Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | S'identifier | S'inscrire | Shop Recherche
1598 connectés 

  FORUM HardWare.fr
  Emploi & Etudes
  Marché de l'emploi

  Les chasseurs de têtes, vos expériences ?

 



 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

Les chasseurs de têtes, vos expériences ?

n°5119367
_Guest_201​9
Posté le 15-02-2020 à 15:26:52  profilanswer
 

Je suis en poste, je suis en profil « privé » sur Linkedin et pourtant à deux reprises, j’ai été contacté récemment par deux chasseurs de têtes. Je me suis dit pourquoi pas, je vais voir comment ça se passe.
 
Le premier chasseur  [:thoulisse_bernard:2]  avec proposition de travailler  pour une grande SSII.. je me suis déplacé pour l'entretien vu que mon profil collait avec l'annonce: jamais eu de retour, ni de chasseur ni de la SSII (dont le nom commence par Cap). Pas grave, c’est pas cette SSII qui me ferait  rêver.  
 
Un autre chasseur  [:pingolu:2]  me contacte pour un poste dans une DSI d’une Cogip … qui a son site de recrutement! Et le poste en question y figure, avec de petites modifications.
 
Rvd donné à une adresse parisienne, et arrivé sur place, c'est un bar  [:stukka:3] … je les appelle : ils m’attendent à une autre adresse, à 10 minutes à pied. Un petit entretien , présentation de poste, et  au retour chez moi je devais confirmer par e-mail que mon intérêt pour le poste en question était trjs là.… Email envoyé  et une semaine après trjs le silence  [:cerveau shut] Heureusement, rien ne presse, de mon côté.
 
Dernièrement je suis tombé sur de nombreux articles et témoignages négatifs concernant le traitement de candidats par ces cabinets de chasseurs, et par les RH en général (qui sont tellement surchargés de boulot et l'informatique, les mails automatisés, c'est par leur fort [:kukron:2]  ).
 
Il est vrai que je commence à  songer de  « relever de nouveau défis » mais le genre d’expériences décrites par les candidats peut rendre  un peu amère et cynique.
 
 Il me semble que qq avait déjà parlé ici  d'un "chasseur" qui se plaignait sur Linkedin car certains de ses candidats  osaient changer d'avis et de ne pas venir au travail  dans la  boite où ils avaient signé ("grâce" à lui) car ils ont trouvé mieux ailleurs, et le tollé que son intervention avait déclenché par des candidats suite aux expériences malheureuses vécues. LOL  
 
* * * * *

Message cité 1 fois
Message édité par _Guest_2019 le 15-02-2020 à 17:34:24
mood
Publicité
Posté le 15-02-2020 à 15:26:52  profilanswer
 

n°5119394
wainwain
wain⊕wain = wain²
Posté le 15-02-2020 à 20:10:29  profilanswer
 

Pour faire court : ne fais pas de ton de cas une généralité.


---------------
La chute n’est pas un échec. L’échec c’est de rester là où on est tombé. (Socrate)
n°5119395
Antac
..
Posté le 15-02-2020 à 20:24:02  profilanswer
 

J'ai bossé dans une DSI d'un groupe RH sont l'une des activités était la chasse de tête. J'ai conçu justement le système de traitement des candidatures, ça permet d'avoir un peu de recul

n°5119399
_Guest_201​9
Posté le 15-02-2020 à 22:18:26  profilanswer
 

Antac a écrit :

J'ai bossé dans une DSI d'un groupe RH sont l'une des activités était la chasse de tête. J'ai conçu justement le système de traitement des candidatures, ça permet d'avoir un peu de recul


 
Intéressant! Tu pourrais développer un peu?

n°5119401
_Guest_201​9
Posté le 15-02-2020 à 22:32:47  profilanswer
 

wainwain a écrit :

Pour faire court : ne fais pas de ton de cas une généralité.


 
Le problème  c'est que c'est pas seulement mon cas personnel, d'autres gens s'expriment sur les forums et les blogs  en racontant leurs mésaventures. Peut-être que ceux qui sont satisfaits  [:socket]  ne vont pas sur le web pour le raconter?

n°5119406
Antac
..
Posté le 16-02-2020 à 09:40:36  profilanswer
 

Le volume de candidatures était énorme, on recevait environ 4000 candidatures par jour. Chaque consultant devait traiter une centaine à lui seul  par jour et ce n'était pas sa seule activité.  
Matériellement parlant, il était impossible de faire des réponses personnalisées à toutes les candidatures (d'où le fait que j'ai mis en place le système d'envoi semi automatisé, c'est à dire que le consultant peut choisir un modèle selon le type de refus).  
Maintenant en général, quand il y a eu rencontre physique, il était de bon ton d'appeler le candidat pour lui expliquer les raisons du refus. Le tout est d'apporter une réponse dans tous les cas idéalement.  
 
Quand j'ai voulu quitter ce secteur (dans lequel j'ai bossé pendant 10 ans) et que j'ai été contacté par des cabinets de chasse, ça m'a beaucoup aidé car je connaissais bien le fonctionnement d'un recrutement et les codes du métier. C'est la même chose maintenant, quand c'est moi qui recrute en passant par des cabinets

Message cité 1 fois
Message édité par Antac le 08-03-2020 à 17:29:57
n°5119408
trollan
Posté le 16-02-2020 à 09:54:03  profilanswer
 

Antac a écrit :

Le volume de candidatures était énorme, on recevait environ 4000 candidatures par jour. Chaque consultant devait traité une centaine à lui seul  par jour et ce n'était pas sa seule activité.  
Matériellement parlant, il était impossible de faire des réponses personnalisées à toutes les candidatures (d'où le fait que j'ai mis en place le système d'envoi semi automatisé, c'est à dire que le consultant peur choisir un modèle selon le type de refus).  
Maintenant en général, quand il y a eu rencontre physique, il était de bon ton d'appeler le candidat pour lui expliquer les raisons du refus. Le tout est d'apporter une réponse dans tous les cas idéalement.  
 
Quand j'ai voulu quitter ce secteur (dans lequel j'ai bossé pendant 10 ans) et que j'ai été contacté par des cabinets de chasse, ça m'a beaucoup aidé car je connaissais bien le fonctionnement d'un recrutement et les codes du métier. C'est la même chose maintenant, quand c'est moi qui recrute en passant par des cabinets


 
intéressant comme retour
 
comment s'organisaient les consultants pour faire le "tri" ? ils tej directe 80% des candidatures en parcourant rapidement le CV puis pour le reste c'est à base de cochage de cases ?

n°5119410
online3
Posté le 16-02-2020 à 12:53:49  profilanswer
 

trollan a écrit :


 
intéressant comme retour
 
comment s'organisaient les consultants pour faire le "tri" ? ils tej directe 80% des candidatures en parcourant rapidement le CV puis pour le reste c'est à base de cochage de cases ?


 
 
A mon avis, ce genre de systèmes scannent automatiquement les cv reçus   [:en reflet]     et seulement ceux qui matchent avec le poste  parviennent «aux mains» des recruteurs.  
 
Sinon, 4000 candidatures par jours, wow, tu as sûrement bien travaillé pour faire évoluer la situation, antac ! Donc tous les candidats ont eu sa réponse?
 
* * * *

n°5119414
Antac
..
Posté le 16-02-2020 à 17:19:02  profilanswer
 

Chaque candidature intégrée, quelque soit le moyen (mail, scan, import direct) était effectivement scanné par un système externe spécialisé qui renvoyait un fichier HR-XML avec le CV décortiqué. Ce fichier était parsé pour être intégré dans la base de données interne.
 
Le fonctionnement était plutôt simple :  
- Dans chaque mission (annonce), il y avait une zone avec toutes les candidatures traitées et non traitées, à ce niveau là les consultants regardaient toutes les candidatures (ou affectations manuelles) et analysait le CV. Si le CV était intéressant, on l'indiquait, sinon le consultant l'indiquait comme refusé et un mail partait automatiquement. Ensuite on proposait un entretien avec les candidats retenus (short listés) et le processus continuait...
Le candidat reçoit une réponse si le consultant le décide... cela reste une action volontaire... Dans l'idée, oui chaque candidat est sensé recevoir une réponse, maintenant je ne pouvais pas garantir que c'était le cas...
 
- L'analyse du CV sert plutôt au "sourcing", c'est à dire qu'au delà des réponses aux annonces, on cherchait d'autres candidats ayant répondu à d'autres annonces, sur d'autres sites ou les candidatures spontanées reçues. Dans ce cadre, il y avait un système de recherche dans notre base avec différents critères et le consultant peut décider d'envoyer un mail ou un sms aux candidats en question pour voir s'ils sont intéressés (dans le cas d'un SMS, je gérais la réponse et l'intégrais au système).
 
C'est un système assez complexe permettant de gérer à un seul endroit les clients, les candidats, les missions, les annonces (sur les sites emplois et le site du groupe) et la facturation (j'ai d'ailleurs fait mon mémoire d'ingénieur au Cnam sur ce système). Par ailleurs, une purge automatique est faite pour retirer les candidats trop anciens dans le cadre du respect du RGPD.

Message cité 1 fois
Message édité par Antac le 16-02-2020 à 17:23:27
n°5119417
_Guest_201​9
Posté le 16-02-2020 à 20:19:47  profilanswer
 

Antac a écrit :

Chaque candidature intégrée, quelque soit le moyen (mail, scan, import direct) était effectivement scanné par un système externe spécialisé qui renvoyait un fichier HR-XML avec le CV décortiqué. Ce fichier était parsé pour être intégré dans la base de données interne.
 
Le fonctionnement était plutôt simple :  
- Dans chaque mission (annonce), il y avait une zone avec toutes les candidatures traitées et non traitées, à ce niveau là les consultants regardaient toutes les candidatures (ou affectations manuelles) et analysait le CV. Si le CV était intéressant, on l'indiquait, sinon le consultant l'indiquait comme refusé et un mail partait automatiquement. Ensuite on proposait un entretien avec les candidats retenus (short listés) et le processus continuait...
Le candidat reçoit une réponse si le consultant le décide... cela reste une action volontaire... Dans l'idée, oui chaque candidat est sensé recevoir une réponse, maintenant je ne pouvais pas garantir que c'était le cas...
 
- L'analyse du CV sert plutôt au "sourcing", c'est à dire qu'au delà des réponses aux annonces, on cherchait d'autres candidats ayant répondu à d'autres annonces, sur d'autres sites ou les candidatures spontanées reçues. Dans ce cadre, il y avait un système de recherche dans notre base avec différents critères et le consultant peut décider d'envoyer un mail ou un sms aux candidats en question pour voir s'ils sont intéressés (dans le cas d'un SMS, je gérais la réponse et l'intégrais au système).
 
C'est un système assez complexe permettant de gérer à un seul endroit les clients, les candidats, les missions, les annonces (sur les sites emplois et le site du groupe) et la facturation (j'ai d'ailleurs fait mon mémoire d'ingénieur au Cnam sur ce système). Par ailleurs, une purge automatique est faite pour retirer les candidats trop anciens dans le cadre du respect du RGPD.


 
 
Oui, je vois, c'est un peu différent de ce que je pouvais lire sur les blogs des rh, mais ton idée était très bonne. Bravo!
 
 

mood
Publicité
Posté le 16-02-2020 à 20:19:47  profilanswer
 

n°5119513
_Guest_201​9
Posté le 17-02-2020 à 20:46:33  profilanswer
 

_Guest_2019 a écrit :

Je suis en poste, je suis en profil « privé » sur Linkedin et pourtant à deux reprises, j’ai été contacté récemment par deux chasseurs de têtes. Je me suis dit pourquoi pas, je vais voir comment ça se passe.
 
Le premier chasseur  [:thoulisse_bernard:2]  avec proposition de travailler  pour une grande SSII.. je me suis déplacé pour l'entretien vu que mon profil collait avec l'annonce: jamais eu de retour, ni de chasseur ni de la SSII (dont le nom commence par Cap). Pas grave, c’est pas cette SSII qui me ferait  rêver.  
 
Un autre chasseur  [:pingolu:2]  me contacte pour un poste dans une DSI d’une Cogip … qui a son site de recrutement! Et le poste en question y figure, avec de petites modifications.
 
Rvd donné à une adresse parisienne, et arrivé sur place, c'est un bar  [:stukka:3] … je les appelle : ils m’attendent à une autre adresse, à 10 minutes à pied. Un petit entretien , présentation de poste, et  au retour chez moi je devais confirmer par e-mail que mon intérêt pour le poste en question était trjs là.… Email envoyé  et une semaine après trjs le silence  [:cerveau shut] Heureusement, rien ne presse, de mon côté.
 
Dernièrement je suis tombé sur de nombreux articles et témoignages négatifs concernant le traitement de candidats par ces cabinets de chasseurs, et par les RH en général (qui sont tellement surchargés de boulot et l'informatique, les mails automatisés, c'est par leur fort [:kukron:2]  ).
 
Il est vrai que je commence à  songer de  « relever de nouveau défis » mais le genre d’expériences décrites par les candidats peut rendre  un peu amère et cynique.
 
 Il me semble que qq avait déjà parlé ici  d'un "chasseur" qui se plaignait sur Linkedin car certains de ses candidats  osaient changer d'avis et de ne pas venir au travail  dans la  boite où ils avaient signé ("grâce" à lui) car ils ont trouvé mieux ailleurs, et le tollé que son intervention avait déclenché par des candidats suite aux expériences malheureuses vécues. LOL  
 
* * * * *


 
 
J’ai relancé ce matin mon deuxième chasseur, juste pour confirmer mon intuition et les rigolades  de mes potes, et la réponse était rapide : "on a transmis votre cv au manager mais le poste est gelé car il y a déjà un recrutement en cours  bien engagé pour un autre candidat". Comme si au moment d’envoi de mon cv le chasseur (d'une très grande boite, qui doit avoir le système de gestion des candidatures encore plus sophistiqué que celui-là d'antac)  vivait sur une autre planète sans aucun contact avec son client, surtout que le processus était bien engagé depuis un bon moment, concernant l'autre candidats (si c'est une histoire vrai, et pas seulement histoire de collection des CV). Du foutage de gueule.
 
Mais chaque expérience est bonne à prendre! Je me prépare tout doucement à conquérir le monde de travail!  
 
 [:der-3:1]  
 
 
--  --  --


Message édité par _Guest_2019 le 17-02-2020 à 20:57:21
n°5119515
Antac
..
Posté le 17-02-2020 à 21:10:31  profilanswer
 

Et pourtant ça arrive réellement et plus souvent qu'on ne le pense...

n°5119516
_Guest_201​9
Posté le 17-02-2020 à 21:34:04  profilanswer
 

Antac a écrit :

Et pourtant ça arrive réellement et plus souvent qu'on ne le pense...


 
You mean le comportement de mon chasseur?
 :hello:  

n°5119526
Antac
..
Posté le 18-02-2020 à 00:19:17  profilanswer
 

Le client qui vit sa vie et qui n'informe pas les cabinets avec qui il travaille... Surtout quand le client fait bosser plusieurs cabinets en parallèle

Message cité 1 fois
Message édité par Antac le 18-02-2020 à 00:19:37
n°5119533
_Guest_201​9
Posté le 18-02-2020 à 09:09:29  profilanswer
 

Antac a écrit :

Le client qui vit sa vie et qui n'informe pas les cabinets avec qui il travaille... Surtout quand le client fait bosser plusieurs cabinets en parallèle


 
 :hello:  
 
Grâce à tes explications, antac, je comprends mieux,  tu connais ce milieu. Mais si c'est le cas, ça peut effectivement arriver, il ne serait pas logique de contacter son client juste avant de faire les promesses à son candidats?  Surtout que la boite n'est pas une CAC 40, et "recrute"  en parallèle sur son propre site, pour les mêmes postes.  
 
Il s’agit quand même de la renommée et du sérieux de la boite de chasseurs, pas seulement aux yeux de ses clients mais aussi aux yeux de ses candidats.  
 
Je peux comprendre qu’un chasseur peut avoir  beaucoup de tâches à accomplir.  Mais là, suite à sa mauvaise organisation (ne pas penser à être en contact régulier avec  son client)  il avait «perdu» son temps/l’argent  à  «sourcer», et pour l’entretien. Tout ça ne lui a rien  apporté sauf une opinion mitigée de son candidat.  
 
Mais chaque expérience est bonne à prendre, à moi la conquête du monde du travail !
 
 [:mossieurpropre]  
 
 

n°5120332
Antac
..
Posté le 26-02-2020 à 22:30:47  profilanswer
 

Le cabinet n'a pas à faire de promesses au candidat, ce n'est pas son rôle

n°5120611
_Guest_201​9
Posté le 02-03-2020 à 11:39:45  profilanswer
 

Antac a écrit :

Le cabinet n'a pas à faire de promesses au candidat, ce n'est pas son rôle


 
C'est tout à fait logique, ils n'ont pas à faire de promesses.
 
Lors de l'entretien moi, un noob dans le monde de cabinets, c'est comme ça pourtant que j'avais perçu son discours: oui, super boite, vous allez constater par vous même, plein de possibilités d'évolution etc, etc...
 
Moi, j'avais  surtout envie de voir comment fonctionnent "les chasseurs", je suis en poste, deux recrutements avec des boites sérieuses en cours,  mais imagines un peu la désillusion de qq qui est au chômage. Et encore il faut insister pour connaitre la raison de son silence.
 
J'ai lu récemment  "une explication" sur un blog tenu par un jeune "chasseur" où il disait qu'il a des obligations  uniquement envers son client-payeur,  et rien n'oblige à tenir son candidat au courant  :sweat:  
 
Je ne sais pas si c'est une bonne décision car il parait qu'il vaut mieux d'avoir bcp de contacts pour le cas où, mais désormais, avant d'accepter sur Linkedin une invitation d'un "chasseur"  je me renseigne bien et j'en refuse pas mal.
 
Oui, je sais, Antac, ils ont bcp de boulot  [:finkbrau1:1]  mais appuyer sur un bouton pour envoyer un e-mail  pré-enregistré, ça doit pas être trop chronophage  [:petit larousse]  
 
En tout cas, j'ai aprecié tes explications sur ce "monde" un peu à part!
 
 
 [:pierroclastic:10]


Message édité par _Guest_2019 le 02-03-2020 à 11:45:00
n°5120623
Antac
..
Posté le 02-03-2020 à 13:29:07  profilanswer
 

Beaucoup de petits cabinets n'utilisent pas d'ATS ou de TRM (en gros des logiciels pour automatiser la gestion des candidats et des annonces) et font ça avec Excel et les mimines. Il n'y a pas de mails automatisés.
 
Effectivement, rien n'oblige le recruteur a tenir au courant le candidat... Après il y a quand même un certain devoir moral qui peut d'ailleurs se retourner contre eux.
Pas plus tard que la semaine dernière, une ESN qui voulait me rencontrer l'année dernière pour un poste, avec qui je suis allé au RDV et par la suite je n'ai eu aucune nouvelle a voulu me recontacter.
Cette fois ci, le but était de me proposer des consultants en prestation (maintenant que je suis CTO). Je l'ai gentiment envoyé baladé en lui disant que je n'avais pas du tout apprécié de ne pas avoir de nouvelles après notre rencontre.

n°5120641
_Guest_201​9
Posté le 02-03-2020 à 15:21:28  profilanswer
 

Antac a écrit :

Beaucoup de petits cabinets n'utilisent pas d'ATS ou de TRM (en gros des logiciels pour automatiser la gestion des candidats et des annonces) et font ça avec Excel et les mimines. Il n'y a pas de mails automatisés.
 
Effectivement, rien n'oblige le recruteur a tenir au courant le candidat... Après il y a quand même un certain devoir moral qui peut d'ailleurs se retourner contre eux.
Pas plus tard que la semaine dernière, une ESN qui voulait me rencontrer l'année dernière pour un poste, avec qui je suis allé au RDV et par la suite je n'ai eu aucune nouvelle a voulu me recontacter.
Cette fois ci, le but était de me proposer des consultants en prestation (maintenant que je suis CTO). Je l'ai gentiment envoyé baladé en lui disant que je n'avais pas du tout apprécié de ne pas avoir de nouvelles après notre rencontre.


 
 
Tu as été froid et distant? LOL
 
 [:antp]


Message édité par _Guest_2019 le 02-03-2020 à 15:22:08
n°5120642
Antac
..
Posté le 02-03-2020 à 15:35:04  profilanswer
 

J'ai pas claqué la bise mais c'était poli.

n°5142235
nical_73
Posté le 01-10-2020 à 23:04:36  profilanswer
 

J'ai été contacté récemment par un cabinet mais ça a l'air d'être une toute petite structure.
Je ne suis pas sûr de coller à 100% au poste mais ils ont l'air chaud ... je ne veux pas me projeter ou m'enflammer mais en lisant ce que vous dites ça me rassure sur le fait qu je risque de ne jamais avoir de retours :D

n°5143044
nical_73
Posté le 13-10-2020 à 14:12:37  profilanswer
 

bon en fait retour et 2e entretient avec le dirigeant de la société (je devais travailler sous lui) mais .... pas de signe de vie à l'heure du RDV sur skype ....

n°5153549
_Guest_201​9
Posté le 23-02-2021 à 10:31:55  profilanswer
 

nical_73 a écrit :

bon en fait retour et 2e entretient avec le dirigeant de la société (je devais travailler sous lui) mais .... pas de signe de vie à l'heure du RDV sur skype ....


 
Et donc, quelle était la suite, pour toi?
 
 :jap:  

mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 


Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM HardWare.fr
  Emploi & Etudes
  Marché de l'emploi

  Les chasseurs de têtes, vos expériences ?

 

Sujets relatifs
Experiences linkedinbts commercial international: expériences, conseils...
Le bore-out ou épuisement par l'ennui...vos expériences, vos solutionsChasseurs de tête
Cv Ecoles de comemerce + expériences à l'étranger ?Adecco : retour d'expériences
Y a t-il des RH/Chasseur de têtes ici ? Pour des conseilsVos expériences et vos retour sur la ssii proservia
chasseurs de tête dans l'IT à Parisvos retours d' experiences dans un bureaux d'études
Plus de sujets relatifs à : Les chasseurs de têtes, vos expériences ?


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite / Données personnelles) / Groupe LDLC / Shop HFR