Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
3083 connectés 

 



Quelles modalités pour la reconstruction de Notre Dame


 
5.9 %
   35 votes
1.  On la laisse telle quelle, en ruines et déblayée
 
 
9.7 %
 57 votes
2.  On la reconstruit telle quelle était avant la restauration de Viollet le Duc
 
 
45.6 %
 269 votes
3.  On la reconstruit telle quelle était avant l'incendie
 
 
27.5 %
 162 votes
4.  On la modernise avec des éléments du XXIème siècle
 
 
11.4 %
 67 votes
5.  On rase ce symbole de l'obscurantisme vielle France
 

Total : 644 votes (54 votes blancs)
Ce sondage est clos, vous ne pouvez plus voter
 Mot :   Pseudo :  
  Aller à la page :
 
 Page :   1  2  3  4  5  ..  345  346  347  348  349  350
Page Suivante
Auteur Sujet :

Notre-Dame de Paris - Incendie, reconstruction et restauration

n°60516319
doutrisor
Posté le 19-08-2020 à 12:11:46  profilanswer
 

Reprise du message précédent :
Une architecture contemporaine dans un édifice ancien, quel intérêt ? A part "vivre avec son temps" argument absurde car ce "temps" ne dure jamais et le "contemporain" sera un jour remplacé par un autre truc "contemporain"  :D  
 
 
En fait CAMPEDEL, tes arguments ne sont basés que sur TES goûts, TES préférences, TON ressenti, TES jugements méprisants. Ils ne valent ni plus ni moins que ceux que tu accuses de plagiat ou de mensonge.


---------------
"A toute chose sa saison, et à toute affaire sous les cieux, son temps"
mood
Publicité
Posté le 19-08-2020 à 12:11:46  profilanswer
 

n°60516538
CAMPEDEL
Grande maison dans la prairie
Posté le 19-08-2020 à 12:43:36  profilanswer
 

doutrisor a écrit :

Une architecture contemporaine dans un édifice ancien, quel intérêt ? A part "vivre avec son temps" argument absurde car ce "temps" ne dure jamais et le "contemporain" sera un jour remplacé par un autre truc "contemporain"  :D  
 
 
En fait CAMPEDEL, tes arguments ne sont basés que sur TES goûts, TES préférences, TON ressenti, TES jugements méprisants. Ils ne valent ni plus ni moins que ceux que tu accuses de plagiat ou de mensonge.


 
Ce sont tellement MES gouts et MA conception que je fais que répéter ce qui est écrit dans la charte de Venise : tout  travail  de  complément  reconnu  indispensable  pour  raisons  esthétiques  ou  techniques  relève  de  la  composition  architecturale  et  portera  la  marque  de  notre  temps.
 
Les mots sont clairs et précis.
 
Qu'ils ne vous plaisent pas est votre problème.  [:spamafote]  


---------------
Maison, Ruptures, Ingénierie du bâtiment, Bougnats, Bonus Croustillant
n°60516546
maurice ch​evallier
Versus Maurice Laspallès
Posté le 19-08-2020 à 12:46:00  profilanswer
 

CAMPEDEL a écrit :


 
Ce sont tellement MES gouts et MA conception que je fais que répéter ce qui est écrit dans la charte de Venise : tout  travail  de  complément  reconnu  indispensable  pour  raisons  esthétiques  ou  techniques  relève  de  la  composition  architecturale  et  portera  la  marque  de  notre  temps.
 
Les mots sont clairs et précis.
 
Qu'ils ne vous plaisent pas est votre problème.  [:spamafote]  


La lâcheté architecturale n'est elle pas complètement la marque de notre temps ?


---------------
http://lesbaydaydemc.blogspot.fr/
n°60516555
Tammuz
Posté le 19-08-2020 à 12:47:15  profilanswer
 

CAMPEDEL a écrit :


 
Ce sont tellement MES gouts et MA conception que je fais que répéter ce qui est écrit dans la charte de Venise : tout  travail  de  complément  reconnu  indispensable  pour  raisons  esthétiques  ou  techniques  relève  de  la  composition  architecturale  et  portera  la  marque  de  notre  temps.
 
Les mots sont clairs et précis.
 
Qu'ils ne vous plaisent pas est votre problème.  [:spamafote]  


 
Oui, mais ça fait des centaines de pages qu'on essaye de t'expliquer que tu la lis de travers.
 
Un "travail  de  complément", comme son nom l'indique, consiste à ajouter un élément qui n'a jamais fait partie du bâtiment (par exemple la pyramide du Louvre) et non à restaurer un élément déjà existant endommagé ou détruit par un sinistre.


---------------
"Je tape sur un clavier avec les 10 doigts sans regarder et je ne me relis pas"
n°60516573
Timoonn
Moune pour les intimes :o
Posté le 19-08-2020 à 12:49:13  profilanswer
 

D'autant qu'il copie colle que ce qui l'arrange :d
l'article entier

Citation :

La restauration est une opération qui doit garder un caractère exceptionnel. Elle a pour but de conserver et de révéler les valeurs esthétiques et historiques du monument et se fonde sur le respect de la substance ancienne et de documents authentiques. Elle s'arrête là où commence l'hypothèse, sur le plan des reconstitutions conjecturales, tout travail de complément reconnu indispensable pour raisons esthétiques ou techniques relève de la composition architecturale et portera la marque de notre temps. La restauration sera toujours précédée et accompagnée d'une étude archéologique et historique du monument.

 

Le travail de VLD a certes voulu remettre la cathédrale dans le style de son époque, mais ses transformations font partie de l'histoire et de l’esthétique du monument. La charte n'étant pas rétroactive ce qui a été fait avant la charge ne tombe pas sous le coup de la charte. Pour la reconstruction actuelle le modèle est donc à Notre Madame dans son état au 14 avril 2019, pas à celui du dernier jour de sa construction il y a des siècles.


Message édité par Timoonn le 19-08-2020 à 12:54:10

---------------
HFPonss - Désactivez votre Adblock sur HFR - Y'a une route qui coupe la brousse!
n°60516751
The NBoc
Quo Modo Deum
Posté le 19-08-2020 à 13:12:05  profilanswer
 

Faut surtout lire la page en anglais sur cette charte :
 
https://en.wikipedia.org/wiki/Venice_Charter#Criticism
 

Citation :

The Venice Charter and its subsequent interpretations have attracted criticism, especially by those who perceive it was built upon the Modernist biases of its creators. Professor of architecture Samir Younés has written: "The Charter’s abhorrence of restoration and reconstruction – with its implicit fear of "false history" – reflects the Modernist theory of historical determinism, rather than the idea of a living architectural tradition. Major advances over the last 40 years in traditional design fluency and building crafts skills have undercut and outmoded many of the assumptions implicit in the Venice Charter. As a result, many now believe that visual harmony, aesthetic balance and the essential character of a place are of greater importance than abstract Modernist theories."[7]
 
Issue is taken particularly with the words in Article 9: "Any extra work which is indispensable must be distinct from the architectural composition and must bear a contemporary stamp." This declaration has had a major impact on the management of historic buildings globally. In the U.S., for example, it shaped the Secretary of the Interior’s Standard #9 so it stated "...new work shall be differentiated from the old". It has been commonly interpreted to mean that interventions and additions have to be in Modernist styles, rather than being discreetly indicated by such devices as dated cornerstones and descriptive plaques. Many popular reconstructions now considered intrinsic to their locations, such as the 1912 rebuilding of the Campanile di San Marco in Venice, would violate the Venice Charter’s dictum: “All reconstruction work should however be ruled out "a priori".[7]
 
Because of concern over the damage being to historic settings by the Venice Charter's misapplication, in 2006 another conference was held in Venice under the auspices of INTBAU (the International Network for Traditional Building, Architecture & Urbanism). Its principal objective was to provide a theoretical framework that would enable new buildings and additions to be in greater harmony with their historic surroundings.[7]
 
Critics of the Venice Charter point to the 2005 Charleston Charter as providing preferred guidelines for dealing with historic areas. It states: “New construction in historic settings, including alterations and additions to existing buildings, should not arbitrarily impose contrasting materials, scales, or design vocabularies, but clarify and extend the character of the place, seeking always continuity and wholeness in the built environment.”[7]


 
Lubie de vieux cons modernistes ce truc.


---------------
it is difficult to get a man to understand something when his salary depends on his not understanding it   -   La lecture est un stratagème qui dispense de réfléchir   -   Et les Shadocks pompaient, pompaient...
n°60517118
_OttO_
Rital contrarié
Posté le 19-08-2020 à 13:53:16  profilanswer
 

Tammuz a écrit :


 
Oui, mais ça fait des centaines de pages qu'on essaye de t'expliquer que tu la lis de travers.
 
Un "travail  de  complément", comme son nom l'indique, consiste à ajouter un élément qui n'a jamais fait partie du bâtiment (par exemple la pyramide du Louvre) et non à restaurer un élément déjà existant endommagé ou détruit par un sinistre.


 
Ca tombe bien, la flèche de VlD n'était justement pas une restauration du clocher initial, mais bien un ajout "à la mode de" après une très longue période sans clocher ni flèche sur la croisée, et sans tenir compte le moins du monde de l'état du clocher d'origine.
 
That's the point..., de sorte qu'on ne voit pas bien comment ni pourquoi son intervention devrait être automatiquement préservée de toute adaptation ou réinterprétation contemporaine au nom d'une "restauration historique" qu'elle n'a jamais été elle-même.
Après, le choix est fait maintenant, mais ce n'était pas du tout une obligation patrimoniale telle qu'elle a été présentée.

Message cité 1 fois
Message édité par _OttO_ le 19-08-2020 à 13:58:00

---------------
Mezzanine -
n°60518067
Tammuz
Posté le 19-08-2020 à 15:29:47  profilanswer
 

_OttO_ a écrit :


 
Ca tombe bien, la flèche de VlD n'était justement pas une restauration du clocher initial, mais bien un ajout "à la mode de" après une très longue période sans clocher ni flèche sur la croisée, et sans tenir compte le moins du monde de l'état du clocher d'origine.
 
That's the point..., de sorte qu'on ne voit pas bien comment ni pourquoi son intervention devrait être automatiquement préservée de toute adaptation ou réinterprétation contemporaine au nom d'une "restauration historique" qu'elle n'a jamais été elle-même.
Après, le choix est fait maintenant, mais ce n'était pas du tout une obligation patrimoniale telle qu'elle a été présentée.


 
Tu inverses les choses.
 
Personne, et en tout cas pas moi, n'a présenté le fait de la reconstruire à l'identique comme une obligation au sens juridique, mais simplement comme le meilleur choix.
 
C'est Campedel qui depuis le début prétend qu'on n'a pas le droit de la reconstruire à l'identique et brandit sa charte de Venise (ou plutôt son interprétation personnelle de la charte) en hurlant "Pastiche ! Verboten !" et veut même l'appliquer rétroactivement en disant qu'elle n'aurait jamais dû être construite et qu'il faut donc profiter de l'occasion pour réparer cette infraction.
 
On s'en tape de ce qui aurait dû ou pas dû être fait au XIXe siècle, le fait est que la charte n'existait pas à ce moment, que la flèche a été construite et qu'un siècle et demi après elle était considérée par tout le monde comme un élément faisant partie intégrante de l'identité de Notre-Dame au même titre que toutes les autres modifications qui ont été faites au cours des siècles.
 
Si on veut être fidèle aux principes que la charte prétend proclamer, il faut s'attacher à préserver cette identité telle que le passé nous l'a léguée, et non avoir une vision de l'art qui serait celle d'un gendarme qui explique que c'est impossible en vertu de l'alinéa 3 du paragraphe 5 du titre 2 du code de la bienséance architecturale.

Message cité 1 fois
Message édité par Tammuz le 19-08-2020 à 15:30:18

---------------
"Je tape sur un clavier avec les 10 doigts sans regarder et je ne me relis pas"
n°60518262
_OttO_
Rital contrarié
Posté le 19-08-2020 à 15:48:22  profilanswer
 

Tammuz a écrit :


 
Tu inverses les choses.
 
Personne, et en tout cas pas moi, n'a présenté le fait de la reconstruire à l'identique comme une obligation au sens juridique, mais simplement comme le meilleur choix.
 
C'est Campedel qui depuis le début prétend qu'on n'a pas le droit de la reconstruire à l'identique et brandit sa charte de Venise (ou plutôt son interprétation personnelle de la charte) en hurlant "Pastiche ! Verboten !" et veut même l'appliquer rétroactivement en disant qu'elle n'aurait jamais dû être construite et qu'il faut donc profiter de l'occasion pour réparer cette infraction.
 
On s'en tape de ce qui aurait dû ou pas dû être fait au XIXe siècle, le fait est que la charte n'existait pas à ce moment, que la flèche a été construite et qu'un siècle et demi après elle était considérée par tout le monde comme un élément faisant partie intégrante de l'identité de Notre-Dame au même titre que toutes les autres modifications qui ont été faites au cours des siècles.
 
Si on veut être fidèle aux principes que la charte prétend proclamer, il faut s'attacher à préserver cette identité telle que le passé nous l'a léguée, et non avoir une vision de l'art qui serait celle d'un gendarme qui explique que c'est impossible en vertu de l'alinéa 3 du paragraphe 5 du titre 2 du code de la bienséance architecturale.


 
Tu ne parles que d'aspect esthétique, l'appréciation très superficielle de l'architecture: bis repetita, parmi les enjeux de la reconstruction de la flèche après destruction l'un est sécuritaire (tenue au feu, plomb à exclure...) et environnementale (tenue du plomb à l'usure, voire pollution en cas de sinistre), de sorte qu'on pouvait très bien faire une flèche "VlD like" dans le dessin, que peu de gens remettent en cause (oj s'en branle des archis kéké qui ne cherchent qu'à se faire remarquer...), mais en intégrant des matériaux contemporains à la fois plus secure et plus pérennes.
C'est encore bien pire pour la reconstruction de la charpente: c'est DE-LI-RANT de vouloir rebâtir une structure qui fait souffrir depuis des siècles tous les éléments sur lesquels elle repose à raison de sa masse, au point d'être un vecteur permanent d'affaiblissement de l'intégrité du bâtiment, le tout en ayant même pas "l'alibi esthétique" puisque la charpente n'est pas un élément identitaire, et qu'elle ne peut pas devenir un espace visité.
 
L'obsession patrimoniale évacue complètement l'ensemble des questions posées par le sinistre, qui ne se résument pas à une image façon carte postale du monument.


---------------
Mezzanine -
n°60518315
Tammuz
Posté le 19-08-2020 à 15:53:15  profilanswer
 

_OttO_ a écrit :


 
Tu ne parles que d'aspect esthétique, l'appréciation très superficielle de l'architecture: bis repetita, parmi les enjeux de la reconstruction de la flèche après destruction l'un est sécuritaire (tenue au feu, plomb à exclure...) et environnementale (tenue du plomb à l'usure, voire pollution en cas de sinistre), de sorte qu'on pouvait très bien faire une flèche "VlD like" dans le dessin, que peu de gens remettent en cause (oj s'en branle des archis kéké qui ne cherchent qu'à se faire remarquer...), mais en intégrant des matériaux contemporains à la fois plus secure et plus pérennes.
C'est encore bien pire pour la reconstruction de la charpente: c'est DE-LI-RANT de vouloir rebâtir une structure qui fait souffrir depuis des siècles tous les éléments sur lesquels elle repose à raison de sa masse, au point d'être un vecteur permanent d'affaiblissement de l'intégrité du bâtiment, le tout en ayant même pas "l'alibi esthétique" puisque la charpente n'est pas un élément identitaire, et qu'elle ne peut pas devenir un espace visité.
 
L'obsession patrimoniale évacue complètement l'ensemble des questions posées par le sinistre, qui ne se résument pas à une image façon carte postale du monument.


 
Tu changes de sujet.
 
Le débat sur ce topic ne portait que sur l'apparence de la flèche, pas sur les matériaux employés et je ne pense pas que quiconque parmi les partisans de sa reconstruction à l'identique serait opposé à l'emploi de matériaux différents de ceux d'origine du moment que l'aspect visuel est inchangé.


---------------
"Je tape sur un clavier avec les 10 doigts sans regarder et je ne me relis pas"
mood
Publicité
Posté le 19-08-2020 à 15:53:15  profilanswer
 

n°60518342
Natopsi
☄️Just end it already!☄️
Posté le 19-08-2020 à 15:55:22  profilanswer
 

Oui mais si le nouveau matériau de couverture n'est pas exactement couleur plomb naturel "Pantone 1337Q" alors ça va gueuler chez les monuments historiques  [:tkz:1]


---------------
ACH/VDSHFRCoin:7Z2K2a9BLZ1yo1v8uMr4rg7qD3vtBFXZ6p◈1435mm⚡
n°60518562
_OttO_
Rital contrarié
Posté le 19-08-2020 à 16:15:30  profilanswer
 

Tammuz a écrit :


 
Tu changes de sujet.
 
Le débat sur ce topic ne portait que sur l'apparence de la flèche, pas sur les matériaux employés et je ne pense pas que quiconque parmi les partisans de sa reconstruction à l'identique serait opposé à l'emploi de matériaux différents de ceux d'origine du moment que l'aspect visuel est inchangé.


 
Non, la question de la reconstruction après sinistre n'est pas que esthétique. Ca c'est toi qui le décrète.
 
Et précisément, dès lors qu'on s'embarque dans la reconstruction à l'identique sur le seul prétexte "esthétique" ("identitaire" serait plus exact, très peu de gens connaissant l'esthétique particulière et ses raisons), on annule miraculeusement toute autre considération, pourtant on ne peut plus patrimoniale: améliorer discrètement l'intégrité du bâtiment pourvoie non seulement directement à l'entretien du patrimoine mais n'est en rien un problème esthétique par ailleurs, sauf pour les incultes et les mollah particulièrement conservateurs du patrimoine.
A aucun moment un quelconque classement imposerait l'emploi de matériaux qui peuvent être dangereux, si vrai qu'ils sont interdits depuis longtemps dans la construction.
Idem, à aucun moment un quelconque classement n'impose la reconstruction à l'identique d'une charpente qui est de facto un boulet structurel pour l'ensemble de l'édifice, les normes sécuritaires étant bien entendu réputées prioritaires sur une esthétique et sa conservation.


---------------
Mezzanine -
n°60518604
Tammuz
Posté le 19-08-2020 à 16:18:37  profilanswer
 


https://media1.tenor.com/images/c924b622b71a51d0c4aa21760c69b9f3/tenor.gif?itemid=9264828


---------------
"Je tape sur un clavier avec les 10 doigts sans regarder et je ne me relis pas"
n°60518657
_OttO_
Rital contrarié
Posté le 19-08-2020 à 16:24:01  profilanswer
 


 
Toujours pas: la "reconstruction à l'identique" implique per se le réemploi des matériaux "historiques".
 
Dès lors que tu accepterais un changement de matériau, tu accepterais avec une modification de l'apparence esthétique, même ténue: n'importe quel métal contemporain n'aurait pas du tout la même patine que le plomb à profil rigoureusement égal et, OUI !, ça se verrait.


---------------
Mezzanine -
n°60518703
Tammuz
Posté le 19-08-2020 à 16:28:51  profilanswer
 

_OttO_ a écrit :


 
Toujours pas: la "reconstruction à l'identique" implique per se le réemploi des matériaux "historiques".
 
Dès lors que tu accepterais un changement de matériau, tu accepterais avec une modification de l'apparence esthétique, même ténue: n'importe quel métal contemporain n'aurait pas du tout la même patine que le plomb à profil rigoureusement égal et, OUI !, ça se verrait.


 
 [:bidem]  
 
Même si on emploie les mêmes matériaux, il faudra attendre 150 ans pour qu'ils aient la même patine qu'avant l'incendie.   [:cosmoschtroumpf]


---------------
"Je tape sur un clavier avec les 10 doigts sans regarder et je ne me relis pas"
n°60518775
CAMPEDEL
Grande maison dans la prairie
Posté le 19-08-2020 à 16:37:19  profilanswer
 

_OttO_ a écrit :

 

Toujours pas: la "reconstruction à l'identique" implique per se le réemploi des matériaux "historiques".

 

Matériaux et souvent techniques.  :jap:

 


---------------
Maison, Ruptures, Ingénierie du bâtiment, Bougnats, Bonus Croustillant
n°60518799
The NBoc
Quo Modo Deum
Posté le 19-08-2020 à 16:40:38  profilanswer
 

Non seulement personne ne discute vraiment sur ce topic de ce point là mais en plus une des trouilles lors de l'incendie c'était les éventuelles conséquences de la disparition du poids au dessus de la structure en pierre. Les arc-boutants risquaient de trop appuyer sur l'intérieur et de déstabiliser l'ensemble. Donc l'argument de l’excès de poids qui menaçait l'intégrité de la structure, structure qui a vécu quasi un millénaire comme ça, comment dire... Bon c'est du Otto.


---------------
it is difficult to get a man to understand something when his salary depends on his not understanding it   -   La lecture est un stratagème qui dispense de réfléchir   -   Et les Shadocks pompaient, pompaient...
n°60518802
CAMPEDEL
Grande maison dans la prairie
Posté le 19-08-2020 à 16:41:02  profilanswer
 

Tammuz a écrit :

 

[:bidem]

 

Même si on emploie les mêmes matériaux, il faudra attendre 150 ans pour qu'ils aient la même patine qu'avant l'incendie. [:cosmoschtroumpf]


Ce qui n'empêche que dans le délire actuel de Notre-Dame, vu l'abandon en rase campagne par petitebitisme du président, on est parti pour charpente en chêne massive de centaines de tonnes recouverte en plomb ultra polluant et encore plus lourd. :pfff: :pfff: :pfff:


Message édité par CAMPEDEL le 19-08-2020 à 16:44:17

---------------
Maison, Ruptures, Ingénierie du bâtiment, Bougnats, Bonus Croustillant
n°60518853
_OttO_
Rital contrarié
Posté le 19-08-2020 à 16:47:05  profilanswer
 

The NBoc a écrit :

Non seulement personne ne discute vraiment sur ce topic de ce point là mais en plus une des trouilles lors de l'incendie c'était les éventuelles conséquences de la disparition du poids au dessus de la structure en pierre. Les arc-boutants risquaient de trop appuyer sur l'intérieur et de déstabiliser l'ensemble. Donc l'argument de l’excès de poids qui menaçait l'intégrité de la structure, structure qui a vécu quasi un millénaire comme ça, comment dire... Bon c'est du Otto.

 

T'as bien bien raison d'essayer frimer toi.

 

absence de charge à raison du sinistre != charge plus légère après reconstruction


Message édité par _OttO_ le 19-08-2020 à 16:47:23

---------------
Mezzanine -
n°60518866
The NBoc
Quo Modo Deum
Posté le 19-08-2020 à 16:48:44  profilanswer
 

Quel est l'argument sérieux pour souhaiter changer l'équilibre structurel original de la cathédrale ?

 

Ou si pas original, celui de l'essentiel de sa vie.

Message cité 2 fois
Message édité par The NBoc le 19-08-2020 à 16:50:09

---------------
it is difficult to get a man to understand something when his salary depends on his not understanding it   -   La lecture est un stratagème qui dispense de réfléchir   -   Et les Shadocks pompaient, pompaient...
n°60518900
CAMPEDEL
Grande maison dans la prairie
Posté le 19-08-2020 à 16:52:46  profilanswer
 

The NBoc a écrit :

Quel est l'argument sérieux pour souhaiter changer l'équilibre structurel original de la cathédrale ?

 

Ou si pas original, celui de l'essentiel de sa vie.


L'essentiel de sa vie ne fut pas une toiture en plomb mais en tuile.


---------------
Maison, Ruptures, Ingénierie du bâtiment, Bougnats, Bonus Croustillant
n°60518936
The NBoc
Quo Modo Deum
Posté le 19-08-2020 à 16:56:43  profilanswer
 

CAMPEDEL a écrit :


L'essentiel de sa vie ne fut pas une toiture en plomb mais en tuile.


Il y a des tuiles de plomb depuis longtemps, non ?

 

https://www.notredamedeparis.fr/dec [...] charpente/

 
Citation :

Une toiture en plomb

 

Une toiture en plomb repose sur la seconde charpente, constituée de 1326 tables de 5 mm d’épaisseur pesant au total 210 tonnes. Aux IXe et XIIe siècles, on couvre les toits des églises de tuiles plates. Comme Paris ne dispose pas de gisements d’argile, on lui préfère une couverture en plomb. En 1196, l’évêque Maurice de Sully lègue par testament 5000 livres pour l’achat du plomb.

Message cité 1 fois
Message édité par The NBoc le 19-08-2020 à 16:58:52

---------------
it is difficult to get a man to understand something when his salary depends on his not understanding it   -   La lecture est un stratagème qui dispense de réfléchir   -   Et les Shadocks pompaient, pompaient...
n°60518973
CAMPEDEL
Grande maison dans la prairie
Posté le 19-08-2020 à 17:01:12  profilanswer
 

The NBoc a écrit :


Il y a des tuiles de plomb depuis longtemps, non ?

 

https://www.notredamedeparis.fr/dec [...] charpente/

 
Citation :

Une toiture en plomb

 

Une toiture en plomb repose sur la seconde charpente, constituée de 1326 tables de 5 mm d’épaisseur pesant au total 210 tonnes. Aux IXe et XIIe siècles, on couvre les toits des églises de tuiles plates. Comme Paris ne dispose pas de gisements d’argile, on lui préfère une couverture en plomb. En 1196, l’évêque Maurice de Sully lègue par testament 5000 livres pour l’achat du plomb.



OTAN pour moi alors.  :jap:


---------------
Maison, Ruptures, Ingénierie du bâtiment, Bougnats, Bonus Croustillant
n°60519039
_OttO_
Rital contrarié
Posté le 19-08-2020 à 17:08:58  profilanswer
 

The NBoc a écrit :

Quel est l'argument sérieux pour souhaiter changer l'équilibre structurel original de la cathédrale ?


 
Wow, 'fallait là sortir celle-là: un bâtiment conçu aux delà des limites techniques de son temps et sujet à d'innombrables rustines structurelles au fil des siècles pour lui attribuer un état "d'équilibre".
 
C'est très... inventif: on ne construit plus rien de similaire depuis longtemps d'abord parce que c'est dangereux, au mieux beaucoup trop proche des limites de contraintes admissibles pour à peu près tous les éléments structurels pris individuellement.
Pas pour rien que ces édifices-là sont quasi en permanence en travaux, ils ne se maintiennent justement PAS à moins d'une surveillance et d'une maintenance permanente, ce qui a d'ailleurs failli mener Notre Dame à la destruction après ~1 siècle de quasi abandon. La fréquentation touristique historiquement très récente ajoutant une contrainte supplémentaire, tout comme les polluants atmosphériques de la vie urbaine contemporaine.
 
Et merci de chier au passage sur les diagnostics et travaux effectuer dans le sens d'une meilleure intégrité structurelle sur d'autres édifices religieux de dimension proche et de même "style".
T'as les moyens, on en doute pas. :jap:


---------------
Mezzanine -
n°60519087
The NBoc
Quo Modo Deum
Posté le 19-08-2020 à 17:15:21  profilanswer
 

_OttO_ a écrit :


 
Wow, 'fallait là sortir celle-là: un bâtiment conçu aux delà des limites techniques de son temps et sujet à d'innombrables rustines structurelles au fil des siècles pour lui attribuer un état "d'équilibre".
 
C'est très... inventif: on ne construit plus rien de similaire depuis longtemps d'abord parce que c'est dangereux, au mieux beaucoup trop proche des limites de contraintes admissibles pour à peu près tous les éléments structurels pris individuellement.
Pas pour rien que ces édifices-là sont quasi en permanence en travaux, ils ne se maintiennent justement PAS à moins d'une surveillance et d'une maintenance permanente, ce qui a d'ailleurs failli mener Notre Dame à la destruction après ~1 siècle de quasi abandon. La fréquentation touristique historiquement très récente ajoutant une contrainte supplémentaire, tout comme les polluants atmosphériques de la vie urbaine contemporaine.
 
Et merci de chier au passage sur les diagnostics et travaux effectuer dans le sens d'une meilleure intégrité structurelle sur d'autres édifices religieux de dimension proche et de même "style".
T'as les moyens, on en doute pas. :jap:


Tu ne comprends pas le mot équilibre, c'est tout. C'est pas l'équilibre calculé dont je parle, c'est l'équilibre de fait...
 
Il ne s'agit pas de reconstruire une nouvelle cathédrale, il s'agit d'essayer de minimiser les risques de faire des conneries sur l'existant, et remettre les choses comme elles étaient quand elles tenaient l'épreuve du temps, c'est une approche tout à fait défendable, qui semble être celle prise pour la reconstruction.
 
Puisque c'est toi qui est partisan d'un changement d'équilibre, je pense que la charge de la preuve te revient : quels sont tes arguments pour souhaiter changer l'équilibre structurel de la cathédrale ?
 
Et, il se trouve que sans être constructeur de cathédrale, j'ai un minimum étudié le calcul d'efforts structurels dans le passé, je doute fortement que ce soit ton cas.


---------------
it is difficult to get a man to understand something when his salary depends on his not understanding it   -   La lecture est un stratagème qui dispense de réfléchir   -   Et les Shadocks pompaient, pompaient...
n°60561264
markesz
coucou à rames
Posté le 24-08-2020 à 23:44:34  profilanswer
 

Je persiste à trouver inutile d'investir autant pour refaire au complet la cathédrale.  
Même dans son triste état actuel, les touristes continueront d'envahir le parvis.
 
Après quelques mois coûteux pour bien solidifier ce merveilleux édifice ayant été le coeur et l'âme de Paris durant plusieurs siècles, on dégage toutes les structures d'acier de chantier de construction très laid. Ensuite je suis d'avis qu'il ne faut pas tenter d'essayer de le rendre tel qu'il était avant l'incendie, c'est vraiment trop coûteux dans son inutilité. Il me semble bien plus raisonnable de laisser NDdP dans son état actuel (sa facade étant sauvée) avec un solidité sécuritaire à tous les niveaux et laisser les gens et les touristes admirer ce chef d'oeuvre d'un autre age chargé de son romantisme et de cette nouvelle tristesse inestimable qui rendra ce lieu, vide à jamais, profondément sacré, et voué à des réflexions profondes sur l'Histoire ancienne et moderne.  
Ma modeste opinion.
:jap:


---------------
Le mur de brique n'est plus très loin  
n°60762337
Starfucker​$
Steak
Posté le 16-09-2020 à 15:51:45  profilanswer
 

c'est bien écrit, t'as une belle idée..

n°60765833
daouar
Shree Uvasaggaharam Stotra
Posté le 16-09-2020 à 21:09:37  profilanswer
 

Quand je visite une vieille église dans un patelin, très souvent il y a un petit plan coloré avec les parties XI ème, XII ème, etc.

 

Si une de ces églises brûle, on reconstruit quoi ?


---------------
Fournisseurs d'énergie | Montres bon marché | Masques | Hold-Up
n°60788015
db__
spécialiste de l'à peu près
Posté le 19-09-2020 à 10:41:55  profilanswer
 

c'est une catastrophe, déjà il faut trouver un nouveau support pour le repère. :D
dans les patelins, ces églises sont la plus part du temps fermées et n'ouvrent que pour les enterrements.
il n'y a donc pas forcément nécessité de reconstruire un nouvel édifice religieux.


---------------
je suis né fatigué et fait pour me reposer
n°60813065
daouar
Shree Uvasaggaharam Stotra
Posté le 22-09-2020 à 09:45:54  profilanswer
 

Plein de petites églises de patelins sont ouvertes pour les visites, de moins en moins malheureusement à cause des vols et dégradations.
 
Et ça arrive qu'elles brulent, ou soient à restaurer. Et très souvent, elles ont été bâties au fil des siècles, genre la crypte du 12ème, le cœur du 13ème, un agrandissement au 16ème, une nouvelle façade au 19ème.. Il me semble qu'on répare à l'identique, quelque soit l'époque du truc à remettre d’aplomb  [:transparency]


---------------
Fournisseurs d'énergie | Montres bon marché | Masques | Hold-Up
n°60848938
Larry_Gola​de
In soviet russia
Posté le 25-09-2020 à 15:45:59  profilanswer
 

daouar a écrit :

la crypte du 12ème, le cœur du 13ème, un agrandissement au 16ème, une nouvelle façade au 19ème.. Il me semble qu'on répare à l'identique, quelque soit l'époque du truc à remettre d’aplomb  [:transparency]


Sans vouloir défendre Campedel (je me suis déjà écharpé avec lui sur sa vision de la Charte de Venise et l'intégration des reconstructions de VLD il y a pfou, 200 pages?) en général dans ce genre d'églises, les reconstructions, restaurations et agrandissements faits à différentes époques sont souvent faites dans le style de leur époque, et les "imitations" qu'on peut trouver sont plus une recherche esthétique pour accorder les "restes" de l'ancienne partie à la nouvelle (genre reconstruire les deux derniers vitraux du choeur en style roman et continuer sur un transept gothique pour faire plus "propre" ) donc il y a peu ou moins de débat sur la reconstruction/restauration.
 
Et puis en général Viollet-le-Duc n'est pas intervenu dessus donc Campedel s'en fout :o


---------------
Si on attend la dernière minute pour faire quelque chose, au moins ça ne prendra qu'une minute à faire.
n°60849143
CAMPEDEL
Grande maison dans la prairie
Posté le 25-09-2020 à 16:04:31  profilanswer
 

Larry_Golade a écrit :


Sans vouloir défendre Campedel (je me suis déjà écharpé avec lui sur sa vision de la Charte de Venise et l'intégration des reconstructions de VLD il y a pfou, 200 pages?) en général dans ce genre d'églises, les reconstructions, restaurations et agrandissements faits à différentes époques sont souvent faites dans le style de leur époque, et les "imitations" qu'on peut trouver sont plus une recherche esthétique pour accorder les "restes" de l'ancienne partie à la nouvelle (genre reconstruire les deux derniers vitraux du choeur en style roman et continuer sur un transept gothique pour faire plus "propre" ) donc il y a peu ou moins de débat sur la reconstruction/restauration.


On ne peut mieux constater.  :jap:

 

VlD a été beaucoup trop loin.

 

A Clermont, il a détruit le portail roman de la cathédrale, qui ne demandait qu'à être un peu restaurer, pour construire à la place son pastiche gothique.  :fou:

 

Aujourd'hui, ce serait totalement impensable.


Message édité par CAMPEDEL le 25-09-2020 à 16:07:38

---------------
Maison, Ruptures, Ingénierie du bâtiment, Bougnats, Bonus Croustillant
mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5  ..  345  346  347  348  349  350
Page Suivante

Aller à :
Ajouter une réponse
 

Sujets relatifs
[Nostalgie] Les souvenirs - Votre niveau de Megaman en page 30Aeroport de Notre Dame des Landes (proche Nantes)
Incendie Place Vendome (90 pompiers)Comédie musicale Notre dame de Paris
Syrie - Les Turcs à Idlib, Assad&Poutine vs ErdoganIl enfonce la lance d'incendie dans le visage d'un détenu
Choix d'un détecteur de fumée / incendieLe maillot de l'Om sur Notre Dame de la Garde à Marseille
[ Les fantômes ]GRAND HOMMAGE A UNE GRANDE DAME
Plus de sujets relatifs à : Notre-Dame de Paris - Incendie, reconstruction et restauration


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR