Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
1119 connectés 

  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Sciences

  L'Action de l'Esprit sur la Matière

 



 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

L'Action de l'Esprit sur la Matière

n°11241925
glevesque
Reste Calme !
Posté le 19-04-2007 à 20:14:29  profilanswer
 

Salut
 
Bon voici le dilème !
 
Le formalisme de la Mécanique Quantique, est un formalisme de représentation qui cherche à traduire la réalité, et non un formalisme qui reproduit cette même réalité !
 
Le concepte de ponctualité de la MQ, vient de l'aspect indéterminisme (hasard ou sans cause) de la fonction d'onde du vecteur d'états de la MQ. Mais l'aspect de la fonction d'onde est établit sur un étandut statistique et probabilistique dans l'espace, qui délimite en quelque sorte la grandeurs ou l'amplitude de champs (onde de forme stationnaire pour les particules) interactionnelles !  
 
Si le hasard ou l'interprétation de Cophénague était réellement la solution ou réfletait la réalité, alors comment expliquer la cohérence à travers la décohérence. Ou comment expliquer la finalité des lois de la nature, vis-à-vis leurs reproductivité et prédictivité théorique. Pour expliquer cela, il faut bien concerver le principe causale, contrairement à l'interprétation de Cophenague !  
 
Donc, le hasard n'existe pas en science ! Sinon à quoi bon de faire de la science !  
 
La MQ, encadre et modèlise le point de vue de l'expérimentateur, et non la réalité qui l'entoure. Car le formalisme quantique n'est que la représentation de cette réalité, et non cette même réalité en essence ! Ainsi pour l'expérimentateur, le chat est mort et vivant selon le formalisme quantique de Strodinger, mais pour le point de vut du chat, il sait si il est vivant, mais ne sait pas s'il est mort ! Alors pour le chat, c'est l'expérimentateur qui est en supperposition d'état, il prend la mesure et ne prend pas de mesure en même temps !  
 
Alors, la MQ modèlise seulement les point de vut de l'expérimentateur et non la réalité comme t'elle et sous ajacente. Ce qui fait la différence ici, c'est que tout est en relation décohérente face à son milieu, et cela est le reflet de la réalité ! Donc l'indéterminisme, ne vient que par la méconnaissence de tout l'enchainement des mécanismes interactionnel de la matière qui constitut en environnement d'étude (tout comm Alice, voir le sujet "Le lapin d'Alice et la Mécanique Quantique" ) pour l'expérimentateur qui cherche a modèliser et comprendre la réalité de son environnement immédiat !  
 
Il est facile alors de comprendre que pour l'expérimentateur, seul l'approche par les probabilité statistique, lui permète d'appréhender par modèlisation cette réalité qui l'entours ! Mais les choses à l'extérieurs ont aussi leurs propre réalité sous forme de simultanéité existanciel ! (mais relative en fonction des distances et du transport informel lors des d'interaction). Il s'agit donc d'une interprétation subjectif sur l'objectivité des choses, et non d'une représentation objective de l'objectivité des choses !  
 
Seul la réalité est objective, mais cette objectivité ne peut-être que la représentation de l'inter subjectivité des objets conscience qui aborde cette réalité par des processus senssible interposée ! Mais la réalité existe de par elle-même et seul un objet conscience peut l'appréhender et la comprendre ! La MQ est un formalisme, tout comme la Relativité Génénrale, ils représente et modèlise la réalité pour l'interpréter et la schématiser comme objet de représentation conscient, mais ne sont pas en même temps la traduction de cette même réalité en substance, quel cherche a interpréter tout simplement !  
 
Il en est de même pour l'interprétation de la réduction du vecteur d'état (réduction de la fonction d'onde ou du paquet d'onde). Le tout cherche a interpréter une chose qu'on appel les ondes, qui se retrouve en dehors de nos champs conceptuel de représentation sensible ! Ainsi l'intervention des probabilité satistique mathématique, intervienne seulement pour représenter et interpréter cela (le mécanisme ondulatoire qui prend un aspect corpusculaire lors des interactions), et non autre chose (alors le hasard de Cophenague n'existe pas comme essense de la non causalité !). Il existe donc une causalité, car en fait il ne s'agit pas d'une onde ou d'un corpuscule, mais bien de autre chose !
 
La MQ interprète l'indéterminisme quantique, par un vecteur d'états (fonction d'onde) de forme sphérique qui croit a la vitesse de la lumière. Cette fonction d'onde englobe toutes les probabilité statistique possible et immaginaire de la croissence de cette ondes ! Et lors d'une interaction avec la matière, la MQ interprète cela comme la réduction indéterminisme et de manière instantané de la réduction du paquet d'ondes. Et cela pour la non connaissence de la cause, qu'elle interprète comme étant une non cause ! Mais cette non cause, concerne plus particulièrement la polarisation des vecteurs incidant dont nous ne connaissons pas !  
 
D'ailleur les ondes électromagnétique n'existe pas comme transporteur réelle de champs magnétique et électrique à travers l'espace, car en fait il s'agit d'un vecteur virtuelle qui intervient lors d'une l'interaction seulement. Lors du transfère de l'énergie cinétique, la particule cible qui est en interaction (et non le photon) détermine les composante et les polarisation du champs électrique et magnétique. Autrement dit, les photon (composante particulaire qui intervient seulement lors de la réduction du paquet d'onde dans une interaction) ne transporte pas les composantes électrique et magnétique à travers l'espace, puisqu'il s'agit du phénomène qui émerge seulement lors de l'interaction avec la matière (onde stationnaire). Il y a bien cependant une onde qui voyage dans l'espace à vitesse C de la lumière, mais elle nous est complèment inconnu, sauf a partir des propriétés déductives interactionnelle qu'elle nous dévoiles lors d'interaction avec la matière.
 
Donc les ondes électromagnétique n'existe que sous forme virtuelle !
 
Maintenent :
 
Selon le spiritisme, il existerait un éther Universel, qui en fait représente l'omniprésence de Dieu en essence. Cette éther est a son toure divisé en deux fluides Universelle :
 
- Le premier qui est représenté par le fluide cosmologique, est représenter par des minuscules tourbillons de l'éther ou l'énergie spirituelle qui remplit l'Univers (qui est donc également d'éssence spirituel Divine). Et bien ces petits tourbillons d'énergie spirituelle, forme ce que nous appelons la matière (ou fermio comme les électrion, quarks et neutrino), Mais la matière découle en fait seulement de leurs interaction ou relation entre elles (les tourbillons). La matière, ou la composante sensible qui est relié aux notions de dureté, de forme etccc.., ne découle en fait que de l'interaction de c'est petit tourbillons qui ne dure que très brièvement, mais de manière quasi-continut dans leurs manifestation irrégulière interrelationnelle. La Mécanique quantique interprète la matière ou les particules fondamentales, comme étant la manifestation d'ondes d'énergie de forme stationnaire (de dimension ponctuelle, mais passon) en constante oscillation-vibratoion. Mais sans un vecteur d'interaction, transmis par les photon ou les ondes vectrices d'interaction (les besons, soit photon, muons, gluons ou vecteur de l'interaction électrofaible), et bien la matière, ou les ondes stationnaire d'énergie spirituelle, serait sans mouvement et sans relation.
 
- La deuxième composante est le fluide vitale, ce fluide est le vecteur par laquelle la volonté d'un esprit est transporté comme causalité intelligible sur les choses de matière, pour les mètres en mouvement et en relation. Ce fluide vitale est donc le principe actif de la volonté des êtres spirituelle et de Dieu à travers le monde de matière (composé de petits tourbillons) !. L'esprit agit cependant sur le monde matériel, qu'à travers son périsprit ! Les esprit sont donc d'éssence purement spirituelle, et le périsprit d'éssence de matière plus éthérique.  
 
Ce qui fait bouger et interagire la matière, et bien c'est les photon qui agit comme vecteur d'interaction ou midiateurs d'action causale qui est véhiculé à travers l'espace. Mais le photon n'est pas l'action du périsprit sur la matière, mais l'effets qui est induite sur le monde matériel et qui est transporté à travers l'espace !
 
N'oublier pas, que pour le monde spirituelle, il n'existe pas d'essence pour le temps (éternelle passage du moment présent) ni pour une sorte de tissus composé d'espace, l'espace devient un aspect qui est relié à l'étendut selon des mécanismes d'interrelation entre les choses.
 
Le comportement indéterminisme, peut très bien ici représenter un mécanisme d'un ensemble qui exprimes l'action de volonté sous différentes forme d'attraction et d'affinité qui existe entre les différents potencielle des chose, comme pour les valences électronique par exemple. Le mécanisme d'enssemble laisse transparaitre une indétermination apparente, prenant alors l'aspect de chaos et de hasard. Mais cela serait le fruit d'une illusion sur le mécanisme d'action associé aux très grands ensemble de matière en interaction. Dont le déterminisme caché par l'action de volonté spirituelle suivant des lois selon leurs niveau d'évolution et d'organisation sur le plan matériel, fournirait aux grande échelle la transparence de lois d'ensemble plus généralisme (nos lois physique actuelle) d'aspect matérialisme seulement en apparance sur les mécanismes d'ensembles des lois d'attration et de répulsion, ou d'affinité spirituelle sur les structure composite des tourbillons d'énergie pure qui constituerait la matière sur le plan fondamentale (pas encore atteint par la science).
 
L'action de l'esprit sur le périsprit, engenderait une action sur la membrane de ses premiè composé de tourbillons d'énergie pure, cette membrane agirait par l'émission de photon ! Le photon serait ainsi le vecteurs de l'interaction de la volonté spirite, mais non comme étant à l'origine de cette même volonté !
 
Le périsprit étant relié aux périsprit des cellules qui compose notre corps (via leur ADN), ça serait l'action des périsprit qui effectuerait la conversion des vibration spirituelle sur les membranes des choses (électron et autre particule plus fondamentale) afin d'émetre une action sous forme de vecteur d'interaction via les photon. Les photons transporterait ainsi la volonté d'un action. Mais les photon ferait partie du monde matériel, sous forme d'une sorte de petite particule qui adopterait un comportement ondulaire pour la MQ. Mais les photons matériel, serait engendré par des oscillation-vibration de la membrane du corps spirituelle via le l'esprit, le périsprit et les tourbillons de l'énerie spirituelle du fluide cosmologique, cette vibration transporterait par la suite l'action par le ou les photons s'étant manifester comme échos de cette membrane !
 
Quand dites-vous ?
 
Gilles

mood
Publicité
Posté le 19-04-2007 à 20:14:29  profilanswer
 

n°11242088
Picking
Posté le 19-04-2007 à 20:29:18  profilanswer
 

J'ai pas compris le dilemme dans ton développement ...les notions comme éther Universel, périsprit je vois pas le rapport avec la MQ

n°11242089
la buvette
$í j'ø$âí$
Posté le 19-04-2007 à 20:29:36  profilanswer
 
n°11242096
Picking
Posté le 19-04-2007 à 20:30:11  profilanswer
 
n°11242098
Tapmensinq​ue
Posté le 19-04-2007 à 20:30:27  profilanswer
 

Si mon message est validé c'est que les modos n'ont pas été assez rapide sur ce coup :p

n°11242105
Tetedeienc​h
Head Of God
Posté le 19-04-2007 à 20:30:43  profilanswer
 

Oh punaise, illisible.
 
Wow :o
 
Rarement rencontré un galimatias pareil.


---------------
L'ingénieur chipset nortiaux : Une iFricandelle svp ! "Spa du pâté, hin!" ©®Janfynette | "La plus grosse collec vivante de bans abusifs sur pattes" | OCCT Perestroïka 5.0.1 ! 4 tests : 2 CPU, 1 GPU, 1 Alim !
n°11242165
Lalka
_
Posté le 19-04-2007 à 20:36:36  profilanswer
 

tu connais un peu de MQ mais il y a des conneries à chaque phrase et tes conclusions sont fausses.
Ton interprétation est risible et relève tout simplement de l'escroquerie car on a bien compris que en essayant ridiculement de manier quelques concepts de philo des sciences et de sciences tu essayais de rabattre des gens sur des pratiques ésotériques et relevant du charlatanisme.
alors maintenant tu peux partir et fermer ta gueule

Message cité 1 fois
Message édité par Lalka le 19-04-2007 à 20:36:56
n°11242188
Tapmensinq​ue
Posté le 19-04-2007 à 20:39:30  profilanswer
 

Lalka a écrit :

tu connais un peu de MQ mais il y a des conneries à chaque phrase et tes conclusions sont fausses.
Ton interprétation est risible et relève tout simplement de l'escroquerie car on a bien compris que en essayant ridiculement de manier quelques concepts de philo des sciences et de sciences tu essayais de rabattre des gens sur des pratiques ésotériques et relevant du charlatanisme.
alors maintenant tu peux partir et fermer ta gueule


 
 
T'inquiète pas pour nous, on lit même pas :lol:

n°11242247
mirorrrr
Posté le 19-04-2007 à 20:44:46  profilanswer
 

Salut glevesque, très bel exposé même si je n’en ai pas entièrement saisie la fibre.  
 
Ce forum est composé d'une majorité de sceptique et pourquoi pas de zététiciens.  
Tant que l'action de l'esprit sur la matière ne deviendra pas palpable par quelconque instrument de mesure, il ne sera pas admis, ni dans ce forum, ni par la majorité des scientifiques qui prennent aussi une position sceptique (que je ne remets pas en question).  
 
Donc, ne te fatigue pas. C'est une question de mentalité, de capacité à admettre un phénomène qui est potentiellement inexistant (je n'ai jamais qu'il n'existait pas).  
 
Il y a peut être des personnes prêt a débattre, mais il reste quelques puristes qui par des résonnements peut être sophistes les lyncheraient ; ce qui en plus de la sensibilité du sujet discréditeraient toute personne voulant en parlé.  
 
Et oui le monde est si dur, mais qu'est ce que tu veux, il faut rentrer dans le moule (du moins paraître y être rentrer.)
 
Bien à vous

n°11242267
Prems
Just a lie
Posté le 19-04-2007 à 20:46:11  profilanswer
 

glevesque a écrit :


 
Quand dites-vous ?
 


 
Vers 9h15.


---------------
Ratures - Cuisine
mood
Publicité
Posté le 19-04-2007 à 20:46:11  profilanswer
 

n°11242277
Profil sup​primé
Posté le 19-04-2007 à 20:46:44  answer
 

Tu ne prend pas en compte le champ gravitationnel donc ton raisonnement est faux et absurde.

n°11242284
Lalka
_
Posté le 19-04-2007 à 20:47:17  profilanswer
 

mirorrrr a écrit :

C'est une question de mentalité, de capacité à admettre un phénomène qui est potentiellement inexistant (je n'ai jamais qu'il n'existait pas).  


 
sauf que la science ne relève pas de la croyance...

n°11242287
inclassabl​e
Posté le 19-04-2007 à 20:47:25  profilanswer
 

iwhfp

n°11242317
Prozac
Tout va bien
Posté le 19-04-2007 à 20:49:24  profilanswer
 

Lalka a écrit :

sauf que la science ne relève pas de la croyance...


C'est peut être pour ça qu'il a posté aussi sur "Santé" et "Société"
 
c'est un malin [:dawa]  
 
Et sur un malentendu, ça peut passer


---------------
La ligne droite n'est en aucun cas le plus court chemin entre deux points. Sauf, bien sûr, si les deux points sont bien alignés l'un en face de l'autre
n°11242329
Herbert de​ Vaucanson
Grignoteur de SQFP depuis 2002
Posté le 19-04-2007 à 20:50:13  profilanswer
 

Et encore un tas de conneries signées glevesque :/


---------------
Prévenir HdV en cas d'SQFP ! - Quidquid latine dictum sit, altum sonatur.
n°11242380
Picking
Posté le 19-04-2007 à 20:55:31  profilanswer
 

Herbert de Vaucanson a écrit :

Et encore un tas de conneries signées glevesque :/


 
C'est un grand créateur de topic , ne l'oublions pas  :o ...déjà 4 nouveaux TALC rien que dans la catégorie science dans la même journée  :wahoo:

n°11242434
Cardelitre
ಠ_ಠ ۞_۟۞ ┌( ಠ_ಠ)┘ סּ_סּ
Posté le 19-04-2007 à 21:01:12  profilanswer
 

Herbert de Vaucanson a écrit :

Et encore un tas de conneries signées glevesque :/


On a une nouvelle vague d'allumés qui débarque, ça doit être le printemps...

n°11264944
paladin333​3
Posté le 22-04-2007 à 01:50:37  profilanswer
 

ben oui cardelitre, c'est le temps des barbecues, binouse et le bon vin à flot.

n°11265046
paladin333​3
Posté le 22-04-2007 à 02:13:48  profilanswer
 

glevesque, je crois à cette "etre unique" ou "éther" (appels le comme tu veux) que j'ai déjà tenté d'exposé sous les écrasements des injures d'autrui sur ce forum.
 
Pour mon cas, j'en ai deduit par un certains vécu qu'il y avait une force spirituel unique qui entourre chaqu'un d'entre nous.
 
Mais je ne pense pas que cette energie puisse déplacer ou nous aider à exercé des forces sur des objets. Par contre, cet "éther Universel", lui a le moyen (supposition personnel  :ange: ) de nous faire faire des choses, ou penser des choses de maniére totalement inconsciente.
 
 
Et comme tu parles de chat... voici un dernier article sur mimine dans le journal de la meuse.
 
http://www.tm-nwn2.com/mimine.jpg
 
 
Des gens, originaire de bordeaux, sont venu habiter à barleduc. La veille avant de partir, ils ont libéré le chat avant de partir. Malheureusement, celui ci n'est jamais revenu. Ils sont donc parti sans le chat.
 
Le chat à parcouru 800km pour rejoindre leur maitre à leur nouveau domicile. Seul hic, le chat ne connaissait pas le nouveau lieu de l'habitation.
 
L'odora d'un chat serait assez puissant pour retrouver notre chemin sur 800km? Malgrés que le parcour ai été fait en voiture? sans tenir compte, du vent, de la poussiére, la pluie qui pourrait balayer notre odeur sur un aussi long trajet?
 
Personnelement je ne pense pas.
 
Je pense que ce chat a été guidé de maniére totalement inconscient à ses maitres grace à cet éther universel.


Message édité par paladin3333 le 22-04-2007 à 02:41:32
n°11267165
halman
Voler, rien d'autre que voler!
Posté le 22-04-2007 à 12:32:12  profilanswer
 

Cardelitre a écrit :

On a une nouvelle vague d'allumés qui débarque, ça doit être le printemps...


 
Si encore il ne faisait pas 4 fautes par ligne.
 
Il me semble qu'il sévissait sur un autre forum scientifique et que les gens en on eu ras le bol.
 
Il essaie de nous expliquer des choses qui sont déjà pour nous bien connues et habituelles...
 
 ;)  

n°11267203
Timoonn
Moune pour les intimes :o
Posté le 22-04-2007 à 12:35:06  profilanswer
 

Glevesque :love:

 

http://forum.hardware.fr/forum1.ph [...] earchall=1
:love:

 

pouic?[:afrojojo]

Message cité 1 fois
Message édité par Timoonn le 22-04-2007 à 12:35:37

---------------
HFPonss - C'est l'histoire triste et sordide, d'un gigolo de la Vache-Noire... - You can't turn back the clock you can't turn back the tide. Ain't that a shame...
n°11267229
halman
Voler, rien d'autre que voler!
Posté le 22-04-2007 à 12:36:54  profilanswer
 

mirorrrr a écrit :

Salut glevesque, très bel exposé même si je n’en ai pas entièrement saisie la fibre.  
 
Ce forum est composé d'une majorité de sceptique et pourquoi pas de zététiciens.  
Tant que l'action de l'esprit sur la matière ne deviendra pas palpable par quelconque instrument de mesure, il ne sera pas admis, ni dans ce forum, ni par la majorité des scientifiques qui prennent aussi une position sceptique (que je ne remets pas en question).  
 
Donc, ne te fatigue pas. C'est une question de mentalité, de capacité à admettre un phénomène qui est potentiellement inexistant (je n'ai jamais qu'il n'existait pas).  
 
Il y a peut être des personnes prêt a débattre, mais il reste quelques puristes qui par des résonnements peut être sophistes les lyncheraient ; ce qui en plus de la sensibilité du sujet discréditeraient toute personne voulant en parlé.  
 
Et oui le monde est si dur, mais qu'est ce que tu veux, il faut rentrer dans le moule (du moins paraître y être rentrer.)
 
Bien à vous


 
Sauf que là où il a tout faux c'est qu'il mélange science et croyance.
 
Il prend des pseudos conclusions hatives à partir de faits scientifiques auxquels il n'a rien compris et en tire des conclusions sur des croyances persos...
 
Ca c'est grave.
 
Surtout qu'il alimente un débat qui était déjà obsolète en 1927 au premier congrès de Solvay sur la mécanique quantique.
 

n°11267278
halman
Voler, rien d'autre que voler!
Posté le 22-04-2007 à 12:41:20  profilanswer
 


 
Et là aussi :
 
http://forums.futura-sciences.com/ [...] id=1772937
 
Il sait tout sur tout, il est très fort...


Message édité par halman le 22-04-2007 à 12:42:28
n°11267836
halman
Voler, rien d'autre que voler!
Posté le 22-04-2007 à 13:35:45  profilanswer
 

Le texte de Glevesque corrigé des principales fautes et nettement moins illisible.
 
Il n'est même pas capable d'écire correctement les noms des physiciens. C'est lourd ça  :kaola:  
 
Salut  
 
Bon voici le dilemme !  
 
Le formalisme de la Mécanique Quantique, est un formalisme de représentation qui cherche à traduire la réalité, et non un formalisme qui reproduit cette même réalité !  
 
Le concept de ponctualité de la MQ, vient de l'aspect indéterministe (hasard ou sans cause) de la fonction d'onde du vecteur d'état de la MQ. Mais l'aspect de la fonction d'onde est établi sur une étendue statistique et probabiliste dans l'espace, qui délimite en quelque sorte la grandeur ou l'amplitude de champs (onde de forme stationnaire pour les particules) interactionnelle !  
 
Si le hasard ou l'interprétation de Copenhague était réellement la solution ou reflétait la réalité, alors comment expliquer la cohérence à travers la décohérence. Ou comment expliquer la finalité des lois de la nature, vis-à-vis leur reproductibilité et prédictibilité théorique. Pour expliquer cela, il faut bien conserver le principe causal, contrairement à l'interprétation de Copenhague !  
 
Donc, le hasard n'existe pas en science ! Sinon à quoi bon de faire de la science !  
 
La MQ, encadre et modélise le point de vue de l'expérimentateur, et non la réalité qui l'entoure. Car le formalisme quantique n'est que la représentation de cette réalité, et non cette même réalité en essence ! Ainsi pour l'expérimentateur, le chat est mort et vivant selon le formalisme quantique de Schrödinger, mais pour le point de but du chat, il sait si il est vivant, mais ne sait pas s'il est mort ! Alors pour le chat, c'est l'expérimentateur qui est en superposition d'état, il prend la mesure et ne prend pas de mesure en même temps !  
 
Alors, la MQ modélise seulement les point de but de l'expérimentateur et non la réalité comme t'elle et sous jacente. Ce qui fait la différence ici, c'est que tout est en relation de décohérence face à son milieu, et cela est le reflet de la réalité ! Donc l'indéterminisme, ne vient que par la méconnaissance de tout l'enchaînement des mécanismes interactionnels de la matière qui constitue en environnement d'étude (tout comme Alice, voir le sujet "Le lapin d'Alice et la Mécanique Quantique" ) pour l'expérimentateur qui cherche a modéliser et comprendre la réalité de son environnement immédiat !  
 
Il est facile alors de comprendre que pour l'expérimentateur, seul l'approche par les probabilités statistiques, lui permette d'appréhender par modélisation cette réalité qui l'entoure ! Mais les choses à l'extérieur ont aussi leurs propre réalité sous forme de simultanéité existentielle ! (mais relative en fonction des distances et du transport informel lors des d'interactions). Il s'agit donc d'une interprétation subjective sur l'objectivité des choses, et non d'une représentation objective de l'objectivité des choses !  
 
Seul la réalité est objective, mais cette objectivité ne peut-être que la représentation de l'inter subjectivité des objets conscience qui aborde cette réalité par des processus sensibles interposés ! Mais la réalité existe de par elle-même et seul un objet conscience peut l'appréhender et la comprendre ! La MQ est un formalisme, tout comme la Relativité Générale, ils représente et modélise la réalité pour l'interpréter et la schématiser comme objet de représentation conscient, mais ne sont pas en même temps la traduction de cette même réalité en substance, quel cherche a interpréter tout simplement !  
 
Il en est de même pour l'interprétation de la réduction du vecteur d'état (réduction de la fonction d'onde ou du paquet d'onde). Le tout cherche a interpréter une chose qu'on appelle les ondes, qui se retrouvent en dehors de nos champs conceptuels de représentation sensible ! Ainsi l'intervention des probabilités statistiques mathématiques, intervient seulement pour représenter et interpréter cela (le mécanisme ondulatoire qui prend un aspect corpusculaire lors des interactions), et non autre chose (alors le hasard de Copenhague n'existe pas comme essence de la non causalité !). Il existe donc une causalité, car en fait il ne s'agit pas d'une onde ou d'un corpuscule, mais bien de autre chose !  
 
La MQ interprète l'indéterminisme quantique, par un vecteur d'état (fonction d'onde) de forme sphérique qui croit a la vitesse de la lumière. Cette fonction d'onde englobe toutes les probabilités statistiques possibles et imaginables de la croissance de cette onde ! Et lors d'une interaction avec la matière, la MQ interprète cela comme la réduction indéterminisme et de manière instantanée de la réduction du paquet d'ondes. Et cela pour la non connaissance de la cause, qu'elle interprète comme étant une non cause ! Mais cette non cause, concerne plus particulièrement la polarisation des vecteurs incidents dont nous ne connaissons pas !  
 
D'ailleurs les ondes électromagnétiques n'existent pas comme transporteur réels de champs magnétique et électrique à travers l'espace, car en fait il s'agit d'un vecteur virtuel qui intervient lors d'une interaction seulement. Lors du transfert de l'énergie cinétique, la particule cible qui est en interaction (et non le photon) détermine les composante et les polarisation du champs électrique et magnétique. Autrement dit, les photons (composante particulaire qui intervient seulement lors de la réduction du paquet d'onde dans une interaction) ne transporte pas les composantes électriques et magnétiques à travers l'espace, puisqu'il s'agit du phénomène qui émerge seulement lors de l'interaction avec la matière (onde stationnaire). Il y a bien cependant une onde qui voyage dans l'espace à vitesse c de la lumière, mais elle nous est complètement inconnue, sauf a partir des propriétés déductives interactionnelles qu'elle nous dévoile lors d'interactions avec la matière.  
 
Donc les ondes électromagnétiques n'existe que sous forme virtuelle !  
 
Maintenant :  
 
Selon le spiritisme, il existerait un éther Universel, qui en fait représente l'omniprésence de Dieu en essence. Cette éther est a son tour divisé en deux fluides Universels :  
 
- Le premier qui est représenté par le fluide cosmologique, est représenté par des minuscules tourbillons de l'éther ou l'énergie spirituelle qui remplit l'Univers (qui est donc également d'essence spirituelle Divine). Et bien ces petits tourbillons d'énergie spirituels, forment ce que nous appelons la matière (ou fermions comme les électrons, quarks et neutrinos), Mais la matière découle en fait seulement de leurs interactions ou relations entre elles (les tourbillons). La matière, ou la composante sensible qui est reliée aux notions de dureté, de forme etc., ne découle en fait que de l'interaction de ces petits tourbillons qui ne durent que très brièvement, mais de manière quasi-continu dans leurs manifestations irrégulières inter relationnelles. La Mécanique quantique interprète la matière ou les particules fondamentales, comme étant la manifestations d'ondes d'énergies de formes stationnaires (de dimensions ponctuelles, mais passons) en constante oscillations vibrations. Mais sans un vecteur d'interaction, transmit par les photon ou les ondes vecteurs d'interactions (les mésons, soit photons, muons, gluons ou vecteurs de l'interaction électrofaible), et bien la matière, ou les ondes stationnaires d'énergies spirituelles, seraient sans mouvement et sans relation.  
 
- La deuxième composante est le fluide vital, ce fluide est le vecteur par lequel la volonté d'un esprit est transporté comme causalité intelligible sur les choses de matière, pour les mettre en mouvement et en relation. Ce fluide vital est donc le principe actif de la volonté des êtres spirituels et de Dieu à travers le monde de matière (composé de petits tourbillons) ! L'esprit agit cependant sur le monde matériel, à travers son périsprit ! Les esprit sont donc d'essence purement spirituelle, et le périsprit d'essence de matière plus éthérée.
 
Ce qui fait bouger et interagir la matière, et bien c'est les photon qui agit comme vecteur d'interaction ou médiateur d'action causale qui est véhiculée à travers l'espace. Mais le photon n'est pas l'action du périsprit sur la matière, mais l'effet qui est induit sur le monde matériel et qui est transporté à travers l'espace !  
 
N'oubliez pas, que pour le monde spirituel, il n'existe pas d'essence pour le temps (éternel passage du moment présent) ni pour une sorte de tissus composé d'espace, l'espace devient un aspect qui est relié à l'étendue selon des mécanismes d'inter relations entre les choses.  
 
Le comportement indéterminisme, peut très bien ici représenter un mécanisme d'un ensemble qui exprimes l'action de volonté sous différentes formes d'attractions et d'affinités qui existent entre les différents potentiels des choses, comme pour les valences électroniques par exemple. Le mécanisme d'ensemble laisse transparaître une indétermination apparente, prenant alors l'aspect de chaos et de hasard. Mais cela serait le fruit d'une illusion sur le mécanisme d'action associé aux très grands ensembles de matière en interaction. Dont le déterminisme caché par l'action de volonté spirituelle suivant des lois selon leurs niveau d'évolution et d'organisation sur le plan matériel, fournirait aux grandes échelles la transparence de lois d'ensemble plus généralistes (nos lois physiques actuelles) d'aspects matérialistes seulement en apparence sur les mécanismes d'ensembles des lois d'attraction et de répulsion, ou d'affinité spirituelle sur les structures composites des tourbillons d'énergie pure qui constitueraient la matière sur le plan fondamental (pas encore atteint par la science).  
 
L'action de l'esprit sur le périsprit, engendrerait une action sur la membrane de ses premiers composés de tourbillons d'énergie pure, cette membrane agirait par l'émission de photons ! Le photon serait ainsi le vecteur de l'interaction de la volonté spirite, mais non comme étant à l'origine de cette même volonté !  
 
Le périsprit étant relié aux périsprits des cellules qui composent notre corps (via leur ADN), ça serait l'action des périsprits qui effectueraient la conversion des vibrations spirituelles sur les membranes des choses (électrons et autres particules plus fondamentales) afin d'émettre une action sous forme de vecteurs d'interactions via les photons. Les photons transporteraient ainsi la volonté d'une action. Mais les photons feraient partie du monde matériel, sous forme d'une sorte de petites particules qui adopteraient un comportement ondulatoire pour la MQ. Mais les photons matériels, seraient engendrés par des oscillations vibrations de la membrane du corps spirituel via l’esprit, le périsprit et les tourbillons de l'énergie spirituelle du fluide cosmologique, cette vibration transporterait par la suite l'action par le ou les photons s'étant manifestés comme échos de cette membrane !  
 
Qu’en dites-vous ?  
 
Gilles


Message édité par halman le 22-04-2007 à 13:36:47
mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 


Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Sciences

  L'Action de l'Esprit sur la Matière

 

Sujets relatifs
l'esprit peut il agir sur le corp??Esprit Trail - Ultra Trail "Tour du Mont-Blanc" [ 2008 ? ]
Que reste t-il de l'esprit de Noël ?Téléthon 2006, Faites une bonne action !
Action en justice contre la finale de la coupe du monde?[sciences] Du fonctionnement d'une pokeball...
Bonne Action. BA.Aux Urnes, Etc. Action Citoyenne
Voisin ou esprit frappeurLe 11 septembre 5a apres bilan de l'action US
Plus de sujets relatifs à : L'Action de l'Esprit sur la Matière


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR