Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Shop Recherche
1096 connectés 

  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Santé

  autisme en france

 



 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2
Page Précédente
Auteur Sujet :

autisme en france

n°2790926
dler
Posté le 24-05-2004 à 21:55:51  profilanswer
 

:fou:  
"Le Conseil de l'Europe vient de rendre publique la décision du Comité européen des droits sociaux concluant au non respect par la France de ses obligations éducatives à l'égard des personnes autistes, telles qu'elles sont définies par la Charte sociale européenne"  :fou:  
 
une technique appelé ABA(analyse appliquée du comportement)
permet si elle est utilisée des la petite enfance a plus de 80 %
des enfants autistes d'integrer normalement l'école à 6 ans. :love:  
hors cette technique n'est pas reconnue en france et la france
et un des seul pâys au monde a considérer un autiste comme un cas psychiatrique   :pfff:  :fou:  
l'aba est pratiquée aux usa,canada,pays scandinaves,espagne,uk etc....
si vous voulez contribuer a faire evoluer cette situation inadmissible , allez sur le lien suivant http://www.leapoursamy.com/media_l [...] s/Pétition[1].doc
pour telecharger  la pétition et me la renvoyer a l'adresse suivante
dlernould@free.fr
en signant cette pétition vous ferez oeuvre d'un acte citoyen.
merci pour les enfants.(100000 autistes en france)
 
 
 

mood
Publicité
Posté le 24-05-2004 à 21:55:51  profilanswer
 

n°2793033
gofer_
Good For Equational Reasoning
Posté le 25-05-2004 à 08:07:36  profilanswer
 

En France y'a pas besoin d'être autiste pour être anormal. Quand on voit que 23% des enfants à l'entrée en 6ème ne savent pas écrire et difficilement lire. Et je te parle pas des 77 autres % qui ne savent pas exprimer une idée correctement.
Cette technique devrait appliquée à tous. Question de sanité mentale ! :o

n°2793507
dea_hecate
Posté le 25-05-2004 à 10:29:27  profilanswer
 

Citation :

un des seul pays au monde a considérer un autiste comme un cas psychiatrique

  :heink:  
 
Même si le traitement de certaines pathologies neuropsychologiques peut être différent, l'autisme est un "cas psychiatrique".L'hôpital est un lieu "protégé" pour eux, n'oublie pas qu'ils sont très naïfs et surtout qu'ils s'enferment dans un monde hermétique et sont totalement indifférents aux autres personnes ce qui implique de graves difficultés dans leurs rapports sociaux,dans la communication...Un hôpital qui a un traitement approprié leurs permet sans doute une sorte d'insertion sociale mais comme pour les trisomiques...ils travailleront dans des CAT ou autres établissements pour handicapés et resteront encadrés et suivis. Les troubles du comportement de l'autiste peuvent régresser mais le sujet autiste ne pourra jamais être guéri.
   

n°2798594
dler
Posté le 25-05-2004 à 19:18:14  profilanswer
 

l'autisme n'est nullement un cas psychiatrique.
j'ose esperer que vous n'etes pas parents d'un enfant autiste.
il est maintenant prouvé scientifiquement que l'autisme
est un trouble neuro-biologique.
va t'on soigner une personne diabetique avec un psychiatre ??
les seules thérapies réellement efficaces sont, pour l¹instant, les méthodes d¹intervention éducatives.
et si elles sont prodiguées des la petite enfance
il y a de forte chance pour que l'enfant acquiert une socialisation
et une education normale.
faut juste vous renseigner un peut ...

n°2798694
la buvette
$í j'ø$âí$
Posté le 25-05-2004 à 19:35:55  profilanswer
 

gofer_ a écrit :

En France y'a pas besoin d'être autiste pour être anormal. Quand on voit que 23% des enfants à l'entrée en 6ème ne savent pas écrire et difficilement lire. Et je te parle pas des 77 autres % qui ne savent pas exprimer une idée correctement.
Cette technique devrait appliquée à tous. Question de sanité mentale ! :o


sources ?
(prends le pas méchamment, je veux juste savoir où tu as lu ça  :hello: )

n°2798701
Rasthor
Liberté et Patrie
Posté le 25-05-2004 à 19:37:51  profilanswer
 

gofer_ a écrit :

En France y'a pas besoin d'être autiste pour être anormal. Quand on voit que 23% des enfants à l'entrée en 6ème ne savent pas écrire et difficilement lire. Et je te parle pas des 77 autres % qui ne savent pas exprimer une idée correctement.
Cette technique devrait appliquée à tous. Question de sanité mentale ! :o

Banlieues powaaa !!!

n°2798712
jeunejedi
Posté le 25-05-2004 à 19:38:44  profilanswer
 

dler a écrit :


j'ose esperer que vous n'etes pas parents d'un enfant autiste.
il est maintenant prouvé scientifiquement que l'autisme
est un trouble neuro-biologique.


 
Toutes les pathologies sont des troubles neuro-biologiques :D
De la schizophrénie au trouble obcessionnel compulsif...ca ne les exclue en aucun cas du champs de la psychiatrie, meme si ca a l'air de te vexer

n°2798730
Rasthor
Liberté et Patrie
Posté le 25-05-2004 à 19:41:13  profilanswer
 

jeunejedi a écrit :

Toutes les pathologies sont des troubles neuro-biologiques :D
De la schizophrénie au trouble obcessionnel compulsif...ca ne les exclue en aucun cas du champs de la psychiatrie, meme si ca a l'air de te vexer

L'autisme est quand même plus grave que ça, non ?

n°2798740
jeunejedi
Posté le 25-05-2004 à 19:42:31  profilanswer
 

Rasthor a écrit :

L'autisme est quand même plus grave que ça, non ?


 
Je n'incluais pas une comparaison de "gravité" dans mes propos :D
Maintenant je ne sais pas ce qui est plus grave entra avoir un enfant autiste, schizophrene grave ou atteint d'un gile de la tourette

n°2798745
la buvette
$í j'ø$âí$
Posté le 25-05-2004 à 19:43:14  profilanswer
 

jeunejedi a écrit :

Je n'incluais pas une comparaison de "gravité" dans mes propos :D
Maintenant je ne sais pas ce qui est plus grave entra avoir un enfant autiste, schizophrene grave ou atteint d'un gile de la tourette


Gilles [:aloy]

mood
Publicité
Posté le 25-05-2004 à 19:43:14  profilanswer
 

n°2798750
Rasthor
Liberté et Patrie
Posté le 25-05-2004 à 19:44:06  profilanswer
 

jeunejedi a écrit :

Je n'incluais pas une comparaison de "gravité" dans mes propos :D
Maintenant je ne sais pas ce qui est plus grave entra avoir un enfant autiste, schizophrene grave ou atteint d'un gile de la tourette

Non, c'est vrai. Mais l'auti^sme me semble plus difficile à combattre. D'ailleurs, y'a-t-il des traitements ?

n°2798967
dea_hecate
Posté le 25-05-2004 à 20:28:41  profilanswer
 

Citation :

faut juste vous renseigner un peut ...


 
Je suis en Psycho, je sais de quoi je parle  :o ... et comme a bien voulu le souligner JeuneJedi toutes les pathologies sont des troubles neuro-biologiques...l'autisme est un cas psychiatrique cela n'est pas péjoratif, cela signifie tout simplement que les sujets autistes requièrent un traitement en hôpital psychiatrique, l'autisme du jeune enfant qui se traduit par l'isolement total (absence de créativité, d'imagination,joue seul...)devient nécessairement un autisme d'adulte avec entre autre l'isolement social... Il ne faut pas associer le terme psychiatrique avec "dément"....

n°2802203
gofer_
Good For Equational Reasoning
Posté le 26-05-2004 à 09:18:28  profilanswer
 

La Buvette a écrit :

sources ?
(prends le pas méchamment, je veux juste savoir où tu as lu ça  :hello: )

;) Lurçat L., Vers une école totalitaire ?, Paris, 1984.
 
Lire aussi Michéa J.C., L'enseignement de l'ignorance et ses conditions modernes, Castelnau-le-Lez, éd. Climats, coll. Micro-Climat, 1999, p. p.140
Voir aussi les Données Sociales 2003.
 
 :)

n°6816301
hern
Posté le 23-10-2005 à 10:43:01  profilanswer
 

Mon observation de personnes autiste :
 
Différents troubles sont présents dans leur comportement, il y a souvent selon les personnes, des difficultés de socialisation, troubles du comportement, troubles relationnels, troubles de la communication, troubles moteurs, déficience de contrôles naturels, troubles ou déficience de la pensée, troubles de l’organisation spatiale et temporelle.
 
Savoir se laver, aller aux toilettes seules, manger proprement … n’est pas toujours acquis pour ces personnes. Il faut également prendre en compte leur niveau de handicap qui peut être vraiment très élevé chez certains autistes (difficulté à se déplacer, à manger seul…).
 
C’est beaucoup de travail pour faire progresser une personne autiste, de plus cette progression n’est pas définitive. Il peut il y avoir une forte régression suite à un évènement l’ayant perturbé (changement de personnel, décès d’un parent, problème psychologique…), il peut donc tomber à un niveau encore plus bas qu’il ne l’était auparavant.
 
Les personnes autiste essayent de communiquer à leur façon, ce n’est d’ailleurs pas toujours facile à comprendre, certains nous montrent leur besoin (WC, nourriture, eau…), pour d’autres c’est à nous de le voir. Il est très important de réfléchir avant chacun de ses gestes ou paroles envers ces personnes et il ne faut pas trop les brusquer. Par exemple il ne faut pas les toucher si nous ne connaissons pas à l’avance la réaction qu’ils peuvent avoir.
 
En effet, les personnes autistes ne réagiront pas tous de la même façon selon nos gestes ou nos paroles.
Ayant tous des troubles différents, il faut savoir adapter notre façon d’agir, de parler, d’expliquer les choses lorsque l’on travaille à leur contact sous risque de provoquer des réactions parfois dangereuses, aussi bien pour eux que pour nous.
Chacune de ces personnes est unique et possèdent aussi parfois des compétences que l’ont peut exploiter ( jardinage, autonomie pour ranger son linge …), nous pouvons nous servir de ces compétences pour les faire progresser.
 
Si vous souhaitez plus de renseignement sur l'autisme n'hésitez pas à me contacter.
 
http://hern.over-blog.com/article-1053504.html


---------------
Arnaud MOUILLARD - mon Blog : http://hern.over-blog.com/
n°6817669
guguy
Posté le 23-10-2005 à 16:04:04  profilanswer
 

Citation :


il est maintenant prouvé scientifiquement que l'autisme
est un trouble neuro-biologique.


 
Oui et tous les cas psychiatriques sont des troubles
neuro-biologique (schizophrénie, dépression, etc...)
 
Edit : j'avais pas lu le messag de jeunejedi, désolé  :whistle:


Message édité par guguy le 23-10-2005 à 16:05:06
n°20456891
Marinette7​873
Posté le 06-11-2009 à 09:56:34  profilanswer
 

je remonte cette discussion car je suis concernée
Mon petit dernier de 5 ans et demi est autiste, il a été diagnostiqué il y a maintenant deux ans de cela après beaucoup de pleurs et de doutes , d'incompréhension de nous parents!
depuis peu on sait que désormais l'autisme est un trouble génétique et pas neurologique
Dommage qu'ici en France on soit encore en retard de deux guerres  :pfff: mal informés, mal dirigés, des médicaments retirés de la vente en France alors qu'on sait pertinemment qu'ils peuvent soulager les troubles du sommeil des enfants autistes, bref que d'aberration dans notre merveilleux pays :pfff: Vive la France :sweat:

n°20456913
Marinette7​873
Posté le 06-11-2009 à 09:58:54  profilanswer
 

hern a écrit :

Mon observation de personnes autiste :
 
Différents troubles sont présents dans leur comportement, il y a souvent selon les personnes, des difficultés de socialisation, troubles du comportement, troubles relationnels, troubles de la communication, troubles moteurs, déficience de contrôles naturels, troubles ou déficience de la pensée, troubles de l’organisation spatiale et temporelle.
 
Savoir se laver, aller aux toilettes seules, manger proprement … n’est pas toujours acquis pour ces personnes. Il faut également prendre en compte leur niveau de handicap qui peut être vraiment très élevé chez certains autistes (difficulté à se déplacer, à manger seul…).
 
C’est beaucoup de travail pour faire progresser une personne autiste, de plus cette progression n’est pas définitive. Il peut il y avoir une forte régression suite à un évènement l’ayant perturbé (changement de personnel, décès d’un parent, problème psychologique…), il peut donc tomber à un niveau encore plus bas qu’il ne l’était auparavant.
 
Les personnes autiste essayent de communiquer à leur façon, ce n’est d’ailleurs pas toujours facile à comprendre, certains nous montrent leur besoin (WC, nourriture, eau…), pour d’autres c’est à nous de le voir. Il est très important de réfléchir avant chacun de ses gestes ou paroles envers ces personnes et il ne faut pas trop les brusquer. Par exemple il ne faut pas les toucher si nous ne connaissons pas à l’avance la réaction qu’ils peuvent avoir.
 
En effet, les personnes autistes ne réagiront pas tous de la même façon selon nos gestes ou nos paroles.
Ayant tous des troubles différents, il faut savoir adapter notre façon d’agir, de parler, d’expliquer les choses lorsque l’on travaille à leur contact sous risque de provoquer des réactions parfois dangereuses, aussi bien pour eux que pour nous.
Chacune de ces personnes est unique et possèdent aussi parfois des compétences que l’ont peut exploiter ( jardinage, autonomie pour ranger son linge …), nous pouvons nous servir de ces compétences pour les faire progresser.
 
Si vous souhaitez plus de renseignement sur l'autisme n'hésitez pas à me contacter.
 
http://hern.over-blog.com/article-1053504.html


Je rajouterais également de gros troubles alimentaires chez beaucoup d'enfants autistes, beaucoup de stéréotypies d'où les troubles envahissants du développement
A noter que ces stéréotypies les rassurent, ils ont besoin de faire tous leurs rituels pour justement se sentir bien

n°20456963
freeza01
Posté le 06-11-2009 à 10:03:23  profilanswer
 

Marinette7873 a écrit :

je remonte cette discussion car je suis concernée
Mon petit dernier de 5 ans et demi est autiste, il a été diagnostiqué il y a maintenant deux ans de cela après beaucoup de pleurs et de doutes , d'incompréhension de nous parents!
depuis peu on sait que désormais l'autisme est un trouble génétique et pas neurologique
Dommage qu'ici en France on soit encore en retard de deux guerres  :pfff: mal informés, mal dirigés, des médicaments retirés de la vente en France alors qu'on sait pertinemment qu'ils peuvent soulager les troubles du sommeil des enfants autistes, bref que d'aberration dans notre merveilleux pays :pfff: Vive la France :sweat:


 
En dehors de ce constat lucide, je voudrais en rajouter une couche.
 
Le système éducatif français à la base nivelle par le bas, écrase toute originalité chez l'élève, ne tolère pas la différence et la création, et vit dans le passé, et dans l'idéalisme républicain jamais respecté en réalité...
Ce que je veux dire, c'est que ça ne s'arrangera pas pour les TeD à l'école, sachant que le système est sclérosé, arrogant et méprisant...


---------------
L'humanité est surévaluée|De la joie et de la bonne humeur, par un cancéreux.|.
n°20457130
Marinette7​873
Posté le 06-11-2009 à 10:16:36  profilanswer
 

à ce propos, mon petit Quentin a été scolarisé deux ans en maternelle , on a dû se battr contre l'inspection académique pour qu'il puisse avoir une avs
il en a eu une , et au bout de deux mois elle est partie, du coup il s'est retrouvé seul perdu au milieu d'une classe de 34 enfants
Il était dans un coin de la classe à faire ses stéréotypies préférées( jouer avec les portes, avec les tiroirs, les interrupteurs de lumière)
je n'en veux pas au personnel enseignant car ce n'est pas leur rôle de s'occuper d'un enfant "différent" ils ne sont pas formés pour ça
mais cette evs qui ne prenait aucune initiative , qui regardait juste Quentin et c'est tout et puis la remarque de l'inspecteur académique je m'en souviendrais toute ma vie" les enfants différents en maternelle ne sont pas une priorité, priorité au primaire" :pfff:  
on a cherché une structure pour Quentin cela a pris un an et demi et depuis juin de cette année il est en institut medico educatif et il est heureux, épanouï mon ptit zouzou et nous aussi car on lui a trouvé une structure adaptée

n°20457149
freeza01
Posté le 06-11-2009 à 10:17:59  profilanswer
 

Marinette7873 a écrit :

à ce propos, mon petit Quentin a été scolarisé deux ans en maternelle , on a dû se battr contre l'inspection académique pour qu'il puisse avoir une avs
il en a eu une , et au bout de deux mois elle est partie, du coup il s'est retrouvé seul perdu au milieu d'une classe de 34 enfants
Il était dans un coin de la classe à faire ses stéréotypies préférées( jouer avec les portes, avec les tiroirs, les interrupteurs de lumière)
je n'en veux pas au personnel enseignant car ce n'est pas leur rôle de s'occuper d'un enfant "différent" ils ne sont pas formés pour ça
mais cette evs qui ne prenait aucune initiative , qui regardait juste Quentin et c'est tout et puis la remarque de l'inspecteur académique je m'en souviendrais toute ma vie" es enfants différents en maternelle ne sont pas une priorité, priorité au primaire" :pfff:  
on a cherché une structure pour Quentin cela a pris un an et demi et depuis juin de cette année il est en institut medico educatif et il est heureux, épanouï mon ptit zouzou et nous aussi car on lui a trouvé une structure adaptée


 
Pays de merdeeeeeeeeeeee  [:cytrouille]  


---------------
L'humanité est surévaluée|De la joie et de la bonne humeur, par un cancéreux.|.
n°20457164
Marinette7​873
Posté le 06-11-2009 à 10:19:12  profilanswer
 

oui comme tu dis!! :sweat: dire que d'autres pays dans le monde sont en avançe , heureusement d'ailleurs

n°20457355
Marinette7​873
Posté le 06-11-2009 à 10:33:58  profilanswer
 

Je tiens à rajouter que pour ma part, je suis très heureuse d'avoir un enfant autiste, il m'apporte tellement au quotidien :love:  :love: en tant que parents il a changé notre façon de voir la vie, notre philosophie de la vie
Je sais que ça peut choquer plus d'une personne "d'entendre" ça mais pourtant c'est la vérité, pour rien au monde je ne voudrais changer ma vie actuelle

n°20537250
freeza01
Posté le 13-11-2009 à 12:41:10  profilanswer
 
n°20568490
Profil sup​primé
Posté le 16-11-2009 à 11:30:48  answer
 

Marinette7873 a écrit :

Je tiens à rajouter que pour ma part, je suis très heureuse d'avoir un enfant autiste, il m'apporte tellement au quotidien :love:  :love: en tant que parents il a changé notre façon de voir la vie, notre philosophie de la vie
Je sais que ça peut choquer plus d'une personne "d'entendre" ça mais pourtant c'est la vérité, pour rien au monde je ne voudrais changer ma vie actuelle


 
Ouais, super ! J'imagine que lui aussi est content de vous apporter tant de bonheur !

n°20640045
prisu
Posté le 22-11-2009 à 16:01:59  profilanswer
 


Bonjour à tous,
 
ravi de voir que des parents peuvent se révéler dans une telle épreuve.
cependant , comment se passe vos relations avec vos amis et la famille?
je me permets cette question, car pour nous ce fut le plus difficile à accepter, une mise à distance "raisonnable", de l'indifférence --etc, je ne vais pas m'étendre plus car le genre humain est riche de subtilité en tout genre.
toujours est-il que nous avons vécu une sorte de déclassement, suivi d'un certain isolement social.
il est parfois difficile-épuisant- de se battre sur tous les fronts.
nous sommes plus ou moins intégré "socialement", en tant que parents au prix de "s'assoir " sur le manque de tact ,de respect bref , vexation en tout genre,( ce qui au passage constitue la plupart des échanges).
Cette expérience nous a fragilisé , nous nous sommes construit différemment, et à ce jour je ne saurais dire si c'est un plus ou un moins.
 
 
qu'en est-il pour vous?
 
 

n°20834045
Marinette7​873
Posté le 09-12-2009 à 19:55:37  profilanswer
 

prisu, je te répondrais que  notre vie "sociale " a belle et bien changé
Plus de distance avec les "soi disants amis" et la famille
ce petit monde n'est guère compréhensif vis à vis de la différence de notre petit garçon
si on les écoutait on devrait forçer notre gamin à mieux s'intégrer, on l'écoute de trop, il nous manipule
or tout ceci est faux, c'est une véritable souffrance pour lui d'être entouré de monde, d'aller chez les gens car lui n'est plus dans sa bulle
bref tout cela au moins a eu du positif, cela nous a révélé les vrais visages des amis et de la famille
on est bien contents au final d'être entre  nous, de pouvoir faire ce que l'on veut, contents de ne plus aller chez des gens qui ont peur que notre gamin casse quelque chose ou peur de ses réactions
Nous tout ce que je peux te dire c'est que l'on s'est également construits différemment et que ce n'est que du positif
notre vie ne leur plaît pas, qu'à cela ne tienne, ils n'ont qu'à rester chez eux  
ils ne comprennent pas la différence de notre gamin, tant pis pour eux, c'est qu'ils n'ont pas chercher à comprendre véritablement

n°20837587
freeza01
Posté le 10-12-2009 à 02:21:16  profilanswer
 

Marinette7873 a écrit :

prisu, je te répondrais que  notre vie "sociale " a belle et bien changé
Plus de distance avec les "soi disants amis" et la famille
ce petit monde n'est guère compréhensif vis à vis de la différence de notre petit garçon
si on les écoutait on devrait forçer notre gamin à mieux s'intégrer, on l'écoute de trop, il nous manipule
or tout ceci est faux, c'est une véritable souffrance pour lui d'être entouré de monde, d'aller chez les gens car lui n'est plus dans sa bulle
bref tout cela au moins a eu du positif, cela nous a révélé les vrais visages des amis et de la famille
on est bien contents au final d'être entre  nous, de pouvoir faire ce que l'on veut, contents de ne plus aller chez des gens qui ont peur que notre gamin casse quelque chose ou peur de ses réactions
Nous tout ce que je peux te dire c'est que l'on s'est également construits différemment et que ce n'est que du positif
notre vie ne leur plaît pas, qu'à cela ne tienne, ils n'ont qu'à rester chez eux  
ils ne comprennent pas la différence de notre gamin, tant pis pour eux, c'est qu'ils n'ont pas chercher à comprendre véritablement


 
J'approuve !
 
L'humanité est surévaluée  [:sachaguitry]


---------------
L'humanité est surévaluée|De la joie et de la bonne humeur, par un cancéreux.|.
n°25952598
freeza01
Posté le 25-03-2011 à 05:49:22  profilanswer
 

http://news.google.fr/news/story?p [...] NM&topic=m
 
L'autisme "fait encore peur" (E1)
 
Par Europe1.fr
 
Publié le 24 mars 2011 à 07h57 Mis à jour le 24 mars 2011 à 08h42
 
    *
    * Partager82
 
Invité sur Europe 1 jeudi, Vincent Gerhards, président du Collectif Autisme, estime que ce handicap est "encore très mal connu", et "fait encore peur". Ce père d'une fille autiste de 15 ans lance jeudi, par le biais de son association, une campagne pour une meilleure scolarisation des enfants autistes. Une loi, votée en février 2005, permet aux parents de faire le choix d'une scolarité normale, mais elle n'est "pas suivie", indique Vincent Gerhards. "80% des enfants autistes ne vont pas à l’école", ajoute-t-il.  
 
 
-----------------------
 
qu'il se rassure, l'Etat et le gouvernement ont deja au moins prevu pour son fils une place en prison - ou en ssii...
 
 
 
----------------
 
 
 
Une campagne pour scolariser davantage d'enfants autistes
 
De Karine PERRET (AFP) – Il y a 18 heures
 
PARIS — Huit enfants autistes sur dix n'ont pas accès à l'école ordinaire, faute de moyens et de formation suffisante des équipes pédagogiques, ont dénoncé jeudi les principales associations de parents d'enfants autistes qui lancent une campagne de sensibilisation.
 
"Ne laissons pas 80% des enfants autistes à la porte de l'école. Ils ont besoin d'apprendre comme les autres": grâce à cette phrase choc inscrite en blanc sur fond noir sur des encarts dans la presse et dans un spot télévisé depuis jeudi et jusqu'à début avril, le collectif Autisme veut alerter l'opinion sur la situation "alarmante" en matière de scolarisation de 80.000 à 90.000 enfants souffrant de ce handicap.
 
"15% des enfants autistes seulement ont accès à l'école", a affirmé ce collectif de cinq fédérations ou associations de parents (environ 85% des familles), lors d'une conférence de presse jeudi. "30% sont accueillis en instituts médico-éducatifs ou en hôpitaux de jour. Plus de la moitié n'est donc accueillie nulle part", alors que la loi de 2005 sur le handicap affirme le droit pour chaque enfant d'être inscrit dans l'école la plus proche de son domicile.
 
Selon un sondage OpinionWay réalisé pour le collectif, seuls 18% des enseignants estiment que l'école ordinaire est "le meilleur environnement" pour ces enfants.
 
"On ne dit pas que tous les enfants autistes peuvent aller à l'école ordinaire, mais on pense que plus de 50% pourraient" le faire, car ils "peuvent apprendre", affirme le collectif.
 
Selon un rapport de la Haute autorité de santé de 2010, un enfant sur 150 en France est concerné par un trouble envahissant du développement, dont l'autisme est une catégorie.
 
L'autisme, qui revêt des formes diverses, est une pathologie du développement du système nerveux central. Elle se caractérise notamment par une perturbation des interactions sociales, des troubles de la communication et des comportements répétitifs.
 
Malgré la loi de 2005 et le plan autisme 2008-2011 du gouvernement, sur le terrain, les obstacles sont encore nombreux, relèvent les familles.
 
"Les auxiliaires de vie scolaire (AVS) sont peu nombreuses, peu formées et ont des contrats précaires", a témoigné auprès de l'AFP Laurent Alt, papa de Rodrigue, autiste, en sixième dans un collège de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines).
 
"Pour accompagner Rodrigue depuis la maternelle jusqu'à la sixième, nous avons dû nous-mêmes en former trois !", a-t-il expliqué.
 
Selon le sondage, la majorité des enseignants craignent de ne pas pouvoir enseigner "dans de bonnes conditions". "Le manque de moyens humains", puis le "manque de formation" sont pour eux les freins à l'accueil de ces enfants.
 
Marie-Françoise Péré-Gaudio, maman de Margaux, 18 ans, qui a le syndrome d'Asperger, en première bac pro secrétariat à Bayonne, raconte: "Moi, j'ai eu de la chance de rencontrer des équipes qui ont finalement bien voulu que ma fille soit admise au collège. Mais cela reste, pour les parents, un parcours du combattant".
 
Certains critiquent une Education nationale "frileuse", alors qu'en Italie, par exemple, une classe qui accueille un élève autiste voit son effectif divisé par deux.
 
Enfin, de manière plus générale, les parents déplorent "le retard de 30 ans de la France" sur ses voisins sur la définition de la maladie (la reconnaissance qu'il s'agit d'un trouble neuro-développemental et non d'un handicap mental), ce qui freine la recherche d'une solution adaptée à l'enfant.
 
Le collectif va aussi distribuer un guide édité à 65.000 exemplaire à tous les établissements, de la maternelle au lycée.


---------------
L'humanité est surévaluée|De la joie et de la bonne humeur, par un cancéreux.|.
n°25963211
Witzard
Spé procrastination
Posté le 26-03-2011 à 04:48:29  profilanswer
 

Marinette7873 a écrit :

à ce propos, mon petit Quentin a été scolarisé deux ans en maternelle , on a dû se battr contre l'inspection académique pour qu'il puisse avoir une avs
il en a eu une , et au bout de deux mois elle est partie, du coup il s'est retrouvé seul perdu au milieu d'une classe de 34 enfants
Il était dans un coin de la classe à faire ses stéréotypies préférées( jouer avec les portes, avec les tiroirs, les interrupteurs de lumière)
je n'en veux pas au personnel enseignant car ce n'est pas leur rôle de s'occuper d'un enfant "différent" ils ne sont pas formés pour ça
mais cette evs qui ne prenait aucune initiative , qui regardait juste Quentin et c'est tout et puis la remarque de l'inspecteur académique je m'en souviendrais toute ma vie" les enfants différents en maternelle ne sont pas une priorité, priorité au primaire" :pfff:  
on a cherché une structure pour Quentin cela a pris un an et demi et depuis juin de cette année il est en institut medico educatif et il est heureux, épanouï mon ptit zouzou et nous aussi car on lui a trouvé une structure adaptée


J'ai passé presque un an a lire seul au fond de la classe en maternelle, parce que ça faisait chier la maitresse de s'occuper de moi [:witzard:1]

n°26016136
Profil sup​primé
Posté le 31-03-2011 à 15:53:54  answer
 

Hop-hop !!
 
Alors jusqu'au 5/04 vous pouvez revoir ce documentaire EXCEPTIONNEL sur l'autisme.
Quand je dis exceptionnel, c'est quant à la qualité et à la richesse de son contenu, et à ses qualités pédagogiques.
 
Il sera ensuite vendu en DVD, chez AFD édition par exemple (mais sur Amazon aussi, je crois)
 
J'utilise rarement l'impératif, mais celui ci est à voir !!


Message édité par Profil supprimé le 01-04-2011 à 08:58:56
n°26021962
freeza01
Posté le 01-04-2011 à 01:12:01  profilanswer
 

je pense que ton lien ne marche pas, il demande un compte yahoo...


---------------
L'humanité est surévaluée|De la joie et de la bonne humeur, par un cancéreux.|.
n°26022778
Profil sup​primé
Posté le 01-04-2011 à 08:59:31  answer
 

fixed, sorry, une bêtise de copier-coller un poil trop rapide.

n°26036666
6v6gt
Posté le 02-04-2011 à 20:10:28  profilanswer
 

enfin un docu qui est en relation direct avec ce que ma petite famille vie avec l'autisme de mon fils de 10ans .
super :love:


---------------
L'orthographe n'est pas mon fort, malgrés ou à causes des claques.
n°26038914
freeza01
Posté le 03-04-2011 à 05:24:55  profilanswer
 

manif hier samedi:
 
Autisme: manifestation à Paris
AFP
02/04/2011 | Mise à jour : 13:56 Réactions (6)
L'association Vaincre l'autisme organise une marche samedi à Paris pour revendiquer une meilleure intégration des enfants autistes dans la société et des "prises en charge adaptées", a-t-elle indiqué dans un communiqué. Cette marche, dont le départ est prévu en début d'après-midi depuis l'Hôtel de Ville, après la lecture d'une liste de revendications, doit s'achever à proximité de l'Assemblée nationale, d'où l'association lancera un "manifeste international contre le packing", thérapie controversée pour traiter l'autisme.
 
A l'occasion de la Journée mondiale de sensibilisation à l'autisme, l'association plaide pour "un dépistage et un diagnostic précoces qui permettront, grâce à une éducation adaptée, d'intégrer l'enfant dans la société, à commencer par l'école".
Elle demande aussi "que les budgets publics consacrés à l'autisme en France servent aux prises en charge adaptées, demandées et attendues par les familles, ainsi que la recherche qui permettra de découvrir les causes de l'autisme et les traitements". A l'issue de la marche, l'association compte lancer "un manifeste international contre le packing", en lien avec une association suédoise, une association européenne et plusieurs scientifiques.
 
La technique du packing est parfois utilisée, depuis les années 80, pour les enfants autistes. Elle consiste en un enveloppement serré, humide (le plus souvent froid) suivi d'un réchauffement réalisé avec des draps et des couvertures, au cours de séances répétées. Selon l'association Vaincre l'autisme, elle n'a fait l'objet d'"aucune validation scientifique" et elle "porte atteinte à l'état de santé de l'enfant".
Dans un avis rendu en 2010, le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) avait estimé que le packing ne présentait "pas de risques qui justifieraient son interdiction", mais avait ajouté que l'existence de risques psychiques n'était "pas exclue".


---------------
L'humanité est surévaluée|De la joie et de la bonne humeur, par un cancéreux.|.
n°26038921
Tangrim
Des bisous et des nounours !
Posté le 03-04-2011 à 05:41:35  profilanswer
 
n°26038948
Witzard
Spé procrastination
Posté le 03-04-2011 à 06:51:26  profilanswer
 

Les pubs en ce moment dans le métro/RER avec "Annie, autiste et bibliothécaire, qui essaye de vivre comme tout le monde avec sa maladie [:dawa]"
 
 

n°26039198
Hadock31
Coffee first questions later
Posté le 03-04-2011 à 10:37:10  profilanswer
 

Bon,  
 
Pour couper court a tout malentendu, et faire un retour sur les premiers posts ou certains se contredisaient sur la gravité et l'origine de l'autisme  :
 
l'autisme est un Syndrome et pas une maladie.
 
C'est a dire qu'il regroupe pleins de truc différents que les psy on mis enemble pour pas se faire chier. C'est comme dire de quelqu'un qu'il a la courante, ça n'indique pas si il a une gastro-entérite virale ou bu de l'huile rance.
 
 
ca regroupe donc pleins de cas de gravité différentes et de causes différentes (certaines génétiques d'autres inconnues). Certains peuvent aller a l'école et travailler normalement, d'autres non, car même si ils sont tous autistes ils n'ont pas la même affliction.
 
Dire de quelqu'un qu'il est autiste relève de la même précision médicale que de dire qu'il est "gogol" et je m'insurge que ce mot soit encore abondamment employé dans le langage courant par les politiques.


Message édité par Hadock31 le 03-04-2011 à 10:41:19
n°26043025
Profil sup​primé
Posté le 03-04-2011 à 19:54:46  answer
 

Non, et non, je ne suis pas d'accord avec ce dernier post..
 
L'autisme n'est pas un syndrome. C'est un handicap, clairement défini quand à ses symptômes (triade autistique) et appartenant à l'ensemble des troubles envahissants du développement (TED) au titre et du DSM4 et du CIM10.
 
On dit autiste quand on a un enfant qui présente des déficience sur tous les axes de la triade autistique (déficit de communication verbale, déficit de l'intercation sociale, intérêts restreints). Il est dit autiste, ce qui veut dire autiste tel que défini par Kanner.  
S'il ne présente des signes que sur une partie de la triade, il appartient aux TED (autiste atypique, asperger etc...).
 
La sévérité de l'atteinte dépend de la sévérité du déficit sur chacun des axes, et bien sûr de la comorbidité (retard mental, épilepsie..)
 
Ces indications au diagnostic sont terriblement précieuses car elles nous permettent d'anticiper les difficultés de développement que va rencontrer l'enfant et aide les parents à mettre en place une éducation qui minimisera l'impact sur le développement social, affectif ou intellectuel de l'enfant.  
Parce que comme dans tout handicap, c'est la solution éducative qui se révèle la plus efficace pour que ces enfants aient le droit de grandir comme des ... enfants !!!
 
A ce titre je trouve que le documentaire passé est d'une grande richesse et montre bien tout l'intérêt des solutions éducatives !!

n°26043224
teepodavig​non
Sheraf.
Posté le 03-04-2011 à 20:15:57  profilanswer
 

Une émission spéciale sur l'autisme dans "Sur les épaules de Darwin"
http://media.radiofrance-podcast.n [...] 7579-0.mp3

n°29446363
Cynthiamoi​ne
Posté le 05-03-2012 à 17:37:23  profilanswer
 

Étudiante en Master 1 EEM (Éducation, Enseignement, Médiation) à l’IUFM (Institut Universitaire de Formation des Maitres) de Paris afin de devenir professeur des écoles, je m’intéresse à la scolarisation des élèves en situation de handicap et plus particulièrement à leur inclusion dans les classes ordinaires.  
 
J'ai realisé un questionnaire concernant la scolarisation des enfants autistes en milieu ordinaire dans le cadre de la rédaction de mon mémoire, si vous accueillez un ou plusieurs enfants autistes dans votre classe merci de prendre quelques minutes de votre temps pour répondre à mon questionnaire je vous en serez reconnaissante. Je vous donne le lien ci-dessous pour y accéder directement : http://www.sondageonline.com/live.php?code=dfa0802
 
Sachez que vous pouvez le commencer et le terminer plus tard.
 
Merci beaucoup ;)
 
J'ai également réalisé un questionnaire à destination des parents d'enfants autistes scolarisés en milieu ordinaire. Si vous en faites partie ou avait des contacts merci de répondre ou de transférer le lien suivant:  
http://www.sondageonline.com/surve [...] de=0ba0024
 
 
Merci encore ;)  
Cynthia M.

mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2
Page Précédente

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Santé

  autisme en france

 

Sujets relatifs
France Telecom probleme de facturation, encore ...VDS 2 places france bresil cat 1
[Ce Week End] Coupe de France / d'Europe de RobotiqueRécit de violences policières en France
réflexion franceCondamnation en france d'utilisateurs de Peer to Peer !
Ou acheter des billets de la coupe de france de football ?idee de week end france ou europe...
Vos 3 mesures contre le déficit de la France :dawa:Réouverture su site XML France
Plus de sujets relatifs à : autisme en france


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite / Données personnelles) / Groupe LDLC / Shop HFR