Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
1785 connectés 

  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Actualité

  Propos scandaleux de Françoise Laborde sur les cheminots

 



 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

Propos scandaleux de Françoise Laborde sur les cheminots

n°26651989
Profil sup​primé
Posté le 31-05-2011 à 08:21:43  answer
 

Les cheminots : privilégiés...et collabos ! Selon Françoise LABORDE (Journaliste à France 2)
 
Françoise Laborde n’est pas seulement journaliste sur la chaîne France 2 de la télévision publique, elle a aussi écrit un livre publié en 2008, juste après le conflit sur les régimes spéciaux. Manifestement, cet ouvrage lui a permis de déverser tout le fiel que lui inspirent les actions menées par les cheminots. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’elle n’a pas du tout apprécié que ces “privilégiés” se mettent en grève pour défendre leurs droits et leur régime spécial de retraite ! Et pour couronner le tout, elle ose les traiter de collabos... Incroyable et pourtant vrai !
 
http://cache.20minutes.fr/img/photos/20mn/2009-01/2009-01-24/article_francoise-laborde.jpg
 
Ainsi, dans cet ouvrage impérissable intitulé “ça va mieux en le disant... !”, on peut lire aux pages 95 et suivantes :
 

Citation :

« Parfois, quand le découragement me saisit, à défaut de mensonges pour m’évader, je me prends à rêver à la retraite... Oui, oui, moi aussi ! Comme tous ces heureux bénéficiaires des régimes spéciaux, agents de la SNCF, d’EDF, de Gaz de France, qui, vers cinquante ans, peuvent plier les gaules et attaquer une nouvelle vie à leur guise, farniente ou seconde carrière. 5par parenthèse, je suis toujours fascinée et perplexe en entendant des “jeunes” cheminots de trente-cinq ans expliquer qu’ils ont précisément signé pour partir plus tôt se la couler douce. A leur âge, je pensais à tout sauf à cette échéance qui me paraissait si lointaine !)
 
Pour défendre cet acquis non négligeable, ils font grève. Pendant dix jours, en novembre 2007, ils ont paralysé le pays en clamant des mots d’ordre variés. Au choix : pour défendre “l’intérêt du service”, les “acquis sociaux”, nos “futures retraites”, que sais-je encore ? Alors que nous - salariés du privé ou assimilés - cotisons déjà plus longtemps, avec des décotes bien plus substantielles !
 
Mensonges que tous ces slogans, mensonge que cette pseudo-solidarité : ils défendent leurs avantages ! ça se comprend, mais pourquoi ne pas le dire ? Car l’intérêt public, le sens du collectif, c’est bien autre chose ! La SNCF se targue d’être un modèle de solidarité sociale, mais nul n’ose rappeler que les trains de la mort qui emmenaient juifs et résistants vers les camps d’extermination n’ont jamais été stoppés par des grévistes et sont toujours arrivés à l’heure, leur prestation payée, rubis sur l’ongle, par les nazis. Sans les trains français, comment la déportation aurait-elle pu avoir lieu ? Les cheminots héros de la Résistance dans La Bataille du rail, voilà une imposture historique extrapolée et véhiculée par les “camarades” après la guerre...
 
Rappelant cela, je sais que je vais me faire des copains...
 
Le mensonge d’Etat ! Comment la France de Vichy aurait-elle pu se montrer si efficace dans sa collaboration sans la police, la magistrature, la fonction publique françaises - et ce qu’on n’appelait pas encore les médias ? Voyez de Gaulle nommant un Jacques Chaban-Delmas, authentique héros de la Résistance, lui, à Bordeaux, nid d’anciens collabos, mais aussi Papon préfet de police, puis ministre, et un René Bousquet, chef de la police sous Vichy, reçu en toute amitié par Mitterrand... Tout cela dit-on, est bien connu, mais si vite oublié !
 
Et voici nos cheminots viennent semer la panique dans l’organisation de la Coupe du monde de rugby à laquelle les amateurs du monde entier souhaitent assister. Ironie du sort : le premier sponsor de la Coupe du monde est précisément la SNCF, dont les trains risquent bien d’être bloqués ! Heureusement, ils ont le bon goût d’attendre que la finale, le 20 octobre, soit passée pour mettre leurs menaces à exécution. »


 
La SNCF et les trains de la mort
 
A la suite de plaintes déposées contre la SNCF en 2001 aux Etats-Unis, et de celle déposée par le député Vert européen Alain Lipietz, l’avocat Arno Klarsfeld a publié un article dans le quotidien Le Monde du 6 juin 2006 dont voici quelques extraits.
 
« Ces plaintes sont contraires à la vérité historique. Elles souillent la mémoire des 1 647 cheminots fusillés ou déportés sans retour, elles effacent le rôle des autorités allemandes, de l’Etat français de Vichy et diluent la responsabilité de ceux qui furent chargés de la déportation des juifs de France.
 
La SNCF était indiscutablement une entreprise publique sous contrôle strict de l’Etat français et des autorités allemandes. Elle était réquisitionnée pour chaque transfert d’internés juifs, comme l’ont été d’ailleurs beaucoup d’individus ou sociétés dont le préfet a réquisitionné les véhicules pour le transfert des juifs arrêtés vers un centre de rassemblement... (...) La réquisition était un acte d’autorité de l’Etat auquel la SNCF ne pouvait se soustraire, ni soustraire les wagons, la locomotive, le chauffeur et son mécanicien.
 
Pour les déportations, les trains étaient considérés allemands... (...) c’est toujours le ministère des transports du Reich qui fournit les trains.
 
Aucun des déportés survivants qui ont relaté leur départ n’a accusé la SNCF ou les cheminots. Ce n’est pas eux qui procédaient à l’embarquement, ni pour les transferts, ni pour la déportation. (...)
 
Dans les témoignages des survivants, les cheminots apparaissent comme ceux qui transmettaient les messages des déportés aux familles. Parfois aussi, ils réussissent à intervenir et à sauver des déportés, comme à Rozan, à Lille le 12 septembre 1942 pour les enfants, ou en août 1944, quand ils parviennent à éviter de mettre à disposition du capitaine SS Aloïs Brunner le dernier train qui aurait pu quitter le camp.
 
Peut-on reprocher aux cheminots de n’avoir point saboté les voies ? C’était courir le risque d’une catastrophe, et pour sacrifier délibérément des vies afin d’en sauver d’autres, encore fallait-il être absolument certain qu’au terminus c’était la mort qui attendaient les juifs déportés. Les cheminots français ne dépassaient pas la frontière franco-allemande.
 
Contrairement à ce qu’affirme les plaignants, la SNCF n’a pas été payée par les Allemands pour la déportation. Déjà, le 15 juin 1942 à Berlin, quand il est décidé à l’Office central de sécurité du Reich de déporter les juifs de France, il est entendu que l’Etat français prendra à sa charge les frais de da déportation. (...) »
 
Que Madame Laborde n’aime pas les cheminots, c’est tout à fait son droit. Mais, quand on est journaliste sur une chaîne de télévision du service public, un tel parti pris concernant les actions des cheminots ne pose-t-il pas une question d’objectivité dans la présentation de l’information ? Nous ne polémiquerons pas sur la définition de “l’intérêt public”, ni sur celle des droits liés aux contraintes du service public et à la pénibilité du travail dont bénéficient les personnels mis en cause, un concept que Madame Laborde semble totalement ignorer... tant son aversion pour les “fonctionnaires” est grande ! Mais peut être cette aversion n’est-elle que l’expression zélée d’un militantisme politique très sarkozyste ? Au moment ou la télévision publique est reprise en main par l’Elysée, ça peut servir ! Nous n’insisterons pas non plus sur la très puissante grève du 18 octobre qui semble être oubliée...
 
Mais que Madame Laborde falsifie l’histoire de la Résistance et traite finalement les cheminots de collabos, c’est totalement inacceptable ! Non Madame Laborde, “les cheminots héros de la Résistance”, ce n’est pas une fiction sortie de l’imaginaire du cinéaste René Clément, et encore moins “une imposture historique extrapolée et véhiculée par les camarades après la guerre”, c’est une réalité reconnue par la plupart des historiens... ainsi que par le Général De Gaulle !
 
Faut-il rappeler à cette journaliste que la SNCF a été réquisitionnée et mise à la disposition des Allemands par la Convention d’armistice signée par Pétain ? Fau-il lui rappeler que les forces d’occupation étaient physiquement présentes dans toutes les installations importantes de la SNCF et dans tous les trains de la déportation ? Faut-il lui rappeler qu’à chaque prise de service le personnel de conduite était escorté par un ou deux soldats allemands ? Faut-il lui rappeler que tout mécanicien qui refusait de conduire un train de la déportation, comme le fit Léon Bronchart, était licencié ?
 
Faut-il lui rappeler que les (vrais) syndicats étaient interdits et donc clandestins ? Que toute action de grève était fortement réprimée, les cheminots étant sous la contrainte des lois de la guerre allemandes prévoyant la peine de mort ?
 
Faut-il lui rappeler que Albert Deberdt et Henri Ployat, tous deux militants du syndicat CGT clandestin, ont été fusillés le 15 septembre 1941 à Lille ? Que Jean Catelas, secrétaire de l’Union des syndicats CGT des cheminots du Nord, a été guillotiné le 24 septembre 1941 ? Que parmi les 27 fusillés de Châteaubriant il y avait un retraité cheminot et deux fils de cheminots dont le jeune Guy Môquet ? Que Pierre Sémard, dirigeant de la Fédération des cheminots CGT et administrateur de la SNCF, a été livré par la police française aux allemands et fusillé le 7 mars 1942 ?
 
Que Georges Wodli, secrétaire général de l’Union Alsace-Lorraine, a été pendu le 1er avril 1943 dans les locaux de la gestapo à Strasbourg ? Etc... Nous ne pouvons citer tous ceux qui ont payé de leur vie leur engagement dans la résistance, avec 1 647 cheminots assassinés, la liste serait très longue...
 
Faut-il lui rappeler que, malgré la farouche répression dont ils étaient victimes, bon nombre de cheminots ont participé activement à la résistance et qu’ils ont ainsi désorganisé les approvisionnements allemands ? Faut-il lui rappeler que leurs actions ont permis d’accélérer de manière décisive l’avancée des troupes alliées ?
 
Faut-il lui rappeler que le 10 août 1944, les cheminots ont déclenché la grève insurrectionnelle qui va permettre la libération de Paris... et que cette grève est la seule à être commémorée chaque année le 10 août à l’Arc de Triomphe ?
 
Faut-il rappeler à Madame Laborde que ces actions de résistance des cheminots ont permis à la SNCF d’être la seule entreprise française à recevoir la Légion d’honneur à titre militaire et la Croix de guerre avec palmes ? (1)
 
Certes, il n’est pas question de dire que tous les cheminots étaient résistants ! Comme partout, il y avait des collabos à la SNCF, notamment dans son état major, mais passer de quelques collaborations individuelles à une collaboration collective des cheminots, c’est franchir le pas du détournement de l’histoire !
 
Madame Laborde oublierait-elle que le patronat français privé, à l’image de Louis Renault, a lui collaboré activement avec l’occupant nazi, fidèle au “plutôt Hitler que le front populaire” cher à la bourgeoisie française ? Oublierait-elle que “seule la classe ouvrière dans sa masse est restée fidèle à la patrie meurtrie” comme l’a écrit François Mauriac ?
 
Par ses écrits, Madame Laborde ne se limite pas à insulter les cheminots, elle souille la mémoire des 1 647 cheminots fusillés ou déportés. Elle occulte totalement le rôle des autorités allemandes et de Vichy comme l’a fort justement rappelé Arnaud Klarsfeld (que l’on ne peut soupçonner d’être “un camarade” !) dans un article du journal “Le Monde” du 6 juin 2006 (voir encadré page présente).
 
Enfin, madame Laborde, ne manque pas d’aplomb quand elle traite les cheminots de privilégiés, alors qu’elle possède un château dans le Gers avec des chambres d’hôtes... que seuls les vrais privilégiés peuvent s’offrir ! (2)
 
Le parti pris pour la classe dirigeante et son anticommunisme primaire conduisent Françoise Laborde à une absence totale d’objectivité historique. Avec de tels écrits, elle déshonore la profession de journaliste et le service public. Elle ne mérite que notre mépris.
 
Françoise LABORDE, une journaliste très engagée... à droite !
 
Françoise (Maria) Laborde, née le 1er mai 1953 à Bordeaux, est une journaliste et présentatrice de la télévision française. Après avoir réussi un DEA de droit, elle s’installe aux Etats-Unis où elle obtient son diplôme à l’Université de Washington & Lee.
 
En 1979, elle part à Bruxelles, et collabore à la revue Euro-politique.
 
De 1982 à 1985, elle se spécialise dans l’économie et le social à RMC.
 
De 1985 à 1993, elle est chef du service économie puis rédactrice en chef adjointe de TF1.
 
De 1993 à 1995, elle est chef du service économie de FR 3.
 
Elle arrive sur France 2 en 1995, devient rédactrice en chef de Télé matin en 1997 et présente depuis cette année-là Les 4 vérités.
 
A partir de 1999, elle est la remplaçante de la présentatrice des journaux télévisés du week-end. Depuis 2006, elle remplace Elise Lucet au journal de 13 h.
 
Françoise Laborde est vice-présidente du Press Club de France, un club qui se veut le “haut lieu de la presse de l’entreprise et des institutions”, un club franchement à droite !
 
Elle est aussi membre du Haut-conseil à la coopération internationale.
 
Elle a écrit 9 livres...dont Les tribulations d’une femme d’aujourd’hui : ça va mieux en le disant ! en 2008.
 
Françoise Laborde est chevalier national du Mérite et officier du Mérite agricole. Pour service rendus... mais à qui ?
 
Enfin, elle possède le Château-Monastère de Saint-Mont dans le Gers, où les tarifs des séjours en chambres d’hôtes débutent à partir de 3 000 €... Un séjour que seuls ses amis peuvent s’offrir, ce qui n’est évidemment pas le cas de ces “privilégiés” de cheminots retraités !
 
Maurice SAMSON
Membre du BN/UFR et représentant retraités au CA/CPRP
 
 
 
 
 
 
 
 

mood
Publicité
Posté le 31-05-2011 à 08:21:43  profilanswer
 

n°26652014
claudedely​on
Posté le 31-05-2011 à 08:28:10  profilanswer
 

Concrètement, quel l intérêt (si il y en a un?) de ton post?

n°26652069
Profil sup​primé
Posté le 31-05-2011 à 08:45:35  answer
 

L'intérêt est tout simplement de rétablir la vérité en ce qui concerne les propos scandaleux de cette journaliste proche de l'UMP.
 

n°26652104
pygmee
Posté le 31-05-2011 à 08:53:16  profilanswer
 

On a vraiment des journalistes de merde.

n°26652108
claudedely​on
Posté le 31-05-2011 à 08:54:08  profilanswer
 

Heureusement que tu rétablis la vérité sur un livre sorti il y a déjà 3 ans! Tu es mon héros du jour  :ouimaitre:

n°26652167
240-185
Yoshi anthropophage ò('')ó
Posté le 31-05-2011 à 09:06:07  profilanswer
 

C'est cool.
 
Maintenant, seb31 spa bien.


---------------
Tel un automate, le Yoshi noir s'avance vers le chef des Chain Chomps et lui dit : « Eh connard, sac à merde, je vais te coller un procès mais ça te dit un débat tranquillou billou pour que je te défonce avant  ? » (Ernestor chez φ, 22/10/2018)
n°26652196
caudacien
Posté le 31-05-2011 à 09:09:59  profilanswer
 

Je suis fier de toi :)

n°26653059
Fructidor
Posté le 31-05-2011 à 10:40:10  profilanswer
 

 

Sacré Maurice. Je croyais qu'il était délégué du SU-RNU ?


Message édité par Fructidor le 31-05-2011 à 10:40:21

---------------
Heureux l'homme qui ne s'assied pas au banc des moqueurs. Ps. 1
n°26653159
fatah93
Posté le 31-05-2011 à 10:50:36  profilanswer
 

Tout ceci me rappelle les heures les plus sombres de notre histoire.


---------------
Mon image publique est étonnamment négative, est-ce à cause de mon hobbie qui consiste à gifler des orphelines ? | Je dois aller faire quelque chose de masculin, tel conquérir une nation ou uriner debout.  
n°26653216
flo850
moi je
Posté le 31-05-2011 à 10:55:44  profilanswer
 

c'es marrant de ne rien avoir a dire sur 80% du message que tu cites


---------------

mood
Publicité
Posté le 31-05-2011 à 10:55:44  profilanswer
 

n°26653259
Profil sup​primé
Posté le 31-05-2011 à 10:59:41  answer
 

Merci pour ces informations  [:daaadou:1]

n°26653322
bozoleclow​n
Posté le 31-05-2011 à 11:04:24  profilanswer
 


ca c'est de l'argumentation.
salope de riche
 :whistle:  

n°26662836
threesixma​fia
psn id: gengis
Posté le 31-05-2011 à 21:49:28  profilanswer
 

fatah93 a écrit :

Tout ceci me rappelle les heures les plus sombres de notre histoire.


Il commence à faire nuit là en plus.


---------------
Dogs that I call my friends Praying for all my friends Things I do for my friends We miss U
n°26662915
Profil sup​primé
Posté le 31-05-2011 à 21:55:36  answer
 


 
http://www.chateau-monastere-de-sa [...] age=tarifs 80 à 140 € la ch. 2 personnes.
 
Papy Maurice doit confondre euro et franc, coût de la nuit et de la semaine.

n°26664703
Tolorfen
Mais heu...
Posté le 01-06-2011 à 00:45:36  profilanswer
 


On s'en serait pas douté une seconde en lisant ce tract syndical post :o

n°26665050
mat1979
Posté le 01-06-2011 à 02:01:14  profilanswer
 


 

Citation :

« Parfois, quand le découragement me saisit, à défaut de mensonges pour m’évader, je me prends à rêver à la retraite... Oui, oui, moi aussi ! Comme tous ces heureux bénéficiaires des régimes spéciaux, agents de la SNCF, d’EDF, de Gaz de France, qui, vers cinquante ans, peuvent plier les gaules et attaquer une nouvelle vie à leur guise, farniente ou seconde carrière. 5par parenthèse, je suis toujours fascinée et perplexe en entendant des “jeunes” cheminots de trente-cinq ans expliquer qu’ils ont précisément signé pour partir plus tôt se la couler douce. A leur âge, je pensais à tout sauf à cette échéance qui me paraissait si lointaine !)
 
Pour défendre cet acquis non négligeable, ils font grève. Pendant dix jours, en novembre 2007, ils ont paralysé le pays en clamant des mots d’ordre variés. Au choix : pour défendre “l’intérêt du service”, les “acquis sociaux”, nos “futures retraites”, que sais-je encore ? Alors que nous - salariés du privé ou assimilés - cotisons déjà plus longtemps, avec des décotes bien plus substantielles !
 
Mensonges que tous ces slogans, mensonge que cette pseudo-solidarité : ils défendent leurs avantages ! ça se comprend, mais pourquoi ne pas le dire ? Car l’intérêt public, le sens du collectif, c’est bien autre chose ! La SNCF se targue d’être un modèle de solidarité sociale, mais nul n’ose rappeler que les trains de la mort qui emmenaient juifs et résistants vers les camps d’extermination n’ont jamais été stoppés par des grévistes et sont toujours arrivés à l’heure, leur prestation payée, rubis sur l’ongle, par les nazis. Sans les trains français, comment la déportation aurait-elle pu avoir lieu ? Les cheminots héros de la Résistance dans La Bataille du rail, voilà une imposture historique extrapolée et véhiculée par les “camarades” après la guerre...
 
Rappelant cela, je sais que je vais me faire des copains...
 
Le mensonge d’Etat ! Comment la France de Vichy aurait-elle pu se montrer si efficace dans sa collaboration sans la police, la magistrature, la fonction publique françaises - et ce qu’on n’appelait pas encore les médias ? Voyez de Gaulle nommant un Jacques Chaban-Delmas, authentique héros de la Résistance, lui, à Bordeaux, nid d’anciens collabos, mais aussi Papon préfet de police, puis ministre, et un René Bousquet, chef de la police sous Vichy, reçu en toute amitié par Mitterrand... Tout cela dit-on, est bien connu, mais si vite oublié !
 
Et voici nos cheminots viennent semer la panique dans l’organisation de la Coupe du monde de rugby à laquelle les amateurs du monde entier souhaitent assister. Ironie du sort : le premier sponsor de la Coupe du monde est précisément la SNCF, dont les trains risquent bien d’être bloqués ! Heureusement, ils ont le bon goût d’attendre que la finale, le 20 octobre, soit passée pour mettre leurs menaces à exécution. »


 
Difficile de se défendre face à une telle argumentation.

n°26665068
Lyrks
Login Origin: Loyrks
Posté le 01-06-2011 à 02:06:44  profilanswer
 

Qu elle ait un peu derivée sur la collabo je dis pas... par contre qu'elle indique que la sncf est en greve pour defendre des acquis sociaux hors du temps et que les syndicats alimentent la faigneantise generale de la boite... la elle a pas tort!

 

Outre la mauvaise reputation de la boite, les greves a repetition n'ont, jusqu'alors, largement pas amelioré la qualité du service de l'entreprise...en conséquence....


Message édité par Lyrks le 01-06-2011 à 02:12:36

---------------
https://www.flickr.com/photos/23084 [...] 4982002398
n°26665073
grozibouil​le
Posté le 01-06-2011 à 02:08:21  profilanswer
 

En plus la SNCF (après le torchon de Laborde je crois) s'est excusée pour son rôle joué dans le système de déportation nazie. Bref.

n°26665110
arkange08
Posté le 01-06-2011 à 02:19:42  profilanswer
 

Je ne la soutiens pas sur la collaboration mais sur le reste je suis totalement avec elle! C'est fini le temps ou conduire un train était épuisant et dangereux et qu'il fallait pelleter du charbon dans la locomotive....

n°26665128
jumorolo
Super Patate
Posté le 01-06-2011 à 02:24:53  profilanswer
 

oula faut pas dire du mal des cheminot, ils vont faire greve si ils vous lisent [:afrojojo]


---------------
je vend des trucs ici
n°26665823
Profil sup​primé
Posté le 01-06-2011 à 09:20:34  answer
 

Un jour, j'ai entendu Patrick Sebastien dire une grosse grosse connerie. J'ouvrirai un fil ce weekend pour vous en parler.

n°26671505
Profil sup​primé
Posté le 01-06-2011 à 16:40:07  answer
 

Si elle a tellement raison, pourquoi utilise-t-elle des propos en dessous de la ceinture ?  :D  Non seulement elle dégueulasse la mémoire des cheminots ayant résisté, mais en plus ses leçons de courage le cul posé tranquillement sur une chaise elle peut bien se les garder.
 
 
!

n°26684481
cocto81
Posté le 03-06-2011 à 03:29:59  profilanswer
 

L'amalgame est parfaitement débile. Les Klarsfeld trempant dans le coup, c'est pas étonnant. La SNCF, à l'origine des entreprises autonomes et souvent privées, a été unifiée par l'Allemagne national-socialiste sous l'égide d'un monopole d'Etat. Auparavant, très peu de temps avant la guerre, une société d'économie mixte au capital en grande partie privé a été imposée par l'Etat, de la fusion des sociétés d'exploitation indépendantes. Cette mesure très discutable n'a pas eu le temps d'être disputée démocratiquement.
 
 
Les cheminots, que j'ai longuement côtoyé, ceux d'aujourd'hui, par contre, sont une espèce de fainéants attitrés comme on n'en rencontre nulle part. Ils ne sont pas fonctionnaires de par leur statut, mais c'est bien pire.
On distingue très clairement les cheminots à la SNCF (attention très peu de cheminots sont aux commandes d'une loco) : c'est ceux qui foutent rien et qui empêchent les autres, non cheminots, de travailler. Leur permettre de rester chez eux ou les placer dans des locaux où ils pourront se consacrer à leurs loisirs, est une nécessité pour que ceux qui n'ont pas le statut parviennent à faire fonctionner l'entreprise.


Message édité par cocto81 le 03-06-2011 à 03:35:56
n°26686135
tebidoor
fonctionnaire
Posté le 03-06-2011 à 12:19:12  profilanswer
 

cocto81, la nationalisation des chemins de fer s'est faite sous le front populaire en 1936.
La SNCF a remplacé les compagnies privées qui ont fait faillite à l'époque.
 
Pour ma part, les propos de Françoise Laborde ne me choquent pas.
La SNCF est un boulet pour la France.


---------------
tada tada tada
n°26686246
zigouni
Posté le 03-06-2011 à 12:34:11  profilanswer
 

jumorolo a écrit :

oula faut pas dire du mal des cheminot, ils vont faire greve si ils vous lisent [:afrojojo]


Pas possible car ils sont surement déjà en grève car il fait trop chaud ou trop froid ou c'est vendredi (et vendredi c'est [:chtiungdor] ) ou qu'il fait beau ... Bref, pour qu'on les remarque, faudrait plutot qu'ils se mettent à taffer  [:hahaguy]

n°26699153
cappa
Posté le 04-06-2011 à 16:28:27  profilanswer
 


Mais qu'est-ce qu'une Laborde fait à France 2, la famille Laborde c'est TF1  :o


---------------
Tester le 1er multisondage HFR ---> MULTISONDAGE.
n°26699946
Skopos
Titilleur de nombrils...
Posté le 04-06-2011 à 18:24:06  profilanswer
 


Et membre du CSA depuis 2009.


---------------
userstyles HFR : alléger l'accueil du forum; réduire les img https des quotes. Script AHK ImageFloodHFR
n°26785819
cappa
Posté le 12-06-2011 à 21:00:57  profilanswer
 

Skopos a écrit :


Et membre du CSA depuis 2009.


Le CSA est contaminé par la sarkozie. Ça va être violent pour les temps de parole aux élections.


---------------
Tester le 1er multisondage HFR ---> MULTISONDAGE.
mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 


Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Actualité

  Propos scandaleux de Françoise Laborde sur les cheminots

 

Sujets relatifs
Confusion à propos de la question 3 de jeu concours 14è anniversaireégalité homme-femme
Question a propos de paypal et compte bancaireQuestion a propos de Twilight.
A propos du contre-remboursement par la PosteQuestion à propos de lave linge sechant
Questions toutes simples à propos des amendes de la RATP .a propos des heures supplémentaires
à propos des téléphones fixes duobesoin d'un avis a propos d'un don de voiture
Plus de sujets relatifs à : Propos scandaleux de Françoise Laborde sur les cheminots


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR