Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
1163 connectés 

  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Société

  Le temps n’est pas le même pour tous ?

 



 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

Le temps n’est pas le même pour tous ?

n°12416775
Profil sup​primé
Posté le 16-08-2007 à 14:52:48  answer
 

note importante: merci de lire ce petit texte avant d'intervenir sur ce topic.  :)  
 

Citation :

À l’abri des soucis du monde ordinaire  
Mercredi, 15 Août 2007  
 
L’existence des grands bourgeois est exempte des conséquences désagréables des vicissitudes de la vie quotidienne. Lorsque la mobylette de Carole, la jeune ouvrière du film de Lucas Belvaux "La Raison du plus faible", tombe en panne et rend l’âme, c’est un drame qui enclenche un engrenage funeste. Irréparable, il est impossible de la remplacer dans l’immédiat, c’est trop cher. Prendre le bus pour aller au travail, c’est une heure de transport en plus chaque jour. L'argent ne règle pas tous les problèmes, mais il ne faudrait pas des sommes folles pour résoudre celui-ci. Pour aider leur copine, ses amis tentent de se procurer l’argent nécessaire dans un braquage qui tourne mal. Cette fiction, construite avec vraisemblance parce qu’elle met en scène les multiples agressions et blessures d’une vie rendue précaire par la faiblesse des ressources, ne fait que porter à son paroxysme la logique d’existences sans espoir.  
La panne de la mobylette, de la voiture ou le vol du vélo, comme dans "Le Voleur de bicyclette" de Vittorio De Sica, la fuite d’eau à la cuisine, le chéquier volé, tous ces petits ennuis empoisonnent l’existence des plus modestes, en grignotent le temps et accumulent les préoccupations et les soucis, sources d’inquiétudes et d’angoisses. Alors que peu d’argent disponible permettrait de prendre le taxi, ou d’appeler un artisan pour faire une réparation. Le temps des plus riches, lui, est libéré de ces tracas les plus mesquins mais aussi les plus envahissants.  
 
L’absence d’argent conduit à un gaspillage de temps systématique. Les voyages par avion se sont diffusés, mais pour les moins fortunés de ceux qui peuvent les emprunter, y avoir accès suppose plus de temps et de fatigue. Aller de Paris à Montréal peut se faire en prenant un bus à la porte Maillot pour l’aéroport de Beauvais d’où, après une nuit au confort précaire dans une salle d’attente, un avion assure le transfert à Dublin. Là un nouveau vol permet d’atteindre New York où il faut prendre un troisième avion pour arriver enfin à Montréal. Ces vols «low cost», comme on dit dans le franglais à la mode, transforment un voyage en épreuve, même si leurs «bas coûts», en français, les rendent plus accessibles.  
 
L’argent permet d’acheter des services. Les soucis du foyer, du ménage, du jardinage sont sous-traités à un personnel domestique qui prend en charge les tâches désespérément récurrentes de la maison. Pour les plus aisés, le chauffeur affronte solitairement les embarras de Paris quand le patron, assis à l’arrière, consulte les cours de la Bourse dans Le Figaro. Le savetier et le financier n’ont pas les mêmes soucis.  
Tout jeune ménage modeste sait combien un enfant met aux normes : horaires stricts, suivi médical du bambin, promenades. Beaucoup de plaisirs, certes, mais aussi un amoncellement de contraintes. Être à l’heure avant la fermeture de la crèche ou de l’école devient une obsession. Dans les familles de la bourgeoisie, les jeunes filles au pair et les nurses de nationalité étrangère font réviser leurs leçons aux enfants et leur apprennent leur langue. Elles les emmènent au jardin public. Le personnel de service permet de donner aux journées toute leur plénitude.  
 
Être servi est l’un des privilèges sociaux les plus marquants de la richesse. Le temps n’est pas le même pour tous. Ces emplois domestiques sont encouragés et financés en partie par l’État. L’emploi, au domicile privé, de salariés pour des tâches à caractère familial ou ménager (employé-e de maison, garde d’enfants, soutien scolaire…), en particulier dans le cadre du chèque emploi-service universel (CESU), ouvre droit à une réduction d’impôts égale à 50% des salaires payés et des cotisations correspondantes, dans la limite de 12.000 € par an, pouvant être augmentés de 1.500 € par enfant à charge, le plafond cumulé étant de 15.000 €. Une famille fortunée avec deux enfants pourra donc récupérer la moitié des 30.000 premiers euros que lui aura coûté son personnel, la dépense réelle totale n’étant pas limitée. Une jolie contribution des finances publiques à l’agrément d’une vie libérée des servitudes du monde ordinaire. De plus, cette réduction d’impôts apparaît comme parfaitement justifiée puisqu’elle s’inscrit dans la lutte contre le chômage.  
 
Au début du XXe siècle, l’effectif employé dans une grande maison pouvait atteindre les trente personnes. La raréfaction des domestiques depuis les conquêtes sociales du Front populaire en 1936 a été compensée par le recours aux traiteurs, par les livraisons à domicile et par les sociétés de services spécialisées dans le ménage ou le jardinage. Avec l’augmentation du nombre des riches et du niveau de leurs richesses des cartes bancaires sont apparues, accessibles sous conditions de ressources élevées. Elles offrent des services en tout genre dont l’objectif est de faire gagner du temps aux clients. Depuis l’achat de billets d’avion, la réservation de places au théâtre ou à l’Opéra jusqu’à des prestations exceptionnelles, comme obtenir une table à la Tour d’argent un jour de grande affluence ou pouvoir jouer une partie de tennis avec le champion de l’année.  
Les services à la personne se multiplient et, la concurrence devenant vive dans ce secteur, de nouvelles formules apparaissent, accessibles 24 heures sur 24, 365 jours par an. Les conciergeries de luxe sont des officines prêtes à répondre aux demandes les plus difficiles à satisfaire, comme de trouver pour un collectionneur un exemplaire d’une montre de l’avant-guerre rarissime. Certaines agences immobilières vendent aujourd’hui, surtout aux grandes fortunes étrangères, de très beaux appartements ou des hôtels particuliers avec le personnel d’entretien et de gardiennage en place, prêt à prendre le service.  
 
Être servi, c’est être reconnu. Les marques de déférence et de respect, les signes du pouvoir et de la notoriété sont innombrables. «Bonjour monsieur le marquis», dit la boulangère du village au châtelain venu passer le week-end dans la maison de ses ancêtres. «Monsieur le directeur», «monsieur le président», «maître», et le rituel «Madame est servie» : les manières de manifester au puissant que l’on connaît et respecte sa position ne manquent pas. Les intéressés en retirent la confirmation récurrente de leur poids social, de leur valeur et de leurs mérites.  
 
Être considéré et traité en permanence comme une personne exceptionnelle et unique donne une solidité qui aide à affronter les aléas avec calme, maîtrise de soi et courtoisie. La colère, l’injure, la violence sont plutôt de l’autre côté de la société, là où la vie est dure et ne cesse de vous rappeler votre insignifiance. [...] La politesse des dominants en impose et elle va permettre, surtout lorsqu’elle est associée à des corps qui affirment l’excellence, le passage de la domination économique à la domination symbolique.  
 
Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot, directeurs de recherche au CNRS, pour L'Humanité  


 
 
Plusieurs questions sont soulevées par ce texte, mais sans doute pourrions-nous plus précisément nous attarder sur deux d'entre elles:
 
-Que pensez-vous des aides fiscales en direction des familles aisées en ce qui concerne l'embauche de gens de maison/services à domicile ?  
 
-Avez-vous des expériences personnelles ou de proches allant dans le sens de ce qui est avancé dans ce texte à savoir le fait que des petits soucis de budgets puissent avoir rapidement des conséquences dramatiques pour les personnes en difficulté ?  
 
 

mood
Publicité
Posté le 16-08-2007 à 14:52:48  profilanswer
 

n°12416838
Nono75016
Toujours tout droit
Posté le 16-08-2007 à 14:59:39  profilanswer
 

Lucas Belvaux c'était mon voisin pdt 5 ans...
Au début je comprenais pas pourquoi il me les brisait quand je faisais des soirées :o
Inconsciement j'ai du aider à la rédaction de ses films :D

n°12416935
niss
- אין לי ארץ אחרת -
Posté le 16-08-2007 à 15:12:06  profilanswer
 

C'est tout de meme un sujet qui a ete traite de nombreuses fois sur les divers topics politique. En resume : l'argent ne fait pas le bonheur, certes, mais ca aide quand meme...

 

Sinon pour repondre a tes 2 questions :

 

- Aides fiscales pour des chomeurs en moins : je suis pour.
- Experiences : oui, j'en ai, mais en aucun cas les personnes touchees ne se sont tournees vers la delinquance. La vie est dure et cruelle parfois, mais heureusement que beaucoup des gens en difficulte savent garder leur fierte, et continuent de marcher la tete haute.

 
Spoiler :

[:drapal]

Message cité 1 fois
Message édité par niss le 16-08-2007 à 15:13:14
n°12417519
Profil sup​primé
Posté le 16-08-2007 à 16:24:35  answer
 

niss a écrit :

- Experiences : oui, j'en ai, mais en aucun cas les personnes touchees ne se sont tournees vers la delinquance. La vie est dure et cruelle parfois, mais heureusement que beaucoup des gens en difficulte savent garder leur fierte, et continuent de marcher la tete haute.


 
Tu évoques sûrement le film cité dans le texte, mais sans aller jusqu'à cette extrémité (la délinquance), connais-tu dans ton entourage des exemples concrets de débauche de temps et d'énergie pour solutionner des problèmes qui auraient été réglés avec facilité en ayant une vie plus confortable ?  
 
Y'a-t-il des expériences d'étudiants ou autre sur ce forum qui tendent à aller dans ce sens ?
 
 

n°12418032
Profil sup​primé
Posté le 16-08-2007 à 17:14:24  answer
 

j'avais vu le film à sa sortie, assez bon.

n°12418175
dante2002
HEUUU NOOOOOOOOON
Posté le 16-08-2007 à 17:33:44  profilanswer
 

Tu aurais pu me citer pour le texte :o

 

Cet éloignement des "petits" tracas de la vie quotidienne pour les riches est le principal problème de les avoir comme gouvernant.

 

En effet, ils jugent toujours les pauvres avec leur prisme déformant, et n'imagine pas qu'un pauvre quand il a sa bagnole qui lache prie pour ne pas perdre son boulot, passe plein de coup de fil le soir même (et pas gratuit, la pauvre n'a pas internet) pour trouver quelqu'un avec qui covoiturer, le temps pour lui de retrouver une vieille bagnole à 800€ pour laquelle il devra fait un credit cetelem à 20%.

 

Message cité 1 fois
Message édité par dante2002 le 16-08-2007 à 17:33:54

---------------
Parce que le vote pour Emmanuel Macron n'est pas un vote de conviction mais une nécessité démocratique
n°12418495
Profil sup​primé
Posté le 16-08-2007 à 18:05:04  answer
 

dante2002 a écrit :

Tu aurais pu me citer pour le texte :o


 
Précisons en effet que cet excellent texte nous a été proposé par le non moins excellent dante2002 sur le topic Sarkozy, gloire à lui, longue vie à notre maître à tous   :jap:  :jap:  :jap:  
 
 :D  

n°12419306
TheRequiem
urbi et orbi
Posté le 16-08-2007 à 19:40:04  profilanswer
 

Je vois qu'on a vite fait de confondre aides fiscales et déductions fiscales... Aides suppose qu'on te DONNE de l'argent alors que la défiscalisation à pour conséquences un abaissement artificiel de ton revenu du fait des ces dépenses.
 
Mis a part ça, je pense que ça pourrait encourager les personnes aisées à employer des aides a domiciles. Mais cet argument ne va être conséquent que pour les personnes se trouvant entre le niveau aisé et "super aisé", c'est a dire qui ont des revenus confortables mais pas suffisemment pour "dans des conditions normales" pouvoir employer des aides a domiciles. Les personnes super aisées, abbatement fiscal ou pas s'en foutent vu qu'ils ont les moyens. (je reprend l arguement de dritz)
 
 
Un exemple personnel: J ai du galerer et faire 30 km en stop pr rejoindre ma copine de la gare à chez elle (en pleine cambrousse) car j'ai pas les moyens de me payer le taxi.  
 
Mais plus généralement tu peu en trouver pleins: des gens qui "preferent" faire des économies en achetant des trucs pas chers qui petent au bout de 2 sec alors qu un produit de marque aurait eu une durée de vue bcp plus longue. Au bout d un moment ça revien cher.

n°12445322
n cha
Vive McDo, Quick sucks
Posté le 19-08-2007 à 22:23:37  profilanswer
 

Et dire que le mois prochain, je vais payer des impôts qui vont aller je ne sais où, dans des aides à la con comme ça, entre autres :pfff:
 
Le gouvernement n'a qu'à augmenter les salaires au lieu de financer ce genre de choses.

n°12452609
TheRequiem
urbi et orbi
Posté le 20-08-2007 à 18:51:38  profilanswer
 

??? ton argent ira au gouvernement qui ne le dépensera comme il sait si bien le dépenser mais ton argent n'ira pas aux "riches". C'est juste les riches qui vont un peu moins payer du fait de leur dépenses précedentes.

mood
Publicité
Posté le 20-08-2007 à 18:51:38  profilanswer
 

n°12452630
n cha
Vive McDo, Quick sucks
Posté le 20-08-2007 à 18:54:23  profilanswer
 

Je disais juste qu'au lieu de faire toutes ces aides minables que tout-le-monde n'utilise pas, il serait mieux d'augmenter les salaires pour TOUS ou de réduire les impôts pour TOUS.
 
Ainsi, les riches auraient de quoi payer les pauvres pour qu'ils nettoient chez eux.

n°12455718
TheRequiem
urbi et orbi
Posté le 21-08-2007 à 00:05:09  profilanswer
 

n cha a écrit :

Je disais juste qu'au lieu de faire toutes ces aides minables que tout-le-monde n'utilise pas, il serait mieux d'augmenter les salaires pour TOUS ou de réduire les impôts pour TOUS.
 
Ainsi, les riches auraient de quoi payer les pauvres pour qu'ils nettoient chez eux.


 
Nivellement par le bas quoi!! Faire en sorte d'augmenter suffisement le salaire afin que les riches n'existent plus et que tout le monde soit égaux!! :bounce:   Mais yaura toujours des gars au dessus de nous! redecsend!!:lol:


Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Société

  Le temps n’est pas le même pour tous ?

 

Sujets relatifs
actualisation des stocks en temps réel sur internet ?Je suis a court de bouquin à lire .. et avec le mauvais temps ....
Estimation temps de trajet : Rosny sous bois -> Senlis (A86,A3,A1)[Topic Météo] Le temps prévu, le temps qu'il fait... c'est ici !
Temps trajet voiture Versailles -> NanterreCherche le nom d'une comique qui cartonne ces temps ci ??
Combien de temps gardez vous le ticket de CB ?combien de temps sont gardés les videos des magasins et DAB
Geocaching, la chasse au tresor des temps modernesle mystere de kheops révélé en 3d temps reel... bluffant :o)
Plus de sujets relatifs à : Le temps n’est pas le même pour tous ?


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR