Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
455 connectés 

  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Arts & Lecture

  L'art contemporain, une arnaque ?

 


 Mot :   Pseudo :  
  Aller à la page :
 
 Page :   1  2  3  4  5  ..  39  40  41  42  43  44
Page Précédente
Auteur Sujet :

L'art contemporain, une arnaque ?

n°14902022
cambronne3
Posté le 18-05-2008 à 14:08:07  profilanswer
 

J'essaie de comprendre l'art contemporain mais je n'y vois qu'une arnaque, et que du charlatanisme. J'aimerais ouvrir un débat avec ceux qui le "défendent", pour y voir plus clair.

 

L'art moderne, souvent, utilise un tour futé pour éviter d'être critiqué: il ne se définit pas. Comme ça, on ne peut pas en parler, puisqu'on ne sait jamais de quoi on parle. Néanmoins, il semble qu'il y ait une constante: "c'est le spectateur qui fait d'un objet banal une oeuvre".
C'est déjà une contradiction fondamentale avec l'art dans sa forme traditionnel, qui représente un sujet, un thème, pour la mémoire commune, pour l'esprit collectif: c'est au spectateur d'y hisser son esprit. Dans l'art contemporain c'est l'inverse:  c'est le spectateur qui fabrique le sens, c'est l'oeuvre qui vient à son esprit.

 

Ce procédé, c'est celui du produit de consommation: faire tomber le principe élitiste de l'art, pour que "tout le monde" soit client potentiel. "Tout est potentiellement oeuvre d'art", ça veut dire que le marché est sans limite. Et l'art moderne n'a plus qu'un but: retenir l'attention, choquer, surprendre, en bref, c'est de la publicité, au mieux du divertissement, mais certainement pas de l'art.

 

Mais ça ne s'arrête pas là; pour fonctionner, le principe de l'art moderne utilise la flatterie: celui qui trouve un sens à une toile blanche se flatte de trouver un sens à ce qui a priori n'en a pas. Il se distingue de son voisin qui cherche toujours. Ce que vend cet art, c'est un bien de consommation à grand succès: de la flatterie.

 

Et comme le dit Baudrillard (philosophe connu pour avoir dit que l'art contemporain était "nul" ), "il spécule sur la culpabilité de celui qui ne comprends pas, ou de celui qui a compris qu'il n'y avait rien à comprendre".

 

Andy Wahrol lui-même disait qu'il était un "artiste commercial" qui voulait finir "artiste d'affaires". (!)
Enfin, je fais remarquer que dans l'art contemporain, la langue parlée est la langue du business, je parle de l'Anglais. Même le mouvement inventé par un Français (Marcel Duchamp qui entr'autre exposait une roue de vélo ou un urinoir...), porte un nom Anglais: le "ready-made". Passons sur le pop-art, le "happening", etc...


Message édité par cambronne3 le 18-05-2008 à 14:11:10
mood
Publicité
Posté le 18-05-2008 à 14:08:07  profilanswer
 

n°14902184
theoperato​r
Blob 3000 Deluxe Limited
Posté le 18-05-2008 à 14:23:52  profilanswer
 

Je trouve ca tout a fait normal, meme si parfois frustrant, qu'il y ait une sorte de dialectique entre ceux qui aiment la routine, le connu et reconnu, en gros le genre de trucs qui font partie du canon esthetique et ceux qui deliberement essayent de proposer autre chose et, si je puis dire, mettent les mains dans le cambouis quitte a s'investir dans quelque chose qui ne sera pas reconnu dans X annees.  
 
 

n°14902201
autoclave
Heuh... oui... mais non!
Posté le 18-05-2008 à 14:25:00  profilanswer
 

Ca dépend...
 
-Si tu débourses 50 000 euros pour acheter "l'excrément d'un artiste figé dans du plexiglass" ou "la représentation du camp d'Auschwitz en Légo sous vitrine" ca n'est pas de l'arnaque... c'est la sélection naturelle et tant pis pour toi... :hello:  
 
 
-Si le Conseil Général de ton département achète sur commande des oeuvres de merde pas encore concues... là ca me dérange plus...
 
 
Aprés on (le bobo, artiste...etc..) va te sortir le toutim sur la notion de subjectivité toussa... c'est du flan!
 
Mon avis : Art moderne + argent public = arnaque!
 
Art moderne + argent privé = Darwinisme !  :hello:


---------------
"C'est un juif qui rencontre un autre arabe et..."
n°14902266
autoclave
Heuh... oui... mais non!
Posté le 18-05-2008 à 14:29:54  profilanswer
 

Sinon pour une version plus philo je pense que puisque "l'art moderne se détache de toute notion esthétique... représentativité du beau, ... ne doit être que par essence incompris toussa etc.." (je cite en gros), alors l'oeuvre (si oeuvre il y a  :whistle: ) doit aussi se détacher  de l'etiquette en euros ou en dollars qui la suit...  :fou:


---------------
"C'est un juif qui rencontre un autre arabe et..."
n°14902309
doutrisor
Posté le 18-05-2008 à 14:33:37  profilanswer
 

L'architecture contemporaine est intéressante, mais ce n'est plus tout à fait de l'Art "pur" car ayant un but utilitaire.  [:transparency]


---------------
"Si tu es à Rome, vis comme les Romains; si tu es ailleurs, vis comme on y vit"
n°14902359
Cutter
Posté le 18-05-2008 à 14:37:19  profilanswer
 

doutrisor a écrit :

L'architecture contemporaine est intéressante, mais ce n'est plus tout à fait de l'Art "pur" car ayant un but utilitaire.  [:transparency]


L'art a toujours besoin d'un cadre.


Message édité par Cutter le 18-05-2008 à 14:37:33

---------------
last.fm
n°14902372
totoz
( ͡° ͜ʖ ͡°) KK ( ͡⊙ ͜ʖ ͡⊙)
Posté le 18-05-2008 à 14:38:46  profilanswer
 

je viens de lancer du PQ usagé sur une toile ! mise a prix : 100000€ ! :/
 
je prefere l'art ancien, le seul, le vrai, l'unique :o

n°14902473
cambronne3
Posté le 18-05-2008 à 14:47:20  profilanswer
 

Quelqu'un a des infos sur les finances et l'art contemporain d'Etat ? J'ai régulièrement entendu parler d'aberrations de ce coté là mais jamais rien de concret...

n°14902487
autoclave
Heuh... oui... mais non!
Posté le 18-05-2008 à 14:48:15  profilanswer
 

doutrisor a écrit :

L'architecture contemporaine est intéressante, mais ce n'est plus tout à fait de l'Art "pur" car ayant un but utilitaire.  [:transparency]


 
 :jap:


---------------
"C'est un juif qui rencontre un autre arabe et..."
n°14903201
charlie 13
Posté le 18-05-2008 à 16:09:25  profilanswer
 

Comme dit plus haut, l'art contemporain est le plus souvent une arnaque pour pomper les fonds publics d'une manière outrancière.
Un des plus beaux exemples est l'"artiste" qui avait chié dans une boite, marqué dessus "mierda d'artisto" (il était ou se prétendait italien), et grace à quelques complicités l'avait exposé à Beaubourg, ou ça ne déparait pas le reste des "oeuvres".
Là, c'était juste marrant, la preuve irréfutable que l"art moderne", c'est de la merde.
Là ou ça a tourné au scandale, c'est quand il a été question que Beaubourg achète la merde avec l'argent du contribuable, surtout que ça s'est su.
Mais pour 90% de ce qui se trouve à Beaubourg, lunette de chiottes usagée, ressort de sommier cloué sur une bûche, c'est manifestement un bon moyen trouvé par des gens ayant les relations qu'il faut (essaie de leur vendre une boite de merde, tu verras comment tu seras reçu) de taper dans la caisse.

mood
Publicité
Posté le 18-05-2008 à 16:09:25  profilanswer
 

n°14903217
totoz
( ͡° ͜ʖ ͡°) KK ( ͡⊙ ͜ʖ ͡⊙)
Posté le 18-05-2008 à 16:11:00  profilanswer
 

ne venez pas me dire que je ne comprend pas l'art :o faut vraiment etre atteint du ciboulot pour dire que c de l'art :o
 

Citation :

Merda d'Artista est une œuvre de l'artiste italien Piero Manzoni influencée par les ready-mades de Marcel Duchamp.
 
En mai 1961, Piero Manzoni déféqua dans 90 petites boîtes de conserves, (plus précisément il déposa trente grammes d'excrément par boîte pour vendre par la suite ces boîtes au prix de trente grammes d'or selon la valeur du cours de l'or) sur lesquelles fut inscrit « merde d'artiste » en différentes langues. Ces boîtes furent toutes vendues et se retrouvent maintenant dans diverses collections d'art dans le monde entier et se négocient à un prix élevé, à l'exception toutefois de quelques-unes qui explosèrent probablement à cause de la corrosion de la boîte et de la pression du gaz…
 
Depuis sa création, cette série a été disséminée dans le monde entier. Aujourd'hui, la valeur d'une boîte est d'environ 30 500 € (25 000 à 35 000 USD).
 
Manzoni n'a vendu que très peu de boîtes de son vivant. Il les a donné à ses amis ou fait des échanges avec d'autres artistes.
 

n°14903291
charlie 13
Posté le 18-05-2008 à 16:20:31  profilanswer
 

De nos jours, tout est régi par le fric:
Si tu trouves un con pour payer ta merde en boite, tu deviens un "artiste", et tu te fous d'être catalogué "artiste de merde"
Ça avait commencé avec l'autre nul qui avait signé une pissotière, et l'avait vendu comme oeuvre d'art.
Bien entendu ,tout repose sur les copinages de journalistes et de directeurs de musée, qui doivent bien de temps en temps toucher leur pourcentage, c'est pas n'importe qui qui peut vendre un chiotte signé a Beaubourg, sinon j'y vais tout de suite.
Ça suppose aussi la complicité de commissaires priseurs pour organiser des ventes fictives entre copains pour faire monter la côte de l'objet, qui circule entre quelques copains de l"artiste", jusqu'à ce qu'un gogo se le fasse adjuger.
Ou mieux encore, consécration, que l'état l'achète.

n°14903299
Profil sup​primé
Posté le 18-05-2008 à 16:21:00  answer
 

Edit


Message édité par Profil supprimé le 18-05-2008 à 16:29:14
n°14903371
Ren'
Posté le 18-05-2008 à 16:27:31  profilanswer
 

L'Art Contemporain ? Comment se faire du fric en découpant deux-trois affiches publicitaires, avec un morceau de papier toilette et un pneu et en collant le tout sur un tableau "cai de l'arttt tu peux pas comprendre [:dawa]"
 
Limite un moteur de Solex sur un piedestal ca serait une oeuvre d'art :o

n°14903384
totoz
( ͡° ͜ʖ ͡°) KK ( ͡⊙ ͜ʖ ͡⊙)
Posté le 18-05-2008 à 16:29:12  profilanswer
 

je viens d'enduire mon chat de matiere fecale, je compte le collé sur une toile et le vendre :o  
 
mise a prix : 15145641651€ !
 
chat authentique :o

n°14903618
charlie 13
Posté le 18-05-2008 à 16:55:47  profilanswer
 

Y 'a même un anglais qui se procurait des cadavres pour les plastifier et les coller sur une toile.
Ça a fait du foin parcequ'un visiteur a reconnu son voisin.
Un autre exposait des merdes d'éléphant, pour Que l"oeuvre soit de plus d'ampleur .
Il est dommage que ce genre de clowns soient catalogués "artistes" parcequ'on se demande bien quel qualificatif donner à quel qu'un qui est capable de réaliser une veritable oeuvre d'art, ce qui pour moi represente quelquechose qui n'est pas à la portée de n'importe qui.


Message édité par charlie 13 le 18-05-2008 à 17:07:30
n°14903787
Profil sup​primé
Posté le 18-05-2008 à 17:15:55  answer
 

charlie 13 a écrit :


Ça suppose aussi la complicité de commissaires priseurs pour organiser des ventes fictives entre copains pour faire monter la côte de l'objet, qui circule entre quelques copains de l"artiste", jusqu'à ce qu'un gogo se le fasse adjuger.
Ou mieux encore, consécration, que l'état l'achète.


Il n'y a pas complicité des commssaires priseurs à priori, mais le traficotage d'enchères en vente publique existe bien, quelque fois c'est même l'artiste qui rachète lui même (anonynement) pour maintenir ou augmenter sa cote.  ;)  
 
Concernant l'Etat et plus généralement les collectivités publiques il y a la fameuse loi du 1% du coût des travaux qui doivent être consacrés à l'acquisition d'oeuvres d'art. Après comment sont-elles choisies ma foi ...  :whistle:

n°14903825
lecco
grand adepte du ctrl+Z
Posté le 18-05-2008 à 17:19:36  profilanswer
 

hum, la plus part des commentaires au dessus mettent en lumière une méconnaissance profonde de l'histoire de l'art, ainsi qu'un décalage entre la vision du "grand public" et celle des artistes contemporain.
 
je ne vais pas vous faire l'offense de faire un cours ici (d'autant plus qu'il existe plusieurs écoles d'historiens d'art qui se foutent régulièrement sur la tronche^^ )mais on peut résumer ça a une question simple : qu'est-ce que "être un artiste" ou "faire de l'art" au 21eme siècle ?
 
le sujet peut être très intéressant, si l'on évite les "cétémieuavant" et autre "caydelamerdej'ycomprendrien"  
a vrai dire, j'ai quelques appréhensions a parler d'art con(-temporain) ici, justement a cause de ce que j'évoque dans la 1ere phrase  :D  
mais bon, j'attends de voir comment ça tourne  :)


---------------
portfolio/
n°14903863
cambronne3
Posté le 18-05-2008 à 17:23:36  profilanswer
 

Oui oui je connais bien la rengaine, la trés arrogante explication de la réflexion métaphysique que le grand public est incapable de voir dans une toile blanche ou dans une bouse de vache.
 
Quand on est incapable d'admirer du David ou du Delacroix, on se réconforte en se persuadant qu'on trouve du sens dans une boite de conserve pleine de merde, c'est le fond de commerce de l'art contemporain, vendre de la flatterie.

n°14903876
totoz
( ͡° ͜ʖ ͡°) KK ( ͡⊙ ͜ʖ ͡⊙)
Posté le 18-05-2008 à 17:25:01  profilanswer
 

lecco a écrit :

hum, la plus part des commentaires au dessus mettent en lumière une méconnaissance profonde de l'histoire de l'art,


profond comme le caca ?  [:totozzz]

n°14903922
Merhaldir
Posté le 18-05-2008 à 17:28:42  profilanswer
 

charlie 13 a écrit :

Comme dit plus haut, l'art contemporain est le plus souvent une arnaque pour pomper les fonds publics d'une manière outrancière.
Un des plus beaux exemples est l'"artiste" qui avait chié dans une boite, marqué dessus "mierda d'artisto" (il était ou se prétendait italien), et grace à quelques complicités l'avait exposé à Beaubourg, ou ça ne déparait pas le reste des "oeuvres".
Là, c'était juste marrant, la preuve irréfutable que l"art moderne", c'est de la merde.
Là ou ça a tourné au scandale, c'est quand il a été question que Beaubourg achète la merde avec l'argent du contribuable, surtout que ça s'est su.
Mais pour 90% de ce qui se trouve à Beaubourg, lunette de chiottes usagée, ressort de sommier cloué sur une bûche, c'est manifestement un bon moyen trouvé par des gens ayant les relations qu'il faut (essaie de leur vendre une boite de merde, tu verras comment tu seras reçu) de taper dans la caisse.


 
On a eu un cours en histoire de l'art sur cette oeuvre, et le prof très captivant nous a fait prendre conscience au delà de cette merda d'artiste, que c'était une manière aussi de montrer que tout ce qui est moche, sale doit être caché (dans la boîte de conserve donc). Une manière de dire que maintenant dans ce monde bien rangé, où tout le monde est beau, plus rien ne doit dépasser, tout doit être parfait, et il ne faut surtout, Oh non surtout pas que l'on voit du caca (qui sort pourtant de notre corps).
C'est plus de l'ordre du subjectif mais j'ai trouvé son explication intéressante, alors que moi même avant, je trouvait ça naze. En fait c'est plus le concept, l'idée qui donne du sens à l'oeuvre.
Mais c'est pas souvent le cas malheureusement pour bien d'autres oeuvres contemporaines, ou alors strop compliqué, ou ça m'atteint pas du tout.

n°14903928
charlie 13
Posté le 18-05-2008 à 17:29:27  profilanswer
 

Le débat portera toujours sur ce qu'on peut qualifier d'art ou non.
Un certain nombre de journalistes ressassent que la merde c'est de l'art, on peut se demander pourquoi,pour moi la réponse tient en deux mots, pourcentage,et retour d'ascenceur.
Après, quand on sort de la merde indiscutable, que reste-t-il?
Un peintre qui aurait été considéré par Michel Ange comme indigne de rincer ses pinceaux peut aujourd'hui être exposé dans les plus grands musées.
On peut se demander pourquoi on se contente d'une telle médiocrité technique.
Parceque personne ne se sent plus capable, la photo étant de toute façon plus réaliste et éxacte?
Ou parceque le marché n'est plus un marché d'amateurs mais de spéculateurs, prêt à acheter 10.000 une merde dans l'espoir de la revendre 20.000?
Même Michel Ange se serait fait jeter s'il avait prétendu vendre au pape une boite de merde, alors qu'un obscur nul a failli en vendre à l'Etat Français.
l'explication du prof sur la merde en boite me parait aussi débile que le concept:
La nature même de la boite de conserve, ce n'est en aucun cas de servir à cacher, mais bien au contraire à conserver ce qu'on ne veut pas voir se corrompre, en general aliments et boissons perissables.
Y mettre de la merde, pour autant qu'il y ait une idée derrière, suppose qu'on soit assez idiot pour vouloir conserver quelquechose dont on n'a rien à faire, c'est donc exactement le contraire de l'interpretation du prof , maiis il est tout excusé, il n'y avait sans doute rien à comprendre, juste une tentative de se faire du fric sur le dos des cons.

Message cité 1 fois
Message édité par charlie 13 le 18-05-2008 à 17:39:22
n°14903937
Profil sup​primé
Posté le 18-05-2008 à 17:30:20  answer
 

Expliquer la blague tue la blague  :o

n°14903955
Cutter
Posté le 18-05-2008 à 17:32:00  profilanswer
 

totoz a écrit :


profond comme le caca ?  [:totozzz]


[:ideenoire]


---------------
last.fm
n°14904080
lecco
grand adepte du ctrl+Z
Posté le 18-05-2008 à 17:51:18  profilanswer
 

cambronne3 a écrit :

Oui oui je connais bien la rengaine, la trés arrogante explication de la réflexion métaphysique que le grand public est incapable de voir dans une toile blanche ou dans une bouse de vache.
 
Quand on est incapable d'admirer du David ou du Delacroix, on se réconforte en se persuadant qu'on trouve du sens dans une boite de conserve pleine de merde, c'est le fond de commerce de l'art contemporain, vendre de la flatterie.


 
justement non, et c'est bien tout le problème aujourd'hui de faire le lien entre l'art contemporain et le public (autant pour les artistes que pour les "non-initiés" ). rien de bien métaphysique là dedans, le discours de la plupart des plasticiens quand ils parlent de leur travail est très simple à comprendre. encore faut-il qu'ils puissent en parler  :D  
 
 
 

charlie 13 a écrit :


Un peintre qui n'aurait été considéré par Michel Ange comme indigne de rincer ses pinceaux peut aujourd'hui être exposé dans les plus grands musées.
On peut se demander pourquoi on se contente d'une telle médiocrité technique.


 
un point d'abord, ce que faisais Michel-Ange et ses potes a l'époque ce n'était pas considéré comme de l'art, ça avait une fonction. donc la question de savoir si cela était de l'art ou pas ne se posait même pas  ;)  
en ce qui concerne ton point de vue sur la technique, c'est de la subjectivité.
 

charlie 13 a écrit :

Le débat portera toujours sur ce qu'on peut qualifier d'art ou non.


 
alors partons peut-être d'une définition légale ?
en gros, est aujourd'hui considéré comme plasticien quelqu'un dont l'activité principal(donc qui le fait vivre, du moins en théorie) a pour but de produire quelque chose qui n'a pas de fonction.
c'est a ma connaissance, la seule activité humaine a ne pas en avoir.
du coup, une des questions qui peut se poser, plutot que "qu'est-ce que l'art" ce serait : "quel est la place de l'art dans la société ?"
 


---------------
portfolio/
n°14904114
charlie 13
Posté le 18-05-2008 à 17:55:41  profilanswer
 

Même si on admet cette définition "légale" de l'art, restera le problème de distinguer entre le tâcheron sans talent et le génie.
Je préfère m'en tenir à un critère plus facile à aprehender, pour moi l'art suppose en quelque activité que ce soit, une maîtrise technique bien au dessus de la moyenne, pour ne pas parler de ce que n'importe qui peut faire, comme la merde susvisée, ou les monochromes d'un coup de rouleau.

n°14904146
Profil sup​primé
Posté le 18-05-2008 à 17:59:42  answer
 

lecco a écrit :


 
un point d'abord, ce que faisais Michel-Ange et ses potes a l'époque ce n'était pas considéré comme de l'art, ça avait une fonction. donc la question de savoir si cela était de l'art ou pas ne se posait même pas  ;)  
 


 
Tu veux dire que François 1er a acheté la Joconde dans un but utilitaire ?  :o

n°14904171
charlie 13
Posté le 18-05-2008 à 18:05:00  profilanswer
 

Si on considère que l'utilité d'une oeuvre d'art, c'est d'être belle, on peut le voir comme ça, n'empêche que quand on avait besoin dans l'antiquité grecque d'une statue réussie, on s'adressait de préference à Praxitèle plutôt qu'à Merdemboitos, le tâcheron incapable de sculpter une pierre.
Aujourd'hui, pourvu qu'il ait les relations qu'il faut, Merdemboitos a toutes les chances d'exposer à Beaubourg.

Message cité 2 fois
Message édité par charlie 13 le 18-05-2008 à 18:06:58
n°14904350
lecco
grand adepte du ctrl+Z
Posté le 18-05-2008 à 18:29:51  profilanswer
 


 
Voui, pour le prestige. mais la joconde, c'est un peu différent, dans la mesure ou il semble que ce ne soit pas du tout un travail de commande, et que De Vinci y tenait énormément. Encore une fois, c'est une bataille rangé entre historiens depuis des années. Ca vaudrait presque un topic a lui tout seul  :D
 

charlie 13 a écrit :

Si on considère que l'utilité d'une oeuvre d'art, c'est d'être belle, on peut le voir comme ça, n'empêche que quand on avait besoin dans l'antiquité grecque d'une statue réussie, on s'adressait de préference à Praxitèle plutôt qu'à Merdemboitos, le tâcheron incapable de sculpter une pierre.

 
 
c'est un autre point intéressant aussi. a savoir, l'apparition dans l'histoire de Maitres. ainsi, si le boulot d'un gars était reconnu, c'est lui en effet qu'on allait voir (parce qu'il gérait bien, parce qu'il était l'auteur de technique révolutionnaire, etc...). et le pauvre Merdemboitos lui, son souhait aurait certainement été de devenir apprenti d'un maitre, dans un 1er temps. la notion de Maitre a  a un peu disparu  aujourd'hui dans l'art plastique , elle est plus présente dans d'autres disciplines.
mais, comme tu le souligne, à l'epoque l'œuvre avait une fonction. (qui n'était pas d'être "belle" par contre, c'était pour un autre but)
 :)  
 
 
 
par contre juste un truc pour mettre les choses au clair, vous semblez penser que les artistes contemporain sont des nantis bourré de frics. mais dans la réalité, a part quelques plasticiens de renommé mondial, très peu en vivent complètement, ils ont un "vrai" travail à côté.


---------------
portfolio/
n°14904376
charlie 13
Posté le 18-05-2008 à 18:33:45  profilanswer
 

C'est une bonne question, pourquoi des gens qui se prétendent artistes ne sont pas reconnus comme tels par, au moins, les amateurs d'arts fortunés, qui ne leur commandent pas ou n'achètent pas leurs "oeuvres"?
Michel Ange, pour rester sur le même, était reconnu comme artiste (et pas comme peintre en batiment)et a fini très riche.


Message édité par charlie 13 le 18-05-2008 à 18:34:23
n°14904390
Profil sup​primé
Posté le 18-05-2008 à 18:35:47  answer
 

lecco a écrit :


 
par contre juste un truc pour mettre les choses au clair, vous semblez penser que les artistes contemporain sont des nantis bourré de frics. mais dans la réalité, a part quelques plasticiens de renommé mondial, très peu en vivent complètement, ils ont un "vrai" travail à côté.


 
En précisant aussi, mis à part les boîtes de khakha, que même une croute infâme coûte des sous à produire  :)

n°14904421
Fructidor
Posté le 18-05-2008 à 18:39:44  profilanswer
 

lecco a écrit :

un point d'abord, ce que faisais Michel-Ange et ses potes a l'époque ce n'était pas considéré comme de l'art, ça avait une fonction. donc la question de savoir si cela était de l'art ou pas ne se posait même pas  ;)


 
 
Ce n'est pas parce que ça avait une fonction (?) que ça n'était pas considéré comme de l'art. Tu sors ça d'ou ?

n°14904515
Nelyot Tch​agui
Posté le 18-05-2008 à 18:48:12  profilanswer
 

Juan Romano Czukalescu éclaire bien le débat:
http://www.youtube.com/watch?v=G0WoW7hbOWA
 
mais pourquoi faudrait-il que l'œuvre d'art ait un sens?

n°14904604
AyM31
My wrongs show me what’s right
Posté le 18-05-2008 à 19:00:58  profilanswer
 

Et que pensez-vous de la Plastination ?


---------------
„Du hast nicht genug Tränen für das was du mir angetan hast.“
n°14904610
lecco
grand adepte du ctrl+Z
Posté le 18-05-2008 à 19:02:07  profilanswer
 

Fructidor a écrit :


 
 
Ce n'est pas parce que ça avait une fonction (?) que ça n'était pas considéré comme de l'art. Tu sors ça d'ou ?


 
tout ce que j'ai dit, c'est que a partir du moment ou la question ne se posait pas, la considération n'entrait pas en compte  :)  (ma phrase était un peu maladroite, j'avoue^^)


---------------
portfolio/
n°14904992
Pina Colad​a
Posté le 18-05-2008 à 19:46:43  profilanswer
 

lecco a écrit :

hum, la plus part des commentaires au dessus mettent en lumière une méconnaissance profonde de l'histoire de l'art, ainsi qu'un décalage entre la vision du "grand public" et celle des artistes contemporain.
 
je ne vais pas vous faire l'offense de faire un cours ici (d'autant plus qu'il existe plusieurs écoles d'historiens d'art qui se foutent régulièrement sur la tronche^^ )mais on peut résumer ça a une question simple : qu'est-ce que "être un artiste" ou "faire de l'art" au 21eme siècle ?
 
le sujet peut être très intéressant, si l'on évite les "cétémieuavant" et autre "caydelamerdej'ycomprendrien"  
a vrai dire, j'ai quelques appréhensions a parler d'art con(-temporain) ici, justement a cause de ce que j'évoque dans la 1ere phrase  :D  
mais bon, j'attends de voir comment ça tourne  :)


+1 :/
 

cambronne3 a écrit :

Oui oui je connais bien la rengaine, la trés arrogante explication de la réflexion métaphysique que le grand public est incapable de voir dans une toile blanche ou dans une bouse de vache.
 
Quand on est incapable d'admirer du David ou du Delacroix, on se réconforte en se persuadant qu'on trouve du sens dans une boite de conserve pleine de merde, c'est le fond de commerce de l'art contemporain, vendre de la flatterie.


Ah tu sais, je n'admire ni David ni Delacroix et pourtant je ne pense pas me persuader de quoi que ce soit concernant l'art contemporain. Je vais même te dire qqchose qui va te choquer : je préfère de loin l'art contemporain à la plupart des oeuvres créées avant le XXième siècle !  
 
Puisque tu évoques la toile blanche, parlons en. En effet n'importe qui peut faire une toile blanche mais il faut se mettre dans la tête que derrière ces toiles blanches il y a un ARTISTE qui s'est probablement posées plus de questions en 1 journée que tu ne t'en poseras tout au long de ta vie. Pour partir sur qqchose qui me tient plus à coeur et qui est directement inspiré de l'oeuvre de Rauschenberg "White paintings", quelque chose que tu vas peut être trouver idiot, je parle de John Cage et 4′33″. Je doute que tu connaisses, alors voilà de quoi il s'agit : c'est une pièce musicale de 4m et 33s silencieuse. Oui, oui tu as bien lu. Cette oeuvre a récemment été interprété par l'orchestre symphonique de la BBC. Il faut bien être conscient que J. Cage ne s'est pas réveillé un beau matin pour créer sa pièce ex nihilo pour la vendre ou parce que ça avait l'air amusant. Non, derrière cette oeuvre il y a une idée, il y a Cage et il y a toute une philosophie sur le silence et les sons, tu n'as qu'à consulter ses écrits pour savoir de quoi je parle.  
 
Avant de critiquer, il faut quand même voir plus loin que le bout de son nez, éviter de s'arrêter à la première impression, prendre le temps de réfléchir, se renseigner sur l'oeuvre et surtout sur l'artiste qui l'a produite. Car toute oeuvre à un sens. Y compris celle de Manzoni.

n°14905486
charlie 13
Posté le 18-05-2008 à 20:37:23  profilanswer
 

Le John Cage, il a du se payer une bonne crise de rire en voyant que des cons avaient reuni un orchestre de renom pour ne pas jouer, et que d'autres cons étaient venus pour ne rien entendre.
J'aprecie la performance, mais pour qu'elle soit complète, il faudrait que l"auteur" de cette non-oeuvre reçoive un non-paiement.
Pareil pour la toile blanche, pourvu qu'on le paie avec une feuille blanche en guise de chèque.
La démarche doit être coherente jusqu'au bout.
Le problème c'est que les exemples que tu donne vont dans le sens de l'opinion répandue:l'art moderne est nul.
Il y aurait une "reflexion" derrière sa toile blanche?
He bien qu'il se la garde pour lui, si je veux pendre une toile blanche chez moi, je peux me la faire moi meme sans le payer pour ça.

Message cité 2 fois
Message édité par charlie 13 le 18-05-2008 à 20:54:55
n°14906047
cambronne3
Posté le 18-05-2008 à 21:37:18  profilanswer
 

Si J.Cage veut mener une réflexin métaphysique sur le silence, pourquoi ne pas écrire un livre comme tout le monde ? Pourquoi cette manie de toujours se sentir obligé de devoir pondre une ânerie ?
 
Au fait ya la caméra cachée pour le non-orchestre venu non-jouer ? Parce que ça doit cartonner ça !   :hello:

n°14906313
moonboots
Posté le 18-05-2008 à 22:00:00  profilanswer
 

L'art est le reflet d'une époque. L'époque est au fric et au vide.

n°14907127
Profil sup​primé
Posté le 18-05-2008 à 22:45:55  answer
 

charlie 13 a écrit :

Le John Cage, il a du se payer une bonne crise de rire en voyant que des cons avaient reuni un orchestre de renom pour ne pas jouer, et que d'autres cons étaient venus pour ne rien entendre..


 
Je crois qu'il était un peu trop mort pour rire ce jour là  :)

mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5  ..  39  40  41  42  43  44
Page Précédente

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Arts & Lecture

  L'art contemporain, une arnaque ?

 

Sujets relatifs
L'élection du Président de la République au suffrage universel directL'art de jeûner dans de bonne condition, sans risque.
Arnaque téléphonique Orange (réglé)L homme descend du poisson et alors ?
Arnaque[Arnaque?]du high-tek à un prix derisoire
Arnaque BETCLIC POKERarnaque ou pas ? camping car !
astuce pour éviter l'arnaque du ramoneur 
Plus de sujets relatifs à : L'art contemporain, une arnaque ?



Copyright © 1997-2016 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR