Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
677 connectés 

  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Santé

  [topic unique] Schizophrénie (s)

 



Comment vivez vous votre schizophrénie?




Attention si vous cliquez sur "voir les résultats" vous ne pourrez plus voter

 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2  3  4  5
Page Précédente
Auteur Sujet :

[topic unique] Schizophrénie (s)

n°21505352
manu__
Posté le 10-02-2010 à 17:15:52  profilanswer
 

La(les) schizophrénie(s).
 
Par avance, désolé pour les inexactitudes liées à mes connaissances globalement peu approfondies du sujet.
On va essayer de faire dans le pas trop "à peu près" (dur).
 
Mise à jour du 1er post si des intervenants spécialistes viennent apporter des compléments d'info, ou si des malades ou proches souhaitent donner leur point de vue et témoigner pour clarifier tout ça.
Merci d'éviter de trop troller sur ce topic. ( genre clichés et autres idées reçues type Hitchcock. Si vous trollez, mettez un gros "redface" pour qu'on comprenne que vous n'êtes pas trop lourd, mais un peu quand même.)
 
Récap :
Il s'agirait donc sur ce topic de démystifier la schizophrénie sous ses différentes formes. Faire que des intervenants concernés de près ou de loin par cette maladie témoignent. Cela me parait être un bon début.
1% de la population serait touché par cette maladie. Et donc potentiellement un bon nombre sur ce gentil forum qu'est HFR.
Un autre topic sur les troubles de l'humeur type bipolarité pourrait être créée (il en existe un, vaguement) mais l'actualité montre que « les gens » manquent d'information tout particulièrement sur la maladie discutée ici, et que l'actualité en question véhicule nombre de clichés assez stupides, à mon sens.
 
Par ailleurs, une politique plutôt "dure" semble émerger suite à quelques événements tragiques. La qualité des soins semble être remise en cause dans le droit chemin des restrictions budgétaires de santé publique en France. (vaste sujet)
 
Qu'en pensez vous ?
Les nouvelles mesures de création d'UMD vous semblent-elles bonnes ?
Que faut-il faire des "fous" ?
Sinon :
 

  • Avez vous des proches touchés par cette maladie?
  • En connaissez vous les principales causes. (génétiques, développementales, facteurs de risques,  etc.)  
  • Est il possible de vivre relativement convenablement avec cette maladie.
  • Peut-on guérir de cette maladie
  • Quels sont les différentes approches thérapeutiques pour stabiliser ou guérir le malade.


Sujet d'information et de partage de connaissances, échange d'expériences entre malades, débat etc.

Message cité 2 fois
Message édité par manu__ le 07-09-2010 à 13:20:01
mood
Publicité
Posté le 10-02-2010 à 17:15:52  profilanswer
 

n°21510442
manu__
Posté le 10-02-2010 à 23:10:56  profilanswer
 

cte succès...

n°21513150
le colonel​ moutarde
Dans le petit salon. Toujours.
Posté le 11-02-2010 à 08:48:01  profilanswer
 

[:drap]  
 
Sujet intéressant mais voilà :

Citation :

Merci de ne PAS TROLLER sur ce topic.

C'est le bide assuré  [:spamafoote]


---------------
"La tolérance ? Il y a des maisons pour ça !" - Paul Claudel  |  "L'entropie est une salope." - Raul Endymion
n°21592560
manu__
Posté le 17-02-2010 à 20:53:13  profilanswer
 

Merci à toi Colonel moutarde...
Bah je viens de parcourir le sujet sur la bipolarité : aucun troll à l'horizon comme quoi...
 
Le schizophrène se cache ?  [:oes:1]  
 

n°21593187
teepodavig​non
Shéraf
Posté le 17-02-2010 à 21:23:17  profilanswer
 

le colonel moutarde a écrit :

[:drap]  
Sujet intéressant mais voilà :

Citation :

Merci de ne PAS TROLLER sur ce topic.

C'est le bide assuré  [:spamafoote]

Un homme averti en vaut deux :o attend ...

n°21593307
manu__
Posté le 17-02-2010 à 21:29:14  profilanswer
 

Ça commence à se bousculer au portillon  [:cupra_yvele]

n°21593992
manu__
Posté le 17-02-2010 à 22:04:35  profilanswer
 

Hello!
 
Super, enfin du monde sur ce topic.
Alors je fais un petit disclaimer, je ne suis pas spécialiste. Toutefois, il faut bien distinguer (comme tu l'exposes ?) schizophrénie et trouble de la personnalité multiple. Cela n'a rien à voir !
http://fr.wikipedia.org/wiki/Troub [...] 9_multiple
 
Le film "psychose" à tord dés-informe sur la schizophrénie (le gars serait plutôt personnalité multiple. On pourrait même parler de "un homme d'exception" qui romance à mort la schizophrénie de Nash).  
 
Je crois qu'on parle plutôt de morcellement de la personnalité dans la schizophrénie car les fonctions intra-cérébrales ont du mal à faire la jonction entre elles...  
Les schizophrènes ne se prennent pas pour un proche décédé en s'affublant de costume du mort !!
 
En fait je viens de m'apercevoir que j'ai fait tout sauf répondre à ta question  :D


Message édité par manu__ le 17-02-2010 à 22:12:29
n°21594055
manu__
Posté le 17-02-2010 à 22:09:03  profilanswer
 

Citation :

Tiens, j'aurais quelques question en tant que "curieuse" :o
Une personne qui se sent "deux" personnes dans un corps, mais que ce ne soit pas un dédoublement de personnalité (avec absence de souvenir quand c'est l'autre perso, etc), c'est de la schizophrénie ?
A partir de quel degré de "paranoïa" ça devient de la schizophrénie de type paranoïaque ?


 
Je ne vois pas exactement à quoi correspond ce dédoublement dont tu parles.. Peut-être une angoisse de dépersonnalisation ? Mais ça m'étonnerait que ce soit ça vu comme tu le décris.
 
En fait par rapport à la paranoïa, je ne crois pas qu'il soit question de degré. La maladie paranoïa étant bien distincte de la schizophrénie.
Pour cela je te renvoies au diagnostique différentiel que propose wikipedia :  

Code :
  1. La paranoïa ne doit pas être confondue avec [modifier]
  2.     * La schizophrénie (pour laquelle on observe souvent un repli sur soi, un syndrome dissociatif, associés à un délire de type paranoïde);


 
 
Chalut !  :hello:

n°21594258
manu__
Posté le 17-02-2010 à 22:22:56  profilanswer
 

Citation :

Drap [:cupra]
J'ai un parent qui est schizo mais bizarrement, je me suis jamais vraiment intéressée à cette maladie (j'en connais très peu sur le sujet) [:petrus75]


 
Bienvenue   [:ycar:2]  
 
Moi non plus j'en connais pas énormément sur le sujet.
Mes vagues notions sont celles de mon médecin (qui est pas bavard le bougre parce qu'il faut pas étiqueter) , wikipédia, divers articles spécialisés, ma sœur qui a étudié en psycho et quelques autre sources.
 
Je crois que cette curiosité est aussi due au fait qu'on ne connait pas tout, loin de là, sur le fonctionnement du cerveau.  
Puis quand même la folie est un sacré tabou dans nos sociétés...

n°21594285
manu__
Posté le 17-02-2010 à 22:24:09  profilanswer
 

au passage je suis étiqueté schizo-affectif... d'où mes récentes interventions sur le topic "bipolarité"

mood
Publicité
Posté le 17-02-2010 à 22:24:09  profilanswer
 

n°21594596
manu__
Posté le 17-02-2010 à 22:42:32  profilanswer
 

Pour être plus précis, le morcellement de la personnalité dont je parlais s'appelle dissociation.
 
http://www.medix.free.fr/sim/psychiatrie-soins.php
Je croyais m'être planté mais visiblement ma mémoire ne me joue pas encore trop de tours.
 
Une petite recherche sur google vous permettra d'aborder ce concept de dissociation.
Wikipedia évoque les troubles dissociatifs ainsi que le syndrome dissociatif.

n°21594704
WiiDS
20 titres en GC, 0 abandon en carrière
Posté le 17-02-2010 à 22:49:14  profilanswer
 

manu__ a écrit :


  • Avez vous des proches touchés par cette maladie?



Non


---------------
"I can cry like Roger. It's just a shame I can't play like him" - Andy Murray, 2010
n°21594714
WiiDS
20 titres en GC, 0 abandon en carrière
Posté le 17-02-2010 à 22:49:55  profilanswer
 

manu__ a écrit :

  • Avez vous des proches touchés par cette maladie?

Ouais j'ai un ami très proche qui est atteint :o


---------------
"I can cry like Roger. It's just a shame I can't play like him" - Andy Murray, 2010
n°21594738
manu__
Posté le 17-02-2010 à 22:51:19  profilanswer
 

Laule :)

n°21594870
manu__
Posté le 17-02-2010 à 23:00:33  profilanswer
 

Un petit lien vers les """nouveaux""" neuroleptiques prescris depuis quelques années maintenant. On les appelle les neuroleptiques atypiques.

  • Risperdal
  • Leponex
  • Zyprexa
  • abilify.


J'ai testé POUR VOUS  :D  Zyprexa, ça fait horriblement grossir.
Testé aussi Risperdal et abilify. (si des collègues patients ont des questions, n'hésitez pas)
 
Je viens de trouver un lien qui a l'air pas mal explicatif... (bien que ça ressemble à une page wanamoo...  :D )
 
http://www.la-schizophrenie.com/neuroleptiques.htm
 
Tiens, je m'imposerai une petite visite sur ce site qui a l'air d'aborder pas mal d'aspects de la maladie...


Message édité par manu__ le 17-02-2010 à 23:02:07
n°21594937
manu__
Posté le 17-02-2010 à 23:05:38  profilanswer
 

Ok je suis assez prolifique ce soir... mais après visite de ce site, il semblerait qu'il y ait un gros potentiel qualitatif.
Très bien vulgarisé et tout...
 
A lire. (non ce n'est pas mon site...  :jap: )


Message édité par manu__ le 29-08-2010 à 17:34:35
n°21594965
Trolleur-P​sychopathe
Méfiez-vous des pseudo
Posté le 17-02-2010 à 23:07:33  profilanswer
 

Et tu conseilles quoi a la place du Zyprexa qui fait pas grossir

n°21595397
manu__
Posté le 17-02-2010 à 23:42:05  profilanswer
 

Hello,
 
En premier lieu en parler au toubib...  :)  
Ensuite le Risperdal fait vachement moins grossir encore que ça doit dépendre des personnes. Sur moi, très peu de prise de poids. Je le prends en injection 50mg toutes les 2 semaines : ça m'évite d'avoir à penser à prendre les cachetons...
L'abilify est réputé pour être assez efficace chez certaines personnes, mais certaines autres supportent mal et/ou pas efficace... D'après ce que j'ai compris c'est un peu comme le solian (sans les effets secondaires?? mais on parle de personnes qui supportent mal donc...)
- Abilify semblable au solian, pas sûr de moi par contre.

n°21618410
larsou5
Posté le 19-02-2010 à 17:28:28  profilanswer
 

Mon frère en est atteint et c'est particulier à décrire.(je ne suis pas expert non plus je vais essayer d'expliquer ce que je vois et ce que je sais)
En fait il y a différents degrés dans cette maladie (en gros on peut identifier 3 catégories du peu atteint au gravement atteint).
Les symptômes que l'on peut observer sont une dépression marquée (envie de rien, recroquevillement sur soi, laisser aller dans le quotidien(ne se lave pas ne se rase pas)).
Tout cela lié à des hallucinations ("auditives" et plus rarement visuelles). Une sorte de paranoïa en fait.
Il parle seul par moments ou avec ses "voix" comme on dit.
Et il n'est pas identifié comme étant dans la pire catégorie.
Le côté "dépressif" est présent constamment, par contre le reste ce n'est pas 24h sur 24 mais par périodes plus ou moins fréquentes et intenses dans la journée .
Il y a quand même des périodes "normales" ou il est bien "avec nous" ou il discute mais cela fait plus de 2 ans qu'il voit un psychiatre et ce n'est que maintenant qu'on voit le progrès, ou il est un peu plus qu'avant "avec nous". Au début c'était une sorte de "zombie" regard dans le vague, absent, souriant seul.
 
Voilà. En gros il prend un traitement, il a pris celui qui l'a fait beaucoup grossir mais a changé du coup(je ne sais pas quel est le nouveau).
 
Apparemment en prenant le traitement de manière régulière on peut avoir une vie "normale".... enfin normale c'est très loin de la normalité selon moi mais bon. Il faut faire avec.
Le problème c'est que pour l'instant il n'accepte pas la maladie, persuadé que tt ce qu'il entend est réel ce qui complique les choses.
 
Voilà en espérant vous avoir un peu éclairés

n°21619373
manu__
Posté le 19-02-2010 à 19:08:32  profilanswer
 

Salut larsou5,
 
Je plussoie fortement. L'acceptation de la maladie est une étape à franchir... Elle peut prendre du temps...  
Mon psychiatre a fait un exposé sur le déni devant une assemblée de l'Unafam départementale. Unafam, association importante et précieuse de proches de malades.  (je n'étais pas présent, étant directement touché).
J'en déduis que cette notion est sans doute abordée depuis quelques temps par les spécialistes...
Je suis également tout à fait d'accord pour dire qu'il y a plein de degrés différents.  
De mon point de vue, de par les rencontres que j'ai faite, j'ai l'impression que 1 malade = 1 maladie...
Chez certains, les symptômes positifs (hallucinations etc.) sont plus marqués...
Chez d'autres les symptômes négatifs sont plus importants... Repli sur soi etc...  
Puis d'après ce que je sais, on ne diagnostique pas forcément  la maladie sur une seule visite.
 
Je souhaite à ton frère de s'en sortir, y a pas de raisons... Même si ça prend du temps.
Peut-être qu'un soutien psychologique pourrait aider... Prendre également peut-être contact avec des associations de patients etc..
Remplir sa journée avec des occupations ça structure beaucoup.
 
@+

n°21619439
manu__
Posté le 19-02-2010 à 19:15:26  profilanswer
 

Je témoigne également que cette saloperie engendre beaucoup d'anxiété et que le 'manque d'élan vital' est très difficile à supporter...
Je touche du bois, je suis actuellement en période pré-printemps, youpla boum bientôt les ptits zoziaux...
Mon médecin me dit que je suis (et que je resterai sans doute) à 50-6O% de mes capacités...

n°21622197
abakuk
Posté le 19-02-2010 à 23:09:44  profilanswer
 

:bounce: de soutien. Je fréquente le topic d'à côté (dépression). [:eponge]


---------------
Islamophobie | Rapport Obin | Test de pureté
n°21950523
manu__
Posté le 21-03-2010 à 11:04:54  profilanswer
 

Vivre avec cette saloperie :
Je vais devoir aller habiter (quelques temps?) en foyer de vie, car malheureusement je me sens incapable de m'en sortir seul et je ne veux pas m'appuyer constamment sur la famille.
Dans la journée je vais dans une association de patients, mais les taches que j'accomplis en famille sont réduites. J'essaye de donner des coups de main mais ça reste sporadique-> ça doit être le côté dépressif...
 
N'hésitez pas à témoigner vous aussi.  [:valkyrie missile]


Message édité par manu__ le 29-08-2010 à 17:37:18
n°21950533
manu__
Posté le 21-03-2010 à 11:07:24  profilanswer
 

Au passage, je recherche le reportage diffusé sur France 4 à 20h30 il y a quelques jours...

n°21994617
abakuk
Posté le 24-03-2010 à 20:38:44  profilanswer
 

Il y a un reportage ce soir sur France 4 à 22:05, serait-ce le même? [:autobot]


---------------
Islamophobie | Rapport Obin | Test de pureté
n°21994632
manu__
Posté le 24-03-2010 à 20:40:58  profilanswer
 

wi :)
 

n°21994636
manu__
Posté le 24-03-2010 à 20:41:19  profilanswer
 

Et au passage merci !

n°22000730
manu__
Posté le 25-03-2010 à 11:58:28  profilanswer
 


 
Salut,
 
Tu sais, entre tout ce qu'on lit ici et là de contradictoire sur absolument tous les traitements...
Je pencherais plutôt pour une réaction différente d'une personne à l'autre vis à vis d'une molécule...
 
Moi le zyprexa me faisait pas déprimer, juste grossir. (saloperie)
 
Mais bon si t'as un lien sérieux à donner pour étayer ;)


Message édité par manu__ le 25-03-2010 à 11:59:33
n°22009218
freeza01
Posté le 26-03-2010 à 03:12:56  profilanswer
 

je me demande:
 
"Ce qu'il faut retenir :
 
Trois types de symptômes et de signes caractérisent la schizophrénie : les symptômes positifs, négatifs et de désorganisation :
 
    * Les symptômes positifs regroupent les délires et hallucinations.
    * Les symptômes négatifs produisent un isolement social (repli sur soi, perte d'initiative...)
    * Les symptômes de désorganisation provoquent une conscience de soi partielle ou totalement altérée.
"
 
il faut s'orienter vers quel dx si présence des deux derniers, mais absence du premier ?


---------------
L'humanité est surévaluée|De la joie et de la bonne humeur, par un cancéreux.|.
n°22009382
Besoule
NiCo.Hs
Posté le 26-03-2010 à 07:56:08  profilanswer
 

freeza01 a écrit :

je me demande:
 
"Ce qu'il faut retenir :
 
Trois types de symptômes et de signes caractérisent la schizophrénie : les symptômes positifs, négatifs et de désorganisation :
 
    * Les symptômes positifs regroupent les délires et hallucinations.
    * Les symptômes négatifs produisent un isolement social (repli sur soi, perte d'initiative...)
    * Les symptômes de désorganisation provoquent une conscience de soi partielle ou totalement altérée.
"
 
il faut s'orienter vers quel dx si présence des deux derniers, mais absence du premier ?


 
 
http://c6.img.v4.skyrock.net/c6e/ermitemort/pics/1141631806_small.jpg
 
 [:freeza01:4]


---------------
Vends Kawasaki ZX10R Thunder, un achat de couilles s'impose...
n°22010482
manu__
Posté le 26-03-2010 à 10:34:54  profilanswer
 

Citation :


http://www.lawyersandsettlements.c [...] risks.html
(aucune idee si cela peut etre considere une source serieuse, j'ai pris la premiere sur google, il y en a un paquet).
 
Quand tu vois la liste longue comme le bras d'effets secondaires divers et varies (certains sont completement hallucinant comme la poussee des seins chez l'homme dans de rares cas sous risperdal) pour des soit disant neuroleptiques atypiques donc plus legers en effets secondaires il n'y a plus rien de surprennant, et tu comprends vite pourquoi bcp de malades se refusent a les prendre, parfois c'est plus facile de gerer une "folie" que plein d'effets negatifs cumules.


Oui ok, bien sûr. Je pense que c'est pour ça qu'il faut évaluer la prise de médicament en fonction du bénéfice/risque.
Je fréquente pas mal de malades pour qui la stabilisation passe par une ou des molécules... Cela dit, ok pour voir que pas mal supportent très mal les effets secondaires. Mais il faut voir qu'en crise, la détresse est profonde, et que je ne suis pas sûr qu'il y ait beaucoup de moyens de traiter différemment ces états de crise.
Les anciennes molécules provoquaient bien plus d'effets secondaires, shootaient littéralement.
 
 

Citation :

La chimie medicamenteuse pour les psychotiques en est encore a ses balbutiements et pendant ce temps on leur fait bouffer de la sacree merde.


De là à dire que c'est de la merde...
Encore une fois il ne faut pas généraliser et voir également les bénéfices des molécules, imparfaites certes.
Demande par exemple sur le topic dépression l'amélioration que donne les antidépresseurs chez des gens en grande souffrance prêts parfois au suicide.
Pour moi c'est un argument suffisant pour justifier l'existence de neuroleptiques, antidépresseurs et autres cachetons.
 

Citation :

Personnellement je pense que ce genre de medicaments devraient etre reserve aux patients fortement atteint, et non a la vaste majorite des psychotiques (le risperdal est meme utilise chez l'enfant courament pour certaines pathologies comme l'autisme), mais pour ca il faudrait que la vision de notre societe evolue enormement par rapport a la "difference" du malade et pour ca la france est bien bien derriere ses voisins sans parler de pays plus eloignes ayant une differente culture donc une differente approche du sujet. Par exemple en italie il n'y a plus d'HP (ou presque plus?), les malades sont completement inseres dans la societe, en france on les bourre de cachetons voir on les enferme au moindre debut de crise pour pas prendre de risques, c'est tellement plus simple que de leur apprendre a gerer leur maladie, pas pour rien qu'on est les recordmen de la consomation de psychotropes par tete de pipe :o


Tu sous-estimes je pense le mal être que la maladie engendre. Il ne s'agit pas seulement d'un handicap.
Oui effectivement il y a les pays comme le Danemark (ou l'italie ? mais je ne savais pas.) où la mentalité est bien plus évoluée qu'ici.
En même temps l'italie, ou tous les malades sont insérés (et qu'est ce que cela veut dire, insérés, sinon professionnellement) , je demande à voir. Le tableau me semble un peu idyllique.
Tu parles de gérer la maladie, mais c'est extrêmement difficile ! Sans tout jeter dans ce que tu dis, je ne suis pas sûr que quelqu'un qui décompense (pour utiliser un terme psy) gravement il pourra gérer quoi que ce soit...
Moi je me souviens toujours d'un gars qui arrêtait régulièrement son traitement, et qui à chaque arrêt quelques semaines plus tard rechutait lourdement...
Tout ça pour dire que , Oui, il y a un sacré fossé à combler et de sacrées amélioration à faire dans le traitement de la 'folie' mais le jour ou les tisanes verveines et l'insertion pro (faut il le pouvoir quand on est en crise), donneront des résultats excellents...


Message édité par manu__ le 29-08-2010 à 17:39:32
n°22010561
manu__
Posté le 26-03-2010 à 10:42:26  profilanswer
 

freeza01 a écrit :

je me demande:
 
"Ce qu'il faut retenir :
 
Trois types de symptômes et de signes caractérisent la schizophrénie : les symptômes positifs, négatifs et de désorganisation :
 
    * Les symptômes positifs regroupent les délires et hallucinations.
    * Les symptômes négatifs produisent un isolement social (repli sur soi, perte d'initiative...)
    * Les symptômes de désorganisation provoquent une conscience de soi partielle ou totalement altérée.
"
 
il faut s'orienter vers quel dx si présence des deux derniers, mais absence du premier ?


 
Salut, à part les psychothérapies qui de toute façon sont super utiles (plusieurs types) , les neuroleptiques atypiques ont des effets sur les symptômes négatifs.
Sans oublier comme je le disais ailleurs l'aspect social, environnemental du malade. C.a.d un entourage qui puisse comprendre, un tantinet soit peu. Des trucs qui permettent de 's'évader' comme du bénévolat, un boulot si stabilisation il y a , l'hôpital de jour qui propose un accompagnement, des activités, etc. Associations type groupes d'entraide mutuel, association d'accompagnement...
Y pléthores de pistes, et surtout pas exclusives.

n°22010938
manu__
Posté le 26-03-2010 à 11:14:15  profilanswer
 

http://www.collectifpsychiatrie.fr/  
La nuit sécuritaire.
 
Lettre d'information reçue aujourd'hui. Il y a une pétition à signer ( et elle a été énormément suivie)
Pour ma part, je ne suis pas spécialement impliqué dans une lutte contre le tout sécuritaire sauf que les derniers discours et mesures prises qui concernent la psychiatrie, elles, me concernent directement et il y a de quoi flipper.
 
Je vous copie/colle le texte du mail.
 

Citation :

La psychiatrie se verrait-elle expropriée de sa fonction soignante, pour redevenir la gardienne de l'ordre social ?
 
Nous, citoyens, professionnels du soin, du travail social, refusons de servir de caution à cette dérive idéologique de notre société.
 
 
EDITO  
 
Depuis décembre 2008, le collectif des 39 se réunit tous les mois pour faire vivre une vision humaniste et responsable de la psychiatrie. La circulaire de janvier 2009 déployait des moyens pour "sécuriser les hôpitaux" quand nous avions besoin d'humains pour apporter du soin. La circulaire de janvier 2010 précise aux préfets qu'il n'y a aucune crainte à avoir pour refuser des permissions d'essai aux patients hospitalisés en HO, et souligne qu'aucun recours n'est recevable. Pourquoi une telle urgence à ne s'occuper que d'enfermer les fous, et jamais pour leur apporter plus de soins ?
 
Ce mois-ci, M6 a diffusé un reportage qui nous a scandalisé ("Hôpitaux psychiatriques : voyage au coeur de la folie" ). Comme nous le rappelons dans notre communiqué de presse, "cette émission a montré aux téléspectateurs une psychiatrie enfermée, strictement sécuritaire, et a réduit les malades à des fous dangereux et les traitements possibles aux seules cellules d’isolement, camisoles de force, injections contre leur gré, et autres électro-télé-chocs… "
 
Plus grave, quelques jours plus tard sur TF1, le journal de 20h annonce dans ses titres : "comment soigner les malades psychiatriques les plus dangereux ? En France on estime que 600 000 personnes sont soignées pour schizophrénie" ... assimilant ainsi tous les 600 000 à des "dangereux". Un reportage sur les UMD suit, expliquant que les demandes d'admission ont doublé en 10 ans, mais que tout va bien puisqu'on s'apprête à ouvrir 5 nouvelles UMD en France.  
 
A aucun moment il n'est rappelé que les schizophrènes ne sont pas dangereux de part leur maladie mais le deviennent surtout si ils se sentent rejetés ou en situation d'exclusion sociale (http://www.collectifpsychiatrie.fr/spip.php?article93). C'est-à-dire que la stigmatisation risque bien d'augmenter le risque de dangerosité !
 
A aucun moment justement, n'est posée la question de ce qui a entraîné une telle augmentation des demandes d'admission en UMD ! Le ministère de la santé avait pourtant mis en place un plan de santé mentale en 2005, et une politique de réorganisation des soins à grands renforts d'évaluation, d'accréditation... dont on voit le résultat !
 
Au moment où TF1 et M6 sévissent ainsi, le Contrôleur Général des Lieux de Privation de Liberté, Jean-Marie Delarue observe : << Après avoir visité 21 services de santé accueillant des patients hospitalisés sous contrainte, le Contrôleur général des lieux de privation de liberté dresse un constat de carence des activités thérapeutiques au sein de ces structures. Le plus souvent passifs devant la télévision, les malades s’y plaignent d’ennui. >>. On les comprend !
 
 Le collectif des 39 affirme la dimension thérapeutique de la relation. La mise en avant de l'enfermement répond à la mise en scène de la peur. C'est une imposture que d'affirmer l'inéluctabilité des moyens de contrainte. Il en résulte une banalisation de l'exclusion sociale. C'est pourtant un choix de société.  
 
 
 
La circulaire du 15 mars 1960 donnait naissance au secteur, politique du soin ouvert sur la ville. Ce mot, ce dispositif a été réduit à un simple découpage géographique. La mise en pôles - si ça n'est en boite- des services illustre cette réduction-absorption du soin, d'un projet thérapeutique par des prérogatives comptables.  
 
 
 
Alors que les procédures d'hospitalisation et de soins sous contrainte vont être bientôt réformées, nous insistons sur ce qui nous semble être la question sociétale fondatrice pour toute psychiatrie : Quelle hospitalité pour la folie ?  
Elle symbolise notre engagement pour le soin, l'accueil de la souffrance psychique. plutôt qu'une réforme de la Loi de 1990 nous défendons l'idée d'une Loi de financement pour la psychiatrie dont l'offre de soin décroit depuis 30 ans. Plutôt qu'une loi augmentant les situations de soins sous contrainte, il nous semble urgent d'obtenir une loi qui redonne à la psychiatrie les moyens de ne plus avoir un besoin de contrainte sans cesse croissant. La charte du collectif des 39 donne le fil conducteur de notre conception du soin.  


 
Concernant les émissions M6 et TF1, cela recoupe des commentaires du topic dépression sur la qualité des émissions diffusées et leur véracité.


Message édité par manu__ le 26-03-2010 à 11:15:14
n°22011436
abakuk
Posté le 26-03-2010 à 11:43:17  profilanswer
 


Tu pourrais nous en dire plus sur l'Italie? J'ai du mal à croire qu'un pays latin, "traditionnel", soit en avance sur nous en ce qui concerne la psychiatrie. Si tant est qu'on puisse parler d'avancée... Je ne vois pas où est le problème à maintenir un réseau d'établissements hospitaliers, si besoin fermés. Le bien-être des malades est à prendre en compte, mais le bien-être de la société aussi. Comment intègre-t-on un schizophrène lourd dans la société? Et ton "insertion", ça consiste en quoi? Si c'est d'insertion professionnelle que tu parles, on a la même chose en France (les ateliers protégés :sleep:). Si c'est le regard des gens qui a changé, j'en serais heureux mais je demande à voir...
 
 
PS : je n'ai pas vu les reportages de TF1 et M6 mais j'ai vu celui de France2 sur la dépression. Tout d'abord, le titre aurait dû être : "Les antidépresseurs" puisqu'il n'était question que de ça. Plus généralement, c'était un tissu de contre-vérités (et je suis poli).


Message édité par abakuk le 26-03-2010 à 11:49:47

---------------
Islamophobie | Rapport Obin | Test de pureté
n°22011561
manu__
Posté le 26-03-2010 à 11:52:02  profilanswer
 

abakuk,
 
 
J'ai trouvé ça sur l'Italie.
 
Cela dit je ne sais pas quel crédit apporter à cet article tiré du site mensongepsy.
 
En fait il semblerait que de petites unités, 15 lits, soient crées en remplacement de gros centres hospitaliers.
En tout cas ça a l'air moins lourd qu'en France en effet... Mais quid de la réinsertion professionnelle ?
Déjà qu'embaucher un tétraplégique en entreprise me semble relever du parcours du combattant, les réticences pouvant être fortes.. Un malade psychique, ptain, ça fait désordre...
 
Si ce site est valable, en tout cas, ça a l'air d'être carrément plus avancé qu'en France...
Ça sera pas le seul domaine sur lequel on aura un retard... [:pikitfleur:4]

Message cité 1 fois
Message édité par manu__ le 03-10-2010 à 14:37:19
n°22011610
manu__
Posté le 26-03-2010 à 11:55:00  profilanswer
 

Tamahome a écrit :

CHIESSE EST DEMANDé [:hurle]


 
 [:cbrs] personnalité multiple.

n°22011628
freeza01
Posté le 26-03-2010 à 11:56:40  profilanswer
 

ce qui est marrant, c'est que le responsable qui veut traquer les TeD est lui même un grand malade mental perclus de tics, de complexes et de haine...


---------------
L'humanité est surévaluée|De la joie et de la bonne humeur, par un cancéreux.|.
n°22011777
manu__
Posté le 26-03-2010 à 12:06:04  profilanswer
 
mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5
Page Précédente

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Santé

  [topic unique] Schizophrénie (s)

 

Sujets relatifs
[Topic Unique] Vos passions, centres d'intérêts...[Topik unique] Streamfield (inspiré de l'affaire Clearstream)
[Topik unique] Le livre d'Eli de Allen et Albert Hughes[TOPIC UNIQUE] Esprits Criminels
[Topic Unique] Métronomes /!\ addict /!\[Sujet]Vos ruptures, subies et infligées (Aie ! Ca pique !)
[topic unique] Prostitution[Topic unique] - Tom Lehrer
[Numismatique] Venez discuter des monnaies ![Topik Unique] Voitures anciennes
Plus de sujets relatifs à : [topic unique] Schizophrénie (s)


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR