Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
464 connectés 

  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Santé

  Sida : un equipe française a peut-etre trouvé un vaccin

 



 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

Sida : un equipe française a peut-etre trouvé un vaccin

n°4295469
yamsha
I believe I can fly.
Posté le 29-11-2004 à 12:23:47  profilanswer
 


Citation :


Sida: peut-être un espoir de vaccin thérapeutique
 
 
PARIS (AFP) - Un essai de vaccin thérapeutique sur des patients séropositifs a fait la preuve de son efficacité sur près de la moitié d'entre eux jusqu'à un an après son injection, selon les premiers résultats prometteurs d'une équipe française, publiés en ligne par la revue américaine Nature Medicine (groupe Nature).
 
Il s'agit d'un traitement vaccinal s'adressant à des personnes infectées par le virus du sida (VIH) et non d'un vaccin préventif pour empêcher l'infection des séronégatifs. Le traitement s'apparente à la thérapie cellulaire individuelle explorée en cancérologie.
 
La préparation vaccinale a été élaborée par le professeur Jean-Marie Andrieu, 62 ans, cancérologue à l'hôpital européen Georges-Pompidou et le chercheur franco-chinois Louis Wei Lu, 42 ans, du Centre universitaire des Saints-Pères, université Paris V.  
 
Ce traitement à la carte est fabriqué individuellement à partir de ellules et de virus prélevés dans le sang de chacun des volontaires ayant participé à l'essai qui s'est déroulé au Brésil. La préparation vaccinale est constituée d'une variété de cellules du système de défense immunitaire, appelées cellules dendritiques, et de virus inactivés chimiquement, donc tués.
 
De septembre 2002 à janvier 2003, 18 patients, infectés par le VIH et sans traitement antiviral, ont été vaccinés. La quantité de virus dans le sang ("charge virale" ) des patients, dont aucun n'a été traité par antirétroviraux (trithérapies), a commencé à diminuer après les injections sous-cutanées (trois à 15 jours d'intervalle). Chez huit patients, cette réduction du virus dans le sang s'est maintenue jusqu'à un an après la vaccination.
 
Quatre mois après la première injection, la charge virale avait diminué de 80% et le taux de lymphocytes CD4, cible privilégiée du virus, des patients avait augmenté. Un an après le vaccin, 8 patients conservaient une concentration de virus diminuée "de plus de 90%, et chez 4 d'entre eux la concentration virale était devenue inférieure à 1.000 particules/ml, les rendant de ce fait en principe non contaminants", relève le Pr Andrieu.
 
L'étude doit cependant être confirmée par un essai comparatif (sujets vaccinés et non vaccinés), de plus grande ampleur. Les "bons répondeurs" sont ceux dont le taux de CD4 dépassait les 450, indique à l'AFP le cancérologue.
 
Les cellules dendritiques jouent un rôle déterminant dans le déclenchement de la riposte du système de défense immunitaire. Mais, au cours de l'infection par le VIH, elles semblent paralysées et incapables de stimuler la formation de bataillons de cellules tueuses.
 
Les chercheurs ont trouvé un moyen de doper les défenses du corps en "réveillant" ces cellules dendritiques pour déclencher la production de cellules tueuses. Ces dernières se mettent alors à éliminer les cellules infectées dont se sert le virus pour se multiplier.
 
En raison de sa complexité, ce traitement, qui pourrait comprendre des injections de rappel, ne peut s'appliquer, tel quel, qu'à un petit nombre de patients. Les chercheurs espèrent donc pouvoir le simplifier, avec l'aide de l'industrie pharmaceutique, tout en l'améliorant, et en se servant d'un "virus collectif (de type B présent en Europe, aux Etats-Unis et au Brésil), en vue d'une utilisation de routine avant 2008", dans des centres spécialisés sur davantage de malades.
 
Ils ambitionnent par ailleurs de confectionner un prototype de 2e génération, un "vaccin thérapeutique universel ne comportant plus aucun composant (ni cellules ni virus) provenant de patients".
 
Les brevets couvrant ces travaux, détenus par Paris V, ont été vendus à la société Biovaxim (Londres), dont chacun des deux chercheurs détient 10%. Les fonds (3 millions de dollars) d'un mécène russe, Dimitri Skigin, décédé à 47 ans en 2003, ont contribué à financer ces recherches lancées en 2000.


 
source

mood
Publicité
Posté le 29-11-2004 à 12:23:47  profilanswer
 

n°4295480
Mecut
Posté le 29-11-2004 à 12:26:28  profilanswer
 

Ba ça c'est une bonne nouvelle !!!

n°4295496
Hitmoon
Debout les damnés de la terre
Posté le 29-11-2004 à 12:28:55  profilanswer
 

excellente nouvelle, et vive nous les francais les plus beau et les plus intéligents :p

n°4295558
bishopX
don't disturb please
Posté le 29-11-2004 à 12:37:35  profilanswer
 

yamsha a écrit :

[quote]
 
 
Quatre mois après la première injection, la charge virale avait diminué de 80% et le taux de lymphocytes CD4, cible privilégiée du virus, des patients avait augmenté. Un an après le vaccin, 8 patients conservaient une concentration de virus diminuée "de plus de 90%, et chez 4 d'entre eux la concentration virale était devenue inférieure à 1.000 particules/ml, les rendant de ce fait en principe non contaminants", relève le Pr Andrieu.
 


 
 
Les contaminés ne seront plus tenus de mettre des capotes, c'est ça?
plus personne même si on parle que du VIH (or autres MST)...

n°4301431
soleil ver​t
savoir = liberté
Posté le 30-11-2004 à 00:44:35  profilanswer
 

Ce qui est décrit plus haut est un protocole de vaccin thérapeutique comme précisé, en fait pas un vaccin "normal", c'est-à-dire préventif.
 
Moi, çà me laisse froid, car on connait des cas de personnes qui ont pu baisser leur charge virale par stimulation de leur immunité, sans traitement.
 
J'appelle çà un effet d'annonce, histoire de collecter des volontaires.
 
Scientifiquement, il y a deux façons similaires de démontrer l'efficacité d'un vaccin (sans tenir compte des éventuels effets indésirables) :
 
a. Tester le vaccin pendant suffisamment longtemps sur une population vaccinée vs un non vaccinée, présente dans des conditions de vie similaires. Vérifier la population qui est la moins malade.
 
b. Sur des sujets vaccinés, injecter l'antigène pathogène et vérifier qu'ils résistent bien à la maladie. Si on n'ose pas, c'est bien parceque la confiance vaccinale est toute relative, très relative. Parce que sur des rats ou des souris, on peut toujours obtenir des résultats proches de ceux escomptés ; sur des humains, c'est moins évident, surtout s'ils parlent.


---------------
Certains se contentent d'être mouillés, d'autres préfèrent sentir la pluie à l'avance.
n°4316273
angelium
Posté le 02-12-2004 à 00:02:18  profilanswer
 

Hitmoon a écrit :

excellente nouvelle, et vive nous les francais les plus beau(x) et les plus inté(l)ligents :p


 
ça saute aux yeux au premier coup d'oeil  :sol:

n°4316346
Berceker U​nited
PSN : berceker_united
Posté le 02-12-2004 à 00:21:16  profilanswer
 

Je pense plus que ça a un effet d'annonce,bizarrement ça tombe bien en ce moment ils ont besoin d'argent et comme c'est français c'est encore mieux, si c'était etranger je pense pas que les français se sentirais concerné de mettre la main a la poche pour. Non sans dec, c'est pas la premiere fois que j'entend ce genre d'annonce.

n°4316370
667
Le voisin de la Bête
Posté le 02-12-2004 à 00:27:41  profilanswer
 

Le chercheur responsable de tout ceci etait sur ITélé ce soir (chez Durand), et il disait que, si aucun officiel ou groupe FR ne s'etait manifesté aupres de lui, il a en revanche ete contacté par un groupe US, et par la fondation Bill Gates pour voir ce qu'eventuellement ils pourraient faire de ces "trouvailles". Et un journaliste d'un quotidien de San Francisco lui a meme demandé en combien de temps il pourrait monter un labo operationnel la bas...Ils sont rapides...


Message édité par A S H le 02-12-2004 à 00:28:43

---------------
" ...arrêté par les flics avec 4g de sang par litre d'alcool... "
n°4316488
Berceker U​nited
PSN : berceker_united
Posté le 02-12-2004 à 01:12:47  profilanswer
 

il ya un truc qui me trouble , d'ailleur javais fait un topic dessus mais personne a répondu. il y a des demandes de dons pour lutter contre le sida, ces dont vons au chercheur et laboratoire aide au malade(surement), etc.  Mais au retour, ces médicament (triptherapue) coûte chere et les laboratoires ne veulent pas baisser les prix parce qu'ils souhaitent rentabiliser leur investissement.
rentabilité? des dons ? je ne comprend pas :??:
ces laboratoires non pas reçut d'argent venant des donation? si c'est la cas a qui va l'argent? s'il percoivent cette argent ils rentabilisent sur quoi  
houlalla je comprend plus rien , je m'embrouille  [:ciler]


Message édité par Berceker United le 02-12-2004 à 19:36:31
n°4321165
soleil ver​t
savoir = liberté
Posté le 02-12-2004 à 19:22:56  profilanswer
 

Pour les bénefs des labos par les thérapies (recherches financées en partie par les dons), ouais, ce sont des rascals.
 
Pour en revenir au vaccin, voici pourquoi je pense que c'est du pur condionnement pour chalands :
 
A. Gressentis, la Recherche n°172 : 1532-1534
"Un vaccin contre la SIDA ?" déc 1985
 
Matthiew et Bolognesi, Pour la Science n° 134 : 106-113
"Les vaccins contre le SIDA" 1988
 
"Essais vaccinaux anti-SIDA", Pour la Science n° 172 : 16-17 fév 1992
 
"Vaccin contre le SIDA : bons résultats chez les chimpanzés" Sciences et Avenir n°605 juillet 1997
 
Vous voyez, les effets d'annonce, çà ne date pas d'aujourd'hui.
 
Je pense sérieusement qu'il n'y aura jamais de vaccin contre le SIDA de commercialisé (sauf si la pandémie arrive à un stade où elle aura fortement régressé, évidemment)... :pfff:  :ange:


---------------
Certains se contentent d'être mouillés, d'autres préfèrent sentir la pluie à l'avance.
mood
Publicité
Posté le 02-12-2004 à 19:22:56  profilanswer
 

n°4325341
Profil sup​primé
Posté le 03-12-2004 à 10:57:54  answer
 

soleil vert a écrit :


Je pense sérieusement qu'il n'y aura jamais de vaccin contre le SIDA de commercialisé (sauf si la pandémie arrive à un stade où elle aura fortement régressé, évidemment)... :pfff:  :ange:


 
pareil , nettement plus rentable de vendre un abonnement médicamenteux à vie aux ptits habitants des pays riche tant qu'ils ont le fric pour le payer( ou les caisses d'assurance maladie , toute façon c'est la meme chose ).
c'est bien on les améliore de plus en plus bientot , faudra pas oublier ses pillule avant le repas mais on sentira plus d'effet  :o  
 
L'afrique on s'en fout il genere pas de pognion et vu que de toute façon on a pas fait grand chose pour les autres maladies , ça changera rien.
 
 
Un vaccin c'est vraiment pas cool ,ça rapporte nettement moins , mais mon ptit doigt me dit que si la maladie dérape et cause trop de dommage un vaccin sortira du trou d'uc d'un chercheur( d'un labo d'une grande boite )....
Ou si comme tu le dis la pandemie regresse fortement...

n°4325379
Profil sup​primé
Posté le 03-12-2004 à 11:01:57  answer
 

Berceker United a écrit :

il ya un truc qui me trouble , d'ailleur javais fait un topic dessus mais personne a répondu. il y a des demandes de dons pour lutter contre le sida, ces dont vons au chercheur et laboratoire aide au malade(surement), etc.  Mais au retour, ces médicament (triptherapue) coûte chere et les laboratoires ne veulent pas baisser les prix parce qu'ils souhaitent rentabiliser leur investissement.
rentabilité? des dons ? je ne comprend pas :??:
ces laboratoires non pas reçut d'argent venant des donation? si c'est la cas a qui va l'argent? s'il percoivent cette argent ils rentabilisent sur quoi  


 
résumé : pompe à fric

n°4346773
tom555
Posté le 06-12-2004 à 01:18:28  profilanswer
 

silexa611 a écrit :

pareil , nettement plus rentable de vendre un abonnement médicamenteux à vie aux ptits habitants des pays riche tant qu'ils ont le fric pour le payer( ou les caisses d'assurance maladie , toute façon c'est la meme chose ).
c'est bien on les améliore de plus en plus bientot , faudra pas oublier ses pillule avant le repas mais on sentira plus d'effet  :o  
 
L'afrique on s'en fout il genere pas de pognion et vu que de toute façon on a pas fait grand chose pour les autres maladies , ça changera rien.
 
 
Un vaccin c'est vraiment pas cool ,ça rapporte nettement moins , mais mon ptit doigt me dit que si la maladie dérape et cause trop de dommage un vaccin sortira du trou d'uc d'un chercheur( d'un labo d'une grande boite )....
Ou si comme tu le dis la pandemie regresse fortement...


 
Qu'est-ce qu'il ne faut pas lire comme conneries :heink:  
 
Un seul exemple:
 

Citation :

L'éradication de la variole est peut-être l'un des plus grands triomphes de la science médicale.  
 
On estime que la variole aurait tué plus de personnes que toute autre maladie dans l'histoire. Pour le seul 20ème siècle, 300 millions de personnes environ en seraient mortes. Pour le tiers des personnes atteintes, elle se révèle fatale. Cette maladie fut le fléau du monde pendant des siècles, avant de disparaître. Grâce à l'Organisation Mondiale de la Santé, pas un seul nouveau cas de variole n'a été recensé depuis 1977 et les dernières vaccinations, effectuées aux Etats-Unis, contre cette maladie datent de 1972.


 
Variole, polio, rage...
Les chercheurs ont mis au point des vaccins qui ont sauvés des centaines de millions de vies, un peu de respect.
 
je me demande pourquoi je prends le temps de répondre, tu n'en vaux vraiment pas la peine.

n°4347175
Berceker U​nited
PSN : berceker_united
Posté le 06-12-2004 à 05:40:20  profilanswer
 

tom555 a écrit :

Qu'est-ce qu'il ne faut pas lire comme conneries :heink:  
 
Un seul exemple:
 

Citation :

L'éradication de la variole est peut-être l'un des plus grands triomphes de la science médicale.  
 
On estime que la variole aurait tué plus de personnes que toute autre maladie dans l'histoire. Pour le seul 20ème siècle, 300 millions de personnes environ en seraient mortes. Pour le tiers des personnes atteintes, elle se révèle fatale. Cette maladie fut le fléau du monde pendant des siècles, avant de disparaître. Grâce à l'Organisation Mondiale de la Santé, pas un seul nouveau cas de variole n'a été recensé depuis 1977 et les dernières vaccinations, effectuées aux Etats-Unis, contre cette maladie datent de 1972.


 
Variole, polio, rage...
Les chercheurs ont mis au point des vaccins qui ont sauvés des centaines de millions de vies, un peu de respect.
 
je me demande pourquoi je prends le temps de répondre, tu n'en vaux vraiment pas la peine.


Je comprend ta reaction mais la logique économique n'était pas aussi forte qu'aujourd'hui. Je sais pas si tu as entendu parlé de l'histoire d'un chercheur qui a trouvé un médicament ou un procédé pour lutter efficacement le cancer. Ont lui a répondu que c'était pas assez rentable:/. Je vais essayé de trouver cette affaire mais elle est passé dans un reportage. Ceci n'est qu'un exemple parmis tant d'autre.

n°4351077
soleil ver​t
savoir = liberté
Posté le 06-12-2004 à 18:15:39  profilanswer
 

tom555 fait partie de ceux qui croient en l'idéologie vaccinale. Ce qui est génial dans cette affaire, c'est que la mémoire immunitaire, les réponses immunitaires existent bien, certes. Mais le syst. immunitaire est d'une très grande complexité (spécialisation des cellules, coopérations, messagers chimiques, individualisation des réponses selon le typage cellulaire du CMH, etc), et on le découvre tous les jours. Les vaccinations sont une réponse collective simpliste à un problème (l'acquisition de l'immunité) qui est d'abord individuel.
 
Tout le reste n'est que marketting et présupposés(pourquoi pas 500 millions de gens sauvés, pendant qu'on y est ?). Il faut se renseigner sur l'évolution historique des grandes épidémies du passé, sans vaccins, et ne pas oublier le rôle fondamental de l'isolement des malades (bloquer la chaine de contamination), et de l'amélioration des conditions de vie (eau, hygiène, déchêts).  
Si les vaccins étaient si efficaces, il y a longtemps que la tuberculose (plus d'un demi-siècle de BCG :lol: ), le palu et le SIDA auraient dû être éradiqués, dans cette logique.... :sarcastic:  
Cà frise l'idôlatrie scientiste, et lorsque l'on creuse sur l'histoire des vaccins, on s'aperçoit que ce n'est pas aussi rose que l'on voudrait l'espèrer. Encore faut-il être prêt à entretenir un minimum d'esprit critique.
 
"Vaccinations, les vérités indésirables" de Michel Georget, ed. Dangles (avec des centaines de réf. scientifiques).


---------------
Certains se contentent d'être mouillés, d'autres préfèrent sentir la pluie à l'avance.
n°4351240
Berceker U​nited
PSN : berceker_united
Posté le 06-12-2004 à 18:34:25  profilanswer
 

soleil vert a écrit :

tom555 fait partie de ceux qui croient en l'idéologie vaccinale. Ce qui est génial dans cette affaire, c'est que la mémoire immunitaire, les réponses immunitaires existent bien, certes. Mais le syst. immunitaire est d'une très grande complexité (spécialisation des cellules, coopérations, messagers chimiques, individualisation des réponses selon le typage cellulaire du CMH, etc), et on le découvre tous les jours. Les vaccinations sont une réponse collective simpliste à un problème (l'acquisition de l'immunité) qui est d'abord individuel.
 
Tout le reste n'est que marketting et présupposés(pourquoi pas 500 millions de gens sauvés, pendant qu'on y est ?). Il faut se renseigner sur l'évolution historique des grandes épidémies du passé, sans vaccins, et ne pas oublier le rôle fondamental de l'isolement des malades (bloquer la chaine de contamination), et de l'amélioration des conditions de vie (eau, hygiène, déchêts).  
Si les vaccins étaient si efficaces, il y a longtemps que la tuberculose (plus d'un demi-siècle de BCG :lol: ), le palu et le SIDA auraient dû être éradiqués, dans cette logique.... :sarcastic:  
Cà frise l'idôlatrie scientiste, et lorsque l'on creuse sur l'histoire des vaccins, on s'aperçoit que ce n'est pas aussi rose que l'on voudrait l'espèrer. Encore faut-il être prêt à entretenir un minimum d'esprit critique.
 
"Vaccinations, les vérités indésirables" de Michel Georget, ed. Dangles (avec des centaines de réf. scientifiques).


 
et toc! [:chewyy]

n°4351357
Xamoth
#JesuisSerge
Posté le 06-12-2004 à 18:46:01  profilanswer
 

yamsha a écrit :

Citation :


Sida: peut-être un espoir de vaccin thérapeutique
 
 
PARIS (AFP) - Un essai de vaccin thérapeutique sur des patients séropositifs a fait la preuve de son efficacité sur près de la moitié d'entre eux jusqu'à un an après son injection, selon les premiers résultats prometteurs d'une équipe française, publiés en ligne par la revue américaine Nature Medicine (groupe Nature).
 
Il s'agit d'un traitement vaccinal s'adressant à des personnes infectées par le virus du sida (VIH) et non d'un vaccin préventif pour empêcher l'infection des séronégatifs. Le traitement s'apparente à la thérapie cellulaire individuelle explorée en cancérologie.
 
La préparation vaccinale a été élaborée par le professeur Jean-Marie Andrieu, 62 ans, cancérologue à l'hôpital européen Georges-Pompidou et le chercheur franco-chinois Louis Wei Lu, 42 ans, du Centre universitaire des Saints-Pères, université Paris V.  
 
Ce traitement à la carte est fabriqué individuellement à partir de ellules et de virus prélevés dans le sang de chacun des volontaires ayant participé à l'essai qui s'est déroulé au Brésil. La préparation vaccinale est constituée d'une variété de cellules du système de défense immunitaire, appelées cellules dendritiques, et de virus inactivés chimiquement, donc tués.
 
De septembre 2002 à janvier 2003, 18 patients, infectés par le VIH et sans traitement antiviral, ont été vaccinés. La quantité de virus dans le sang ("charge virale" ) des patients, dont aucun n'a été traité par antirétroviraux (trithérapies), a commencé à diminuer après les injections sous-cutanées (trois à 15 jours d'intervalle). Chez huit patients, cette réduction du virus dans le sang s'est maintenue jusqu'à un an après la vaccination.
 
Quatre mois après la première injection, la charge virale avait diminué de 80% et le taux de lymphocytes CD4, cible privilégiée du virus, des patients avait augmenté. Un an après le vaccin, 8 patients conservaient une concentration de virus diminuée "de plus de 90%, et chez 4 d'entre eux la concentration virale était devenue inférieure à 1.000 particules/ml, les rendant de ce fait en principe non contaminants", relève le Pr Andrieu.
 
L'étude doit cependant être confirmée par un essai comparatif (sujets vaccinés et non vaccinés), de plus grande ampleur. Les "bons répondeurs" sont ceux dont le taux de CD4 dépassait les 450, indique à l'AFP le cancérologue.
 
Les cellules dendritiques jouent un rôle déterminant dans le déclenchement de la riposte du système de défense immunitaire. Mais, au cours de l'infection par le VIH, elles semblent paralysées et incapables de stimuler la formation de bataillons de cellules tueuses.
 
Les chercheurs ont trouvé un moyen de doper les défenses du corps en "réveillant" ces cellules dendritiques pour déclencher la production de cellules tueuses. Ces dernières se mettent alors à éliminer les cellules infectées dont se sert le virus pour se multiplier.
 
En raison de sa complexité, ce traitement, qui pourrait comprendre des injections de rappel, ne peut s'appliquer, tel quel, qu'à un petit nombre de patients. Les chercheurs espèrent donc pouvoir le simplifier, avec l'aide de l'industrie pharmaceutique, tout en l'améliorant, et en se servant d'un "virus collectif (de type B présent en Europe, aux Etats-Unis et au Brésil), en vue d'une utilisation de routine avant 2008", dans des centres spécialisés sur davantage de malades.
 
Ils ambitionnent par ailleurs de confectionner un prototype de 2e génération, un "vaccin thérapeutique universel ne comportant plus aucun composant (ni cellules ni virus) provenant de patients".
 
Les brevets couvrant ces travaux, détenus par Paris V, ont été vendus à la société Biovaxim (Londres), dont chacun des deux chercheurs détient 10%. Les fonds (3 millions de dollars) d'un mécène russe, Dimitri Skigin, décédé à 47 ans en 2003, ont contribué à financer ces recherches lancées en 2000.


 
source

arf, ca arrive trop tot, y'a encore plein d'africains en afrique. :/

n°4351390
Marl Borro​w
Posté le 06-12-2004 à 18:48:23  profilanswer
 

Xamoth a écrit :

arf, ca arrive trop tot, y'a encore plein d'africains en afrique. :/


 
T'inquiete... Le temps que les tests soient concluants et qu'ils aient les moyens de se le payer...


---------------
One trip, One noise
n°4373955
tom555
Posté le 09-12-2004 à 11:45:08  profilanswer
 

soleil vert a écrit :

tom555 fait partie de ceux qui croient en l'idéologie vaccinale. Ce qui est génial dans cette affaire, c'est que la mémoire immunitaire, les réponses immunitaires existent bien, certes. Mais le syst. immunitaire est d'une très grande complexité (spécialisation des cellules, coopérations, messagers chimiques, individualisation des réponses selon le typage cellulaire du CMH, etc), et on le découvre tous les jours. Les vaccinations sont une réponse collective simpliste à un problème (l'acquisition de l'immunité) qui est d'abord individuel.
 
Tout le reste n'est que marketting et présupposés(pourquoi pas 500 millions de gens sauvés, pendant qu'on y est ?). Il faut se renseigner sur l'évolution historique des grandes épidémies du passé, sans vaccins, et ne pas oublier le rôle fondamental de l'isolement des malades (bloquer la chaine de contamination), et de l'amélioration des conditions de vie (eau, hygiène, déchêts).  
Si les vaccins étaient si efficaces, il y a longtemps que la tuberculose (plus d'un demi-siècle de BCG :lol: ), le palu et le SIDA auraient dû être éradiqués, dans cette logique.... :sarcastic:  
Cà frise l'idôlatrie scientiste, et lorsque l'on creuse sur l'histoire des vaccins, on s'aperçoit que ce n'est pas aussi rose que l'on voudrait l'espèrer. Encore faut-il être prêt à entretenir un minimum d'esprit critique.
 
"Vaccinations, les vérités indésirables" de Michel Georget, ed. Dangles (avec des centaines de réf. scientifiques).


 
Ben, lance une pétition pour l'arrêt des recherches en matière de vaccin puisqu'ils ne servent à rien.
T'es loin là.

n°4376760
crepator4
Deus ex machina
Posté le 09-12-2004 à 17:48:58  profilanswer
 

Ce qu'en pensait Luc Montagnier en 2003...
 
http://www.robertogiraldo.com/brussels/montagnier.doc

n°4380904
Xamoth
#JesuisSerge
Posté le 10-12-2004 à 05:38:23  profilanswer
 

on mettra ca sur le compte de la fatigue, mais j'ai lu:
Sida : une equipe française a peut-etre trouvé un vagin
 
[:jofission]

n°4383765
Berceker U​nited
PSN : berceker_united
Posté le 10-12-2004 à 15:52:57  profilanswer
 

Xamoth a écrit :

on mettra ca sur le compte de la fatigue, mais j'ai lu:
Sida : une equipe française a peut-etre trouvé un vagin
 
[:jofission]


Ils ont du flère  ;)

n°4383796
magnancc51
Droit au but
Posté le 10-12-2004 à 15:56:59  profilanswer
 

Espérons que ça arrive le plus tot possible !
Si les chercheurs ne se tiraient pas tous la bourre et travaillaient ensemble, on aurait perdu moins de temps !

n°4384032
Berceker U​nited
PSN : berceker_united
Posté le 10-12-2004 à 16:26:05  profilanswer
 

magnancc51 a écrit :

Espérons que ça arrive le plus tot possible !
Si les chercheurs ne se tiraient pas tous la bourre et travaillaient ensemble, on aurait perdu moins de temps !


+1  
Mais pas seulement les chercheurs mais aussi les parties financières des groupes pharmaceutique.

mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 


Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Santé

  Sida : un equipe française a peut-etre trouvé un vaccin

 

Sujets relatifs
[Cote d'Ivoire] L'armée française a bien tiré sur des civilsMusique de la bande-annonce de Blade Trinity version française ?
Vesto moto airbag DG j'ai trouvé des recharges pas cher !!!La chanson française
[DEVINETTE] celui qui trouve ben bravoPourquoi on ne trouve pas d'ET ? [réponse inside]
[TOPIKUNIK]Société française, SMIC et égalité[SOCIAL]Une stèle à la mémoire de l'Algérie française ?
Francais : Sonnet de St Amant : Aide svp (pas trouvé de topik FR!) 
Plus de sujets relatifs à : Sida : un equipe française a peut-etre trouvé un vaccin


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR