Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide Recherche
2750 connectés 

 


 Mot :   Pseudo :  
  Aller à la page :
 
 Page :   1  2  3  4  5  ..  162  163  164  ..  172  173  174  175  176  177
Auteur Sujet :

[T-U] Souffrance au travail / job à la con.

n°35999942
jcqs
épais comme une brique
Posté le 23-10-2013 à 17:58:54  profilanswer
 

Reprise du message précédent :

Grubnatz a écrit :

On t'a jamais demandé aux divers entretiens pourquoi t'avais démissionné ?


 
Si à chaque fois. J'ai répondu que pour mon précédent taf c'était Mme qui m'avait suivi, et que c'était maintenant à mon tour de la suivre. Aucun problème auprès des recruteurs.


---------------
diablo3 : jcqs#2507 |Topac pâtisserie !
mood
Publicité
Posté le 23-10-2013 à 17:58:54  profilanswer
 

n°35999945
Mervinside
Soutient Sire Jeans
Posté le 23-10-2013 à 17:59:11  profilanswer
 

Grubnatz a écrit :


Ben ça change rien au problème, si les futurs recruteurs me demandent pourquoi j'ai quitté un CDI, je me vois pas trop répondre que j'en avais juste marre de ce taf de merde :/


 
ça se brode :
peu d'opportunités d'évolution
taches réberbatives et peu de perspectives d'amélioration à moyen terme
Management absent


---------------
Thérèse, cette grotesquerie est grotesque (ref)
n°36000172
Lawless
Envie d'ailleurs
Posté le 23-10-2013 à 18:27:10  profilanswer
 

Grubnatz a écrit :

Tiens d'ailleurs y en a qui l'ont fait de démissionner sans rien avoir derrière ? Mon taf me rend de plus en plus malade, j'ai qu'une envie c'est de me barrer et j'ai de quoi tenir plusieurs mois sans revenu mais je vois pas comment justifier ça auprès de futurs employeurs :/


 
Si ça peut te consoler, c'est le cas de beaucoup d'entre nous, pour des raisons de salaires, de discrimination, de conditions de travail difficiles, etc.    
 
Que tu partes ou que tu restes, essaie de garder la tête froide et de ne pas agir sur un coup de tête.
 
Un matin, j'étais à la limite de balancer ma dem, je sentais que j'allais exploser, j'ai prétexté être malade et je suis rentrée chez moi. J'ai bien réfléchi, et ai pris la décision de ne pas démissionner, de bosser honnêtement sans faire d'heures sup, ce qui peux m'arriver de pire est de me faire virer, et je me démerderai pour retrouver du taff. J'essaye maintenant de prendre énormémént de distance mentale avec mon taff, ne plus y penser chez moi, le soir et le WE, et de rire de tous ces pantins qui s'agitent au taff.

n°36000180
Lawless
Envie d'ailleurs
Posté le 23-10-2013 à 18:28:12  profilanswer
 

Mervinside a écrit :


 
ça se brode :
peu d'opportunités d'évolution
taches réberbatives et peu de perspectives d'amélioration à moyen terme
Management absent


 
Pas mieux  [:cosmoschtroumpf]  :jap:  
 
 

n°36000352
Grubnatz
me name is potato
Posté le 23-10-2013 à 18:46:08  profilanswer
 

Lawless a écrit :

 

Si ça peut te consoler, c'est le cas de beaucoup d'entre nous, pour des raisons de salaires, de discrimination, de conditions de travail difficiles, etc.

 

Que tu partes ou que tu restes, essaie de garder la tête froide et de ne pas agir sur un coup de tête.

 

Un matin, j'étais à la limite de balancer ma dem, je sentais que j'allais exploser, j'ai prétexté être malade et je suis rentrée chez moi. J'ai bien réfléchi, et ai pris la décision de ne pas démissionner, de bosser honnêtement sans faire d'heures sup, ce qui peux m'arriver de pire est de me faire virer, et je me démerderai pour retrouver du taff. J'essaye maintenant de prendre énormémént de distance mentale avec mon taff, ne plus y penser chez moi, le soir et le WE, et de rire de tous ces pantins qui s'agitent au taff.


Ben ça fait un an que je veux me barrer (depuis le début en fait, après que je me sois rendu compte que le taf avait rien à voir avec ce qu'on m'avait vendu à l'entretien), et j'ai de plus en plus de mal à tenir. Je cherche en parallèle mais bon y a pas grand chose et c'est vraiment dur de chercher en travaillant, surtout que je veux rentrer dans ma région donc recherche à distance.

n°36000359
Tamahome
ID PSN : Tamahome-
Posté le 23-10-2013 à 18:46:41  profilanswer
 

Grubnatz a écrit :

Tiens d'ailleurs y en a qui l'ont fait de démissionner sans rien avoir derrière ?


 
Ouaip  :sol: Retrouvé en 2 semaines.


---------------
Hobby eien /人◕ ‿‿ ◕人\
n°36000394
Jab Hounet
¿uıɐƃɐ ʎɐs
Posté le 23-10-2013 à 18:51:42  profilanswer
 

Grubnatz a écrit :

Tiens d'ailleurs y en a qui l'ont fait de démissionner sans rien avoir derrière ?


Ouaip, pour partir voyager.

n°36002131
wolowizard
Posté le 23-10-2013 à 21:27:33  profilanswer
 

Grubnatz a écrit :

Tiens d'ailleurs y en a qui l'ont fait de démissionner sans rien avoir derrière ? Mon taf me rend de plus en plus malade, j'ai qu'une envie c'est de me barrer et j'ai de quoi tenir plusieurs mois sans revenu mais je vois pas comment justifier ça auprès de futurs employeurs :/


moi et je pense le refaire encore ;)

n°36002543
Grubnatz
me name is potato
Posté le 23-10-2013 à 21:51:19  profilanswer
 

Vous êtes en train de me décider  [:anathema]

n°36003429
Fredouye
Shivers !
Posté le 23-10-2013 à 22:41:05  profilanswer
 

Lawless a écrit :

Si ça peut te consoler, c'est le cas de beaucoup d'entre nous, pour des raisons de salaires, de discrimination, de conditions de travail difficiles, etc.    
 
Que tu partes ou que tu restes, essaie de garder la tête froide et de ne pas agir sur un coup de tête.
 
Un matin, j'étais à la limite de balancer ma dem, je sentais que j'allais exploser, j'ai prétexté être malade et je suis rentrée chez moi. J'ai bien réfléchi, et ai pris la décision de ne pas démissionner, de bosser honnêtement sans faire d'heures sup, ce qui peux m'arriver de pire est de me faire virer, et je me démerderai pour retrouver du taff. J'essaye maintenant de prendre énormémént de distance mentale avec mon taff, ne plus y penser chez moi, le soir et le WE, et de rire de tous ces pantins qui s'agitent au taff.


Très bien dit  :jap:


---------------
Le dernier arrivé est fan de Phil Collins
mood
Publicité
Posté le 23-10-2013 à 22:41:05  profilanswer
 

n°36004088
sanza_zelt​a
Posté le 23-10-2013 à 23:58:56  profilanswer
 

Je plante mes valises ici pour un job qui au début était sympa et qui est devenu un job à la con au fur et à mesure.

 

Baisse dans les effectifs (-40%), hausse de la charge de travail (+40%), une partie de mes "clients" (d'autres services internes en réalité) que je ne supporte plus du fait de leur attitude professionnelle totalement inacceptable, hiérarchie incompétente mettant en péril l'avenir de la société (une PME de 100 personnes), ...

 

Pour planter le décor, je suis le dernier maillon de la chaine de production avant la fameuse deadline vendue aux clients (ceux de la PME) donc mon boulot sert constamment de variable d'ajustement en récupérant tous les retards des collègues. Sauf que moi, bien entendu, tout doit être terminé à l'heure.

 

Au final, j'enchaine depuis un mois non stop (7/7) le boulot pour rattraper les conneries les unes après les autres. En plus de la journée de travail normale, je continue en soirée via une connexion à distance à mon poste au boulot. 23h, encore en train de bosser pour corriger de la merde.

 

Alors oui, je suis con de bosser mais si c'est pas fait, ca se rajoutera demain matin sur la pile. Ca deviendra encore plus urgent et le rythme sera encore plus insupportable. Impossible de planter volontairement un client aussi. L'impact serait trop grave pour la boite et on peut pas se permettre de perdre des contrats.

 

J'aime mon taf, j'aime bosser avec certains collègues qui ont une vision identique à la mienne sur leur travail et la société mais pour tout le reste, j'en ai plein le cul.
Entre :
- Les prestataires de mon service incompétents qui ne connaissent toujours pas leur boulot après 6 mois et qui continuent à te poser toujours les mêmes questions débiles ou qu'ils ne foutent rien même en pleine surcharge de travail (j'ai pas le pouvoir de les mettre dehors malheureusement),
- Les autres services qui en ont strictement rien à foutre de leur boulot et de la boite ne pensant qu'à leur gueule et à leur petit confort personnel et qu'il faut relancer sans arrêt pour qu'ils fassent leur putain de taf,
- Les dirigeants qui creusent les caisses via des décisions ruineuses et débiles pour la société alors que les moyens seraient bien plus utiles ailleurs quand ils ne se foutent tout simplement pas l'argent dans les poches (4x4 de luxe de fonction, voyages d'affaires bidons, resto, ...)
- La vision à long terme totalement inexistante depuis des années,
- Cette mentalité de merde de se couvrir, de chercher un coupable quand il y a un problème (il faut un nom) avant de, peut être, penser à le résoudre,
- Et bien entendu le manque total de reconnaissance.

 

J'ai déjà quitté un boulot avant le burn out (horaires de travail délirants, harcèlement au résultat par la hiérarchie, stress du travail dans l'urgence en continu, ...).
J'ai déjà dû tout recommencer une fois, mon taf est "rare", évitant Paris, chaque changement de société implique un changement de région, je pense encore à partir mais refaire table rase encore une fois est pénible (surtout que je ne travaille pas pour l'aspect financier, il est minime vu ma situation personnelle).

 

Les budgets 2014 sont tombés, -1 dans le service (et -10 sur toute la société). Charge de travail insupportable, ca va saigner, plus le choix. Je quitterai le navire avant la tempête qui se prépare. La patron continuera de couler la boite avant de partir en retraite (57 ans).

 

Désolé du pavé mais ce soir ras le bol ...

Message cité 5 fois
Message édité par sanza_zelta le 24-10-2013 à 00:03:43
n°36006449
240-185
Yoshi anthropophage ò('')ó
Posté le 24-10-2013 à 11:00:22  profilanswer
 

sanza_zelta a écrit :

Au final, j'enchaine depuis un mois non stop (7/7) le boulot pour rattraper les conneries les unes après les autres. En plus de la journée de travail normale, je continue en soirée via une connexion à distance à mon poste au boulot. 23h, encore en train de bosser pour corriger de la merde.
 
Alors oui, je suis con de bosser mais si c'est pas fait, ca se rajoutera demain matin sur la pile. Ca deviendra encore plus urgent et le rythme sera encore plus insupportable. Impossible de planter volontairement un client aussi. L'impact serait trop grave pour la boite et on peut pas se permettre de perdre des contrats.


Ah mais oui, mais non.
Si encore, ces heures sup' effectuées gracieusement sans que la COGIP ne débourse quoi que ce soit étaient reconnues, mais visiblement, non.
Avez-vous déjà dit à votre hiérarchie que vous aviez la tête sous l'eau ?


---------------
Tel un automate, le Yoshi noir s'avance vers le chef des Chain Chomps et lui dit : « Regarde mon Sandy Bridge ! » - [Mon blog ici] - Wii U : YoshiNoir
n°36006877
Mitch2Pain
La mort est paresseuse
Posté le 24-10-2013 à 11:28:59  profilanswer
 

sanza_zelta je comprend ta situation étant moi aussi le dernier maillon de la chaine, celui sur lequel retombe toute la pression lorsque tous les retards accumulés des services précédents me retombe sur les épaules.

 

Les moyens que j'utilise sont la contractualisation: faire écrire à ma hiérarchie et aux responsables des autres services l'engagement que prend mon service. Par exemple pour une mise en Production d'une mise à jour logicielle, on a négocié 48h après livraison des fichiers d'installation et de la documentation associée. Toute modification, même mineure, remet à zéro le compteur.
Bien entendu à chaque fois ils essaient de pousser pour réduire ce délai ("non mais là c'est Urgent !" , "c'est exceptionnel: il faut résoudre ce bug immédiatement" etc ...) et on se réfugie derrière ce "contrat" de 48h.

 

Pour ce qui est des heures supplémentaires: se rapprocher des représentants du personnel qui te sortiront les textes validés par ta boite. Envoyer ensuite tous les mois un mail aux RH + toute ta hiérarchie en copie avec ton relevé d’horaires et + les textes + ton calcul de ce qu'ils te doivent. Tu ne manqueras pas d'être convoqué par une assemblée de haut gradés en colère qui vont t'en mettre plein la tête. Rester calme et souriant, poser des questions simple comme "qu'est-ce que vous ne comprenez pas dans mon message ?" ou "Vous voulez dire que les documents fournis par le représentant du personnel sont des faux, voulez-vous que je l’appelle ?".

Message cité 2 fois
Message édité par Mitch2Pain le 24-10-2013 à 11:44:13

---------------
Darwin pour tous et Dieu pour personne. L'évolution n'est pas une fatalité.
n°36006944
RanMouri
Posté le 24-10-2013 à 11:32:59  profilanswer
 

Mitch2Pain a écrit :


Pour ce qui est des heures supplémentaires: se rapprocher des représentants du personnel qui te sortiront les textes validés par ta boite. Envoyer ensuite tous les mois un mail aux RH + toute ta hiérarchie en copie avec ton relevé d’horaires et + les textes + ton calcul de ce qu'ils te doivent. Tu ne manqueras pas d'être convoqué par une assemblée de haut gradés en colère qui vont t'en mettre plein la tête. Rester calme et souriant, poser des questions simple comme "qu'est-ce que vous ne comprenez pas dans mon message ?" ou "Vous voulez dire que les documents fournis par les représentants du personnel sont des faux, voulez-vous que je l’appelle ?".


 
Quand on se fait convoquer, on peut également se faire assister par un représentant du personnel


---------------
Vente appartement Nanterre
n°36007057
jcqs
épais comme une brique
Posté le 24-10-2013 à 11:39:28  profilanswer
 

RanMouri a écrit :


 
Quand on se fait convoquer, on peut également se faire assister par un représentant du personnel


 
Tiens, t'avais pas des emmerdes avec ta cogip ? C'en est où ? J'ai loupé un épisode ?


---------------
diablo3 : jcqs#2507 |Topac pâtisserie !
n°36007193
RanMouri
Posté le 24-10-2013 à 11:47:43  profilanswer
 

jcqs a écrit :


 
Tiens, t'avais pas des emmerdes avec ta cogip ? C'en est où ? J'ai loupé un épisode ?


 
Bah en fait, "mes chefs" ne veulent pas me changer de mission, et on veut toujours pas tête.
En ce moment, on nous a demandé de développer en pure spécifique de la paye pour des salariés d'un autre continent.
Les specs fournies ne sont même pas dignes de me torcher les fesses, aucune règle écrite, c'est démerdez vous. Mes collègues en ont déjà fait, mais même eux gueulent parce que c'est pas leur boulot de définir les règles de paye.
En gros, là, je suis écœurée, je cherche ailleurs, et je suis même en train de faire des dossiers pour des concours dans ma région d'origine


---------------
Vente appartement Nanterre
n°36007215
jcqs
épais comme une brique
Posté le 24-10-2013 à 11:49:11  profilanswer
 

RanMouri a écrit :


 
Bah en fait, "mes chefs" ne veulent pas me changer de mission, et on veut toujours pas tête.
En ce moment, on nous a demandé de développer en pure spécifique de la paye pour des salariés d'un autre continent.
Les specs fournies ne sont même pas dignes de me torcher les fesses, aucune règle écrite, c'est démerdez vous. Mes collègues en ont déjà fait, mais même eux gueulent parce que c'est pas leur boulot de définir les règles de paye.
En gros, là, je suis écœurée, je cherche ailleurs, et je suis même en train de faire des dossiers pour des concours dans ma région d'origine


 
Ok, mais ils n'ont rien contre spécifiquement ?
Quand tu parles de concours, c'est pour la fonction publique ?


---------------
diablo3 : jcqs#2507 |Topac pâtisserie !
n°36007222
Mitch2Pain
La mort est paresseuse
Posté le 24-10-2013 à 11:49:40  profilanswer
 

jcqs a écrit :


 
Tiens, t'avais pas des emmerdes avec ta cogip ? C'en est où ? J'ai loupé un épisode ?


 
Effectivement, c'était du même acabit mais dans une moindre mesure: je me tape 1 soir par semaine jusqu'à 22h (voire 00h quand ça se passe mal) et parfois des WE.
On a réussi à négocier de pouvoir se barrer 2h avant de commencer la soirée install pour bouffer peinard + J'ai eu une promo (échelon+1) assortie d'une augmentation de 5% (promise oralement, pas encore visible sur ma fiche de salaire) + pointeuse qui arrivera bientôt (mais la rumeur dit quelle comptera pas les heures effectuées après une certaine heure ...
 
Donc pour l'instant je maintiens le status-quo, j’attends de voir arriver ma promo et la pointeuse.


---------------
Darwin pour tous et Dieu pour personne. L'évolution n'est pas une fatalité.
n°36008477
RanMouri
Posté le 24-10-2013 à 13:37:20  profilanswer
 

jcqs a écrit :


 
Ok, mais ils n'ont rien contre spécifiquement ?
Quand tu parles de concours, c'est pour la fonction publique ?


 
Ils n'ont rien contre, effectivement, mais comme ils n'ont pas de mission ailleurs dans mon domaine, ca va pas le faire.
Et oui, c'est des concours pour la fonction publique


---------------
Vente appartement Nanterre
n°36010506
guimo33
Random guy
Posté le 24-10-2013 à 15:52:41  profilanswer
 

sanza_zelta a écrit :


- Les prestataires de mon service incompétents qui ne connaissent toujours pas leur boulot après 6 mois et qui continuent à te poser toujours les mêmes questions débiles ou qu'ils ne foutent rien même en pleine surcharge de travail (j'ai pas le pouvoir de les mettre dehors malheureusement),  

Ta boite n'a qu'à les embaucher si elle veut des personnes motivées, ou les payer à un TJM qui permette d'avoir des gens compétents :)
 
Sinon, si tu prends sur toi toute l'incompétence de ta boite, ne t'étonne pas de ne pas tenir le coup... n'hésite pas à FORMALISER (c'est à dire noter la quantité de travail qui fait que tu en est la), et en parler avec ton sup. Et ne travaille surtout pas sur toute demande alakon qui t'arrive par mail. Demande à ton chef de gérer les priorités, c'est son boulot. Donc quand qq1 te demande qq chose en direct, demande lui de passer par ton chef car tu es déja sur une autre tâche urgente...

Message cité 1 fois
Message édité par guimo33 le 24-10-2013 à 15:57:06
n°36012143
zoukoufxxx
La belle vie...
Posté le 24-10-2013 à 17:50:25  profilanswer
 

sanza_zelta a écrit :

Je plante mes valises ici pour un job qui au début était sympa et qui est devenu un job à la con au fur et à mesure.
 
Baisse dans les effectifs (-40%), hausse de la charge de travail (+40%), une partie de mes "clients" (d'autres services internes en réalité) que je ne supporte plus du fait de leur attitude professionnelle totalement inacceptable, hiérarchie incompétente mettant en péril l'avenir de la société (une PME de 100 personnes), ...
 
Pour planter le décor, je suis le dernier maillon de la chaine de production avant la fameuse deadline vendue aux clients (ceux de la PME) donc mon boulot sert constamment de variable d'ajustement en récupérant tous les retards des collègues. Sauf que moi, bien entendu, tout doit être terminé à l'heure.
 
Au final, j'enchaine depuis un mois non stop (7/7) le boulot pour rattraper les conneries les unes après les autres. En plus de la journée de travail normale, je continue en soirée via une connexion à distance à mon poste au boulot. 23h, encore en train de bosser pour corriger de la merde.
 
Alors oui, je suis con de bosser mais si c'est pas fait, ca se rajoutera demain matin sur la pile. Ca deviendra encore plus urgent et le rythme sera encore plus insupportable. Impossible de planter volontairement un client aussi. L'impact serait trop grave pour la boite et on peut pas se permettre de perdre des contrats.
 
J'aime mon taf, j'aime bosser avec certains collègues qui ont une vision identique à la mienne sur leur travail et la société mais pour tout le reste, j'en ai plein le cul.
Entre :  
- Les prestataires de mon service incompétents qui ne connaissent toujours pas leur boulot après 6 mois et qui continuent à te poser toujours les mêmes questions débiles ou qu'ils ne foutent rien même en pleine surcharge de travail (j'ai pas le pouvoir de les mettre dehors malheureusement),  
- Les autres services qui en ont strictement rien à foutre de leur boulot et de la boite ne pensant qu'à leur gueule et à leur petit confort personnel et qu'il faut relancer sans arrêt pour qu'ils fassent leur putain de taf,
- Les dirigeants qui creusent les caisses via des décisions ruineuses et débiles pour la société alors que les moyens seraient bien plus utiles ailleurs quand ils ne se foutent tout simplement pas l'argent dans les poches (4x4 de luxe de fonction, voyages d'affaires bidons, resto, ...)
- La vision à long terme totalement inexistante depuis des années,
- Cette mentalité de merde de se couvrir, de chercher un coupable quand il y a un problème (il faut un nom) avant de, peut être, penser à le résoudre,
- Et bien entendu le manque total de reconnaissance.
 
J'ai déjà quitté un boulot avant le burn out (horaires de travail délirants, harcèlement au résultat par la hiérarchie, stress du travail dans l'urgence en continu, ...).
J'ai déjà dû tout recommencer une fois, mon taf est "rare", évitant Paris, chaque changement de société implique un changement de région, je pense encore à partir mais refaire table rase encore une fois est pénible (surtout que je ne travaille pas pour l'aspect financier, il est minime vu ma situation personnelle).
 
Les budgets 2014 sont tombés, -1 dans le service (et -10 sur toute la société). Charge de travail insupportable, ca va saigner, plus le choix. Je quitterai le navire avant la tempête qui se prépare. La patron continuera de couler la boite avant de partir en retraite (57 ans).
 
Désolé du pavé mais ce soir ras le bol ...


 
Désolé d'être aussi direct, mais dans l'histoire, l'idiot c'est bien toi. Tu fais tes heures et point. Y a pas à tortiller 1 000 fois du cul.


---------------
Le site des BD d'HFR | Aurélien Amacker : Arnaque ? - Mongolien du Web
n°36012164
guimo33
Random guy
Posté le 24-10-2013 à 17:53:03  profilanswer
 

+1 en plus, quand les gens sont incompétents et font faire le taf par d'autre, ça leur laisse le temps de faire de la politique et donc souvent d'être promus.  
Sans compter que comme tu le dit, ils ne font jamais d'erreur (vu que toutes leurs erreurs retombent sur toi), donc ils sont bien vus.
 
De plus, personne n'aurait interret à te bouger de place, vu que tu es compétent.

n°36013589
-Obsidian-
Posté le 24-10-2013 à 20:12:08  profilanswer
 

Une question comme ça ...
La majorité de ceux qui postent ici (moi y compris, j'ai pensé pareil) veulent toujours partir. Ok.
Quid d'un passage chez le médecin pour faire un check up et demander un arrêt type congé-maladie pour surmenage?
 
Lorsque vous êtes si important pour votre entreprise, et que vous partez un moment, 2 semaines à 1 mois pour surmenage, ça va les faire réfléchir un moment, non?

n°36013642
Der-3
Posté le 24-10-2013 à 20:18:26  profilanswer
 

Sont-ils aussi indispensables qu'ils le pensent ?


---------------
http://www.lastfm.fr/user/Der-3 | http://valid.canardpc.com/y9dk1v
n°36013952
sanza_zelt​a
Posté le 24-10-2013 à 20:51:35  profilanswer
 

240-185 a écrit :

Avez-vous déjà dit à votre hiérarchie que vous aviez la tête sous l'eau ?


La hiérarchie connait très bien la masse de travail qui est faite, ils se voilent la face en pensant qu'avec une ressource de moins en 2014 on peut tenir.
Mon N+1 est une couille molle et ne sait pas gérer une négociation.
Mon N+2 est à la retraite à la fin de l'année. Il ne s'est pas battu pour 2014.

 
Mitch2Pain a écrit :

Bien entendu à chaque fois ils essaient de pousser pour réduire ce délai ("non mais là c'est Urgent !" , "c'est exceptionnel: il faut résoudre ce bug immédiatement" etc ...) et on se réfugie derrière ce "contrat" de 48h.


On a déjà tenté le refus, le problème remonte la hiérarchie pour retomber avec plus de force. Les N+ plient systématiquement.
Pour les heures supplémentaires, le forfait cadre arrange bien les choses.

 
guimo33 a écrit :

Ta boite n'a qu'à les embaucher si elle veut des personnes motivées, ou les payer à un TJM qui permette d'avoir des gens compétents :)


Affirmation gratuite et stupide.

 
zoukoufxxx a écrit :

Désolé d'être aussi direct, mais dans l'histoire, l'idiot c'est bien toi. Tu fais tes heures et point. Y a pas à tortiller 1 000 fois du cul.


Un projet qui dérape, un client qui s'en va, ce sont des pertes d'emploi. La boite est une PME, pas un grand groupe qui peut encaisser. Si ca ne te pose pas de problème d'assister au pot de départ car la boite va mal, moi, oui.
Certains projets ont des obligations légales. Ils doivent passer à tout prix à une date précise.
Une nuit de traitements qui ne tournent pas, c'est une centaine d'employés sans travail le lendemain chez les clients (avec paiement d’indemnités).
Un projet mal ficelé, ça peut avoir un impact financier critique (le budget annuel de la PME correspond à 2j de flux financiers qu'elle traite).

 

La politique de la société est la chasse aux coupables. Si un projet a un retard, étant le dernier maillon de la chaine, le coupable est tout de suite trouvé.

 

Aujourd'hui pour continuer la farce, un développeur absent le matin, parti à 17h30. Projet en vrac qui ne marche pas. Deadline demain.
Demain, un chef de service qui ne sait pas gérer des congés. 1 personne pour faire le boulot de 3. Vivement demain soir.

 

Pour le départ, personne n'est irremplaçable. Sauf qu'à masse de travail égale, il faut 2 personnes 8h-12h 14h-17h, 3 le temps d'apprendre le boulot.

Message cité 4 fois
Message édité par sanza_zelta le 24-10-2013 à 20:53:28
n°36014991
Volkhen
Posté le 24-10-2013 à 22:45:43  profilanswer
 

sanza_zelta a écrit :


Un projet qui dérape, un client qui s'en va, ce sont des pertes d'emploi. La boite est une PME, pas un grand groupe qui peut encaisser. Si ca ne te pose pas de problème d'assister au pot de départ car la boite va mal, moi, oui.
Certains projets ont des obligations légales. Ils doivent passer à tout prix à une date précise.
Une nuit de traitements qui ne tournent pas, c'est une centaine d'employés sans travail le lendemain chez les clients (avec paiement d’indemnités).
Un projet mal ficelé, ça peut avoir un impact financier critique (le budget annuel de la PME correspond à 2j de flux financiers qu'elle traite).
 
La politique de la société est la chasse aux coupables. Si un projet a un retard, étant le dernier maillon de la chaine, le coupable est tout de suite trouvé.
 
Aujourd'hui pour continuer la farce, un développeur absent le matin, parti à 17h30. Projet en vrac qui ne marche pas. Deadline demain.
Demain, un chef de service qui ne sait pas gérer des congés. 1 personne pour faire le boulot de 3. Vivement demain soir.
 
Pour le départ, personne n'est irremplaçable. Sauf qu'à masse de travail égale, il faut 2 personnes 8h-12h 14h-17h, 3 le temps d'apprendre le boulot.


Toi, tu dois être jeune.
As tu des actions dans la boîte ? As tu des primes aux résultats ? Tes heures supp' sont elles payées ?
J'imagine que la réponse est non.
 
Si tu perds ce job, combien de temps avant d'en retrouver un au même taux horaire effectif ?
Si la réponse est "Moins de 6 mois", c'est le moment de lever le pied. Si la boîte qui t'emploie actuellement coule car les chefs font de la merde, bah tant pis pour leur gueule.


---------------
Main/Alt1/Alt2/Alt3
n°36015361
Grubnatz
me name is potato
Posté le 24-10-2013 à 23:34:02  profilanswer
 

Je suis plutôt d'accord pour le coup. C'est pas ta boite, t'as pas à te sacrifier pour eux si ils t'en mettent autant plein la gueule et si t'en récoltes aussi peu les fruits.

n°36015950
-Obsidian-
Posté le 25-10-2013 à 04:30:26  profilanswer
 

Der-3 a écrit :

Sont-ils aussi indispensables qu'ils le pensent ?


Non. Mais quand tu supportes une charge, que tu effectues le boulot de 3 personnes et qu'ensuite, ils doivent répartir les tâches sur x personnes qui sont déjà dans le rouge ou vraiment engager 3 personnes + le salaire qu'ils doivent te payer parce que tu es en congé maladie, ça les énerve un peu les "managers" ...

Grubnatz a écrit :

Je suis plutôt d'accord pour le coup. C'est pas ta boite, t'as pas à te sacrifier pour eux si ils t'en mettent autant plein la gueule et si t'en récoltes aussi peu les fruits.


+1 ...
D'où ma question avant. Un congé maladie pour surmenage/burnout. C'est moins violent que de claquer la porte, ça te donne le temps de souffler et réfléchir, et éventuellement chercher un autre emploi.

 
sanza_zelta a écrit :


Un projet qui dérape, un client qui s'en va, ce sont des pertes d'emploi. La boite est une PME, pas un grand groupe qui peut encaisser. Si ca ne te pose pas de problème d'assister au pot de départ car la boite va mal, moi, oui.
Certains projets ont des obligations légales. Ils doivent passer à tout prix à une date précise.
Une nuit de traitements qui ne tournent pas, c'est une centaine d'employés sans travail le lendemain chez les clients (avec paiement d’indemnités).
Un projet mal ficelé, ça peut avoir un impact financier critique (le budget annuel de la PME correspond à 2j de flux financiers qu'elle traite).[...]


Ça ce n'est pas ton travail, c'est le travail (et la conscience) des N+x plus haut. Ils sont payés pour ça. Et même si tu recevais une paie similaire, ça sert à quoi si tu finis à la maison à récupérer mentalement pendant 6/12 mois? Si les chefs plus haut ne font pas d'effort, ce n'est pas à toi de rattraper le boulot, tu n'es pas un surhomme, tu seras juste la bonne poire. Tu fais ce que tu peux sans que ça nuise à ta santé et terminé. L'image que j'ai de toi, c'est un nageur qui tente de remonter les chutes du Niagara ...  :D.

 

Si les autres employés ne font rien, ce n'est pas à toi de rattraper leur travail. Ton collègue là, a préféré partir 17h30, et toi tu continues de travailler même à la maison? Ton employeur aura 0 gratitude, ne t'offrira pas une augmentation de salaire ou bien un bonus, te méprisera tout le temps, et lorsque tu partiras, ils essayeront même de te mettre des bâtons dans les roues.

 

J'ai fait un quasi burnout l'année dernière, 2 mois à récupérer physiquement, 8 mois mentalement, maintenant je fais juste le travail qui m'est assigné et pas plus. Si jamais je rentre dans une boîte qui risque de couler, pas mon problème.


Message édité par -Obsidian- le 25-10-2013 à 17:58:04
n°36017787
guimo33
Random guy
Posté le 25-10-2013 à 11:06:57  profilanswer
 

Pourquoi tu ne cherches pas ailleurs? Comme dit, personne n'est irremplacable, et je suis sur que même si tu pars, tout fonctionnera bien.  En attendant c'est toi qui paye de ta personne pour les autres.
 

sanza_zelta a écrit :


Affirmation gratuite et stupide.
 


Affirmation pas gratuite ni stupide : quand les TJM sont trop bas, les prestas qui sont sur le taf sont ceux qui coutent le moins cher. Ceux qui sont bons arrivent à se sauver pour un meilleur TJM (ou une place chez le client), et donc un meilleur salaire. Et un presta qui sait que sa mission est délimitée dans le temps ne va pas s'impliquer plus que ça, il va faire ce qu'on lui demande, c'est d'ailleurs ce qu'on attend de lui.
 
Malheureusement, tu n'as pas d'autres alternative que la porte, ou impliquer ton N+1 pour qu'il fasse son boulot de priorisation et répartition des tâches.
 
Et si tu es jeune, j'ai envie de te dire : welcome to the world of prod! [:benny hill]


Message édité par guimo33 le 25-10-2013 à 11:10:53
n°36018571
Tillow
Lévitation félino-tartinique
Posté le 25-10-2013 à 11:59:59  profilanswer
 

sanza_zelta a écrit :


La hiérarchie connait très bien la masse de travail qui est faite, ils se voilent la face en pensant qu'avec une ressource de moins en 2014 on peut tenir.
Mon N+1 est une couille molle et ne sait pas gérer une négociation.
Mon N+2 est à la retraite à la fin de l'année. Il ne s'est pas battu pour 2014.
 


 
Il faut donc lui démontrer que ça n'est pas possible de charger la mule d'avantage, si la mule n'avance plus, ils se poseront peut-être des questions.
 

sanza_zelta a écrit :


On a déjà tenté le refus, le problème remonte la hiérarchie pour retomber avec plus de force. Les N+ plient systématiquement.
Pour les heures supplémentaires, le forfait cadre arrange bien les choses.
 


 
Il ne s'agit pas pas forcément de refuser de manière frontale. Si vous faites honnêtement votre travail et uniquement la quantité de travail que vous êtes censés faire (pas celle que vous êtes humainement capable de faire en dormant 1h par nuit), ce qui dépasse va s'empiler et retombera plus haut. Parce qu'en entreprise, la merde, ça doit monter.
La clé ? TOUT tracer, par mail, par courrier, peu importe.
Tu annonces tes délais à l'avance, tu expliques que c'est incompressible. Si le gugusse qui doit faire la tâche d'avant a deux jours de retard, soit. Tu alertes immédiatement que, conformément à ce que tu avais annoncé au départ, tu as besoin de x jours et que du fait que la tâche précédente t'as été livrée avec deux jours de retard, toi tu auras fini à date prévue +2. Point barre. Et tu gardes les mails.  
Idem : une tâche non prévue te tombe sur la gueule ? Tu n'es pas compétent en matière de planning, tu demandes par écrit à ton N+1 ce qui doit être priorisé et tu réponds en annonçant le temps que ça va te prendre. Toujours par écrit.
Le jour où on t'engueule tu ressors la pile de mails et tu demandes le plus sereinement du monde à quel moment tu n'as pas fait ton travail ou alerté pour un retard. Si on te dis que tu chiffres trop large, tu réponds que sans réponse de ta hiérarchie (vu que le genre de chef que tu décris ne répond jamais à ce style de mail), tu as considéré ça comme une approbation de leur part. Ils ne pourront RIEN te dire.
 

sanza_zelta a écrit :


Affirmation gratuite et stupide.
 


 

sanza_zelta a écrit :


Un projet qui dérape, un client qui s'en va, ce sont des pertes d'emploi. La boite est une PME, pas un grand groupe qui peut encaisser. Si ca ne te pose pas de problème d'assister au pot de départ car la boite va mal, moi, oui.
Certains projets ont des obligations légales. Ils doivent passer à tout prix à une date précise.
Une nuit de traitements qui ne tournent pas, c'est une centaine d'employés sans travail le lendemain chez les clients (avec paiement d’indemnités).
Un projet mal ficelé, ça peut avoir un impact financier critique (le budget annuel de la PME correspond à 2j de flux financiers qu'elle traite).
 
La politique de la société est la chasse aux coupables. Si un projet a un retard, étant le dernier maillon de la chaine, le coupable est tout de suite trouvé.
 
Aujourd'hui pour continuer la farce, un développeur absent le matin, parti à 17h30. Projet en vrac qui ne marche pas. Deadline demain.
Demain, un chef de service qui ne sait pas gérer des congés. 1 personne pour faire le boulot de 3. Vivement demain soir.
 
Pour le départ, personne n'est irremplaçable. Sauf qu'à masse de travail égale, il faut 2 personnes 8h-12h 14h-17h, 3 le temps d'apprendre le boulot.


 
Tu n'es pas patron de la boîte, c'est moche à dire, mais tu n'es pas responsable. Je ne pense pas que tu en sois arrivé au pétage de câble / burn out / problèmes de santé récurrents mais tu n'en as pas l'air loin donc je préfère te prévenir, la conscience pro ça ne pèse pas lourd face à une santé ou un moral bousillé.
Aucun boulot (sauf peut-être sa propre boîte et encore) ne mérite qu'on se fasse mal à ce point. Tu ne peux pas empêcher des petits enfants de mourir de faim, tu ne peux pas empêcher les gens de se faire virer, pire en faisant le travail des autres à leur place, tu te rends complice d'un système inhumain qui devrait péter pour que de vraies décisions soient prises.
Je te souhaite du courage, et franchement, je te souhaite de trouver mieux ailleurs.


---------------
Le plus intéressant, c'est comment vous arrivez à faire un truc aussi immonde avec des ingrédients normaux ?
n°36022831
jcqs
épais comme une brique
Posté le 25-10-2013 à 17:20:26  profilanswer
 

Epouse moi Tillow :love:


---------------
diablo3 : jcqs#2507 |Topac pâtisserie !
n°36023113
data error
vidage de la mémoire physique
Posté le 25-10-2013 à 17:56:43  profilanswer
 

[:julian33:4] de platine
 
 
Ca tombe sous le coup d'une AQ ou pas ?
 
 

n°36023977
Mur-mur
Ab hoc et ab hac.
Posté le 25-10-2013 à 19:59:44  profilanswer
 

data error a écrit :

[:julian33:4] de platine

 


Ca tombe sous le coup d'une AQ ou pas ?

 




Sans doute, mais pas pas tout de suite: laisse ceux qui seraient concernés par le sujet l'oublier un peu pendant le Week-end :o

 


---------------
Nos tafs de merde Celui à qui tu démontre qu'il a tort, aura la même reconnaissance que le renard envers le piège qui lui prend la patte.
n°36023984
Gottorp
In gold we trust !
Posté le 25-10-2013 à 20:00:38  profilanswer
 

+1000
 
C'est pas ta boîte, rien ne vaut ta santé.
 
Perso je suis passé par la case "burn out", je n'arrive pas à me détacher du boulot, je passe des journées soit a ne rien avoir a faire parce que pas de consignes de la direction (mais rendre des "livrables" quand même sinon mail assez virulent de reproches) ou alors une journée de 17H parce que c'est comme ça.  
 
Je ne tiens plus que par les médocs et il faudrait que je change de taff (mais bon, trouver un truc qui aille bien, changer de taff pour changer de taff et trouver d'autres sources d'emmerdes, pas la peine, autant garder celles que j'ai avec les quelques "avantages" que j'y trouve).


---------------
Les convictions sont des ennemis de la vérité plus dangereux que les mensonges
n°36024077
Volkhen
Posté le 25-10-2013 à 20:16:10  profilanswer
 

Gottorp a écrit :

+1000
 
C'est pas ta boîte, rien ne vaut ta santé.
 
Perso je suis passé par la case "burn out", je n'arrive pas à me détacher du boulot, je passe des journées soit a ne rien avoir a faire parce que pas de consignes de la direction (mais rendre des "livrables" quand même sinon mail assez virulent de reproches) ou alors une journée de 17H parce que c'est comme ça.  
 
Je ne tiens plus que par les médocs et il faudrait que je change de taff (mais bon, trouver un truc qui aille bien, changer de taff pour changer de taff et trouver d'autres sources d'emmerdes, pas la peine, autant garder celles que j'ai avec les quelques "avantages" que j'y trouve).


Discours de femme battue ça.
"Il me tabasse mais si je l'aime suffisamment il changera".  [:nham:4]


---------------
Main/Alt1/Alt2/Alt3
n°36024116
Gottorp
In gold we trust !
Posté le 25-10-2013 à 20:20:17  profilanswer
 

Volkhen a écrit :


Discours de femme battue ça.
"Il me tabasse mais si je l'aime suffisamment il changera".  [:nham:4]


 
ha non, il changera pas. Je le sais. Aucune chance. Mais je ne veux pas partir "dans le vide" mais pour un truc qui m'ira bien. Partir pour partir, bof, les propositions que j'ai actuellement (je cherche) sont des trucs parfais quand tu as 25 ans, les dents longues et l'envie de bouffer la terre entière en sacrifiant tout pour ton boulot (en gros). Ce n'est pas ce que je cherche. Il faut "juste" que j'arrive a oublier les conditions de merde de certains jours (semaines) et profiter du reste et des avantages que j'ai (télétravail, donc pouvoir mater des séries, lire des livres, etc .... quand tu es en attente de choses à faire). Un collègue plus couillu que moi (et dans le même cas) ose dire le soir "ce matin, j'ai demandé ce que j'avais a faire, je n'ai pas eu de réponse, je n'ai donc rien fait ni produit ce jour".


---------------
Les convictions sont des ennemis de la vérité plus dangereux que les mensonges
n°36024158
oiseau bla​nc
Le socialisme tue
Posté le 25-10-2013 à 20:25:32  profilanswer
 

sanza_zelta a écrit :

Au final, j'enchaine depuis un mois non stop (7/7) le boulot pour rattraper les conneries les unes après les autres. En plus de la journée de travail normale, je continue en soirée via une connexion à distance à mon poste au boulot. 23h, encore en train de bosser pour corriger de la merde.
 
Alors oui, je suis con de bosser mais si c'est pas fait, ca se rajoutera demain matin sur la pile. Ca deviendra encore plus urgent et le rythme sera encore plus insupportable. Impossible de planter volontairement un client aussi. L'impact serait trop grave pour la boite et on peut pas se permettre de perdre des contrats.


S'il y a des incapables à la direction, à terme, la boîte est condamnée. A ton niveau, tout ce que tu devrais essayer de faire c'est te préserver et assurer tes arrières en commençant à chercher ailleurs. Tu ne peux pas porter ce poids sur tes épaules et ça ne te rapportera rien.

n°36026096
baggers
Posté le 26-10-2013 à 02:05:26  profilanswer
 

Citation :

La clé ? TOUT tracer, par mail, par courrier, peu importe.
Tu annonces tes délais à l'avance, tu expliques que c'est incompressible. Si le gugusse qui doit faire la tâche d'avant a deux jours de retard, soit. Tu alertes immédiatement que, conformément à ce que tu avais annoncé au départ, tu as besoin de x jours et que du fait que la tâche précédente t'as été livrée avec deux jours de retard, toi tu auras fini à date prévue +2. Point barre. Et tu gardes les mails.  
Idem : une tâche non prévue te tombe sur la gueule ? Tu n'es pas compétent en matière de planning, tu demandes par écrit à ton N+1 ce qui doit être priorisé et tu réponds en annonçant le temps que ça va te prendre. Toujours par écrit.
Le jour où on t'engueule tu ressors la pile de mails et tu demandes le plus sereinement du monde à quel moment tu n'as pas fait ton travail ou alerté pour un retard. Si on te dis que tu chiffres trop large, tu réponds que sans réponse de ta hiérarchie (vu que le genre de chef que tu décris ne répond jamais à ce style de mail), tu as considéré ça comme une approbation de leur part. Ils ne pourront RIEN te dire.


 
Bonne remarque.
 
Personnellement, je n'aime pas ce type de tâches que je considérais initialement comme du temps perdu et générateur de stress: estimer les tâches, les planifier, faire un compte-rendu hebdomadaire d'activité...
 
J'ai la chance d'avoir un collègue/binôme plus expérimenté que moi avec lequel on bosse bien ensemble: on s'est donc programmé une réunion hebdomadaire, rien qu'entre nous deux, pour faire un point sur la semaine. Liste des tâches effectuées et des livrables, liste des tâches arrivées pendant la semaine et des estimations, planning prévisionnel. Et ce, 24-48 heures avant la "vraie" réunion hebdomadaire avec la hiérarchie ^^
 
Ce qui fait qu'on arrive avec un fichier excel tout prêt pour le planning, et on passe 1h a en discuter avec les chefs (priorités, ect)
 
En pratique, les modifications dudit planning sont à la marge: on connais bien notre boulot, et on sait prioriser. Mais il faut bien donner l'impression a la hiérarchie qu'elle sert à quelque chose, n'est ce pas? ^^
 
Au final, perte minimale de temps et efficacité max (on fait nos devis et planning entre connaisseurs), aucun stress pour nous lors des réunions avec la hiérarchie : même lors des grosses modifications de planning, tout est tracé, compté, estimé en équivalent de journées de travail, et les tâches qui prennent du retard, travail parfaitement autonome.
 
Je vous avoue que je lui en serre cinq, à ce collègue.
 
Ceci dit, a ce stade, on pense sérieusement a se mettre en indépendants... :D

n°36055130
custard
Nobody fucks with Jesus!
Posté le 29-10-2013 à 13:44:47  profilanswer
 

Bonjour  [:cerveau drapal]  
Cldt,


---------------
Stoning!! - L'orthographe est la science des ânes... -
n°36065879
seawan
Posté le 30-10-2013 à 14:13:42  profilanswer
 
n°36086417
cordelius
Disciplus Simplex
Posté le 01-11-2013 à 16:49:23  profilanswer
 


Corliadement :o


---------------
Last.fm | Kia Cee'd II DCT + Nissan Silvia turbo + Honda CB500
mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5  ..  162  163  164  ..  172  173  174  175  176  177

Aller à :
Ajouter une réponse
 

Sujets relatifs
Travail sur le vietnamAPL: sur quelle(s) année(s) de travail se base t'il? questions
Liscensiement a la suite d'un arret de travailConditions de travail : superficie minimum ?
Suite à un accident De Travail .....Menaces au travail
Nouvelle frappe du gouvernement - Temps de travail en ligne de mireTreteaux pour plan de travail.
Votre environnement de travailTable à induction à fleur de plan de travail
Plus de sujets relatifs à : [T-U] Souffrance au travail / job à la con.



Copyright © 1997-2014 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Avis LDLC / LesNumeriques.com