Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
1632 connectés 

 



 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2
Page Suivante
Auteur Sujet :

Que penser de "Linux pour les nuls"

n°1291050
Profil sup​primé
Posté le 21-09-2011 à 17:45:33  answer
 

Reprise du message précédent :

a1c2b3 a écrit :

Bonsoir.
Ce que je cherche, à comprendre, c'est ce qui fait qu'une distri est l'équivalent de 10 DVD de programmes chez Microsoft, alors qu'une autre n'a qu'une fonction très précise, se rapprochant presque du microcode que l'on trouve maintenant dans presque tous les appareils électroniques (MP3, GPS, consoles…) et comment intervenir sur cette distribution.


 
Bah c'est du cas par cas, tu as des distributions très généralistes comme Debian, et des super spécialisées comme openwrt pour les routeurs, geekbox pour les media center, etc. Et les outils d'admin sont variés, mais il y a des grandes familles de distribution (redhat, debian, etc).
 

a1c2b3 a écrit :


Cela ne me dérangerait aucunement de payer un livre s'il en valait le coup. Ma question du départ avait pour but de décider de l'achat  de "Pour les nuls"… Mais j'y ai renoncé pour les raisons évoquées ci-avant.


 
J'hésite beaucoup à acheter des bouquins d'informatique trop spécialisés sur un produit sauf si je sais précisément ce que je veux, car comme déjà dit, dans 2 ou 3 ans, le bouquin est bon pour la poubelle...
 

a1c2b3 a écrit :


Le fait est que je n'ai pas encore la place de lancer les tests qui m'intéresseraient. Ce que je peut faire pour l'instant, c'est farfouiller dans des distrib, mais ça, ça ne me sert à rien. Je préfère donc investir mon temps sur le potassage…


 
Ouais mais tout te semblera plus clair en manipulant pour de vrai.
 

a1c2b3 a écrit :


Semble étayer mon opignon que Linux comporte trop de distrib, chacune étant une légère variation d'une autre… En fait au moment d'écrire, je me dis que c'est un peut comme l'évolution et que deux fourmis qui semblent se ressembler sont en fait deux espèces différentes, issues toutes deux d'une même fourmi originelle…


 
C'est ça qui est bien  :o Mais tu vas trouver tes marques en manipulant avec la doc de ta distribution à côté.
 

bardiel a écrit :


Je ne suis pas assez payé pour ça :D
(au passage, utilisateur de KDE ?)


 
KDE sur mon laptop, gnome 2 sur mon pc fixe pour travailler. Auparavant xfce, window maker, icewm...

mood
Publicité
Posté le 21-09-2011 à 17:45:33  profilanswer
 

n°1291327
transhuman
Posté le 25-09-2011 à 10:56:22  profilanswer
 

Bonjour a1b2c3 ,
 
  Cette suite de posts ( en résumé "je veux apprendre linux" reponse "va sur des sites" reponse "j'y comprend pas tout" reponse "essaie quand même" ) si tu savais le nombre de fois que j'ai pu la lire, l'entendre ou y participer depuis les années 80  :pt1cable:  
 
  Bon alors first thing first :
 
     - Linux c'est un genre de système unix ; Unix çà date pas d'hier ( fin années 70 ) ; Dans ces temps anciens et héroïques y avaient pas de zolis écrans couleurs et de souris pour MretMme tout le monde ( pitié pas de relance sur le xerox parc  :) )
       Donc la fameuse "ligne de commande" c'était , et c'est toujours, le moyen de taper des mots, chiffres ou lettres pour donner des ordres à l'ordinateur :
          "copy fichier1 fichier2 " est un ordre : "copy indique ce qu'il faut faire , fichier1 d'où on part fichier2 ou on va ;
       Ceci dit les informaticiens étant tous des féniasses (  :o  ) taper avec le clavier le mot "copy" c'est beaucoup trop long , donc le vrai ordre c'est "cp" ( 2 lettres de moins c'est important pour conserver mon énergie  :o  mais surtout pour économiser la mémoire quand tu n'avais que 16 kilo-octets de RAM à ta disposition ....)
       Donc pour connaitre les secrets inavouables de l'usage, par exemple , de l'ordre "cp" tu as la commande "man cp" à ta disposition.  
       Avec , en cette époque bénie de google , la possibilité de taper "man cp" dans google pour avoir la doc dispo même quand tu n'a pas de machine unix/linux dispo : http://pwet.fr/man/linux/commandes/cp
 
       Conclusion : la ligne de commande est un héritage très très ancien, certes utile, mais assez peu pour l'usage que tu te propose de faire de linux.
 
       Pourquoi ?  Parce qu'aujourd'hui il existe des interfaces graphiques qui , via l'explorateur de fichiers ( grosso modo similaire à celui de windows ) et à l'installateur de logiciels ( bien mieux que windows ) rendent la ligne de commande peu nécessaire pour un utilisateur de bureautique/gimp et autres blender...
       
        Conclusion2 : Si tu cherches un bouquin, cherches en un (ou une revue ) qui t'explique comment installer des logiciels ( ex open office ) plutot que comment manier des partitions . Normalement tu auras pas besoin de commandes telles que "fsck" ou encore "awk"  mais plutot "yum" et "rpm".
 
      Le gros problème c'est que ceux qui parlent de Linux ( moi compris ) sont souvent des informaticiens de métiers , avec une bonne proportion de programmeurs. Ces animaux là ont besoin de la ligne de commande ( c'est même notre oxygène ) ; Les autres utilisateurs doivent avant tout se préoccuper de l'installation de tel ou tel logiciel . Et çà c'est plutôt indiqué non pas sur des sites Linux mais sur les sites des logiciels proprement dits.
 
       Même commentaire pour le matériel : Tu n'as probablement aucun besoin ( surtout au début ) de te soucier de Cups ( http://www.cups.org/ ) mais plutot de l'usage de ton imprimante sous linux : http://www.linuxquestions.org/ques [...] ne-544564/ ( par exemple ).
 
    Tu remarquera deux choses :
 
       1 ) la grosse proportion de sites en anglais ; Désolé mais c'est ainsi même si de bon sites français existent. Pour gimp ou encore openoffice il n'y a pas photo entre la version anglaise et la version française du sites ( et de la doc ). C'est normal vu le nombre d'utilisateurs ainsi que les délais de traduction. Mais il y a vraiment plein de docs en français, rien qu'à la fnac du coin ( ou l'équivalent ) . Même sur le net http://aful.org/ressources/presentation/linux
 
       2 ) L'usage du conditionnel : j'ai pas dit que tu n'auras jamais besoin de la ligne de commande ; La grosse difficulté du monde linuxien c'est d'être une gigantesque auberge espagnol où il y a de tout du pc de la secrétaire jusqu'à l'énorme serveur à usage scientifique .
 
    C'est pour celà qu'on passe de 10 DVDs à une distri qui tient sur une clef usb .
 
    De toute façons ne te fais pas de bile pour rien : Pour de la bureautique/retoucher des photos/ aller sur le net les grandes distributions se valent toutes, de la suse à la ubuntu . ( pas taper merci !! )
 
    En résumé je crois que tu as besoin non pas d'un livre mais de deux ou trois livres ou revues expliquant des choses différentes et aussi de te rapprocher d'une install party ou d'un club pour voir concrétement l'usage que tu peut en faire.  
   Cerne tes usages comme si tu était sous windows , beaucoup de logiciels existent dans les deux systèmes de toute façon.
 
   Si sous windows tu sais taper un texte sous word, l'agrémenté d'un graphique excel puis en faire une copie d'écran et enfin réunir ces 3 fichiers dans un fichier zip pour l'envoyer par mail avec outlook, reste sous windows apprend à faire tout celà à partir d'open office , de gimp et de thunderbird puis va dans un club te faire expliquer comment installer ces logiciels sous linux.
    Si tu n'a rien compris à cette phrase ( par exemple parce que tu est électronicien de formation ... ) ce n'est pas Linux qui t'aidera, là aussi va dans un club demander de l'aide pour éclaircir le terrain ...
 
   A l'inverse si tu cherche à connaitre en quoi ext3 est intéressant ou comment faire du bonding sur des cartes réseaux je te conseille : http://www.editions-eyrolles.com/L [...] nistration, d'un usage quasi quotidien pour moi.
 
  J'hésite car d'un coté tu pose des questions comme si tu était un grand débutant en informatique, mais d'un autre coté tu t'intéresse aux partitions, au microcode ,  :??:  
 
   Peut être qu'un niveau intermédiaire serait : http://www.editions-eyrolles.com/L [...] ts-oignons

Message cité 2 fois
Message édité par transhuman le 25-09-2011 à 11:35:12
n°1291603
cactus
Posté le 28-09-2011 à 15:37:13  profilanswer
 

Je propose de jeter un oeil aux bouquins de Lea Linux : ce sont eux qui, il y a pas mal d'années, m'ont permis de comprendre tous les rouages d'une distribution linux (bootloader, kernel, partitions, etc...).
J'avais tout imprimé, et j'ai tout lu plusieurs fois, ça m'a pris 2 mois, avant de me lancer dans l'aventure. Je ne regrette rien de tout ça, ni le temps passé, ni les échecs (il y en eu malheureusement, mais c'est arrivé à tous ici je crois), car on apprend à toujours les surmonter, à trouver une solution, donc on s'améliore. :)
Tu m'as l'air d'être curieux, tu devrais y arriver sans problème.
Bonne(s) lecture(s)... ;)


Message édité par cactus le 28-09-2011 à 15:41:27
n°1291657
gug42
Posté le 28-09-2011 à 21:38:33  profilanswer
 

Il y a longtemps (Debian patato pour les connaisseurs), j'ai commencé ici :
http://www.debian.org/doc/


Message édité par gug42 le 28-09-2011 à 21:38:47
n°1291722
T3K
Berserk Overkill Certified
Posté le 29-09-2011 à 14:34:42  profilanswer
 

De toutes façons, pas de recettes miracles : il faut de la théorie ET de la pratique
 
La lecture seulle ne te permettra jamais de te lancer
La pratique seulle : tu sais comment faire les choses mais tu ne sais pas ce qu'il se passe derrière

n°1291732
cactus
Posté le 29-09-2011 à 18:07:50  profilanswer
 

ouais enfin il vaut mieux avoir lu pour ne pas être largué une fois lancé dans la pratique ! [:aurelien_fr]

Message cité 1 fois
Message édité par cactus le 29-09-2011 à 18:08:55
n°1291749
agentsteel
Posté le 29-09-2011 à 21:24:03  profilanswer
 

bon alors, avec tout ça, il a commencé à étudier la probable éventualité de se lancer dans Linux le monsieur? :D


---------------
http://agentoss.wordpress.com/
n°1291881
memaster62
just do turbo S and tux
Posté le 30-09-2011 à 15:49:19  profilanswer
 

T3K a écrit :

De toutes façons, pas de recettes miracles : il faut de la théorie ET de la pratique
 
La lecture seulle ne te permettra jamais de te lancer
La pratique seulle : tu sais comment faire les choses mais tu ne sais pas ce qu'il se passe derrière


et connerie(s) :o


---------------
ma conduite intérieure .:R
n°1291891
valen587
Posté le 30-09-2011 à 16:05:18  profilanswer
 

Ayant la flemme de faire des roman comme vous tous ^^
 
je me contente juste de te donner ce lien : http://www.siteduzero.com/tutoriel [...] linux.html


---------------
- Make me a sandwich !  - What ?! Make it yourself !  - sudo Make me a sandwich !  - Ok ...
n°1292063
bardiel
Debian powa !
Posté le 03-10-2011 à 10:57:53  profilanswer
 

On en a déjà parlé, d'ailleurs revoici mon avis dessus :

bardiel a écrit :


Il vaut qu'il est dommage qu'un site généraliste choisisse une distribution et zapper les autres, qu'il fasse l'impasse de nano au profit de vim, qu'il fasse l'impasse de XFCE pourtant parfait pour les petites machines... bref y'a des trucs à prendre dedans, mais beaucoup à jeter :o


 
Un collègue a retrouvé chez lui un vieux livre des années 90 sur la Slackware, j'ai commencé à le lire ce week-end... y'a pas dire, on sent bien que c'était de l'Unix avant :D


---------------
"Pendant que vous vous détruisez la cervelle devant une émission de télé débile, nous, sur Internet, nous échangeons librement les informations les plus secrètes et les plus choquantes concernant les paramètres de notre CONFIG.SYSTEM !" - Dave Barr
mood
Publicité
Posté le 03-10-2011 à 10:57:53  profilanswer
 

n°1292095
Joe le Kif​feur
Posté le 03-10-2011 à 14:29:45  profilanswer
 

bardiel a écrit :

On en a déjà parlé, d'ailleurs revoici mon avis dessus :


 

bardiel a écrit :


 
Un collègue a retrouvé chez lui un vieux livre des années 90 sur la Slackware, j'ai commencé à le lire ce week-end... y'a pas dire, on sent bien que c'était de l'Unix avant :D


Le GNU/Linux de maintenant n'est plus de l'UNIX (ou du moins de l'UNIX-like) ?

n°1292123
Profil sup​primé
Posté le 03-10-2011 à 17:09:15  answer
 

Joe le Kiffeur a écrit :


Le GNU/Linux de maintenant n'est plus de l'UNIX (ou du moins de l'UNIX-like) ?


 
Si, il y a un grand standard fondateur des systèmes UNIX qui est POSIX
https://secure.wikimedia.org/wikipedia/fr/wiki/POSIX
Donc les bases n'ont pas du trop changer ;)

n°1292126
bardiel
Debian powa !
Posté le 03-10-2011 à 18:22:00  profilanswer
 

Oui et non quand même :/
Même un connaisseur sur Linux (je ne parle pas d'un gourou), pourra se débrouiller sur des Unix standards (AIX par exemple), mais Linux n'est pas certifié "Single UNIX Specification", il n'est que compatible.
 
C'est comme dire par abus de langage que Linux = BSD, alors qu'ils sont différents.


---------------
"Pendant que vous vous détruisez la cervelle devant une émission de télé débile, nous, sur Internet, nous échangeons librement les informations les plus secrètes et les plus choquantes concernant les paramètres de notre CONFIG.SYSTEM !" - Dave Barr
n°1292247
gug42
Posté le 04-10-2011 à 15:26:20  profilanswer
 

Hum pas évident de passer de Linux  à HP-UX (ou inversement) : plein de sous système change ! (bien sur je ne parle pas de faire un simple ls mais de cluster, SAN, gestion réseau, etc...)

n°1292269
Joe le Kif​feur
Posté le 04-10-2011 à 17:35:16  profilanswer
 

Il vaut mieux rester sous un UNIX/UNIX-like libre...

n°1292271
Profil sup​primé
Posté le 04-10-2011 à 18:16:24  answer
 

bardiel a écrit :

Oui et non quand même :/
Même un connaisseur sur Linux (je ne parle pas d'un gourou), pourra se débrouiller sur des Unix standards (AIX par exemple), mais Linux n'est pas certifié "Single UNIX Specification", il n'est que compatible.
 
C'est comme dire par abus de langage que Linux = BSD, alors qu'ils sont différents.


 
En même temps, vu la croissance de Linux par rapport aux autres, Linux est en train de devenir le nouveau standard Unix, du moins en desktop (cgroups, pile graphique, technos spécifiques en espace utilisateur comme systemd) :whistle:
 

gug42 a écrit :

Hum pas évident de passer de Linux  à HP-UX (ou inversement) : plein de sous système change ! (bien sur je ne parle pas de faire un simple ls mais de cluster, SAN, gestion réseau, etc...)


 
Évidemment, mais les concepts de base restent les mêmes, avec un gros handbook, on peut déjà bien s'autoformer.

n°1301469
a1c2b3
Posté le 15-01-2012 à 19:13:29  profilanswer
 

Bonjour.
 
Alors, je reviens…
 

transhuman a écrit :

Bonjour a1b2c3 ,
[…Enorme blabla (ce n'est pas péjoratif) pour décrire l'origine de la ligne de commande…]
       Donc la fameuse "ligne de commande" c'était ,       Pourquoi ?  Parce qu'aujourd'hui il existe des interfaces graphiques qui , via l'explorateur de fichiers ( grosso modo similaire à celui de windows ) et à l'installateur de logiciels ( bien mieux que windows ) rendent la ligne de commande peu nécessaire pour un utilisateur de bureautique/gimp et autres blender...


Bon, un point commun avec mes bouquins.
On découvre la ligne de commande, on nous explique qu'avant il n'y avait que ça, que tout un tas de trucs ne peuvent êtres faits et/ou bien fait et/ou vite fait que par ligne de commande.
 
Je me rappelle d'un écrivain qui décrivait la puissance de la ligne de commande pour renommer des fichiers, puissance à laquelle il ne trouvait pas d'équivalent en version graphique et proposait de lui écrire si on en connaissait une…
Je suppose que sous Linux c'est peut-être vrai, mais sous Windows, il y a Ant Renamer, et ça arrache…
 
Cet exemple est symptomatique de ce que je qualifie, moi débutant en Linux, et Linux seulement, d'intégrisme de Linux…
Je suis encore tombé sur une revue où les choses sont expliquées en lignes de commande.
C'est en gros comme devoir pratiquer une nouvelle langue sans savoir ce qu'on dit.
 
Le fait que dans le passé, les programmeurs se servaient de cartes perforées ne doit pas, pour je ne sais quel sentimentalisme ou quel élitisme, faire qu'ils ne donnent leurs explications qu'en langage cartes perforées.
 
C'est mon coup de gueule du jour : AMIS DU MONDE LINUX, ARRETEZ DE PROPOSER  SYSTEMATIQUEMENT LA LIGNE DE COMMANDE COMME SEULE SOLUTION AUX INTERROGATIONS DES NEWBIES !
 
Pour les pros, discutez entre vous, mais Linux grand public est devenu une solution graphique, ce qui à certainement pris une grande part dans son succès, donc, faites au moins honneurs à ceux qui ce sont cassé le bol à créer des éléments graphiques…
 
La commande Copy est citée par notre ami. Il m'est arrivé de faire des lignes de commande Dos pour copier des fichiers, et je suis désolé, mais je n'échangeais pas 200 commandes copy en ligne de commande, contre le plus pourri des gestionnaires de fichiers.
Au moins on voit ce qu'on fait…
 
Je vais tacher de me souvenir de vous citer un exemple concret de ce problème d'ici la fin de mon message.
 

transhuman a écrit :

       Conclusion2 : Si tu cherches un bouquin, cherches en un (ou une revue ) qui t'explique comment installer des logiciels ( ex open office ) plutot que comment manier des partitions.


Ben c'et là le problème, j'en ai rien à cirer d'open office.
Tout ce qu'on peut faire sur Windows et que je sais faire, je le fait sur Windows. Comme dit plus haut, Linux ne m'intéresse que pour combler des espaces de Windows (Logiciels chers, problèmes de compatibilité, lourdeur des applis, sécurité défaillante…)
 
Donc forcément, il y a tout ce que j'ai pu apprendre progressivement en me servant de logiciels comme Word, Excel, Photoshop, VBA etc… mais aussi tout ce que j'ai du apprendre autour (gestion des fichiers, des disques etc…).
 
Etant donné que cela ne m'intéresse en rien d'apprende OpenOffice ou Gimp (qui soit disant passant ne posent pas de réels problème à qui vient de Windows), il faut que je trouve comment apprendre le reste.
Donc ce qui m'interesse, c'est bien plus manier des partitions que installer des logiciels comme open office…

transhuman a écrit :


[…]
Et çà c'est plutôt indiqué non pas sur des sites Linux mais sur les sites des logiciels proprement dits.


Ces sites qui s'adressent généralement à des utilisateurs qui comprennent déjà ce qu'il font. C'est l'objectif de ma question de départ.
Je vois un logiciel qui m'intéresse sous Linux, je suis prêt à installer une distrib pour l'accueillir, mais ceci fait, je comprends rien à la suite des opérations…
 

transhuman a écrit :

[…]
       Même commentaire pour le matériel : Tu n'as probablement aucun besoin ( surtout au début ) de te soucier de Cups ( http://www.cups.org/ ) mais plutot de l'usage de ton imprimante sous linux : http://www.linuxquestions.org/ques [...] ne-544564/ ( par exemple ).


Eh ben non, l'imprimante, c'est Windows, encore une fois, Linux=(dans mon cas) projets spéciaux…
 

transhuman a écrit :

[…]
  De toute façons ne te fais pas de bile pour rien : Pour de la bureautique/retoucher des photos/ aller sur le net les grandes distributions se valent toutes, de la suse à la ubuntu . ( pas taper merci !! )


J'en suis convaincu.
Sauf que certains ne donnent des explications (qui m'intéressent) que pour une certaine distrib.
Les différences entre les architectures, les bureaux, les adds-ons des différentes distrib, font qu'il faudrait presque que j'installe plusieurs distributions (j'ai vu des trucs expliqués pour Suse, d'autres pour Debian, d'autres pour Ubuntu…)
 

transhuman a écrit :

[…]
    En résumé je crois que tu as besoin non pas d'un livre mais de deux ou trois livres ou revues expliquant des choses différentes et aussi de te rapprocher d'une install party ou d'un club pour voir concrétement l'usage que tu peut en faire.  
   Cerne tes usages comme si tu était sous windows , beaucoup de logiciels existent dans les deux systèmes de toute façon.
   Si sous windows tu sais taper un texte sous word, l'agrémenté d'un graphique excel puis en faire une copie d'écran et enfin réunir ces 3 fichiers dans un fichier zip pour l'envoyer par mail avec outlook, reste sous windows apprend à faire tout celà à partir d'open office , de gimp et de thunderbird puis va dans un club te faire expliquer comment installer ces logiciels sous linux.
    Si tu n'a rien compris à cette phrase ( par exemple parce que tu est électronicien de formation ... ) ce n'est pas Linux qui t'aidera, là aussi va dans un club demander de l'aide pour éclaircir le terrain ...


Je sais ce que je peux et veut en faire, je comprend juste pas ce qu'on m'explique…
 

transhuman a écrit :

[…]
   A l'inverse si tu cherche à connaitre en quoi ext3 est intéressant ou comment faire du bonding sur des cartes réseaux je te conseille : http://www.editions-eyrolles.com/L [...] nistration, d'un usage quasi quotidien pour moi.


Me semble s'adresser à ceux qui parlent déjà la langue…
 

transhuman a écrit :

[…]
  J'hésite car d'un coté tu pose des questions comme si tu était un grand débutant en informatique, mais d'un autre coté tu t'intéresse aux partitions, au microcode ,  :??:


Comme indiqué plus haut, je ne suis débutant que (pour simplifier) sous Linux…
 
 

T3K a écrit :

[…]
La lecture seulle ne te permettra jamais de te lancer
La pratique seulle : tu sais comment faire les choses mais tu ne sais pas ce qu'il se passe derrière


Je suis entièremment d'accord avec la seconde phrase.
J'ajouterais quand ça marche… Parceque quand ça marche pas, comme j'ai pas compris ce que j'ai fait, je suis pas prêt de trouver ce qui cloche…
 

cactus a écrit :

ouais enfin il vaut mieux avoir lu pour ne pas être largué une fois lancé dans la pratique ! [:aurelien_fr]


EXACT !
 
C'est la parfaite intro pour mon expérience perso :
 
N° 1 : Nécessité
Mon objectif était de récupérer une émission sur le server Pluzz de France Télévision.
Sachant que l'émission est dispo 7 jours, j'avais donc 7 jours pour agir…
 
N° 2 : Problème
Au bout de trois jours à essayer tous les trucs machins sous Windows, sans succes et à retrouver régulièrement des propositions sous Linux, j'ai décidé de tenter le tout pour le tout.
 
N° 3 : Distributions
J'ai déjà essayé (comprendre booter sur et regarder à droite à gauche dans…) Knoopix, Kaela, Mandrake…
Je ne peut pas encadrer Ubunbtu : j'aime pas sa couleur, j'aime pas son nom (si c'est pas du racisme ça…) et pour le coup, il semble que ce soit une distribution très diffusée et très utilisée.
 
Pour ceux qui voulaient en linux un contre pouvoir aux Mac OS, Windows etc…, ben maintenant ils ont Ubuntu, une distrib financée par un milliardaire… ça ne vous rappelle rien…
Donc j'opte pour Xubuntu (d'abord je fais ce que je veux, et ensuite, oui je sais que ça contient des vrais morceaux d'Ubuntu…)
 
D'abord, il faut faire le tri entre les 40 versions différentes de la même distribution et encore aller sur des forums pour comprendre la signification des noms de fichiers (parce que tu crois qu'ils auraient mis le descriptif juste à côté ?).
Et bien sur qui dit forum, dis que ceux qui répondent le font tous d'une seule et même voix…
 
J'en prends une presque au pif, plus tard j'en ai téléchargée une en connaissance de cause…
Heureusement que Xubuntu est proposé pour une approche soft…
 
Je l'installe en triple boot sur une machine (Dédiée au bidouillage) avec déjà 2 Windows XP sur le même disque (j'suis un fou, je sais pas ce que je fais…)
 
N° 4 : Perf.
Ben c'est pas rapide. L'installation prend presque plus de temps qu'un WinXP Pro, et les écrans donnent régulièrement l'impression que la machine est plantée.
Un fois fini, je sais pas si tout c'est bien passé comme sur un WinXP fraichement installé où il faut faire un tour dans le panneau de config pour vérifier qu'on a rien oublié en drivers..
Là, je sais pas où chercher…
 
Au passage, je tombe sur le gestionnaire de partitions. Visiblement pas de mode Auto, ni de mode explicite…
HEUREUSEMENT QUE J'AVAIS LU ET FINALEMENT COMPRIS CE QU'ETAIENT DES POINTS DE MONTAGE ET LE SWAP !
Je fini par trouver un paramétrage qui marche (j'ai pas dit que c'était le bon…)
 
N° 5 : Usage
 En dehors du fait que je m'en sers en faisant le poirier (la barre des taches est en haut) et que certains trucs m'énervent, y'a pas de soucis…
 
N° 6 : Redémarrage
Tiens, l'écran affiche "Problème de résolution". Ça m'était déjà arrivé avec kaela… Mais à l'époque j'avais pas lu de livre et je savait pas qu'il existait un chargeur Grub, ni qu'il en existait même plusieurs (Ben oui, c'est Linux, si vous en voulez aussi rien que pour vous, n'hésitez pas à faire une distrib rien que pour ça…)
- Identification du chargeur présent sur Xubuntu (passage par des forums où tout le monde s'écharpe pour défendre son chargeur et la méthode pour l'installer).
- Découverte de 5 méthodes différentes pour modifier la résolution de Grub. 4,5 en lignes de commandes, la 0,5 restante en installent je sais pas quoi, je sais pas où…
- Suivant les explications, ce qu'on vous propose de faire va de "avec beaucoup de conséquences" à "conséquences catastrophiques en cas de plantage"
Je commence à taper les lignes de commande et ça marche pas.
HEUREUSEMENT QUE MON EXPERIENCE WINDOWS me permet de repérer que c'est parce que j'ai pas le même éditeur de texte…
Après plusieurs essais à l'aveugle, je finis par obtenir le résultat voulu.
Heureusement que je me tamponnes de cette machine et que je peux risquer de faire n'importe quoi…
 
N° 7 : Video.
Je recommence à chercher sur le net les sites qui expliquent comment faire pour capturer la video.
 
Que des trucs avec des dizaines de lignes de code. Ça me rappelle quand je faisais des recherches sur le VBA que je découvrais…
Je zappe pour essayer de trouver une solution graphique…
Après plusieurs heures de panique, je me décide, résigné, à lire le truc plein de codes, pour Ubuntu. Je l'ai pas, mais j'ai presque pareil…
Il explique les pré-requis : ce qu'il faut avant de commencer : pas de descriptif, les noms, c'est tout.
 
Grace aux livres que j'ai lu, et à mes précédents farfouillages dans Linux, je sais qu'il y a la logithèque Ubuntu.
Fébrilement je tape ce que je cherche
Ça le trouve, je clique sur "installer", c'est fait.
 
J'AI BIEN FAIT DE PAS ME TAPER UN FORUM DE PLUS EN LIGNES DE COMMANDES POUR SAVOIR COMMENT INSTALLER AUSSI SIMPLEMENT TOUS CES TRUCS !
 
Ensuite, deux fichiers à recopier, pour ensuite les rendres exécutables.
Encore de la ligne de commande, qui marche pas.
 
N°8 : Aparté
C'est bien simple, sous Linux, j'ai jamais réussi à faire marcher une ligne de commande du premier coup.
En plus de devoir faire très attention à la syntaxe, les espaces et tout, il faut avoir les bons exécutables, les bon fichiers, les bonnes versions etc…
Tu parles d'une avancée…
 
N°9 : Suite
Je fini par réussir et là ça marche du tonnerre !
Un des trucs les plus espantants que j'ai jamais vu en informatique.
Deux pages de texte relativement compréhensible transformés en exécutables (en comparaison du code maya suite à l'édition d'un .exe sous Windows)
Petite boite de dialogue, copier/coller, ouverture des logiciels auto, et hop, fichier vidéo dispo…
 
N°10 : Epilogue
C'est cela que je recherche sous Linux.
Ces bidouillages de génies qui marchent à la perfection.
Mais ce qui me gonfle, c'est le chemin pavé de verre brisé et de lignes de commandes pour y arriver.
Quand je quitte, le dernier écran Xubuntu semble avoir pris des acides. Un peut comme certains effets de Windows média player mais figé…
Il va encore falloir faire des lignes de commande pour résoudre le problème…
 
 
Donc, on peut dire que je m'y suis mis, puisque c'était là ma première tache sous Linux.
 
Mais si j'ai deux choses à reprocher à ce monde, c'est :
 
1) Son intégrisme.  
Même en 2012, on dirait qu'il faut mériter de s'en servir.
Je comprends que la ligne de commande est utile aux programmeurs.
Mais c'est comme si vous deviez apprendre la mécanique avant de pouvoir naviguer dans les menus de votre autoradio.
 
2) Sa multiplicité et son "explicabilité".
J'ai commencé "Compétence Micro N° 7, Mai 2009, Ubuntu, Trucs et astuces, Eric Amberg, Editions KnowWare-ENI, 93 pages.
J'ai fait une pose parce que là je fiat du hardware à mort.
Mais dès les premières pages, on vous explique que tel truc est basé sur tel machin, lui aussi hérité de la fusion de bidule et chose.  
Et ce que j'ai besoin de savoir, dans un livre de 93 pages, appelé trucs et astuces, toute la genèse de la boite de dialogue de bienvenue…
C'est comme si on vous expliquez que votre voiture a un moteur diesel qui a évolué à partir de blablabla…
Qu'on me dise où je mets la clef, c'est tout !
 
De même, pour un système qui se veut simplifié, tout le monde semble avoir fait sa propre version des composant (certainement la faute à l'open source…).
Du coup, il faut à chaque fois trouver le composant qu'on a, et trouver explications et les  
composants compatibles
 
 
Pour finir avec cet inter(minable) post, on peut dire que j'ai franchi le pas.
 
Est-ce que j'avais vraiment envi de passer à Linux ?
Non, j'avais juste envie de m'en servir pour atteindre ce que je ne pouvais avec Windows. C'est juste un outil complémentaire pour l'instant.
 
Est-ce pour autant que je sais me servir de Linux ?
Autant que je crois savoir me servir de Windows, je pense que non.
 
Est-ce que Linux est aussi révolutionnaire que l'on essai de nous le faire croire ?
Pour les super User/Bidouilleurs certainement. Pour les autres, seul le militantisme anti multinationales et/ou l'accès a des logiciles gratuits peuvent être une raison de se prendre la tête.
 
Est-ce que je vais poursuivre ?
Certainement. J'ai repéré un tuto sur l'encodage vidéo en cluster et comme j'ai enregistré pleins de trucs en MPG2 sur mon décodeur TNT, ça me botes bien…
 
Pour conclure, je reste à la recherche de littératures claires pour comprendre plus avant le fonctionnent de Linux.
 
PS : Je trouve que les points de montage à la Linux (/) sont une vraie connerie (certainement parce que je n'ai pas encore trouvé d'explication claire, en graphique donc…)
On intègre les partitions dans un système de fichier qui est lui-même supporté par une partition.
C'est le serpent qui se mord la queue mis en abime.
Il est logique que dans la présentation des données, la partition soit le niveau le plus haut, puisque c'est elle qui physiquement supporte les données, ces mêmes données qui permettent à Linux du faire cette présentation souple, mais guignolesque.

n°1301475
Mjules
Modérateur
Parle dans le vide
Posté le 15-01-2012 à 21:42:20  profilanswer
 

a1c2b3 a écrit :

(...)
C'est mon coup de gueule du jour : AMIS DU MONDE LINUX, ARRETEZ DE PROPOSER  SYSTEMATIQUEMENT LA LIGNE DE COMMANDE COMME SEULE SOLUTION AUX INTERROGATIONS DES NEWBIES !
(...)

 


 

Je vais te dire un secret, ceux qui répondent, c'est ceux qui connaissent un minimum la réponse et plus généralement le système. Et ces gens là, souvent, trouve que dire :
tapes "find /chemin/ -iname truc -exec cmd" est beaucoup plus facile que "va dans le menu truc ou machin ou bidule suivant ton environnement, ensuite tu cliques sur chercher ou trouver, tu remplis la case qui va bien et ensuite tu ouvres les préférences avancées et tu indiques la commande a executer dans le champ idoine", si tant est qu'une telle possibilité existe en mode graphique ce qui est loin d'être évident.

  
a1c2b3 a écrit :


Ben c'et là le problème, j'en ai rien à cirer d'open office.
Tout ce qu'on peut faire sur Windows et que je sais faire, je le fait sur Windows. Comme dit plus haut, Linux ne m'intéresse que pour combler des espaces de Windows (Logiciels chers, problèmes de compatibilité, lourdeur des applis, sécurité défaillante…)

 

Donc forcément, il y a tout ce que j'ai pu apprendre progressivement en me servant de logiciels comme Word, Excel, Photoshop, VBA etc… mais aussi tout ce que j'ai du apprendre autour (gestion des fichiers, des disques etc…).

 

Etant donné que cela ne m'intéresse en rien d'apprende OpenOffice ou Gimp (qui soit disant passant ne posent pas de réels problème à qui vient de Windows), il faut que je trouve comment apprendre le reste.
Donc ce qui m'interesse, c'est bien plus manier des partitions que installer des logiciels comme open office…

  
a1c2b3 a écrit :


J'en suis convaincu.
Sauf que certains ne donnent des explications (qui m'intéressent) que pour une certaine distrib.
Les différences entre les architectures, les bureaux, les adds-ons des différentes distrib, font qu'il faudrait presque que j'installe plusieurs distributions (j'ai vu des trucs expliqués pour Suse, d'autres pour Debian, d'autres pour Ubuntu…)

 


 

Quand tu auras compris qu'à part certaines commandes un peu spécifiques, un tutorial est généralement valable pour la plupart des distributions, tu auras fait un grand pas en avant.

 
a1c2b3 a écrit :


Comme indiqué plus haut, je ne suis débutant que (pour simplifier) sous Linux…

 

Donc tu es débutant sous linux.

 
a1c2b3 a écrit :


Je suis entièremment d'accord avec la seconde phrase.
J'ajouterais quand ça marche… Parceque quand ça marche pas, comme j'ai pas compris ce que j'ai fait, je suis pas prêt de trouver ce qui cloche…

 


 

ergo, il faut comprendre avant de faire. Et c'est pas en 7 jours qu'on désapprend ce que l'on sait et qu'on réapprend quelque chose d'aussi complexe que l'administration d'un système d'exploitation.

 


a1c2b3 a écrit :


EXACT !

 

C'est la parfaite intro pour mon expérience perso :

 

N° 1 : Nécessité
Mon objectif était de récupérer une émission sur le server Pluzz de France Télévision.
Sachant que l'émission est dispo 7 jours, j'avais donc 7 jours pour agir…

 

N° 2 : Problème
Au bout de trois jours à essayer tous les trucs machins sous Windows, sans succes et à retrouver régulièrement des propositions sous Linux, j'ai décidé de tenter le tout pour le tout.

 

4 jours pour te mettre à linux et désapprendre tout ce que tu sais. Trop rapide.

 

N° 3 : Distributions
J'ai déjà essayé (comprendre booter sur et regarder à droite à gauche dans…) Knoopix, Kaela, Mandrake…
Je ne peut pas encadrer Ubunbtu : j'aime pas sa couleur, j'aime pas son nom (si c'est pas du racisme ça…) et pour le coup, il semble que ce soit une distribution très diffusée et très utilisée.

 

Pour ceux qui voulaient en linux un contre pouvoir aux Mac OS, Windows etc…, ben maintenant ils ont Ubuntu, une distrib financée par un milliardaire… ça ne vous rappelle rien…
Donc j'opte pour Xubuntu (d'abord je fais ce que je veux, et ensuite, oui je sais que ça contient des vrais morceaux d'Ubuntu…)

 

C'est pire que ça, xubuntu est ubuntu, simplement avec xfce par défaut au lieu de gnome.

 

D'abord, il faut faire le tri entre les 40 versions différentes de la même distribution et encore aller sur des forums pour comprendre la signification des noms de fichiers (parce que tu crois qu'ils auraient mis le descriptif juste à côté ?).
Et bien sur qui dit forum, dis que ceux qui répondent le font tous d'une seule et même voix…

 

J'en prends une presque au pif, plus tard j'en ai téléchargée une en connaissance de cause…
Heureusement que Xubuntu est proposé pour une approche soft…

 

Je l'installe en triple boot sur une machine (Dédiée au bidouillage) avec déjà 2 Windows XP sur le même disque (j'suis un fou, je sais pas ce que je fais…)

 

N° 4 : Perf.
Ben c'est pas rapide. L'installation prend presque plus de temps qu'un WinXP Pro, et les écrans donnent régulièrement l'impression que la machine est plantée.
Un fois fini, je sais pas si tout c'est bien passé comme sur un WinXP fraichement installé où il faut faire un tour dans le panneau de config pour vérifier qu'on a rien oublié en drivers..
Là, je sais pas où chercher…

 

Ce qui est un peu normal, vu qu'il n'y a rien à chercher, mais là encore, il faut désapprendre. Pour la lenteur, c'est surprenant, ces dernières années, j'ai jamais mis plus de 40' pour installer et configurer une distribution. Y compris dans des VM.

 

Au passage, je tombe sur le gestionnaire de partitions. Visiblement pas de mode Auto, ni de mode explicite…
HEUREUSEMENT QUE J'AVAIS LU ET FINALEMENT COMPRIS CE QU'ETAIENT DES POINTS DE MONTAGE ET LE SWAP !
Je fini par trouver un paramétrage qui marche (j'ai pas dit que c'était le bon…)

 

Pas de mode auto dans le gestionnaire de partition d'ubuntu ? Même dans la première version (Warthy Warhog en 2004) il y en avait un.

 

N° 5 : Usage
 En dehors du fait que je m'en sers en faisant le poirier (la barre des taches est en haut) et que certains trucs m'énervent, y'a pas de soucis…

 

N° 6 : Redémarrage
Tiens, l'écran affiche "Problème de résolution". Ça m'était déjà arrivé avec kaela… Mais à l'époque j'avais pas lu de livre et je savait pas qu'il existait un chargeur Grub, ni qu'il en existait même plusieurs (Ben oui, c'est Linux, si vous en voulez aussi rien que pour vous, n'hésitez pas à faire une distrib rien que pour ça…)
- Identification du chargeur présent sur Xubuntu (passage par des forums où tout le monde s'écharpe pour défendre son chargeur et la méthode pour l'installer).
- Découverte de 5 méthodes différentes pour modifier la résolution de Grub. 4,5 en lignes de commandes, la 0,5 restante en installent je sais pas quoi, je sais pas où…
- Suivant les explications, ce qu'on vous propose de faire va de "avec beaucoup de conséquences" à "conséquences catastrophiques en cas de plantage"
Je commence à taper les lignes de commande et ça marche pas.
HEUREUSEMENT QUE MON EXPERIENCE WINDOWS me permet de repérer que c'est parce que j'ai pas le même éditeur de texte…
Après plusieurs essais à l'aveugle, je finis par obtenir le résultat voulu.
Heureusement que je me tamponnes de cette machine et que je peux risquer de faire n'importe quoi…

 

Tu peux enlever windows, c'est ton expérience simplement.

 

N° 7 : Video.
Je recommence à chercher sur le net les sites qui expliquent comment faire pour capturer la video.

 

Que des trucs avec des dizaines de lignes de code. Ça me rappelle quand je faisais des recherches sur le VBA que je découvrais…
Je zappe pour essayer de trouver une solution graphique…
Après plusieurs heures de panique, je me décide, résigné, à lire le truc plein de codes, pour Ubuntu. Je l'ai pas, mais j'ai presque pareil…
Il explique les pré-requis : ce qu'il faut avant de commencer : pas de descriptif, les noms, c'est tout.

 

Grace aux livres que j'ai lu, et à mes précédents farfouillages dans Linux, je sais qu'il y a la logithèque Ubuntu.
Fébrilement je tape ce que je cherche
Ça le trouve, je clique sur "installer", c'est fait.

 

J'AI BIEN FAIT DE PAS ME TAPER UN FORUM DE PLUS EN LIGNES DE COMMANDES POUR SAVOIR COMMENT INSTALLER AUSSI SIMPLEMENT TOUS CES TRUCS !

 

Ensuite, deux fichiers à recopier, pour ensuite les rendres exécutables.
Encore de la ligne de commande, qui marche pas.

 

Tu ne t'es pas dis que la tâche était complexe sous windows comme sous linux simplement parce que la tâche EST complexe... Encore une fois, il aurait fallu prendre un peu plus de temps pour comprendre ce que tu faisais. Les « lignes de code » dont tu parles sont vraisemblablement simplement des options à passer à un soft ou autre, lequel est tout aussi vraisemblablement mplayer ou vlc, à la limite wget ou curl.

 

N°8 : Aparté
C'est bien simple, sous Linux, j'ai jamais réussi à faire marcher une ligne de commande du premier coup.
En plus de devoir faire très attention à la syntaxe, les espaces et tout, il faut avoir les bons exécutables, les bon fichiers, les bonnes versions etc…
Tu parles d'une avancée…

 

Personnellement quand je me plante d'icône sous windows, ça ne marche pas non plus... C'est comme tout, un ordinateur est bête, il faut être rigoureux pour que ça marche. Quand à ton énumération, elle décrédibilise un peu ton propos.

 

N°9 : Suite
Je fini par réussir et là ça marche du tonnerre !
Un des trucs les plus espantants que j'ai jamais vu en informatique.
Deux pages de texte relativement compréhensible transformés en exécutables (en comparaison du code maya suite à l'édition d'un .exe sous Windows)
Petite boite de dialogue, copier/coller, ouverture des logiciels auto, et hop, fichier vidéo dispo…

 

N°10 : Epilogue
C'est cela que je recherche sous Linux.
Ces bidouillages de génies qui marchent à la perfection.
Mais ce qui me gonfle, c'est le chemin pavé de verre brisé et de lignes de commandes pour y arriver.
Quand je quitte, le dernier écran Xubuntu semble avoir pris des acides. Un peut comme certains effets de Windows média player mais figé…
Il va encore falloir faire des lignes de commande pour résoudre le problème…

 

Tu peux aussi « bidouiller » (que je hais ce terme) sous windows, la ligne de commande, bien que moins puissante permet quand même de faire pas mal de choses. ET tu te contredis un peu, si ce sont des « bidouillages de génie », penses tu vraiment qu'ils sont facilement accessible ? Pour un génie peut être mais pour un être humain plus proche de la médiane ?

 

Donc, on peut dire que je m'y suis mis, puisque c'était là ma première tache sous Linux.

 

Mais si j'ai deux choses à reprocher à ce monde, c'est :

 

1) Son intégrisme.
Même en 2012, on dirait qu'il faut mériter de s'en servir.
Je comprends que la ligne de commande est utile aux programmeurs.
Mais c'est comme si vous deviez apprendre la mécanique avant de pouvoir naviguer dans les menus de votre autoradio.

 

Ça n'a rien à voir avec de l'intégrisme, c'est juste que c'est totalement différent de ce que tu connais. Et accessoirement, ce que tu cherchais à faire n'est  pas naviguer dans les menus de ton autoradio mais plus réaliser la câblage complet de ta voiture avant de l'installer (et crois moi, c'est pas simple du tout, même sur des voitures facile à démonter).

 

2) Sa multiplicité et son "explicabilité".
J'ai commencé "Compétence Micro N° 7, Mai 2009, Ubuntu, Trucs et astuces, Eric Amberg, Editions KnowWare-ENI, 93 pages.
J'ai fait une pose parce que là je fiat du hardware à mort.
Mais dès les premières pages, on vous explique que tel truc est basé sur tel machin, lui aussi hérité de la fusion de bidule et chose.
Et ce que j'ai besoin de savoir, dans un livre de 93 pages, appelé trucs et astuces, toute la genèse de la boite de dialogue de bienvenue…
C'est comme si on vous expliquez que votre voiture a un moteur diesel qui a évolué à partir de blablabla…
Qu'on me dise où je mets la clef, c'est tout !

 


De même, pour un système qui se veut simplifié, tout le monde semble avoir fait sa propre version des composant (certainement la faute à l'open source…).
Du coup, il faut à chaque fois trouver le composant qu'on a, et trouver explications et les
composants compatibles

 

Ça c'est parce que tu n'as pas bien compris la notion de distribution.

 

Pour finir avec cet inter(minable) post, on peut dire que j'ai franchi le pas.

 

Est-ce que j'avais vraiment envi de passer à Linux ?
Non, j'avais juste envie de m'en servir pour atteindre ce que je ne pouvais avec Windows. C'est juste un outil complémentaire pour l'instant.

 

Est-ce pour autant que je sais me servir de Linux ?
Autant que je crois savoir me servir de Windows, je pense que non.

 

Est-ce que Linux est aussi révolutionnaire que l'on essai de nous le faire croire ?
Pour les super User/Bidouilleurs certainement. Pour les autres, seul le militantisme anti multinationales et/ou l'accès a des logiciles gratuits peuvent être une raison de se prendre la tête.

 

Je ne sais pas qui essaye de te le faire croire, mais un truc révolutionnaire qui a 20 ans d'âge...

 

Est-ce que je vais poursuivre ?
Certainement. J'ai repéré un tuto sur l'encodage vidéo en cluster et comme j'ai enregistré pleins de trucs en MPG2 sur mon décodeur TNT, ça me botes bien…

 

As tu la moindre idée de ce qu'est un cluster ?

 

Pour conclure, je reste à la recherche de littératures claires pour comprendre plus avant le fonctionnent de Linux.

 

PS : Je trouve que les points de montage à la Linux (/) sont une vraie connerie (certainement parce que je n'ai pas encore trouvé d'explication claire, en graphique donc…)
On intègre les partitions dans un système de fichier qui est lui-même supporté par une partition.

 

C'est le serpent qui se mord la queue mis en abime.
Il est logique que dans la présentation des données, la partition soit le niveau le plus haut, puisque c'est elle qui physiquement supporte les données, ces mêmes données qui permettent à Linux du faire cette présentation souple, mais guignolesque.

 

Non, ta remarque sur les points de montage montre que tu n'as vraiment rien compris au sujet : On intègre l'ensemble des partitions dans une arborescence unique.

 

Ensuite que tu ais une ou 50 partitions sous-jacentes, qu'elle soit physiquement sur un dd dans la tour ou dans un serveur à l'autre bout du monde ou plus drôle encore, qu'il s'agisse d'un fichier, que l'une utilise un FS et l'autre un autre, ça n'a pas d'importance pour le fonctionnement. Et ça permet une souplesse incroyable par ex, le déplacement d'un morceau de l'arborescence vers un autre disque nécessite juste de copier les données et faire pointer le dossier vers le nouveau disque (une ligne à modifier quelque part, évidemment réalisable en graphique), pas de changement de lettre, pas d'applis à réinstaller.

 

La meilleure explication que j'ai lu sur le sujet était dans le guide d'administration avancée de mandrake 9, mais difficile à trouver aujourd'hui en ligne :/

 

EDIT : retrouvé, http://www.linux-kheops.com/doc/ma [...] oints.html   (le reste du bouquin est tout aussi intéressant)

Message cité 2 fois
Message édité par Mjules le 15-01-2012 à 21:55:18

---------------
Celui qui pose une question est idiot 5 minutes. Celui qui n'en pose pas le reste toute sa vie. |  Membre du grand complot pharmaceutico-médico-scientifico-judéo-maçonnique.
n°1301479
bardiel
Debian powa !
Posté le 15-01-2012 à 23:08:27  profilanswer
 

Je vais juste reprendre le point qui a été abordé en 1er par Mjules, pour le reste c'est à la fois un peu indigeste (un dimanche à 23h, bof :o mais je lirais en détail)

Mjules a écrit :

Je vais te dire un secret, ceux qui répondent, c'est ceux qui connaissent un minimum la réponse et plus généralement le système. Et ces gens là, souvent, trouve que dire :
tapes "find /chemin/ -iname truc -exec cmd" est beaucoup plus facile que "va dans le menu truc ou machin ou bidule suivant ton environnement, ensuite tu cliques sur chercher ou trouver, tu remplis la case qui va bien et ensuite tu ouvres les préférences avancées et tu indiques la commande a executer dans le champ idoine", si tant est qu'une telle possibilité existe en mode graphique ce qui est loin d'être évident.


Pour reprendre ton cas de télécharger une émission sur Pluzz, l'outil universel s'appelle wget.
Il a du front-end pour donner un aspect graphique, et tu peux même faire toi même ton interface avec Zenity.
 
Après il y a certaines commandes qu'on ne peut pas faire en graphique, en exemple "simple" (qui ne te servira pas en pratique, mais pour l'exemple) :
Ta boîte dispose d'un annuaire LDAP, avec 10.000 noms dedans.
Tu dois faire une extraction pour proposer des stages en informatique des noms et adresses mail des personnels appartenant à tel ou tel site, avec tel ou tel position dans la boîte (par exemple les sites de Bordeaux et Lyon, mais pas Toulouse, et uniquement les secrétaires).
En perl, en 3 lignes et 5 minutes c'est fait.
En graphique, il te faudra la journée voire plus.
 
Pour finir, Linux c'est quoi ? Une interface graphique, derrière laquelle il y a une très puissance ligne de commande, bien plus puissante que l'était l'antique MS-DOS.


---------------
"Pendant que vous vous détruisez la cervelle devant une émission de télé débile, nous, sur Internet, nous échangeons librement les informations les plus secrètes et les plus choquantes concernant les paramètres de notre CONFIG.SYSTEM !" - Dave Barr
n°1301482
transhuman
Posté le 15-01-2012 à 23:37:37  profilanswer
 

Bon bah çà m'apprendra à vouloir aider ;  
 
 >a1*: Si t'es aussi fin dans ta pratique que dans tes réponses t'es pas rendu ...
 
/etre-pris-pour-un-con

Message cité 1 fois
Message édité par transhuman le 16-01-2012 à 00:10:31
n°1301578
a1c2b3
Posté le 16-01-2012 à 18:43:53  profilanswer
 

Bonjour.
 
Aillant laissé un peut trop de temps la dernière fois, je réagis rapidement ce coup-ci.
 
Alors, d'abord commençons par ce qui fâche, ou plutôt par ceux qui sont fâchés… (si ça c'est pas une fine réponse…)
 

transhuman a écrit :

Bon bah çà m'apprendra à vouloir aider ;


Je vois pas pourquoi. Vous avez donnez votre opinion, votre analyse et je vous ai répondu sur les points pour lesquels je ne suis pas en accord avec la ligne de pensée que vous partagez avec d'autres utilisateurs de Linux.
 

transhuman a écrit :

>a1*: Si t'es aussi fin dans ta pratique que dans tes réponses t'es pas rendu ...
/etre-pris-pour-un-con


Alors là, c'est sur que 5 pages de réponse, patiemment organisées et présentées et sur traitement de texte, c'est pas fin…
Pour un peu ce serait l'ouvre d'un gros bœuf…
Ma réponse comportait deux volets : une pour répondre directement aux opinions et au questionnement de certains, notamment vous, l'autre pour répondre à la question qu'a posé très directement agentsteel et plus indirectement toutes les personnes qui on évoqué la nécessité de passer à la pratique : c'est l'énumération.
Le résultat en est un message lourdingue :

bardiel a écrit :

[…]pour le reste c'est à la fois un peu indigeste (un dimanche à 23h, bof :o mais je lirais en détail)


Par ailleurs, je sais que

transhuman a écrit :

[...]
Ceci dit les informaticiens étant tous des féniasses (  :o  ) taper avec le clavier le mot "copy" c'est beaucoup trop long , donc le vrai ordre c'est "cp" ( 2 lettres de moins c'est important pour conserver mon énergie  :o  [...]


Mais mon pseudo n'a que 6 lettres et j'apprécierais que quitte à me prendre un tir, ce ne soit pas en plus fait en ligne de code…(>a1*)
 
D'habitude, j'essais de terminer mes posts par "Encore merci", que j'ai malheureusement oublié ce coup-ci.
Je m'aperçois que c'est une faute grave et je vais faire en sorte de ne plus la reproduire…
 
Votre réponse, pas la dernière, celle avant, la constructive, suit le principe de la plupart des ouvrage accessibles. Elle part du principe que ce que l'on veut faire avec Linux, on ne peut pas le faire avec Windows.
 
C'est d'ailleurs le postulat de base de linux pour les nuls (qui, je le rappelle, est le sujet de ce topic)
1/3 est consacré à linux même, 2/3 aux applications équivalentes à celles de Windows (traitement de texte, tableur, internet…).
Quelqu'un qui sait se servir de Windows, a très peu de chance de devoir se servir de Linux.
 
Sauf en cas de nécessité (son patron ne veut plus payer de licences, il est chercheur, il fait la maintenance de machines, comme moi il veut accéder à des fonctions introuvable en Windows…) ou de volonté anticonformiste.
Ce à quoi je réponds que je n'ai pas de nécessité d'apprendre à me servir de ce que je connaît déjà sur Windows et que donc je ne vais pas m'y impliquer.
Ce que je cherche, c'est voilà comment ça marche sous Windows et voilà comment on le fait sous Linux.

Mjules a écrit :

[…]
là encore, il faut désapprendre.


Qu'on ne vienne pas me dire que sous Linux, il n'y a pas de partitions, de formatage, de dossiers, d'utilisateurs, de suppression, de copier/coller.
Pour le grand public (avec moi dedans) Linux et Windows ne sont que des présentations très légèrement différents d'un système d'exploitation.
 
Au même titre qu'une voiture électrique ne vas pas fondamentalement changer d'une voiture thermique, même si bien sur il y a de grandes différences de conception et certaines différences clés d'utilisation, comme entre Linux et Windows…
 
De même quelqu'un qui sait se servir de Windows, ne rencontrera que peu de difficultés pour allumer un poste Linux et s'en servir pour de la bureautique, de l'internet ou de la retouche photo, au même titre que quelqu'un qui passe de Windows à MacOS, ou vice-versa.
 
Hors, moi, ce qui m'intéresse, ce qui se trouve en périphérie des logiciels eux-même.
 

Mjules a écrit :

Je vais te dire un secret, ceux qui répondent, c'est ceux qui connaissent un minimum la réponse et plus généralement le système. Et ces gens là, souvent, trouve que dire :
tapes "find /chemin/ -iname truc -exec cmd" est beaucoup plus facile que "va dans le menu truc ou machin ou bidule suivant ton environnement, ensuite tu cliques sur chercher ou trouver, tu remplis la case qui va bien et ensuite tu ouvres les préférences avancées et tu indiques la commande a executer dans le champ idoine", si tant est qu'une telle possibilité existe en mode graphique ce qui est loin d'être évident.


La ligne de commande, c'est comme un médicament pour qui n'est pas médecin.
C'est avant tout une solution efficace : on recopie et c'est guérit.
Le mode graphique permet de soigner, de guérir et en plus de voir le cheminement.
En plus en navigant pour aller à l'endroit à modifier, on découvre d'autres paysages.
Je sais que vous n'aimez pas la comparaison, mais j'ai découvert l'existence de paramètres Windows en allant faire des modifs en suivant une explication graphique…
 

Mjules a écrit :

Quand tu auras compris qu'à part certaines commandes un peu spécifiques, un tutorial est généralement valable pour la plupart des distributions, tu auras fait un grand pas en avant.


Je suis désolé, mais j'ai Xubuntu et je sais que

Mjules a écrit :

C'est pire que ça, xubuntu est ubuntu, simplement avec xfce par défaut au lieu de gnome.


Et pourtant je vois bien que sur des choses simples, je retrouve pas tout.
 

Mjules a écrit :

Donc tu es débutant sous linux.


Ben, oui…
 

Mjules a écrit :

ergo, il faut comprendre avant de faire. .


D'où ma recherche de litérature.
 

Mjules a écrit :

[…]
Et c'est pas en 7 jours qu'on désapprend ce que l'on sait


Mjules a écrit :

4 jours pour te mettre à linux et désapprendre tout ce que tu sais. Trop rapide.


Mjules a écrit :

[…]
là encore, il faut désapprendre.


Je préparais mon coup depuis longtemps (pour rappel, ce topic date de 2007…).
C'est plus 7 ans que 7 jours…
De plus, c'est là que commence l'intégrisme.
On n'est pas obligé de désapprendre l'anglais pour apprendre l'allemand.
On devrait pouvoir apprendre Linux sans oublier Windows.
 

Mjules a écrit :

[…]
et qu'on réapprend quelque chose d'aussi complexe que l'administration d'un système d'exploitation.


Je penses pas en être là, et je ne pensais pas que m'on objectif méritait une telle dénomination.
 

Mjules a écrit :

[…]
Pas de mode auto dans le gestionnaire de partition d'ubuntu ? Même dans la première version (Warthy Warhog en 2004) il y en avait un.


J'ai trouvé ceci : http://www.informatruc.com/forum/topic30902.html
Pour ce qui est du travail préparatif sous Windows, je ne suis pas concerné car la machine est vierge.
Mais à partir de la phase VI, c'est tout à fait ça.
Pas de mode auto, et vous avez intérêt à savoir ce que c'est que le SWAP, et à quoi correspondent les systèmes de fichier et le montage…
 

Mjules a écrit :

[…]
Encore une fois, il aurait fallu prendre un peu plus de temps pour comprendre ce que tu faisais.


Cf ci-avant.
 

Mjules a écrit :

[…]
Les « lignes de code » dont tu parles sont vraisemblablement simplement des options à passer à un soft ou autre, lequel est tout aussi vraisemblablement mplayer ou vlc, à la limite wget ou curl.


Cf ci-après.
 
 

Mjules a écrit :

[…]
Personnellement quand je me plante d'icône sous windows, ça ne marche pas non plus... C'est comme tout, un ordinateur est bête, il faut être rigoureux pour que ça marche. Quand à ton énumération, elle décrédibilise un peu ton propos.


Concernant l'erreur Windows, certainement. Mais j'ai sous les yeux les autres possibilités qui elles marchent peut-être. Je peut déjà éliminer très facilement le fait que je me suis trompé d'icône.
 
Alors que pour les lignes de commande, en cas d'échec, il faut faire le tri entre les problèmes de syntaxe, les applications non disponibles et les fichiers pas aux mêmes endroits…
 
Quand à mon énumération qui décrédibilise mon propos, encore une fois, 5 pages pour lire ça, qu'est ce qu'il vous faut pour avoir l'air crédible…
 

Mjules a écrit :

[…]
ET tu te contredis un peu, si ce sont des « bidouillages de génie », penses tu vraiment qu'ils sont facilement accessible ? Pour un génie peut être mais pour un être humain plus proche de la médiane ?


Absolument pas de contradiction là dedans.
Si ce sont des bidouillages de génie, c'est que ce n'est pas moi qui les ai fait. Je me suis contenté de les recopier et je suis enchanté du résultat : on recopie deux pages de texte, on clique sur "rendre exécutable" (oui, moi je clique) et hop on a un utilitaire qui rempli pleinement et de manière très accessible (manière graphique donc) sa fonction : c'est génial !
 

Mjules a écrit :

[…]
Ça n'a rien à voir avec de l'intégrisme, c'est juste que c'est totalement différent de ce que tu connais. Et accessoirement, ce que tu cherchais à faire n'est  pas naviguer dans les menus de ton autoradio mais plus réaliser la câblage complet de ta voiture avant de l'installer (et crois moi, c'est pas simple du tout, même sur des voitures facile à démonter).


Ben j'aurrais pas cru de prime abord. Ma voiture Windows doit être plus simple alors...
 

Mjules a écrit :

[…]
Ça c'est parce que tu n'as pas bien compris la notion de distribution.


J'ai bien compris que :

transhuman a écrit :

[…]
De toute façons ne te fais pas de bile pour rien : Pour de la bureautique/retoucher des photos/ aller sur le net les grandes distributions se valent toutes, de la suse à la ubuntu . ( pas taper merci !! )


J'ai bien compris qu'au lieu de proposer une distribution, auquel les gens serraient libres d'ajouter ou de supprimer un autre bureau, un autre navigateur ou une autre boite de commande, il en existe une par combinaison possible…
 
Dans le domaine qui m'intéresse, à savoir faire tourner un PC avec un OS alternatif, c'est plus un problème qu'une solution.
Je comprends qu'il existe des distributions spécifiques, pour faire des firewall, ou des boitiers multimédia ou des serverus NAS.  
 
Encore une fois, Linux et ses défendeurs se présentes comme un système "simplifié", à savoir pas une usine à gaz avec des tonnes de processus qui tournent pour rien.
Mais la contrepartie, c'est que si l'on choisit une distribution, on choisi une vision de Linux, celle du ou des concepteurs de cette distribution.
 
J'ai lu qu'il n'est pas aussi facile que cela de transformer une distribution pour, par exemple, qu'elle ressemble à une autre.
Ce n'est pas forcément utile, mais étant donné qu'elles sont sensées être faites avec les mêmes blocs, cela devrait être simplissime…
 

Mjules a écrit :

[…]
Je ne sais pas qui essaye de te le faire croire, mais un truc révolutionnaire qui a 20 ans d'âge... )


Révolutionnaire était peut-être décalé. Disons extraordinaire…
 

Mjules a écrit :

As tu la moindre idée de ce qu'est un cluster ? )


Oui, même un peu plus que la moindre idée…
 
Quand j'ai su que des recherches étaient menées pour remplacer les supercalculateurs par grappes de pc plus conventionnels et moins onéreux, j'ai tout de suite soupçonné l'intérêt pour le grand public, mais je me disait qu'il fallait un système d'exploitation spécial.
 
Quand j'ai lu la flexibilité de Linux, j'ai tout de suite fais le rapprochement…
 
Cette question de votre part est vexante.
Je ne pense pas que vous l'auriez posé au gars qui a écrit ceci, confirmant mon idée.
http://doc.ubuntu-fr.org/tutoriel/ [...] de_cluster
Pour rappel, je ne débute qu'en linux
 

Mjules a écrit :

Non, ta remarque sur les points de montage montre que tu n'as vraiment rien compris au sujet : On intègre l'ensemble des partitions dans une arborescence unique.
[…]
http://www.linux-kheops.com/doc/ma [...] oints.html   (le reste du bouquin est tout aussi intéressant)


C'est bien expliqué.
Sur le principe, je comprends l'intérêt pour les gros systèmes, et l'intérêt pour les plus petits qui sont ainsi pleinement compatibles.
 
Cela me renforce dans l'idée que sur une partition physique, on trouve une arborescence dont une partie se trouve sur une autre partition physique, c'est bien ça ?
 
On ne peut donc pas sélectionner un certain nombre de dossier et dire qu'ils occupent tel espace sur la partition que l'on visualise, puisqu'une partie peut-être ailleurs…
 

Mjules a écrit :

[…]
Et ça permet une souplesse incroyable par ex, le déplacement d'un morceau de l'arborescence vers un autre disque nécessite juste de copier les données et faire pointer le dossier vers le nouveau disque […] pas de changement de lettre, pas d'applis à réinstaller.


J'ai compris la flexibilité du système,  
De toute façon, que ça me plaise ou non, je vais devoir l'utiliser si je souhaite utiliser les systèmes Linux.
Je me permettais juste de ne pas trouver cela logique.
 

bardiel a écrit :

Pour reprendre ton cas de télécharger une émission sur Pluzz, l'outil universel s'appelle wget.
Il a du front-end pour donner un aspect graphique, et tu peux même faire toi même ton interface avec Zenity.


C'est bien vu. Moi j'ai fait ça :
http://doc.ubuntu-fr.org/tutoriel/pluzz.fr
 

bardiel a écrit :

Après il y a certaines commandes qu'on ne peut pas faire en graphique, en exemple "simple" (qui ne te servira pas en pratique, mais pour l'exemple) :
Ta boîte dispose d'un annuaire LDAP, avec 10.000 noms dedans.
Tu dois faire une extraction pour proposer des stages en informatique des noms et adresses mail des personnels appartenant à tel ou tel site, avec tel ou tel position dans la boîte (par exemple les sites de Bordeaux et Lyon, mais pas Toulouse, et uniquement les secrétaires).
En perl, en 3 lignes et 5 minutes c'est fait.
En graphique, il te faudra la journée voire plus.


Et voilà. J'aurais voulu vous tendre un piège que je n'aurais pas fait mieux.
 
J'ai beaucoup pratiqué Access (bases de données Microsoft) ces dernières années.
 
J'ai appris à faire des requêtes avec l'assistant graphique :
On choisi ses tables, on relie les champs par une flèche, on les déplace vers une liste de sélection, on rentre dans chaque colonne ce qu'on veut ou pas ressortir et les conditions.
 
On peut aussi faire une ligne en SQL qui en gros décrit tout ce qu'on à paramétré dans la ligne graphique.
 
En SQL, la moindre erreur de saisie et c'est la cata. Il faut repasser la ligne pour voir où on a oublié un espace, mal orthographié un nom de champ que l'on  a du saisir 5 fois etc…
 
En graphique, quand ça marche pas, ça marche pas non plus, mais c'est plus intuitif.
 
Et c'est là que les intégristes apparaissent.
Ils vont vous dire que faire des requêtes sans SQL c'est n'importe quoi, ou que c'est pas très performant.
 
Mon record en traitement de données via l'assistant graphique Access dépasse le million de lignes. Donc…
De même, des sites de professionnels des bases de données donnent des solution SQL, mais aussi des solutions graphiques.
 
Si j'avais du commencer sur Access avec le SQL, j'aurais vite lâché l'affaire. Alors que le mode assistant permet de bâtir petit à petit sa maitrise de la requête.
Il m'arrive encore d'utiliser le mode assistant et de recopier le résultat SQL.
 
Pour finir et pour réaffirmer ce que j'ai déjà dit plus haut, je ne suis pas bête au point de m'acharner sur un truc qui ne me convient pas.
 
Ça m'intéresse parce qu'il existe des possibilités sous Linux qui sont déficilement accessibles autrement.
 
Malgré cela, je ne suis pas prêt à embrasser pleinement Linux, au même titre que je ne suis pas pleinement satisfait de Windows, mais que je suis très loin d'abandonner.
 
De plus, on ne m'enlèvera pas de l'idée ce côté apprentissage ésotérique nécessaire avant de pouvoir mettre les mains dans le cambouis qui me fait me demander si ce n'est pas une volonté d'une certaine élite de garder ses secrets pour les seuls initiés qui comprennent la ligne de commande, comme de tout temps dans tous les domaines il a été de mise de "ne pas mettre du sien" pour vulgariser la connaissance (La chimie a d'abord était l'alchimie, la médecine la sorcellerie, et le droit est encore…le droit)
 
Tout ça pour donner mes premières impressions suite à la lecture des ouvrages dont j'étais et je suis encore demandeur, et pour répondre aux questions qui sont apparue entre temps.
 
Encore merci

n°1301587
transhuman
Posté le 16-01-2012 à 19:12:22  profilanswer
 

Bon je vais faire court :
   j'ai essayé de te donner des éléments , variés dans leur complexité comme dans leur forme, pour t'aider.
  En réponse j'ai comme une suite de plaintes ? , dénigrements ? sur le monde linux ou unix .
   C'est pas du tout agréable comme remerciements pour l'effort que j'ai fait.
   Alors va lire posément, va comprendre qu'unix comme windows çà sert à pleins d'usages différents avec pleins de pratiques .
  Et surtout va réaliser qu'avant de dénigrer il vaudrait mieux que tu acquiert les bases , par exemple les meta-caractères et la redirection ( a1*> )  :ange:  
  Unix çà n'a rien "d'ésotérique" ( comme windows d'ailleurs ) fait juste du temps, de la réflexion . Partir d'un petit shell, avant de mettre en place oracle ou des parefeux  
 
  Bref on utilise pas linux pareillement sur http://fr.computers.toshiba-europe [...] 2318/tab/0 de la même façon que sur ceci : http://www-03.ibm.com/systems/fr/x [...] index.html
 
  C'est pour çà que les livres/sites ( et les couillons qui veulent bien aider ) tentent de commencer par présenter une base commune. Sans çà comment veux tu comprendre la différence entre un oracle 10 et un oracle 11 avec ASM ?
 
   Sans la base, apprise calmement tu vas droit dans le mur ! Mais fait comme tu le sens c'est toi seul qu'est concerné

Message cité 1 fois
Message édité par transhuman le 16-01-2012 à 19:21:25
n°1301589
Mjules
Modérateur
Parle dans le vide
Posté le 16-01-2012 à 19:36:42  profilanswer
 

a1c2b3 a écrit :


La ligne de commande, c'est comme un médicament pour qui n'est pas médecin.
C'est avant tout une solution efficace : on recopie et c'est guérit.
Le mode graphique permet de soigner, de guérir et en plus de voir le cheminement.
En plus en navigant pour aller à l'endroit à modifier, on découvre d'autres paysages.
Je sais que vous n'aimez pas la comparaison, mais j'ai découvert l'existence de paramètres Windows en allant faire des modifs en suivant une explication graphique…

 


 

Si tu vois la ligne de commande comme une suite de copier coller, effectivement je comprends que tu n'en saisisses pas l'utilité. J'aime pas les médicament personnellement.

 
a1c2b3 a écrit :


Je suis désolé, mais j'ai Xubuntu et je sais que

 
a1c2b3 a écrit :


Et pourtant je vois bien que sur des choses simples, je retrouve pas tout.

 


 

Que manque-t-il par exemple ? (vraie question)

 


a1c2b3 a écrit :


Je préparais mon coup depuis longtemps (pour rappel, ce topic date de 2007…).
C'est plus 7 ans que 7 jours…
De plus, c'est là que commence l'intégrisme.
On n'est pas obligé de désapprendre l'anglais pour apprendre l'allemand.
On devrait pouvoir apprendre Linux sans oublier Windows.

 


 

J'ai volontairement utilisé le terme désapprendre plutôt qu'oublier. Pour donner une analogie, c'est comme conduire une voiture automatique quand on n'a conduit qu'une manuelle, il faut désapprendre les réflexes de débrayage et de changement de vitesse.

 
a1c2b3 a écrit :


Je penses pas en être là, et je ne pensais pas que m'on objectif méritait une telle dénomination.

 


 
a1c2b3 a écrit :


J'ai trouvé ceci : http://www.informatruc.com/forum/topic30902.html
Pour ce qui est du travail préparatif sous Windows, je ne suis pas concerné car la machine est vierge.
Mais à partir de la phase VI, c'est tout à fait ça.
Pas de mode auto, et vous avez intérêt à savoir ce que c'est que le SWAP, et à quoi correspondent les systèmes de fichier et le montage…

 


 

moi j'ai ça :
http://doc.ubuntu-fr.org/tutoriel/ [...] ace_disque

 
a1c2b3 a écrit :


Cf ci-après.

 



 
a1c2b3 a écrit :


Concernant l'erreur Windows, certainement. Mais j'ai sous les yeux les autres possibilités qui elles marchent peut-être. Je peut déjà éliminer très facilement le fait que je me suis trompé d'icône.

 

Alors que pour les lignes de commande, en cas d'échec, il faut faire le tri entre les problèmes de syntaxe, les applications non disponibles et les fichiers pas aux mêmes endroits…

 

Quand à mon énumération qui décrédibilise mon propos, encore une fois, 5 pages pour lire ça, qu'est ce qu'il vous faut pour avoir l'air crédible…

 


 

On est d'accord que l'interface graphique est souvent plus facilement découvrable. Ça n'enlève rien à l'intérêt de la ligne de commande pour réaliser des choses complexes.

 
a1c2b3 a écrit :


Absolument pas de contradiction là dedans.
Si ce sont des bidouillages de génie, c'est que ce n'est pas moi qui les ai fait. Je me suis contenté de les recopier et je suis enchanté du résultat : on recopie deux pages de texte, on clique sur "rendre exécutable" (oui, moi je clique) et hop on a un utilitaire qui rempli pleinement et de manière très accessible (manière graphique donc) sa fonction : c'est génial !

 


 

hmm, tu devrais essayer LFS alors ;)

 
a1c2b3 a écrit :


Ben j'aurrais pas cru de prime abord. Ma voiture Windows doit être plus simple alors...

 


 

mieux connue en tout cas

 
a1c2b3 a écrit :


J'ai bien compris que :

 
a1c2b3 a écrit :


J'ai bien compris qu'au lieu de proposer une distribution, auquel les gens serraient libres d'ajouter ou de supprimer un autre bureau, un autre navigateur ou une autre boite de commande, il en existe une par combinaison possible…

 

gnée ? ça c'est valable uniquement pour le marketing ubuntu, et encore il est tout à fait possible d'installer KDE, gnome, xfce sur k/x/l/ubuntu. Les distributions généralistes te permettent toutes peu ou prou de choisir ton environnement (mageia, Opensuse, Arch par exemple pour rester dans les plutôt simples)

 

Dans le domaine qui m'intéresse, à savoir faire tourner un PC avec un OS alternatif, c'est plus un problème qu'une solution.
Je comprends qu'il existe des distributions spécifiques, pour faire des firewall, ou des boitiers multimédia ou des serverus NAS.

 

Aussi

 

Encore une fois, Linux et ses défendeurs se présentes comme un système "simplifié", à savoir pas une usine à gaz avec des tonnes de processus qui tournent pour rien.
Mais la contrepartie, c'est que si l'on choisit une distribution, on choisi une vision de Linux, celle du ou des concepteurs de cette distribution.

 

Simplifié, je ne sais pas. Mais effectivement, une distribution est une la matérialisation de la vision d'une personne/communauté.

 

J'ai lu qu'il n'est pas aussi facile que cela de transformer une distribution pour, par exemple, qu'elle ressemble à une autre.
Ce n'est pas forcément utile, mais étant donné qu'elles sont sensées être faites avec les mêmes blocs, cela devrait être simplissime…

 


 

Pour les distros généralistes, ça l'est.

 
a1c2b3 a écrit :


Révolutionnaire était peut-être décalé. Disons extraordinaire…

 


 

mouais, je suis réservé avec ce genre de superlatifs pour ma part.

 
a1c2b3 a écrit :


Oui, même un peu plus que la moindre idée…

 

Quand j'ai su que des recherches étaient menées pour remplacer les supercalculateurs par grappes de pc plus conventionnels et moins onéreux, j'ai tout de suite soupçonné l'intérêt pour le grand public, mais je me disait qu'il fallait un système d'exploitation spécial.

 

Quand j'ai lu la flexibilité de Linux, j'ai tout de suite fais le rapprochement…

 

Cette question de votre part est vexante.
Je ne pense pas que vous l'auriez posé au gars qui a écrit ceci, confirmant mon idée.
http://doc.ubuntu-fr.org/tutoriel/ [...] de_cluster
Pour rappel, je ne débute qu'en linux

 


 

Navré de t'avoir vexé.

 
a1c2b3 a écrit :


C'est bien expliqué.
Sur le principe, je comprends l'intérêt pour les gros systèmes, et l'intérêt pour les plus petits qui sont ainsi pleinement compatibles.

 

Cela me renforce dans l'idée que sur une partition physique, on trouve une arborescence dont une partie se trouve sur une autre partition physique, c'est bien ça ?

 

On ne peut donc pas sélectionner un certain nombre de dossier et dire qu'ils occupent tel espace sur la partition que l'on visualise, puisqu'une partie peut-être ailleurs…

 


 

oui, plus ou moins. Tu as une arborescence unique qui est contenue sur une ou plusieurs partitions. La racine est effectivement sur une partition (pas forcément physique d'ailleurs, elle peut être en mémoire) et il y a des pointeurs vers une autre. J'avoue ne pas bien voir l'intérêt de ce que tu voudrais faire mais effectivement, c'est un peu compliqué à faire, note qu'il y a des outils pour voir le taux d'occupation des partitions ou d'un ou plusieurs dossiers ou d'une arborescence.

 
a1c2b3 a écrit :


J'ai compris la flexibilité du système,
De toute façon, que ça me plaise ou non, je vais devoir l'utiliser si je souhaite utiliser les systèmes Linux.
Je me permettais juste de ne pas trouver cela logique.

 



Personnellement, je trouve ça élégant, et c'est un autre paradigme basé sur d'autres prémisses, c'est logique mais pas comme tu t'y attends.

 

Sinon, c: c'est tout sauf logique, pourquoi pas a ou b ? Et pourquoi une lettre d'ailleurs ?

 


a1c2b3 a écrit :


Et voilà. J'aurais voulu vous tendre un piège que je n'aurais pas fait mieux.

 

J'ai beaucoup pratiqué Access (bases de données Microsoft) ces dernières années.

 

J'ai appris à faire des requêtes avec l'assistant graphique :
On choisi ses tables, on relie les champs par une flèche, on les déplace vers une liste de sélection, on rentre dans chaque colonne ce qu'on veut ou pas ressortir et les conditions.

 

On peut aussi faire une ligne en SQL qui en gros décrit tout ce qu'on à paramétré dans la ligne graphique.

 

En SQL, la moindre erreur de saisie et c'est la cata. Il faut repasser la ligne pour voir où on a oublié un espace, mal orthographié un nom de champ que l'on  a du saisir 5 fois etc…

 

En graphique, quand ça marche pas, ça marche pas non plus, mais c'est plus intuitif.

 

Et c'est là que les intégristes apparaissent.
Ils vont vous dire que faire des requêtes sans SQL c'est n'importe quoi, ou que c'est pas très performant.

 

Mon record en traitement de données via l'assistant graphique Access dépasse le million de lignes. Donc…
De même, des sites de professionnels des bases de données donnent des solution SQL, mais aussi des solutions graphiques.

 

Si j'avais du commencer sur Access avec le SQL, j'aurais vite lâché l'affaire. Alors que le mode assistant permet de bâtir petit à petit sa maitrise de la requête.
Il m'arrive encore d'utiliser le mode assistant et de recopier le résultat SQL.

 

Pour finir et pour réaffirmer ce que j'ai déjà dit plus haut, je ne suis pas bête au point de m'acharner sur un truc qui ne me convient pas.

 

Ça m'intéresse parce qu'il existe des possibilités sous Linux qui sont déficilement accessibles autrement.

 

Malgré cela, je ne suis pas prêt à embrasser pleinement Linux, au même titre que je ne suis pas pleinement satisfait de Windows, mais que je suis très loin d'abandonner.

 

De plus, on ne m'enlèvera pas de l'idée ce côté apprentissage ésotérique nécessaire avant de pouvoir mettre les mains dans le cambouis qui me fait me demander si ce n'est pas une volonté d'une certaine élite de garder ses secrets pour les seuls initiés qui comprennent la ligne de commande, comme de tout temps dans tous les domaines il a été de mise de "ne pas mettre du sien" pour vulgariser la connaissance (La chimie a d'abord était l'alchimie, la médecine la sorcellerie, et le droit est encore…le droit)

 

Tout ça pour donner mes premières impressions suite à la lecture des ouvrages dont j'étais et je suis encore demandeur, et pour répondre aux questions qui sont apparue entre temps.

 

Encore merci

 

J'ai utilisé Access aussi, mais franchement pour certaines choses, je n'ai jamais trouvé comment le faire graphiquement (Access 2003), je trouve ça beaucoup trop compliqué. Je trouve le SQL beaucoup plus simple à manier, surtout que le débuggueur access est assez explicite quand on fait une erreur.

 

Amusant que tu cites la médecine comme étant une science qui n'utilise plus de langage ésotérique :« EP bilatérale vu à la scinti sur TVP confirmée au doppler dans le cadre d'un SAPL, mise en place d'HBPM curative à la SAP et relai rapide par AVK, jusqu'à INR efficace (cible 2.5-3.5) » (c'est une vraie phrase) ;)


Message édité par Mjules le 16-01-2012 à 19:38:27

---------------
Celui qui pose une question est idiot 5 minutes. Celui qui n'en pose pas le reste toute sa vie. |  Membre du grand complot pharmaceutico-médico-scientifico-judéo-maçonnique.
n°1301594
Tangrim
Des bisous et des nounours !
Posté le 16-01-2012 à 20:12:03  profilanswer
 

a1c2b3 a écrit :


La chimie a d'abord était l'alchimie, la médecine la sorcellerie


 
 [:padmasana:3]


---------------
Des Bisous et des nounours ! | Internet 2025 | Dungeon-Generator
n°1301597
transhuman
Posté le 16-01-2012 à 20:28:48  profilanswer
 

transhuman a écrit :

Bon je vais faire court :
   j'ai essayé de te donner des éléments , variés dans leur complexité comme dans leur forme, pour t'aider.
  En réponse j'ai comme une suite de plaintes ? , dénigrements ? sur le monde linux ou unix .
   C'est pas du tout agréable comme remerciements pour l'effort que j'ai fait.
   Alors va lire posément, va comprendre qu'unix comme windows çà sert à pleins d'usages différents avec pleins de pratiques .
  Et surtout va réaliser qu'avant de dénigrer il vaudrait mieux que tu acquiert les bases , par exemple les meta-caractères et la redirection ( a1*> )  :ange:  
  Unix çà n'a rien "d'ésotérique" ( comme windows d'ailleurs ) faut juste du temps, de la réflexion . Partir d'un petit shell, avant de mettre en place oracle ou des parefeux  
 
  Bref on utilise pas linux pareillement sur http://fr.computers.toshiba-europe [...] 2318/tab/0 de la même façon que sur ceci : http://www-03.ibm.com/systems/fr/x [...] index.html
 
  C'est pour çà que les livres/sites ( et les couillons qui veulent bien aider ) tentent de commencer par présenter une base commune. Sans çà comment veux tu comprendre la différence entre un oracle 10 et un oracle 11 avec ASM ?
 
   Sans la base, apprise calmement tu vas droit dans le mur ! Mais fait comme tu le sens c'est toi seul qu'est concerné


mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2
Page Suivante

Aller à :
Ajouter une réponse
 

Sujets relatifs
Serveur d'image GHOST (sous linux)Booté Linux à partir d'un flash disque (pas avec un CD)
[C/linux] Trouver la bibliothèque qui contiens une fonction donnéeQuelle distrib linux sur sun UltraSparc 5
Telechargement legal mp3 compatible linuxInstallation d'un Dual Boot Linux/Windows avec DiskDrake
Linux + windows dual bootPeut on voir les partition NTFS windows sous Linux ?
Monter un fichier image isz sous linux.Quels répertoires exclure lors d'un scan antivirus complet sous linux
Plus de sujets relatifs à : Que penser de "Linux pour les nuls"


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR