicpanda a écrit :

Bien si justement cela implique la necessité d'appliquer taxation et redistribution aux revenus du capital :)


 
 :jap: , ce serait intéressant que nos amis de droite participent à ce topic ...  ;)
 


---------------
Finalité du système économique: Produire sans l'homme (car il coûte toujours trop cher) des choses qu'il ne pourra utiliser (faute de revenus). Comme c'est idiot,  le système s'effondre.
n°4850553
poilagratt​er
Posté le 14-02-2005 à 19:05:11  profilanswer
 

poilagratter a écrit :

:jap: , ce serait intéressant que nos amis de droite participent à ce topic ...  ;)


 
up
http://forum.hardware.fr/forum2.ph [...] 1#t4839952


---------------
Finalité du système économique: Produire sans l'homme (car il coûte toujours trop cher) des choses qu'il ne pourra utiliser (faute de revenus). Comme c'est idiot,  le système s'effondre.
n°4854824
Bunny Wail​er
Posté le 15-02-2005 à 11:31:41  profilanswer
 

Notre systeme (francais) n'est pas trés redistributif,
les prelevements sont pour la majeure partie proportionnelles, un systeme est trés redistributif lorsque une grande partie des prelevements sont progressifs.
Il y en tout de meme certains impots progressifs (IRPP), mais qui ne concerne qu'une petite partie de la population (mais cette progressivité s'amoindrit pour les plus hauts salaires qui sont ceux qui touchent le plus de reduction d'impots...),
 et une partie des actifs n'est pas rémunéré sur la base du salariat...
 
Il est peu redistributif a cause de la structure du systeme socio-fiscal, inégalité dans le versement des prestations, allocations centrés sur certaines conditions précises....

n°5162391
AliaS
Posté le 27-03-2005 à 16:57:43  profilanswer
 

c vrai que comparé aux pays nordiques...

n°5162677
willou94
Posté le 27-03-2005 à 18:06:31  profilanswer
 

Si l'on reduit la redistribution les populations les plus marginalisées devront redistribuer eux meme (héhé) : vols, braquages en augmentation.
C'est pour cette raison que l'avancée des liberaux se fait lentement, il faut d'abord un systeme de repression adapté. Il n'y a qu'à regarder l'exemple des Etats-Unis. Ils sont tres en avance là dessus, il y a tres peu de redistribution, mais le pourcentage de la population en prison est énorme par rapport aux pays européens.


Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Société

  [Société/Eco] Débat : Suppression de la REDISTRIBUTION

 

Sujets relatifs
Le lien entre la mondialisation éco et le Tsunami ?Pourcentage d'obésité dans notre société ?
Implantation société à l'étanger ???ke faire apré un an de prépa HEC voie ES? bi deug droit éco est possib
phenomene de societede l'importance relative du sexe dans notre socièté ...
magnifique travail sur le débat actuel: l'islam[DEBAT] pour ou contre le pere Noel ?
La place de la marque dans la société[TOPIKUNIK]Société française, SMIC et égalité[SOCIAL]
Plus de sujets relatifs à : [Société/Eco] Débat : Suppression de la REDISTRIBUTION


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite / Données personnelles) / Groupe LDLC / Shop HFR