Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
2193 connectés 

  FORUM HardWare.fr
  Emploi & Etudes
  Etudes / Orientation

  Devenir actuaire via le Canada ou via la France ?

 



 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

Devenir actuaire via le Canada ou via la France ?

n°4431832
yamamay
Posté le 31-08-2013 à 22:37:40  profilanswer
 

Bonjour,
 
J'ai une décision assez urgente à prendre (moins de 15 jours !) : j'envisage deux possibilités de poursuite d'étude visant toutes deux à devenir actuaire et j'ai besoin de votre aide pour prendre une décision.  
Je rentre en MP* à Janson-de-Sailly, lycée parisien où il y a une MP**, une MP* et deux MP. J'ai été accepté de justesse en étoile et plutôt pour mes notes en physique que pour mes notes en maths, donc j'ai en gros le niveau médian en maths par rapport à l'ensemble de la promotion des 4 MP.
 
La première option est de passer les concours des écoles d'actuariat à la fin de l'année (ISFA, EURIA, et ISUP, mais sans doute pas l'ENSAE).  
Ça permet d'obtenir le titre français d'actuaire, et éventuellement de commencer à passer pendant les études des examens de la SOA.
 
La seconde option est de partir en janvier à l'unversité Laval à Québec et y faire un baccalauréat en actuariat de 3 ans. Ce baccalauréat (=bachelor) est apparemment d'un bon niveau et assez réputé ; il est ouvert sur dossier aux étudiants ayant un niveau bac (donc pas besoin de faire une prépa avant).
Je rappelle que le principe outre-atlantique est qu'on passe quelques examens de la SOA (société américaine des actuaires) pendant les études et qu'on se passe les autres au fur et à mesure tandis qu'on travaille en entreprise.
 
 
Je souhaiterais en fait pouvoir travailler un peu partout à l'international, d'où l'intérêt de la deuxième option qui offre un titre de la SOA bien plus reconnu à l'international que le titre français de l'IA.  
 
J'ai besoin de plusieurs renseignements pour me décider :
- En étant dans une entreprise française avec le titre français d'actuaire, est-il facile de se faire missionner à l'étranger où on le désire ?  
- Connaissant mon lycée et mon niveau (actuel) de maths par rapport à celui-ci, quelles sont mes chances de réussir les concours des écoles françaises ?
- Est-il facile d'obtenir le titre américain d'actuaire après avoir obtenu le titre français ? Je crois qu'on peut prendre le temps d'en passer quelques-uns pendant les études en France, mais comment passer les autres ? En travaillant en France et en étudiant de son côté ? Ou en partant aux États-Unis où les entreprises vous facilitent les choses en vous dégageant du temps pour préparer les examens ? (ce qui ne se fait sans doute pas dans les entreprises en France)
 
Je vous remercie pour toute remarque qui ne pourra que m'aider.
 
 

mood
Publicité
Posté le 31-08-2013 à 22:37:40  profilanswer
 

n°4432249
Profil sup​primé
Posté le 01-09-2013 à 02:32:03  answer
 

Hello  :hello:  
 
Je vois pas pourquoi tu es aussi pessimiste pour l'ENSAE, essaye quand même, quitte à faire 5/2 si tu t'en sors pas trop mal cette année.  
 
Tu as toutes tes chances pour les autres écoles d'actuariat, je n'en doute pas du tout.  
 
Tu as jusqu'ici prouver que tu avais de bonnes dispositions à te mettre en conformité avec le système français, tu devrais exploiter ce bénéfice en continuant ta formation ici. Dans un deuxième temps tu pourras partir, la plupart des écoles d'actuariat ont un partenariat avec le canada, et de toutes façons rien ne t'empêche de passer les exams de la SOA en //.
 
Le meilleur moyen de partir à l'étranger avec un diplôme français est de bosser pour un groupe américain en France et de jouer sur la mobilité au sein de ce groupe, dans un autre pays, les USA en l'occurence.
 
Après je vais pas te mentir, le coup de l'étudiant de prépa qui va intégrer ou vient d'intégrer qui souhaite être actuaire aux USA c'est du vu revu et rerevu ici... J'ai du mal à comprendre, en général une fois en école on se rend compte qu'on est bien en France et on se prend pas la tête. Je trouve que l'actuariat dans les pays anglo saxons, c'est plus pénible... SI tu peux être actuaire en France, il vaut mieux commencer par là.
 
Bien à toi,

n°4432504
aristo
Posté le 01-09-2013 à 14:26:25  profilanswer
 

Le salaire est plus élevé aux USA, et la vie de bien meilleure qualité qu'en France (et Paris particulièrement).

n°4432777
yamamay
Posté le 01-09-2013 à 18:55:18  profilanswer
 

Merci à vous deux.
 
markof : je sais qu'on peut se faire envoyer à l'étranger par une boîte française, mais je doute que ce soit très facile de changer régulièrement et pour des destinations diverses et variées ... Je ne cherche pas uniquement à aller aux USA, loin de là. J'aurais donc encore besoin d'informations sur ce sujet.
 

Citation :

Je trouve que l'actuariat dans les pays anglo saxons, c'est plus pénible...


 
Ceci est en effet important ; pourrais-tu développer ?

n°4433289
Tchaikovsk​y
Posté le 02-09-2013 à 09:19:16  profilanswer
 

Hi Yamamay,
 
Ma réponse ne répondra pas directement à tes questions, mais elle peut t'aiguiller dans ton choix.
 
Premièrement, il y a deux organismes professionnels principaux en Amérique du Nord : la SOA pour l'assurance des risques liés à la vie puis la Casualty Actuarial Society (CAS) pour l'assurance IARD. Par ailleurs, la finance de marché et l'espionnage économique/stratégique (risques liés au piratage informatique) s'ouvrent de plus en plus aux actuaires en devenir.
 
Ensuite, comme tu le sais, il y a une série d'examens préliminaires communs à valider (P/1 , FM/2 ,MFE/3F, MCL/3L et C/4) et des examens spécifiques à chaque branche. Puis en France, tu as le titre d'actuaire ou tu ne l'as pas (selon ta formation et la qualité de ton mémoire). Ici, tu es "associé", "fellow","correspondant" ou encore "affilié" selon ton cheminement et les examens préalablement réussis. D'ailleurs, si tu deviens actuaire en France et que tu souhaites venir en Amérique du Nord, tu ne seras concerné que par les deux derniers titres (sauf si tu passes tous les examens et que tu satisfais à toutes les conditions pour être "associé" puis "fellow" ).  
 
Enfin saches-le, le domaine de l’actuariat étant très développé ici et les formations universitaires très fournies en candidats, les compagnies recrutent presque exclusivement des diplômés américains. Après rien n'empêche que tu trouves une compagnie ,comme la BNP, qui envoie ses actuaires français dans toutes ses filiales à l'étranger.Tout dépend de ton projet professionnel.
 
Concernant les examens préliminaires, tu passes les premiers durant tes études (c'est très variable, certains en passent un puis d'autres trois ou quatre) et les restants pendant que tu travailles. Sachant que l'employeur te donne des créneaux rémunérés pour les préparer, te paie le matériel nécessaire ainsi que les frais d'inscription, puis t'augmente (ou t'offre un bonus) à chaque fois que tu en obtiens un supplémentaire. Mais bon, maintenant ils ont créé un système qu'équivalence cours/examens pour les universités qui offrent les meilleures formations ( l'université de Laval en fait partie ) parce qu'il faut en moyenne 100h de travail personnel par heure d'examen (le P/1 dure 3h), ce qui n'est pas tenable pour la majorité des étudiants. Ceci-dit, ces examens étant quand même ton passeport pour l'emploi, il vaut mieux les passer pour être bien perçu.
 
Bref, si tu souhaites une carrière internationale, il te faut un diplôme et un titre reconnus à l'international.  Après, Markof (une quelconque référence à Andreï ?) n'a pas tort, ton parcours est excellent jusqu'à maintenant, tu pourrais avoir une carrière tout aussi riche en France. Le même dilemme ou presque m'était posé, finalement j'ai traversé l'Atlantique.
 
Bonne réflexion à toi,

n°4433366
yamamay
Posté le 02-09-2013 à 11:27:55  profilanswer
 

Merci Tchaikovsky.  

Citation :

Enfin saches-le, le domaine de l’actuariat étant très développé ici et les formations universitaires très fournies en candidats, les compagnies recrutent presque exclusivement des diplômés américains.


Tu veux dire par là qu'un étudiant ayant fait son école d'actuariat en France et passé quelques examens préliminaires de la SOA en France a moins de chance de se faire embaucher en Amérique du Nord qu'un étudiant ayant fait des études d'actuariat en Amérique du Nord et ayant passé les mêmes examens préliminaires que le français ? (il y a aussi les problèmes de visa ...)
 
Puisque tu sembles avoir été dans une situation assez semblable à celle que j'envisage, pourrais-tu me parler rapidement de la difficulté de ce cursus nord-américain ?
Merci.

n°4433540
Tchaikovsk​y
Posté le 02-09-2013 à 14:04:50  profilanswer
 

De rien, c'est tout à fait normal.  
 
Et oui, exactement ! D'autant plus qu'il y a le problème de l'ordre professionnel avec lequel on ne rigole pas. Concrètement, il vaut mieux avoir un baccalauréat en génie d'une université canadienne qu'un diplôme d'ingénieur de l'X si tu veux trouver un job à Ottawa. Puis c'est normal, si un employeur est généralement satisfait des finissants en actuariat de l'Université de Laval, il va privilégier cette source là (le réseau dans anciens élèves est très important).  
 
Concernant le visa de travail ou la résidence permanente, si tu comptes immigrer après l'obtention de ton diplôme français ...  tu pourrais peut-être l'avoir comme c'est une profession très spécialisée. Mais à titre d'exemple,certains immigrants ,qui étaient médecins ou ingénieurs dans leur pays, se retrouvent taxis ou occupent des emplois bien en-dessous de leur qualification. Soit parce qu'ils doivent reprendre certains cours pour être admis auprès de l'ordre professionnel (ce qui peut impliquer des coûts importants si tu n'es pas français) soit parce que les entreprises n'ont aucune garantie sur le diplôme et les expériences.  
 
Par contre, si tu immigres en tant qu'étudiant et que tu gères ton diplôme, tu peux demander un permis de travail post-diplôme ou encore la résidence permanente. De plus, tu  n'auras pas les problèmes pré-cités. Dans tous les cas, si tu te donnes les moyens et que tu as envie de t'intégrer, on te donnera toujours ta chance ici. Seulement il y a un chemin moins sinueux que l'autre.  
 
Et la principale difficulté c'est d'obtenir les examens, or les préliminaires sont déjà sympathiques (en terme de quantité de travail, tu trouveras la difficulté abordable) mais les suivants ont la réputation d'être encore plus complexes. Sachant qu'on parle d'examens, mais qu'en réalité ce sont des concours puisque ta réussite est conditionnelle à la performance des autres candidats (en général, il faut 70% de bonnes réponses).  
 
Et le système d'enseignement est vraiment différent, ici on va te parler "pratique/concret". C'est très enrichissant et plaisant, ça complète parfaitement la formation purement théorique qu'on a eu en prépa.  
 
Si tu as d'autres questions, n'hésites pas.

n°4436740
yamamay
Posté le 04-09-2013 à 21:37:58  profilanswer
 

Merci encore pour toutes ces infos intéressantes.
Pour l'instant rien d'autre ne me vient à l'esprit.
Je vous ferai savoir quelle sera ma décision finale.
 
Si quelqu'un a des infos susceptibles de m'intéresser, qu'il n'hésite pas cependant !


Message édité par yamamay le 04-09-2013 à 21:38:53
n°4437067
Profil sup​primé
Posté le 05-09-2013 à 01:35:51  answer
 

aristo a écrit :

Le salaire est plus élevé aux USA, et la vie de bien meilleure qualité qu'en France (et Paris particulièrement).


Mouai, ça j'en suis pas du tout convaincu...


Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM HardWare.fr
  Emploi & Etudes
  Etudes / Orientation

  Devenir actuaire via le Canada ou via la France ?

 

Sujets relatifs
Parcours pour devenir modérateur sur HFRÉcole d'ingé marocaine + M2 en France ou bien une école d'ingé FR ?
EMPLOI - Développeur Web Support HTML/Javascript - CDI - Ile de FranceEMPLOI - Développeur .NET - CDI - Ile de France
Informatique alternance au Canada c'est possible ?Stage Chef de projet e-marketing France
Partir en prépa ou départ vers l'étranger (Le Canada ?) ?Dauphine VS Strasbourg : Eco Appliqué VS Actuaire
Aide au choix du Master 2 pour devenir Juriste droit financierContinuer ses études au Canada après diplôme d'ingénieur
Plus de sujets relatifs à : Devenir actuaire via le Canada ou via la France ?


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR