Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
216 connectés 

  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Société

  éco, info, société, création, vie privée, que change le net ?

 



 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2  3
Page Précédente
Auteur Sujet :

éco, info, société, création, vie privée, que change le net ?

n°19824653
moonboots
Posté le 12-09-2009 à 07:44:47  profilanswer
 

Ce topic est né d'une réflexion sur les nouveaux modèles économiques qu'impose le net, notamment l'émergence possible de la gratuité ou du don dans le domaine de la création, du soft, ou du journalisme (le Freemium selon Chris Anderson du magazine Wired)... (voir plus bas)
 
Pour élargir le débat, on peut s'interroger sur l'envergure de la révolution que constitue l'arrivée du net dans l'économie mais aussi dans l'information, la politique, les relations sociales, l'intimité, la morale, etc...
Bref jusqu'où le net a-t-il changé nos vies, et jusqu'où les changera-t-il ?
 
J'étofferai cette intro au fur et mesure si le topic prend de l'ampleur, vos suggestions sont les bienvenues...
 
 
 
 
______________________________________________________________
 
J'ai entendu ce matin une émission très intéressante sur France Culture sur l'idée d'un modèle économique alternatif pour le net, basé sur le don, appelé par un journaliste de Wired "Freemium". Bon je sais ce n'est pas nouveau et c'est une façon de donner un nom à quelque chose qui existe déjà, par exemple avec le modèle économique de Wikipedia, avec les Sharewares, avec la participation libre à l'achat d'un album (Radiohead), le don à un journal en ligne (Rue89), etc...
 
Je ne sais pas ce que recoupe dans le détail le concept de Freemium, mais peu importe, c'est l'occasion d'entamer le débat sur un modèle basé sur le don, il me semble que l'idée de don librement consenti pour l'achat d'un morceau, d'un film, d'un article, d'un logiciel, etc... est très intéressante et peut représenter un modèle alternatif à ce qui existe déjà (abonnement, paiement obligatoire, pub), un modèle tout à fait viable pour l'économie à venir dans le domaine de la création, du software, du journalisme, etc...
 
Ca me paraît une solution d'autant plus intéressante que des lois comme Hadopi sont totalement inapplicables, il me semble que la production numérique ne trouve pour l'instant pas de solution satisfaisante si elle cherche à s'inspirer du modèle classique, si j'en juge par les conversations sur les topics dédiés à cette loi et à ce problème de la rémunération en général.
 
Ce modèle alternatif a fait ses preuves, j'ai cité Wikipedia, Radiohead, les Sharewares... au point qu'on peut se demander s'il ne peut pas servir comme point de départ à une réflexion plus large sur l'économie. La théorie libérale en particulier a tendance à ne raisonner qu'en terme d'échange marchand, négligeant le fait que l'économie réelle passe par des formes bien plus complexes que l'achat classique : le don, l'échange, la participation, la coopération, etc... mais bon là j'extrapole...
 
Si la conversation intéresse je pourrai étoffer ce premier post. En attendant qq citations pour amorcer la réflexion, à commencer par France Culture :
 

Citation :

Chris Anderson, rédacteur en chef du magazine américain Wired et théoricien de la « longue traîne » a récemment publié un nouvel opus qui vient de paraître en France : Free, entrez dans l’économie du gratuit, un livre tout à fait intéressant qui fait de la gratuité, mais une forme inédite de gratuité tout à fait propre aux nouvelles technologies, le modèle nécessaire de l’économie du net.
 
J’ai demandé à Florent Latrive, journaliste à Libération, responsable de Libelabo.fr, la partie audio et vidéo du site Web de Libération.fr de venir nous donner sa lecture du livre Chris Anderson. Sa lecture nous intéressant d’autant plus que la nouvelle version de libération.fr, ressemble beaucoup à un des modèles décrits par Anderson dans son livre, modèle qu’Anderson nomme le « freemium ».


l'émission est podcastable un certain temps je pense :
http://sites.radiofrance.fr/chaine [...] ace_toile/
 
Une intro à l'article de Wired :
 

Citation :

A la une : la culture de la gratuité par Chris Anderson
 
Chris Anderson a encore frappé. Après son article fameux "The Long Tail" (la longue traîne), devenu un best-seller en version livre en 2007 (lire notre critique ici sur The Long Tail), le rédacteur en chef du journal high et tech Wired, signe cette semaine un nouvel article qui a fait l’effet d’une bombe dans la blogosphère et dans l’ensemble des industries culturelles. "Free, Pourquoi 0 dollars est le futur du business", tel est le titre de cet article déjà célèbre qui s’intéresse à la gratuité de la culture. "Les coûts sur Internet vont tous dans la même direction : vers zéro" écrit Anderson.
 
Au-delà des nombreux points intéressants de ce texte, Anderson tire une conclusion qui pourrait être une terrible sonnette d’alarme pour l’industrie du cinéma et du livre, après celle du disque : "Il est désormais clair que tout ce que le numérique touche évolue vers la gratuité". Et Anderson de répéter plus loin dans son article : "A partir du moment, où les premières dépenses d’une société, [d’une industrie], concernent le silicon [le numérique], la gratuité n’est plus une option : elle est inévitable". S’appuyant sur plusieurs exemples pertinents, comme Google, GMail, Craigslist, Comcast, Yahoo, Adobe, Flickr, Anderson tire des conclusions pour toutes les industries culturelles confrontées pour le meilleur et pour le pire au Web. Et la question, pour lui, n’est pas de savoir "si", ces industries iront vers la gratuité, mais de savoir "quand". "D’une certaine manière, Internet voir la généralisation du modèle économique des médias à toutes les autres industries". Le "Web est devenu ‘the land of the free’", écrit Anderson reprenant la formule célèbre de l’hymne national américain.
 
Mais Chris Anderson va plus loin en montrant d’une manière plus subtile – et surtout plus neuve – qu’il existe "différentes formes" de gratuité. C’est le principal intérêt de l’article qui rompt avec l’idée que la gratuité des contenus est rendue possible par la seule publicité. Il y a des dizaines de modèles écrit-il, dont il énumère quelques prototypes : le "freemium" (une version gratuite grand public, une version payante, et très chère, pour un petit nombre de professionnels) ; le modèle publicitaire (que Google est en train de transformer considérablement) ; les "cross-subsidies" ; le "zero marginal cost" ; le "labor exchange" ou encore le modèle du "gift" (cadeau) etc. Avec toutes ces formes de financements indirects ou parallèles, la "gratuité va devenir la norme, non plus l’anomalie".
 
L’article est passionnant et fait grand bruit outre-atlantique. Mais il manque de données, de chiffres, de contre-exemples et semble, comme souvent avec Chris Anderson, peu sérieux sur le plan scientifique. Qu’à celle ne tienne, un livre est annoncé avec le même titre, Free, pour 2009. On n’en connaît pas encore le prix !


http://www.nonfiction.fr/article-7 [...] derson.htm
 
l'article de Wired :
http://www.wired.com/techbiz/it/magazine/16-03/ff_free


Message édité par moonboots le 13-09-2009 à 10:11:56
mood
Publicité
Posté le 12-09-2009 à 07:44:47  profilanswer
 

n°19824739
Profil sup​primé
Posté le 12-09-2009 à 09:07:21  answer
 

[:drapal]
 
Pour ma part, je ne pense pas que ce soit un modèle viable. Regarde en ce qui concerne Ubuntu par exemple : la société qui supporte cet OS, Canonical, est rentable grâce aux services qu'elle vend autour de cet OS gratuit et libre.
 
En ce qui concerne la musique, je suis partagé sur le bien-fondé de la gratuité. Certes, la gratuité existe déjà pour les livres, avec les bibliothèques. Mais 1) il est plus difficile de photocopier les pages d'un livre que de copier-coller un mp3, donc la diffusion des livres en bibliothèque reste contrôlable, et 2) je pense que donner l'habitude aux gens d'une culture totalement gratuite n'est pas une bonne chose, en ce sens que ça les moutonnise encore davantage, les habituant à avoir accès à tout sans se rendre compte de la valeur des choses. Un peu comme le tiers payant pour les médicaments, qui en soit est une bonne chose, fait croire aux gens que les médoc sont gratuits et qu'ils peuvent en consommer autant qu'ils le veulent.
 
En tous cas c'est un débat qui pose des questions fondamentales non seulement sur l'économie, mais aussi sur la société elle-même, et c'est donc tout à fait passionnant :jap:

n°19824835
moonboots
Posté le 12-09-2009 à 10:00:52  profilanswer
 


Oui je ne dis pas que c'est valable dans tous les cas, mais l'exemple que tu cites montre qu'une partie des activités de la compagnie sert à financer l'autre, gratuite, ça va dans le sens de ce que je dis.
 
 
C''est sûr qu'il s'agit d'une "petite" révolution des mentalités, se dire qu'on peut avoir accès gratuitement à un contenu, mais que si on donne un peu de sa poche à tel ou tel contenu, on aide son créateur, et on favorise sa création à venir, un peu comme rentrer gratuitement dans une salle de concert et payer ce qu'on estime juste à la sortie. Je sais que ce modèle existe même pour des restos où la participation est libre, ce qui permet à des gens sans le sou de venir manger gratuitement, et ceux qui ont un peu plus de sous d'assurer la rentabilité du lieu.

n°19824837
Profil sup​primé
Posté le 12-09-2009 à 10:02:22  answer
 

Ca suppose que les gens soient assez intelligents pour payer alors que rien ne les y oblige.
 
Permets-moi de douter :d

n°19824866
moonboots
Posté le 12-09-2009 à 10:12:40  profilanswer
 


Bah c'est ce que je dis, c'est une petite révolution des mentalités, de toute façon internet nous amène à ce type de révolution dans tout un tas de domaines : la communication, l'intimité, etc... Apparemment Radiohead qui laissait une libre participation pour l'achat de son dernier album (avec peut-être un minimum, à vérifier), a gagné plus d'argent qu'avec ses précédents. Je ne dis pas que tout le monde se sentirait obligé de payer, mais ceux qui le seraient compenseraient par leur participation les pertes, et comme internet est un média de masse, la volume peut très bien assurer cette compensation. Il semble également que Wikipedia ait recours à cette forme de financement. Et personnellement ça ne me dérangerait pas de verser quelques euros à un journal qui fait un bon boulot sur le net, alors que pour l'instant tous ces journaux galèrent en ne proposant que deux formes de rémunération : l'abonnement (très élevé donc décourageant) et la pub (pas assez rémunératrice)


Message édité par moonboots le 12-09-2009 à 10:28:35
n°19824899
Profil sup​primé
Posté le 12-09-2009 à 10:24:22  answer
 

1/ Il faut quand même avoir conscience que la plus grande partie de l'humanité n'a pas accès à internet.
 
2/ Parmi ceux qui y ont accès, bien peu me semblent véritablement sensibles à la révolution que ce réseau apporte. Tout le monde n'est pas geek comme toi ou moi (si on poste ici, c'est qu'on l'est un minimum :d), tout le monde n'a pas cette culture de l'internet.
 
3/ En ce qui concerne Radiohead, c'est un cas particulier qui ne peut sans doute pas s'appliquer à tout. Ca a marché pour eux parce qu'ils sont déjà bien connus et qu'ils ont beaucoup communiqué autour de la gratuité de leur album, gratuité qui reste exceptionnelle.
 
4/ Est-ce que ceux qui se sentiraient obligés de payer compenseraient la masse majoritaire de tout ceux qui s'en foutent ? Bien difficile à dire !
 
5/ abonnement très élevé : 6 € par mois pour Le Monde, 10 € par mois pour Spotify... c'est quand même pas énorme. La moindre place de cinoche est dans les 9-10 € pièce, de nos jours. La moindre carte d'abonnement au cinoche est dans les 18-19 € par mois.
 
6/ la pub, pas assez rémunératrice ? On entend dire partout qu'avec la crise, les recettes publicitaires sur internet sont en chute libre. Je ne dispose pas de chiffres précis pour savoir quoi en penser.
 
 
 
 
Bref tu vas ptet me trouver négatif, mais je pense que le modèle qui va être amené à se développer sur internet est celui qui s'est développé dans tous les autres domaines où il y a de l'argent en jeu : un bon vieux libéralisme des familles. Je ne dis pas que le libre ou le gratuit vont disparaître, je dis juste qu'ils ne vont pas prendre le pas sur la course au fric.

n°19824947
moonboots
Posté le 12-09-2009 à 10:37:34  profilanswer
 


c'est la question majeure

 


Si, c'est énorme dans le sens où sur le net le concept de fidélité ne fonctionne pas, on va consulter une dizaine de sites d'info, ou au moins la moitié, et on ne va pas rémunérer à cette hauteur chacun de ces sites, on préférera aller consulter ceux qui resteront gratuits, quitte à perdre un peu en qualité. Alors que prévoir un petit lien de participation en haut de page avec quelques centimes ou quelques euros à verser permettrait d'augmenter les recettes du média avec ceux qui se sentent concernés par sa bonne santé ou sa survie. C'est le fait de se sentir concerné, volontaire, appartenant à une communauté où chacun peut amener sa goutte d'eau qui est tout à fait nouveau dans les mentalités.

 


Pour l'instant je crois que tous les sites genre Mediapart, Rue89, Bakchich, Arrêt sur Image, Marianne2, etc... n'ont pas de modèle viable à long terme, bon après il faut voir l'évolution mais j'ai des doutes sérieux.

Message cité 1 fois
Message édité par moonboots le 12-09-2009 à 10:37:49
n°19827383
Profil sup​primé
Posté le 12-09-2009 à 17:03:46  answer
 

moonboots a écrit :


Si, c'est énorme dans le sens où sur le net le concept de fidélité ne fonctionne pas, on va consulter une dizaine de sites d'info, ou au moins la moitié, et on ne va pas rémunérer à cette hauteur chacun de ces sites, on préférera aller consulter ceux qui resteront gratuits, quitte à perdre un peu en qualité. Alors que prévoir un petit lien de participation en haut de page avec quelques centimes ou quelques euros à verser permettrait d'augmenter les recettes du média avec ceux qui se sentent concernés par sa bonne santé ou sa survie. C'est le fait de se sentir concerné, volontaire, appartenant à une communauté où chacun peut amener sa goutte d'eau qui est tout à fait nouveau dans les mentalités.

Ca c'est ton point de vue, peut-être parce que tu fonctionnes comme ça toi-même.
 
Pour ma part, je suis fidèles à mes sites d'information et je m'y tiens. Pendant un temps j'étais même abonné au site du Monde (mais j'ai finalement trouvé que l'abonnement n'amenait pas assez de choses, et puis je préfère la version papier :d).

n°19827428
CHubaca
Couillon
Posté le 12-09-2009 à 17:12:29  profilanswer
 


C'est justement le modele défendu par Anderson avec le freenium, il ne dit pas que tout doit etre gratuit, mais que le produit principal doit l'etre pour vendre des services autour ;)

n°19827444
Profil sup​primé
Posté le 12-09-2009 à 17:15:00  answer
 

CHubaca a écrit :


C'est justement le modele défendu par Anderson avec le freenium, il ne dit pas que tout doit etre gratuit, mais que le produit principal doit l'etre pour vendre des services autour ;)


Ben ça, ça me va. Ca me paraît raisonnable.

mood
Publicité
Posté le 12-09-2009 à 17:15:00  profilanswer
 

n°19827455
CHubaca
Couillon
Posté le 12-09-2009 à 17:16:51  profilanswer
 

Puisque ce débat tourne bcp autour des industries culturelles on peut prendre le modele du cinéma, dans le monde d'Andersen le film par lui meme ne se vend pas, il n'a aucune valeur.

 

Par contre tu peut vendre des services comme le fait de le voir sur un écran géant avec des amis et tu paie ton ticket de cinéma, tu peut vendre le fait de le recevoir directement chez toi en 24h pour le voir pénard sur ta TV et c'est le modele économique de Netflix, tu peut l'offrir au visionage sur ordinateur avec des pubs à coté et c'est le modele économique du Hulu.com, etc...

Message cité 1 fois
Message édité par CHubaca le 12-09-2009 à 17:17:48
n°19827465
moonboots
Posté le 12-09-2009 à 17:18:12  profilanswer
 

 

Ah mais c'est sûr que ça ne peut pas être un modèle universel, mais il me semble que s'orienter vers ce type de solutions, ou le mixer avec des solutions payantes, peut résoudre un tas de problèmes de rentabilité


Message édité par moonboots le 12-09-2009 à 17:18:38
n°19827491
Profil sup​primé
Posté le 12-09-2009 à 17:22:05  answer
 

CHubaca a écrit :

Puisque ce débat tourne bcp autour des industries culturelles on peut prendre le modele du cinéma, dans le monde d'Andersen le film par lui meme ne se vend pas, il n'a aucune valeur.  
 
Par contre tu peut vendre des services comme le fait de le voir sur un écran géant avec des amis et tu paie ton ticket de cinéma, tu peut vendre le fait de le recevoir directement chez toi en 24h pour le voir pénard sur ta TV et c'est le modele économique de Netflix, tu peut l'offrir au visionage sur ordinateur avec des pubs à coté et c'est le modele économique du Hulu.com, etc...


C'est un débat fondamental sur la valeur d'une oeuvre [:dao]
 
Quel que soit le modèle économique, il faut que l'argent rapporté par la diffusion de l'oeuvre permette de rembourser son coût de création et aux différents acteurs de la chaîne de création/diffusion de se prendre une marge.

n°19827513
CHubaca
Couillon
Posté le 12-09-2009 à 17:25:11  profilanswer
 


On est d'accord.
 
C'est justement de ce débat fondamental qu'il est question :D

n°19827533
moonboots
Posté le 12-09-2009 à 17:28:17  profilanswer
 


Justement le modèle économique a complètement changé dans un certain nombre de domaines avec l'arrivée du net, ça bouleverse complètement les données, il faut maintenant se demander comment assurer des rentrées d'argent aux créateurs artistiques, créateurs de soft, aux journalistes, etc... alors qu'aujourd'hui le modèle classique n'est plus valable

n°19827580
Profil sup​primé
Posté le 12-09-2009 à 17:32:59  answer
 

moonboots a écrit :


Justement le modèle économique a complètement changé dans un certain nombre de domaines avec l'arrivée du net, ça bouleverse complètement les données, il faut maintenant se demander comment assurer des rentrées d'argent aux créateurs artistiques, créateurs de soft, aux journalistes, etc... alors qu'aujourd'hui le modèle classique n'est plus valable

Je suis peut-être pessimiste, mais je pense que l'égoïsme naturel des gens (pourquoi payer ? les autres le font) rend le modèle du don non viable.

n°19827603
moonboots
Posté le 12-09-2009 à 17:36:00  profilanswer
 

les expériences de Wikipédia, Radiohead, etc... ou même, plus classique, des associations me font penser le contraire

n°19827633
Profil sup​primé
Posté le 12-09-2009 à 17:39:19  answer
 

En même temps, Wikipédia ne doit pas avoir des frais de fonctionnement monstrueux vu que tout un chacun est contributeur, et quant à Radiohead j'ai expliqué pourquoi il s'agit d'une exception qui ne peut pas avoir valeur d'exemple universel.
 
Quant aux associations, faudrait préciser, parce que les situations sont extrêmement variées. Dans le milieu social, pour parler de qqchose que je connais, il existe de nombreuses grosses associations ayant pignon sur rue et dont les finances sont au plus mal vu la couleur du gouvernement au pouvoir.

n°19827667
CHubaca
Couillon
Posté le 12-09-2009 à 17:43:26  profilanswer
 


Personnellement je ne crois que le don ne peut etre que complémentaire à un autre modèle, mais dans ta réflexion tu sembles oublier que le don peut etre réalisé par des entreprises/associations/fondations.
 
C'est comme ça que le Times a publié un excellent article sur les hopitaux de la nouvelle orléans qui a couté 400 000$ entierement financés par une fondation :  
 

Citation :

ProPublica publie également la même enquête sur son propre site, et précise qu'elle sera libre de droits, donc publiable par tous les autres médias, un mois plus tard.
 
Fondé en 2008, ProPublica est financé par une fondation à but non lucratif, et se consacre à promouvoir le journalisme d'investigation. La petite équipe de journalistes de ProPublica mène ses propres enquêtes, qui sont soit coproduites avec d'autres médias comme dans celle du New York Times Magazine, soit mises à la disposition de l'ensemble des médias.


 
Je ne dis pas que c'est la solution à tout mais qu'une partie peut etre financé comme ça.
 
 
Pour moi le principal changement ce n'est pas qu'on va changer de modele économique, mais qu'il va y avoir une explosions de dizaines de modèles différents dans la meme "marque" qui sera diffusé de dizaines de façons différentes.
 
 

n°19827699
Profil sup​primé
Posté le 12-09-2009 à 17:46:25  answer
 

CHubaca a écrit :


Personnellement je ne crois que le don ne peut etre que complémentaire à un autre modèle, mais dans ta réflexion tu sembles oublier que le don peut etre réalisé par des entreprises/associations/fondations.
 
C'est comme ça que le Times a publié un excellent article sur les hopitaux de la nouvelle orléans qui a couté 400 000$ entierement financés par une fondation :  
 

Citation :

ProPublica publie également la même enquête sur son propre site, et précise qu'elle sera libre de droits, donc publiable par tous les autres médias, un mois plus tard.
 
Fondé en 2008, ProPublica est financé par une fondation à but non lucratif, et se consacre à promouvoir le journalisme d'investigation. La petite équipe de journalistes de ProPublica mène ses propres enquêtes, qui sont soit coproduites avec d'autres médias comme dans celle du New York Times Magazine, soit mises à la disposition de l'ensemble des médias.


 
Je ne dis pas que c'est la solution à tout mais qu'une partie peut etre financé comme ça.
 
 
Pour moi le principal changement ce n'est pas qu'on va changer de modele économique, mais qu'il va y avoir une explosions de dizaines de modèles différents dans la meme "marque" qui sera diffusé de dizaines de façons différentes.
 
 


Ca, ça me paraît le plus probable en effet :jap:
 
Enfin, j'espère que ce n'est pas qu'un "âge d'or" que l'on ne connaîtra que quelques dizaines d'années, et qui disparaîtra lorsque l'ultra-libéralisme aura fini par tout bouffer :/

n°19827723
CHubaca
Couillon
Posté le 12-09-2009 à 17:48:34  profilanswer
 

Pour l'information avant internet un journal comme Le monde produisait tout son contenu en interne et la seule diffusion était le papier.

 

D'ici quelques années le contenu du Monde sera produit par des journalistes internes mais aussi par des journalistes payés par des fondations, des associations, des entreprises ( criez pas au scandale c'est déja le cas via la pub ), les particuliers , etc..

 

Et il sera diffusé sur internet, sur téléphone mobile via des applications, sur kindle via un abonnement pour le recevoir automatiquement, sur papier, etc...

 

Il ne faut pas chercher un modèle qui remplace la manne du papier, il faut chercher à additionner les modèles différents.

 

On est la derniere génération pour laquelle quand on entends "Le Monde" on pense à du papier.

Message cité 1 fois
Message édité par CHubaca le 12-09-2009 à 17:50:28
n°19827752
moonboots
Posté le 12-09-2009 à 17:51:32  profilanswer
 

CHubaca a écrit :

C'est comme ça que le Times a publié un excellent article sur les hopitaux de la nouvelle orléans qui a couté 400 000$ entierement financés par une fondation


j'ai parlé des associations et je n'aurais pas dû, c'était pour prendre l'exemple d'organismes qui ne survivent que par un apport spontané des gens mais je ne crois pas du tout à ce modèle dans l'économie non numérique, au contraire je crois en l'état providence... le don, la charité dans l'économie non numérique sont les chevaux de Troie des idées libérales...

 

l'économie numérique présente simplement un cas de figure que l'économie marchande classique ne peut pas résoudre, cf Hadopi, chacun sait que c'est n'importe quoi, et il semble que la licence globale ne résoudra pas tous les problèmes.
en fait je ne croyais pas trop à cette idée du don mais plus j'y pense plus ça me semble être une évidence.

Message cité 1 fois
Message édité par moonboots le 12-09-2009 à 17:52:33
n°19827776
CHubaca
Couillon
Posté le 12-09-2009 à 17:54:45  profilanswer
 

moonboots a écrit :


j'ai parlé des associations et je n'aurais pas dû, c'était pour prendre l'exemple d'organismes qui ne survivent que par un apport spontané des gens mais je ne crois pas du tout à ce modèle dans l'économie non numérique, au contraire je crois en l'état providence... le don, la charité dans l'économie non numérique sont les chevaux de Troie des idées libérales...
 
l'économie numérique présente simplement un cas de figure que l'économie marchande classique ne peut pas résoudre, cf Hadopi, chacun sait que c'est n'importe quoi, et il semble que la licence globale ne résoudra pas tous les problèmes.
en fait je ne croyais pas trop à cette idée du don mais plus j'y pense plus ça me semble être une évidence.


la licence globale c'est juste une forme de Don Minimal Obligatoire :o

n°19827785
Profil sup​primé
Posté le 12-09-2009 à 17:55:49  answer
 

CHubaca a écrit :

Pour l'information avant internet un journal comme Le monde produisait tout son contenu en interne et la seule diffusion était le papier.
 
D'ici quelques années le contenu du Monde sera produit par des journalistes internes mais aussi par des journalistes payés par des fondations, des associations, des entreprises ( criez pas au scandale c'est déja le cas via la pub ), les particuliers , etc..
 
Et il sera diffusé sur internet, sur téléphone mobile via des applications, sur kindle via un abonnement pour le recevoir automatiquement, sur papier, etc...
 
Il ne faut pas chercher un modèle qui remplace la manne du papier, il faut chercher à additionner les modèles différents.
 
On est la derniere génération pour laquelle quand on entends "Le Monde" on pense à du papier.


Tout comme il ne faut pas chercher un modèle qui remplace la manne du CD gravé :jap:
 
En tous cas, je suis heureux de vivre enfin un truc vraiment intéressant à notre époque, une révolution aussi importante que ça :)

n°19827806
moonboots
Posté le 12-09-2009 à 17:57:56  profilanswer
 

Tu m'étonnes, internet ouvre des perspectives énormes, notamment la possibilité de s'informer, de découvrir, de se rapprocher de gens qui partagent les mêmes intérêts, etc...

n°19827809
CHubaca
Couillon
Posté le 12-09-2009 à 17:58:29  profilanswer
 


Pour moi internet va apporter des changements aussi importants que lors de la dernière révolution industrielle, quand je disais ça il y a une dizaine d'année on me traitait de nerd, maintenant on commence à en voir les premiers effets :D

 

C'est pour ça qu'il faut faire tres attention aux lois et aux changements actuels, ça va définir le monde dans lequel on va vivre pour le siècle à venir.

Message cité 1 fois
Message édité par CHubaca le 12-09-2009 à 18:00:14
n°19827818
Profil sup​primé
Posté le 12-09-2009 à 17:59:30  answer
 

CHubaca a écrit :


Pour moi internet va apporter des changements aussi importants que lors de la dernière révolution industrielle, quand je disais ça il y a une dizaine d'année on me traitait de nerd, maintenant on commence à en voir les premiers effets :D


N'ayant pas vécu la révolution industrielle et n'ayant pas suivi les cours d'histoire avec assez d'attention à l'école, je me garderais bien de faire une telle comparaison [:fading]

n°19827855
CHubaca
Couillon
Posté le 12-09-2009 à 18:04:17  profilanswer
 

moonboots > ça te dis pas d'ouvrir le topic aux changements induits par le numérique, la neutralité des réseaux, les modèles économiques, vie privé, droit d'auteur, etc. ?

 

ça permettrais de le séparer du topic hadopi qui est plus orienté piratage :)

 

La problématique du don me semble tres limité :o

Message cité 2 fois
Message édité par CHubaca le 12-09-2009 à 18:05:19
n°19827864
Profil sup​primé
Posté le 12-09-2009 à 18:05:10  answer
 

moonboots a écrit :

Tu m'étonnes, internet ouvre des perspectives énormes, notamment la possibilité de s'informer, de découvrir, de se rapprocher de gens qui partagent les mêmes intérêts, etc...


Au risque de poursuivre ce léger HS (m'enfin on est que 3 participants sur ce topic, on fait ce qu'on veut non ? :d), ces perspectives énormes s'accompagnent de risques tout aussi énormes :

 

- pour la vie privée, en grand danger si on ne sait pas prendre les précautions nécessaires

 

- pour le choix de sa source d'information, autrefois c'était monolithique avec l'ORTF, désormais c'est en totale explosion et ça ouvre la porte à toutes les dérives, à tous les abus (intox, info orientée, ou simplement contenu d'une qualité inférieure au papier)

 

- pour la qualité techniques des flux diffusés (y a encore du progrès à faire par rapport aux diffusions analogiques, on a l'impression d'un retour en arrière de plusieurs années... mais ça n'est qu'une question de temps sans aucun doute)

  


(ce topic, j'ai l'impression de l'avoir déjà vu dans "Ghost in the shell - stand alone complex", avec l'espèce d'espace virtuel ou des "figures" du net discutent de débats philosophico-politiques :d)

Message cité 1 fois
Message édité par Profil supprimé le 12-09-2009 à 18:06:20
n°19827868
Profil sup​primé
Posté le 12-09-2009 à 18:05:21  answer
 

CHubaca a écrit :

moonboots > ça te dis pas d'ouvrir le topic aux changements induits par le numérique, la neutralité des réseaux, les modèles économiques, vie privé, droit d'auteur, etc. ?
 
La problématique du don me semble tres limité :o


+1

n°19827903
Misssardon​ik
prévisible a posteriori
Posté le 12-09-2009 à 18:09:03  profilanswer
 

A propos de la musique et des films au moins, je pense que ce modèle est viable. En effet à l'heure actuelle on peut déjà trouver ce qu'on veut facilement et gratuitement, et le fait que ce soit illégal ne préoccupe pas grand monde.
 
Dès lors ce constat fait, je pense que le fait pour un artiste de proposer de télécharger son dernier album contre une somme au choix de l'acheteur est un bon calcul :  
 
- ceux qui l'auraient payé avant continueront à le payer (puisque s'ils ne voulaient pas le payer ils l'auraient pris sur emule), potentiellement même plus cher que le prix normal
- ceux qui trouvaient cela trop cher et le prenaient sur emule avant paieront peut-être quelques euros, donc c'est positif
- ceux qui de toutes façons ne l'auraient pas payé continueront de ne pas le payer, donc pas de différence de ce côté là
 
Et perso qu'on me laisse le choix du prix ça me motive à payer. Au moins quoi que j'achète je suis sûr d'en avoir pour mon argent.
 
En exemple on peut aussi citer les derniers albums de Nine Inch Nails, qui ont plutôt bien marché (commercialement parlant) il me semble.


---------------
Que va-t-il se passer cette gelgamar ? vous le découvrirez janamont à 20h
n°19827925
moonboots
Posté le 12-09-2009 à 18:12:13  profilanswer
 

CHubaca a écrit :

moonboots > ça te dis pas d'ouvrir le topic aux changements induits par le numérique, la neutralité des réseaux, les modèles économiques, vie privé, droit d'auteur, etc. ?
 
ça permettrais de le séparer du topic hadopi qui est plus orienté piratage :)
 
La problématique du don me semble tres limité :o


 :jap:    pas de problème, mais alors suggère-moi un titre + une petite intro stp   :D

n°19827941
Profil sup​primé
Posté le 12-09-2009 à 18:14:02  answer
 

moonboots a écrit :


 :jap:    pas de problème, mais alors suggère-moi un titre + une petite intro stp   :D


Faut voir si un topic ouvert ne ferait pas doublon avec un autre topic déjà existant !

n°19827976
moonboots
Posté le 12-09-2009 à 18:17:42  profilanswer
 


Oui là il y a un vrai problème, cf les images lâchées sur le net de Manaudou, ce n'est qu'un exemple parmi des milliers, se retrouver sur le net alors qu'on n'en avait aucune intention est vraiment problématique, voire peut être traumatisant...
Je pense que de toute façon le net va redéfinir nos conceptions de l'intimité, du lien social, etc...
 
 
Ca ne me fait pas peur parce que chacun se fait sa carte du web, avec les sites sérieux et ceux qui ne valent rien, là encore les nouvelles générations sont nées dans un paradigme complètement nouveau, elles ont connu les fakes, hoax et cie... et sont donc éduquées à rester sceptique par rapport à ce qu'elles peuvent lire sur tel ou tel site, alors que les vieilles générations (ORTF) ont tendance à prendre pour argent comptant tout ce que les médias peuvent leur dire

n°19827987
CHubaca
Couillon
Posté le 12-09-2009 à 18:18:45  profilanswer
 


je vois que le topic hadopi mais plus parce qu'on y faisait du HS régulier sur ces questions :o
 
Pour le titre, "Révolution numérique, comment internet va changer le monde ?" :D

n°19827999
moonboots
Posté le 12-09-2009 à 18:21:15  profilanswer
 

est-ce que vous voyez un titre genre "[Internet] économie, société, morale... ce que va changer le net" ?

n°19828018
CHubaca
Couillon
Posté le 12-09-2009 à 18:23:58  profilanswer
 

moonboots a écrit :

est-ce que vous voyez un titre genre "[Internet] économie, société, morale... ce que va changer le net" ?


 :jap: sauf remplacement de morale par éthique :o

n°19828228
Eonwe
Posté le 12-09-2009 à 18:51:42  profilanswer
 

[:chercheinfos]


---------------
Flickr
n°19828284
CHubaca
Couillon
Posté le 12-09-2009 à 18:59:07  profilanswer
 


moonboots a écrit :


Ca ne me fait pas peur parce que chacun se fait sa carte du web, avec les sites sérieux et ceux qui ne valent rien, là encore les nouvelles générations sont nées dans un paradigme complètement nouveau, elles ont connu les fakes, hoax et cie... et sont donc éduquées à rester sceptique par rapport à ce qu'elles peuvent lire sur tel ou tel site, alors que les vieilles générations (ORTF) ont tendance à prendre pour argent comptant tout ce que les médias peuvent leur dire


D'ailleurs on voit que la plupart des sites d'info sérieux ont besoin d'une "marque" pour exister, que ce soit celle d'un journal ( LeMonde.fr ), celle de leur fondateur ( Haski avec Rue89 et Plénel avec médiapart ), d'un média étranger ( Slate ).

 

En France je ne crois pas qu'il y ai de site d'info de premier plan qui se soit monté sans cette caution, aux USA il y'a le HuffingtonPost par exemple il me semble mais ça reste rare :gratgrat:

 



Message édité par CHubaca le 12-09-2009 à 19:01:44
n°19828332
moonboots
Posté le 12-09-2009 à 19:05:08  profilanswer
 

D'ailleurs je me demande comment font des journaux comme Bakchich, Rue89 ou Mediapart pour vivre, d'autant que ces sites comptent de nombreux contributeurs...

mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3
Page Précédente

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Société

  éco, info, société, création, vie privée, que change le net ?

 

Sujets relatifs
Escroquerie Arnaque Vente Privée.com_vente Thomsonregard de demain sur la société d'aujourd'hui
Avis aux fans des guignols de l'info !Création d'une boutique de SV pour ados
La société dégringole, l'individu batifole.[SONDAGE] Pour la création d'une sous-catégorie VOYAGE- viendez voter
Que pensez vous de la société?[avis] Meilleur prestataire pour création site web?
demande info contrat resiliationinfo sur la carte bancaire réalys
Plus de sujets relatifs à : éco, info, société, création, vie privée, que change le net ?


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR