Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
656 connectés 

 



 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2  3  4  5  6  7
Page Suivante
Auteur Sujet :

braquages

n°18349042
PrAdAr
esprit hfr es tu là? amagad :D
Posté le 03-05-2009 à 09:45:38  profilanswer
 

Reprise du message précédent :
gaucho - anarchistes si tu préfères :o


---------------
Chérie, des atomes, fais ce que tu veux \oo/ oh! con!
mood
Publicité
Posté le 03-05-2009 à 09:45:38  profilanswer
 

n°18349046
malakin
Posté le 03-05-2009 à 09:47:06  profilanswer
 

merci sa prend tout son sens maintenant


---------------
Officier Cotorep
n°18358001
glenton pa​palawa
Posté le 04-05-2009 à 05:48:03  profilanswer
 

Flan aux quetches a écrit :

(...)
Si tu vois une dérive cowboyesque la-dedans, c'est que tu as un sérieux problème.


En effet, je ne vois pas de dérive cowboyesque dans ce que tu dis à présent, juste un petit côté réac çà et là, mais -je suis trop bon- rien de méchant. Je me sens même d'accord avec toi sur pas mal de points.
 
Par contre, je répondais à ce message :
 

Flan aux quetches a écrit :


Citation :

(...)Mais je ne me fais pas d'illusion, la justice étant ce qu'elle est, si je casse un ongle à un cambrioleur, je vais devoir vendre ma maison pour lui payer des dommages et intérêts.


Eh oui, tu paieras toute ta vie parce qu'un petit merdeux de fils a papa d'avocat écoutant du manu chao dans son Cayenne insistera avec une belle réthorique sur le fait que ton cambrioleur est un pauvre malheureux (...)
 
En France, on se complait a castrer l'autorité par confort idéologique(...)
On a castré a volonté la police, le père, le patron, le prof(...)
On peut voir lors des manifs des rangées de CRS rester de marbre (...)


 
Message dans lequel tu déplores, sauf incompréhension de ma part, le fait qu'on ne puisse pas dézinguer un cambrioleur chez soi tranquille. Et partant de ce triste constat tu en tires des généralités caricaturales à souhait sur la disparition de l'autorité en France.  
Autrement dit, faire justice soi-même c'est faire usage bien légitimement de l'autorité qui disparait en France, et qu'on entretiendrait ce-faisant. D'où justice six-coups, cow-boy... non ? [:petrus75]
 

Flan aux quetches a écrit :

Pour les parents; (...)
Ensuite, au niveau des autorités;
 
Durcir la justice des mineurs, appliquer la tolérance zéro. Un délit = une sanction. Je pense a ce petit con en 1989 qui avait taggué notre collège tout neuf en banlieue parisienne, et qui avait été condamné a venir effacer ses oeuvres d'art a titre de TIG, sous les quolibets des collégiens. Un bel exemple de sanction, ça!


 
Quant à ce que tu dis au sujet des parents je suis plutôt d'accord, même si ta vision stéréotypée du couple prête à sourire.  
Seul problème, les parents dans la plupart des cas appliquent sans attendre ce genre de programme. Ceux qui ne le font pas complètement n'élèvent pas pour autant des délinquants en puissance. Et ceux qui sont incapables de mettre en oeuvre un seul des points que tu recommanderais, tu en fais quoi ? D'ailleurs, est-ce que pour autant leurs enfants seraient condamnés à devenir délinquants ?  
 
Par contre, je ne vois pas pourquoi "durcir la justice des mineurs".  
Un délit = une sanction, c'est déjà le cas, la tolérance zéro aussi. Le problème vient bien d'avantage du manque de moyen qui provoque un décalage tel entre délit et jugement que l'auteur dudit délit se sent complètement impuni.  
Durcir une justice pour les mineurs c'est bien beau, mais si on sanctionne un gars 3ans après le délit ça ne sert à rien, même si la sanction est terriblement lourde. De 14 à 17 ans, tu as largement le temps de changer, il suffit de peu pour laisser de côté la délinquance.  
 
Dans cet esprit, une condamnation sans aucun suivi pédagogique pour un mineur est nullissime. Ton exemple de collégien condamné à effacer son tag, c'est très bien, même si tu sembles apprécier l'idée de l'humiliation des quolibets, ce que je trouve un peu malsain.
Mais est-ce qu'il n'en a retenu que l'humiliation ? Sans rien d'autre, sans que les thèmes du délit, de la peine et de la rédemption ne vienne l'effleurer, à quoi ça aura servi ? Je pose la question pour de bon, je ne sais pas ce qu'il s'est passé.
 

mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5  6  7
Page Suivante

Aller à :
Ajouter une réponse
 

Sujets relatifs
braquages et méthodes.... vos commentaires 
Plus de sujets relatifs à : braquages


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR