Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | S'identifier | S'inscrire | Shop Recherche
1893 connectés 

  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Politique

  Topic bis-unique sur le communautarisme et bien plus...

 


 

Etes-vous :


 
34.5 %
 19 votes
1.  Un bon nationaliste, dans l'esprit des Lumières.
 
 
5.5 %
 3 votes
2.  Un mauvais nationaliste, dans l'esprit de clocher.
 
 
27.3 %
 15 votes
3.  Un mondialiste, united states of toute-la-terre.
 
 
9.1 %
 5 votes
4.  Un prudent, les étrangers... ailleurs.
 
 
23.6 %
 13 votes
5.  Un jedi repenti .
 

Total : 63 votes (8 votes blancs)
Ce sondage est clos, vous ne pouvez plus voter
 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2  3  4  5
Page Précédente
Auteur Sujet :

Topic bis-unique sur le communautarisme et bien plus...

n°15730285
cappa
Posté le 04-08-2008 à 17:09:06  profilanswer
 

[Edit : Nouveau titre pluraliste dans l'âme]
[Edit : Le topic est un peu recyclé - nouveau thème : nationalisme]
 
Archives  
[:fleur_frime] Suite à la lecture du livre difficile mais passionnant : La défaite de la pensée, je reviens sur un point d'actualité un peu ancienne mais tant mieux, ça évitera les polémiques :) Je le dis tout de suite, je ne me positionne pas religieusement mais politiquement et socialement, et en analysant le livre. En fait la religion n'a pas grand chose à voir là-dedans même si des communautés sont impliquées mais au sens social.  
Mais pour annoncer directement la couleur, la victimisation est le thème lié à l'intervention du MRAP contre FinKielKraut. L'ouvrage en lui-même essaie de définir la culture à partir de son évolution historique (et c'est très intéressant!).  
 
Victimisation :
http://i39.tinypic.com/10ihrt1.png
Le site de l'Union des Patrons et des Professionnels Juifs de France replace le débat dans son contexte. A noter tout de suite que j'ajouterai d'autres sources pour bien montrer que ce n'est pas un débat religieux mais politique. Je garde quand même la source des Patrons Juifs pour montrer que le mot juif n'est pas une insulte contrairement à la tendance victimisante :)

Citation :

Finkielkraut, un "raciste antimusulman"? - Demandez au MRAP, M. Macina
De nos jours, quiconque aspire à la tranquillité, ne peut plus se contenter d’adopter un profil "politiquement correct", il doit prouver qu'il est "islamiquement correct". Et s’il ose s’aventurer sur le terrain dangereux de l’analyse de la délinquance de certaines composantes de la population des banlieues, dites défavorisées, la charge de la preuve de sa "correction envers l’islam" lui incombe, sous peine d'être soupçonné de "racisme anti-musulman".
http://www.upjf.org/actualiees-upj [...] acina.html


Citation :

(même source)
« Il serait désastreux, et peut-être criminel, que l’antiracisme serve d’alibi à autre chose qu’à la lutte contre le racisme. Cela contribuerait à la confusion intellectuelle à laquelle nous assistons dans d’autres domaines.  Le devoir de l’intellectuel est de ne pas céder, à la fois sur la rigueur des idées et sur les conséquences pratiques qui en découlent [...]    C’est pourquoi je le dis, avec tristesse, j’ai cru devoir démissionner du Comité de Parrainage du MRAP, avec lequel je me suis battu durant des décennies. »      
Albert Memmi (ex du MRAP)


Citation :

http://www.mrap.fr/communiques/fiekelkraut
 Le Mrap porte plainte contre Finkielkraut pour incitation à la haine raciale
PARIS, 23 nov 2005 (AFP) - Le Mrap a décidé de porter plainte contre le philosophe Alain Finkielkraut pour incitation et provocation à la haine raciale après des propos sur la crise des banlieues publiés dans le quotidien israélien Haaretz, a déclaré mercredi son secrétaire général Mouloud Aounit.


Citation :

Le figaro :Finkielkraut poursuivi par le Mrap pour un jeu de mots
Stéphane Durand-Souffland
EN AOUT 2001, à Durban, une conférence internationale sous l'égide de l'ONU vire au forum antisémite. Revenant sur cette dérive en novembre 2003, lors d'un colloque organisé par le Cercle Léon-Blum, Alain Finkielkraut déclare : «Il s'est constitué à Durban un mouvement contre le racisme et pour l'antisémitisme des peuples. Et ce Mrap-là est toujours plus puissant». Se sentant diffamé, le Mrap (le vrai) poursuivait hier le philosophe en diffamation.


(subversif)

Message cité 1 fois
Message édité par cappa le 25-11-2009 à 15:46:21
mood
Publicité
Posté le 04-08-2008 à 17:09:06  profilanswer
 

n°15731857
doutrisor
Posté le 04-08-2008 à 19:55:36  profilanswer
 

Le titre qui résume parfaitement l'auteur du livre  :D   C'est certain que s'en prendre à l'antiracisme, voila un combat sans grands risques...
 
 
Tu m'excuseras de m'en tenir à Benjamin, Socrate, Voltaire, Nietzsche, Valery, Durkheim, Jung....  :jap:  


---------------
"A toute chose sa saison, et à toute affaire sous les cieux, son temps"
n°15736164
Fructidor
Posté le 05-08-2008 à 08:50:03  profilanswer
 

Très bon bouquin, et bon résumé. Finkie y est percutant, comme souvent. C'est en lisant "la défaite de la pensée" que j'avais decouvert le bonhomme.

n°15737638
cappa
Posté le 05-08-2008 à 11:36:38  profilanswer
 

Fructidor a écrit :

Très bon bouquin, et bon résumé. Finkie y est percutant, comme souvent. C'est en lisant "la défaite de la pensée" que j'avais decouvert le bonhomme.


Le diagramme me semble bien résumer la vision d'ensemble mais ça reste discutable. Moi aussi j'ai trouvé les idées très pertinentes bien que le style un peu trop rapide et prêtant à confusion. Mais une lecture attentive répare tout ça :)

doutrisor a écrit :

Le titre qui résume parfaitement l'auteur du livre  :D   C'est certain que s'en prendre à l'antiracisme, voila un combat sans grands risques...
Tu m'excuseras de m'en tenir à Benjamin, Socrate, Voltaire, Nietzsche, Valery, Durkheim, Jung....  :jap:  


 
Je t'excuse bien volontiers, mais Finky (je suis épuisé d'écrire le nom entier!) a le mérite immense de pointer une nouveauté pertinente liée à la société précise dans laquelle on vit. Il a peut-être une manière de s'exprimer un peu rebutante au premier abord mais il donne une bonne mesure du retournement de valeurs qui étouffe notre quotidien. A force de crier au racisme et à la victimatisation, on tombe dans un discours d'une médiocrité encore plus crasse que celle des extremistes, parce qu'elle est non seulement absurde mais bien-pensante.  
Enfin sa vision de la culture comme compartimentée et non d'égale valeur est une évidence qui s'est perdue et ça fait du bien d'en entendre à nouveau parler.  
Bref, Finky prône simplement la qualité face à la quantité, et il explique bien quel intérêt mercantile l'esprit quantitatif implique, la consommation et toussa.  
Un livre à connaître donc, même si on le lit pas parce qu'on relit Kant :)  

n°15749768
Ugo Le Pat​ron
C'est l'luxe mon jeune
Posté le 06-08-2008 à 12:15:31  profilanswer
 

Excellent ouvrage, qui ne m'inspire qu'estime et admiration pour ce courageux philosophe qui use davantage de son influence médiatique pour susciter la réflexion et le débat sur des phénomènes de société préoccupants, que, comme bon nombre de ses "confrères", pour faire les couv' de torchons people en se répandant en lieu communs

n°15753079
cappa
Posté le 06-08-2008 à 16:45:48  profilanswer
 

(so subversive :sweat: )


Message édité par cappa le 25-11-2009 à 15:46:55
n°15754359
el muchach​o
Comfortably Numb
Posté le 06-08-2008 à 19:09:36  profilanswer
 

Intéressant compte-rendu de lecture. :jap:

n°15759142
cappa
Posté le 07-08-2008 à 11:24:50  profilanswer
 

el muchacho a écrit :

Intéressant compte-rendu de lecture. :jap:


Merci :)  
Le bouquin est juste extrêmement riche malgré son volume réduit.  
Le sentiment d'urgence le plus grand qui ressort de sa lecture c'est qu'il faut absolument remettre le nationalisme au centre du discours politique normal et ne pas le laisser coller à Jean-Marie Lepen. Les français aiment leur nation, il y a fort à parier là-dessus. Il est légitime que la politique reflète cet état d'esprit. Entre le national socialisme et le front national, les mondialistes se frottent les mains de la facilité qu'il y a à dénigrer stupidement le sentiment national.  
Le dernier des partis nationaux c'est bien le front national, le FN est un parti lepeniste pour une grande part. Ce que je veux dire c'est que Lepen a constitué son fonds de commerce avec quelques idées vendeuses mais qu'il aurait pu être n'importe quoi d'autre du moment qu'il fait des affaires. Malheureusement c'est le seul parti connu qui se dit nationaliste, espérons que ça change car son nationalisme est plutôt haineux et la DH n'en sort pas grandie.  
Le nationalisme ce n'est pas tout mais ça ne doit pas être écarter du revers de la main. La plupart des nations sont nées d'une longue maturation qui force le respect.
 
Note : pour les exemples avec la Tunisie et la France, je viens de lire que l'Ecosse avait interdit le Kilt à une certaine époque, donc les porteurs de kilts étaient du coup dans le camp de la mauvaise tradition. C'est une description générale pas forcément liée au maghreb ou à la turquie malgré  les exemples pris par Finkielkraut et qui ont fait tout le tapage avec le MRAP.

Citation :

http://web.archive.org/web/2001022 [...] 8-055.html
Alain Finkelkraut philosophe est l'inventeur du " Mécontemporain ", pour qui " être moderne, c'est être mécontent " (page 55). Il mérite d'être entendu et compris, plutôt qu'étiqueté.


On peut quand même être mécontent de Finkielkraut si on le souhaite :) C'est même recommandé mais son livre reste bon.
http://www.radiofrance.fr/chaines/france-culture2/emissions/matins/photos/105120517-photo.jpg


Message édité par cappa le 07-08-2008 à 12:58:45
n°15768829
Profil sup​primé
Posté le 08-08-2008 à 01:09:42  answer
 

Résumé intéressant, je repasserai.

n°15768861
Magicpanda
Pushing the envelope
Posté le 08-08-2008 à 01:14:01  profilanswer
 

drapal ( je suis d'accord sur rien avec fk, faut que je fasse un réponse complète)


---------------
" Quel est le but du capital ? Le but du capital c'est produire pour le capital. L'objectif, lui, est illimité. L'objectif du capital c'est produire pour produire." - Deleuze || André Gorz - Vers la société libérée
mood
Publicité
Posté le 08-08-2008 à 01:14:01  profilanswer
 

n°15776132
cappa
Posté le 08-08-2008 à 17:43:25  profilanswer
 

Magicpanda a écrit :

drapal ( je suis d'accord sur rien avec fk, faut que je fasse un réponse complète)


Point de vue personne ou point de vue idée sur la culture? Parce que la personnalité de Finkiel, je t'accorde que moi non plus j'accroche pas trop. Mais la thèse nationaliste me paraît bonne. Dans la déclaration des droits de l'homme, le droit des peuples à disposer d'eux mêmes est clairement nationaliste. Ça se traduit par le droit des peuples à rester en nation. C'est exactement le droit qui est baffoué au Tibet. Et si on regarde le référendum européen , le vote irlandais réclame la même chose. C'est en cela que Finkiel a raison.  
Bon le thème de la culture est encore plus évident. Culture commerciale ne vaut pas culture universelle , Phil Collins ne vaut pas Mozart en somme.

n°15777209
BoraBora
Dilettante
Posté le 08-08-2008 à 19:33:03  profilanswer
 

cappa a écrit :

Culture commerciale ne vaut pas culture universelle , Phil Collins ne vaut pas Mozart en somme.


Mais Marguerite Duras ne vaut pas Dashiell Hammett. Le problème de Finky, ce sont ses simplifications, ses sophismes, ses polémiques à 2 balles emballées dans un personnage de réac grincheux. Pour le coup, pas grand chose à voir avec un intellectuel dans le vrai sens du terme. Un René Girard fait plus sens en 3 paragraphes que Finky dans toute son oeuvre. Et c'est le paradoxe de ce pauvre Finky : il est lui-même à l'intellectuel ce que Phil Collins est à la musique, un produit marketé sous l'appellation "nouveau philosophe" à un moment où le marché s'y prêtait, et qui ne fait que radoter depuis bientôt 30 ans.
 
C'est un éditorialiste, pas un penseur. Qu'il ait "dénoncé" internet en long, en large et en travers, en avouant peu de temps après ne s'y être jamais connecté, ne fût qu'un épisode de plus dans une carrière passée toute entière à pontifier et tempêter sur des sujets qu'il méconnaît totalement (la culture "populaire", en particulier, une paille). L'important est de "dénoncer", ça fait du chiffre de ventes et des passages médias. Certes, on a vu bien pire depuis (l'inénarrable Zemmour ou le désopilant Soral, pour ne citer qu'eux). Et tant qu'à lire un éditorialiste réac, mieux vaut encore que ce soit Finky que le peu pas regretté Pauwels. Les livres de Finkielkraut, au moins, partent souvent d'idées intéressantes, même s'il s'effondre au bout de 5 pages par méconnaissance de son sujet. Mais ça reste de la "pensée" de grande consommation pour "super-marché culturel", d'ailleurs toujours en tête de gondole à chaque lancement.
 
Et puis s'il arrêtait de hurler à l'antisémitisme toutes les 5 minutes, ça nous ferait des vacances...


---------------
Anatidaephobia: The fear that somewhere, somehow, a duck is looking at you
n°15778451
mixoumix
Pire pseudo ever
Posté le 08-08-2008 à 21:38:46  profilanswer
 

BoraBora a écrit :

il est lui-même à l'intellectuel ce que Phil Collins est à la musique


Putain, qu'est-ce qu'il prend dans sa gueule le Philou sur ce topic !


---------------
Le topic des commentaires priceless sur les sites Web !
n°15782945
markesz
J'arrive
Posté le 09-08-2008 à 09:51:09  profilanswer
 

BoraBora a écrit :


Mais Marguerite Duras ne vaut pas Dashiell Hammett. Le problème de Finky, ce sont ses simplifications, ses sophismes, ses polémiques à 2 balles emballées dans un personnage de réac grincheux. Pour le coup, pas grand chose à voir avec un intellectuel dans le vrai sens du terme. Un René Girard fait plus sens en 3 paragraphes que Finky dans toute son oeuvre. Et c'est le paradoxe de ce pauvre Finky : il est lui-même à l'intellectuel ce que Phil Collins est à la musique, un produit marketé sous l'appellation "nouveau philosophe" à un moment où le marché s'y prêtait, et qui ne fait que radoter depuis bientôt 30 ans.
 
C'est un éditorialiste, pas un penseur. Qu'il ait "dénoncé" internet en long, en large et en travers, en avouant peu de temps après ne s'y être jamais connecté, ne fût qu'un épisode de plus dans une carrière passée toute entière à pontifier et tempêter sur des sujets qu'il méconnaît totalement (la culture "populaire", en particulier, une paille). L'important est de "dénoncer", ça fait du chiffre de ventes et des passages médias. Certes, on a vu bien pire depuis (l'inénarrable Zemmour ou le désopilant Soral, pour ne citer qu'eux). Et tant qu'à lire un éditorialiste réac, mieux vaut encore que ce soit Finky que le peu pas regretté Pauwels. Les livres de Finkielkraut, au moins, partent souvent d'idées intéressantes, même s'il s'effondre au bout de 5 pages par méconnaissance de son sujet. Mais ça reste de la "pensée" de grande consommation pour "super-marché culturel", d'ailleurs toujours en tête de gondole à chaque lancement.
 
Et puis s'il arrêtait de hurler à l'antisémitisme toutes les 5 minutes, ça nous ferait des vacances...


 
 
Sa grande intelligence et les échos qu'il recevait du net on quand même fait que ses jugements là-dessus étaient parfaitement justes. Un véritable tour de force! ;)  


---------------
mais c'est tellement triste la politique
n°15803877
cappa
Posté le 11-08-2008 à 17:11:26  profilanswer
 

BoraBora a écrit :


Mais Marguerite Duras ne vaut pas Dashiell Hammett. Le problème de Finky, ce sont ses simplifications, ses sophismes, ses polémiques à 2 balles emballées dans un personnage de réac grincheux. Pour le coup, pas grand chose à voir avec un intellectuel dans le vrai sens du terme. Un René Girard fait plus sens en 3 paragraphes que Finky dans toute son oeuvre. Et c'est le paradoxe de ce pauvre Finky : il est lui-même à l'intellectuel ce que Phil Collins est à la musique, un produit marketé sous l'appellation "nouveau philosophe" à un moment où le marché s'y prêtait, et qui ne fait que radoter depuis bientôt 30 ans
(....)


Je prends la défaite de la pensée pour ce que ça vaut. Le livre est anti-commercial à une époque où consommer est un mot d'ordre politique. C'est le mot d'ordre de la pensée unique d'ailleurs. Et le livre est anti-européen alors que la pression pour faire l'Europe technocratique est énorme. Je ne retrouve pas la citation de Rocard qui dit que l'Europe sociale est impossible parce que les Européens sont libéraux. Ça ne veut rien dire sinon qu'il n'a pas envie de se fatiguer pour le social. Le plus grand paradoxe du bouquin de Finkiel par rapport au personnage, c'est qu'il plaide contre Israël alors que Finkielkraut soutient vivement ce drôle d'État qui a quand même spolié les palestiniens. Ce n'est quand même pas la Palestine qui a inventé les chambres à gaz après tout. Bon, le livre de Finkiel défend les nations, et voilà que ça contredit le cas Israëlien qui est une forme originale de colonisation.  
Ce que je souligne par là c'est que le livre en lui-même est d'un niveau plus élevé que ce qu'on peut attendre de son auteur en général, et qui est loin d'être régulier. Il est trop people pour être bien sérieux je pense. Mais tout n'est pas à jeter, heureusement pour ses élèves, car il est prof de philo je crois.
 
Je signale un site intéressant sur le nationalisme débarrassé de considérations haineuses :
http://ethnisme.ben-vautier.com/principes/fontan2.html
 
C'est original.

Message cité 1 fois
Message édité par cappa le 11-08-2008 à 17:13:26
n°15808790
BoraBora
Dilettante
Posté le 11-08-2008 à 23:55:26  profilanswer
 

cappa a écrit :


Je prends la défaite de la pensée pour ce que ça vaut.


Moi aussi, c'est-à-dire pas grand chose. On a juste une opinion différente sur sa "valeur". Je l'ai trouvé léger et opportuniste quand il est sorti, mais pas complètement dénué de bonnes interrogations, même si les analyses, réponses et conclusions oscillent entre truismes et sophismes d'intellectuel salonnard (quand ce ne sont pas purement et simplement des tautologies). Alors avec 17 ans de recul, et la connaissance de l'oeuvre et la carrière du bonhomme, dont le moins que l'on puisse dire est qu'elle ne restera pas dans les annales de la pensée française, se poser encore des questions sur ce piteux petit pamphlet, qu'il continue de régurgiter par morceaux, année après année...
 
Le livre n'a d'intérêt que comme mise en abîme. En dénonçant victimisation, sous-culture et médias, Finkielkraut énonce très précisément sa stratégie à venir. Et il l'a appliquée à la lettre depuis, avec la réussite que l'on sait. Il est aujourd'hui porté aux nues par le beauf obsédé par "les arabes", qui vient bruyamment le soutenir sur des forums internet contre le "politiquement correct", avant d'aller regarder une quelconque émission à la télé puis d'aller se coucher avec un Stephen King, le tout sans y voir la moindre ironie. Brillant.


---------------
Anatidaephobia: The fear that somewhere, somehow, a duck is looking at you
n°15816665
cappa
Posté le 12-08-2008 à 15:02:25  profilanswer
 

BoraBora a écrit :


Moi aussi, c'est-à-dire pas grand chose. On a juste une opinion différente sur sa "valeur". Je l'ai trouvé léger et opportuniste quand il est sorti, mais pas complètement dénué de bonnes interrogations, même si les analyses, réponses et conclusions oscillent entre truismes et sophismes d'intellectuel salonnard (quand ce ne sont pas purement et simplement des tautologies). Alors avec 17 ans de recul, et la connaissance de l'oeuvre et la carrière du bonhomme, dont le moins que l'on puisse dire est qu'elle ne restera pas dans les annales de la pensée française, se poser encore des questions sur ce piteux petit pamphlet, qu'il continue de régurgiter par morceaux, année après année...
 
Le livre n'a d'intérêt que comme mise en abîme. En dénonçant victimisation, sous-culture et médias, Finkielkraut énonce très précisément sa stratégie à venir. Et il l'a appliquée à la lettre depuis, avec la réussite que l'on sait. Il est aujourd'hui porté aux nues par le beauf obsédé par "les arabes", qui vient bruyamment le soutenir sur des forums internet contre le "politiquement correct", avant d'aller regarder une quelconque émission à la télé puis d'aller se coucher avec un Stephen King, le tout sans y voir la moindre ironie. Brillant.


 
Pour l'aspect souligné je suis 99% d'accord. Il y a un côté anti-arabe chez Finkiel et c'est très lié à un soutien inconditionnel d'Israël. On va dire oui mais Finkiel est juif, mais il y a énormément d'intellectuels juifs qui dénoncent la colonisation très mal inspirée des territoires qui constituent aujourd'hui Israël. On peut souhaiter tout le bien du monde aux juifs qui souhaitent vivre ensemble mais pas sans souhaiter le même bien aux Palestiniens, avec un avantage pour ces derniers qui n'ont pas spolié brutalement un territoire.  
 
Pour la 1ère partie par contre, Finkiel est un des rares à remettre en valeur le concept de nation qui est décrédibilisé dans la politique et les médias, alors que les français sont nationalistes. Ils ne sont pas forcément racistes pour autant, ce sont des choses sans lien de nécessité. Sinon on devrait admettre que soutenir la France à la coupe du monde est injustifié. En fait ce n'est pas très fin pour le foot mais c'est justifié par la nature sentimentale du peuple français.
 
http://www.monde-diplomatique.fr/c [...] nkielkraut

Citation :

Alain Finkielkraut, bouffon du roi
Le plus surprenant, avec certains intellectuels médiatiques, c’est qu’à chacune de leurs dérives, alors qu’on croit qu’ils ont touché le fond, ils réussissent à tomber plus bas encore. Alain Finkielkraut en est le prototype. Après avoir encensé la journaliste islamophobe Oriana Fallaci, couru au secours des victimes d’une « ratonnade anti-Blancs », diffamé dans Haaretz la révolte des banlieues qualifiée de « pogrom contre la République (1)  », le voilà qui, ce samedi matin dans son émission « Répliques » sur France Culture, agresse les jeunes des cités.
(...)
C’est banaliser l’antisémitisme que de s’en servir comme d’un instrument de terrorisme intellectuel visant quiconque critique la politique de l’Etat d’Israël. Alain Finkielkraut, lui, n’a pas de ces scrupules. Dans un livre de dialogue (5), Rony Brauman lui a, par exemple, donné l’occasion — sans, hélas, lui répondre — de reprendre l’ignominie qu’il avait déjà proférée il y a deux ans : « Pour Le Monde diplomatique et Télérama, tous les sionistes sont des chiens, tous les juifs sont sionistes, donc tous les Juifs sont des chiens. » Et il aura fallu l’éventualité d’un procès pour que cette phrase disparaisse des exemplaires réimprimés…

Message cité 1 fois
Message édité par cappa le 12-08-2008 à 15:32:22
n°15817052
BoraBora
Dilettante
Posté le 12-08-2008 à 15:27:03  profilanswer
 

cappa a écrit :


 
Pour l'aspect souligné je suis 99% d'accord. Il y a un côté anti-arabe chez Finkiel et c'est très lié à un soutien inconditionnel d'Israël.


Ce n'est pas un "côté", c'est le combat de sa vie, probablement le seul qui n'est pas calculé pour faire du chiffre de ventes. Mais il ne s'agit pas que de ça : Finkielkraut a passé sa vie à poser à la victime et est l'exemple type de ce qu'on pourrait appeler la "défaite de la pensée". Quand la "prise de position" importe plus que l'analyse et la réflexion. D'un autre côté, là encore on était prévenu : la bande des "nouveaux philosophes" (Bruckner, BHL, Finkielkraut, Glucksmann) s'était explicitement positionnée dès la fin des 70's sur le modèle du Zola de "J'accuse". Et de fait, ça fait 30 ans qu'ils accusent (dans le cas de Finkielkraut : les arabes, la BD, Internet, les gauchistes, le rock etc. ). Par contre, on attend toujours quelques morceaux de pensée au milieu de ce fatras "d'intellectuel de droite", dans le sens péjoratif employé autrefois avec l'expression "intellectuel de gauche".

Citation :

On va dire oui mais Finkiel est juif, mais il y a énormément d'intellectuels juifs qui dénoncent la colonisation très mal inspirée des territoires qui constituent aujourd'hui Israël. On peut souhaiter tout le bien du monde aux juifs qui souhaitent vivre ensemble mais pas sans souhaiter le même bien aux Palestiniens, avec un avantage pour ces derniers qui n'ont pas spolié brutalement un territoire.


Il y a surtout des intellectuels qui n'ont de "juif" qu'une appartenance plus ou moins ethnique et non revendiquée, et qui critiquent la politique israélienne et son virage à droite progressif depuis 30 ans. La position d'un Finkielkraut comme de beaucoup d'autres de son acabit est d'hurler à la victimisation et à l'antisémitisme pour éviter de glisser dans un débat politique. Il l'a même dit explicitement : si l'on critique la politique isaraélienne, on est antisémite.
 
Pour de la vrai pensée, voir par exemple Esther Benbassa ( http://www.estherbenbassa.net/ ), qui a justement analysé avec érudition le sentiment de victimisation juif dans "La Souffrance comme identité". Autre chose que les vociférations et les "c'était mieux avant" de Finkielkraut...


---------------
Anatidaephobia: The fear that somewhere, somehow, a duck is looking at you
n°15859544
pompono
بسم الله الرحمن الرحيم
Posté le 16-08-2008 à 02:48:52  profilanswer
 

http://www.avoixautre.be/IMG/arton1766.gif
 
http://www.amazon.fr/position-pens [...] 2350760294  
 
 
Je conseille cet excellent livre de sébastien fontenelle sur ce "philosophe" démontage en règle , plusieurs centaine d'argument valabre qui démonte le sarkozysme.
 
Très bien

n°15859734
paprika
Posté le 16-08-2008 à 03:36:04  profilanswer
 

[:blueflag]

n°15862865
keall
Posté le 16-08-2008 à 16:25:33  profilanswer
 


 
C est quoi l inverse d un skinhead??? :o


---------------
Everest poker: Keall9598| PKR: Keall
n°15863885
cappa
Posté le 16-08-2008 à 17:54:11  profilanswer
 

keall a écrit :


 
C est quoi l inverse d un skinhead??? :o


Un hippie ?
C'est clair qu'ils ont déserté le pavé ceux là, avec le papy boom.  [:spamafoote]  
 http://www.dochumes.com/Doc_Humes_hippie.jpeg/Doc_Humes_hippie-full;init:.jpeg

n°15870417
la questio​n
Posté le 17-08-2008 à 15:50:47  profilanswer
 


 
c'est ironique, non?


---------------
Le rôle d'un ministre [...] est-il de jouer avec les mots, les notions et les chiffres [...] pour sauver la mise de son patron qui lance une idée idiote par jour ?
n°15870522
ESSKA
Posté le 17-08-2008 à 16:07:11  profilanswer
 

keall a écrit :


 
C est quoi l inverse d un skinhead??? :o


Un chevelu :o

n°15870531
korrigan73
Membré
Posté le 17-08-2008 à 16:08:36  profilanswer
 

keall a écrit :


 
C est quoi l inverse d un skinhead??? :o


un chevreuil.

n°15875735
pompono
بسم الله الرحمن الرحيم
Posté le 18-08-2008 à 01:31:56  profilanswer
 

keall a écrit :


 
C est quoi l inverse d un skinhead??? :o


 
Une bande de noirs, je suppose que le raciste voulait dire ca.
 
Et pour information pour le bas du front, il n'y a pas que les skins qui sont racistes, le racisme institutionnel à toujours été le plus dangereux, je te rappel que 30 % des français se disent "racistes" et 48 % qu'il y'a trop d'immigrès ! Un des pays les plus racistes d'europe.

Message cité 2 fois
Message édité par pompono le 18-08-2008 à 01:35:58
n°15875813
korrigan73
Membré
Posté le 18-08-2008 à 01:38:25  profilanswer
 

pompono a écrit :


 
Une bande de noirs, je suppose que le raciste voulait dire ca.
 
Et pour information pour le bas du front, il n'y a pas que les skins qui sont racistes, le racisme institutionnel à toujours été le plus dangereux, je te rappel que 30 % des français se disent "racistes" et 48 % qu'il y'a trop d'immigrès ! Un des pays les plus racistes d'europe.


se dire raciste, et dire qu'il y a trop d'immigré ne te rend pas raciste pour autant.
arretons de tout melanger...

n°15875836
paprika
Posté le 18-08-2008 à 01:41:00  profilanswer
 


pompono a écrit :


 
Une bande de noirs, je suppose que le raciste voulait dire ca.
 
Et pour information pour le bas du front, il n'y a pas que les skins qui sont racistes, le racisme institutionnel à toujours été le plus dangereux, je te rappel que 30 % des français se disent "racistes" et 48 % qu'il y'a trop d'immigrès ! Un des pays les plus racistes d'europe.


 [:jean-guitou]

n°15876398
pompono
بسم الله الرحمن الرحيم
Posté le 18-08-2008 à 03:36:32  profilanswer
 

c'est pas parcequ'un mec dit "on crie vite au racisme" qu'il est raciste ! je te rappel que c'est la ligne politique du Front National de dire que les noirs et les arabes usent de la victimisation à outrance !

n°15876401
pompono
بسم الله الرحمن الرحيم
Posté le 18-08-2008 à 03:37:16  profilanswer
 

korrigan73 a écrit :


se dire raciste, et dire qu'il y a trop d'immigré ne te rend pas raciste pour autant.
arretons de tout melanger...


 
Bah la frontière est mince, pour moi un mec qui dit qu'en france y'a trop d'immigrès c'est un raciste point barre.

n°15876416
trueslash
(╯°□°)╯︵ MMM
Posté le 18-08-2008 à 03:45:57  profilanswer
 

Je dirais plutôt xénophobe voir nationaliste :??:

n°15876430
pompono
بسم الله الرحمن الرحيم
Posté le 18-08-2008 à 03:51:39  profilanswer
 

Oui enfin on va pas jouer avec les mots quel différence d'avoir peur des autres "races" et de plus en vouloir dans son pays , et de dire que les blancs supérieur et de ne pas vouloir autre chose dans son pays ?  
 
Au final nationaliste, xénophobe ou raciste, c'est au même niveau.
 
Au moins le mec qui se dit xénophobe, à conscience qu'il est atteint d'une maladie mentale.

Message cité 1 fois
Message édité par pompono le 18-08-2008 à 03:52:07
n°15876450
trueslash
(╯°□°)╯︵ MMM
Posté le 18-08-2008 à 04:08:00  profilanswer
 

Hmmm perso je trouve que c'est pas au même niveau, une phobie est pas aussi rationelle que la conviction profonde que l'homme blanc est supérieur, en tout ca ça m'aide à garder espoir en mes concitoyens :o

n°15876841
paprika
Posté le 18-08-2008 à 08:07:10  profilanswer
 

pompono a écrit :

c'est pas parcequ'un mec dit "on crie vite au racisme" qu'il est raciste ! je te rappel que c'est la ligne politique du Front National de dire que les noirs et les arabes usent de la victimisation à outrance !


pompono a écrit :


 
Bah la frontière est mince, pour moi un mec qui dit qu'en france y'a trop d'immigrès c'est un raciste point barre.


t'es en plein dedans  [:cosmoschtroumpf]

n°15876961
la questio​n
Posté le 18-08-2008 à 09:04:14  profilanswer
 

korrigan73 a écrit :


se dire raciste, et dire qu'il y a trop d'immigré ne te rend pas raciste pour autant.
arretons de tout melanger...


 
Oui enfin on connait la chanson, on sait de quelles populations ils parlent.


---------------
Le rôle d'un ministre [...] est-il de jouer avec les mots, les notions et les chiffres [...] pour sauver la mise de son patron qui lance une idée idiote par jour ?
n°15877491
mixoumix
Pire pseudo ever
Posté le 18-08-2008 à 10:37:49  profilanswer
 

korrigan73 a écrit :

se dire raciste, et dire qu'il y a trop d'immigré ne te rend pas raciste pour autant.
arretons de tout melanger...


Je suis d'accord, mais c'est souvent lié.
Comme être anti-sioniste n'est pas être antisémite, mais c'est souvent le cas.


---------------
Le topic des commentaires priceless sur les sites Web !
n°15877593
LooSHA
Allah Akbar
Posté le 18-08-2008 à 10:48:14  profilanswer
 

cappa a écrit :

Ce qui a réveillé cette histoire, c'est que j'ai entendu l'auteur allemand s'exprimer à la radio


J'ai lâché là...


---------------
Tu ne te feras point d'image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre.
n°15877597
korrigan73
Membré
Posté le 18-08-2008 à 10:48:35  profilanswer
 

pompono a écrit :


 
Bah la frontière est mince, pour moi un mec qui dit qu'en france y'a trop d'immigrès c'est un raciste point barre.


 

pompono a écrit :

Oui enfin on va pas jouer avec les mots quel différence d'avoir peur des autres "races" et de plus en vouloir dans son pays , et de dire que les blancs supérieur et de ne pas vouloir autre chose dans son pays ?  
 
Au final nationaliste, xénophobe ou raciste, c'est au même niveau.
 
Au moins le mec qui se dit xénophobe, à conscience qu'il est atteint d'une maladie mentale.


 

la question a écrit :


 
Oui enfin on connait la chanson, on sait de quelles populations ils parlent.


 

mixoumix a écrit :


Je suis d'accord, mais c'est souvent lié.
Comme être anti-sioniste n'est pas être antisémite, mais c'est souvent le cas.


 

pompono a écrit :

c'est pas parcequ'un mec dit "on crie vite au racisme" qu'il est raciste ! je te rappel que c'est la ligne politique du Front National de dire que les noirs et les arabes usent de la victimisation à outrance !


 
vous faites des amalgames qui tuent tout debat dans l'oeuf.
on s'attaque a la forme plutot qu'au fond.
il se dit anti-sioniste, mais comme souvent des antisemites se cachent la derriere, alors on les met tous dans le meme paquet.
le gars declare qu'il y a trop d'immigration?
c'est qu'il hait les immigré voyons!
on se fout de l'economie ou de l'exploitation des mecs qui viennent en france, on fait encore une fois un gros amalgame.
 
ce que je pense c'est qu'on peut dire qu'il y a trop d'immigré en france et ne pas etre raciste du tout.
on peut se dire anti sioniste et n'avoir rien d'anti semite.
 
les gens comme ca ne sont pas tous des porteurs de la peste brune, par contre, vous, vous etes une sacrée milice au service de la police de la pensée.
en d'autres termes vous etes tout ce que vous declarez rejetter. :/

n°15877600
Profil sup​primé
Posté le 18-08-2008 à 10:48:55  answer
 

Finkielkraut, beuark. Lui et moi on n'est clairement pas interféconds. :o Cela dit, bravo pour le titre du topic, ô combien évocateur du personnage.

Message cité 1 fois
Message édité par Profil supprimé le 18-08-2008 à 10:49:17
n°15880362
cappa
Posté le 18-08-2008 à 15:02:39  profilanswer
 

LooSHA a écrit :


J'ai lâché là...


Effet mois d'Août, c'est pardonnable  :o  
 
:) c'est clair que Finkiel a réussi le tour de force d'écrire un livre où la critique s'applique en premier à lui-même. Bon il faut espérer que la problématique intéressante de la défaite de la pensée soit reprise et développée par des personnalités d'un autre calibre, mais pour l'instant y a pas grand chose.

trueslash a écrit :

Je dirais plutôt xénophobe voir nationaliste :??:


Je ne crois pas que ce soit nécessairement lié, même si la recette politique d'extrême droite aime ce cocktail qui mélange en fait des genres différents. Mais c'est aussi ce qui fait qu'on a tant de mal à se défaire de Lepen, le nationalisme en soi n'est guère condamnable. Tout l'intérêt du bouquin de Finkiel est là, juste pour ça c'est dommage de passer à côté.

Message cité 3 fois
Message édité par cappa le 18-08-2008 à 15:03:56
mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5
Page Précédente

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Politique

  Topic bis-unique sur le communautarisme et bien plus...

 

Sujets relatifs
Un petit jeux trop bien venez voir...Big Brother 10 (US) - [Topic Unique]
Nouveau site Voyages SNCF qui ne fonctionne pas bien ???[Topic Unique] Gossip Girl ¤ The End !
[topic unique] Tir à l'Arc[Conseil Achat] Moto 2T 125cm3 et +
[topic unique] Jason Bourne 4 (The Bourne Eternity)Opel Corsa c'est bien ?
[Topik unique] l'Argent facil sur internet[topic unique] code quantum "oh bravo"
Plus de sujets relatifs à : Topic bis-unique sur le communautarisme et bien plus...


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite / Données personnelles) / Groupe LDLC / Shop HFR