Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
1409 connectés 

 



 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2
Page Suivante
Auteur Sujet :

énergie noire, matière noire

n°19532269
xantox
Posté le 17-08-2009 à 15:55:22  profilanswer
 

Reprise du message précédent :

 


En fait "énergie noire" est juste un nom qu'on donne à l'ignorance, ce n'est pas une hypothèse ou une théorie : la théorie manque. N'importe quelle explication physique des distances de luminosité dans la mesure Supernovae IA et des distances angulaires dans les mesures BAO et CMB est l'"énergie noire" - que ce soit l'énergie du vide ou d'un champ scalaire, une modification de la RG, une forte inhomogénéité, etc.


Message édité par xantox le 17-08-2009 à 17:48:59

---------------
-- Parcours Etranges : Physique, Calcul, Philosophie
mood
Publicité
Posté le 17-08-2009 à 15:55:22  profilanswer
 

n°19532369
rfv
Taquin du soir au matin
Posté le 17-08-2009 à 16:04:24  profilanswer
 

mIRROR a écrit :


le lien vers la vidéo est mort (http://stream.cea.fr/ramgen/sacucap/TIPE/Etienne.Klein.rm)
mais visiblement ici (http://www.diffusion.ens.fr/index.php?res=conf&idconf=1388) c'est bon


 
Impec, merci :)


Message édité par rfv le 17-08-2009 à 16:05:04
n°19535057
hurdwure
in cruce figaris !!
Posté le 17-08-2009 à 19:58:54  profilanswer
 

en tt cas, etienne Klein , faut le lire !!
"petit voyage dans le monde des quantas"
ou encore "conversation avec le sphynx, les paradoxes en physiques"

n°19551124
bongo1981
Posté le 19-08-2009 à 02:55:33  profilanswer
 

Pour ce qui est de la matiere noire, je vais completer un petit peu. WMAP a mesure le rayonnement fossile et a mesure la taille des inhomogeneites. Leur taille angulaire implique la platitude de l'univers a 2% pres. Cependant, la masses des astres visibles ne representent que 5% de cette masse. En incluant les masses invisibles deduites de la courbe de rotation des galaxies, l'on arrive seulement a 25% d'ou la necessite d'invoquer de la matiere noire. De plus, les 75% restant representent une energie du vide, contenue dans les equations de la relativite generale.
 
La physique des particules (la theorie quantique des champs arrive a une impasse, et d'autres idees de symetrie doivent etre invoquees pour quantifier la gravitation, notamment la supersymetrie, impliquant l'existence de particules supersymetriques, composants de la matiere noire ?) propose des solutions pour la composition de la matiere noire.
 
Par ailleurs la forme irreguliere des amas, mais les arcs gravitationnelles reguliers impliquent une repartition de matiere homogene, que seule une matiere invisible saurait rendre compte.
 
MOND actuellement ne peut s'affranchir de matiere noire.
 
Cependant aujourd'hui la physique quantique est incapable de prevoir la valeur de la densite de l'energie du vide, 120 ordres de grandeur au dessus de ce que l'on observe.
 
Planck nous donnera surement des avancees significatives, ainsi que le LHC, d'ici... 3-4 ans.


Message édité par bongo1981 le 19-08-2009 à 03:00:57
n°19554906
Profil sup​primé
Posté le 19-08-2009 à 13:41:49  answer
 

attention quand tu dis "plat" c'est trompeur...l'univers n'est pas plat au sens "crêpe"..mais au sens mathématique.. c'est un espace a 3 dimension ni concave ni convexe...donc on dit "plat"..mais ca reste un espace 3D pas une planche...faut faire gaf pour les néophytie qui vont croire que l'univers est une feuille de papier ;)
Mais sinon ok pour ce que tu dis :jap:


Message édité par Profil supprimé le 19-08-2009 à 13:42:21
n°19556457
bongo1981
Posté le 19-08-2009 à 15:18:48  profilanswer
 

Merci de me reprendre, donc plat, ca veut dire euclidien ;)

n°19556483
Profil sup​primé
Posté le 19-08-2009 à 15:20:57  answer
 

bongo1981 a écrit :

Merci de me reprendre, donc plat, ca veut dire euclidien ;)


 :jap: parceque j'ai vue un gars a une conf de vulgarisation demander "si l'univers est plat y'a quoi dans l'épaisseur [:tinostar]"

n°19556677
bongo1981
Posté le 19-08-2009 à 15:35:49  profilanswer
 

Entierement d'accord, plat a un sens courant, mais est aussi un terme tres technique employe dans un sens specifique en geometrie (euclidienne par opposition a Riemannienne). Donc raison de plus pour preciser encore mieux ;)

n°20654742
el muchach​o
Comfortably Numb
Posté le 23-11-2009 à 22:26:47  profilanswer
 

bongo !!!  Je croyais que t'avais déserté HFR.


Message édité par el muchacho le 24-11-2009 à 08:11:30
n°46401561
bongo1981
Posté le 13-07-2016 à 10:04:02  profilanswer
 

Je remonte un vieux topic. Non, je n’ai pas déserté, je lis et participe de temps en temps.
 
Pour en revenir à ce sujet, je pense que matière noire et énergie sombre sont… des termes inappropriés, puisqu’ils présupposent l’explication de certaines anomalies par les hypothèses avancées pour les expliquer.
 
Par exemple, l’hypothèse de la matière noire veut expliquer ce que l’on appelle l’anomalie dans la courbe de rotation des galaxies. Dans l’un on pointe ce qui est anormal, mais ce n’est pas très accrocheur, dans l’autre, on se place dans le paradigme actuel où on a déjà cherché des MACHOS etc… et on en vient finalement à supposer ce dont Pauli en avait horreur : il existe de la matière transparente non baryonique, qui n’émet pas de lumière, qui interagit gravitationnellement, et peut-être via l’interaction faible (sinon on a vraiment aucune chance d’en détecter). Ca c’est pour dire que matière non baryonique transparente, ce n’est pas très accrocheur non plus.
Parler du problème de la matière noire, c’est dire : s’il y en a, ça confirme le paradigme actuel, mais ça confirme aussi l’existence d’une nouvelle classe de particules (on a dressé le portrait-robot, mais ça ressemble en rien à ce que l’on connaît).
 
Pour ce qui est de l’énergie sombre, on tombe exactement dans le même cas. L’observation originelle est l’accélération de l’expansion (qui est encore une interprétation de la magnitude plus faible qu’attendue des supernovae Ia par rapport à leur redshift). Avouons que le nom n’est pas très sexy, et avancer le terme d’énergie sombre permet d’entrer dans le cadre de la relativité générale, et encore… ça pourrait inclure des explications en marge de la relativité générale, puisque le terme naturel qui pourrait l’expliquer est la constante cosmologique, qui est purement constante à la fois dans l’espace et dans le temps (ça provient du fait que la dérivée covariante du terme de droite, contenant le tenseur énergie-impulsion se conserve localement, et la seule chose que l’on peut rajouter à gauche est une constante * la métrique). D’autres théories avancées proposent d’avoir une constante cosmologique non constante (quintessence etc…).
 
 
Enfin bon, tout ça pour dire que les deux terminologies sont une explication issue du paradigme dominant actuel, et qu'ils sont un peu plus accrocheur que les anomalies.

mood
Publicité
Posté le 13-07-2016 à 10:04:02  profilanswer
 

n°46432713
master71
ça manque de place.
Posté le 16-07-2016 à 10:14:14  profilanswer
 

je drap en posant une question...
 
suite à un reportage d'ARTE sur Majorna, avec une phrase mystérieuse en fin de documentaire sur la 'controverse' diraac / Majorana...
qui laisse sous entendre que les équations de Majorana pouvait définir les élément de la matière noire et pas ceux de Dirac...
 
vous en pensez quoi?


---------------
un jour, moi aussi, je serais grand...
n°46434192
bongo1981
Posté le 16-07-2016 à 13:59:07  profilanswer
 

En fait le problème est ce que l'on appelle la quantification canonique de la relativité restreinte (c'est la procédure utilisée pour mettre en équation un problème quantique en passant par son équivalent classique).
 
Le problème avec la relativité est que tu as E² = p²c² + m²c^4
Schrödinger s'y est attaqué, et a exhibé ce qu'on appelle l'équation de Klein-Gordon, mais il n'a pu rien en faire, alors il a écrit l'équation de la mécanique classique :
1/2 mv² + Energie potentielle = énergie totale.
Un petit coup de quantification, et hop, c'est l'équation de Schrödinger. Il a pu la résoudre, retrouver les niveaux d'énergie de l'atome d'hydrogène, et puis je ne sais pas si c'est lui qui a réussi à retrouver la structure des orbitales atomiques.
 
Bon... après ? Bah Klein et Gordon écrivent l'équation relativiste, mais ça ne marche pas (le nombre de particules n'est pas conservé, et puis ça peut juste décrire des bosons scalaires).
 
Dirac réécrit l'équation en factorisant l'expression de tout à l'heure, sachant qu'il veut seulement un ordre 1 en E (ce qui correspond à une dérivée simple par rapport au temps).
 
Mais ce n'est pas la seule façon de faire pour "factoriser" cette expression. Majorana en découvre une autre.
 
La différence est que l'équation de Dirac prédit que pour toute particule, il y a une antiparticule associée. Pour l'équation de Majorana, et bien... la particule est sa propre antiparticule.
 
Pour le moment la nature a choisi le formalisme de Dirac, mais rien ne dit pas que pour certaines particules, le formalisme de Majorana ne soit pas choisi. Ce serait encore une preuve que la nature est écrite en langage mathématique, et que toute structure remarquable en mathématique se retrouve avec une réalisation, ou représentation physique.
 
Aujourd'hui, on suspecte que les neutrinos pourraient être des particules de Majorana. Et il est très possible que le suspect numéro 1 composant la matière noire pourrait être des neutralino, superposition du photino, gluino, higgsino etc... et qui pourrait être des particules de Majorana, donc être leur propre antiparticule.
 
Ce qui veut dire que la matière noire pourrait s'auto annihiler, et l'on pourrait détecter cette signature dans les rayons gamma.

Message cité 1 fois
Message édité par bongo1981 le 16-07-2016 à 14:00:03
n°46434718
epsiloneri​dani
Posté le 16-07-2016 à 15:07:17  profilanswer
 

bongo1981 a écrit :

Aujourd'hui, on suspecte que les neutrinos pourraient être des particules de Majorana. Et il est très possible que le suspect numéro 1 composant la matière noire pourrait être des neutralino, superposition du photino, gluino, higgsino etc... et qui pourrait être des particules de Majorana, donc être leur propre antiparticule.
 
Ce qui veut dire que la matière noire pourrait s'auto annihiler, et l'on pourrait détecter cette signature dans les rayons gamma.


 
Si je suis bien ça voudrait dire que telles particules ne respecteraient pas un paquet de lois de conservations, ça ne pose pas de problème ?

n°46434805
bongo1981
Posté le 16-07-2016 à 15:24:03  profilanswer
 

Effectivement, si on y réfléchit bien, la particule supersymétrique la plus légère serait stable, parce qu'aucun processus ne viole la conservation de la supercharge.
 
Cependant, en physique des particules on connaît plein de processus qui violent certaines lois de conservation.
Par exemple l'étrangeté, non violée par les interaction électromagnétiques, et fortes, mais violée par l'interaction faible. (et donc le charme, la beauté etc...).
 
Tu as également tous les processus qui conservent le nombre électronique, muonique, et tauonique (c'est pourquoi chaque lepton a son neutrino). Par contre, le processus d'oscillation des saveurs des neutrinos viole la conservation de ce nombre.
 
Après on peut imaginer tout un tas de phénomène ou interaction nouvelles dans le cadre des théorie MSSM ou nMSSM (next) minimum supersymmetric standard model.

n°46435730
master71
ça manque de place.
Posté le 16-07-2016 à 18:29:48  profilanswer
 

merci :)


---------------
un jour, moi aussi, je serais grand...
mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2
Page Suivante

Aller à :
Ajouter une réponse
 

Sujets relatifs
EDF veut faire payer les économies d'énergie réalisées par ses clientsAmpoule Noire pour fête - Watt maximum ?
Le pétrole est-il une source d\'energie tarrissable ? et aprés ?Que pensez vous des montres à énergie solaire ?
Matiere colorante?[Direct Energie/Powéo/...] Mensonges, menaces, et pratiques douteuses
Conseil sur couleur plan de travail pour cuisine noireChaine d'énergie d'un robot
Chroniques de la Lune Noire: z'avez aimé la fin ? !Spoiler inside!Nouveau site de Magie Noire
Plus de sujets relatifs à : énergie noire, matière noire


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR