Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
1000 connectés 

 



 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2
Page Suivante
Auteur Sujet :

L'Herbe bleue : comment un fake ridicule devient une référence

n°17670629
Profil sup​primé
Posté le 27-02-2009 à 15:39:24  answer
 

Reprise du message précédent :
Barjavel était un bon écrivain qui aurait dû le rester, au lieu d'écrire dans le Figaro.
 
 
Sinon, excellent les faux journaux intimes !  :D

mood
Publicité
Posté le 27-02-2009 à 15:39:24  profilanswer
 

n°17671202
BoraBora
Dilettante
Posté le 27-02-2009 à 16:27:57  profilanswer
 

Uta103 a écrit :

"... every teen in the book ... came from a broken home "

 

Est-ce que l'auteur de cet article de snopes.com aurait oublié de lire le livre avant d'en parler ? Elle est belle la critique de nos jours : on raconte des conneries à propos d'oeuvres dont on ne prend même plus la peine de prendre connaissance ...
Les parents de la jeune fille qui aurait écrit ce journal formaient, d'après elle tout du moins, un couple exemplaire. Je trouve plutôt aberrant qu'elle - ou l'auteur de cette fiction - ait menti à ce sujet. Ca aurait été dans la continuité de la présumée leçon de morale d'avoir pour tous les drogués de l'histoire des parents divorcés, non ? Pourquoi faire un exception pour elle ?
Pour émouvoir le lecteur, peut-être. Mais cela ne remet pas en cause la remise en cause possible de l'article !


Cela remet surtout en cause ta capacité à comprendre une phrase... ou ton honnêteté (serais-tu mormon(ne) ? Le "Uta" de ton pseudo est troublant  :whistle: ). La phrase que tu as citée en la tronquant est :

Citation :

with the exception of the diarist, every teen in the book who was heavily involved with drugs and whose home situation was described came from a broken home


Bref, t'inscrire sur un forum pour écrire des conneries, ce n'était pas vraiment utile.

Citation :

Enfin bref, de toute façon, l'important n'est pas de savoir si l'histoire est vraie ou pas, mais de savoir ce qu'on peut en faire, de cette histoire. Si on forçait la lecture de cette oeuvre en fin de collège on pourrait avoir d'un coup une baisse de la consommation de drogue chez les jeunes ...


Mince... trois conneries en 2 phrases. Bigre, tu fais fort !

 

- Si si, il est important de ne pas faire passer de la pure fiction pour la réalité.
- Ce livre est déjà prescrit au collège depuis 20 ans. C'est bien le problème.
- Lier la lecture d'un roman débile à la baisse de consommation de drogue chez les jeunes, c'est tellement con que ça laisse sans voix.

Citation :

P.S : la mort d'une ado - fiction ou non - n'est pas vraiment une situation comique, ou bien alors mon sens de l'humour est pire que je ne le pensais ...


Si tu ne sais pas faire la distinction entre la mort d'un personnage de roman et celle d'un être humain, on ne peut rien pour toi.

Message cité 1 fois
Message édité par BoraBora le 27-02-2009 à 16:28:21

---------------
Les cons, ça n'arrête pas de faire des citations d'Audiard, c'est même à ça qu'on les reconnaît (Schnock).
n°17671490
super_pour​ri
חירות, שוויון, אחוה
Posté le 27-02-2009 à 16:45:16  profilanswer
 

Pas lu l'Herbe Bleue mais j'étais pas du tout au courant de l'aspect fake du truc


---------------
#JeSuisNicolasSarkozy, "Super poupou est un démissionnaire civilisationnel" Innolis_Jevede ; "Tout le monde mange du couscous et des merguez dans ce pays, l'intégration est réussie !"
n°18616524
vingtcent
C'est c'laaaa ouiiii !
Posté le 27-05-2009 à 10:35:58  profilanswer
 

Ender212 a écrit :

comme poor le pere nowel :fou:


 
Qu'est ce que tu veux dire ?  :cry:  

n°18629375
cizia
Posté le 28-05-2009 à 07:56:36  profilanswer
 

ah ben merde....
 
j'avais lu dans ma prime jeunesse et ça m'avais rendu tout mélancolique...
 
aucun honneur les salaud!!!!!!!! [:deouss]
 
:(   :D  
 


Message édité par cizia le 28-05-2009 à 07:57:26
n°23904678
anya1404
Posté le 10-09-2010 à 00:03:11  profilanswer
 

gronky a écrit :

Bien gonflant ce bouquin "l'herbe bleu"...  
 
 :o En plus, rien que que le titre, on voit que c'est un fake et que l'auteur n'a jamais vu de Marijuana.  
Indice, la plante en question est verte et non bleue... :o :o


 
 
L'auteur ne fait non pas référence à la couleur de la marijuana mais à perception de l'herbe aprés une prise de LSD, puisque le LSD change la perception des couleurs l'herbe ne parait plus verte mais bleue, je pensais que ce n'était pas vraiment difficile à deviner mais apparament il faut croire que si..
 
Loin d'être gonflant& même si il sagit d'une fiction, à mon sens l'Herbe Bleue est le livre qui décrit le mieux le cercle vicieux des drogues dures.
Car non ici il ne sagit pas que d'une simple histoire de fille fumant trop de pétard mais bien pire.
Maintenant si certains trouvent cette histoire "drole" tant mieux, mais à mon sens je trouve qu'il y a tout de même plus marrant comme sujet.
 
A bon entendeur.

n°23905890
talbazar
morte la bête, mort le venin
Posté le 10-09-2010 à 08:41:01  profilanswer
 

un jour je suis allé en forêt après une prise d'acide, tout l'environnement était martien, car les verts étaient intégralement devenus rouges et mauves.
Et après j'ai cru être poursuivi par un nuage et j'ai galopé dans un champ pour le semer, la peur au bide, là j'étais bien vert, un vrai flip !

n°23913435
BoraBora
Dilettante
Posté le 10-09-2010 à 19:40:10  profilanswer
 

Tiens, une nouvelle inscrite qui vient défendre ce navet malfaisant ?


---------------
Les cons, ça n'arrête pas de faire des citations d'Audiard, c'est même à ça qu'on les reconnaît (Schnock).
n°23914464
Bidiblop
Posté le 10-09-2010 à 21:49:34  profilanswer
 

BoraBora a écrit :

- Lier la lecture d'un roman débile à la baisse de consommation de drogue chez les jeunes, c'est tellement con que ça laisse sans voix.


Heu la propagande ça marche hein :o Faut pas croire que les jeunes gauchistes drogués sont tellement intelligents qu'ils ne se laisseront jamais berner par le bouquin :o  
 
Ensuite, "navet malfaisant"... navet ça se discute (encore qu'il a l'air de passionner les foules, mais ce n'est pas un critère), mais malfaisant, son objet est plutôt louable...

Message cité 2 fois
Message édité par Bidiblop le 10-09-2010 à 21:51:03
n°23917397
talbazar
morte la bête, mort le venin
Posté le 11-09-2010 à 08:55:21  profilanswer
 

Bidiblop a écrit :


 Faut pas croire que les jeunes gauchistes drogués sont tellement intelligents qu'ils ne se laisseront jamais berner par le bouquin :o  


 
cette phrase me pose un problème de compréhension.
 
Bon le succès de blue grass, c'est aussi l'inquiétude des familles, devant la montée en puissance de l'héro qui a balayé les gentils hippies des années 70, et les premiers centres de désintox dédiés.
 
Les drogues TUENT et c'est pas toujours écrit sur le paquet.

mood
Publicité
Posté le 11-09-2010 à 08:55:21  profilanswer
 

n°23917563
Bidiblop
Posté le 11-09-2010 à 10:14:59  profilanswer
 

talbazar a écrit :


 
cette phrase me pose un problème de compréhension.


L'auteur du topic a l'air d'avoir la vision politique typique du jeune gauchiste drogué, à savoir :
-droite (ou lecteurs du figaro) : vieux cons stupides et réac, bref les méchants, qui sont tombés dans le panneau
-gauche : jeunes qui s'éclatent en toute conscience, les gentils qui par leur intelligence supérieure ont su déceler le piège et en rire :o  
 
Or selon lui, si les gentils décident ou pas de se droguer, ce n'est aucunement lié au bouquin ou a des trucs qu'on leur a mis dans le crâne, c'est (je suppose ?) le pur choix de leur seul cerveau éclairé :o

n°23918040
talbazar
morte la bête, mort le venin
Posté le 11-09-2010 à 11:43:22  profilanswer
 

figure toi que la marie-jeanne a longtemps été de gauche, et la coke à droite, question de prix, sans doute.

n°23918052
Bidiblop
Posté le 11-09-2010 à 11:45:35  profilanswer
 

Maÿrci pour cette praÿcision tout à fait inaÿdite et d'un rapport certain avec les développements précédents :o


Message édité par Bidiblop le 11-09-2010 à 11:46:14
n°23918107
talbazar
morte la bête, mort le venin
Posté le 11-09-2010 à 11:53:12  profilanswer
 

te fâche pas, bois un coup.

n°23918128
Bidiblop
Posté le 11-09-2010 à 11:56:16  profilanswer
 

Heu tu inverses les rôles de qui se fâche ou pas là, moi je suis le gentil monsieur qui écrit des messages détendus avec des fautes d'orthographe rigolotes aÿxpraÿs et des mignons :o à la fin, pas celui qui commence ses phrases par l'impératif "figure-toi" :o

Message cité 1 fois
Message édité par Bidiblop le 11-09-2010 à 11:57:36
n°23918166
talbazar
morte la bête, mort le venin
Posté le 11-09-2010 à 12:01:43  profilanswer
 

Je suis vieux, je prend le droit et vrai, je te paye un verre en terrasse pendant qu'il reste un chouille de soleil.

n°23918182
Bidiblop
Posté le 11-09-2010 à 12:04:00  profilanswer
 

Ok :o

n°23918537
crushedtoa​poulpe
SWAG
Posté le 11-09-2010 à 13:06:55  profilanswer
 

Bidiblop a écrit :


Heu la propagande ça marche hein :o Faut pas croire que les jeunes gauchistes drogués sont tellement intelligents qu'ils ne se laisseront jamais berner par le bouquin :o


 

Bidiblop a écrit :


L'auteur du topic a l'air d'avoir la vision politique typique du jeune gauchiste drogué, à savoir :
...


 
Toi en revanche t'es pas du tout manichéen ah non. :o


---------------
et la musique est une science / qui veut qu'on rie et chante et danse / partout où elle est, joie y porte / les déconfortez réconforte / et n'est seulement de l'ouïr / fait-elle les gens resjouïr - rym
n°23919743
Bidiblop
Posté le 11-09-2010 à 16:10:58  profilanswer
 

crushedtoapoulpe a écrit :


 
Toi en revanche t'es pas du tout manichéen ah non. :o


Et si moi c'était fait exprès pour justement souligner le côté ridicule des posts de l'auteur [:totozzz]
 
Tiens un autre exemple de manichéisme dans mes posts :

Bidiblop a écrit :

moi je suis le gentil monsieur qui écrit des messages détendus avec des fautes d'orthographe rigolotes aÿxpraÿs et des mignons :o à la fin


 
[:totozzz]


Message édité par Bidiblop le 11-09-2010 à 16:17:05
n°23923507
crushedtoa​poulpe
SWAG
Posté le 12-09-2010 à 01:28:48  profilanswer
 

Ah d'ac, c'est facile en fait, l'orthographe Hfr-compliant pseudo-"décalée" et le "second-degré-lol" outrancier te rendent de facto inattaquable. Belle couverture. Mieux qu'une immunité diplomatique.
 
Tiens, sinon, moi aussi j'ai accès aux smileys méprisants sur mon ordi hein. Si si!
[:totozzz][:totozzz][:totozzz][:itm][:itm][:itm]
 
Youpi, quel sentiment de puissance d'un coup.

Message cité 1 fois
Message édité par crushedtoapoulpe le 12-09-2010 à 01:29:04

---------------
et la musique est une science / qui veut qu'on rie et chante et danse / partout où elle est, joie y porte / les déconfortez réconforte / et n'est seulement de l'ouïr / fait-elle les gens resjouïr - rym
n°23923679
Bidiblop
Posté le 12-09-2010 à 02:13:20  profilanswer
 

crushedtoapoulpe a écrit :

Ah d'ac, c'est facile en fait, l'orthographe Hfr-compliant pseudo-"décalée" et le "second-degré-lol" outrancier te rendent de facto inattaquable. Belle couverture. Mieux qu'une immunité diplomatique.


Bah pourquoi réagir comme étant au premier degrés à des posts "au second degrés lol" ? That is the question.
 
PS : les smileys verts, moi je les trouve pas du tout méprisants :o


Message édité par Bidiblop le 12-09-2010 à 02:23:00
n°23939358
BoraBora
Dilettante
Posté le 13-09-2010 à 19:23:48  profilanswer
 

Bidiblop a écrit :


L'auteur du topic a l'air d'avoir la vision politique typique du jeune gauchiste drogué, à savoir :
-droite (ou lecteurs du figaro) : vieux cons stupides et réac, bref les méchants, qui sont tombés dans le panneau
-gauche : jeunes qui s'éclatent en toute conscience, les gentils qui par leur intelligence supérieure ont su déceler le piège et en rire :o  
 
Or selon lui, si les gentils décident ou pas de se droguer, ce n'est aucunement lié au bouquin ou a des trucs qu'on leur a mis dans le crâne, c'est (je suppose ?) le pur choix de leur seul cerveau éclairé :o


L'auteur du topic défend surtout l'idée selon laquelle on devrait fermer sa gueule quand on ne connaît rien au sujet. Et qu'on ne "sensibilise" pas les jeunes à un danger en écrivant de grosses conneries. Parce que le résultat, quand le public ciblé s'aperçoit que le discours comporte de grosses conneries et que l'auteur ne fait que répéter des on-dit sans rien y connaître, c'est de discréditer le message entier et foutre en l'air le travail de ceux qui font de la vraie prévention et non de la propagande. On a vu le même phénomène avec le SIDA et les débilités hystériques des bien-pensants ("ATTENTION, TU PEUX L'ATTRAPER EN BUVANT DANS LE MEME VERRE QU'UN CONTAMINE !" ). Donc oui : malfaisant.
 
A part ça, non, je ne me drogue pas. Par contre, à la lecture de tes posts de faux-cul second degré, je m'interroge sur ce que tu prends...  :heink:


---------------
Les cons, ça n'arrête pas de faire des citations d'Audiard, c'est même à ça qu'on les reconnaît (Schnock).
n°23986599
JizzFizz
Posté le 17-09-2010 à 14:34:54  profilanswer
 

Fake ou pas, le bouquin est quand même bien moisi. La meuf est con comme un balai, naïve, niaise et pas attachiante pour un sous..  
On pourrait presque croire qu'elle souffre de troubles bi-polaire à la lecture de certains passages.
L'effet de certaines drogues est totalement exagéré.. pis s'il y avait que ça..
Bref, AB production envoie Hélène au pays des merveilles.
Go Ask Alice

n°23988845
Bidiblop
Posté le 17-09-2010 à 16:45:25  profilanswer
 

BoraBora a écrit :

On a vu le même phénomène avec le SIDA et les débilités hystériques des bien-pensants ("ATTENTION, TU PEUX L'ATTRAPER EN BUVANT DANS LE MEME VERRE QU'UN CONTAMINE !" ).


Heu ouais enfin j'aimerais bien savoir où t'as entendu ce type de message ^^
Et mes posts ne sont pas faux-culs, ils disent clairement ce qu'ils veulent dire, simplement le message est contenu aussi dans la forme, c'est fou non ?

n°23989092
Fred999
Rabat-joie
Posté le 17-09-2010 à 17:03:26  profilanswer
 

J'aime pas trop utiliser ce genre d'argument, mais tu es né en 1986 d'après ton profil, et un bon paquet de n'importe quoi a circulé sur le sisa au début de l'épidémie, pour info le président de l'Afrique du Sud a quand même déclaré un jour avoir pris une douche pour éliminer le virus...

n°23989286
Bidiblop
Posté le 17-09-2010 à 17:18:50  profilanswer
 

Ouais mais alors si on part par là, faut distinguer : est-ce que le n'importe quoi était dit en connaissance de cause, ou est-ce qu'on disait n'importe quoi parce qu'on avait aucun moyen de savoir le vrai du faux (au début de l'épidémie, je pense pas que la science était vraiment au taquet sur le VIH, vu ce qu'elle en sait à présent...) ?
Dans le second cas, ce n'est plus de la désinformation/propagande/whatever, c'est du principe de précaution.

 

Il faut aussi et bien sûr distinguer les sources du n'importe quoi, si c'est l'Etat je veux bien qu'on parle de message nauséabond, mais si c'est le populo qui n'a aucune raison d'en connaître c'est à chacun de savoir faire la part des choses.

 

Toujours est-il qu'aujourd'hui, le SIDA, il me semble que c'est clair pour pas mal de monde que ça s'attrape pas par la salive. Genre je me souviens de (l'animatrice sportive d'intervilles, j'ai oublié son nom) embrasser un malade, c'est dire si on ne cherche pas (plus) à désinformer la-dessus.

 

Pour en revenir à la drogue, honnêtement entre la méthode Go Ask Alice (la drogue c'est pas bien) ou la méthode nouvelle, avec par exemple ces prospectus qu'on te distribue en soirée et qui t'explique les "vrais" effets de la drogue, et comportent à côté un encart pour que si tu décides d'en prendre, t'aies de quoi te rouler ta paille :o (je sais plus le nom de l'asso qui distribuait ça, elle a fait pas mal parler d'elle), je crois que je préfère Go Ask Alice. L'autre, c'est peut être de la vraie information directement issue de fins connaisseurs :o , toujours est-il qu'elle ne me semble pas vraiment préventive, pas efficace pour dissuader des djeunz de franchir le pas.

 

Edit : Techno+ le nom de l'asso.

Message cité 1 fois
Message édité par Bidiblop le 17-09-2010 à 17:27:26
n°23989412
Fred999
Rabat-joie
Posté le 17-09-2010 à 17:29:55  profilanswer
 

J'pense que Bora saura mieux répondre que moi, vu qu'il est ENCORE plus vieux :o
 
Sérieusement j'ai 10 ans de + que toi donc les conneries je les ai entendues comme Bora, mais je ne savais trop rien de leur validité scientifique, à l'époque on avait pas sida info service sur le net :/

n°23989459
Bidiblop
Posté le 17-09-2010 à 17:33:26  profilanswer
 

Bah oui mais ça ne répond en rien à ce que j'ai dit :o Une connerie dite car on ne sait absolument rien scientifiquement sur le sujet, c'est pas vraiment une connerie. On va pas dire "Bon bah les gars, y a une nouvelle maladie, on sait rien dessus alors on va rien vous dire, faites comme si ça existait pas" :o

n°23996260
BoraBora
Dilettante
Posté le 18-09-2010 à 01:28:39  profilanswer
 

Bidiblop a écrit :

Et mes posts ne sont pas faux-culs, ils disent clairement ce qu'ils veulent dire, simplement le message est contenu aussi dans la forme, c'est fou non ?


Y'a l'élastique de ton slip qui dépasse.

Bidiblop a écrit :

Ouais mais alors si on part par là, faut distinguer : est-ce que le n'importe quoi était dit en connaissance de cause, ou est-ce qu'on disait n'importe quoi parce qu'on avait aucun moyen de savoir le vrai du faux (au début de l'épidémie, je pense pas que la science était vraiment au taquet sur le VIH, vu ce qu'elle en sait à présent...) ?


Ni l'un ni l'autre. Ils avaient les moyens de savoir ce qui était vrai ou faux, mais ils ne parlaient pas non plus "en connaissance de cause" ce qui sous-entendrait qu'ils délivraient leur message en sachant pertinemment qu'il était faux (en dehors de groupes ouvertement ou souterrainement homophobes, bien sûr). Tout simplement parce qu'ils étaient cons, donc incapables d'additionner 1 et 1.
 
Par contre, Beatrice Sparks savait pertinemment qu'elle racontait des conneries, puisqu'elle a récidivé dans tous les domaines (satanisme, SIDA, anorexie etc.) et s'est fait passer pour quelqu'un d'autre (censément compétent puisqu'ayant vécu la situation décrite) dans chacun de ses romans.  

Citation :

Il faut aussi et bien sûr distinguer les sources du n'importe quoi, si c'est l'Etat je veux bien qu'on parle de message nauséabond, mais si c'est le populo qui n'a aucune raison d'en connaître c'est à chacun de savoir faire la part des choses.


Je ne comprends rien à cette phrase. D'en connaître quoi ? Un message nauséabond est un message nauséabond, d'où qu'il vienne. Quand mon frangin part dans sa diatribe de fin de repas sur la "vermine" (traduction : tout individu qui a un rapport de près ou de loin avec le Maghreb sur les 10 dernières générations) qu'il faudrait exterminer, je ne trouve pas le message moins nauséabond au prétexte que mon frère est un gros con.
 
De toute façon, le cas de l'Herbe bleue en France relève des deux sources : il vient du "populo" (une grenouille de bénitier devenue auteur à succès en faisant passer les romans sortis de sa pauvre imagination pour des documentaires) mais il est entériné par l'Etat à travers l'Education Nationale qui le prescrit dans ses programmes.


Message édité par BoraBora le 18-09-2010 à 01:29:40

---------------
Les cons, ça n'arrête pas de faire des citations d'Audiard, c'est même à ça qu'on les reconnaît (Schnock).
n°23996987
Bidiblop
Posté le 18-09-2010 à 11:03:04  profilanswer
 

Citation :


Y'a l'élastique de ton slip qui dépasse.


Et donc toi t'es plus vieux qu'un mec qui a plus de 10 ans que moi ? Je me perds en conjectures...

n°26424850
capsouille
Posté le 12-05-2011 à 08:50:49  profilanswer
 

Bonjour,
 
Perso je viens juste de terminer le livre. Et ma première question a été: Trop bizarre la fin... comment sa ne peut être sans importance la manière de finir alors k en plus notre perso est vraiment positive, en avant vers l avenir, bref rien de cohérent et même tout au long du livre il y a des situtations totalement fantasque. Bref kel surprise comme même de découvrir l'histoire de se livre. Quel déception depuis le temps ke tout le monde me tanner pour le lire et ken faite se n'est kun vulgaire livre de propagande pour montrer le "mal" de la drogue. Franchement tout le monde en parle alors k'il y a des biographies (et la de vrai biographie) dont personne ne parle et ki pourtant nous montre réellement la réalité du milieu de la drogue, le côté euphorique de la découverte, les différents chemins que prend une bande d ami au contact de la drogue et la descente en enfer pour certain. L'herbe bleue montre les consommateurs de drogue comme des personnes ki devienne mauvaise lors de leur prise, en contact avec satan preske , ne souhaitant ke le pire aux autres, style ils ont ke sa a foutre a mettre du LSD sur des cacahuètes dans une maison dans lakel il n ont rien a y faire, et la rapidité a lakel elle est accro, la facilité a sa première prise, l âges des "gosses" a la prise de drogue... c'est ce ki m a mis la puce a l'oreille. Du coup pour tout se ke se livre trouve kil parle "trop bien " de la drogue alors kil es loin de toute réalité je vous conseil basketball diairies de jim carrol. Dsl pour la petite pub mais se livre kand je l ai lu ne ma pas donner envie de prendre de la drogue par la suite mais j ai ri, j ai pleurer , été en colère et il nous parle de toute une réalité d une époque. L'arrivé des drogues dans les années '60.Et notre "héros" de l histoire s'en sort malgré kil prend trop cher.On peut suivre la suite de l 'histoire de se mec en film et il devenu une des images importante de la scènes rock de New York de cette époque. Bref un peu de réalité sa fait du bien. L'herbe bleue est tellement "space" dans le fond kil fait l'effet d un énorme pétard. Il assomme et rend abasourdi.  Et encore une fois je suis dégouté de voir a kel point "l'herbe bleue " est le livre de référence alors ke se n'est en parti kun vieux tissu de mensonge.  
 
Dsl pour les faute d orthographe, je suis une quiche en français.
 Voilà c'était juste mon avis même si je me doute ke je n'ai rien amené de nouveau.
 
Bonne journée a vous :)

n°26716452
Profil sup​primé
Posté le 06-06-2011 à 12:57:01  answer
 

BoraBora a écrit :


Visiblement, la suite de l'Herbe bleue a l'air encore meilleure. "Jay's Journal" raconte la déchéance d'un ado avec un QI de génie qui va devenir un adorateur de Satan, sacrifier des chatons et finir par se suicider. Bien que le satanisme soit le thème principal, l'auteur de l'Herbe bleue en profite aussi pour dénoncer la drogue et cette abomination qu"est le sexe avant le mariage.  :sol: Miam... je vais peut-être me le commander en anglais, celui-là...


Le résumé est tentant  :D

n°26940812
Globule-An​onyme
Posté le 28-06-2011 à 00:48:42  profilanswer
 

Citation :

Je l'ai lu. Ca m'a gonflé, y avait quasiment pas de sexe. Par contre, FLASH, de Charles Duchaussois, ça c'était bien hard


 
(je ne citerais que ça, cette fois)
 
Bon, je sens que mon point de vue va en énerver certains mais je me sens obliger de commenter la...
Donc, pour commencer avec cette phrase, cité un peu plus haut : tu lis des livres justes pour les scénes de cul ? Y a un truc bien pour toi : les revues pornos
On est en train de parler de Flash, de Junk, de Christiane F et de l'herbe bleu
Tout ces livres ont un sujet bien précis : les méfaits de la drogues.
Mais apparemment sa vous atteints pas trop ça, on s'en fou que l'histoire sois fictive ou vrai ce qu'il faut en tirer c'est l'enfer que ces personnages (réel ou pas je répète : on s'en fou) vivent a cause de leurs dépendances des toxines non seulement physique mais aussi mental.
Pour ceux qui ont lut Christiane F, sa ne vous as pas choquer et/ou un peu blasé qu'elle retombe tout le temps dans l'héro ?  
On as presque envie de dire "fait une bonne cure et finit en" mais si c'était si simple, y aurais pas tant de junky ! Ces livres sont la pour dénoncer les méfaits de la drogue, christiane F et Flash sont un bon exemple (vue que vous n'aimez pas les fictions) ces gens ont essayer de décrocher, ils en était désespérer et c'est pas parce qu'ils manquaient de conviction ou de courage qu'ils arrivaient pas à arrêter la drogue : c'est parce qu'ils en étaient dépendants, ils en avait besoin ! C'est pas flippant de voir le bras de Harry dans Requiem for a dream ? C'est peut être pas une histoire vrai, mais y a des mecs qui ont le bras comme ça, des veines tellement dur à force d'être piqué qu'on peut même plus leurs faire une prise de sang ! Ils se pinquent dans le cou ou les jambes parce que leurs bras sont impossible a piquer !  
Et c'est pas parce que vous ne fumez pas que vous êtes en sécurité ! Vous croyez qu'on vous ferez autant de préventions sur la drogue si tout le monde était a l'abri ?  
Pour vous donnez une idée, les dealers propose des doses d'héro gratuites a des gens sains, avec pour encouragement "c'est gratuit, on vie qu'une fois faut tout essayer"
l'héro les mecs, dés la première prise c'est mort, t'en aura besoin d'une deuxième.
 
On s'amuse pas a inventer des histoires de droguées pour le fun, des hommes et des femmes, des gamines de 13 ans parfois plus jeunes, des petits mecs a peine entrés en 4em sont obliger de se prostituer pour se payer leurs doses de drogues et si, les gosses de 12 ans droguées, sa existe comme la faim dans le monde.
 
Y a des mères junky, imaginez, le gosse est pas encore né qu'il est déjà accroc a la drogue !
Alors avant de critiquer un livre parce que "l'histoire est pas vrai" ou "sa manque de cul" ou encore "c'est un fake, sa vaut rien" imaginez un peu tout ce qui se cache derrière ce bouquin
 
J'ai pas lut beaucoup de livres tiré de fait réel ou le personnage s'en sort indemne a la fin, ils rechutent un jour ou l'autre, meurt d’hépatite ou d'overdose.
 
Ces livres ne sont pas la pour le plaisir de lire des histoires de droguées, ne sont pas la pour lire quelque chose de bien écrit non, désoler d'en décevoir quelque uns mais ces livres, ces films, ces documentaires sont ici pour essayer de faire comprendre que le monde de la drogue est impitoyable, ça détruit physiquement, moralement, socialement.
 
Alors pitié, arrêtez de parlez de ces livres comme si vous parliez de Oui-Oui...
 
Parce que Beatrice Sparks n'as pas écrit tout ces « faux journeaux » juste dans le but d'écrire que ''Oh mon dieu elle se drogue elle baise elle sera punit pas dieu''
Elle essaye juste de faire comprendre, a l'aide de livre (livre qui je le rappelle, est quand même la clé de la culture...) que l'adolescence est une période de doute, de changement qui peut entrainer des choses malsaines et dangereuse (prise de drogue, suicide, anorexie...).
C'est en aucun cas pour montrer que la jeunesse est décadente et pourris jusqu'à la moelle.
Enfin les gens, aux contraire, plus vous lirez des livres qui vous raconte toutes les pourritures de la drogues, moins vous aurez envie de vous droguez !
Plus vous lirez des trucs sur des ados abusés sexuellement, livrés a eux même dans la rue, malade jusqu'à en crever, plus vous ferez attention a vous !
 
Vous vous direz ''la drogue c'est mal'' c'est un peu cliché mais c'est la stricte vérité, cherchez un peu deux minutes les effets de n'importe quelle drogue sur le corps, sa vous fera réfléchir.
 
Ensuite que le récit sois vrai ou pas, dites vous qu'en bas, dans la rue, plus de la moitié des prostituées font leurs sale boulots pour se payer leurs dose.
Réfléchissez deux minutes a tout ces junky, pas besoin de l'herbe bleu, suffit de sortir dans la rue si vous voulez du vrai !
 
Faut surtout se dire que si cette histoire est fictive, d'autres sont parfaitement réel et pourrais se calquer a ce livre, c'est ça qu'il faut comprendre.

Message cité 1 fois
Message édité par Globule-Anonyme le 28-06-2011 à 00:53:05
n°26947550
talbazar
morte la bête, mort le venin
Posté le 28-06-2011 à 16:19:30  profilanswer
 

Globule-Anonyme a écrit :

[quote]
l'héro les mecs, dés la première prise c'est mort, t'en aura besoin d'une deuxième.
 
non. J'ai pris toutes les drogues, beaucoup, pendant longtemps, fais le tour du monde en stop le joint au bec, connu les taules à torture moyenâgeuse d'Hassan 2, vécu deux guerres de très près, je suis tout sauf un novice en ces matières, mais bref, tu moralises un poil de trop, même si beaucoup de mes amis de jeunesse sont morts aujourd'hui des abus, du pas de chance.  
Un dealer ne tue pas sa proie, et l'épicier du coin ne s'occupe pas des cirrhoses du foie de ses clients.
 Ce qui rend une drogue plus abominable que la propagande soft de l'armée, c'est avant toute chose le terrain sur lequel elle s'accroche. Un être fragile y trouve juste là un échappatoire au risque suicidaire pour se creuser un nid dans un environnement sociétal inadapté, lequel, entre parenthèse s'évertue à te vendre le bonheur (J'ai travaillé en agence de pub).
J'ai connu des junkies incroyablement sensibles devant la vie, loin du braqueur de pharmacie, et je suis triste aujourd'hui en pensant à eux.
Condamner les drogues, c'est bien, mais ce ne sont que des produits, aucun message en direction des accrocs ne les atteindra si on ne pose pas la question de ce qui entraine la dépendance dans leur vie, un jour, sans parler de l'effet intrinsèque potentiellement mortel de la poudre elle-même.  
C'est seulement à ce seul niveau qu'on peut poser le bon garde-fou. Tout le monde ne cherche pas l'épanouissement personnel dans une maison deux gosses, un chef cool et un job bien payé, avec l'espoir de gagner au loto et dormir à 10 h en attendant la retraite, tout en respectant le voisin qui les emmerde profond.
 
 Ma fille de 19 ans, malgré la vie tumultueuse de son père ne fume ni shit ni tabac, j'en suis un peu fier.
 
 
 
.


mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2
Page Suivante

Aller à :
Ajouter une réponse
 

Sujets relatifs
[Fantasy League NBA] - Greg Oden, ta maman est en mousse.Demi volée fantastique , [Fake ?]
Carte bleue des differentes banques et paypalPoème ridicule que je viens de créer [version 1.2]
~~ BlindTest ~~ (Halloween & Covers; BT-honte en prépa)La Belgique devient folle (coup de gueule)
les 4 derniers chiffres d'une carte bleue et sa date d'expiration...Neurosciences : quand la chimie devient pensée ?
La SNCF devient fournisseur d'accés InternetBonsaikitten = fake/hoax ?
Plus de sujets relatifs à : L'Herbe bleue : comment un fake ridicule devient une référence


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR