Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
1790 connectés 

  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Sciences

  Le français chez les scientifiques

 



 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

Le français chez les scientifiques

n°10815049
heather
westlake village
Posté le 03-03-2007 à 23:42:01  profilanswer
 

Salut tout le monde,
 
petit topic pour savoir si vous trouvez normal que les scientifiques fassent encore des fautes d'orthographe et de syntaxe de nos jours?
 
Doit-on exiger d'eux d'être bon en Science peu importe le français dans leur rapports, thèses etc. ou plutôt partir du principe qu'un scientifique qui ne sait pas s'exprimer n'a pas le profil complet du chercheur ou de l'ingénieur?
La question de l'Education se pose encore, les universités mettent-elles l'accent sur l'enseignement de l'expression écrite? Qu'en est-il des écoles d'ingénieur et autres établissements à dominante scientifique? Pourquoi exige-t-on si peu des littéraires en maths (au BAC par exemple) et autant des scientifiques en français et philo?  
 
Tant de problèmes sur lesquels je souhaiterais avoir l'avis de chacun... ;)  
 
J'imagine un peu l'avis général mais on est là pour développer notre pensée après tout !

mood
Publicité
Posté le 03-03-2007 à 23:42:01  profilanswer
 

n°10815087
Maldoror
Carpe diem, tu vas mourir
Posté le 03-03-2007 à 23:46:30  profilanswer
 

Quelle crédibilité accorder à des gens qui prétendent maitriser et enseigner les sciences, mais qui sont incapables de maitriser l'orthographe, la grammaire et la syntaxe ?


---------------
Nous ne sommes rien, nous n'allons vers rien. Profitons au moins du voyage !
n°10815220
Herbert de​ Vaucanson
Grignoteur de SQFP depuis 2002
Posté le 03-03-2007 à 23:57:55  profilanswer
 

heather a écrit :

Salut tout le monde,

 

petit topic pour savoir si vous trouvez normal que les scientifiques fassent encore des fautes d'orthographe et de syntaxe de nos jours?

 

La question que tu devrais te poser avant tout c'est de qui tu parles ? Qui sont ces scientifiques qui font plein de fautes d'orthographe et de syntaxe de nos jours ? Dans ma formation, j'en ai croisés qq uns, mais c'était vraiment des cas isolés et les autres les montraient du doigt, bref, je ne pense pas qu'il y ait plus de gens qui font des fautes dans les filières scientifiques (hautes études je parle) que dans les autres filières: des fautes aussi élémentaires sont toutes aussi choquantes et tout aussi rares (ou fréquentes, suivant ton point de vue), dans les différents milieux [:spamafote]

 

Bref, j'ai l'impression que tu te base un peu sur un cliché pour poser ta question. Ou alors que tu te bases sur ce que tu vois au lycée.

 

EDIT: Ajout du quote pour plus de clarté.


Message édité par Herbert de Vaucanson le 04-03-2007 à 00:05:55

---------------
Prévenir HdV en cas d'SQFP ! - Quidquid latine dictum sit, altum sonatur.
n°10815268
heather
westlake village
Posté le 04-03-2007 à 00:02:49  profilanswer
 

Herbert précise de quelle question tu parles même si on a bien compris que tu parles de celle de Maldoror...  
La question n'est en effet pas portée sur le niveau général des scientifiques mais les exigeances et les moyens mis en place face à ces exigeances. Ceci dit les fautes d'orthographe venant de professeurs choquent toujours... c'est par principe...

n°10815295
Herbert de​ Vaucanson
Grignoteur de SQFP depuis 2002
Posté le 04-03-2007 à 00:06:25  profilanswer
 

heather a écrit :

Herbert précise de quelle question tu parles même si on a bien compris que tu parles de celle de Maldoror...


 
J'ai édité, je parlais de ta question bien sûr, de la question de base du topic.


---------------
Prévenir HdV en cas d'SQFP ! - Quidquid latine dictum sit, altum sonatur.
n°10815395
heather
westlake village
Posté le 04-03-2007 à 00:17:35  profilanswer
 

oui donc c'est bien ce que je pensais, tu n'as pas compris ma question de base, ce n'est pas un jugement de valeurs sur les scientifiques (et je ne me base pas sur le lycée mais sur un niveau supérieur). Même si parfois je vois des fautes hallucinantes que ce soit chez les scientifiques ou autres... Ceci dit ce qui m'intéresse de savoir c'est ce que pensent les gens des moyens mis en oeuvre proportionnellement à ce qui est attendu, parce que quoique tu penses un rapport plein de fautes d'orthographe même si c'est sur une innovation technologique révolutionnaire ça craint...
 
Par exemple l'ECE (Ecole d'Ingénieur à Paris) a mis en place une dictée approuvée par le Ministère de l'Education Nationale. C'est une dictée réservée aux élèves-ingénieurs avec des prix pour les 3 premiers. Je trouve ça pas mal comme concept et plutôt que de toujours organiser un concours scientifique ça change... Après ce n'est qu'un exemple ce ne serait pas inutile qu'il y ait quelques événement organisés pour réunir les scientifiques autour d'autre chose que la Science mais le Français qui n'est pas négligeable.
 
http://dictee.ece.fr

n°10815463
Herbert de​ Vaucanson
Grignoteur de SQFP depuis 2002
Posté le 04-03-2007 à 00:24:07  profilanswer
 

heather a écrit :

oui donc c'est bien ce que je pensais, tu n'as pas compris ma question de base, ce n'est pas un jugement de valeurs sur les scientifiques (et je ne me base pas sur le lycée mais sur un niveau supérieur).


 
Dans ces cas là, ta question n'est pas très claire: quand tu dis "petit topic pour savoir si vous trouvez normal que les scientifiques fassent encore des fautes d'orthographe et de syntaxe de nos jours?" de cette façon là, ça implique "les scientifiques font des fautes d'orthographe et de syntaxe de nos jours" (et c'est plus remarquable chez eux que dans les autres hautes études).


---------------
Prévenir HdV en cas d'SQFP ! - Quidquid latine dictum sit, altum sonatur.
n°10815501
halman
Voler, rien d'autre que voler!
Posté le 04-03-2007 à 00:28:01  profilanswer
 

heather a écrit :

Salut tout le monde,
 
petit topic pour savoir si vous trouvez normal que les scientifiques fassent encore des fautes d'orthographe et de syntaxe de nos jours?
 
Doit-on exiger d'eux d'être bon en Science peu importe le français dans leur rapports, thèses etc. ou plutôt partir du principe qu'un scientifique qui ne sait pas s'exprimer n'a pas le profil complet du chercheur ou de l'ingénieur?
La question de l'Education se pose encore, les universités mettent-elles l'accent sur l'enseignement de l'expression écrite? Qu'en est-il des écoles d'ingénieur et autres établissements à dominante scientifique? Pourquoi exige-t-on si peu des littéraires en maths (au BAC par exemple) et autant des scientifiques en français et philo?  
 
Tant de problèmes sur lesquels je souhaiterais avoir l'avis de chacun... ;)  
 
J'imagine un peu l'avis général mais on est là pour développer notre pensée après tout !


 
??
 
Je ne lis que la presse scientifique et je n'y ai jamais trouvé la moindre faute.
 
Si, dans les articles dits scientifique du journal Lemonde, articles baclés parce que chez eux la science c'est à l'évidence très peu considéré.
 
Par contre sur Internet, même sur des sites sérieux et reconnus j'en corrige plusieurs par page des fautes.


---------------
Les avions sont comme l'âme, ils ont des ailes et prolongent la vie. Marcel Dassault
n°10815537
Stef32
Posté le 04-03-2007 à 00:31:47  profilanswer
 

Que penser des étudiants en philosophie qui usent et abusent du SMS staÿle ?
 
 Sans doute que les scientifiques sont moins soucieux de l'orthographe car ils se concentrent sur les résultats. Ce qui est énervant dans le français des scientifiques c'est qu'il constitue parfois un obstacle à la compréhension : de nombreux chargé de TD sont capables de trouver des solutions aux exercices mais dès qu'il faut mettre les mots qui vont avec pour expliquer aux pauvres étudiants là ca devient beaucoup plus dur.

n°10815656
heather
westlake village
Posté le 04-03-2007 à 00:45:41  profilanswer
 

merci Stef32 c'est le genre de réponses que j'attendais, évidemment que tous les scientifiques ne font pas tous des fautes d'orthographe !! Heureusement !  
Mais c'est effectivement ce genre de problèmes qui font qu'un bon scientifique ne peut pas forcément exprimer en français clair et concis sa pensée scientifique...
 
Après,  heureusement que dans la presse les fautes sont corrigées, c'est peut-être de la presse scientifique mais ça reste de la presse quand même :)
 
Ceci dit parlons des étudiants, des cours... Pour ceux d'entre vous qui poursuivez des études scientifiques, estimez-vous que vous avez assez de cours de français? de communication? Trouvez-vous cela indispensable ou pas?
 
Le débat est large je ne comprends pas qu'on se focalise sur le NIVEAU des scientifiques? Je me répète mais ce n'est vraiment pas le propos

mood
Publicité
Posté le 04-03-2007 à 00:45:41  profilanswer
 

n°10815707
Kryten
Casio brille-brille, t'entends
Posté le 04-03-2007 à 00:52:07  profilanswer
 

heather a écrit :

Pourquoi exige-t-on si peu des littéraires en maths (au BAC par exemple) et autant des scientifiques en français et philo?


 
Si tu voyais l'orthographe/grammaire de ceux qui prétendent avoir leur Bac L en poche...


---------------
Technique maquereau | ECNSP | Fructifier son argent avec les branques
n°10817457
Herbert de​ Vaucanson
Grignoteur de SQFP depuis 2002
Posté le 04-03-2007 à 11:55:41  profilanswer
 

heather a écrit :

Après,  heureusement que dans la presse les fautes sont corrigées, c'est peut-être de la presse scientifique mais ça reste de la presse quand même :)


 
Que veux tu dire par là, encore une fois ? Que dans la presse scientifique, comme c'est de la presse, c'est PLUS sérieux sur l'orthographe que les publis des scientifiques ? Je crois encore une fois que tu te gourres, victime d'un préjugé [:spamafote]


---------------
Prévenir HdV en cas d'SQFP ! - Quidquid latine dictum sit, altum sonatur.
n°10818792
heather
westlake village
Posté le 04-03-2007 à 16:11:19  profilanswer
 

herbert arrète de croire que je suis vitcime de préjugés je suis une scientifique et j'en cotoie souvent, je ne parle pas des scientifiques confirmés qui font des publications et autres, JE PARLE DES ETUDIANTS... Les étudiants des filères scientifiques...
 
Alors sois tu comprends enfin et tu dis ce que t'en penses, soit tu arrètes de me dire que je suis victime de préjugés parce que je me base ce que je vois au quotidien...

n°10818840
mikdespe1
Posté le 04-03-2007 à 16:25:35  profilanswer
 

heather a écrit :

herbert arrète de croire que je suis vitcime de préjugés je suis une scientifique et j'en cotoie souvent, je ne parle pas des scientifiques confirmés qui font des publications et autres, JE PARLE DES ETUDIANTS... Les étudiants des filères scientifiques...

 

Alors sois tu comprends enfin et tu dis ce que t'en penses, soit tu arrètes de me dire que je suis victime de préjugés parce que je me base ce que je vois au quotidien...

 

bah écoutes, moi je suis plutôt d'accord avec herbert, soit tu est victime de préjugés, soit tu poses très mal ta question ( et pour une scientifique que tu dis être c'est embêtant  :whistle: ), ceci dit la question de fond est intéressante mais elle mériterait d'être précisée et étendue, et non pas de rester focalisée sur une partie de la population.

 

edit: Et amha, il faudrait au moins, je pense, maintenir quelques cours d'orthographe et de grammaire au lycée, surtout avec le sms-staÿle aujourd'hui


Message édité par mikdespe1 le 04-03-2007 à 16:35:40
n°10818867
Maldoror
Carpe diem, tu vas mourir
Posté le 04-03-2007 à 16:31:38  profilanswer
 

heather, le problème est que tu n'es pas très claire dans tes propos. Déjà, si tu pouvais utiliser un tant soit peu la ponctuation, ça nous aiderait à te suivre :)

 

Si je prends un petit exemple :

 
Citation :


Après ce n'est qu'un exemple ce ne serait pas inutile qu'il y ait quelques événement organisés pour réunir les scientifiques autour d'autre chose que la Science mais le Français qui n'est pas négligeable.

 

A ceci près qu'il faut prendre son inspiration pour lire cette phrase, j'avais cru te comprendre, jusqu'à la partie en gras. A partir de là, je ne te suis plus. Je ne vois pas ce que vient faire la partie en gras dans ta phrase, et je pense que ça la rend difficilement compréhensible.

 

Autre petit exemple :

 
Citation :


Ceci dit ce qui m'intéresse de savoir c'est ce que pensent les gens des moyens mis en oeuvre proportionnellement à ce qui est attendu, parce que quoique tu penses un rapport plein de fautes d'orthographe même si c'est sur une innovation technologique révolutionnaire ça craint...

 

Je lis, tu dis "ce qui m'intéresse de savoir" (la formulation est incorrecte, mais on est précisément sur ce topic pour en discuter), je me dis "ah, on va enfin savoir", je lis la suite, j'arrive à la fin, et je n'ai toujours pas compris. De quels moyens parles-tu ? Proportionnellement à l'attente de quoi ?

 

Bref, c'est pas très clair, tout ça.

 


Message édité par Maldoror le 04-03-2007 à 16:32:26

---------------
Nous ne sommes rien, nous n'allons vers rien. Profitons au moins du voyage !
n°10819515
Profil sup​primé
Posté le 04-03-2007 à 18:18:53  answer
 

A mon avis faut dépasser la simple question des 'fautes de français' pour se préoccuper des aptitudes de communication en général (la maîtrise de la langue étant une composante parmi d'autres, avec la clarté d'expression, la capacité d'argumentation, le souci de communiquer etc.)
 
Ca forme un tout, lequel est à mon avis quelque peu négligé.
Avis partagé ailleurs qu'en France, où "la Science" s'inquiète de plus en plus de ses propres incapacités à s'exprimer, à se faire connaître et comprendre - ce qui rejaillit finalement sur son propre fonctionnement et sa pérennité. Il y aurait sans doute des efforts à faire aussi bien dans la formation des scientifiques, que dans les moyens à mobiliser "en haut lieu".
Dans une petite vidéo, il est présenté l'exemple de la NASA vs. l'USGS, et c'est très parlant : l'un a pris le parti de communiquer et se porte relativement bien en plus d'être célèbre, l'autre n'en a pas fait une priorité et a sombré dans l'oubli... et la faillite.
Comment convaincre les citoyens et le gouvernement de financer un domaine scientifique, lorsqu'on est pas foutu de leur dire 1/ clairement et 2/ de façon convaincante ce qu'on va faire et pourquoi...

n°10823128
heather
westlake village
Posté le 05-03-2007 à 00:33:47  profilanswer
 

@Maldoror
Désolée pour ma phrase décousue je l'admets, mais à 00:17 tu peux comprendre que je ne relise pas forcément mon post... Désolée pour la forme.
 
 

Citation :

Avis partagé ailleurs qu'en France, où "la Science" s'inquiète de plus en plus de ses propres incapacités à s'exprimer, à se faire connaître et comprendre - ce qui rejaillit finalement sur son propre fonctionnement et sa pérennité. Il y aurait sans doute des efforts à faire aussi bien dans la formation des scientifiques, que dans les moyens à mobiliser "en haut lieu".


 
Il y a enfin quelqu'un qui comprend et relève un peu le "débat".
On se fiche de savoir s'il y a des fautes d'orthographe, on parle effectivement de l'aptitude à communiquer, à être compréhensible (comme moi par exemple qui n'a visiblement pas su faire comprendre le fond de ma pensée  :sarcastic: )
 
Ensuite c'est un sujet que je lance sur le français et les scientifiques libre à chacun de dire ce qu'il en pense, mais on remarquera que pas mal se contentent de souligner le fait que NON tous les scientifiques ne font pas des fautes d'orthographe  :o  sans blague?... On parle de communication générale, de la retranscription des recherches scientifiques etc. Mais aussi de l'orthographe des étudiants en science...
 
Bref, c'est limite si je ne regrette pas d'avoir lancé ce topic que je pensais intéressant notamment pour les scientifiques... :whistle:


Message édité par heather le 05-03-2007 à 00:36:19
n°10827250
Maldoror
Carpe diem, tu vas mourir
Posté le 05-03-2007 à 16:48:14  profilanswer
 


 
L'explication d'un fait scientifique, ou d'une recherche, généralement complexe (sinon on confierait cela au plombier du coin, et non à un scientifique), passe, je pense, par une vulgarisation du sujet. Ce qui n'a aucune connotation péjorative. N'étant pas moi-même un scientifique, j'apprécie, par exemple, la façon dont un Hubert Reeves explique simplement des faits ou des observations extrêmement pointus.
 
Par ailleurs, arrêtez-moi si je me trompe, mais il me semble que, dans bon nombre de domaines de recherche, on ne savait pas nécessairement, avant d'avoir découvert ceci ou cela, ce que l'on cherchait exactement. Voire même, on découvre parfois des choses que l'on ne cherchait pas. Voir l'exemple de la Z-machine (je vais peut-être raconter des bêtises. Vous me corrigerez :D ), qui a permis, par hasard, de s'apercevoir que l'on était parvenu à atteindre la température de 1 milliard de degrés (même 2 milliards, ais-je lu ?), ce qui permettrait d'envoyer d'ores et déjà ITER au cimetière des inventions chères et inutiles, puisque l'on sait atteindre de façon stable la température nécessaire à la fusion nucléaire.
 
Tiens, en parlant de communication, quel média a repris cette information, qui me semble extraordinaire ?
HotShot, tu peux me dire si je raconte des conneries là ?


---------------
Nous ne sommes rien, nous n'allons vers rien. Profitons au moins du voyage !
n°10832396
Profil sup​primé
Posté le 06-03-2007 à 01:58:40  answer
 

J'en sais rien, les machines à fusion froide et autres pouilleries technologiques ça ne m'intéresse absolument pas :D
 
Par contre pour le coup des découvertes "par hasard", c'est un épiphénomène, pittoresque certes. Demande à n'importe quel scientifique, il pourra très bien (? that is the question of the topic) te dire sur quoi il travaille - il ne bidouille pas des trucs au petit bonheur la chance du soir au matin.

n°10832673
el_boucher
Posté le 06-03-2007 à 07:32:33  profilanswer
 

Pour moi ya deux choses :
 
Soit on parle de la communication des résultats scientifiques, de voir comment la science rejaillit dans le grand public, et on essaie de faire connaitre la science par différents moyens. Ceci est un problème avec des difficultés et aussi des solutions je pense.
 
Soit on parle de la communication et de la maitrise de la langue française par les scientifiques, ce sont deux choses très différentes (pas complètement indépendantes car c'est vrai qu'il faut bien à un moment qu'un scientifique arrive à exprimer ce qu'il fait avec des mots pour faire connaitre sa science mais c'est une minuscule pierre dans l'océan...).  
 
En ce qui concerne ce 2ème sujet, je ne suis déjà pas d'accord sur le constat "les scientifiques font plein de fautes et ne savent pas parler", je carricature un peu volontairement pour faire court ;)
 
à niveau d'études égales, il doit certainement y avoir un peu plus de problèmes d'expression chez les scientifiques que les littéraires ou les commerciaux (mais pas flagrant) qu'on peut tout simplement expliquer par le fait que les scientifiques passent beaucoup de temps à utiliser un autre langage : le langage formel des mathématiques ou de l'informatique. (qu'on utilise ensuite dans diverses autres matières).  
Enfin, quand je dis "à niveau d'études égales", c'est au sens strict : je ne compare pas simplement un bac +5 à un autre bac +5 : si je prends un bac +5 prestigieux dans le domaine scientifique (un agrégé de mathématique normalien), alors j'en prends aussi un prestigieux dans le domaine littéraire/commercial (HEC, ENA, Sc Po Paris...etc). Car, dans chaque branche, on trouve (quelle surprise != de moins en moins de fautes au fur et à mesure que le niveau augmente...
 
voilà mon avis :)


---------------
"This snake-skin jacket is the symbol of my individuality and my belief in personal freedom" - Saylor
n°10832678
Xarius
Posté le 06-03-2007 à 07:38:41  profilanswer
 

Tant qu'ils maitrisent bien l'anglais...ca va.

n°10832691
Maldoror
Carpe diem, tu vas mourir
Posté le 06-03-2007 à 07:49:19  profilanswer
 

Xarius a écrit :

Tant qu'ils maitrisent bien l'anglais...ca va.


 
Oh mais tu soulèves un point essentiel, comme ça, mine de rien, de bon matin.


---------------
Nous ne sommes rien, nous n'allons vers rien. Profitons au moins du voyage !
n°10832828
Svenn
Posté le 06-03-2007 à 09:22:12  profilanswer
 

Maldoror a écrit :

Par ailleurs, arrêtez-moi si je me trompe, mais il me semble que, dans bon nombre de domaines de recherche, on ne savait pas nécessairement, avant d'avoir découvert ceci ou cela, ce que l'on cherchait exactement. Voire même, on découvre parfois des choses que l'on ne cherchait pas. Voir l'exemple de la Z-machine (je vais peut-être raconter des bêtises. Vous me corrigerez :D ), qui a permis, par hasard, de s'apercevoir que l'on était parvenu à atteindre la température de 1 milliard de degrés (même 2 milliards, ais-je lu ?), ce qui permettrait d'envoyer d'ores et déjà ITER au cimetière des inventions chères et inutiles, puisque l'on sait atteindre de façon stable la température nécessaire à la fusion nucléaire.
 
Tiens, en parlant de communication, quel média a repris cette information, qui me semble extraordinaire ?
HotShot, tu peux me dire si je raconte des conneries là ?


 
Disons qu'il y a une difference fondamentale etre la communication scientifique et la communication commerciale. Regle de base, un scientifique deteste avoir tort. La consequence, c'est que les scientifiques sont en general tres prudents quand il s'agit de communiquer et a fortiori de vulgariser des resultats. Ca se traduit par une utilisation massive du conditionnel, de "peut-etre", de "suggere que" qui alourdissent les textes et les rendent plus ardus pour le non-specialiste. Entre la clarte et la precision, les scientifiques ont choisi la precision. A l'oppose, un commercial preferera dire ni'impote quoi de facon claire du moment qu'il peut refourguer sa camelote  :o

n°10832850
Profil sup​primé
Posté le 06-03-2007 à 09:31:27  answer
 

Les scientifiques que je connais (je fais de la R&D) maitrisent bien le français, mais ça ne leur sert plus à rien ou presque : toutes les publications sont en anglais.

mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 


Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Sciences

  Le français chez les scientifiques

 

Sujets relatifs
Réponse à un turc qui se posais des questions sur les francaisLe punk français, vous en pensez quoi ?
Les préjugés entre Anglais et Francais !!Doublage français sur les noms de personnage
Manuel utilisateur en Français BOSS DR-880Français !
Français de souche !Censuré par les médias français: Sarkozy fait chanter des journalistes
LE ROCK FRANCAISLa supériorité du cinéma français sur le cinéma américain
Plus de sujets relatifs à : Le français chez les scientifiques


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR