Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
411 connectés 

  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Société

  Euthanasie et politique

 



Le politique doit-il intervenir pour accorder ou empécher l'euthanasie d'une personne selon vous ?




Attention si vous cliquez sur "voir les résultats" vous ne pourrez plus voter

 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2
Page Précédente
Auteur Sujet :

Euthanasie et politique

n°17625489
TintinBel
Posté le 23-02-2009 à 17:17:56  profilanswer
 

Euthanasie et politique
 
Récemment , le chef d'état italien Silvio Berlusconi a essayé d'intervenir dans l'affaire Eluana ( nom de cette fille depuis 17 ans dans le coma ) .  
 
 
Le politique doit-il intervenir pour accorder ou empécher l'euthanasie d'une personne selon vous ?
 

mood
Publicité
Posté le 23-02-2009 à 17:17:56  profilanswer
 

n°17625605
BiBi_PoK
Roi des fok
Posté le 23-02-2009 à 17:31:18  profilanswer
 

non. il doit legiferer en autorisant l'euthanasie, de façon tres encadré et tres suivi, sous certaine condition. ensuite la decision ne lui appartient plus, mais appartient au corps medical et a la famille, dans le plus strict respect de la loi.  
 

n°17625636
Rasthor
Liberté et Patrie
Posté le 23-02-2009 à 17:35:23  profilanswer
 

BiBi_PoK a écrit :

non. il doit legiferer en autorisant l'euthanasie, de façon tres encadré et tres suivi, sous certaine condition. ensuite la decision ne lui appartient plus, mais appartient au corps medical et a la famille, dans le plus strict respect de la loi.


Pourquoi devrait-il forcément l'autoriser ?
C'est au Peuple de se prononcer là-dessus, via un référendum. :O

Message cité 2 fois
Message édité par Rasthor le 23-02-2009 à 17:35:30
n°17626031
BiBi_PoK
Roi des fok
Posté le 23-02-2009 à 18:13:51  profilanswer
 

Rasthor a écrit :


Pourquoi devrait-il forcément l'autoriser ?
C'est au Peuple de se prononcer là-dessus, via un référendum. :O


 
on aurait des surprises, mais en Suisse, vous aimez bien les surprises hein :D

n°17626076
Bresse
EVERYTHING IS§§§
Posté le 23-02-2009 à 18:17:10  profilanswer
 

TintinBel a écrit :

Euthanasie et politique
 
Récemment , le chef d'état italien Silvio Berlusconi a essayé d'intervenir dans l'affaire Eluana ( nom de cette fille depuis 17 ans dans le coma ) .  
 
 
Le politique doit-il intervenir pour accorder ou empécher l'euthanasie d'une personne selon vous ?
 


 
Ça te dirait de baisser ton froc et te mouiller quand tu créés des sujets? [:tinostar]


---------------
"If survival were my most important goal, I would be a mollusk, not a man." Gouzi gouzi©RM le 14/12/2016 "Crois-moi, s'il te plait..." Delti le 17/10/2017  
n°17626122
Profil sup​primé
Posté le 23-02-2009 à 18:20:53  answer
 

Bresse a écrit :


 
Ça te dirait de baisser ton froc et te mouiller quand tu créés des sujets? [:tinostar]


 
Sois un peu indulgent, il est belge. :jap:

n°17626127
TintinBel
Posté le 23-02-2009 à 18:21:11  profilanswer
 

Bresse a écrit :


 
Ça te dirait de baisser ton froc et te mouiller quand tu créés des sujets? [:tinostar]


 
Quelle formulation élégante   :sarcastic:
 
J'évite de donner mon avis sur le premier post pour ne pas influencer les futurs répondants

Message cité 1 fois
Message édité par TintinBel le 23-02-2009 à 18:23:25
n°17626163
Bresse
EVERYTHING IS§§§
Posté le 23-02-2009 à 18:23:49  profilanswer
 

J'aurais jamais deviné. : http://forum.hardware.fr/forum1.ph [...] deration=0
 
:D

Message cité 1 fois
Message édité par Bresse le 23-02-2009 à 18:24:02

---------------
"If survival were my most important goal, I would be a mollusk, not a man." Gouzi gouzi©RM le 14/12/2016 "Crois-moi, s'il te plait..." Delti le 17/10/2017  
n°17626176
Bresse
EVERYTHING IS§§§
Posté le 23-02-2009 à 18:24:38  profilanswer
 

TintinBel a écrit :


 
Quelle formulation élégante   :sarcastic:
 
J'évite de donner mon avis sur le premier post pour ne pas influencer les futurs répondants


 
Excuse moi grande influence. :D  


---------------
"If survival were my most important goal, I would be a mollusk, not a man." Gouzi gouzi©RM le 14/12/2016 "Crois-moi, s'il te plait..." Delti le 17/10/2017  
n°17626198
TintinBel
Posté le 23-02-2009 à 18:26:13  profilanswer
 


N'empèche , je commence à me diversifier   :D


Message édité par TintinBel le 23-02-2009 à 18:27:01
mood
Publicité
Posté le 23-02-2009 à 18:26:13  profilanswer
 

n°17626278
Profil sup​primé
Posté le 23-02-2009 à 18:31:50  answer
 

Rasthor a écrit :


Pourquoi devrait-il forcément l'autoriser ?
C'est au Peuple de se prononcer là-dessus, via un référendum. :O


 
En quoi le "peuple" aurait un avis à donner sur la vie ou la mort, et l'état de santé d'une personne ?  
 
A mon sens, seul la famille proche, ou le malade lui même, et le médecin doivent décider de ça.
 

BiBi_PoK a écrit :

non. il doit legiferer en autorisant l'euthanasie, de façon tres encadré et tres suivi, sous certaine condition. ensuite la decision ne lui appartient plus, mais appartient au corps medical et a la famille, dans le plus strict respect de la loi.  


 
 [:rastaman40], même si je peut comprendre qu'en cas de refus de l'état, on outrepasse la loi dans certains cas.

Message cité 1 fois
Message édité par Profil supprimé le 23-02-2009 à 18:34:22
n°17629688
Rasthor
Liberté et Patrie
Posté le 23-02-2009 à 23:39:22  profilanswer
 


C'est une question de politique. En quoi tu aurais le droit de te suicider ? Vaste débat qui mérite d'être légiférer pour mieux l'encadrer. Et la législation sur une question de société aussi importante, ça passer par le Peuple. :O

n°17629698
Rasthor
Liberté et Patrie
Posté le 23-02-2009 à 23:39:52  profilanswer
 

BiBi_PoK a écrit :


 
on aurait des surprises, mais en Suisse, vous aimez bien les surprises hein :D


Tu fais référence à l'extension à la roumanie et à la bulgarie ? :D

n°17629709
Profil sup​primé
Posté le 23-02-2009 à 23:40:20  answer
 

Rasthor a écrit :


C'est une question de politique. En quoi tu aurais le droit de te suicider ? Vaste débat qui mérite d'être légiférer pour mieux l'encadrer. Et la législation sur une question de société aussi importante, ça passer par le Peuple. :O


 
L'euthanasie est un suicide?

n°17629792
Rasthor
Liberté et Patrie
Posté le 23-02-2009 à 23:47:08  profilanswer
 

Ou un meurtre. :O
http://fr.wikipedia.org/wiki/Eutha [...] judiciaire
# En France, il s'agit d'un assassinat ou d'un empoisonnement prémédité punissable théoriquement de la réclusion criminelle à perpétuité[8]. Si la loi réprime formellement l'euthanasie et le suicide assisté, entre 1998 et 2005 les textes règlementaires et législatifs ont cependant élargi les possibilités de cessation de l'acharnement thérapeutique et étendu les droits du malade « à une fin digne » ; et dans la pratique judiciaire, la plupart des affaires ressortissant à ces questions donnent le plus souvent lieu, depuis le début de la décennie 2000, à des non-lieux ou à des peines symboliques. Dans le cas d'une personne n'étant pas gravement malade, la simple connaissance du projet suicidaire sans porter secours peut justifier des poursuites pour "abstention délictueuse de porter secours à personne en danger.[9]

Message cité 2 fois
Message édité par Rasthor le 23-02-2009 à 23:49:47
n°17629806
Profil sup​primé
Posté le 23-02-2009 à 23:48:43  answer
 

Rasthor a écrit :

Ou un meurtre. :O
 
# En France, il s'agit d'un assassinat ou d'un empoisonnement prémédité punissable théoriquement de la réclusion criminelle à perpétuité[8]. Si la loi réprime formellement l'euthanasie et le suicide assisté, entre 1998 et 2005 les textes règlementaires et législatifs ont cependant élargi les possibilités de cessation de l'acharnement thérapeutique et étendu les droits du malade « à une fin digne » ; et dans la pratique judiciaire, la plupart des affaires ressortissant à ces questions donnent le plus souvent lieu, depuis le début de la décennie 2000, à des non-lieux ou à des peines symboliques. Dans le cas d'une personne n'étant pas gravement malade, la simple connaissance du projet suicidaire sans porter secours peut justifier des poursuites pour "abstention délictueuse de porter secours à personne en danger.[9]


 
Ici non.

n°17629828
Rasthor
Liberté et Patrie
Posté le 23-02-2009 à 23:51:05  profilanswer
 
n°17629841
Profil sup​primé
Posté le 23-02-2009 à 23:52:11  answer
 

Rasthor a écrit :


Ou ça ?   :??:


 
 [:cerveau afrojojo]  
En Belgique.

n°17629879
Rasthor
Liberté et Patrie
Posté le 23-02-2009 à 23:57:25  profilanswer
 

Ok. :O

n°17632175
TintinBel
Posté le 24-02-2009 à 11:34:57  profilanswer
 


 
L'euthanasie se pratique en Belgique depuis 2002 dans un cadre légal très précis . Cependant il est assez difficile pour les patients d'obtenir l'euthanasie et de l'accepter  pour les équipes soignantes ...
 
L'article complet :
http://www.rtbf.be/info/societe/sa [...] mple-83381
 
Un reportage sur le sujet ce Mercredi à 20h20 dans "Questions à la une " ( La une )
 
 

n°17632259
LooSHA
Allah Akbar
Posté le 24-02-2009 à 11:42:30  profilanswer
 

Euthanasie et politique + Berlusconi ?!? J'aurais bien une réponse...


---------------
Tu ne te feras point d'image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre.
n°17632347
BiBi_PoK
Roi des fok
Posté le 24-02-2009 à 11:50:08  profilanswer
 

Rasthor a écrit :


Tu fais référence à l'extension à la roumanie et à la bulgarie ? :D


 
 
vu le matraquage pour le oui et les enjeux de libre circulation avec les pays frontaliers, quelle surprise !  
 
:D
 

n°17632400
TintinBel
Posté le 24-02-2009 à 11:55:50  profilanswer
 

Rasthor a écrit :

Ou un meurtre. :O
http://fr.wikipedia.org/wiki/Eutha [...] judiciaire
# En France, il s'agit d'un assassinat ou d'un empoisonnement prémédité punissable théoriquement de la réclusion criminelle à perpétuité[8]. Si la loi réprime formellement l'euthanasie et le suicide assisté, entre 1998 et 2005 les textes règlementaires et législatifs ont cependant élargi les possibilités de cessation de l'acharnement thérapeutique et étendu les droits du malade « à une fin digne » ; et dans la pratique judiciaire, la plupart des affaires ressortissant à ces questions donnent le plus souvent lieu, depuis le début de la décennie 2000, à des non-lieux ou à des peines symboliques. Dans le cas d'une personne n'étant pas gravement malade, la simple connaissance du projet suicidaire sans porter secours peut justifier des poursuites pour "abstention délictueuse de porter secours à personne en danger.[9]


Dans la patrie des droits de l'homme ...

n°17632474
BiBi_PoK
Roi des fok
Posté le 24-02-2009 à 12:02:12  profilanswer
 

Rasthor a écrit :


C'est une question de politique. En quoi tu aurais le droit de te suicider ? Vaste débat qui mérite d'être légiférer pour mieux l'encadrer. Et la législation sur une question de société aussi importante, ça passer par le Peuple. :O

 


le suicide n'est pas un droit, c'est un acte desperé qui met en evidence l'echec de la société a permettre a tout a chacun de vivre. avant le suicide il y a tout un tas d'appel a l'aide qui ne sont bien souvent pas ecouté/entendu.

 

d'ailleurs ce n'est pas un droit car dans le cadre de n'importe quel contrat le suicide est une clause mettant fin aux ayant droits.

 

l'euthanasie n'a rien a voir avec un suicide, et resulte d'un echec therapeutique, d'une impossibilité a la medecine de donner un avenir decent et humain au malade. c'est un choix issu d'une reflexion entre le concerné (s'il le peut) la famille et le corps medical. mais en l'etat actuel, contractuellement, c'est encore un suicide avec tous les desagrements contractuels que ça implique et c'est pas normal.
en quoi mourir dans 6 mois "naturellement" (dans d'atroce souffrance mentale ou physique) ou mourir par choix a l'instant T par euthanasie change quelque chose?

 

et le peuple n'a pas son mot a dire la dessus, il appartient a chacun d'avoir le DROIT LEGAL de prendre cette decision en ultime recours. je me fous de savoir que Marcel de Saint-Jean-du-Bouzin est contre l'euthanasie, parceque je ne le connais pas et qu'il n'a pas a interferer sur le choix de mon proche à vouloir mourir car il souffre trop.

Message cité 1 fois
Message édité par BiBi_PoK le 24-02-2009 à 12:04:53
n°17632643
Cardelitre
ಠ_ಠ ۞_۟۞ ┌( ಠ_ಠ)┘ סּ_סּ
Posté le 24-02-2009 à 12:19:35  profilanswer
 

BiBi_PoK a écrit :


et le peuple n'a pas son mot a dire la dessus, il appartient a chacun d'avoir le DROIT LEGAL de prendre cette decision en ultime recours.


Du fait qu'ils n'ont pas ce droit légal justement, il appartient au peuple de légiférer pour qu'ils l'obtiennent (ou pas). Il n'est pas question que le peuple décide d'accorder ou non ce droit sur une base individuelle, c'est stupide et ce n'est pas le propos.


---------------
Intra-Science  -  To thine own self be true
n°17632751
BiBi_PoK
Roi des fok
Posté le 24-02-2009 à 12:31:12  profilanswer
 

Cardelitre a écrit :


Du fait qu'ils n'ont pas ce droit légal justement, il appartient au peuple de légiférer pour qu'ils l'obtiennent (ou pas). Il n'est pas question que le peuple décide d'accorder ou non ce droit sur une base individuelle, c'est stupide et ce n'est pas le propos.

 

que le peuple donne le droit aux politiques de legiferer sur l'euthanasie?
et si le peuple dit non que doivent faire les politiques? s'assoir dessus ou en tenir compte et ne pas legiferer? que devient le droit individuel ? marcel a dit non, tout comme jacqueline et jean, du coup mon proche a plus le droit de choisir de mourir (puisque marcel a dit que les politiques n'avait pas a legiferer et qu'il fallait donc utiliser les lois actuels sans les toucher, ou alors faut demander au peuple aussi s'ils ont droit de toucher au lois actuelles?), juste de se suicider ou que je sois/le corps medical soit considéré comme des meurtriers?

 

si le peuple dit de ne pas legiferer, c'est comme si Marcel interdisait ce droit sur la base individuelle, puisque l'euthanasie concerne l'individu.

 

c'est incoherent et stupide ce que tu dis. les politiques, elu par le peuple, decident ce sur quoi ils veulent legiferer mais ils n'auraient pas le droit pour l'euthanasie, faudrait l'avis du peuple?

  


Message cité 2 fois
Message édité par BiBi_PoK le 24-02-2009 à 12:32:59
n°17632934
Rasthor
Liberté et Patrie
Posté le 24-02-2009 à 12:48:31  profilanswer
 

BiBi_PoK a écrit :


 
que le peuple donne le droit aux politiques de legiferer sur l'euthanasie?
et si le peuple dit non que doivent faire les politiques? s'assoir dessus ou en tenir compte et ne pas legiferer? que devient le droit individuel ? marcel a dit non, tout comme jacqueline et jean, du coup mon proche a plus le droit de choisir de mourir (puisque marcel a dit que les politiques n'avait pas a legiferer et qu'il fallait donc utiliser les lois actuels sans les toucher, ou alors faut demander au peuple aussi s'ils ont droit de toucher au lois actuelles?), juste de se suicider ou que je sois/le corps medical soit considéré comme des meurtriers?
 
si le peuple dit de ne pas legiferer, c'est comme si Marcel interdisait ce droit sur la base individuelle, puisque l'euthanasie concerne l'individu.  
 
c'est incoherent et stupide ce que tu dis. les politiques, elu par le peuple, decident ce sur quoi ils veulent legiferer mais ils n'auraient pas le droit pour l'euthanasie, faudrait l'avis du peuple?

C'est le principe de la démocratie directe. C'est le peuple qui décide par la majorité. Cette décision doit être basée par un projet de loi présenté de façon honnête par les politiques ou les lobby, avec également le projet des opposants.
Il va de soi que, dans une démocratie semi-directe, si les parlementaires élus par le peuple pour les représentés sont tous d'accord, qu'ils soit du gouvernement ou de l'opposition, alors il n'y a pas de raison de passer par le peuple.
Cardeli, tu confirmes ?

n°17632979
Cardelitre
ಠ_ಠ ۞_۟۞ ┌( ಠ_ಠ)┘ סּ_סּ
Posté le 24-02-2009 à 12:52:21  profilanswer
 

BiBi_PoK a écrit :


c'est incoherent et stupide ce que tu dis. les politiques, elu par le peuple, decident ce sur quoi ils veulent legiferer mais ils n'auraient pas le droit pour l'euthanasie, faudrait l'avis du peuple?


Désolé mais étant suisse je suis habitué à ce que les questions de législation du genre passent par le peuple. C'est vrai que ça peut paraître bête qu'on demande l'avis du peuple sur les questions de société qui le concernent, surtout dans une démocratie en plus... [:cosmoschtroumpf]
Quant au droit individuel, il est défini par la loi. La loi est définie par les politiques élus par le peuple, ou par le peuple lui même dans notre cas.  
 
Ne te méprend pas, je suis personnellement pour un droit à l'euthanasie et en général à l'autodétermination quant à sa propre vie. Mais une question aussi difficle ne peut pas se faire à l'arrache en marge de la loi, un cadre légal est nécessaire.


---------------
Intra-Science  -  To thine own self be true
n°17632998
Cardelitre
ಠ_ಠ ۞_۟۞ ┌( ಠ_ಠ)┘ סּ_סּ
Posté le 24-02-2009 à 12:54:51  profilanswer
 

Rasthor a écrit :

Il va de soi que, dans une démocratie semi-directe, si les parlementaires élus par le peuple pour les représentés sont tous d'accord, qu'ils soit du gouvernement ou de l'opposition, alors il n'y a pas de raison de passer par le peuple.
Cardeli, tu confirmes ?


Sauf si des opposants à la loi réunissent suffisamment de signatures pour demander un référendum, là ça passera en votation. Et pour un sujet comme celui là, même avec une hypothétique unanimité des politiques, je doute que ça ne passerait pas par une décision populaire en bout de course...


---------------
Intra-Science  -  To thine own self be true
n°17633150
BiBi_PoK
Roi des fok
Posté le 24-02-2009 à 13:10:52  profilanswer
 

Cardelitre a écrit :


Désolé mais étant suisse je suis habitué à ce que les questions de législation du genre passent par le peuple. C'est vrai que ça peut paraître bête qu'on demande l'avis du peuple sur les questions de société qui le concernent, surtout dans une démocratie en plus... [:cosmoschtroumpf]
Quant au droit individuel, il est défini par la loi. La loi est définie par les politiques élus par le peuple, ou par le peuple lui même dans notre cas.  
 
Ne te méprend pas, je suis personnellement pour un droit à l'euthanasie et en général à l'autodétermination quant à sa propre vie. Mais une question aussi difficle ne peut pas se faire à l'arrache en marge de la loi, un cadre légal est nécessaire.


 
je comprends bien.
 
l'euthanasie n'est pas une question de société a proprement parler. il n'y a pas d'enjeux social a l'echelle DES individus, il n'y a pas de consequence directe sur la vie de l'ensemble des citoyens. ça serait plus une question de liberté individuelle a la base. et pour que cette liberté existe, la base est de l'autoriser (en la cadrant je te rejoins tout a fait sur cela)  
 
 
 
 
 

n°17633231
Cardelitre
ಠ_ಠ ۞_۟۞ ┌( ಠ_ಠ)┘ סּ_סּ
Posté le 24-02-2009 à 13:19:34  profilanswer
 

BiBi_PoK a écrit :

l'euthanasie n'est pas une question de société a proprement parler.  


C'est pour moi une question qui est par essence une question de société. A savoir que c'est à la société de décider de ce qu'elle considère comme un choix moral et acceptable et de légiférer en conséquence.
 
Que la moralité de ce choix soit évidente à tes yeux comme aux miens ne la rend pas évidente aux yeux de tous, et loin de là. C'est pourquoi la société doit s'exprimer sur ce point, plutôt que de le laisser dans le flou inconfortable actuel.

Message cité 1 fois
Message édité par Cardelitre le 24-02-2009 à 13:20:13

---------------
Intra-Science  -  To thine own self be true
n°17633462
BiBi_PoK
Roi des fok
Posté le 24-02-2009 à 13:43:18  profilanswer
 

Cardelitre a écrit :


C'est pour moi une question qui est par essence une question de société. A savoir que c'est à la société de décider de ce qu'elle considère comme un choix moral et acceptable et de légiférer en conséquence.

 

Que la moralité de ce choix soit évidente à tes yeux comme aux miens ne la rend pas évidente aux yeux de tous, et loin de là. C'est pourquoi la société doit s'exprimer sur ce point, plutôt que de le laisser dans le flou inconfortable actuel.

 

vu le conservatisme fort qui impregne nos sociétés, je ne suis pas sur qu'il faille laisser a la manne du peuple l'ensemble des decisions le concernant. La peine de mort serait par exemple encore en vigueur :/

  

Message cité 2 fois
Message édité par BiBi_PoK le 24-02-2009 à 13:43:34
n°17633626
Rasthor
Liberté et Patrie
Posté le 24-02-2009 à 13:57:04  profilanswer
 

BiBi_PoK a écrit :

vu le conservatisme fort qui impregne nos sociétés, je ne suis pas sur qu'il faille laisser a la manne du peuple l'ensemble des decisions le concernant. La peine de mort serait par exemple encore en vigueur :/

Non, pas forcément, les gens sont intelligents. Il faut juste leur donner de bons arguments solides.
Et l'histoire de la peine de mort qui serait encore en vigueur, c'est juste à cause d'un sondage, qui n'a rien à voir avec un référendum.

n°17633656
Rasthor
Liberté et Patrie
Posté le 24-02-2009 à 13:59:50  profilanswer
 

BiBi_PoK a écrit :


je comprends bien.
 
l'euthanasie n'est pas une question de société a proprement parler. il n'y a pas d'enjeux social a l'echelle DES individus, il n'y a pas de consequence directe sur la vie de l'ensemble des citoyens. ça serait plus une question de liberté individuelle a la base. et pour que cette liberté existe, la base est de l'autoriser (en la cadrant je te rejoins tout a fait sur cela)


La liberté commence là où commence celles des autres.
C'est comme l'avortement, le viol, le mariage homosexuel, la pédophilie, la lapidation, etc, etc...
Des choses interdits ou tolérées, tout dépend du pays et de l'époque en question.
 
Et perso, je suis aussi pour l'euthanasie. ;)

n°17634865
BiBi_PoK
Roi des fok
Posté le 24-02-2009 à 15:31:10  profilanswer
 

Rasthor a écrit :


La liberté commence là où commence celles des autres.
C'est comme l'avortement, le viol, le mariage homosexuel, la pédophilie, la lapidation, etc, etc...
Des choses interdits ou tolérées, tout dépend du pays et de l'époque en question.
 
Et perso, je suis aussi pour l'euthanasie. ;)


 
 
tu ne comprends pas mes propos.
 
personne ne t'oblige a utiliser une "liberté" (ou un droit comme tu veux). par contre le fait est que actuellement, cette "liberté" n'existe pas parceque quoi? des gens, une majorité? sont contre. gens et majorité qui ne seraient donc pas concerné par cette liberté car ils sont contre et ne l'utiliserait pas de leur propre chef. liberté qui, qui plus est, ne leur porterait aucun prejudice a aucun niveau de leur petite vie.  
en quoi donc l'avis de ces gens presente un quelconque interet sur le fait de legiferer sur ce droit qui ne les concernerait de toute façon pas a cause de leurs convictions et prime sur les convictions des autres qui souhaiteraient avoir le choix de choisir en toute legalité de beneficier de cet accompagnement de fin de vie?
 

n°17635111
Cardelitre
ಠ_ಠ ۞_۟۞ ┌( ಠ_ಠ)┘ סּ_סּ
Posté le 24-02-2009 à 15:48:28  profilanswer
 

BiBi_PoK a écrit :


vu le conservatisme fort qui impregne nos sociétés, je ne suis pas sur qu'il faille laisser a la manne du peuple l'ensemble des decisions le concernant. La peine de mort serait par exemple encore en vigueur :/


Question de point de vue. Personnellement je ne suis pas d'avis qu'infantiliser la population en lui retirant le droit de déterminer lui même les règles de la société dans laquelle il vit est une bonne chose. Ne pas laisser le peuple décider sous prétexte qu'il en serait incapable et à mon sens une dérive dangereuse. Mais c'est une vision différente du système démocratique aussi qu'apporte la démocratie directe. Personnellement j'aurais de la peine à vivre dans un autre système.
 
Quant au conservatisme éventuel d'une majeure partie de la population je suis certainement le premier à la regretter, mais il faut également savoir accepter le fait que tout le monde ne partage pas notre point de vue. A charge de ceux qui proposent une évolution de la société de convaincre que cette évolution est bonne.


Message édité par Cardelitre le 24-02-2009 à 15:51:48

---------------
Intra-Science  -  To thine own self be true
n°17635535
BiBi_PoK
Roi des fok
Posté le 24-02-2009 à 16:14:56  profilanswer
 

mais ça n'est pas lui retirer un droit, c'est au contraire lui octroyer le droit de disposer d'une liberté de choix supplementaire. libre a toi d'utiliser ce droit ou non. ça va pas dans le sens d'une restriction justement ou la en effet je te rejoins, ça serait une derive dangereuse et autoritaire  de le faire sans l'avis des interessé (mais bon ils le font bien pour d'autre loi genre Hadopi pour faire plaisir a une minorité :D )  

n°17635560
Profil sup​primé
Posté le 24-02-2009 à 16:17:02  answer
 

Rasthor a écrit :


C'est une question de politique. En quoi tu aurais le droit de te suicider ? Vaste débat qui mérite d'être légiférer pour mieux l'encadrer. Et la législation sur une question de société aussi importante, ça passer par le Peuple. :O


 
Non, le problème est qu'on ne peut pas autoriser ou interdire l'euthanasie, c'est quelque chose qu'on doit gérer au cas par cas, et à ce moment la le peuple n'a pas à donner son avis.  
 
On pourrait poser la question au peuple : "faut-il autoriser ou interdire l'euthanasie ?", mais on ne pourra pas lui demander : "doit on en finir avec jean-paul dugenou vu son état ?".
 
Le problème est qu'on ne peut pas accorder l'euthanasie a tout le monde, c'est seulement le médecin qui serait apte à dire :"on ne peut pas soigner cette personne, elle restera comme ça toute sa vie", et c'est à la personne de décider, ou à sa famille si le gars n'est pas en état de répondre.
 
Mais comme tu le dit, c'est un vaste débat, chacun n'a pas les même croyances, certain pense que la vie appartient à dieu, d'autre pense quel leur appartient car il ne croit pas en dieu, certain pense que l'euthanasie est immorale, d'autre pense que laisser un gars dans le coma pendant 20ans est immorale, ect...
 

Message cité 2 fois
Message édité par Profil supprimé le 24-02-2009 à 16:23:58
n°17672365
TintinBel
Posté le 27-02-2009 à 18:05:55  profilanswer
 


 
Le plus simple est alors d'autoriser l'euthanasie dans un cadre bien précis avec une procédure à suivre pour éviter les dérives .


Message édité par TintinBel le 27-02-2009 à 18:07:39
n°17673923
Rasthor
Liberté et Patrie
Posté le 27-02-2009 à 20:59:37  profilanswer
 


 
Mais c'est des débats de societé qui doivent/devraient être approuvé par le peuple (ou les gens élus par le peuple dans le cas de démocratie indirecte).
C'est comme:
- le mariage homosexuel => interdit, pourtant ça ne concerne que les gays.
- fumer du cannabis => interdit, pourtant ça ne concerne que les fumeurs.
- avortement => interdit il y a quelques décennis, autorisé depuis.

mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2
Page Précédente

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Société

  Euthanasie et politique

 

Sujets relatifs
Je comprends pas trop la politique en France, expliquez moi svpZohra DATI a t'elle un avenir politique ?
[Politique] Ya-t-il une opposition en France ?L'entreprise peut-elle se substituer au pouvoir politique ?
Joe le plombier sera penalisé par la politique fiscale de Obama[Sondage P reloaded]Petit logiciel de multisondage à tester(ler post)
Trombinoscope politique d'HFR [168] {nouveaux sondage, graphs & nuage}Que pensez-vous de la politique actuelle sur la question des OGM ?
La diversité en politique, influencée par les usaTopic Soral & Cie. Le plus grand moment de la "dissidence" ?
Plus de sujets relatifs à : Euthanasie et politique


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR