Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
1100 connectés 

 


 Mot :   Pseudo :  
  Aller à la page :
 
 Page :   1  2  3  4  5  ..  503  504  505  506  507  508
Auteur Sujet :

Une petite histoire de MBA

n°4987035
visiteur d​u futur
On est quel futur déjà ?
Posté le 07-05-2017 à 15:29:42  profilanswer
 

Reprise du message précédent :

ProphetsofRage2016 a écrit :


 
IMD, je pense que c'est un vrai tier 1 mais qui n'est pas pour tout le monde car aux débouchés spécifiques. Par curiosité, tu n'y as pas postulé ? Rapport à ton âge, de mémoire, tu dois être pile dans la moyenne.


 
Pour la même raison que je n'ai pas postulé à LBS ni à Harvard/Stanford Sloan, Kellogs et consorts : ma femme est à Paris et on ne peut pas tous les deux faire une pause dans notre boulot, encore moins sur 2 ans (ça c'est le projet de vie familiale qui l'impose).  
 
Ma candidature en MBA se résumait à INSEAD + safe plan en IDF. Forcément ça limite :o  Et encore une fois, j'encourage les gens à faire ce genre de projets "tôt"
 

ProphetsofRage2016 a écrit :


Je vais postuler à HEC car je fais le même pari que toi, même si je pense que mes chances d'y être admis sont proches du néant.


 
Pas très HFR-compliant ça :D  Bah allez dis-nous tout : qu'est-ce qui pêche dans ta candidature ? Hec est en train de construire sa réputation mais c'est foutrement accessible quand même : un gmat à 650 (et encore), une exp pro bien sympa avec 0 problème de revente derrière, tu seras pris sans trop de soucis pour peu que le reste soit correct.  
(Edit : de ce que j'ai rleu de ton profil, tu as un p...! de shot en mba au contraire ! Hec te sera vraiment accessible, t'inquiète pas. Avec ton profil et exp internationales en pétrole tu peux viser des vraies top-schools pour peu que tu tapes 700min au gmat ! S'il te faut plus de bouquins je te passe les miens avec plaisir.
Ne fais pas mon erreur et ouvre-toi vraiment à plusieurs MBAs ; tu as l'âge qu'il faut alors fonce crénom de nom ! :) ===> mp si tu préfères)
 
D'ailleurs pourquoi le mba HEC ? Je trouve étrange de le considérer alors que tu sembles viser le marché espagnol : m'étonnerais que Hec t'apporte grand-chose sur ce projet/ Et si tu cherches un safe plan pour la France, franchement j'ai du mal à voir une différence significative entre l'Essec et Hec sur le ratio couts/bénéfices, du coup ton opinion m'intéresse :jap:
 
Pour info j'avais fait une analyse de coûts totaux (formation + vie) entre les mba Essec et Hec :  

  • Essec : 62 000€ environ (dont 45k€ de frais d'inscription)
  • Hec : 86 000€ environ (dont 62k€ de frais d'inscription)


La différence tient entre autre à la formation de 16 mois à hec contre 12 voire 9 mois à l'Essec : ça joue je trouve :o  Sans parler des bourses qu'on obtient assez bien à l'Essec
 
Enfin à l'Essec le LCL est partenaire et fait des taux étudiants à 0.8% jusqu'à environ 80 000€.  A Hec ils ont des trucs aussi ici : http://www.mba.hec.edu/Fees-Funding/Loans/
(Le top restant l'Insead, de mémoire :o )
 
 
 
 

ProphetsofRage2016 a écrit :


 
Alors en fait, point par point:
-En ce qui me concerne, je n'ai pas des ambitions délirantes. Comme je l'avais expliqué quelques pages avant, plutôt que d'aller chercher des top jobs en finance ou consulting, je veux surtout péter le plafond de verre que m'impose mon école d'ingé spécialisée (donc qui me permet facilement de trouver du taf dans mon domaine, mais rien en dehors), essayer de prendre une position de middle management en industrie, voir éventuellement faire du consulting dans mon domaine, pas forcément pour le prestige mais si ça me branche après l'école. Du coup j'ai pas forcément les mêmes critères qu'un gars qui a fait X...
 
Je t'avoue que ton premier post d'Octobre dernier, je m'en rappelais vraiment plus :whistle:  
 
En fait nous avons des positions très similaires et je vais donc te donner les mêmes conseils, que j'avais trouvés judicieux, dont on m'a fait part : tu n'as pas vraiment besoin d'un MBA pour réorienter ton profil dans du conseil "classique" en orga et management. En tout cas pas en premier shot.  
Personnellement j'ai postulé à l'INSEAD parce que je voulais me donner une chance d'accéder éventuellement à des "top jobs" et avoir une formation parmi les meilleurs MBAs au monde.
Ayant échoué à être admis ( :sweat: ) j'ai des situations de secours : d'abord effectuer par moi-même le switch en conseil orga & management et mon profil le permet (en tout cas j'ai quelques entretiens) et si je n'arrive pas à avoir une offre, alors j'irai faire mon mba "tiers 2" en plan de secours. Mais il s'agit bel et bien d'un plan de secours, dont j'espère de toutes mes forces que je n'aurais pas à l'appliquer [:agkklr]  
 
En ce qui te concerne, tu as intérêt à préparer tes candidatures en MBA d'abord puis, pendant la suite du process ou en attendant l'enrollement, tu candidates dans les cabinets/boites qui t'intéressent et au final tu vois ce qui sort et ce qui t'intéressent le plus.

 
 
-La réput de l'IESE, en Espagne, c'est très costaud. J'y habite depuis un peu plus de deux ans, et quand tu demandes aux gens qui ne connaissent rien aux études supérieures, en gros IESE c'est HEC, le classique, le number one, et ESADE est un peu derrière (ESSEC en France par exemple). IE, c'est pour ceux qui suivent déjà plus ce genre de choses. Je précise que du coup, ça n'est pas spécifique au MBA.
-J'ai pu parler avec un HBS (MBA) qui travaille en MBB à Madrid, et il m'a confirmé ce que le rapport de placement disait, c'est à dire que MBB, ça recrute pas mal de IESE. Du ESADE aussi, par contre, en tout cas chez lui, IE c'était en dessous, même si ça peut passer.
Ce que tu décris est une situation qu'on retrouve partout : les MBB & consorts prennent les gens qui sortent d'undergrade des écoles/universités que tu cites mais pas forcément ceux qui sortent de leurs MBAs.  Regarde Hec : les MBB & consorts prennent les gens qui sortent du cursus GE mais il y a très peu voire aucun diplômé uniquement de leur MBA. Pareil pour l'Essec d'ailleurs. Check les career report et linkedin pour être certains  
 
 
-Je pense que pour les alumni, ils prennent ceux qui sont là à l'instant t, il doit y avoir un open day par mois, plus en ce moment, donc j'imagine que d'une semaine à l'autre, ça change...Mais je me mets à la place des mecs qui venaient des USA, Japon, UK, Russie, ça peut être décevant.
Du coup, très clairement, l'ordre en Espagne c'est IESE>ESADE>>IE, donc les trois sont de gros niveau, je pense, après avoir pas mal potassé les placement reports des trois. Ce qui incite à prendre du recul sur les classements puisqu'en général c'est IE>IESE>ESADE...
- à la visite de l'IESE, ils ont pas mal parlé du réseau d'anciens, qui semblait être très présent dans tous les pays d'Europe de l'ouest, donc je vais essayer de me renseigner, voir sur LinkedIn ce que ça donne en France. Ils avaient l'air de pas mal placer à Londres en finance, et en étaient plutôt fiers, mais je connais pas le détail "qualitatif" du placement. Surtout que je ne connais rien à la finance et que ça ne me botte pas spécialement en tant que futur potentiel domaine d'activité.
 
Je ne connais pas l'Espagne donc ton jugement est plus pertinent que le mieux mais tes descriptions me donnent l'impression que tu te prends le plan Com' en pleine figure. Toutes les écoles "rang 2" voire moins vont te faire miroiter leur superbe classement & réseau d'undergrade mais c'est un mensonge : le réseau sera celui de ta formation MBA et quasiment rien d'autre. C'est exactement comme si en France tu te disais sortir de Polytechnique après un master spécialisé : c'est déjà pas mal mais personne ne te considérera comme un X et encore les élèves en question (qui seront les plus énervés par une telle attitude).  
 
Tu dois baser tes décisions sur des éléments concrets, mesurables et vérifiables. Si un adcom' n'est pas capable de tes les donner alors qu'il te sert un discours très vendeur ==> embrouille. Exige les career reports et vérifie Linkedin & co : ce n'est qu'en croisant tout ceci que tu auras une vraie vision de la formation.  
(Avec Hec par exemple, il se murmure régulièrement et avec insistance que le career report est construit via une méthodologie assez douteuse :o  c'est pas forcément mieux chez les autres d'ailleurs)

 
 
En ce qui concerne la situation en Espagne, je ne pourrais pas te renseigner beaucoup, à part quelques généralités que tout le monde connaît. Mais bon le marché du travail ne me semble pas si ignoble que ce qu'on pourrait croire. Ceux qui sont en difficulté, pour les "cadres", je dirais que c'est ceux qui ont des facs locales, et qui ne sont pas du tout mobiles, il y en a un paquet. Le gars qui a fait une école connue nationalement, il trouvera facilement un taf correct. Impression personnelle, du peu que je connaisse...Moi j'y suis détaché par une entreprise française.  
 
mais du coup, tu veux bosser dans quel pays/quelle région toi ?
 
 
Toujours en recherche d'infos sur RSM, l'école dont on ne sait rien  :pt1cable: Apparemment un mec qui n'a pas aimé pourrissait leur réput sur tous les forums, donc à part les classiques "best experience in my life" et lui qui dit que c'est le daube, pas beaucoup d'infos solides...
 
RSM ? Rouen/Reims School of Management ? Désolé je ne vois même pas de quoi tu parles :whistle:  ça en dit long sur la réputation en effet :lol:
 



---------------
"Actually, doing things get you fired. In fact, i'm writing a book on this very phenomena." "Really, you're writing a book ?" "No because that would be DOING something, aren't you listening ?!"
mood
Publicité
Posté le 07-05-2017 à 15:29:42  profilanswer
 

n°4987040
99luftball​ons
Posté le 07-05-2017 à 16:14:58  profilanswer
 

Rotterdam School of management sans doute. :o

n°4987053
visiteur d​u futur
On est quel futur déjà ?
Posté le 07-05-2017 à 17:57:26  profilanswer
 

99luftballons a écrit :

Rotterdam School of management sans doute. :o


 
Sans doute indeed :jap:
 
Et bien ça fait clairement pas rêver : https://en.wikipedia.org/wiki/Rotte [...] y#Rankings    on est largement en tiers 3 là :o  par comparaison Essec est ranked 18 et Hec à 20  
(et le FT est assez BS sur certains trucs, c'est dire)


---------------
"Actually, doing things get you fired. In fact, i'm writing a book on this very phenomena." "Really, you're writing a book ?" "No because that would be DOING something, aren't you listening ?!"
n°4987056
Prophetsof​Rage2016
Posté le 07-05-2017 à 18:07:16  profilanswer
 

Merci pour les infos, effectivement, la situation personnelle c'est quelque chose qu'on ne maîtrise pas.

 
99luftballons a écrit :

Rotterdam School of management sans doute. :o

 

Tout à fait

 
visiteur du futur a écrit :


Pas très HFR-compliant ça :D  Bah allez dis-nous tout : qu'est-ce qui pêche dans ta candidature ? Hec est en train de construire sa réputation mais c'est foutrement accessible quand même : un gmat à 650 (et encore), une exp pro bien sympa avec 0 problème de revente derrière, tu seras pris sans trop de soucis pour peu que le reste soit correct.
(Edit : de ce que j'ai rleu de ton profil, tu as un p...! de shot en mba au contraire ! Hec te sera vraiment accessible, t'inquiète pas. Avec ton profil et exp internationales en pétrole tu peux viser des vraies top-schools pour peu que tu tapes 700min au gmat ! S'il te faut plus de bouquins je te passe les miens avec plaisir.
Ne fais pas mon erreur et ouvre-toi vraiment à plusieurs MBAs ; tu as l'âge qu'il faut alors fonce crénom de nom ! :) ===> mp si tu préfères)

 

Non non, aucun loup particulier.
Je suis sur le GMAT, je vais avoir du temps prochainement, je vise effectivement 700 mais j'y suis pas encore. Ce qui me handicape vraiment, c'est mon école de base, et le fait qu'en plus j'étais un peu le branleur de base, je validais sans me fatiguer et datsit. Donc de ce côté là, je suis clairement en bas de la pile. Enfin, avec le contexte dans le pétrole, je pense que je peux faire face à une certaine concurrence de personnes ayant le même profil que le mien, ou assez similaire, mais qui auront probablement fait une meilleure école.

 
visiteur du futur a écrit :

D'ailleurs pourquoi le mba HEC ? Je trouve étrange de le considérer alors que tu sembles viser le marché espagnol : m'étonnerais que Hec t'apporte grand-chose sur ce projet/ Et si tu cherches un safe plan pour la France, franchement j'ai du mal à voir une différence significative entre l'Essec et Hec sur le ratio couts/bénéfices, du coup ton opinion m'intéresse :jap:

 

En gros, voici mon raisonnement.
Tu prends le classement du FT, et tu regardes disons les 20 premières écoles européennes.

 

Toutes celles qui sont en UK: pour des raisons qui me sont propres, je ne veux pas aller en UK.

 

France:
-Insead : me semble inaccessible du fait que je sois français (donc j'imagine que si tu veux proposer une super classe avec beaucoup de "diversity" et de "business leaders for the world", tu vas limiter sur les français), et donc dans le pool de français pris, tu prends les mecs qui ont fait les meilleures écoles, donc pas moi.
-HEC : m'intéresse mais pour les mêmes raisons, je n'y crois pas trop. Elle m'intéresse aussi parce que le branding HEC est très fort en industrie. Et les classements sont pas dégueux du tout, pour moi ce serait suffisant
-Le reste est très en dessous (imho). L'ESSEC par exemple, hors luxury (je me souviens plus du nom exact), ça me semble pas mal en dessous de HEC et EM Lyon (mais je peux me planter). Par contre, je n'exclue pas ce genre de choix, car ils peuvent convenir au cas par cas à mes objectifs.

 

Restent:
-Mannheim: pas super sexy
-RSM: idem
-Bocconi: la réput du MBA a pas l'air si dingue que ça (peut être un parallèle à faire avec HEC : si t'es un local ça doit être un bon plan)
-IMD: mon dream MBA mais promo de 90, plus agés, en gros je pense que j'ai aucune chance
-les Espagnols

 


visiteur du futur a écrit :

Ce que tu décris est une situation qu'on retrouve partout : les MBB & consorts prennent les gens qui sortent d'undergrade des écoles/universités que tu cites mais pas forcément ceux qui sortent de leurs MBAs.  Regarde Hec : les MBB & consorts prennent les gens qui sortent du cursus GE mais il y a très peu voire aucun diplômé uniquement de leur MBA. Pareil pour l'Essec d'ailleurs. Check les career report et linkedin pour être certains  


Non non, là dessus on était vraiment sur les MBA. J'ai l'impression que sur ce forum, les MBA espagnols n'ont pas bonne presse, mais IESE pour aller en consulting, ça semble vraiment t'ouvrir les portes, et le career report (que j'ai sous le pif) semble le confirmer : 24% de la promo (donc disons 80), 22 pays, dans ce pool de gens en consulting ça va à 36% en Espagne, et 28% dans le reste de l'Europe. Niveau boîtes, MBB, Deloitte, Accenture, ATK...
L'ESADE semble plus forte en industrie pure.
IE, j'ai du mal à savoir.
Après, ça veut pas dire que quand je lis dans le FT que le salaire mean de IE ou IESE c'est 145kUSD, je le prends pour argent comptant.

 
visiteur du futur a écrit :

mais du coup, tu veux bosser dans quel pays/quelle région toi ?


Je le présenterais pas comme ça  :pt1cable:
En gros, si je peux avoir un bon MBA en Espagne et un bon job en Espagne après, ça me va.
Mais à part UK que j'exclue catégoriquement, je peux pas dire que mon plan c'est de bosser ici ou là. Sachant que j'imagine (et je peux me planter), qu'avoir un super job dans une boîte au branding mondial, ça peut aussi ensuite permettre de rentrer en France ou de bouger dans d'autres pays.

Message cité 1 fois
Message édité par ProphetsofRage2016 le 07-05-2017 à 18:09:31
n°4987361
visiteur d​u futur
On est quel futur déjà ?
Posté le 08-05-2017 à 14:10:53  profilanswer
 

 

Moi ça me semble clair : une BS dans un pays qui ne t'intéresse pas plus que ça et qui est noté 30ème en FT c'est à fuir. Sans même y réfléchir.

 


ProphetsofRage2016 a écrit :

 

Non non, aucun loup particulier.
Je suis sur le GMAT, je vais avoir du temps prochainement, je vise effectivement 700 mais j'y suis pas encore. Ce qui me handicape vraiment, c'est mon école de base, et le fait qu'en plus j'étais un peu le branleur de base, je validais sans me fatiguer et datsit. Donc de ce côté là, je suis clairement en bas de la pile. Enfin, avec le contexte dans le pétrole, je pense que je peux faire face à une certaine concurrence de personnes ayant le même profil que le mien, ou assez similaire, mais qui auront probablement fait une meilleure école.

 


 

1) Le gmat ça se bosse, longtemps et beaucoup, et ainsi tu arrives au top score. Tu as quoi comme bouquins ? Mp pour des conseils spécifiques + topic éponyme
2) Ton école no-name c'est ainsi. Je vais te répéter ce qu'un adcom de Havard avait sorti à une rencontre généralisée en 2010 (tu peux chercher mon post sur ce topic) : "even though you have a non Ivy league undergrade, you can be in the top 5 or 10% of your class and that's what we will look at".  Evidemment si tes notes sont seulement moyennes ====> bourrine le gmat

 

3) Possible que tu aies de la concurrence mais tu ne sais pas si ces personnes vont aussi aller en MBA (croies-moi les ingénieurs expat' de pétrole n'ont pas cette logique) et en plus tu ne sais absolument pas dans quelles business schools ils vont postuler (moi par exemple je n'ai pas postulé à LBS ou IMD).

 

Bref tu hésites et tu dévalorises ton profil : c'est normal, c'est un peu dans la culture française et ça évite les déconvenues. Mais c'est une grande erreur : tu n'as absolument rien à perdre à tenter certains MBAs hors H/S/W ou quelques autres donc fonce ! Au pire ça sera non : et alors ?

  
ProphetsofRage2016 a écrit :

 

En gros, voici mon raisonnement.
Tu prends le classement du FT, et tu regardes disons les 20 premières écoles européennes.

 

Ok. Alors : STOP.
Le classement FT est une sombre blague : ne base pas tes décisions là-dessus. Le FT est intéressant pour regarder les 10-15 premiers MBA mondiaux et encore il y a très souvent du grand n'importe quoi.
Par exemple sur le ranking 2017 : Insead devant HBS ?? Judge devant LBS, Kellog et Sloan ?? (http://rankings.ft.com/businessschoolrankings/global-mba-ranking-2017)

 

En MBA tu dois baser tes critères de sélection sur deux paramètres uniquement :
1) Est-ce un MBA de réputation mondial et reconnu "partout" ou presque ? C'est-à-dire tiers 1 et tiers 2 mondial (les 7 ricains + les 3 européens + les quelques étoiles montantes : reporte-toi à la première page du topic pour plus d'infos)
2) Sinon, est-ce que je vise un pays/région en particulier et est-ce que mon MBA est reconnu là-bas : tu peux alors incorporer le tiers 2 européen (Hec, Essec, IESE, ESADE, Judge, etc...)

 

En dehors de ces considérations : tout est à jeter à la poubelle ! Sinon tu perdras ton temps et ton argent pour strictement rien.

 


ProphetsofRage2016 a écrit :


Toutes celles qui sont en UK: pour des raisons qui me sont propres, je ne veux pas aller en UK.

 

France:
-Insead : me semble inaccessible du fait que je sois français (donc j'imagine que si tu veux proposer une super classe avec beaucoup de "diversity" et de "business leaders for the world", tu vas limiter sur les français), et donc dans le pool de français pris, tu prends les mecs qui ont fait les meilleures écoles, donc pas moi.
certainement pas inaccessible en tant que français : Insead c'est Fontainebleau et Singapour donc ça mixe. Ensuite c'est simplement qu'on parle d'un des meilleurs MBAs au monde. TOn profil te donne clairement un shoot mais je te conseille vraiment de viser au 720 au GMAT. Si tu as 700, tu pourras toujours voir ce que ça donne. En dessous de 700, ça risque de devenir trop pénalisant (mais va savoir)
-HEC : m'intéresse mais pour les mêmes raisons, je n'y crois pas trop. Elle m'intéresse aussi parce que le branding HEC est très fort en industrie. Et les classements sont pas dégueux du tout, pour moi ce serait suffisant
HEC ne te sera pas un problème, tu y rentreras sans soucis. Quant à sa réputation locale elle est en effet très bien, pas de problème : la stratégie te sera très difficile mais le conseil orga sera parfait.
-Le reste est très en dessous (imho). L'ESSEC par exemple, hors luxury (je me souviens plus du nom exact), ça me semble pas mal en dessous de HEC et EM Lyon (mais je peux me planter). Par contre, je n'exclue pas ce genre de choix, car ils peuvent convenir au cas par cas à mes objectifs.
Le MBA de l'EM Lyon ne sert à rien c'est un tiers 3 européen c'est dire.  Quant à l'Essec, sa réputation est un grand en-dessous de HEC mais te donnera accès strictement aux mêmes jobs pour un salaire identique ou quasi, sauf que ton coût sera bien moindre. Si tu es décidé pour Hec, no problem. Si tu hésites je te conseille de faire les deux et de voir si tu décroches une bourse (à l'Essec tu le sais dès la décision d'admission) : ça jouera beaucoup sur ton rendement

 

Restent:
-Mannheim: pas super sexy c'est de la merde
-RSM: idem bis repetita
-Bocconi: la réput du MBA a pas l'air si dingue que ça (peut être un parallèle à faire avec HEC : si t'es un local ça doit être un bon plan) uniquement si tu veux bosser en Italie et encore
-IMD: mon dream MBA mais promo de 90, plus agés, en gros je pense que j'ai aucune chance tu fonces !! C'est parfaitement reachable et un peu moins sélectif que l'Insead. Les adcoms m'avaient dit qu'avec mon dossier et mon gmat j'étais vraiment dans leur profil. Pour toi c'est carrément jouable ! go go go !
-les Espagnols uniquement si tu veux bosser en Espagne, sinon laisse tomber

 


 
ProphetsofRage2016 a écrit :


Non non, là dessus on était vraiment sur les MBA. J'ai l'impression que sur ce forum, les MBA espagnols n'ont pas bonne presse, mais IESE pour aller en consulting, ça semble vraiment t'ouvrir les portes, et le career report (que j'ai sous le pif) semble le confirmer : 24% de la promo (donc disons 80), 22 pays, dans ce pool de gens en consulting ça va à 36% en Espagne, et 28% dans le reste de l'Europe. Niveau boîtes, MBB, Deloitte, Accenture, ATK...
Non. Le consulting c'est orga + stratégie. IESE va t'ouvrir les portes du consulting orga comme tous les MBAs tiers 2 mais pas celles du conseil en stratégie ou de manière très infime. Tu veux en être sur ? Tu regardes les MBB à Madrid/Barcelone et tu comptes combien il y a de gens qui n'ont que un MBA IESE.

 

L'ESADE semble plus forte en industrie pure. bof. Sur quyoi tu bases ça ? Checke linkedin. Attention à ceux qui sont financés : demande le pourcentage
IE, j'ai du mal à savoir. laisse tomber
Après, ça veut pas dire que quand je lis dans le FT que le salaire mean de IE ou IESE c'est 145kUSD, je le prends pour argent comptant. tu as pas tort, c'est complètement bullshit

 



Message cité 1 fois
Message édité par visiteur du futur le 08-05-2017 à 17:46:21

---------------
"Actually, doing things get you fired. In fact, i'm writing a book on this very phenomena." "Really, you're writing a book ?" "No because that would be DOING something, aren't you listening ?!"
n°4987403
Prophetsof​Rage2016
Posté le 08-05-2017 à 16:53:37  profilanswer
 

visiteur du futur a écrit :

Moi ça me semble clair : une BS dans un pays qui ne t'intéresse pas plus que ça et qui est noté 30ème en FT c'est à fuir. Sans même y réfléchir.  


l'assessment du CV était gratos, ça a été un test, je t'avoue que c'est pas dans mes plans.
 

visiteur du futur a écrit :


1) Le gmat ça se bosse, longtemps et beaucoup, et ainsi tu arrives au top score. Tu as quoi comme bouquins ? Mp pour des conseils spécifiques + topic éponyme
2) Ton école no-name c'est ainsi. Je vais te répéter ce qu'un adcom de Havard avait sorti à une rencontre généralisée en 2010 (tu peux chercher mon post sur ce topic) : "even you have a non Ivy league undergrade, yu can be in the top 5 or 140% of your class and that's what we will look at".  Evidemment si tes notes sont seulement moyennes ====> bourrine le gmat
3) Possible que tu aies de la concurrence mais tu ne sais pas si ces personnes vont aussi aller en MBA (croies-moi les ingénieurs expat' de pétrole n'ont pas cette logique) et en plus tu ne sais absolument pas dans quelles business shcools ils vont postuler (moi par exemple je n'ai pas postulé à LBS ou IMD).


1) OG+MGMAT.
2) J'étais un gars normal plus, je me fatiguais pas, d'où l'importance du GMAT comme tu le soulignes
3) Exact. Je me disais plus ça dans le sens qu'ils prendront pas x profils similaires.
 

visiteur du futur a écrit :

Bref tu hésites et tu dévalorises ton profil : c'est normal, c'est un peu dans la culture française et ça évite les déconvenues. Mais c'est une grande erreur : tu n'as absolument rien à perdre à tenter certains MBAs hors H/S/W ou quelques autres donc fonce ! Au pire ça sera non : et alors ?


Dans le mille  :jap:  
 

visiteur du futur a écrit :


Ok. Alors : STOP.
Le classement FT est une sombre blague : ne base pas tes décisions là-dessus. Le FT est intéressant pour regarder les 10-15 premiers MBA mondiaux et encore il y a très souvent du grand n'importe quoi.  
Par exemple sur le ranking 2017 : Insead devant HBS ?? Judge devant LBS, Kellog et Sloan ?? (http://rankings.ft.com/businessschoolrankings/global-mba-ranking-2017)


Non non, je le prends pas dans ce sens là.  
Mais pour prendre un exemple précis, par exemple RSM, c'est ranké quasi systématiquement vers les 30, donc sans me lancer dans des calculs de cross check sur différents classements, je me dis plus que niveau notoriété, l'école est pas inexistante, et qu'elle doit, au moins dans un certain sens, être potable vs une école qui n'y figure jamais, rien de plus.
 

visiteur du futur a écrit :

HEC ne te sera pas un problème, tu y rentreras sans soucis. Quant à sa réputation locale elle est en effet très bien, pas de problème : la stratégie te sera très difficile mais le conseil orga sera parfait. (...)
Par contre, je n'exclue pas ce genre de choix, car ils peuvent convenir au cas par cas à mes objectifs.  
Le MBA de l'EM Lyon ne sert à rien c'est un tiers 3 européen c'est dire.  Quant à l'Essec, sa réputation est un grand en-dessous de HEC mais te donnera accès strictement aux mêmes jobs pour un salaire identique ou quasi, sauf que ton coût sera bien moindre. Si tu es décidé pour Hec, no problem. SI tu hésites je te conseille de faire les deux et de voir si tu décroches une bourse (à l'Essec tu le sais dès la décision d'admission) : ça jouera beaucoup sur ton rendement


Je vais me renseigner sur l'ESSEC que j'avais peut être à tort un peu vite déconsidéré.
Pour l'EM, typiquement dans ton cas, ça n'est peut être pas intéressant, mais quand je regarde le placement report, ça pourrait me convenir, sans être mon top choice.
 

visiteur du futur a écrit :

En MBA tu dois baser tes critères de sélection sur deux paramètres uniquement :  
1) Est-ce un MBA de réputation mondial et reconnu "partout" ou presque ? C'est-à-dire tiers 1 et tiers 21 mondial (les 7 ricains + les 3 européens + les quelques étoiles montantes : reporte-toi à la première page du topic pour plus d'infos)
2) Sinon, est-ce que je vise un pays/région en particulier et est-ce que mon MBA est reconnu là-bas : tu peux alors incorporer le tiers 2 européen (Hec, Essec, IESE, ESADE, Judge, etc...)
 
En dehors de ces considérations : tout est à jeter à la poubelle ! Sinon tu perdras ton temps et ton argent pour strictement rien.


1) Agreed.
2) Agreed. Avec une nuance ceci dit. Je peux me planter, mais j'ai dans l'esprit que le tier 2 reste solide. Ca reviendrait à dire que si tu sors pas de HEC/ESSEC/ESCP, ça vaut pas le coup de faire une ESC. Je suis d'accord sur la supérioté du tier 1, mais je pense, peut être à tort, que le tier 2 peut t'offrir des bonnes possibilités, spécifiquement dans mon cas, en considérant aussi les objectifs. Pour le gars qui a fait X et qui est déjà dans un top job avec bonne progression, la considération sera sûrement différente.
 

visiteur du futur a écrit :

-IMD: mon dream MBA mais promo de 90, plus agés, en gros je pense que j'ai aucune chance tu fonces !! C'est parfaitement reachable et un peu moins sélectif que l'Insead. Les adcoms m'avaient dit qu'avec mon dossier et mon gmat j'étais vraiment dans leur profil. Pour toi c'est carrément jouable ! go go go !  
-les Espagnols uniquement si tu veux bosser en Espagne, sinon laisse tomber


1) Clairement je vais tenter ma chance. C'est celui qui me fait probablement le plus rêver donc je vais essayer du mieux que je peux. mais je compte pas dessus
2) Exactement ;)  
 

visiteur du futur a écrit :

Non. Le consulting c'est orga + stratégie. IESE va t'ouvrir les portes du consulting orga comme tous les MBAs tiers 2 mais pas celles du conseil en stratégie ou de manière très infime. Tu veux en être sur ? Tu regardes les MBB à Madrid/Barcelone et tu comptes combien il y a de gens qui n'ont que un MBA IESE.


Ca je me base sur le HBS/MBB que j'ai rencontré la semaine passée, qui m'a confirmé qu'il reçoit beaucoup de candidats de l'IESE, et qu'ils en prennent. Après, faut aussi peut être raisonner moins "global" (malgré le fait que tout le monde soit un global leader...). C'est le meilleur MBA en Espagne, donc en dans ces boîtes là ça rentre dans les offices espagnols. Je pense que présenté comme ça c'est plus cohérent. Ca veut pas dire que c'est > ou < à d'autres BS, mais dans ce pays, c'est significatif.
 

visiteur du futur a écrit :

L'ESADE semble plus forte en industrie pure. bof. Sur quyoi tu bases ça ? Checke linkedin. Attention à ceux qui sont financés : demande le pourcentage

Même source, mais j'en saurai plus quand j'aurai fait la visite.
 

visiteur du futur a écrit :

IE, j'ai du mal à savoir. laisse tomber

Je vais essayer de faire la visite, sur celui là, j'ai pas bcp d'avis. J'ai parlé avec un gars dans une boîte d'industrie qui serait "cible" pour moi, et il m'a confirmé qu'ils en prenaient pas mal, y compris hors Espagne. Je veux avoir plus d'infos parce que ça peut le faire dans mon cas.
 

visiteur du futur a écrit :

Après, ça veut pas dire que quand je lis dans le FT que le salaire mean de IE ou IESE c'est 145kUSD, je le prends pour argent comptant. tu as tort, c'est complètement bullshit

Je pense que tu n'avais pas bien compris ma phrase ;) Ca revient sur le premier point, disons que j'essaie d'avoir du recul sur les classements mais que c'est un outil au milieu d'autres pour guider ses recherches.  
J'avais fait la même chose pour les écoles d'ing, j'ai délibérément fait le choix d'une école noname parce qu'elle fittait bien avec mon projet, et elle m'a permis de le réaliser jusqu'ici, mais maintenant le plan change ;)
 
En tout cas c'est intéressant d'avoir ton point de vue là dessus.
Le top, ce serait d'avoir des retours de gens qui ont fait des Tier 2 ou 3 pour savoir ce qu'il en est quelques années après, même si sur HFR c'est Tier1 only j'imagine :o  

n°4987416
visiteur d​u futur
On est quel futur déjà ?
Posté le 08-05-2017 à 18:39:41  profilanswer
 

ProphetsofRage2016 a écrit :


Je vais me renseigner sur l'ESSEC que j'avais peut être à tort un peu vite déconsidéré.
Pour l'EM, typiquement dans ton cas, ça n'est peut être pas intéressant, mais quand je regarde le placement report, ça pourrait me convenir, sans être mon top choice.

 

Up to you : c'est le plus important. Il est vrai que pour faire du conseil en orga, le mba version EM doit être bien assez suffisant et sans doute fort peu cher + coût de la vie en région lyonnaise.
Dans le même genre tu as le nouveau MBA de l'ESCP qui était leur ancien master (donc première promo en 2017) et qui pour le coup est 1) pas cher et 2) pas compliqué à avoir (pour les requis, ils font directement passer les tests chez eux : pas besoin de toefl ou gmat)

 

Après tu as raison de considérer un tiers 2 comme un safe plan et c'est normal. Néanmoins j'ai aussi l'impression que tu oublies que tu peux candidater dès aujourd'hui, avec le profil qui est le tien, en conseil en orga & management. Ca va t'obliger à bien réfléchir à ton CV, tes compétences, etc... mais c'est clairement accessible : tu as fait le la gestion de projet, gestion d'équipe multiculturelle donc de la gestion d'organisation à mini-échelle + de la productin terrain avec tout ce que ça implique. Je t'encourage vraiment à y réfléchir.

 

Dans tous les cas, fonce sur IMD puisque c'est ton top choice ! :love: et n'aie pas de candidater aux autres aussi, selon ton gmat tu auras des possibilités :)

 


ProphetsofRage2016 a écrit :


Ca je me base sur le HBS/MBB que j'ai rencontré la semaine passée, qui m'a confirmé qu'il reçoit beaucoup de candidats de l'IESE, et qu'ils en prennent. Après, faut aussi peut être raisonner moins "global" (malgré le fait que tout le monde soit un global leader...). C'est le meilleur MBA en Espagne, donc en dans ces boîtes là ça rentre dans les offices espagnols. Je pense que présenté comme ça c'est plus cohérent. Ça veut pas dire que c'est > ou < à d'autres BS, mais dans ce pays, c'est significatif.

 

L'environnement local est à prendre en compte, certes ; possible aussi que le "pool" de candidats ne soit pas très diversifiées par école. Après, à voir qu'un MBB espagnol n'est peut-être pas très gros non plus donc quel est l'effectif recruté ? Faut checker.

 

Linkedin te donnera les éléments pour vérifier le discours qui t'a été tenu. Si c'est une option qui te botte et qui est valable : banco.
(idem pour les deux autres BS que tu évoques : si tu as des éléments à partager ça nous intéressera très certainement).

 


ProphetsofRage2016 a écrit :

Je pense que tu n'avais pas bien compris ma phrase ;)

 

Si si, j'ai juste tapé un peu vite et oublié un "pas" dans ma phrase :D (qui était "tu as pas tort" au lieu de "tu as tort" :lol: )

 
ProphetsofRage2016 a écrit :


Ca revient sur le premier point, disons que j'essaie d'avoir du recul sur les classements mais que c'est un outil au milieu d'autres pour guider ses recherches.
J'avais fait la même chose pour les écoles d'ing, j'ai délibérément fait le choix d'une école noname parce qu'elle fittait bien avec mon projet, et elle m'a permis de le réaliser jusqu'ici, mais maintenant le plan change ;)

 

En tout cas c'est intéressant d'avoir ton point de vue là dessus.

 

Bah mon point de vue tu l'as déjà :lol: (ordre alphabétique) :

  • Tiers 1 mondial : Havard, Stanford, Wharton
  • Tiers 2 mondial : Booth, Colombia, Insead, Kellogg, LBS, Sloan,
  • Tiers 2.5 mondial : Haas, IMD, Tuck
  • Tiers 3 mondial : Darden, Fuqua, Hec, IESE, Judge, Ross, Stern, Yale + les écoles locales correctes (Essec, Esade, etc...)
  • Tiers 4 : le reste / pas bien


Il y a évidemment des subtilités dans tout ça mais on se comprend :o

 

Un MBA c'est un investissement pour la vie et ta carrière : aujourd'hui tu dis toi-même que ton école "no-name" freine certaines de tes aspirations en MBA ; voudrais-tu avoir le même regret après ta business school, autrement plus onéreuse ?

 

Mon avis il est là : vise le plus haut de ce que tu peux atteindre/de ce qui te fait envie puis garde-toi un safe plan. Ensuite tu choisiras.

 

Moi aujourd'hui, étant donné que je n'ai pas pu avoir l'Insead, je me demande de plus en plus si j'obtiendrai vraiment une plus value à faire mon mba "tiers 2 Europe".

 


ProphetsofRage2016 a écrit :


Le top, ce serait d'avoir des retours de gens qui ont fait des Tier 2 ou 3 pour savoir ce qu'il en est quelques années après, même si sur HFR c'est Tier1 only j'imagine :o

 

Il me semble qu'il y a eu un ou deux exemples sur le forum : tu peux chercher le pseudo de "Modigliani-Miller" qui a fait le MBA Hec et il y a quelqu'un d'autre qui était chez Judge. En croisant leurs pseudos sur le forum tu trouveras peut-être des traces de ce qu'ils ont fait après leur formation.

 

M'enfin c'est se prendre la tête pour peu de choses : fais directement des recherches linkedin avec la formation "MBA tiers 2/3" et regarde statistiquement où sont les gens et après combien de temps.
Et partage le résultat de tes recherches, c'est toujours intéressant :D


Message édité par visiteur du futur le 25-05-2017 à 22:58:38

---------------
"Actually, doing things get you fired. In fact, i'm writing a book on this very phenomena." "Really, you're writing a book ?" "No because that would be DOING something, aren't you listening ?!"
n°4991027
vouzico
Bro Naoned e Breizh
Posté le 23-05-2017 à 23:41:21  profilanswer
 

prophetsofrage2016 si tu veux des infos sur IMD, l'admission process, le programme et tout ca, je peux aider... :o

Message cité 1 fois
Message édité par vouzico le 23-05-2017 à 23:41:34
n°4991240
Prophetsof​Rage2016
Posté le 25-05-2017 à 09:29:07  profilanswer
 

Merci, je t'ai envoyé un MP :)


Message édité par ProphetsofRage2016 le 25-05-2017 à 09:29:40
n°4991350
visiteur d​u futur
On est quel futur déjà ?
Posté le 25-05-2017 à 22:56:40  profilanswer
 

vouzico a écrit :

prophetsofrage2016 si tu veux des infos sur IMD, l'admission process, le programme et tout ca, je peux aider... :o

 

C'est le genre de chose qui intéresse tout le topic de manière générale :jap:

 

Si tu pouvais nous poster ton ressenti et ton retour d'expérience ici ce serait top !
Au besoin on peut te faire des questions :o


---------------
"Actually, doing things get you fired. In fact, i'm writing a book on this very phenomena." "Really, you're writing a book ?" "No because that would be DOING something, aren't you listening ?!"
mood
Publicité
Posté le 25-05-2017 à 22:56:40  profilanswer
 

n°4991809
tino115
Posté le 28-05-2017 à 23:28:50  profilanswer
 

Salut prophetsofrage2016 , j'étais dans une situation assez proche de la tienne il y a une dizaine d'années (ouch) , et le forum m'avait été fort utile.
 
Je suis relativement à jour sur les MBA européens car j'y recrute un peu, mais régulièrement.
 
Si ça t'intéresse et intéresse le forum je peux prendre le temps de rédiger un petit pavé.

n°4991833
Prophetsof​Rage2016
Posté le 29-05-2017 à 08:56:10  profilanswer
 

tino115 a écrit :

Salut prophetsofrage2016 , j'étais dans une situation assez proche de la tienne il y a une dizaine d'années (ouch) , et le forum m'avait été fort utile.
 
Je suis relativement à jour sur les MBA européens car j'y recrute un peu, mais régulièrement.
 
Si ça t'intéresse et intéresse le forum je peux prendre le temps de rédiger un petit pavé.


 
Salut tino115
 
Oui bien sûr, ça m'intéresse à fond !!  :bounce:  :bounce:  :bounce:  
Surtout si tu y recrutes, ton avis sur les questions qui nous occupent ici est ultra intéressant  :)  
Merci beaucoup !

n°4991849
fucklerest
Posté le 29-05-2017 à 10:41:35  profilanswer
 

[:jcqs]  
 
Hello le topic !  :hello:  
 
Ici, je me tate à m'inscrire pour un MBA pour début 2018.
 
Mon profil :  
- Ingénieur en informatique (EPITA)
- 6ans chez Accenture Consulting
- 2 ans dans une start-up en consulting
- 2 ans en tant que Consultant Freelance (poste actuel)
 
=> 10ans d'xp
 
Aujourd'hui je suis consultant dans tout ce qui est Big Data/Data Science/Strategie Data. l'expertise, je l'ai, mais il me manque le coté management + le tampon d'une grande école qui ouvre bien plus facilement les portes qu'une école d'ingé en informatique
 
Je cherche un MBA en part-time week end,  dans une école de renom. Je me paierai moi même le MBA (ca pique  :o). L'objectif étant d'atteindre des postes de consultant de plus haut niveau, niveau stratégique boite.
 
Pour l'instant, le Global executive MBA de l'ESSEC me fait de l'oeil. Je regarde aussi du coté de HEC mais pas sûr que je sois assez experimenté pour le MBA.
 
tino115, tes retours m'interessent également !  :jap:

n°4991851
Mr Fox
Posté le 29-05-2017 à 11:13:23  profilanswer
 

fucklerest a écrit :

[:jcqs]  
 
Hello le topic !  :hello:  
 
...


Salut,
 
Le problème du topic, c'est qu'il est très centré sur les MBAs et pas les executive MBA donc tu n'auras pas trop de réponses.
 
Au passage c'est un peu étrange, car les membres qui ont 33 ans + auraient peut être aussi intérêt à regarder un executive.
 
De ce que j'ai vu, le EMBA d'HEC (hors trium) est assez cool niveau admission ...pas de GMAT..école d'origine peu importante mais des gens dans une assez bonne réussite pro..dirigeants de PME à cadre (middle mgt) en COGIP.
 
La différence se fait surtout entre ceux qui paient leurs EMBAs (2/3 de la promo) et ceux qui se le font payer. L'EMBA coute 55k€ environ + les frais de déplacements. Je connais un mec qui le fait et qui aime bien ça mais niveau $$ faut voir comment rentabiliser.
 
Je ne suis pas sur du ROI sachant qu'il n'est pas ranké dans les classements (ce n'est pas l'EMBA HEC Trium qui ne prend que de vieilles brutasses).
 
 
En fait, j'ai l'impression que tu retrouveras ce pb sur tous les EMBAs Fr, à savoir assez simple à intégrer (pour un cadre hfrien :sol: ) mais assez cher et le ROI est à voir. Pour ceux qui se débrouillent peut être qu'ils peuvent se faire passer pour des MBAs standards ou jouer sur la marque HEC/ESCP/ESSEC mais dans ces cas la un executive Master est moins cher ...
 
L'idée de mon pote est de jouer sur l'image de marque de l'exe MBA d'HEC à l'étranger Quatar/Dubai etc..
 
Voila donc pour les executives MBA ou même le MBA standard d'HEC, tu as toutes tes chances mais il faut voir le ROI. Si tu es déjà freelance , en France, ce sera dur pour toi de faire un gap de salaire et à l'étranger faut voir comment ça se vend ces formations
 
Bref, s'il y a des retours sur le truc je serai aussi intéressé.
++
 
Ps: Pour ceux qui se font payer ces EMBAs par leur boite par contre la c'est très intéressant..

n°4991943
Xeroxmaste​r
Posté le 29-05-2017 à 17:11:16  profilanswer
 

Bonjour à tous,
 
Tout nouveau sur ce forum, je me présente:
Pharmacien + PGE dans une Parisienne (en cours)
Je suis également apprenti marketing/bizdev dans un labo pharma d'envergure clairement internationale.
 
Je commence sérieusement à m'intéresser aux MBA US à horizon 4 ans (1-2 ans pour boucler l'école + 2-3 ans à l'international dans le cadre d'un programme de développement de mon entreprise actuelle).
 
Je m'interroge en premier lieu sur la pertinence de me sur-diplômer comme ça (Pharm.D + MiM + MBA...  :ouch: ), mais j'ai tout de même l'impression que le MBA est un passage obligé pour accéder au top management ou même juste pour s'exporter "facilement" aux US (ce qui est plus ou moins mon projet à moyen terme, vu le leadership évident de Boston et de SF dans les biotech)...
 
Ensuite, je cherche à entrer en contact avec des gens qui auraient un profil "santé" et qui auraient intégré un MBA US (pas forcément Top7), pour pouvoir échanger sur leur expérience et leur vécu!  
 
Si vous avez des insights ou des conseils, je suis tout ouïe  :)  
 
Merci beaucoup!

n°4992048
otaivz
chut :p
Posté le 29-05-2017 à 23:46:24  profilanswer
 

J² est demandé à l'accueil :o

n°4992056
Xeroxmaste​r
Posté le 30-05-2017 à 00:34:47  profilanswer
 

Citation :

J² est demandé à l'accueil :o

 

Haha merci beaucoup Otaivz, j'avais effectivement déjà repéré J-Square  :)

 

D'autant plus que je ne vous cache pas que Sloan serait probablement mon premier choix, vu que c'est Cambridge la capitale des biotech en ce moment (du coup HBS est aussi dans ma liste, on peut toujours rêver).

 

Edit: d'ailleurs en parcourant les "class profiles" de plusieurs MBA US, je me suis aperçu que les profils santé (éducation ou previous industries) étaient plutôt sous-représentés. Serait-on "non cibles"?

Message cité 1 fois
Message édité par Xeroxmaster le 30-05-2017 à 00:38:19
n°4992102
visiteur d​u futur
On est quel futur déjà ?
Posté le 30-05-2017 à 08:54:48  profilanswer
 

Xeroxmaster a écrit :

Citation :

J² est demandé à l'accueil :o

 

Haha merci beaucoup Otaivz, j'avais effectivement déjà repéré J-Square  :)

 

D'autant plus que je ne vous cache pas que Sloan serait probablement mon premier choix, vu que c'est Cambridge la capitale des biotech en ce moment (du coup HBS est aussi dans ma liste, on peut toujours rêver).

 

Edit: d'ailleurs en parcourant les "class profiles" de plusieurs MBA US, je me suis aperçu que les profils santé (éducation ou previous industries) étaient plutôt sous-représentés. Serait-on "non cibles"?

 

Si tu filtres les messages de JJ, ça va déjà te donner pas mal d'infos sur Sloan ;)  il se murmure aussi qu'il répond parfois à ses mps, mais faut être patient :D  

 

Les profils "santé" sont sous-représentés à mon avis du fait des changements de carrière que représente un MBA : connais-tu beaucoup de médecin ou chercheur-bio qui ait en tête d'abandonner cette carrière pour partir dans du conseil ou du management d'industrie, même à connotation majoritairement bio ? Imagines-tu beaucoup de chirurgien cardiaque au BCG Boston ? :)

 

Sur la pertinence des profils, pour moi cela demeure du haut niveau : un médecin/docteur prouve qu'il provient de base d'une formation diplômante très exigeante; Tu ajoutes à ça des exps pas mal différenciantes de la horde des candidats et on peut dire que c'est déjà assez bien engagé ;)

  
tino115 a écrit :

Salut prophetsofrage2016 , j'étais dans une situation assez proche de la tienne il y a une dizaine d'années (ouch) , et le forum m'avait été fort utile.

 

Je suis relativement à jour sur les MBA européens car j'y recrute un peu, mais régulièrement.

 

Si ça t'intéresse et intéresse le forum je peux prendre le temps de rédiger un petit pavé.

 

Ça intéresse même tout le forum :jap:   N'hésite pas ! Ton opinion du point de vue recruteur sera clairement un plus :)

Message cité 1 fois
Message édité par visiteur du futur le 30-05-2017 à 09:02:47

---------------
"Actually, doing things get you fired. In fact, i'm writing a book on this very phenomena." "Really, you're writing a book ?" "No because that would be DOING something, aren't you listening ?!"
n°4992104
ver de vas​e
Posté le 30-05-2017 à 08:56:24  profilanswer
 

Xeroxmaster a écrit :

Citation :

J² est demandé à l'accueil :o


 
Haha merci beaucoup Otaivz, j'avais effectivement déjà repéré J-Square  :)  
 
D'autant plus que je ne vous cache pas que Sloan serait probablement mon premier choix, vu que c'est Cambridge la capitale des biotech en ce moment (du coup HBS est aussi dans ma liste, on peut toujours rêver).
 
Edit: d'ailleurs en parcourant les "class profiles" de plusieurs MBA US, je me suis aperçu que les profils santé (éducation ou previous industries) étaient plutôt sous-représentés. Serait-on "non cibles"?


 
Vous êtes cibles mais il doit y avoir des joint degrees MD/MBA pour ce genre de bouzin. Enfin de manière générale les STEM sont très appréciés et les biotechs sont à la mode donc :o
 
Et avec un Pharma D + parisienne + un grad à l'international dans un gros groupe pharma tu as un profil compétitif pour le top 7 voire pour HBS si tes notes/GMAT suivent, avec un bon storytelling.
 

n°4992106
visiteur d​u futur
On est quel futur déjà ?
Posté le 30-05-2017 à 09:14:05  profilanswer
 

fucklerest a écrit :

[:jcqs]  
 
Hello le topic !  :hello:  
 
Ici, je me tate à m'inscrire pour un MBA pour début 2018.
 
Mon profil :  
- Ingénieur en informatique (EPITA)
- 6ans chez Accenture Consulting
- 2 ans dans une start-up en consulting
- 2 ans en tant que Consultant Freelance (poste actuel)
 
=> 10ans d'xp
 
Aujourd'hui je suis consultant dans tout ce qui est Big Data/Data Science/Strategie Data. l'expertise, je l'ai, mais il me manque le coté management + le tampon d'une grande école qui ouvre bien plus facilement les portes qu'une école d'ingé en informatique
 
Je cherche un MBA en part-time week end,  dans une école de renom. Je me paierai moi même le MBA (ca pique  :o). L'objectif étant d'atteindre des postes de consultant de plus haut niveau, niveau stratégique boite.
 
Pour l'instant, le Global executive MBA de l'ESSEC me fait de l'oeil. Je regarde aussi du coté de HEC mais pas sûr que je sois assez experimenté pour le MBA.
 
tino115, tes retours m'interessent également !  :jap:


 
Hello à toi :hello:  
 
Quelques questions :  

  • Pourquoi absolument un MBA ? Tu cites un manque de compétences en management, c'est donc j'imagine que tu vises un projet précis post-MBA. Or, est-ce que le conseil en stratégie sera vraiment le plus pertinent pour toi ? As-tu vraiment envie à presque 40 ans d'aller là-dedans, avec tout ce que cela implique en contrainte et rythme familial, là où un grand nombre de consultant ont eux-mêmes déjà exercé leurs "exit opportunities" ?  Je te conseille de bien lire le sujet "Conseil en stratégie" si tu ne l'as pas déjà fait et tant qu'à faire d'y parler de ton projet  


  • Question subsidiaire : jusqu'à quel point le MBA est-il la formation qu'il te faut ? Au vu de ton expérience tu te diriges en effet vers du EMBA or tu nous parles du "Global executive MBA" de l'Essec qui n'est vraiment un EMBA part-time, mais plutôt un programe "MBA" complet pour les personnes autour des 6 ans d'exp.  En outre, je doute que l'Essec ou HEC (hors trium) te permettent d'accéder à du conseil en stratégie (et je dis en étant moi-même enrollé dans l'un de ces programmes :o ).  


Bref si tu souhaites nous détailler un peu plus ta réflexion, ton calcul ROI et compagnie, on sera sans doute plus à même de t'adresser nos remarques et nos opinions.  


---------------
"Actually, doing things get you fired. In fact, i'm writing a book on this very phenomena." "Really, you're writing a book ?" "No because that would be DOING something, aren't you listening ?!"
n°4992131
fucklerest
Posté le 30-05-2017 à 10:51:46  profilanswer
 


 

visiteur du futur a écrit :


 
Hello à toi :hello:  
 


 :jap:  
 
Alors, voici ma reflexion. Aujourd'hui je suis consultant indép à 540€ de tjm. Je sens bien qu'il va m'être difficile de dépasser la barre des 550/600€ de tjm à horizon 5ans.
 
Mon ROI est assez simple, si j'arrive à augmenter mon tjm de 150€/j seulement (soit 700€/j), je rentabilise un MBA à 70K€ en 450j ouvrés, soit 2 ans. Le défi ne me parait pas insurmontable. Et si je fais le calcul à 10ans...  
 
Enfin, aujourd'hui, dans mes missions, je suis amené à présenter mes résultats au DSI et au directeur financier (je suis consultant pour un labo pharma qui fait 4 milliard d'€ de CA). Malgré tout, je sens bien que mon impact est toujours un peu réduit par le fait que je suis à la DSI, et que je sois un ingé en informatique. Je ne veux plus de cette étiquette d'informaticien, je veux pouvoir me présenter en disant que j'ai fait un MBA à l'ESSEC ou à HEC, point barre. Ca change tout dans la relation avec un DF.
 
Une de mes questions est aussi, est ce que c'est pertinent de vouloir viser "consultant independant" après un MBA. J'imagine qu'il serait plus logique de viser de rentrer dans un McKinsey ou un Bain pour faire mes armes. Mais comme tu dis, je n'ai pas vraiment envie de cette vie là, sachant qu'aujourd'hui je suis tout à fait épanoui par mon salaire vs ma pression professionnelle relativement moyenne.
 
Enfin, dernier point de reflexion, je ne vise pas l'international. Ma vie est bien ancrée ici, la region parisienne me convient.
 
Le systeme d'executive MBA (ou en tout cas, part-time) est obligatoire pour moi car chaque jour que je ne facture pas à un client me coute cher. En plus de payer 60K€ le MBA, je vais perdre 20K€ de facturation avec un part-time MBA. Ce qui n'est pas negligeable !
 
Visiteur, dans quel MBA es-tu enrollé? Je vais filtrer tes messages voir un peu tes retours.

n°4992342
Xeroxmaste​r
Posté le 31-05-2017 à 01:19:57  profilanswer
 

visiteur du futur a écrit :


Les profils "santé" sont sous-représentés à mon avis du fait des changements de carrière que représente un MBA : connais-tu beaucoup de médecin ou chercheur-bio qui ait en tête d'abandonner cette carrière pour partir dans du conseil ou du management d'industrie, même à connotation majoritairement bio ? Imagines-tu beaucoup de chirurgien cardiaque au BCG Boston ? :)


 
Malheureusement je connais pas mal de jeunes médecins autour de moi qui s'interrogent vraiment sur leur choix de carrière initial (=soigner), mais c'est vraiment dû à un contexte bof bof actuellement à l'hôpital en général... Après effectivement, ils ont rarement le BCG ou assimilé en tête quand ils pensent à évoluer vers autre chose haha
En tout cas je comprends l'argument :)
 

ver de vase a écrit :


Et avec un Pharma D + parisienne + un grad à l'international dans un gros groupe pharma tu as un profil compétitif pour le top 7 voire pour HBS si tes notes/GMAT suivent, avec un bon storytelling.


 
HBS, quand je vois les profils linkedin des membres health club de l'école, je tiens malheureusement mal la comparaison (possible biais d'observation remarque). En tout cas je la garde en tête et je vais même faire l'effort de me pointer au siège d'un grand groupe d'assurance bien connu pour la session d'information qu'ils organisent dans deux jours sur leur MBA.
 
Pour le GMAT, à moi de jouer, je vais m'y préparer gentiment vu le temps que j'ai devant moi. Pour les notes, les stats de GPA affichées me laissent perplexe et un peu inquiet (par exemple en pharma comme à l'école, tout dépend des matières, mais tu peux parfois te ramasser un 12 qui te nique le GPA et te place pourtant dans les meilleurs de la session...).
 
Le point sur le storytelling a l'air effectivement crucial, quand je check LinkedIn (encore!), les mecs en top MBA US ont effectivement tendance à raconter leur vie comme un roman d'aventure, c'est presque comique parfois  :D  
 
Sinon ver de vase, j'ai remonté le topic et tu as tenté le 2+2 d'HBS il y a quelques années si j'ai bien compris? Worth it à ton avis? Pas de blacklistage pour retenter l'admission par la voie "normale" en cas d'écher au 2+2?
 
Merci encore pour vos réponses, je retourne lire les intervention de J2 religieusement :)

n°4992998
vouzico
Bro Naoned e Breizh
Posté le 02-06-2017 à 01:13:42  profilanswer
 

visiteur du futur a écrit :

 

C'est le genre de chose qui intéresse tout le topic de manière générale :jap:

 

Si tu pouvais nous poster ton ressenti et ton retour d'expérience ici ce serait top !
Au besoin on peut te faire des questions :o

 

Bon allez c'est parti:

 

Lausanne c'est pas tres grand mais ca bouge pas trop mal (pas mal d'etudiants de l'EPFL et autres universites du coin). L'aeroport de Geneve est joignable en 40 minutes en train et Paris est a 4 heure direct en TGV Lyra.
L'ecole n'est pas une universite, donc le campus n'accueille que les MBA, EMBA et les programmes executive education et est somme toute assez petit. Par contre en face du Lac Leman ca a son charme (par contre le prix des loyers est eleve -CHF950 pour un studio de 18 m2 pour moi-, a prendre en compte dans les calculs de ROI).
La "cantoche" est comprise dans le prix du programme, partagee avec tout le monde et le chef a apparemment une etoile Michelin donc ca va niveau papilles c'est une bonne annee.

 

On en chie pas mal au debut d'annee au niveau du taf, ca se detend apres au fur et a mesure, tout devient plus souple (notamment pour permettre a tout le monde de trouver un job).
Les cours sont excellents, venant d'un background IT et comme beaucoup de trucs etaient nouveaux, j'ai beaucoup appris (ceux qui ont deja fait de la finance, par ex. en ont eu moins pour leur argent, si je puis dire). Au dela des cours normaux, il y a des exercices de mise en situation qui sont assez mortels et dont j'ai les lecons gravees dans la tete.

 

Le cote leadership est vraiment hyper develope aussi (avec des sessions de coaching individualisees) et ca permet d'avoir une annee a apprendre qui on est, comment on reagit en situation de stress du point de vue des autres. C'est extremement enrichissant.

 

Au niveau des classmates tu n'en as que 89 donc tu connais vraiment tout le monde a la fin de l'annee (ceux des groupes auxquels tu as appartenu forcement plus que d'autres mais t'es pas la a decouvrir des gens en novembre...). Backgrounds et nationalites tres divers, ce qui peut etre bien (pour apprendre) mais qui peut entrainer des sources de conflit (mais ca fait partie de l'experience). Venant d'un milieu "normal", j'avais un peu peur de me retrouver avec des fils a papa deconnectes de la realite mais dans la grande majorite c'etait pas le cas du tout.

 

Niveau recrutement, ce qui vient sur le campus ce sont les usual suspects: McK, Bain, BCG, Siemens (CEO/CFO programs et internal consulting), Samsung GSG, Hilti et pas mal d'autres. A noter que les projets de consulting de fin d'annee sont des bonnes opportunites de briller et de choper un job...

 

Mon objectif c'etait de changer de fonction et de rester dans la tech. J'ai trouve un job qui correspondait a ca (et que je n'aurais pas pu faire sans IMD/top MBA), et au passage j'ai reussi a changer de geographie en prime (US) donc tout a marche nickel. En general, les gens trouvent plus de jobs en Europe, mais c'est possible de changer aussi (cf. mon cas...)

 

Avec un peu de recul et malgre des choix de famille perso pas forcement super faciles, c'etait quand meme la meilleure decision de ma vie de faire IMD.

 

Voila voila, des questions? [:o_doc]


Message édité par vouzico le 02-06-2017 à 19:04:07
n°4993236
ver de vas​e
Posté le 03-06-2017 à 11:24:46  profilanswer
 

Xeroxmaster a écrit :


 
 
Sinon ver de vase, j'ai remonté le topic et tu as tenté le 2+2 d'HBS il y a quelques années si j'ai bien compris? Worth it à ton avis? Pas de blacklistage pour retenter l'admission par la voie "normale" en cas d'écher au 2+2?
 
Merci encore pour vos réponses, je retourne lire les intervention de J2 religieusement :)


 
Qu'est-ce qui est worth it ?  
 
Le 2+2 tu n'y es pas éligible car tu as un diplôme business maintenant ;)
 
Pour les profils des MBA HBS, j'ai été reçu en itw avec une moyenne de ~14,5/20 à Sciences Po, et un GPA assez élevé dans une univ US top 10 en échange, et un GMAT de 710.

n°4993442
Xeroxmaste​r
Posté le 05-06-2017 à 16:50:06  profilanswer
 

ver de vase a écrit :


Qu'est-ce qui est worth it ? Le 2+2 tu n'y es pas éligible car tu as un diplôme business maintenant ;)


 
Je m'interrogeais sur la pertinence de postuler en 2+2 pour un profil comme moi, mais effectivement tu as raison, c'est mort avec le diplôme business haha
 
 

ver de vase a écrit :

Pour les profils des MBA HBS, j'ai été reçu en itw avec une moyenne de ~14,5/20 à Sciences Po, et un GPA assez élevé dans une univ US top 10 en échange, et un GMAT de 710.


Très solide effectivement!
Avais tu converti ta moyenne en GPA dans ton dossier de candidature? On m'a dit que ce n'était pas forcé mais si j'en crois un convertisseur trouvé en ligne, ta moyenne devait te donner un GPA autour de 4.0, ce qui est probablement plus "valorisant" qu'un simple 14,5 (déjà excellent hein).
 
Merci beaucoup pour toutes ces infos :)

n°4993470
Prophetsof​Rage2016
Posté le 05-06-2017 à 20:32:43  profilanswer
 

Merci Vouzico !

n°4993519
ver de vas​e
Posté le 06-06-2017 à 11:41:18  profilanswer
 

Xeroxmaster a écrit :


 
Je m'interrogeais sur la pertinence de postuler en 2+2 pour un profil comme moi, mais effectivement tu as raison, c'est mort avec le diplôme business haha
 
 
 
Très solide effectivement!
Avais tu converti ta moyenne en GPA dans ton dossier de candidature? On m'a dit que ce n'était pas forcé mais si j'en crois un convertisseur trouvé en ligne, ta moyenne devait te donner un GPA autour de 4.0, ce qui est probablement plus "valorisant" qu'un simple 14,5 (déjà excellent hein).
 
Merci beaucoup pour toutes ces infos :)


 
Non j'avais pas traduit (ils sous-traitent à des boites spécialisées), mais d'après ce que j'avais trouvé en ligne ça correspondait plus à un A- soit 3,7 ;)

n°4993540
ver de vas​e
Posté le 06-06-2017 à 12:43:02  profilanswer
 

Tu as un très bon profil pour candidater je pense.
 
Le combo M&A BB + startup en Afrique avec vrai poste de management plaira énormément, en plus tu es français.  
 
Tes notes faibles à HEC/Pipo peuvent être compensées par un très bon GMAT, et le fait que tu aies été analyst en BB montre de toute façon que tu es target + smart (en gros).
 
Par contre il va falloir te construire un vrai projet pour les convaincre, c'est là que ça peut coincer.
 
Après, pourquoi juste H/S/MIT et pas Wharton, Booth, ... ? :o


Message édité par ver de vase le 06-06-2017 à 12:43:42
n°4995976
PJ IRL
Posté le 19-06-2017 à 14:58:49  profilanswer
 

Merci pour ce topic instructif.
 
J'hésite à préparer sérieusement un dossier pour l'INSEAD - le seul MBA qui me tente vraiment pour diverses raisons (proximité géographique, je bosse déjà dans une boîte US et n'ai pas envie de m'expatrier etc.).
 
Profil rapide:
 

  • 27 ans
  • Bac à 14/15 ans mais la suite du parcours est un peu moins compliant: Prépa/IEP/Master Spé top3  
  • 4/5 ans d'xp en conseil en stratégie en boutique spécialisée reconnue dans son secteur aux US mais quasi inconnue en France/UK; fast-tracked (manager entre Paris et Londres), responsable du (petit) bureau parisien (pas de P&L propre, c'est plutôt honorifique...)
  • Bilingue FR/Anglais + Espagnol (vécu en Argentine)
  • Courte expérience humanitaire en Afrique + consulting pro-bono pour une structure en France avec implantation africaine
  • Possibilité de recos solides, notamment ex-INSEAD (aucune idée si ça joue?)


Projet pro à définir: un peu marre du conseil en strat, j'ai eu la possibilité de faire un move latéral en MBB mais j'ai pas accroché en entretiens. Un peu peur, aussi, de m'enfermer dans mon secteur de spécialisation de ma boutique (aerospace).  
 
J'ai la quasi-certitude d'avoir la possibilité d'être ré-embauché à un salaire confortable dans ma boîte actuelle au pire.
 
J'ai aussi un peu de "fear of missing out": c'est peut-être la dernière opportunité pour crédibiliser vraiment mon CV.
 
Pensez-vous que c'est vaguement jouable?  
 
J'aimerais prendre le temps pour les essays et pour préparer le GMAT, ce qui donnerait donc R3 (January 2018) pour l'intake de Sept. 2018 intake ou R1 (March 2018) pour l'intake de January 2019 - j'aurais donc 28 ans, ça fait 'vieux' comparé aux candidats US.
 
Merci!

Message cité 1 fois
Message édité par PJ IRL le 19-06-2017 à 14:59:23
n°4996033
ver de vas​e
Posté le 19-06-2017 à 21:28:40  profilanswer
 

C'est quoi ta boite actuelle ? :o
 
MP ça m'intéresse.

n°4996043
visiteur d​u futur
On est quel futur déjà ?
Posté le 19-06-2017 à 22:29:26  profilanswer
 

PJ IRL a écrit :

Merci pour ce topic instructif.
 
J'hésite à préparer sérieusement un dossier pour l'INSEAD - le seul MBA qui me tente vraiment pour diverses raisons (proximité géographique, je bosse déjà dans une boîte US et n'ai pas envie de m'expatrier etc.).
 
Profil rapide:
 

  • 27 ans
  • Bac à 14/15 ans mais la suite du parcours est un peu moins compliant: Prépa/IEP/Master Spé top3  
  • 4/5 ans d'xp en conseil en stratégie en boutique spécialisée reconnue dans son secteur aux US mais quasi inconnue en France/UK; fast-tracked (manager entre Paris et Londres), responsable du (petit) bureau parisien (pas de P&L propre, c'est plutôt honorifique...)
  • Bilingue FR/Anglais + Espagnol (vécu en Argentine)
  • Courte expérience humanitaire en Afrique + consulting pro-bono pour une structure en France avec implantation africaine
  • Possibilité de recos solides, notamment ex-INSEAD (aucune idée si ça joue?)


Projet pro à définir: un peu marre du conseil en strat, j'ai eu la possibilité de faire un move latéral en MBB mais j'ai pas accroché en entretiens. Un peu peur, aussi, de m'enfermer dans mon secteur de spécialisation de ma boutique (aerospace).  
 
J'ai la quasi-certitude d'avoir la possibilité d'être ré-embauché à un salaire confortable dans ma boîte actuelle au pire.
 
J'ai aussi un peu de "fear of missing out": c'est peut-être la dernière opportunité pour crédibiliser vraiment mon CV.
 
Pensez-vous que c'est vaguement jouable?  
 
J'aimerais prendre le temps pour les essays et pour préparer le GMAT, ce qui donnerait donc R3 (January 2018) pour l'intake de Sept. 2018 intake ou R1 (March 2018) pour l'intake de January 2019 - j'aurais donc 28 ans, ça fait 'vieux' comparé aux candidats US.
 
Merci!


 
Tu es carrément dans la cible, ou en tout cas tu as des chances plutôt significatives.  
Deux points spécifiques :  

  • tu mentionnes tes études à l'IEP donc on suppose que ce n'est pas Paris ? Si tu penses qu'il y a une faiblesse dans ton background académique, bourre le gmat pour taper le 700/720+
  • tu es aujourd'hui manager dans une boutique a priori de qualité si tu as un scope entre Paris & Londres ; même si vous êtes sectorisé aéronautique, ça me semble être une exp' plus que crédible à présenter à l'Insead.  


(question en parallèle : ta boite n'a-t-elle pas changé de nom il y a quelques temps et ne commencerait-elle pas par un "M" désormais ?  on peut discuter en mp car je me demande si j'ai pas passé des entretiens chez vous :D )
 
 
De mon point de vue ce qui conditionne ta candidature et tes chances d'entrer en MBA ça demeure avant tout ton projet. Comme quoi : un MBA/L'Insead pour quoi faire ? Toi tu es déjà manager dans une boutique qui semble pas mal te plaire ce qui dont déjà un excellent parcours et tu n'es pas trop intéressé par une évolution vers un MBB.  
 
Du coup qu'est-ce que t'apporterait l'Insead ? L'ouverture aux autres et une nouvelle formation pour enrichir ton parcours intellectuel ? C'est tout à fait recevable entre nous, mais à la place d'un adcom j'aurais tendance à trouver que c'est un peu limité : faire l'Insead pour rester dans ta boite, tu veux devenir partner ? Comme en plus tu ne semble pas vouloir rejoindre un MBB ni t'expatrier à terme, la composante "continuer à monter dans le conseil" est moins impactante chez toi.  
 
Si tu souhaites rejoindre des entreprises industrielles ou les grands groupes qui font des projets/programmes, ma foi ça peut s'entendre aussi mais qu'as-tu en tête au final ? Bref à toi de nous donner quelques pistes sur ta réflexion ;)
(et si tu n'en sais rien et bien c'est le bon moment pour te poser ces questions).  
 
Intake en R3 c'est pas facile mais l'intake en R1 pour Janvier de N+1 n'est pas aisé non plus, dur de te conseiller là-dessus...  Si tu as l'occasion va un forum/présentation de l'Insead et essaye d'avoir ton profil "sondé" pour sentir les choses
 


---------------
"Actually, doing things get you fired. In fact, i'm writing a book on this very phenomena." "Really, you're writing a book ?" "No because that would be DOING something, aren't you listening ?!"
n°4996100
PJ IRL
Posté le 20-06-2017 à 11:08:18  profilanswer
 


 
Merci pour ce retour.  
 
Tu as effectivement bien identifié les points d'achoppement: 1. nécessité d'avoir un projet pro plus défini (ce sera probablement autour de l'entrepreneuriat dans un secteur spécifique que je connais plutôt bien) et 2. s'arracher au GMAT.
 
Concernant R1/R3 etc., tu penses vraiment qu'il y a des différences significatives selon les rounds d'admission?  
 

n°4996130
visiteur d​u futur
On est quel futur déjà ?
Posté le 20-06-2017 à 13:37:45  profilanswer
 

PJ IRL a écrit :

 

Merci pour ce retour.

 

Tu as effectivement bien identifié les points d'achoppement: 1. nécessité d'avoir un projet pro plus défini (ce sera probablement autour de l'entrepreneuriat dans un secteur spécifique que je connais plutôt bien) et 2. s'arracher au GMAT.

 

Concernant R1/R3 etc., tu penses vraiment qu'il y a des différences significatives selon les rounds d'admission?

 


 

Voilà, ça c'est du concret à présenter et tu auras de quoi argumenter vis à vis de ton choix de faire un MBA et de faire lnsead :jap: l'important c'est de partager ton cheminement et la cohérence de ton projet pro à tes interlocuteurs. S'il est pertinent et en phase avec leurs attentes ===> banco !

 

Quant au gmat, y a pas de mystères : ça se bosse. C'est valable 2 ans donc occupe t'en en priorité et regarde le topic éponyme de HFR pour les conseils ;)

 

Sur la question r1 et r3 c'est plus compliqué et je ne peux te partager qu'un ressenti subjectif... Mon opinion serait la suivante (sup = un peu plus de chances ) :
R1 pour rentrée en septembre N > r1 pour rentrée janvier n+1 > r2 enroll sept N ~ r2 enroll jan N > r3 dans tous les cas

 

(Avis basé sur l'adcom qui m'a dit qu'il y avait plus de candidats au r1 pour enroll Janvier que septembre)


Message édité par visiteur du futur le 20-06-2017 à 13:38:26

---------------
"Actually, doing things get you fired. In fact, i'm writing a book on this very phenomena." "Really, you're writing a book ?" "No because that would be DOING something, aren't you listening ?!"
n°4997285
FreDMouL
Team heavy weights
Posté le 26-06-2017 à 16:53:20  profilanswer
 
n°4997287
ver de vas​e
Posté le 26-06-2017 à 16:54:51  profilanswer
 


 
Tu cherches la Business School avec la meilleure salle ?  [:moonblood9:5]

n°4997291
FreDMouL
Team heavy weights
Posté le 26-06-2017 à 17:05:31  profilanswer
 

Je cherche un EMBA européen intéressant/qualitatif  [:moonblood9:3]  
 
Mais qui ne coûte pas 100k€  [:moonblood9:4]


---------------
Heavy weights... as heavy as possible... many reps as possible   |l|  When National Geographic meets Bodybuilding
n°4997309
ver de vas​e
Posté le 26-06-2017 à 18:03:13  profilanswer
 

FreDMouL a écrit :

Je cherche un EMBA européen intéressant/qualitatif  [:moonblood9:3]  
 
Mais qui ne coûte pas 100k€  [:moonblood9:4]


 
Trium EMBA HEC - LSE - NYU  [:moonblood9]

Message cité 1 fois
Message édité par ver de vase le 26-06-2017 à 18:03:38
n°4997448
otaivz
chut :p
Posté le 27-06-2017 à 07:56:06  profilanswer
 

ver de vase a écrit :


 
Trium EMBA HEC - LSE - NYU  [:moonblood9]


 

Citation :

PROGRAM FEE
 
US $175,500 includes tuition, lodging for the Silicon Valley and Shanghai modules, lunch and group dinners, iPad, required books and materials.


 
 [:vave1:4]

Message cité 2 fois
Message édité par otaivz le 27-06-2017 à 08:07:33
n°4997449
FreDMouL
Team heavy weights
Posté le 27-06-2017 à 08:13:15  profilanswer
 

Je pensais + au HEC Lausanne ou Strathclyde en Suisse aussi :o


---------------
Heavy weights... as heavy as possible... many reps as possible   |l|  When National Geographic meets Bodybuilding
n°4997452
Lothiek
Posté le 27-06-2017 à 08:28:27  profilanswer
 

Go ESSEC :o

n°4997470
ver de vas​e
Posté le 27-06-2017 à 09:53:01  profilanswer
 

otaivz a écrit :


 

Citation :

PROGRAM FEE
 
US $175,500 includes tuition, lodging for the Silicon Valley and Shanghai modules, lunch and group dinners, iPad, required books and materials.


 
 [:vave1:4]


 
"Pas 100K$"  [:hish:1]

mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5  ..  503  504  505  506  507  508

Aller à :
Ajouter une réponse
 

Sujets relatifs
Grosse SSI VS petite SSI, les grosses pas si mal que caMBA Harvard
Petite question pour les étudiants SrcQuel MBA choisir en France ?
photo a identifier en histoire>>> Entrer en MBA à l’ESG ? <<<
MBA à l'ESGhistoire
composition en histoireQuestions d'ordre général sur les MBA!
Plus de sujets relatifs à : Une petite histoire de MBA



Copyright © 1997-2016 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR