Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | S'identifier | S'inscrire | Shop Recherche
1307 connectés 

  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Société

  Pourquoi irais-je bosser ?

 


 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2
Page Précédente
Auteur Sujet :

Pourquoi irais-je bosser ?

n°27658389
ma barbe
Posté le 05-09-2011 à 06:11:41  profilanswer
 

Bonjour à tous  :jap:  
 
Je m’étale ici sans pudeur comme me le permet l’anonymat des forums, je me dis qu’après tout peut-être que j’y trouverai des réponses à mes questions.
 
Mon problème : je ne trouve pas la motivation de chercher un bouleau et ça me ronge.
 
Les freins qui minent cette motivation :
1. Je n’ai pas la pression de l’argent : mon père étant décédé tôt j’ai hérité d’un petit patrimoine qui me permet aujourd’hui de vivre décemment (mais je ne roule vraiment pas sur l’or, hein)
2. Le jugement des autres sur moi m’est très pénible, or c’est très fréquent dans le monde du travail
3. Je suis persuadé que les « carriéristes » sont des personnes remplies d’avidité qui cherchent soit à étendre leur pouvoir soit à gagner l’estime des autres. D’autres encore se noient dans leur travail pour éviter de se confronter à leurs problèmes personnels (psychologiques ou familiaux par exemple). Toutes ces motivations sont mauvaises selon moi. Même celle de gagner l’estime des autres car je pense que tant qu’on est dépendant de conditions extérieures pour son bonheur (l’estime des autres) on ne trouve jamais le bonheur.
4. Je veux que mon passage sur Terre laisse une trace plus positive que négative. Or le bouleau on y passe une grosse partie de sa vie et dans bien des cas on donne toute notre énergie dans une activité qui alimente les problèmes de notre civilisation (pollution, épuisement des ressources, misère sociale).
 
Voilà en gros le dilemme. Malgré toutes ces « bonnes » raisons de ne pas bosser, je me sens coupable, en grande partie parce que le modèle dominant est celui de l’homme vaillant qui travaille dur pour nourrir sa petite famille et contribuer à la société. (oui mais cette contribution est-elle vraiment souhaitable pour tous ?)
 
J’en suis même arrivé à la conclusion que la meilleure manière de servir l’humanité était de se focaliser sur le développement spirituel : la version extrême étant de devenir homme de religion.
 
Bon je suis prêt à essuyer les critiques (c’est le jeu) mais j’aimerais surtout qu’elles soient constructives et me permettent de solutionner ce problème : soit m’aider à trouver la motivation de bosser, soit m’aider à assumer de ne pas suivre le modèle dominant et  me déculpabiliser.
 
Merci  :jap:

mood
Publicité
Posté le 05-09-2011 à 06:11:41  profilanswer
 

n°27658393
Ethnik
...At the speed of life
Posté le 05-09-2011 à 06:17:56  profilanswer
 

Nombre de messages postés : 1    
Date d'arrivée sur le forum : 05/09/2011

n°27658422
Turkleton
I don't quite understand you
Posté le 05-09-2011 à 07:07:01  profilanswer
 

Tiens, marrant, j'avais voulu lancer un topic comme ça y'a quelques temps, après avoir vu un super reportage sur des personnes qui avaient fait le choix de ne pas bosser. Mais j'ai eu la flemme de faire un first post digne de ce nom, surtout pour voir le topic envahi par des trolls et des bien-pensants.
 
En espérant que ça ne soit pas le cas pour le tien ;)


---------------
If you think it could look good, then I guess it should
n°27658425
Profil sup​primé
Posté le 05-09-2011 à 07:09:56  answer
 

Faut voir ce qu'on appelle bosser aussi.
Si c'est pour s'embêter c'est pas la peine.
Mais si c'est pour réaliser une œuvre, là je dis que ça vaut le coup de ce bouger le cul et gagner la satisfaction d'une discipline accomplie si on a du talent.

n°27658448
Nicarao
---
Posté le 05-09-2011 à 07:38:26  profilanswer
 

[:brischri:1]


---------------
- nada -
n°27658456
potemkin
Optimisateur relativiste.
Posté le 05-09-2011 à 07:45:15  profilanswer
 

ma barbe a écrit :

Bonjour à tous  :jap:  


 
Bonjour :jap:
 
Si la question de l'argent n'est est pas une pour toi tu n'as pas à te sentir obligé de faire comme le commun des mortels, qui lève son cul uniquement pour le salaire de fin de mois.
 
Après, le travail peut-être autre chose qu'un dur labeur, si tu te permets le luxe d'atterrir dans un milieu que tu apprécies à un poste qui te stimule. Tu peux trouver des emplois de création, qui en plus d'être plaisants te permettront de développer une vie sociale, voir des gens, partager. Si ton choix de vie t'a jusqu'ici isolé, ce serait l'occasion de revoir ta perception du monde, depuis l'interieur cette fois-ci.
 
Tu as aussi l'option, si tu as de quoi investir, de créér ton entreeprise. Quelle qu'elle soit, c'est une occasion de te donner un challenge, et s'il est réussi, tu en seras ainsi comblé.
Ou, dans une moindre mesure, travailler à ton compte à petite échelle, dans des métiers nobles. A titre d'exemple, s'il y avait des débouchés corrects (car j'ai besoin d'argent), j'aurais aimé me faire ébéniste. Travailler de sa main le bois, créer du beau et du fonctionnel, ça m'aurait bien plu.

n°27658573
-id-
Je suis aux cabinets
Posté le 05-09-2011 à 08:45:28  profilanswer
 

subir le fait de ne pas avoir d'emploi peut être mal vécu socialement car on se sent inutile, comme si on était exclu, qu'on n'avait pas sa place dans la société. mais ça c'est uniquement quand il y a toutes les angoisses matérielles assorties : manque d'argent, peur de ne pas retrouver de travail avant la fin du chômage, impossibilité de faire des projets faute de revenus...
 
si tu n'as pas besoin de travailler, profite de cette chance, c'est mon rêve et je t'envie. Attention de ne pas dilapider ton patrimoine trop vite. ;)

n°27660782
ma barbe
Posté le 05-09-2011 à 12:59:44  profilanswer
 

merci pour les réponses
 

potemkin a écrit :


 
Tu peux trouver des emplois de création,
Si ton choix de vie t'a jusqu'ici isolé, ce serait l'occasion de revoir ta perception du monde, depuis l'interieur cette fois-ci.
 
Tu as aussi l'option, si tu as de quoi investir, de créér ton entreeprise. Quelle qu'elle soit, c'est une occasion de te donner un challenge, et s'il est réussi, tu en seras ainsi comblé.
Ou, dans une moindre mesure, travailler à ton compte à petite échelle, dans des métiers nobles. A titre d'exemple, s'il y avait des débouchés corrects (car j'ai besoin d'argent), j'aurais aimé me faire ébéniste. Travailler de sa main le bois, créer du beau et du fonctionnel, ça m'aurait bien plu.


 
Qu'appelles-tu un emploi de création?
 
Créer son entreprise, j'y ai pensé mais je crois ne pas avoir le profil pour. Pour réussir il faut aimer prendre des risques, être très bon en relationnel et commercial dans l'âme (savoir vendre sa camelote ou son service), ce qui n'est pas mon cas (mais ça doit s'apprendre).
 
Monter une organisation à but non lucratif type association serait peut être plus proche de mes aspirations, avec un effort dans le relationnel ça pourrait le faire.
 
Quant à être ébéniste ou artisan en général, c'est drôle j'ai eu la même idée (peu après avoir été diplômé ingénieur...). C'est vrai que ça m'attire, cependant les formations sont données au compte goutte (peu de places) et je doute qu'il y ait une place pour un lascar déjà diplômé de mon genre. Mais ça reste une bonne piste.
 
Se sentir inutile: je dirais que c'est pas forcément le bouleau qui te fait sentir utile. Tout type d'activité qui te fait un minimum rencontrer du monde (même un sport) peut faire oublier ce sentiment de vide. Donc ça peut se gérer assez facilement.

n°27660792
Profil sup​primé
Posté le 05-09-2011 à 13:00:44  answer
 

Il est vrai que faire du sport contribue grandement à la société, j'avais oublié.

n°27660816
I_m_back
Posté le 05-09-2011 à 13:05:07  profilanswer
 

Si tu ne bosses pas, tu laisses ta place à un potentiel chomeur, tu contribues donc à la société :o

mood
Publicité
Posté le 05-09-2011 à 13:05:07  profilanswer
 

n°27660829
Den Kant
Posté le 05-09-2011 à 13:07:25  profilanswer
 

Par pitié c'est "boulot" pas "bouleau"  [:agkklr]  
 
Sinon topic intéressant. :jap:

n°27660914
Ramasse-Mi​ettes
Still Making Sense
Posté le 05-09-2011 à 13:15:24  profilanswer
 

ma barbe a écrit :

Bonjour à tous  :jap:  
 
Je m’étale ici sans pudeur comme me le permet l’anonymat des forums, je me dis qu’après tout peut-être que j’y trouverai des réponses à mes questions.
 
Mon problème : je ne trouve pas la motivation de chercher un bouleau et ça me ronge.
 
Les freins qui minent cette motivation :
1. Je n’ai pas la pression de l’argent : mon père étant décédé tôt j’ai hérité d’un petit patrimoine qui me permet aujourd’hui de vivre décemment (mais je ne roule vraiment pas sur l’or, hein)
2. Le jugement des autres sur moi m’est très pénible, or c’est très fréquent dans le monde du travail
3. Je suis persuadé que les « carriéristes » sont des personnes remplies d’avidité qui cherchent soit à étendre leur pouvoir soit à gagner l’estime des autres. D’autres encore se noient dans leur travail pour éviter de se confronter à leurs problèmes personnels (psychologiques ou familiaux par exemple). Toutes ces motivations sont mauvaises selon moi. Même celle de gagner l’estime des autres car je pense que tant qu’on est dépendant de conditions extérieures pour son bonheur (l’estime des autres) on ne trouve jamais le bonheur.
4. Je veux que mon passage sur Terre laisse une trace plus positive que négative. Or le bouleau on y passe une grosse partie de sa vie et dans bien des cas on donne toute notre énergie dans une activité qui alimente les problèmes de notre civilisation (pollution, épuisement des ressources, misère sociale).
 
Voilà en gros le dilemme. Malgré toutes ces « bonnes » raisons de ne pas bosser, je me sens coupable, en grande partie parce que le modèle dominant est celui de l’homme vaillant qui travaille dur pour nourrir sa petite famille et contribuer à la société. (oui mais cette contribution est-elle vraiment souhaitable pour tous ?)
 
J’en suis même arrivé à la conclusion que la meilleure manière de servir l’humanité était de se focaliser sur le développement spirituel : la version extrême étant de devenir homme de religion.
 
Bon je suis prêt à essuyer les critiques (c’est le jeu) mais j’aimerais surtout qu’elles soient constructives et me permettent de solutionner ce problème : soit m’aider à trouver la motivation de bosser, soit m’aider à assumer de ne pas suivre le modèle dominant et  me déculpabiliser.
 
Merci  :jap:


 
Sujet intéressant :jap:
Si tu peux te permettre de ne pas (du moins pour le moment) gagner d'argent mais qu'en même temps tu veux quand même te rendre "utile", pourquoi ne pas regarder du côté de l'associatif / humanitaire ?

n°27660940
henri-alex​andre
Posté le 05-09-2011 à 13:18:01  profilanswer
 

J'ai une question en guise de réponse : "quel sens veux-tu donner à ta vie dans les prochaines 25 années ?"

n°27661080
power600
Toujours grognon
Posté le 05-09-2011 à 13:33:17  profilanswer
 

ma barbe a écrit :


Mon problème : je ne trouve pas la motivation de chercher un bouleau  


Cherche un mélèze  :sol:  :D  
 
Pour le reste :o  :D  bosser te permettra de conserver ce capital que t'a refilé ton vieux voire le faire fructifier un peu ce qui pourra servir un jour si t'as un coup dur. L'enatmer en te la coulant douce et finir par le faire disparaitre n'est pas une bonne idée et ça n'aura qu'un temps.
Le jugement des autres n'est pas un problème, tu peux les juger aussi. parfois sévèrement et le leur faire savoir. Les gens étant actuellement extrêmement égoïste individualistes et ne jurant plus que par leurs "libertés fondamentales" de merde il tendent de plus en plus à bâcler le boulot, il y a de quoi se défouler. Et à l'inverse y a quand même d'autres gens qui cherchent à bien faire les tâches qu'ils entament et avec qui t'arriveras à t'entendre sans problème. Et aussi d'autres qui ne s'emmerdent pas à juger les autres et ne font  jamais chier personne.
La motivation des autres c'est pas la tienne, je crois surtout que ton problème est de ne pas avoir trouvé une voie qui te plait.  :o


---------------
Tiens? Y a une signature, là.
n°27661092
Tamahome
⭐⭐⭐⭐⭐
Posté le 05-09-2011 à 13:34:49  profilanswer
 

Corbier t'avais consacré une chanson :
 
http://www.youtube.com/watch?v=55scxwG1TLA
 
Tu lui manques...


---------------
Hobby eien /人◕ ‿‿ ◕人\
n°27661653
ma barbe
Posté le 05-09-2011 à 14:16:36  profilanswer
 


 
je me suis mal exprimé, je voulais dire que le sport peut faire oublier le sentiment d'être inutile (enfin c'est ce que j'ai déjà remarqué... une ou deux fois). Donc selon moi ce sentiment est très relatif et cacherait en fait le sentiment d'être rejeté (puisqu'on ne le ressens plus quand on est en contact avec des gens). bref c'est un détail.
 
dommage que je ne puisse pas ouvrir youtube. C'est quoi le titre de la chanson ?
 
je me suis bien bidonné sur le coup du mélèze   :D

Message cité 1 fois
Message édité par ma barbe le 05-09-2011 à 14:20:22
n°27661743
cetotomati​x
Tellement mignon...
Posté le 05-09-2011 à 14:21:57  profilanswer
 

ma barbe a écrit :

Bonjour à tous  :jap:  
 
Je m’étale ici sans pudeur comme me le permet l’anonymat des forums, je me dis qu’après tout peut-être que j’y trouverai des réponses à mes questions.
 
Mon problème : je ne trouve pas la motivation de chercher un bouleau et ça me ronge.
 
Les freins qui minent cette motivation :
1. Je n’ai pas la pression de l’argent : mon père étant décédé tôt j’ai hérité d’un petit patrimoine qui me permet aujourd’hui de vivre décemment (mais je ne roule vraiment pas sur l’or, hein)
 
2. Le jugement des autres sur moi m’est très pénible, or c’est très fréquent dans le monde du travail
T'inquiètes, même en dehors du travail tu es jugé. Là par exemple, on peut se dire que tu es un gros paresseux
3. Je suis persuadé que les « carriéristes » sont des personnes remplies d’avidité qui cherchent soit à étendre leur pouvoir soit à gagner l’estime des autres. D’autres encore se noient dans leur travail pour éviter de se confronter à leurs problèmes personnels (psychologiques ou familiaux par exemple). Toutes ces motivations sont mauvaises selon moi. Même celle de gagner l’estime des autres car je pense que tant qu’on est dépendant de conditions extérieures pour son bonheur (l’estime des autres) on ne trouve jamais le bonheur.
Ouais tu peux te remonter le moral comme tu veux, mais la plupart des gens bossent simplement pour bouffer à la fin du mois, la voilà la principale motivation, alors cherche pas d'excuses à deux balles
4. Je veux que mon passage sur Terre laisse une trace plus positive que négative. Or le bouleau on y passe une grosse partie de sa vie et dans bien des cas on donne toute notre énergie dans une activité qui alimente les problèmes de notre civilisation (pollution, épuisement des ressources, misère sociale).
OK, et tu fais quoi dans la vie qui est si positif? Tu fais signer des pétition sur les marchés?
 
Voilà en gros le dilemme. Malgré toutes ces « bonnes » raisons de ne pas bosser, je me sens coupable, en grande partie parce que le modèle dominant est celui de l’homme vaillant qui travaille dur pour nourrir sa petite famille et contribuer à la société. (oui mais cette contribution est-elle vraiment souhaitable pour tous ?)

Chez les gens dits "normaux" oui. C'est une façon de pas crever la dalle la gueule ouverte

 
J’en suis même arrivé à la conclusion que la meilleure manière de servir l’humanité était de se focaliser sur le développement spirituel : la version extrême étant de devenir homme de religion.
Pourquoi pas, au moins tu feras qqc de ta vie
 
Bon je suis prêt à essuyer les critiques (c’est le jeu) mais j’aimerais surtout qu’elles soient constructives et me permettent de solutionner ce problème : soit m’aider à trouver la motivation de bosser, soit m’aider à assumer de ne pas suivre le modèle dominant et  me déculpabiliser.
Désolé mais a priori t'es grand. Si t'es pas capable de te motiver tout seul, c'est pas des inconnus sur un forum qui vont le faire à ta place. Sinon t'as fait des études? Tu sais faire qqc de tes dix doigts à part de gratter les koukoÿes en regardant ton chien remuer la queue
 
Merci  :jap:


Message édité par cetotomatix le 05-09-2011 à 14:29:52
n°27662109
ma barbe
Posté le 05-09-2011 à 14:41:06  profilanswer
 

@cetotomatix
 
jugement : le jugement de ceux qui me connaissent peu m'impacte beaucoup moins que ceux que je côtoie au quotidien.
 
avidité : je parle des carriéristes, c'est à dire ceux qui veulent toujours plus alors qu'ils ont déjà bien assez (matériellement). Evidemment pas de ceux qui galèrent financièrement.
 
trace positive : je commence par essayer d'être aimable avec les gens que je rencontre. Ca n'a l'air de rien mais si tout le monde y mettait de la bonne volonté... je suis plutôt contre les pétitions : signer un papier sans connaître un problème souvent complexe, c'est pas responsable.
 
parler sur des forums : t'inquiète pas ma quête du bonheur ne se résume pas à ça, mais les diverses réponses ici montrent que le sujet interpelle et peut apporter des interventions constructives.

n°27662396
Profil sup​primé
Posté le 05-09-2011 à 14:56:56  answer
 

[:drapal] à peine mon premier stage en entreprise exercé (et accessoirement ma toute première expérience professionnelle en entreprise :o) que je remets déja mon envie de travail en question [:tinostar] Ce qui m'a gênée:

 

1) Me dire qu'on passe la majeure partie de sa vie à travailler, en vivant dans la routine et sans vraiment pouvoir profiter de sa famille, ses amis, ses loisirs (l'école va me manquer pour ça :cry:). De même avec les sous j'ai l'impression que ça servira surtout à payer les divers frais médicaux au moment de la vieillesse [:poutrella]

 

2) Comme toi, l'envie de laisser une trace utile sur cette pauvre planète, et ne pas être qu'un simple pion gavant un boss à la con ne pensant qu'à sa gueule et indirectement le système économique actuel  [:lechewal]

 

3) Ce fameux système actuel où on vous embauche en fonction de votre gueule, votre nom, votre origine, votre ville et pas en fonction de vos compétences [:massys] pas de doute, pour moi ça sera Pole Emploi assuré :o

 

4) La vie en entreprise, les rapports avec la hiérarchie, les salariés hypocrites, envieux et langues de pute, je suis trop sensible et bisounours, pas vraiment pour moi [:massys] puis je n'arrive pas à avoir de la rigueur dans mon boulot [:tinostar]

 

Bon, il y a eu des choses positives durant mon stage hein, mais franchement, je me vois mal etre à la cogip toute ma vie, j'ai l'impression que je vais me faire chier [:spamafoote] Du coup, je pense à quelques solutions:

 

- Travailler dans l'associatif/l'humanitaire mais j'imagine qu'il y a des horaires irréguliers, et un salaire bas :/

 

- Bosser dans une entreprise "éthique" (lol :o), dans le commerce équitable, développement durable toussa, ça sera toujours la vie en cogip avec ses avantages et ses inconvénients mais j'aurais moins l'impression de bosser inutilement :o

 

Dans tous les cas, je m’intéresse depuis un moment au domaine associatif, je voudrais bien essayer un peu le bénévolat et le Service Volontaire Européen avant d'envisager une orientation définitive dans ce domaine :o

Message cité 1 fois
Message édité par Profil supprimé le 05-09-2011 à 15:06:59
n°27662458
Profil sup​primé
Posté le 05-09-2011 à 15:00:39  answer
 

Je suggère un travail comme bûcheron   [:haha]

n°27662543
Profil sup​primé
Posté le 05-09-2011 à 15:05:38  answer
 

A cetotomatix: je pense qu'il serait judicieux que tu appliques pour toi-même ta sous-phrase "Vazy pète un coup!" .
Relis ce que tu as répondu à "ma barbe". [:cerveau pfff]
Et s'exprimer correctement, ça n'est pas pour les chiens. On écrit pas comme on parle, si on a un minimum de respect pour les autres.

n°27662606
Tamahome
⭐⭐⭐⭐⭐
Posté le 05-09-2011 à 15:09:47  profilanswer
 

ma barbe a écrit :


dommage que je ne puisse pas ouvrir youtube. C'est quoi le titre de la chanson ?
 
 


 
"Sans ma barbe"  [:cosmoschtroumpf]


---------------
Hobby eien /人◕ ‿‿ ◕人\
n°27662783
cetotomati​x
Tellement mignon...
Posté le 05-09-2011 à 15:21:51  profilanswer
 


 
Et avec ton pseudo sur HFR, on t'as jamais dit "DTC" sans que tu saches pourquoi?


Message édité par cetotomatix le 05-09-2011 à 15:32:30
n°27662843
Profil sup​primé
Posté le 05-09-2011 à 15:25:31  answer
 

Le peuple HFR est en marche, nous sommes partout  [:implosion du tibia]

n°30587691
alixe4
Posté le 12-06-2012 à 15:15:03  profilanswer
 

Bonjour,  
-pour s’épanouir
-pour découvrir de nouvelles personnes et de nouveau monde
-pour permettre aux descendants de vivre convenablement plus que les ascendants
-parce que de l’argent obtenu facilement est aussi dépensé facilement
-pour ne pas regretter qu’on n’a rien fait dans la vie et qu’on n’a pas d’histoire à raconter aux enfants
-pour gagner plus et donner plus à ce qui n’en a pas
-pour être comme tout le monde
-pour être considérer comme étant membre de la société  
-parce qu’il y a une très grande différence entre l’argent que l’on a donné et l’argent que l’on a gagné
 
Bref, qu’est ce qu’on fait sur terre si ce n’est pour travaillé ?

n°30587830
P0L0
L'Authentique
Posté le 12-06-2012 à 15:24:23  profilanswer
 

Je commente tout? ok ! :D
 

alixe4 a écrit :

Bonjour,  
-pour s’épanouir


 
Faut d'abord trouver et quand tu sais que le boulot que tu aimerais de faire le plus au monde n'est accessible qu'aux pistonné... tu fais quoi? eh bah rien !
 

Citation :

-pour découvrir de nouvelles personnes et de nouveau monde


Avec la chance qu'ils soient amicaux et pas en quête d'avoir une promotion à tout prix...  
 

Citation :

-pour permettre aux descendants de vivre convenablement plus que les ascendants


Et si t'as pas envie d'avoir de descendants?
 

Citation :

-parce que de l’argent obtenu facilement est aussi dépensé facilement


Je sais de quoi tu parles...  [:sarko2]  
 

Citation :

-pour ne pas regretter qu’on n’a rien fait dans la vie et qu’on n’a pas d’histoire à raconter aux enfants


Tu peux quand même avoir des histoires en ne travaillant pas... ce qu'il serait regrettable, c'est de rester chez soi !  
 

Citation :

-pour gagner plus et donner plus à ce qui n’en a pas


La plupart se servent par eux-même  [:dtc haha:5]  
 

Citation :

-pour être comme tout le monde


Boulot - Metro - Dodo...  :sleep:  
 

Citation :

-pour être considérer comme étant membre de la société


Si celui-ci ne te crache pas dans ta gueule...

Citation :


-parce qu’il y a une très grande différence entre l’argent que l’on a donné et l’argent que l’on a gagné


?

Citation :


Bref, qu’est ce qu’on fait sur terre si ce n’est pour travaillé ?


Question existentielle... Mauvaise réponse  [:judgedredd:2]  


---------------
[:ocube] | OK Sais bien | Couronne d'or - 15 ans de Forum :o | [:forever alone]
n°30588050
maurice ch​evallier
Versus Maurice Laspallès
Posté le 12-06-2012 à 15:40:40  profilanswer
 

Le seul intérêt du travail c'est que si tu te démerdes bien et que tu es discret, tu peux passer tes journées sur un forum à discuter de tout et de rien au lieu de bosser vraiment.
Et si la boîte a un proxy passoire, tu peux même comme certain passer tes journées à faire des jeux flash.

n°30588118
Timoonn
Moune pour les intimes :o
Posté le 12-06-2012 à 15:45:54  profilanswer
 

alixe4 a écrit :

Bonjour,  
-pour s’épanouir
-pour découvrir de nouvelles personnes et de nouveau monde
-pour permettre aux descendants de vivre convenablement plus que les ascendants
-parce que de l’argent obtenu facilement est aussi dépensé facilement
-pour ne pas regretter qu’on n’a rien fait dans la vie et qu’on n’a pas d’histoire à raconter aux enfants
-pour gagner plus et donner plus à ce qui n’en a pas
-pour être comme tout le monde
-pour être considérer comme étant membre de la société  
-parce qu’il y a une très grande différence entre l’argent que l’on a donné et l’argent que l’on a gagné
 
Bref, qu’est ce qu’on fait sur terre si ce n’est pour travaillé ?


vivre [:poutrella]


---------------
HFPonss - Désactivez votre Adblock sur HFR - Découper le monde à coup de rasoir pour voir au cœur du fruit, le noyau noir.
n°30671822
shenzhen92
刻骨铭心就是难以忘怀
Posté le 19-06-2012 à 18:03:35  profilanswer
 

Un des sujets de philo de cette année "Que gagne-t-on en travaillant?" s'applique bien à tes états d'âme

n°30671953
Gazette
Posté le 19-06-2012 à 18:16:47  profilanswer
 


 
Forcément si tu veux faire la course au pognon c'est pas dans l'humanitaire sauf escroquerie.


---------------
Feedback
n°30672022
Profil sup​primé
Posté le 19-06-2012 à 18:24:19  answer
 

tiens donc serait ce un début d'un eveil des consciences dans ce monde dur ? Et lol à que fait on sur cette si ce n'est pour pas travailler ? Alloooooooooooo


Message édité par Profil supprimé le 19-06-2012 à 18:26:03
n°30672031
Samourai
Mais que se passe-t-il?
Posté le 19-06-2012 à 18:25:23  profilanswer
 

heureusement, le PS est au pouvoir!
 
Profites l'ami


---------------
Nihon, gambare !
n°30672096
Profil sup​primé
Posté le 19-06-2012 à 18:31:05  answer
 

d'ailleurs j'aimerai connaitre les statistisques sur le nombre de personnes touchés de plus en plus par le "burn out"


Message édité par Profil supprimé le 19-06-2012 à 18:31:21
n°30672142
teepodavig​non
Sheraf.
Posté le 19-06-2012 à 18:35:49  profilanswer
 

Rapidement sur google.

Citation :

Depuis le début des années 1990, la fréquence des problèmes de santé psychologique au travail augmente de façon alarmante. Ils incluent l’épuisement professionnel, la dépression, le stress post-traumatique, les troubles anxieux, etc. Selon l’Association canadienne des compagnies d’assurances de personnes, qui rassemble la plupart des assureurs privés du pays, les problèmes de santé psychologique comptent maintenant pour environ 40 % des prestations d’invalidité16 (jusqu’à 60 % dans certains secteurs d’emploi), contre 18 % en 19904. De nos jours, ils constituent la première cause d’absence prolongée du travail, couramment appelée « invalidité de longue durée ».


Groupe de Travail de la CSST sur la révision de la LSST. Organiser la prévention de manière systématique, dans tous les lieux de travail, la redynamiser et prendre en compte les changements du travail et de l’emploi. Février 2010. [Consulté le 5 novembre 2010]. www.cgsst.com


---------------
Laurent est mon fils.
n°30841759
ma barbe
Posté le 04-07-2012 à 18:31:59  profilanswer
 

Samourai a écrit :

heureusement, le PS est au pouvoir!
 
Profites l'ami


 
Dans mon cas, c'est pas les solutions PS qui m'arrangent le plus, financièrement parlant.
 
Bon là je viens de quitter un cdi plutôt confortable pour... rien à la place. Suis-je malade?
Les raisons: dépérissement devant l'ordinateur 100% de mon temps. Ceux qui sont restés dans cette boîte sont comme des zombies, ils ont failli me contaminer mais je me suis tiré à temps.
 
Non décidément je ne passerai pas 50% de mon temps de vie dans une activité qui me tue à petit feu.

n°30846479
Profil sup​primé
Posté le 05-07-2012 à 09:01:42  answer
 

Ouais. Sauf qu'au RSA a part glander devant le PC, vu que tu vas perdre tout tes amis également, tu ne vas pas faire grand chose d'autre.  
 
En fait ta vie sera la même mais en plus seul, en plus chiant, et en plus pauvre.
 
Bon deal, parasite !

n°30847682
Turkleton
I don't quite understand you
Posté le 05-07-2012 à 10:34:49  profilanswer
 

Comme déjà évoqué, personne n'est obligé de glander toute la journée devant son PC non plus quand on est au chômage (d'autant plus que dans son cas, c'est à son travail qu'il glandait devant son PC et qu'il ne se faisait pas d'amis donc...)
S'engager dans des associations caritatives ou humanitaires, c'est par exemple un bon moyen de ne pas rester inactif, de rencontrer du monde, et en plus de contribuer bien plus à la société que derrière son PC dans une quelconque boite lambda.


---------------
If you think it could look good, then I guess it should
n°30847745
teepodavig​non
Sheraf.
Posté le 05-07-2012 à 10:38:31  profilanswer
 

Surtout si son travail derrière son pc vise à faire flamber les prix, où à voler plus où moins légalement les gens :o


---------------
Laurent est mon fils.
n°30847755
Profil sup​primé
Posté le 05-07-2012 à 10:39:08  answer
 

Turkleton a écrit :

Comme déjà évoqué, personne n'est obligé de glander toute la journée devant son PC non plus quand on est au chômage (d'autant plus que dans son cas, c'est à son travail qu'il glandait devant son PC et qu'il ne se faisait pas d'amis donc...)
S'engager dans des associations caritatives ou humanitaires, c'est par exemple un bon moyen de ne pas rester inactif, de rencontrer du monde, et en plus de contribuer bien plus à la société que derrière son PC dans une quelconque boite lambda.


 
Ah, oui, clair que tout les glandeurs parasites font du communautaire, c'est bien connu :o
 
Accessoirement, de quoi vivent les associations humanitaires ? D'argent. D'où vient l'argent ? De la richesse créée. D'où vient la richesse crée ? Du travail. Donc même en aidant ces trucs humanitaires, il est et restera un parasite.

n°30848076
teepodavig​non
Sheraf.
Posté le 05-07-2012 à 10:59:32  profilanswer
 

Si la communication sur la sécurité routière ne rapporte pas d'argent, son action permet de réduire les pertes liées aux accidents par exemple. Donc au final l'action est positive économiquement.
Garde donc tes insultes pour d'autres personnes :o


---------------
Laurent est mon fils.
mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2
Page Précédente

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Société

  Pourquoi irais-je bosser ?

 

Sujets relatifs
Bosser à Toulon ?Bosser aux USA l'été, comment faire ?
Vous vous imaginez bosser encore 30 ou 40 ans ?Assurance quand on commence a bosser
Quelle musique pour bosser efficacement ?Bosser au BHV, FNAC... Réduction -20%
Partir bosser a l'étranger qu'en pensez vous? 
Plus de sujets relatifs à : Pourquoi irais-je bosser ?


Copyright © 1997-2022 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite / Données personnelles) / Groupe LDLC / Shop HFR