Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
2114 connectés 

 



 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

Ensimag ou ENS

n°4295933
Tyr4
Posté le 03-06-2013 à 19:51:35  profilanswer
 

Bonjour,
 
Je suis étudiant en L2 "maths info" à Grenoble, et je souhaiterai devenir chercheur (peut être aussi enseignant).
 
Je n'ai pas encore d'idée précise des domaines dans lesquels je souhaiterai travailler, je sais juste que je souhaite faire de l'informatique.
Dans les cours que j'ai déjà eu, j'ai beaucoup aimé la théorie des automates, ainsi que l'algorithmie. J'aime bien les maths (notamment l'algèbre), mais avec modération.
Je n'en ai encore jamais fait, mais la théorie des graphes m'attire aussi.
Enfin, lors du stage en laboratoire que j'ai fait l'année dernière, j'ai bossé sur un algorithme de monitoring : ça m'a aussi beaucoup plu.
 
Viens donc le problème de mon orientation.
Je suis admis à l'Ensimag. Je vais passer le second concours de l'ENS Lyon, et je vais envoyer des dossiers aux ENS (au moins à Lyon).
 
J'hésite entre ces deux formations.
Dans l'hypothèse que je soit pris à l'ENS, que me conseillez vous ?
 
Un proche (ingénieur en informatique) m'a conseillé l'Ensimag pour ses anciens élèves, et sa formation plus pratique (pour ne pas être bloqué plus tard si je ne fais que des trucs trop théoriques).
Des profs m'ont au contraire plutôt conseillé l'ENS, car c'est une formation "par et pour la recherche" (le but premier de cette école est de former des chercheurs, contrairement à l'Ensimag).
 
Aussi, j'ai souvent lu que, ce qui est très important pour la carrière d'un chercheur (en tout cas au début), c'est son M2, sa thèse, et éventuellement son post-doc.
Donc la question peut aussi être : quelle formation m'offre le meilleur master 2 ? Puis quelle formation m'offrira le plus d'opportunités en terme de thèses et post-doc ? Les laboratoires de recherche privilégient-ils l'une ou l'autre de ces formations ? Ou bien il y a des choses plus importantes (comme les stages) ?
 
Pouvez vous me donner vos avis s'il vous plait ? :)  
 
PS : à une époque j'hésitais aussi avec une "simple" L3 dans ma fac. Ça serait une bonne idée par rapport à l'ENS ou à l'Ensimag ?

mood
Publicité
Posté le 03-06-2013 à 19:51:35  profilanswer
 

n°4295944
Profil sup​primé
Posté le 03-06-2013 à 19:58:42  answer
 

Aucune discussion possible, ENS Lyon >>>> Ensimag  [:t_faz:1]  
 
Cette école débouche naturellement vers la recherche, et le titre de normalien reste très vendeur pour bosser dans le privé après. Dans ta situation, il n'y a pas à hésiter !
 
En fait... Je viens de réfléchir, si tu vas à l'ENS c'est en auditeur libre en fait ? Pas en normalien ?  
 
La question est un peu plus dure à trancher, mais l'avantage reste néanmoins à cette école si tu veux bosser dans la recherche après  :jap:

n°4296040
Tyr4
Posté le 03-06-2013 à 20:53:33  profilanswer
 

Je pensais que la différence entre auditeur libre et normalien n'était "que" l'aide financière pendant les études. Le prestige du normalien joue tant que ça ?
 
Je passe le second concours (pour être normalien), et j'envoie un dossier (pour être auditeur libre). Donc tout dépendra de ça. Je serais fixé fin juillet au plus tard.

n°4296042
Profil sup​primé
Posté le 03-06-2013 à 20:54:54  answer
 

Ca joue pas mal oui :o
 
Ok, wait and see. Mais vu ce que tu souhaites faire, dans les 2 cas tu devrais privilégier l'ENS  :sarcastic:

n°4296093
Tyr4
Posté le 03-06-2013 à 21:15:02  profilanswer
 

D'accord, merci pour ton avis.
 
Il y a des différences importantes entre les trois ENS ? Ou bien elles sont à peu près équivalentes ? Habitant Grenoble, j'hésite à postuler à Paris et Cachan : il y a éventuellement un entretien à passer pour chacune (donc trois entretiens, ce qui peut être contraignant et coûteux au final), et puis étudier à Lyon serait plus simple pour moi (toujours pour une question de coût et de transport).
 
 
 
D'autres avis sur la question ENS/Ensimag sont bienvenus :)

n°4296576
Buchanan-T​ullock
Posté le 04-06-2013 à 09:28:46  profilanswer
 

Salut,
 
Pour trouver un taf dans le privé : à part si le recruteur vient d'une ENS, il ne demandera jamais si tu es normalien ou auditeur libre (je connais plusieurs personnes qui laissent fortement planer le doute, voir mentent). De plus, ils ont crée à Cachan un "diplôme de l'ENS" accessible aux normaliens et aux auditeurs histoire de réduire encore un peu plus la différence (outre le salaire bien sur... et l'engagement décennal !)
 
Pour obtenir une bourse de thèse : là il y a discrimination, il existe des allocations spéciales normalien.

Message cité 1 fois
Message édité par Buchanan-Tullock le 04-06-2013 à 09:29:45
n°4296884
Yuhu
Posté le 04-06-2013 à 13:07:15  profilanswer
 

Buchanan-Tullock a écrit :

Salut,
 
Pour trouver un taf dans le privé : à part si le recruteur vient d'une ENS, il ne demandera jamais si tu es normalien ou auditeur libre (je connais plusieurs personnes qui laissent fortement planer le doute, voir mentent). De plus, ils ont crée à Cachan un "diplôme de l'ENS" accessible aux normaliens et aux auditeurs histoire de réduire encore un peu plus la différence (outre le salaire bien sur... et l'engagement décennal !)
 
Pour obtenir une bourse de thèse : là il y a discrimination, il existe des allocations spéciales normalien.


 
Source ? Tu parles de la RH ou de l'opérationnel ? Sachant qu'il est beaucoup plus dur d'être normalien que simple auditeur libre (les ex-prépas auditeurs libres sont ceux qui ont planté le concours), le recruteur serait un peu con de pas faire la distinction.

n°4297462
Garazi
Posté le 04-06-2013 à 16:55:28  profilanswer
 

Tyr4 a écrit :

Il y a des différences importantes entre les trois ENS ? Ou bien elles sont à peu près équivalentes ? Habitant Grenoble, j'hésite à postuler à Paris et Cachan : il y a éventuellement un entretien à passer pour chacune (donc trois entretiens, ce qui peut être contraignant et coûteux au final), et puis étudier à Lyon serait plus simple pour moi (toujours pour une question de coût et de transport).
 
 
 
D'autres avis sur la question ENS/Ensimag sont bienvenus :)


 
En informatique, les 3 ENS se valent. Paris et Cachan proposent d'ailleurs le même master, et les Lyonnais y sont d'ailleurs les bienvenus. Donc, si ce n'est pour augmenter tes chances d'être pris dans une des écoles ou pour le prestige, pas de raison particulière de préférer l'une aux autres. Si c'est juste pour éviter deux entretiens, ce serait quand même dommage de se limiter…
 
Pour la comparaison ENS / Ensimag, si tu es raisonnablement sûr de vouloir faire de la recherche (ce qui semble le cas), va dans une Normale. Si tu veux poursuivre dans l'info un peu théorique sans forcément viser l'académique, va à Normale également : des Normaliens dans le privé c'est pas si rare. Si tu veux te laisser la possibilité de faire un changement complet de cap (enfin, dans le champs maths/info s'entend), la question peut se poser entre auditeur libre et ENSIMAG, et cette dernière aura le mérite de te donner surement plus d'ouverture et un titre.
 
Pour les allocations, en info ce qui comptera c'est ton M2, et les financements sont suffisamment riches pour qu'être bon suffise à décrocher un financement, normalien ou non.

n°4297690
Tyr4
Posté le 04-06-2013 à 18:37:32  profilanswer
 

Merci à tous pour vos avis :jap:
 
Je retiens que l'ENS conviendrai mieux à mes objectifs, et qu'être normalien est mieux qu'être auditeur libre.
Je pense candidater sur dossier aux trois ENS pour mettre toutes les chances de mon côté, et tant pis s'il faut investir du temps et de l'argent : ça a l'air d'en valoir la peine.

n°4297978
ver de vas​e
Posté le 04-06-2013 à 21:21:28  profilanswer
 

Tu n'es pas "auditeur libre" à l'ENS.
 
Tu es normalien, et tu as le même diplôme que tes camarades. La différence est que tu n'es pas "élève fonctionnaire", ce qui signifie :
- que tu n'es pas rémunéré
- que tu ne dois pas servir dans la fonction publique pendant x années
- que tu n'as pas accès directement à la fonction publique (tu dois passer des concours externes)
- tu ne partages pas certaines obligations de scolarité des élèves fonctionnaires

mood
Publicité
Posté le 04-06-2013 à 21:21:28  profilanswer
 

n°4297982
Yuhu
Posté le 04-06-2013 à 21:25:18  profilanswer
 

ver de vase a écrit :

Tu n'es pas "auditeur libre" à l'ENS.
 
Tu es normalien, et tu as le même diplôme que tes camarades. La différence est que tu n'es pas "élève fonctionnaire", ce qui signifie :
- que tu n'es pas rémunéré
- que tu ne dois pas servir dans la fonction publique pendant x années
- que tu n'as pas accès directement à la fonction publique (tu dois passer des concours externes)
- tu ne partages pas certaines obligations de scolarité des élèves fonctionnaires


 
Il me semble que l'appellation normalien est, dans la culture populaire, réservée aux élèves ayant intégré via concours et ayant le statut de fonctionnaire. A moins que t'aies un texte officiel ( =/= wikipedia :o ) qui donne une définition de "normalien" ?

n°4297985
ver de vas​e
Posté le 04-06-2013 à 21:28:29  profilanswer
 

A partir du moment où tu es diplômé de l'ENS pour moi tu as le même titre que les autres. Tout comme un admis parallèle à polytechnique est polytechnicien, ou un admis parallèle à Centrale est ingénieur centralien.
 
La différence pourrait se faire si le diplôme était différent (genre avoir fait un master à Centrale mais pas avoir le diplôme d'ingénieur = tu n'es pas centralien), là c'est le même..

Message cité 2 fois
Message édité par ver de vase le 04-06-2013 à 21:29:13
n°4297994
Yuhu
Posté le 04-06-2013 à 21:37:38  profilanswer
 

ver de vase a écrit :

A partir du moment où tu es diplômé de l'ENS pour moi tu as le même titre que les autres. Tout comme un admis parallèle à polytechnique est polytechnicien, ou un admis parallèle à Centrale est ingénieur centralien.
 
La différence pourrait se faire si le diplôme était différent (genre avoir fait un master à Centrale mais pas avoir le diplôme d'ingénieur = tu n'es pas centralien), là c'est le même..


 
Je n'en suis pas sûr, mais à mon avis, c'est mentionné sur le diplôme si tu étais élève fonctionnaire ou non, ce qui ferait que ce n'est techniquement pas exactement le même diplôme.
 
De plus, intégrer l'ENS sur dossier est différent des AST en école d'ingé, puisque tu as le droit de monter un dossier même si tu viens de passer le concours et que tu ne l'as pas eu, ce qui est évidemment interdit pour les AST en école d'ingé.

n°4297998
Yuhu
Posté le 04-06-2013 à 21:42:24  profilanswer
 
n°4298692
nawker
vent d'est
Posté le 05-06-2013 à 12:02:53  profilanswer
 

Pour l'auteur du topic : Commence par performer sur les trois (Ensimag, second concours, et dossier).
Ensuite c'est à voir selon ce que tu souhaites faire. Si c'est Ensimag vs auditeur à lyon, ça se discute vraiment, faut vraiment y réfléchir. Si c'est ensimag vs second concours Lyon, ça penche bien plus en faveur de Lyon.
 

ver de vase a écrit :

A partir du moment où tu es diplômé de l'ENS pour moi tu as le même titre que les autres. Tout comme un admis parallèle à polytechnique est polytechnicien, ou un admis parallèle à Centrale est ingénieur centralien.
 
La différence pourrait se faire si le diplôme était différent (genre avoir fait un master à Centrale mais pas avoir le diplôme d'ingénieur = tu n'es pas centralien), là c'est le même..


Quelques précisions.
Les ENS ne sont plus habilitées à délivrer de diplômes universitaires depuis un certain temps (36 si j'en crois ce qu'on me dit) (à l'exception éventuelle des thèses, et encore, à vérifier), les auditeurs et élèves obtiennent des diplômes de l'université dans laquelle ils sont inscrits : soit par équivalence si le département a ses enseignements et examens propres, soit classiquement si le département ne les a pas. Les diplômes d'établissement qui datent du début des années 2000, sont facultatif. Les élèves et auditeur s'y inscrivent si leur département les y poussent (beaucoup de politique derrière ça). Je ne suis pas certain du statut légal dudit diplôme.
 
Les cursus, obligations, accès aux bourses ne sont pas les mêmes stricto sensus pour les élèves et les auditeurs. 4 ans versus 3 ans, avec la modification du fonctionnement de l'agreg, les choses se sont encore plus compliquées. Engagement décénal (apparemment très vérifié à Cachan, beaucoup moins à Paris [:cupra]), allocation de thèses etc. Les politiques de recrutement d'auditeurs sont assez spécifiques à chaque département (les exigences de recrutement et de validation ne sont pas du tout les mêmes d'un département à un autre, c'est fac (avec plus ou moins de conditions sur l'année du candidat selon le département)+prépa), les auditeurs ont beaucoup moins de "liberté de mouvement" que les élèves. Il y a des conditions assez spécifiques sur le redoublement etc. A part pour le concours universitaire de Lyon (et le concours 3ème année de Cachan) il ne s'agit absolument pas du recrutement et du cursus standard. Y a pas du tout cette dichotomie dans les écoles d'ingé [:transparency] Il règne un flou plus qu'artistique sur l'état exact du "statut" (et honnêtement, je n'ai pas le courage d'aller éplucher des décrets mal numérisés sur pdf ou fouiller dans des fils de discussion sur les newsgroups internes pour trancher)
 
Si tu veux recruter "sur le titre", alors la distinction a du sens (toujours à moduler selon les départements). Sinon tu regardes la qualité du candidat (parcours/stage/résultat de M2/thèse/agreg/whatever/brillant des yeux/blancheur des dents/fraicheur de l’haleine).  
 
Et pour compliquer les choses, il y a le concours 3 ème année de Cachan qui permet de reprendre en cours de route le statut d'élève. Un assez bon plan que pas mal d'auditeurs que je connais ont suivis.
 

Citation :

que tu n'as pas accès directement à la fonction publique (tu dois passer des concours externes)


Beaucoup de mecs qui t'annoncent qu'ils bossent à tel ou tel endroit sont en stage, v'la le recrutement  et les conditions d'entrée sont plus qu'obscures (comprendre, piston, entregents, magouille). A ma connaissance seuls les grands corps techniques ont des concours dédiés. Tout le reste c'est du concours classique.


Message édité par nawker le 05-06-2013 à 12:17:09

---------------
"genre il voulait 2 coktail avec du cidre qui valait 2€, y'en avait plus mais il restait un coktail avec du "vin" au même prix, le mec voulait pas de ce cocktail...j'ai réussi à lui faire accepter en lui donnant en plus un morceau de camembert" Gypssix
n°4299239
Tyr4
Posté le 05-06-2013 à 19:55:20  profilanswer
 

Citation :

Si c'est Ensimag vs auditeur à lyon, ça se discute vraiment, faut vraiment y réfléchir. Si c'est ensimag vs second concours Lyon, ça penche bien plus en faveur de Lyon.


 
Peux tu m'expliquer pourquoi s'il te plait ? J'aimerai pouvoir me faire mon propre avis, et donc connaître les arguments en faveur de l'une ou l'autre de ces formations.  
 
Les cours d'un normalien et d'un admis sur titre étant identiques, cela veut dire que le statut de normalien est vraiment un gros plus non négligeable (mis à part le salaire pendant les études) ?
Ça veut aussi dire que les cours à l'ENS et à l'Ensimag sont de qualité équivalentes ?

n°4299254
Garazi
Posté le 05-06-2013 à 20:18:39  profilanswer
 

Tyr4 a écrit :

Les cours d'un normalien et d'un admis sur titre étant identiques, cela veut dire que le statut de normalien est vraiment un gros plus non négligeable (mis à part le salaire pendant les études) ?


 
Il faut faire la part entre la qualité des cours et le prestige du diplôme. Le dernier point étant davantage lié à la sélectivité ressentie de la formation. Et là, oui, le statut de normalien est un très gros plus. Et, à l'inverse, pour ceux qui connaissent le système, auditeur à l'ENS n'a pas la même aura. Dans une optique d'avoir le plus beau CV possible, un diplôme d'ingé d'une bonne école est mieux qu'un diplôme d'auditeur (pour qui sait faire la différence).  
 

Tyr4 a écrit :


Ça veut aussi dire que les cours à l'ENS et à l'Ensimag sont de qualité équivalentes ?


 
Non. En informatique théorique (si je me fie à ce que tu mentionnes dans ton premier post), les cours des ENS (et des facs associées) sont bien meilleurs.
 
Je ne sais pas si ça t'aide tant que ça dans ton choix, étant donné que tu n'en es pas à ce point dans tes études, mais pour les bourses de thèse en info dans les ENS, on regarde "juste" ton M2, tes résultats et la pertinence des modules que tu as suivi avec le sujet de thèse. Et les M2 des ENS remplissent déjà les critères pour en obtenir une, sauf craquage.

n°4301230
Tyr4
Posté le 07-06-2013 à 08:10:46  profilanswer
 

D'accord, merci pour ton avis.
 
Le choix va donc être difficile si j'ai l'ENS seulement en auditeur libre :(

n°4366729
Tyr4
Posté le 19-07-2013 à 18:47:40  profilanswer
 

Bonjour,
 
J'ai eu tous mes résultats : non admissible au second concours de l'ENS Lyon, admis sur dossier à l'Ensimag et l'ENS Lyon.
 
L'heure du choix tant redouté est arrivé. On m'a vanté la formation pratique bien meilleure de l'Ensimag (les technologies à la mode dans l'industrie...), et la formation théorique bien meilleure de l'ENS.
 
Je ne sais pas quoi faire :(
A mon avis, dans tous les cas je ne ferais pas un choix "suicidaire" en allant dans l'une ou l'autre des formations. Mais j'ai peur d'avoir des regrets, même minimes.
 
A priori, je souhaiterai plus partir sur une carrière académique. Mais je veux éviter de me fermer des portes, si jamais je change d'avis en cours de route.
On m'a parlé des USA pour l'informatique, mais je n'ai aucune envie d'y aller pour l'instant. Par contre, le Royaume Uni ou l'Allemagne ça serait avec plaisir !
 
Quelqu'un a un avis à ajouter à ceux que j'ai déjà eu, pour m'aider ?

n°4366816
Wazaby²
Posté le 19-07-2013 à 19:57:13  profilanswer
 

Tyr4 a écrit :


 
Je suis étudiant en L2 "maths info" à Grenoble, et je souhaiterai devenir chercheur (peut être aussi enseignant).


 
J'ai l'impression que dans le fil de la discussion sur les normaliens/auditeurs libres etc. cette phrase a un peu été mise de côté. Si tu veux vraiment faire de l'enseignement et de la recherche alors l'ENS est mieux armée pour cela que l'ENSIMAG. Par contre attention, la différence de traitement entre normaliens et auditeurs libre ne s'arrête malheureusement pas au salaire... Il y a des avantages spécifiques aux normaliens et si je ne dis pas de bêtises l'attribution des bourses par l'école en fait partie. (Après tu peux trouver d'autres financements et le fait d'être passé par l'ENS sera un plus pour ça). Nawker a bien expliqué ça. Donc si tu veux faire de l'enseignement ou de la recherche je maintiens ce que je dis, l'ENS sera un atout.
Pour le reste, je serais plus nuancé... A mon avis pour celui qui veut faire de l'info sans se prendre la tête l'ENSIMAG est vraiment mieux... Car les cours théoriques c'est bien si ça t'intéresse et que c'est ce que tu veux faire, sinon c'est un peu le calvaire.
 
Tu as bien cerné le dilemme: enseignement & recherche --> ENS, pour le reste ENSIMAG. A toi de voir ce que tu veux faire :jap: mais comme tu l'as dit il n'y a pas de mauvais choix ;)

n°4368544
Tyr4
Posté le 20-07-2013 à 20:10:01  profilanswer
 

Merci pour ton avis :) au contraire, les cours théoriques ça me plait !

n°4368665
stephaneF
Posté le 20-07-2013 à 22:11:42  profilanswer
 

Pour moi l'ENS est bien supérieure. Même Lyon.

n°4372432
bba11111
Posté le 23-07-2013 à 16:18:58  profilanswer
 

l'ens clairement.  
 
les normalien sont rare et précieux, c'est vraiment connu sur londre.  
acces largement possible en Laure elie/el karoui.  
 
j ai pas eu d'ens mais si j'en avait eu j'aurai foncer sans hesité.

n°4372756
Garazi
Posté le 23-07-2013 à 18:22:38  profilanswer
 

Tyr4 a écrit :

Bonjour,
J'ai eu tous mes résultats : non admissible au second concours de l'ENS Lyon, admis sur dossier à l'Ensimag et l'ENS Lyon.


 
Comme tu l'as dis, pas de mauvais choix. Si tu veux continuer vers la recherche en info théorique, après l'ENSIMAG, il te faudra probablement suivre un M2 à Paris/Lyon (selon le sujet qui te plaira) pour rattraper le niveau de l'ENS et obtenir tes entrées dans les mêmes labos. Ce que je te conseille : regarde le contenu des deux formations, choisis ce qui te plaît le plus, en tenant compte des possibilités de partir en césure / double-diplôme / expériences autres, pour voire si une des deux formations se détache.
 
Et, au passage, oui, pleins de labos de bon niveau en info théorique où il est plutôt facile de partir en stage en UK/Allemagne (et Europe de façon générale).
 

Wazaby² a écrit :


 
J'ai l'impression que dans le fil de la discussion sur les normaliens/auditeurs libres etc. cette phrase a un peu été mise de côté. Si tu veux vraiment faire de l'enseignement et de la recherche alors l'ENS est mieux armée pour cela que l'ENSIMAG. Par contre attention, la différence de traitement entre normaliens et auditeurs libre ne s'arrête malheureusement pas au salaire... Il y a des avantages spécifiques aux normaliens et si je ne dis pas de bêtises l'attribution des bourses par l'école en fait partie. (Après tu peux trouver d'autres financements et le fait d'être passé par l'ENS sera un plus pour ça). Nawker a bien expliqué ça. Donc si tu veux faire de l'enseignement ou de la recherche je maintiens ce que je dis, l'ENS sera un atout.


 
Justement, en tant qu'auditeur, il aura un financement non-normalien, sur projet dans pas mal de labo en info théorique, qui n'est pas super difficile à obtenir (au sens, il y a plus de bourses que de bons candidats). L'avantage de l'ENS en tant qu'auditeur tient plus au fait qu'il sera directement au niveau, sans passer par un M2 en plus.
 

bba11111 a écrit :

les normalien sont rare et précieux, c'est vraiment connu sur londre.  
acces largement possible en Laure elie/el karoui.  


 
On parle d'auditeur libre dans l'informatique, rien qui ne soit vraiment lié au LE/EK...
 

n°4372897
Tyr4
Posté le 23-07-2013 à 19:27:42  profilanswer
 

Merci beaucoup pour vos avis ! :)
 
Je pense aller à l'ENS, c'est la formation qui m'attire le plus.


Message édité par Tyr4 le 23-07-2013 à 19:28:06
n°4555976
Tyr4
Posté le 13-02-2014 à 17:11:26  profilanswer
 

Bonjour à tous  :)  
 
Je up ce topic pour redemander de l'aide (je n'en créé pas un nouveau car mes nouvelles questions sont liées).
J'ai donc fait mon S1 à l'ENS, que j'ai réussi à valider avec 13.9 de moyenne (non sans difficultés, on peut dire que le changement fac/ENS a été brutale...).
 
La matière m'intéressant le plus pour l'instant est l'ASR (Architecture, Systèmes, Réseaux), notamment la partie systèmes. J'aime aussi tout ce qui est "méthodes formelles" (que j'ai découvert grâce à mes stages).
Or, je suis très déçu par la qualité des cours d'ASR à l'ENS, j'ai regretté mon choix à plusieurs reprises à cause de ça (je n'ai rien à redire sur les autres cours, qui étaient très biens). J'essaye de compenser en lisant des livres, et en programmant un peu, mais difficile de trouver du temps pour ça.
 
Si je veux m'orienter dans ce domaine de l'informatique (toujours dans l'objectif de faire une thèse puis de la recherche), vous pensez que c'est une bonne idée de rester à l'ENS (et donc risquer de continuer à avoir des cours médiocres en système) ?
Ou il serait plus judicieux de faire une école d'ingé ou de retourner à la fac ?
Si je m'en vais, j'ai peur de regretter. Si je reste, j'ai peur d'être déçu.  :(  
 
Une autre solution serait de partir un semestre ou deux en Erasmus, histoire de voir autre chose.
En informatique, via Erasmus, l'ENS a des partenariats avec Munich, Barcelone, Bologne, Eindhoven, Leinden, Amsterdam, Cracovie, Prague, Göteborg, Upsal, l'EPFL et l'ETH Zurich.
Y a-t-il une de ces universités qui se détache des autres en informatique, et plus particulièrement dans les domaines qui m'intéressent ?
Je serais bien partis au Royaume-Uni, mais il n'y a pas de partenariats...
 
 
Pour résumer mon état d'esprit actuel, j'avance, mais je ne sais pas trop où...

n°4556428
Garazi
Posté le 14-02-2014 à 11:11:43  profilanswer
 

Félicitations pour ton admission !
 

Tyr4 a écrit :

Si je veux m'orienter dans ce domaine de l'informatique (toujours dans l'objectif de faire une thèse puis de la recherche), vous pensez que c'est une bonne idée de rester à l'ENS (et donc risquer de continuer à avoir des cours médiocres en système) ?
Ou il serait plus judicieux de faire une école d'ingé ou de retourner à la fac ?
Si je m'en vais, j'ai peur de regretter. Si je reste, j'ai peur d'être déçu.  :(  


 
Je ne sais pas ce que contient exactement ton cours d'ASR mais j'ai quelques remarques à te faire. D'une part, juger la qualité de l'enseignement dans cette matière spécifique sur un unique cours, de L3 qui plus est, me paraît un peu hâtif. Tu aurais peut-être intérêt à regarder ce que font/enseignent les intervenants en question par ailleurs, histoire de voir si ce n'est pas juste un artefact. Après, de façon générale, les ENS mettent en avant les problématiques théoriques. Donc, oui, tu auras de meilleurs cours de systèmes appliqués à peu près partout ailleurs en école d'ingé, mais dans l'optique de faire de la recherche tu n'y gagnerais pas grand chose...
 
Pour faire une thèse, de la recherche, en info, oui, c'est mieux de rester à l'ENS :) À moins que l'ASR ne soit vraiment une vocation pour toi (tu n'es qu'en L3 !), d'autant plus si tu apprécies les méthodes formelles, les cours y seront plus divers et poussés. Qui plus est, la seule équipe en info théorique autour de moi que je connais et qui fait du système, fait du système *et* des méthodes formelles (et là encore, une formation ENS est plus désirable qu'ingé).
 
Pour ce qui est de bouger, je ne peux pas trop te répondre sur les facs citées (j'en connais un certain nombre, mais je ne peux pas les comparer). Regarde surtout leurs programmes et ce que tu pourras y suivre, vu que tu as l'air motivé par des contenus spécifiques. Regarde également les possibilités de bouger en M1/M2 : en particulier, en méthodes formelles, le plus gros pôle (à la fois en termes de formation et labos) et à Paris (c'est grosso modo la spécialité de Cachan et des labos de P7).
 
 

n°4557357
Tyr4
Posté le 16-02-2014 à 09:26:03  profilanswer
 

Citation :

Je ne sais pas ce que contient exactement ton cours d'ASR mais j'ai quelques remarques à te faire. D'une part, juger la qualité de l'enseignement dans cette matière spécifique sur un unique cours, de L3 qui plus est, me paraît un peu hâtif. Tu aurais peut-être intérêt à regarder ce que font/enseignent les intervenants en question par ailleurs, histoire de voir si ce n'est pas juste un artefact.


Les enseignants dans cette matière sont des non-spécialistes, je pense que c'est en parti pour ça qu'on ressent une différence par rapport aux autres cours plus théoriques.
 

Citation :

Pour faire une thèse, de la recherche, en info, oui, c'est mieux de rester à l'ENS :) À moins que l'ASR ne soit vraiment une vocation pour toi (tu n'es qu'en L3 !), d'autant plus si tu apprécies les méthodes formelles, les cours y seront plus divers et poussés. Qui plus est, la seule équipe en info théorique autour de moi que je connais et qui fait du système, fait du système *et* des méthodes formelles (et là encore, une formation ENS est plus désirable qu'ingé).


C'est un peu le genre de trucs qui pourraient m'intéresser, mélanger système et méthodes formelles. Tu aurais le lien du site web de cette équipe, pour que je voie à quoi ça ressemble ?
 

Citation :

Pour ce qui est de bouger, je ne peux pas trop te répondre sur les facs citées (j'en connais un certain nombre, mais je ne peux pas les comparer). Regarde surtout leurs programmes et ce que tu pourras y suivre, vu que tu as l'air motivé par des contenus spécifiques. Regarde également les possibilités de bouger en M1/M2 : en particulier, en méthodes formelles, le plus gros pôle (à la fois en termes de formation et labos) et à Paris (c'est grosso modo la spécialité de Cachan et des labos de P7).


D'accord, merci pour l'info :jap:

n°4558411
Garazi
Posté le 18-02-2014 à 10:32:36  profilanswer
 

Tyr4 a écrit :

Citation :

Je ne sais pas ce que contient exactement ton cours d'ASR mais j'ai quelques remarques à te faire. D'une part, juger la qualité de l'enseignement dans cette matière spécifique sur un unique cours, de L3 qui plus est, me paraît un peu hâtif. Tu aurais peut-être intérêt à regarder ce que font/enseignent les intervenants en question par ailleurs, histoire de voir si ce n'est pas juste un artefact.


Les enseignants dans cette matière sont des non-spécialistes, je pense que c'est en parti pour ça qu'on ressent une différence par rapport aux autres cours plus théoriques.


 
Je crois qu'il faut que tu fasses le deuil des cours pratiques en ENS malheureusement...
 

Tyr4 a écrit :


C'est un peu le genre de trucs qui pourraient m'intéresser, mélanger système et méthodes formelles. Tu aurais le lien du site web de cette équipe, pour que je voie à quoi ça ressemble ?


 
Je t'envoies ça par MP.

n°4558653
alverdingo
Posté le 18-02-2014 à 17:45:24  profilanswer
 

merci pour le partage


---------------
http://genialvie.blogspot.com
mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 


Aller à :
Ajouter une réponse
 

Sujets relatifs
UTC ou ENSIMAGENS après prépa ECE
Master LOPHISS-SC2 (Paris 7-X-ENS Ulm)Concours Taupins 2013
Ecole de commerce post bac ou ENS cachan ?Ensimag VS Insa Lyon Télécoms (après un DUT)
ENS ou ESCprepa ECE ou prepa ENS D2 pour MBFA dauphine
Plus de sujets relatifs à : Ensimag ou ENS


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR