Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
533 connectés 

 

Sujet(s) à lire :
 

 Mot :   Pseudo :  
  Aller à la page :
 
 Page :   1  2  3  4  5  ..  550  551  552  553  554  555
Auteur Sujet :

[topic unique] Maths @ HFR

n°49181037
therodre
Misanthrope non pratiquant.
Posté le 30-03-2017 à 12:48:50  profilanswer
 

Reprise du message précédent :

therodre a écrit :


Merci, j'y jetterai un oeil, mais a premiere vue c'est pas trop ce que j'avais en tete. Apres chuis probablement biaisé par ma propre perception de ce qui est sexy et ce qui ne l'est pas. Faudrait peut etre que je lance ma propre chaine.  :o


 
Bon j'ai visionné la vidéo sur le prolongement analytique de zeta. C'est vrai que la realisation est top, et c'est bien chiadé et tres joli... mais, bon sang que c'est pas sexy je trouve (faut que j'arrete avec ce mot en parant de maths  :o ). Je veux dire, si je me met à la place de qqun qui ne connait pas le sujet, je me dis "c'est cool les matheux jouent à prolonger des fonctions pour le plaisir, mais c'est totalement gratuit".  
 
Je veux dire c'est cool d'expliquer ce qu'est le prolongement analytique, mais c'est un point technique, c'est pas un resultat qui motive, c'est un resultat intermédiaire.
 
L'interet des fonctions L et des fonctions zeta c'est quand meme qu'elles encodent des propriétés arithmétiques de manière tres forte. Par exemple, il suffit de s'assurer de la non anulation en 1 des fonctions L associés aux carracteres de Dirichlet non triviaux pour en déduire (en 1 page) le theoreme de la progression arithmetique. C'est quand meme un resultat frappant le theoreme de la progression arithmétique, c'est une vraie question, et il est encondé dans la valeur en un seul point d'une classe de fonctions.  
Il y a 10 000 autres choses à dire dessus avant de parler d'un point technique de leur définition je trouve.  
 
Enfn, ca n'engage bien sur que moi. Et puis bon le mec en question dit qu'il parlera des connections avec l'arithmétique dans une autre video.
 
Et puis je n'enleve pas du tout la qualité du travail fourni, les animations sont superbes. C'est juste que je trouve dommage de pas trouver (à mon gout) de video qui arrive à insuffler plus ce qui fait la richesse des maths. Je pense pas que ce genre de resultats seuls m'aurait donné envie de devenir chercheur par exemple.


---------------
Aucune de ses certitudes ne valait un cheveu de femme. (Camus).
mood
Publicité
Posté le 30-03-2017 à 12:48:50  profilanswer
 

n°49323190
Peuwi
Posté le 11-04-2017 à 18:35:21  profilanswer
 

Bonjour les gens !
Je reviens vers vous à chaque fois que j'ai une question pourrie.
 
J'ai une fonction de répartition, dont la dérivée est la densité de probabilité (je coupe les coins ronds), et je cherche l'espérance associée, laquelle est l'intégrale de ma densité multipliée par la valeur.
J'ai pas très envie de devoir dériver ma densité pour aller rechercher l'intégrale ensuite, surtout qu'à ce petit jeu, j'ai l'habitude de faire des boulettes en coupant les coins trop ronds.
Il n'y aurait pas un raccourci ? :D
 
Bon, d'un autre coté, ma fonction de répartition est simple :
f(x)=((3*x-x^3)/2)^(d/2)
(c'est entre 0 et 1, avant 0 ca vaut 0, après 1, ca vaut 1)
Et d est supérieur à 2, parce que j'ai déjà simplifié un truc avant, et ca ne veut probablement rien dire sans ca.
 
Je vais essayer de faire le calcul quand même ...
d(x)=d/2*((3-3x^2)/2)*((3x-x^3)/2)^(d/2-1)
*beargh*
Voilà voilà ... Je pourrais multiplier ce truc par x et essayer d'en retrouver une intégrale, mais j'ai déjà de gros doute que ce soit exact jusque là. (même pas trop sûr que ma fonction soit dérivable en 0 et en 1)
 
Du coup, je suis preneur d'un raccourci en fait :D
 
Et pour ceux que cela pourrait intéresser, ma petite formule toute simple du début est la réponse à un problème pas si simple en fait ...
si il y a d/2 mouches qui volent dans une coupole de hauteur 1 (une demi-boule), avec une distribution uniforme des mouches (genre, elles volent, et ya pas une partouze au milieu), c'est la répartition de la probabilité de la hauteur de la mouche la plus haute.
(dit comme ca, ça à l'air complètement con)
Et normalement, c'est bon pour tout nombre de mouche supérieur ou égal à 1, y compris s'il y a une mouche et demi ... Enfin, je crois, j'espère. (m'en fout, il y a des centaines de mouches t'façon)
Par contre, j'aimerais bien l'espérance de la hauteur max en fonction du nombre de mouche.

Message cité 1 fois
Message édité par Peuwi le 11-04-2017 à 18:48:07
n°49335153
DdsT
Posté le 12-04-2017 à 17:06:43  profilanswer
 

Peuwi a écrit :

Du coup, je suis preneur d'un raccourci en fait :D


Sans avoir besoin de dériver, tu peux intégrer 1-f(x) pour tomber sur l'espérance. Ton problème revient à trouver une primitive à (3x-x^3)^a
edit : je t'épargne les calculs, c'est moche : https://www.wolframalpha.com/input/ [...] %5E(d%2F2) :o


Message édité par DdsT le 12-04-2017 à 17:18:00
n°49346325
Peuwi
Posté le 13-04-2017 à 15:02:48  profilanswer
 

Ah, oui, merci !
Sinon, je retiens pour l'intégrale de 1-f(x), mais je trouve cela assez étonnant ... Visuellement, je ne comprends pas :)
 
Mais bon, c'est pas grave, eneffet, c'est super moche, je ne savais même pas que des fonctions aussi moches pouvaient exister ... J'imagine que cela se simplifie quand on est dans les bonnes conditions, mais ca dépasse largement mes compétences du coup :)

n°49410758
DdsT
Posté le 19-04-2017 à 15:07:24  profilanswer
 

Peuwi a écrit :

Ah, oui, merci !
Sinon, je retiens pour l'intégrale de 1-f(x), mais je trouve cela assez étonnant ... Visuellement, je ne comprends pas :)


C'est de l'intégration par partie sur la formule de l'espérance.

n°49528113
zairo
Posté le 27-04-2017 à 00:43:23  profilanswer
 

N personnes se rencontrent. Au début de la rencontre certaines personnes se serrent la main.
Toutes les personnes écrivent sur une feuille le nombre de personne à qui ils ont serrés la main.
Est-il possible que tous les nombres écrits sur les feuilles soit différents ?

n°49528212
Azrail
Священный рэйв
Posté le 27-04-2017 à 01:04:32  profilanswer
 

Non ?
Si on ne peut serrer qu'une seule fois la main à qqn, pour que le nombre soit différent il faudrait que chacun écrive un nombre entre 0 et N-1.
Pour qu'un mec fasse N-1 il doit serrer la main de tout le monde, ce qui fait que tout le monde à +1 et donc le 0 est éliminé.

 

EDIT : C'est le principe des tiroirs non ?

Message cité 1 fois
Message édité par Azrail le 27-04-2017 à 01:08:08
n°49533026
System211
Posté le 27-04-2017 à 13:55:29  profilanswer
 

Azrail à l'X

n°49542605
zairo
Posté le 28-04-2017 à 08:49:19  profilanswer
 

Azrail a écrit :

Non ?
Si on ne peut serrer qu'une seule fois la main à qqn, pour que le nombre soit différent il faudrait que chacun écrive un nombre entre 0 et N-1.
Pour qu'un mec fasse N-1 il doit serrer la main de tout le monde, ce qui fait que tout le monde à +1 et donc le 0 est éliminé.
 
EDIT : C'est le principe des tiroirs non ?


 
oui :o

n°49554494
pojev
Expert en Macro OpenOffice
Posté le 28-04-2017 à 23:12:08  profilanswer
 

Hello, j'ai une question très très simple de proba  [:dks]  
 
Grosso modo, dans un jeu, on peut fusionner des objets.
 
Quand on fusionne trois objets A, on a 75% de chance d'obtenir B, et on a 25% de chance de péter un des deux A. (bon après, faut imaginer qu'en fonction des objets, on se retrouve à 56% ou autre %, mais si j'ai la formule pour 25 et 75%, j'arriverai certainement à trouver pour 56%. Et aussi dans certains cas, il faut 2, 3, 4 ou 5 objets).
 
La question est : comment je peux calculer en moyenne le nombre d'objets nécessaire pour crafter B ?
 
De base, je me disais qu'il suffisait de faire une somme de la proba des évènements, pondérée par le nombre d'objets nécessaire au craft.
 
En gros :
3 + 25%*1 + 25%²*2 + 25%^3 * 3 + ...
 
C'est correct ou j'ai oublié quelque chose ?
 
Merci  :jap:


---------------
L'amour c'est comme un bilboquet, ça fini toujours par rentrer - La théorie des Ballz
mood
Publicité
Posté le 28-04-2017 à 23:12:08  profilanswer
 

n°49554692
Target2
Return of the Mack
Posté le 28-04-2017 à 23:23:40  profilanswer
 

Bah une infinité non [:raph0ux]

n°49555182
Arkin
Posté le 28-04-2017 à 23:58:46  profilanswer
 

pojev a écrit :

Hello, j'ai une question très très simple de proba  [:dks]  
 
Grosso modo, dans un jeu, on peut fusionner des objets.
 
Quand on fusionne trois objets A, on a 75% de chance d'obtenir B, et on a 25% de chance de péter un des deux A. (bon après, faut imaginer qu'en fonction des objets, on se retrouve à 56% ou autre %, mais si j'ai la formule pour 25 et 75%, j'arriverai certainement à trouver pour 56%. Et aussi dans certains cas, il faut 2, 3, 4 ou 5 objets).
 
La question est : comment je peux calculer en moyenne le nombre d'objets nécessaire pour crafter B ?
 
De base, je me disais qu'il suffisait de faire une somme de la proba des évènements, pondérée par le nombre d'objets nécessaire au craft.
 
En gros :
3 + 25%*1 + 25%²*2 + 25%^3 * 3 + ...
 
C'est correct ou j'ai oublié quelque chose ?
 
Merci  :jap:


 
à la base il en faut 2 ou 3?


---------------
Quand on parle de sport, on voit la nucléarité
n°49555220
Target2
Return of the Mack
Posté le 29-04-2017 à 00:02:14  profilanswer
 

J'ai rien compris mais si tu cherches la probabilité de créer B le plus facile est de calculer celle de ne pas créer B.

n°49555222
Arkin
Posté le 29-04-2017 à 00:02:39  profilanswer
 

à la limite peu importe  
ça ressemble à ça : https://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_g%C3%A9om%C3%A9trique
et ce que tu cherches c'est l'espérance.
avec 2 pieces A pour crafter il te faut en moyenne 2.79 A pour crafter un B


---------------
Quand on parle de sport, on voit la nucléarité
n°49555382
tesser4ct
Puissance 4
Posté le 29-04-2017 à 00:30:44  profilanswer
 

pojev a écrit :

Hello, j'ai une question très très simple de proba  [:dks]  
 
Grosso modo, dans un jeu, on peut fusionner des objets.
 
Quand on fusionne trois objets A, on a 75% de chance d'obtenir B, et on a 25% de chance de péter un des deux A. (bon après, faut imaginer qu'en fonction des objets, on se retrouve à 56% ou autre %, mais si j'ai la formule pour 25 et 75%, j'arriverai certainement à trouver pour 56%. Et aussi dans certains cas, il faut 2, 3, 4 ou 5 objets).
 
La question est : comment je peux calculer en moyenne le nombre d'objets nécessaire pour crafter B ?
 
De base, je me disais qu'il suffisait de faire une somme de la proba des évènements, pondérée par le nombre d'objets nécessaire au craft.
 
En gros :
3 + 25%*1 + 25%²*2 + 25%^3 * 3 + ...
 
C'est correct ou j'ai oublié quelque chose ?
 
Merci  :jap:


 
 
Alors je pense qu'il faut effectivement effectuer la moyenne pondérée des objets necessaires pour crafter B  
 
Tu as 75% de chances d'avoir besoin de 3 objets A pour faire B
 
Tu as 25%*75%=18,75% d'avoir besoin de 4 objets
 
Tu as 25%^2*75%=4,7% d'avoir besoin de 5 et ainsi de suite
 
Soit une probabilité 0,25^(n-3)*0,75 d'avoir besoin de crafter n objets
 
Et donc le nombre moyen d'objets necessaires vaut donc SOMME[n=3->n=infini] de (n*0,25^(n-3)*0,75)
 
Je suis suis sur qu'il y a moyen de calculer analytiquement cette série, mais la flemme de chercher donc j'y passe un coup de Wolfram Alpha, et voila le resultat :
 
https://www.wolframalpha.com/input/ [...] 3+to+%2Boo
 
 

n°49556028
pojev
Expert en Macro OpenOffice
Posté le 29-04-2017 à 07:41:15  profilanswer
 

Arkin a écrit :

à la limite peu importe  
ça ressemble à ça : https://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_g%C3%A9om%C3%A9trique
et ce que tu cherches c'est l'espérance.
avec 2 pieces A pour crafter il te faut en moyenne 2.79 A pour crafter un B


 
Va falloir que je recomprenne ce que c'est que l'espérance, mais c'est trop tôt le matin, là :D
 

tesser4ct a écrit :

Alors je pense qu'il faut effectivement effectuer la moyenne pondérée des objets necessaires pour crafter B  
 
Tu as 75% de chances d'avoir besoin de 3 objets A pour faire B
 
Tu as 25%*75%=18,75% d'avoir besoin de 4 objets
 
Tu as 25%^2*75%=4,7% d'avoir besoin de 5 et ainsi de suite
 
Soit une probabilité 0,25^(n-3)*0,75 d'avoir besoin de crafter n objets
 
Et donc le nombre moyen d'objets necessaires vaut donc SOMME[n=3->n=infini] de (n*0,25^(n-3)*0,75)
 
Je suis suis sur qu'il y a moyen de calculer analytiquement cette série, mais la flemme de chercher donc j'y passe un coup de Wolfram Alpha, et voila le resultat :
 
https://www.wolframalpha.com/input/ [...] 3+to+%2Boo


 
Il y a juste un problème au résultat : la première valeur. Si je teste avec 3 objets, alors j'ai dépensé les 3 objets. Or sur le graph, on voit que le premier point est à 2,25.
 
C'est pour ça que je suis arrivé à ma formule du départ qui a fait dégager les 75%, et c'est également pour ça que je viens poster sur ce forum, ça m'étonnerait que personne n'ai déjà fait ces calculs et que j'ai un peu l'impression de faire de la bidouille :D
 
Je vais relire les liens et je re posterai/reposerai mes questions plus tard  :jap:


---------------
L'amour c'est comme un bilboquet, ça fini toujours par rentrer - La théorie des Ballz
n°49556530
DdsT
Posté le 29-04-2017 à 09:56:20  profilanswer
 

pojev a écrit :

 

Il y a juste un problème au résultat : la première valeur. Si je teste avec 3 objets, alors j'ai dépensé les 3 objets. Or sur le graph, on voit que le premier point est à 2,25.


Cette valeur ne représente pas le nombre d'objets dépensés, mais le nombre d'objet dépensés pondéré par la probabilité de l’évènement. Elle ne te sert pas à grand chose en dehors de la somme qui donne l'espérance. Le nombre d'objets est à lire en abscisse.
Si on part sur le cas général, c.à.d. une probabilité p de craft B à partir de 3 A et une probabilité q=1-p de perdre 1 A à la place, on la loi suivante :
P(X=k) = p*q^(3-k) pour k>2, 0 sinon. X étant le nombre de A nécessaire pour former un B
L'espérance vaut 2+1/p

 

Si on prend le cas encore plus général, avec n objets A nécessaires pour former 1 seul objet B, on a :
P(X=k) = p*q^(n-k) pour k>=n, 0 sinon.
L'espérance vaut n-1+1/p

Message cité 1 fois
Message édité par DdsT le 29-04-2017 à 12:56:00
n°49557617
pojev
Expert en Macro OpenOffice
Posté le 29-04-2017 à 12:07:15  profilanswer
 

DdsT a écrit :

Cette valeur ne représente pas le nombre d'objets dépensés, mais le nombre d'objet dépensés pondéré par la probabilité de l’évènement. Elle ne te sert pas à grand chose en dehors de la somme qui donne l'espérance. Le nombre d'objets est à lire en abscisse.


 
Ah oui ok, tout s'explique  :jap:  
 
En gros, du lien wolframalpha sus-cité, j'ai juste à prendre la somme infinie en fait.
 

DdsT a écrit :

Si on part sur le cas général, c.à.d. une probabilité p de craft B à partir de 3 A et une probabilité q=1-p de perdre 1 A à la place, on la loi suivante :
P(X=k) = p*q^(3-k) pour k>2, 0 sinon. X étant le nombre de A nécessaire pour former un B
L'espérance vaut 2+1/p
 
Si on prend le cas encore plus général, avec n objets A nécessaires pour former 1 seul objet B, on a :
P(X=k) = p*q^(n-k) pour k>=n, 0 sinon.
L'espérance vaut (n-1)+1/p


 
On est d'accord que dans ce cas, l'espérance est pour un tirage donné ? (j'ai un peu du mal à me rappeler de l'espérance. J'en ai eu beaucoup pour cette élection, et elle est partie toute seule au premier tour :o )
Et que dans mon cas, je dois prendre la somme infinie des espérances ?


---------------
L'amour c'est comme un bilboquet, ça fini toujours par rentrer - La théorie des Ballz
n°49557830
DdsT
Posté le 29-04-2017 à 12:36:01  profilanswer
 

pojev a écrit :

 

On est d'accord que dans ce cas, l'espérance est pour un tirage donné ? (j'ai un peu du mal à me rappeler de l'espérance. J'en ai eu beaucoup pour cette élection, et elle est partie toute seule au premier tour :o )
Et que dans mon cas, je dois prendre la somme infinie des espérances ?

 

L'espérance c'est déjà « la moyenne », c'est déjà une somme.
Si en utilisant n objets A, j'ai une probabilité p de les transformer en un objet B et une probabilité 1-p de perdre un objet A, alors la probabilité de devoir utiliser k objets A pour obtenir 1 objet B vaut p*(1-p)^(k-n).
En moyenne (c'est le résultat qui t’intéresse), je dois utiliser n-1+1/p objets A pour obtenir 1 objet B. C'est obtenu via le calcul de l'espérance en sommant la formule précédente multipliée par k : somme de k*p*(1-p)^(k-n) pour k allant de n à l'infini.

Message cité 1 fois
Message édité par DdsT le 29-04-2017 à 12:55:50
n°49558053
pojev
Expert en Macro OpenOffice
Posté le 29-04-2017 à 13:01:30  profilanswer
 

DdsT a écrit :

L'espérance c'est déjà « la moyenne », c'est déjà une somme.


 
Je me disais que quelque chose ne marchait pas dans ce que j'avais écrit ^^
 

DdsT a écrit :

Si en utilisant n objets A, j'ai une probabilité p de les transformer en un objet B et une probabilité 1-p de perdre un objet A, alors la probabilité de devoir utiliser k objets A pour obtenir 1 objet B vaut p*(1-p)^(k-n).  
En moyenne (c'est le résultat qui t’intéresse), je dois utiliser n-1+1/p objets A pour obtenir 1 objet B. C'est obtenu via le calcul de l'espérance en sommant la formule précédente multipliée par k : somme de k*p*(1-p)^(k-n) pour k allant de n à l'infini.


 
 :jap:  
 
Au final, ça change toute ma vision du craft  [:elfenyu]  
Merci à tous !


---------------
L'amour c'est comme un bilboquet, ça fini toujours par rentrer - La théorie des Ballz
n°49587485
jupiter39
Posté le 02-05-2017 à 13:51:54  profilanswer
 

Bonjour
 
1)En quoi consistent exactement les maths non linéaires? Sont-ellles exclusivement utilisées en finance?
 
2) J'en i enetndu parler via une firme de big data sur les sondages électoraux qui avait prédit Trump+le brexit mais s'est planté sur Fillon(encore que, à 4OO 000 vox du FN..)
 
 18 min Serge Galam https://www.youtube.com/watch?v=KuqrBctsG6E
 
svp merci pour vos éclairages

n°49587658
Arkin
Posté le 02-05-2017 à 14:05:04  profilanswer
 

jupiter39 a écrit :

Bonjour
 
1)En quoi consistent exactement les maths non linéaires? Sont-ellles exclusivement utilisées en finance?
 
2) J'en i enetndu parler via une firme de big data sur les sondages électoraux qui avait prédit Trump+le brexit mais s'est planté sur Fillon(encore que, à 4OO 000 vox du FN..)
 
 18 min Serge Galam https://www.youtube.com/watch?v=KuqrBctsG6E
 
svp merci pour vos éclairages


 
en soit les maths non linéaires ça veut pas dire grand chose, si t'as un truc pas linéaire [f(ax+y)=af(x)+f(y)] tu peux dire que c'est des maths non linéaires :o
 
après tu peux extrapoler si tu prends une equa diff du types f'=af+b c'est linéaire mais f'=f² ça ne l'est pas mais de toute façon les solutions ne seront pas linéaires.
 
ça dépend du contexte :o


---------------
Quand on parle de sport, on voit la nucléarité
n°49614784
jupiter39
Posté le 04-05-2017 à 00:25:49  profilanswer
 

jupiter39 a écrit :

Bonjour
 
1)En quoi consistent exactement les maths non linéaires? Sont-ellles exclusivement utilisées en finance?
 
2) J'en i enetndu parler via une firme de big data sur les sondages électoraux qui avait prédit Trump+le brexit mais s'est planté sur Fillon(encore que, à 4OO 000 vox du FN..)
 
 18 min Serge Galam https://www.youtube.com/watch?v=KuqrBctsG6E
 
svp merci pour vos éclairages


 

Arkin a écrit :


 
en soit les maths non linéaires ça veut pas dire grand chose, si t'as un truc pas linéaire [f(ax+y)=af(x)+f(y)] tu peux dire que c'est des maths non linéaires :o
 
après tu peux extrapoler si tu prends une equa diff du types f'=af+b c'est linéaire mais f'=f² ça ne l'est pas mais de toute façon les solutions ne seront pas linéaires.
 
ça dépend du contexte :o


 
Certes mais , a priori, ça sert aussi à faire des algorithmes prédictifs comme dans l'ITW de Polony

n°49615228
jupiter39
Posté le 04-05-2017 à 01:13:02  profilanswer
 

Arkin a écrit :


 
en soit les maths non linéaires ça veut pas dire grand chose, si t'as un truc pas linéaire [f(ax+y)=af(x)+f(y)] tu peux dire que c'est des maths non linéaires :o
 
après tu peux extrapoler si tu prends une equa diff du types f'=af+b c'est linéaire mais f'=f² ça ne l'est pas mais de toute façon les solutions ne seront pas linéaires.
 
ça dépend du contexte :o


 
Pensée non linéaire
https://hbr.org/2017/05/linear-thin [...] ium=social
https://fr.wikipedia.org/wiki/Non-lin%C3%A9arit%C3%A9

n°49660350
Peuwi
Posté le 07-05-2017 à 23:34:58  profilanswer
 

Hello,
 
j'ai besoin de résoudre un problème qui me semble ultra simple, mais je n'y arrive pas :'(
Je cherche une fonction f(x;y) simple  
- qui tende vers 0 quand x tend vers 0,  
- et qui tende vers 1 quand y tend vers 0  
- (et qui n'a pas besoin d'être définie en x<0 et y<=0)
simple = dont chaque point se calcule avec une calculette college en quelques opérations :D
 
Edit :
rhaaa, la grosse buse que je suis ><
f(x,y)=x/(x+y)

Message cité 1 fois
Message édité par Peuwi le 07-05-2017 à 23:46:53
n°49660486
DdsT
Posté le 07-05-2017 à 23:46:11  profilanswer
 

Peuwi a écrit :

Hello,
 
j'ai besoin de résoudre un problème qui me semble ultra simple, mais je n'y arrive pas :'(
Je cherche une fonction f(x;y) simple  
- qui tende vers 0 quand x tend vers 0,  
- et qui tende vers 1 quand y tend vers 0  
- (et qui n'a pas besoin d'être définie en x<0 et y<=0)
simple = dont chaque point se calcule avec une calculette college en quelques opérations :D


f(x,y) = x/(x+y)

n°49660492
chalumeau
Posté le 07-05-2017 à 23:46:30  profilanswer
 

Un truc du genre f(x;y) = x / ( y+x) ?
Si le fait qu'elle ne soit pas définie pour y=-x pose un soucis tu peux toujours essayer f(x;y) = x² / ( x²+y²) qui a l'air définie partout sauf en (0;0).

n°49660499
Peuwi
Posté le 07-05-2017 à 23:47:37  profilanswer
 

Ah, ben, voilà, vous êtes moins cruches que moi !
 
Merci ! Je vais pouvoir avancer avec ca :)

n°49663952
DdsT
Posté le 08-05-2017 à 12:39:43  profilanswer
 

Tu as aussi f(x,y) = a^(-y/x) avec a>1.

n°49666394
Peuwi
Posté le 08-05-2017 à 16:47:02  profilanswer
 

DdsT a écrit :

Tu as aussi f(x,y) = a^(-y/x) avec a>1.


Ahh, mais voilà, c'est ca que je cherchais depuis le début !!
Mais, ironiquement, l'effet la courbe que ca donne fonctionne moins bien que l'autre. (bien que la formule soit carrément plus élégante)

n°49668162
zairo
Posté le 08-05-2017 à 19:55:43  profilanswer
 

x^y est plus élégant :o

n°49906814
titov_hfr
Posté le 31-05-2017 à 11:14:09  profilanswer
 

Je ne sais pas trop si mon problème à sa place ici...

Spoiler :


Cent candidats participent à un concours. On leur demande de traiter 4 problèmes différents. Ils sont proposés à chaque
participant et 90 d’entre eux résolvent le premier, 85 le deuxième, 80 le troisième et 70 le quatrième.
 
Quel est le plus petit nombre possible de candidats qui ont résolu les quatre problèmes ?


 
J'appelle A,B,C,D les quatre problèmes donnés dans l'ordre de l'énoncé.
 
On a 20 personnes qui n'ont pas réussi le problème C.
Dans "le pire des cas", ces 20 personnes font partie des 70 qui ont réussi le problème D.
 
On a donc au minimum 50 personnes qui ont réussi les problèmes C et D.  
 
Avec le même raisonnement, on a au minimum 35 personnes qui ont réussi les problèmes B,C et D et 25 qui ont réussi A, B, C et D.
 
Est-ce que mon raisonnement est correct?

n°49907464
Arkin
Posté le 31-05-2017 à 11:56:24  profilanswer
 

titov_hfr a écrit :

Je ne sais pas trop si mon problème à sa place ici...

Spoiler :


Cent candidats participent à un concours. On leur demande de traiter 4 problèmes différents. Ils sont proposés à chaque
participant et 90 d’entre eux résolvent le premier, 85 le deuxième, 80 le troisième et 70 le quatrième.
 
Quel est le plus petit nombre possible de candidats qui ont résolu les quatre problèmes ?


 
J'appelle A,B,C,D les quatre problèmes donnés dans l'ordre de l'énoncé.
 
On a 20 personnes qui n'ont pas réussi le problème C.
Dans "le pire des cas", ces 20 personnes font partie des 70 qui ont réussi le problème D.
 
On a donc au minimum 50 personnes qui ont réussi les problèmes C et D.  
 
Avec le même raisonnement, on a au minimum 35 personnes qui ont réussi les problèmes B,C et D et 25 qui ont réussi A, B, C et D.
 
Est-ce que mon raisonnement est correct?


oui
t'as retrouvé intuitivement ça : https://fr.wikiversity.org/wiki/For [...] A9finition


---------------
Quand on parle de sport, on voit la nucléarité
n°49908710
titov_hfr
Posté le 31-05-2017 à 13:48:29  profilanswer
 

Merci. Ton lien me fait peur. :o

n°49909330
Arkin
Posté le 31-05-2017 à 14:28:05  profilanswer
 

oui les deux dernières formules tout de suite quand on est pas habitué :o


---------------
Quand on parle de sport, on voit la nucléarité
n°49913830
zairo
Posté le 31-05-2017 à 20:03:47  profilanswer
 

Arkin ta passe lagreg ?:o


Message édité par zairo le 04-06-2017 à 06:05:45
n°49938330
pojev
Expert en Macro OpenOffice
Posté le 02-06-2017 à 21:21:57  profilanswer
 

Hello c'est encore moi  :hello:  
 
Suite aux réponses à ma précédente question, j'en ai une nouvelle.
"Rappel" : dans un jeu, il y a des objets qui ont différents niveaux de qualité : Normal < Good < Great < Flawless < Epic < Legendary < Mythical.
 
Grâce à un chaudron, on peut fusioner des objets pour obtenir une nouvelle qualité.
 
Mon but est de crafter le minimum d'objets pour atteindre la qualité maximum.
 
Voici les proba :
http://reho.st/self/49b08cec674300fdf26d578cfe1b2e0d3f295050.png
(j'ai pas mis toutes les combinaisons)
 
Mon problème est que je n'arrive pas à voir comment poser les calculs pour pouvoir comparer.
La dernière fois, j'avais simplement demandé ce qui se passait quand on utilisait N objets de la même qualité. Et c'est assez facile de faire varier N, et de voir les proba changer.
Sauf que si on compare des qualités différentes ... je m'y perds un peu.
 
Donc si on prend un exemple : pour crafter du flawless, est-ce qu'il vaut mieux utiliser deux Great, ou est-ce qu'un great + un normal est plus rentable ?
 
Merci  :jap:


---------------
L'amour c'est comme un bilboquet, ça fini toujours par rentrer - La théorie des Ballz
n°49940663
Swiss_Knig​ht
600 MeV since 1957.
Posté le 02-06-2017 à 23:46:03  profilanswer
 

Salut, ça parle à qqun les normes L1 & L2 ?
:jap:


---------------
Hergestellt in der Schweiz.
n°49940691
Arkin
Posté le 02-06-2017 à 23:52:00  profilanswer
 

oui :o
après ça dépend ce que tu veux savoir :o


---------------
Quand on parle de sport, on voit la nucléarité
n°49941457
Swiss_Knig​ht
600 MeV since 1957.
Posté le 03-06-2017 à 09:22:20  profilanswer
 

Les grandes lignes de ce que c'est.


---------------
Hergestellt in der Schweiz.
n°49941711
airy
cinc-cents !!!
Posté le 03-06-2017 à 10:20:42  profilanswer
 

En vrac ...
 
* La norme L^1 :
 
Les fonctions à valeurs dans C, mesurables sur X telles que l'intégrale de |f(x)| sur tout X est finie.
 
Pratiques pour les transformées de Fourier, par exemple, si || f ||_1 < + infinie => transfo(f) existe et || transfo(f) ||_inf < || f || _1.
 
* La norme L^2:
 
La même avec le |f(x)|² intégrable sur X.
 
Munie de la norme L^2, l'espace est Hilbertien (préhilbertien et complet).  
 
Tu bénéficies donc d'une structure d'EVN découlant directement d'un produit scalaire et donc de notions comme le projeté orthogonal etc ...
 
T'as aussi des résultats comme si (f_n) converge en L^1 (ou L^2), il existe une sous suite qui converge presque partout.


---------------
"Bah oui sérieux, le seul sport que tu fais c'est boire de la bière en regardant un match du barca au fin fond de la creuse, viens pas parler de ce que tu ne connais pas". kApPa - Vérités d'un vrai joueur de Foot (le Vrai Foot édition).
mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5  ..  550  551  552  553  554  555

Aller à :
Ajouter une réponse
 

Sujets relatifs
Topic about cunnilingus closed....age des blabla-teurs et HFR addict ?
Topic de la dragueLe topic des jeux disparus.
topic physique des ondes[topic unique] Bachelor (la foire aux bestiaux sur M6)
Buffy : Le topic ! Buffy c fini :cry: Angel aussi :cry:Pourquoi un topic à la con devrait etre supprimé ...
Je viens de me souvenir pourquoi je ne venais plus sur HFR...[topic unique] Maths @ HFR
Plus de sujets relatifs à : [topic unique] Maths @ HFR



Copyright © 1997-2016 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR