Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
2145 connectés 

  FORUM HardWare.fr
  Emploi & Etudes
  Etudes / Orientation

  • Banque d'Affaires [ M&A • ECM/DCM • Structured Finance ]

 


Je fais / veux faire de la banque d'affaires car...




Attention si vous cliquez sur "voir les résultats" vous ne pourrez plus voter

 Mot :   Pseudo :  
  Aller à la page :
 
 Page :   1  2  3  4  5  ..  1370  1371  1372  1373  1374  1375
Page Précédente
Auteur Sujet :

• Banque d'Affaires [ M&A • ECM/DCM • Structured Finance ]

n°379828
10xleverag​e
A dollar is what I need
Posté le 20-05-2005 à 19:04:16  profilanswer
 

Je reprends donc le fil après quelques années de bons et loyaux services de bibos.

 

I/ La banque d'affaires c'est quoi ?

 

La banque d'affaire est le terme français pour désigner l'Investment banking (Banque de financement et d'investissement). Une banque d'investissement est une banque, ou une division de la banque, qui rassemble l'ensemble des activités de conseil, d'intermédiation et d'exécution ayant trait aux opérations dites de haut de bilan (introduction en Bourse, émission de dette, fusion/acquisition) de grands clients corporate (entreprises, investisseurs, mais aussi États...). Ces activités sont généralement scindées en entités distinctes, habituellement désignées par des anglicismes : les opérations de Corporate Finance (finance d'entreprise), de Global Capital Markets (marchés financiers), et de Structured Finance (opérations de financement).

 

Avant de commencer : lire LE site de référence http://www.mergersandinquisitions.com/
On lira aussi le Vault Investment Banking, bonne introduction aux métiers de la banque d'affaire.
Sur les journées type en banque: discussion intéressante sur WSO ! http://www.wallstreetoasis.com/for [...] 8pm-to-2am
Reportage de la BBC sur la culture des IBs de la City: http://www.bbc.co.uk/programmes/b039rqqh

 

1.1 IB jargon-buster

 

Le milieu de la banque d'affaires comporte son propre jargon (faut bien que les élus puissent se distinguer des autres :D). Pour éviter de vous faire descendre en flèche, essayez de comprendre ces termes (en plus des termes financers tels que DCF, multiples, EBITDA...) :

 
  • All-nighter (ou nocturne) : passer l'intégralité de sa nuit au travail. Les stagiaires en tirent une certaine satisfaction au début et sert à déterminer le champion aux concours de b**** entre stagiaires de différentes banques / groupe
  • Bonus : méthode de rémunération pouvant représenter de 10% à +1 000% du brut annuel
  • Book : jargon pour désigner une présentation au format de la banque ou au format client
  • Bottles and models : terme désignant les soirées entre banquiers où se succèdent les filles et les bouteilles de champagne (voir http://www.youtube.com/watch?v=-4gnLWoh3fM ). Malheureusement ces soirées relèvent de plus en plus du mythe
  • Burn-out : épuisement aboutissant à un arrêt maladie
  • Consultant : espèce bizarre, généralement méprisée par les banquiers. Le conseil en stratégie sert de roue de secours pour les banquiers :o (voir http://www.youtube.com/watch?v=ROlDmux7Tk4 )
  • Couille (ou couiller) : faire une bêtise sur une prez/un excel/imprimer le mauvais document etc. En général, ça se termine mal :o
  • Comps : mot qui donne la chair de poule aux stagios ou analystes. Pratique ayant pour but de plugger des données extraites de rapport annuels afin d'obtenir un output avec des multiples pour les différentes boîtes. Les comps se font souvent à la chaîne : entre 10...et 30 boîtes d'un coup :o
  • Deadline : représente la hantise des analystes et associate et décide du nombre d'heures de sommeil de la semaine à venir. Un des mots les plus prononcés
  • Dropper : pratique consistant à déléguer du boulot à la personne en dessous dans la hiérarchie. On dit 'se faire dropper', 'x est un bon droppeur' et autres petites phrases :o
  • DCM : debt capital market
  • ECM : equity capital market
  • Facetime: pratique consistant à rester au bureau pour rester :o et faire semblant de travailler pour montrer à ses supérieurs que l'on est obéissant
  • Facing : lorqu'une page de présentation doit aller en face d'une autre. Cela double le temps d'agraphage pour le stagiaire ou le temps de checker ce qui est sorti de la printroom. Couiller un facing peut s'avérer mortel :o
  • Football Field : Récap de toutes les valos
  • HF : Hedge Funds
  • k€ / k£ : le banquier parle en €k/£k voir en €m/£m quand il s'agit des salaires, en effet c'est plus "in" de dire que tu fais €100k à 24 ans que 100 000 € (en plus d'être long à écrire :o)
  • Large / mid / small cap : par abus de langage désigne le marché sur lesquels interviennent les banques. Grosso modo on a Large cap = entreprise dont la valeur dépasse €1 bn ; mid cap = de €500 m à €1 bn et small cap = de €0 à 500 m. Ces limites n'étant pas fixées certains considèrent que le large cap ne commence qu'à €5 bn par exemple :o
  • Loader : donner des 'to do' à la personne en-dessous dans la hiérarchie. Les stagios sont souvent loadés à mort...
  • M&A : mergers and acquisitions ou encore fusions-acquisitions
  • Mark-up : un des mots les plus prononcés. Il s'agit des modification apportées sur une présentation ou un document par une personne plus senior.
  • Overkiller : en faire plus que ce qui est demandé. Ex : un MD demande 5 slide, le VP demande à l'équipe d'en faire 40. Pratique courante en banque pour justifier ses revenus :o. On dit aussi s'overkiller, un overkilleur, un overkill pour un dossier
  • PE : Private Equity (cf ce topic : http://forum.hardware.fr/forum2.ph [...] w=0&nojs=0
  • Pitch : présentation marketing destinée à être montrée à un client et lui présentant des opportunités d'acquisitions, de cessions ou de financement
  • PIB : Public Information Book (ou Information Pack) Book dont l'impression est confiée au stagios, composé de rapports annuels, mergermarket, brokers, transcipt de conf call, présentation des résultats, newsrun Factiva...Il est souvent très lourd (500pages+). Le PIB se fait souvent la nuit pour le lendemain, car les VP, MD aiment avoir le leur en arrivant le lendemain. En distribuer 10 à 3 étages différents peut remplacer votre séance hebdo de musculation :o
  • PF : Project Finance
  • Print : mot fréquemment entendu en banque. On ne dit pas imprimer mais 'faire un print'. Le stagios s'occupe en général des prints, mais l'analyste le fait régulièrement aussi
  • Roadshow : tournée de ville en ville pour voir des clients. L'analyste y va en général pour porter les books, et arrive à profiter quelques minutes du Spa des hôtels (ou pas...:o)
  • Staffeur: Personne qui s'occupe de staffer les juniors (jusqu'à associates) sur des projets. En général, il y a une personne par grade sur un projet donné (1 analyste, 1 associate, 1 VP, mais souvent plusieurs MD).
  • Stagios : ou plus communément stagiaire esclave soumis aux coups de fouets de ses supérieurs
  • To Do : tâche confiée à une personne
  • Work hard, play hard : enchaînement de nocturnes en semaine et enchaînement de bottles and models le soir. Style de vie usant :o


1.2 Les acteurs

 

Comme vous l'aurez deviner, les principaux acteurs sont des banques !
Les étudiants aux dents longues et recherchant un maximum de prestige s'orienteront vers les Bulge Bracket (ou encore BB pour les intimes) ou les boutiques d'élite (voire infra) : les BBs sont Goldman Sachs, JP Morgan, Morgan Stanley (ces trois banques étant considérées comme les plus prestigieuses), Crédit Suisse, UBS, Deutsche Bank, Citigroup, Bank of America et Barclays. Ces banques sont censées être les plus globales et les plus puissantes :o
A ces banques, chaque marché possède des acteurs nationaux voir régionaux importants : on citera par exemple la BNP, Société Générale, Nomura (qui pourrait presque faire partie de la liste du dessus), Macquarie.

 

A ces acteurs s'ajoute une myriade d'autres comme :

  • les boutiques dites d'élite : les plus prestigieuses comme Rothschild & Cie (et non pas la compagnie financière de Rothschild) et Lazard qui sont très actifs sur la place parisienne sur les deals de M&A et de restructuration.


A l''échelle européenne:
- Perella Weinberg : beau tableau de chasse même si peu de chose pendant 2013
- Moelis, Greenhill, Evercore, Centerview: beaucoup moins actives qu'aux US, mais essaient de se faire un nom
Au US on retrouve : Lazard qui est très puissant et prestigieux (voire l'histoire de la maison), Evercore, Greenhill et Moelis sont très bons. Viennent ensuite Perella et Rothschild

  • les départements Transaction Services des cabinets d'audit (principalement les big four)
  • les départements de corporate finance interne des grandes entreprises


Chez les acteurs on distingue les banques "balance sheet-driven" des banques qui financent les deals (JP, BAML, Citi, BNPP, Deutsche Bank, Crédit Suisse, UBS etc etc) des acteurs purs conseillers (GS, MS et les boutiques).

 

Classements selon les fees générés par les banques sur l'activité M&A

 

http://markets.ft.com/investmentBa [...] Trends.asp

 

League table H1 15

 

http://www.mergermarket.com/pdf/Me [...] Tables.pdf

 


1.3 Organisation hiérarchique

 

Du plus bas de l'échelle au plus haut :

 
  • Analyste : en général on passe 3 ans à ce stade pour ensuite passer à
  • Associate : pareil 3 ans avant de grimper hiérarchiquement
  • Vice-President (VP) : les promotions dépendent à la performance (ie à l'argent que l'on rapporte à la banque et à la façon dont l'on gère les analystes/associates et les dossiers que l'on a en charge). En général au moins 4 ans et dans le marché actuel parfois indéfiniment. Les VPs sont parfois appelés ED (Executive-Director) dans des banques comme MS ou GS.
  • Executive-Director / Director : promotions dépendent à la performance (ie à l'argent rapportée à la banque)
  • Managing Director : un des plus hauts stade, au bout de quelques années on prend soit sa retraite, ou bien des responsabilités au niveau de la banque ou encore on fait un mi-temps (des supers-MD en charge d'un petit nombre de clients).

La promotion MDs est très politique, il s'agit d'être au bon endroit au bon moment, et bien sûr d'être bon pour avoir un maximum de visibilité dans la banque où l'on travaille. Très fréquemment, les VPs sont obligés de changer de banque pour devenir MDs.

 
  • Head of Group: Personne qui dirige un certain groupe (ex: Industrials, ECM, M&A, bureau régional comme celui de Paris etc...)


  • Le dernier stade est celui de Partner qui existe dans certaines banques où historiquement l'on était actionnaire de la banque à l'époque où celles-ci étaient des partnerships. Ce titre honorifique existe dans de nombreuses banques, par ex. chez Goldman Sachs où ils sont 400 lucky fews à porter ce titre. Il va sans dire qu'ils ont les salaires les plus élevés et les responsabilités les plus intéressantes. Les promotions se font au cas par cas. Chez GS, c'est Lloyd qui annonce la nouvelle :D


Au sein des banques comme Lazard ou Rothschild, les Partners sont les Associés-Gérants, qui se partagent un étage qui leur est réservé et une cantine à part (chez Lazard). Les plus célèbres sont Matthieu Pigasse, Michèle Lamarche, Grégoire Chertok, Laurent Baril...
Toutes ces banques sont côtés donc les partners n'y sont plus partners au sens propre, mais possède une bonne partie des actions.

 

Les banques encore non côtées (Perella, Moelis, Centerview) ont par définition leurs partners, qui y est souvent synonyme de MD. La paie y est en générale plus avantageuse.

 

1.4 Passons aux choses sérieuses : Les salaires  [:atom1ck]

 

En stage (Place de Paris) pour les 3 parisiennes en €/mois :
BNP: 1900 / SocGen: 1700 / CACIB: 1900 / Bryan Garnier: 1800 / CIC: 1300 / Lazard: 2000 + Bonus au bout de 6 mois (4K pour un bon stage, 1.5K pour un mauvais stage) / Rothschild: 2000+ Bonus environ 2.5K pour un bon stage / Deutsche Bank: 2100 / UBS midcap: 1800 / Morgan Stanley: 2100 / JPM: 2500 / HSBC: 1800 / Barclays: 2000 / Crédit Suisse: 2000+ bonus / Bank of America Merrill Lynch: 2000 / Citi: 2000 / Messier: 2500 / Goldman : 3000 / Bucéphale: 1800 négociable jusqu'à 2000 :o / Aforge: 1500 / Barber Hauler: 2200 / Canaccord : 2000 + bonus / Arjil: 1500 / Goetzpartners: 2000 / Sumitomo: 1800 / La Compagnie financière Rothschild : 1600 (groupe A) + prime / Oddo : 1600  + prime  / RBS: 1600 / DC advisory Lyon: 1400 + hypothétique bonus/ Paris: 1800+bonus / Leonardo: 1600 / MK Finance: 700 / Ondra partners: £2500 converti en €
A Londres: en £/mois, même fixe qu'un analyste 1 :
£3750 pour les BB
£3850 chez Perella

 

Au niveau Analyste
A Londres pour les BB en £/an
Ce sont les chiffres médians, les analystes sont classés chaque année et reçoivent leurs bonus en conséquence. L'écart-type n'est pas fort mais les moins bien classés peuvent trembler aux prochaines charettes :o
Certaines banques comme Perella, Moelis, Centerview paient "above street". D'autres comme Roths Londres par ex. paient bien plus bas, allez savoir pourquoi.

 

http://www.arkesden.com/research#.VbdYh_ntlBc
les chiffres à Paris sont les mêmes au taux de change près

 

A Paris: 
Lazard : A1 fixe de 70K + 20-30k
A2 75+40K

 


Rothschild: A1 65 + 5 + 40
A2: 75+50-60
A3: 85 + 70-80

 

BNP Paribas: A1: 44+10+18

 


1.5 Comment y rentrer ?

 

Le milieu est "élitiste" (à tort ou à raison, voir les discussions dans le topic). Les voies royales sont les écoles du septuo : X, Mines Pa, Centrale Pa, Pont pour les ingénieurs et HEC, ESSEC, ESCP (programme grande école). MAIS, suivant les banques et l'état du marché, on peut aussi y accéder après Sciences Po Paris Master Finance et Strat, Supelec, l'EML, l'EDHEC, le 225 ou après un Master Spé dans une parisienne (il vaut quand même mieux dans ce cas avoir un bon undergraduate ou de bons stages). L'option master à la LSE est aussi possible et marche en Angleterre.
Pour les autres (école sub-par, par exemple Audencia/GEM/Reims/Rouen pour les sup de co), rien n'est perdu mais il faudra trouver les meilleurs stages possibles et optimiser son network ou commencer dans une structure plus modeste. De plus, l'ECM et le DCM sont en général moins sélectifs que le M&A ainsi que des plus petites structures (et les banques françaises). Par contre ça ne sert à rien de rêver, il est quasi-impossible de se retrouver en m&a (en junior) après un cycle court en finance ou à la sortie de l'esc trifoullies-les-oies.
Dans tous les cas, il n'est pas exagéré de dire que bon nombres de stages s'obtiennent via networking...ou piston :D.
- Si vous connaissez quelqu'un à l'intérieur, demandez lui de transmettre votre CV à la personne qui recrute
- Sinon, allez voir les banques qui se déplacent sur les campus et essayer de réseauter.
- Demandez aux anciens stagiaires ayant gardé de bons contacts avec les gens en interne de transmettre votre CV

 

Une fois l'école sécurisée, disons que seulement 40% du chemin a été parcouru. Il reste à trouver le stage ou le graduate !
Pour le stage, soit l'on postule en France et dans ce cas ce sont des stages de 6 mois (voir les sites des banques et les annonces sur les intranet) ou l'on postule à Londres et dans ce cas il est quasi-obligatoire de postuler via Internet. Pour Londres, la majorité des stages dure entre 8 et 12 semaines (des stages de 6 mois pour des césures sont possibles mais déconseillés si l'on peut ne faire que 3 mois -tâches en tant que stagiaire usantes et possibilités accrues de faire une erreur rédhibitoire) et ont lieu l'été (les fameux summers). Certains banques proposent aussi des winter, des spring et des autumn internships (JP Morgan, UBS, Crédit Suisse, Nomura). Ces programmes étant institutionnalisés il est conseillé de bien faire attention aux deadlines et de postuler suffisamment tôt. Si le stage se passe bien, à Londres du moins (et si pas d'événements extérieurs exceptionnels comme un krach), une offre d'emploi sera faite à la fin.

 

Pour les graduate à Londres, il suffit de postuler suffisamment tôt et d'aller brûler un cierge au vu de la compétition et du peu de places disponibles (ces dernières étant remplies en priorité par les summer interns)

 

1.6 Les métiers

 

1.6.1 Le M&A

 
Citation :

The phrase mergers and acquisitions (abbreviated M&A) refers to the aspect of corporate strategy, corporate finance and management dealing with the buying, selling and combining of different companies that can aid, finance, or help a growing company in a given industry grow rapidly without having to create another business entity. Wikipedia

 

Ou encore le St Graal pour beaucoup de diplômés car considéré comme étant la branche la plus prestigieuse de la banque d'affaires et qui permet à terme de se recaser plus facilement en Private Equity (pour beaucoup d'analystes, la porte de sortie naturelle), ou encore de switcher vers un des autres métiers de la banque (ECM, DCM,...) ou un département de corporate finance interne. Le M&A ouvre aussi la porte de certains HFs et des départements Corporate Development des multinationales (en général au moins 6 ans d'expérience requises).

 

Day to day work ?

 

Le stagiaire

 

Il travaille et beaucoup, entre 80h (semaine sans beaucoup d'activités) à +120h (pitch urgent :o ou exécution ou client très très chiant). Il est très fortement dépendant de ses analystes / associates et de l'efficacité organisationnelle de ces derniers (exemple on lui donne du travail qui traîne depuis une semaine mais qui soudainement devient urgent). Et il n'y a pas forcément de journée type/semaine type.

 

Son travail consiste en général à de la recherche d'informations (financières, stratégiques, etc...), de la création de slides avec les informations trouvées (ex: faire un profil de la compagnie X c'est-à-dire faire 2 belles slides présentant l'histoire de l'entreprise, sa structure actionnariale et organisationnelle, ses principaux chiffres / ratios), de plug de données sur des fichiers excel qui serviront plus tard aux n+x et enfin de multiples (acquisitions et bousiers). Pour les meilleurs stagiaires (les stars :D), ces derniers feront au bout d'un moment quelques DCF et autres choses un peu plus challenging.

 

Pour résumer les tâches du stagiaires :
- Recherche de données
- Création de slides en tout genre
- Plug de données dans Excel
- Valorisation principalement deal comps et trading comps
- Un peu de modeling plutôt vers la fin du stage si vous êtes à l'aise
- Gérer la reprographie : imprimer les books, relier...Bien veiller à ce que la banque ait une département dédié, sinon c'est vous qui allez le faire
En gros, le stagiaire fait tout ce que les analystes ne veulent pas faire ! (certains font mêmes les coursiers jusqu'aux clients)

 

Journée-type d'un stagiaire M&A à Paris

 

Journée Hard

 

Arrivée au bureau vers 9h00 (du boulot à terminer de la veille sinon c'est plutôt 9h40).

 

- Mark-up de dernier moment d'un MD qui se rend chez le client à 14h30 (pitch), prévoir au moins 40mn pour imprimer les books, 30mn de trajet, il faut donc que tout soit terminé à 13h20. Mark-up transmis très tôt le matin après lui avoir envoyé la prez vers 4am :o  :pt1cable:

 

- Coup de fil de l'analyste (déjà présent lui aussi), on regarde le markup, pas mal de recherche d'infos pour moi, des slides à rajouter (profils de société, cours de bourse à mettre à jour, des graphes à recoller, lui s'occupe de modifier quelques excels.

 

- 10h : c'est laborieux :o infos impossibles à trouver, back-office débordé qui n'a pas le temps d'aider. Je lance quelques slides toutefois au service "édition des slides" qu'ils me rendent une heure plus tard (un peu fausse), mais je modifie à la main ensuite.

 

- 11h : gros stress, on aura pas le temps de tout faire. Coup de fil à l'associate qui nous dit de pas nous prendre la tête et de faire le minimum en fonction des infos disponibles.

 

- 12h : l'analyste a fini de modifier les excels, je recolle tous les tableaux en faisait bien attention à les recoller au bon endroit, car il n'aura pas le temps de vérifier.

 

- 13h : relecture rapide pour dégager les éventuelles typos, double espace, date etc, puis rush vers la printroom pour imprimer/binder tout ça. Même s'il y a une équipe dédiée, en cas d'urgence faut descendre prêter main forte ;)

 

- 14h : les books sont sur la table du MD, qui s'en va chez le client. Retour au desk croyant pouvoir prendre une petite pause pour aller manger  :o  [:the este]
Pas de chance, 5 mails de deux autres analystes me cherchant, deux rappels sur mon téléphone de ceux-là. Je passe les voir, en disant à chacun que j'ai du taff pour l'autre (faut être un peu malin :o ) mais j'ai quand même pas mal de boulot à rendre rapidement.

 

- 15h : j'épluche les notes de brokers pour pouvoir faire ma slide de 'view of the street' sur la boîte concernée, il s'agit de faire une synthèse des notes de brokers intéressantes et de les classer par thème 'M&A/Business/Valuation/etc'. + checker s'il y a des boîtes qui ont publié de nouveaux comptes pour mettre à jour les comps...Heureusement il n'y en a que 3/4 sur ...10, je mets à jour tout cela et envoie le tout à l'analyste.

 

- Toujours à jeun...16h : je repasse sur un autre dossier. Une slide de transaction precedents à faire...Bien relou. On fouille mergermarket/dealogic pour traquer des transactions similaires...Sachant qu'à chaque fois la moitié des infos manquent et qu'on doit aller les rechercher ailleurs (surtout les multiples !!) ou bien les cross-checker...Bref ça me prend bien 2h30. Le temps de faire le tableau et de le coller bien proprement.

 

- 18h30 : Le temps de faire le déplacement voir l'analyste. L'autre a rappelé...Je suis au bord de la crise de nerf, mort de faim.  [:newidk] Je demande 1€ à un analyste ami pour aller m'acheter un snickers au distrib...C'est con j'ai encore plus mal au ventre après :o

 

- 18h40 : du taff encore du taff... [:djokovite] Dossier où l'on est en mandat, n-ième présentation où le client veut que l'on mette à jour plein de slide qui date de deux ans...bref c'est pas gagné. Il faut trouver les infos avant de mettre tout cela sur excel et faire des calculs sur un secteur pas évident. Bref, ça va me prendre toute la soirée. Tout ça pour demain midi (donc à finir dans la soirée).

 

- 19h : retour au desk...le téléphone clignote...Encore un rappel. Mais je suis un rebelle, je rappelle pas tout de suite :o [:ronfl2:3]...j'hésite quoi commander à dîner, pas de plat chauds, car ça devient immangeable si on est trop pris par le taff. Donc comme 1 soir sur 2 ça sera sushi + coca zéro.

 

- Rappel de l'autre analyste : petit excel à faire pour le lendemain pour commencer un merger model (plugger les financials de deux boîtes)...SUPER !!  [:hephaestos]  [:pikitfleur:4]

 

- 20h : dîner arrivé !!  [:wark0] Je mange rapidement sur mon desk, tellement vite que j'ai encore mal au ventre.

 

- 20h20 : dîner terminé, retour au boulot.

 

- 23h : coup de fil du staffeur. "on m'a dit que t'étais solide, tu vas aider xxx à faire un pitch pour la semaine prochaine"  [:bibliophage:2]  [:nicodonald]. Il me parle tellement vite que j'ai pas le temps de répondre.

 

- 23h15 : coup de fil de l'équipe concerné, qui me brief. Je suis tellement fatigué et en plein dans autre chose que je me contente d'un "ouais ouais, ça a l'air intéressant" + quelques remarques évidentes mais pour montrer que t'es pas con et que t'as compris l'idée et que t'es motivé  [:hephaestos]

 

- 00h : préparation des requests pour le back-office pour  me sortir des études/notes de brokers/financials de plein de boîte, ça sera prêt pour demain midi comme ça.

 

- 00h30 : je continue les slides du premier analyste. Pas mal de mise en forme casse-couille, plein de chose à mettre sur la même slide, plein de pie-charts, bar charts, bubble-charts, j'en passe et des meilleurs :o

 

- 3am : fin du travail pour le premier analyste. Je me dis, je lui envoie maintenant, toute façon il vérifiera demain.

 

- 3h15 am : il me répond  [:fenston:1], il va regarder et retourner vers moi rapidement.  [:oh shi-]. Entre temps, je plugg les financials en prenant mon temps, car de toute façon je ne peux pas rentrer dormir, je dois attendre le feu vert de l'autre analyste.

 

- 4h30 : fin du plugging. C'est laborieux je suis crevé, je relis quand même, plein d'erreurs (faut toujours se relire :o ). Je corrige et j'envoie.

 

- 5am : je vais voir l'autre analyste : crevé lui aussi. Il avançait sur la prez, on a encore du boulot...oh fuck. Faut déposer une première version sur le bureau du MD pour le lendemain matin (enfin tout à l'heure quoi :o ). Plein d'infos manquent, on fait ce que l'on peut.

 

- 7am : on dépose une version imprimée, on commande le taxi. Arrivée à la maison à 7h30, en écoutant RMC matin dans le tacos. Le bad...

 

1h de sommeil et c'est reparti...

 

Voilà le genre de journée qui a dû m'arriver 4/5 fois en 6 mois. En général ça arrive au sein de semaines très chargés. Le pire c'est quand cela arrive le lundi et tue complètement la semaine, ou pire le dimanche (mais très rare).

 

Journée soft

 

Deuxième moitié de décembre (entre le 15 et le 20), pas mal de MDs sont déjà partis en vacances, mais les équipes sont encore là. Le rythme est plutôt détendu, les clients sont en général absents entre le 21 et le 5 janvier, donc pas vraiment de rush. On travaille tranquillement.
Normalement on a tout bouclé la veille, donc ça sera la routine + les tâches qui vont tomber la journée. Pas de staffing à venir

 

9h57 : arrivée :o faut pas arriver après 10h c'est mal vu, mais 9h57 ça passe tranquille. Je me log, check mes mails. Quelques petites demandes de VPs/Associates, je réponds 'ok je regarde' mais rien d'urgent. Je vais dans un bureau à côté discuter avec d'autres stagios, on se marre un bon coup, quelques gossips sur les collègues, on prévoit aussi de poser le 24.

 

10h30 : retour au bureau, quelques information packs à faire (financials/notes de brokers/présentation aux analystes à imprimer) et on envoie le tout à la printroom pour relier. On les monte au VP qui va les lire pendant ses vacances :o  [:babouchka:1]. On discute un peu 'tu finis ton stage quand blabla, tu veux faire quoi plus tard, tu voudras revenir chez nous etc etc'. Ca parle bonus dans son bureau, j'en profite pour glaner quelques informations ici et là :o  [:cirnothe9:3]  [:atom1ck]

 

11h30 : Déjà la dalle :o Je mange très rarement le matin (sauf médocs à prendre ou week-end). Mais encore trop tôt pour aller à la cantine.
Check des mails : quelques factiva pourris...que j'envoie quand même pour faire le suce boule :o . On me répond 'merci, intéressant'. C'est toujours cool  :)

 

Petit tour sur mergermarket lire les news, checker les leagues tables (quasiment définitive à cette époque), les Echos. On jette un oeil à facebook sur mon iphone, mail perso, quelques sms à des potes pour prendre de leurs nouvelles et montrer que j'existe encore :D

 

12h : Petit coup de fil d'un analyste. On doit modifier quelques slides : rien de bien méchant, des graphes à mettre à jour avec la nouvelle version du modèle en faisant bien gaffe à tous les cas possibles (relancer la macro à chaque cas).

 

12h40 :  [:neurone]. Quelques coups de fils à d'autres stagiaires pour voir qui est chaud pour aller bouffer et ça part. Tout le monde a l'air fatigué, mais ça rigole bien quand même, quelques rumeurs sur qui va se barrer, qui va être viré, qui va être promu, qui va avoir le plus gros bonus...et puis ça discute d'autre sujets plus terre à terre genre 't'as choppé ce week-end :o ? '

 

13h40 : Pause café dans un autre bureau. Ca parle foot, copines (or lack thereof :o ), vacances.

 

14h : Retour au desk. Pour finir les slides le tout me prend une petite heure, relecture rapide et envoie à l'équipe.

 

15h : Coup de fil d'un analyste. Petit DCF à faire (cool,  [:starman333] je vais toucher à du lourd). Je sors les notes de brokers qui donnent des Wacc, et des valos pour pas trop partir en couille. L'analyste me laisse de la liberté, c'est pour demain soir de toute façon et on regardera ça ensemble. Il me brief un peu sur le sujet. Il s'agit de valoriser des filiales Américaines d'une grosse boîte française. Ca a l'air intéressant.

 

16h : Excel, A1, DCF Valuation, c'est parti. Je commence à faire mon DJ sur excel, crunch mes calculs. Ca prend du temps quand même, mais pas grave j'ai le temps.

 

17h30 : interrompu par quelques demandes à la con genre imprimer des docs inutiles, on me demande aussi de demander au back-office de sortir des documents introuvables genre des compte de sociétés private scandinaves :o  [:paskoua]

 

Pas grave on ne discute pas les ordres  [:bosco911] et puis je m'en fou c'est pas moi qui bosse  [:clooney7]

 

19h : j'ai la dalle, j'ai arrêté de bosser depuis 40mn car trop la dalle, je peux plus me concentrer. Perdu 4kg depuis le début du stage, moi qui craignait l'inverse. En fait, pas mal de soir, je ne dînais pas, forcément on perd. Je me pesais tous les matins aussi (je suis pas une meuf ni gay je précise  :o ) mais j'avais pas envie d'avoir le bide de certains analystes ni celui de certains de mes costagiaires :o . Je faisais aussi du footing quand il faisait beau le weekend et j'avais un tapis de course chez moi pliable. L'occasion de se bouger un peu aussi...

 

19h30 : On commande donc quoi ? Salade ? Fuck, j'ai pas travaillé toute la journée pour ça. Sushi ? J'en ai marre. Je sors les catalogue des restos italiens du quartiers et ça part en risotto + tiramisu + coca Zéro (faut pas abuser non plus  :lol: )

 

20h : rien foutu depuis tout à l'heure. Mes potes répondent, je regarde où en sont mes appli pour Londres. Cool, j'ai des interviews de prévu. Sinon, je devrai sortir tôt ce soir.

 

20h20 : Dîner livré !  [:yaisse2]. Je prends le tout et je bouffe avec d'autres stagiaires. Certains sont chauds pour prendre un verre ce soir. Cool, j'organise ça avec d'autres stagios d'autres banques / consultants (ceux-là sont toujours chauds pour prendre un verre à la dernière minutes et vont pas faire chier 'ah non désolé j'ai autre chose de prévu' car de toute façon ils ne peuvent rien prévoir :o ) en veillant à un équilibre mecs/filles (pas toujours évident, mais on y arrive :o )  [:vandread:2]

 

21h30 : fin du dîner. Quelques mails mais rien d'urgent. Je continue à travailler un peu, mais j'ai pas envie de bosser  :sleep:

 

22h30 : des gens commencent à se casser. Les analystes avec qui je taff se sont déjà barrés apparemment. Je passe dans leur bureau, cool leur veste n'est plus là, ils ont dû se barrer.

 

22h45 : je lock mon ordi, commande mon taxi et je pars avec certains stagiaires prendre un verre à l'Experimental Cocktail bar (oui quand on est stagios en m&a on peut se payer des cocktail à 15 balles  :D )  [:highway to hell] . Arrivée là-bas vers 23h10. D'autres stagios d'ailleurs nous rejoignent. On doit être en tout 7/8. Je sors toutes les 30/40 mn pour voir si j'ai un appel en absence car ça capte mal dans le bar. Puis après 00h30, j'arrête de checker. La soirée dure jusqu'à 3am.

 

3am : Nouvelle commande de taxi, pour rentrer à la maison. Lendemain tranquille, dernier vendredi avant vacances. Ca va être tranquille, je peux arriver vers 10h.

 

Pendant les vacances, je faisais du 10h30-21h avec parfois une pause pour aller manger dehors (2h). Il y avait les stagiaires, quelques banquiers (ceux qui ne fêtent pas Noël, les tout nouveaux qui n'ont pas encore de vacances, ceux qui fêtent Noël à Paris et qui ne veulent pas poser des journées qui sont lights). Jeans + pull, ça fait du bien...Pas vraiment de boulot, j'ai pris de l'avance sur certains trucs, j'en ai profité pour regarder des models compliqués, lire des présentation sur lesquelles j'avais bossé etc etc. Pas allé au travail le 24 ni le 31.

 

Genre de journées qui arrivent à Noël, ponts du moi de mai, deuxième moitié d'août.

 

L'analyste

 

Il travaille autant qu'un stagiaire. Le travail dépend pas mal de la banque de la structure dans lesquelles on est ainsi que de la séniorité : pour certains les analystes I ne sont que des super stagiaires alors qu'ils pourront avoir plus de responsabilités ailleurs.
Globalement, l'analyste commence à avoir plus de choses intéressantes à faire (modélisation financière, gestion de process, quelques fois des meetings clients) qu'un stagiaire mais il conserve une large part de tâches painful (formatting, recherches absurdes, présentations absurdes à créer) et suivant l'endroit où l'on se trouve l'exposition au client peut être nulle.

 

Pourquoi ces horaires dans ce cas ?

 
  • L'analyste / stagiaire dépend de l'organisation de ses supérieurs donc ne contrôle rien : certaines journées se passent sans être staffé avant 20h-21h et là c'est parti pour une nocturne. Si un MD a une idée de pitch (présentation marketing pour un client) en se rasant le matin, la présentation doit être faite asap même si celle-ci finit à la poubelle avant d'avoir été présentée.
  • Le travail qu'il rend doit être parfait : toutes les données / informations utilisées doivent être justifiées (nécessité de garder ses back-ups), les slides ne doivent pas comporter le moindre problème de formatting. Il n'est pas rare de refaire 2-3 fois les choses surtout si un VP/MD juge qu'en fait leur première idée était foireuse (cas de figure qui arrive en général 2 jours avant la présentation effective au client). Les seniors savent qu'ils ont sous eux des personnes totalement soumises qui ne refuseront jamais un ordre et n'hésite donc pas à surcharger de boulot leurs subalternes.
  • 0 solidarité dans l'équipe, si le travail peut être fait par l'analyste, l'associate n'aidera pas et déchargera tout sur lui. Le VP quant à lui ne touchent plus vraiment les slides ni le modèle et se contente de faire le lien avec les demandes du MDs. Il arrive très souvent de voir toute l'équipe partir tôt et laisser l'analyste jusqu'à 5am se démerder tout seul, parfois heureusement avec un stagiaire pour aider.
  • Le travail est très très chronophage: la majorité du travail en m&a consiste à chercher des données et les mettre en forme sur de belles slides (pas grand chose de bien stimulant). Ca prend beaucoup de temps. En plus, les seniors repoussent toujours les feedbacks jusqu'à se retrouver en urgence.
  • L'industrie fonctionne en sous-effectif permanent.
  • La culture de la banque ainsi que les groupes dans lesquels on travaille jouent aussi (sur Paris Lazard Telecom est connu pour ses qualités de tortionnaire, à Londres, les groupes FIG de certaines anglo-saxones sont aussi assez violent. Au contraire des banques françaises sont connues pour être plus "relax" )
 

Et les autres

 

Au niveau associate, le travail consiste plus à diriger les analystes, à contrôler leur travail avant de le passer aux VP/ED-D/MD et à mettre en forme les idées de ces derniers. Les contacts clients sont beaucoup plus nombreux. Les horaires s'améliorent sensiblement même les semaines à plus de 80h/90h sont encore courantes.
Le VP est l'interface entre les MDs/ED-D et les analystes/associates. Il transmet les "ordres" de ses supérieurs, est en contact permanent avec les clients, participe aux réunions, s'occupe du staffing et des tâches administratives du groupe... Il commence à originer ses propres deals.
Les ED-D ou MDs sont en contact permanent avec les clients, leur travail consiste principalement à vendre des opérations (et à embaucher des secrétaires :o). Il faut les voir comme des super-vendeurs :o

 

Organisation (de façon très simplifiée)

 
  • Le groupe s'occupe de tous les deals quel que soit le secteur (cas assez fréquent pour les anglo-saxones dont les équipes à Paris/Madrid/Milan/Francfort/Moscou/... où les équipes sont réduites et dont le centre névralgique se situe à Londres). Le bureau en question travaille avec les équipes secteurs situées à Londres.
  • Organisation en sous-groupe sectoriel : chaque groupe secteur s'occupe de l'origination et mène le deal si la banque ne dispose pas d'équipe Execution (sinon l'Execution team intervient en parallèle du groupe sectoriel). Les groupes les plus connus étant FIG (banque-assurance), TMT (telecom, media, technology), Natural Resources (+ Utilities dans certaines banques), Industrials, Healthcare, Consumer & Retail. En général, les équipes sectorielles interviennent aussi sur des problématiques d'ECM et de DCM. Pour les banques françaises comme la BNP et la SG, les équipes secteurs sont à Paris.
  • Enfin, certains banques couvrent aussi des zones pays (MENA, Benelux et Nordic principalement) depuis leur siège européen
 

1.6.2 L'ECM

 
Citation :

A market that exists between companies and financial institutions that is used to raise equity capital for the companies. Some activities that companies operate in the equity capital markets include: overall marketing, distribution and allocation of new issues; initial public offerings, special warrants, and private placements. Along with stocks, the equity capital markets deal with derivative instruments such as futures, options and swaps.  Investopedia

 

Day to day work ?

 

(merci à husch)

 
Husch_au_boulot a écrit :

 

Je suis en ECM a Londres. Tu es intégré aux depts IB et non capital markets. D ailleurs pour les trainings (que ce soit en internship ou graduate prog) tu seras avec ceux d IBD. Dans certaines banques meme, tu es recrutés en IBD, puis pendant le training prog on t affecte a une equipe: AI, TMT, ECM,...en fonction de tes preferences, performances et de ton fit avec les differentes equipes.

 

Dans mon equipe, ce n est quasiment que 3 Pa ( il y a un edhec/LSE...). Tu postules en IB, mais contrairement aux purs M&As tu es plus en relation avec les marchés (syndicates, sales,...). Apres, en fait sur un deal, trois equipes IB bossent ensembles: l equipe industrie (energie, retail, FIG,...), produits (M&A, ECM, DCM,...) et parfois l equipe pays.
Donc tu peux passer de l un a l autre facilement (certain de mon equipe sont a mi temps en ECM et le reste en M&A). Mais les journees etant plus courtes, les gens d ECM sont passez fous pour ensuite aller en M&A.
En ECM les journees sont mieux organisées. Tu as bcp moins de tps mort pour attendre d etre staffé. Cela te permets de ne pas rentrer tous les soirs a 3:00 am mais 10:00pm. C est une bel avantage. Car mes potes en M&A attendant comme des cons l apres midi...pour bosser a fond le soir.
Quasiment meme boulot qu en m&a, mais moins de valo, plus d analyses des marchés pour les juniors, pour les seniors, ils te vendent un produit different, mais sinon meme boulot. C est pour cela qu il y a des seniors qui sont a cheval sur les deux.

 

Pour ce qui est du boulot le WE..justement la j y suis, mais c est 1 WE sur trois, pas tous les WEs.

 


1.6.3 le DCM

 
Citation :

The Debt Capital Markets group originates and structures corporate debt issuance and executes risk and liability management transactions. DCM provides broad expertise and execution experience in corporate, financial and sovereign bonds, private placements, asset backed products, public convertible and exchangeable bonds, and OTC equity financing. Barcap

 

Day to day work ?

 
tib75 a écrit :

 

DCM est une équipe "produit" dont l'objectif est d'obtenir des mandats d'émissions obligataires de corporates, d'institutions financieres et de Sovereigns (les Etats). Le boulot du junior est donc d'aider à pitcher les clients. La grande différence avec IBD est que tu t'interesses peu, voire pas du tout, au business de la boite. Les pitch, et plus generalement les discussions avec tes clients, tournent autour de leurs besoins de financement et surtout des conditions de marché (Est-ce qu'il y a bcp de demande sur le marché? Est-ce qu'il y a un risque d'exec lié à une forte volatilité? Et surtout à quel niveau sortirait une nouvelle ligne de ton client?). En stage, t es aussi amené à rédiger des updates réguliers de marchés (en général une fois par semaine). Le dédain affiché par certains banquiers M&A envers DCM est en raison du caractère moins stratégique des deals (une émission de dette est moins stratgique pour une boite qu'une grosse acquisition), et du niveau moins senior de tes clients (en DCM tu parleras au trésorier de la boite, eventuellement au CFO, mais tu ne toucheras pas le CEO). Mais si tu es plus intéressé par les marchés (et notamment le côté macro) que par la corporate finance, tu trouveras ton stage probblement très intéressant et stimulant. En termes de carrière, tu peux progresser plus vite qu'en M&A (tu ne parles pas a des CEO, mais apres un an d'experience, tu seras deja tres exposé a tes clients), mais les possibilités de reconversion sont moins diverses.

 

1.6.4 Les autres métiers

 

Financement structurés

 

Les métiers : http://www.ca-cib.com/business-lin [...] inance.htm

 

Classement des métiers (copyright Dkgb)

 
dkgb a écrit :

 

Vrai, un de mes collègues disait que si tu classais les metiers du structured finance, tu as en tete PF et Acqfin/LBO. Shipping, Aircraft, Trade/export c est en effet beaucoup moins golden et beaucoup plus accessibles. Surtout aue les salaires ne sont pas comparable (en tout cas chez nous)

 

Day to day work

 
dkgb a écrit :

 

Je découvre le monde du financement!

 

Petit feedback après 3 semaines :

 

Je suis en Financement d’acquisition, qui dépend du Financement Structuré Monde de la BFI. Je bosse à 50% sur des deals France (acquéreur Français) et à 50% sur des deals Europe (acquéreur Europeen non français).  

 

Je n’ai pas encore fait de pitch depuis que je suis arrivé, les deals arrivent soit par le coverage, soit par le M&A, soit on est directement contacté par le client ou les autres banques.

 


Le taf comporte 3 grosses parties :

 

1. mise en place du model, on travail sur des modèles existants, on établit plusieurs scénarios de BP, on le fait pour l’acquéreur, pour la cible puis on consolide les deux.
Les modèles intègrent les fonds levés et permettent de structurer le financement en termes de taux, types de dette, maturité…

 

2. rédaction des documents de l’opération :
-infomémo quand on est MLA (Mandated Lead Arranger) un peu à la M&A style, avec grosse analyse du marché, des fondamentaux, des tendances… Le but étant de vendre l’opération au marché (les autres banques).
-note de comité : en gros c’est un infomémo light pour présenter le deal au comité de crédit de la banque, pour savoir si la banque accepte (ceux qui décident) sont d’accord sur le montant et le risque (et plein d’autres trucs)
-pitchs quand c’est dans une démarche de prospection

 

3. négociation du crédit avec le client, les autres MLA et closing

 

Les stagiaires participent à la mise en place du model et la rédaction de document.

 

C'est très intéressant, mais je trouve que c'est vraiment TRES technique, les mecs avec qui je bosse ont quasiment tous entre 3 et 5 ans d'XP derrière eux avant d'arriver ici, soit en M&A, Analyse crédit ou VIE. Les modèles sont vraiment chauds et les stagiaires ne sont pas opérationnels avant bien 2 mois. Je kife les horaires, qui n'ont rien a voir avec le M&A (rythme de croisière 9h-21h, et grosses nocturnes genre 3-4h du mat, pour les rush, mais c'est pas très fréquent). Le truc chiant c’est la call de 23h avec les m&a de chez Merril ou JP, alors que toi t’a fini a 20h.

 

Pas trop de recherches casse bonbon, pour ce qui est analyses, on se base sur le taf des stagiaires du m&a ou du coverage, du coup on enlève de notre signature « stagiaire », quand on leur demande par mail un truc urgent à midi pour 14h…, ce qui nous fait gagner pas mal de temps. Vu que je pitch pas, fini les bullet points et place à la rédaction, ce qui est pas évident quand tu fait l’analyse financière d’une société.

 

D’après ce que j’ai entendu les salaire en fixe sont légèrement inférieur au M&A (j’ai entendu parler de 47K€) et le bonus en pourcentage du fixe (comme en M&A).

 

Je crois qu’il n’y a qu’un seul vrai junior dans l’équipe (mais bon il avait cumulé 2 ans de stage en sortant de l’école à Londres et NY), donc je me pose des questions sur la notion de salaire junior.

 

Pour ce qui est de la reconversion, j’ai entendu parler d’anciens chez PAI, 3i, Cinven ou en direction financière dans l’industrie.  

 

Journée type d'un stagiaire en Structured Finance

 

J'ai fait 6 mois dans une banque française à Paris, en structured finance TMT, équipe qui existe dans les 3 banques françaises avec exactement le même positionnement. C'est en fait du leveraged finance puisque les clients sont des fonds de PE qui achètent un actif du secteur et des entreprises "leveragées" avec un rating interne non investment grade.  
 
Le rôle premier de l'équipe est donc de financer des LBO et de refinancer de la dette, mais a aussi un rôle de coverage en vendant d'autres produits de la banque (ECM, export etc.). L'équipe "levfin TMT" bosse énormément avec les autres équipes (M&A, syndic, high yield...) et est, en elle-même, responsable de l'origination, de la structuration et de la modélisation, du process de crédit (faire accepter le deal à l'équipe des risques) et de la négociation de la documentation. Les "juniors" (ie. jusqu'à associate ici) bossent principalement sur les pitch books, les modèles et les credit applications. L'aspect documentation est gérée plutôt par les gens plus senior qui sont en contact très régulièrement avec les clients.
 
Un des énormes plus de ce job (par rapport au m&a notamment), c'est que les juniors touchent réellement à des choses très techniques (car petites équipes) : les analystes (et même parfois les stagiaires) font des modèles de A à Z, puis rédigent l'intégralité de la demande de crédit. Autre chose d'assez sympa, c'est la place de la relation et du suivi des clients (à mon avis plus qu'en M&A), ces derniers ayant souvent un "pool" de banques qui bouge assez peu pour leurs financements.  
Autre + : les horaires. Hors énorme rush, ie. LBO en cours avec mandat de coordinateur (où on se rapproche du M&A), le rythme de croisière dans les équipes françaises doit être à peu près 9h - 21h (un peu plus à la BNP). La conséquence : des salaires inférieurs. J'ai entendu parler de EUR 50k de fixe à l'embauche, les bonus existent mais n'ont strictement rien à voir avec le M&A, mon estimation perso (j'ai pas pu avoir d'info précise :o) est entre 15% et 30%.
Les équipes (c'est vrai pour levfin et PF) sont aussi sélectives (voire plus) que le M&A car il y a moins de places, que c'est plus technique au niveau junior et que les ingénieurs sont de vrais concurrents aux ESC (parisiennes très largement). Je parle évidemment des stages, les embauches en CDI étant inexistantes dans les banques françaises dans ces équipes depuis quelque temps (conversion de stage = néant, à ne pas faire en fin d'étude). La seule solution pour entrer en ce moment (et c'est vraiment pas systématique), c'est le VIE.  
 
Une journée type, sans gros rush particulier :
 
9h30 : j'arrive (j'abusais un peu, 9h c'est mieux vu ici :o), j'allume mon pc, check mes mails, je vire le spam des syndicats, du CE et de la com interne qu'on reçoit dans les banques françaises, j'ai quelques demandes des analystes mais rien de bien méchant, je vais pouvoir descendre à la cantine tranquille à midi
 
9h45 : je vais voir un analyste qui m'a demandé un vrai truc, il veut mettre un jour un modèle sur un opérateur mobile, apparemment il pourrait se passer quelque chose, mieux vaut être prêts (oui, on est mieux organisés qu'en M&A, on travaille en amont et surtout on attend pas 20h :o), il parcourt les onglets du fichier excel, c'est chaud parce que très détaillé (avec les drivers spécifiques au secteur et pas mal de scénarios), mais bon, je peux passer le voir sans soucis en cas de bloquage.
 
10h : je choppe des infos sur la boite, je lis les documents qu'on a reçu auparavant (c'est un client existant), je demande des infos pays et secteur à la banque pour checker les hypothèses et je commence. Je mets à jours des chiffres que je peux mettre en dur sur l'historique, je comprends petit à petit comment tourne le modèle. Il a été construit à 100% par un analyste et est vraiment solide, pour moi c'est un des principaux avantages de ces équipes : comme dès le début on touche à des choses complexes (pas le choix vu la taille des équipes), on progresse vite et finalement le niveau technique est impressionnant déjà après 2 ans.  
 
10h30 : je recois un mail d'un Director en direct (la hiérarchie est plus flat qu'en M&A), il faut vite mettre à jour la présentation de l'équipe et les "credentials". Il prend l'avion pour aller voir un client dans l'aprem et il vient de se rendre compte que les derniers awards de l'équipe n'ont pas été intégrés. C'est moins intéressant que ce que j'étais en train de faire sur mon modèle mais c'est naturellement au stagios de le faire :o. Ca me prend 10min, j'imprime et je lui montre (en direct encore), il est content et il s'en fout si c'est pas parfaitement aligné, de toute façon le client ça fait 5 ans qu'il s'en occupe et il le connait bien. On discute vite fait de ce que je veux faire après mon stage et il me raconte comment c'était, à l'époque ...
 
11h : j'ai glandé un peu sur internet mais je me remets sur le modèle, j'aimerais bien finir ça aujourd'hui et me barrer tôt. Ca fait 3 mois que j'ai commencé, je commence à avoir un peu d'expérience sur les modèles et les drivers spécifiques du secteur, ce qui me permet de ne pas me perdre dans les documents fournis par le client.  
 
12h : j'ai fini de mettre à jour l'historique, l'onglet qui recense les différentes lignes de dette et les flux qui y sont liés a été assez chiant à mettre à jour mais finalement ça colle avec ce que j'ai dans les financials, cool je vais pas passer l'aprem à comprendre pourquoi le montant de la tranche A n'est pas égal à ce qu'on avait prévu la dernière fois qu'on a mis à jour le modèle. La dette est vraiment l'élément central du modèle puisque c'est l'élément sur lequel intervient l'équipe, il faut être bien rigoureux et surtout pas péter les formules pour pouvoir faire tourner différentes hypothèses (et structures) par la suite.
 
12h05 : Il y'a un mouvement vers la cantine, je regarde l'analyste qui m'a staffé, il descend aussi et me dit que c'est pas pressé, je descends avec eux. L'équipe est cool, on discute des vacances (on est dans une banque française, on en a pas mal et on peut presque tout prendre à la différence des mecs en M&A), on mange tranquillement un plat chaud et on pense à nos potes du M&A qui bouffent un sandwich en mettant des miettes dans leur clavier. Un associate glisse tranquillement dans la conversation qu'il aura besoin de moi dans l'aprem pour l'aider à finir une demande de crédit. L'analyste est visiblement un peu venere, il va devoir reprendre le modèle mais il dit rien :o
 
12h45 : de nouveau devant le PC, l'associate qui veut de l'aide est occupé, j'attends un peu avant d'aller le voir. Finalement c'est lui qui vient, il a juste besoin de moi pour rédiger une présentation d'un opérateur de satellite européen. Cool j'ai jamais bossé sur ce type de boîte, je vais pouvoir me cultiver :o. Je lis vite fait quelques pages du rapport de référence sur ce secteur histoire de savoir de quoi on parle. La demande de crédit c'est aussi quelque chose sur lequel j'ai pas mal bossé, en gros bien 40% de mon taff (40% de modélisation et 20% de ppt).  
 
15h30 : j'ai fini la présentation de la boite avec des éléments opérationnels et financiers, ça prend 3 pages et globalement je suis pas mécontent, mais je sais qu'il va faire un mark-up dessus. J'imprime et je lui prête mon stylo rouge pour qu'il marque les changements qu'il veut. Souvent les petites erreurs les analystes / asso les corrigent en direct et te font pas chier avec un mark up pour te faire rajouter une virgule ou reformuler une phrase, c'est un exemple tout con qui montre comment on perd moins de temps qu'en M&A ... Mais bon, là je suis parti de rien, faut pas rêver, il écrit juste sur le print et je corrigerai moi même.
 
17h : il a lu ce que j'avais fait et me rend son mark-up. Ca va, j'ai pas tout à refaire. Entre temps j'ai un peu bossé sur le modèle pour avancer l'analyste qui a l'air un peu sous l'eau et qui voudrait pas rater un dîner ce soir (chose possible en structured finance). Je corrige mon texte en fonction des suggestions, ça me prends 30 min mais je relis 2 fois pour rendre un truc parfait. Même si je cherche pas à convertir mon stage en offre, rendre une "v2" avec encore des erreurs ça passe pas si jamais je veux avoir une bonne éval pour peut-être faire un VIE dans cette banque plus tard :o
 
17h30 : je repasse sur le modèle et l'analyste est content, il peut avancer avec les autres équipes. Une équipe à Londres envoie des slides dégueu et il doit tout remettre en page pour intégrer leur contribution à une présentation qu'on montrera au client.  
 
19h30 : il vient me voir et me montre ce qu'il aimerait changer dans les hypothèses opérationnelles, il m'explique le business et les spécificités de la boite et surtout il me fait un petit cours technique sur les éléments du P&L spécifiques aux opérateurs mobiles, il est pédagogue et je comprends bien. Je vais pouvoir faire ce qu'il me demande en comprenant vraiment ce que je fais.  
 
20h30 : je viens pour lui montrer ce que j'ai fait mais il me dit qu'il est occupé et que de toute façon dans une heure il doit se barrer, il me dit de partir. Cool. Je lance un "personne n'a besoin de moi ?" dans l'open space en croisant les doigts. Non, c'est bon, je peux partir. J'attends 5 min et je pars. Un asso part avec moi, 20h30 c'est une bonne heure pour partir et on a pas de gros rush en cours donc on culpabilise pas, on s'en fout de passer devant les D/MD pour partir, et eux s'en foutent qu'on parte tôt : du moment que le taff est fait ... C'est une logique différente de ce qu'on voit en M&A ...

Message cité 8 fois
Message édité par 10xleverage le 28-07-2015 à 12:31:19
mood
Publicité
Posté le 20-05-2005 à 19:04:16  profilanswer
 

n°380073
10xleverag​e
A dollar is what I need
Posté le 20-05-2005 à 23:49:39  profilanswer
 

II/ J'ai des entretiens demain, on va me demander quoi ?? :o

 

Les entretiens en banque ne sont pas tout à fait des entretiens classiques, dans la mesure où le milieu est assez particulier. Vous serez testés sur des questions techniques (ou à défaut des question plus généralistes de réflexion pour voir comment vous réfléchissez). Voici la manière dont se déroule les processus de recrutement ainsi que quelques conseils à appliquer.

 

2.1 Le Fond
Un entretien classique en Banque d'affaire comporte environ 30% de fit et 70% de technique

 

2.1.1 Le fit
* On va vous demander de vous présenter (=Descendre votre CV). En général vos interlocuteurs vont se présenter en deux mots.
Durée idéale = entre 2 et 3 minutes, au-delà, vous les perdez. Vous traitez avec des gens qui dorment en moyenne 5-6h par nuit (ie pas assez) et qui sont sur 4 dossiers en même temps avec le blackberry qui clignote sur la table. Ils vont retenir en général 20/30% de ce que vous dites dans cette partie, ils faut juste que ce soit fluide et concis. On développera bien sûr ses stages précédent et quelques missions sur lesquelles on a pu travailler (les plus marquantes, ne pas développer comment vous avez aidé la secrétaire à optimiser son process pour booker les voyages !!)

 

* La deuxième question est en général : "pourquoi l'IB" (=le m&a, le SF, l'ECM)
Là il faut montrer que vous avez un peu discuté avec vos camarades anciens stagios / des pros du milieu qui vous ont donnés envie de faire ce métier. On n'atttend rien de particulier mais soyez honnête et dites ce qui vous intéresse vraiment et pourquoi vous avez postulé. Si vous avez du mal à trouver des raisons, il faut vraiment vous demander ce que vous foutez là :o :D

 

* Pourquoi notre banque
La plus compliquée et la plus casse gueule. Essayez de parler à des anciens stagios ou des pros qui exercent là-bas ils vous donneront des arguments, on ne s'attend pas à ce que vous sachiez tout sur la banque mais que vous soyez renseignés un minimum sur la culture, la manière dont les équipes sont découpées. C'est l'occasion de poser des questions à vos interlocuteurs :) Ne pas oubliez que vous allez passer 18h+ par jours (et parfois vos week-ends) en face de ces mecs, donc voyez si vous êtes capables de travailler avec eux.
Sans doute la question la moins importante, parce qu'il y a quand même très peux de différences entre les banques.

 

Questions fréquemment posées :
- Tu as d'autres entretiens en cours (répondre honnêtement, on peut même mentir un peu personne ira checker et de toute façon c'est pas checkable...)
- Que fais-tu de ton temps libre (soyez marrant...)
- Pourquoi tu veux travailler autant

 

2.1.2 La Technique

Essentiellement:
- Maîtriser la compta de base, financial statements (P&L, Balance sheet, Cash-flow), ratios de base, liens entre les déclarations.
- Valorisation, les trois méthodes (Market comps, precedent transaction, DCF) dans les détails et avec toutes les subtilités
- LBO: comprendre les mécanismes et savoir faire un modèle simple
- Finance générale: WAAC, beta, Gordon-Shapiro et les fondamentaux de finance de marché (indices boursiers, pricer un bond...)
- Le M&A: pourquoi un deal, dilution/accretion, raisons stratégiques.
- Actu: les deals du moment, les deals de la banque, les deals de l'année.
- La consolidation : Intégration globale, mise en équivalence, proportionnelle.
- Savoir ce qu'est une Enterprise Value (EV), comprendre le concept et savoir le calculer dans les détails en partant du share price spot d'une société.
 
Où bosser tout ça ?
 
- Le Vernimmen
- Le livre Investment Banking de Pearl/Rosenbaum
 
Les sites :
dealbook.nytimes.com
http://ftalphaville.ft.com/
http://www.ritholtz.com/blog/
http://www.businessinsider.com/
http://www.zerohedge.com/
http://www.nakedcapitalism.com/
http://finance.blog.lemonde.fr/
http://pragcap.com/
http://leblogalupus.com/
 
2.2 La Forme

 

2.2.1 Fashion Attire

 

Comme tout milieu, la banque d'affaire comporte son dress code. Ayant reçu de nombreux messages touchant à cette question je me suis dit que l'on pouvait y consacrer de l'espace en Front Page :D

 

Pour les messieurs :
Le dress code en Europe continentale / UK est le même dans la grande majorité des banques : costume sans cravate. Néanmoins, en entretien son port est très recommandé. Les banquiers portent la cravate en général en meeting ou en entretien, ils en ont toujours plusieurs au bureau au cas où :)
Le costume en général est : bleu marine / gris anthracite uni/rayures tennis (deux couleurs les plus observées). Ensuite viennent le gris moyen et le bleu pétrole.
Le motif prince de Galles discret peut faire l'affaire. Bon par contre svp pas de costume marron/bleu ciel/gris clair...
L'important est qu'il soit cintré et à votre taille !! Aller chez un retoucheur compétent ça en vaut la peine.

 

Qui dit costume dit chemise (la chemisette est interdite !!!) : dictature du blanc et du bleu dans diverses combinaisons unies/rayures (blanches/bleu ciel/marine)/carreaux/faux unis/prince de Galles. Ensuite vient le rose clair dans ses combinaisons. Par pitié pas de chemise noire...on est pas à la salle des fêtes du village...
Le port des boutons de manchettes est très courant et constitue un petit plus pour postuler pour ceux qui rêvent du 121/23 bis :D. L'important est qu'elle soit à votre taille/propre et bien repassée ! (Beaucoup de banques proposent des partenariats avec des pressings).
On privilégiera les chemises sans poche poitrine, on est pas en audit non plus  :lol: (cf http://www.meselegances.com/2010/05/19/poche-chemise/ )

 

Chaussures : noires (couleur observée à 95%+). Certains osent le marron/bordeaux/gris...Mais chaussures à bout arrondis, pas de chaussures carrés !! Les puristes iront mettre un fer et un patin directement chez un bon cordonnier ;). Merci de prévoir des embauchoirs et du cirage.
Chaussettes : assorties au pantalon ou aux chaussures. Certains aiment sortir de l'ordinaire avec du rouge/vert/violet...:D Chaussettes blanches interdites  :non:
Cravate : on vous laisse le choix mais un peu de bon goût !! ;).

 

Certaines banques portent la cravate tout le temps (Rothschild mais uniquement pour les stagiaires...). Les banques anglo-saxonnes +BNP/Socgen pratiquent le casual friday (jeans+chemises/polo)
Le week-ends et jours fériés on peut venir comme on veut ! (youpi !)  :lol:

 

Pour les adresses, cf topic costume/chaussures/chemises de HFR sinon quelques recommandations personnelles ;) (prix indiqués hors solde).
Costume (300€) : Anthony Garçon / Bennavita. Au-dessus (500/600€) : Lander Urquijo / Balibaris. Encore au-dessus (700/800€) : Ly Adams/Hackett. Toujours au-dessus (900€/1000€) : Arthur & Fox/Boggi (gamme entoilée) / Brooks Brothers (gamme premium). A 1000€+ on aura : Pal Zileri/Corneliani/Canali/Husbands ou de la demi-mesure de qualité.
Chaussures (150€/200€) : Loding / Markowski / 7ème largeur / Loake. Si vous voulez mettre plus (350€+): Crockett&Jones, Carmina, Weston...

 

Pour les filles, le choix est plus libre, tailleur jupe/pantalon, ballerines/talon...Il n'est pas interdit d'être sexy et bien maquillée non plus :o :o

 

2.2.2 Speech

 

Comme l'essentiel du travail se fait en anglais, il est important de bien maîtriser l'anglais (niveau courant)...Et le Français !! Du moins pour ceux qui souhaitent travailler à Paris. La maîtrise d'une deuxième langue peut constituer un plus si vous la parler parfaitement (sinon ça sert à rien). Dans ce cas, cela peut constituer un plus si vous souhaiter dans un pays qui parle cette langue.

 

En France, le tutoiement est de rigueur très largement (on gardera le vouvoiement pour l'entretien même si vos interlocuteurs vous tutoient à moins qu'ils vous aient demandé de les tutoyer ou pour communiquer avec des personnes très senior et encore....). N'ayez pas peur du ton très direct et parfois agressif, on s'y fait très vite ;)
A Londres tutoiement entre Français (jamais entendu de vous...). En anglais la question se pose pas :o :o

 


III. Où postuler ?
Tout d'abord il convient de distinguer les candidatures pour Paris et celles pour Londres. A Paris, les processus sont moins structurés, que ce soit stage ou CDI. A Londres tout est clairement expliqué sur les sites internet.
 
A Paris, on pourrait découper les banques en trois catégories :
- Les Françaises : BNP/SocGen/CACIB
- Les Bulge Brackets (ou ce qu'il en reste :D - cf supra)
- Les Boutiques
 

 

- Les Françaises : BNP/SocGen/CACIB. La porte d'entrée est souvent le stage de 6 mois. Pour cela, checker les sites internet et intranet de vos écoles.
*La SocGen organise un Assessment Center à l'anglosaxonne où ils voient tous les candidats le jour même. Ils recrutent aussi en dehors avec des entretiens au fil de l'eau, si vous avez un contact en interne, n'hésiter pas à l'activer.
*A la BNP : processus en deux tours. Premier tour comportant un test de 25 questions de finance et de calcul, pas vraiment difficile mais parfois très bêtes, comme des questions sur les leagues tables de...2009. Hum Hum. Bref, en connaissant un minimum la corporate finance vous devriez avoir 16/20, le seuil minimum pour être qualifié au second tour. A noter que selon votre score, on vous oriente vers une équipe en particulier...Très bizarre comme système mais bon. Petit entretien avec Laurent D. "responsable des stagiaires" et vous aurez la chance de percevoir la cave de stagiaires :D un open space au RDC où l'on entrepose les stagiaires. Seules quelques équipes permettent à leurs stagiaires de travailler en direct avec l'équipe au même étage (dont FIG). Le deuxième tour : vous voyez l'équipe pour deux entretiens classiques (fit + technique avec focus sur le secteur). Il faut se démerder pour prouver son intérêt pour le secteur !
* CACIB : entretiens en deux tours classiques.
 
Qu'en est-il d'une potentielle offre de CDI à la fin du stage ?
C'est possible mais pas évident. Il va falloir repasser des entretiens avec des gens très seniors en plus d'être recommandé solidement par son équipe. Les entretiens se passent avec des D/MD ainsi que le head of M&A entre autres pour la BNP par exemple. A la BNP, les analystes commencent au sein de l'EG (Execution Group) avant d'être dispatchés dans une équipe industrie au bout de 1 an. Sinon, il est possible de rester à l'EG plus longtemps.
Il reste possible de postuler directement en CDI dans ces banques, mais il est plus difficile. Certaines mettent les positions en ligne quand il y en a, sinon c'est par réseau.
 
- les BB : la voie d'entrée est souvent le stage de 6 mois sauf quelques banques qui se mettent au format anglo-saxon avec des stages de 10/12 semaines (comme Goldman).
Postuler en ligne, c'est quasiment obligatoire à chaque reprise avec les tests en ligne. Ensuite, c'est parti pour 2/3 tours d'entretiens. Au début avec des juniors ensuite avec des seniors.
les BB tournent avec 2/3 stagiaires par bureau pour le département M&A. Certaines prennent des stagiaires pour les autres services aussi.
Offre de CDI à la fin du stage ?
Possible aussi. On peut vous proposer aussi de partir faire un summer ou un graduate à Londres. Normalement en ayant fait un bon stage et en étant toujours intéressé par le métier (c'est pas le cas de tout le monde !) on devrait avoir des opportunités pour poursuivre que ce soit au bureau de Londres ou de Paris.
* Possibilité de postuler directement en CDI (graduate) en ligne s'il reste des places.
 
- Les Boutiques
* Lazard pioche quasi exclusivement depuis des années ses analystes dans son pool de stagiaire. Il faut avoir fait un très bon stage et avoir le soutien de personnes au sein de la banque. La banque recrute une dizaine d'analystes chaque années. Pour avoir un stage : cf intranet, site de la banque.
* Rothschild & cie (hors Transaction R qui est l'équipe midcap) : recrutent une dizaines d'analystes aussi chaque année. Quelques uns sont d'anciens stagiaires qui doivent repasser deux tours d'entretiens avec des associés, mais la majorité sont des recrues extérieures.
Pour un stage ou un emploi : 2 ou 3 tours d'entretiens. A noter que pour un CDI, vous verrez obligatoirement un Associé qui valide ou non votre candidature.
Pour un stage : 5/6 entretiens
Pour un CDI : 8 entretiens
 
Pour le reste des boutiques : elles recrutent très souvent chez les anciens stagiaires surtout les fin d'étude. Leonardo embauche quelques analystes chaque année, Messier Marris de même.
 

 

A Londres, on aura principalement :
 
- Les BB : voie d'entrée summer ou off-cycle. Le summer reste la voie la plus sûre pour avoir une offre d'emploi. A noter que JPM par exemple recrute une proportion quasi égale de chaque saison de stagiaire (winter, spring, summer etc), il y a donc un taux de conversion moins fort que le reste des BB. Sinon en IBD, le taux d'offre est assez élevé.
Après un off-cycle embauche possible mais plus compliquée, il faut réseauter ou alors demander un summer à la suite.
- Les boutiques : mêmes portes d'entrée.
 
Il reste possible de postuler en graduate directement, mais il faudra se battre pour les quelques places disponibles.
 
Processus :
 
- Summer ou Graduate :
2 tours d'entretiens ou 3 tours (chez Morgan Stanley par exemple).
Le premier tour a lieu à Paris en général, avec le bureau local. Le dernier tour est le fameux assessment center avec en général : cas individuel, cas de groupe, test numérique et deux entretiens.
Quand vous passez avec des Français en général ils sont plus techniques que le reste.
 
Les entretiens :
En général, tout le temps la même structure. Partie fit : présentez vous en 2 mn. Ensuite, pourquoi nous et pas le concurrent d'en face. Pourquoi le métier, pourquoi l'équipe etc.
Partie technique : ça peut être tout où n'importe quoi, finance, business, brainteasers (de moins en moins).
Pour la partie technique cf II/ J'ai des entretiens demain, je dois bosser quoi ??  :o + compilation coming soon.

 

IV. Les exits

3.1 Exit en corporate : Merci DKGB !!

Apres quelques temps en IB c etait clairement devenu mon exit plan. Pendant un certain temps j ai regarde du cote des hedge funds (debt driven funds) mais en les rencontrant j ai realise que je voulais changer de taf, pas juste d employeur.
 
Je pense que le moove en corporate est moin evident que le classique PE/HF pour les postes autres que in house M&A (ou ils ont l habitude de recruter d anciens banquiers). Il y a trois gros freins au recrutement en corpo
- le salaire
- la meconnaissance de ce qu on fait en tant que banquier (de la part du corpo)
- la meconnaissence de ce qu on peut faire comme taf che un corpo (autre que m&a)
 
Du coup faut viser des departements qui ont l habitude de bosser avec des banques, mais aussi dont les boss sont des anciens banquiers (ou consultants en strat). Le mieux pour ca c est de trouver le bon chasseur qui connait a la fois l IB et les corpo. Moi j ai eu de la chance, c est lui qui est venu me chercher, et un fois qu il m a fait tourner les job specs, j ai su qu il fallait pas le lacher, car j avais jamais vu sur les sites de recrutment des offres a ce niveau de seniorite.  
Il faut se servir de son experience en IB comme d un accelerateur de carriere et montrer en entretien que certes ca fait que 4/5ans que tu bosses, mais le skill set et le temps passe au bureau compte double que l'xp dun employe "normal".
 
Du coup, c est a ton chasseur de convaincre son client de te recevoir en entretien malgre le manque d'xp compare au bonhommes qui pour le poste on deja 8/10ans d xp en industrie.
 
Apres faut pas se rater niveau timing, asso 2 tu commence a etre dans le haut de la fourchette en niveau base salary (voire carrement hors fourchette) et faut etre pret a renoncer a 5/10k sur ton base, qui peuvent etre compense par d autre avantage que tu peux prendre en cash(voiture, transport allowance...), mais seulement les tres grosses boite proposent ca. Faut aussi qu un corporate va deja faire un effort enorme niveau salaire, faut pas compter sur le corpo pour te "racheter" donc il faut partir apres avoir recu son bonus et ne pas avoir de lock ups avec ta banque (promotion bonus and training due if you resign within one year...).  
 
Donc une fois que t as recu ton stub d asso 1 (fevrier/mars), tu commences a sonder le marche, reperer les cabinets de recrutement qui bossent avec les blue chip que vous visez, et surtout IDENTIFIER le typo de poste que vous voulez (pendant tres longtemps j etais incapable de savoir ce que je voulais faire chez un corpo), pendant l ete tu remet a jour ton CV et tu prepare ta job hunt, a l automne tu commences a contacter discretement les clients, corpo (comme quand tu pars en PE, ils faut vraiment etre discret, t as pas envie que ca s ebruite que tu cherches ailleurs, surtout a 3 mois des bonus). Janvier, Fevrier entretiens + offre, Fevrier/Mars tu recupere ton bonus d asso 2 :) et apres demission, garden leave et c est parti pour une nouvelle vie

Message cité 2 fois
Message édité par 10xleverage le 30-07-2015 à 13:46:48
n°380140
echecsetma​t
qui ne tente rien n'a rien
Posté le 21-05-2005 à 11:24:25  profilanswer
 

quels y sont les horaires ?

n°380142
echecsetma​t
qui ne tente rien n'a rien
Posté le 21-05-2005 à 11:25:02  profilanswer
 

dauphine est elle une bonne formation pour entrer en banques d'affaires ?
merci d'avance!

n°380158
sayen
vouloir c'est pouvoir
Posté le 21-05-2005 à 12:16:05  profilanswer
 

echecsetmat a écrit :

quels y sont les horaires ?


 
euh... vu les salaires et le secteur, tu ne seras sûrement pas aux 35 heures

n°380201
bus 101
Posté le 21-05-2005 à 13:32:14  profilanswer
 

echecsetmat a écrit :

quels y sont les horaires ?


Disponibilité: 24h/24h (ex: le boss a une idée en se réveillant à 6h et t'appelle; ton équipe a un gros problème à Los Angeles - 9h de décalage, et t'appelle à 18h, pour eux).
Activité: 60-70h en rythme "faible" (no live deal en cours) à 100h et plus (transaction/négociation active).
Il est habituel que les personnes extérieures au métier (à part les épouses)ne croient pas ce que je viens d'écrire.
La "zone rouge" permanente est un principe de management ds ce secteur.

n°380205
bus 101
Posté le 21-05-2005 à 13:34:31  profilanswer
 

echecsetmat a écrit :

dauphine est elle une bonne formation pour entrer en banques d'affaires ?
merci d'avance!


Le 225 (il faudra qu'ils changent leurs dénominations, on s'y perd...), sans être la "meilleure" formation, est acceptable.

n°380212
lefant
Posté le 21-05-2005 à 13:40:54  profilanswer
 

Ca consiste en quoi etre banquier d'affaires en gros?

n°380233
echecsetma​t
qui ne tente rien n'a rien
Posté le 21-05-2005 à 14:12:51  profilanswer
 

t'as l'air de t'y connaitre bus 101, tu travaille en banque d'affaire ?

n°380273
bus 101
Posté le 21-05-2005 à 15:43:19  profilanswer
 

lefant a écrit :

Ca consiste en quoi etre banquier d'affaires en gros?


En gros: Conseil en fusions, acquisitions, privatisations; introductions en bourse.

mood
Publicité
Posté le 21-05-2005 à 15:43:19  profilanswer
 

n°380280
lyloo
Posté le 21-05-2005 à 15:53:54  profilanswer
 

bus 101 a écrit :

Disponibilité: 24h/24h (ex: le boss a une idée en se réveillant à 6h et t'appelle; ton équipe a un gros problème à Los Angeles - 9h de décalage, et t'appelle à 18h, pour eux).
Activité: 60-70h en rythme "faible" (no live deal en cours) à 100h et plus (transaction/négociation active).
Il est habituel que les personnes extérieures au métier (à part les épouses)ne croient pas ce que je viens d'écrire.
La "zone rouge" permanente est un principe de management ds ce secteur.


 
Faut soit être passioné...soit énormément aimer l'argent pour supporter ce genre de travail!

n°380282
Nelyot Tch​agui
Posté le 21-05-2005 à 16:00:06  profilanswer
 

bus 101 a écrit :

Disponibilité: 24h/24h (ex: le boss a une idée en se réveillant à 6h et t'appelle; ton équipe a un gros problème à Los Angeles - 9h de décalage, et t'appelle à 18h, pour eux).
Activité: 60-70h en rythme "faible" (no live deal en cours) à 100h et plus (transaction/négociation active).
Il est habituel que les personnes extérieures au métier (à part les épouses)ne croient pas ce que je viens d'écrire.
La "zone rouge" permanente est un principe de management ds ce secteur.


oui je confirme,
un ancien de mon école m'a raconté que sa plus grosse semaine avait été du 150h, soit plus de 20h par jour en mooyenne pendant 7 jours.
 
Evidemment, très peu de gens veulent bien croire ce genre de racontards, ça ne change pas que les horaires exigent une très bonne santé

n°380284
bus 101
Posté le 21-05-2005 à 16:04:22  profilanswer
 

lyloo a écrit :

Faut soit être passioné...soit énormément aimer l'argent pour supporter ce genre de travail!


En général, c'est une combinaison des deux!

n°380286
bus 101
Posté le 21-05-2005 à 16:06:49  profilanswer
 

echecsetmat a écrit :

t'as l'air de t'y connaitre bus 101, tu travaille en banque d'affaire ?


Ai travaillé.

n°380316
echecsetma​t
qui ne tente rien n'a rien
Posté le 21-05-2005 à 17:28:05  profilanswer
 

t'as fait quoi comme etude pour y arriver bus 101 ?
merci pour ts vos renseignements

n°380317
echecsetma​t
qui ne tente rien n'a rien
Posté le 21-05-2005 à 17:31:26  profilanswer
 

mais je pense qu'a partir de 40 ans il n'y a plus beaucoup de monde en banques d'affaires, vu le stress et le travaille!!
est ce que je me trompe ?

n°380318
echecsetma​t
qui ne tente rien n'a rien
Posté le 21-05-2005 à 17:31:54  profilanswer
 

mais je pense qu'a partir de 40 ans il n'y a plus beaucoup de monde en banques d'affaires, vu le stress et le travail
!!
est ce que je me trompe ?

n°380395
echecsetma​t
qui ne tente rien n'a rien
Posté le 21-05-2005 à 18:49:36  profilanswer
 

as tu recu mon message prive bus 101 ?
et encore dsl

n°380491
bus 101
Posté le 21-05-2005 à 20:33:01  profilanswer
 

echecsetmat a écrit :

mais je pense qu'a partir de 40 ans il n'y a plus beaucoup de monde en banques d'affaires, vu le stress et le travail
!!
est ce que je me trompe ?


Oui, ça devient plus clairsemé à partir de 45 ans. Il y a ceux qui ont fait fortune (qui poursuivent parfois sous leur nom propre), ceux qui se sont fait virer et ceux qui se réorientent tranquillement pour préserver santé et famille.

n°380493
bus 101
Posté le 21-05-2005 à 20:37:47  profilanswer
 

JessicaA a écrit :

personnelement je connais quelqu un qui a suivis la formation suivante dans le but d etre "merchant banker"
 
-sorbonne
-MSG DAuphine
- MS SPecialise a l essec en finance
+ stage a banque d affaires Rothschild .. ah ah
+ ernst young et d autres trucs comme ca  
 
resultats il gagne pas un slaaire faramineux, il bosse dans une grande banque - que je ne nommerais pas - mais comme analiste en Equity Capital Markets
 
mais bon le salaire bof bof bof ...


Ma lecture, pour ce qu'elle vaut: manque le passage par école (prépa), le MS ESSEC c'est bien et ça a ouvert les portes du métier, mais ce n'est pas tout. Le passage par Ernst & cie, c'est peut-être une erreur de parcours. Enfin, il y a les performances...et la chance (rencontres-clés, état du marché...).
ECM, c'est très bien et intéressant, mais ça reste très dépendant de l'état des marchés.

n°395295
echecsetma​t
qui ne tente rien n'a rien
Posté le 10-06-2005 à 21:35:07  profilanswer
 

esy ce que sciences po +MS de grande ecole est une formation possible pour travailler en banque d'affaire ?

n°395438
fabieni200​0
Posté le 10-06-2005 à 22:46:22  profilanswer
 

fais le ms finance à science po paris...

n°395497
amel_the_w​hite
Posté le 10-06-2005 à 23:16:32  profilanswer
 

Quelles sont les qualitées requises? faut etre bon en math? C'est de la finance pure?


Message édité par amel_the_white le 10-06-2005 à 23:17:11
n°395584
balexb
Posté le 11-06-2005 à 00:37:39  profilanswer
 

Banque d affaire, ca veut pas dire grand chose... il y a de nombreux metiers differents... certains bcp plus quantitatifs que d autres.
Mais bon, si les diplomes d ESC y arrivent, ne t inquiete pas au niveau de math requis.
Il te faut un bon diplome, des bons stages et un peu de chance pour y rentrer...
Apres, il faudra travailler comme un ane et s*.


Message édité par balexb le 11-06-2005 à 01:01:35
n°395751
fabieni200​0
Posté le 11-06-2005 à 11:05:05  profilanswer
 

Je pense que la principal qualité pour travailler en Banque d'af c'est d'avoir un très bon reseau  :D

n°395773
bus 101
Posté le 11-06-2005 à 11:19:54  profilanswer
 

fabieni2000 a écrit :

Je pense que la principal qualité pour travailler en Banque d'af c'est d'avoir un très bon reseau  :D


Je traduis le post de fabieni2000 en termes de formation, pour un job en France: Ena, Inspection des Finances, cabinet ministériel.

n°395775
bus 101
Posté le 11-06-2005 à 11:21:36  profilanswer
 

+ franc-m... et affiliation politique judicieuse.

n°395910
amel_the_w​hite
Posté le 11-06-2005 à 12:56:45  profilanswer
 

balexb a écrit :


 
Mais bon, si les diplomes d ESC y arrivent, ne t inquiete pas au niveau de math requis.


 
Donc pas la peine de maîtriser les processus stochastique ou les chaines de markov?
Car ca me sort par les yeux ce genre de calcul....
Pourtant lorsque vous avez parler de formation pour intégrer une banque d'affaire, vous avez beaucoup mentionné l'ingénierie financière ou il y a beaucoup de calcul de proba & co.

n°395929
FrAgGiRl
Posté le 11-06-2005 à 13:13:00  profilanswer
 

Banque d'affaires c'est pas de la finance des marchés.
 
Mais enfin comme dirait Michael Lewis, "corporate financers are considered wimps by traders".
:D

n°396062
bus 101
Posté le 11-06-2005 à 14:31:48  profilanswer
 

FrAgGiRl a écrit :

Banque d'affaires c'est pas de la finance des marchés.
 
Mais enfin comme dirait Michael Lewis, "corporate financers are considered wimps by traders".
:D


Oh, le beau troll!
Traders are not even considered by corporate financiers!

n°396096
FrAgGiRl
Posté le 11-06-2005 à 14:56:19  profilanswer
 

bus 101 a écrit :

Oh, le beau troll!
Traders are not even considered by corporate financiers!


"The trading floor, where stocks and bonds are bought and sold, is the rough-and tumble centre of money-making and risk-taking. Unlike corporate financers, traders have no secretaries, offices or meetings with industry captains.  
 
Corporate finance, which services the corporations and governments that borrow money, and that are known as "clients", is, by comparison, a refined and unworldly place."
 
Tiré de l'excellent :  
http://images-eu.amazon.com/images/P/0340767006.01.MZZZZZZZ.jpg


Message édité par FrAgGiRl le 11-06-2005 à 15:09:43
n°396115
bus 101
Posté le 11-06-2005 à 15:12:42  profilanswer
 

A vrai dire, je préfère effectivement vivre et influer sur la destinée de mes clients en étant sur l'Olympe qu'en oeuvrant dans la salle des machines.
Cela étant, devant son écran de trader, on ne court pas le risque de se faire prendre en otage par des syndicalistes furieux ou menacer par les porte-flingues d'un DG d'une entreprise russe "stratégique".  

n°396126
FrAgGiRl
Posté le 11-06-2005 à 15:27:21  profilanswer
 

Ca dépend, les syndicats aussi peuvent bloquer les salles de marché. Si ils font ça un jour de Non Farm Payroll, t'es mal ...  
C'est pour ça que la légende court que les plus grosses banques ont des salles "secrètes" au cas où...
Mais bon un trader court des risques sur chacune des pos', et si ça foire et que ta direction applique un management à l'américaine c'est convocation aux RH à 15h, puis tu passes à la compta à 15h30 et t'es out à 16h sans revenir sur le floor.
Chez nous, la bonne blague c'est quand la RH t'appelle pour un détail tout le monde te dit "Have you cleaned your desk before going ?" :D

n°396137
amel_the_w​hite
Posté le 11-06-2005 à 15:35:07  profilanswer
 

tu travails ou FrAgGiRl? je pensais que tu etais encore étudiant à l'ENSIMAG... :D

n°396139
FrAgGiRl
Posté le 11-06-2005 à 15:39:12  profilanswer
 

Je suis en stage, cf topic quant ou trader.

n°396220
bus 101
Posté le 11-06-2005 à 17:05:40  profilanswer
 

FrAgGiRl a écrit :

Je suis en stage, cf topic quant ou trader.


Les syndicats qui bloquent les salles de marché, je ne sais pas si c'est fréquent. En tout cas, mes exemples n'étaient pas hypothétiques, et pour faire face aux syndicalistes qui viennent pour te casser la g... parce que tu as fait passer un "super projet de fusion plein de synergies" auprès de leur DG, il faut autre chose que des modèles pleins de mathématiques financières.
Allez, jeune stagiaire, on en reparlera dans qq années. :D  
 
BUS 101, un "wimp".

n°396500
Dion
Acceuil
Posté le 11-06-2005 à 20:55:29  profilanswer
 

bus 101 a écrit :

+ franc-m... et affiliation politique judicieuse.


 
ecrire le acon final n'entraine plus de problemes [:dawa]
 

bus 101 a écrit :

A vrai dire, je préfère effectivement vivre et influer sur la destinée de mes clients en étant sur l'Olympe qu'en oeuvrant dans la salle des machines.
Cela étant, devant son écran de trader, on ne court pas le risque de se faire prendre en otage par des syndicalistes furieux ou menacer par les porte-flingues d'un DG d'une entreprise russe "stratégique".


 
Ca doit pas non plus arriver a tout le monde, ni tous les jours :d


---------------
Elmoricq petite bite - Les enfants de vapeur c'est  comme les crevettes, tout est bon sauf la tête !
n°396591
bus 101
Posté le 11-06-2005 à 22:13:12  profilanswer
 

Dion a écrit :


Ca doit pas non plus arriver a tout le monde, ni tous les jours :d


Ce n'était qu'un petit aperçu... En effet, cela n'arrive pas tous les jours, mais chacun a ses petites aventures...qui forgent le caractère. :)

n°396594
Dion
Acceuil
Posté le 11-06-2005 à 22:18:07  profilanswer
 

bus 101 a écrit :

Ce n'était qu'un petit aperçu... En effet, cela n'arrive pas tous les jours, mais chacun a ses petites aventures...qui forgent le caractère. :)


 
 
tu veux pas travailler dans le petrole russe ? ya un poste qui s'est libere pour au moins neuf ans :d


---------------
Elmoricq petite bite - Les enfants de vapeur c'est  comme les crevettes, tout est bon sauf la tête !
n°396665
bus 101
Posté le 11-06-2005 à 23:31:54  profilanswer
 

Dion a écrit :

tu veux pas travailler dans le petrole russe ? ya un poste qui s'est libere pour au moins neuf ans :d


J'ai déjà donné!!  :sweat: je garde ça pour mes mémoires...
et puis Vladimir ne se souviendra pas de moi, la dernière fois qu'on s'est vu, il n'était que maire-adjoint de St Petersbourg. :D

mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5  ..  1370  1371  1372  1373  1374  1375
Page Précédente

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM HardWare.fr
  Emploi & Etudes
  Etudes / Orientation

  • Banque d'Affaires [ M&A • ECM/DCM • Structured Finance ]

 

Sujets relatifs
Feedback sur Indesit ?Les entretiens pour l'ENST de Bretagne
Vous me conseillez quelles écoles de la banque Profils?Période d'essai : Retour d'experience et feedback
Feedback sur Epsilon ingénierieFeedback societe HitValue (SSII)
Feedback sur des mastères spécialisésFeedback Crédit du nord
Entretiens ENIFeedback sur NTH
Plus de sujets relatifs à : • Banque d'Affaires [ M&A • ECM/DCM • Structured Finance ]



Copyright © 1997-2016 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR