Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
1145 connectés 

  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Vie pratique

  [Topic Survival] Survivre en temps de crise

 



croyez-vous à l'apocalypse, ne serait-ce qu'au niveau de votre pays ?




Attention si vous cliquez sur "voir les résultats" vous ne pourrez plus voter
Les invités peuvent voter

 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2
Page Précédente
Auteur Sujet :

[Topic Survival] Survivre en temps de crise

n°17063021
Profil sup​primé
Posté le 25-12-2008 à 00:55:45  answer
 

Il est 6H00 AM, et une partie du monde sombre dans le chaors, le ciel s'obscurcit de mille flèches en feux qui rase nos terres et détruit le monde tel que nous l'avons connu.
 
Mais merde, que faire?
 
 
Ce topic a pour but de participer de façon intelligente à la question de la survie suite à une catastrophe naturel. Nous ne parlerons pas de zombie ou d'ET. Seul, une pénurie alimentaire mondial qui fait tomber nos pays.
 
Vous ne pouvez donc plus manger, il faut prendre une décision? que faites vous? Certains ont deja tout préparer ou presque ...
 
http://forum.hardware.fr/hfr/Discu [...] 5798_1.htm
 
mais ce topic contrairement à ce dernier s'interresera plus à l'aspect psychologique, alimentaire du probleme.  
Dans l'optique ou vous n'avez rien préparé, que faites?
 
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
 
Mon idée autour du problème :
 
Tout d'abord, sortir de la ville et me rebattre dans la maison de famille situé dans une ferme. récupérer toutes les denrées et partir au plus vite là bas.  
 
Eviter les nationales/autoroutes (je ne suis pas de Paris) pour éviter tout soucis (cf. la guerre des mondes).
 
J'arrive là bas, comment m'organiser :
 
-tout d'abord faire le compte des produits alimentaires en stock, et l'eau.
-trouver une source d'eau potable.
-voir les voisins pour tisser un semblant de micro société.
 
En cas de manque d'eau, une technique pour en avoir (en petite quantité mais c'est mieux que rien)
 
http://www.evous.fr/jardin/local/cache-vignettes/L198xH76/rose-14c5e.jpg
 
Filtrage de l'eau :
 
Un filtre composé d'une couche dense de charbon finement broyé par-dessus un morceau de coton réduit très fortement la présence de microparticules. Le filtre réduit aussi la quantité de champignons, bactéries et coliformes mais cet effet est insuffisant pour rendre l'eau potable. Finalement le filtrage à travers le charbon entraîne une augmentation du pH (c'est à dire rend l'eau trop basique), ce qui peut avoir des effets négatifs.
Essayez autant que possible de combiner filtration + ébullition + épuration chimique pour éliminer un maximum d'éléments pathogènes.
L'épuration chimique est peu efficace sur une eau trouble, et fortement ralentie dans de l'eau froide.
Pour être efficaces contre les protozaires enkystés, les agents type Micropur doivent agir 2 heures, voire 4 pour certains organismes.
Aucune des méthodes décrites ci-dessous ne filtre la pollution chimique !
 
http://www.davidmanise.com/mediawiki/images/b/b1/Filtre01.jpg
 
Stérilisation de l'eau
 
Une exposition aux ondes Ultra Violettes (UV) peut, sous certaines conditions, stériliser l'eau. Elle n'a pas d'impact sur la qualité chimique de l'eau.
 
Récipient
 
L'eau doit être stockée dans un récipient aussi transparent aux UV que possible. Le PET (polyéthylène téréphtalate) l'est plus que le PVC. Une bouteille de verre épais sera aussi assez opaque aux UV.
 
Comment reconnaître le PET du PVC
La plupart des bouteilles d'eau minérale ou de boissons gazeuses sont en PET (le PVC est plus polluant).Normalement il doit avoir un symbole en triangle avec la metion PET au cul de la bouteille.
Le site de la SODIS donne également ces éléments: Les bouteilles fabriquées en PVC ont un reflet bleuâtre. Cette teinte bleuâtre est plus visible sur le bord transversal d’un morceau de bouteille découpée. Si le PVC est brûlé, l’odeur de la fumée est âcre, contrairement à l’odeur du PET qui est douce. Le PET brûle plus facilement que le PVC.
Notez que la transparence aux UV de la bouteille en PET sera amoindrie si la bouteille est vieille, sale ou rayée.
 
Turbidité
 
L'eau doit être aussi claire que possible. Voir Filtrage et épuration de l'eau, mesures de l'efficacité pour des pistes.
 
Durée
 
L'exposition au soleil doit être de minimum 6 heures par temps ensoleillé ou partiellement (50%) couvert. Par temps plus couvert il faut monter à deux jours.
Si la chaleur est très forte la stérilisation sera plus rapide. Si la température de l'eau monte à 50°C ou plus il suffira d'une heure.
[modifier]
Oxygénisation
 
Secouez l'eau pour l'oxygéner, idéalement avant de la mettre en bouteille. Sinon remplissez à moitié et secouez avant de fermer la bouteille.
 
 
 
pour la nourriture, comme je vivrais dans une ferme, cela sera plus facile. Je travaillerais moi et ma famille dans les champs pour acheter de la nourriture.
 
Manger en ville :  
 
Court terme :
 
 
Bien que l'on puisse se passer de nourriture un certain temps, la ville est un milieu qui regorge de nourriture, le tout est de savoir la trouver lorsqu'on en a besoin et que les conditions sont difficiles.
La première possibilité, peu glorieuse, je l'avoue, est la mendicité... ne nous voilons pas les yeux, les SDF qui mendient à l'entrée des supermarchés provoquent souvent le réflexe de pensée : « S'il demande quelques cents c'est pour les boire. » ... Imaginez donc rencontrer à l'entrée d'un supermarché un SDF avec une pancarte : « Je ne désire pas d'argent, juste quelque chose à manger pour mes enfants, mes frères...» Cela rapportera en quelques heures de quoi vous nourrir pour plusieurs jours, sans aucun souci... le tout est d'avoir "une base de repli" pour vider régulièrement vos provisions accumulées ! Méthode testée par un ami dans l’ouest de la France !
La seconde méthode est la récolte des surplus jetés aux ordures... Je ne parle pas de se nourrir de détritus, mais de produits impeccables, jetés pour raisons économiques ou légales. Voilà quelques astuces : les supermarchés jettent dans leurs containers des tonnes de produits encore très valables le samedi soir pour peu qu'ils soient fermés le dimanche, le tout est d'avoir accès à ces containers parfois enfermés derrières de hautes clôtures. Les fast-food jettent tout produit fabriqué depuis un certain temps ; par exemple Quick met au rebut les hamburgers fabriqués depuis plus de 20 minutes s'ils ne sont pas consommés. Ces mêmes fast-food jettent une quantité impressionnante de salade, petits pains... toujours emballés à la fin de la journée : généralement entre 23h00 et minuit, il suffit d'attendre non loin de leurs containers. (Remarque : certains fast-food font passer au broyeur les sacs-poubelles avant de les jeter dans le container.)
 
Moyen terme :
 
 
La chasse et le piégeage en milieu urbain ne sont pas si compliqués qu'il y paraît, le mode de pensée doit être légèrement différent qu'en pleine campagne, tout comme le gibier d'ailleurs.
La cible de choix sera tout d'abord le pigeon : ces animaux sont assez familiers pour être approchés de très près dès lors qu'on leur lance quelques bouts de pain. Il est alors aisé de les attraper avec une simple épuisette, de les assommer avec une brosse (méthode testée) ou des les abattre avec un lance-pierres, un pistolet arbalète (50€). Une autre méthode est de leur lancer des morceaux de pain et de dissimuler dans quelques uns de ceux-ci un hameçon numéro 14 à 18 monté sur du fil de ± 16/100es : régulièrement un pigeon s'y prendra et devra être ramené immédiatement pour être neutralisé.
La deuxième cible "facile" sont les rats : quelques pièges à rats comme on en trouve dans le commerce et le tour est joué, il existe tout un tas de trappes et pièges efficaces pour ces rongeurs. Ne pas oublier de les manipuler avec des gants, de rejeter ceux ayant l'aspect malade et de les faire bouillir un certain temps avant de les consommer comme une autre viande. En ragoût le rat est excellent !
Les insectes comestibles sont également présents en ville : sauterelles, cloportes...
Le principe est le même pour les chiens, les chats etc. Une fois passée la barrière culturelle, toutes les options sont possibles.
La cueillette est souvent possible en ville, comme à la campagne : les parcs regorgent de plantain, de trèfles, de chicorées etc. qu'il suffit de laver de façon rigoureuse pour pouvoir s'en nourrir.
Toutes les techniques de pêche peuvent être tentées aussi bien dans les cours d’eau traversant de nombreuses villes que dans les étangs de nombreux parcs.
Les parcs abritant des étangs sont une vraie manne pour se nourrir en ville : les roseaux (massettes) procurent de la nourriture en toutes saisons (pousse, rhizome, graine) ; on y trouve facilement des grenouilles, des oiseaux (canard, pigeons...) et parfois du poisson. Au niveau du poisson, tout poisson d'eau douce trouvé dans ces étangs ou lacs sont comestibles une fois lavés et cuits. (Bien que les Koïs soient riches en arrêtes et qu'ils perdent leurs couleurs une fois écaillés et cuits).
 
Long terme :
 
 
Un excellent livre que je conseille dans cette option est celui édité au nom de Ragnar Benson au édition Paladin : Ragnar’s Urban Survival, ISBN 1-58160-059-3
Ce livre explique notamment comment, en ville, il est possible d'élever des pigeons et des lapins afin d'agrémenter le quotidien de repas de viande de façon régulière. Ces animaux semblent, en effet, les mieux adaptés à un élevage en milieu urbain par temps de crise.
Pour ma part, j'ai connu un homme qui élevait dans une cave de Bruxelles 4 poules : celles-ci lui donnaient régulièrement des œufs ; parfois, pour augmenter sa production, il laissait l'éclairage de la cave allumé 24h/24 (comme en batterie) et les poules pondaient alors non-stop. Le seul impératif dans ce type d'élevage est de veiller de façon scrupuleuse à l'hygiène afin d'éviter les maladies à l’élevage et les odeurs pouvant favoriser le repérage de l'élevage clandestin.
La culture en pot est toujours possible : salade, tomates, carottes etc.
La culture de germes de blé, de soja, de haricots est relativement facile à réaliser dans des fonds de bouteilles en plastique et apporte les minéraux et vitamines nécessaires.
 
 
Permanganate de potassium : Désinfection du corps, Désinfection de l’eau, Feu chimique
 
Désinfection du corps : En solution diluée, KMnO4 peut être utilisé pour des bains de bouche (0.25%) ou comme désinfectant pour les mains (1%). Effet hémostatique : nettoyage des plaies, desséchants. On trouve en pharmacie des sachets contenant 0,25 g de permanganate de potassium solide : la dissolution du contenu d’un sachet dans 2,5 L d’eau permet d’obtenir une solution violette qui peut être utilisée comme antiseptique externe. Le prix est d'environ 0,2 euro (20 centimes d'euro) le sachet de 0,25 g. Un sachet de 100 g vous couterait donc dans les 6 euros (100 g, c'est énorme). Permanganate de potassium - KMnO4.Solution aqueuse ao 1/10 000 soit 1 g pour 10 litres d'eau Peu coûteux, non allergisant, inactive la plupart des virus ( HIV ???) mais coloration des téguments et toxicité +++ par voie orale. Effet desséchants de la peau. Attention aux comprimés qui sont plus longs à se dissoudre complètement et risque de brûlure chimique. Ce médicament est un antiseptique local, il est utilisé pour l'antisepsie de la peau, des muqueuses et des plaies superficielles. On en trouve dans l’eau de Dakin.
 
Désinfection de l’eau : Le permanganate de potassium, vendu en solution, a souvent été employé pour désinfecter l'eau ou laver les légumes, à la dose de 0,5g par litre d'eau à traiter. Bien qu'il agisse contre le vibrion cholérique, il a peu d'effet contre les autres organismes pathogènes ; par conséquent, il ne peut être recommandé pour la désinfection de l'eau. En revanche il est souvent utilisé dans les procédés de potabilisation et apparaît comme un des éléments les plus versatiles. Il est également utilisé pour la désinfection de l'eau des aquariums.
 
Feu chimique : Le permanganate de potassium solide est un oxydant très puissant. Il se produit une réaction très exothermique lorsqu'il est mélangé à de la glycérine. Il peut alors se produire une combustion spontanée qui peut faire fondre le verre et un grand nombre de récipients et peut enflammer toute substance inflammable proche. D'où le danger lié au stockage de cette matière: il faut le mettre dans un contenant fiable ! Le coût est faible: comptez 5-6 euros (KMnO4 et glycérol) pour pouvoir lancer un très grand nombre de feu (avec des petites quantités, vous êtes tranquille pour longtemps) Quel intérêt en survie ? Si les contenants sont étanches, aucun problème pour allumer un feu. Mais surtout, comme le magnésium, la réaction monte très haut en température et permet donc d'allumer des bois humides. Autre avantage non négligeable, la réaction prenant du temps, il est possible de préparer la réaction au coeur du futur feu, et de refermer celui-ci de telle sorte qu'aucune déperdition de chaleur ne se fasse. Dernier avantage, vous êtes sûr que le feu se fasse: un petit tas, une goutte et c'est parti, pas de problème lié au vent, au froid etc... La seule crainte du KMnO4, c'est l'eau dans laquelle il se dissout: cela n'empêche pas la réaction, mais l'eau refroidissant celle-ci, il n'est pas certain d'obtenir une flamme dans ce cas. Comme toujours, la pratique permet de transformer la théorie en expérience. Des critiques (parfois fondées) peuvent montrer ce genre de dispositif comme du gadget comparé à un briquet ou d'autres dispositif d'allumages. Comme toujours, il convient de se forger soi-même son opinion suivant ses besoins, sa facilité de gérer ce genre de produits et ses expériences vécues.
L'équation de la réaction: 14 KMnO4 + 4 C3H5(OH)3 --> 7 K2CO3 + 7 Mn2O3 + 5 CO2 + 16 H2O
Nota: la glycérine se trouve aussi en pharmacie et n'est pas nocive. Elle coule lentement et aurait des propriétés laxatives. On peut s'en servir pour d'autres choses comme du savon, ou bien éviter que les miroirs ou masques de plongée ne s'embuent par exemple.
 
 
Se défendre, attaquer :  
 
Généralités sur le combat rapproché
 
• Il faut à tout prix éviter de se battre en dehors de l’objectif de sa protection et (ou) de celle d'autrui. Une simple bagarre dégénère très souvent en drame. Préférez toujours, même si c'est difficile, ne pas répondre aux insultes ou aux provocations et mettez-vous en lieu sûr.
• Si vous n'avez pas pu éviter une situation de conflit, préférez le repli à l'affrontement (ne pas confondre le repli qui est un choix stratégique avec la fuite qui est dictée par la panique et l'absence de stratégie et de lucidité). Repliez-vous de préférence par le chemin d’où vous venez car vous connaissez déjà le trajet et risquez donc moins de vous égarer.
• Ne choisissez le repli que si vous êtes sûr de pouvoir distancer d'éventuels adversaires. Si vous deviez être rattrapé, ceux-ci auraient un ascendant psychologique.
• Si vous ne pouvez pas vous replier, essayez de désamorcer la situation en parlementant. Il faut à tout prix éviter les remarques ironiques et bravaches. Il faut absolument faire croire que vous respectez vos interlocuteurs sans toutefois vous soumettre et manifester de la peur. Évitez de fixer dans les yeux, détournez lentement et horizontalement le regard, ce qui veut dire en langage universel "je ne cherche pas le combat, mais je ne te crains pas". Si vous baissez les yeux, vous avouez votre peur et votre faiblesse.
• Si vous n'avez pas réussi à désamorcer le conflit et que vous sentez que votre adversaire veut absolument se battre, prenez l'initiative du combat, vous aurez plus de chances.
• Attention, prendre l'initiative d'un combat est une décision lourde de conséquences pour vous-même et autrui, où vous risquez dans l'immédiat des blessures graves voire mortelles ainsi qu'a posteriori des répercussions juridiques et financières qui peuvent avoir des conséquences sur le reste de votre vie.
• Si toutefois, vous estimez en toute conscience ne pas pouvoir faire autrement, essayez d'atteindre avec la plus grande détermination les zones de vision, de mobilité et de respiration, en étant vicieux et sans aucunes règles.
• Vous ne pourrez jamais être sûr du nombre de vos adversaires, surtout si vous êtes dans un environnement que vous ne maîtrisez pas. C'est pourquoi, si vous ne pouvez pas éviter l'affrontement, essayez de faire le plus court et efficace possible puis repliez-vous. Pensez à incapaciter les moyens de poursuite de votre adversaire (en écrasant les cheville ou genoux) et faites un 360 degrés d’observation avant de dégager.
• N'oubliez pas que si vous devez vous battre, c'est pour faire cesser la menace pesant sur vous-même ou autrui : au-delà, tout usage de la violence constitue de l'acharnement ou de la vengeance (voir plus loin le chapitre consacré à la légitime défense).
• Ne provoquez jamais un duel "d'homme à homme" : il s'agit de règles que vous serez le seul à respecter.
• Ne vous fiez jamais à une apparente soumission : le but recherché est d’endormir votre vigilance afin de vous nuire ultérieurement.
• Évitez les lieux connus pour leurs mauvaises fréquentations. Il peut s'agir de quartiers, de lieux de loisirs (discothèques, salles de concert, stades), de centres commerciaux, etc.
• Si vous devez vous y rendre quand même, repérez les lieux, les issues et postes de secours etc.
• Privilégiez les endroits publics et fréquentés.
• En présence d'un attroupement, changez d'itinéraire en adoptant une trajectoire souple, utilisez votre vision périphérique, les reflets des vitrines de magasins pour observer le groupe, évitez le contact visuel direct : certains individus deviennent paranoïaques sous l'emprise du cannabis et interprèteraient un demi-tour soudain comme de la peur ou un regard direct comme une provocation.
• Ne restez jamais dans un lieu où vous avez eu une altercation. Il existe toujours des risques de représailles a posteriori.
• Si vous ne pouvez faire autrement que de retourner dans un lieu où vous avez eu une altercation, changez de look, si possible.
• En toutes circonstances, repérez les lieux où vous vous trouvez et placez-vous de manière à pouvoir les quitter rapidement. Observez toujours (discrètement) les gens qui vous entourent. Placez-vous toujours de façon à avoir un visuel direct sur les accès. Repérez ce qui pourrait vous servir d'arme improvisée ou vous offrir un abri.
• Je vous conseille de ne pas porter sur vous d'armes défensives illégales. De nombreux objets usuels sont terriblement efficaces si vous savez les utiliser (clés, stylos, tournevis, torches électriques, téléphones portables). Une exception toutefois, les sprays de défense qui bien qu'interdits de port (armes de 6e catégorie), peuvent être aisément justifiables pour les personnes âgées, fragiles ou diminuées. Les sprays ont l'énorme avantage d'éviter le contact direct, mais il faut s'exercer à les mettre en œuvre. Préférez les modèles qui propulsent l'OC (oléorésine de capsicum), un dérivé du piment de Cayenne qui est plus efficace que le gaz CS, notamment sur les chiens et les humains sous influence de substances psycho actives, de l'adrénaline ou encore les aliénés mentaux. Préférez les modèles de marques connues diffusant sous forme de liquide ou de gel (le gaz est à éviter en milieu confiné ou par temps de vent) et changez votre spray tous les deux ans. Ayez-le toujours à portée de main (et non pas dans un sac où vous ne pourrez l'atteindre et le mettre en œuvre sous l'effet du stress), et même la main dessus prêt à servir dans la poche, en cas de circonstances fâcheuses. N'oubliez pas que tous les modèles sont pourvus d'une sécurité et qu'il faut apprendre à dégager celle-ci rapidement. Je vous conseille, à ce sujet de vous procurer l'ouvrage référence sur le sujet, "Autodéfense au spray" de Fred PERRIN. Bien que vous soyez seul face au choix des moyens de défense que vous utiliserez, n'oubliez pas que ce choix peut avoir sur votre vie des conséquences indélébiles et irréversibles. Voir le chapitre consacré au matériel de secours et de défense conseillé.
[modifier]
Véhicules et protection
 
• Garez toujours votre véhicule dans le sens de la marche dans une voie de communication suffisamment large, bien éclairée la nuit, pour ne pas risquer d'être bloqué. Vous pouvez être amené à évacuer très rapidement.
• Verrouillez les portières, ne laissez pas de sacs ou de vêtements sur les sièges.
• Ne répondez jamais à des insultes ou à des gestes déplacés, ne descendez jamais le premier de votre véhicule pour poursuivre l'altercation.
• Si votre opposant est descendu de son véhicule, essayez de dégager le vôtre du lieu de l’altercation, cela suffira dans la plupart des cas à calmer l’individu qui préfèrera savourer sa victoire et votre « lâcheté » supposée, plutôt que de risquer un hypothétique affrontement.
• Si vous n’avez pu vous dégager, sortez de votre véhicule et tentez des gestes d’apaisement visibles par l’entourage (qui pourra témoigner éventuellement de votre volonté de calmer l'altercation), restez poli mais ferme. S'il est trop près, sortez du côté opposé pour éviter d'être percuté pendant votre sortie
• Si vous êtes à pied et qu'un assaillant arrive à votre niveau en voiture en ayant l'intention d'en découdre, ne le laissez pas descendre, lorsqu'il aura posé le pied à terre en ouvrant sa portière, vous pouvez lancer un coup de pied dans la portière pour la refermer sur ses chevilles et prendre la fuite ensuite. Voir la vidéo suivante : [1]
• Si l’altercation semble se calmer, restez vigilant tant que l’opposant n’est pas parti. Ne lui tournez jamais le dos. Laissez-le quitter les lieux le premier.
• Notez le numéro de plaque, qui pourra vous servir en cas de suites juridiques.
• Prenez garde s’il retourne subitement à son véhicule d’un pas décidé, il peut aller chercher une arme. Dans ce cas vous n’aurez que très peu de temps pour analyser cette probabilité. Dans tous les cas, si vous le laissez faire vous n’aurez pas le temps de vous protéger. Le mieux est de l’en empêcher en le suivant et de prendre l’initiative s'il essaye de saisir quelque chose.
• S’il s’approche, ne le laissez pas entrer à distance de frappe et vérifiez bien que ses mains sont visibles et vides. Si vous ne pouvez voir une des mains, supposez qu’il peut être armé. Si vous ne pouvez plus éviter les hostilités, agissez le premier.
• Si vous descendez de votre véhicule, ne laissez pas les clés sur le contact.
• Ayez toujours un double de votre clé dans un endroit sûr et accessible. Il se peut que dans une bagarre, vous perdiez vos clés et ainsi ne puissiez plus repartir et soyez ainsi fragilisé dans un environnement géographique pouvant se révéler hostile (comparses arrivant en renfort, par exemple).
• Ne restez jamais debout derrière votre portière, un choc violent pourrait entraîner des blessures graves.
• Ces dernières années ont vu l'émergence d'un risque nouveau au volant, le "car jacking" qui consiste à voler le véhicule après en avoir extrait de force le conducteur. Ce risque concerne les propriétaires de véhicules haut de gamme, mais aussi tout un chacun dans le cas d'un malfaiteur en fuite. Surtout ne résistez pas si votre agresseur vous menace avec une arme à feu même de l'extérieur : ni les vitres, ni les portières ne vous protègeront. Une protection efficace consiste à faire installer un système qui, commandé à distance par votre téléphone portable, coupera le moteur après le vol et forcera votre agresseur à s'enfuir.
• Pour vous dégager d'une éventuelle saisie alors que vous être à l'intérieur de votre véhicule, disposez à portée de main quelques petits tournevis qui constitueront autant de pics improvisés et qui ne sont donc pas des armes prohibées
• Un autre risque est l'attaque à la voiture bélier. Le nombre de ces attaques a sensiblement diminué depuis l'avènement du téléphone portable. Si vous êtes poursuivi, prévenez tout de suite les secours (112 Numéro européen d'urgence). À ce propos, évitez d'emprunter, de nuit, des routes peu fréquentées.
• Si vous êtes à proximité d'un véhicule et que vous êtes pris dans une fusillade, abritez-vous derrière les ailes avant, derrière la roue et conservez un bras de distance avec le véhicule pour éviter d'être victime de ricochets. En effet, seul le moteur constitue une protection pare-balles efficace. Pour observer la situation, regardez par le dessous du véhicule, ce qui évite d'exposer la tête.
• Avant de sortir de votre véhicule, prenez le temps d'observer le trajet que vous aurez à faire entre celui-ci et l'entrée du lieu où vous vous rendez.
• Avant de sonner, ou d'ouvrir la serrure, assurez-vous que vous n'êtes pas suivi.
• Vérifiez la fermeture effective de la porte après être rentré.
• Ouvrez et fermez la porte de la main faible.
• Mettez toujours un pied entre votre corps et la porte, ce qui permet d'éviter de recevoir la porte en plein visage.
• Pendant le trajet depuis votre véhicule jusqu'à votre lieu de destination, vous pouvez tenir dans votre main forte un objet pouvant servir de moyen de défense (bombe poivre ou CS, trousseau de clés, stylo, torche électrique), que vous dissimulerez le mieux possible.
[modifier]
Au domicile
 
• Veillez à fermer portes et fenêtres, notamment à la nuit tombée.
• Pensez à installer des systèmes qui vous éviteront d'ouvrir quand on sonne chez vous. Judas pour la porte d'entrée et caméra pour l'accès jardin. Une caméra placée sous votre toit (évitez les visiophones peu fiables et faciles à désactiver), couvrant un angle suffisamment ouvert et reliée à un moniteur constitue une parade performante et moins coûteuse que beaucoup d'alarmes qui se révèlent peu efficaces et que vous finirez de toute façon par couper au bout de quelques déclenchements intempestifs. Si vous avez un doute sur la qualité de vos visiteurs, demandez le n° de téléphone de leur service afin de vérifier.
• Un chien bien dressé à l'intérieur d'un domicile est la plus efficace et dissuasive des alarmes.
• Veillez toujours à avoir un téléphone portable en état de marche dans votre chambre. Si des intrus coupent votre ligne fixe avant de vous visiter vous pourrez toujours prévenir les services officiels. N'oubliez pas, de même, de détenir la liste des numéros d’urgences, ainsi qu'une lampe torche (vérifiez les piles). • Si vous entendez du bruit la nuit dans votre domicile, n'essayez pas d'intervenir (vous ne connaissez pas la nature du danger) : enfermez-vous dans votre chambre et donnez l'alerte (portable).
• Veillez à ce que la pièce où vous vous réfugierez soit pourvue d'un verrou efficace sur la porte. En cas d'urgence, renforcez la protection en plaçant des meubles en protection derrière.
• Évitez de foncer en direction de l'intrusion, une arme à feu à la main. Il serait surprenant qu'un individu seul et désarmé s'attaque en pleine nuit à un domicile occupé. Vu que vous n'avez pas l'habitude du maniement des armes en état de stress et que vous risquez d'être inhibé si vous deviez vous servir de votre arme, vous risquez d'être vous-même abattu.
• Si vous devez avoir une arme à feu dans votre domicile, celle-ci servira uniquement à assurer votre protection dans la chambre à coucher, ou tout autre pièce où vous vous serez retranché. Elle devra être remisée en état de marche, toujours déchargée, le mécanisme de détente étant muni d'un verrou à combinaison qu'il vous sera facile d'enlever, si besoin. Des cartouches de préférences non létales (ou gom cogne) seront disponibles dans la même pièce. Cette arme sera détenue en toute légalité. Préférez une arme de chasse de calibre 12 facile à charger même sous stress et dont la vue peut éventuellement suffire a dissuader. N'oubliez pas, dès l'arrivée des secours, de poser votre arme, car les forces de l'ordre pourraient vous confondre avec vos agresseurs.
 
Le rôle de la tenue vestimentaire en self-protection
• En toutes circonstances, habillez-vous de manière à pouvoir vous replier ou combattre. Évitez les vêtements trop étroits, les chaussures ne permettant pas une bonne stabilité et une bonne protection du pied. Surtout évitez de porter des vêtements trop coûteux, vous risqueriez d'être inhibé si vous devez vous battre avec. Soyez conscient que si la cravate est parfois incontournable dans certains milieux professionnels, elle est un moyen de strangulation parfait. Personnellement, je porte la cravate tous les jours, mais celle-ci est montée sur un clip en s'enfile sur la chemise. En cas de besoin, je peux l'utiliser comme un moyen efficace de défense.
• Quand vous sortez en couple, sensibilisez votre compagne au fait qu'une tenue, même très habillée doit pouvoir permettre de courir, voire de riposter (éviter les jupes trop serrées et les talons trop hauts). Prévoyez un point de rendez-vous sûr et facile d'accès si vous deviez être séparés.
• De même une tenue plutôt sexy peut attirer des remarques désobligeantes, ce qui peut entraîner une bagarre (on observe que des gens peu réactifs à des insultes deviennent violents si des êtres chers sont concernés).
• De nuit, si vous entendez du bruit dans votre domicile vous faisant penser à une intrusion, prenez le temps de vous vêtir. La nudité nuit à l'assurance dans un combat.
• Même l'été, en vacances, portez toujours des vêtements permettant aisance et aplomb. Évitez les chaussures de plage qui ne vous permettront pas de courir, ou les shorts de bains à fleurs qui risquent d'inhiber votre assurance.
 
Prévention et défense contre chiens
 
• Ne jamais pénétrer sur le "territoire" d'un chien que vous ne connaissez pas, hors le contrôle des maîtres. Se déplacer calmement, sans courir et sans regarder le chien fixement dans les yeux (ce qui constitue un défi).
• Ne jamais toucher un chien que vous ne connaissez pas bien, surtout s'il dort, mange, ou tient un jouet quelconque dans sa gueule.
• Ne jamais déranger une chienne qui allaite ses petits.
• L'agressivité d'un chien est dictée soit par la volonté de vous dominer soit par la peur. Le chien dominant met les oreilles en avant, la queue vers le haut tandis que celui qui a peur a les oreilles en arrière, la queue entre les jambes et le pelage de l'échine dressé.
• Si l'on est confronté à un chien agressif il faut absolument ne pas regarder le chien dans les yeux (ce qui constitue un défi), ne pas courir, ne pas crier ni faire de mouvements brusques. On essaiera de s'écarter lentement de la distance critique en lui laissant un passage pour s'en aller, tout en restant en garde (protection des zones vitales : aine et gorge)
• Surtout ne pas tourner le dos et s'enfuir en courant, il est impossible de distancer un chien.
• Si le chien se lance à l'attaque, essayez de le stopper d'un coup de pied remontant sous les côtes. Sinon interposez un sac ou un autre objet consistant, car la plupart des chiens mordent la première chose qui est à leur portée. Il est aussi possible d'enrouler un vêtement autour du bras et de mettre celui-ci en avant.
• Si vous avez été mordu, n'essayez pas d'ouvrir la gueule du chien pour lui faire lâcher prise, la pression exercée est de 35 à 40 Kilos/cm2. Tapez plutôt les côtes en remontant avec le pied, du poing sur la truffe, ou plantez les doigts ou un objet pointu dans les yeux.
• Si vous tombez à terre, essayez de protéger vos zones vitales (aine, gorge).
• Si vous êtes mordu au bras tout en étant à terre sur le dos, vous pouvez enserrer le corps du chien avec vos jambes, ramener votre bras valide derrière sa nuque pendant que vous poussez avec le bras mordu, essayant ainsi de l'étouffer. Attention, dans ce cas, vous serez obligé d'aller jusqu'au bout car le chien sentant sa vie en danger combattra jusqu'à son dernier souffle. C'est vous ou lui.
 
 
Risque terroriste
 
Il n'y a pas grand-chose à faire pour se protéger d'un attentat, si ce n'est éviter les pays à risque (voir site web du Ministère des affaires étrangères) et être vigilant.
• Dans les lieux publics et transports en commun, éloignez-vous de paquets ou de bagages abandonnés et signalez-les au personnel (qui est formé à ce type de situations).
• Ne touchez jamais un paquet suspect vous-même.
• En cas de fusillade, mettez-vous à couvert ainsi que vos proches, ou, en l'absence d'abri, plaquez-vous au sol (il s'agit d'offrir la moins grande surface possible).
• En cas d'explosion et (ou) d'incendie, gagnez l'issue de secours la plus proche en longeant les murs (afin de mieux se repérer et d'éviter les bousculades). Portez toujours les enfants car ils seront paniqués ou hébétés et très vulnérables de par leur taille aux mouvements de foules (risque de piétinement). En cas de fumée ou de gaz, protégez les voies aériennes respiratoires (nez et bouche) avec un vêtement. Si l'atmosphère devient irrespirable, plaquez-vous au sol (les gaz et fumées remontent toujours).
 
 
Hold-up et (ou) prise d'otages
 
Le but recherché par des braqueurs et (ou) des preneurs d'otages est la collaboration de leurs victimes. Dans la plupart des cas où cette collaboration est effective, celles-ci n'encourent d'autres dommages qu'un stress post traumatique (qu'il faut absolument traiter par une prise en charge psychologique immédiate).
• Les braqueurs et preneurs d'otages n'ont pas pour intention première de blesser ou de tuer, risquant d'alourdir ainsi une éventuelle peine de prison. Pour autant, une résistance des otages peut amener la colère ou la peur en entraîner des blessures légères (coups) ou graves voire mortelles (armes blanches et à feu). Aussi s'attachera-t-on à garder son calme et à rassurer son agresseur par son intention de collaborer, tout en restant vigilant quant à l'évolution de la situation.
• A chaque instant, la situation peut dégénérer et basculer, aussi essayez de calmer les autres otages.
• Si la situation dégénère en fusillade, essayez de vous abriter si vous êtes hors de contact du tireur ou intervenez si vous êtes à portée. Vous devez attaquer vers une zone vitale avec la plus grande détermination, tout en sortant de la ligne de tir. N'hésitez à aucun moment à utiliser l'arme de votre agresseur, d'où l'intérêt d'avoir une formation minimale aux armes à feu (clubs de tir).
 
[modifier]
Risque d’enlèvement
 
A l'inverse d'un braquage ou d'une prise d'otage, le kidnapping ne doit à aucun moment entraîner votre collaboration. En effet les motivations des agresseurs sont très différentes. Elles sont en effet de deux ordres : le gain (rançon) ou la satisfaction de pulsions aliénantes (viol, meurtre). De plus, dans le cas d'une demande de rançon, le paiement de celle-ci ne garantit pas la survie de la victime (rarement même, selon des sources policières). Vous devez essayer d'échapper et de résister à vos agresseurs avec la plus totale énergie. Examinons plus particulièrement la prévention du risque d’enlèvement de nos enfants.
• Ne pas laisser son enfant sans surveillance directe, ou le confier à celle d'un autre adulte digne de confiance.
• Sensibiliser le jeune enfant à réagir face à des comportements types, à se méfier des inconnus, à alerter et à se réfugier auprès d'autres adultes en cas de crainte ou de doute.
• Lorsqu'un individu étranger tente d'établir un contact, éduquer l'enfant à dire « Mon père, mon frère arrive, il est juste là, etc. » Apprenez-lui à refuser de suivre ou d’aider un inconnu pour quelque prétexte que ce soit, et à ne pas accepter de nourriture ou de boisson d'un inconnu.
• Lui apprendre de façon ludique à reconnaître un véhicule, à décrire une personne.
• Lorsqu'un enfant joue avec ses camarades, contrôler à intervalles réguliers que tout se passe bien, et lui apprendre à prévenir le parent s'il change de lieu, d'aire de jeux, s'il doit se rendre quelque part avec quelqu'un. Des sifflets en plastique de couleur sont présents sur le marché et permettent d'équiper discrètement les jeunes enfants, et de les conditionner à les utiliser dès que quelque chose ne va pas, où qu'ils ont besoin d'aide. Après leur avoir enseigné à ne pas les utiliser à tout va mais uniquement en cas de nécessité, cela peut s'avérer très pratique (plage, campagne, foule...).
• Concevoir que les prédateurs peuvent ressembler à n'importe qui !
• Méfions nous des prétextes "à la con", qui vont de la demande de renseignement bidon au signalement d'un pneu crevé, d'une demande d'aide ou de secours illusoire....les exemples sont nombreux !
• Ces procédures sont basiques, et paraîtront évidentes pour certains, trop "difficiles" à mettre en oeuvre pour d'autres. Malheureusement l’actualité nous permet bien malheureusement de vérifier trop souvent que des prédateurs sans conscience sont en quête de proies...
• Pensez tout simplement en tant que citoyen vigilant à observer et à réagir immédiatement lorsqu'une situation ne semble pas claire, qu'un comportement singulier se manifeste. Noter en priorité : la description physique (type, taille, corpulence, yeux, cheveux, signes distinctifs), la description vestimentaire (couleurs), la description éventuelle d'un véhicule (immatriculation, couleur et modèle), la direction empruntée... On peut prendre l'habitude d'observer, de remarquer, voir de noter des détails, lors de circonstances suspectes, voire anodines ! Pensez qu’en cas d’enquête, votre témoignage peut sauver la vie d’un enfant et empêcher que ses parents vivent dans le malheur jusqu’à la fin de leur vie.
 
 
 
 
 
 
 
vos idées, remarques, sont les bienvenus

Message cité 2 fois
Message édité par Profil supprimé le 25-12-2008 à 14:23:43
mood
Publicité
Posté le 25-12-2008 à 00:55:45  profilanswer
 

n°17063045
Profil sup​primé
Posté le 25-12-2008 à 00:57:49  answer
 

kit de survie officiel : http://www.ki4u.com/free_book/s73p904.htm :o
 
achat de matos : http://www.ki4u.com/products1.php
 
film de la defense civil US : http://www.archive.org/details/DuckandC1951
 
Les bombes :
 
La bombe N (bombe à neutrons)
 
      Lors de la guerre froide, la grande menace auquel faisait face l'Ouest était l'armée d'environ 50,000 chars de combat du bloc de l'Est. On a l'inventé la bombe à neutrons quant on s'est aperçu que les chars pouvaient survivre à une certaine distance de l'explosion d'une bombe A (100 kilotonnes). On a donc trouvé un moyen innovateur pour tuer les équipages des blindés à distance: l'émission massive de neutrons. La bombe à neutrons est en fait une bombe A qui fait exploser une bombe H modifiée cette arme provoque un souffle et un effet thermique beaucoup moins important que les armes nucléaires classiques. Par contre, l'effet de rayonnement des neutrons est renforcé pour traverser le blindage épais des chars et détruire l'équipage des blindés. Le but visé ici avec l'utilisation de cet engin n'est pas la destruction d’une ville mais plutôt l'arrêt d'une offensive blindé ennemi. C'est donc une bombe qui risque d'être utilisée très tôt dans un conflit entre grandes puissances.
 
      La bombe à neutrons est considérée comme une arme "propre" comparée aux bombes A, H ou E. Dans sa conception, les effets de l'explosion ont été fortement diminué tout comme la radioactivité. Par contre la quantité de neutrons libérés (ils déclenchent la réaction en chaîne) est énorme par rapport à une bombe H.
Énergie générée par une bombe H classique, effet de souffle et radiations
=> L'effet de souffle (50%).
=> L'effet thermique (35%).
=> La radioactivité (14.7%).
=> Le rayonnement électromagnétique (0.3%).
=> Une bombe nucléaire de 10 kT libère 8000 rad dans un rayon de 690 mètres. La zone affectée par le souffle dans ce cas est de 1220 m.
 
 
Énergie générée par une bombe à neutrons, effet de souffle et radiations
=> Neutrons rapides (80%).
=> Une bombe à neutrons de 1 kT radiation libère 8000 rad dans un rayon de 690 mètres. La zone affectée par le souffle dans ce cas est de 550 m.
 
      On voit donc l'effet matériel destructeur qui est très diminué dans la bombe à neutrons dont le seul but est de tuer les êtres humains tout en préservant les bâtiments et le matériel. Le niveau de radiation d'une bombe à neutrons devient très bas après 48 heures ce qui peut permettre d'occuper le terrain. La bombe à neutrons est donc considéré comme une arme tactique dont l'utilisation peut être politiquement acceptable vu le faible taux de radiations engendré... Il est très probable que les premières armes nucléaires utilisés dans un conflit entre grandes puissances soit des bombes à neutrons. Bien quel soit considéré comme une bombe "propre", elle est la plus dangereuse pour les civils comme nous à cause de son émission de neutrons conçu pour tuer les organismes vivants et pénétrer les meilleurs abris.
En résumé, cette bombe est conçue pour détruire ... l'espèce humaine et non pas causer des dommages matériels,  
Est-ce que les bombes lancées aux USA seraient des bombes N ? Je pense que nous ne pouvons pas encore émettre une conclusion dans ces 11 premiers épisodes, nous n'avons jamais pu voir les dégats matériels ni humains d'une des bombe.
 
La bombe la plus connue est bien évidemment la bombe atomique:  
 
La bombe A (bombe atomique)
 
- Technologie utilisée à Hiroshima et Nagasaki.
- FISSION (la séparation des atomes).
Est-ce que les responsables des bombes sont Japonnais ? Une hypothèse plausible, ils voudraient se venger de l'attaque nucléaire dont ils ont été victime à la fin de la seconde guerre mondiale...
 
Tout aussi puissant, la bombe H:
 
La bombe H (bombe à hydrogène)
 
- Utilise du Deutérium et lithium lors du processus de FUSION. (1 kg de Deutérium donne une énergie 6 fois supérieure à 1 kg d'uranium...).
- FUSION (fusion d'éléments fusible).
- Elle nécessite une grande quantité d'énergie pour la fusion ce qui lui est fourni par une bombe A intégrée.
- Une bombe A sert d'allume-feu à une bombe H en quelque sorte...
- Le Deutérium est un isotope de l'hydrogène, un atome d'hydrogène avec un noyau de masse différente.
Et enfin l'EMP, que les USA a subit dans l'épisode [1x06] - 9:02, on peut d'ailleur observer sa déflagration en altitude en un très court instant:
 
 
 
 
La bombe E (bombe EMP)
 
      Les bombes E ne produit pas de radioactivité, mais uniquement des rayons gamma. Ce genre d'arme provoque peu ou pas de dommages aux bâtiments et ne blessent pas les êtres vivants. Elles sont utilisées pour détruire l'électronique de l'ennemi.
Cette bombe a détruit tout appareil électrique non protégé ! Sauf l'ordinateur de Mr Hawkins bien au courant de ce qui allait arriver !
Une bombe E a été lancée, serait-ce pour lancer une attaque sur les USA ? Les rendre plus vulnérables ?
 
C'est bien beau de connaitre ces différentes bombes, mais quel est l'effet de celles-ci ?  
 
 
 
 
 
2. L'effet d'une explosion nucléaire
 
Nous allons voir les effets d'une explosion nucléaire étape par étape, comme ils se sont déroulés à coté de Jericho !
 
 
 
- Le Flash
 
      Vous verrez tout d'abord un brillant "flash". Il est recommandé de ne pas le regarder à cause des dommages possible pour les yeux. (Mais bon pour apercevoir ce flash, vous l'aurez forcément regardé xD)
 
 
 
- L'effet de souffle
 
      C'est la conséquence la plus spectaculaire d'une explosion nucléaire et le déchaînement d'une immense énergie. Vous devez adopter la stratégie du "Duck & Cover", vous cacher et vous allonger et sous le niveau du sol si possible. l'onde de choc de l'explosion agit tel un ouragan projetant des matériaux à très grande vitesse. Quant on est très proche de l'explosion, l'effet de souffle est semblable aux vents d'une tornade... Une explosion de 500 kilotonnes à 2,2 milles de vous va arriver sur vous environ 8 secondes après le flash de la détonation. Le vent de l'onde de choc sera de 295 mph durant 3 secondes environ. Une bombe de 1 MT (mégatonne) qui explose à 5 milles de vous, générera une onde de choc qui arrivera dans votre direction dans 20 secondes... Une bombe de 10 MT (mégatonnes) sera 1000 fois plus puissante qu'une bombe de 10 kilotonnes, alors que le rayon de son souffle sera lui 10 fois plus grand. Pour ce qui du rayon d'action de l'effet de souffle, à 250 mètres, tout est en miettes, carbonisé et vitrifié... Les bâtiments tiennent debout à partir de 700 mètres et les vitres se brisent à 1 000 mètres.
 
Donc après le flash, abritez vous immédiatement !
 
 
 
 
- L'Effet thermique
 
      Il est causé par une masse de gaz incandescent qui crée la boule de feu visible lors de l'explosion. La température au centre de celle-ci est de plusieurs millions de degrés... Le rayonnement thermique peut provoquer des "coups de soleil" et des brûlures ou vous carboniser complètement  (Je sais je suis morbide lol). Une température de faible visibilité (neige, pluie...) peut faire baisser l'effet thermique, également si l'explosion a lieu dans les nuages. Le moyen d'éviter ces brulures est de porter des vêtements le plus opaque possible, vous allez me dire, si je suis sur la plage lors d'une explosion nucléaire, je suis dans la m**** ... et vous avez raison xD.
Les effets peuvent varier selon la puissance de la bombe mais disons qu'à 750 mètres environ,le papier et le tissu s'enflamment et les bâtiments ayant résisté à l'effet de souffle brûlent. Pour un engin de 10 mégatonnes, des brûlures sont possibles dans un rayon de 30 kilomètres. Dans ce rayon d'action on risque des brûlures aux yeux (un peu comme quant on fixe le Soleil) si on regarde l'explosion.
 
 
Explosion de 10 kilotonnes dans l'atmosphère
=> Boule de feu d'environ 300 m.
=> Brûlures du second degré sur 2,5 Km du point zéro.
 
Explosion de 10 MT (mégatonnes) dans l'atmosphère
=> Boule de feu d'environ 4 kilomètres de diamètre.
=> Brûlures du second degré sur 32 Km du point zéro.
Après les conséquences thermiques, au tour de l'électricité !
 
 
 
 
- L'impulsion électromagnétique (IEM)
 
      Un émission massive d'électrons est engendré par l'explosion nucléaire. Or, qui dit électron dit électricité, donc courant électrique... Ce courant d'électrons peut perturber les alimentations électriques et détruire complètement la plupart des circuits électroniques. La plupart des véhicules moteurs auraient de grandes difficultés à démarrer... Donc prévoir un bon vélo et se munir de mollet d'acier! Votre radio risque aussi d'être abîmée...
 
C'est d'ailleur pour cela que Jericho a perdu une première fois le courant, avant de ne plus en avoir à cause de l'EMP.
 
 
 
- Ionisation de l'atmosphère
 
      Des interférences peuvent survenir avec les radars et les communications radio pour une courte période.
En gros, tous les appareils de communication sont HS après l'explosion, comme on a pu le voir à Jericho.
 
 
 
 
- Particules chargées
 
      Les particules chargés produites par l'explosion dans l'atmosphère terrestre peuvent être capturées par le champ magnétique terrestre. Ceci peut créer une ceinture de radiation temporaire qui peut endommager les engins spatiaux et mettre en danger les astronautes en orbite.
 
Comment les sattelites de la société secrète d'Hawkins ont donc survécu ? Ils devaient être éloignés de la zone de dévastation ...  
 
 
 
 
- Les radiations
 
      Les radiations sont initialement très dangereuse mais perdent rapidement de leur intensité parce qu’elles dépensent de l'énergie. Des retombées émettant des rayons gammas à un taux de 500 rads/heure (dose mortelle pour l'humain pour une heure) tombent rapidement 7 heures après l'explosion à 1/10 de leur intensité initiale. Deux jours plus tard, les radiations ne sont qu'à 1/100 de leur intensité initiale. Donc il faut donc s'assurer d'avoir la capacité de résister aux rayons gammas dans les premiers instants après l'explosion, au moment où le rayonnement est le plus fort et dangereux.
 
 
 
 
 
- Les retombées radioactives
 
      Les retombées radioactives sont des particules de poussière transportés par le "champignon" de l'explosion. Les poussières lourdes sont les plus dangereuses car elles tombent très près du "Groud Zero" quelques minutes après l'explosion et transporte beaucoup de radioactivité. Les poussières légères sont transportés par les vents et peuvent voyager sur des centaines de milles avant de tomber quelques heures plus tard. Ces poussières légères sont donc moins radioactives à cause de la durée de transport. Il y aura après une explosion nucléaires des "points chauds" de retombées radioactives de plus grande intensité à des endroits selon les précipitations et les vents. L'allure des retombées radioactives et semblables a de la fine poussière ou à de la neige légère sur les toits et le sol. Ces poussières sont dangereuses parce qu'elles émettent une radiation semblable à des rayons X.
 
C'est pourquoi dans les premiers épisodes, les habitants de Jericho se mettent tous aux abris pour éviter les retombées radioactives de la bombe de Denver, mais apparement, la pluie n'était pas radioactive (A moins que Stanley Richmond soit un mutant xD)
 
----
 
 
les effets d’une explosion nucléaire
 
 
L’explosion provoque, en même temps, la formation d’une onde de choc qui se propage à la vitesse du son, écrasant et soufflant  tout sur son passage.
Ainsi, lors d’une explosion nucléaire, on distingue trois effets :
 
           l’effet  lumino-thermique ;
 
           l’effet  radioactif ;
 
           l’effet  mécanique.
 
Un 4e effet, accompagnant l’effet radioactif, peut également être  observé :
          l’effet  impulsion  électromagnétique  (IEM).
 
L’effet lumino-thermique
Cet effet représente environ 35 % de l’énergie totale libérée. La  boule  de  feu  rayonne :
          une très vive lueur ;
          une chaleur intense.
L’éclair provoque un aveuglement, durant de quelques secondes à  plusieurs heures, à des distances très grandes (plusieurs dizaines de  kilomètres). Cet éblouissement peut entraîner la cécité pour un sujet  regardant l’explosion.
L’effet thermique cause des brûlures et déclenche des incendies
 
L’effet radioactif initial
Cet effet représente environ 5 % de l’énergie totale libérée. Le rayonnement nucléaire initial est le rayonnement émis pendant l’explosion ; sa durée est fixée arbitrairement à une minute.
 
L’effet radioactif résiduel
Cet effet représente environ 10 % de l’énergie totale libérée. Le rayonnement nucléaire résiduel prolonge, dès la première minute qui suit l’explosion, le rayonnement initial. Il est composé de rayons alpha, bêta et  gamma. Ce rayonnement est dû :
 
           à la radioactivité induite dans le sol par les neutrons au cours du  rayonnement initial ;
 
           aux retombées de poussières radioactives provenant du nuage qui se déplace sous l’action du vent.
 
Dans le cas d’une explosion de surface, c’est-à-dire lorsque la boule de  feu a touché le sol, l’effet radioactif résiduel comprend la radioactivité  induite et les retombées.
 
Dans le cas d’une explosion  aérienne, c’est-à-dire lorsque l’altitude de  l’explosion ne permet pas à la boule de feu de toucher le sol, seul le risque  d’une radioactivité induite est à prendre en compte.
 
L’effet mécanique
Cet effet représente environ 50 % de l’énergie totale libérée. C’est  l’effet de choc de l’explosion, analogue dans sa nature à celui produit par un  explosif mais bien plus puissant. Il se manifeste par :
 
          une surpression qui écrase;
 
          des vents très violents qui agissent par déplacement et arrachement.
 
L’effet mécanique se propage à la vitesse du son en formant une «onde de choc»
 
L’effet électromagnétique
Les explosions nucléaires sont à l’origine d’une impulsion électromagnétique (IEM) de très courte durée et de très forte intensité, dont les effets sont très importants, en particulier sur les composants  électroniques.
 
Le champ électrique produit par une explosion en altitude (30km)  d’une arme de 200 kt aurait une portée d’environ 2 000 km.
 
 
 
kit de survie que conseille l'armée US :
 
 
 
       Le U.S. Departement of Homeland Security dispense de bons conseils comme sa liste d’items à se procurer. Elle n’est pas complète mais c’est déjà une bonne base. Voici en gros la liste d’épicerie pour faire face à l’Apocalypse:
 
LA NOURRITURE
- Réserve d’eau
* Prévoir un gallon d’eau par personne par jour, comme breuvage et pour l’hygiène
* Dans un climat chaud prévoir plus d’eau, même cas dans le cas d’une femme enceinte.
* L’idéal est de constituer une réserve d’eau de 30 jours par personne, même chose pour la nourriture.
* Les réserves d'eau doivent être prises immédiatement après l'explosion afin d'éviter la contamination.
- Réserves de nourriture.
* Choisir de la nourriture qui ne requiert pas de réfrigération, ni cuisson ou préparation et peu ou pas d’eau.
* Choisir de la nourriture que votre famille va accepter de manger.
- Boite de conserves prêtes à manger de viande, fruits et légumes.
- Barres de protéines et de fruits.
- Céréales sèches ou granola.
- Beurre d’arachide.
- Fruits secs.
- Noix .
- Craquelins.
- Boîtes de conserve de jus.
- Lait pasteurisé non périssable.
- Nourriture énergétique.
- Vitamines.
- Nourriture pour enfants.
- Nourriture et médicaments contre le stress (tisane, valériane…).
- Réserve de nourriture non-périssable pour au moins 3 jours.
 
 
ARTICLES DIVERS
- Deux paires de gants stériles en latex.
- Bandages stériles.
- Savon antibiotique et serviettes de toilettes désinfectantes.
- Onguent antibiotique.
- Onguent contre les brûlures.
- Bandages adhésifs de toutes grandeur.
- Goutte pour les yeux.
- Thermomètre.
- Une réserve de toutes vos prescriptions de médicaments (Insuline, médicaments pour le coeur, asthme...).
- Kit d’analyse du sang et du glucose.
- Téléphone cellulaire.
- Ciseaux.
- Gelée de pétrole ou autres lubrifiants.
- Radio à piles et réserve de piles.
- Lampes de poches et réserve de piles.
- Kit de premiers soins.
- Sifflet pour demander de l’aide.
- Masque contre la poussière (masque de peintre ou mieux, masque à gaz).
- Serviettes humides pour la toilette.
- Clés anglaises et à molette.
- Ouvre-boîtes.
- Tissus de plastiques et « duct tape » pour calfeutrer les fuites d’airs.
- Documents personnels familiaux (Papier, assurances, banques…).
- Sac de poubelles et attache poubelle.
 
 
UTILE À AVOIR AUSSI
- Manuel de premiers soins ou de trucs de survie.
- Imperméable.
- Ustensiles (Verres en carton, ustensiles en plastique).
- Argent et chèque de voyages.
- Rouleaux de papier hygiénique.
- Extincteur d’incendie.
- Tente.
- Compas.
- Allumettes dans un récipient imperméable.
- Fusées d’urgence.
- Papier et crayons.
- Compte goutte médical.
- Serviettes hygiéniques féminines.
- Kit d’hygiène personnel (broche à dents, savon, crème à raser).
- Désinfectant.
- Eau de Javel pure (sans additifs).
* Comme désinfectant = Neufs parties d’eau pour une partie d’Eau de Javel.
* Purificateur d’eau = 16 gouttes d’Eau de Javel par gallon d’eau.
- Documents familiaux importants (Le retour à la vie normale peut être un nouveau cauchemar si vous les perdez!).
 
 
FOURNITURES MÉDICALES
- Médicaments sous prescriptions.
- Fournitures dentaires (brosse, soie, dentifrice...).
- Verres de contact.
- Verre contre le Soleil.
- Aspirin, Tylenol.
- Médicaments anti-diarrhée.
- Antiacide.
- Laxatif.


Message édité par Profil supprimé le 25-12-2008 à 16:25:53
n°17063147
Profil sup​primé
Posté le 25-12-2008 à 01:10:07  answer
 

idée :
la vie en communauté :
 
-refondation du role de la famille (femme qui font le taf à la maison, les hommes dehors qui travaille les champs ou qui font des tours de garde)
-moyen de locomotion (je vois mal la popolation fr faire des stocks de 1000L d'essence chez elle :o : le vélo s'impose donc? a voir)
 
 
etc...


Message édité par Profil supprimé le 25-12-2008 à 01:22:14
n°17063167
ObsydianKe​nobi
peloton suicida
Posté le 25-12-2008 à 01:12:08  profilanswer
 

J'ai toujours voulu faire ce topic. Donc drapal.


---------------
Long-range goals keep you from being frustrated by short-term failures. RIP VC
n°17063195
Profil sup​primé
Posté le 25-12-2008 à 01:14:52  answer
 

copain :)
 
si tu as des idées / infos utiles, n'hésite pas à m'envoyez un MP (valable pour les autres)

n°17063229
LardonCru
Mâle Lambda
Posté le 25-12-2008 à 01:18:57  profilanswer
 
n°17063240
Profil sup​primé
Posté le 25-12-2008 à 01:20:35  answer
 


merci de lire le 1er post
 
je pense que mes premiers posts explicite en plus le fait que les deux topics sont complémentaires
 
 
 [:hephaestos]

Message cité 1 fois
Message édité par Profil supprimé le 25-12-2008 à 01:20:46
n°17063351
johan02
Posté le 25-12-2008 à 01:33:33  profilanswer
 

Sympa, je connaissais pas le principe de la bombe à neutrons.

n°17063427
Profil sup​primé
Posté le 25-12-2008 à 01:43:09  answer
 

concernant les armes "simples", il faut un permis de chasseur.
 
Si un gars qui s'y connait pouvait répondre/aider :)
 
 
cf. lien achat plus haut

n°17063559
Profil sup​primé
Posté le 25-12-2008 à 02:04:10  answer
 

il faudrait aussi une base sr l'égraculture.
 
Ses rudiments, base de l'irrigation aussi
 

mood
Publicité
Posté le 25-12-2008 à 02:04:10  profilanswer
 

n°17063562
LardonCru
Mâle Lambda
Posté le 25-12-2008 à 02:04:23  profilanswer
 


Redondants. [:aloy]
 
Note que le topic précédent a déjà permis de résoudre certaines questions... :whistle:  
 
De plus, dans ton 1er post, tu parles d'un "téléphone cellulaire". Quelle idée formidable, surtout après un cataclysme... Puisque ces téléphones ont besoin d'un réseau, de relais, etc...
Puis si t'es sur l'opérateur X, et que seul le réseau de l'opérateur Y est resté debout, t'es pas dans la m... :lol:
 
La CB est nettement plus indiquée pour les situations d'urgence, n'importe quel randonneur te le dira. :jap:  
 
-Pas besoin de connaître le numéro du destinataire le plus proche (tu connais le numéro de tous tes voisins?).
-L'appel sur le canal 18 est prioritaire, et tous ceux qui sont dans un rayon de X km le recevront.
-Pas besoin de réseau. Un émetteur, un récepteur, ça suffit.
-Tous les services de secours en sont équipés, sans avoir besoin de passer par un central téléphonique.


Message édité par LardonCru le 25-12-2008 à 02:06:00
n°17064555
Profil sup​primé
Posté le 25-12-2008 à 13:35:46  answer
 

merci de l'information, je vais créer une partie sur la CB

n°17064595
freeza01
Posté le 25-12-2008 à 13:51:03  profilanswer
 
n°17064602
Profil sup​primé
Posté le 25-12-2008 à 13:54:15  answer
 

:love:
 
 
:jap:

n°17064605
Muangue
Posté le 25-12-2008 à 13:55:34  profilanswer
 

J'invite Mac Gyver et l'Agence tout risque
 
http://bongbuzz.com/images/divers/mac%20gyver%2000.jpg_thumb.jpg
 
http://dd.img.v4.skyrock.net/ddc/chandramuki2/pics/1817544702_1.jpg
 
J'ai gagné ?


Message édité par Muangue le 25-12-2008 à 13:55:48
n°17064614
freeza01
Posté le 25-12-2008 à 13:59:11  profilanswer
 

tu peux rajouter un sondage du genre "croyez-vous à l'apocalypse, ne serait-ce qu'au niveau de votre pays ? (effondrement style Argentine 2000, panne de courant généralisée, grippe mortelle foudroyante, etc...)"
 
- oui, mais on n'y coupera pas
- oui, et je m'y prépare
- non
- non
- obiwan


---------------
L'humanité est surévaluée|De la joie et de la bonne humeur, par un cancéreux.|.
n°17064621
mixmax
Too old for this shit.
Posté le 25-12-2008 à 14:03:54  profilanswer
 

drap


---------------
8bit lover http://8-bit.fm/
n°17064637
Profil sup​primé
Posté le 25-12-2008 à 14:11:33  answer
 

freeza01 a écrit :

tu peux rajouter un sondage du genre "croyez-vous à l'apocalypse, ne serait-ce qu'au niveau de votre pays ? (effondrement style Argentine 2000, panne de courant généralisée, grippe mortelle foudroyante, etc...)"
 
- oui, mais on n'y coupera pas
- oui, et je m'y prépare
- non
- non
- obiwan


voilà

n°17064679
Profil sup​primé
Posté le 25-12-2008 à 14:31:24  answer
 

up

n°17064841
Profil sup​primé
Posté le 25-12-2008 à 15:22:23  answer
 

l'est pas beau mon topic :D ?

n°17064849
Muangue
Posté le 25-12-2008 à 15:24:56  profilanswer
 

Bha j'ai gagné donc c'est fini.

n°17064853
Profil sup​primé
Posté le 25-12-2008 à 15:27:13  answer
 

[:labbaipierre]

n°17064900
geant bleu
Posté le 25-12-2008 à 15:41:45  profilanswer
 

Plus qu'a lire, drapal, ça à l'air intéressant :)


---------------
Je pousse Mémé dans la marre et je me mouche dans son caniche.
n°17064914
Profil sup​primé
Posté le 25-12-2008 à 15:47:55  answer
 

:jap:

n°17064946
freeza01
Posté le 25-12-2008 à 16:00:37  profilanswer
 

évite les up déguisés :/
 
qu'est-ce que MV veut dire en .4 du sondage ?


---------------
L'humanité est surévaluée|De la joie et de la bonne humeur, par un cancéreux.|.
n°17064964
Profil sup​primé
Posté le 25-12-2008 à 16:08:10  answer
 

mickael vendetta
 
 
:o
 
cf. topic mv de hfr :D

n°17065050
brokk21
docteur ès smileys HFR
Posté le 25-12-2008 à 16:41:43  profilanswer
 

Drapal, ça a l'air intéressant :)

n°17065093
korrigan73
Membré
Posté le 25-12-2008 à 17:00:20  profilanswer
 

interessant oui.
cependant y'a pas mal de choses qui ne sont pas assez developpé voir meme risquées par le manque d'information.
notamment sur les armes ou les explosifs, si ous tentez de faire une bombe avec ce qui est marqué ici, au mieux ca ne fera qu'un gros feu d'artifice, au pire, ce que vous aurez stocké, petera tout seul au bout d'un moment.
quand aux armes diverses a commencer par l'intimidation avec une fausse arme, c'est d'une totale stupidité.
si jamais vous sortez une arme c'est pour l'utiliser avec determination. si vous agitez une arme sous les yeux d'un gars, au mieux il fuit, au pire, il la retourne contre vous et vous tue avec. ce qui est assez frequent...
bref, fuir est une tres bonne solution dans 98% des cas.
pour les couteaux, oui ce sont des outils tres utiles, mais encore faut'il savoir s'en servir serieusement, que ce soit en tant qu'outil ou arme...
en avoir un c'est bien, si on est pas capable de savoir a quoi il va vous servir il devient lourd et encombrant...
pour les armes a feu plus precisement, les regles en france sont assez souple pour ce qui est de la 7 et 5eme categories, donc armes de chasse, et bien plus restictif pour les 4 et 1ere cat, donc armes de poing et armes dites "de guerre".
avoir le droit de detenir une arme est donc assez facile a avoir, le permis de chasse est tres simple. ceci dit, encore une fois, si on est pas capable d'aller chasser avec ou de viser droit une fois un peu stressé, c'est plus risqué qu'autre chose...
 
 
en gros, laissez faire les autorités, et si jamais c'est la merde demain, darwin fera son oeuvre.

n°17065174
Mon oncle ​Edouard
Sur les voies de la destinée
Posté le 25-12-2008 à 17:27:34  profilanswer
 

Perso, j'irais me réfugier au Winchester.

n°17065249
piyou
Posté le 25-12-2008 à 17:51:50  profilanswer
 

En cas de crash de la société, c'est pas l'alimentation en bouffe qui posera le premier problème. Surtout en ville (y a des stocks).
C'est l'énergie et l'eau.
 
Et surtout l'évacuation des déchets. Poubelles dans les rues, toilettes sans eau ou pire égoûts bouchés parce que la station d'épuration ne pompe plus. Voire cadavres dans les rues.
 
Donc faut pas se préoccuper de l'amont mais de l'aval. Et personne ne viendra avec un flingue vous piquer votre poubelle. Presque il vous donnerait la sienne et vous forcerait à l'accepter.
 
A Paris et petite couronne, si Achères cesse de fonctionner, c'est plusieurs centaines de tonnes de vrai khakha par jour qu'il faut bien mettre quelque part !

n°17065252
inclassabl​e
Posté le 25-12-2008 à 17:53:00  profilanswer
 

J'ai pas tout lu, mais il y a des infos très limites comme " Comment fabriquer une bombe"...Tu sera prié d'enlever ceci avant que la modération ne fasse son boulot.

n°17065363
inclassabl​e
Posté le 25-12-2008 à 18:12:26  profilanswer
 


 
 :lol:

n°17065383
Mon oncle ​Edouard
Sur les voies de la destinée
Posté le 25-12-2008 à 18:16:40  profilanswer
 

Tu n'abordes pas les aspects psychologiques.
Le quotidien est transformé du tout au tout en un laps de temps restreint, des proches seront certainement disparus...
Enfin, il restera toujours le ragout de rat pour se mettre du baume au coeur.

n°17065418
daaadou
Posté le 25-12-2008 à 18:24:48  profilanswer
 

Cross topic zombi [:afrojojo]


---------------
Les lumières dansent, dans l'ambulance
n°17065425
inclassabl​e
Posté le 25-12-2008 à 18:26:36  profilanswer
 

faudrait interviewer des mecs de la Bande de Gaza pour fournir ce topic, yan a quelques uns qui étudient en France, ils sont passés pro pour conduire les voitures avec de l'huile, cacher des armes, fabriquer divers explosifs, se cacher pendant les raids aériens, se nourrir avec de l'herbe,  etc.

n°17065426
Profil sup​primé
Posté le 25-12-2008 à 18:26:40  answer
 

ceci n'est qu'une ébauche. Pour la bombe, j'ai pris le plus simple et facile, j'avais d'autres recettes (mia lol)
 
c'est très loin d'être fini.
 
inclassable : ben oui, decacasse por les parigos
 
Les aspects psycho viendront :)
 
période de fetes et d'exam toussa

n°17065443
Cottonmout​h
Posté le 25-12-2008 à 18:29:05  profilanswer
 

La seule chose qui me ferait vraiment flipper dans un tel scénario c'est les problèmes de santé.
 
Tu peux te retrouver à mourir d'un truc complètement bénin pour n'avoir pas pu trouver un médecin, du matériel spécifique ou un médicament particulier. :/

n°17065456
Roy*.*
Apres Dieu, y a lui
Posté le 25-12-2008 à 18:31:51  profilanswer
 

Mon oncle Edouard a écrit :

Perso, j'irais me réfugier au Winchester.


 
C'est ou ?

n°17065457
inclassabl​e
Posté le 25-12-2008 à 18:32:30  profilanswer
 

d'où l'importance de faire un gros stock de médicaments en passant par des médecins laxistes :o
 
TOUJOURS noter la posologie sur chaque boite, et l'utilité du médicament si c'est un générique, ils ont des noms foireux :o

n°17065490
Roy*.*
Apres Dieu, y a lui
Posté le 25-12-2008 à 18:36:01  profilanswer
 

J'ai vu au US qu'il existe des stages a destination des particulier, sous forme de camps d'été pour se preparer a ce type de scénario.

mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2
Page Précédente

Aller à :
  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Vie pratique

  [Topic Survival] Survivre en temps de crise

 

Sujets relatifs
Passe temps : retrouver les célébritésPensez vous qu'en france il y a vraiment une crise économique ?
Avec la crise les prix flambent ?Combien de temps peut on rester sans dormir ?
Prix du materiel info en hausse avec la criseLa crise financiere et les taux d'interet
temps d'attente des résultats d'une prise de sangbesoin d'info sur temps de trajet en idf
Ce que la crise économique nous prépare...La crise financière, un nouveau 11 septembre?
Plus de sujets relatifs à : [Topic Survival] Survivre en temps de crise


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR