Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | S'identifier | S'inscrire | Shop Recherche
1626 connectés 

  FORUM HardWare.fr
  Emploi & Etudes
  Marché de l'emploi

  Balancer la thèse pour faire de la strat ?

 



 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

Balancer la thèse pour faire de la strat ?

n°5163850
fjo12
Posté le 12-07-2021 à 00:22:03  profilanswer
 

Salut à tous,
 
Je m'adresse en priorité aux forumers qui sont dans le conseil ou qui ont déjà fait du recrutement.
 
J'ai eu un début de parcours plutôt enviable :sarcastic: : prépa, école d'ingé groupe A, DD typé recherche, donc un profil très académique même s'il a toujours été clair dans mon esprit que je ne voulais pas rester dans le monde de la recherche. Et là, au lieu de partir en entreprise, je me suis dit que j'aimerais encore améliorer mon niveau scientifique et mon employabilité à l'international en faisant une thèse :D, de préférence assez appliquée pour faciliter ensuite un passage dans l'industrie. Pour plein de raisons différentes, j'ai choisi de la faire en France.
 
Je me rends compte que j'ai commis une lourde erreur  :cry: . J'ai assez vite remarqué que ma thèse ne serait pas géniale sur le plan scientifique, que mon labo était globalement à la traîne par rapport à l'état de l'art. J'ai pris le parti de m'en accommoder pour faire des choses à côté (pour le coup, je ne le regrette pas !), et puis l'ambiance est très relax, les gens sont sympas. J'ai commencé à douter sérieusement en début de deuxième année, voyant que
- le sujet proposé menait à une impasse et mes travaux ne seraient sans doute pas poursuivis
- j'étais le seul du labo à bosser sur mon thème de recherche, sans vrais liens avec le monde extérieur
- le but initial de la thèse était plutôt de trouver un ingénieur pour pallier une insuffisance interne
En gros, zéro pression, zéro feedback, on dit oui et amen à toutes mes propositions faute de mieux, et on me laisse perdre du temps sur des sujets secondaires au lieu de me recadrer. Le seul qui critique mes travaux, c'est moi. Or moi, j'ai beau être très autonome, j'ai besoin de points de référence et d'ambition. Surtout, j'ai besoin d'être utile. Bref, je m'em*erde, c'est étonnant  :sleep: .
 
Dans des circonstances normales, j'aurais sûrement claqué la porte. Mais c'est à ce moment que le Covid nous est tombé dessus. Confiné dans ma bulle, j'ai temporisé, tenté de pousser mes travaux, mais je n'ai toujours pas de perspective stable quant à l'issue de mon doctorat. J'ai « perdu » en gros un an de thèse comme ça. Dans l'intervalle, j'ai beaucoup réfléchi, je me suis beaucoup renseigné, j'ai pas mal gagné en maturité. J'ai à peu près tiré un trait sur la R&D, je crois que ce n'est pas le genre d'univers dans lequel je m'épanouirais :/.
 
Il semblerait que le monde du conseil en stratégie, avec ses thématiques, sa variété, son exigence, convienne le mieux à mes envies :) . J'ai donc commencé à me préparer aux entretiens, la perspective me motive. Je suis tout à fait en mesure d'expliquer mon parcours et de tirer du positif de chacune de mes expériences, thèse y compris. Là n'est pas le souci, même si je n'ai pris en école aucun des électifs qui mènent traditionnellement au conseil.
 
Ce qui me gêne, et ce qui m'amène ici, c'est que je ne sais pas de quelle façon me présenter :
- Comme un thésard qui va bientôt soutenir ? Ce n'est pas improbable mais qu'est-ce qui se passe si je suis embauché et qu'entre temps, ma thèse se termine en échec ? Je sais que certains cabinets accordent de l'importance au doctorat ; je ne voudrais pas être embauché sur malentendu.
- Comme un ingé qui veut se réorienter après une première expérience dans la recherche ? Idéalement, c'est ce que je préférerais, mais :

  • Ça ne ferait pas très sérieux ni très impliqué, non ?
  • Si j'indique clairement mon envie de réorientation dans ma lettre de motivation et sur mon CV, est-ce que ma candidature ne passerait pas directement à la poubelle ?
  • Du point de vue d'un recruteur, j'aurais du mal à ne pas voir cet attrait soudain pour le conseil comme un revirement suspect en réaction à une déception.

Je précise que démissionner sans avoir de plan B assuré n'est pas une option. Je n'ai pas envie de jouer les Tanguy.
 
Bref, quel est votre avis là-dessus ? Que feriez-vous à ma place ? Toutes les personnes que j'ai interrogées pensent que ce serait une mauvaise idée d'arrêter, mais aucune n'est dans le conseil...
 
Merci d'avance !  :jap:  
 
PS : je précise que mon domaine de recherche n'a rien, mais alors rien à voir avec la stratégie.

Message cité 1 fois
Message édité par fjo12 le 14-07-2021 à 17:29:11
mood
Publicité
Posté le 12-07-2021 à 00:22:03  profilanswer
 

n°5165413
chains and​ whips
Posté le 05-08-2021 à 12:43:21  profilanswer
 

fjo12 a écrit :

Salut à tous,
 
 
PS : je précise que mon domaine de recherche n'a rien, mais alors rien à voir avec la stratégie.


 Hello,
Pour le coup connaissant pas mal de docteurs partis dans le conseil en strat' (j'en suis moi-même un), je pourrais peut-être t'éclairer.
Pour la présentation de ton parcours tout d'abord aucune raison de ne pas te présenter réellement c'est à dire un jeune chercheur souhaitant changer de domaine et partir dans le conseil. Il y a pléthores de raisons possibles pour expliquer cela (envie de découvrir quelque chose de plus concret/appliqué, volonté de découvrir des sujets plus variés que ton sujet de thèse...) et ce n'est nullement mal vu. Le fait que ton parcours n'ait aucune coloration stratégie n'est nullement un problème (ce n'était le cas d'aucune de mes connaissances). Il suffit que ton cv et ta LM reflètent une cohérence du parcours et mettent en évidence certaines qualités nécessaires pour la strat'.
 
Concernant ta thèse maintenant, après ta deuxième année, normalement tu dois avoir une vue sur tes chances de soutenir (quitte à en parler à tes directeurs de thèse, de labo, d'ED ou tes parrains). Si tu as déjà une ou quelques publications à priori pas de souci à se faire donc rédige et soutiens dès que tu peux (ca ne servira à rien de perdre du temps à améliorer la qualité de ta thèse car à moins de rester dans le même domaine de recherche, tout le monde s'en fiche royalement et personne n'est de tout de façon en mesure d'apprécier ou non la qualité d'une thèse sans travailler dans le domaine).
 
Sachant que tu peux boucler rédaction + soutenance en 6 mois (trois, quatre mois de rédaction puis au moins quatre semaines pour la soutenance histoire de laisser au jury le temps de relire ta thèse), je ne vois pas l’intérêt de démissionner. Après un de mes potes à arrêter sa thèse pendant qu'il rédigeait. Il est maintenant dans le conseil en strat' dans une boutique parisienne et ne regrette pas sa décision.  

n°5166677
fjo12
Posté le 21-08-2021 à 13:49:17  profilanswer
 

Hello et merci pour la réponse !
 
Je me reconnais assez dans les justifications que tu avances, et comme je l'ai dit, je pense avoir une argumentation assez solide pour appuyer ma volonté de changer de domaine. C'est vraiment plus ma situation actuelle qui me pose problème.
 
Je n'ai pas de retour fiable sur mes chances de soutenir : mes directeurs restent dans le flou le plus complet à chaque fois que j'aborde la question, et je n'ai rien publié. De ce que je comprends, on fait comme si ça allait passer, mais... C'est surtout cette incertitude qui me gêne : si j'étais sûr de ne pas soutenir, je pourrais le dire clairement en entretien et l'expliquer. Idéalement bien sûr, j'aimerais pouvoir dire « je soutiendrai à telle date ». Si j'arrive en disant « je ne sais pas », j'imagine que ça ne donnera pas une image très fiable de moi, non ? Dans l'intervalle, je rédige, bien sûr, mais sans savoir si ça va passer. Je suis d'accord sur le fait de figer le contenu à ce stade, à la nuance près que ça me permettrait peut-être d'améliorer mes chances de réussite sans publication.
 
Je serais intéressé d'en savoir un peu plus sur ton pote qui a arrêté en pleine rédaction : qu'est-ce qui l'a motivé à démissionner ? Il avait déjà trouvé un poste avant de partir ? Sais-tu comment il avait justifié sa position ?

n°5166784
Kasarja
Posté le 24-08-2021 à 12:52:00  profilanswer
 

Ton ED est capable de bloquer ta soutenance ? (Regarde l'historique, en math parait que ce n'est pas rare. Dans ma discipline, faut vraiment avoir écrit de la merde).  
 
Parce que si la réponse est non... Tu passes ta soutenance, et tu as un diplôme en plus, et après tu fais ta vie.  
 
Comme tout thésard je pense, je voulais arrêter en 2ième année et 3ième année. Au final, je suis aller jusqu'au bout. Ca m'a ouvert quelques portes (des jobs pas géniaux en vérité) et je pense que ça m'a aidé à avoir le job d'aujourd'hui qui ne me demande aucunes de mes anciennes compétences de recherche. Mais... Je sais pas, ça commence à infuser dans la société qu'avoir un PhD c'est classe.  
 
Bref, ça mange pas de pain, à part quelques mois à être au fond du trou.  

n°5166786
Ayrin
Miaou
Posté le 24-08-2021 à 14:00:07  profilanswer
 

Il y a un topic thésards si tu veux en parler là-bas :jap: : https://forum.hardware.fr/forum2.ph [...] w=0&nojs=0

n°5167013
fjo12
Posté le 27-08-2021 à 15:45:19  profilanswer
 

Citation :

Ton ED est capable de bloquer ta soutenance ?


L'ED, je ne pense pas. Si mon directeur m'envoie à la soutenance, ils ne vont pas le désavouer. Ensuite le jury est souverain, c'est sûr, mais on ne voit presque jamais d'étudiants retoqués pour un manque de niveau ou d'ambition scientifique. Suffit de lire certaines thèses pour s'en convaincre ; il y a un deal informel qui veut que 3 ans d'efforts + un manuscrit = un diplôme. C'est plutôt le manque de travail qui conduit à l'échec, mais dans ce cas, ça se règle généralement assez tôt et en interne, par une démission ou une interdiction de se réinscrire en 2A. C'est d'ailleurs plutôt sur ce point qu'on pourrait me faire des reproches, je pense.
 
Bref, dans tous les cas, je pense que c'est mon directeur qui bloquerait le processus pour éviter de perdre du temps avec l'ED et le jury. J'imagine que dans ce cas, il y aurait moyen de forcer la soutenance à coups de commission d'arbitrage, mais je perdrais tout soutien et le jury aurait tout loisir de me descendre.


Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM HardWare.fr
  Emploi & Etudes
  Marché de l'emploi

  Balancer la thèse pour faire de la strat ?

 

Sujets relatifs
Primes de fin de CDD (précarité, congés) - thèse CIFREthèse ou entreprise ?
Empower your career! Check these open IT job opportunities in DenmarkEmpower your career! Check these open IT jobs opportunities in Denmark
[STRAT] Quel stage choisir ?Sujet de thèse
Proposition de participation à une enquête pour ma thèseProposition de participation à une enquête pour ma thèse
Proposition de participation à une enquête pour ma thèseProposition de participation à une enquête pour ma thèse
Plus de sujets relatifs à : Balancer la thèse pour faire de la strat ?


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite / Données personnelles) / Groupe LDLC / Shop HFR