Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
1646 connectés 

  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Sciences

  [topic unique] la Gestion de Projet

 


Etes vous formé à la Gestion de Projet?
Sondage à 2 choix possibles.




Attention si vous cliquez sur "voir les résultats" vous ne pourrez plus voter

 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2
Page Précédente
Auteur Sujet :

[topic unique] la Gestion de Projet

n°31770077
Micraln
Posté le 24-09-2012 à 11:33:46  profilanswer
 

Bonjour,
 
Si vous avez travaillé sur un projet, vous avez surement entendu parler du triptyque Cout, Délai, Qualité. Ou comment livrer le produit ou service demandé dans les temps et en respectant les délais.
 
Aux vues de la croissance exponentielle du nombre de certifiés PMP dans le monde, passé de 100 k à plus de 600 k en cinq ans, les entreprises prennent conscience de l’importance de piloter leurs projets via des référentiels.
 
Pourtant, d’après l’observatoire des projets (étude 2011), le taux de réussite des projets est loin d’être… une réussite.
 
« Si 47% des répondants estiment que plus de la moitié de leurs projets réussissent, ils sont près de 26% à déclarer que plus de la moitié de leurs projets dérapent de plus de 15% en termes de coûts, de délais ou de périmètre. Les projets stratégiques semblent encore plus délicats à réussir : 55% des répondants estiment qu’entre 16% et 50% de leurs projets stratégiques sont purement et simplement abandonnés. »
( http://www.observatoireprojets.org/?page_id=13 )
 
 
Mais alors… que se passe t il?
 
Je souhaite, par ce fil, que l’on puisse échanger sur les méthodologies en gestion de projet utilisées (ou non) au sein de nos entreprises.
Et plus largement échanger sur la gestion de projet.
N’hésitez pas à intervenir même si vous êtes critiques envers ces méthodologies.
Je vous demanderai juste de motiver votre position, un simple « ça sert à rien » n’apportant rien à la discussion.
Merci de ne pas venir vous défouler en faisant part de vos états d'ames envers votre entreprise ou direction
 
Je suis dans le domaine des systèmes d’information, j'ai travaillé dans l’industrie (lourde, textile, équipement, etc.), dans le public, et en SSII.
Les projets dans lesquels je suis intervenu (comme membre projet ou chef de projet) vont de quelques dizaines de milliers d'euros à quelques millions.
Je pratique les méthodologies en gestion de projet depuis plus de 6 ans. Certifié IPMA, je suis en cours de certification PMP.
 
Intervenez et parlons gestion de projet.
 
Merci  
ps: je crée ce fil en raison du manque sur le sujet dans FH, malgré quelques tentatives.
un début de discussion ici: http://forum.hardware.fr/hfr/syste [...] tm#t100931


Message édité par Micraln le 28-09-2012 à 11:04:24
mood
Publicité
Posté le 24-09-2012 à 11:33:46  profilanswer
 

n°31770083
Micraln
Posté le 24-09-2012 à 11:34:03  profilanswer
 

réservé pour synthèse sur les méthodo ou sur la gestion de projet en général


Message édité par Micraln le 24-09-2012 à 11:43:40
n°31782183
Micraln
Posté le 25-09-2012 à 11:22:07  profilanswer
 

Qu’est ce qu’un projet ?
 
Que vous souhaitiez rénover votre maison, développer un nouveau produit ou service ou même créer une entreprise(le processus de création), vous êtes dans une démarche projet : réaliser une œuvre unique définie dans le temps.
 
Quelque soit votre projet, vous rencontrerez les mêmes contraintes :
-En termes de qualité : votre produit ou service devra répondre aux attentes.
-En termes de délai : votre produit ou service devra être livré à la date fixée.
-En termes de coût : votre produit ou service devra respecter l’enveloppe budgétaire définie.
D’autres sont à prendre en considération, mais pour cette introduction nous nous limiterons à ces trois là.  
 
Ces contraintes sont concurrentes et toute action sur l’une d’entre elles aura des répercutions sur les autres.  
Réduire les délais impose soit d’augmenter le coût (augmentation de main d’œuvre par ex.) soit de revoir la qualité (réduire ses ambitions quant au résultat final pour finir dans les temps).
Et cerise sur le gâteau, un projet ne se déroule jamais comme prévu : les impondérables sont légion et ce, même avec une excellente planification et gestion du risque.
 
 
Comment conduire sereinement ses projets ?
 
Comme je l’indiquais précédemment, il y a de nombreux points communs entre les projets. Ceux-ci peuvent donc se gérer de manière similaire.
Réduire considérablement votre stress et augmenter significativement la réussite de vos projets est tout à fait possible grâce aux méthodologies en gestion de projet.
 
 
Quelles sont les méthodologies en gestion de projet ?
 
Trois organismes font références en la matière :
-The Project Management Institute (PMI), le référentiel américain.
-The Office of Government Commerce (OGC), le référentiel anglais.
-L’Association Francophone de Management de Projet (AFITEP), le référentiel francophone.
 
Le premier échelon de certification de chaque référentiel a pour but de vous sensibiliser à la gestion de projet et acquérir le vocable essentiel à la bonne communication au sein de l’équipe projet.
A ce niveau, l’expérience projet n’est pas nécessaire.
 
 
The Project Management Institute
 
« Le Project Management Institute, fondé en 1969, est une association professionnelle à but non lucratif qui propose des méthodes de Gestion de projet. Son siège est à Philadelphie en Pennsylvanie (États-Unis), elle compte plus de 200 000 membres répartis dans 125 pays. Elle publie des standards relatifs à la gestion de projet et est en charge de la certification des processus de gestion de projet. »
Wikipedia
 
Le PMI délivre plusieurs certifications reconnues internationalement :
-Certificate of Associate Project Manager (CAPM) pour les assistants chef de projet ou pour les chefs de projet junior.  
-Project Manager Professional (PMP) pour les chefs de projet expérimentés.
-Program Manager Professional (PgMP) pour les chefs de Programme
 
Le référentiel PMI est le Pmbok (Project Management Body Of Knowledge).
 
 
The Office of Government Commerce
 
« L'OGC est propriétaire de la méthode PRINCE2 mais également dépositaire et à l'origine de ITIL, recueil des meilleures pratiques de gestion des services informatiques. »
Wikipedia
 
L’OGC délivre plusieurs certifications reconnues internationalement :
-Certification PRojects IN Controlled Environments  (PRINCE2)  Fondamental . Cet examen vérifie qu’un collaborateur dispose des connaissances nécessaires pour participer à un projet géré selon la méthode PRINCE2.
-Certification PRojects IN Controlled Environments  (PRINCE2)  Praticien. Cet examen est la garantie d'une maîtrise parfaite de la méthode PRINCE2 ™ pour gérer un projet  
 
 
L’Association Francophone de Management de Projet
 
« Créée en 1982, l’Association Francophone de Management de Projet rassemble des professionnels du management de projet, praticiens, consultants, formateurs, enseignants – chercheurs et étudiants. Membre de l’International Cost Engineering Council (ICEC) et de l’International Project Management Association (IPMA), elle mène et soutient toutes actions (échanges, colloques, référentiels…) favorisant la réussite des projets. L’AFITEP édite la revue « La Cible ». Elle certifie les compétences en gestion et en direction de projet. »
Wikipedia
 
L’IPMA (représenté par l’AFITEP en France) délivre plusieurs certifications reconnues internationalement mais a plus de mal à s’imposer:
-Niveau D – Certified Project Management Associate : personnes pouvant être impliquées dans chaque domaine du management de projet, en tant qu’assistants et spécialistes.
-Niveau C – Certified Project Manager : personnes capables de diriger elles-mêmes des projets de complexité limitée.
-Niveau B – Certified Senior Project Manager : personnes capables de diriger elles-mêmes des projets complexes.
-Niveau A – Certified Projects Director : personnes capables de contrôler et de coordonner l’ensemble des projets d’une organisation : portefeuille, programme.
 
Le référentiel IMPA est l’ICB (IPMA Competence Baseline).
 
 
Qu’est ce que la gestion de projet ?
 
La gestion de projet est l’application des connaissances, compétences, outils et techniques dans le but de répondre aux exigences du projet.
Gérer un projet permet, entre autres,  non seulement de planifier mais aussi de constater au plus tôt le moindre dérapage (de la qualité, des délais ou du coût) afin de prendre les mesures qui s’imposent.
 
Chaque projet peut être découpé en 5 « phases », PMI préfère le terme « groupes de processus » :
-Initialisation,
-Planification,
-Exécution,
-Suivi,
-Clôture.
 
 
Références
 
Les 3 principaux référentiels en gestion de projet sont:
- IMPA par l'Afitep en France(référentiel francophone)
- Prince 2 de l'OGC (référentiel anglais)
- Pmbok de PMI (référentiel américain)
 

n°31787680
Maldoror
Carpe diem, tu vas mourir
Posté le 25-09-2012 à 18:23:52  profilanswer
 

drap


---------------
De l'art
n°31787691
Maldoror
Carpe diem, tu vas mourir
Posté le 25-09-2012 à 18:25:13  profilanswer
 

Il manque une option au sondage : "je me suis formé tout seul sur le tas" :D


---------------
De l'art
n°31803346
Micraln
Posté le 27-09-2012 à 10:01:07  profilanswer
 

Maldoror a écrit :

Il manque une option au sondage : "je me suis formé tout seul sur le tas" :D


C'est la réponse 8: "Je me suis formé par mes lectures (Internet, livres...)"


---------------

n°31807706
Maldoror
Carpe diem, tu vas mourir
Posté le 27-09-2012 à 15:59:18  profilanswer
 

Ben non, moi perso je me suis pas formé par mes lectures, je me suis formé sur le tas, en faisant le boulot, à coups de mails, de réunions de coordination et surtout de bon sens, parce qu'en réalisé, c'est pas compliqué la gestion de projet, suffit de savoir lire un calendrier et de savoir compter les jours :o

Message cité 2 fois
Message édité par Maldoror le 27-09-2012 à 15:59:44

---------------
De l'art
n°31807866
Husbeck
Cosa Nostra Forever
Posté le 27-09-2012 à 16:10:57  profilanswer
 

Maldoror a écrit :

Ben non, moi perso je me suis pas formé par mes lectures, je me suis formé sur le tas, en faisant le boulot, à coups de mails, de réunions de coordination et surtout de bon sens, parce qu'en réalisé, c'est pas compliqué la gestion de projet, suffit de savoir lire un calendrier et de savoir compter les jours :o


 
Faut que je me forme aux bases du Capability Maturity Model Integration !  
 
J'ai de la lecture faut que j'aide mon futur employeur à passer au niveau 2 et 3.
La gestion de projet intégrée qui m’intéresse particulierement.
 

n°31807965
Maldoror
Carpe diem, tu vas mourir
Posté le 27-09-2012 à 16:17:34  profilanswer
 

Je ne sais même pas de quoi tu parles :D


---------------
De l'art
n°31808283
Micraln
Posté le 27-09-2012 à 16:43:00  profilanswer
 

Maldoror a écrit :

Ben non, moi perso je me suis pas formé par mes lectures, je me suis formé sur le tas, en faisant le boulot, à coups de mails, de réunions de coordination et surtout de bon sens, parce qu'en réalisé, c'est pas compliqué la gestion de projet, suffit de savoir lire un calendrier et de savoir compter les jours :o


 
Comment gères tu les prestataires (si un te laches en cours de route par ex.)?  
Comment gères tu les risques (un projet n'est jamais un long fleuve tranquille)?
Comment gères tu les budgets?
Comment gères tu l'adequation entre le cahier des charges et la réalisation?
Comment sais tu si ton projet dérape (budget, planning...)?
Comment réagis tu à ce dérapage?
Comment gères tu une modification de périmètre?
Comment gères tu les revues intermediaires de projet?
Comment mets tu en place ton planning?
Comment calcules tu le cout de revient de ton projet, la marge qui va être appliquée?
Comment gères tu les relations clients, direction, membres projets ou autre partie prenante?
etc. etc.?
 
La gestion de projet est ne se limite pas à lire un calendrier (et d'ailleurs il faut bien mettre en oeuvre ce planning et budgéter le projet, ...)
 
Je pense qu'il y avait du second degré dans cette remarque (je l'espère), malheureusement combien de fois ceux qui exprime cette opinion le pensent ils vraiment... beaucoup trop aux vues des réalisations et du nombre d'echecs (j'y integre les dépassements de delais et de cout)

Message cité 2 fois
Message édité par Micraln le 27-09-2012 à 16:57:28
mood
Publicité
Posté le 27-09-2012 à 16:43:00  profilanswer
 

n°31808422
Micraln
Posté le 27-09-2012 à 16:51:18  profilanswer
 

Husbeck a écrit :


 
Faut que je me forme aux bases du Capability Maturity Model Integration !  
 
J'ai de la lecture faut que j'aide mon futur employeur à passer au niveau 2 et 3.
La gestion de projet intégrée qui m’intéresse particulierement.
 


CMMI est le pendant developpement d'ITIL (production).
Les deux référentiels reposent sur le socle de la gestion de projet (qui d'ailleurs compte pour pas mal dans la notation de maturité).
 
Il faut donc se tourner vers un référentiel en gestion de projet.
 
En developpement logiciel, les méthodes agiles (Scrum, Xprogramming,...) sont peut être plus adaptées à cet environnement.
Je n'ai pas abordé ces référentiels car je ne suis pas dans le developpement, même si je regarde un peu ce qui s'y passe (j'ai adopté pas mal de trucs du Scrum).
Bien sure dans le cas ou vous faite du dev. Car CMMI convient aussi pour l'acquisition logiciel.
Il y a d'excellents blogs/sites sur le sujet.


Message édité par Micraln le 27-09-2012 à 16:56:58
n°31808520
Maldoror
Carpe diem, tu vas mourir
Posté le 27-09-2012 à 16:56:18  profilanswer
 

Micraln a écrit :

 

Comment gères tu les prestataires (si un te laches en cours de route par ex.)?
Comment gères tu les risques (un projet n'est jamais un long fleuve tranquille)?
Comment gères tu les budgets?
Comment gères tu l'adequation entre le cahier des charges et la réalisation?
Comment sais tu si ton projet dérape (budget, planning...)?
Comment réagis tu à ce dérapage?
Comment gères tu une modification de périmètre?
Comment gères tu les revues intermediaires de projet?
Comment mets tu en place ton planning?
Comment calcules tu le cout de revient de ton projet, la marge qui va être appliquée?
Comment gères tu les relations clients, direction, membres projets ou autre partie prenante?
etc. etc.?

 

Lire un calendrier et de savoir compter les jours pour voir où en est la tâche à réaliser fait partie des tâches de l'exécutant, pas du gestionnaire de projet.
Ca va quand même plus loin.

 

La seule chose que je mets dans des feuilles Excel, c'est mes plannings, et encore, c'est parce que Ms Project m'emmerde et que je suis sur des projets courts (en général). Le reste, je gère, tu sais comment ? Au doigt mouillé. C'est comme ça que je pilote, au doigt mouillé, à l'instinct, au feeling.

 

Maintenant, je vais essayer de répondre plus précisément quand même, point par point :

 
Citation :


Comment gères tu les prestataires (si un te laches en cours de route par ex.)?
Il n'y a pas grand chose à faire si un prestataire lâche en cours de route, il faut en trouver un autre. Mais en général, nous sommes notre propre prestataire dans le cadre de mes projets :D

 

Comment gères tu les risques (un projet n'est jamais un long fleuve tranquille)?
Probabilité x impact. Probabilité forte ou impact fort = prévision du risque.

 

Comment gères tu les budgets?
C'est moi qui établit le devis chiffré :D
Je le fais signer au client

 

Comment gères tu l'adequation entre le cahier des charges et la réalisation?
JE rédige (ou pas) le cahier des charges, et JE supervise (toujours) la réalisation

 

Comment sais tu si ton projet dérape (budget, planning...)?
JE fixe le budget, j'ai les prix d'achat, les prix de vente, la prévision du temps à y passer. Si j'ai prévu 10000 d'achat de matos et que j'en ai pour 10500, je dérape pas. Si j'en ai pour 15000, je dérape et je dois expliquer au client que ce sera plus cher que prévu, c'est mon boulot de le faire admettre et accepter par le client, précisément parce qu'un projet, comme tu le disais, n'est pas un long fleuve tranquille

 

Comment réagis tu à ce dérapage?
CF ci-dessus, je communique immédiatement auprès de tous les acteurs, tout comme je le fais tout au long de mes projets, afin d'éviter l'effet tunnel qui est toujours désastreux, même (surtout) dans un projet interne

 

Comment gères tu une modification de périmètre?
Augmentation / diminution du budget, ou du délai, ou des ressources, ou un mix des trois. Y a pas 50 façons de réagir.

 

Comment gères tu les revues intermediaires de projet?
Je fais des conf-call auxquelles participent des gens incompétents auxquels j'envoie ensuite des CR de réunion qu'ils ne lisent pas. Comme tous les CP :o

 

Comment mets tu en place ton planning?
Ben j'ai des ressources, des impératifs, un calendrier, je dis "il faut 20 jours, on est le tant, on sera prêt le tant (sachant que je multiplie systématiquement le temps par 1,5, comme devrait le faire tout bon CP)

 

Comment calcules tu le cout de revient de ton projet, la marge qui va être appliquée?
Déjà vu plus haut, j'ai les prix d'achat et les prix de vente

 

Comment gères tu les relations clients, direction, membres projets ou autre partie prenante?
Avec mon feeling, et ma communication. Fondamental, la communication.

 

etc. etc.?

 

Voili voilou :o


Message édité par Maldoror le 27-09-2012 à 16:58:52

---------------
De l'art
n°31808672
boisse
Well...fuck
Posté le 27-09-2012 à 17:07:13  profilanswer
 

Didn't read lol

n°31808674
Micraln
Posté le 27-09-2012 à 17:07:40  profilanswer
 

Je reprends juste ça (le reste est du meme acabit):
Si j'ai prévu 10000 d'achat de matos et que j'en ai pour 10500, je dérape pas. Si j'en ai pour 15000, je dérape et je dois expliquer au client que ce sera plus cher que prévu, c'est mon boulot de le faire admettre et accepter par le client, précisément parce qu'un budget, comme tu le disais, n'est pas un long fleuve tranquille
 
Je suis acheteur de prestation (je dirige un service) et j'ai pouvoir de signature (donc de payer ou non)
 
 
Si tu me fais un devis à 10.000, que ca te coute 15.000 et que tu viens me dire... ca va être plus chère, voici ce que je te réponds:  
"j'ai signé un devis à tant, je ne payerai pas plus.
Nous avons un contrat, nous sommes engagé.
Si ça vous pose un problème, nous allons régler ça avec le service juridique."
 
Je ne renogocie jamais après signature de contrat, je n'ai pas à le faire.  
Excepté lorsque c'est moi qui demande une modification de périmetre et là on apporte un avenant et on renogicie la prestation si il y a lieu d être.
 
Là, un petit malin peut négliger sa prestation pour ne pas rogner sa marge.  
Sauf qu'en "bon" gestionnaire de projet, j'ai rédiger un cahier des recettes ou d'acceptation.
 
Si la prestation ne correspond pas, je ne paye pas.
 
Donc vous entourloupez vos clients, ce que tu fais n'est pas légal.  
Normalement l'erreur est pour ta pomme et non pour le client.
Tombez sur quelqu'un comme moi et ça fini au tribunal (et je suis sure de gagner).
 
 
Ca ne te serait pas inutile une petite formation en gestion de projet :)

Message cité 2 fois
Message édité par Micraln le 27-09-2012 à 17:14:14
n°31808756
Maldoror
Carpe diem, tu vas mourir
Posté le 27-09-2012 à 17:14:46  profilanswer
 

Micraln a écrit :

Je reprends juste ça:
Si j'ai prévu 10000 d'achat de matos et que j'en ai pour 10500, je dérape pas. Si j'en ai pour 15000, je dérape et je dois expliquer au client que ce sera plus cher que prévu, c'est mon boulot de le faire admettre et accepter par le client, précisément parce qu'un budget, comme tu le disais, n'est pas un long fleuve tranquille
 
Je suis acheteur de prestation (je dirige un service) et j'ai pouvoir de signature (donc de payer ou non)
 
 
Si tu me fais un devis à 10.000, que ca te coute 15.000 et que tu viens me dire... ca va être plus chère, voici ce que je te réponds:  
"j'ai signé un devis à tant, je ne payerai pas plus.
Je vous rappelle qu'un devis est un engagement
Si ça vous pose un problème, nous allons régler ça avec le service juridique."
 
Je ne renogocie jamais après signature de contrat.  
Excepté lorsque c'est moi qui demande une modification de périmetre et là on apporte un avenant et on renogicie la prestation si il y a lieu d être.
 
Là, un petit malin peut négliger sa prestation pour ne pas rogner sa marge.  
Sauf qu'en "bon" gestionnaire de projet, j'ai rédiger un cahier des recettes ou d'acceptation.
 
Si la prestation ne correspond pas, je ne paye pas.
 
Donc vous entourloupez vos clients, ce que tu fais n'est pas très légal.
Tombez sur quelqu'un comme moi et ça fini au tribunal.


 
Mais qu'est-ce que tu racontes ?  
Tu gères des projets en commençant par imaginer que tu vas aller au tribunal ?  
 
Evidemment qu'une modification dans le prix donne lieu à un nouveau devis qui doit être soumis à acceptation, tu crois quoi, que je suis un escroc et que je sévi en bande organisée ? :D
 
Sérieux, relâche la pression mec [:ddrs55]


---------------
De l'art
n°31808792
erwann dit​ flo
Quand votre monde s'éclaire...
Posté le 27-09-2012 à 17:18:10  profilanswer
 

[:le multi de jayjay:4]


---------------
Alea31 a dit : "Je mettrai une tof de mon nombril quand on aura atteint les 500 votants ! Et de mes faysses à 5000 votants !" http://forum.hardware.fr/hfr/Discu [...] 3102_1.htm
n°31808808
Micraln
Posté le 27-09-2012 à 17:19:44  profilanswer
 

Maldoror>
 
C'est pas mieux.
 
Je ne travaille que sur appel d'offre (et donc plusieurs réponses)
Si un prestataire ne sait pas chiffrer correctement, ça donne pas envie de travailler avec lui, c'est quand même pas très sérieux.
 
Mais bon, il n'est pas utile d'épiloguer la dessus... j'ai jamais travaillé de cette manière que ce soit en tant que presta ou client.
On va donc s'en tenir là.

Message cité 1 fois
Message édité par Micraln le 27-09-2012 à 17:21:39

---------------

n°31808846
lasnoufle
La seule et unique!
Posté le 27-09-2012 à 17:23:38  profilanswer
 

Micraln a écrit :

Je pense qu'il y avait du second degré dans cette remarque (je l'espère), malheureusement combien de fois ceux qui exprime cette opinion le pensent ils vraiment... beaucoup trop aux vues des réalisations et du nombre d'echecs (j'y integre les dépassements de delais et de cout)


Tiens je viens poser ma crotte à propos du nombre d'échecs.

 

J'ai aucune expérience en gestion de projet, j'observe juste ce que font mes chefs. Je précise que c'est en info et que j'ai aucune idée de si c'est généralisable.

 

Alors il y a trois principales explications:

 

1 - le client est une buse qui n'a qu'une vague idée de ce qu'il veut, ne sait pas exprimer ses besoins, et change d'avis toute les semaines (100% des projets auxquels j'ai participé, client interne ou externe). Donc évidemment le projet est plus long et plus couteux que prévu - mais a la limite c'est pas grave, parce que si ton chef est pas une buse, il fait payer le client pour le boulot en plus donc c'est tout bénef. Edit: "le boulot demandé en plus au cours du projet" bien sur

 

2 - le(s) vendeur(s) fermement décidés à toucher leur(s) comm(s)' vendent un truc irréalisable (en terme de cout, délai et qualité) avec l'aval de la direction, qui fout tout sur le dos de ses chefs de projets qui bien souvent n'ont pas les couilles de refuser alors qu'ils savent que ca va pas le faire (100% des projets auxquels j'ai participé pour des clients externes).

 

3 - et le meilleur pour la fin (100% des projets auxquels j'ai  participé aussi): le chef de projet n'a AUCUN intéret à délivrer de la "qualité": son intéret c'est de livrer exactement ce que le client (qui est une buse, voir plus haut) a demandé meme s'il sait que c'est de la merde, parce que la boite va pouvoir facturer toute nouvelle "évolution" au prix fort. En plus, toute tentative de passer outre et de faire de la qualité malgré tout:
     - n'a aucun avantage pour un CDP: personne ne va le féliciter, ni le client qui pensera qu'il n'a fait que son devoir ou ne s'en apercevra meme pas, ni sa boite puisqu'elle perd du business, ne pouvant plus facturer les "évolutions",
     - présente de forts risques, puisque si une partie dépassant des specs initiales du client provoque un bug en prod, c'est lui qui va prendre (valable en interne comme en externe).

 

Le manuel du parfait chef de projet c'est bien beau, mais la réalité de l'entreprise c'est autre chose: à titre indicatif, je prends des cours sur la fraude en entreprise en ce moment, moultes études ont estimé que dans toute organisation, ya 30% de gens toujours honnetes, 30% de toujours malhonnetes et 40% qui agissent en fonction de ce qu'ils en retirent. En admettant que la population des chefs de projets soit représentative, t'en as donc 70% qui se foutent de la qualité et les 30% restants qui vont se faire virer parce qu'ils rapportent pas assez à la boite ou lui coutent des procès - remplacés par 70% qui n'ont aucun intéret, etc.

 

Testé et approuvé en info, où en tant que analyste/dev/consultant j'ai moultes fois remonté des incohérences monstrueuses dans les besoins, qui allaient clairement contre ce que je devinais que le client voulait vraiment, et où le chef m'a répondu: t'occupes, on se tient à ce qu'il y a écrit dans le contrat.

 
Micraln a écrit :

Sauf qu'en "bon" gestionnaire de projet, j'ai rédiger un cahier des recettes ou d'acceptation.

 

Si la prestation ne correspond pas, je ne paye pas.

 

Donc vous entourloupez vos clients, ce que tu fais n'est pas légal.
Normalement l'erreur est pour ta pomme et non pour le client.
Tombez sur quelqu'un comme moi et ça fini au tribunal (et je suis sure de gagner).


Voir ci-dessus, dans le cas évoqué par Maldoror je suis d'accord que c'est pour sa pomme, par contre ton cahier d'acceptation il a intéret à etre précis et à bien correspondre au besoin.

Message cité 1 fois
Message édité par lasnoufle le 27-09-2012 à 17:25:02

---------------
C'était vraiment très intéressant.
n°31808871
Maldoror
Carpe diem, tu vas mourir
Posté le 27-09-2012 à 17:27:12  profilanswer
 

Micraln a écrit :

C'est pas mieux.

 

Je ne travaille que sur appel d'offre (et donc plusieurs réponses)

 

Si un prestataire ne sait pas chiffrer correctement, ça donne pas envie de travailler avec lui, c'est quand même pas très sérieux.

 

Déjà les AO c'est de la merde, les mecs qui rédigent ça sont des esclavagistes doublés de fainéants, qui copient / collent des AO des années précédentes, et c'est comme ça qu'en 2012 on demande des PC avec 512Mo de RAM, 80Go de HD et windows XP.

 

J'ai bossé dans la gestion de projets dans une grosse boite dont je tairai le nom, j'ai vu bon nombre de chefs de projets se chatouiller la truffe avec leurs diagrammes de Gantt et autres Ishikawa, tout ça c'est de la branlette mon pote, aujourd'hui je suis en relation avec une très grosse boite d'info française, je fais des conf call régulièrement avec eux, et je peux te dire que, tout imprégnés de leurs formations de chefs de projets qu'ils sont, pas plus tard que vendredi dernier, un directeur de projets a commencé la conf call par : "Ah ben moi je sais pas je suis même pas sur le bon calendrier [:hollande_heureux] ".

 

J'ai suivi une formation de project manager à Suresnes, j'y ai appris deux choses :

 

- ce qu'on m'a expliqué, je le savais déjà
- je ne suis pas doué pour fabriquer des hélicoptères en légo


Message édité par Maldoror le 27-09-2012 à 17:27:53

---------------
De l'art
n°31808993
Maldoror
Carpe diem, tu vas mourir
Posté le 27-09-2012 à 17:39:14  profilanswer
 

lasnoufle a écrit :


Tiens je viens poser ma crotte à propos du nombre d'échecs.
 
J'ai aucune expérience en gestion de projet, j'observe juste ce que font mes chefs. Je précise que c'est en info et que j'ai aucune idée de si c'est généralisable.
 
Alors il y a trois principales explications:
 
1 - le client est une buse qui n'a qu'une vague idée de ce qu'il veut, ne sait pas exprimer ses besoins, et change d'avis toute les semaines (100% des projets auxquels j'ai participé, client interne ou externe). Donc évidemment le projet est plus long et plus couteux que prévu - mais a la limite c'est pas grave, parce que si ton chef est pas une buse, il fait payer le client pour le boulot en plus donc c'est tout bénef. Edit: "le boulot demandé en plus au cours du projet" bien sur
 
2 - le(s) vendeur(s) fermement décidés à toucher leur(s) comm(s)' vendent un truc irréalisable (en terme de cout, délai et qualité) avec l'aval de la direction, qui fout tout sur le dos de ses chefs de projets qui bien souvent n'ont pas les couilles de refuser alors qu'ils savent que ca va pas le faire (100% des projets auxquels j'ai participé pour des clients externes).
 
3 - et le meilleur pour la fin (100% des projets auxquels j'ai  participé aussi): le chef de projet n'a AUCUN intéret à délivrer de la "qualité": son intéret c'est de livrer exactement ce que le client (qui est une buse, voir plus haut) a demandé meme s'il sait que c'est de la merde, parce que la boite va pouvoir facturer toute nouvelle "évolution" au prix fort. En plus, toute tentative de passer outre et de faire de la qualité malgré tout:
     - n'a aucun avantage pour un CDP: personne ne va le féliciter, ni le client qui pensera qu'il n'a fait que son devoir ou ne s'en apercevra meme pas, ni sa boite puisqu'elle perd du business, ne pouvant plus facturer les "évolutions",
     - présente de forts risques, puisque si une partie dépassant des specs initiales du client provoque un bug en prod, c'est lui qui va prendre (valable en interne comme en externe).
 
Le manuel du parfait chef de projet c'est bien beau, mais la réalité de l'entreprise c'est autre chose: à titre indicatif, je prends des cours sur la fraude en entreprise en ce moment, moultes études ont estimé que dans toute organisation, ya 30% de gens toujours honnetes, 30% de toujours malhonnetes et 40% qui agissent en fonction de ce qu'ils en retirent. En admettant que la population des chefs de projets soit représentative, t'en as donc 70% qui se foutent de la qualité et les 30% restants qui vont se faire virer parce qu'ils rapportent pas assez à la boite ou lui coutent des procès - remplacés par 70% qui n'ont aucun intéret, etc.
 
Testé et approuvé en info, où en tant que analyste/dev/consultant j'ai moultes fois remonté des incohérences monstrueuses dans les besoins, qui allaient clairement contre ce que je devinais que le client voulait vraiment, et où le chef m'a répondu: t'occupes, on se tient à ce qu'il y a écrit dans le contrat.
 


 

lasnoufle a écrit :


Voir ci-dessus, dans le cas évoqué par Maldoror je suis d'accord que c'est pour sa pomme, par contre ton cahier d'acceptation il a intéret à etre précis et à bien correspondre au besoin.


 
Non. Vous vous situez dans un contexte d'achat public, mais l'achat public, il n'y a aucun loup possible. L'année dernière, j'avais répondu à un AO, avec des écrans. Je margeais à 8%, là-dessus, les écrans ont pris 15% d'augmentation. J'ai appelé le client et je lui ai dit que je n'avais légalement pas le droit de vendre à perte, donc que je n'étais pas en mesure de fournir les écrans au prix demandé. Je voudrais bien voir qu'une administration m'oblige à me mettre dans l'illégalité pour respecter un contrat.


---------------
De l'art
n°31809112
lasnoufle
La seule et unique!
Posté le 27-09-2012 à 17:52:29  profilanswer
 

Maldoror a écrit :


 
Non. Vous vous situez dans un contexte d'achat public, mais l'achat public, il n'y a aucun loup possible. L'année dernière, j'avais répondu à un AO, avec des écrans. Je margeais à 8%, là-dessus, les écrans ont pris 15% d'augmentation. J'ai appelé le client et je lui ai dit que je n'avais légalement pas le droit de vendre à perte, donc que je n'étais pas en mesure de fournir les écrans au prix demandé. Je voudrais bien voir qu'une administration m'oblige à me mettre dans l'illégalité pour respecter un contrat.


Un contrat c'est un contrat... Dans ton exemple, je comprends que tu les appelles pour négocier et ils ont surement intéret à la faire, mais t'as signé donc si tu peux pas fournir et qu'ils veulent pas négocier, ben c'est une rupture de contrat de ta part.


---------------
C'était vraiment très intéressant.
n°31809143
Maldoror
Carpe diem, tu vas mourir
Posté le 27-09-2012 à 17:56:19  profilanswer
 

lasnoufle a écrit :


Un contrat c'est un contrat... Dans ton exemple, je comprends que tu les appelles pour négocier et ils ont surement intéret à la faire, mais t'as signé donc si tu peux pas fournir et qu'ils veulent pas négocier, ben c'est une rupture de contrat de ta part.

 

Il y a des clauses de rupture dans les CCAP, et au pire, un tribunal de commerce reconnaitra l'impossibilité du fournisseur de fournir la marchandise au prix indiqué. Maintenant, en général on tombe sur des gens compréhensifs (ça a été le cas en l’occurrence) dont la grande passion dans la vie n'est pas forcément de se payer du fournisseur en leur pourrissant la tête pour se prouver leur pouvoir, mais quand on tombe sur des gens comme ça, ça peut finir au tribunal, en effet, et c'est loin d'être démontré qu'ils gagnent.

 

De toute façon, t'as le mec qui va prendre un avocat et se plonger pendant des plombes dans le droit des contrats, et t'as le mec qui va refaire un AO ou se mettre d'accord avec le fournisseur pour modifier le prix, choisi ton camp camarade, mais n'oublie pas que c'est avec l'argent des contribuables que tu vas payer l'avocat.


Message édité par Maldoror le 27-09-2012 à 17:57:05

---------------
De l'art
n°31811289
Micraln
Posté le 27-09-2012 à 21:54:23  profilanswer
 

Maldoror a écrit :

 

Non. Vous vous situez dans un contexte d'achat public, mais l'achat public, il n'y a aucun loup possible. L'année dernière, j'avais répondu à un AO, avec des écrans. Je margeais à 8%, là-dessus, les écrans ont pris 15% d'augmentation. J'ai appelé le client et je lui ai dit que je n'avais légalement pas le droit de vendre à perte, donc que je n'étais pas en mesure de fournir les écrans au prix demandé. Je voudrais bien voir qu'une administration m'oblige à me mettre dans l'illégalité pour respecter un contrat.

 

J'ai un peu de mal à saisir ce que tu fais.
Tu parles de vente d'ordinateurs et maintenant d'écrans.

 

On parle gestion de projet et non fournisseur matériel.

 

Et si jamais, ce n'est pas parce que tu as travaillé avec des braques que les méthodologies sont à remettre en cause. Et c'est bien de cela qu'il est question.

 


J'ai bossé sur de nombreux projets, et j'ai en tête un projet particulier, la mise en place de SAP (un module).
Le but était d'ordonnancer la production de plus de 220 lignes.
Quelques millions d'investissement, plus de 30 membres projets (dont 5 permanents) pour 7 mois de travail.
Le projet à réussi grâce à une méthode en place et un bon suivi.

 

Je vois mal un tel projet réussir avec ce que tu nous racontes.
Alors j'entends bien ton point de vu, mais je ne vois toujours pas en quoi il s'agit de projets.

 

Je souhaiterais que l'on reste sur le sujet SVP.

Message cité 1 fois
Message édité par Micraln le 27-09-2012 à 21:58:17
n°31811711
Maldoror
Carpe diem, tu vas mourir
Posté le 27-09-2012 à 22:31:41  profilanswer
 

Micraln a écrit :


 
J'ai un peu de mal à saisir ce que tu fais.
Tu parles de vente d'ordinateurs et maintenant d'écrans.  
 
On parle gestion de projet et non fournisseur matériel.
 
Et si jamais, ce n'est pas parce que tu as travaillé avec des braques que les méthodologies sont à remettre en cause. Et c'est bien de cela qu'il est question.
 
 
J'ai bossé sur de nombreux projets, et j'ai en tête un projet particulier, la mise en place de SAP (un module).
Le but était d'ordonnancer la production de plus de 220 lignes.
Quelques millions d'investissement, plus de 30 membres projets (dont 5 permanents) pour 7 mois de travail.
Le projet à réussi grâce à une méthode en place et un bon suivi.
 
Je vois mal un tel projet réussir avec ce que tu nous racontes.
Alors j'entends bien ton point de vu, mais je ne vois toujours pas en quoi il s'agit de projets.
 
Je souhaiterais que l'on reste sur le sujet SVP.


 
Si tu veux rester sur le sujet de la gestion de projets, ne fais pas dévier la conversation vers la saisie des tribunaux. Quand on veut mener un topic comme on mène un projet, on est censé cadrer les acteurs, pas leur donner matière à s'éparpiller.
 
Une consolidation de serveurs, c'est un projet. Une migration de parc, c'est un projet. Un câblage de locaux, c'est un projet. Tout peut se mener en mode projet, le déploiement de 100 bécanes avec 100 écrans, 100 claviers et 100 souris dans un lycée, c'est un projet.
 
Toi, tu te paluches avec des méthodes qu'on t'a inculquées et que tu te contentes de regarder à la télé, puisqu'en tant qu'acheteur de prestations, sauf à ce que tu te fasses arnaquer par ton patron, tu ne mènes pas les projets, tu te contentes de les acheter, et comme tu nous l'as dit également, tu ne fais que des AO, ce qui est le degré zéro de la gestion de projet, puisque tu ne fais que copier/coller des CCTP et signer des bons de commande, et éventuellement, s'il faut en croire ce que tu dis, aboyer ensuite sur les fournisseurs, en ta qualité d'acheteur.
 
Mais tu nous dis que tu as déployé un projet SAP, 30 membres pour 7 mois de projet, bravo. Moi j'ai travaillé sur le développement d'un progiciel de gestion, 3 ans de développement à 5 personnes, ce qui fait 3600 jours/homme, mais si tu veux, et si tu veux jouer à celui qui a la plus grosse, je connais un mec qui a bossé sur un projet durant des années, probablement plus de 10, avec chaque année des semaines de modifications, étant donné que c'est un produit fiscal, dont modifié chaque année par Bercy, ce qui entraine une modification annuelle des formulaires CERFA, ce qui entraine une modification des logiciels. Tous les ans. Dingue, non ?
 
Et le mec n'a jamais fait UN SEUL diagramme de Gantt, t'imagines le délire ? Dingue, non ?
 
Je te donnerais bien son nom, mais je viens de vérifier sur google, tu trouverais tout de suite dans quelle boite il travaille, et je ne suis pas certain qu'il ait envie qu'on le fasse chier avec ça :D


---------------
De l'art
n°31812133
nightbring​er57
Yiffin' in hell
Posté le 27-09-2012 à 23:11:08  profilanswer
 
n°31814333
Micraln
Posté le 28-09-2012 à 10:52:02  profilanswer
 


Pour commencer, je pense que tu devrais baisser d'un ton.  
(je prenais l'ex. de SAP non pas pour faire un concours de qui a la plus grosse mais pour montrer un exemple de gestion de projet ayant réussi - quant aux appels d'offre, ceci se fait aussi dans le privé)
 
Tu ne connais pas mon parcours, ni même le type d'entreprise dans laquelle je travaille et encore moins mes méthodes de travail ou relation que j'entretiens avec les gens qui collaborent avec moi.
 
Si tu veux te defouler, je te demanderai d'aller sur un autre topic.
 
Si tu veux discuter, tu es le bienvenue mais en changeant d'attitude SVP.
On peut donc reprendre la conversation sur un ton plus cordiale, si tu le souhaites.


Message édité par Micraln le 28-09-2012 à 11:05:21
n°31814530
Maldoror
Carpe diem, tu vas mourir
Posté le 28-09-2012 à 11:03:56  profilanswer
 

Mais c'est toi qui est tendu du slip depuis le début hein, moi j'ai répondu à tes questions, tu t'es contenté d'en quoter une en disant "le reste est du même acabit" (donc de la merde), et tu me dis que si j'avais eu affaire à toi tu m'aurais trainé au tribunal.
 
Si c'est comme ça que tu entends calmer le jeu, je pense que tu t'y prends mal. Tu m'as posé des questions, je t'ai répondu, et j'aimerais que tu puisses m'exposer, calmement (et je veillerai pour ma part à l'être également, sois-en certain), tes retours d'expérience sur la gestion de projets, sachant que j'ai parlé de la mienne, et du fait que je pilote mes projets autant avec mon feeling et mon sens de la communication orale et écrite, et le contact humain, qu'avec MS Project et des outils plus concrets comme le cahier des charges et les réunions d'avancement, les comités de pilotage et la gestion de la qualité.
 
Pour les AO, tu aurais pu relever que j'ai un peu raconté n'importe quoi hier soir, car le cas de la vente à perte ne s'applique pas justement aux marchés publics, sauf clause particulière prévue au contrat. Un bon CP, c'est aussi un gars qui est capable d'admettre qu'il n'est pas un surhomme et qu'il peut se tromper comme tout le monde :D


---------------
De l'art
n°31814662
Micraln
Posté le 28-09-2012 à 11:13:42  profilanswer
 

Maldoror a écrit :

Mais c'est toi qui est tendu du slip depuis le début hein, moi j'ai répondu à tes questions, tu t'es contenté d'en quoter une en disant "le reste est du même acabit" (donc de la merde), et tu me dis que si j'avais eu affaire à toi tu m'aurais trainé au tribunal.


Tu as pris ça comme une attaque personnelle alors que ça n'en n'etait pas une.  
C'etait une généralité pour dire que c'est une action tout à fait envisageable dans ce cas de figure (pour ma part j'en suis jamais arrivé là).
 
Quand au même acabit, il n'etait pas question de dire que tu faisais de la merde mais que tu avais une gestion de projet un peu rock'n'roll ().
 
J'espère que le quiproquos est dissipé.


Message édité par Micraln le 28-09-2012 à 11:15:04
n°31814766
Maldoror
Carpe diem, tu vas mourir
Posté le 28-09-2012 à 11:20:24  profilanswer
 

Ca me va, repartons donc de bonne humeur sur de bonnes bases :D


---------------
De l'art
n°31814953
Micraln
Posté le 28-09-2012 à 11:30:22  profilanswer
 

:D  
 
En gros, ça fait plus de 12 ans que je bosse dans l'info (dont pas loin de 10 en SSII).
 
J'ai connu la période avant et après utilisation des méthodologies en gestion de projet.
Et franchement, ça m'a changé la vie (professionnelle).
 
Alors je ne dis pas que c'est tout rose en projet:  
les branques qui s'en foutent ou qui sont à la rue, les petits chefs qui marchent sur la gueule des autres pour se faire valoir de la direction, des directeurs de service qui vont dans le sens du vent (soufflé par la DG), des projets sur lesquels en cours de route ont a plus de soutien, des parties sous traités à la wonagain, etc etc.
J'ai même du une fois arreter un projet sur lequel on bossait depuis près de 9 mois parce que le DG avait changé et qui avait décidé de faire à sa manière (et qui est revenu un an plus tard sur son idée... après avoir brassé tous les services).
 
Mais n'empeche que je n'ai plus de stress et surtout je ne rêve plus du boulot depuis ce temps là.
Je n'ai jamais de problème de budget, les retards sont peu frequentou insignifiant et j'ai en général de très bon retours (je fais pas mal de ''marketing et communication durant un projet" et je termine avec un questionnaire de satisfaction)
 
Il y a des méthodes pour gérer les parties prenantes (toute personne ayant un lien avec le projet), pour gérer les risques (quelqu'ils soient: humain, technique, organisationnel), pour mesurer l'avancement du projet (du point de vue financier et réalisation) et ainsi anticiper les dérapages, pour vendre son projet (au départ tout le monde n'est pas forcement emballé), planifier au plus pret (en temps d'activité, RH, budget) etc. etc.
Si je reprends ton ex. de MS project, ce n'est que pour gerer l'aspect delai et financier. Or la GP va beaucoup plus loin
 
J'y vois un gros plus, c'est pour ça que je lance ce topic.
Et pourtant je suis dans une boite qui n'a pas du tout la culture projet
 
Et tu dis tout faire au feeling, pourtant tu as le vocabulaire gestion de projet, donc forcement tu as été influencé par la methodo que tu as vu et que tu ne marches pas tant que ça à la wonagain


Message édité par Micraln le 28-09-2012 à 11:37:08

---------------

n°31815053
gilou
Modérateur
Modzilla
Posté le 28-09-2012 à 11:35:48  profilanswer
 

Maldoror a écrit :

Il manque une option au sondage : "je me suis formé tout seul sur le tas" :D

J'allais proposer l'option "à la bite et au couteau" :D
A+,


---------------
Samantha Fish Rulez!     --    Iyashikei Anime Forever!    --    In umbra igitur pugnabimus. --
n°31815193
gilou
Modérateur
Modzilla
Posté le 28-09-2012 à 11:45:10  profilanswer
 

Citation :

Comment gères tu les revues intermediaires de projet?
Je fais des conf-call auxquelles participent des gens incompétents auxquels j'envoie ensuite des CR de réunion qu'ils ne lisent pas. Comme tous les CP


Tellement juste!
 
Une illustration avec Dilbert s'impose pour ce sujet.
http://hfr-rehost.net/dilbert.com/dyn/str_strip/000000000/00000000/0000000/000000/80000/3000/000/83078/83078.strip.gif
 
A+,


---------------
Samantha Fish Rulez!     --    Iyashikei Anime Forever!    --    In umbra igitur pugnabimus. --
n°31817128
Maldoror
Carpe diem, tu vas mourir
Posté le 28-09-2012 à 14:12:17  profilanswer
 

gilou a écrit :

Citation :

Comment gères tu les revues intermediaires de projet?
Je fais des conf-call auxquelles participent des gens incompétents auxquels j'envoie ensuite des CR de réunion qu'ils ne lisent pas. Comme tous les CP


Tellement juste!
 
Une illustration avec Dilbert s'impose pour ce sujet.
http://hfr-rehost.net/http://dilbe [...] .strip.gif
 
A+,


 
Voilà, c'est exactement ce type de branlette à base de réunions, de shows powerpoint et de CR ASAP auquel je fais allusion :D


---------------
De l'art
n°31817501
Micraln
Posté le 28-09-2012 à 14:35:29  profilanswer
 

Il suffit de ne plus aller à ces réunions et d'expliquer pourquoi (ou trouver une bonne excuse en demandant le CR).
 
C'est ce que je fait... bon au debut c'est assez mal pris et ça jacte pas mal dans le dos, mais après ils s'y font.
 
Des réunions il n'y en a pas des milliers à faire:
- Le kickoff meeting
- Les réunions de jalon (on met en place un ordre du jour en indiquant qui intervient et on les limitent à 1/2h- 3/4h: on indique ce qui a été fait, les problèmes rencontrés, ce qui marche bien, le RAF et c'est tout.). On invite pas la terre entière: le CP, le sponsor, un représentant client et c'est tout... les autres ont le CR.  
- Lorsqu'il y a une demande de changement importante remettant en cause le budget ou le delai
- Ou si il y a vraiment une grosse merdouille dans le projet
 
Il y en a toujours un ou deux hiérarchique à se greffer sur ces réunions, histoire de trouver une raison pour pas bosser ou montrer que ce sont eux les boss mais en général ils sont la sieste ou passent leur temps sur leur smartphone.
 
Mais en général ça se passe pas trop mal... à part quand une réunion est mise en place suite à un gros pb.


Message édité par Micraln le 28-09-2012 à 14:42:58

---------------

n°31817684
Maldoror
Carpe diem, tu vas mourir
Posté le 28-09-2012 à 14:45:38  profilanswer
 

Yep j'ai pas mal assisté à ce genre de réunions aussi, mais la réunionite ça me saoule, en ce moment je bosse dans une très petite structure et vraiment, ce qu'on peut respirer mieux quand on se réunit moins et plus efficacement !
 
C'est là que ça me fait rigoler quand je fais une "conf call" (les mecs disent ça avec un petit accent de plaisir dans la voix, une "confcaule", on sent qu'ils se sentent importants :D ), d'entendre les autres au bout du fil ne même pas savoir ni de quoi on parle, ni de quoi on avait parlé la dernière fois.
 
Je faisais des réunions comme tu les décris, quand je m'occupais de mon progiciel financier, et là, oui, il fallait un minimum de formalisme et de méthodologie, parce que je me réunissait avec des gens de chez Vinci ou Suez qui faisaient office de consultants et de MOA/AMOA.


---------------
De l'art
n°38123404
akabis
.
Posté le 14-05-2014 à 13:34:57  profilanswer
 

Ca n'inspire pas plus que ça?
Tiens, voilà une formation en 8 vidéos sur le sujet: http://www.exam-pm.com/la-formatio [...] -de-projet

n°38123496
erwann dit​ flo
Quand votre monde s'éclaire...
Posté le 14-05-2014 à 13:41:09  profilanswer
 

Pinaise !  [:turbocat:1]  
 
S'te déterrage !  [:raph0ux]  
http://www.athena-formation.com/site/docs/img77.jpg


---------------
Alea31 a dit : "Je mettrai une tof de mon nombril quand on aura atteint les 500 votants ! Et de mes faysses à 5000 votants !" http://forum.hardware.fr/hfr/Discu [...] 3102_1.htm
n°43977382
Paul Bismu​th
Posté le 22-11-2015 à 22:39:33  profilanswer
 

Je déterre aussi, faute de mieux et pour donner une nouvelle chance à l'intitulé "topic unique" :D

 

Je cherche un bon livre pour m'initier à Prince2. Lequel me conseilleriez-vous?

 

Merci :)


Message édité par Paul Bismuth le 22-11-2015 à 22:40:07
n°44189326
gouiy@ume
Posté le 12-12-2015 à 10:28:06  profilanswer
 

J'ai la première édition de celui-là et il est très bien : http://www.amazon.fr/m%C3%A9thode- [...] ode+prince :jap:

n°44190215
simius_com​putus
291
Posté le 12-12-2015 à 13:29:47  profilanswer
 

J'ai un projet de solution finale, j'ai besoin d'un gestionnaire


---------------
IWH  ---  Le forum de toute une génération : http://losersiv.1fr1.net (losers, sans-ami, dépressifs, allez on va faire cette merde)
mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2
Page Précédente

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Sciences

  [topic unique] la Gestion de Projet

 

Sujets relatifs
[topic unique] TALC à imprimer[topic unique] nouveau coupe ongle soin végétal beauté des pieds
[Topic unique] Fondue savoyarde et suisse[Topic Unique] Joueur du Grenier - Les Hors Séries
[Topic unique] Psychologie[Topic Unique] Hautes-Alpes
[Topic Unique] Les vis, la passion de la fixation.[Topic unique] Fruits & Légumes
[Topic unique] Topic Unique de Secours 
Plus de sujets relatifs à : [topic unique] la Gestion de Projet



Copyright © 1997-2016 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR