Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
1745 connectés 

 



 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2  3  4
Page Précédente
Auteur Sujet :

er

n°12061405
Profil sup​primé
Posté le 09-07-2007 à 13:18:39  answer
 

[b]TE

Message cité 2 fois
Message édité par Profil supprimé le 23-01-2009 à 15:44:40
mood
Publicité
Posté le 09-07-2007 à 13:18:39  profilanswer
 

n°12061460
Profil sup​primé
Posté le 09-07-2007 à 13:26:52  answer
 

L'aide aux devoirs, une nouvelle forme de cyberterrorisme sur HFR ? :gratgrat:

n°12061515
ese-aSH
Welcome To Avalon
Posté le 09-07-2007 à 13:33:41  profilanswer
 

devoirs en juillet tu crois ? xD

n°12061576
Profil sup​primé
Posté le 09-07-2007 à 13:40:24  answer
 

Cahier de vacances, qui sait ?

n°12061675
Helter-Ske​lter-
Chaotique bon
Posté le 09-07-2007 à 13:49:16  profilanswer
 

La définition proposée me semble bonne.
 

Citation :

Les "causes perdues" doivent-elles obligatoirement se tourner vers l'action douce


Si c'est le cas, il n'y a plus volonté de terroriser un peuple et ce n'est plus du terrorisme.
 
Il faudrait aussi montrer que cette forme de lutte ne mène à pas grand chose ; le terrorisme moderne a été inventé par les fondateurs d'Israel pour obtenir la création de leur état par l'ONU et les Anglais (qui contrôlaient la Palestine) et quand on voit ce qu'il en est 60 ans plus tard, on peut trouver l'Histoire bien ironique (et surtout tragique !) puisqu'ils en sont aujourd'hui les premières victimes.

n°12061778
nadag
Posté le 09-07-2007 à 13:57:40  profilanswer
 

La définition donnée ne correspond pas vraiment à la facon dont on emploie le terme aujourd'hui. Ou alors toutes les Etats qui participent à des actions armées en dehors de leur territoire sont terroristes (y compris les USA et meme la France).
 
Par rapport à l'usage qui est couramment fait du terme, je dirai plutot que le terrorisme est une action violente minoritaire et non légitime (tout le problème etant que la légitimité est une notion assez variable selon le point de vue où l'on se place).
 
Après on peut aussi se dire que le terrorisme sert à terroriser les la population.Mais qui a interet à attiser les peurs ? Il n'y a pas de pouvoir sans ennemi. Et quoi de plus pratique qu'un ennemi invisible ?

Message cité 1 fois
Message édité par nadag le 09-07-2007 à 14:06:06
n°12061810
Helter-Ske​lter-
Chaotique bon
Posté le 09-07-2007 à 14:01:38  profilanswer
 


 
La réponse est dans la définition que tu cites ; toucher les civils pour intimider la population et forcer un état à négocier.  
 
Si tu retranche les civils, rien ne tient plus ; Si tu donnes RDV entre l'armée Israélienne et tous les terroristes Palestiniens dans un coin du désert, ces derniers seront écrasés en moins d'une heure.
 
Avec le terrorisme nait un adversaire invisible qui peut frapper à tout instant et plonge la population dans l'insécurité la plus totale, avec un rapport oppresseurs / oppressés halucinant ; le meilleur exemple est le tireur d'élite de Washington qui à lui seul a plongé près de  10 millions d'habitants dans la terreur (les enfants n'allaient plus à l'école, les gens courraient en zigzagant dans les rues ...).
 
 

Citation :


 
III
Quel est la place du religieu dans tout cela? Une escuse? Un moyen? Plus?
 
 :ouch:


 
Une excuse ("c'est écrit dans les textes donc c'est comme ça !" ) , et surtout un facteur de motivation pour les actions suicides ou désespérées ; les officiers de toutes armées sont considérés comme des VRP magiciens car ils vendent ce qui est le plus dur à vendre sur Terre ; "venez mourir avec moi".
Pour les actions suicides, le charisme du chef ne suffit pas et le facteur religieux et toutes les sois disantes récompenses qui en découlent font le reste.
 

n°12061829
LooSHA
Allah Akbar
Posté le 09-07-2007 à 14:04:30  profilanswer
 

Terrorisme, guerre, peu importe : il n'y a pas de règles, et des gens meurent. Le terrorisme est une variante ou une sous-branche de la guerre.


---------------
Tu ne te feras point d'image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre.
n°12061879
Thordax
Shop smart. Shop S-Mart !
Posté le 09-07-2007 à 14:11:40  profilanswer
 

Les deux concepts ne sont pas antinomiques. Qui te dit qu'un fou n'est pas un faible, ou l'inverse ?

n°12061915
Helter-Ske​lter-
Chaotique bon
Posté le 09-07-2007 à 14:14:59  profilanswer
 

nadag a écrit :

La définition donnée ne correspond pas vraiment à la facon dont on emploie le terme aujourd'hui. Ou alors toutes les Etats qui participent à des actions armées en dehors de leur territoire sont terroristes (y compris les USA et meme la France).
 
Par rapport à l'usage qui est couramment fait du terme, je dirai plutot que le terrorisme est une action violente minoritaire et non légitime (tout le problème etant que la légitimité est une notion assez variable selon le point de vue où l'on se place).
 
Après on peut aussi se dire que le terrorisme sert à terroriser les la population.  Il n'y a pas de pouvoir sans ennemi. Et quoi de plus pratique qu'un ennemi invisible ?


 

Citation :

toute action […] qui a pour intention de causer la mort ou de graves blessures corporelles à des civils ou à des non-combattants, lorsque le but d'un tel acte est, de par sa nature ou son contexte, d'intimider une population, ou de forcer un gouvernement ou une organisation internationale à prendre une quelconque mesure ou à s'en abstenir  


 
Les Etats membres de l'OTAN ne rentrent pas vraiment dans cette définition car le but n'est pas de persecuter une population pour faire céder un état ; les USA actuellement en Irak touchent la population car dans ce genre de guerrillas, rien ne différencie les combattants des non combattants.
Le terrorisme d'Etat existe mais dans un autre contexte (CIA au Nicaragua par exemple)
 
 
Pour le terrorisme :  
Action violente minoritaire ; oui
Non légitime  ; là c'est plus complexe ; non légitime en vertu des accords internationaux, oui car chaque état reconnu est souverain et libre à lui de maintenir l'ordre ou de se défendre si besoin est.
Mais quand on rentre dans la légitimité religieuse, ça devient n'importe quoi, surtout quand 2 religions revendiquent un même territoire.
 
Une autre question ; quelle légitimité accorder à l'action de l'OAS en Algérie qui revendiquait la défense du territoire national en vertu des engagements de De Gaulle un an plus tôt ("l'Algérie, c'est la France", "Vive l'Algérie Française " ...) ; je ne reconnais pas de légitimité à cette organisation mais je peux comprendre que des personnes se soient battues en se sentant légitimées par ça.

mood
Publicité
Posté le 09-07-2007 à 14:14:59  profilanswer
 

n°12061989
Profil sup​primé
Posté le 09-07-2007 à 14:22:43  answer
 

[quotemsg=12
 

Message cité 1 fois
Message édité par Profil supprimé le 23-01-2009 à 15:45:53
n°12062013
Profil sup​primé
Posté le 09-07-2007 à 14:24:44  answer
 

Il semble alors q


Message édité par Profil supprimé le 23-01-2009 à 15:45:56
n°12062088
Helter-Ske​lter-
Chaotique bon
Posté le 09-07-2007 à 14:32:50  profilanswer
 


 
Faut il vraiment accepter que tout le monde ait quelque chose d'intéressant à dire ? Tous les points de vue valent ils la peine d'être développés ?
 
A l'heure actuelle, il existe des moyens de se faire entendre (presse, Internet ...)  sans qu'il ne soit absolument nécessaire de tuer des innocent pour celà.
 
Si l'on accepte que tous ceux qui s'estiment oppressés deviennent oppresseurs, alors c'est la fin du monde civilisé et de la justice telle que l'on l'entend (en clair, c'est la loi du plus fort).

n°12062106
geant_bleu
Et non vert :fou:
Posté le 09-07-2007 à 14:34:33  profilanswer
 

Arme des désespérés ?  


---------------
34cv pour pourrir mon bandit
n°12062132
Ethel
Chicailleuse
Posté le 09-07-2007 à 14:37:05  profilanswer
 

geant_bleu a écrit :

Arme des désespérés ?


 
Tous les terroristes ne sont pas des desesperes, et tous les desesperes ne tombent pas dans le terrorisme [:dao]


---------------
En gros, Snowden fuit une démocratie vers un état totalitaire car un prix Nobel de la paix veut le punir d'avoir dénoncé des abus de pouvoir
n°12062134
Profil sup​primé
Posté le 09-07-2007 à 14:37:07  answer
 

[quotemsg=1206208

Message cité 1 fois
Message édité par Profil supprimé le 23-01-2009 à 15:46:02
n°12062153
Profil sup​primé
Posté le 09-07-2007 à 14:39:10  answer
 

[quotemsg=1206213

Message cité 2 fois
Message édité par Profil supprimé le 23-01-2009 à 15:46:05
n°12062177
geant_bleu
Et non vert :fou:
Posté le 09-07-2007 à 14:41:54  profilanswer
 


Bah Ben laden stun peu le gouroux d'une secte quoi :/ Après les autres sont embobiné ....


---------------
34cv pour pourrir mon bandit
n°12062195
Bazza
Born to be wild
Posté le 09-07-2007 à 14:43:25  profilanswer
 

Le terrorisme n'est pas que le fait de groupuscules, il existe également ce qu'on l'on nomme le terrorisme d'Etat, ce dernier n'est d'ailleurs pas le moindre

n°12062199
Helter-Ske​lter-
Chaotique bon
Posté le 09-07-2007 à 14:43:40  profilanswer
 


Va jusqu'au bout de ton raisonnement :)
 
Pas de légitimité dans une démocratie car si leur idées sont si géniales et universelles, ils n'ont qu'à gagner les élections !
 
Dans une dictature, le terrorisme ne sert à rien car le despote a fort peu de comptes à rendre à son peuple et il se contre fout généralement  du fait que 3 civils soient morts dans une attaque suicide. De plus, si l'on veut renverser une dictature, il parait plutôt logique d'essayer de ralier la population à ses actions plutôt que de la martyriser avec des attentats et de se la mettre à dos.

n°12062233
Helter-Ske​lter-
Chaotique bon
Posté le 09-07-2007 à 14:47:40  profilanswer
 

Bazza a écrit :

Le terrorisme n'est pas que le fait de groupuscules, il existe également ce qu'on l'on nomme le terrorisme d'Etat, ce dernier n'est d'ailleurs pas le moindre


 
J'en ai parlé plus haut, et c'est très rare : CIA en Amérique du Sud (donc de façon cachée) dans les dicatures pro-soviétiques durant la guerre froide, Les Russes actuellement en Tchétchénie (encore que ce ne soient pas du terrorisme au sens propre mais une lutte anti-révolutionnaire qui a complètement dégénérée) ...

n°12062240
Profil sup​primé
Posté le 09-07-2007 à 14:48:10  answer
 

[quotemsg=1206


Message édité par Profil supprimé le 23-01-2009 à 15:46:11
n°12062248
Profil sup​primé
Posté le 09-07-2007 à 14:48:44  answer
 

[quotemsg=120

Message cité 1 fois
Message édité par Profil supprimé le 23-01-2009 à 15:46:14
n°12062265
Ethel
Chicailleuse
Posté le 09-07-2007 à 14:50:00  profilanswer
 


 
Toutes les causes "defendues" par le terrorisme ne sont pas desesperees ou "irrealistes" (pourne pas dire dementes, dans le cas de Ben Laden)
 
Regarde l'Irlande du Nord : ils ont fini par arreter de se tirer dessus et ont signe un accord.


---------------
En gros, Snowden fuit une démocratie vers un état totalitaire car un prix Nobel de la paix veut le punir d'avoir dénoncé des abus de pouvoir
n°12062303
geant_bleu
Et non vert :fou:
Posté le 09-07-2007 à 14:52:28  profilanswer
 

 
Ethel a écrit :

Toutes les causes "defendues" par le terrorisme ne sont pas desesperees ou "irrealistes" (pourne pas dire dementes, dans le cas de Ben Laden)

 

Regarde l'Irlande du Nord : ils ont fini par arreter de se tirer dessus et ont signe un accord.


Non mais désespéré ne veut pas dire irréaliste, ça veut dire qu'il reste comme seul solution à une population le terrorisme  [:airforceone]


Message édité par geant_bleu le 09-07-2007 à 14:52:37

---------------
34cv pour pourrir mon bandit
n°12062346
Helter-Ske​lter-
Chaotique bon
Posté le 09-07-2007 à 14:56:18  profilanswer
 


 
J'ai donné 2 exemples mais si on veut s'amuser à ça, la liste est très longue et sur de nombreux continents ; ce genre d'opération intervient quand un état ne peux pas agir au grand jour ( par exemple, en aidant les Afghans à boutter les soviétiques afin de ne pas déclarer une guerre et se prendre une bombe à hydrogène sur New York quelques heures plus tard).

n°12062358
Profil sup​primé
Posté le 09-07-2007 à 14:57:22  answer
 

Dans le cas des attentats suicide, je me demande ce qu'ils comptent changer avec leurs actes. Il s'agit ni plus ni moins d'une pseudo vengeance aveugle (car les personnes tuées n'ont rien a voir dans l'histoire), il n'y a meme pas de réelles revendications... C'est pour changer quoi? rien, juste histoire de faire du mal, si dieu existe ce n'est pas par ces actes là qu'il montre son amour
 
bref de sombres merdes manipulées

n°12062397
LooSHA
Allah Akbar
Posté le 09-07-2007 à 15:00:39  profilanswer
 


Dans les guerres, la proportion de civils tués augmente constamment à travers l'histoire. Les militaires seraient-ils de sombres merdes même pas manipulées ? :whistle:


---------------
Tu ne te feras point d'image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre.
n°12062401
adama37
Les Longs Canons
Posté le 09-07-2007 à 15:00:54  profilanswer
 

Le problème c'est qu'entre le terrorisme et la résistance, la limite est souvent mince. Durant la guerre, la Résistance française était qualifiée de "terrorisme" par les Allemands.
 
D'un point de vue objectif, pour moi, une action violente est objectivement terroriste s'il y a deux conditions réunis :
 
- l'entitée victime de terrorisme n'oppresse, n'occupe, ne menace pas l'entitée que prétendent représenter les terroristes
- l'action terroriste est délibérément conçue pour tuer des civils non-armés dans leur vie quotidienne.
 
Si ses deux conditions ne sont pas réunis, ça se discute...
 
- Par exemple, si une bombe fait sauter un convoi militaire américain en Irak, ce n'est pas du terrorisme, mais de la résistance légitime. S'il y a des victimes civiles mais que c'est par erreur, il n'y a pas terrorisme.
- Idem, si un poste militaire israélien est attaqué en Cisjordanie, il n'y a pas terrorisme mais résistance légitime
- En revanche, si le Hamas fait sauter un bus civil israélien, c'est indiscutablement du terrorisme ==> attaque délibéré d'une cible civile et non militaire.
 
De même, beaucoup de bombadement israéliens en Palestine ou des USA/Otan en Irak/Afghanistan sont pour moi des actes terroristes.  
 
 

n°12062406
Profil sup​primé
Posté le 09-07-2007 à 15:01:13  answer
 

[quotemsg=120


Message édité par Profil supprimé le 23-01-2009 à 15:46:42
n°12062425
Profil sup​primé
Posté le 09-07-2007 à 15:02:14  answer
 

"Donnez-nous vos chars et vos avions, nous vous donnerons nos couffins." :D


Message édité par Profil supprimé le 09-07-2007 à 15:02:27
n°12062449
Profil sup​primé
Posté le 09-07-2007 à 15:04:15  answer
 

[quotemsg

Message cité 1 fois
Message édité par Profil supprimé le 23-01-2009 à 15:46:49
n°12062468
Profil sup​primé
Posté le 09-07-2007 à 15:05:21  answer
 

LooSHA a écrit :

Dans les guerres, la proportion de civils tués augmente constamment à travers l'histoire. Les militaires seraient-ils de sombres merdes même pas manipulées ? :whistle:


 
En général, oui. Ce n'est que mon avis  :o
 
Je ne me battrai pas dans quelque guerre que ce soit


Message édité par Profil supprimé le 09-07-2007 à 15:05:53
n°12062476
LooSHA
Allah Akbar
Posté le 09-07-2007 à 15:05:53  profilanswer
 

adama37 a écrit :

Le problème c'est qu'entre le terrorisme et la résistance, la limite est souvent mince. Durant la guerre, la Résistance française était qualifiée de "terrorisme" par les Allemands.
 
D'un point de vue objectif, pour moi, une action violente est objectivement terroriste s'il y a deux conditions réunis :
 
- l'entitée victime de terrorisme n'oppresse, n'occupe, ne menace pas l'entitée que prétendent représenter les terroristes
- l'action terroriste est délibérément conçue pour tuer des civils non-armés dans leur vie quotidienne.
 
Si ses deux conditions ne sont pas réunis, ça se discute...
 
- Par exemple, si une bombe fait sauter un convoi militaire américain en Irak, ce n'est pas du terrorisme, mais de la résistance légitime. S'il y a des victimes civiles mais que c'est par erreur, il n'y a pas terrorisme.
- Idem, si un poste militaire israélien est attaqué en Cisjordanie, il n'y a pas terrorisme mais résistance légitime
- En revanche, si le Hamas fait sauter un bus civil israélien, c'est indiscutablement du terrorisme ==> attaque délibéré d'une cible civile et non militaire.
 
De même, beaucoup de bombadement israéliens en Palestine ou des USA/Otan en Irak/Afghanistan sont pour moi des actes terroristes.


Donc Hiroshima, Dresde, Coventry, Tokyo (exemples célèbres de bombardements) sont donc des actions terroristes ?
 


---------------
Tu ne te feras point d'image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre.
n°12062485
Profil sup​primé
Posté le 09-07-2007 à 15:06:29  answer
 

LooSHA a écrit :

Donc Hiroshima, Dresde, Coventry, Tokyo (exemples célèbres de bombardements) sont donc des actions terroristes ?


 
des actes de guerre terroristes

n°12062538
adama37
Les Longs Canons
Posté le 09-07-2007 à 15:09:00  profilanswer
 


 
En principe, en démocratie, le peuple gouverne et donc est responsable, donc il devrait etre légitime de l'attaquer directement. Cependant, on sait que c'est pas toujours le cas (par exemple, hormis aux USA, dans tout les pays qui ont aggressé et occupé l'Irak en 2003, les peuples étaient majoritairement opposés à la guerre, donc les attaquer n'est pas légitime). Par exemple, où était la légitimité d'attaquer la gare d'Atocha, la majorité des Espagnols étaient opposés à la guerre.
Ensuite, même si la majorité d'un peuple est d'accord avec le gouvernement pour oppresser un autre peuple, il n'y a jamais unanimité. Parmis les victimes, il y aura forcément des opposants...
 
Ensuite, une armée est toujours accessible à un moment où a un autre. A défaut, on peut toujours s'attaquer à la police, aux forces de sécurités, voirs aux édifices gouvernementaux de type palais présidentiel, ministères, ambassades, etc.  

n°12062540
LooSHA
Allah Akbar
Posté le 09-07-2007 à 15:09:14  profilanswer
 


Houlà, mais ni la guerre ni le terrorisme ne se prêtent à ce genre de subtilité :D
De l'eau mouillée aussi ;)


Message édité par LooSHA le 09-07-2007 à 15:09:35

---------------
Tu ne te feras point d'image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre.
n°12062543
adama37
Les Longs Canons
Posté le 09-07-2007 à 15:09:28  profilanswer
 

LooSHA a écrit :

Donc Hiroshima, Dresde, Coventry, Tokyo (exemples célèbres de bombardements) sont donc des actions terroristes ?


 
parfaitement, selon moi.
 

n°12062633
Bazza
Born to be wild
Posté le 09-07-2007 à 15:15:22  profilanswer
 

Helter-Skelter- a écrit :

J'en ai parlé plus haut, et c'est très rare : CIA en Amérique du Sud (donc de façon cachée) dans les dicatures pro-soviétiques durant la guerre froide, Les Russes actuellement en Tchétchénie (encore que ce ne soient pas du terrorisme au sens propre mais une lutte anti-révolutionnaire qui a complètement dégénérée) ...


 
Très rare ?  :pfff:  
 
Vous plaisantez j'espère ?  :D  
 
Plus de 130 pays dans le monde ont à moment donné pratiqué le terrorisme d'Etat, Israël l'a pratiqué, les Etats-Unis bien évidemment, la Russie de Poutine etc etc...

n°12062659
Helter-Ske​lter-
Chaotique bon
Posté le 09-07-2007 à 15:17:23  profilanswer
 

LooSHA a écrit :

Dans les guerres, la proportion de civils tués augmente constamment à travers l'histoire. Les militaires seraient-ils de sombres merdes même pas manipulées ? :whistle:


 
C'est tout le paradoxe !
 
Après la grande boucherie de 14-18, les militaires se sont demandés comment ne plus revivre ces horreurs telles que la bataille de la Somme.
 
La réponse est venue d'une nouvelle technologie, le bombardier, qui devraient permettre, pour les Français et les Anglais d'attaquer les lignes de ravitaillements et les centres de production allemands (on pressentait déjà une seconde guerre) de telle façon que l'ennemi s'écroule de l'intérieur et capitule, avec un nombre minimal de morts. L'objectif était louable.
 
Le problème, c'est que de jour, les bombardements étaient risqué pour les avions et que de nuit, une attaque sur 20 atteignait sa cible ; alors on a inventé le concept de zones de bombardement avec des diamètres de plus en plus larges, qui ont fini par toucher massivement les civils.
 
On a commencé par attaquer des objectifs militaires (aéroports, usines d'armement ...) puis des centres stratégiques (distribution d'eau et d'électricité, des routes ...) et au final on s'en est pris au civils afin de contraindre les états à la capitualtion (les Allemands ont bombardé Londres, les Alliés ont fait ensuite de même sur l'Allemagne et on a fini par la bombe nucléaire car les japonnais refusaient la rédition et que les USA voulaient éviter les 300 000 morts dans leur camps prévus en cas d'invasion).
 
C'est bien le paradoxe mais le bombardier avait été conçu dans une optique de guerre ciblée et celui ci est devenu malgré lui une  arme de destruction massive.

mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4
Page Précédente

Aller à :
Ajouter une réponse
 

Sujets relatifs
Plus de sujets relatifs à : er


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR