Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
1467 connectés 

  FORUM HardWare.fr
  Emploi & Etudes
  Aide aux devoirs

  Marché de l'électricité (interprétation graphique)

 



 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

Marché de l'électricité (interprétation graphique)

n°4831893
yoyo-22
Posté le 29-11-2015 à 14:49:20  profilanswer
 

Bonjour à tous.
A l'occasion de mon master, j'ai un mémoire à réaliser concernant le marché de l'électricité et les énergies renouvelables.
Le problème est que je bloque sur la partie économique, et plus précisément l'interprétation des graphiques. J'ai réussi à traduire la partie les concernant, serait-il possible de réaliser simplement 2-3 phrases par graphique, cela m'éclairerait pour la suite.
Dans les graphiques de la première figure, il n'y a pas de marché d'émission.

 
http://i68.servimg.com/u/f68/12/46/79/00/captur10.png
 
Pour expliquer comment le prix de l’électricité change au fil du temps, nous devons prendre en considération les charges que cela implique. Commençons avec le tableau (1)en haut à droite du croquis 1. Les deux lignes droites montrent le coût total (par MW) de la gestion de deux types de centrales pour différents nombres d’heures par an. La ligne verticale d’ordonnée représente les coûts fixes de la centrale, alors que la courbe donne le coût variable par megawatt-heure(MWh) généré. La centrale de pointe (qui pourrait représenter une turbine à gaz à cycle ouvert, ou une vieille centrale qui devrait bientôt être fermée) a des coûts fixes plus bas mais un coût variable plus élevé. La centrale de  charge minimale ( les turbines à gaz à cycle combiné( TGCCs)sont l’ investissement de choix de la plupart des pays où le gaz est disponible) a des coûts fixes plus élevés mais un coût variable plus bas. Si on a besoin de la centrale plus de T heures par an , cela revient moins cher de construire une centrale à charge de base, alors que la centrale de charge maximale est moins chère pour un usage moins intensif. Les segments plus épais indiquent l’enveloppe plus basse du coût de fonctionnement  pour ce mélange de centrales efficace.
 
Combien de capacité de chaque type est nécessaire ? Reportez -vous en bas du tableau (2), qui montre la courbe de durée de charge. Les heures de l’année sont classées par ordre décroissant de la demande, et il y a T heures pendant lesquelles la demande est à un niveau de B GW ou au- dessus. Si l’industrie a B GW d’une centrale à charge de de base, ils seront tous utilisés pendant au moins T heures par an. S’il y avait plus de centrales à charge de base, elles seraient utilisées pendant moins de T heures , et cela aurait coûté moins cher d’utiliser des centrales à  charge maximale à la place.
 
Et que dire de la capacité totale ? Pour le moment, il faut se rappeler que la demande d’électricité, et donc la courbe de durée de charge, dépend de son prix. La courbe de durée de charge dans le tableau(2), est tracée d’après l’hypothèse que le prix de l’électricité est le coût variable de la centrale marginale en activité. A un prix égal au coût variable d’une centrale à charge maximale, la demande maximum d’électricité serait D.  Les centrales à charge maximale ne seraient pas capables de récupérer leurs coûts fixes, cependant, si le prix de l’électricité ne dépassait jamais les coûts variables.
 
Dans un marché idéal de l’électricité, il y aurait une courbe régulière de la demande  de courant à chaque point au moment voulu, certains consommateurs doivent payer le prix du marché et seraient d’accord pour réduire leur demande si le prix augmentait. Le plus haut niveau atteint par ces courbes de demande est visible dans le tableau (4)- le tableau(3) est un reflet qui nous permet de passer de la capacité sur l’axe vertical dans le tableau(2), à la capacité sur l’axe horizontal dans le tableau (4). La ligne épaisse dans le tableau(4) est la courbe du coût marginal de l’industrie. Il y a B GW De la centrale à charge de base avec un coût variable de CB, et (K-B) GW de la centrale à charge maximale avec un coût variable de Cp. La courbe de coût marginal devient verticale à K, la capacité totale de l’industrie. Si les prix étaient égaux à Cp, la demande maximum serait égale à  DGW, mais puisque cette quantité ne peut pas être générée,  le prix doit augmenter jusqu’à PR, afin d’ajuster la demande à la capacité. Ceci nous amène à la courbe de durée de prix qu’on voit sur le tableau final, (5) . Le prix maximum est PR, et le prix reste au- dessus de Cp pour les premières heures P de l’année. A l’heure P, le tableau (2)montre que la demande à un prix de Cp est égale à K, il n’est pas nécessaire d’adapter la demande à la capacité, et le prix est égal au coût variable des centrales à charge maximale. Après les heures T, la demande est assez basse pour être alimentée par les centrales à charge minimale, et le prix tombe à CB². La partie grisée juste sous le haut de la courbe de durée de charge (2), représente l’électricité qui serait demandée à un prix égal au coût variable mais n’est pas générée, abaissant la demande de pointe au niveau de la capacité disponible,K. Vous remarquerez que dans un système où le rationnement par le prix n’était pas possible, mais la capacité disponible était encore égale à K, la partie grisée représenterait le rationnement sans prix, sous la forme de « énergie non fournie » (c.a.d coupures de courant).
 
Finalement, nous pouvons retourner au tableau du haut(1) pour traiter la question du recouvrement des coûts.  La ligne courbe en bas à gauche du tableau montre le taux auquel les centrales gagnent un revenu aux heures de l’année avec la demande la plus élevée, - la ligne a une pente abrupte parce que les prix sont élevés. D’ici l’heure P, la ligne de revenu total  a rejoint la ligne épaisse qui donne les coûts totaux d’une centrale à charge maximale. Puisque le revenu marginal pour chaque heure additionnelle générée  jusque T est égal aux coûts variables des centrales à charge maximale, la ligne de revenu total se superpose à la ligne de coût total pour ces centrales .Après T, le prix baisse jusqu’au coût variable des centrales à charge minimale, et donc la courbe de la ligne du revenu total descend. D’après la définition de T, pourtant, c’est à ce point que les deux types de centrales ont des revenus totaux équivalents, et par conséquent les centrales à charge de base auront aussi des coûts totaux équivalents à leurs revenus.
 
Dans cette figure n°2, il y a un marché d'émission.
 
http://i68.servimg.com/u/f68/12/46/79/00/captur11.png
 
Un grand merci à toute personne qui pourra m'avancer, à quelque niveau que ce soit, sur ce sujet.

mood
Publicité
Posté le 29-11-2015 à 14:49:20  profilanswer
 


Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM HardWare.fr
  Emploi & Etudes
  Aide aux devoirs

  Marché de l'électricité (interprétation graphique)

 

Sujets relatifs
[Stage] [Paris] Designer Graphique Web & Mobile[ETUDE DE MARCHE] - Administrateur réseau gnu/linux et windows Junior
Je vous propose mon sondage pour mon étude de marché (max 5 min) MERCINeoma ou TBS finance marché/asset ?
stage finance de marché après el karouiQuel est la situation du marché pour les psychologues dans le monde?
Etude de marché sur les boissons snackingQu'est-ce qui marche actuellement en informatique ?
Salarié en fin de marché: faire un M2 en formation continue- possible?Sondage sur le marché du foot en salle
Plus de sujets relatifs à : Marché de l'électricité (interprétation graphique)


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR