Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | S'identifier | S'inscrire | Shop Recherche
809 connectés 

  FORUM HardWare.fr
  Video & Son
  Traitement Audio

  Le semi-lossless : l'avenir de la compression audio ?

 


 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

Le semi-lossless : l'avenir de la compression audio ?

n°1021226
Borabora
Dilettante
Posté le 27-01-2006 à 00:02:45  profilanswer
 

Nouveau format, nouvelles solutions : la compression semi-lossless pourrait bien bousculer toutes nos habitudes. Un fichier en LossyFLAC fait deux fois la taille d'un MP3, et tout le monde sait que plus gros fichier signifie meilleure qualité audio. :) N'étant pas programmeur, je n'ai pas tout compris dans le principe de l'algorythme, mais selon la description du site officiel, le principe consisterait en un système d'ellipses sonores élaborées qui retirent au hasard des informations du fichier musical. Gabriel, Guru ou Pio2001 pourront sûrement nous en dire plus là-dessus. Les auteurs font une analogie culinaire : "Le son est comme une pizza géante. Quand on fait tourner le son sur lui-même à grande vitesse, certaines parties s'envolent, laissant derrière le meilleur. Toutes les données sonores qui restent sur la croûte sont ensuite pressées et aplaties."
 
LossyFLAC, le site officiel.
 
Je vais pour l'instant garder WavPack, que j'apprécie pour de nombreuses raisons. Mais d'évidence, le semi-lossless est l'avenir. A suivre avec attention...


---------------
Qui peut le moins peut le moins.
mood
Publicité
Posté le 27-01-2006 à 00:02:45  profilanswer
 

n°1021228
muzah
Modérateur
Bal Musette @ HFR depuis 1997
Posté le 27-01-2006 à 00:04:52  profilanswer
 

[:pronucleus69] je préfère les demis tout court.

n°1021296
Alexandre-​Benoit B
Posté le 27-01-2006 à 09:24:12  profilanswer
 

muzah a écrit :

[:pronucleus69] je préfère les demis tout court.


 
Entièrement d'accord.
 

Borabora a écrit :

Les auteurs font une analogie culinaire : "Le son est comme une pizza géante. Quand on fait tourner le son sur lui-même à grande vitesse, certaines parties s'envolent, laissant derrière le meilleur. Toutes les données sonores qui restent sur la croûte sont ensuite pressées et aplaties."


 
Pas sûr que si les pepperoni s'envolent, ce qui reste soit le "meilleur". :heink:  
 
L'analogie me semble douteuse et le site détestable (qui surfe sur le "share" en flattant le mâle et qui installe un codec sans rien me demander). Et puis quel intérêt vraiment ? Diviser par 2 le nombre de fichiers sur un balladeur MP3 ne plaira à personne et à l'heure où un disque de 500 Go contient 1500 CD au format flacs/wavepacks/ce-que-tu-veux-de-lossless (soit encore 25 centimes par CD), qui a vraiment besoin d'un lossyFlac ? A te lire, je sais que tu exploses le score des 1500 CD -mais c'est atypique malgré tout- et parmi la population des gens-qui-ont-plus-de-1500-CD, il se trouve un paquet de pinailleurs -que je comprends bien  ;) - qui détesteront imaginer perdre le moindre bit de leurs fichiers...
 
En un mot : bof.

n°1021303
Alexandre-​Benoit B
Posté le 27-01-2006 à 09:37:49  profilanswer
 


 
Attends, je viens de cliquer de droite et de gauche (le fait que Josh n'en ait pas parlé + "to guide lossyFlac into 2004" + le look rose bonbon du blog !) et je viens de piger. C'est un fake total, ce truc ! Et si je me trompe, je vous dois une bière.  :D

n°1021309
Borabora
Dilettante
Posté le 27-01-2006 à 09:48:14  profilanswer
 

Du tout, c'est très sérieux.  :pfff: Si Josh n'en a pas parlé, c'est parce qu'il ne s'intéresse qu'au lossless, pas au semi-lossless. A codec spécialisé, développeurs spécialisés. D'ailleurs, ils indiquent bien qu'ils recrutent des développeurs semi-talentueux. Avis aux amateurs !  :)


Message édité par Borabora le 27-01-2006 à 09:48:25

---------------
Qui peut le moins peut le moins.
n°1021326
Gabriel Bo​uvigne
Posté le 27-01-2006 à 10:41:34  profilanswer
 

Un compresseur lossless fonctionne en 2 parties:
* prediction du signal et encodage du mode de prédiction
* encodage du résidu (la différence entre la prédiction et les échantillons réellement présents)
 
Le résidu correspond à une partie dont les caractéristiques sont apparament aléatoires, vu que la prédiction a échoué dessus. Cette partie coûte en général assez cher en bits.
 
Si on encode avec moins de précision ce résidu, il nous reste la pâte et la sauce tomate (la prédiction) encodés de manières tout à fait optimale, et le chorizo et les anchoies (le résidu) qui se sont trouvés réduits.
 
Ceci dit, concernant le taux de compression, ne vous attendez pas à des miracles.
Deux fois le max du mp3, cela nous fait quand même 640kbps sur les 1440kbps du cd original, soit un taux de compression de 2.25/1 au lieu de 1.9/1 (environ) pour du lossless.

n°1021327
Gabriel Bo​uvigne
Posté le 27-01-2006 à 10:43:52  profilanswer
 

Citation :

C'est un fake total, ce truc ! Et si je me trompe, je vous dois une bière.


Et si on te fait essayer l'encodeur, tu nous payes une bière?

Message cité 1 fois
Message édité par Gabriel Bouvigne le 27-01-2006 à 12:22:50
n°1021347
barnabe
Posté le 27-01-2006 à 11:29:55  profilanswer
 

J'ai des doutes sur le positionnement du semi-losseless.
Soi on compresse en lossless pour ne perdre aucun précieux bit, et garder ses morceaux en archive, soit on compresse pour gagner de la place et en portabilité, en MP3 à haut bitrate si on est exigeant, ou à des "bitrates raisonnables" pour les gens normaux.  
Mais compresser en semi-lossless (en lossy donc) pour un gain de place moindre par rapport à du mp3 haut bitrate me semble quleque peu étrange...

n°1021495
Alexandre-​Benoit B
Posté le 27-01-2006 à 15:39:59  profilanswer
 

Gabriel Bouvigne a écrit :

Citation :

C'est un fake total, ce truc ! Et si je me trompe, je vous dois une bière.


Et si on te fait essayer l'encodeur, tu nous payes une bière?


 
Cochon qui s'en dédit !  :na:  
Je n'utilise pas beaucoup le MP3 mais les quelques disques que j'emmène avec moi ont été encodés avec LAME. Tu as donc largement mérité ta bière, dans un verre de grand garçon, et même les cahouètes.
 
Mais je reste sceptique sur l'intérêt de cette voie du semi-lossless.

n°1021520
Solt
Posté le 27-01-2006 à 16:14:20  profilanswer
 

Je reste également sceptique à l'intérêt d'un tel codec.
 
On fait du loosy à partir de lossless, ok, si la technique s'avére efficace, tant mieux. Puis si ça peut faire progresser les algorythmes de compression, tant mieux. Mais de là a parler de révolution et d'avenir des codecs... bof bof.
 
Je vérais par exemple plus d'intérêt dans un système de bitrate peeling avec des mp3, là oui, j'aplaudirai des deux mains.

mood
Publicité
Posté le 27-01-2006 à 16:14:20  profilanswer
 

n°1021525
Borabora
Dilettante
Posté le 27-01-2006 à 16:18:49  profilanswer
 

Alexandre-Benoit B a écrit :

Mais je reste sceptique sur l'intérêt de cette voie du semi-lossless.


Disons que la réussite d'un codec dépend aussi de divers facteurs, le marketing n'étant pas le moindre. A ce niveau, LossyFLAC part avec quelques longueurs d'avance sur ses concurrents, puisque c'est la société Huh? Corp. qui manage la campagne de com'. Je tiens l'info de quelqu'un de proche qui a signé une clause de confidentialité, donc je peux pas en dire beaucoup plus sur ma source, mais faites-moi confiance quand je vous dis que ce codec va cartonner du feu de dieu.  :jap:


---------------
Qui peut le moins peut le moins.
n°1021833
Borabora
Dilettante
Posté le 27-01-2006 à 23:13:16  profilanswer
 

Vendredi est presque fini. Merci à tous pour votre participation à ce poisson d'avril de janvier. :o


---------------
Qui peut le moins peut le moins.
n°1021845
Alexandre-​Benoit B
Posté le 27-01-2006 à 23:36:20  profilanswer
 

Borabora a écrit :

Vendredi est presque fini. Merci à tous pour votre participation à ce poisson d'avril de janvier. :o


 
Garnement ! Puisque c'est comme ça, je la bois, ta bière !

n°1022052
Gabriel Bo​uvigne
Posté le 28-01-2006 à 13:32:49  profilanswer
 

Borabora a écrit :

Merci à tous pour votre participation à ce poisson d'avril de janvier. :o


Pas sur...

n°1022072
PPVIER
Mets tes lunettes et ...
Posté le 28-01-2006 à 14:14:09  profilanswer
 

Borabora a écrit :

Les auteurs font une analogie culinaire : "Le son est comme une pizza géante. Quand on fait tourner le son sur lui-même à grande vitesse, certaines parties s'envolent, laissant derrière le meilleur. Toutes les données sonores qui restent sur la croûte sont ensuite pressées et aplaties."


Tentative de meurtre..... je meurs de rire  :D  :D  :D  :D  


---------------
... Ecoute comme ça sent bon !!!!
n°1022443
Gabriel Bo​uvigne
Posté le 29-01-2006 à 11:02:55  profilanswer
 

Ca y est, je suis enfin parvenu à le downloader.
Posté sur HA:
http://www.hydrogenaudio.org/forum [...] =40888&hl=


Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM HardWare.fr
  Video & Son
  Traitement Audio

  Le semi-lossless : l'avenir de la compression audio ?

 

Sujets relatifs
Coffret Audiofichiers .wav DTS audio à mettre sur un dvd audio ?
Compression videoAdaptateur pour Streamium Audio: Philips - SL50I/00
Taux de compressionBesoin D'info Sur Le Débit Audio
amplituner hifi ou ampli audio vidéocd+ avec quelle compression pour une vidéo démo
L'audio sans mécanique est-ce l'avenir ? 
Plus de sujets relatifs à : Le semi-lossless : l'avenir de la compression audio ?


Copyright © 1997-2022 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite / Données personnelles) / Groupe LDLC / Shop HFR