Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | S'identifier | S'inscrire | Shop Recherche
2048 connectés 

  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Sciences

  un univers qui se recontracterait

 



 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2
Page Précédente
Auteur Sujet :

un univers qui se recontracterait

n°18151638
anisometro​pie
Posté le 15-04-2009 à 13:51:18  profilanswer
 

Salut
 
A l'heure actuelle tout le monde est d'accord pour dire que l'univers est dans un phase d'expansion.
On a observé les galaxies lontaine qui s'eloignent les unes des autres, et que plus on observe loin, plus elles s'éloignent vite.
 
Et il y a plusieurs issues à cela.  
1) Soit l'univers sera irrémédiablement en expansion jusqu'à l'infinité des temps, Il n'y a pas assez de matière dans l'univers pour que l'univers se recontracte sous l'effet de la gravité.
2) Soit l'univers va se recontracter après avoir perdu toute son énergie cinétique
3) Soit l'univers atteint exactement la masse critique qui produira un scenario exactement entre les 2: expansion jusqu'à atteindre la limite, mais sans repartir dans l'autre sens.
 
Ma question est la suivante : si jamais le second scenario se produisait, si l'univers se recontracte un jour, est ce que ça ne va pas aller à l'encontre du second principe de la thermodynamique?
Je me trompe peut-etre mais je pense que l'entropie dans ce cas là diminuerait !
 


---------------
I didn't mean you're useless. I only meant you never do anything of any use.
mood
Publicité
Posté le 15-04-2009 à 13:51:18  profilanswer
 

n°18151749
anisometro​pie
Posté le 15-04-2009 à 13:58:07  profilanswer
 


on s'en tape de ceux qui sont pas d'accord
 
ben tu met trois particule dans un mètre cube, y'a une certaine valeur de l'entropie.  
maintenant tu met les même particule dans un volume 1000 fois plus grand, l'entropie est nettement plus grand

Message cité 2 fois
Message édité par anisometropie le 15-04-2009 à 14:03:11

---------------
I didn't mean you're useless. I only meant you never do anything of any use.
n°18156260
um66000
Posté le 15-04-2009 à 20:10:48  profilanswer
 

Sur le scénario, on aurait Delta S < 0, donc ça va "contre" le principe de la thermodynamique?
En fait la réponse ou la piste de la réponse est celle-là : ce système n'est pas décrit par ces lois-là. On serait dans un autre univers avec d'autres forces élémentaires. Et c'est à partir de là qu'il faudrait échaffauder une théorie. Donc pas de réponse en se plaçant dans notre "univers" actuel.

n°18157384
Mona Soyoc
Acrobate ridé
Posté le 15-04-2009 à 22:20:11  profilanswer
 

Eh ben... De quoi se resservir un whisky, tiens [:prodigy]

n°18158555
Welkin
Ég er hvalur, ekki brauðsúpa
Posté le 16-04-2009 à 00:04:10  profilanswer
 

anisometropie a écrit :


on s'en tape de ceux qui sont pas d'accord
 
ben tu met trois particule dans un mètre cube, y'a une certaine valeur de l'entropie.  
maintenant tu met les même particule dans un volume 1000 fois plus grand, l'entropie est nettement plus grand


Une compression adiabatique ou une détente adiabatique s'accompagnent toutes les deux d'une augmentation de l'entropie. C'est le cas de toute transformation irréversible adiabatique.

n°18159201
lokilefour​be
Posté le 16-04-2009 à 02:47:23  profilanswer
 

Welkin a écrit :


Une compression adiabatique ou une détente adiabatique s'accompagnent toutes les deux d'une augmentation de l'entropie. C'est le cas de toute transformation irréversible adiabatique.


l'adiabaticité a t-elle un sens pour l'univers dans son ensemble?
L'univers n'a pas d'extérieur, non?


---------------

n°18159272
inti
t'as mieux mais tapir
Posté le 16-04-2009 à 03:15:20  profilanswer
 

Non, du coup il n'y pas la possibilité d'un transfert de chaleur avec "l'extérieur", donc la compression ou détente est nécessairement adiabatique non?


---------------
Viva Manul!
n°18159839
Welkin
Ég er hvalur, ekki brauðsúpa
Posté le 16-04-2009 à 09:29:48  profilanswer
 

lokilefourbe a écrit :


l'adiabaticité a t-elle un sens pour l'univers dans son ensemble?
L'univers n'a pas d'extérieur, non?


 

inti a écrit :

Non, du coup il n'y pas la possibilité d'un transfert de chaleur avec "l'extérieur", donc la compression ou détente est nécessairement adiabatique non?


Exactement : on décompose normalement l'augmentation d'entropie en une part due à l'irréverssibilité et une liée au transfert thermique : dS = d*S_irr + d*Q/T (les d* ne sont pas des différentielles exactes). Quand il n'y a pas de transfert thermique avec le milieu extérieur possible, comme c'est le cas pour l'univers, il ne reste que la première partie, qui est toujours positive.

n°18160566
lokilefour​be
Posté le 16-04-2009 à 10:38:19  profilanswer
 

Welkin a écrit :


Exactement : on décompose normalement l'augmentation d'entropie en une part due à l'irréverssibilité et une liée au transfert thermique : dS = d*S_irr + d*Q/T (les d* ne sont pas des différentielles exactes). Quand il n'y a pas de transfert thermique avec le milieu extérieur possible, comme c'est le cas pour l'univers, il ne reste que la première partie, qui est toujours positive.


Donc l'entropie augmente de manière irréversible, exact?


---------------

n°18160572
totoz
( ͡° ͜ʖ ͡°) KK ( ͡⊙ ͜ʖ ͡⊙)
Posté le 16-04-2009 à 10:38:50  profilanswer
 

j'ai mon estomac qui se contracte quand je fais kk  
 
http://www.pixelz.fr/e/3/0/6450b827691e5f2c667f8798c35a6.jpg

mood
Publicité
Posté le 16-04-2009 à 10:38:50  profilanswer
 

n°18162039
Welkin
Ég er hvalur, ekki brauðsúpa
Posté le 16-04-2009 à 12:55:52  profilanswer
 

lokilefourbe a écrit :


Donc l'entropie augmente de manière irréversible, exact?


Oui. C'est d'ailleurs l'une des questions qui se posaient autour des trous noirs : la disparition de la matière derrière l'horizon détruit de l'information ce qui violerait le principe de la thermodynamique.
Stephen Hawking a montré qu'il était possible de lever le paradoxe en attribuant une entropie aux trous noirs proportionelle à leur surface. Mais la question de la définition propre de l'entropie pour un TN est ambiguë car la théorie prédit qu'un trou noir est entièrement déterminé par un nombre très limité de paramètres (masse, charge, moment cinétique) et que de ce fait qu'ils n'ont qu'un seul état accessible, ce qui est problématique pour la définition statistique de l'entropie.

n°18168534
Mona Soyoc
Acrobate ridé
Posté le 16-04-2009 à 21:38:36  profilanswer
 

Welkin a écrit :


Oui. C'est d'ailleurs l'une des questions qui se posaient autour des trous noirs : la disparition de la matière derrière l'horizon détruit de l'information ce qui violerait le principe de la thermodynamique.
Stephen Hawking a montré qu'il était possible de lever le paradoxe en attribuant une entropie aux trous noirs proportionelle à leur surface. Mais la question de la définition propre de l'entropie pour un TN est ambiguë car la théorie prédit qu'un trou noir est entièrement déterminé par un nombre très limité de paramètres (masse, charge, moment cinétique) et que de ce fait qu'ils n'ont qu'un seul état accessible, ce qui est problématique pour la définition statistique de l'entropie.


 
Je suis sûr que si tu cases ça, dans ce même ordre, rapidement et sans respirer, dans une conversation avec des belles gonzesses, tu réussiras à t'en tirer une [:prodigy]

n°18168898
lokilefour​be
Posté le 16-04-2009 à 22:02:06  profilanswer
 

Mona Soyoc a écrit :


 
Je suis sûr que si tu cases ça, dans ce même ordre, rapidement et sans respirer, dans une conversation avec des belles gonzesses, tu réussiras à t'en tirer une [:prodigy]


 
Arrête de fantasmer sur les trous noirs.


---------------

n°18168924
Mona Soyoc
Acrobate ridé
Posté le 16-04-2009 à 22:04:13  profilanswer
 

2008, déjà... Et la citation n'a pas pris une ride :o :D

n°18179222
Welkin
Ég er hvalur, ekki brauðsúpa
Posté le 17-04-2009 à 19:59:48  profilanswer
 

Mona Soyoc a écrit :


 
Je suis sûr que si tu cases ça, dans ce même ordre, rapidement et sans respirer, dans une conversation avec des belles gonzesses, tu réussiras à t'en tirer une [:prodigy]


J'ai essayé avec ta femme, c'est passé nickel  :love:

n°18191105
leneufjuil​let2006
♫ Adagio ♫
Posté le 19-04-2009 à 12:30:29  profilanswer
 

anisometropie a écrit :

Salut
 
A l'heure actuelle tout le monde est d'accord pour dire que l'univers est dans un phase d'expansion.
On a observé les galaxies lontaine qui s'eloignent les unes des autres, et que plus on observe loin, plus elles s'éloignent vite.


 
Si c'est toujours vrai, ça veut dire qu'il y a des galaxies qui sont tellement loin qu'elles s'éloignent de nous à une vitesse supérieure à la vitesse de la lumière.
 
On peut donc aller plus vite que la vitesse de la lumière, non ?
 

Message cité 1 fois
Message édité par leneufjuillet2006 le 19-04-2009 à 12:30:45
n°18191295
lokilefour​be
Posté le 19-04-2009 à 12:57:17  profilanswer
 

leneufjuillet2006 a écrit :


 
Si c'est toujours vrai, ça veut dire qu'il y a des galaxies qui sont tellement loin qu'elles s'éloignent de nous à une vitesse supérieure à la vitesse de la lumière.
 
On peut donc aller plus vite que la vitesse de la lumière, non ?
 


Non.
L'expansion de l'univers revient à créer de l'espace entre nous et d'autres astres.
La distance relative entre les corps s'accroit exponentiellement, sans que la vitesse des corps eux mêmes n'augmente.
Au delà d'une vitesse d'éloignement relative (vitesse des corps<c + espace crée) > c, les corps cessent d'être dans leur univers visibles respectifs, ils n'ont plus aucune interaction (électromagnétique, gravitationnelle...) entre eux.
 
Dans les faits, les galaxies disparaitront du ciel, on ne pourra plus les observer.
Elles existent toujours, mais nous n'aurons plus aucune interaction avec elles.


---------------

n°18206185
zenith
Là-haut perché dans la pensée.
Posté le 20-04-2009 à 18:42:38  profilanswer
 

D'apres la théorie M qui unifie les 5 théories des cordes, le big bang serait plus une onde dans la membrane qui constitue notre univers. Cette membrane est elle finie ? si oui alors l'onde doit se répercuter en sens opposé sur la membrane a partir des bords tout dépend de la forme des bords (imaginons l'onde d'un cailloux dans une marre). Si cette membrane est infinie alors pas de big crunch...
 
Cependant toujours selon la théorie M, notre univers membrane (ou brane en abrégé) subit déjà des ondulations sur ça surface et serait suffisamment proche d'autres univers brane plus ou moins parallèle pour s'entrechoquer (théorie de l'apparition du big bang dans notre brane). Ce qui signifie plusieurs big bang successifs possibles ?
J'espère avoir bien suivit les reportages de vulgarisation d'Arte/dailymotion  :D

Message cité 1 fois
Message édité par zenith le 20-04-2009 à 18:43:53
n°18207397
Mona Soyoc
Acrobate ridé
Posté le 20-04-2009 à 20:31:52  profilanswer
 

Welkin a écrit :


J'ai essayé avec ta femme, c'est passé nickel  :love:


 
C'est parce que t'as une petite bite [:prodigy]
 
Mais t'as un gros cerveau, on peut pas tout avoir [:cosmoschtroumpf]

n°18207547
lokilefour​be
Posté le 20-04-2009 à 20:47:11  profilanswer
 

Mona Soyoc a écrit :


 
C'est parce que t'as une petite bite [:prodigy]
 
Mais t'as un gros cerveau, on peut pas tout avoir [:cosmoschtroumpf]


http://spi0n.fr/blog/wp-content/uploads/2009/04/taille.jpg


---------------

n°18207581
Mona Soyoc
Acrobate ridé
Posté le 20-04-2009 à 20:49:12  profilanswer
 


 
Attention, c'est du wacisme. Ségolène Royal va devoir s'excuser auprès d'Obama :o

n°18207670
lokilefour​be
Posté le 20-04-2009 à 20:54:27  profilanswer
 

Il n'a qu'a se recontracter...


---------------

n°18207698
Mona Soyoc
Acrobate ridé
Posté le 20-04-2009 à 20:56:13  profilanswer
 

lokilefourbe a écrit :

Il n'a qu'a se recontracter...


 
Madame parlait de son homme au repos :o

n°18208381
Welkin
Ég er hvalur, ekki brauðsúpa
Posté le 20-04-2009 à 21:47:50  profilanswer
 

Mona Soyoc a écrit :


 
C'est parce que t'as une petite bite [:prodigy]
 
Mais t'as un gros cerveau, on peut pas tout avoir [:cosmoschtroumpf]


Qui est gros ???  :fou:  [:farpaitement]

n°18208398
Mona Soyoc
Acrobate ridé
Posté le 20-04-2009 à 21:49:03  profilanswer
 

Welkin a écrit :


Qui est gros ???  :fou:  [:farpaitement]


 
Ton cerveau :D
Ta bite, par contre, elle est normale. Et encore, c'est pour pas vexer. Enfin dixit ma femme hein :o

n°18208495
Welkin
Ég er hvalur, ekki brauðsúpa
Posté le 20-04-2009 à 21:54:37  profilanswer
 

Mona Soyoc a écrit :


 
Ton cerveau :D
Ta bite, par contre, elle est normale. Et encore, c'est pour pas vexer. Enfin dixit ma femme hein :o


C'est pas ce que dit la mienne  [:fading]  
 
Bon pour recentrer :

zenith a écrit :

D'apres la théorie M qui unifie les 5 théories des cordes, le big bang serait plus une onde dans la membrane qui constitue notre univers. Cette membrane est elle finie ? si oui alors l'onde doit se répercuter en sens opposé sur la membrane a partir des bords tout dépend de la forme des bords (imaginons l'onde d'un cailloux dans une marre). Si cette membrane est infinie alors pas de big crunch...
 
Cependant toujours selon la théorie M, notre univers membrane (ou brane en abrégé) subit déjà des ondulations sur ça surface et serait suffisamment proche d'autres univers brane plus ou moins parallèle pour s'entrechoquer (théorie de l'apparition du big bang dans notre brane). Ce qui signifie plusieurs big bang successifs possibles ?
J'espère avoir bien suivit les reportages de vulgarisation d'Arte/dailymotion  :D


La théorie M n'existe pas vraiment à l'heure actuelle en fait. Elle est surtout un amas de spéculation mal comprise. Le modèle actuel le plus solide de la cosmologie et du big bang est donné par les équations de Friedmann-Lemaître, basées sur la relativité générale.

n°18209011
zenith
Là-haut perché dans la pensée.
Posté le 20-04-2009 à 22:28:59  profilanswer
 

Welkin a écrit :


C'est pas ce que dit la mienne  [:fading]  
 
Bon pour recentrer :


 

Welkin a écrit :


La théorie M n'existe pas vraiment à l'heure actuelle en fait. Elle est surtout un amas de spéculation mal comprise. Le modèle actuel le plus solide de la cosmologie et du big bang est donné par les équations de Friedmann-Lemaître, basées sur la relativité générale.


 
Sauf que la relativité générale fait abstraction de la physique quantique, ce qui est un non sens au vue du nombre de particule que l'on découvre de nos jours. Les équations de friedmann-Lemaître n'ont donc qu'une vision à œillère de l'univers. La théorie M est peu démontrable actuellement certes mais elle se base sur les 5 théories des cordes, elles même basées sur de nombreuses équations basées sur les 4 forces de l'univers et pas seulement 2 comme la relativité générale.

n°18209193
Welkin
Ég er hvalur, ekki brauðsúpa
Posté le 20-04-2009 à 22:41:08  profilanswer
 

zenith a écrit :


 
Sauf que la relativité générale fait abstraction de la physique quantique, ce qui est un non sens au vue du nombre de particule que l'on découvre de nos jours. Les équations de friedmann-Lemaître n'ont donc qu'une vision à œillère de l'univers. La théorie M est peu démontrable actuellement certes mais elle se base sur les 5 théories des cordes, elles même basées sur de nombreuses équations basées sur les 4 forces de l'univers et pas seulement 2 comme la relativité générale.


C'est un problème qui est bien connu. Dès le début du 20ème siècle, Dirac cherchait une équation relativiste pour décrire les fonctions d'ondes. Il fallu attendre le développement de la théorie quantique des champs avoir un cadre solide de description des forces élémentaires avec le Modèle Standard. Mais en effet la gravitation échappe toujours à la théorie, notamment parce que contrairement aux autres cas, on ne parvient pas à "renormaliser" les équations obtenues, c'est à dire à se débarrasser des infinis gênants. La théorie des cordes et, partant, la théorie M, sont une tentative de réaliser cette intégration, mais son statut est beaucoup plus spéculatif que celui de la relativité générale. La théorie traditionnelle (modèle de Friedmann-Lemaître) permet déjà de remonter très loin dans le temps du Big Bang.
Par bonheur, la gravitation se caractérise par le fait que son intensité est très faible comparée aux trois autres forces. Aussi n'est elle pas prédominante en cosmologie primordiale tant qu'on ne cherche pas à remonter trop loin dans le temps.

n°18209714
zenith
Là-haut perché dans la pensée.
Posté le 20-04-2009 à 23:15:24  profilanswer
 

Welkin a écrit :


C'est un problème qui est bien connu. Dès le début du 20ème siècle, Dirac cherchait une équation relativiste pour décrire les fonctions d'ondes. Il fallu attendre le développement de la théorie quantique des champs avoir un cadre solide de description des forces élémentaires avec le Modèle Standard. Mais en effet la gravitation échappe toujours à la théorie, notamment parce que contrairement aux autres cas, on ne parvient pas à "renormaliser" les équations obtenues, c'est à dire à se débarrasser des infinis gênants. La théorie des cordes et, partant, la théorie M, sont une tentative de réaliser cette intégration, mais son statut est beaucoup plus spéculatif que celui de la relativité générale. La théorie traditionnelle (modèle de Friedmann-Lemaître) permet déjà de remonter très loin dans le temps du Big Bang.
Par bonheur, la gravitation se caractérise par le fait que son intensité est très faible comparée aux trois autres forces. Aussi n'est elle pas prédominante en cosmologie primordiale tant qu'on ne cherche pas à remonter trop loin dans le temps.


 
Effectivement leur théorie est très concrète d'un point de vue "macroscopique". Sans la découverte d'un graviton, il sera difficile de plus avancer dans la/les théories d'unification. Mais la gravitation ne serait pas si faible selon la théorie M en tout cas, elle essaye d'expliquer qu'elle ne peut pas être aussi "inutile" dans un modèle global. Notamment en spéculant sur le fait qu'elle pourrait être la seule force non liée à notre univers. Elle pourrait toujours au conditionnel faire interagir notre univers avec d'autres hypothétiques univers. Ce qui la rendrait "responsable" du big bang (un choc entre 2 univers). Après il est vrai que ce n'est que pure spéculation. Mais il faudra bien un jour remonter avant l'instant t après lequel le modèle Friedmann-Lemaître est inapplicable. Voilà pourquoi les particules et les cordes sont intéressantes bien qu'abstraites et insaisissables pour les plus grands mathématiciens.
 
Assez avancé en relativité générale, avançons en physique quantique  :D
D'ailleurs j'habite pas loin au dessus du laboratoire circulaire  ;)

Message cité 1 fois
Message édité par zenith le 20-04-2009 à 23:16:26
n°18217127
Zircon
Posté le 21-04-2009 à 18:13:24  profilanswer
 

Juste une petite question...

anisometropie a écrit :

Salut
 
A l'heure actuelle tout le monde est d'accord pour dire que l'univers est dans un phase d'expansion.
On a observé les galaxies lontaine qui s'eloignent les unes des autres, et que plus on observe loin, plus elles s'éloignent vite.
 


La partie en gras n'est pas la preuve d'une phase d'expansion, non? Car un des préceptes de la cosmologie, c'est de considérer que "voir loin, c'est voir tôt".
Je m'explique: entre le moment où ces galaxies lointaines s'éloignaient les unes des autres, et le moment où nous les voyons s'éloigner, il s'est passé beaucoup, beaucoup de temps. Temps pendant lequel ces galaxies ont pu arrêter de s'écarter...

Spoiler :

Voire même commencer à se rapprocher dans l'hypothèse d'un big crunch [:alph-one]

n°18222797
god is dea​d
Demain, j'arrête de poster.
Posté le 22-04-2009 à 00:18:39  profilanswer
 

D'ailleurs on remarque que les galaxies les plus proches de nous ne s'éloignent pas ou peu :o  
 
Plus on voit loin, donc plus on remonte le temps, et plus les galaxies s'éloignent. A contrario plus on voit plus prés, et donc moins on remonte le temps, et moins les galaxies s'éloignent de nous.  
 
[:cmove]


---------------
Donner ce qu’on n’a pas, et promettre ce qu’on ne peut pas donner.
n°18223247
inti
t'as mieux mais tapir
Posté le 22-04-2009 à 01:02:38  profilanswer
 

zenith a écrit :

Mais il faudra bien un jour remonter avant l'instant t après lequel le modèle Friedmann-Lemaître est inapplicable. Voilà pourquoi les particules et les cordes sont intéressantes bien qu'abstraites et insaisissables pour les plus grands mathématiciens.


 
Faut pas pousser non plus, on sait bien que les matheux sont globalement inutiles mais de là à dire qu'ils bitent rien c'est un peu osé :O


---------------
Viva Manul!
n°18223471
cartemere
Posté le 22-04-2009 à 01:18:06  profilanswer
 


fake, les blacks ont beau en avoir une grosse, les nains sont censés être bien membrés également [:haha]
 
[:klemton] à moins qu'il ne soit pas assez petit pour être considéré comme un nain, et dans ce cas... oh le pauvre [:stinson barney]

n°18226040
lokilefour​be
Posté le 22-04-2009 à 11:16:18  profilanswer
 

Zircon a écrit :

Juste une petite question...


 

Zircon a écrit :


La partie en gras n'est pas la preuve d'une phase d'expansion, non? Car un des préceptes de la cosmologie, c'est de considérer que "voir loin, c'est voir tôt".
Je m'explique: entre le moment où ces galaxies lointaines s'éloignaient les unes des autres, et le moment où nous les voyons s'éloigner, il s'est passé beaucoup, beaucoup de temps. Temps pendant lequel ces galaxies ont pu arrêter de s'écarter...

Spoiler :

Voire même commencer à se rapprocher dans l'hypothèse d'un big crunch [:alph-one]



 
Disons que plus une galaxie est éloignée, plus elle a de chance de subir les effets de l'expansion.
Plus il y a d'espace entre nous et un corps, plus l'expansion "crée" d'espace entre nous et ce corps, donc il "s'éloignera" d'autant plus vite.
Par exemple, disons arbitrairement que l'expansion "crée" un cm de distance supplémentaire par année lumière de distance entre deux corps et par an. Bah entre une étoile à 10 AL de nous (10 cm/an), ou une galaxie à 5 milliards d'AL (500 km/an) tu te rends bien compte que la vitesse d'éloignement croit considérablement plus pour la galaxie distante et ça sans compter la vitesse propre de la galaxie.


---------------

n°18226088
Ciler
Modérateur
Posté le 22-04-2009 à 11:18:30  profilanswer
 

anisometropie a écrit :


on s'en tape de ceux qui sont pas d'accord
 
ben tu met trois particule dans un mètre cube, y'a une certaine valeur de l'entropie.  
maintenant tu met les même particule dans un volume 1000 fois plus grand, l'entropie est nettement plus grand


Absolument pas. L'entropie n'est pas, autant que je sache, une fonction stricte du volume  :o


---------------
And I looked, and behold a pale horse: and his name that sat on him was Death, and Hell followed with him. Revelations 6:8
n°18226155
Ciler
Modérateur
Posté le 22-04-2009 à 11:22:42  profilanswer
 

Welkin a écrit :


Exactement : on décompose normalement l'augmentation d'entropie en une part due à l'irréverssibilité et une liée au transfert thermique : dS = d*S_irr + d*Q/T (les d* ne sont pas des différentielles exactes). Quand il n'y a pas de transfert thermique avec le milieu extérieur possible, comme c'est le cas pour l'univers, il ne reste que la première partie, qui est toujours positive.


Et la on apprecie l'editeur LaTeX en ligne :o
http://www.codecogs.com/eq.latex?\partial{}S%20=%20\partial{}S_{irr}+\frac{\partial{}Q}{T}


---------------
And I looked, and behold a pale horse: and his name that sat on him was Death, and Hell followed with him. Revelations 6:8
n°18227395
Welkin
Ég er hvalur, ekki brauðsúpa
Posté le 22-04-2009 à 13:12:55  profilanswer
 


 
Faudra que j'apprenne à m'en servir :o
 
Essayons :  
http://www.codecogs.com/eq.latex?d [...] elta Q}{T}
 
Raté.
 
http://www.codecogs.com/eqnedit.ph [...] elta Q}{T}
 
http://www.codecogs.com/eq.latex?dS%20=%20\delta%20S_{irr}+\frac{\delta%20Q}{T}
 
Bon ça marche dans l'aperçu mais pas en vrai  [:khurgan]

Message cité 1 fois
Message édité par Welkin le 22-04-2009 à 13:29:38
n°18227451
Ciler
Modérateur
Posté le 22-04-2009 à 13:22:40  profilanswer
 

Welkin a écrit :

 

Faudra que j'apprenne à m'en servir :o

 

Essayons :
http://www.codecogs.com/eq.latex?dS%20=%20\delta%20S_{irr}+\frac{\delta%20Q}{T}


Les liens sont des images ;)


Message édité par Ciler le 22-04-2009 à 13:23:01

---------------
And I looked, and behold a pale horse: and his name that sat on him was Death, and Hell followed with him. Revelations 6:8
n°18229301
zenith
Là-haut perché dans la pensée.
Posté le 22-04-2009 à 15:45:10  profilanswer
 

inti a écrit :


 
Faut pas pousser non plus, on sait bien que les matheux sont globalement inutiles mais de là à dire qu'ils bitent rien c'est un peu osé :O


 
J'voulais surtout parler des cordes pour lesquelles même pour les plus grands matheux ne sont encore que des hypothèses parce que pas encore mises en équation  :D  


---------------
"Tous ces moments se perdront dans l'oubli, comme les larmes dans la pluie. Il est temps de mourir."
mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2
Page Précédente

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Sciences

  un univers qui se recontracterait

 

Sujets relatifs
films sur l'univers du jeuL'univers déterministe et ses implications ponctuelles.
dj lamc univers rnb vol15Les univers adjacents
Entre la théorie et la pratique, l'homme, l'univers et les dieux.Univers, le système général ; Typologie : la classification
L'Univers est-il un Objet ?Bruiyant, silencieux, sémantique, ..., votre entendement de l'univers.
Trous noirs et origine de NOTRE universMiss Univers 2007 - La france doit s'améliorer !
Plus de sujets relatifs à : un univers qui se recontracterait


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite / Données personnelles) / Groupe LDLC / Shop HFR