Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
1901 connectés 

  FORUM HardWare.fr
  Emploi & Etudes
  Etudes / Orientation

  Assurance [Actuariat • Risk • Autres]

 

 

Quelle est la meilleure formation à faire en complément du titre d'actuaire ?




Attention si vous cliquez sur "voir les résultats" vous ne pourrez plus voter
Les invités peuvent voter

 Mot :   Pseudo :  
  Aller à la page :
 
 Page :   1  2  3  4  5  ..  103  104  105  106  107  108
Page Précédente
Auteur Sujet :

Assurance [Actuariat • Risk • Autres]

n°687832
markof
Posté le 27-05-2006 à 17:42:21  profilanswer
 

Bienvenue sur ce sujet dédié à l'assurance !
 
Toutes les informations contenues dans ce message proviennent de mes connaissances personnelles ainsi que des informations récoltées au fil des différents sujets du forum liés à l'actuariat. Si par hasard vous détectiez une erreur, ou si vous souhaiter apporter votre contribution à cette première page, n'hésitez pas à me contacter directement.
 
Qu'est ce qu'un actuaire ?
L'actuaire est un peu l'ingénieur ou le "quant" de l'assurance. Doté d'une solide formation en mathématiques (principalement en statistiques, probabilités et calcul stochastique) et dans ses domaines d'application (finance, assurance vie, assurance dommages, ...), il occupe une place majeure dans les compagnies d'assurances, mais également dans d'autres domaines comme les fonds de pension, les cabinets de conseil, les sociétés de réassurance, etc. Il intervient dans toutes les fonctions qui nécessitent ses connaissances quantitatives. Il est évidemment difficile de donner un aperçu exhaustif du métier d'actuaire, mais j'essaierai de donner un aperçu de ce que l'on peut faire :

  • Pricing / Product development

C'est l'actuaire du département technique d'une compagnie d'assurance. Que ce soit en vie ou en non-vie (IARD - Incendie Accidents Risques Divers / General Insurance en anglais), il travaille sur la conception des produits d'assurance et/ou sur la tarification de ces produits. Il est donc chargé d'analyser les comportements de marché, de réaliser des analyses statistiques des tendances (mortalité, sinistralité, rachats, ...), de développer des modèles de pricing pour les produits d'assurances qui tendent à se complexifier (on trouve de plus en plus d'options intégrées aux produits qui complexifient énormément le travail de pricing).

  • Asset & Liabilities Management / Risk Management

Cet actuaire là est plus financier. Il a la tâche de gérer l'actif et la passif de la compagnie d'assurance en optimisant les risques. Au niveau actif, il peut par exemple travailler sur des études d'allocation stratégique (grâce à un travail d'analyse et de simulations il détermine la meilleure combinaison d'investissement dans les différentes classes d'actifs financiers), tandis qu'au niveau du passif il analyse (toujours à l'aide de modèles et de simulations) les risques de la compagnie (en termes d'exposition à la mortalité, au rachat, etc.) et peut éventuellement apporter des recommandations aux départements techniques/financiers. Il travaille également à la projection de l'activité d'assurance sur de longs horizons (grâce à des modèles stochastiques complexes) afin d'aider à la prise de décision et aux orientations stratégiques.

  • Pensions

En matière de retraites l'actuaire est un élément indispensable. Il calcule l'engagements des entreprises en matière de retraite (ou de l'Etat s'il travaille dans un organisme public), participe à la conception et à la bonne gestion (quantitative) des plans de retraite (assurance groupe).
 
Où travaille l'actuaire ?

  • Compagnie d'assurance et mutuelles

C'est le gros des effectifs. Comme nous l'avons vu précédemment, il y a un énorme besoin évident d'actuaires dans les départements techniques, et de plus en plus dans les départements ALM (notamment avec l'importance des réglementations (Solvency 2) et des études à réaliser (MCEV, ...)).
Citons par exemple AXA, Generali, Allianz parmi les plus grandes compagnies, ou encore BNP Paribas ou la Société Générale parmi les bancassureurs.

  • Cabinet de conseil
  • Réassurance
  • Banque et Asset management
  • Fonds de pension


Comment devenir actuaire ?
Actuaire, c'est un métier mais également un titre, et une appartenance à une communauté.

  • En France, l'Institut des Actuaires regroupe, réglemente et anime la communauté des actuaires (des instituts équivalents existent dans la plupart des autres pays et il existe un grand nombre de reconnaissances mutuelles). Il ne reconnait que 10 formations (qui seules sont aptes à délivrer le titre d'actuaire) : ISFA, ISUP, ENSAE, EURIA, ESSEC, Université Paris Dauphine, Université de Strasbourg, CNAM, Collège des ingénieurs, Centre d'études actuarielles


  • En Belgique, l'Institut des Actuaires en Belgique reconnait quatre formations (je ne cite que les trois en anglais/français, la dernière n'étant qu'en néerlandais) : Université Catholique de Louvain, Université Libre de Bruxelles, Katholieke Universiteit Leuven


  • Aux Etats-Unis, la profession est réglementée par la Society of Actuaries (orientée vie) et la Casualty Actuarial Society (orientée non-vie). La formation y est très différente de ce que l'on connait en Europe continentale. Là-bas, pour devenir actuaire, il faut réussir un certain nombre d'examens (~14, ca change régulièrement) organisés par les associations pré-citées. Ces examens couvrent des matières très larges et il n'y a pas de cours associés à proprement parler : chaque étudiant doit gérer son travail seul. En général, il est possible de passer 2 ou 3 examens puis d'entrer en part-time dans une entreprise qui vous paye alors les examens, vous laisse du temps libre pour réviser et vous offre un bonus à chaque réussite. Notez que c'est très long. Pour obtenir le titre maximum il faut plusieurs années et ca n'est absolument pas évident. Avant de commencer à travailler ces examens, les américains font généralement un bachelor dans une université (peu importe le prestige, la seule chose qui compte c'est la réussite des examens) avec une majeure en mathématiques ou en économie (et en prenant des cours de maths dans le curriculum).


  • Au Royaume-Uni, c'est plus ou moins semblable aux Etats-Unis, sauf que cette fois c'est l'Institute of Actuaries qui organise la profession.


Notons qu'il est possible, et relativement commun, d'occuper un poste d'actuaire sans en avoir le titre (avec, par exemple, une formation en mathématiques ou en statistiques). La dénomination du poste sera sans doute différente (Chargé d'études actuarielles par exemple), et le salaire légèrement plus faible. Il reste tout de même très avantageux d'obtenir le titre d'actuaire qui reste un must have pour l'avancée de la carrière. Il est également possible de commencer sans avoir le titre, et de suivre une formation en parallèle du travail pour l'obtenir (au CEA ou au CNAM).
 
Les formations en actuariat sont-elles reconnues à l'étranger ?
Reconnues oui, mais pas forcément à leur juste valeur.
Comme exposé plus haut, il y a de grandes différences entre les systèmes de formation d'Europe continentale et le système anglo-américain.
Tout diplôme d'actuaire reconnu obtenu dans l'Union Européenne est valable dans n'importe quel pays de l'Union et permet d'obtenir le titre d'actuaire dans ces différents pays, souvent sous condition d'expérience (il faut par exemple au Royaume-Uni trois ans d'expérience dont une année là-bas supervisée par un actuaire qualifié dans le pays (il y a la possibilité d'échapper à cette année supervisée en passant un examen, mais il est réputé être très difficile ce qui n'est pas forcément intéressant)).
Aux Etats-Unis, tout est très différent. Les organisations actuarielles n'y reconnaissent pas le diplôme, ce qui ne permet pas d'y obtenir le titre d'actuaire. Certaines passerelles existent pour obtenir le titre intermédiaire (ASA), mais de manière générale il faudra beaucoup d'expérience (7 ans dans mes souvenirs). Bref, pour les USA, passer les examens permettant d'obtenir le titre peut être une alternative intéressante, même si ca demande un effort supplémentaire.
 
Parlons salaire !
Un actuaire gagne très bien sa vie, et son salaire n'a certainement pas à rougir face à ceux pratiqués dans l'asset management ou dans la banque.
Au départ, un actuaire commence généralement à 38-45k€ à Paris. Il n'est pas rare de trouver ensuite des salaires dépassant 100k€ après 10 ans d'expérience, voir plus si l'on se trouve dans certaines niches ou avec la prise de responsabilités managériales.
A l'étranger, difficilement comparable : Les salaires en Belgique et au Luxembourg sont un peu plus élevés (42-47k€ en Belgique, 45-55k€ au Luxembourg), et bien plus élevés au Royaume-Uni et aux États-Unis (à relativiser compte tenu de la spécificité de leur formation).
 
Etudes salariales :
- Institut des actuaires, 2012
- Robert Half, 2010-2011
 
Conditions de travail
C'est l'argument régulièrement mis en avant pour comparer le métier d'actuaire aux professions semblables en finance. Les conditions de travail sont excellentes.
Tout d'abord, le rythme est "calme", dans le sens où le travail ne se fait pas en salle de marchés : le travail est généralement posé, dans un environnement tranquille, sans que tout "grouille" autour. Certains apprécient, d'autres pas, toujours est-il que c'est bon pour le cœur. A côté de ça, l'actuaire fait généralement des horaires corrects (40-50h/semaine), rarement dépassés, souvent flexibles, sans jamais travailler le weekend. Certains secteurs sont plus demandeurs, le conseil imposera des horaires plus longs, mais de manière général ca reste très vivable. Des périodes de rush ne sont pas exclues, à différentes périodes selon le secteur d'activité, mais sont loin d'être la norme.
 
Les compétences essentielles
Pour être actuaire, il faut aimer les maths, et tout particulièrement les probabilités et statistiques.
A côté de ca, un bon nombre d'autres éléments importants sont à prévoir : Il faut aimer la programmation, au moins suffisamment pour pouvoir mettre en pratique nos connaissances. En général, les logiciels utilisés sont Excel (+VBA), Access (+SQL), SAS, et parfois Matlab ou R.
Ensuite, quelques connaissances en économie ne sont pas inutiles, et chose importante et souvent oubliée, de bonnes capacités de synthèse, de pédagogie et de communication : il faut savoir présenter son travail. En effet, les actuaires ont souvent l'image de geeks enfermés dans leur monde obscur et que personne ne comprend. Une compagnie d'assurance étant remplie de gens passionnants mais ne comprenant rien aux mathématiques et à la finance, il est primordial, pour espérer progresser, de savoir communiquer, présenter son travail efficacement et pédagogiquement (vous me direz, c'est un peu le cas partout, mais particulièrement ici où il faut faire passer la pilule d'un travail très technique à des gens parfois totalement novices).
A ce titre, on pourrait argumenter sur le fait qu'un MBA ou un master en management apporte une grande plus-value à un actuaire, complétant parfaitement ses connaissances techniques par des connaissances générales et des "soft skills" qui lui seront utiles pour gravir la hiérarchie. C'est encore peu courant mais tend à se développer.
 
Peut-on s'expatrier ?
Comme nous l'avons vu, obtenir le titre d'actuaire à l'étranger peut être plus ou moins facile selon la destination. Cela dit, il est tout à fait possible de s'expatrier, et certaines grandes entreprises le conseillent même vivement en proposant à leurs employés d'être transférés dans divers bureaux de par le monde. Notons que l'expatriation (temporaire) devient de plus en plus importante aujourd'hui étant donné que les entreprises des secteur de l'assurance sont de plus en plus multinationales. Ainsi, je citerai le DRH d'AXA Belgium (Georges Anthoon) : "Auparavant, nous n’avions pas l’habitude d’envoyer les gens à l’étranger. Mais comme au niveau local nous ne disposons pas toujours des profils requis, le développement international de nos activités offre des perspectives de carrière supplémentaires. En outre, l’acquisition d’expérience internationale devient de plus en plus importante pour se hisser au sommet de l’entreprise. Celui qui voudra arriver tout en haut chez AXA ne pourra y parvenir ces vingt prochaines années que par le biais d’une expérience professionnelle à l’étranger."
 
L'assurance, un truc de vieux ?
Non, clairement non. Le secteur a une mauvaise image de ce côté et il est vrai qu'il y a encore quelques années les compagnies d'assurances étaient remplies de cinquantenaires menant tranquillement leur fin de carrière. Aujourd'hui, avec un grand nombre de départs à la retraite, les différents métiers de l'assurance se rajeunissent énormément et il est très commun d'avoir des services où la moyenne d'âge est inférieure à 30 ans. En général, on observe que ce sont dans les départements de gestion que la moyenne d'âge est la plus élevée, en opposition aux équipes d'actuaires par exemple qui sont de plus en plus jeunes.
 
Il n'y a que des actuaires dans l'assurance ?
Non, bien sur que non, il y en a même peu par rapport au nombre d'employés. De nombreux autres métiers passionnants existent, citons par exemple tous les métiers d'IT, les métiers commerciaux (souscripteur, agent général, ...), les métiers de gestion des sinistres, et tous les métiers support (finance, marketing, communication, ...).
Pour tout ca, il existe des formations un peu partout, et certaines écoles spécialisées dans l'assurance : la plus connue est l'ENASS.
 
Quelques ressources
Sites officiels :
Association actuarielle internationale
Group consultatif
Institut des actuaires
Institut des actuaires en Belgique
Society of actuaries (US)
Casualty actuarial society (US)
Institute of actuaries (UK)
Ressources documentaires :
Ressources actuarielles : Un site extrêmement riche en articles, mémoires et thèses d'actuariat
Belgian actuarial bulletin
Bulletin français d'actuariat
Human mortality database
The actuary : Un magazine en ligne sur l'actuariat (UK)
Blogs et forums :
Actuarial Outpost : Grosse communauté d'actuaires aux États-Unis
Freakonometrics : Le blog passionnant d'Arthur Charpentier, professeur d'actuariat
Actu d'actuaires : Un blog intéressant sur l'actualité de l'assurance et de l'actuariat
 
Résultats des sondages
http://nsa30.casimages.com/img/2012/08/16/120816032743170475.jpg

Message cité 1 fois
Message édité par markof le 12-05-2016 à 14:52:16
mood
Publicité
Posté le 27-05-2006 à 17:42:21  profilanswer
 

n°687834
fab270
Posté le 27-05-2006 à 17:56:07  profilanswer
 

Heun non le dess actuaire n'est pas coté pour la simple et bonne raison que:
ECOLE>FAC. Je te conseille plutot l'ISFA

n°687839
Torondil
Posté le 27-05-2006 à 18:06:57  profilanswer
 

fab270 a écrit :

Heun non le dess actuaire n'est pas coté pour la simple et bonne raison que:
ECOLE>FAC. Je te conseille plutot l'ISFA


 
Oh, un master d'actuarait de dauphine, c'est pas mal non plus quand meme...

n°687842
Torondil
Posté le 27-05-2006 à 18:08:10  profilanswer
 

Au fait, le concours pour l'ISFA commence ce lundi,
MERDE pour tous ceux qui le passent  :hello:  

n°687858
thepatate6​9
T’es un suceur de noeuds ?
Posté le 27-05-2006 à 18:30:18  profilanswer
 

Merci :D
 
D'ailleurs je pense que je vais avoir plusieurs question à te poser, notamment à propos de l'oral :p
Mais aussi pour l'écrit :
-Pour la rédaction ça passe si on torche ou il faut quand même assurer un minimum la rédaction ?
-Sinon les sujets ce sont bien des trucs classiques d'après ce que j'ai vu ? Il y a peu de chance pour qu'on se prenne du calcul diff ou du rayon de courbure dans la face (c'est pour savoir si je relis vite fait ces parties du cours avant le concours ou pas).
 
Merci

n°687866
Torondil
Posté le 27-05-2006 à 18:41:39  profilanswer
 

Bah, pour l'oral de toute facon vous me verrez, c'est moi qui vais vous acceuillir bande de veinards ;)
Mais y a pas de probleme si tu as des questions.
Deja un petit conseil, si tu es admissible, faut revoir pour l'anglais les personnes célébres anlaises, genre faut que tu saches un peu parler de Churchill, Blair, Thatcher (pas sur pour le premier h) etc...  
 
Concernant l'écrit, si c'est le prof de math habituel qui corrige ce qui n'est pas tout a fait sur vu qu'il prend sa retraite cette année, on va dire que la redaction n'est pas primordial, bon faut pas que ce soit un torchon, mais si c'est lisible et qu'il y a tous les arguments et si tout ce qu'il faut pour utiliser un théorême a été dit alors c'est bon normalement.
 
Pour les sujets, ouais plutot classique, y a pour le sujet option A (prépa MP) une intégrale qui revient assez souvent, celle en exponentiel, cf les annales sur le site de l'ISFA.  
Je crois qu'il y a deja eu un peu de calcul d'equa diff, mais non, tu n'auras pas de rayon de courbure ou de sujets totalements délirants...
Des intégrales, des matrices, des séries, théoreme de dérivation sous intégrale etc...
Du classique quoi  :p  

n°687867
fab270
Posté le 27-05-2006 à 18:42:28  profilanswer
 

Torondil a écrit :

Oh, un master d'actuarait de dauphine, c'est pas mal non plus quand meme...


mais reste largement inférieur à l'ensae ou l'isfa...

n°687874
Torondil
Posté le 27-05-2006 à 18:48:01  profilanswer
 

ah, j'ignorais, me coucherai moins con ce soir...
Bon à l'ENSAE y a quand meme des trucs incroyables, des gens qui rentrent à l'ENSAE et qu'on refuse en filière d'actuariat parce qu'il n'aurait pas un niveau suffisant en math...  :ange:  
Quand on rentre à l'ENSAE, vu le niveau demandé pour y renter, je doute qu'on est un niveau inférieur à la majorité des mecs de l'ISFA ou de l'ISUP...
Mais enfin bon, on va dire qu'ils font moins de droit et d'éco que nous :D


Message édité par Torondil le 28-05-2006 à 19:50:47
n°687915
fab270
Posté le 27-05-2006 à 19:19:22  profilanswer
 

le dess actuariat, tu peux le tenter^...c'est 1 bon dess mais sache que c'est largement moins coté que l'ensae et l'isup.
Pour te donner une idée, a la sortie de l'ensae, le salaire d'embauche est de 37-40 ke.
a la sortie du dess d'actuaiat, il est de 30-33 ke.

n°689412
thepatate6​9
T’es un suceur de noeuds ?
Posté le 28-05-2006 à 20:36:57  profilanswer
 

Question de dernière minute à propos du concours : la disserte en une heure il faut faire quoi ? On balance tout ce que l'on sait sur le sujet ... Parce qu'en une heure ça risque d'être dur de faire un bon plan et tout ce qui va avec.

mood
Publicité
Posté le 28-05-2006 à 20:36:57  profilanswer
 

n°690548
Torondil
Posté le 29-05-2006 à 13:27:39  profilanswer
 

thepatate69 a écrit :

Question de dernière minute à propos du concours : la disserte en une heure il faut faire quoi ? On balance tout ce que l'on sait sur le sujet ... Parce qu'en une heure ça risque d'être dur de faire un bon plan et tout ce qui va avec.


 
Dsl me suis pas connecté hier, et vu l'heure, je pense que c'est un peu tard pour te répondre ;)


Message édité par Torondil le 29-05-2006 à 13:28:34
n°693137
vivg
Posté le 30-05-2006 à 20:17:12  profilanswer
 

Salut Torondil !
Comme thepatate69 j'ai passé le concours de l'ISFA hier et aujourd'hui. Ca s'est pas trop mal passé, la première épreuve de math m'a un peu déstabilisé je sais pas pourquoi, j'en ai fait juste la moitié, mais par contre celle de ce matin c'était beaucoup mieux, j'ai même réussi à la finir mais je pense que c'est le cas de beaucoup de personnes. Donc bon, même si l'admissibilité n'est pas sûre à cause de cette première épreuve, je m'y prépare déjà. J'aurais aimé savoir comment se passe l'entretien, quel type de questions nous posent-ils ? Ah oui et jai un soucis aussi avec l'anglais : on peut rentrer à l'ISFA sans savoir trop bien parler ?  :ange:  Parce qu'en fait, j'habite tout près des Alpes et ma première langue depuis bien longtemps c'est l'italien, l'anglais n'étant que ma seconde langue. Alors question colle, j'en ai jamais fait et j'ai un peu de mal à parler en anglais ! Une dernière chose encore : les résultats tombent le 14 et les oraux commencent le 16. Ils n'ont lieu que le 16 ou cela s'étale sur plusieurs jours. Et généralement on passe l'anglais et l'entretien le même jour je suppose ?
 
Voilà ça sera tout pour cette fois ! En tout cas c'est sympa de t'être manifesté sur HFR ! J'espère te revoir, ça voudra dire que j'ai au moins passé l'admissibilité !!!
Bye !

n°693429
Torondil
Posté le 30-05-2006 à 21:57:06  profilanswer
 

vivg a écrit :

Salut Torondil !
Comme thepatate69 j'ai passé le concours de l'ISFA hier et aujourd'hui. Ca s'est pas trop mal passé, la première épreuve de math m'a un peu déstabilisé je sais pas pourquoi, j'en ai fait juste la moitié, mais par contre celle de ce matin c'était beaucoup mieux, j'ai même réussi à la finir mais je pense que c'est le cas de beaucoup de personnes. Donc bon, même si l'admissibilité n'est pas sûre à cause de cette première épreuve, je m'y prépare déjà. J'aurais aimé savoir comment se passe l'entretien, quel type de questions nous posent-ils ? Ah oui et jai un soucis aussi avec l'anglais : on peut rentrer à l'ISFA sans savoir trop bien parler ?  :ange:  Parce qu'en fait, j'habite tout près des Alpes et ma première langue depuis bien longtemps c'est l'italien, l'anglais n'étant que ma seconde langue. Alors question colle, j'en ai jamais fait et j'ai un peu de mal à parler en anglais ! Une dernière chose encore : les résultats tombent le 14 et les oraux commencent le 16. Ils n'ont lieu que le 16 ou cela s'étale sur plusieurs jours. Et généralement on passe l'anglais et l'entretien le même jour je suppose ?
 
Voilà ça sera tout pour cette fois ! En tout cas c'est sympa de t'être manifesté sur HFR ! J'espère te revoir, ça voudra dire que j'ai au moins passé l'admissibilité !!!
Bye !


 
Tout d'abord, tu es sur que les résultats ne tombent que le 16 ? parce que sur la doc "modalité de concours" que j'ai chopé sur internet il est mis que les résultats sortiront le 12juin et que les oraux commencent le 14...
 
En ce qui concerne les oraux, pour l'anglais, bein c'est un plus non négligeable mais bon c'est coeff 3 et meme si tu as un niveau correcte mais sans plus tu peux quand meme assuré une note correcte... Pour l'anglais, soit vous avez un texte, soit vous avez un sujet assez court, genre union européenne, ou bien tony blair, ou Margaret tatcher (pas sur pour l'orthographe) ou churchill, donc revoyez juste les 4-5 hommes politiques connus...
Pour l'entretien en lui même, bah, c'est assez général, c'est un entretien de personnalité. Le truc c'est que ca dépend beaucoup des personnes qui font passer les oraux... En tout cas c'est ce qui est ressorti de l'année dernière. En tout cas, je  dirai qu'il faut plutot se montrer assez ouvert, éviter de vous présenter comme une brutas en math qui soit obnubilé par ses équations...
Si les oraux ont lieu à partir du 14, si ca se passe comme l'année derniere, appel le sécreteuriat, et je pense que les oraux auront lieu du 14 au 16. Et oui l'entretien et l'oral d'anglais ont lieu le meme jour.


Message édité par Torondil le 30-05-2006 à 22:00:56
n°693749
vivg
Posté le 31-05-2006 à 07:18:21  profilanswer
 

Oui excuse moi je me suis trompé, les résultats sont en effet le 12 et les oraux débutent le 14. Merci beaucoup pour ta réponse !

n°696381
Kalmouk
Posté le 01-06-2006 à 09:18:13  profilanswer
 

fab270 a écrit :

le dess actuariat, tu peux le tenter^...c'est 1 bon dess mais sache que c'est largement moins coté que l'ensae et l'isup.
Pour te donner une idée, a la sortie de l'ensae, le salaire d'embauche est de 37-40 ke.
a la sortie du dess d'actuaiat, il est de 30-33 ke.


 
 
Et un master d'actuariat fait en Australie, c'est bien cote?

n°696453
Torondil
Posté le 01-06-2006 à 10:49:28  profilanswer
 

Kalmouk a écrit :

Et un master d'actuariat fait en Australie, c'est bien cote?


lol
Pas facile à dire... (Premiere fois que j'entends parler des masters en actuariat de l'Australie... Mais c'est vrai que les anglo-saxons ont une plus grande tradition de l'actuariat...)  
Le mieux serait je pense de se renseigner du coté de l'institut des actuaires francais histoire de savoir s'il reconnaisse le diplome. C'est eux qui sont accrédités pour remettre le diplome d'actuaire en France.
voici leur site internet:
http://www.institutdesactuaires.com

n°696498
thepatate6​9
T’es un suceur de noeuds ?
Posté le 01-06-2006 à 11:26:26  profilanswer
 

vivg a écrit :

Salut Torondil !
Comme thepatate69 j'ai passé le concours de l'ISFA hier et aujourd'hui. Ca s'est pas trop mal passé, la première épreuve de math m'a un peu déstabilisé je sais pas pourquoi, j'en ai fait juste la moitié, mais par contre celle de ce matin c'était beaucoup mieux, j'ai même réussi à la finir mais je pense que c'est le cas de beaucoup de personnes. Donc bon, même si l'admissibilité n'est pas sûre à cause de cette première épreuve, je m'y prépare déjà. J'aurais aimé savoir comment se passe l'entretien, quel type de questions nous posent-ils ? Ah oui et jai un soucis aussi avec l'anglais : on peut rentrer à l'ISFA sans savoir trop bien parler ?  :ange:  Parce qu'en fait, j'habite tout près des Alpes et ma première langue depuis bien longtemps c'est l'italien, l'anglais n'étant que ma seconde langue. Alors question colle, j'en ai jamais fait et j'ai un peu de mal à parler en anglais ! Une dernière chose encore : les résultats tombent le 14 et les oraux commencent le 16. Ils n'ont lieu que le 16 ou cela s'étale sur plusieurs jours. Et généralement on passe l'anglais et l'entretien le même jour je suppose ?
 
Voilà ça sera tout pour cette fois ! En tout cas c'est sympa de t'être manifesté sur HFR ! J'espère te revoir, ça voudra dire que j'ai au moins passé l'admissibilité !!!
Bye !


 
 
Idem pour moi.
Première épreuve de math un peu foiré. Je n'ai quasiment pas touché à l'exo 2, sinon pour les deux autres exos j'ai tout fait modulo une ou deux arnaques.
Le français mouaif on verra bien, je pense que tout va se jouer là dessus.
Deuxième épreuve de math j'ai fini aussi ...
 
Plus qu'à attendre les résultats, et à stresser pour les oraux parce que moi aussi je suis une kische en anglais. Puis l'entretien je ne sais pas du tout comment je vais négocier ça.
Sinon tu l'as passé à Lyon je pense, tu étais où dans la salle ?

n°697915
Kalmouk
Posté le 02-06-2006 à 06:37:21  profilanswer
 

Torondil a écrit :

lol
Pas facile à dire... (Premiere fois que j'entends parler des masters en actuariat de l'Australie... Mais c'est vrai que les anglo-saxons ont une plus grande tradition de l'actuariat...)  
Le mieux serait je pense de se renseigner du coté de l'institut des actuaires francais histoire de savoir s'il reconnaisse le diplome. C'est eux qui sont accrédités pour remettre le diplome d'actuaire en France.
voici leur site internet:
http://www.institutdesactuaires.com


 
Ben, c'est un peu trop tard dans la mesure ou je suis actuellement en train de le faire. Je me renseigne juste dans le cas ou je suis obligee de revenir dans notre cher pays. Tout ce que je sais, c'est que le master est reconnu par l'institut des actuaires en Australie et au Royaume-Uni. Je veux juste savoir combien je peux esperer comme remuneration. Merci :)

n°697919
vivg
Posté le 02-06-2006 à 07:22:07  profilanswer
 

thepatate69 a écrit :

Idem pour moi.
Première épreuve de math un peu foiré. Je n'ai quasiment pas touché à l'exo 2, sinon pour les deux autres exos j'ai tout fait modulo une ou deux arnaques.
Le français mouaif on verra bien, je pense que tout va se jouer là dessus.
Deuxième épreuve de math j'ai fini aussi ...
 
Plus qu'à attendre les résultats, et à stresser pour les oraux parce que moi aussi je suis une kische en anglais. Puis l'entretien je ne sais pas du tout comment je vais négocier ça.
Sinon tu l'as passé à Lyon je pense, tu étais où dans la salle ?


 
Non je n'ai pas passé le concours à Lyon mais à Paris ! On devait être une bonne centaine à peu près. Vous aussi ? (j'essaye d'estimer combien j'avais de concurents !)

n°698185
Torondil
Posté le 02-06-2006 à 13:33:13  profilanswer
 

Kalmouk a écrit :

Ben, c'est un peu trop tard dans la mesure ou je suis actuellement en train de le faire. Je me renseigne juste dans le cas ou je suis obligee de revenir dans notre cher pays. Tout ce que je sais, c'est que le master est reconnu par l'institut des actuaires en Australie et au Royaume-Uni. Je veux juste savoir combien je peux esperer comme remuneration. Merci :)


 
Ouais bein le mieux c'est de demander à l'institut des actuaires francais s'il reconnait le diplome...
Si le royaume-uni le reconnait, c'est plutot bon signe...
 
Sinon, pour le nombre de concurrents, il y en aurait entre 180 et 200...  

n°698282
thepatate6​9
T’es un suceur de noeuds ?
Posté le 02-06-2006 à 15:01:50  profilanswer
 

vivg a écrit :

Non je n'ai pas passé le concours à Lyon mais à Paris ! On devait être une bonne centaine à peu près. Vous aussi ? (j'essaye d'estimer combien j'avais de concurents !)


 
On était 48 dans ma salle, et il y avait une autre salle de HEC à mon avis. Je pense qu'ils étaient autant donc une petite centaine.  

n°715666
Torondil
Posté le 10-06-2006 à 16:38:03  profilanswer
 

Euh, pour ceux qui n'auraient pas encore vu, les résultats de l'ISFA sont tombés...
J'espere que votre nom figure sur la liste et j'espere vous voir la semaine prochaine lors des oraux !

n°717417
vivg
Posté le 10-06-2006 à 23:20:53  profilanswer
 

Ouaissssssss je suis admissible !!!!  :)  
D'ailleurs j'avais une question un peu bête à te poser Torondil : lorsque les EC passent des entretiens, ils sont supers bien habillés. Nous aussi font qu'on sorte la chemise et la veste ?? Ou bien on peut y aller "décontracté" (dans la limite du raisonnable bien sûr !) Parce que j'ai rien du tout chez moi !!!
 
A la semaine prochaine !

n°718552
Torondil
Posté le 11-06-2006 à 19:07:52  profilanswer
 

Question tenu pour les oraux, ca n'est pas aussi codifié que pour les HEC.
Disons, qu'il faut etre bien sappé, cad chemise plutot quand meme, voir veste, mais pas besoin de cravatte ou autres...
 
Bref, en gros, c'est, soyez bien habillés mais pas besoin que ce soit trop non plus...

n°719024
Torondil
Posté le 12-06-2006 à 01:31:43  profilanswer
 

Parce que ca pourrait en interesser certains voici quelques questions qu'on ma posé et mes réponses:
 
-En terme de réputation, y'a t-il une grande différence entre l'Isup et l'Isfa pour trouver un stage/job?
- Est ce que les élèves de l'Isfa galèrent pour trouver des stages/emplois vu que tout est sur Paris? Tu as galéré pour trouver un stage pour cet été?
Penses tu que la situation de l'Isup à Paris est vraiment un avantage (proximité de la Défense...) pour trouver des stages?
-Y'a-t'il une grande différence de débouchés professionnels (secteurs d'activité,salaires,évolution de carrière...) entre un actuaire de l'Isup et de l'Isfa? L'isfa et l'Isup annoncent un salaire de 38000 euros pour un actuaire débutant,c'est vrai ça? (je trouve que ça fait beaucoup par rapport aux écoles d'ingés sauf pour les plus cotées ).  
 
 
-En fait j'ai une préférence pour l'Isfa car les cours ont l'air d'être un peu plus pluridisciplinaires surtout en 1° année (droit économie finance...) qu'à l'Isup, qu'en penses tu? Tu fais de l'anglais en 1°année? (c'est pas clair sur le site de l'Isfa) .
Sinon quelle est à peu près la charge de travail qu'il faut fournir à l'Isfa? On m'a dit que vous bossez pas mal mais vous avez une vie en dehors des cours nan? (de tte façon ça peut pas être pire que la prépa déjà y'a pas de physique/si  :o )
 
-Comment est la ville de Lyon au niveau de l'ambiance (sorties,vie étudiante,climat...)?Comment trouves tu cette ville?
Quelle est l'ambiance au sein de l'Isfa (dans la promo)? Ceux qui nous ont surveillé le jour du concours avaient l'air cools.  :)  
 
-Peux tu me détailler le fonctionnement de l'alternance, j'aimerais savoir si les élèves qui sont en alternance doivent en plus faire le stage de fin d'études et le mémoire comme les non-alternants? (en gros est ce que les alternants font 6 mois de stage en plus??)
 
-Je crois que l'ordinateur portable est obligatoire à l'Isfa nan? Il vous sert à quoi en pratique parce que j'ai vu que vous aviez des ordis tout neufs à l'Isfa :)  
 
 
 
En terme de réputation, les deux se valent à peu près avec peut-être une légère préférence pour l'ISFA, c'est la plus ancienne des écoles d'actuaire, ca aide un peu et le reseau d'anciens est plus vaste.
Perso, je ne fais pas de stage cet été donc pas évident de dire. Mais voila les échos que j'ai eu: en gros sur lyon il n'y a que 1 ou 2 cabinets d'actuaires (actuaris et un autre). Donc c'est vrai que tout le monde ne peut pas trouver un stage sur lyon et que la plupart se font à Paris. Mais bon en général, d'apres ce que je vois, les gens arrivent toujours à s'en sortir d'une manière ou d'une autre (surtout qu'en général c'est plutot bien payé pour un stage).
Je ne pense pas que la position géographique de l'ISUP lui confere un avantage pour trouver des stages.
En terme de salaire, les 2 se valent je pense, de même les secteurs d'activité sont sensiblement les mêmes.
 
En fait, il faut savoir que la grande différence entre les 2 écoles se situent au niveau de la formation.
En effet, à l'ISUP les 2 premières années sont un tronc commun, et tu recois la formation d'un statisticien, c'est seulement en troisième année que tu te spécialises en temps qu'actuaire.
Bref, pour faire court, les actuaires qui sortent de l'ISUP sont un petit plus technique (attention ceux que je dis la n'engage que moi, c'est l'impression que j'ai rétiré au fil de mes lectures mais je peux me tromper) par contre ceux qui sortent de l'ISFA sont appréciés pour leur caractere pluri disciplinaire. Dès la première année on est formé au métier d'actuaire.
 
Et c'est pour le côté pluri-disciplinaire, pour le droit, l'éco etc.. que j'ai choisi l'ISFA. Pour avoir discuté avec un pote de l'ISUP, il m'a dit qu'ils faisaient vraiment beaucoup de math. Ca m'aurait fait chié...
Oui on fait de l'anglais en première année. On a discuté avec le vice directeur pour voir si ca serait meme possible de faire une deuxieme langue.
 
La charge de travail est raisonnable mais sans plus. Mais c'est difficile de se prononcer avec exactitude car ca dépend beaucoup des profs et vu qu'on avait pas mal parler avec note vice directer va y avoir encore pas mal de changement pour vous cette année. Mais bon faut pas éxagérer, ca va quoi...
 
La ville de Lyon est top... sortis, transports etc...
 
L'ambiance au sein de notre promo est franchement bonne (ca manque juste de filles chez nous cette année comparée aux autres années). En fait l'ambiance dépend beaucoup des gens qui se trouveront dans votre promo...
 
Alternants et non-alternants doivent faire un mémoire. Les alternants s'aident de leur stage et disposent d'un délai supplémentaire. Les non-alternants le font pendant l'année.
En fait le régime c'est 2-3semaines en entreprise, 2-3 semaines de cours. C'est assez chargé du coup mais par contre les alternants sont plutot bien payés, environ 1000euros...
 
L'ordinateur est obligatoire meme si on s'en sert que peu, ca sert pour l'excel, les exposés et.. c'est tout... note on s'en sert peut etre un peu plus les autres années...
 
Voila Voila...
 

n°719031
Torondil
Posté le 12-06-2006 à 01:59:50  profilanswer
 

Un dernier gros conseil que je peux vous filer.
Vous voulez vous faire une idée du métier, de ce qu'on fait et des salaires ?
 
Allez sur les sites d'offres d'emplois: monster.fr, apec.fr et taper actuaire comme mot clef.
C'est souvent beaucoup plus instructif que de longs discours et au moins c'est du concret...

n°725463
vivg
Posté le 14-06-2006 à 18:43:43  profilanswer
 

J'ai lu sur un site que l'actuaire travaille énormément. Ils allaient jusqu'à dire que la semaine pouvait atteindre 50h de travail ! Est-ce bien vrai ? Si c'est le cas, ça me refroidit un peu...Après t'as plus de vie sociale ni le temps de t'occuper à des loisirs si tu passes ton temps à travailler ! Tu pourrais m'éclairer un peu Torondil ?  
 
En tout cas je te dis à demain !

n°726770
Oski
Posté le 15-06-2006 à 01:23:28  profilanswer
 

vivg a écrit :

J'ai lu sur un site que l'actuaire travaille énormément. Ils allaient jusqu'à dire que la semaine pouvait atteindre 50h de travail ! Est-ce bien vrai ? Si c'est le cas, ça me refroidit un peu...Après t'as plus de vie sociale ni le temps de t'occuper à des loisirs si tu passes ton temps à travailler ! Tu pourrais m'éclairer un peu Torondil ?  
 
En tout cas je te dis à demain !


 
Juste une petite remarque : "aller jusqu'a 50h de travail par semaine" ce n'est pas du tout extraordinaire pour un cadre, et ce quellle que soit la branche. Ca ne supprime pas du tout toute vie sociale. Je passe sur le fait qu'il y a d'autres jobs ou l'on travaille beaucoup plus encore que ca, mais imagine bien ce que ca represente : avec une demi-heure de pause pour manger, ca correspond a du 8h - 18h30 la semaine (et pas de boulot le week-end bien sur). Ce n'est pas si inhumain ni peu courant que ca non? D'autant plus si c'est juste que ca peut "aller jusqu'a 50h de travail par semaine" (sous-entendu : ce n'est pas comme ca toutes les semaines).

n°732670
thacid
Posté le 17-06-2006 à 23:15:17  profilanswer
 

j'ai une question concernant les cabinets d'actuaire que tu as cités, Torondil: je croyais qu'un actuaire ne pouvait travailler qu'au sein d'une entreprise (assurance essentiellement) en tant qu'employé, il est donc possible qu'il s'installe à son compte?

n°732977
Torondil
Posté le 18-06-2006 à 11:22:39  profilanswer
 

thacid a écrit :

j'ai une question concernant les cabinets d'actuaire que tu as cités, Torondil: je croyais qu'un actuaire ne pouvait travailler qu'au sein d'une entreprise (assurance essentiellement) en tant qu'employé, il est donc possible qu'il s'installe à son compte?


 
Oui, je crois qu'il y a quelques actuaires qui travaillent à leur compte...
De plus il y quelques cabinets d'actuaire qui se sont créés récemment et qui comprennent un petit nombre d'actuaire.
L'un des cabinets dont j'ai le plus entendu parler est actuaris. www.actuaris.com (il est assez réputé et en plus il est sur lyon...)
 
Donc non, on est pas forcemment un employé, et à mon avis, y a d'autres cabinets qui vont continuer à se créer vu qu'il reste pas mal de place et de taf

n°732996
mathseco
Posté le 18-06-2006 à 11:36:21  profilanswer
 

salut a tous,
j'aurais aimé savoir si quelqu'un pouvait me parler de l'admission sur titre (AST) à l'ISFA... Combien de places? Quel est le niveau d'exigence?

n°733000
Torondil
Posté le 18-06-2006 à 11:40:40  profilanswer
 

mathseco a écrit :

salut a tous,
j'aurais aimé savoir si quelqu'un pouvait me parler de l'admission sur titre (AST) à l'ISFA... Combien de places? Quel est le niveau d'exigence?


 
Et bein, ca a du bon de trainer sur le forum le dimanche matin...
Bon alors, a priori 5-7 admis sur titre par an...
Mais je ne sais plus quel est le déroulement pour l'admission.
En tout cas, il doit y avoir un entretient et pour ca c'est toujours la même chose. En général c'est des profs de l'école qui font passer les épreuves, donc, ils recherchent des gens motivés par l'école, pret à un minimum de travail, plutot sérieux, enfin pas des branleurs quoi.. et également des gens un minimum ouvert, qui sachent parler d'autres choses que de maths...

n°733005
mathseco
Posté le 18-06-2006 à 11:46:20  profilanswer
 

Je suis allé sur le site de l'ISFA et ils ne donnent pas de précisions sur le déroulement des AST, ils mettent juste le dossier de candidature à télécharger... Je pense que l'an prochain j'enverrai mon dossier à l'ISFA et à l'ISUP. Sinon vous êtes combien par promotion?

n°733007
thacid
Posté le 18-06-2006 à 11:46:53  profilanswer
 

Ok merci Torondil, peut-être que d'ici 2 ans je me laisserai tenter (après sup/spé) ;)

n°733045
Torondil
Posté le 18-06-2006 à 12:20:26  profilanswer
 

Dans 2 ans, j'espere avoir mon diplôme ;)
 

mathseco a écrit :

Je suis allé sur le site de l'ISFA et ils ne donnent pas de précisions sur le déroulement des AST, ils mettent juste le dossier de candidature à télécharger... Je pense que l'an prochain j'enverrai mon dossier à l'ISFA et à l'ISUP. Sinon vous êtes combien par promotion?


 
35 en 1A (première année) et à peu pres 50 en 2A (35 + 10 mineurs de st étienne + 5-7 AST)


Message édité par Torondil le 18-06-2006 à 14:44:13
n°733052
mathseco
Posté le 18-06-2006 à 12:23:27  profilanswer
 

quand tu postules sur AST avec une licence tu peux rentrer en 1ère ou 2sd année?

n°738084
Acturus
Posté le 20-06-2006 à 14:55:39  profilanswer
 

Bonjour je suis un isfa 2005
 
J'ai été admis en ast avec une maîtrise MIM (math méca) et une maîtrise MASS mention AB en 2003.
 
Nous étions 6
 
Une petite précision le rythme de travail et la quantité de maths et de stats augmentent avec le cursus.
 
La 3ème année est dense pas autant qu'en prépa mais c'est quelques nuits blanches assurées. :cry:  
 
Le métier est gratifiant  :love:  
 
Je fais 70% de math (calcul sto et stats) et le reste de l'info anglais et compta.    
 
Les débouchés sont très porteurs. J'étais embauché avant la fin de mon stage de fin d'étude. J'ai dû choisir entre plusieures propositions :sol:  
 
A +


Message édité par Acturus le 20-06-2006 à 15:39:10
n°738140
Acturus
Posté le 20-06-2006 à 15:22:46  profilanswer
 

mathseco a écrit :

quand tu postules sur AST avec une licence tu peux rentrer en 1ère ou 2sd année?


 
Tu peux rentrer  en 1ère année. Il faut un master 1 ou une maîtrise pour rentrer en 2nde année

n°738187
mathseco
Posté le 20-06-2006 à 15:40:34  profilanswer
 

Bonjour Acturus,
merci pour toutes ces informations mais j'aurais quelques questions supplémentaires à te poser...
Tout d'abord je t'expliquer ma situation : je viens de terminer ma 2ème année de licence Mathématiques et Economie (nouvelle appellation de MASS depuis LMD) à la fac des sciences sociales de Toulouse. Jusqu'à présent j'ai eu mention BIEN à chaques semestres. L'an prochain j'envisage de faire la 3ème année de licence Maths Eco parcours Ingénierie Economique à la Toulouse School of Economics qui est une nouvelle formation proposée à la rentrée 2006 ou alors me lancer dans le Magistère Economiste Statisticien.
 
J'aurais aimé savoir si ces deux formations te semblait bien en vue de la demande AST pour l'ISFA ?
Ai-je mes chances?
Les débouchés sont essentiellement dans les mathématiques financières? pas de possibilité de travailler dans la gestion financière? dans la finance de marché?
 
Merci

n°739708
mbir
Posté le 21-06-2006 à 08:48:51  profilanswer
 

[En fait, il faut savoir que la grande différence entre les 2 écoles se situent au niveau de la formation.
En effet, à l'ISUP les 2 premières années sont un tronc commun, et tu recois la formation d'un statisticien, c'est seulement en troisième année que tu te spécialises en temps qu'actuaire.]
 
C'est faux!!!!!!!!!
j'étais en deuxième année à l'ISUP cette année et je passe en troisième année l'année prochaine.
A l'ISUP la PREMIERE ANNEE seulement est en tronc commun, c'est dès la DEUXIEME ANNEE que tu te spécialises en choisissant la filière actuariat.
 
Je ne me sentirais pas capable de parler de l'ISFA comme tu le fais de l'ISUP. On peut donner des infos sur ses cours mais pas sur ceux des autres. donc arretez de comparer. De plus, votre manière de toujours vouloir dire "les 2 se valent avec une petite préférence pour l'ISFA" ça ne veut rien dire et ça fait vraiment "complexe d'infériorité des écoles de province".
Je crois que tu n'es pas apte à comparer 2 écoles si tu n'as pas suivi les formations dans ces 2 écoles. donc parle de l'ISFA et laisse parler les élèves de l'ISUP de leur école.
voilà bonne fin d'études à tous et on se croisera de toutes les façons sur le marché du travail. (je suis en stage actuellement et  je travaille avec des ISFA.)
 
 
 
 

mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5  ..  103  104  105  106  107  108
Page Précédente

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM HardWare.fr
  Emploi & Etudes
  Etudes / Orientation

  Assurance [Actuariat • Risk • Autres]

 

Sujets relatifs
VoIP & PABX sur IP : Formations Asterisk IPBXLicence arts et tech à Marne la vallée ,iNFoS?
Infos ITINRecherche infos sur: The Notabilis Consulting Group
qq1 a des infos sur le métier d'agent spé de la police scientique?feedback formations Afib Ifpa / comparatif DUT info.
Formations en alternanceRémunération stage en Actuariat ou ds 1 Big4 à Londres
infos sur emploi prestation de serviceEcole "Lignes et formations"
Plus de sujets relatifs à : Assurance [Actuariat • Risk • Autres]



Copyright © 1997-2016 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR