Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Shop Recherche
1845 connectés 

  FORUM HardWare.fr
  Video & Son
  Traitement Audio

  CHOC DES TITANS : MPC - AAC - OGG à haut débit d'encodage [test]

 


 

 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2  3  4  5
Page Précédente
Auteur Sujet :

CHOC DES TITANS : MPC - AAC - OGG à haut débit d'encodage [test]

n°312726
gURuBoOleZ​Z
Posté le 07-08-2002 à 03:43:00  profilanswer
 

On ne trouvera dans ce test ni graphiques, ni captures spectrales. A l'objectivité illusoire d'une mesure logicielle, j'ai préféré une subjectivité certes faillible mais en rapport avec les performances réelles des codecs. Que les déçus gardent à l'esprit qu'une minute musicale de qualité CD est constituée de 80.000.000 de bits, et que vouloir résumer cette immensité en une misérable courbe de quelques centaines de pixels de large est aussi ridicule que de vouloir évaluer la diversité des paysages terrestres en contemplant un planisphère.
Le test est donc constitué de simples notes, associées à des remarques, attribuées en aveugle sous un logiciel gérant les sessions d'écoutes multi-codecs, et nommé ABC/HR. Un seul échantillon a été soumis : c'est peu, et n'autorise bien entendu à aucune conclusion générale. Pour seule excuse, je ne présenterais que celle de l'étendue du débit d'encodage, supérieur à 200 kb/s. A un tel débit, on peinera à perçevoir une dégradation quelconque du signal d'origine. Pour beaucoup, c'est la fameuse « qualité CD ».
 
http://www.ff123.net/abchr/scrshot6.gif

soft d'écoute comparative en aveugle de ff123 : indispensable


 
 
Il subsiste un défaut pourtant, qui ne demande pas plus d'avoir une oreille elfique qu'un matériel d'exception pour être perçu : le pré-écho.
Le pré-écho est d'ailleurs plus qu'un artefact : c'est un boulet que traînent parfois lourdement les encodeurs audio, et plus un codec se montre remarquable à bas débit, plus sa gestion du pré-écho à haut débit a de chance d'être catastrophique. Cette situation paradoxale a fortement handicapé le mp3 (qui d'ailleurs ne figure pas dans ce test), fusille le mp3pro, le wma, le vqf, et même le MiniDISC.
Mais comment se traduit le pré-écho ? Il correspond à l'apparition d'un signal de faible intensité qui précède un violent contraste sonore. Toute attaque sèche paraîtra écrasée, perdant alors de son mordant et de sa finesse : c'est une part essentielle de la musicalité qui est alors atteinte par l'encodage. Les plus insouciants diront que l'impact est mineur, et que les attaques sèches ne se mesurent certainement pas centaine sur un disque. C'est sans doute vrai pour les musiques non électroniques, ou pauvres en transitions, comme la musique purement vocale ou jouée sur instrument(s) à cordes. Néanmoins, le pré-écho, plus qu'un risque, est aussi un formidable révélateur : c'est cette gangrène du signal qui témoigne des carences d'un codec en terme de finesse sonore, indépendamment du genre musical. Toute personne soucieuse de la qualité sonore de ses encodages y prêtera une attention des plus grandes sans pour autant passer pour un pisse-froid. On peut voir une illustration graphique du phénomène en page 3, ou en cliquant ICI
 
Au delà du défaut, le pré-écho est devenu un instrument de mesure à part entière, puisque par lui s'exprime l'ultime rempart aisément audible qui sépare la musique compressée de son équivalence CD (du moins en ce qui concerne le matériel Hi-Fi de classe populaire, et une oreille peu accoutumée au matériel à l'étiquette astronomique). On mentirait à peine en prétendant que la qualité d'un codec se juge par sa capacité à négocier ce défaut, et l'on inventera rien en rappelant que le paramétrage d'un codec à haut débit s'appuie essentiellement sur cet aspect. C'est pour cette double raison (facilité de perception et universalité du défaut) que ce « test » s'occupera de hierarchiser les différents formats à prétention audiophile récemment apparus sur cet unique aspect.
 
 
Pour ce test, j'ai choisi un échantillon aisément accessible, et hautement révélateur : castanets.wav. Sa durée est de quelques secondes, et correspond en un accord de guitare suivi de plusieurs claquements de castagnettes. Rien d'électronique ici : c'est une prise de son, issue d'un CD du commerce, comme on peut en trouver de nombreux.
J'ai passé préalablement à ce test, et à des fins personnelles, une semaine à tester les codecs à tous les débits (jusqu'à 640 kb/s sous LAME), ce qui m'a permis de me familiariser avec les particularités de chacun des codecs/formats. Ce court test n'est donc que la face cachée de l'iceberg constituée d'une écoute répétée plusieurs milliers de fois de même échantillon (et d'autres). Pour ces huit sessions d'écoutes, j'ai pris un soin particulier à la notation, dans le seul but d'en tirer une classification fiable. L'expérience accumulée m'a aussi permis de ne pas me contenter d'une simple traque au défaut, mais de tenter pour chacune de ces sessions une IDENTIFICATION des codecs : identification concluante, puisque j'ai su dans 98% accuser le bon format d'être responsable de la dégradation perçue. Difficile alors de soupçonner la chance de m'avoir favorisé lors du test. Par ailleurs, ces huit sessions consécutives offrent les mêmes résultats que celles des centaines d'autres qui ont précédés deux semaines plus tôt.
Les résultats, enfin, sont éloquents, et suffisemment contrastés pour en tirer des conclusions ne laissant place au moindre doute. Bien entendu, le verdict final est tributaire de mes oreilles - mais leurs performances auditives sont si communes qu'on pourra je crois les généraliser sans trop de risques.
 
Encodeurs/Décodeurs employés :

  • Ogg : Vorbis I du 13/07/02 pour l'encodage et le décodage
  • AAC : PsyTEL 2.15 de mars 2002 / FAAD 2 (sans date) au décodage
  • MPC : mppenc 1.06 du 03/07/02 et mppdec 1.06 au décodage


 
Éléments mobilisés pour le test :
          ×× HARDWARE ××

  • Carte son Terratec DMX6fire 24/96 avec rack externe
  • Casque Beyerdynamic DT-531 connecté à la sortie casque figurant sur le rack

         ×× SOFTWARE ××


 
Place aux résultats... On peut s'en priver, et aller au message suivant, qui fait office de conclusion.
 
 
 
 
 
Ogg Vorbis -q5 : taille obtenue : 142 ko (175 kb/s)
 
 

 ogg vorbis indice -q5 · session [1]


 
Attribution : OK
Notation : 1,5
Remarque : instantané : guitare + forte (avec pour conséquence l'augmentation du bruit de fond - à moins que ce ne soit l'inverse...).Mais surtout, pré-écho flagrant et très dérangeant. Catastrophique même comparé aux couples suivants.

 ogg vorbis indice -q5 · session [2]


Attribution : OK
Notation : 1
Remarque : Une catastrophe (bruit+pré-écho), simplement : très certainement l'ogg5

 ogg vorbis indice -q5 · session [3]


Attribution : OK
Notation : 1
Remarque : l'horreur.

 ogg vorbis indice -q5 · session [4]


Attribution : OK
Notation : 1
Remarque : horreur : ogg5

 ogg vorbis indice -q5 · session [5]


Attribution : OK
Notation : 1
Remarque : Beurk...et encore, on peut faire pire : sûrement ogg6... voire 7
Fin du test : erreur : ce fut le pire de tous. Ogg5 sans l'ombre d'un doute.

 ogg vorbis indice -q5 · session [6]


Attribution : OK
Notation : 1,5
Remarque : Attaques sévèrement écrasées. Laid, et je crois avoir entendu pire ces dernières minutes. Ogg6 je dirais...

 ogg vorbis indice -q5 · session [7]


Attribution : OK
Notation : 1
Remarque : cata absolue !!!

 ogg vorbis indice -q5 · session [8]


Attribution : OK
Notation : 1
Remarque : tchac-tchac + souffle : ogg5
 
NOTE FINALE : 1,125 / 5
 
 
 
 
Ogg Vorbis -q6 : taille obtenue : 167 ko (207 kb/s)
 
 

 ogg vorbis indice -q6 · session [1]


Attribution : OK
Notation : 1,8
Remarque : Meilleur que [1 : ogg5], mais sensiblement inférieur aux paires précédentes. Pas bon du tout, et pour tout dire, franchement mauvais. A noter, mêmes impressions (mais moindres) que [1 : ogg5] concernant le bruit de fond sur la guitare.

 ogg vorbis indice -q6 · session [2]


Attribution : OK
Notation : 1,5
Remarque : Même famille que [1=ogg7] et [2=ogg5], avec un défaut dont l'intensité est intermédiaire.

 ogg vorbis indice -q6 · session [3]


Attribution : OK
Notation : 1,5
Remarque : beurk, mais moins beurk que l'horreur perçue en [2=ogg5]. Beurk quand même.

 ogg vorbis indice -q6 · session [4]


Attribution : NON : interverti avec ogg7
Notation : 1,8
Remarque : pré-écho très violent

 ogg vorbis indice -q6 · session [5]


Attribution : OK
Notation : 1,5
Remarque : Entre [2=ogg5] et [6=ogg7] : ogg6 sûrement.

 ogg vorbis indice -q6 · session [6]


Attribution : OK
Notation : 2
Remarque : Pré-écho bien net, mais moindre que le fichier précédent [ogg5]

 ogg vorbis indice -q6 · session [7]


Attribution : OK
Notation : 1,3
Remarque : la cata

 ogg vorbis indice -q6 · session [8]


Attribution : OK
Notation : 1,4
Remarque : pré-écho très violent : famille Vorbis.
 
NOTE FINALE : 12,8 soit   1,6 / 5
 
 
 
 
Ogg Vorbis -q7 : taille obtenue : 191 ko (236 kb/s)
 
 

 ogg vorbis indice -q7 · session [1]


Attribution : OK
Notation : 3
Remarque : Meilleur que [1=ogg5] sur la question du pré-écho. Largement meilleur même, mais néanmoins très largement perceptible.

 ogg vorbis indice -q7 · session [2]


Attribution : OK
Notation : 1,8
Remarque : Pré-écho évident qui saute aux oreilles. Défaut très marqué.

 ogg vorbis indice -q7 · session [3]


Attribution : OK
Notation : 2
Remarque : Défaut connu : son plus clair, plus bruité (bruit de fond), et pré-écho d'une certaine violence. Moins forte qu'en [2=ogg5] et qu'en [5=ogg6]. Sûrement ogg7.

 ogg vorbis indice -q7 · session [4]


Attribution : NON : interverti avec ogg6
Notation : 1,5
Remarque : pré-écho violent

 ogg vorbis indice -q7 · session [5]


Attribution : OK
Notation : 2
Remarque : Vorbis, aisément identifiable à la coloration apportée par le souffle en arrière plan. Pré-écho bien moins violent qu'en [2=ogg5]

 ogg vorbis indice -q7 · session [6]


Attribution : OK
Notation : 2,3
Remarque : tchac-tchac : écrasement dommageable des attaques. Très proche de [5=aacN], sauf qu'il reste ce souffle particulier (et propre au codec Vorbis) en arrière plan.

 ogg vorbis indice -q7 · session [7]


Attribution : HESITATION entre ogg7 et aacX
Notation : 2,5
Remarque : aacX : pré-écho moyennement contenu

 ogg vorbis indice -q7 · session [8]


Attribution : OK
Notation : 1,7
Remarque : pré-écho limité mais aisément identifiable
Seconde passe : plus si limité que cela face à la concurrence. Souffle qui trahit Vorbis
 
NOTE FINALE : 16,8, soit    2,1 / 5
 
 
Remarques intermédiaires sur Vorbis.
 
* Hierarchie parfaitement logique : 1,1 - 1,6 - 2,1. Une seule erreur d'attribution (confusion ogg6 - ogg7) qu'on peut même expliquer par la maladresse (la plus mauvaise remarque reçoit la meilleure note ?!).
* Je m'appuie souvent sur la catastrophe perçue avec l'ogg5 pour identifier et hierarchiser avec succès l'ogg6 et l'ogg7
* Défaut très largement identifiable : une seule note égale à 3, et encore, lors du premier test... Preuve de l'incapacité flagrante du codec Vorbis I à gérer le prblème du pré-écho à un débit proche de 220 kb/s en moyenne (236 kb/s sur cet échantillon)

 
Conclusions intermédiaires sur Vorbis  

* de façon indubitable : aucune transparence du tout. Pire que le pré-écho, c'est la coloration apportée par un souffle notoire qui me permet d'identifier le codec. Autrement dit : deux défauts au lieu d'un !
 
* de façon anedotique : lors de sessions précédentes, Vorbis trahissait des faiblesses (pré-écho) jusqu'à l'indice 9 sur cet échantillon, et ce même sur un casque de qualité dérisoire.

 
 
 
 
 
AAC PsyTEL 2.15 VBR preset « Normal » : taille obtenue : 150 ko (185 kb/s)
 
 

 AAC PsyTEL 2.15 VBR « Normal » · session [1]


Attribution : OK
Notation : 2,2
Remarque : Pré-écho flagrant. Impression de salissement du son sur la guitare.

 AAC PsyTEL 2.15 VBR « Normal » · session [2]


Attribution : OK
Notation : 2,5
Remarque : guitare changée, plus bruitée.
Sinon, le pré-écho est très prononcé (effet piou-piou + pré-écho traditionnel), encore que bien moindre que l'horreur entendue en [2=ogg5]. Effet Piou-piou sur les attaques, sentiment de salissement. Des chances que le fichier soit codé en aac  

 AAC PsyTEL 2.15 VBR « Normal » · session [3]


Attribution : NON : interverti avec aacX
Notation : 2,8
Remarque : pré-écho accompagné de piou-piou. L'aacN sûrement.
Après réécoute, ce fichier parait moins dégradé que  le 4, attribué spontanément à l'aacX. Preuve que l'aac s'en sort pas trop mal, bien mieux que Vorbis.  

 AAC PsyTEL 2.15 VBR « Normal » · session [4]


Attribution : OK
Notation : 2,5
Remarque : pré-écho violent, mêlé de piou-piou : aacN ou aacX. Surement aacN

 AAC PsyTEL 2.15 VBR « Normal » · session [5]


Attribution : HESITATION entre aacN et aacX
Notation : 3
Remarque : pré-écho marqué, encore que limite supportable. Sûrement aacN ou aacX... et plus sûrement aacX

 AAC PsyTEL 2.15 VBR « Normal » · session [6]


Attribution : OK
Notation : 2,6
Remarque : Moins bon peut-être que le précédent. Piou-Piou + pré-écho. Je dirais aacN pour celui-ci, et aacX pour son voisin de gauche [=aacX]

 AAC PsyTEL 2.15 VBR « Normal » · session [7]


Attribution : HESITATION entre aacN et aacX
Notation : 2,5
Remarque : pré-écho+piou-piou : aacN

 AAC PsyTEL 2.15 VBR « Normal » · session [8]


Attribution : NON : interverti avec aacX
Notation : 3.5
Remarque : pré-écho vraiment limité de prime abord.
Seconde passe plus concluante, et le défaut m'apparait comme plus flagrant.

NOTE FINALE : 21,6  soit    2,7 / 5
 
 
 
 
AAC PsyTEL 2.15 VBR preset « Xtreme » : taille obtenue : 181 ko (223 kb/s)
 
 

 AAC PsyTEL 2.15 VBR « Extreme » · session [1]


Attribution : OK
Notation : 3.7
Remarque : pré-écho sensible, encore que moins important que le fichier précédent.
Meilleur des fichiers à défauts perçus.

 AAC PsyTEL 2.15 VBR « Extreme » · session [2]


Attribution : OK
Notation : 3
Remarque : pré-écho clair, enccore que moyennement prononcé.

 AAC PsyTEL 2.15 VBR « Extreme » · session [3]


Attribution : NON : interverti avec aacN
Notation : 2,5
Remarque : pré-écho sensible, mais pas trop marqué semble-t-il

 AAC PsyTEL 2.15 VBR « Extreme » · session [4]


Attribution : OK
Notation : 4
Remarque : pré-écho, assez limité, mais néanmoins perceptible.

 AAC PsyTEL 2.15 VBR « Extreme » · session [5]


Attribution : HESITATION entre aacN et aacX
Notation : 3
Remarque : Ecrasement des attaques tout à fait semblable à [1=aacN]. Difficile de hiérarchiser les deux. AAC bien entendu. Ce codec PsyTEL est vraiment à l'aise dans cette tranche de débit face au format Vorbis, et je l'apprécie assez... Toutefois, la différence d'avec l'original reste immédiatement perceptible. Aucune transparence donc, et netteté sévèrement compromise.

 AAC PsyTEL 2.15 VBR « Extreme » · session [6]


Attribution : OK
Notation : 3
Remarque : Attaque avec un mordant moindre. Meilleur des 4 premières paires [en comptant la troisème qui comprend sûrement l'original confronté à lui-même]

 AAC PsyTEL 2.15 VBR « Extreme » · session [7]


Attribution : HESITATION entre ogg7, aacN et aacX
Notation : 2,5
Remarque : proche du précédent : pré-écho + sensible mais piou-piou absent = même note

 AAC PsyTEL 2.15 VBR « Extreme » · session [8]


Attribution : NON : interverti avec aacN
Notation : 2
Remarque : pré-écho facile à identifier

NOTE FINALE : 23,7, soit   2,9625 / 5
 
 
 
REMARQUES INTERMEDIAIRES SUR PSYTEL :

* La hiérarchisation entre les deux profils VBR n'est guère évidente : à quatre reprises, elle fut conforme à la logique, à deux reprises, elle fut source d'erreur, et à deux reprises, je me suis abstenu de les classer.
* La remarque qui figure en commentaire pour l'aacX lors de la 7ème session explique peut-être cette difficulté à juger : l'aac NORMAL auréole les attaques d'un piou-piou assez évident à cerner ; l'aac EXTREME fait disparaître cette coloration sonore particulière, mais au prix peut-être d'un pré-écho un rien plus marqué. Ce n'est pas sûr toutefois, car la différence est vraiment très ténue.
* On notera que lors des deux premières sessions, mon oreille aura noté un effet de salissement propre à l'aac qui apparait dès l'introduction sur la guitare. Cet effet fut un constat lors de tests plus anciens. Attentif à autre chose par la suite, je n'ai plus prêté attention à ce défaut, qui ne m'a plus non plus sauté aux oreilles... C'est un point toutefois qu'il faudrait vérifier avec plus d'attention.
* On notera aussi que les deux dernières notes baissent sensiblement la moyenne d'ensemble - signe sans doute d'une lassitude de ma part dans l'effort de classification. Réduit aux six premières sessions, aacN obtient 2,6 / 5, et aacX  3,2 / 5 !!!

CONCLUSIONS INTERMEDIAIRES SUR PSYTEL :  

* Malgré la difficulté à hierarchiser le profil EXTREME du profil NORMAL, la notation d'ensemble témoigne de la supériorité du profil musclé du codec : à 220 kb/s de moyenne, le son est meilleur qu'à 185 kb/s. La conclusion peut paraître triviale, mais mieux vaut l'expérimenter que la supputer. Le profil EXTREME obtient souvent une note égale ou supérieure à 3 ; la douceur de certains commentaires témoignent de l'impact limité du défaut sur la quailté d'ensemble. L'impression de finesse souffre, mais reste contenu à un niveau raisonnable... quoiqu' insuffisant.

 
 
 
 
 
Musepack SV7 (mppenc 1.06) --standard (ou --quality 5) : taille obtenue : 160 ko (198 kb/s)
 
 

 Musepack SV7 --standard · session [1]


Attribution :  NON - le fichier original fut désigné [dans la paire qui opposait l'original à lui-même :-) ]
Notation : 5, forcément...
Remarque : aucune

 Musepack SV7 --standard · session [2]


Attribution : OK
Notation : 3,5
Remarque : Effet piou-piou assez désagréable, encore que ce défaut s'éloigne moins de la netteté de l'attaque originale que le traditionnel effet de pré-écho. Perceptible au jeu de la comparaison, mais je ne suis pas certain qu'il soit flagrant à celui de l'écoute immédiate. Mon oreille s'éveille à nouveau aux défauts propres au mpc ?

 Musepack SV7 --standard · session [3]


Attribution : OK
Notation : 4
Remarque : piou-piou que je discerne par intermittence. Par deux fois, j'ai du réinitialiser la note, car je n'entendais plus de différence. Maitenant, la certitude est acquise, et le défaut me reparait très net, encore que bien moins désagréable que le défaut propre au pré-écho.

 Musepack SV7 --standard · session [4]


Attribution : OK
Notation : 3,5
Remarque : piou-piou : mpc5. Même remarque que précédemment : le défaut est vraiment évident : il auréole l'attaque d'une couleur facilement discernable. Le défaut est certes évident, mais la gêne est vraiment limitée : l'attaque reste nette (tac-tac, et non tchac-tchac), c'est l'essentiel. Toutefois, pas de transparence, c'est clair...

 Musepack SV7 --standard · session [5]


Attribution : OK
Notation : 4,5
Remarque : piou-piou (mpc5 donc). Etrangement, le défaut me semble bien moins gênant que lors de la session précédente. Comme quoi...C'est bien meilleur que le fichier [1=aacN] à mes oreilles.

 Musepack SV7 --standard · session [6]


Attribution : OK
Notation : 4,8
Remarque : Pareil : légère coloration (piou-piou) mais infiniment moindre que le précédent. Immédiatement perceptible, mais toujours une bonne netteté des attaques : identifiable, mais pas très gênant.

 Musepack SV7 --standard · session [7]


Attribution : OK
Notation : 4,4
Remarque : piou-piou

 Musepack SV7 --standard · session [8]


Attribution : OK
Notation : 4,5
Remarque : piou-piou : mpc 5. A noter qu'il m'aura fallu attendre la fin du test et constater que deux paires restaient vierges pour identifier le défaut, vraiment limité.
NOTE FINALE : 34,2 soit   4,275 / 5
 
 
COMMENTAIRES INTERMEDIAIRES SUR MUSEPACK --STANDARD :  

* Tout d'abord, on se méfiera des notes : le défaut est non seulement perceptible, mais il est si particulier qu'il trahit le format mpc. Je peux très bien implicitement lui accorder une note flatteuse, puisque mes chances de donner une telle note à un adversaire sont faibles...
* Néanmoins, on remarquera surtout que le défaut perçu est décrit comme 1/ ÉVIDENT, mais aussi 2/ ANODIN. Autrement dit, on peut aisément discerner (et encore, pas toujours), mais son impact sur le plan de la netteté est faible. La couleur de l'attaque est modifiée (le piou-piou qui enrobe les castagnettes), mais il faut connaître l'original pour être certain que cette couleur est introduite par un codec. Le sentiment de finesse est largement supérieur à l'aac, pour un débit sensiblement moindre. Toutefois, on le répète, accoutumé au fichier source, le défaut reste aisément perceptible, et peut aussi irriter.

CONCLUSIONS INTERMEDIAIRES SUR MUSEPACK

* le meilleur fichier, sans hésitation possible.
* Néanmoins, faute d'identité avec le fichier d'origine, on ne saurait parler de transparence. Pas d'archivage sérieux avec ce profil.
* Pire, il est possible avec le temps de catégoriser le défaut propre au mpc de la même manière que le pré-écho est assez communément catégorisé. Ce qui rendrait le défaut sensiblement plus génant...


Message édité par gURuBoOleZZ le 04-12-2002 à 14:08:36
mood
Publicité
Posté le 07-08-2002 à 03:43:00  profilanswer
 

n°312727
gURuBoOleZ​Z
Posté le 07-08-2002 à 03:43:21  profilanswer
 

CONCLUSIONS GÉNÉRALES :  
 
La première, qui s'impose : il me fut très facile de déceler les fichiers encodés (une erreur sur 48, à la faveur du mpc, et lors de la première des huit sessions). On en conclura fermement qu'aucun codec n'est transparent aux débits soumis concernant la question de la franchise d'une attaque sonore.
La deuxième, à peine moins évidente : la facilité à identifier les formats par leur défauts, notamment pour Vorbis (le plus mauvais), et aussi le mpc (le plus particulier). C'est donc autant l'intensité d'une dégradation qui est mesurée que sa nature ! Juger qualitativement deux codecs suppose de fait une approximation certaine, ainsi qu'une dimension subjective (les goûts, tout comme la sensibilité face à une catégorie de défaut). On peut en toute impartialité se montrer indulgent envers un défaut qui pourtant en horripleront plus d'un...
 
Reste l'objectif initial du test : comment se positionnent les challengers sur l'échelle qualitative propre à la gestion du pré-écho ?
 
Les notes d'une part... :  
 

Ogg -q5 => 1.1
Ogg -q6 => 1.6
Ogg -q7 => 2.1
AAC Normal => 2.7
AAC Extreme => 3
Mpc Standard => 4.3


 
 
...et les impressions d'autre part :
 

Ogg -q5 => catastrophique
Ogg -q6 => à peine mieux
Ogg -q7 => pré-écho encore très aisément perceptible, avec un discrêt bruit de fond. Amélioration sensible tout de même.
AAC Normal => gestion du pré-écho encore en progrès, mais coloration assez forte (piou-piou)
AAC Extreme => pré-écho sans nette amélioration, mais plus de coloration
Mpc Standard => pré-écho absent, ou alors dissimulé par une coloration qui s'impose prioritairement, bien qu'elle soit assez peu gênante (à mes oreilles), sans atteinte sérieuse au sentiment de finesse.


 
 
Les chiffres et les lettres sont donc sans équivoques :  
Arrive en tête le mpc --standard, suivit du couple aac, et des triplets Vorbis...
 
1_ mpc5 : 198 kb/s · 165 kb/s nominal (+ 20%)
2_ aacX : 223 kb/s · 210 kb/s nominal (+ 6%)
3_ aacN : 185 kb/s · 165 kb/s nominal (+ 12%)
4_ ogg7 : 236 kb/s · 224 kb/s nominal (+ 5%)
5_ ogg6 : 207 kb/s · 192 kb/s nominal (+ 8%)
6_ ogg5 : 175 kb/s · 160 kb/s nominal (+ 10%)
 
 

                           I · OGG VORBIS


D'un point de vue pratique, on se gardera donc d'utiliser Vorbis à des fins d'archivage, notamment si la musique compressée est riche en attaques (musique électronique, concrête, ou riche en percussions).  Mieux vaut aussi oublier l'idée d'une « qualité-CD » à -q5 : avec une note proche de 1, et des commentaires qui peinaient à décrire la grossiereté de la dégradation, on reste très loin de la finesse du CD. Sans parler du bruit de fond, et de la coloration propre au codec : une bonne cassette audio sur un bon enregistreur faisait bien mieux... On gardera néanmoins à l'esprit que chaque pallier représente une avancée sensible dans la résorption du pré-écho, qui s'atténue à mesure que le débit augmente. Si vous vous demandiez à quoi servent les indices supérieurs à -q6, vous tenez maintenant la réponse. Mais, autres tests à l'appui, c'est seulement au-delà de 350 kb/s que mes oreilles commencent à peiner sur cet échantillon, qui en plus n'est pas le plus méchant. Vorbis permet donc d'archiver avec sérieux, mais uniquement avec un indice supérieur à 9, qui correspond à un débit dépassant la cime des 400 kb/s en moyenne. C'est sans doute trop...
 
 

                           II · AAC PSYTEL


L'AAC constitue une avancée sensible : le profil NORMAL équivaut à peu près à l'indice 5 de Vorbis sur le plan du débit, et à l'indice 8 du point de vue de la qualité (si l'on ne prends en compte que de l'aspect réduit du pré-écho). L'économie en terme d'espace est donc considérable : de 80 à 100 kb/s de moins ! La vitesse d'encodage à cependant de quoi refroidir : 3 fois moindre. Sans parler des tags, primaires sous ce format... La qualité est là, mais pour le pratique, difficile d'imaginer pire.
Bien entendu, d'autres défauts peuvent apparaître avec l'aac, notamment un effet de salissement perceptible essentiellement sur les passages à faible volume : c'est plus grave que le souffle supplémentaire que Vorbis donne parfois à entendre... Pour l'archivage, on oubliera tout autant ce format, car le mordant des attaques reste assez largement gommé par le codec. Pire : d'autres tests me permettent de débusquer à 30/30 PsyTEL « ULTRA » (> 300 kb/s, et dernier profil VBR), alors que Vorbis -q9.5 (>400 kb/s) dupe totalement ma paire d'oreilles (score = 14-20/30 : peu significatif). En somme, l'aac apporte une réponse au pré-écho à débit moyen(comprendre 160-230 kb/s), mais ses atouts restent cantonnés à cette tranche. Au delà, Vorbis semble rattrapper, et même dépasser l'aac PsyTEL ! A titre d'anecdote, je signalerais que l'aac CBR 512 kb/s (qui n'est pas CBR d'ailleurs ?!) dupe aussi mon oreille au même titre que Vorbis -q9,5. Est-ce l'importance du débit qui permet cette brusque amélioration, ou le mode VBR de PsyTEL souffre-t-il de quelque lacunes ? Il manque pour y répondre un profil VBR encore supérieur à « Ultra » :(
 
 

                           III · MPC SV7, KLEMM ENCODEUR


Le format Musepack tient partiellement ses promesses. Celle du meilleur codec en terme de réponse au pré-écho est tenue, avec une solide avance en plus. Celle de la transparence perceptive ne l'est pas en revanche. Le profil n'est certes jamais que le « standard », et il semble logique que le codec flanche sur un passage extrême... Toutefois d'autres tests m'ont démontré avec constance et stupeur que le profil --extreme ne permettait pas de résoudre le phénomène de la coloration particulière des attaques sur cet échantillon. Le nouveau profil --insane n'est pas parfait non plus, mais avec lui je commence à sérieusement peiner pour entendre une différence (nombreuses erreurs sous PCABX). Au delà (--braindead & above), la perception cède le pas au hasard... Autrement dit, mpc --standard n'est pas propre à l'archivage, pas plus qu'--extreme. Du moins si par archivage on entend une copie (compressée) perceptivement conforme à l'original en toute circonstance. Avec --insane, les certitudes sont ébranlées, pour s'effondrer au delà. On peut donc situer le seuil (absolu) de confiance entre 230 et 260 kb/s, soit une économie supérieure à 150 kb/s de l'indice -q9,5 de Vorbis, et de... 250 kb/s face au fantaisiste CBR 512 kb/s de l'aac.
 
 
 
En revanche, si l'on ne peut espérer une bonne transparence d'aucuns des codecs actels dans la tranche des 160-200 kb/s, le profil standard du mpc explose littéralement ses rivaux : on retrouvra avec Vorbis le même mordant des attaques vers les 300 kb/s [en moyenne], et il faudra encore s'approcher des 250 kb/s avec PsyTEL pour espérer la même finesse. On situera pour l'anecdote l'équivalence mp3 quelque part dans la galaxie des 500 kb/s...  
    La comparaison n'est bien entendu pas parfaite, puisque le mpc --standard auréole étrangement le son, alors que ses concurrents, sévèrement vitaminés en terme de débit, ne présenteront pas ce défaut. Mais à 100 kb/s de plus, c'est une maigre consolation.
    L'AAC arrive en deuxième place, avec une solide avance sur Vorbis. L'écart serait sans doute plus grand, et les performances plus proches du mpc, avec d'autres codecs AAC : Fraunhofer, Dolby, Envivo en ont tous un dans leur besace, et l'on murmure que la qualité de ces codecs serait impressionnante. Rumeur ou non, on retiendra qu'ils ne sont disponible nulle part. Et l'on n'oubliera pas non plus la grande lenteur à l'encodage de PsyTEL.
     Vorbis est bon dernier. On relativisera néanmoins ce classement par deux faits :  
  1/ il est gratuit, open-source, et sa disponibilité/popularité est grandissante.
  2/ opposé au mp3 vieillissant, à ce débit et sur ce défaut, il est bien meilleur. Il dépasse d'ailleurs le mp3 à tous les débits et sur tous les échantillons semble-t-il. C'est un parfait remplaçant qui n'offre que des avantages, sauf celui d'être, et de loin pas, le meilleur format récemment arrivé à maturation.


Message édité par gURuBoOleZZ le 28-08-2002 à 03:08:07
n°312728
gURuBoOleZ​Z
Posté le 07-08-2002 à 03:43:41  profilanswer
 

[reservé]

n°312729
joel cooch​e
Posté le 07-08-2002 à 04:03:11  profilanswer
 

Bonjour,
 
Vos test sont très intéressants, mais pensez-vous intégrer dans ceux-ci le format Monkey Audio, qui rappelons-le est censé être non destructeur.
 
Joël Cooche

n°312731
gURuBoOleZ​Z
Posté le 07-08-2002 à 04:16:13  profilanswer
 

C'est une blague ???
Non... même si Monkey devait dégrader le son, ce serait sous une forme beaucoup moins évidente que la dégradation opérée par le pré-écho : une perte insidieuse de relief sonore, très subtile. C'est hors de ma portée, et de toute manière fortement improbable (beaucoup diront impossible, en vertu de la logique propre au numérique).
Je ne testerais donc pas le lossless autrement que de manière logicielle : bit à bit, le fichier codé & décompressé doit être identique à l'original. S'il ne l'est pas, ce n'est plus du lossless.
Or Monkey respecte parfaitement cette identité : on comparerait alors l'original à un double parfait. C'est comme chercher à prendre un miroir en défaut...


Message édité par gURuBoOleZZ le 07-08-2002 à 04:17:08
n°312732
joel cooch​e
Posté le 07-08-2002 à 04:25:37  profilanswer
 

Rebonjour,
 
Non, ce n'était pas une blague :-))
 
Ayant choisi comme format audio Monkey Audio, je suis un peu rassuré de mon choix.
 
Il faut dire que j'ai au préalable essayé tous les autres formats dits destructeurs et que j'en suis toujours revenu au format natif WAV et Maintenant Lossless (Monkey
 
Cordialement
 
Joël Cooche

n°312733
gURuBoOleZ​Z
Posté le 07-08-2002 à 04:44:29  profilanswer
 

C'est le choix le plus prudent, et d'un point de vue qualitatif, le meilleur en effet. Impossible pour quiconque de contredire avec sérieux ce point.
 
Néanmoins, Monkey & consorts restent sensiblement moins pratiques à bien des point de vue : la taille de chaque fichier triple, parfois (et même souvent) quadruple. L'espace demandé au stockage doit de fait être très élevé pour héberger une biblithèque de fichiers dont la taille moyenne tourne autour de 600 kb/s (classique) pour monter à 900-1000 avec des musiques plus saturées (rock, jazz, pop...). Le décodage est aussi plus long, et les risques de saccades à la lecture lorsque le PC travaille sont ainsi accrus. Le système de tag est un peu moins développé (Monkey est privilégié, mais n'accepte que 250 caractères en « comments »), ce qui en gênera certains.  
Ces défauts, s'ils ne sont pas toujours compensés par un gain qualitatif audible, le sont par une tranquilité d'esprit que beaucoup peinent à trouver.
 
D'ailleurs, j'ignore si tu es au courant, mais il est possible d'encoder en mpc directement depuis un fichier Monkey audio ! Cerise sur la gâteau : les APE tags qui figurent au sein du fichier Monkey sont automatiquement reportés dans les APE tags du fichier mpc nouvellement créé (ça bugge au niveau des accents... mais c'est une fonctionnalité encore très récente).

n°312736
joel cooch​e
Posté le 07-08-2002 à 05:06:36  profilanswer
 

Les tag's ne me posent aucuns problèmes dans la mesure ou je ne les utilisent pas (pour le moment, mais c'est en projet).
 
Par contre, je ne suis pas d'accord quand tu dis que les fichiers prennent 3 ou 4 fois plus de place. Le taux de réduction d'espace disque est de 50 à 60% par rapport au fichier audio WAV original. Mais peut-être fait tu une comparaison au Mp3, Ogg, ou autres . . .
 

n°312738
gURuBoOleZ​Z
Posté le 07-08-2002 à 05:13:57  profilanswer
 

Bien sûr : un fichier encodé en lossless occupe une place de 2 à 4 fois supérieure à son homologue lossy en qualité haute (200 kb/s).
 
Les fichiers à 400 kb/s (< 30% de la taille d'origine) ne sont pas légions : l'orgue tout doux, le piano seul : des instruments qui occupent majorité le bas du spectre sans vraiment s'étendre sur les hautes fréquences.
 
Les fichiers à 600 kb/s (40-45 de la taille d'origine) sont pour moi, amateur de musique classique, monnaie courante. Les enregistrements monophoniques de Jazz semblent jouir du même privilège.
 
Les fichiers à 800 kb/s et ceux à 1000 kb/s occupent la majeure partie de la production musicale actuelle : rock, pop, jazz... tous les disques assez pêtant, dont la dynamique semble être solidement compressée d'ailleurs. Il suffit de s'en référer aux comparatifs qui existent de par le net, comme celui de Speek :  
http://home.wanadoo.nl/~w.speek/comparison.htm


Message édité par gURuBoOleZZ le 07-08-2002 à 06:38:56
n°312743
Oxygen3
Tears from the moon
Posté le 07-08-2002 à 07:23:01  profilanswer
 

[:ojap]guruboolezz
 
manque plus que l'intermédiaire now:
~ comparaison vers les 128/192 ;)


Message édité par Oxygen3 le 07-08-2002 à 07:24:02

---------------
Metro-PoleRéseau A Suivre...: Annuseries|LeVillage|pErDUSA
mood
Publicité
Posté le 07-08-2002 à 07:23:01  profilanswer
 

n°312755
gURuBoOleZ​Z
Posté le 07-08-2002 à 08:33:09  profilanswer
 

Oxygen3 a écrit a écrit :

[:ojap]guruboolezz
 
manque plus que l'intermédiaire now:
~ comparaison vers les 128/192 ;)




 
J'aurais plutôt souhaité introduire un test dans la catégorie supérieure : ogg 9 et 10 opposé à l'aac ARCHIVE et ULTRA, face au mpc INSANE et BRAINDEAD. Après le choc des titans, on aurait eu droit au combat des Dieux  :sarcastic:  
En fait, j'ai réalisé de tels tests : il n'y aura plus qu'à le mettre en forme, en réalisant une nouvelle session, comme celle présentée plus haut, pour établir une hierarchie solide.
 
 
Par contre, je n'ai pas encore opposé les formats dans cette catégorie d'encodage. La raison est simple : à un tel débit, le pré-écho n'est plus qu'un défaut parmi d'autre, et il n'y aurais pas de raison particulière à privilégier un échantillon comme castanets. Un tel test devra alors s'appuyer sur plusieurs échantillons, représentant chacun un défaut potentiel. C'est très long...
Une fois le test réalisé, les différences étiquetées, le gros problème sera d'établir un classement. Si les défauts ne sont pas les mêmes, ou si leur intensité est alternativement la plus mauvaise sur un extrait mais la meilleure sur un autre, où situer les performance GLOBALE d'un codec. Un peu comme deux élèvs, l'un brillant en math mais incapable d'aligner trois mots sans faute, et un autre, hugolien, mais qui ne sais mêmepas combien de doigt compte sa main. Le quel est le meilleur ? Comment les départager, sur le sport ? le dessin ?
 
Je me suis heurté à ce problème en testant le mp3proVBR face à Vorbis à bas débit. Vers 70-80 kb/s, je n'arrivais pas à dire lequel des deux formats était le meilleur. En deça de cette tranche, le mp3pro battait constammant Vorbis, et au delà, c'est l'ogg qui écrasait le produit de Thomson. Mais restait une nébuleuse vraiment impossible à juger en toute partialité. On peut craindre un phénomène semblable vers 130 kb/s...
Le mp3 s'en tirera peut-être assez mal ; le mpc arrivera peut-être dernier sur certains échantillons, et premier sur d'autres ; Vorbis et AAC se chamailleront pour arriver en tête du podium, avec des défauts d'intensité et de localisation variable. Pas sûr que je parvienne à tirer des conclusions aussi certaines que celles que j'ai pu tirer plus haut...


Message édité par gURuBoOleZZ le 07-08-2002 à 08:33:27
n°312788
Gabriel Bo​uvigne
Posté le 07-08-2002 à 09:49:44  profilanswer
 

Ça c'est un bon test interessant. (désolé, mais je suis obligé de dire que ça change de la plupart des posts que l'on voit ici)
 
Ciblé sur une caractéristique uniquement, mais quand même très interessant. La technique est bonne, il ne manque que la mention du matériel d'écoute (à part les oreilles bien sur).
J'aurais aussi bien voulu une petite session lame alt-preset extreme/insane histoire de bien voir la comparaison, même si il est clair que lame (en fait le mp3 en général) serait bon dernier sur le pré-echo.

n°312794
Oxygen3
Tears from the moon
Posté le 07-08-2002 à 10:05:43  profilanswer
 

Gabriel Bouvigne a écrit a écrit :

 
J'aurais aussi bien voulu une petite session lame alt-preset extreme/insane histoire de bien voir la comparaison, même si il est clair que lame (en fait le mp3 en général) serait bon dernier sur le pré-echo.




 
pour faire une référence que tout le monde 'connait' ? ;)
 
Pour en revenir au test 128/192, c'est là aussi que se pose je pense la majeure partie des questions des gens aujourd'hui ;)
Faire un stockage pas trop mauvais, mais assez compact cependant...
Pour ce qui est des tests à biterate ultra élevé, ca risque d'etre encore plus difficile à faire (déjà que j'ai du mal perso à bien faire les différences entre certains codec à 128, alors a 320 voire 440  :o )


Message édité par Oxygen3 le 07-08-2002 à 10:08:35

---------------
Metro-PoleRéseau A Suivre...: Annuseries|LeVillage|pErDUSA
n°312795
Arcord
Posté le 07-08-2002 à 10:06:44  profilanswer
 

Encore une fois, un topic clair et instructif de ta part.
 
Serait-il envisageable d'avoir le même test sur des bitrates plus élevés (comme tu sembles le suggérer)? J'imagine que le temps passé à faire ces tests doit être considérable.


---------------
La sagesse et la Connaissance commencent quand on sait que l'on ne sait rien.
n°312797
gURuBoOleZ​Z
Posté le 07-08-2002 à 10:09:33  profilanswer
 

Merci. Ton avis compte beaucoup pour moi  :jap:  
 
Pour le matériel, en effet, l'omission m'étonne moi-même. La carte son est une Terratec DMX6Fire, le casque un BeyerDynamic DT-531, directement branché sur la sortie qui figure sur le rack de la carte son.
 
Pour ce test, j'aurais tout aussi bien prendre le pire des casques qui existe (le modèle livré avec un baladeur Napa peut sans doute y prétendre) : le phénomène de pré-écho subsiste, de même que la coloration musepackienne, moins évidente tout de même.
Si j'en trouve le courage, j'irais ressortir ma vieille SB128, couplée à ces mêmes écouteurs : on aura un son très « baladeur » (circuits audio corrects, mais casque détestable).
 
 
Pour LAME, il est vrai que j'aurais pu l'introduire. Il est clair que l'aac et le mpc sont à des années lumières, mais un tel test permettrait de trouver une équivalence approximative entre les --alt-preset et les différents indices du format Vorbis au problème du pre-echo. Et aussi de voir si le mp3 permet d'atténuer le problème à mesure que le débit augmente. Je sais par ailleurs qu'il m'est facile d'identifier LAME à 640 kb/s en freeformat sur castant.wav...
Je note cela au programme :  
mp3 standard / extreme / insane / Fraunhofer Fastenc HQ 320 / freeformat 640 / Vorbis 3, 4 et 5...
 
J'ai même envie de m'y coller tout de suite : histoire de voir si l'on peut juger de la qualité même après 24 heure ininterropmue de veille  ;)

n°312798
bmanu
Posté le 07-08-2002 à 10:11:54  profilanswer
 

bon boulot !  
 
merci a toi de nous en faire profiter !  :sol:

n°312799
drdrake
Pourfendeur d'atmo
Posté le 07-08-2002 à 10:12:02  profilanswer
 

bo test!

n°312802
gURuBoOleZ​Z
Posté le 07-08-2002 à 10:14:53  profilanswer
 

Arcord a écrit a écrit :

Encore une fois, un topic clair et instructif de ta part.
 
Serait-il envisageable d'avoir le même test sur des bitrates plus élevés (comme tu sembles le suggérer)? J'imagine que le temps passé à faire ces tests doit être considérable.




 
J'ai déjà un matériel de prêt. Mais comme pour le test précédent, je suis dans l'obligation de refaire au moins une session, assez brêve, afin de soigner la notation. Ca me permet par ailleurs de confirmer (ou d'infirmer) les résultats obtenus il y a deux-trois semaines.  
Mais le plus long, tu t'en doute, c'est de formater la masse d'info pour un forum  :)  
Les enseignements seront aussi plus fragiles à mesure que les différences se font plus tenues... un codec est-il moins bon avec un score de 14/20 qu'un autre avec un score de 16/20 ? Pas mal de problèmes à résoudre... Je verrais plus tard.

n°312821
doubletrou​ble
Posté le 07-08-2002 à 10:59:08  profilanswer
 

Bon travail
      gURuBoOleZZ  :sleep:  
une petite question
 

n°312825
doubletrou​ble
Posté le 07-08-2002 à 11:04:22  profilanswer
 


une petite question
j'ai constaté une baisse de niveau ( intensité musicale) entre un fichier encodé par EAc (wav) et l'original.
 

n°312830
gURuBoOleZ​Z
Posté le 07-08-2002 à 11:14:27  profilanswer
 

Intensité musicale ? Sonore je veux bien (une normalisation accidentelle - vérifie de ce côté-ci), mais musicale, je peine à comprendre.
Entre un wave et l'original ? Quel original ? Le disque compact ? Si oui, comment les as-tu comparé ?  
 
Le CD sur la chaîne, et le wave sur PC ? => pas bien...
Le CD sur la chaîne, et le wave gravé sur CD-R écouté sur la même chaîne ? => la différence vient sans doute plus sûrement de la gravure.
 
Peux-tu être plus explicite ?

n°312836
gURuBoOleZ​Z
Posté le 07-08-2002 à 11:29:57  profilanswer
 

Sinon, en attendant, voici mon premier blind test de la journée, réalisé en 35 minutes environ. Rien de très posé, mais simplement un jugement immédiat (même très immédiat, puisque chaque série de 16 jugements dure une minute, et pas plus. La dégradation est en effet telle que je peux ABXer jusqu'à trois fois castanets.wav sur la même écoute (qui dure 6 secondes et 634 millièmes au total). Le plus souvent, ce sera deux fois par écoute.
 
 
Mercredi 7 aout, 10h30
 
mp3 LAME --alt-preset standard : 17/17
mp3 LAME --alt-preset extreme : 16/16 · me semble avec certitude améliorer le problème par rapport à APS. Mais le défaut demeure grossier.
mp3 LAME --alt-preset insane : 16/16 · idem : amélioration assez nette, mais le cran supplémentaire, s'il parait introduire une certaine difficulté au départ, s'estope très vite (à la 4ème ou 5ème, je peux en toute sécurité « doubler » à chaque passe le test.
mp3 FastEnc 320 HQ : 16/16. Pré-écho très net, avec coloration métallique qui trahit le codec jusque dans les ultimes attaques (de fait, je peux tripler par passe). C'est même une stridence qui se fait entendre sur la fin. C'est pas bon du tout....
 
==> 320LAME vs 320FAST : fastenc semble être meilleur sur les premières attaques : pré-écho moindre. En revanche, la fin est largement pire. On signalera que les attaques initiales ont elles aussi tendance à métalliser, mais assez faiblement : mon esprit se fixe trop sur le pré-écho, vraiment flagrant dans les deux cas. ABC/HR nécessaire pour affiner ces sentiments.
 
ogg -q3: 16/16 · je peux tripler les affirmations par écoute. Parait bien en deça de APS
ogg -q4 : 16/16 · je double avec aisance. Meilleur que ogg3
 
==> mp3 APS vs Ogg4 · mp3 vainqueur. Pré-écho moins net, quoiqu'assez semblable. En revanche, d'autres problèmes trahissent Vorbis dès l'entame de la guitare : souffle plus élevé, son presque relevé, perte de dynamique/relief
 
ogg -q5 : 19/20 · une erreur (rarissime à ce débit) - raison pour laquelle j'ai rageusement poussé à 20. Je continue à doubler la notation par écoute. Le sentiment de dégradation s'est considérablement estompé (face à la concuurence, c'est logique).
 
=======> il faudra opposer plus en détail lame APS et APE à Vorbis 5 et 6
 
[note : durée de chacune des sessions de 16 jugements : < ou = à 60 secondes]
 
Pour le fun, LAME 640.
 
Premier test : 12/20 · nullissime statistiquement. Apparemment, il me faut à nouveau me concentrer, me refamiliariser avec l'original... faire du vrai ABX.
Deuxième test : 15/20, avec une meilleure deuxième partie · cela me revient. J'ai passé plus de temps au test aussi.
Troisème 16/20, avec une excellente première partie (9/10), gâché par un excès de confiance.
Quatrième, 16/20, dans le noir total [autrement dit, sans affichage des résultats autrement qu'à la toute fin], et très vite aussi...
 
 
 
 

                        ××× Brièves conclusions ×××


 

  • On opposera LAME APS/APE à Vorbis 5, peut-être 4,5 au besoin, pour affiner. API, vraisemblablement à ogg6.

Pour affiner le jugement, ABX n'est pas le bon instrument : j'utiliserais donc ABC/HR pour cela.
 

  • Comparer le mp3 à lui-même mais avec deux codecs différents ne sera pas aisé. A première écoute, le pré-écho semble moindre avec Fastenc, mais une métallisation, qui vire à la stridence, s'ajoute au défaut principal. Cela devient peut-être le défaut principal pour le coup [à noter que j'avais déjà noté pareille coloration alla wma8 avec Fastenc en testant fatboy.wav à débit moindre (192-224, voire 256, je ne sais plus trop)]


  • LAME à 640 kb/s nécessite une attitude moins désinvolte de ma part. Le défaut est déjà largement moins flagrant. Au premier test, qui fut expéditif, c'était presque de la devinette.

Et malgré mes efforts de concentration (je rappelle que je me suis levé voilà 24 heures), je n'ai pas obtenu mes 30/30 d'il y a deux semaines. Je pense que la mémoire musicale, maintenant moins impregnée que durant ma folle semaine de test de ce passage, est d'un secours moindre aujourd'hui... Il faut dire que castanet.wav ne constitue pas la prise de son la plus fine de cet instrument, et je garde en réserve un extrait encore plus redoutable...


Message édité par gURuBoOleZZ le 07-08-2002 à 11:30:50
n°312844
gURuBoOleZ​Z
Posté le 07-08-2002 à 11:40:48  profilanswer
 

Allez, avant un sommeil bien mérité, j'ai testé LAME640 (décodé avec MAD) sur cet autre échantillon « castanet2 » : 29/29 (j'ai oublié le 30  :sarcastic: ).
Et sans même commencer par écouter l'original : j'ai foncé tête basse dans ce sample. Toute dégradation se fait sentir, tant la finesse de la castagnette (en un endroit précis) fait penser à celle d'un razoir.
Si quelqu'un souhaite posséder l'échantillon, qu'il me fasse signe.

n°312854
bmanu
Posté le 07-08-2002 à 11:55:50  profilanswer
 

je suis preneur de ton echantillon !
 
merci

n°312856
gURuBoOleZ​Z
Posté le 07-08-2002 à 12:04:23  profilanswer
 

mailé

n°312864
bmanu
Posté le 07-08-2002 à 12:14:49  profilanswer
 

bien recu, merci !

n°312871
Poulou
Posté le 07-08-2002 à 12:45:13  profilanswer
 

Quoi dire d'autre que bravo !
Très très intéressant avec une méthode de test autrement plus intéressante que le : "le codec X coupe les fréquences à xxHz donc moins bien que le Y..."
Chapeau !

n°312872
scott
none
Posté le 07-08-2002 à 12:45:28  profilanswer
 

BRAVO pour le test t un bon guru

n°312880
gURuBoOleZ​Z
Posté le 07-08-2002 à 12:52:46  profilanswer
 

Poulou a écrit a écrit :

Quoi dire d'autre que bravo !
Très très intéressant avec une méthode de test autrement plus intéressante que le : "le codec X coupe les fréquences à xxHz donc moins bien que le Y..."
Chapeau !




 
Merci  :)  
Je m'attendais plus à un rejet qu'à un accueil favorable.
D'ailleurs, on parlant de lowpass, ce serait amusant de comparer les performances visuelles en les corrélant aux résultats obtenus lors des tests. Normalement, le mpc est celui qui présentera la coupure la plus agressive. Et je pense que Vorbis maintiendra quasiment toutes les fréquences (la RC3 coupait tout à 18500 hz, même à 500 kb/s)
 
EDIT 15 jours plus tard : la comparaison visuelle se trouve en tête de la page 3


Message édité par gURuBoOleZZ le 20-08-2002 à 07:07:40
n°312944
Gabriel Bo​uvigne
Posté le 07-08-2002 à 14:10:51  profilanswer
 

(j'ai une surprise pour toi...)
 
Tout d'abord, voici comment profiter des améliorations des alt-presets au dessus de 320kbps:
lame --alt-preset insane -b 640 --freeformat
 
C'est sur, les alt-presets ne sont pas faits pour ça, mais ça devrait être mieux que sans.
 
 
Maintenant la surprise:
Dans la 3.92 il y a un problème avec le freeformat. Lame ne peut utiliser qu'au maximum environ 400kbps. Le reste c'est du padding (en gros du remplissage). Pour le vérifier il suffit d'ouvrir le mp3 avec un éditeur hexadécimal. Là on voit des grosses plages de donnés identiques: le padding.
 
Donc en gros tu as testé du 400kbps. Mais ce test est tout de même interessant, car il montre des résultats obtenus sans connaissance réelle du bitrate par le testeur (toi).
 
J'avais oublié ce bug, et comme il n'y a pas grand monde qui utilise le freeformat, personne ne me l'a rappelé.
Je vais tacher de le corriger.

n°313001
doubletrou​ble
Posté le 07-08-2002 à 15:21:42  profilanswer
 

Pardon Intensité sonore  
(pas de normalisation la case de normalise est décoché- j'ai bien vérifie .
 
 jai comparé Le CD le wave sur mon PC on utilisant un casque hifi
voila.  
guruboolezz
 
 

n°313016
altus
garder le sang froid
Posté le 07-08-2002 à 15:54:18  profilanswer
 

:jap: chapeau bas :jap:
 
C'est en même temps impressionant et merveilleux que des gens passent autant de temps à écouter de la musique et mettre en forme leurs impression pour faire profiter la communauté.
 
C'est vraiment une attitude à encourager !
 
Personnellement ce test m'a permis de choisir entre les codecs OGG et MPC, merci à toi guruboolezz.


---------------
Ganz kühl bleiben! JM. | Section Audio
n°313027
Poulou
Posté le 07-08-2002 à 16:11:38  profilanswer
 

Rien que de penser au nombre de fois qu'il a du entendre le wav avec les claquements de castagnettes qui au bout de 2 écoutes m'énervent déjà...
Si ça c'est pas du sacrifice ! ;)

n°313059
Shooter
Cherche niche fiscale
Posté le 07-08-2002 à 17:13:49  profilanswer
 

Primo : chapeau bas, Mr Guru. Du travail de pro (ou alors tu t'emmerdes vraiment bcp... :D).
 
Secundo : face aux capacités de stockage sans cesse grandissantes des disques durs (un 120 Go ne coûte presque rien, de nos jours), la compression lossy (et même lossless) a-t-elle encore un intérêt du point de vue de l'archivage ? (la compression pour les appareils nomades et/ou les serveurs distants garde un intérêt certain).
 
Personnellement, je ne vois pas d'intérêt au stockage de ses propres CD sur disque dur, la durée de vie d'un CD étant sans commune mesure avec celle d'un disque dur. Un mélomane préferera de toute façon écouter un CD sur sa platine à watt-mille brouzoufs que sur son PC avec Winamp.
 
Bref, je me pose des questions.


---------------
They will not force us
n°313084
jugatsu
let&#039;s play...
Posté le 07-08-2002 à 18:02:41  profilanswer
 

Trés beau travail Guru, mais est-ce que tu as refait les tests avec la version du 27/7/02, qui sont là:
 
http://ogg.benjamin-lebsanft.de/Download.htm
 
Il n'y a aucun commentaire sur les améliorations, donc voir si tu as le temps...


---------------
"On est pas le meilleur quand on le croit, mais quand on le sait." Morpheus - Matrix
n°313143
pc2000
Posté le 07-08-2002 à 19:23:06  profilanswer
 

Très beau comparatif même si j'avoue ne pas avoir tout lu  ;)  
Sinon je ne connaissais pas le musepack et à priori d'après mes premiers test, ce format de compression est assez impressionnant  :)

n°313194
gURuBoOleZ​Z
Posté le 07-08-2002 à 20:54:12  profilanswer
 

Gabriel Bouvigne > Pour une surprise, elle est de taille ! Et moi qui était tout heureux de déceler des défauts avec un codec bénéficiant d'un débit > 600 kb/s  :sweat:  
J'essaierais le freeformat couplé aux alt-presets
 
doubletrouble > tu as comparé le fichier wave et le CD joué sur le lecteur CD-ROM ? S'il y a un problème, c'est certainement davantage dû à l'un des players. Pour t'asserer que l'extraction soit conforme bit à bit avec l'original, extrait avec EAC, ainsi que CD-DAE 0.99, et si tu le peux, essie d'utiliser un second lecteur pour l'extraction. Ensuite, utilise un logiciel qui permette de réaliser une comparaison bit-à-bit de chacun des fichiers obtenus. Si un seul octet est modifié, le soft t'avertira du changement. Il sera alors difficile d'imaginer que le wav issu de l'extraction sonne différemment pour des raisons... d'extraction.
 
Poulou > Ce n'est pas un « sacrifice ». J'ai effectué ces tests pour moi, à des fins personnelles et pratiques (afin de voir si je pouvais sans risque d'être déçu basculer du mpc à l'ogg vorbis). Les résultats m'ont paru si flagrants, et à ma grande surprise, si constants, que j'ai essayé de les rendre public. Histoire de na pas brasser trop de vent lorsqu'on parlera des différents codecs à haut débit d'encodage.
 
Shooter > du strict point de vue de l'archivage, le lossless reste une meilleure solution, c'est évident. Les débits 200-250 seraient alors réservés à une écoute PC de haute qualité, sans (trop d';) artefact.  
Toutefois, sans trop vouloir entrer dans le débat, je ne considère pas vraiment la capacité des disques actuels comme un argument en faveur du lossless. Le format est une chose primordiale, mais c'est envers le support qu'on doit être le plus vigilent. Pour avoir déjà perdu deux disques durs, je dois dire que ma confiance envers ce media a sévèrement crashé. Il reste bien entendu la solution du raid : imparfait quand même (foudre, dégâts de eaux, virus...). Evidemment, sur 120 GO, on doit pouvoir stocker 300 à 400 albums en lossless, et jouir de la sorte d'une qualité irréprochable. Mais de la même manière, on pourra en mettre trois à quatre fois plus, ou simplement autre chose, en lossy - tout en gardant à côté des fichiers non compressés (ou sans perte), à l'abri sur un support certes limité dans le temps, mais à l'abri des accidents magnétiques ou mécaniques, et, dans une certaine limite, humains (on a jamais vu quelqu'un formater par mégarde son CD-R  :) ).
C'est à chacun de décider, selon ce qui lui convient le mieux. Ma bibliothèque musicale par exemple dépasse le millier de disques. Ce n'est pas un DD de 120 GO qu'il me faudra, mais trois ! Tant que mes disques ne présentent pas de défauts outrés de vieillissement, je m'arrêterais au lossy. Et si l'un d'entre eux « meurt », il me restera une ombre en mpc à plus de 200 kb/s : la copie n'est pas parfaite, mais elle a de quoi faire illusion je pense, sur tout type de musique.
 
jugatsu > Je n'ai pas essayé avec la version suivante. On peut supposer qu'en deux semaines, les progrès apportés aux codec ne sont pas fulgurants. D'autant plus que le pré-écho constitue essentiellement une LIMITE INTRINSÈQUE au format, et pas vraiment un DÉFAUT DE PARAMÉTRAGE, bien que des progrès peuvent être introduits... comme des défauts supplémentaires  :p  
J'essaierais pour mes futurs tests, de la même manière que j'utiliserais le mpc en version 1.1 (ou supérieure).
 
A tous > merci  :)


Message édité par gURuBoOleZZ le 07-08-2002 à 20:57:26
n°313236
Oxygen3
Tears from the moon
Posté le 07-08-2002 à 22:43:32  profilanswer
 

[:el hortense]
 
voilà now, je sais plus quoi penser ...
faut-il que je fasse tout en mpc au lieu d'ogg sur le Q5 :'(


---------------
Metro-PoleRéseau A Suivre...: Annuseries|LeVillage|pErDUSA
n°313365
Gabriel Bo​uvigne
Posté le 08-08-2002 à 09:08:48  profilanswer
 

Tu peux refaire les tests si tu veux avec le freeformat couplé aux alt-presets, mais il y aura la même limitation...tant que je ne corrige pas ce bug

n°313841
Xavier_OM
Pas de slips radioactifs !
Posté le 08-08-2002 à 19:59:26  profilanswer
 

Je n'arrive pas à distinguer l'original d'un mp3 encodé sous lame en VBR à 192Kbps, alors que d'après les dires de guruboolezz le pre-echo est reconnaissable à l'oreille :( :( :( j'ai pas une bonne écoute ?


---------------
https://www.baba-patrimoine.fr/  pour tout comprendre sur l'art et le patrimoine
mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5
Page Précédente

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM HardWare.fr
  Video & Son
  Traitement Audio

  CHOC DES TITANS : MPC - AAC - OGG à haut débit d'encodage [test]

 

Sujets relatifs
RealOne Player + OGG > pb de codec :-(((((la puissance admissible des haut parleurs: du pure delire!!
Site qui test les casques hifi en frPb encodage son avec RipPack
Eteindre le PC après encodage Virtual Dub?decodage/encodage de mp3s
Encodage avec easydivx: l'image dans l'avi produit est comprimeeprob d'encodage help me ! svp
encodage avec virtualdubOgg vorbis arrive t'il au niveau du mp3pro en qualité et taille
Plus de sujets relatifs à : CHOC DES TITANS : MPC - AAC - OGG à haut débit d'encodage [test]


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite / Données personnelles) / Groupe LDLC / Shop HFR