Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
1327 connectés 

 



 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2
Page Suivante
Auteur Sujet :

Analyse comportementale !

n°6500463
Cpam
Posté le 08-09-2005 à 00:27:36  profilanswer
 

Reprise du message précédent :

capigloo1 a écrit :

Sur le site que j'ai cité, on peut lire:
<<Un psychiatre, Patrick Lemoine, raconte(32) :
 
"Il me souvient d'un condisciple qui se sentait très bien dans ses baskets, selon la terminologie moderne, mais qui voulait absolument être analysé au début de ses études de psychiatrie. C'était à l'époque presque obligatoire d'ailleurs. Après avoir vainement recherché ses symptômes et sa souffrance, il avait finalement conclu qu'un tel désir d'être analysé constituait en soi un symptôme et que ne pas être encore analysé le faisait beaucoup souffrir."
 
Ce temps est heureusement révolu et les internes en psychiatrie n'ont plus à passer sous les fourches caudines de la psychanalyse. Les avancées de la neurobiologie et les progrès de la psychopharmacologie ont convaincu, surtout en milieu hospitalier, la plupart des psychiatres à abandonner l'usage de la cure analytique. Ce qui ne veut pas dire que tous aient renoncé au freudisme en tant qu'outil interprétatif.>>
 
Je n'en ai rencontré personnellement que 4 (très brièvement d'ailleurs), qui, comble de malchance (!?), étaient tous freudiens....
 
Mais on peut y lire aussi (autant pour moi!):
<<…les psychologues…
 
C'est parmi eux que se sont constitués les gros bataillons des psychanalystes privés, car la psychanalyse leur fournissait l'outil curatif qui leur manquait. Certains, aujourd'hui, se sont reconvertis dans les psychothérapies cognitives, comportementales ou systémiques, parfois sans le dire trop fort, et sans pour autant négliger l'effet d'appel et la notoriété que confère encore, aux yeux de certains, l'étiquette de psychanalyste...>>


Effectivement, c'est plutôt intéressant.
La partie sur les psychologues n'a rien d'étonnant. Par contre que les psychiatres puissent être proche de la psychanalyse, je trouve ça contradictoire. La science et plus particulièrement la médecine étant à l’opposé des dogmes freudiens.
Mais bon, aujourd’hui quelle est la proportion de psychiatres étant aussi psychanalystes ?

mood
Publicité
Posté le 08-09-2005 à 00:27:36  profilanswer
 

n°6500530
capigloo1
Posté le 08-09-2005 à 00:38:12  profilanswer
 

On a une situation assez étrange aussi avec l'ostéopathie et la chiropractie.
En France, bien que les ostéopathes soient médecins, leurs méthodes thérapeutiques sont très controversées par la medecine traditionnelle.
Quant aux chiropracteurs....

n°6500552
Cpam
Posté le 08-09-2005 à 00:41:02  profilanswer
 

capigloo1 a écrit :

On a une situation assez étrange aussi avec l'ostéopathie et la chiropractie.
En France, bien que les ostéopathes soient médecins, leurs méthodes thérapeutiques sont très controversées par la medecine traditionnelle.
Quant aux chiropracteurs....


Hein?? Je croyais que l'osthéo n'était pas reconnu par la médecine en France. Ca ne m'étonne pas non plus, on a bien des médecins homéopathes.

n°6501202
[ben]
Force et Honneur
Posté le 08-09-2005 à 09:11:43  profilanswer
 

Il y avait page precedente un critique sur les drh  
moi je fais partie de ce monde la je suis dans le metier  
honnetement je m'en fous un peu de defendre cette profession meem si c la mienne mais le fait que les drh utilisent souvent les techniques de grapho ou autres procedes bidons du genre est egalement un peu une LU aussi. il ne faut pas generaliser. certaines l'utilisent sans aucun doute mais perso tous ceux que je connais non. Et je crois que lors d'entretiens il faut bien entendu se servir d'outils qd les profils sont complexes mais il me semble que rien ne remplacera la feeling qu'on a eu et le ressenti perso. enfin c ce que je pense .......
maintenant il est clair aussi que la communication non verbale est qqch d'enorme et qd on a ete sensibilise sur le sujet on arrive a decrypter pas mal de choses. mettez vous devant une cmaera vous verrez c vraiment marrant on se voit autrement ..........


---------------
http://www.flickr.com/photos/36394200@N06
n°6501277
dyrnyshka
&#1041;&#1077;&#1079;&#1086;&#1073;&#1088;&#1072;&
Posté le 08-09-2005 à 09:44:00  profilanswer
 

[ben] a écrit :

Il y avait page precedente un critique sur les drh  
moi je fais partie de ce monde la je suis dans le metier  
honnetement je m'en fous un peu de defendre cette profession meem si c la mienne mais le fait que les drh utilisent souvent les techniques de grapho ou autres procedes bidons du genre est egalement un peu une LU aussi. il ne faut pas generaliser. certaines l'utilisent sans aucun doute mais perso tous ceux que je connais non. Et je crois que lors d'entretiens il faut bien entendu se servir d'outils qd les profils sont complexes mais il me semble que rien ne remplacera la feeling qu'on a eu et le ressenti perso. enfin c ce que je pense .......
maintenant il est clair aussi que la communication non verbale est qqch d'enorme et qd on a ete sensibilise sur le sujet on arrive a decrypter pas mal de choses. mettez vous devant une cmaera vous verrez c vraiment marrant on se voit autrement ..........


 
 
 
 
Toi, qui fait ce boulot, qu'es ce que tu peux dire des "nouveaux venu" , je parle des étrangères, peut-être on se dit "bonjour" en se grattant le nez? La culture et les traditions sont differentes! Qu'es ce que tu peux donner comme conseils? Gratter le nez ou pas?
 
 
 
 
 

n°6501298
[ben]
Force et Honneur
Posté le 08-09-2005 à 09:50:50  profilanswer
 

excuse moi j'ai pas compris ta question


---------------
http://www.flickr.com/photos/36394200@N06
n°6501316
Elmoricq
Posté le 08-09-2005 à 09:52:42  profilanswer
 

dyrnyshka a écrit :

Toi, qui fait ce boulot, qu'es ce que tu peux dire des "nouveaux venu" , je parle des étrangères, peut-être on se dit "bonjour" en se grattant le nez? La culture et les traditions sont differentes! Qu'es ce que tu peux donner comme conseils? Gratter le nez ou pas?


 
Le meilleur comportement à adopter, dans ce cas-là, est de se frotter le nez avec une gousse d'ail en prononçant des paroles cabalistiques, le tout en sautillant sept fois sur soi-même, sur le pied droit, dans le sens inverse des aiguilles d'une montre.
 
C'est un code universel entre DRH pour signaler que tu es de leur monde, et qu'ils peuvent t'embaucher sans souci.
 
[:daria]


---------------
https://github.com/kuzzleio/kuzzle
n°6501345
dyrnyshka
&#1041;&#1077;&#1079;&#1086;&#1073;&#1088;&#1072;&
Posté le 08-09-2005 à 10:00:46  profilanswer
 

Elmoricq a écrit :

Le meilleur comportement à adopter, dans ce cas-là, est de se frotter le nez avec une gousse d'ail en prononçant des paroles cabalistiques, le tout en sautillant sept fois sur soi-même, sur le pied droit, dans le sens inverse des aiguilles d'une montre.
 
C'est un code universel entre DRH pour signaler que tu es de leur monde, et qu'ils peuvent t'embaucher sans souci.
 
[:daria]


 
 
ok, doc, ça marche!(ça pue et ça tourne, je veux dire, surtout sur le pied droit!)

n°6501361
[ben]
Force et Honneur
Posté le 08-09-2005 à 10:04:37  profilanswer
 

je vois qu'on a tjs aussi mauvais reputation ......... :(


---------------
http://www.flickr.com/photos/36394200@N06
n°6501748
Nicool
En bois, sauf les chèques...
Posté le 08-09-2005 à 11:09:51  profilanswer
 

capigloo1 a écrit :

Je m'étonne que tu mettes psychologie et psychanalyse dans le même sac. Il me parait important au contraire de les bien distinguer.
Le dogme freudien, non seulement mène à une impasse, mais a donné naissance à un nouveau groupe d'intouchables: les psychiatres (*), nouveaux "ayatollahs" de la société moderne, et détenteurs de l'ultime vérité.
La confiance aveugle et injustifiée que leur accorde la sociéte, la justice tout particulièrement,  explique mon point de vue.
 
(*) de l'ecole freudienne et de ses succursales.


 
Et bien je vais te contredire parce que tu parles de toute évidence d'un sujet que tu ne connais pas, ou alors il y a un gros problème de compréhension entre nous !!!
 
Distinguer Psychologie et Psychanalyse ? C'est ridicule ! Pourquoi ? Parce que  "psychologie" est un terme large qui recouvre (etymologiquement) tout ce qui à trait à l'étude de l'âme ( ce n'est pas une véritable définition mais je vous fais confiance pour trouver plus de détails ailleurs ), alors que la "psychanalyse" est simplement une approche , une discipline de la psychologie parmis tant d'autres, je ne les confonds donc pas.
 
Par le passé il était d'usage en effet que les futurs psychiatres subissent une psychanalyse, c'est de moins en moins le cas.
Pour le reste de tes propos, tu parles du Dogme freudien, mais tu es tout autant péremptoire, tu assènes quelques préjugés sans explication :  
- "Le dogme freudien mène à une impasse" : Comment ça ? Quelle impasse ? Peux tu préciser ?
- " les psychiatres (*), nouveaux "ayatollahs" de la société moderne, et détenteurs de l'ultime vérité ..." : La caricature , c'est drôle au début mais il ne faut pas en abuser ... La tu tombes presque dans l'insulte, personne n'écoute aveuglément les propos des psychiatres certainement pas la justice comme tu sembles le croire, mais si tu as des faits, des exemples pour étayer, la discussion deviendra certainement plus riche, je ne sais pas si tu rends compte mais travailler dans le domaine de la psychiatrie est très loin d'être évident, l'image du psychiatre auprès du grand public est loin d'être bonne, il passe souvent pour celui qui s'occupe des fous ( j'éxagère à peine ), comme dans tous les domaines il y en a des bons, des mauvais, mais ils sont avant tout médecins, ils ne sont pas la pour jouer avec les gens, mais pour les soigner.

mood
Publicité
Posté le 08-09-2005 à 11:09:51  profilanswer
 

n°6501803
dyrnyshka
&#1041;&#1077;&#1079;&#1086;&#1073;&#1088;&#1072;&
Posté le 08-09-2005 à 11:18:30  profilanswer
 

Nicool a écrit :

Et bien je vais te contredire parce que tu parles de toute évidence d'un sujet que tu ne connais pas, ou alors il y a un gros problème de compréhension entre nous !!!
 
Distinguer Psychologie et Psychanalyse ? C'est ridicule ! Pourquoi ? Parce que  "psychologie" est un terme large qui recouvre (etymologiquement) tout ce qui à trait à l'étude de l'âme ( ce n'est pas une véritable définition mais je vous fais confiance pour trouver plus de détails ailleurs ), alors que la "psychanalyse" est simplement une approche , une discipline de la psychologie parmis tant d'autres, je ne les confonds donc pas.
 
Par le passé il était d'usage en effet que les futurs psychiatres subissent une psychanalyse, c'est de moins en moins le cas.
Pour le reste de tes propos, tu parles du Dogme freudien, mais tu es tout autant péremptoire, tu assènes quelques préjugés sans explication :  
- "Le dogme freudien mène à une impasse" : Comment ça ? Quelle impasse ? Peux tu préciser ?
- " les psychiatres (*), nouveaux "ayatollahs" de la société moderne, et détenteurs de l'ultime vérité ..." : La caricature , c'est drôle au début mais il ne faut pas en abuser ... La tu tombes presque dans l'insulte, personne n'écoute aveuglément les propos des psychiatres certainement pas la justice comme tu sembles le croire, mais si tu as des faits, des exemples pour étayer, la discussion deviendra certainement plus riche, je ne sais pas si tu rends compte mais travailler dans le domaine de la psychiatrie est très loin d'être évident, l'image du psychiatre auprès du grand public est loin d'être bonne, il passe souvent pour celui qui s'occupe des fous ( j'éxagère à peine ), comme dans tous les domaines il y en a des bons, des mauvais, mais ils sont avant tout médecins, ils ne sont pas la pour jouer avec les gens, mais pour les soigner.


 
 
Pour "les soigner" pas sur , c'est plutôt les rendre inoffensifs...  
 

n°6501919
Nicool
En bois, sauf les chèques...
Posté le 08-09-2005 à 11:34:54  profilanswer
 

dyrnyshka a écrit :

Pour "les soigner" pas sur , c'est plutôt les rendre inoffensifs...


 
Il ne faut pas trop faire confiance à ce qu'on voit dans les films :o

n°6501950
Elmoricq
Posté le 08-09-2005 à 11:39:12  profilanswer
 

Nicool a écrit :

Il ne faut pas trop faire confiance à ce qu'on voit dans les films :o


 
Donc les gens en blouse blanche salies de sang, avec scalpel à la main, rire démoniaque et lunettes triple-cul-de-bouteille, qui lobotomisent ou effectuent des bizarres expériences sur leurs victimes patients, c'est du chiqué ?
 
J'trouvais ça chouette, moi. [:totoz]


---------------
https://github.com/kuzzleio/kuzzle
n°6501956
dyrnyshka
&#1041;&#1077;&#1079;&#1086;&#1073;&#1088;&#1072;&
Posté le 08-09-2005 à 11:39:39  profilanswer
 

Nicool a écrit :

Il ne faut pas trop faire confiance à ce qu'on voit dans les films :o


 
j'ai travaillé qq mois en psy.

n°6502090
Nicool
En bois, sauf les chèques...
Posté le 08-09-2005 à 11:50:26  profilanswer
 

dyrnyshka a écrit :

j'ai travaillé qq mois en psy.


 En psy ? Pas très précis !
Si tu as travaillé dans un service d'urgences psychiatriques ok mais ce n'est pas le seul environnement qui existe dans ce domaine, et je suppose que tu le sais bien si tu travailles dans le domaine ...
En consultation, avec un patient quelconque, un psychiatre ne va pas forcément s'amuser à abruttir son patient avec des médicaments. Il y a certainement des dérives mais il ne faut pas faire croire que c'est systématique .

n°6502215
dyrnyshka
&#1041;&#1077;&#1079;&#1086;&#1073;&#1088;&#1072;&
Posté le 08-09-2005 à 12:02:41  profilanswer
 

Nicool a écrit :

En psy ? Pas très précis !
Si tu as travaillé dans un service d'urgences psychiatriques ok mais ce n'est pas le seul environnement qui existe dans ce domaine, et je suppose que tu le sais bien si tu travailles dans le domaine ...
En consultation, avec un patient quelconque, un psychiatre ne va pas forcément s'amuser à abruttir son patient avec des médicaments. Il y a certainement des dérives mais il ne faut pas faire croire que c'est systématique .


 
La therapie se fait à 2 (psychiatre-patient) (si le patient refuse c'est comme tu dit on l'abruttit) et comporte habituellement partie psy-analyse et partie medicamenteuse.

n°6502244
Nicool
En bois, sauf les chèques...
Posté le 08-09-2005 à 12:06:12  profilanswer
 

dyrnyshka a écrit :

La therapie se fait à 2 (psychiatre-patient) (si le patient refuse c'est comme tu dit on l'abruttit) et comporte habituellement partie psy-analyse et partie medicamenteuse.


 
 
Bah oui je suis bien d'accord :o

n°6502651
capigloo1
Posté le 08-09-2005 à 13:01:13  profilanswer
 

Nicool a écrit :

Et bien je vais te contredire parce que tu parles de toute évidence d'un sujet que tu ne connais pas, ou alors il y a un gros problème de compréhension entre nous !!!


De toute évidence...

Citation :

Par le passé il était d'usage en effet que les futurs psychiatres subissent une psychanalyse, c'est de moins en moins le cas.


Dieu merci! Mais il y en a hélas encore beaucoup chez les indépendants.  
Et si c'est encore le cas de nos jours, c'est gravement préoccupant.

Citation :

Distinguer Psychologie et Psychanalyse ? C'est ridicule ! Pourquoi ? Parce que  "psychologie" est un terme large qui recouvre (etymologiquement) tout ce qui à trait à l'étude de l'âme ( ce n'est pas une véritable définition mais je vous fais confiance pour trouver plus de détails ailleurs ), alors que la "psychanalyse" est simplement une approche , une discipline de la psychologie parmis tant d'autres, je ne les confonds donc pas.


Si tu ne les confonds pas, c'est que tu les distingues...

Citation :

Pour le reste de tes propos, tu parles du Dogme freudien, mais tu es tout autant péremptoire, tu assènes quelques préjugés sans explication :
- "Le dogme freudien mène à une impasse" :[/b] Comment ça ? Quelle impasse ? Peux tu préciser ?
- "Les psychiatres freudiens , nouveaux "ayatollahs" de la société moderne, et détenteurs de l'ultime vérité ..." :


Donnes-toi la peine de lire les références fournies plus haut, il y a là d'excellente argumentations; et ais l'honnêteté de ne pas déformer mon propos, qui ne concerne que les "freudiens" (au sens large du terme), et uniquement ceux-là.
Je ne m'attaque en aucun cas aux psychiatres non-freudiens.

Citation :

Personne n'écoute aveuglément les propos des psychiatres certainement pas la justice comme tu sembles le croire


A ton tour, tu deviens péremptoire, et fais preuve de méconnaissance.
 
Tu ne sembles pas lire les journeaux, ni n'avoir jamais eu à faire toi-même à la justice. Grand bien te fasses!
Sur quelles recommendations penses-tu que les doux-dingues de la machettes ou du viol d'enfant soient remis en liberté dans la nature?
Dans les affaires de garde d'enfants, ignoreraîs-tu le poids que les juges accordent aux rapports de psy ? Que Freud te protège !

n°6503100
Nicool
En bois, sauf les chèques...
Posté le 08-09-2005 à 14:00:21  profilanswer
 

capigloo1 a écrit :

De toute évidence...

Citation :

Par le passé il était d'usage en effet que les futurs psychiatres subissent une psychanalyse, c'est de moins en moins le cas.


Dieu merci! Mais il y en a hélas encore beaucoup chez les indépendants.  
Et si c'est encore le cas de nos jours, c'est gravement préoccupant.


 
Préoccupant ? Par certains aspects peut être, par contre je pense qu'un psychiatre se doit aussi d'avoir un aperçu assez large de la psychologie et de son histoire, ils se doit d'être formé sur le sujet ( sans tomber dans l'excès , je pense que la psychanalyse quasi obligatoire était un excès ).
 
 

Citation :

Citation :

Distinguer Psychologie et Psychanalyse ? C'est ridicule ! Pourquoi ? Parce que  "psychologie" est un terme large qui recouvre (etymologiquement) tout ce qui à trait à l'étude de l'âme ( ce n'est pas une véritable définition mais je vous fais confiance pour trouver plus de détails ailleurs ), alors que la "psychanalyse" est simplement une approche , une discipline de la psychologie parmis tant d'autres, je ne les confonds donc pas.


Si tu ne les confonds pas, c'est que tu les distingues...


 
Non.
Je ne les confonds pas , car ils ne sont pas identiques, mais les distinguer est inutile car l'un fait partie de l'autre. La psychanalyse est une pratique de la psychologie ( si tu préfères l'analogie du sac, la psychanalyse rentre dans le grand sac de la psychologie avec de nombreuses autres choses ... ) , ce ne sont pas 2 objets distincts.
 
 

Citation :

Citation :

Pour le reste de tes propos, tu parles du Dogme freudien, mais tu es tout autant péremptoire, tu assènes quelques préjugés sans explication :
- "Le dogme freudien mène à une impasse" :[/b] Comment ça ? Quelle impasse ? Peux tu préciser ?
- "Les psychiatres freudiens , nouveaux "ayatollahs" de la société moderne, et détenteurs de l'ultime vérité ..." :


Donnes-toi la peine de lire les références fournies plus haut, il y a là d'excellente argumentations; et ais l'honnêteté de ne pas déformer mon propos, qui ne concerne que les "freudiens" (au sens large du terme), et uniquement ceux-là.
Je ne m'attaque en aucun cas aux psychiatres non-freudiens.


 
Les références fournies, je les connais depuis bien longtemps , je suis souvent d'accord avec leurs argumentaires dans le domaine scientifique, mais ils sont souvent trop agressifs, dans le cas de la psychanalyse ils sont partisans dès le départ je n'ai pas l'impression qu'ils aient envie d'ouvrir le débat.
A vrai dire je ne suis pas forcément un adepte de la psychanalyse freudienne en tant que pratique figée, mais freud a apporté des choses, il a fait évoluer ses théories au cours de sa vie, rejeter en bloc son travail n'est pas judicieux , c'est un peu comme rejeter complètement l'apport de Darwin pour les théorie de l'évolution ! Il y a du bon et du mauvais, des choses maladroites, et il faut savoir conserver un apport utile et le faire évoluer avec notre époque et les progrès scientifiques .
 

Citation :

Citation :

Personne n'écoute aveuglément les propos des psychiatres certainement pas la justice comme tu sembles le croire


A ton tour, tu deviens péremptoire, et fais preuve de méconnaissance.
 
Tu ne sembles pas lire les journeaux, ni n'avoir jamais eu à faire toi-même à la justice. Grand bien te fasses!
Sur quelles recommendations penses-tu que les doux-dingues de la machettes ou du viol d'enfant soient remis en liberté dans la nature?
Dans les affaires de garde d'enfants, ignoreraîs-tu le poids que les juges accordent aux rapports de psy ? Que Freud te protège !


 
Je lis les journaux ( mais la vision du monde qu'on a par les médias est bien loin d'être une image fiable à mon avis ) et j'ai déja eu à faire avec la justice directement ou pour des proches.
Les juges accordent du poids à ces rapports évidemment, mais je ne pense pas que ce soit une décision aveugle ! Est ce que tu crois vraiment que par rapport au grand nombre d'affaires qui sont jugées il y a tellement d'erreurs qui sont causée par la faute d'un mauvais diagnostic d'un psychiatre ? De plus ce psychiatre était t'il adepte d'un courant de pensée freudien ? Il etait peut être plutôt un "organiciste" convaincu  ? Bah oui il y a des dérives pour tout, des Freudiens extrémistes ok, mais comme je l'évoquais il y a aussi certainement des organicistes extrémistes , qui croient qu'on peut tout résoudre avec des médicaments, est ce une meilleure solution ? ( j'exagère volontairement mon propos, j'espère que le fond de ma pensée est compréhensible :p )

n°6503171
cocorezo
Baaaaaaaaaaahhhh
Posté le 08-09-2005 à 14:07:50  profilanswer
 

L'analyse comportementale est une branche à mi-chemin de la sociologie et de la biologie. C'est une science très sérieuse que l'on appelle aussi Ethologie (on distigue souvent l'éthologie animale et humaine, même si ça se recoupe parfois).
Il y a plusieurs labos en France qui font cette spécialité, dont la fac de Toulon, celle de Viltaneuse et Paris V.
J'ai fait un doctorat en sciences comportementales et les applications de ce type d'études sont nombreuses dans la vie professionnelle.  
 
En tout cas, c'est une science très sérieuse qui se base sur des faits, des statistiques, des comptages précis, des observations suivies... C'est pas de l'astrologie ou du pipeau contrairement à ce que certains semblent penser...


Message édité par cocorezo le 08-09-2005 à 14:08:34
n°6503435
Nicool
En bois, sauf les chèques...
Posté le 08-09-2005 à 14:34:55  profilanswer
 

Pour préciser ma pensée, je fournis un lien qui exprime certainement plus clairement mes idées :  
 
http://psydoc-fr.broca.inserm.fr/F [...] Chap7.html

n°6513036
abakuk
Posté le 09-09-2005 à 20:17:58  profilanswer
 

capigloo1 a écrit :

"fausse science": j'ai simplement voulu être poli ...
psychanalyste = escroc intellectuel, serait + près de ce que je pense.
Pas + efficace que M'Mamadou...

Tout ceci n'est pas très sérieux, tu te décridibilises en tenant des propos aussi excessifs, et finalement tu joues contre ton camp.
 
 
 

Nabos a écrit :

humm pour les psychiatre on ne peut pas ignorer qu il ont la solution medicale que n aurront jamais les psychologues (meme clinicien) et une formation en medecine neurologie ect

Attention, les psychiatres suivent une spécialisation en psychiatrie, les neurologues en neurologie, merci de ne pas tout confondre.
 
Tiens, un petit indice au passage : Freud était neurologue.
 
 
 

capigloo1 a écrit :

Et ou trouve-t-on, en France, des psychanalystes qui ne sont pas psychiatres ?

[:mouais] T'as l'air de savoir de quoi tu parles, ça fait peur!
 
 
 

Cpam a écrit :

Pardon, je suis jamais allé chez un psychiatre, psychologue ou psychanalyste mais il me semble que les psychiatres ne font que de la psychatrie et pas de psychanalyse.
Donc aucun psychiatre de France n'est psychanalyste. Le contraire me semblerait bizarre, la médecine n'ayant rien à voir avec la psychanalyse.

Décidément c'est un festival d'approximations, ce topic... Rien n'empêche un psychiatre de se présenter également comme un psychanalyste, un certain nombre marquent les deux sur leur plaque (même si, dans ce cas, on trouve plus souvent la mention "psychotérapeute" ).
 
 
 

capigloo1 a écrit :

Sur le site que j'ai cité, on peut lire:
<<Un psychiatre, Patrick Lemoine, raconte(32) :
 
"Il me souvient d'un condisciple qui se sentait très bien dans ses baskets, selon la terminologie moderne, mais qui voulait absolument être analysé au début de ses études de psychiatrie. C'était à l'époque presque obligatoire d'ailleurs. Après avoir vainement recherché ses symptômes et sa souffrance, il avait finalement conclu qu'un tel désir d'être analysé constituait en soi un symptôme et que ne pas être encore analysé le faisait beaucoup souffrir."

 [:blacksunsoft] Qu'est-ce que c'est que cette histoire? Où et quand une psychanalyse a-t-elle été "presque obligatoire" pour devenir psychiatre? J'attends une réponse précise et circonstanciée, sans quoi je n'aurai pas d'autre choix que de considérer ce Patrick Lemoine comme un affabulateur.


Message édité par abakuk le 09-09-2005 à 20:18:58
n°6513111
abakuk
Posté le 09-09-2005 à 20:28:42  profilanswer
 

Cpam a écrit :

Effectivement, c'est plutôt intéressant.
La partie sur les psychologues n'a rien d'étonnant. Par contre que les psychiatres puissent être proche de la psychanalyse, je trouve ça contradictoire. La science et plus particulièrement la médecine étant à l’opposé des dogmes freudiens.

J'ai consulté plusieurs psychiatres qui, sans forcément se prétendre psychanalystes, n'avaient rien contre les théories freudiennes, et les utilisaient dans leur pratique. C'est juste mon expérience, mais bon, ce que j'en dis... :sleep:
 
 

Cpam a écrit :

Mais bon, aujourd’hui quelle est la proportion de psychiatres étant aussi psychanalystes ?

Difficilement quantifiable, mais à mon avis non négligeable.

n°6514223
capigloo1
Posté le 09-09-2005 à 22:26:31  profilanswer
 

"Fausse science", il semblerait que je ne soit pas le seul à le penser...
Quelques titres éloquents d'ouvrages en français, pour exemple:
-Le livre noir de la psychanalyse : Vivre, penser et aller mieux sans Freud de Catherine Meyer, Collectif  
-Mensonges freudiens : Histoire d'une désinformation séculaire de Jacques Bénesteau
-Les illusions de la psychanalyse de Jacques van Rillaer
-La psychanalyse, cette imposture de Pierre Debray-Ritzen
_...
Il n'y a pas de fumée sans feu...


Message édité par capigloo1 le 09-09-2005 à 22:29:39
n°6514457
abakuk
Posté le 09-09-2005 à 22:48:09  profilanswer
 

capigloo1 a écrit :

"Fausse science", il semblerait que je ne soit pas le seul à le penser...
Quelques titres éloquents d'ouvrages en français, pour exemple:
[...]
-La psychanalyse, cette imposture de Pierre Debray-Ritzen

Je l'ai lu. C'est un ouvrage haineux. Le type qui a écrit ça ferait bien de se faire soigner...

n°6514899
capigloo1
Posté le 09-09-2005 à 23:40:37  profilanswer
 

abakuk a écrit :

Je l'ai lu. C'est un ouvrage haineux. Le type qui a écrit ça ferait bien de se faire soigner...


:ange: Tu te décrédibilises à ton tour en tenant des propos aussi excessifs.
 
L'auteur est tout de même le Pr. Pierre Debray-Ritzen. Chef de service de pédo-psychiatrie à l’Hôpital Necker Enfants Malades à Paris de 1972 à 1988.
 
Quid du collectif du "livre noir de la psychanalyse" ?
(Mikkel Borch-Jacobsen, philosophe, historien de la psychanalyse et professeur à l'Université de Washington.  
Jean Cottraux, psychiatre des hôpitaux, directeur de l'Unité de traitement de l'anxiété au CHU de Lyon.  
Didier Pleux, docteur en psychologie, directeur de l'Institut français de thérapie cognitive.  
Jacques Van Rillaer, professeur de psychologie à l'Université de Louvain-la-Neuve).

n°6526985
Profil sup​primé
Posté le 11-09-2005 à 21:22:06  answer
 

cocorezo a écrit :

L'analyse comportementale est une branche à mi-chemin de la sociologie et de la biologie. C'est une science très sérieuse que l'on appelle aussi Ethologie (on distigue souvent l'éthologie animale et humaine, même si ça se recoupe parfois).
Il y a plusieurs labos en France qui font cette spécialité, dont la fac de Toulon, celle de Viltaneuse et Paris V.
J'ai fait un doctorat en sciences comportementales et les applications de ce type d'études sont nombreuses dans la vie professionnelle.  
 
En tout cas, c'est une science très sérieuse qui se base sur des faits, des statistiques, des comptages précis, des observations suivies... C'est pas de l'astrologie ou du pipeau contrairement à ce que certains semblent penser...


 
ca serait bien alors que tu expliques la différence entre l'analyse comportementale étudié scientifiquement, et enseigné dans les organismes dont tu parles, et les "théories" douteuses dont on parle dans ce topic, nottamment celles qui debouchent sur les methodes bien à la mode comme pnl, graphologie, AT, etc...
Parceque ca m'etonnerais que ca soit la même chose hein  :non:

n°6537175
abakuk
Posté le 13-09-2005 à 06:39:40  profilanswer
 

capigloo1 a écrit :

:ange: Tu te décrédibilises à ton tour en tenant des propos aussi excessifs.
 
L'auteur est tout de même le Pr. Pierre Debray-Ritzen. Chef de service de pédo-psychiatrie à l’Hôpital Necker Enfants Malades à Paris de 1972 à 1988.

Peut-être, mais c'est juste la vérité, c'est un ouvrage haineux, c'est pas de ma faute. :ange:²
 
Pas lu le reste.

n°21434882
nakda
Posté le 03-02-2010 à 23:49:55  profilanswer
 

Salut Rastafarie,
Je crois que j'ai trouvé un document qui se rapproche un peu de ce que tu cherches alors régales toi!
Voici le lien:  http://documents.irevues.inist.fr/ [...] sequence=1

mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2
Page Suivante

Aller à :
Ajouter une réponse
 

Sujets relatifs
y a quoi comme bon sites d'infos sur le black/death , analyse d'albumsAnalyse objective de la constitution, SES AVANCEES, SES FAIBLESSES
[ACP] Analyse en Composantes PrincipalesPNL / Analyse transactionnelle etc etc
Les Marqueurs de l'analyse d'acides nucléiques[Fan Harry Potter] Une américaine analyse Harry Potter !
Les soirées analyse complexecherche analyse de l'acte 2 scene 4 de Don Juan
Analyse graphologique 
Plus de sujets relatifs à : Analyse comportementale !


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR