Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | S'identifier | S'inscrire | Shop Recherche
1687 connectés 

  FORUM HardWare.fr
  Emploi & Etudes
  Etudes / Orientation

  Votre avis sur une formation au mainframe ibm

 


 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

Votre avis sur une formation au mainframe ibm

n°5152910
roiwirven
Posté le 12-02-2021 à 12:57:00  profilanswer
 

Voilà, je voulais votre avis:
Ingénieur, envisageant actuellement une reconversion dans l'informatique je me suis vu proposer une formation (POEI de 3 mois) sur le thème du développement mainframe IBM.
On a eu une demi-journée de présentation du cursus, dans laquelle la personne qui présentait nous a dit grosso-modo qu'il restait beaucoup de système utilisant encore ce genre d'architecture/ technologie, mais que cependant, comme peu de gens étaient encore formés à ces dernières, que à terme ça pourrait être un véritable atout et devenir une niche.
 
Cependant, comme le type est un peu un commercial (il est juge et parti), je voulais avoir votre avis puisque je sais qu'il y a pas mal de développeurs ici (éventuellement, si vous connaissez un endroit dont vous pensez qu'ils seraient plus renseigné, n'hésitez pas à me le transmettre)
 
Voilà, donc n'hésitez pas à me dire votre avis sur cette formation (histoire d'avoir un avis sur ce dans quoi je m'embarque) sachant que cette formation débouche normalement sur un contrat de 7 à 10 mois dans leur société de conseil associé pour un salaire plutôt faible (env 1700 net par mois) mais que apparemment derrière, ça pourrait déboucher sur une embauche client pour des salaires proches de ce que je pourrais espérer si je postule tout de suite dans ma spécialité d'origine
 
merci d'avance pour vos réponses  ;)

mood
Publicité
Posté le 12-02-2021 à 12:57:00  profilanswer
 

n°5152912
mlolmgrmbl
Posté le 12-02-2021 à 13:03:15  profilanswer
 

Bonjour,
 
Tu es Ingénieur dans quel domaine ? Jeune diplômé ? Se reconvertir en Mainframe IBM faut le vouloir mais pourquoi pas - est-ce que tu peux nous en dire plus sur ton parcours pour voir si cela fait sens, parce qu'a priori les perspectives d'un salaire à 1700 net par mois pour un Ingénieur quelle que soit la spécialité paraissent peu encourageantes...


Message édité par mlolmgrmbl le 12-02-2021 à 13:31:38
n°5152913
p0intzer0
L3 droit
Posté le 12-02-2021 à 13:03:46  profilanswer
 

Hello,  
 
Je suis pas spécialiste ( j'en ai juste fait un peu pour le plaisir en montant une émulation Hercules / zOS 1.1 sur un laptop) mais les développeurs / administrateurs mainframe sont assez demandés ( z/OS, REXXX, JCL, etc.) et bien payés.  
C'est un environnement très très spécifique - et les boîtes qui en utilisent ne peuvent pas en changer. Y a très peu de clients (quasiment que des banques / assurances / industries très lourdes ) mais c'est absolument essentiel à la marche de la boîte. Toutes les transactions bancaires au monde passent par des mainframe. L'environnement a beaucoup évolué en trente ans (avec désormais python, java etc.. sur le mainframe) , mais c'est peu enseigné : les compétences sont donc rares et chères.  
 
Je ne saurais pas te conseiller sur la formation en elle-même, mais sache qu'il est quasi impossible de s'autoformer, la majorité des documents n'étant pas rendus publics par IBM mais réservés à leurs clients.  À mon avis ça peut valoir le coup, et tu dois même pouvoir atteindre beaucoup plus en salaire après quelques années d'XP.
 
EDIT : comme le disait mlolmgrmbl, à voir selon ton parcours évidemment, mais l'idée n'est pas idiote / c'est pas une voie bouchée.


Message édité par p0intzer0 le 12-02-2021 à 13:04:52

---------------
"C'est pas p0intzer0 qui va vers la réussite, c'est la réussite qui vient à lui"
n°5152920
wainwain
wain⊕wain = wain²
Posté le 12-02-2021 à 13:56:57  profilanswer
 

Il faut quand même signaler que le mainframe, contrairement au cloud, est tout sauf un secteur d'avenir. Tu auras beaucoup d'opportunités - et donc de perspectives de carrière - sur des technos actuelles que sur des technos du passé. Alors oui rareté = chèreté, mais pour une opportunité payée au minimum conventionnel pour ingénieur, à la limite pour mettre un pied à l'étrier, mais faut clairement envisager d'être freelance par la suite, sous 1 à 2 ans max.
 
Il faut voir aussi dans quel coin tu habites, car il faut que les COGIP ayant besoin de tes compétences soient à proximité. On parlait des grandes banques...

Message cité 1 fois
Message édité par wainwain le 12-02-2021 à 14:00:42

---------------
La chute n’est pas un échec. L’échec c’est de rester là où on est tombé. (Socrate)
n°5152921
roiwirven
Posté le 12-02-2021 à 13:57:13  profilanswer
 

merci de vos réponses :)
 
globalement, j'ai fait une école d'ingénieur en mécanique [rang b sur l'étudiant.fr], mais au final, il se trouve que si l'école m'as donné des connaissances en mécaniques, je n'ai pas du tout la "culture mécanique" (en particulier, je ne m'intéresse pas au transport, et on ne va pas faire appel à un ingénieur mécanique pour dimensionner une coque de smartphone (ou les biens de consommation courante en règle générale).
 
j'ai fait l'option/spécialité mécatronique, en espérant pouvoir faire davantage de robotique, mais en pratique, les offres d'emploi sont soit orienté purement mécanique soit purement informatique (et en particulier, dans cette option, on a pas fait de R.O.S, ni vraiment étudié les api propriétaires, par contre on a pu faire un peu de Arduino et d'assembleur). tout ça pour dire que du coups c'est très handicapant pour postuler dans le domaine, d'autant plus que mes stages étaient en mécanique pure (je n'ai pas grand chose à mettre en avant dans la partie plus "-tronique"/ programmation) et que en plus, j'ai vu qu'il y avait des écoles d'ingénieur avec des cursus explicitement basés robotique.
 
je sais que j'aurais pu essayer de me former en autodidacte, mais sans plan de travail ni personne pour me superviser, c'était pas évidant (+ il faut réussir à se motiver tout seul sur la durée ce qui est pas gagné)
 
du coup pour moi, cette formation était aussi un moyen de fuir la "mécanique pure" (dont j'ai peu de culture dans le domaine, et qui ne m'intéresse guère) pour m'orienter plus dans l'informatique (qui m'intéresse plus, et certes, j'ai moins de connaissances brutes dans le domaine, mais j'ai davantage la "culture" informatique)
 
ah oui, et puis aussi, au cours de ma formation, j'ai pu constater que on nous formait à être ingénieur et non technicien, et donc que la "culture mécanique" allait être beaucoup plus importante que les "connaissances technique" (même si les deux sont quand même liés dans une certaines mesure), et donc que mon manque de curiosité/ d'intérêt pour le domaine allait être rédhibitoire.

n°5152924
roiwirven
Posté le 12-02-2021 à 14:06:34  profilanswer
 

wainwain a écrit :

Il faut quand même signaler que le mainframe, contrairement au cloud, est tout sauf un secteur d'avenir. Tu auras beaucoup d'opportunités - et donc de perspectives de carrière - sur des technos actuelles que sur des technos du passé. Alors oui rareté = chèreté, mais pour une opportunité payée au minimum conventionnel pour ingénieur, à la limite pour mettre un pied à l'étrier, mais faut clairement envisager d'être freelance par la suite, sous 1 à 2 ans max.

 

Il faut voir aussi dans quel coin tu habites, car il faut que les COGIP ayant besoin de tes compétences soient à proximité. On parlait des grandes banques

 

pour l'instant je suis mobile France entière ;)
après la personne qui nous présentait la formation nous disait que la plupart des gens formés dans le secteurs étaient plus ou moins sur le point de partir à la retraite, et donc que ça pourrait être une niche particulièrement intéressante (et je voulais savoir à quel point c'était vrai), par ailleurs, un autre point qu'il avait mis en avant est que, l'avantage de ces technologies est que comme elles sont un assez spécifiques (il me semble que par ailleurs, les technologies associés au mainframe ibm sont propriétaires), on ne serait pas mis en concurrence avec les gens qui sortent d'école d'informatique, ce qui en soit est un avantage non-négligeable ;)

Message cité 1 fois
Message édité par roiwirven le 12-02-2021 à 14:08:56
n°5152925
wainwain
wain⊕wain = wain²
Posté le 12-02-2021 à 14:20:30  profilanswer
 

roiwirven a écrit :


 
pour l'instant je suis mobile France entière ;)
après la personne qui nous présentait la formation nous disait que la plupart des gens formés dans le secteurs étaient plus ou moins sur le point de partir à la retraite, et donc que ça pourrait être une niche particulièrement intéressante (et je voulais savoir à quel point c'était vrai), par ailleurs, un autre point qu'il avait mis en avant est que, l'avantage de ces technologies est que comme elles sont un assez spécifiques (il me semble que par ailleurs, les technologies associés au mainframe ibm sont propriétaires), on ne serait pas mis en concurrence avec les gens qui sortent d'école d'informatique, ce qui en soit est un avantage non-négligeable ;)


 
Alors bien entendu ne pas oublier que cet organisme a besoin de vendre sa formation et donc de te présenter des avantages :o
- Technos spécifiques : oui c'est vrai. FORTRAN aussi est spécifique, ça n'en fait pas un langage du 21ème siècle pour autant.  
 
- Mise en concurrence : certes oui c'est vrai, on n'apprend pas ça à l'école. Mais tu seras quand même en concurrence avec les vieux pas encore partis à la retraite. Je me souviens avoir passé un entretien il y a 15 ans pour faire du mainframe, il y a donc potentiellement des gens de mon âge (40 piges) qui sont sur le marché et compétents. Renseigne-toi bien sur l'âge moyen de cette population (en interrogeant des pro via LinkedIn par exemple) pour t'assurer que le formateur ne te pipote pas :o
 
Un point qui ne t'a pas été vendu : tu ne feras probablement pas ce métier jusqu'à ta propre retraite, cette techno sera potentiellement tuée par le cloud ou toute autre techno révolutionnaire dans les 10 années à venir.  
Parce qu'à moins d'avoir des intérêts dignes d'une grande banque ou d'un état, ça sert à rien de maintenir à flot des vieilles machines et la salle machine qui va avec.  
Il faudra donc envisager une future reconversion à ta reconversion :o

Message cité 2 fois
Message édité par wainwain le 12-02-2021 à 14:21:04

---------------
La chute n’est pas un échec. L’échec c’est de rester là où on est tombé. (Socrate)
n°5152926
roiwirven
Posté le 12-02-2021 à 14:24:51  profilanswer
 

wainwain a écrit :


 
Alors bien entendu ne pas oublier que cet organisme a besoin de vendre sa formation et donc de te présenter des avantages :o
- Technos spécifiques : oui c'est vrai. FORTRAN aussi est spécifique, ça n'en fait pas un langage du 21ème siècle pour autant.  
 
- Mise en concurrence : certes oui c'est vrai, on n'apprend pas ça à l'école. Mais tu seras quand même en concurrence avec les vieux pas encore partis à la retraite. Je me souviens avoir passé un entretien il y a 15 ans pour faire du mainframe, il y a donc potentiellement des gens de mon âge (40 piges) qui sont sur le marché et compétents. Renseigne-toi bien sur l'âge moyen de cette population (en interrogeant des pro via LinkedIn par exemple) pour t'assurer que le formateur ne te pipote pas :o
 
Un point qui ne t'a pas été vendu : tu ne feras probablement pas ce métier jusqu'à ta propre retraite, cette techno sera potentiellement tuée par le cloud ou toute autre techno révolutionnaire dans les 10 années à venir.  
Parce qu'à moins d'avoir des intérêts dignes d'une grande banque ou d'un état, ça sert à rien de maintenir à flot des vieilles machines et la salle machine qui va avec.  
Il faudra donc envisager une future reconversion à ta reconversion :o


 
ok.
 
sinon, pour interroger des gens du milieu, tu y va direct (tu fait une recherche, et tu prend des gens au pif sur linkedin, ou tu as une astuce pour repérer les gens à qui parler, et pour les approcher?

n°5152927
wainwain
wain⊕wain = wain²
Posté le 12-02-2021 à 14:34:43  profilanswer
 

Je t'avoue que je n'en sais pas grand chose, je dis simplement que c'est une piste à explorer. Justement en expliquant que la rareté de ce genre de profil + le confinement + l'absence de salons de recrutement fait que tu passes en direct.  
Bien entendu il faut arroser large car toi-même tu sais que les pros ont autre choses à faire que de répondre aux gamins :o
 
C'est l'occasion aussi d'interroger les gens du secteur pour connaître leur quotidien, leur secteur d'activité et peut-être même leur salaire :D  
 
Et pourquoi pas, avoir un premier contact pour après la formation si des postes s'ouvrent ;)
 
Tu as tout intérêt à savoir où tu mets les pieds, en sachant qu'il y a une part de risque à te lancer dans un secteur de niche (ce risque doit donc payer - financièrement bien sûr - et pendant un bon bout de temps)


Message édité par wainwain le 12-02-2021 à 14:37:59

---------------
La chute n’est pas un échec. L’échec c’est de rester là où on est tombé. (Socrate)
n°5152928
mlolmgrmbl
Posté le 12-02-2021 à 14:38:17  profilanswer
 

Donc si je résume :
- Tu es JD,
- Ecole d'ingénieurs en mécanique correcte,
- Envie de faire de l'informatique (secteur qui recrute le plus),
- Tu es mobile partout en France.
 
C'est à mon avis dommage de te brider et de t'installer dans une niche dès maintenant - et l'informatique est un secteur "ouvert" à des profils divers (surtout quand t'es JD - j'ai déjà vu des facs de lettre en sécurité IT !). Je ne vois pas ce qui pourrait bloquer avec ton profil : à Paris tu as des JD diplômés d'écoles marocaines ou algériennes hors SI qui arrivent à trouver un 1er job dans le SI.
 
Mon conseil : essaie de rentrer dans l'informatique par la petite porte, en rejoignant par exemple une ESN (il y en a à la pelle qui recrutent à tours de bras). Si tu cherches bien en IDF, t'auras très vite une offre à 30-35. Trouve un domaine qui te passionne (pas forcément du développement) et qui ne demande pas forcément de core skills (gestion de projet, MOA... on apprend ça en école de méca, non ?).
 
MP avec ton CV si tu veux que j'y jette un oeil.
 
M.

mood
Publicité
Posté le 12-02-2021 à 14:38:17  profilanswer
 

n°5152929
p0intzer0
L3 droit
Posté le 12-02-2021 à 14:38:49  profilanswer
 

wainwain a écrit :

 

Alors bien entendu ne pas oublier que cet organisme a besoin de vendre sa formation et donc de te présenter des avantages :o
- Technos spécifiques : oui c'est vrai. FORTRAN aussi est spécifique, ça n'en fait pas un langage du 21ème siècle pour autant.

 

- Mise en concurrence : certes oui c'est vrai, on n'apprend pas ça à l'école. Mais tu seras quand même en concurrence avec les vieux pas encore partis à la retraite. Je me souviens avoir passé un entretien il y a 15 ans pour faire du mainframe, il y a donc potentiellement des gens de mon âge (40 piges) qui sont sur le marché et compétents. Renseigne-toi bien sur l'âge moyen de cette population (en interrogeant des pro via LinkedIn par exemple) pour t'assurer que le formateur ne te pipote pas :o

 

Un point qui ne t'a pas été vendu : tu ne feras probablement pas ce métier jusqu'à ta propre retraite, cette techno sera potentiellement tuée par le cloud ou toute autre techno révolutionnaire dans les 10 années à venir.
Parce qu'à moins d'avoir des intérêts dignes d'une grande banque ou d'un état, ça sert à rien de maintenir à flot des vieilles machines et la salle machine qui va avec.
Il faudra donc envisager une future reconversion à ta reconversion :o


Je nuancerai ton propos sur la partie avenir, pas du tout sur que le mainframe puisse être remplacé par le cloud, a la fois pour des raisons de stabilité, de coup / opération, de maîtrise des données et de fiabilité (hello $wisslife :o )


---------------
"C'est pas p0intzer0 qui va vers la réussite, c'est la réussite qui vient à lui"
n°5152933
roiwirven
Posté le 12-02-2021 à 15:35:47  profilanswer
 

mlolmgrmbl a écrit :

Donc si je résume :
- Tu es JD,
- Ecole d'ingénieurs en mécanique correcte,
- Envie de faire de l'informatique (secteur qui recrute le plus),
- Tu es mobile partout en France.
 
C'est à mon avis dommage de te brider et de t'installer dans une niche dès maintenant - et l'informatique est un secteur "ouvert" à des profils divers (surtout quand t'es JD - j'ai déjà vu des facs de lettre en sécurité IT !). Je ne vois pas ce qui pourrait bloquer avec ton profil : à Paris tu as des JD diplômés d'écoles marocaines ou algériennes hors SI qui arrivent à trouver un 1er job dans le SI.
 
Mon conseil : essaie de rentrer dans l'informatique par la petite porte, en rejoignant par exemple une ESN (il y en a à la pelle qui recrutent à tours de bras). Si tu cherches bien en IDF, t'auras très vite une offre à 30-35. Trouve un domaine qui te passionne (pas forcément du développement) et qui ne demande pas forcément de core skills (gestion de projet, MOA... on apprend ça en école de méca, non ?).
 
MP avec ton CV si tu veux que j'y jette un oeil.
 
M.


 
 
ok
 
le fait d'avoir une formation était aussi une manière pour moi de développer une expertise dans un domaine spécifique, et pas devenir: "créateur de site-web WordPress". Par ailleurs, je suis davantage intéressé par la partie "technique" du métier que la partie plus "fonctionnelle" (même si bon, je suis ingénieur pas technicien, donc je sais que je devrais y passer)
 
mais oui, je suis étonné que des esn recrutent en informatique des gens qui ne sont pas forcément du domaine, et ce, sans formation préalable.
personnellement, je suis principalement intéressé par le développement applicatif ou de systèmes embarqués, mais je sais que je n'ai pas encore le niveau dans le domaine, + si je me lançais comme ça, je me mettrait en concurrence avec des gens qui sortent d'écoles d'info, donc ce serait le massacre.
 
par ailleurs je t'envois mon cv en mp, au cas où tu aurais des commentaires à faire dessus ou que tu connaitrais des gens intéressé :)


Message édité par roiwirven le 12-02-2021 à 15:37:23
n°5157510
Apokrif
Le million ! Le million !
Posté le 08-04-2021 à 15:34:38  profilanswer
 

roiwirven a écrit :

Voilà, je voulais votre avis:
Ingénieur, envisageant actuellement une reconversion dans l'informatique je me suis vu proposer une formation (POEI de 3 mois) sur le thème du développement mainframe IBM.

 

Y a-t-il un dédit-formation (nécessité de payer plusieurs milliers d'euros à l'employeur-formateur si on quitte l'entreprise avant 2 ou 3 ans - ce qui gêne l'évolution salariale) ?

Message cité 1 fois
Message édité par Apokrif le 08-04-2021 à 15:35:04
n°5158824
roiwirven
Posté le 25-04-2021 à 15:19:41  profilanswer
 

Apokrif a écrit :

 

Y a-t-il un dédit-formation (nécessité de payer plusieurs milliers d'euros à l'employeur-formateur si on quitte l'entreprise avant 2 ou 3 ans - ce qui gêne l'évolution salariale) ?

 

[désolé de répondre aussi tard]

 

mais non du coup, en fait, le principe de la poei, c'est un contrat tri-partie entre pole-emploi (qui finance la formation), l'employeur (qui s'engage à nous employer une fois la formation terminée), et l'employé, qui s'engage à suivre la formation il me semble, mais je ne suis pas sûr des détails (je n'arive pas à trouver de récapitulatifs détaillés des obligations de chaque partis), notamment, sur ce lien on peut voir qu'il est apparemment possible de mettre fin à la poei si on trouve mieux à coté https://forum-juridique.net-iris.fr [...] n-dun-poe/ (ce qui est cohérent avec ce qui nous avait été dit durant la demi-journée de présentation comme quoi, à l'issue de la formation, on ne s'engagait pas vis à vis d'eux en particulier. [même si à priori, 99% des personnes qui vont suivre la formation vont les rejoindre, puisque bon, de base c'est un peu le but de la formation...])

 

cela dit, comme parcours de base c'est formation->7/10 mois pour la société de consulting associée à la formation->embauche client, je ne me fait pas trop de soucis vis à vis de "l'engagement envers l'employeur-formateur".

 

aussi, je finis bientôt la formation, donc d'ici quelques mois, je pourrais vous donner mon ressenti sur le métier si il y a des gens intéressé (même si bon, tout les postes sont différents, et, pour une même formation donnée, en fonction du poste exact que j'aurais (càd mes missions, l'entreprise, les collègues...), mon expérience ne sera pas forcément généralisable, et sera donc à prendre avec des pincettes)


Message édité par roiwirven le 25-04-2021 à 15:20:52
n°5207948
roiwirven
Posté le 08-01-2023 à 00:11:49  profilanswer
 

Re-bonjour à tous,

 

J’avais dit que à la fin de la formation, je vous donnerais mon ressenti par rapport à cette dernière, et le métier d'ingénieur mainframe. Finalement on est un presque deux ans après, et je me dis qu'il serait bien que je fasse le bilan de la formation/ du métier que je vous avais promis (en pratique, je fais davantage ce poste pour les gens qui tomberais sur ce topic via google que pour les habitués du forum (que ça ne doit pas spécialement intéresser) de manière à ce que les personnes qui sont dans la situation dans laquelle j'étais il y a bientôt deux ans puisse avoir des retours de ceux qui ont fait la formation avant eux, par ailleurs désolé d'avoir mis autant de temps pour poster mon message, ça fait des mois que je me dis que je devrais écrire ce post, mais la procrastination...)

 

Le début de l'histoire vous l'avez déjà en lisant les précédents messages du topic, je ne vais pas revenir dessus.

 

Du coup j'ai fait la formation de mars à mai, (en soi la formation est intéressante, les formateurs sont sympathiques, même si comme je m'en rendrais compte plus tard, la formation correspond en fait à une formation de 1,5 mois étalé sur 3 (je pense que la différence de temps s'explique par le fait que 3 mois est le maximum légal pour une POEI, que l'organisation cherche as récupérer le maximum légal en terme de subvention pôle emploi, et que pour atteindre cette différence de durée, sachant que le programme est exactement le même, ils se contentent juste de nous laisser galérer plus longtemps seuls lors des TP) mais bon, en dehors de cet aspect concernant la durée et dont je me rendrais compte après, rien à redire sur la formation en elle-même)
vers la fin de la formation, on commence à avoir les entretiens, j'en passe deux: un premier pour lequel je n'ai pas été pris, mais pour lequel ce n'était pas vraiment de ma faute dans la mesure où on était plus de candidats que de places, et que la majorité de ceux présentés n'ont pas été pris, et un second pour lequel je pense que j'ai clairement foiré l'entretiens dans la mesure où non seulement il y avait autant de place que nous n'étions de candidats, mais en plus, après l'entretiens, une autre personne de ma formation as été appelé pour passer l'entretiens et as eu le poste que je n'ai pas eu, après quoi, fin de la formation, on m'as dit qu'on me referais pour passer des entretiens, pendant ce temps-là, après en avoir discuté avec eux, je postule timidement indépendamment de leur société de placement, et un mois après, ils me recontactent, après que je les ait relancé pour me dire que finalement ils ne me gardaient pas (ce que au début je pensais qu'il ne pouvaient pas faire, mais que finalement ils pouvaient, et en voyant la taille de leurs promotions augmenter pour chaque nouvelle promo [covid oblige aussi], nul doute qu'ils ne devaient pas se gêner pour le faire davantage par la suite, l’offre et la demande…).
Ah et puis j'en profite pour le dire, même si ça n'apporte rien à la démonstration, mais le commercial nous proposait de mentir notamment pour combler les trous dans le CV, enfin voilà, de quoi me réconcilier avec le monde du travail...

 

Enfin bref, on avance, aout, une autre entreprise repéré mon CV, c'est une société de conseil qui propose exactement la même formation que celle que j'ai reçu, mais en 1 mois et demi, et cette fois-ci en dudit-formation (donc leur formation ne passe pas par pôle emploi), et en discutant un peu, je me suis rendu compte qu’apparemment, la personne qui proposait la formation où j'étais était un ancien de la boite en question, d'où le fait que la formation soit littéralement la même. Comme j'ai déjà la formation, je ne la fais pas une seconde fois, mais du coup, ils me trouvent un poste, pour le service informatique d'une banque, je fais un entretien (qu’apparemment j'ai complétement raté d'après le manager, mais bon heureusement, j'ai quand même le poste), et début octobre j'étais en poste.

 

Enfin bref, concernant le poste en lui-même, je dois dire que je suis un peu mitigé : d'un côté, l'ambiance au travail est vraiment bien, et le chef est vraiment sympa.
D’un autre coté la technologie cobol l'est vraiment moins, alors pour aller à l'essentiel, disons qu'il y a plusieurs problèmes avec le cobol, mais si je devais vraiment résumer, je dirais que c'est vraiment inutilement compliqué pour des trucs totalement basiques.
Et quand je dis inutilement compliqué, je ne parle pas de compliquer comme le serait l'assembleur, sur lequel, certes le langage est plus dur car ils demandent à faire beaucoup de chose pour un résultat simple, mais en contrepartie, on a un meilleur contrôle sur ce qui se passe sur la machine, et on comprend mieux les opérations élémentaires qui sont faites. là non, quand je parle de inutilement compliqué, c'est inutilement compliqué genre on a une limitation de 80 caractères par lignes avec des règles de continuations si on veut écrire une instruction "à cheval" sur deux lignes tout ça parce que historiquement le terminal n'affichait que 80 caractères de largeur par écran (et c'est loin d'être la seule règle "à la con" dans le genre), bref tout ça pour dire que pour faire des trucs totalement basique (vous imaginez bien que dans une banque on va pas révolutionner le monde de la 3d), on as à faire plein de choses inutilement compliqué, d'autant plus que, second aspect, les outils que l'on utilise pour développer sont très spécifiques (normal, pas grand monde n'utilise le cobol ou ne travail sur des mainframes), si bien que en gros pour un coût élevé "par tête" des outils que l'on utilise, on se retrouve avec des outils qui ont eu de faibles budget de développement, et ça se ressent à tous les niveaux, les outils sont extrêmement lourds et pas pratique à utiliser, il manque plein de fonctions qui seraient utiles, etc... si bien que les anciens ont tendance à utiliser le terminal (TSO) qui certes est vieux est pas pratique à utiliser non plus, mais dans lequel il y a plus de fonctions.
ah et puis oui, quand je parle de d'outils pas pratique à utiliser, évidement, ça inclus l'absence d'outils de tests ou debugge pratique à utiliser, si bien que en général, on passe BEAUCOUPS plus de temps à tester nos programmes qu'à développer (et encore ça c'est quand on arrive à aller jusqu’au test puisqu'il arrive fréquemment que on ait à travailler sur des programmes pour lesquels on ait soit pas d'enregistrements à utiliser pour tester les programmes, soit que le programme ne génère des enregistrement en sortie que en fonctions de certaines conditions testés par un sous-programme sur les enregistrements d'entrée qui va faire un appel en base pour tester des informations supplémentaires sur ces enregistrements, et du coup c’est la galère).
Concernant le salaire, je suis à 30k avec l'ancienneté, un peu moins au démarrage, en sois ça permet largement de vivre (je suis en province), mais ça ne vend clairement pas du rêve.
Par contre, point qui me gêne beaucoup plus, c'est le temps de travail, et la faible quantité de vacances. Alors certes, je pense que c'est la même chose pour tous les métiers, mais en gros c'est 8h45/17h30 du lundi au vendredi avec 35 jours (donc 7 semaines) de congés/RTT à répartir EN TOUT dans l'année. Alors certes, je pense que c'est partout pareil, mais ça nous laisse très peu de temps pour nous hors week-end pour faire des trucs à coté), et quand on sort du système scolaire avec ses grandes vacances, ses congés régulières et les journées qui laissaient pas mal de temps entre les heures de cours, très honnêtement, je trouvais que j'avais plus de temps de libre en prépa que j'en ait maintenant (raison aussi pour laquelle j'ai autant reporté l'écriture de ce pavé). Sachant que bon quand en plus le boulot ne nous plait pas...
ah et aussi par rapport au profil type du développeur cobol, disons que l'on a quelques personnes qui viennent d'écoles d'informatique (en général pour certains postes spécialisé), mais j'ai bien l'impression que la proportion de personnes qui viennent de reconversion est assez forte, puisque bon, quand on dit que le cobol, c'est de "l'informatique de gestion" ben dites-vous que l'on est plus sur de la "gestion" que de "l'informatique", avec le profil type du développeur étant davantage la ménagère de 50 ans que le geek passionné d'informatique qui va parler jeux-vidéo à la pause (bon je vais dans les clichés, mais c'est vraiment le cas), et que le langage est très pauvre algorithmiquement parlant, mais très chiant à utiliser qui je le suis sûr ne va pas plaire aux "geeks"

 

Enfin voilà, j'ai passé du temps à cracher sur le cobol, mais bon je pense que c'est clairement ce qu'il mérite, si je reste encore sur ce poste, c'est juste parce que l'équipe est sympa, et que quand j'ai était employé, il y avait plus ou moins un accord tacite comme quoi ils me formaient à leurs outils etc, mais que "pour que je sois rentable" il fallait quand même que je reste un minimum de temps donc bon je pense que je vais rester encore un peu (je m'étais fixé 3 ans en tout dans ma tête, mais il n'est pas impossible que je change d'avis) en me disant que comme ça, ça ne fait pas trop le type qui viens "prend de l'énergie" au reste de l'équipe puis se barre sans avoir réellement été utile à l'équipe, et puis que à coté, ça me permet de me faire un peu d'épargne et de gagner un peu en crédibilité si je veux postuler dans une autre job en informatique (mais plus en cobol cette fois) en pouvant dire "regardez j'ai une expérience un minimum longue dans le domaine de l'informatique"

 

Enfin bon, bref, morale de l'histoire, ne faites surtout pas de cobol ou de technologies liés au mainframe (JCL CICS DB2 ...), c'est vraiment de la m****

Message cité 1 fois
Message édité par roiwirven le 08-01-2023 à 00:14:32
n°5236418
Apokrif
Le million ! Le million !
Posté le 10-07-2023 à 15:28:08  profilanswer
 

roiwirven a écrit :

Enfin voilà, j'ai passé du temps à cracher sur le cobol, mais bon je pense que c'est clairement ce qu'il mérite, si je reste encore sur ce poste, c'est juste parce que l'équipe est sympa, et que quand j'ai était employé, il y avait plus ou moins un accord tacite comme quoi ils me formaient à leurs outils etc, mais que "pour que je sois rentable" il fallait quand même que je reste un minimum de temps donc bon je pense que je vais rester encore un peu (je m'étais fixé 3 ans en tout dans ma tête, mais il n'est pas impossible que je change d'avis) en me disant que comme ça, ça ne fait pas trop le type qui viens "prend de l'énergie" au reste de l'équipe puis se barre sans avoir réellement été utile à l'équipe, et puis que à coté, ça me permet de me faire un peu d'épargne et de gagner un peu en crédibilité si je veux postuler dans une autre job en informatique (mais plus en cobol cette fois) en pouvant dire "regardez j'ai une expérience un minimum longue dans le domaine de l'informatique"


 
Merci pour ce retour.
 
Ce n'est pas trop difficile d'évoluer ensuite dans un autre domaine que le mainframe ?


Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM HardWare.fr
  Emploi & Etudes
  Etudes / Orientation

  Votre avis sur une formation au mainframe ibm

 

Sujets relatifs
Formation Stormshield/expertiseAvis organismes formations admin réseaux M2i, Next Formation, CESI
[INSA] [Informatique/Réseaux/SI] Avis sur un Mastère Spécialiséavis re-reconversion dans l'informatique
Formation information pour ingé scientifiqueCompte Personnel de Formation, quoi choisir pour utiliser l'argent ?
Demande d'avis sur le métier de consultant SAPProfession juridique et avis ??
Projection financière - conseil et formation 
Plus de sujets relatifs à : Votre avis sur une formation au mainframe ibm


Copyright © 1997-2022 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite / Données personnelles) / Groupe LDLC / Shop HFR