Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
1454 connectés 

  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Auto / Moto

  Record de vitesse battu pour les voitures à hydrogène !

 



 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

Record de vitesse battu pour les voitures à hydrogène !

n°12431964
Baathor
GT: iSuitUp
Posté le 17-08-2007 à 22:41:04  profilanswer
 

http://farm2.static.flickr.com/1136/1151315301_f1390ecdbf.jpg

 
Citation :

Ford Fusion Hydrogen 999 à 333.61 km/h !

 

Comme quoi, il est possible de rouler vite et sans polluer ! Même en tant que fan de belles cylindrées, je trouve important que les chercheurs pousse dans ce sens car nous savons tous très bien que l’or noir n’est pas inépuisable. L’équipe de Matt Zuehlk, ingénieur chez Ford, a donc établi un nouveau record du monde pour une voiture à pile combustible. La barre des 207 miles a été franchie, ce qui fait dans notre cher système métrique environ 333 km/h ! Reste à savoir si le vombrissement de ce moteur a bien les charmes de ceux des bêtes de courses.

 

http://www.isuitup.net/wp/motors/f [...] -33361-kmh

  

Edit : sorry pour le lancement de discussions :)

 

Donc en ce qui me concerne, j'appréhende déjà le jour où les moteurs à explosion deviendront un "objet de luxe".

 

Le son de ces moteurs, ça a quelque chose d'enivrant, mais bon il faudra vivre avec son temps :/


Message édité par Baathor le 19-08-2007 à 14:04:07
mood
Publicité
Posté le 17-08-2007 à 22:41:04  profilanswer
 

n°12431969
Profil sup​primé
Posté le 17-08-2007 à 22:41:59  answer
 

et sinon un avis ? un semblant de lancement de discussion ? ou tu prend juste HFR pour un relais de l'AFP ?

n°12431986
Tapmensinq​ue
Posté le 17-08-2007 à 22:44:33  profilanswer
 

Donc il s'agit d'une vitesse de pointe si je comprends bien et non de la distance parcourue avec un plein... 333,61kmh c'est bien mais légèrement inutile par ici...
 
Mieux vaut bosser l'autonomie à mon avis

n°12432156
Baathor
GT: iSuitUp
Posté le 17-08-2007 à 23:05:07  profilanswer
 


 
Voilà, désolé encore une fois :jap:


Message édité par Baathor le 17-08-2007 à 23:05:24
n°12432406
Misssardon​ik
prévisible a posteriori
Posté le 17-08-2007 à 23:30:39  profilanswer
 

"Sans polluer" ? La manière dont est fait le carburant n'est pas polluante, non plus ?


---------------
Que va-t-il se passer cette gelgamar ? vous le découvrirez janamont à 20h
n°12432582
Baathor
GT: iSuitUp
Posté le 17-08-2007 à 23:49:59  profilanswer
 

Misssardonik a écrit :

"Sans polluer" ? La manière dont est fait le carburant n'est pas polluante, non plus ?


 
Elle peut ne pas l'être du tout si l'électricité servant à produire l'hydrogène à partir d'eau est une énergie renouvelable.
 
Quoi qu'il en soit, c'est un vrai pas en avant en ce qui concerne l'empreinte écologique de l'utilisation d'un voiture, même "sportive" :)


---------------
Soundcloud / iSuitUp / Einfach Geil
n°12432637
Walk_Man
To live is to die.
Posté le 17-08-2007 à 23:55:09  profilanswer
 

Baathor a écrit :


 
Elle peut ne pas l'être du tout si l'électricité servant à produire l'hydrogène à partir d'eau est une énergie renouvelable.
 
Quoi qu'il en soit, c'est un vrai pas en avant en ce qui concerne l'empreinte écologique de l'utilisation d'un voiture, même "sportive" :)


 
Est-ce vraiment une bonne idée sachant que l'eau non plus n'est pas sans fin ? (je parle d'eau plate potable)


---------------
¡ Viva la Revolución !
n°12432900
Baathor
GT: iSuitUp
Posté le 18-08-2007 à 00:23:56  profilanswer
 

Walk_Man a écrit :


 
Est-ce vraiment une bonne idée sachant que l'eau non plus n'est pas sans fin ? (je parle d'eau plate potable)


 
Je ne sais pas s'il est nécessaire d'utiliser de l'eau plate potable pour faire une électrolyse  :??:


---------------
Soundcloud / iSuitUp / Einfach Geil
n°12434850
Badcow
Posté le 18-08-2007 à 11:15:10  profilanswer
 

Baathor a écrit :


 
Je ne sais pas s'il est nécessaire d'utiliser de l'eau plate potable pour faire une électrolyse  :??:


 
Il vaut mieux utiliser de l'eau de mer que de l'eau douce (pour sa conductivité supérieure).


---------------
"The birds don't fly at the speed of sound" - "There's no replacement for displacement"
n°12434866
Profil sup​primé
Posté le 18-08-2007 à 11:19:25  answer
 

Encore une arnaque écologique comme les bios-carburants?

mood
Publicité
Posté le 18-08-2007 à 11:19:25  profilanswer
 

n°12434909
Badcow
Posté le 18-08-2007 à 11:27:30  profilanswer
 


 
Ca fait beaucoup de points à détailler et à argumenter en une seule phrase... tu peux développer svp ?


---------------
"The birds don't fly at the speed of sound" - "There's no replacement for displacement"
n°12434920
Profil sup​primé
Posté le 18-08-2007 à 11:29:51  answer
 

Badcow a écrit :


 
Ca fait beaucoup de points à détailler et à argumenter en une seule phrase... tu peux développer svp ?


 
Pourquoi je détaillerai puisque cai une question? :??:

n°12435182
Badcow
Posté le 18-08-2007 à 12:17:29  profilanswer
 


 
Non, c'est une affirmation qui finit par un point d'interrogation, puisque tu présupose explicitement que les bio-carburants sont une arnaque écologique, et c'est ce point là que j'aimerais te voir développer...


---------------
"The birds don't fly at the speed of sound" - "There's no replacement for displacement"
n°12435191
Profil sup​primé
Posté le 18-08-2007 à 12:20:03  answer
 

Badcow a écrit :


 
Non, c'est une affirmation qui finit par un point d'interrogation, puisque tu présupose explicitement que les bio-carburants sont une arnaque écologique, et c'est ce point là que j'aimerais te voir développer...


 
Les biocarburants, la plus grande arnaque écologique de l'histoire
Par Anton WAGNER, mardi 29 mai 2007 à 21:28 :: Sciences, techniques et environnement :: permalien #128  
 
C'est, du moins, de cette manière que le journaliste Tim Web achève son article publié dans The Independant on Sunday et repris par Le Courrier international qui, cette semaine, consacre un décapant dossier aux prétendues vertus écologiques des biocarburants et à leurs bien réels inconvénients.  
 
 
 
 
Pour être exact, ce ne sont pas tous les biocarburants qui sont montrés du doigt, mais plus spécifiquement l'éthanol. Et, pour être encore plus précis, il s'agit de l'éthanol fabriqué à partir de céréales, comme le blé et le maïs, ou d'autres plantes comestibles, tels que le manioc et la canne à sucre.  
 
Le premier reproche fait à ce biocarburant est les énormes quantités de végétaux nécessaires à sa fabrication, alors même que ces plantes sont normalement dévoluent à l'alimentation humaine. Ainsi, pour faire le plein d'un gros 4x4, il faut 200 kg de maïs, soit assez de calories pour nourrir une personne une année durant... Or, la consommation mondiale de biocarburants ne cesse d'augmenter, encouragée par les Etats. Dans son discours sur l'état de L'Union de 2007, G. W. Bush a ainsi annoncé sa volonté de voir les biocarburants représenter 15% du carburant utilisé aux Etats-Unis. L'Union européenne s'est fixé un objectif semblable dans une proportion de 6% et peut-être bientôt de 10%. Cet engoument nouveau pour les biocarburants provoquent donc une véritable flambée des prix alimentaires.  
 
Le prix du boisseau de maïs (environ 27 kg) a, par exemple, dépassé le plafond historique de 4,38 dollars en mars 2007. A l'avenir, ce genre de hausse ne devrait pas ralentir. Il est prévu que le prix des oléagineux, en particulier ceux du colza, du soja et du tournesol, grimpe de 26% d'ici 2010 et de 76% d'ici 2020 !  
 
Les tensions créées par le développement des biocarburants sur les prix alimentaires menacent la sécurité alimentaires des plus démunis. Lorsque le prix réels de certaines denrées augmentent, les plus pauvres se reportent sur d'autres produits moins chers ou moins sujet à l'inflation de leur prix. Mais si l'ensemble des denrées augmentent, cette substitution n'est plus possible. Selon Foreign Affairs, le nombre d'affamés devrait baisser de 23% d'ici 2025, à croissance économique et démographique constante, à condition que les prix alimentaires restent raisonnables... Si, au contraire, ces prix devaient s'envoler, alors ce serait 16 millions d'individus qui se retouveraient en situation d'insécurité alimentaire pour chaque point de pourcentage de hausse des prix réels des denrées alimentaires de base. Au final, en 2025, 1,2 milliard de personnes ne mangeraient plus à leur faim...  
 
Certes, il faut toujours se méfier des projections car l'avenir n'est jamais écrit. Toutefois, le problème se pose. D'autant plus que l'intérêt proprement écologique des biocarburants n'est pas toujours évident.  
 
En effet, ils favoriseraient la déforestation. Directement, cela se comprend, mais même indirectement. Par exemple, au Brésil, les terres mises en culture de canne à sucre pour fabriquer de l'éthanol étaient majoritairement réservées à la culture d'autres plantes. Mais, pour conserver ces productions, de nouvelles terres non cultivées jusque là sont alors défrichées... En outre, la culture du soja et du maïs érode les sols, exige une grande consommation de carburant et pollue les nappes phréatiques à cause des engrais et des pesticides répandus en grandes quantités. C'est ainsi que les pays ayant considérablement développé la culture de la canne à sucre, à fin alimentaire, comme les petits pays antillais, sont aussi ceux qui utilisent le plus d'engrais à l'hectare.  
 
Du coup, mis en balance avec ces incovénients, le ratio énergique net de ces biocarburants (rapport entre l'énergie produite par le carburant et celle consommée par sa fabrication) n'est pas si intéressant que cela. De plus, si les rejets de CO2 sont réduits, par rapport aux hydrocarbures, d'autres polluants sont dégagés par la combustion des biocarburants, comme le dioxyde d'azote.  
 
Des solutions, pourtant, existent. Par exemple, celle de fabriquer du biocarburant à partir de plantes non comestibles, telle la Jatropha curcas (encore appelée Pourghère, Pignon d'Inde ou Médicinier, voir ici) qui est vénéneuse. Plante d'autant plus pratique qu'elle pousse presque sans soin et peut vivre 50 ans. Mais elle vit dans les régions tropicales. Ailleurs, la solution peut venir de l'éthanol cellulosique. Cette sorte d'éthanol est produite grâce à toute sorte de matière végétale, comme les tiges de maîs, la paille de blé, les copeaux et la sciure de bois, etc. Malheureusement, le développement de cette filière est pour le moment entravée par les coûts de fabrication plus élevés. Enfin, il semblerait que l'on puisse fabriquer du biocarburant à partir des graisses des restaurants...  
 
Bref, au vu d'un tel dossier, et même si cela m'écorche un peu la bouche, je dois bien rejoindre Fidal Castro lorsque celui-ci fustigeait l'idée de convertir des plantes comestibles en carburants.  
 
Source :  
« Biocarburants. L'arnaque », Courrier international, n°864, semaine du 24 au 30 mai 2007, pages 10 à15.

 
http://www.lescarnets.net/index.ph [...] -du-siecle
 

n°12436120
dje33
27 moteurs Merlin 1D
Posté le 18-08-2007 à 15:24:38  profilanswer
 

Baathor a écrit :


 
Elle peut ne pas l'être du tout si l'électricité servant à produire l'hydrogène à partir d'eau est une énergie renouvelable.
 
Quoi qu'il en soit, c'est un vrai pas en avant en ce qui concerne l'empreinte écologique de l'utilisation d'un voiture, même "sportive" :)


je ne pense pas qu'on produise industriellement  l'hydrogene par electrolyse
 
http://fr.wikipedia.org/wiki/Dihyd [...] og.C3.A8ne

n°12436209
Baathor
GT: iSuitUp
Posté le 18-08-2007 à 15:38:34  profilanswer
 

Je parlais en fonction de ce que je connais, et c'est clairement pas mon domaine la production d'hydrogène :D
 
Dans le cas de production industrielle par vaporeformage, apparemment on produit du CO2.
 
Que fait-on de ce CO2 en processus industriel ?


---------------
Soundcloud / iSuitUp / Einfach Geil
n°12439134
Badcow
Posté le 18-08-2007 à 22:44:51  profilanswer
 


 
C'est effectivement un "vieil" article repris dans courrier internationnal, et dans son genre c'est un modèle... de désinformation.
 
Tout d'abord, le titre "Les biocarburants, la plus grande arnaque écologique de l'histoire", pas simplement "les bio-carburants, une arnaque écologique", ni même "le bio-éthanol, une arnaque écologique", et encore moins, "le bio-éthanol issu de la culture céréalière, une arnaque écologique", mais bien "les biocarburants",
 
tous,
 
sans discernement.
 
Ensuite, ce n'est pas une question, c'est une affirmation. Les biocarburants sont une arnaque écologique, point barre.
 
Seulement, dans l'article, il n'est question que du bio-éthanol issu des cultures céréalières "comestibles", mais il ne faut pas rater le paragraphe qui spécifie le contexte car dans le reste de l'article cela redevient "les biocarburants"... et il faut attendre la conclusion pour recentrer le sujet, à savoir que oui, il est abhérant de faire du carburant à partir de céréales alimentaires, mais que d'autres solutions existent (à base de déchets agricoles ou forestiers)... qui donneraient aussi des biocarburants. Etonnant, non ?
 
Donc, lorsqu'on parle "des" biocarburants, il faut commencer par définir un peu de quoi on parle, quel produit et quelle filière de production, plutôt que de faire un truc vaguement sensationnel à partir d'un cas particulier...


---------------
"The birds don't fly at the speed of sound" - "There's no replacement for displacement"
n°12439449
Profil sup​primé
Posté le 18-08-2007 à 23:07:34  answer
 

En ce qui concerne le cas spécifique du bioéthanol, un article est paru dans Le Monde hier ou avant-hier...

 

Son bilan écologique est médiocre y disaient-ils, étant donné que les surfaces nécessaires à la culture des plantes à la base du bioéthanol sont autant de surfaces forestières en moins.

 

Je ne me souviens plus des chiffres, mais l'idée est là : la quantité de carbone non dégagée du fait de l'utilisation de bioéthanol et pas de pétrole, est inférieure à ce qu'aurait été la quantité de carbone stockée dans les forêts, si forêt il y avait eu à la place des cultures...


Message édité par Profil supprimé le 18-08-2007 à 23:07:54
n°12441395
Elessar777
Tripatt' Faux-reveur.
Posté le 19-08-2007 à 12:23:07  profilanswer
 

Badcow a écrit :


 
C'est effectivement un "vieil" article repris dans courrier internationnal, et dans son genre c'est un modèle... de désinformation.
 
Tout d'abord, le titre "Les biocarburants, la plus grande arnaque écologique de l'histoire", pas simplement "les bio-carburants, une arnaque écologique", ni même "le bio-éthanol, une arnaque écologique", et encore moins, "le bio-éthanol issu de la culture céréalière, une arnaque écologique", mais bien "les biocarburants",
 
tous,
 
sans discernement.
 
Ensuite, ce n'est pas une question, c'est une affirmation. Les biocarburants sont une arnaque écologique, point barre.
 
Seulement, dans l'article, il n'est question que du bio-éthanol issu des cultures céréalières "comestibles", mais il ne faut pas rater le paragraphe qui spécifie le contexte car dans le reste de l'article cela redevient "les biocarburants"... et il faut attendre la conclusion pour recentrer le sujet, à savoir que oui, il est abhérant de faire du carburant à partir de céréales alimentaires, mais que d'autres solutions existent (à base de déchets agricoles ou forestiers)... qui donneraient aussi des biocarburants. Etonnant, non ?
 
Donc, lorsqu'on parle "des" biocarburants, il faut commencer par définir un peu de quoi on parle, quel produit et quelle filière de production, plutôt que de faire un truc vaguement sensationnel à partir d'un cas particulier...


 
 
oui seulement, meme en utilisant la "biomasse" au max de ce qu'on pourrait faire, y aurait pas de quoi remplacer 10% de ce qu'on consomme alors bon....
 
les biocarburants, oui, c'est une arnarque, JAMAIS ca ne deviendra une solution de substitution globale....
 
y a que les moteurs a hydrogene (via pile a combustible ou moteur a explosion) qui sur le long terme sont une solution viable.

n°12441504
ShonGail
En phase de calmitude ...
Posté le 19-08-2007 à 12:49:44  profilanswer
 


 
 
Y'a un nouveau corps de commissaires des orthodoxies dogmatiques sur ce forum !? :??:
 
Ca fait plusieurs topics où j'observe que leurs auteurs se font vertement et avec dédain rappeler au Bon ordre :o

n°12441526
Raziel
Noel sfini
Posté le 19-08-2007 à 12:56:23  profilanswer
 

Mais ca existe les moteurs à hydrogène? :o

n°12441532
Profil sup​primé
Posté le 19-08-2007 à 12:58:34  answer
 


Si ça encore ça en était une on aurait été épargné des fautes d'orthographe :/

n°12486901
Badcow
Posté le 23-08-2007 à 21:30:42  profilanswer
 

Elessar777 a écrit :


 
 
oui seulement, meme en utilisant la "biomasse" au max de ce qu'on pourrait faire, y aurait pas de quoi remplacer 10% de ce qu'on consomme alors bon....
 
les biocarburants, oui, c'est une arnarque, JAMAIS ca ne deviendra une solution de substitution globale....
 
y a que les moteurs a hydrogene (via pile a combustible ou moteur a explosion) qui sur le long terme sont une solution viable.


 
On pourrait faire beaucoup mieux que 10 % en France, mais effectivement à l'échelle mondiale c'est plus délicat.
 
De plus, personne (il me semble) n'a dit que les bio-carburants étaient une solution de substitution globale... (de même qu'on pourra difficilement remplacer l'électricité d'origine nucléaire par du photovoltaïque), juste que c'est une possibilité de diminuer de 20-30 % notre dépendance énergétique, voire plus si on développe en parallèle des véhicules plus efficaces du point de vue énergétique, ce qui est déja pas mal, non ?


---------------
"The birds don't fly at the speed of sound" - "There's no replacement for displacement"
n°12486981
Newbpower
Posté le 23-08-2007 à 21:40:47  profilanswer
 

J'adore poster sur les même topic que trollcenter  :love:  :love:  
 

Spoiler :

 :na:


---------------
Juppé ne voulait pas être président, il s'est concentré sur les ronds-points.
n°12495097
Elessar777
Tripatt' Faux-reveur.
Posté le 24-08-2007 à 18:06:56  profilanswer
 

Badcow a écrit :


 
On pourrait faire beaucoup mieux que 10 % en France, mais effectivement à l'échelle mondiale c'est plus délicat.
 
De plus, personne (il me semble) n'a dit que les bio-carburants étaient une solution de substitution globale... (de même qu'on pourra difficilement remplacer l'électricité d'origine nucléaire par du photovoltaïque), juste que c'est une possibilité de diminuer de 20-30 % notre dépendance énergétique, voire plus si on développe en parallèle des véhicules plus efficaces du point de vue énergétique, ce qui est déja pas mal, non ?


 
si on nous le presentait comme ca, pourquoi pas, le probleme, c'est que le bilan energetique global est pas top, et qu'on pollue par ailleurs pour les cultures (et aussi pour produire les saloperies qu'on balance dessus....).
 
mais dans ce cas la, qu'on utilise les bons arguments, et qu'on arrete de faire croire au pekin moyen que grace au "BIO" ethanol, on ne va plus polluer la planete....

mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 


Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Auto / Moto

  Record de vitesse battu pour les voitures à hydrogène !

 

Sujets relatifs
Des boites vertes dans les voitures?Vitesse maximale mesurable par un radar fixe
Record du disque le plus court du mondeImportation voitures ?
Peugeot va sortir des voitures hybrides HDi (c'est le succès assuré ?)les voitures sans permis !
Les voitures familiales du momentY a quoi comme modele de voiture électrique/hydrogène sur le marché ?
Limitations de vitesse, chapeau magique ?Vitesse de détente d'un ressort
Plus de sujets relatifs à : Record de vitesse battu pour les voitures à hydrogène !


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR