Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
1832 connectés 

  FORUM HardWare.fr
  Emploi & Etudes
  Etudes / Orientation

  Une petite histoire de MBA

 


 Mot :   Pseudo :  
  Aller à la page :
 
 Page :   1  2  3  4  5  ..  501  502  503  504  505  506
Page Précédente
Auteur Sujet :

Une petite histoire de MBA

n°647830
platy
Posté le 20-04-2006 à 17:22:38  profilanswer
 

Bonjour,  
 
Il s’agit d’un sujet initié par magic_eric et que j’ai repris courant 2010.
Le but de ce forum est de présenter des infos / expériences sur les MBA.
 
Le principe étant de discuter d'admission mais aussi de faciliter les échanges avec ceux qui vivent actuellement ou ont vécu l'expérience MBA.
 
DISCLAIMER
------------------------------

Il est toujours utile de rappeler que les contributeurs du forum sont des bénévoles qui passent du temps à partager leur expérience du MBA. Les réponses à certaines questions, en particulier les évaluations de profil et l'aide aux candidatures sont des services qui font quelque fois office de rémunération par des consultants MBA.
Donc pour un service gratuit, il est permis d'attendre un minimum de courtoisie et de patience.
------------------------------
 
Platy
 
ps : Pour rendre à César ce qui lui appartient, vous pouvez retrouver les excellentes contributions de magic_eric ici : http://forum.hardware.fr/forum2.ph [...] 0&filter=1
 
------------------------------------------------------------------------
 
Intervenants actifs actuellement en MBA ou anciens MBA* :
J-Square (MIT 2007)
remroc (HEC-NYU 2008)
spotless (Insead 2008)
Oski (Insead 2010)
platy (HEC-Tsinghua 2011) -> seulement en MP
ve_boss (Booth 2011) - Feedback ici : http://forum.hardware.fr/hfr/Emplo [...] m#t3177119
anticonstitutionelle (IESE 2012)
Iamced (Harvard 2012)
kinokosarada (Tuck 2012) - Feedback ici : http://forum.hardware.fr/hfr/Emplo [...] m#t3061065
mazwaz (IMD 2013)  
oufwid (HEC 2014)
Lanthane (INSEAD 2014)
petronius_tth (Hitotsubashi 2014) - Feedback ici: http://forum.hardware.fr/hfr/Emplo [...] m#t4669572
Jaxounet (HBS 2015)
 
* Pour les intervenants qui ne souhaitent pas être en page 1 ou ceux qui n'y sont pas et qui aimeraient y être, envoyez moi un MP.
 
Un MBA c'est quoi ?
cf. Wikipedia: http://fr.wikipedia.org/wiki/Maste [...] nistration
 
Rankings
Business Week: http://www.businessweek.com/bschools/rankings/
Financial Times: http://rankings.ft.com/businesssch [...] a-rankings
The Economist: http://www.economist.com/whichmba/ [...] nking-tool
US News (US only): http://grad-schools.usnews.ranking [...] s/rankings
 

J-Square a écrit :

Questions recues: "en dessous de quel MBA US devrais je laisser tomber ?", "que penses-tu du MBA de CMU ?", "j'ai recu une scholarship de Tepper, et je veux faire du conseil en strat' dois-je prendre ?", "Michigan avec 20,000 usd par an ou Kellogg avec 0 usd ?" (...)
 
Ranking composite MBAs US, qui agglomere les differents classements --> http://poetsandquants.com/2011/12/ [...] of-2011/3/
Les rangs individuels peuvent porter a debat, mais on voit tres clairement se dessiner les groupes, ou tiers, d'ecoles. De maniere tres, tres nette.
 
Tier 1: rangs 1-7
"Les MBAs stars", qui correspondent, oh miracle, au "M7",
 
Snapshot --> reputation internationale, considerees selectives, bons reseaux d'alumnis, connues et reconnues par tout HR-Headhunter digne de ce nom et ce sur 5 continents, qualite des professeurs, choix d'elective, bon calibre des fellows students, plus qu'acceptables pour toutes boites blue-chips ds l'industrie, placement en IB et MBB possible,  
 
Harvard Business School
Stanford GSB
Chicago (Booth)
UPenn (Wharton)
Columbia GSB
MIT (Sloan)
Northwestern (Kellogg)
 
Tier 1.5: rangs 8-9
Les "rising stars",
 
Snapshot --> voir ci-dessus, mais un petit cran en dessous sur certains criteres. Ces ecoles beneficient aussi du prestige de l'universite: Dartmouth qui est une Ivy League, et Berkeley, que l'on ne presente plus. Situation comparable (?) a Columbia et Chicago dans les annees 90's, qui etaient a la limite du M5 (d'ailleurs, leur yield est encore aujourd'hui en moyenne un peu inferieur a celui des autres ecoles, hors Kellogg - voir ci-dessous).
 
Dartmouth (Tuck)
Berkeley (Haas)
 
Tier 2: rangs 10-16
Les MBAs solides,
 
Snapshot --> reputation nationale, qqs Ivys voire public Ivys avec prestige international, considerees moins selectives, plus ou moins bien reconnues par HR-HH, reseaux d'anciens moindre, bon placement en industrie, placement en IB et MBB bien moindre (possible dans l'absolu, mais tres tres peu d'elus), qqs particularites (Stern et banque, Yale et non-profit),
 
Duke (Fuqua)
Virginia (Darden)
Michigan (Ross)  
Cornell (Johnson)
Yale School of Mgt
New York (Stern)
UCLA (Anderson)
 
Tier 3: rangs 17-(...)
Les... "mots me manquent"
En gros, pas conseille a un europeen en terme de ROI et de future mobilite professionnelle,
 
Snapshot --> reputation regionale, quelquefois nationale dans certains domaines, mais pas internationale, considerees nettement moins selectives, moins que plus reconnues par HR-HH a l'international, reseaux regionaux, peu de placement en industrie dans des boites sexys, bon placement dans des boites regionales, placement en IB et MBB et conseil en strat' inexistant,
 
Carnegie Mellon (Tepper)
UNC (Kenan-Flagler)
Texas-Austin (McCombs)
Emory (Goizueta)
Indiana (Kelley)
USC (Marshall)
Georgetown (McDonough)
Wisconsin-Madison
Vanderbilt (Owen)
Ohio State (Fisher)
Notre Dame (Mendoza)
Rice (Jones)
Texas A&M (Mays)
Georgia Tech
Boston University
Purdue (Krannert)
....

J-Square a écrit :

Pour faire une equivalence avec les tiers US, les MBAs EU donneraient amha un truc du genre:
 
Tier 1 INSEAD / LBS +/- IMD
 
Tier 1.5 IESE +/- IMD
 
Tier 2 ESADE / Judge / HEC / Said / IE / Bocconi  
 
Tier 3 Cranfield / RSM Erasmus / Manchester / City Cass / Imperial College / Warwick / Leeds / Vierick Leuven Gent


Visites des Campus

Lanthane a écrit :

  • Duke/Fuqua: Campus superbe en general, les locaux de Fuqua sont flambants neufs et aeres, donc de ce cote la riem a redire. La ville est petite, semble relativemet agreable avec un coin a resto bar sympa et de la nature autour. Les etudiants de Fuqua sont au top. La Team Fuqua c'est vraiment pas qu'un concept marketing. Toutes les personnes a qui j'ai demande quelque chose m'ont repondu avec un enorme sourire. Exemple simple: j'etais assis sur un banc pour preparer mon interview. Un deuxieme annee m'est passe devant, et 30 sec apres est revenu pour me demander si j'etais un prospective student et m'a tape la discute pendant une heure. L'ambiance en classe tres amicale aussi...mais la ou j'ai trouve ca moyen c'esst le niveau des etudiants qui ne m'ont pas du tout impressionnes. 3 cold calls, et 3 personnes a cote de la plaque alors que je trouvais ca facile et je n'ai pas fait de stat depuis 4 ans... Prof bien marrant sinon, qui arrive sans probleme a interesser la classe sur un sujet ennuyeux...


  • Yale SOM: New Haven c'est euh... tres joli par endroit et carrement ghetto dans d'autre. Le campus de Yale est magnifique, on sent que le lieu est berce par l'histoire (j'ai pu assister a un concert de la Philarmonie de Yale le lendemain, c'etait juste fabuleux...). Les locaux SOM sont pourris mais plus que pour un an, car les nouveaux locaux ouvrent en 2013 et ca devrait envoyer du lourd. Les etudiants etaient plutot sympas... sans vraiment de plus de ce cote la... Ils semblent tous vouloir faire un double degre et etre interesses par d'autres part de Yale et prendre avantage de ca (schoolof forestry, drama, etc...)et l'ecole semble encourager dans ce sens. Les cours tres interessants avec des profs pointus, des eleves tout autant, donc excellent feedback de ce cote la!


  • MIT (speciale J2): Le campus change beaucoup de Yale et Duke car integre dans la ville, ca donne beaucoup moins un cote referme, et ressemble plus a ce qu'on connait en Europe. La location est neanmoins au top avec vue sur la riviere, et acces direct a Boston en 10 min a pied. Cambridge en elle meme a l'air tres agreable a vivre et j'ai en en general un gros crush sur Boston. L'ambiance de classe est la meilleure que j'ai vu. Les etudiants donnenet l'impression de d'etre vraiment interesses par le fait non seulement de progresser mais d'aider leurs classmates a progresser aussi. Extremement agreable. La encore, etudiants affutes, en depit du cours un peu mou, en bref j'ai beaucoup aime. Gros plus aussi, le lunch avec les students incluait des etudiants de deuxieme annee (pas le cas a Yale et Fuqua) et ils etaient tres nombreux ce qui facilite les echanges et permet plus facilement de trouver quelqu'un avec un profil similaire. Mon choix numero 1 donc ;-)


  • Kellogg: Le campus le plus pourri que j'ai vite car tout semble en travaux, et surement pour longtemps car le nouveau campus est attendu en 2015... Evanston a un certain charme cependant et se situe a une bonne demi heure de Chicago en train. Etudiants forts sympathiques, mais visite un peu bancale (4 etudiants pour 30 visiteurs et c'etait une table ronde, beaucoup moins intime qu'ailleurs). Le cours etait bien, le prof excellent,la classe d'un bon niveau sans plus... pas autant impressionne qu'au MIT ou Yale (je mets un gros bemol neanmoins: chaque campus visit devrait permettre de visiter deux cours: certains se pretent peu a une visite et sont peu representatifs...). Mon numero 2


  • Berkeley/Haas: Le campus est un joyeux bordel, mais le campus specifique a Haas est tres recent et bien equipe. Il est tres bien situe, et en meme pas une demi heure de marche on est a la campagne (important pour moi...). Probablement les etudiants les plus laid back que j'ai recontre. J'ai pu recontrer les 3 francais de la promo 2013 (en general Haas admet 2 a 3 francais, jamais plus...) et suis alle regarder le quart de finale de rugby dans une de leur colloc apres etre sorti avec eux la veille. Bien sympathise avec pas mal d'entre eux, ils ont l'art d'integrer les gens facilement. Quasi tous les prospectives students que j'ai rencontre avaient le mot cleantech et entrepreneurship a la bouche... et les current aussi d'ailleurs... gros changement par rapport aux autres ecoles de ce cote... (hors MIT mais dans une moindre mesure). Cours de bon niveau et interation tres facile avec les profs (surement grace a la toute petite taille de promo...). Numero 1 ex aequo

Admission
 
Bouquins
How to get into the top MBA programs? : http://www.amazon.fr/How-Get-into- [...] 441&sr=1-1
 
GMAT
Voir ici : http://forum.hardware.fr/hfr/Emplo [...] 7766_1.htm
 
Essays

platy a écrit :

Dans mon cas, la rédaction des essays (pour chaque établissement) a suivi 3 étapes :
1) Le plan d'ensemble
J'ai imprimé tous les sujets d'essays  sur une même feuille en les décomposant en éléments simples.
Exemple :  "Describe a setback or a failure that you have experienced. What role did you play, and what did you learn about yourself?" devient : setback or a failure + role + learn about yourself
Puis j'ai ajouté pour chaque essay/éléments les points que je voulais aborder. Il y a des points qui correspondront à plus d'un essay et c'est bien car c'est ce qui donnera du liant à la candidature. Je ne suis pas convaincu qu'il faudra plus de points pour un essay à 1000 mots que pour un essay à 500 mots mais tout dépend de la "densité" des points.
Une fois cet exercice fait, il faut réarranger les idées mais à partir de là il y a un plan clair et il n'y a plus qu'à écrire :D
Durée : 1 journée
 
2) La rédaction des essays en eux même
Une fois le plan fait, la rédaction des essays en elle même devient assez mécanique. Mais il peut y avoir des crises d'inspirations et la frustration de ne pas toujours trouver le bon mot.
Pour cela, ce qui m'a vraiment aidé pour avancer c'est d'avoir une liste de verbes actifs en anglais.
Exemple: http://www.bc.edu/offices/careers/ [...] verbs.html
Mais cela reste beaucoup BEAUCOUP de transpiration
Durée : 1 heure pour 100 mots (et oui c'est beaucoup... mais je suis peut être particulièrement lent)
 
3) La relecture par des tiers
A la fin de mes essays j'étais incapable d'avoir la moindre distance ou esprit critique par rapport à mes essays. Le fait de le faire relire par quelqu'un qui pourrait avoir un esprit critique et un professionnalisme adapté (donc ne pas le faire relire par ma mère) et qui est motivé pour vous faire réussir est essentiel.
Comme mentionné plus haut j'ai fait relire mes essays à deux amis dont un américain Ivy League pour l'anglais. Sans le feedback obtenu mes essays ne seraient qu'à 80% de ce qu'ils sont devenus. Si ils peuvent, il est aussi important de discuter leurs feedbacks en détail.
Durée : 4 heures (discussions + corrections)
 
Au final, pour UN établissement, je me souviens y avoir passé presque tous les week-ends pendant un mois sans voir mes amis. Une fois le dossier envoyé, j'ai rangé tous les documents au placard et je suis sorti faire la fête. :)


 
Sélectivité

J-Square a écrit :

Acceptance rates top 25 MBAs --> http://poetsandquants.com/2011/10/ [...] -school/2/
 
A mediter quand on presente 5 ou 6 ecoles, histoires de "maitriser" son risque.  
Chicago et Northwestern sont des bons bets en Tier 1, afin de maximiser ses chances, et amha autant presenter les 2 et presenter moins de tiers 2 en "safety schools", si on vise un job selectif en post-MBA... enfin c'est ce que je referais avec le recul, même si j'ai eu a posteriori une de mes deux dreamschools.
 
Les yields sont calcules d'apres les chiffres de poets and quants (sources: lien ci-dessus), et les class-size 2011 (sources: les sites des ecoles). Le yield est le % des etudiants qui acceptent une offre d'admission d'une business school.  
C'est un bon indicateur de la "desirabilite" d'une ecole, au sein d'un meme tier, etant donne que les etudiants postulent frequemment a 2, 3, 4 de ces ecoles, voire plus. Un yield haut reflete un arbitrage positif des candidats pluri-admis en faveur d'une ecole donnee, aux depens des ecoles concurrentes.
 
Pour 2011:
Stanford 84%
Harvard 82%
Columbia 70% (avec ED)
Wharton 69%
MIT 68%
Chicago 63%
Columbia 63% (hors ED)*
Kellogg 55%
 
* (en admettant un split de 20% d'EDs et de 80% d'admissions classiques)


 
 
Finances
 
Finances à prévoir, en outre les frais de scolarité, pour le logement, assurances, nourriture, livres, transport, activités extrascolaires etc... (hors frais de billets d'avions) selon sondage effectué auprès des intervenants du forum (cf plus haut)
 
- Célibataire en résidence étudiante à train de vie normal/modeste: environ 25 000 euros par an
- Couple avec 1 enfant: environ 40 000 euros par an

Iamced a écrit :

De façon générale, les "official MBA costs" tels que publiés sont 50% trop bas en termes de "housing" et "daily life".


 
ROI

bus 101 a écrit :

Plus prosaïquement, tu peux regarder les salaires de sortie par métier-secteur de quelques écoles pour te faire une idée à court terme.    
 
Pour moi, il est clair que les backgrounds et salaires des admis en top MBA sont meilleurs (professionnellement/globalement) que ceux des admis dans un MBA moyen, ce qui peut être pénalisant en terme de ROI à la sortie (on parle juste de la sortie d'ailleurs ou du ROI sur la durée?), alors qu'en fait il est clair qu'il n'y a pas photo et qu'il vaut mieux ceteris paribus aller en top B School plutôt que dans un MBA bien classé en apparence pour son ROI.
 
Parfois je me dis que se demander si ça va rapporter assez est un peu une "mauvaise" question, car ce n'est pas le MBA en soi qui procure une rente. C'est (une expérience et) un tremplin plus ou moins efficace pour accéder à une certaine trajectoire, mais au fond tout dépend de l'individu et de ce qu'il compte en faire. C'est l'ambition de la personne qui fera une bonne part du ROI. En quelque sorte, soit on sent bien ce qu'on peut (ou va pour ceux qui sont bien fixés) en faire, soit ça ne vaut peut-être pas la peine de chercher plus loin.
 
Comme dit à plusieurs reprises je suppose:
Si tu évolues conformément à tes aspirations, pas (forcément) la peine de te casser la tête (et la cagnotte).  
Si tu es bloqué ou freiné dans ton évolution (genre ingé manquant de techniques ou de "signaux" d'aptitude à la gestion), ou si tu veux changer d'activité, cela peut grandement aider.  
Si tu as une forte aspiration au top management, c'est clairement un passeport très utile.
Dans tous les cas, il faut être vigilant sur la qualité de la formation.
 
S'agissant des parcours, au final, on voit de tout.  

  • Certains qui ont eu une révélation sur le tard et font une activité qui leur plaît mais ne paie pas (donc mauvais ROI, mais pour ce que je sais, je ne crois pas que la fille en question regrette);  
  • ceux qui ont poursuivi quasiment linéairement la trajectoire initiale, avec des plus (e.g. médecin -puis patron de service ou vice dean- puis venture capital, en plus  ;) );
  • d'autres encore qui ont des parcours avec à-coups ( :D  ) selon qu'ils privilégient un coup un job compatible "famille" et une autre fois un job à hautes responsabilités pro ou se lancent dans des ventures aléatoires;  
  • enfin, ceux qui sont les exemples qu'on va montrer dans les plaquettes. J'en connais pas mal et on parle de groooosses réussites, juste dans une seule et même promo: CEO ou C-suite de grands groupes US type DJ et proches, reprise de boîtes ou start ups végétant, développées et revendues à des leaders industriels, N°2 ou 3 de grands groupes internationaux, retraites anticipées genre ex boss de grande boîte media-telecom rachetée/gros chèque/gère son patrimoine, sits on boards, accidents de santé et (donc?) profite au mieux de la vie (multiples belles demeures, golf, bateau, voyages...). Avant de fantasmer, je précise qu'on parle pour la plupart de gros calibres, très business-minded, ce qui ne gâte rien.


C'est un choix au final très personnel, un peu d'introspection "avant", plus qu'une identification à des modèles de plaquettes ou de revues pour wannabe manageur, ne fera pas de mal.  
 
A+
 :hello:


J-Square a écrit :

Salaires 2011 MBAs US --> http://poetsandquants.com/2011/11/ [...] -salaries/
 
Ca donne une indication de ce a quoi tu peux pretendre pendant les 1eres annees, pendant lesquelles tu rembourses tes dettes.
Marketing, industrie (...), on enleve un peu - Banque, high-tech, conseil (...), on rajoute un peu sur la moyenne.
Une fois les 1eres annees passees, tu es le seul maitre a bord, et le diplome d'origine compte moins.  
Les differences de salaires notees a 5-10 ans, entre differentes tiers 1, sont surtout le fait des proportions respectives de gens qui sont toujours en IB, ST, HF, PE dans les differentes ecoles. Ne serait ce que 5% de placement en plus dans une ecole avec des salaires 2 a 3x superieurs aux gars hors finance, a 10 ans, donnent un average bien a la hausse. A iso-job, c'est kiff-kiff, et cela depend reellement du candidat.


 
Dans les News
 
http://img15.hostingpics.net/pics/311277Challenges32620Dcembre2012au9Janvier2013106.jpg
http://img15.hostingpics.net/pics/73727412MBA.jpg
http://img15.hostingpics.net/pics/298839Challenges32620Dcembre2012au9Janvier2013108.jpg

Message cité 3 fois
Message édité par platy le 12-07-2014 à 03:54:37
mood
Publicité
Posté le 20-04-2006 à 17:22:38  profilanswer
 

n°647833
magic_eric
Posté le 20-04-2006 à 17:24:17  profilanswer
 

Re-bonjour
 
Mon parcours :  
- 1997-2000 Sup/Spé à Louis le Grand (3ans)
- 2000-2004 Supelec (4ans) (oui j'ai redoublé par la peine d'en rajouter  :heink: )
- 2004-2006 INEUMconsulting (anciennement Deloitte Consulting)
- septembre 2006 : entrée à Kellogg (Northwestern) (GMAT : 740, TOEFL : 283)
 
En gros si j'ai un conseil à donner pour le MBA c'est de pas hésiter. Certes c'est pas donné de postuler (en temps et en argent - comtper 250$ par école + le gmat + le toefl + ...) mais ca n'est jamais perdu meme si on n'a aucune chance. Il faut savoir que quand on se fait jeter, on peut avoir un debriefing détaillé avec les personnes du comité d'admission, et quand je dis détaillé ca veut dire vriament tres détaillé (limite les fautes d'orthographe sur les essays) et forcément l'année suivante quand on repostule c'est beaucoup beaucoup plus facile (voir meme les doigts dans le nez). Pour ma part j'ai été accepté par miracle du premier coup dans un top 5 mais la plupart des gens que je connais ont postulé 2 fois.
 
Une fois qu'on a décidé de postuler, il faut être tres efficace. En gros les dossiers (notamment les essays sont mis en ligne vers mi aout) donc ca laisse pas beaucoup de temps pour rédiger le tout si on a rien préparé.
Dans mon cas j'ai passé le GMAT et le TOEFL en mars 2005 pour être débarassé (et accessoirement pour avoir du temps pour repasser si nécessaire)
 
Les essays : en gros faut y aller. C'est super dur pour nous Francais car c'est un exercice qu'on a jamais fait avant mais faut savoir que les Americains rédigent ce type d'essays depuis qu'ils ont 15 ans :/ Je pense qu'il faut rédiger les essays le plus tot possible. Moi j'ai commencé a regarder les questions vers juin (celle de l'année passée mais c'est pas grave car c'est les memes presque) et j'ai vraiment rédigé qu'a partir de septembre ce qui m'a fait raté le premier jalon (début octobre) ce qui est un peu dommage.
Donc rédigez les essays meme en se basant sur les questions de l'année passée le plus tot possible. Faut viser le 1er round quoi qu'on en dise :)
 
En terme de rédaction pure, j'en ai pas mal discuté autour de moi. Ce qui est sur c'est qu'il faut si possible avoir quelqu'un qui a vécu ou étudié aux etats-unis pour vous aider. On ne connait pas la mentalité américaine sur ces choses : il faut être super dans l'émotion et pas hésiter à en rajouter des tonnes. Les tournures de phrase doivent être tres dynamiques.  
Du genre au lieu de dire :  
"Chez Deloitte j'ai fait une premiere mission chez *** ou j'ai appris a faire ci et a gérer ca... "  qui est plat et descriptif
il faudrait plutot dire un truc du genre :  
Le moment qui m'a le plus marqué lors de ma vie professionnelle c'est la mission d'orga chez ***. C'était super génial et je suis le plus fort car j'ai sauvé la vie de tout le monde ... (bon sur la fin ca part en sucette mais c'est vraiment ca)
Faut en rajouter des tonnes, ne pas être modeste et surtout ne pas hésiter à romancer un peu. (on sait bien que t'as pas sauvé de la faillite le hodling de 50 millards d'euros mais on s'en fout, si tu le vends bien, on te félicitera) La romance se fait surtout sur les activités extrascolaires (implication dans la communauté, ... ) : faut y aller à fond sur ca.
 
Attention aussi aux petites conneries administratives : encore quelque chose à voir tot.
Exemple : les notes d'école. Ca peut paraitre bête mais faut déja contacter ton école pour qu'elle te les envoie (si possible traduit en anglais) et apres faut les mettre au format du dossier. Attention encore un truc tres con : chez kellogg par exemple, ils te demandent de les envoyer par la poste (les autres c'étaient par internet) donc faut prévoir le délai de la poste ...
Autre exemple : les petites descriptions de tes stages. Pas vraiment des essays mais une descritption rapide de tous tes stages, tes expériences, tes activités extrascolaires. Ils te donnent quelques lignes pour décrire donc faut y penser (je dis ca car moi je me suis grave focalisé sur les essays ca fait que tous ces trucs je les ais gérés à 5h du mat la veille de la deadline - merci le décalage horaire :whistle: )
 
Aussi, je sais pas si ca a servi mais j'ai été visité les différents campus. J'ai été en janvier apres avoir envoyé mes dossiers. Ca te permet d'avoir un feeling sur les différentes écoles (élèves qui se la petent, campus trop magnifique, distance par rapport à la ville, ambiance, cours. ..) et on peut assister a quelques cours en auditeur libre. Faut pas hésiter à se montrer ca peut toujours servir un petit coup de leches ;)
 
Si tu parles des langues étrangères, que t'es homo, que tu sors de l'égout et que t'as grimpé les échelons de la société (le reve américain), tout ca si tu es dans ce cas faut y aller a fond dans les essays.
Ils aiment beaucoup aussi si on a plus ou moins une grande motivation dans la vie ...
 
Je vois pas trop ce que je peux raconter d'autres ...
 
Si vous avez des idées / des questions : je prends. Je pense que je ferai des screen de mes essays pour les coller direct sur le forum :D
 
Les liens utiles :  
 - Site des écoles évidemment
 - www.mbaapplicant.com ce site est vraiment bien foutu et meme plutot marrant.
 - forum de discussion sur le site de businessweek. Forum tres vivant et surtout présence sur le forum d'admission officers qui répondent directement à certaines questions.

Message cité 3 fois
Message édité par magic_eric le 20-04-2006 à 18:52:47
n°647836
magic_eric
Posté le 20-04-2006 à 17:25:27  profilanswer
 

essay


Message édité par magic_eric le 09-09-2007 à 20:17:08
n°647941
magic_eric
Posté le 20-04-2006 à 18:51:01  profilanswer
 

Je colle les essays un peu à l'arrache mais bon c'est le plus simple pour moi la :D
 
PS : Hésitez pas à réagir :o

n°648154
andrea13ne​w
Posté le 20-04-2006 à 22:08:39  profilanswer
 


C'est cool, bonne idée, mais en fait, un MBA ça sert à quoi ?  
A passer d'un poste technique genre ingénieur, quant ( :D ) à un poste de manager ? C'est ça ?  

n°648166
J8_85
Posté le 20-04-2006 à 22:34:31  profilanswer
 

Juste par curiosité, t as bossé cbien de tps pr scorer un 740 ?

n°648169
Snowolf
Posté le 20-04-2006 à 22:38:31  profilanswer
 

Présentation vite fait : j'ai un diplôme d'ingénieur en informatique et je suis en train de finir mon MBA.
Maintenant, à quoi ça va me servir brièvement :

 

1) Expérience internationale : les entreprises sont folles des expériences internationales. Passer ne fut-ce qu'un semestre à l'étranger est extrêmement valorisant sur le CV, et ceci est aussi valable pour les gens qui ne font pas des études "économiques". Par exemple, après un entretien (qui dure deux jours) chez McKinsey & Company les recruteurs ont dit à un de mes amis que si sa tête était bien pleine (heureusement qu'ils le reconnaissent avec plus de 80% de moyenne, un diplôme d'ingénieur en informatique et une spécialisation en data mining ça aurait été gonflé de dire le contraire) MAIS qu'il manquait d'"expérience", genre des trucs à l'étranger ou des projets qu'il aurait monté lui-même (après il faut relativiser, ce que veut en gros McKinsey, c'est un doctorant avec félicitations du jury qui a déjà monté deux start-ups organise des galas de charité le soir et distribue de la soupe aux SDF sur le temps de midi).

 

2) Etudes complémentaires : un diplôme en informatique (ou n'importe quel autre diplôme d'études scientifiques) ne permettra jamais d'accéder qu'à des postes "techniques". On peut gérer le département informatique d'une boîte de 25000 employés (d'accord je pousse), donc avoir un poste de "manager" mais on ne sera jamais le CEO ni manager dans le "vrai" business (quoi que des cas commencent à apparaître mais c'est rare et l'inconvénient c'est qu'on perd parfois un très bon ingénieur pour se retrouver avec un manager stupide). Par contre, si on a un diplôme style MBA, là on va être très sérieusement pris en considération.

 

Je résume vite fait : le MBA te sert si tu veux plus tard accéder aux plus gros postes (à défaut d'un MBA un diplôme en gestion/économie fera aussi l'affaire, le plus important c'est toujours qu'on voie ce que tu vaux), mais si tu veux faire de l'informatique toute ta vie alors ça ne sert "à rien" (ok si quand même tu accèderas plus vite aux postes de management). L'expérience internationale du MBA te sert dans tous les cas.

n°648299
magic_eric
Posté le 21-04-2006 à 10:23:15  profilanswer
 

+1 pour l'expérience internationale.
Je rajouterais que l'une des composantes principales du MBA c'est la participation des élèves. Donc le comité d'admission veut s'assurer que tous les élèves s'adapteront sans difficulté à la mentalité américaine. Pour ca une expérience à l'étranger ca compte beaucoup. Pour ma part j'avais fait 2 stages de 3 mois à New York.
 
Pour le GMAT, j'avais pas bossé tant que ca c'est ca qui est beau. En gros j'ai toujours été bon en maths (avec supelec on dirait pas mais aux concours j'ai tapé des 18 et des 20 à l'x et a ulm - le pire c'est que c'est vrai ...° ) et comme j'ai passé le GMAT en mars 05 soit a peine 6 mois apres avoir eu mon diplome, j'étais assez a jour sur la partie maths. Apres il suffit d'acheter un CD de préparation et de se taper les petits exercices à la file : c'est comme des petits jeux de logiques => une fois que t'as la méthode, tu vas de plus en vite, tu réponds de mieux en mieux et tu fais péter le gros score :)
 
Sur l'utilité du MBA : en gros ca te sert de passer des jobs auxquels tu peux postuler avec ton diplome francais et ton expérience, à tout type de job avec en plus plus de responsabilité, et plus de sous ... Je vais pas te faire le coup de l'accélérateur de carriere mais en gros c'est surtout le fait de pouvoir tout faire apres. Qui plus est, pour moi qui ai jamais appris le business à l'école, ca va me servir a apprendre la compta, la finance, la micro et macro économie, le marketing, ... tout en fait :D Le MBA te permet aussi de pouvoir avoir un job à l'étranger ce qui est super important pour moi car je t'avoue que la France c'est un peu dead si tu veux monter une boite par exemple ...

n°648334
jen186
Posté le 21-04-2006 à 11:26:30  profilanswer
 

merci à magic_eric pour cette description détaillée :)  
je voulais savoir: au niveau du TOEFL, t'as eu un super score. Est ce ke t'etais bon en anglais? cb de mois de préparation tu t'y es pris avant? J'ai un bon niveau en anglais je pense, et je compte peut etre passer 3 mois en angleterre (cours + job), tu penses ke c suffisant?
A propos de ton statement: génial d'ailleurs! Est ce que t'etais super impliké ds des trucs associatifs? Les americains adorent ca et je c ke ca compte bcp, mais moi c pas trop mon truc...et en +, je ne suis pas 1 sportive de haut niveau ! lol donc, j'voulais savoir si c'etait vraiment 1 mauvais point.
Voilà, bizzzz!

n°648353
incassable
Posté le 21-04-2006 à 11:45:38  profilanswer
 

Citation :

mais moi c pas trop mon truc...


 
il y a forcément quelque chose qui t'intéresse dans la vie pour lequel tu pourrais créer ou participer à une structure associative.

mood
Publicité
Posté le 21-04-2006 à 11:45:38  profilanswer
 

n°648354
magic_eric
Posté le 21-04-2006 à 11:45:54  profilanswer
 

Nan mais pour tous les trucs associatifs et sportifs tu peux mitonner comme un fou, personne n'ira vérifier. Faut juste savoir en parler avec entrain et enthousiaste... Faut pipoter à mort sur tout ca. Moi mon activité associative préférée c'est de péter la tete de mes potes à Pro Evolution ou bien de dormir devant la télé mais on s'en fout :lol:
 
Pour l'anglais ben j'étais assez bon à l'école mais surtout j'ai passé pas mal de temps aux etats unis (mes stages + des vacances) donc ca m'a aidé pour l'anglais professionnel. Maintenant ce qui m'a fait vraiment progressé (en compréhension orale notamment) c'est le fait que j'écoute la zik en anglais tout le temps en essayant de comprendre et je fais pareil pour les films et les séries US que je regarde depuis 6 ans en VO sans sous-titres ... Donc a force, ca rentre !! :D
Apres de toute facon faut passer un petit coup sur le CD de préparation du TOEFL histoire de bien blinder sa grammaire et le tour est joué.

Message cité 1 fois
Message édité par magic_eric le 21-04-2006 à 11:46:43
n°648358
magic_eric
Posté le 21-04-2006 à 11:49:42  profilanswer
 

J'ai édité le 3eme post avec d'autres essays.

n°648521
gover
Posté le 21-04-2006 à 15:07:33  profilanswer
 

magic_eric a écrit :

Re-bonjour
 
Mon parcours :  
- 1997-2000 Sup/Spé à Louis le Grand (3ans)
- 2000-2004 Supelec (4ans) (oui j'ai redoublé par la peine d'en rajouter  :heink: )
- 2004-2006 INEUMconsulting (anciennement Deloitte Consulting)
- septembre 2006 : entrée à Kellogg (Northwestern) (GMAT : 740, TOEFL : 283)
 
En gros si j'ai un conseil à donner pour le MBA c'est de pas hésiter. Certes c'est pas donné de postuler (en temps et en argent - comtper 250$ par école + le gmat + le toefl + ...) mais ca n'est jamais perdu meme si on n'a aucune chance. Il faut savoir que quand on se fait jeter, on peut avoir un debriefing détaillé avec les personnes du comité d'admission, et quand je dis détaillé ca veut dire vriament tres détaillé (limite les fautes d'orthographe sur les essays) et forcément l'année suivante quand on repostule c'est beaucoup beaucoup plus facile (voir meme les doigts dans le nez). Pour ma part j'ai été accepté par miracle du premier coup dans un top 5 mais la plupart des gens que je connais ont postulé 2 fois.
 
Une fois qu'on a décidé de postuler, il faut être tres efficace. En gros les dossiers (notamment les essays sont mis en ligne vers mi aout) donc ca laisse pas beaucoup de temps pour rédiger le tout si on a rien préparé.
Dans mon cas j'ai passé le GMAT et le TOEFL en mars 2005 pour être débarassé (et accessoirement pour avoir du temps pour repasser si nécessaire)
 
Les essays : en gros faut y aller. C'est super dur pour nous Francais car c'est un exercice qu'on a jamais fait avant mais faut savoir que les Americains rédigent ce type d'essays depuis qu'ils ont 15 ans :/ Je pense qu'il faut rédiger les essays le plus tot possible. Moi j'ai commencé a regarder les questions vers juin (celle de l'année passée mais c'est pas grave car c'est les memes presque) et j'ai vraiment rédigé qu'a partir de septembre ce qui m'a fait raté le premier jalon (début octobre) ce qui est un peu dommage.
Donc rédigez les essays meme en se basant sur les questions de l'année passée le plus tot possible. Faut viser le 1er round quoi qu'on en dise :)
 
En terme de rédaction pure, j'en ai pas mal discuté autour de moi. Ce qui est sur c'est qu'il faut si possible avoir quelqu'un qui a vécu ou étudié aux etats-unis pour vous aider. On ne connait pas la mentalité américaine sur ces choses : il faut être super dans l'émotion et pas hésiter à en rajouter des tonnes. Les tournures de phrase doivent être tres dynamiques.  
Du genre au lieu de dire :  
"Chez Deloitte j'ai fait une premiere mission chez *** ou j'ai appris a faire ci et a gérer ca... "  qui est plat et descriptif
il faudrait plutot dire un truc du genre :  
Le moment qui m'a le plus marqué lors de ma vie professionnelle c'est la mission d'orga chez ***. C'était super génial et je suis le plus fort car j'ai sauvé la vie de tout le monde ... (bon sur la fin ca part en sucette mais c'est vraiment ca)
Faut en rajouter des tonnes, ne pas être modeste et surtout ne pas hésiter à romancer un peu. (on sait bien que t'as pas sauvé de la faillite le hodling de 50 millards d'euros mais on s'en fout, si tu le vends bien, on te félicitera) La romance se fait surtout sur les activités extrascolaires (implication dans la communauté, ... ) : faut y aller à fond sur ca.
 
Attention aussi aux petites conneries administratives : encore quelque chose à voir tot.
Exemple : les notes d'école. Ca peut paraitre bête mais faut déja contacter ton école pour qu'elle te les envoie (si possible traduit en anglais) et apres faut les mettre au format du dossier. Attention encore un truc tres con : chez kellogg par exemple, ils te demandent de les envoyer par la poste (les autres c'étaient par internet) donc faut prévoir le délai de la poste ...
Autre exemple : les petites descriptions de tes stages. Pas vraiment des essays mais une descritption rapide de tous tes stages, tes expériences, tes activités extrascolaires. Ils te donnent quelques lignes pour décrire donc faut y penser (je dis ca car moi je me suis grave focalisé sur les essays ca fait que tous ces trucs je les ais gérés à 5h du mat la veille de la deadline - merci le décalage horaire :whistle: )
 
Aussi, je sais pas si ca a servi mais j'ai été visité les différents campus. J'ai été en janvier apres avoir envoyé mes dossiers. Ca te permet d'avoir un feeling sur les différentes écoles (élèves qui se la petent, campus trop magnifique, distance par rapport à la ville, ambiance, cours. ..) et on peut assister a quelques cours en auditeur libre. Faut pas hésiter à se montrer ca peut toujours servir un petit coup de leches ;)
 
Si tu parles des langues étrangères, que t'es homo, que tu sors de l'égout et que t'as grimpé les échelons de la société (le reve américain), tout ca si tu es dans ce cas faut y aller a fond dans les essays.
Ils aiment beaucoup aussi si on a plus ou moins une grande motivation dans la vie ...
 
Je vois pas trop ce que je peux raconter d'autres ...
 
Si vous avez des idées / des questions : je prends. Je pense que je ferai des screen de mes essays pour les coller direct sur le forum :D
 
Les liens utiles :  
 - Site des écoles évidemment
 - www.mbaapplicant.com ce site est vraiment bien foutu et meme plutot marrant.
 - forum de discussion sur le site de businessweek. Forum tres vivant et surtout présence sur le forum d'admission officers qui répondent directement à certaines questions.


 
Merci Eric c t super instructif.
J ai un parcours un peu similaire au tien.
J'envisage moi aussi un mba mais je ne sais pas encore si je tente les US ( je suis une quiche en anglais).
As tu dans ton MBA  des "mauvais en anglais?"
Quels sont les causes d'echecs a tes autres entretiens?
Est ce que le nom Supelec t as aidé pour ton admission  ( enfin plutot ds quelle proportion?)  Est on en concurence avec dautres ingé qui ont peut être des études un peu moins presitigueses mais plus de facilité en anglais?

n°648525
magic_eric
Posté le 21-04-2006 à 15:17:22  profilanswer
 

Pour le MBA que ce soit aux US ou ailleurs, il faut un excellent niveau en Anglais. Que ce soit un bon résultat aux tests ou une bonne gestion de la langue pendant l'entretien. Pas la peine d'etre bilingue mais il faut tout comprendre et savoir se faire comprendre.
 
Je pense pas que Supelec m'ait beaucoup aidé pour l'admission car ca doit pas être tres connu aux US. Ils doivent plus ou moins avec des classements et ils ont vu que c'était pas pourri mais c'est loin d'avoir le rayonnement de polytechnique, centrale, les mines, HEC, l'essec ou l'escp. Par contre ca m'a aidé d'avoir fait une école d'ingé plutot qu'une école de commerce car les ricains voient d'un tres bon oeil les ingénieurs qui veulent s'orienter dans le business (genre fort aspect entrepreunarial) alors que les francais qui sortent d'école de commerce pour aller faire un MBA sont percus comme des gens qui ne veulent que le diplome et qui s'en foutent de ce qu'ils peuvent retirer du MBA. Maintenant ca dépend des cas, il faut savoir se vendre. Et puis apres 4-5 ans d'expérience pro, l'école a plus vraiment d'importance ...
 
Pour les entretiens ca a été divers et variés mes échects.  
- Wharton : je sais pas pourquoi. L'entretien s'est super bien passée la fille m'a beaucoup appréciée ; elle connaissait parfaitement la France (y a vécu 25ans). C'était mon grand espoir.
- Columbia : ca s'est plutot bien passé. Seul point noir, j'ai fait mon speech au mec comme quoi apres supelec je voulais pas passer ma vie a programmer les essuie glace chez renault, et 10 minutes plus tard dans l'entretien il m'explique que son petit frere était a supelec en meme temps que moi (je le connaissais de loin, c'était un demeuré ;) ) et que justement il bossait chez peugeot ... Ca a pas du aider.
- harvard : le mec a été super cash avec moi : "vous êtes trop jeunes, vous ne serez pas admis. Il faut plus d'expérience professionnelle".
Et de maniere générale c'était la le point faible de mon dossier (seulement 2 ans alors qu'en moyenne c'est plutot 4-5). Apres ca dépend de chacun, moi je sais que je me serais pas plus épanoui dans mon boulot si j'étais resté 2 ans de plus alors j'ai tenté le coup. mais si ton boulot te plait et que t'es pas pressé alors c'est bien d'attendre (minimum 3 ans on va dire, apres tu peux gonfler les chiffres avec les stages ;) )
 
pour la concurrence, faut savoir que ca marche par cota les MBA : x palces d'américains, x places d'européens de l'est, de l'ouest, de la chine, de l'inde, d'afrique, ...
Donc en France c'est clair que tu seras en compétition avec des élèves d'école d'ingénieur ou de commerce tres prestigieuses qui ont bossé 3-4 ans dans le conseil (plutot en stratégie) ou dans la banque d'affaire. Et en général ces gens gerent en anglais.

n°648530
gover
Posté le 21-04-2006 à 15:29:38  profilanswer
 

magic_eric a écrit :

Pour le MBA que ce soit aux US ou ailleurs, il faut un excellent niveau en Anglais. Que ce soit un bon résultat aux tests ou une bonne gestion de la langue pendant l'entretien. Pas la peine d'etre bilingue mais il faut tout comprendre et savoir se faire comprendre.
 
Je pense pas que Supelec m'ait beaucoup aidé pour l'admission car ca doit pas être tres connu aux US. Ils doivent plus ou moins avec des classements et ils ont vu que c'était pas pourri mais c'est loin d'avoir le rayonnement de polytechnique, centrale, les mines, HEC, l'essec ou l'escp. Par contre ca m'a aidé d'avoir fait une école d'ingé plutot qu'une école de commerce car les ricains voient d'un tres bon oeil les ingénieurs qui veulent s'orienter dans le business (genre fort aspect entrepreunarial) alors que les francais qui sortent d'école de commerce pour aller faire un MBA sont percus comme des gens qui ne veulent que le diplome et qui s'en foutent de ce qu'ils peuvent retirer du MBA. Maintenant ca dépend des cas, il faut savoir se vendre. Et puis apres 4-5 ans d'expérience pro, l'école a plus vraiment d'importance ...
 
Pour les entretiens ca a été divers et variés mes échects.  
- Wharton : je sais pas pourquoi. L'entretien s'est super bien passée la fille m'a beaucoup appréciée ; elle connaissait parfaitement la France (y a vécu 25ans). C'était mon grand espoir.
- Columbia : ca s'est plutot bien passé. Seul point noir, j'ai fait mon speech au mec comme quoi apres supelec je voulais pas passer ma vie a programmer les essuie glace chez renault, et 10 minutes plus tard dans l'entretien il m'explique que son petit frere était a supelec en meme temps que moi (je le connaissais de loin, c'était un demeuré ;) ) et que justement il bossait chez peugeot ... Ca a pas du aider.
- harvard : le mec a été super cash avec moi : "vous êtes trop jeunes, vous ne serez pas admis. Il faut plus d'expérience professionnelle".
Et de maniere générale c'était la le point faible de mon dossier (seulement 2 ans alors qu'en moyenne c'est plutot 4-5). Apres ca dépend de chacun, moi je sais que je me serais pas plus épanoui dans mon boulot si j'étais resté 2 ans de plus alors j'ai tenté le coup. mais si ton boulot te plait et que t'es pas pressé alors c'est bien d'attendre (minimum 3 ans on va dire, apres tu peux gonfler les chiffres avec les stages ;) )
 
pour la concurrence, faut savoir que ca marche par cota les MBA : x palces d'américains, x places d'européens de l'est, de l'ouest, de la chine, de l'inde, d'afrique, ...
Donc en France c'est clair que tu seras en compétition avec des élèves d'école d'ingénieur ou de commerce tres prestigieuses qui ont bossé 3-4 ans dans le conseil (plutot en stratégie) ou dans la banque d'affaire. Et en général ces gens gerent en anglais.


 
Oui j'ai l'impression pour l anglais que tout le monde à ce niveau est super bon. Pour le conseil en strat, je me souviens que c'etait deja un facteur eliminatoire et seuls les cabinets de seconde zone comme Ernst ou Price m avaient accepté avec un tel niveau.
Je bosse maintenant en Conseil/finance, Pour progesser le plus sage est peut etre d'aller à Londres ou il y a plein de francais dans le secteur.
 
 

n°648625
opp
Posté le 21-04-2006 à 16:55:24  profilanswer
 

:lol: Cool le coup du mec qui avait les yeux rivé sur de Phil Jackson. Ils ont gobé ça? Franchement, je crois qu'il faut y aller à l'audace comme tu dis.  
Franchement je trouve tes essays marrants. Je crois qu'ils ont dû se dire, "le gars a osé, c'est qu'il y a faut peut être voir plus loin". Ou bien ils y ont cru simplement.


---------------
Si tout va de travers, regarde si tu marches droit
n°648752
magic_eric
Posté le 21-04-2006 à 18:00:12  profilanswer
 

@gover : pour progresser en restant a paris, je te conseille vivement d'essayer de lire en anglais des bouquins (romans, eco, BD, ...) si possible à haute voix. Tu te sens un peu con mais tu améliores ton vocabulaire et ta prononciation.
Pour la compréhension comme je t'ai déja dit, faut y aller sur les films et séries en VO sans sous titres ca déchire :D
 
 
Pour l'essay 4 c'est clair qu'il faut y aller a fond sur n'importe quel angle d'attaque. Re matez independance day pour mieux capter la mentalité ricaine :lol: La difficulté c'est de toujours montrer qu'on agit pour changer les choses (utiliser des tournures actives TOUT le temps)
 
Astuce : trouver une liste des 'Action Verbs' comme celle-la et en truffer les essays
http://www.quintcareers.com/action_skills.html

n°648757
magic_eric
Posté le 21-04-2006 à 18:02:41  profilanswer
 

zviato a écrit :

Merci pour les infos ! Pour une fois que c'est détaillé et factuel !  :D  
 
Finalement ne faut il pas avoir l'impression que malgré toutes leurs bonnes paroles les MBA dénigrent un peu les profils industriels ? Est ce qu'il n y a pas une consanguinité dans ce milieu ? I.e. on se reproduit en amis du milieu de la banque d'affaire et des consultants en strat ?
 
Si y'a des expériences industrielles c'est intéressant.
 
Merci


 
Ils adorent les expériences non classiques.
Imagine le mec qui a lu 50 CV de consultants avec 4x50 essays sur la facon dont il a sauvé une compagnie du cac40 en conseillant le PDG de virer 4000 personnes ... S'il lit un essay bien écrit sur les challenges et les problemes d'un projet de conception des freins de l'airbus a380 ou du systeme de guidage de missile francais, il va être tout étonné et forcément il va y preter plus d'attention.  

n°649216
Kadounet
Posté le 21-04-2006 à 23:10:44  profilanswer
 

drapal, merci de nous faire part de votre expérience!

n°651153
gover
Posté le 24-04-2006 à 10:04:57  profilanswer
 

magic_eric a écrit :

@gover : pour progresser en restant a paris, je te conseille vivement d'essayer de lire en anglais des bouquins (romans, eco, BD, ...) si possible à haute voix. Tu te sens un peu con mais tu améliores ton vocabulaire et ta prononciation.
Pour la compréhension comme je t'ai déja dit, faut y aller sur les films et séries en VO sans sous titres ca déchire :D
 
 
Pour l'essay 4 c'est clair qu'il faut y aller a fond sur n'importe quel angle d'attaque. Re matez independance day pour mieux capter la mentalité ricaine :lol: La difficulté c'est de toujours montrer qu'on agit pour changer les choses (utiliser des tournures actives TOUT le temps)
 
Astuce : trouver une liste des 'Action Verbs' comme celle-la et en truffer les essays
http://www.quintcareers.com/action_skills.html


 
Merci Eric.
Bonne chance pour ton année.
Ca devrait être genial.
G deux amis qui sont partis ( standford) et qui me disent que cela n a vraiment rien a voir avec nos campus du triangle infernal gif, Palaiseau, chatenay. ( Rien que pour la densité de filles/m carrés :=) )  

n°651156
magic_eric
Posté le 24-04-2006 à 10:10:37  profilanswer
 

Oui je suis super impatient de partir meme si la je galere un peu avec la paperasse (docs pour le financement, visa, ...) car je m'y suis pris n'importe comment et que les ricains sont pas toujours tres explicites au téléphone (comme les francais d'ailleurs. mis a part le "allez mater le site", ils savent pas dire grand chose ... )

n°651167
gover
Posté le 24-04-2006 à 10:33:42  profilanswer
 

magic_eric a écrit :

Oui je suis super impatient de partir meme si la je galere un peu avec la paperasse (docs pour le financement, visa, ...) car je m'y suis pris n'importe comment et que les ricains sont pas toujours tres explicites au téléphone (comme les francais d'ailleurs. mis a part le "allez mater le site", ils savent pas dire grand chose ... )


 
Justement pour le financement :
Tu es licencié ?  
Payé 100% ( peu probable) ?
En congés avec 20% de ton salaire ? ( ca se faisait chez deloitte il me semble)

n°651179
magic_eric
Posté le 24-04-2006 à 10:52:28  profilanswer
 

Justement je suis en train d'essayer de négocier ca. Je vais essayer de me faire virer pour toucher le chomage ...  
Sinon j'ai des sous de coté qui devraient couvrir la premiere année mettons.
Je dois encore faire des calculs mais bon au pire des cas, je fais un pret en France.
 
INEUM (deloitte consulting) me paiera que dalle car c'est des connards :(
 
Pour les bourses apparemment c'est un peu tard aussi. Il me reste les trucs que je pourrai faire la bas pour me faire un peu de blé mais bon ...
 
Si t'as 100k€ à m'avancer je prends :whistle:  
:hello:

n°651189
gover
Posté le 24-04-2006 à 11:12:20  profilanswer
 

magic_eric a écrit :

Justement je suis en train d'essayer de négocier ca. Je vais essayer de me faire virer pour toucher le chomage ...  
Sinon j'ai des sous de coté qui devraient couvrir la premiere année mettons.
Je dois encore faire des calculs mais bon au pire des cas, je fais un pret en France.
 
INEUM (deloitte consulting) me paiera que dalle car c'est des connards :(
 
Pour les bourses apparemment c'est un peu tard aussi. Il me reste les trucs que je pourrai faire la bas pour me faire un peu de blé mais bon ...
 
Si t'as 100k€ à m'avancer je prends :whistle:  
:hello:


 
Sur le topic Harward on s était posé la question : Peux tu percevoir t indemnités chomage qd t es à l étranger.
Pour certains la réponse est négative.
Dans la pratique g un ami qui est parti en Espagne 3 mois sans aucun pb.
Il pointait via internet mais sur 12 mois il a eu deux ou trois rdv avec l anpe.
Tu comptes faire comment?  
Pour Deloitte, je crois que l histoire des 20%, c était uniquement lors de la crise ou ils avaient un taux de gens non staffés aux alentour de 50% et ils proposaient aux non staffés d aller voir ailleurs en continuant à leur verser 20% se salaire.
 

n°651191
magic_eric
Posté le 24-04-2006 à 11:18:44  profilanswer
 

Deja je vais voir si je peux me faire virer. S'ils acceptent j'irai négocier à l'anpe. En gros on m'a dit que t'étais plus dans les listes si tu partais à l'étranger sauf dérogation.  
Le pointage me fait pas trop peur car s'ils acceptent le principe de me laisser mes droits si je pars en formation à l'étranger, je pense qu'ils feront pas trop chier sur le pointage (en gros a partir du moment ou je suis en formation pendant 1 ou 2 ans, le mec a pas grand chose a pointer mis a part que je suis toujours inscrit au mba ... ).  
Je me dis que si je peux avoir des indemnités au moins la premiere année ca serait top. Apres je négocierai avec la boite chez qui je ferai mon stage :)

n°651215
gover
Posté le 24-04-2006 à 11:57:20  profilanswer
 

magic_eric a écrit :

Deja je vais voir si je peux me faire virer. S'ils acceptent j'irai négocier à l'anpe. En gros on m'a dit que t'étais plus dans les listes si tu partais à l'étranger sauf dérogation.  
Le pointage me fait pas trop peur car s'ils acceptent le principe de me laisser mes droits si je pars en formation à l'étranger, je pense qu'ils feront pas trop chier sur le pointage (en gros a partir du moment ou je suis en formation pendant 1 ou 2 ans, le mec a pas grand chose a pointer mis a part que je suis toujours inscrit au mba ... ).  
Je me dis que si je peux avoir des indemnités au moins la premiere année ca serait top. Apres je négocierai avec la boite chez qui je ferai mon stage :)


 
Ouais pour la dérog ca parait super aléatoire.
EN fait il y a deux solutions :
- Soit tu vas les voir en les prevenant que tu pars à l'étranger, et tu risques qu'ils appliquent la regles pas d Assedic car pas sur le territoitre fra,cais
- Soit tu tentes un truc, tu te declare en france, tu fais ton pointage mensuel via le net et tu viens a t 2 ou 3 convoc annuelle ( je c pas si c possible dans ton cas).
 
Etant donné les sommes mises en jeu, il faudrait tenter d'estimer le risque de chaque formule.

n°651226
magic_eric
Posté le 24-04-2006 à 12:45:48  profilanswer
 

Je sais que je veux faire un truc clean. Je veux pas faire une magouille qui peut me couter cher si je me fais griller.  
Si la dérogation marche pas alors tant pis, je fais un pret. Si tu veux en partant du principe que je vais être plutot pas mal payé apres le mba, j'ai pas envie de me foutre dans le caca pour 10k€. C'est un truc de vieux qui va se marier :lol: pas de risque inutile ;)
 
Je vais mettre un petit coup de pression pour la dérogation et on verra bien :) Mais deja faut que ma boite accepte de me licensier et c'est pas fait !!!

n°651236
opp
Posté le 24-04-2006 à 12:59:06  profilanswer
 

magic_eric a écrit :

Je sais que je veux faire un truc clean. Je veux pas faire une magouille qui peut me couter cher si je me fais griller.  
Si la dérogation marche pas alors tant pis, je fais un pret. Si tu veux en partant du principe que je vais être plutot pas mal payé apres le mba, j'ai pas envie de me foutre dans le caca pour 10k€. C'est un truc de vieux qui va se marier :lol: pas de risque inutile ;)
 
Je vais mettre un petit coup de pression pour la dérogation et on verra bien :) Mais deja faut que ma boite accepte de me licensier et c'est pas fait !!!


Commence dès maintenant à préparer ton dossier de crédit, parce que l'ANPE n'acceptera jamais que tu partes pour une formation qui dure plus de 6 mois. Mais t'as raison, tu seras certainement mieux payé, et puis c'est vraiment bête de se faire prendre par les ASSEDIC, qui te mettront la main dessus de toutes les façons. Ils sont devenus très regardant ces derniers jours. A l'issue de la première année, si tu restes sans donner signe de vie, ils ont capables de te demander de restituer une partie des indemnités perçues.


---------------
Si tout va de travers, regarde si tu marches droit
n°651287
magic_eric
Posté le 24-04-2006 à 14:22:51  profilanswer
 

Franchement je suis serein sur le truc des assedic. Je vais demander en expliquant tout de facon super clean. S'ils disent ok alors tant mieux, s'ils disent non alors tant pis.
 
Moralité (pour alimenter le topic de facon constructive) : faire les demandes de bourse avant meme d'avoir été accepté dans un MBA.  
Prenez-y vous un an a l'avance au moins pour les bourses qui sont bien (fullbright).
 
:)

n°651297
opp
Posté le 24-04-2006 à 14:40:59  profilanswer
 

magic_eric a écrit :

Franchement je suis serein sur le truc des assedic. Je vais demander en expliquant tout de facon super clean. S'ils disent ok alors tant mieux, s'ils disent non alors tant pis.
 
Moralité (pour alimenter le topic de facon constructive) : faire les demandes de bourse avant meme d'avoir été accepté dans un MBA.  
Prenez-y vous un an a l'avance au moins pour les bourses qui sont bien (fullbright).
 
:)


En fait, la date limite pour les bourses pour différents MBA, session 2007-2008, c'est septembre 2006. Je me suis renseigné auprès de Cambridge et Oxford. En fait, il n'est pas seulement conseillé de le faire un an plus tôt, mais la date limite de dépos de dossier c'est un an plus tot, sauf pour les bourses des BS elles mêmes, auxquelles on postulle dès qu'on dépose le dossier.


---------------
Si tout va de travers, regarde si tu marches droit
n°651300
Oski
Posté le 24-04-2006 à 14:49:05  profilanswer
 

opp a écrit :

En fait, la date limite pour les bourses pour différents MBA, session 2007-2008, c'est septembre 2006. Je me suis renseigné auprès de Cambridge et Oxford. En fait, il n'est pas seulement conseillé de le faire un an plus tôt, mais la date limite de dépos de dossier c'est un an plus tot, sauf pour les bourses des BS elles mêmes, auxquelles on postulle dès qu'on dépose le dossier.


 
Tu parles de quelles bourses exactement la? Juste Fullbright? Et d'ailleurs Fullbright ca peut marcher pour partir en MBA (je croyais que c'etait surtout pour les doctorants) ?

n°651304
magic_eric
Posté le 24-04-2006 à 15:00:33  profilanswer
 

Fullbright ca peut marcher pour toutes les études à l'étranger, il y a plusieurs types de bourses.
Mais être obligé de faire la demande de bourse 1 an à l'avance (soit avant meme d'avoir déposé le dossier de MBA) je trouve ca hallucinant (parle de mettre la charue avant les boeufs ... ) : comment ils font s'ils t'accordent la bourse mais que t'es pas pris en MBA :??:
Suis triste :/

n°651314
Iamced
Posté le 24-04-2006 à 15:10:53  profilanswer
 

Un ami a eu une bourse pour partir en Msc à Columbia avant d'être admis. La bourse lui est donnée que s'il est admis. S'il n'est pas admis, il la donne à un autre heureux élu! Aussi simple que ça! :)

n°651315
rui
Strike Out Looking..
Posté le 24-04-2006 à 15:11:28  profilanswer
 

super topic merci.
 
tu as obtenus des entretiens chez tout le monde? pas mal déjà :)

n°651320
magic_eric
Posté le 24-04-2006 à 15:21:49  profilanswer
 

@iamced : erf bien joué de la part de ton pote. Voila un mec qui s'y est pris à l'avance. Moi je suis plutot : je me fais accepter et on gerera apres ... Heureusement que j'ai des sous de coté ...
 
@rui : pas d'entretien chez stanford et vu l'entretien cauchemardesque chez harvard je m'en serais passé :) (en gros il m'a dit que de toute facon ils m'accepteraient jamais car pour l'expérience pro c'est minimum 4 ans sauf si on a fait un truc exceptionnel - monter une boite qui a marché, sauver des pingouins sur la banquise, faire mercenaire en irak, ... - donc une fois qu'il a dit ca, j'avais qu'une envie c'était de lui dire : alors pas la peine de me faire perdre mon temps gros con ... (j'ai noté son nom et quand je serai PDG de dassault, il se prendra un missile dans la tronche :whistle: - et non je suis pas rancunier :lol: )
;)

n°651324
Oski
Posté le 24-04-2006 à 15:26:24  profilanswer
 

Tiens au niveau des entretiens justement, ca se passe comment? Tout le monde doit les passer ou il y a des gens qui sont admis direct? Tu dois aller a Cambridge, Palo Alto, Evanston, etc... ou bien ils ont des representatives en Europe?
 
Merci.

n°651345
magic_eric
Posté le 24-04-2006 à 15:56:10  profilanswer
 

En gros on te dit souvent que tu peux être admis sans passer d'entretien mais on peut dire que c'est un mythe (on trouvera forcément quelqu'un qui aura vécu le contraire mais dans 99.999% des cas, si tu n'interviewes pas tu ne seras pas pris).
 
Pour l'entretien en lui meme, selon les écoles, tu auras le choix entre entretien à paris ou sur le campus, avec un ancien élève ou un mec du comité d'admission. Avec les combinaisons ca fait 4 possibilités en tout.  
Personnellement j'ai passé tous mes entretiens à Paris (c'est le cas général pour les étrangers car ils savent que ca fait chier de payer le billet d'avion pour 1h d'entretien). Une fois qu'ils t'ont assigné un type d'entretien (mettons ancien élève à boston), tu peux toujours demander à avoir un autre type d'entretien (ancien élève à paris) et en général ils sont cools sur ca.
 
Pour moi ca s'est passé comme ca :  
- Columbia : j'ai eu le choix entre 3 anciens élèves à Paris pour l'entretien.
Aucune info sur les mecs (a part leurs noms), il faut en choisir un et le contacter assez vite pour faire l'entretien le plus rapidement possible.
 
- Harvard : direct le nom de l'ancien élève que je devais rencontrer. Apres je lappelle pour prévoir un rendez vous. Le mec a été super con car il m'a dit des le début que j'avais aucune chance et moi j'ai passé l'heure d'apres a lui expliquer que les écoles américaines savent contourner les regles et les habitudes pour des gens extraordinaires et exceptionnels comme moi ... Il a pas acheté mon laius => mauvais souvenir  
 
- Wharton : tu choisis toi meme tout une fois que tu es invité a l'entretien. Donc j'ai choisi entretien avec une personne du comité d'admission à paris (j'aurais pu choisir ancien eleve à phili ... ) L'entretien s'est super bien passé : c'est une fille américaine qui a vécu 25 ans en France. C'est une star dans son domaine la fille ( je l'ai googlisée direct ^^) et elle a été super gentille. Excellent feeling j'avais plein d'espoir mais j'ai été jeté quand meme (apres demande d'explication, on a m'a dit comme d'hab : pas assez d'expérience pro ...)
 
- Kellogg : quand j'ai déposé mon dossier sur internet (début janvier) j'ai recu un mail m'indiquant qu'il n'était pas nécessaire que j'interview. Donc moi je savais pas trop quoi en penser... Quand j'ai visité le campus début février, j'en ai profité pour me renseigner pour savoir ce que ca voulait dire. La personne du comité d'admission que j'ai vu m'a expliqué que ca voulait rien dire du tout et que si je voulais je pouvais interviewer tout de suite ; bon moi je me suis débiné car j'avais pas de costume et de copie de mon CV (surtout j'étais pas du tout préparé :lol: ). J'ai ensuite recu une proposition d'interview téléphonique et finalement c'est ce que j'ai fait. Donc ils sont pas super nets sur les interview à Kellogg mais au final ils interviewent quasiment tout le monde (au moins par téléphone)
Attention : l'interview téléphonique c'est tres tres dur j'ai trouvé : déja au niveau de l'anglais il faut être parfaitement fluent compréhension et expression. EN plus il n'y a aucun échange : la fille que j'ai eu avait sa liste de question, elle notait mot pour mot ce que je notais (c'est l'impression que j'ai eu), elle ne rebondit jamais, aucun échange c'est super robotique et impersonnel. Je l'ai super mal vécu car je suis une personne qui aime discuter sur un ton léger et qui en général charme les recruteurs avec mon humour (voui voui je suis un petit marrant :o ) donc la c'était pas trop facile pour moi. Dans ce cas la faut bien garder son calme, pas de laisser décomposer, répondre clairement à la question et s'arreter de parler quand on a fini (des fois elle attend quelques secondes avant de reprendre la parole, j'imagine le temps de noter, donc faut pas flipper faut juste attendre la fin du silence super génant). Bref pas facile du tout, pour le coup, il faut essayer de préparer le plus possible (notamment j'ai du lui expliquer le systeme des prépas et des écoles d'ingé - heureusement que je l'avais fait 200 fois avant dans diverses circonstances). L'avantage c'est que t'as ton dossier osus les yeux Ce qui peut toujours servir...
 
-Stanford : pas d'entretien. C'est horrible car ils te disent que tu peux être invité jusqu'au dernier jour de la deadline de réponse définitive donc tu attends comme un con avec de l'espoir (pas trop quand meme) et ca ne vient pas. DOnc pas de réponse avant le 31 mars meme si tu n'as pas interviewé ce qui est débile mais bon ... De facon tres générale, c'est tres dur d'avoir une interview à stanford car les promos sont plutot petites donc peu d'interview ...
 
Pour l'entretien en lui meme le mec a pas lu ton dossier (en tout cas pour les anciens élèves - ils n'y ont jamais acces) mais il faut raconter les memes histoires que dans ton dossier car apres ils comparent les notes de l'entretien avec ton dossier.
En terme de préparation, mieux vaut préparer un peu les questions bateaux (pourquoi le MBA ? pourquoi maintenant ? pourquoi nous ?). Moi j'avais choisi de rien préparer pour pas sonner comme un robot et ca a pas mal marché maintenant si ton anglais est pas parfait, il faut absolument préparer des réponses toutes faites (limite rédigées).
Personnellement je n'ai pas eu de questions pieges (sauf kellogg : comment comptez vous être un leader pendant les 2 années à kellogg ? :heink: ), j'ai plutot orienté les entretiens sur une discussion avec l'interviewer.
Essayer de préparer des questions pour lui à la fin. Moi j'avais pas de question car j'avais été visité les campus donc quand il m'a demandé si j'avais des questiosn, j'ai pu astucieusement lui replacer que comme je suis super motivé j'ai déja visité les campus pour avoir toutes mes réponses et apres j'ai posé des questions sur un ton de blague du genre : "ma seule question c'est : tu vas m'accepter ? ou bien : les T-SHirts bordeaux vous les avez en XXL ?". En fait le ton de l'entretien peut varier du truc super formel (kellogg pour moi) au truc super relax (wharton et columbia), ca dépend un peu du contact.
Par contre c'est à l'américaine, il ne faut pas être stressé. Faut pas vivre ca comme une évaluation de qui tu es et de ce que tu as fait mais vraiment de ta personnalité et de ton contact (faut pas oublier que les mba y'a pas mal de travail en groupe donc les robots tout stressé ca les fait pas réver par rapport a un mec un peu plus communicant et souriant)
 
OuaLA

n°651350
Oski
Posté le 24-04-2006 à 16:02:51  profilanswer
 

Merci beaucoup pour ta reponse super detaillee!

n°651358
magic_eric
Posté le 24-04-2006 à 16:20:31  profilanswer
 

On va commencer à croire que j'adore raconter ma vie :lol:
Et encore la on parle de boulot, si on parlait de meuf, je saturerais le forum :ouch:

n°651360
rui
Strike Out Looking..
Posté le 24-04-2006 à 16:23:05  profilanswer
 

magic_eric> merci.
on sent que tu es dégagé d'un poids énorme et que tu veux nous parler de ton expérience :D
tu avais pris contact avec un ancien de supelec ayant fait un MBA ? pour avoir des infos, de l'aide...

mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5  ..  501  502  503  504  505  506
Page Précédente

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM HardWare.fr
  Emploi & Etudes
  Etudes / Orientation

  Une petite histoire de MBA

 

Sujets relatifs
Grosse SSI VS petite SSI, les grosses pas si mal que caMBA Harvard
Petite question pour les étudiants SrcQuel MBA choisir en France ?
photo a identifier en histoire>>> Entrer en MBA à l’ESG ? <<<
MBA à l'ESGhistoire
composition en histoireQuestions d'ordre général sur les MBA!
Plus de sujets relatifs à : Une petite histoire de MBA



Copyright © 1997-2016 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR