Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
1834 connectés 

 



 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2  3
Auteur Sujet :

Soutien pour la famille de William Modolo

n°23892606
hiflyingbo​y
Vert de rage
Posté le 09-09-2010 à 02:16:22  profilanswer
 

Reprise du message précédent :
Topic a mettre en relation avec celui sur la peine de mort


---------------
Everybody has a plan until they get punched in the face. - Mike Tyson
mood
Publicité
Posté le 09-09-2010 à 02:16:22  profilanswer
 

n°23892625
WiiDS
20 titres en GC, 0 abandon en carrière
Posté le 09-09-2010 à 02:31:42  profilanswer
 

grozibouille a écrit :


La récidive, c'est pas automatique, comme les antibiotiques, hein.  [:petrus75]  
Le taux de récidive est incompressible de ttes façons, c'est la nature humaine.


Ouais enfin les mecs la ils sont juste tarés, je vois pas comment on peut se dire qu'ils vont pas récidiver. Ils sont juste tarés dans leur tête, dans 20 ans ça sera toujours pareil [:pingouino]


---------------
"I can cry like Roger. It's just a shame I can't play like him" - Andy Murray, 2010
n°23892641
sylphide p​inklady
Modérateur
Posté le 09-09-2010 à 02:45:11  profilanswer
 

Ils ont été déclarés sains d'esprit par les psychiatres donc totalement responsables de leurs actes en tout cas.
 
Je ne suis pas sûre qu'il soit pertinent de débattre de la peine de mort ici (ce n'est pas le but du topic). Ceux qui veulent discuter spécifiquement de ça peuvent aller sur le topic consacré.
 
On peut cependant commenter les réquisitions que je trouve (c'est un avis personnel) un peu faibles. Tout va dépendre du nombre d'années incompressibles qu'ils vont récolter au jugement.


---------------
Comment accepter d'avoir un ami communiste
n°23892646
WiiDS
20 titres en GC, 0 abandon en carrière
Posté le 09-09-2010 à 02:51:21  profilanswer
 

sylphide pinklady a écrit :

Ils ont été déclarés sains d'esprit par les psychiatres donc


Ah oui, les psychiatres, oui effectivement ils sont donc sains d'esprit, puisque c'est les psychiatress qui l'ont dit, hein. [:fading]

 

Sans déconner, ça dépend surtout de la définition qu'on donne a saint d'esprit. Des personnes qui foutent des bouteilles dans le cul et des pierres dans la tête d'un mec sans grosse raison, de base "sain d'esprit" ça me paraît déplacé :o

Message cité 1 fois
Message édité par WiiDS le 09-09-2010 à 02:52:59

---------------
"I can cry like Roger. It's just a shame I can't play like him" - Andy Murray, 2010
n°23892647
sylphide p​inklady
Modérateur
Posté le 09-09-2010 à 02:53:16  profilanswer
 

Voilà l'expertise psychiatrique (je ne veux pas déformer leurs propos, oublie "sain d'esprit", je résumais vite fait) :

 
Citation :

JUSTICE - Mais les tortionnaires du jeune homme ne sont «pas des personnes mentalement dérangées»...

 

Un expert psychiatre a évoqué, ce mardi devant les assises à Aix-en-Provence, un «sadisme de groupe» pour expliquer le déchaînement de violences qui s'est abattu sur William Modolo, assassiné en mai 2006 après avoir été torturé par six personnes dans les Bouches-du-Rhône.
«Des personnalités mal structurées»

 

«Sous l'influence de leaders, les membres du groupe adoptent un comportement qu'ils n'auraient pas eu individuellement», a expliqué l'expert psychiatre Daniel Glezer. Les cinq personnes (le cas d'un des accusés a été disjoint) qui comparaissent depuis lundi ne sont «pas des personnes mentalement dérangées», a cependant estimé le docteur Glezer, pour qui les mis en cause ont en commun «des histoires familiales mouvementées», «des personnalités mal structurées».

 

Jean-Pierre Planqueel, 31 ans, considéré comme le chef du petit groupe qui, pendant plusieurs heures, a torturé à mort le jeune homme, est «celui dont la personnalité s'est le plus mal structurée» avec un père inconnu jusqu'à 21 ans, une errance de foyer en famille d'accueil ou en hôpital psychiatrique puis dans la rue.
«Ne pas décevoir les leaders»

 

Franck Julien, 39 ans, a priori l'autre meneur du groupe, a été décrit quant à lui comme un homme dont «les pulsions sont mal gérées» et qui fait preuve de «froideur affective». Des symptômes renforcés par la consommation de cocaïne et d'alcool.

 

Les trois autres accusés (Arnaud Frapech, 30 ans, Aurélie Piteux, 24 ans, la compagne de Planqueel, et Barbara Jean-Louis, 28 ans, accusés de complicité d'assassinat et de non empêchement de crime) ont été décrits comme ayant le profil de suiveurs. Pendant les heures durant lesquelles la victime a été atrocement torturée, il s'agissait pour eux de «montrer que l'on était dans la bonne tonalité», de «ne pas décevoir les leaders». Le verdict est attendu le 10 septembre.

 

Ils n'ont pas été diagnostiqués bons pour l'asile, c'est ce que je voulais souligner. Ils sont responsables de leurs actes et iront en prison.


Message édité par sylphide pinklady le 09-09-2010 à 02:56:53

---------------
Comment accepter d'avoir un ami communiste
n°23892669
Elias de K​elliwich
Dit : Le Fourbe.
Posté le 09-09-2010 à 03:17:51  profilanswer
 

StratDesign a écrit :

La prison à perpet... ca calme mais ca coute combien à l'état ce genre de cas ?


 
Perpétuité en France = 30 ans ferme max pour les cas les plus graves...  
 
http://fr.wikipedia.org/wiki/Empri [...] tuit%C3%A9
 

Citation :

Les condamnés à perpétuité sont libérables passé 18 ans ou 22 ans pour les récidivistes ou à l'initiative de la Cour. Depuis 1994/5, seulement pour les infanticides doublés de viol ou de torture, la Cour peut imposer un terme jusqu'à 30 ans ou interdire toute libération.
 
Il est possible d'obtenir une réduction de ce terme dans des conditions strictes, passé 20 ans s'il est de 30 ans et passé 30 ans si toute libération a été initialement interdite.
 
Sauf si le risque de récidive est substantiel, il est également possible d'être libéré à tout moment pour cause de fin de vie ou de santé ne permettant de garder durablement le détenu en prison.


 

sylphide pinklady a écrit :


 
 :jap:  
 
Cette comparaison a d'ailleurs été faite par l'avocat général comme on peut le lire dans ce compte-rendu :  
 

Citation :

Affaire Modolo: de 20 ans à la perpétuité requis contre les cinq accusés
 
(AFP) – Il y a 3 heures
 
AIX-EN-PROVENCE — Des peines allant de 20 ans à la réclusion criminelle à perpétuité ont été requises mercredi devant les assises des Bouches-du-Rhône à l'encontre des cinq personnes accusées d'avoir torturé à mort William Modolo en mai 2006, dans les environs d'Aix-en-Provence.
 
La peine la plus lourde a été requise par l'avocat général, Roland Mahy, à l'encontre de Jean-Pierre Planqueel, 31 ans, considéré comme le chef du petit groupe qui a donné la mort à la victime dans des conditions particulièrement atroces.
 
M. Mahy a demandé la peine maximale prévue par le code pénal, soit la réclusion criminelle à perpétuité, assortie d'une période de sûreté de 22 ans.
 
A l'encontre de Franck Julien, 39 ans, accusé de viol, d'actes de torture et de barbarie et de complicité d'assassinat, l'avocat général a demandé une peine de 30 ans, assortie d'une période de sûreté des deux tiers.
 
Pour Arnaud Frapech, 29 ans, qui s'est endormi durant le réquisitoire, et Barbara Jean-Louis, 28 ans, deux des suiveurs du groupe, la même peine de 25 ans a été demandée.
 
Enfin, l'avocat général a requis 20 ans de réclusion contre Aurélie Piteux, 24 ans, la plus jeune des accusés et la compagne du chef, que M. Mahy a décrit comme ayant été l'incitatrice des violences.
 
Dans une comparaison avec les camps de la mort, dont l'horreur répondait à "une idéologie destructrice inhumaine", à une "forme de logique barbare", l'avocat général a considéré qu'à l'inverse, William Modolo était "mort sans logique", dans "ce petit camp de la mort, en réduction" qu'était le campement, situé dans les environs d'Aix-en-Provence, où le petit groupe s'était réuni. "Mon drame, c'est que je peux proposer une sanction, mais que je ne peux proposer une logique, il n'y en a fondamentalement pas", a affirmé l'avocat général.
 
S'adressant à la famille, il a déclaré : "Votre fils a été l'épouvantable victime d'un véritable jeu de massacre qui a commencé lorsqu'il a rencontré cette équipe".
 
Auparavant, l'avocate des Modolo, Me Monique Touitou, avait estimé que "chacun (des accusés, NDLR) a posé un acte qui est porteur de sens quant à sa participation au groupe et aux actes qui ont été commis". "Ils étaient tous conscients qu'il fallait l'éliminer", a-t-elle estimé.
 
Le 22 mai 2006, la police municipale de Saint-Cannat, petite commune située à une vingtaine de kilomètres au nord-ouest d'Aix-en-Provence, avait découvert le corps dénudé et terriblement mutilé d'un jeune homme, abandonné dans un sous-bois.
 
William Modolo, 21 ans, avait été violé, blessé à plusieurs reprises par un instrument "piquant ou tranchant", passé à tabac avec différents objets. Sa peau avait été brûlée à plusieurs endroits et 12 de ses dents avaient été arrachées.


 
http://www.google.com/hostednews/a [...] Cd_FcmIPLw


 
Ici, la période de sûreté est de 22 ans, donc dans 22 ans, si il obtient une remise de peine, il peut éventuellement sortir de prison.  [:cosmoschtroumpf]

Message cité 1 fois
Message édité par Elias de Kelliwich le 09-09-2010 à 03:19:39
n°23892675
sylphide p​inklady
Modérateur
Posté le 09-09-2010 à 03:21:27  profilanswer
 

Oui, tu as raison. C'est 22 ans. Si les réquisitions de l'avocat général sont suivies :
 
-JP Planqueel sortira dans 18 ans, donc en 2028
-F Julien sortira dans 16 ans, donc en 2026
-A Frapech et B Jean-Louis sortiront dans 9 ans, donc en 2019
-A Piteux sortira dans 6 ans, donc en 2016
 
(ils ont déjà tous fait 4 ans de prison donc c'est à retrancher)


---------------
Comment accepter d'avoir un ami communiste
n°23892677
Elias de K​elliwich
Dit : Le Fourbe.
Posté le 09-09-2010 à 03:24:26  profilanswer
 

sylphide pinklady a écrit :


(ils ont déjà tous fait 4 ans de prison donc c'est à retrancher)


 
Toutafé.  ;)
 
Après, concernant mon avis perso, 22ans de prison dans ce cas, c'est pas assez !  [:cosmoschtroumpf]
 
Pour moi, le gars ne devrai même pas en ressortir...  :sweat:

Message cité 1 fois
Message édité par Elias de Kelliwich le 09-09-2010 à 03:26:33
n°23892683
sylphide p​inklady
Modérateur
Posté le 09-09-2010 à 03:30:41  profilanswer
 

Au moins, en ce qui concerne ce cas-là, ils ont requis le maximum possible... Je trouve qu'Aurélie Piteux, Barbara Jean-Louis et Frapech sont trop légèrement sanctionnés alors qu'ils n'ont pas de passé difficile contrairement aux sdf.

 

Un point de vue intéressant :

 
Citation :

08 septembre 2010
William Modolo "Je veux pas mourir"

 

Bien souvent on écoute les faits divers d’une oreille distraite, émettant parfois un « Ho ! » de circonstance quand il y a mort, et que cette dernière s’est déroulée dans des circonstances particulièrement atroces. Les médias appuient bien du pouce alors, sur ce mot « atroce », comme pour en extraire toute l’horreur et l’effarement qu’il suggère. C’est également souvent à l'annonce de cet adjectif honni, que l’ouïe s’affine, les gestes se figent dans leur élan, les sens sont en alerte, aux aguets de l’insoutenable, fin prêts à ingurgiter l’effroi dans toute sa misère, pour en oublier l’instant d’après son ciment. L’attention retombe alors froidement dans la mollesse, le quotidien nous rappelant à l’ordre de nos occupations pressées d’être avalées et recrachées chaque jour, nous appliquant à satisfaire la récurrence de ces tâches dont on ne sait plus si elles sont choisies ou imposées. Et puis, parfois, des relents d’horreur évoquée viennent nous hanter, à l’improviste, l’air de rien, et il faut bien continuer à respirer l’odeur humaine et sa lie, son monde de brutes et de fous, en envoyant ballader au passage le par-delà bien et mal d’un Nietzsche bel et bien mort lui aussi, qui ne consolera de rien, et guérira encore moins.

 

Le procès des six personnes inculpées pour le meurtre de William Modolo vient de s’ouvrir. Un énième fait divers va donc venir grossir le nombre de centaines d’autres jalonnant le parcours historique de ce que l’homme est capable de faire à l’homme. Les faits sont terriblement ordinaires, la cruauté se confond dans un panel de personnages quelconques, abominablement banals, c’est ce qui choque, peut-être, sans doute, on ne sait pas. On constate juste que les poils se  hérissent sur les peaux et qu’un goût de sang envahit nos papilles, signe d’un besoin irrépressible de venger cette mort gratuite, besoin dont on sait pertinemment qu'il est aussi stupide qu’irrépressible.

 

A la Radio, ce n’est pas comme à la Télé, pas de  pastille indiquant que certaines scènes peuvent heurter la sensibilité des téléspectateurs. Les mots ne sont pas sensés tuer, alors, on ingurgite, on déglutit et on digère tant bien que mal les détails généreusement commentés des journalistes sur la mort du jeune William. Le cœur en éventail, on s’accroche, et on réprime difficilement une montée des larmes aussi fugitive que vaine. On s’aperçoit bien vite qu’il ne sert à rien de pleurer. On oublie donc, après tout c’est bien connu, l’enfer c’est les autres, et pour eux si possible. Pourtant ce n'est pas si simple. Les experts-psychiatres peuvent bien aussi une énième fois se perdre en conjecture moribonde, prétextant l’enfance traumatisante d’un tel, le parcours déstructuré d’un autre, les avocats justifier le crescendo de la violence par ce qu’ils appellent le phénomène de groupe, et les accusés se morfondre en plates excuses. Six individus pour un meurtre, une tranche d’âge de 24 à 57 ans, un père de famille, un fils d’avocat, une assistante maternelle, une jeune bourgeoise désoeuvrée et deux SDF. Voilà le joli panel de bourreaux, face auxquels, le dernier regard de William a été confronté. William Modolo, jeune homme de 21 ans, sans doute trop serviable dans un monde où il est de rigueur de piétiner l’autre pour se faire sa place, trop gros également pour répondre aux exigences d’une société prônant le culte de la minceur et du sport. Pas assez affirmé, trop quelconque William Modolo, trop décalé, exclu donc de la société du « tout pour réussir », suffisamment pour être mis à mort par des individus exclus eux aussi, ayant créé leur propre société parallèle en excluant à leur tour, moulés dans une marginalité, en fait, tellement conforme ; sous-traitants d’une société putassière, sans motif pour exercer leur haine, juste un insatiable besoin de dominer. Les bourreaux de William ? Que des êtres quelconques également, chacun cherchant sa place au sein du monde, à ceci près que William ne semblait posséder aucun goût pour le triomphe. Voilà qui mérite bien la mort. Pour ses meurtriers, avoir enfin sa place en ce monde, s’est résumé à exercer une domination, et s’accorder le droit de torturer et de tuer pour tromper leur désoeuvrement, l’ennui de boisson, de drogue et de Vivre.

 

La justice ne sera pas rendue, tout autant que les bourreaux de William ne seront pas excusés. Parce que la justice n’existe pas, tout comme la vie ne se rend pas. Et puis on peut bien être contre la peine de mort, et s’autoriser le meurtre en bouche, à notre tour, avec ce stimulant goût de sang, que cela n’y changera rien. Etrangement, si les journalistes n’ont pas été avares de détails concernant la mise à mort de William Modolo, le déroulement du procès quant à lui, est relativement sous-médiatisé. Peut-être parce que le fils d’un avocat connu est mis en cause, et puis aussi parce que le jeune William ne possédait sans doute pas une personnalité suffisamment attractive, ou une particularité susceptible de monter sa mort au pinacle de la médiatisation. William Modolo n’aura donc connu que le rejet et l’exclusion durant sa courte vie, pas le moindre élan de sympathie et une quasi-indifférence générale après sa mort et son insolente certitude. Rien ne lui aura été épargné, et les coupables sont bien plus nombreux que les six individus mis en cause dans son assassinat. La volonté de puissance, le pouvoir, l’égocentrisme, la consommation, la course à la réussite, le rejet systématique de tout individu ne répondant pas à ce que la société en exige, sont autant de coupables à ajouter à la liste des meurtriers du jeune William, mort pour rien, ou tout simplement pour satisfaire au rituel de ce que l’homme est capable de faire à l’homme.

 

http://lastexit.canalblog.com/arch [...] 15252.html

Message cité 2 fois
Message édité par sylphide pinklady le 09-09-2010 à 03:32:09

---------------
Comment accepter d'avoir un ami communiste
n°23892684
Elias de K​elliwich
Dit : Le Fourbe.
Posté le 09-09-2010 à 03:31:56  profilanswer
 

sylphide pinklady a écrit :

Au moins, en ce qui concerne ce cas-là, ils ont requis le maximum possible...


 
Peut-être que le maximum possible en France, ce n'est pas encore assez, mais c'est un autre débat...  

mood
Publicité
Posté le 09-09-2010 à 03:31:56  profilanswer
 

n°23893262
Hermes le ​Messager
Breton Quiétiste
Posté le 09-09-2010 à 09:43:31  profilanswer
 

Elias de Kelliwich a écrit :


 
Toutafé.  ;)
 
Après, concernant mon avis perso, 22ans de prison dans ce cas, c'est pas assez !  [:cosmoschtroumpf]
 
Pour moi, le gars ne devrai même pas en ressortir...  :sweat:


 
Bof, si, mais à partir de 80 ans s'il est toujours en vie et pas avant  :o

n°23893274
Hermes le ​Messager
Breton Quiétiste
Posté le 09-09-2010 à 09:44:47  profilanswer
 

Elias de Kelliwich a écrit :


 
Peut-être que le maximum possible en France, ce n'est pas encore assez, mais c'est un autre débat...  


 
Je pense surtout que le maximum possible en France ne protège pas les citoyens et c'est bien là qu'est le problème.
 
Pour des faits de cette gravité, il faudrait qu'ils ne puissent pas sortir sans être sûr qu'ils ne représente plus aucun danger pour la société.

n°23893835
garib84
soyons honnêtes et joyeux !
Posté le 09-09-2010 à 10:32:31  profilanswer
 

Citation :

Au moins, en ce qui concerne ce cas-là, ils ont requis le maximum possible... Je trouve qu'Aurélie Piteux, Barbara Jean-Louis et Frapech sont trop légèrement sanctionnés alors qu'ils n'ont pas de passé difficile contrairement aux sdf.
 
 
Un point de vue intéressant :...


 
très vrai !  :jap:


---------------
VENTE // Fatal1ty FC-ZE1 // ACHAT
n°23896844
abakuk
Posté le 09-09-2010 à 14:30:21  profilanswer
 

ozidivision a écrit :

Citation :

La prison à perpet... ca calme mais ca coute combien à l'état ce genre de cas ?


 
S'ils étaient reconnus coupables à l'issu du procés, la meilleure peine serait à genoux une balle dans la nuque comme des animaux qu'ils sont.
Ceci dit je ne suis pas partisan de la peine de mort.


Ah bon? Y a pas comme un défaut dans l'énoncé? Tu pourrais pas assumer un peu? [:prodigy]
 
Moi si. Et je pense qu'ils ne valent pas la balle qui servirait à les exécuter. Qu'on les enferme dans un lieu clôt et qu'on les laisse mourir.
 
A propos du coût de la détention, vu l'état des prisons françaises ça ne doit pas coûter grand chose, d'autant plus qu'en prison tout s'achète, les prisonniers sont obligés de travailler rien que pour s'acheter du savon. C'est fatigant ce débat, on s'en fout du coût de la détention, on est pour telle ou telle peine pour des raisons morales, moi je suis pour la peine de mort.
 
 
 

WiiDS a écrit :


Ah oui, les psychiatres, oui effectivement ils sont donc sains d'esprit, puisque c'est les psychiatress qui l'ont dit, hein. [:fading]
 
Sans déconner, ça dépend surtout de la définition qu'on donne a saint d'esprit. Des personnes qui foutent des bouteilles dans le cul et des pierres dans la tête d'un mec sans grosse raison, de base "sain d'esprit" ça me paraît déplacé :o


Les psychiatres ont estimés que leur "discernement n'était pas aboli au moment des faits" selon la formule consacrée, c'est à dire qu'ils n'étaient pas en train de faire une crise d'hallucinations. C'est ça que ça veut dire "sains d'esprit" (je ne suis pas sûr que les psychiatres emploient cette expression d'ailleurs...). Ce qu'il faut retenir c'est qu'ils ont torturé un de leurs sembables en toute connaissance de cause, ils l'ont décidé sciemment, et ça a duré plusieurs heures. Des monstres sont parmis nous, je ne vois aucune raison de faire prendre le risque à la société de les laisser en vie, sachant qu'ils sortiront un jour.
 
 
 

Elias de Kelliwich a écrit :


 
Perpétuité en France = 30 ans ferme max pour les cas les plus graves...  
 
http://fr.wikipedia.org/wiki/Empri [...] tuit%C3%A9
 

Citation :

Les condamnés à perpétuité sont libérables passé 18 ans ou 22 ans pour les récidivistes ou à l'initiative de la Cour. Depuis 1994/5, seulement pour les infanticides doublés de viol ou de torture, la Cour peut imposer un terme jusqu'à 30 ans ou interdire toute libération.
 
Il est possible d'obtenir une réduction de ce terme dans des conditions strictes, passé 20 ans s'il est de 30 ans et passé 30 ans si toute libération a été initialement interdite.
 
Sauf si le risque de récidive est substantiel, il est également possible d'être libéré à tout moment pour cause de fin de vie ou de santé ne permettant de garder durablement le détenu en prison.


 


 

Elias de Kelliwich a écrit :


 
Ici, la période de sûreté est de 22 ans, donc dans 22 ans, si il obtient une remise de peine, il peut éventuellement sortir de prison.  [:cosmoschtroumpf]


On parle de réclusion criminelle à perpétuité, il n'y a pas de remise de peine, donc ce n'est pas 18, 22 ou 30 ans maximum mais au contraire minimum. Le condamné est libérable (qui n'est pas synonyme de "libéré" ) au terme de cette période. Le juge peut très bien décider de le maintenir en détention. Un certain Lucien Léger a passé 41 ans en prison.
 
 
 

sylphide pinklady a écrit :

Au moins, en ce qui concerne ce cas-là, ils ont requis le maximum possible... Je trouve qu'Aurélie Piteux, Barbara Jean-Louis et Frapech sont trop légèrement sanctionnés alors qu'ils n'ont pas de passé difficile contrairement aux sdf.


Les peines ont été prononcées?


---------------
Islamophobie | Rapport Obin | Test de pureté
n°23898471
sylphide p​inklady
Modérateur
Posté le 09-09-2010 à 16:22:44  profilanswer
 

abakuk a écrit :


Les peines ont été prononcées?


 
Elles seront prononcées ce soir apparemment. Aujourd'hui, c'était le plaidoyer des avocats de la défense.


---------------
Comment accepter d'avoir un ami communiste
n°23899745
sylphide p​inklady
Modérateur
Posté le 09-09-2010 à 17:51:58  profilanswer
 

Citation :

Affaire Modolo : la cour se retire, verdict attendu en fin de journée
 
(AFP) – Il y a 2 heures
 
AIX-EN-PROVENCE — La cour d'assises des Bouches-du-Rhône s'est retirée jeudi vers 14H40 pour délibérer sur l'affaire William Modolo, jeune homme torturé à mort en mai 2006, le verdict concernant les cinq accusés étant attendu en fin de journée.
 
La défense de Jean-Pierre Planqueel, 31 ans, l'homme le plus lourdement accusé dans ce dossier et contre lequel la réclusion à perpétuité a été requise, a plaidé en dernier et insisté sur le fait que celui qui a été décrit comme le chef du groupe n'était pas seul à avoir commis les crimes reprochés.
 
"A part la sanction qu'on va lui infliger et qu'il accepte, il n'attend plus rien", a déclaré l'une de ses avocates, Me Florence Carré.
 
"La seule chose qui le heurte, c'est que tout le monde se défile, il voudrait quand même que chacun prenne ses responsabilités", a précisé son second défenseur, Me Michel Paliard.
 
Dans la matinée, Me Jérôme Cas avait plaidé pour Franck Julien, 39 ans, contre qui une peine de 30 ans a été requise.
 
Il a demandé que ne soit pas retenue à son encontre la qualification de complicité d'assassinat, estimant que Planqueel avait été le seul à avoir décidé de la mise à mort de William Modolo.
 
Son autre avocat s'est emporté contre l'avocat général qui avait fait une comparaison entre cette affaire et les camps de concentration. "Il n'y a pas d'Eichmann dans ce box", a affirmé Me Masella di Bosco, évoquant malgré tout une "banalité du mal" dans le cas de son client, une personne ordinaire, d'une "insignifiance redoutable" : "c'est ça qui démoralise", a-t-il lâché.
 
Lorsque le président des assises, Jean-Pierre Deschamps, a laissé la parole aux accusés pour qu'ils s'expriment une dernière fois, comme le prévoit le code de procédure pénale, trois d'entre eux ont choisi de ne rien dire : Jean-Pierre Planqueel, Aurélie Piteux, 24 ans, et Franck Julien.
 
Arnaud Frapech, 29 ans, a réaffirmé qu'il n'avait "jamais voulu ou participé à la mort de William". "J'ai fui par peur", a-t-il ajouté.
 
Quant à Barbara Jean-Louis, 28 ans, qui est la seule à avoir dénoncé les faits aux gendarmes, elle a déclaré n'avoir "jamais souhaité la mort de William".
 
Le 22 mai 2006, la police municipale de Saint-Cannat, petite commune située à une vingtaine de km au nord-ouest d'Aix-en-provence, avait découvert le corps dénudé et terriblement mutilé d'un jeune homme, abandonné dans un sous-bois.
 
William Modolo, 21 ans, avait été violé, blessé à plusieurs reprises par un instrument "piquant ou tranchant" et passé à tabac avec différents objets. Sa peau avait été brûlée à plusieurs endroits et 12 de ses dents avaient été arrachées.


 
http://www.google.com/hostednews/a [...] u5ZefidFFw


---------------
Comment accepter d'avoir un ami communiste
n°23901812
sylphide p​inklady
Modérateur
Posté le 09-09-2010 à 21:01:07  profilanswer
 

Verdict moins sévère que les réquisitions. :/
 
Enfin, au moins la famille en aura fini avec ce procès (il en manque un mais le cancer ne lui permettra peut-être pas d'être jugé).


---------------
Comment accepter d'avoir un ami communiste
n°23901846
FayenSaira
Posté le 09-09-2010 à 21:03:23  profilanswer
 

Encore des déchets qui vont nous arracher les yeux de la tête (et si un prisonnier coûte TRES cher à la société, bien plus cher qu'un RMIste).
Et dire qu'ils remettront un jour les pieds dehors... pourtant leurs actes sont d'une violence rare.  
S'il y avait vraiment une justice, ces démons ne devraient plus jamais avoir l'occasion de refoutre les pieds dans notre société. Si c'était mon petiot, j'attendrais qu'ils soient tous sortis pour tous les massacrer à coup de hache
 
Et pis l'histoire du détenu pas jugé pour cause de cancer  :heink:  J'en reviens pas du manque de respect pour la victime et la famille... après ce qu'ils ont fait... en plus de ça on va le soigner avec les sous de nos impôts. Elle est pas belle la vie ?

Message cité 1 fois
Message édité par FayenSaira le 09-09-2010 à 21:05:38
n°23902239
VAN WINKLE
fait matériel.fr grand encore
Posté le 09-09-2010 à 21:25:35  profilanswer
 

FayenSaira a écrit :


S'il y avait vraiment une justice, ces démons ne devraient plus jamais avoir l'occasion de refoutre les pieds dans notre société. Si c'était mon petiot, j'attendrais qu'ils soient tous sortis pour tous les massacrer à coup de hache


La justice n'est pas là pour punir un acte, elle est là pour protéger la société
Deuxièmement, la justice n'a pas à avoir cette "fibre sentimentale"

n°23902315
FayenSaira
Posté le 09-09-2010 à 21:29:26  profilanswer
 

VAN WINKLE a écrit :


La justice n'est pas là pour punir un acte, elle est là pour protéger la société
Deuxièmement, la justice n'a pas à avoir cette "fibre sentimentale"


 
Merci tu m'apprends quelque chose là.  :heink:  
Et depuis quand on protège la société en relâchant des criminels au bout d'X années ? Ceux qui ne recommencent pas sont ceux qui ont peur de retourner en prison, la proportion de criminels changeant vraiment en prison est ridicule. Même pas de l'ordre de 10%.  
Toujours le même genre de réflexions quand on pousse "la fibre sentimentale" alors que la justice est très loin de son rôle initial.


Message édité par FayenSaira le 09-09-2010 à 21:30:31
n°23902353
VAN WINKLE
fait matériel.fr grand encore
Posté le 09-09-2010 à 21:31:30  profilanswer
 

On disait que la justice devait protéger la société, chose qu'elle fait en mettant ces criminels à l'abri X années.
Quand à la partie sentimentale, tu l'as illustrée en disant "si c'est mon petiot". Pour ce qui est de la récidive écoute, cette jeune fille qui a été violée et tuée dans le Nord là, elle habite à 2km de chez moi, c'est sous les feux de l'actualité. Pour autant... que faire ?!

n°23902486
FayenSaira
Posté le 09-09-2010 à 21:39:52  profilanswer
 

Sauf que cette protection n'est que temporaire car ils reviendront au sein de notre société comme si de rien n'était. La vraie protection de la société serait de ne surtout pas leur laisser la chance de recommencer ce qu'ils ont pu faire. Tu illustres toi-même ce que je critique dans la justice : le meurtre et viol de Lille dont tu parles a pour origine un.. récidiviste.  
Notre magnifique justice a voulu lui laisser une chance de se réinsérer dans la société, tout ça au détriment d'une femme et de sa famille dont on a foutu la vie en l'air. Donc pour ta question, que faire ?, je réponds : ne pas les relâcher ou alors avec de véritables contrôles (ne serait-ce que les bracelets électroniques à localisation qui ont prouvé à de nombreuses reprises leur effet très positif sur la récidive)
 
Tu crois que ce système est satisfaisant ? Moi je trouve qu'il est pourri, on attend que le crime arrive pour agir, et de façon temporaire. Merde quoi, si les bisounours sont d'accord pour qu'ils remettent les pieds parmi nous, alors qu'ils s'assurent au moins qu'ils n'aient pas la possibilité de recommencer.
 
 
 

n°23902555
VAN WINKLE
fait matériel.fr grand encore
Posté le 09-09-2010 à 21:43:40  profilanswer
 

Pour le bracelet électronique, dans le cas présent ça n'aurait servi à rien. Cet homme semblait parfaitement réintégré dans la société, il travaillait aux Restos du Coeur et son encadrement avoue encore ne pas comprendre son acte. Il était sous contrôle et n'avait jamais esquivé le moindre contrôle. S'il avait eu un bracelet électronique, ce viol/meurtre aurait tout de même eu lieu.
Hélas je n'ai pas de solution. La prison à vie sans possibilité de sortie, moui. Honnêtement bien sage celui qui pense avoir la solution, on la cherche depuis des siècles.

n°23902679
FayenSaira
Posté le 09-09-2010 à 21:52:01  profilanswer
 

Je ne vois pas le rapport entre le fait qu'il semblait réintégré et le fait que le bracelet électronique aurait été inutile... car justement le but du bracelet électronique est de rappeler à l'ex-détenu qu'il est "surveillé efficacement", que c'est retour à la case prison au moindre faux pas.  
Tout ce que ça prouve c'est que les contrôles psychologiques ne sont pas pleinement efficaces.. mais ça c'est pas une news.
Après je ne dis pas que ce viol/meurtre n'aurait pas eu lieu, je dis simplement (et c'est démontré) que ça aurait grandement réduit la probabilité qu'une récidive arrive.
 
Ensuite la solution qu'on cherche depuis des siècles ? Toi tu sembles être le genre de gars qui débarque sur un topic en lisant les 3 derniers posts. J'avais écris quelques trucs plus tôt, on a des solutions sauf qu'elles ont des coûts, des problèmes juridictionnels et des problèmes logiques/administratifs (et sûrement d'autres..). Le problème de coût étant à la base de tout d'ailleurs. Il y aura toujours de la criminalité, mais la réduire considérablement serait possible, ne serait-ce que par la prévention.
 
Edit : Et pour terminer, si nous n'avons pas de solution je ne comprends toujours pas pourquoi on prend le risque de réintégrer des sociopathes au détriment de la société. La libération d'un criminel a-t-elle plus de valeur que la probabilité de 5% qu'il détruise à nouveau une famille ? Pour moi c'est vite vu


Message édité par FayenSaira le 09-09-2010 à 21:55:30
n°23905472
Elias de K​elliwich
Dit : Le Fourbe.
Posté le 10-09-2010 à 02:50:42  profilanswer
 

abakuk a écrit :


On parle de réclusion criminelle à perpétuité, il n'y a pas de remise de peine, donc ce n'est pas 18, 22 ou 30 ans maximum mais au contraire minimum. Le condamné est libérable (qui n'est pas synonyme de "libéré" ) au terme de cette période. Le juge peut très bien décider de le maintenir en détention. Un certain Lucien Léger a passé 41 ans en prison.


 
Toutafé, au temps pour moi.  ;)  
 
M'enfin, c’était surtout pour dire, que les gars restent rarement toute leur vie en prison...
 
Pour moi le terme "perpétuité", signifie à la base que le gars devrai ne jamais sortir.  [:cosmoschtroumpf]

Message cité 1 fois
Message édité par Elias de Kelliwich le 10-09-2010 à 02:51:53
n°23906818
Oh-la-vach​e-eh
Meuh...
Posté le 10-09-2010 à 10:31:26  profilanswer
 

Elias de Kelliwich a écrit :


 
Toutafé, au temps pour moi.  ;)  
 
M'enfin, c’était surtout pour dire, que les gars restent rarement toute leur vie en prison...
 
Pour moi le terme "perpétuité", signifie à la base que le gars devrai ne jamais sortir.  [:cosmoschtroumpf]


 
il existe la "perpetuité réelle", c'est ce que ces monstres auraient mérité.


---------------
T' vois comment ?
n°23907524
sandman95
Posté le 10-09-2010 à 11:25:13  profilanswer
 

C'est quoi cette étude qui nous sort 5% de probabilité de récidive dans les crimes sexuels ????

n°23907761
FayenSaira
Posté le 10-09-2010 à 11:41:00  profilanswer
 

http://www.publications-justice.fr [...] e-sexuelle
 
Comme quoi la TV et les idées reçues... en fait n'importe qui cherchant un peu à décortiquer les chiffres et sachant faire des stats tombera sur un taux de 10+% de récidive pour les crimes.
Après je vous invite à faire les calculs par vous-même, toutes les infos nécessaires se trouvent sur des sites officiels
 
Edit : D'ailleurs un haut magistrat avait été interviewé il y a quelques mois et il évoquait lui-même un chiffre TRES biaisé et sous-estimé. L'étude se sert de données étrangères pour interpoler sur le cas français


Message édité par FayenSaira le 10-09-2010 à 11:43:45
n°23908647
sandman95
Posté le 10-09-2010 à 13:05:49  profilanswer
 

Perso je voyais plutôt un taux de récidive largement plus proche du 100% que du 0%...

n°23909263
esfahani
Esfahan nesf-e djahan
Posté le 10-09-2010 à 14:01:27  profilanswer
 

sylphide c'est passé sur France 2 aux news du 13h


---------------
“La liberté est un bagne aussi longtemps qu'un seul homme est asservi sur la terre.”
n°23911631
sylphide p​inklady
Modérateur
Posté le 10-09-2010 à 16:47:21  profilanswer
 

Ah quand même ! Merci pour l'info esfahani.

 

La famille est soulagée que le procès soit fini et satisfaite des peines prononcées mais certains vont faire appel donc je crains que leur épreuve ne soit pas terminée.

 
Citation :

Me Jérôme Cas, l'un des avocats de Julien, a ainsi affirmé qu'il allait conseiller à son client de faire appel, jugeant trop faible la différence de peine entre lui et Planqueel, auteur de l'assassinat. «Je ne suis pas sûr que nous soyons les seuls, si tant est que nous le faisions, à former appel de cette décision», a-t-il précisé. Les accusés ont dix jours pour contester l'arrêt de la cour.

 

http://www.leparisien.fr/faits-div [...] 061433.php


Message édité par sylphide pinklady le 10-09-2010 à 16:48:44

---------------
Comment accepter d'avoir un ami communiste
n°23911693
grozibouil​le
Posté le 10-09-2010 à 16:51:09  profilanswer
 

sandman95 a écrit :

Perso je voyais plutôt un taux de récidive largement plus proche du 100% que du 0%...


 
Ca arrive à tlm d'être intoxiqué par les médias. Faut arrêter un peu de regarder que TF1 et de lire que le Parisien.
Quand le gvt de de droite a sorti plusieurs mesures contre la récidive (depuis 2005), bcp de professionnels de la justice (avocat, juge, service pénitentiaire) ont dit que la récidive était l'arbre qui cache la forêt et que c'est pas le seul et unique pbm.

n°23911834
sylphide p​inklady
Modérateur
Posté le 10-09-2010 à 16:59:39  profilanswer
 

Citation :

Le 18 mai 2006, William Modolo, 20 ans, a été torturé et lapidé à mort par une bande de marginaux, à Saint-Cannat, dans les Bouches-du-Rhône.

 

Jeudi, en fin de journée, la cour d’assises des Bouches-du-Rhône a condamné Jean-Pierre P., le meneur du groupe et l’auteur de l’assassinat de William, tué à coups de pierre, à 30 ans de réclusion criminelle, avec une peine incompressible de 20 années.

 

L’avocat général avait requis la réclusion à perpétuité avec une mesure de sûreté de 22 ans, rappelle La Provence.

 

Franck J. a été condamné à 28 années de réclusion dont 18 ans et 4 mois incompressibles.

 

C’est cet accusé qui avait arraché 15 dents à William, avec une pince d’électricien.

 

Barbara JL. et Arnaud F. sont condamnés à 23 ans d’emprisonnement et Aurélie P. à 19 ans.

 

Les avocats de Jean-Pierre P. ne devraient pas faire appel du jugement.

 

Par contre, ceux des autres accusés devraient faire appel des condamnations, indique La Provence.

 

A l’issue du verdict, Roselyne Modolo, la maman de William, s’est dite soulagée par les peines prononcées.

 

"Les sentences sont à la hauteur de nos espérances. Ses bourreaux vont devoir passer un bon bout de temps en taule avant qu'il ne recommencent ce qu'ils ont fait", témoigne la maman de William Modolo.

 

"C'est un soulagement.C’est fini, ça y est. Ils ont pris des sentences et William va reposer en paix", poursuit-elle.

 

Tout en ajoutant: "La justice a bien fait son travail, dans la dignité. William doit être heureux là-haut. Il est là, avec nous, je le sens".

 

Une famille terriblement éprouvée par ces neuf jours de procès qui redoute un appel.

 

"Sous le choc, la famille de William n'envisage pas un nouveau procès, c'est inhumain", confie son avocate, Me Monique Touitou.

 

http://www.lepost.fr/article/2010/ [...] 1_0_1.html

 

Dire que je trouvais qu'ils s'en sortaient bien, ils envisagent de faire appel. -_-

 

Je comprends le soulagement de la famille, leur hantise était que certains soient acquittés et qu'un seul prenne pour tous les autres.


Message édité par sylphide pinklady le 10-09-2010 à 17:02:15

---------------
Comment accepter d'avoir un ami communiste
n°23913045
abakuk
Posté le 10-09-2010 à 18:57:57  profilanswer
 

Oh-la-vache-eh a écrit :


 
il existe la "perpetuité réelle", c'est ce que ces monstres auraient mérité.


Où ça?


---------------
Islamophobie | Rapport Obin | Test de pureté
n°23913266
kanoncs
20th Century Boy
Posté le 10-09-2010 à 19:19:40  profilanswer
 


Yen a que 2 en France : Pierre Bodein et Fourniret. C'est réservé aux cas d'infanticides précédés d'actes de barbarie, ce qui est extrêmement limité. Cela devrait être étendu pour tous les types de meurtres précédés de torture.

n°23913309
Oh-la-vach​e-eh
Meuh...
Posté le 10-09-2010 à 19:24:48  profilanswer
 

kanoncs a écrit :


Yen a que 2 en France : Pierre Bodein et Fourniret. C'est réservé aux cas d'infanticides précédés d'actes de barbarie, ce qui est extrêmement limité. Cela devrait être étendu pour tous les types de meurtres précédés de torture.


 
ah tiens ! je savais pour "Pierrot le fou" mais pas pour fourniret


---------------
T' vois comment ?
n°23913353
Tyler
Posté le 10-09-2010 à 19:28:43  profilanswer
 

Je viens de découvrir le topic et cette histoire, un peu plus trash que la moyenne, car bon, même si ce genre de fait divers est largement mise à avant par les médias pour satisfaire la curiosité morbide du public il y a quand même beaucoup d'actes relevant de la barbarie, de plus en plus je sais pas mais bon...
 
Toujours est-il que cette histoire ne fait que renforcer mon opinion pro peine de mort propre et sans bavure (je veux dire par là sans douleur, a priori la médecine le permet aujourd'hui, pourtant on entend des histoires glauques de prisonniers qui agonisent suite aux injections léthal aux US ou ailleurs, difficile à comprendre...Et sinon suite à un procès clair, sans ambiguïté, sinon il est vrai que l'idée des "travaux forcés" de jour semble idéale, surement difficile à mettre en place à grande échelle je suppose mais bon, vu le fric qui passent dans les prisons...)
 
Un peu HS mais j'ai pensé à ça de suite à la lecture des faits, ce sont des animaux, même pire mais y'a pas vraiment de mots...

n°23913367
grozibouil​le
Posté le 10-09-2010 à 19:30:36  profilanswer
 

Moué, c'est discutable comme extension.
Par ex, l'instruction du gang des barbares (celui qui a tué Ilan Halimi) est assez compliquée et l'effet de groupe avec un gourou a joué à fond.

 

Certaines personnes influençables peuvent faire des actes de torture car il y a la pression du groupe et de son chef, et être incapables d'avoir le sang froid de le faire seul comme peut le faire un Fourniret par ex.

 

Difficile de condamner tlm sur le même plan, c'est ça le rôle de la justice, pas de faire dans la victimologie comme certains ici et de rendre une décision de justice éprise de compassion.

 

C'est bien le fléau de la justice actuelle, la victimisation outrancière. On a vu ce que ça a donné avec Outreau et cie.


Message édité par grozibouille le 10-09-2010 à 19:32:46
n°23916638
abakuk
Posté le 11-09-2010 à 00:49:14  profilanswer
 

kanoncs a écrit :


Yen a que 2 en France : Pierre Bodein et Fourniret. C'est réservé aux cas d'infanticides précédés d'actes de barbarie, ce qui est extrêmement limité. Cela devrait être étendu pour tous les types de meurtres précédés de torture.


Tu as des détails? Ils ont été condamné à quoi exactement?


---------------
Islamophobie | Rapport Obin | Test de pureté
n°23916713
Eifersucht​91
Posté le 11-09-2010 à 01:07:33  profilanswer
 

abakuk a écrit :


Tu as des détails? Ils ont été condamné à quoi exactement?


 
http://fr.wikipedia.org/wiki/Perp% [...] _en_France

mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3

Aller à :
Ajouter une réponse
 

Sujets relatifs
Topic Ray William Johnson =3Soutien à Bob Garcia
Besoin de votre soutien pour gagner une compétitionCellule de crise en soutien à moi
[Topic famille] on choisit pas ses parents...Manifestation de soutien au peuple iranien à Paris
pompe à air pour gonfler un soutien gorge... :-pattend votre soutien!!!!!!!!!!! POURQUOI PAS
Plus de sujets relatifs à : Soutien pour la famille de William Modolo


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR