Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
1399 connectés 

  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Arts & Lecture

  Roman en cours. Question pratiques :)

 



 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

Roman en cours. Question pratiques :)

n°10230344
Larya
La Dompteuse de Dragon
Posté le 26-12-2006 à 15:56:51  profilanswer
 

Tout d'abord Bonjour à vous tous et Bonne fêtes de fin d'année et Bonne année à venir !!  
 
Je me présente vite fais: larya écrivain en herbe. Actuellement et afin d'éviter tout retour en arrière sur les questions je vais vous présenter un petit peu la trame de fond de mon Roman.
 
Il s'agit de l'histoire d'un petit garcon agé de 10 ans qui se decouvre être le fils d'un humain trés respecté des 4 déesses qui dirigent son monde pour les services qui leur a rendu et la mission qui lui fut confié jadis. Il est née d'une union interdite entre un peuple nommé les galaxies ( Peuple essentiellement constitué de femmes guerrieres concue pour proteger le royaume de Celesta la Déesse maitresse du royaume des cieux et de la vie . )
 
A l'age de 10 ans donc il part de chez lui en decouvrant qui il est et les Déesses lui demande d'achever la mission la mission que son pere a laissé en suspent avec sa mort tragique. Il part donc a la rencontre de son destin et croisera sur sa route le seigneur du peuple des elfes et La reine du peuples des Galaxie. Ils deviendront tous deux ses parents adoptifs et prendront enc charge son enseignement dans l'art du combat et de la magie.  
 
Le Roi du peuple des Elfes etla Reine du peuples des Galaxies auront une filles nommé Larya. Elle deviendra la Dompteuse de dragons en cette heure sombre pour sortir les dragons de leur retraite et les mener au combat pour assurer la vistoire a l'humanité.  
 
Au cour de son voyage il decouvrira de nouvelle contré apprendra nombreux pouvoir et se verra confronté a des démons, elfes noirs, trolls et autres créature peuplant le monde de l'héroic Fantasy.  
 
sa mission est simple. Se rendre dans le royaume de la Déesse qui gouverne le Royaume des Mort et la delivrer de l'antité malefique qui la retient prisonniere. Plus tard sa quete lui fera decouvrir que cette antité est controlé par le plus puissant démons jamais connu et vaincu il y a de cela plusieurs siecle par un autre humain et une autre Dompteuse de Dragons . L'histoire est donc en train de se repeter et Notre jaune Heros devra faire face a de grands dangers.  
 
Voila pour la trame de fond de l'histoire je n'en dis pa plus bien sur sinon ce serai gacher le spectacle surtout que le tome 1 est presque bientot fini ^^

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
 
Tout d'abord quelques petites questions simples qui je l'espere trouveront leur reponse ici ...
 
Est ce que ce site internet est fiable pour les Copyrights ? http://www.copyrightfrance.com/phtml/copyright.php
 
Enssuite ^^ Y a t'il un moyen de faire éditer son livre pour le grand public car mon reve est de voir mon livre quand je vais faire les magasin a la fnac et autre =)  
 
- Je souhaiterai également sortir 2 editions differente de mon livre une pour ma familleet une pour des amis de jeu qui désire en avoir un a l'effigie de elur guilde ^^ Par ou faut il passer et faut il venir avec la couverture etc ... ?  
 
 
Et puis dernieres question voici un extrait de mon roman je souhaiterai savoir si le debut est accrochant ou pas ? car le plus important dans un livre c'est les premiere page. Pour ma part si au bout de la premiere page je n'accroche pas je persiste pas je ferme le livre et j'en ouvre un autre aussi les premieres phrases sont elles primordiales.
 
J'ai deja fais lire des partis a mon fiancé et a ma grand mere mais ce sont des avis un peu trop proche et qui ne seront pas necessairement critique et les " Oui c'est super !!!!!" familiales je trouve cela gentil mais pas trés instructifs ^^
 
merci à l'avance pour vos réponses ^^
 
Ps pardonnez si vous trouvez beaucoup de fautes j'ai fait lemaximum pour corriger le texte ...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
 
Chapitre 1 ¤¤ La marque de Mordreka ¤¤
 
Tout était calme, le soleil réchauffait de ses rayons ardents, les montagnes verdoyantes, le vent frais faisait danser les champs, leurs donnant l’allure d’une mer sans cesse secouée et soulevée. Les hommes vivaient en paix depuis l’arrêt des guerres, ils cultivaient leurs céréales et extrayaient de la terre une roche précieuse qu’ils offraient aux quatre déesses régissant leur monde. Ils étaient de simples hommes, sans particularités, des gens comme vous et moi.
 
Lors d’un après midi particulièrement désagréable en raison de la pluie, un homme et son fils étaient resté dehors afin de ranger dans la grange tous ce qui traînait à l’extérieur. La pluie tombait de plus en plus violemment, le tonnerre criait et le vent faisait hurler les murs en bois de la vieille bâtisse .Le père se tenait à l’étage et couvrait les céréales de façon à ce qu’il ne prennent pas le pluie, les mettant dans les sacs et les couvrant de bâches. Pendant ce temps son fils s’affairait à ranger les outils. Le vent soufflait avec fureur, jamais il n’avait été aussi violent ! Une bourrasque soudain s’engouffra dans la grange, l’enfant surprit par le souffle glacial cessa net son activité et se tourna vers la fenêtre la plus proche.
Son corps se figea, ses mains se glacèrent, il n’entendait autour de lui qu’un murmure indistinct lui déchirant le cœur. Son père était toujours à l’étage, il n’entendait rien, seulement le bruit de la pluie et du tonnerre. L’enfant terrorisé par ce qui lui arrivait ne pouvait néanmoins pousser aucun cri, et pourtant, il aurait tant aimer expulser cette frayeur qui lui nouait la gorge. Mais rien ! Nul son ne sortait de sa bouche. Le murmure au départ plutôt doux, ce fit plus fort pour ce transformer en cri. Le cerveau prêt à éclater l’enfant réussit à bouger les bras pour en enlacer sa tête, dans un effort suprême il se recula violemment. Sa tête lui faisait atrocement mal, l’envie de pleurer le submergea soudain, mais les larmes ne pouvaient atteindre le bord de ses yeux, il tenta à nouveau de pousser un cri ; en vain. Le vent cessa avec le retour de la mobilité de l’enfant, le ciel retrouva sa clarté, les nuages reprirent leur course dans le ciel, tout était redevenu normal.
-Arion! L’enfant se retourna puis vit sont père derrière lui. Que s’était il passé ? Il semblait terrorisé, bouleversé par ce qu’il venait d’entendre  
-Qu’est ce qu’il y a ? L’interrogea sont père, tu es tout pâle.
-Il n’y a rien papa, c’est juste que le vent faisait un drôle de bruit en passant par les trous de la grange.
-Allons! Lui dit sont père en lui posant la main sur l’épaule, ce n’est pas la première fois que tu entends le vent ?
 
Arion était un petit garçon à peine âgé de dix ans, ses cheveux étaient châtain clair et cours ; ses yeux marrons et il était vêtu d’un large pantalon qu’il rentrait dans ses bottes et portait également une tunique, l’ensemble était de cuir brun.
Il était d’un naturel solitaire, indépendant et aimait marcher seul dans les vastes bois entourant son village. Son père l’appela de l’entré de la grange et lui fit signe de rentrer à la maison. Le ciel redevenu clément était percé par les rayons du soleil, le vent avait cessé d’être violent et jetait de nouveau son fin souffle sur les mers de céréales. Arion n’y comprenait plus rien. Pourquoi le vent lui avait il parlé ? Que signifiait ce qu’il lui avait dit, ce mot, telle une plainte lui était parvenu avec violence : Ketlais.
De retour à la demeure familiale il trouva sa mère assise sur un large fauteuil prés du feu , elle raccommodait quelques vêtements déchirés , son chien , un vieux bâtard aux poils longs , dormait juste à coté de sa maîtresse , sur le brasier était posé une marmite au contenu alléchant .  
La pièce où se passait la vie de cette famille fut baignée d’un halo de lumière lui donnant soudain une allure de palais royal. Arion entendit de nouveau, et vit. Tout autour de lui les murs s’éclaircirent pour devenir aussi pâle que la mort, des cris hantaient cette petite pièce et se répercutaient dans sa tête. Cette fois ci ce n’était plus le vent qui criait mais les murs qui suppliaient, le petit garçon comme pour répondre à leur supplice s’avança et posa sa main contre ceux-ci comme pour leurs donner la bénédiction et apaiser leurs souffrances. De ce geste, il brisa le mur et ce retrouva de nouveau à l’entré de sa maison. Son teint avait viré au pâle et sa main droite portait une inscription écrite dans une étrange langue. Plus rien ne subsistait de ce palais royal aux murs pâles et suppliants, seule sa mémoire en garderait le souvenir.
-Arion, mon chéri, qu’est ce que tu as? Tu es malade ? Le petit garçon leva la tête pour voir sa mère le visage tendu accroupi devant lui, elle posa sa main sur son front mais celui-ci ne semblait pas fiévreux  
-Il est peut être seulement fatigué, dit son père, va te coucher  Arion !  
Arion ne se fit pas prier il se dirigea vers son lit et s’y endormi aussitôt. Au milieu de la nuit il se réveilla en sueur, sa main le brûlait. Dehors la lune brillait et veillait sur ses filles les étoiles. Arion sortit de son lit, s’habilla comme habituellement et passa la porte d’entré. A l’extérieur on ne voyait rien au delà de la limite des yeux, il voulait s’éloigner le plus possible de son lit, de ces murs de sa famille. Faire le point un instant sur ce qu’il lui était arrivé.
 
Il s’avança dans les bois, marchant d’un pas lent vers la rivière, sa main lui faisait atrocement mal, mais cela ne l’arrêta pas. Il marchait, marchait. Ce chemin qui d’habitude était extrêmement rapide à parcourir semblait durer une éternité. Il arriva enfin à la rivière. L’eau était turquoise, les rochers humides étaient recouverts d’une fine couche de plantes d’eau douce. Le bruit que faisait l’eau sur les galets ne pouvait être interrompu, toute la forêt écoutait le chant de la rivière. La lune se mirait en elle, Arion s’y avança puis posa sa main douloureuse sur la surface de l’eau.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
 
En espérant que vous ayez passé une agréable lecture j'attend vos avis avec impatience.  
 
merci d'avance :)

Message cité 1 fois
Message édité par Larya le 26-12-2006 à 16:14:49

---------------
Elle est celle qui guidera les peuples à la guerre et qui menera les dragons à l'apogé de leur règne. elle est La puissante Larya. La Dompteuse de Dragon.
mood
Publicité
Posté le 26-12-2006 à 15:56:51  profilanswer
 

n°10230354
Mxtrem
Posté le 26-12-2006 à 15:58:34  profilanswer
 

déjà corrige les quelques photes :O
 
sinon c'est pas mal ouais, mais pas mon staïle :D

n°10230396
double cli​c
Why so serious?
Posté le 26-12-2006 à 16:07:19  profilanswer
 

reste encore pas mal de fautes en effet, ça m'a découragé de lire en entier d'ailleurs :o et j'ai l'impression qu'il reste encore des lourdeurs de style, du genre "sa main lui faisait atrocement mal, mais cela ne l’arrêta pas". après ça, je suis pas critique littéraire donc je me garderai bien de juger sur le fond, mais la forme mérite que tu t'y attardes encore plus, à mon avis.


---------------
Tell me why all the clowns have gone.
n°10230408
Mxtrem
Posté le 26-12-2006 à 16:09:44  profilanswer
 

tout à fait, sinon dans le fond je trouve que l'idée est originale.
si tu veux faire de ton roman un succès, travail chaque phrases et évite les lourdeurs comme le disait double clic, ça ne fait pas très "pro"

n°10230453
Larya
La Dompteuse de Dragon
Posté le 26-12-2006 à 16:18:04  profilanswer
 

Il est vrai que nombreux passages restent encore a travailler. Merci en tout cas j'ai essayé de corriger certaines fautes mais travail oblige je pense que je n'aurait pas le temps de tout corriger néanmoins je crois avoir saisi ce que vous voulez dire :)
 
Ce passage n'est pas primordial. Dans le sens ou on n'a pas besoin de savoir clairelent qu'il a mal affreusement car Arion s'est reveillé en sueur ce qui sous entend la douleur .  
 
Je tacherai de corriger certaines phrases un peu trop " lourde" et c'est vrai qui pourraient gacher le plaisir de la Lecture.  
 
Et c'est pourcela que j'ai besoin de vos avis. Car pour moi je trouve cela plutot pas mal mais toutes les critiques sont bonnes a prendre comme on dis =)

n°10230492
python
Posté le 26-12-2006 à 16:25:19  profilanswer
 

double clic a écrit :

reste encore pas mal de fautes en effet, ça m'a découragé de lire en entier d'ailleurs :o et j'ai l'impression qu'il reste encore des lourdeurs de style, du genre "sa main lui faisait atrocement mal, mais cela ne l’arrêta pas". après ça, je suis pas critique littéraire donc je me garderai bien de juger sur le fond, mais la forme mérite que tu t'y attardes encore plus, à mon avis.


 
 
En effet il ne faut pas aller trop vite :ouch:
 
Ecrire c'est beaucoup de travail , beaucoup de recherches.  Il faut bien employer les figures de style, bien doser leur usage et leur utilité et ne pas en mettre trop.  
 
Un bon livre ne se fait pas en 6 mois :pfff: :fou:  
 
Tout bon roman nécessite un minimum de 4 à 5 ans d'ouvrage,  Certains best-sellers ont nécessité 10 ans de travail

Message cité 3 fois
Message édité par python le 26-12-2006 à 16:30:52
n°10231713
Amibe_R Na​rd
Posté le 26-12-2006 à 19:45:30  profilanswer
 

[quotemsg=10230344,1,500975]Tout d'abord Bonjour à vous tous et Bonne fêtes de fin d'année et Bonne année à venir !!  
 
[...]une autre Dompteuse de Dragons . L'histoire est donc en train de se repeter et Notre jaune Heros devra faire face a de grands dangers.  
 
Voila pour la trame de fond de l'histoire je n'en dis pa plus bien sur sinon ce serai gacher le spectacle surtout que le tome 1 est presque bientot fini ^^[/i]
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
 
[/quote]
 
J'aime bien le jaune héros. :)
 
J'aurais bien quelques questions à te poser sur ta trame. Dont une série de Pourquoi.
Par exemple : Pourquoi ton héros reprend-il la quête de son père ?
Pourquoi après tout ce temps.
 
Cependant, comme tu en es à la fin du premier tome, alors tu dois terminer avant que le flot des questions n'arrive.
 

Citation :


 
Tout d'abord quelques petites questions simples qui je l'espere trouveront leur reponse ici ...
 
Est ce que ce site internet est fiable pour les Copyrights ? http://www.copyrightfrance.com/phtml/copyright.php


 
Non, ce site n'est pas fiable pour les (c).
Tu donnes ton texte à lire sur un forum public, c'est comme si tu le criais en place publique.
 
Mais bon, c'est un réflexe de jeune auteur.
Le jeune auteur pense qu'il écrit quelque chose de magnifique, auquel personne n'a jamais pensé avant lui.  
 
Il imagine qu'un autre auteur va lui voler son texte, sans savoir qu'un auteur – disons - plus avancé a déjà devant lui toute une série d'idées (en général plusieurs cahiers ou Mo) et qu'il n'aura jamais le temps de toutes les traiter.
 
Et si ça arrive vraiment, alors les deux histoires n'auront rien en commun, parce que chaque auteur traite un thème suivant sa propre orientation. Et un auteur peut participer sans crainte à une thématique, même avec des passages obligés.
 
Au cas exceptionnel où ça arriverait malgré tout, le voleur serait vite repéré, à cause justement de cette publication sur le Net. C'est bavard le Net, pour qui sait chercher.
 
 

Citation :


Enssuite ^^ Y a t'il un moyen de faire éditer son livre pour le grand public car mon reve est de voir mon livre quand je vais faire les magasin a la fnac et autre =)  
 
- Je souhaiterai également sortir 2 editions differente de mon livre une pour ma familleet une pour des amis de jeu qui désire en avoir un a l'effigie de elur guilde ^^ Par ou faut il passer et faut il venir avec la couverture etc ... ?  


 
Il faut passer par la case gros sous. :)
 
En payant, un imprimeur, tu obtiendras ce que tu veux.
 
Maintenant, avant de publier pour le grand public, il te faudra écrire
La totalité de ton roman.
La réécrire encore de une à cinquante fois.
 
Et la poster, et la reposter aux éditeurs. Donc t'intéresser à ce qu'ils éditent pour ne pas tenter de placer un roman d'Héroïque Fantasy chez un éditeur de polar.
 
Tu auras alors une seule édition, car un illustrateur ça se paie. Et tu auras du bol si tu peux ne serait-ce que voir l'illustration avant la parution du livre.
 
 
Si le grand public n'est pas ta réelle motivation. En passant par un imprimeur, éditeur Internet pour une impression "à la demande", tu pourras obtenir différentes couvertures.
Tu peux aussi photocopier tes livres.
 

Citation :


 
 
Et puis dernieres question voici un extrait de mon roman je souhaiterai savoir si le debut est accrochant ou pas ? car le plus important dans un livre c'est les premiere page. Pour ma part si au bout de la premiere page je n'accroche pas je persiste pas je ferme le livre et j'en ouvre un autre aussi les premieres phrases sont elles primordiales.
 
J'ai deja fais lire des partis a mon fiancé et a ma grand mere mais ce sont des avis un peu trop proche et qui ne seront pas necessairement critique et les " Oui c'est super !!!!!" familiales je trouve cela gentil mais pas trés instructifs ^^
 
merci à l'avance pour vos réponses ^^
 
Ps pardonnez si vous trouvez beaucoup de fautes j'ai fait lemaximum pour corriger le texte ...
 


 
Corrige aussi ta lettre à l'éditeur lorsque tu seras prête.
Mais ça viendra avec de bons relecteurs.
 

Citation :


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
 
Chapitre 1 ¤¤ La marque de Mordreka ¤¤
 
Tout était calme, le soleil réchauffait de ses rayons ardents, les montagnes  


 
Tout était calme
Mouais, ce n'est pas du tout ce que tu donnes à lire par la suite.
Réchauffait, rayons ardents, faisait danser, allure d'une mer secouée et soulevée... c'est un calme de montagnes russes ;-)
 
Le verbe être est aussi un rien faible.
 
Essaie : tout frissonnait.
 

Citation :


 
verdoyantes, le vent frais faisait danser les champs, leurs donnant l’allure d’une mer sans cesse secouée et soulevée. Les hommes vivaient en paix depuis l’arrêt des guerres, ils cultivaient leurs céréales et extrayaient de la terre une roche précieuse qu’ils offraient aux quatre déesses régissant leur monde. Ils étaient de simples hommes, sans particularités, des gens comme vous et moi.


 
intervention de l'auteur (ou du narrateur) qui se montre dans le texte
 
des gens comme vous et moi.
 
A voir si ce genre d'intervention est vraiment intéressante (se montre vraiment intéressante) par la suite.
 

Citation :


 
Lors d’un après midi particulièrement désagréable en raison de la pluie, un homme et son fils étaient resté dehors afin de ranger dans la grange tous ce qui traînait à l’extérieur. La pluie tombait de plus en plus violemment, le tonnerre criait et le vent faisait hurler les murs en bois de la vieille bâtisse .


 
Là encore, on est loin du "calme" évoqué plus haut.
 
Répétition d'homme.
Ce qui montre l'auteur débutant.
 
Je te renvoie à ce topic pour l'importance du nom
http://forum.hardware.fr/hfr/Discu [...] 5273_1.htm
 
 
et le vent faisait hurler les murs en bois de la vieille bâtisse.
Encore un verbe faire (trop de fer nuit au texte)
Et le vent hurlait entre les murs en bois de la vieille bâtisse.
 

Citation :


Le père se tenait à l’étage et couvrait les céréales de façon à ce qu’il ne prennent pas le pluie, les mettant dans les sacs et les couvrant de bâches.  


 
couvrait, couvrant (répétition)
 
beaucoup de mots pour dire que le père SamSam couvrait les céréales avec des bâches...  
 
Et encore, en toute logique, on se demande pourquoi il couvre des céréales à l'intérieur d'une grange. Celles dehors, ok, mais à l'intérieur d'une grange ?
 
On peut encore se poser la question : pourquoi maintenant ?
Là, il faudrait dire que la récolte est fraîche, donc il est logique d'emballer les céréales.
Plus intéressant : il emballe des céréales pour une prochaine livraison à la ville (on introduit un mouvement futur, le lecteur s'attend alors à du mouvement dans le texte)
 

Citation :


Pendant ce temps son fils s’affairait à ranger les outils. Le vent soufflait avec fureur, jamais il n’avait été aussi violent ! Une bourrasque soudain s’engouffra dans la grange, l’enfant surprit par le souffle glacial cessa net son activité et se tourna vers la fenêtre la plus proche.
Son corps se figea, ses mains se glacèrent, il n’entendait autour de lui qu’un murmure indistinct lui déchirant le cœur. Son père était toujours à l’étage, il n’entendait rien, seulement le bruit de la pluie et du tonnerre. L’enfant terrorisé par ce qui lui arrivait ne pouvait néanmoins pousser aucun cri, et pourtant, il aurait tant aimer expulser cette frayeur qui lui nouait la gorge. Mais rien ! Nul son ne sortait de sa bouche. Le murmure au départ plutôt doux, ce fit plus fort pour ce transformer en cri. Le cerveau prêt à éclater l’enfant réussit à bouger les bras pour en enlacer sa  


 
l'enfant, l'enfant...  
Problème du nom.  :)
 

Citation :


tête, dans un effort suprême il se recula violemment. Sa tête lui faisait atrocement mal, l’envie de pleurer le submergea soudain, mais les larmes ne pouvaient atteindre le bord de ses yeux, il tenta à nouveau de pousser un cri ; en vain. Le vent cessa avec le retour de la mobilité de l’enfant, le ciel retrouva sa clarté, les nuages reprirent leur course dans le ciel, tout était redevenu normal.
-Arion! L’enfant se retourna puis vit sont père derrière lui. Que s’était il passé ? Il  


 
Voilà ton nom.
Utilise-le plus haut.
 

Citation :


semblait terrorisé, bouleversé par ce qu’il venait d’entendre  
-Qu’est ce qu’il y a ? L’interrogea sont père, tu es tout pâle.
-Il n’y a rien papa, c’est juste que le vent faisait un drôle de bruit en passant par les trous de la grange.
-Allons! Lui dit sont père en lui posant la main sur l’épaule, ce n’est pas la première fois que tu entends le vent ?
 
Arion était un petit garçon à peine âgé de dix ans, ses cheveux étaient châtain clair et cours ; ses yeux marrons et il était vêtu d’un large pantalon qu’il rentrait dans ses bottes et portait également une tunique, l’ensemble était de cuir brun.


 
quatre était.
Tu as là une description statique.
 
Il te faut lui rajouter du mouvement, de l'intérêt, donc du verbe.
 
-Allons! lui dit son père en lui posant la main sur l’épaule, ce n’est pas la première fois que tu entends le vent ? Et tu as peur ?
 
Arion grinça des dents. Il avait dix ans dans moins d'une lune et se comportait encore comme un petit.
- J'ai été surpris par le tonnerre, père, dit-il en rivant ses yeux marrons foncés dans ceux de son père. Cela ne se reproduira plus !
- C'est certain, mon fils, sourit SamSam.
 
L'homme caressa les cheveux châtains de son fils, et le poussa vers un sac de blé.
- Fais attention à ton pantalon, et ne mets pas de grain dans tes bottes...
- Et ne crotte pas ta tunique ! renchérit Arion en imitant la voix de sa mère.
 
Les deux hommes se regardèrent un court instant, avant d'éclater de rire.
 
- Dépêchons-nous quand même ! elle nous attend pour manger.
 
Arion récupéra son sac et recommença à le remplir, sous le regard soucieux de son père. Son fils était trop solitaire, trop indépendant, qui pouvait-il donc rencontrer dans les bois... il serait bientôt en âge d'être un homme. Il devait se mêler un peu plus aux jeunes du village.
[/quote]
 
Ici, on ne lit plus une description statique,  
On voit ce qu'ils font. Arion est décrit par son père pour une partie de ses activités.
Et on prépare la suite : le déplacement de la scène vers la mère.
 
Après la peur, le rire... pour contraster la situation.
L'homme a des soucis, le fils aussi.
On ajoute des relations entre eux, une sorte de complicité de travailleurs.
 
Arion n'est pas tout seul dans ce monde, et le monde ne gravite pas autour de lui. Chaque personnage a des espoirs, des buts et des pensées.
 
C'est à rajouter dans la réécriture.
 

Citation :


 
 
Il était d’un naturel solitaire, indépendant et aimait marcher seul dans les vastes bois entourant son village. Son père l’appela de l’entré de la grange et lui fit signe de rentrer à la maison. Le ciel redevenu clément était percé par les rayons du soleil, le vent avait cessé d’être violent et jetait de nouveau son fin souffle sur les mers de céréales. Arion n’y comprenait plus rien. Pourquoi le vent lui avait il parlé ? Que signifiait ce qu’il lui avait dit, ce mot, telle une plainte lui était parvenu avec violence : Ketlais.
[...]
Il s’avança dans les bois, marchant d’un pas lent vers la rivière, sa main lui faisait atrocement mal, mais cela ne l’arrêta pas. Il marchait, marchait. Ce chemin qui d’habitude était extrêmement rapide à parcourir semblait durer une éternité. Il arriva enfin à la rivière. L’eau était turquoise, les rochers humides étaient recouverts d’une fine couche de plantes d’eau douce. Le bruit que faisait l’eau sur les galets ne pouvait être interrompu, toute la forêt écoutait le chant de la rivière. La lune se mirait en elle, Arion s’y avança puis posa sa main douloureuse sur la surface de l’eau.


 
 
Bien. Encore beaucoup de faire et d'être dans cette dernière partie.
Mais là, c'est à toi de jouer et de les éliminer lors de ta propre réécriture. :)
 
La mienne n'est là qu'à titre d'un exemple de ce qu'il est possible de faire (d'écrire)
 
 
Il y a de l'idée dans ton récit.
De l'idée à affiner par une réécriture.
 
Mais ce n'est que mon avis.
         L'Amibe_R Nard
 
 

n°10231785
Amibe_R Na​rd
Posté le 26-12-2006 à 19:55:44  profilanswer
 

python a écrit :

En effet il ne faut pas aller trop vite :ouch:
 
Ecrire c'est beaucoup de travail , beaucoup de recherches.  Il faut bien employer les figures de style, bien doser leur usage et leur utilité et ne pas en mettre trop.  
 
Un bon livre ne se fait pas en 6 mois :pfff: :fou:  
 
Tout bon roman nécessite un minimum de 4 à 5 ans d'ouvrage,  Certains best-sellers ont nécessité 10 ans de travail


 
 
Salut
 
Ecrire, c'est surtout réécrire :)
 
Un bon livre peut se "faire" en six mois. Et même en moins.
Certains auteurs portent leur livre en eux depuis très longtemps, et lorsque le livre déboule, il s'écrit presque tout seul. La main a du mal à suivre le mouvement.
 
http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Vieil_Homme_et_la_mer
Moins de six mois à l'écrire...  
 
Cela, pour préciser, que je ne connais pas beaucoup d'auteurs publiant des bestsellers sans avoir écrit et réécrit, à de nombreuses reprises. Et qu'il est effectivement très rare de voir un auteur publier un bestseller avant quelques années d'écriture intensive.
 
Bien Amicalement
         L'Amibe_R Nard

n°10232640
Larya
La Dompteuse de Dragon
Posté le 26-12-2006 à 22:03:28  profilanswer
 

Merci pour cete petite explication fort interessante. Et je dois bien l'admettre mon ecriture reste peut etre un peu trop " écolière". Mais comme dis plus haut il va falloir effectivement que je l'écrive et que je le réecrive encore et encore ..... du boulot en perspective ... Mais bon même avec le baobab qui me pousse dans la main j'y arriverai =)  
 
Pour ce qui est de ta question ==>

Citation :

Par exemple : Pourquoi ton héros reprend-il la quête de son père ?  
Pourquoi après tout ce temps.


 
Parce que son père à échoué dans sa quete et que les déesses attendaient que son fils soit assez grand pour comprendre. Mais aussi et ce sera expliqué plus tard. Parce que sa véritable mère ne voulait pas l'entrainer dans une guerre et qu'elle souhaitait le voir libre et heureux plutot qu'à l'aventure .  
 
En tout cas merci pour tes conseils et tes réponses ^^
 
 


---------------
Elle est celle qui guidera les peuples à la guerre et qui menera les dragons à l'apogé de leur règne. elle est La puissante Larya. La Dompteuse de Dragon.
n°10232896
Amibe_R Na​rd
Posté le 26-12-2006 à 22:29:40  profilanswer
 

Larya a écrit :

Merci pour cete petite explication fort interessante. Et je dois bien l'admettre mon ecriture reste peut etre un peu trop " écolière". Mais comme dis plus haut il va falloir effectivement que je l'écrive et que je le réecrive encore et encore ..... du boulot en perspective ... Mais bon même avec le baobab qui me pousse dans la main j'y arriverai =)  
 
Pour ce qui est de ta question ==>

Citation :

Par exemple : Pourquoi ton héros reprend-il la quête de son père ?  
Pourquoi après tout ce temps.


 
Parce que son père à échoué dans sa quete et que les déesses attendaient que son fils soit assez grand pour comprendre. Mais aussi et ce sera expliqué plus tard. Parce que sa véritable mère ne voulait pas l'entrainer dans une guerre et qu'elle souhaitait le voir libre et heureux plutot qu'à l'aventure .  
 
En tout cas merci pour tes conseils et tes réponses ^^


 
Bonsoir Larya
 
Pas écolière. A préciser, à réécrire. A gommer toutes ces imprécisions que l'on ressent. Ce n'est pas la même chose.
 
Mais finis d'abord ton premier tome.
La réécriture, c'est après avoir amassé de la matière pour travailler. :)
 
Quand je dis : Pourquoi ton héros reprend-il la quête de son père ? Pourquoi après tout ce temps.
Ça veut dire : depuis combien de temps est mort le père ? La situation a-t-elle évoluée en pire durant toute ces années ?
 
Par exemple, si tu as un barrage qui fuit doucement, et que le réparateur meurt par accident.
Si son fils doit s'en occuper, le barrage aura explosé depuis longtemps... :-))
A moins que l'enfant ne reprenne presque aussitôt la place de son père. Ce qui est alors une double épreuve pour lui.
 
       L'Amibe_R Nard

mood
Publicité
Posté le 26-12-2006 à 22:29:40  profilanswer
 

n°10235084
dPca
J'aime pas Bora-Bora
Posté le 27-12-2006 à 10:28:45  profilanswer
 

Citation :

Tout d'abord quelques petites questions simples qui je l'espere trouveront leur reponse ici ...

 

Allons-y :

 


Citation :

Est ce que ce site internet est fiable pour les Copyrights ? http://www.copyrightfrance.com/phtml/copyright.php

 

> Ne t'inquiète pas pour un éventuel plagiat. Au cas où, tu t'envoies ton manuscrit par la poste.

 


Citation :

Enssuite ^^ Y a t'il un moyen de faire éditer son livre pour le grand public car mon reve est de voir mon livre quand je vais faire les magasin a la fnac et autre =)  

 

>www.bragelonne.fr ; et bonne chance, sinon il y a environ 2000 éditeurs en France, je penses que tu en trouveras un...

 


Citation :

Je souhaiterai également sortir 2 editions differente de mon livre une pour ma familleet une pour des amis de jeu qui désire en avoir un a l'effigie de elur guilde ^^ Par ou faut il passer et faut il venir avec la couverture etc ... ?  

 

> www.lulu.com et www.lulu.com/forums/viewforum.php?f=265 pour les explications ou questions.
> Scribus (www.framasoft.net/article2566.html) pour la couverture.

 


Citation :

Et puis dernieres question voici un extrait de mon roman je souhaiterai savoir si le debut est accrochant ou pas ? car le plus important dans un livre c'est les premiere page. Pour ma part si au bout de la premiere page je n'accroche pas je persiste pas je ferme le livre et j'en ouvre un autre aussi les premieres phrases sont elles primordiales.

 

> Oui, moi aussi, si je n'accroche pas la première page je referme le livre et c'est le cas si je tenais une version de ton bouquin. Le premier paragraphe me fait penser que je vais lire un conte pour enfants ou une histoire à l'eau de rose.
Si tu veux voir ton livre sur les rayons de la FNAC, attaque avec un lead accrocheur.
Le lead est un titre choc, un premier paragraphe ou un incipit qui donne tout de suite le ton.
Exemple: Jacques trouva sa nouvelle cliente fort appétissante. Il lui vendit une télévision, ce pour quoi elle était venu, et la mangea.
ou
Jacques se trouva  devant un comité d'accueil composé d'une panthère, d'un boa et d'un scorpion. Dans sa chute, il avait perdu son fusil, sa fierté et son livre de prière.

 

L'histoire est attirante sinon, bien que je trouve ton héros un peu trop jeune (10 ans !!). 13/14/15  ans ok, à cet âge on est mûr pour conquérir le monde. Et puis si on se réfère à la chevalerie du Moyen-Age, c'était à cette période que l'on commençait son apprentissage...

 
Citation :

J'ai deja fais lire des partis a mon fiancé et a ma grand mere mais ce sont des avis un peu trop proche et qui ne seront pas necessairement critique et les " Oui c'est super !!!!!" familiales je trouve cela gentil mais pas trés instructifs ^^

 

> Laisse tomber les critiques familiales : elles ne sont pas objectives. Lis plutôt les posts, conseils donnés sur ce forum et voici trois adresses :
http://oliv-le-preux.livejournal.com/2895.html
http://www.derniermot.net/
http://syven.over-blog.com/article-2363884.html

 

Elles te seront précieuses.

 

J'ai été visité ton blog. Crée un nouveaux blog ou tu mettras en lignes des extrais de tes tomes, de tes livres. Et sur une autre plateforme que sky qui est "mal vu" quand on est écrivain, même en herbe.

 

Une dernière chose, à notre époque et avec tous les éditeurs de textes qui existent, on ne peut plus faire de fautes d'orthographe. Même Firefox en intègre un !
Sache que lorsque ton manuscrit arrivera dans les mains d'un lecteur de maison d'édition, il le mettra directement à la poubelle à cause des fautes.
La fantasy est déjà saturée de manuscrit envoyée par la Poste et pour faire la différence dans le lot il faut se démarquer ; et ça commence par les fautes et la présentation (la mise en page) ex : tiret de dialogue c'est "ALT + 0151" et pas la touche 6. C'est tout bête mais ce sont des petits détails qui montrent que tu maîtrises l'écriture.

 

Si tu as d'autres questions...


Message édité par dPca le 27-12-2006 à 10:35:00
n°10235262
dPca
J'aime pas Bora-Bora
Posté le 27-12-2006 à 10:59:07  profilanswer
 

python a écrit :


Un bon livre ne se fait pas en 6 mois :pfff: :fou:  

 

C'est possible en 2 à 3 mois, voire moins, surtout quand il s'agit de sujets d'actualité.

Message cité 1 fois
Message édité par dPca le 27-12-2006 à 10:59:43
n°10235378
Mxtrem
Posté le 27-12-2006 à 11:21:46  profilanswer
 

dPca a écrit :

C'est possible en 2 à 3 mois, voire moins, surtout quand il s'agit de sujets d'actualité.


 
vraiment pas d'accord à moins que l'auteur soit google ou une encyclopédie vivante, c'est-à-dire qu'il connaisse sur le bout des doigts chaque pans du sujet qu'il souhaite aborder ;)

n°10235527
BoraBora
Dilettante
Posté le 27-12-2006 à 11:45:26  profilanswer
 

Mxtrem a écrit :

vraiment pas d'accord à moins que l'auteur soit google ou une encyclopédie vivante, c'est-à-dire qu'il connaisse sur le bout des doigts chaque pans du sujet qu'il souhaite aborder ;)


C'est pourtant le cas de beaucoup de bouquins sur l'actualité. Dans le domaine de la littérature de gare, un rythme d'un bouquin par mois est courant (SF, eau-de-rose, fantasy...). La norme dans les romans dits "de genre" (polar, SF, fantasy encore, mais de qualité) est d'un à deux romans par an. Pour des livres de commande, soit la plus grande partie des documentaires, le temps alloué par l'éditeur à l'auteur peut être de moins d'un mois.

n°10235595
john keats
Vote for pedro !§
Posté le 27-12-2006 à 11:53:24  profilanswer
 

BoraBora a écrit :

C'est pourtant le cas de beaucoup de bouquins sur l'actualité. Dans le domaine de la littérature de gare, un rythme d'un bouquin par mois est courant (SF, eau-de-rose, fantasy...). La norme dans les romans dits "de genre" (polar, SF, fantasy encore, mais de qualité) est d'un à deux romans par an. Pour des livres de commande, soit la plus grande partie des documentaires, le temps alloué par l'éditeur à l'auteur peut être de moins d'un mois.


 
C'était pas Dostoeivski qui avait du écrire "Le joueur" en trois semaines sinon son éditeur lui coupait les vivres ?
Il s'est pas trop mal débrouillé dans un laps de temps si court [:icon3].

n°10236688
Larya
La Dompteuse de Dragon
Posté le 27-12-2006 à 15:02:10  profilanswer
 

Merci pour vos conseil. Je suis en train de recommencer l'écriture du roman depuis le début  :jap:  Par contre j'aurai souhaité savoir ... Il n'y à pas un minimum de page ou de chapitre ? on y met la forme comme on le désire. Je veux dire par là que je n'ai pas besoin de faire un premier tome de 500 pages ? Parce que l'histoire evolue vite. car je ne désire pas me perdre dans des details futil vu que la seconde partie du roman je la baserai sur les "mechants" ...
 
Je n'ai pas pour pretention de faire une trilogie aussi interessante et celebre que celle de Tolkien mais à savoir si un roman d'EF doit avoir un minimum de page ou si seul le contenu est interessant et non pas le nbre de page. Car je me voit trés mal faire un roman de 800 pages si je me perd ou si a la longue cela devient lourd car le lecteur aimerai passer à autre choses et evoluer dans l'histoire .  
 
 En tout cas merci pour vos avis et je suivrai vos conseil ^^


---------------
Elle est celle qui guidera les peuples à la guerre et qui menera les dragons à l'apogé de leur règne. elle est La puissante Larya. La Dompteuse de Dragon.
n°10239577
Amibe_R Na​rd
Posté le 27-12-2006 à 22:52:59  profilanswer
 

Larya a écrit :

Merci pour vos conseil. Je suis en train de recommencer l'écriture du roman depuis le début  :jap:  Par contre j'aurai souhaité savoir ... Il n'y à pas un minimum de page ou de chapitre ? on y met la forme comme on le désire. Je veux dire par là que je n'ai pas besoin de faire un premier tome de 500 pages ? Parce que l'histoire evolue vite. car je ne désire pas me perdre dans des details futil vu que la seconde partie du roman je la baserai sur les "mechants" ...
 
Je n'ai pas pour pretention de faire une trilogie aussi interessante et celebre que celle de Tolkien mais à savoir si un roman d'EF doit avoir un minimum de page ou si seul le contenu est interessant et non pas le nbre de page. Car je me voit trés mal faire un roman de 800 pages si je me perd ou si a la longue cela devient lourd car le lecteur aimerai passer à autre choses et evoluer dans l'histoire .  
 
 En tout cas merci pour vos avis et je suivrai vos conseil ^^


 
 
Bonsoir
 
Le minimum de page est maintenant de 250 pages + ou – 10 % 225 à 275.
 
Là, d'après ma base de donnée, ce serait 292 pages en moyenne, moyenne calculée sur 344 romans d'Héroïque Fantasy.
 
Donc, en clair, tu peux écrire 500 pages de premier jet, et comme on réduit toujours un texte d'environ 1/3 de son premier jet, il en restera 350.
 
N'oublie pas que l'interligne est alors un double interligne, et les caractères sont de taille 14... ce qui augmente très vite le nombre de pages.
 
En moyenne 1500 caractères par page.
250 pages
 
250 pages   * 1500   = 375 000 caractères
300 pages   * 1500   = 450 000 caractères
350 pages   * 1500   = 525 000 caractères
 
Espaces compris
 
 
Mais ne t'encombre pas trop avec le nombre de pages dans un premier temps.
Va au bout de ton roman. L'éditeur t'aidera toujours à dégraisser ton texte.
 
Bien Amicalement
 L'Amibe_R Nard

n°10239722
Nausicaa_l​amity
The show must go on
Posté le 27-12-2006 à 23:20:18  profilanswer
 

Larya a écrit :

Tout d'abord Bonjour à vous tous et Bonne fêtes de fin d'année et Bonne année à venir !!  
 
Je me présente vite fais: larya écrivain en herbe. Actuellement et afin d'éviter tout retour en arrière sur les questions je vais vous présenter un petit peu la trame de fond de mon Roman.
 
Il s'agit de l'histoire d'un petit garcon agé de 10 ans qui se decouvre être le fils d'un humain trés respecté des 4 déesses qui dirigent son monde pour les services qui leur a rendu et la mission qui lui fut confié jadis. Il est née d'une union interdite entre un peuple nommé les galaxies ( Peuple essentiellement constitué de femmes guerrieres concue pour proteger le royaume de Celesta la Déesse maitresse du royaume des cieux et de la vie . )
 
A l'age de 10 ans donc il part de chez lui en decouvrant qui il est et les Déesses lui demande d'achever la mission la mission que son pere a laissé en suspent avec sa mort tragique. Il part donc a la rencontre de son destin et croisera sur sa route le seigneur du peuple des elfes et La reine du peuples des Galaxie. Ils deviendront tous deux ses parents adoptifs et prendront enc charge son enseignement dans l'art du combat et de la magie.  
 
Le Roi du peuple des Elfes etla Reine du peuples des Galaxies auront une filles nommé Larya. Elle deviendra la Dompteuse de dragons en cette heure sombre pour sortir les dragons de leur retraite et les mener au combat pour assurer la vistoire a l'humanité.  
 
Au cour de son voyage il decouvrira de nouvelle contré apprendra nombreux pouvoir et se verra confronté a des démons, elfes noirs, trolls et autres créature peuplant le monde de l'héroic Fantasy.  
 
sa mission est simple. Se rendre dans le royaume de la Déesse qui gouverne le Royaume des Mort et la delivrer de l'antité malefique qui la retient prisonniere. Plus tard sa quete lui fera decouvrir que cette antité est controlé par le plus puissant démons jamais connu et vaincu il y a de cela plusieurs siecle par un autre humain et une autre Dompteuse de Dragons . L'histoire est donc en train de se repeter et Notre jaune Heros devra faire face a de grands dangers.  
 
Voila pour la trame de fond de l'histoire je n'en dis pa plus bien sur sinon ce serai gacher le spectacle surtout que le tome 1 est presque bientot fini ^^

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
 
Tout d'abord quelques petites questions simples qui je l'espere trouveront leur reponse ici ...
 
Est ce que ce site internet est fiable pour les Copyrights ? http://www.copyrightfrance.com/phtml/copyright.php
 
Enssuite ^^ Y a t'il un moyen de faire éditer son livre pour le grand public car mon reve est de voir mon livre quand je vais faire les magasin a la fnac et autre =)  
 
- Je souhaiterai également sortir 2 editions differente de mon livre une pour ma familleet une pour des amis de jeu qui désire en avoir un a l'effigie de elur guilde ^^ Par ou faut il passer et faut il venir avec la couverture etc ... ?  
 
 
Et puis dernieres question voici un extrait de mon roman je souhaiterai savoir si le debut est accrochant ou pas ? car le plus important dans un livre c'est les premiere page. Pour ma part si au bout de la premiere page je n'accroche pas je persiste pas je ferme le livre et j'en ouvre un autre aussi les premieres phrases sont elles primordiales.
 
J'ai deja fais lire des partis a mon fiancé et a ma grand mere mais ce sont des avis un peu trop proche et qui ne seront pas necessairement critique et les " Oui c'est super !!!!!" familiales je trouve cela gentil mais pas trés instructifs ^^
 
merci à l'avance pour vos réponses ^^
 
Ps pardonnez si vous trouvez beaucoup de fautes j'ai fait lemaximum pour corriger le texte ...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
 
Chapitre 1 ¤¤ La marque de Mordreka ¤¤
 
Tout était calme, le soleil réchauffait de ses rayons ardents, les montagnes verdoyantes, le vent frais faisait danser les champs, leurs donnant l’allure d’une mer sans cesse secouée et soulevée. Les hommes vivaient en paix depuis l’arrêt des guerres, ils cultivaient leurs céréales et extrayaient de la terre une roche précieuse qu’ils offraient aux quatre déesses régissant leur monde. Ils étaient de simples hommes, sans particularités, des gens comme vous et moi.
 
Lors d’un après midi particulièrement désagréable en raison de la pluie, un homme et son fils étaient resté dehors afin de ranger dans la grange tous ce qui traînait à l’extérieur. La pluie tombait de plus en plus violemment, le tonnerre criait et le vent faisait hurler les murs en bois de la vieille bâtisse .Le père se tenait à l’étage et couvrait les céréales de façon à ce qu’il ne prennent pas le pluie, les mettant dans les sacs et les couvrant de bâches. Pendant ce temps son fils s’affairait à ranger les outils. Le vent soufflait avec fureur, jamais il n’avait été aussi violent ! Une bourrasque soudain s’engouffra dans la grange, l’enfant surprit par le souffle glacial cessa net son activité et se tourna vers la fenêtre la plus proche.
Son corps se figea, ses mains se glacèrent, il n’entendait autour de lui qu’un murmure indistinct lui déchirant le cœur. Son père était toujours à l’étage, il n’entendait rien, seulement le bruit de la pluie et du tonnerre. L’enfant terrorisé par ce qui lui arrivait ne pouvait néanmoins pousser aucun cri, et pourtant, il aurait tant aimer expulser cette frayeur qui lui nouait la gorge. Mais rien ! Nul son ne sortait de sa bouche. Le murmure au départ plutôt doux, ce fit plus fort pour ce transformer en cri. Le cerveau prêt à éclater l’enfant réussit à bouger les bras pour en enlacer sa tête, dans un effort suprême il se recula violemment. Sa tête lui faisait atrocement mal, l’envie de pleurer le submergea soudain, mais les larmes ne pouvaient atteindre le bord de ses yeux, il tenta à nouveau de pousser un cri ; en vain. Le vent cessa avec le retour de la mobilité de l’enfant, le ciel retrouva sa clarté, les nuages reprirent leur course dans le ciel, tout était redevenu normal.
-Arion! L’enfant se retourna puis vit sont père derrière lui. Que s’était il passé ? Il semblait terrorisé, bouleversé par ce qu’il venait d’entendre  
-Qu’est ce qu’il y a ? L’interrogea sont père, tu es tout pâle.
-Il n’y a rien papa, c’est juste que le vent faisait un drôle de bruit en passant par les trous de la grange.
-Allons! Lui dit sont père en lui posant la main sur l’épaule, ce n’est pas la première fois que tu entends le vent ?
 
Arion était un petit garçon à peine âgé de dix ans, ses cheveux étaient châtain clair et cours ; ses yeux marrons et il était vêtu d’un large pantalon qu’il rentrait dans ses bottes et portait également une tunique, l’ensemble était de cuir brun.
Il était d’un naturel solitaire, indépendant et aimait marcher seul dans les vastes bois entourant son village. Son père l’appela de l’entré de la grange et lui fit signe de rentrer à la maison. Le ciel redevenu clément était percé par les rayons du soleil, le vent avait cessé d’être violent et jetait de nouveau son fin souffle sur les mers de céréales. Arion n’y comprenait plus rien. Pourquoi le vent lui avait il parlé ? Que signifiait ce qu’il lui avait dit, ce mot, telle une plainte lui était parvenu avec violence : Ketlais.
De retour à la demeure familiale il trouva sa mère assise sur un large fauteuil prés du feu , elle raccommodait quelques vêtements déchirés , son chien , un vieux bâtard aux poils longs , dormait juste à coté de sa maîtresse , sur le brasier était posé une marmite au contenu alléchant .  
La pièce où se passait la vie de cette famille fut baignée d’un halo de lumière lui donnant soudain une allure de palais royal. Arion entendit de nouveau, et vit. Tout autour de lui les murs s’éclaircirent pour devenir aussi pâle que la mort, des cris hantaient cette petite pièce et se répercutaient dans sa tête. Cette fois ci ce n’était plus le vent qui criait mais les murs qui suppliaient, le petit garçon comme pour répondre à leur supplice s’avança et posa sa main contre ceux-ci comme pour leurs donner la bénédiction et apaiser leurs souffrances. De ce geste, il brisa le mur et ce retrouva de nouveau à l’entré de sa maison. Son teint avait viré au pâle et sa main droite portait une inscription écrite dans une étrange langue. Plus rien ne subsistait de ce palais royal aux murs pâles et suppliants, seule sa mémoire en garderait le souvenir.
-Arion, mon chéri, qu’est ce que tu as? Tu es malade ? Le petit garçon leva la tête pour voir sa mère le visage tendu accroupi devant lui, elle posa sa main sur son front mais celui-ci ne semblait pas fiévreux  
-Il est peut être seulement fatigué, dit son père, va te coucher  Arion !  
Arion ne se fit pas prier il se dirigea vers son lit et s’y endormi aussitôt. Au milieu de la nuit il se réveilla en sueur, sa main le brûlait. Dehors la lune brillait et veillait sur ses filles les étoiles. Arion sortit de son lit, s’habilla comme habituellement et passa la porte d’entré. A l’extérieur on ne voyait rien au delà de la limite des yeux, il voulait s’éloigner le plus possible de son lit, de ces murs de sa famille. Faire le point un instant sur ce qu’il lui était arrivé.
 
Il s’avança dans les bois, marchant d’un pas lent vers la rivière, sa main lui faisait atrocement mal, mais cela ne l’arrêta pas. Il marchait, marchait. Ce chemin qui d’habitude était extrêmement rapide à parcourir semblait durer une éternité. Il arriva enfin à la rivière. L’eau était turquoise, les rochers humides étaient recouverts d’une fine couche de plantes d’eau douce. Le bruit que faisait l’eau sur les galets ne pouvait être interrompu, toute la forêt écoutait le chant de la rivière. La lune se mirait en elle, Arion s’y avança puis posa sa main douloureuse sur la surface de l’eau.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
 
En espérant que vous ayez passé une agréable lecture j'attend vos avis avec impatience.  
 
merci d'avance :)


Salut Larya,
Ton texte me plait mais revoir la syntaxe et autres fautes de frappe ne me semble pas être ton problème immédiat. Donc, sur un plan purement pratique, je te conseille de consulter le site suivant qui est une alternative de plus en plus adaptée aux "Ecrivains en herbe" en mal de moyens pour se faire publier  :)  
 
http://www.lulu.com/fr


---------------
"Nous sommes tous dans le caniveau, mais certains d'entre nous regardent les étoiles" (Oscar Wilde)
n°10240425
Larya
La Dompteuse de Dragon
Posté le 28-12-2006 à 01:08:46  profilanswer
 

Citation :

Donc, en clair, tu peux écrire 500 pages de premier jet, et comme on réduit toujours un texte d'environ 1/3 de son premier jet, il en restera 350.


 

Citation :

Mais ne t'encombre pas trop avec le nombre de pages dans un premier temps.  
Va au bout de ton roman. L'éditeur t'aidera toujours à dégraisser ton texte.


 
Le probleme c'est que je ne pense pas avoir un minimum de 250 page xD mais bon je suppose qu'il faut d'abord que je le termine et qu'aprés je vois si il mérite d'être étoffé ou non  :??:

n°10241605
dPca
J'aime pas Bora-Bora
Posté le 28-12-2006 à 10:12:46  profilanswer
 

Mxtrem a écrit :

vraiment pas d'accord à moins que l'auteur soit google ou une encyclopédie vivante, c'est-à-dire qu'il connaisse sur le bout des doigts chaque pans du sujet qu'il souhaite aborder ;)


 
 
Quand l'écriture est ton métier c'est possible.
Google est un outil de plus dans la recherche ; il n'est pas la référence. Sinon j'écrirai un incipit du genre "google inside". :D  
L'écriture représente seulement 10 à 20 % du travail dans un livre et il vaut mieux connaître chaque pan du sujet qu'on souhaite aborder car on va offrir un produit  pour des clients et ces derniers s'attendent à avoir un travail correct.
 
Mais il est vrai que des livres demandent des années de travail. J'ai même entendu dire que l'on "accouchait de son oeuvre", c'est pour dire !
Le mieux est de suivre son rythme. Moi c'est la logique du marché : je dois proposer un produit fini dans un délai imparti.  :sol:
 
Pour écrire un livre de fantasy, par exemple, je peux suivre un canevas très précis.
Voici l'adresse :http://www.sfwa.org/writing/worldbuilding1.htm ; on y découvre une check-list pour écrire votre livre. Vous suivez les questions, vous comblez par des phrases courtes et des phrases longues, un peu comme une mélodie, et vous éditez !
C'est en anglais mais vous pouvez le faire traduire sur/par Google ( ;) ).
 
Une dernier lien : http://www.revue-solaris.com/special/cnpedh.htm
 


Message édité par dPca le 31-12-2006 à 15:39:17
n°10266463
dPca
J'aime pas Bora-Bora
Posté le 31-12-2006 à 15:41:19  profilanswer
 

:ange:  
 
Pour tous ceux ou toutes celles qui ont pour ambition d'écrire une collection d'heroic fantasy, voici un petit questionnaire.
 
Je pense que quiconque projetant d'écrire ce genre littéraire devrait être obligé de passer ce test d'abord.
 
Les réponses au test se trouvent après les questions.
 
Bon test !!
 
 
1. Est-ce que rien ne se passe durant les cinquante premières pages ?  
2. Est-ce que votre personnage principal est un jeune commis de ferme aux origines mystérieuses ?  
3. Est-ce que votre personnage principal est l’héritier du trône mais ne le sait pas ?  
4. Est-ce que votre histoire porte sur une jeune personne qui devient adulte, gagne un grand pouvoir et défait le grand méchant pas beau ?  
5. Est-ce que votre histoire narre une quête pour un objet magique qui va sauver le monde ?  
6. Ou alors à propos d’un objet qui va détruire le monde ?  
7. Est-ce que votre histoire se déroule autour d’une prophétie parlant de l’Elu qui sauvera le monde, tous les gentils clampins et les gentilles forces du Bien ?  
8. Est-ce que votre roman contient un personnage dont le seul rôle est d’apparaître au hasard et de donner des informations ?  
9. Est-ce que votre roman contient un personnage qui est en réalité un Dieu déguisé ?  
10. Est-ce que le grand méchant pas beau est en vérité le père du personnage principal ?  
11. Est-ce que le roi de votre monde est un gentil roi abusé par un méchant magicien ?  
12. Est ce que le terme "magicien distrait" décrit un de vos personnage ?  
13. Pareil pour « un guerrier puissant, au coeur tendre mais un rien limité sur le plan intellectuel » ?  
14. Pareil pour « un sage, aux grandes connaissances, mystique qui refuse de donner des indications sur le déroulement de l’histoire pour des raisons personnelles et mystérieuses » ?  
15. Est-ce que les personnages féminins de votre roman passent beaucoup de temps à se faire du mouron sur leur apparence physique, surtout quand le personnage principal traîne dans le coin ?  
16. Est-ce qu’un personnage féminin est uniquement là pour être capturé et secouru ?  
17. Est-ce qu’un personnage féminin n’existe que pour incarner les idéaux féministes ?  
18. Est-ce que les termes « une aide cuisinière plus confortable avec une poêle à frire qu’une épée » décrit un de vos personnages féminins ?  
19. Est-ce que les termes « une guerrière plus confortable avec une épée qu’une poêle à frire » décrit un de vos personnages féminins ?  
20. Est-ce qu’un personnage de votre roman est parfaitement décrit avec les termes « un nain renfrogné » ?  
21. Même chose pour "un demi-elfe déchiré entre son héritage humain et son héritage elfe" ?  
22. Avez-vous fait en sorte que les elfes et les nains soient amis, juste pour faire différent ?  
23. Est-ce que tous les personnages d’une taille inférieure à 4 pieds sont uniquement là pour le comique ?  
24. Pensez-vous que les deux seules utilisations d‘un bateau sont le piratage et la pêche ?  
25. Ignorez-vous quand la machine à faire des bottes de paille a été inventée ?  
26. Est-ce que vous avez dessiné une carte pour votre roman qui indique des lieux tels que « Les Terres Maudites », « La Forêt de la Peur », « Le Désert de la Désolation », « Les Toilettes de Nev » ou n’importe quoi qui contient « de la Ruine » ?  
27. Est-ce que votre roman comprend un prologue incompréhensible tant que nous n’avons pas lu tout le livre, et encore ?  
28. Est-ce le premier tome d’une trilogie ?  
29. Voir de 5 ou 10 tomes ?  
30. Est-ce que votre livre est plus épais que l’annuaire (pages jaunes et pages blanches) de Paris ?  
31. Est-ce que rien ne se passe dans le précédent livre que vous avez écrit, mais que vous pensez que vous être encore très loin de finir votre « histoire » et que cela nécessite un grand nombre de séquelles ?  
32. Est-ce que vous écrivez des préquelles ( pré-suite) à votre série de livres, même si celle-ci n’est pas encore finie ?  
33. Est-ce que votre nom est Robert Jordan et que vous avez menti comme un arracheur de dents pour allez aussi loin ?  
34. Est-ce que votre livre est basé sur vos parties de jeu de rôle avec vos amis ?  
35. Est-ce que votre roman contient des personnages transportés du monde réel vers un monde fantasy ?  
36. Est-ce que certains de vos personnages principaux ont une apostrophe ou un tiret dans leur nom ?  
37. Est-ce que certains de vos personnages ont un nom de plus de trois syllabes ?  
38. Est-ce que vous ne voyez rien d’anormal à avoir deux personnages venant du même petit village appelés "Tim Umber" et "Belthusalanthalus al'Grinsok" ?  
39. Est-ce que votre roman contient des orcs, des elfes, des nains ou des hobbits ?  
40. Pareil pour des "orkens" et "Nahins" ?  
41. Est-ce que vous avez une race qui commence par « demi- » ?  
42. A n’importe quel moment de votre histoire, est-ce que les personnages principaux prennent un raccourci à travers d’anciennes mines naines ?  
43. Est-ce que vous écrivez vos chaînes de batailles après les avoir jouées dans votre RPG favori ?  
44. Est-ce que vous avez créez les fiches de personnages de tous vos personnages principaux dans votre RPG favoris ?  
45. Est-ce que vous faites des piges pour Wizards of the Coast ?  
46. Est-ce que des tavernes existent dans votre livre uniquement pour que vos personnages puissent s’y bagarrer ?  
47. Est-ce que vous pensez savoir comment le féodalisme marchait alors qu’en vérité, vous n’y connaissez rien ?  
48. Est-ce que vos personnages passent une quantité de temps démesurée à voyager d’un endroit à un autre ?  
49. Est-ce que l’un de vos personnages principaux pourrait dire aux autres quelque chose qui pourrait vraiment les aider dans leur quête mais qui ne le fait pas rien que ne pas gâcher l’intrigue ?  
50. Est-ce que vos utilisateurs de magie lancent des sorts facilement identifiables en temps que « boule de feu » et « éclair » ?  
51. Avez-vous déjà utiliser le terme « mana » dans votre roman ?  
52. Avez-vous jamais utiliser le terme «armure d'argent » dans votre roman ?  
53. Les Cieux aient pitié de vous, utilisez-vous le terme “points de vie” dans votre ouvrage ?  
54. Ne réalisez-vous pas combien l’or pèse en vérité ?  
55. Pensez-vous que les chevaux peuvent galoper toute la journée sans se reposer ?  
56. Est-ce que, dans votre roman, un personnage se bat pendant deux heures en armure d'argent complète, chevauche pendant 4 heures puis fait délicatement l’amour à une servante consentante dans la même journée ?  
57. Est-ce que votre personnage principal a un marteau, une hache, une lance ou toute autre arme magique qui revient automatiquement quand il la lance ?  
58. Est-ce que dans votre roman quelqu’un plante une personne avec un cimeterre ?  
59. Est-ce que quelqu’un plante une personne portant une armure d'argent ?  
60. Pensez-vous que les épées pèsent 10 livres ou plus ?  
61. Est-ce que le héros tombe amoureux d’une femme inaccessible, qu’il atteindra plus tard ?  
62. Est-ce qu’une large partie de l’humour de votre roman consiste en des jeux de mots ?  
63. Est ce que votre héros est capable de résister à plusieurs coups d’un marteau de 10 livres mais est quand même menacer par une frêle donzelle avec une dague ?  
64. Pensez-vous qu’il faut, habituellement, plus d’une flèche en pleine poitrine pour tuer un homme ?  
65. Ne réalisez-vous pas qu’il faut des heures pour faire un bon ragoût, ce qui en fait un mauvais choix pour un repas « sur la route » ?  
66. Avez-vous des barbares nomades, vivants dans la toundra, et consommant barils sur barils d’hydromel ?  
67. Pensez-vous que l'hydromel est juste un joli mot pour remplacer bière ?  
68. Est-ce que votre histoire implique un certain nombre de races différentes ayant toutes exactement un roi, un pays et une religion ?  
69. Est-ce que la guilde des voleurs est l’organisation la mieux organisée et comptant le plus de monde dans votre monde ?  
70. Est-ce que le grand vilain pas beau punit les erreurs insignifiantes par la mort ?  
71. Est-ce que votre histoire raconte les aventures d’une équipe de guerriers de top niveau qui prennent en chemin un barde nul en combat mais qui joue du luth ?  
72. Est-ce que le « Commun » est la langue officielle de votre monde ?  
73. Est-ce que la campagne de votre monde regorge de tombes et de cimetières remplis d’anciens objets magiques que personne n’a pensé à voler durant tous ces siècles ?  
74. Est-ce que votre livre est, de façon basique, une réécriture du Seigneur des Anneaux ?  
75. Relisez cette question et répondez franchement.
 
Répondre oui à une seule des questions constitue un échec et implique que le projet devrait être abandonné dans la seconde.
 
 
 :lol:

n°10276332
guguy
Posté le 02-01-2007 à 12:12:06  profilanswer
 

Dans ce cas tout le catalogue de Bragelonne est un échec...

n°10278036
le textori​en
ultime et impossible
Posté le 02-01-2007 à 16:31:11  profilanswer
 

dPca a écrit :

 
 
33. Est-ce que votre nom est Robert Jordan et que vous avez menti comme un arracheur de dents pour allez aussi loin ?  
 
 
 


Excellant!!!!!!!! :lol:  :lol:  :lol:  :lol:


---------------
les ombres sont les enfants de la lumière
n°10278377
BoraBora
Dilettante
Posté le 02-01-2007 à 17:23:03  profilanswer
 

guguy a écrit :

Dans ce cas tout le catalogue de Bragelonne est un échec...


Ce n'est pas le cas ?  :o

n°10280824
Alisdair
Encre noire, ami des corbeaux
Posté le 02-01-2007 à 23:02:18  profilanswer
 

"32. Est-ce que vous écrivez des préquelles ( pré-suite) à votre série de livres, même si celle-ci n’est pas encore finie ?  "
C'est le seul point que je trouve contestable si la série contient des tomes assez indépendant dans un univers très détiallé et qui ne prend pour sujet qu'une partie à chaque fois. Je ne dis pas ça pour moi mais pour un ami qui développe quelques personnages (dieux)dans une préquelle à la suite d'un premier tome très épique. Je pense que ça pourrait marcher.
Pour ma part je suis plus dans le tirp fantastique avec des projets qui sont tous liés par une petite cohérence discrète et semi-dépendants (lorsqu'il s'agit d'une série).

n°10308650
EpherimeRJ
la naissance: début de la mort
Posté le 06-01-2007 à 01:33:03  profilanswer
 

python a écrit :

En effet il ne faut pas aller trop vite :ouch:
 
Ecrire c'est beaucoup de travail , beaucoup de recherches.  Il faut bien employer les figures de style, bien doser leur usage et leur utilité et ne pas en mettre trop.  
 
Un bon livre ne se fait pas en 6 mois :pfff: :fou:  
 
Tout bon roman nécessite un minimum de 4 à 5 ans d'ouvrage,  Certains best-sellers ont nécessité 10 ans de travail


 
 
 :lol:  :lol:  :lol:  
 
Heureusement que JK. Rowling n'a pas mit ce temps ! Sans ça je serais enterré avant la publication du 7eme tome. De même pour Pierre Bottero, Amelie Nothombe, qui publie un livre par an et en écrit 4. Sans oublier KA Applegate, et bien d'autres ! Alors réfléchis avant de dire des choses de ce genre et surtout rends-toi compte que ce que tu avances n'est valable que pour une minorité...


Message édité par EpherimeRJ le 06-01-2007 à 14:39:08

---------------
http://RitzJessy.bloguez.com
mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 


Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Arts & Lecture

  Roman en cours. Question pratiques :)

 

Sujets relatifs
Pour nos amis les electronicien ;) Question ampéragequestion sur le telechargement payant de videos
Question affiliation SécuQuestion RMI - travail ? ?
Ecologie et informatique en questioninterview des sites de matos sur la question énergétique
petite question concernant paypalQuestion sur les rhésus sanguins.
question sur tom tom et changement version logune tite question de femme !!!
Plus de sujets relatifs à : Roman en cours. Question pratiques :)


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR