Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
1725 connectés 

  FORUM HardWare.fr
  Emploi & Etudes
  Aide aux devoirs

  Commentaire de Phèdre

 



 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

Commentaire de Phèdre

n°4544855
zoubielefo​u
Posté le 27-01-2014 à 16:03:45  profilanswer
 

Bonjour à tous, j'ai besoin de quelqu'un pour m'aider à analyser 1 par 1 les vers de cette extrais de Phèdre et de trouver pour chaqu vers (quand c'est possible ) une figure de rhétorique ou un fait de langue.. Bref j'ai un commentaire à faire et j'ai juste besoin que vous m'aidiez pour cette premiere partie qui est d'analyser le plus précis possible..  
 
Un dieu qui d’aiguillons pressait leur flanc poudreux.
À travers les rochers la peur les précipite ;
L’essieu crie et se rompt : l’intrépide Hippolyte
Voit voler en éclats tout son char fracassé ;
Dans les rênes lui-même il tombe embarrassé.
Excusez ma douleur : cette image cruelle
Sera pour moi de pleurs une source éternelle.
J’ai vu, seigneur, j’ai vu votre malheureux fils
Traîné par les chevaux que sa main a nourris.
Il veut les rappeler, et sa voix les effraie ;
Ils courent : tout son corps n’est bientôt qu’une plaie.
De nos cris douloureux la plaine retentit.
Leur fougue impétueuse enfin se ralentit :
Ils s’arrêtent non loin de ces tombeaux antiques
Où des rois ses aïeux sont les froides reliques.
J’y cours en soupirant, et sa garde me suit :
De son généreux sang la trace nous conduit ;
Les rochers en sont teints ; les ronces dégouttantes
Portent de ses cheveux les dépouilles sanglantes.
J’arrive, je l’appelle ; et me tendant la main,
Il ouvre un œil mourant qu’il referme soudain :
« Le ciel, dit-il, m’arrache une innocente vie.
« Prends soin après ma mort de la triste Aricie.
« Cher ami, si mon père un jour désabusé
« Plaint le malheur d’un fils faussement accusé,
« Pour apaiser mon sang et mon ombre plaintive,
« Dis-lui qu’avec douceur il traite sa captive ;
« Qu’il lui rende... » À ce mot, ce héros expiré
N’a laissé dans mes bras qu’un corps défiguré :
Triste objet où des dieux triomphe la colère,
Et que méconnaîtrait l’œil même de son père.
 
 
Voila merci beaucoup pour celui ou celle qui va m'aider.. ! Je continu de travailler de mon coté en attendant  :bounce:

mood
Publicité
Posté le 27-01-2014 à 16:03:45  profilanswer
 

n°4544902
Tetedeienc​h
Head Of God
Posté le 27-01-2014 à 17:13:55  profilanswer
 

zoubielefou a écrit :

Bonjour à tous, j'ai besoin de quelqu'un pour m'aider à analyser 1 par 1 les vers de cette extrais de Phèdre et de trouver pour chaqu vers (quand c'est possible ) une figure de rhétorique ou un fait de langue.. Bref j'ai un commentaire à faire et j'ai juste besoin que vous m'aidiez pour cette premiere partie qui est d'analyser le plus précis possible..  
 
Un dieu qui d’aiguillons pressait leur flanc poudreux.
À travers les rochers la peur les précipite ;
L’essieu crie et se rompt : l’intrépide Hippolyte
Voit voler en éclats tout son char fracassé ;
Dans les rênes lui-même il tombe embarrassé.
Excusez ma douleur : cette image cruelle
Sera pour moi de pleurs une source éternelle.
J’ai vu, seigneur, j’ai vu votre malheureux fils
Traîné par les chevaux que sa main a nourris.
Il veut les rappeler, et sa voix les effraie ;
Ils courent : tout son corps n’est bientôt qu’une plaie.
De nos cris douloureux la plaine retentit.
Leur fougue impétueuse enfin se ralentit :
Ils s’arrêtent non loin de ces tombeaux antiques
Où des rois ses aïeux sont les froides reliques.
J’y cours en soupirant, et sa garde me suit :
De son généreux sang la trace nous conduit ;
Les rochers en sont teints ; les ronces dégouttantes
Portent de ses cheveux les dépouilles sanglantes.
J’arrive, je l’appelle ; et me tendant la main,
Il ouvre un œil mourant qu’il referme soudain :
« Le ciel, dit-il, m’arrache une innocente vie.
« Prends soin après ma mort de la triste Aricie.
« Cher ami, si mon père un jour désabusé
« Plaint le malheur d’un fils faussement accusé,
« Pour apaiser mon sang et mon ombre plaintive,
« Dis-lui qu’avec douceur il traite sa captive ;
« Qu’il lui rende... » À ce mot, ce héros expiré
N’a laissé dans mes bras qu’un corps défiguré :
Triste objet où des dieux triomphe la colère,
Et que méconnaîtrait l’œil même de son père.
 
 
Voila merci beaucoup pour celui ou celle qui va m'aider.. ! Je continu de travailler de mon coté en attendant  :bounce:


 
Hé ben montre-nous quelles figures de style tu as identifié et où, tiens...


---------------
L'ingénieur chipset nortiaux : Une iFricandelle svp ! "Spa du pâté, hin!" ©®Janfynette | "La plus grosse collec vivante de bans abusifs sur pattes" | OCCT Perestroïka 4.5.0 ! 4 tests : 2 CPU, 1 GPU, 1 Alim !
n°4547424
zoubielefo​u
Posté le 30-01-2014 à 22:20:43  profilanswer
 

et bien j ai pas beaucoup de chance, je compte vraiment sur vous pour m'aider

n°4547766
Tetedeienc​h
Head Of God
Posté le 31-01-2014 à 13:19:30  profilanswer
 

zoubielefou a écrit :

et bien j ai pas beaucoup de chance, je compte vraiment sur vous pour m'aider


 
"M'aider" ne signifie pas "faire à ma place".
 
Comme je l'ai dit dans ton premier message, montre-nous ce que tu as déjà identifié.


---------------
L'ingénieur chipset nortiaux : Une iFricandelle svp ! "Spa du pâté, hin!" ©®Janfynette | "La plus grosse collec vivante de bans abusifs sur pattes" | OCCT Perestroïka 4.5.0 ! 4 tests : 2 CPU, 1 GPU, 1 Alim !

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM HardWare.fr
  Emploi & Etudes
  Aide aux devoirs

  Commentaire de Phèdre

 

Sujets relatifs
Commentaire - Le Loup et le chasseur : FableAide sur le commentaire littéraire
Commentaire sur l'école des femmesCommentaire composé "La route" de Cormac Mccarthy
Problème de droit (commentaire d'arrêt)Commentaire de texte philosophie : Extrait tiré du Léviathan de Hobbes
Help pour un commentaireEspagnol - Commentaire de textes pour l'oral du bac.
Commentaire littéraireVers le bac - Sujet guidé. " Entrainement au commentaire "
Plus de sujets relatifs à : Commentaire de Phèdre


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR