Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
1559 connectés 

  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Arts & Lecture

  Un essai d'écriture / Vos avis.

 



 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

Un essai d'écriture / Vos avis.

n°22341358
big-or-no
Spectateur de forums
Posté le 24-04-2010 à 23:21:14  profilanswer
 

Il rentre dans l'auberge et se dirige droit vers la cheminée. Sur le passage il prit une chaise, posa sa cape trempée sur le dossier et s'assit en tendant les jambes et les bras pour se réchauffer. L'aubergiste s'approcha :  
« Qu'est-ce que je vous sers ? »
« Un verre de lait, s'il vous plaît. »
L'aubergiste sourit tout en regardant la salle. Tout le monde souriait à cette réponse. L'inconnu leva la tête vers l'aubergiste, le fixant du regard l'aubergiste se pressa d'aller chercher le lait. Tout le monde dans la salle tourna la tête aussitôt.
« Alors Eymerich, toujours à boire ce fichu verre de lait ? » lui demanda une voix au fond de la salle. Le corps appartenant à cette voix se leva et se dirigea droit sur Eymerich. Ce corps était plus grand que n'importe lequel, fin, sec et musclé, il appartenait un voleur mais surtout à un elfe. L'aubergiste arriva avec le verre de lait qu'il posa sur la table sans regarder aucun des personnages présent autour de la table.
«Et toi, Adanëdhel, toujours à fumer ces herbes elfiques ? »
L'intéressé répondit par un léger sourire en coin.
« Toujours, c'est bon pour mon teint » Sur ces propos, il alluma une brassée de ces dites feuilles dans une vieille pipe, avec un long tuyau en ivoire et une cheminée d'un bois clair. La fumée qui se dégagea était légèrement bleutée et avait une odeur que Eymerich n'arriva pas à supporter.
Sans dire un mot, chacun attendait ne voulant pas briser le silence qu'il appréciait tout les deux.
« Alors, les bras cassés, encore en train de traîner au fin fond d'une taverne mal famée ? »
Les deux tournèrent la tête au même moment vers un être poilu, hirsute et court sur pattes : un nain.
La barbe était autant fourni de poils que de restes et de bières.
« Bien le bonjour, Trublion, toujours pas lavé ? » déclara Adanëdhel.
Tout les trois éclatèrent de rire. Trublion se hissa sur un tabouret et commanda deux chopes de bière.
« Bien aimable à toi de m'offrir une tournée » dit Adanëdhel.
Trublion le regarda droit dans les yeux :
« Hein ? Oh pardon ! Trois chopes aubergiste, mon ami a soif »
Alors que Eymerich secouait la tête, les deux autres souriaient bêtement. L'aubergiste arriva avec un plateau sur lesquels étaient disposées trois chopes pleines de bières et de mousse. Il les disposa devant chacun des compagnons. Lorsqu'il fut parti Trublion récupéra la bière qui était devant Eymerich.
« Tu sais bien que je ne bois pas de ça » dit Eymerich
« Mouais, mais on sait jamais avec vous les humains, vous changez parfois trop vite d'avis » lui répondit Trublion.
Un long silence s'installa entre les trois compères.
Trublion le rompit en éructant d'une façon si … naine. Eymerich fit la moue et Adanëdhel se détourna, surtout du fait de l'odeur qui sortait de la bouche, enfin il le supposait.
« Alors c'est ce soir ? » questionna Trublion trop nerveux d'attendre en silence.
« Oui c'est ce soir. Nous sommes les trois premiers. J'espère que les autres ne vont pas tarder ou qu'ils ne se sont pas perdus. »
« je pense que cette taverne est un bon point de repère et elle a un nom facile à retenir : La Chope Percée » déclara Adanëdhel.
La porte s'ouvrit et un homme entra, d'une taille moyenne les cheveux grisonnants, avec une robe un peu trop voyante pour des tavernes comme celle-ci mais trop tard pour se changer.
« Hargan vient donc boire une bière avec nous » cria Trublion tout en agitant un bras en l'air pour se signaler au milieu de la salle remplie.
« Une bière, quelle riche idée » déclara le nouveau venu tout en s'approchant.
« Aubergiste ! Trois nouvelles chopes et un verre de lait pour mes amis et moi » cria le nain.
« Tiens, tu bois moins qu'avant Trublion » remarqua Hargan.
« Je fais attention à ma ligne » fut la seule réponse marmonner par le nain.
« Ta ligne ? Plutôt une courbe non ? Voire plusieurs un peu comme des vagues » déclara l'elfe au bord de l'hilarité tout comme ses amis humains.
« Tu peux pas comprendre. J'ai vu quelqu'un il y a peu et ... »coupa-t-il
« Dis plutôt quelqu'une, mon ami. » énonça Eymerich en regardant son ami nain dans les yeux.
Malgré la barbe on pouvait distinguer une couleur rouge poindre sous tout les poils.
« Euh... » le reste se perdit dans la barbe.
Les humains et l'elfe rire de bon cœur devant l'embarras de leur ami.
« Nous diras-tu qui c'est ? » demanda Hargan.
« Non » déclara Trublion et celui-ci se mit à bouder.
Les trois compères n'insistèrent pas face à leur ami.
« Bon, où est notre dernier compagnon ? » interrogea Adanëdhel.
« Rildegard ? C'est lui que nous attendons ?? Par tout les Titans ! Nous sommes fichus » s'exclama Trublion.
« Pourquoi donc ? C'est bon guerrier, un peu vif certes mais bon tout de même. » répondit Eymerich.
Soudain, un affreux son de casseroles qui s'écrasent retentit dans toute l'auberge. Encore allongé par terre, Rildegard leva la visière de son casque :
« Bordel de gni ! Qui a mis des fichus marches devant l'entrée ? »
Les quatre amis assis autour de la table avaient tous un sourire joyeux aux lèvres.
« Alors, Rild, on voit pas où on met les pieds ? » déclara Adanëdhel tout en s'approchant de lui afin de l'aider à se relever.
« J'ai acheté ce casque à un nain, je suis sûr qu'il a fait exprès de me le vendre trop petit. Ah ! Trublion, tu es là toi aussi ? Quelle bonne surprise ! Tu sais, pour les nains... »
« Mouais » maugréa l'intéressé.
« Si tout le monde est là on pouvoir y aller » déclara Hargan.
« Le temps de finir ma bière et on y va » Sans perdre de temps Trublion vida sa chope. Tout le monde se leva, sorti de l'auberge et partirent sur leurs montures en direction d'une aventure qui, sans qu'ils s'en doute, allait les mener plus loin qu'ils ne pouvaient l'imaginer.


---------------
Le lol est aux jeunes ce que le redface est à HFR, un signe de ponctuation.
mood
Publicité
Posté le 24-04-2010 à 23:21:14  profilanswer
 

n°22341383
nicolas912​00
Posté le 24-04-2010 à 23:26:15  profilanswer
 

Citation :

il appartenait un voleur mais surtout à un elfe


Manque une lettre !

Citation :


Le corps appartenant à cette voix


 
Ca se dit ça  :??:  
 

Citation :

« Hargan vient donc boire une bière avec nous »


 
Il est belge ?  :whistle:  
 
Sinon, je trouve cela un peu "plat" et il manque des mots (encore 2 que j'ai eu la flemme de relever  :) )

n°22341475
Dacmertons
Posté le 24-04-2010 à 23:40:05  profilanswer
 

big-or-no a écrit :

Il rentre dans l'auberge et se dirige droit vers la cheminée. Sur le passage il prit une chaise, posa sa cape trempée sur le dossier et s'assit en tendant les jambes et les bras pour se réchauffer. L'aubergiste s'approcha :  
« Qu'est-ce que je vous sers ? »
« Un verre de lait, s'il vous plaît. »
 
( .... )


 
A mon avis, si tu veux des commentaires réellement constructifs sur ton écriture, il y a des tas de sites beaucoup plus spécialisés en la matière qu'HFR  ;)  
 


---------------
- La vie est une maladie mortelle sexuellement transmissible -  
n°22342012
crushedtoa​poulpe
SWAG
Posté le 25-04-2010 à 01:04:13  profilanswer
 

Dis, tu connais la concordance des temps?
 
Sinon, il est préférable d'avoir plus de 200 mots de vocabulaire pour envisager sérieusement l'écriture.
 
Et un bonjour et une contextualisation du 1er post ça t'arracherait pas la gueule. :o


---------------
et la musique est une science / qui veut qu'on rie et chante et danse / partout où elle est, joie y porte / les déconfortez réconforte / et n'est seulement de l'ouïr / fait-elle les gens resjouïr - rym
n°22351436
TAM136
Posté le 26-04-2010 à 07:31:00  profilanswer
 

Il rentre dans l'auberge et se dirige droit vers la cheminée.
Présent  
 
Sur le passage il [/b]prit[/b] une chaise, posa sa cape trempée sur le dossier et s'assit en tendant les jambes et les bras pour se réchauffer.
Passé simple
C’est quoi cette manie chez tous ceux qui postent leurs écrits de jongler avec les temps?
 
 
L'aubergiste s'approcha :  
« Qu'est-ce que je vous sers ? »  
« Un verre de lait, s'il vous plaît. »  
 
L'aubergiste sourit tout en regardant la salle.
Retour au présent  
 
Tout le monde souriait à cette réponse.
Tiens, l’imparfait a tapé l’incruste?  
 
L'inconnu leva la tête vers l'aubergiste, le fixant du regard. Une nouvelle phrase commence. Il faut donc mettre un point suivi d’une majuscule. L’aubergiste se pressa d'aller chercher le lait. Tout le monde dans la salle tourna la tête aussitôt.
 
« Alors Eymerich, toujours à boire ce fichu verre de lait ? » lui demanda une voix au fond de la salle. Le corps appartenant à cette voix Comme ça été dit, cette phrase est assez mystérieuse. se leva et se dirigea droit sur Eymerich. Ce corps était plus grand que n'importe lequel, fin, sec et musclé :??. Il appartenait à un voleur mais surtout à un elfe.  
 
L'aubergiste arriva avec le verre de lait qu'il posa sur la table sans regarder aucun des personnages présent autour de la table.
Ces dernières phrases sont lourdes, mal écrites, non cooupées…
 
«Et toi, Adanëdhel, toujours à fumer ces herbes elfiques ? »  
L'intéressé répondit par un léger sourire en coin.  
« Toujours, c'est bon pour mon teint » Sur ces propos, il alluma une brassée de ces dites feuilles dans une vieille pipe, avec un long tuyau en ivoire et une cheminée d'un bois clair. La fumée qui se dégagea était légèrement bleutée et avait une odeur que Eymerich n'arriva pas à supporter.  
Sans dire un mot, chacun attendait ne voulant pas briser le silence  
qu'il appréciait tout les deux : qu’ils appréciaient tous les deux ? De toute façon, c’est incompréhensible
 
« Alors, les bras cassés, encore en train de traîner au fin fond d'une taverne mal famée ? »  
Les deux tournèrent la tête au même moment vers un être poilu, hirsute et court sur pattes : un nain.  
La barbe était autant fournie de poils que de restes et de bières.  
« Bien le bonjour, Trublion, toujours pas lavé ? » déclara Adanëdhel.  
Tout les trois éclatèrent de rire. Trublion se hissa sur un tabouret et commanda deux chopes de bière.  
« Bien aimable à toi de m'offrir une tournée » dit Adanëdhel.  
Trublion le regarda droit dans les yeux :  
« Hein ? Oh pardon ! Trois chopes aubergiste, mon ami a soif »  
Alors que Eymerich secouait la tête, les deux autres souriaient bêtement. L'aubergiste arriva avec un plateau sur lesquels : un plateau sur lesquels? étaient disposées trois chopes pleines de bières et de mousse. Il les déposa sur la table devant chacundes compagnons..
[/b]Mon dieu, tes phrases sont d’une lourdeur…[/b]  
 
 Lorsqu'il fut parti Trublion récupéra la bière qui était devant Eymerich.  
Répétition et lourdeur
 
 
« Tu sais bien que je ne bois pas de ça » dit Eymerich  
« Mouais, mais on sait jamais avec vous les humains, vous changez parfois trop vite d'avis » lui répondit Trublion.  
Un long silence s'installa entre les trois compères.  
Trublion le rompit en éructant d'une façon si … naine. ?? Eymerich fit la moue et Adanëdhel se détourna, surtout du fait de l'odeur qui sortait de la bouche.Enfin il le supposait.  
« Alors c'est ce soir ? » questionna Trublion trop nerveux d'attendre en silence.  
« Oui c'est ce soir. Nous sommes les trois premiers. J'espère que les autres ne vont pas tarder ou qu'ils ne se sont pas perdus. »  
« je pense que cette taverne est un bon point de repère et elle a un nom facile à retenir : La Chope Percée » déclara Adanëdhel.  
La porte s'ouvrit et un homme entra, d'une taille moyenne les cheveux grisonnants, avec une robe un peu trop voyante pour des tavernes comme celle-ci mais trop tard pour se changer.  
« Hargan vient donc boire une bière avec nous » cria Trublion tout en agitant un bras en l'air pour se signaler au milieu de la salle remplie.  
« Une bière, quelle riche idée » On se doute bien néanmoins qu’il ne va pas être invité à boire un Coca!déclara le nouveau venu tout en s'approchant.  
« Aubergiste ! Trois nouvelles chopes et un verre de lait pour mes amis et moi » cria le nain.  
« Tiens, tu bois moins qu'avant Trublion » remarqua Hargan.  
« Je fais attention à ma ligne » Alors là, c’est le ponpon ! J’imagine bien une réplique de ce type dans un roman d’heroic fantasyfut la seule réponse marmonner par le nain.  
« Ta ligne ? Plutôt une courbe non ? Voire plusieurs un peu comme des vagues » déclara l'elfe au bord de l'hilarité tout comme ses amis humains.  
« Tu peux pas comprendre. J'ai vu quelqu'un il y a peu et ... »coupa-t-il  
« Dis plutôt quelqu'une, mon ami. » énonça Eymerich en regardant son ami nain dans les yeux.  
Malgré la barbe on pouvait distinguer une couleur rouge poindre sous tous les poils.  
« Euh... » le reste se perdit dans la barbe.  
Les humains et l'elfe rirent de bon cœur devant l'embarras de leur ami.  
« Nous diras-tu qui c'est ? » demanda Hargan.  
« Non » déclara Trublion et celui-ci se mit à bouder.  
Les trois compères n'insistèrent pas face à leur ami.  
« Bon, où est notre dernier compagnon ? » interrogea Adanëdhel.  
« Rildegard ? C'est lui que nous attendons ?? Par tout les Titans ! Nous sommes fichus » s'exclama Trublion.  
« Pourquoi donc ? C'est bon guerrier, un peu vif certes mais bon tout de même. » répondit Eymerich.  
Soudain, un affreux son de casseroles qui s'écrasent retentit dans toute l'auberge. Encore allongé par terre, Rildegard leva la visière de son casque :  
« Bordel de gni ! Qui a mis des fichus marches devant l'entrée ? »  
Les quatre amis assis autour de la table avaient tous un sourire joyeux aux lèvres.  
« Alors, Rild, on voit pas où on met les pieds ? » déclara Adanëdhel tout en s'approchant de lui afin de l'aider à se relever.  
« J'ai acheté ce casque à un nain, je suis sûr qu'il a fait exprès de me le vendre trop petit. Ah ! Trublion, tu es là toi aussi ? Quelle bonne surprise ! Tu sais, pour les nains... »  
« Mouais » maugréa l'intéressé.  
« Si tout le monde est là on pouvoir y aller » déclara Hargan.  
« Le temps de finir ma bière et on y va » Sans perdre de temps Trublion vida sa chope. Tout le monde se leva, sorti de l'auberge et partirent sur leurs montures en direction d'une aventure qui, sans qu'ils s'en doute, allait les mener plus loin qu'ils ne pouvaient l'imaginer.
 
Bof, bof, bof..
 
 


Message édité par TAM136 le 26-04-2010 à 07:32:53
n°22475590
eljelick
Posté le 05-05-2010 à 17:23:45  profilanswer
 

 :hello: Moi, je voudrais bien lire un peu la suite de ton écrit. parce que là, c'est vrai qu'il n'y a rien d'entrainant !  
Je pense que tu as eu le temps de corriger ce qui n'allait pas dans ce que tu avais posté.
 

n°22475791
DannyElfma​n
Kinrick o Scotland
Posté le 05-05-2010 à 17:38:11  profilanswer
 

Quel âge as-tu ?  
 
Adonne-toi à la lecture avant d'attaquer l'écriture. Tu amélioreras ton vocabulaire, ta syntaxe, ton expression en général ...
 
Et ordonne tes idées, fais un plan, n'écris pas pour écrire, le remplissage ne mène à rien ...


---------------
Blood is rushing into your muscles and that's what we call The Pump. Your muscles get a really tight feeling, like your skin is going to explode any minute ...
n°22476276
eljelick
Posté le 05-05-2010 à 18:11:27  profilanswer
 

Oui, la lecture avant tout !!
Et tu ne dois pas oublier de te mettre à la place du lecteur. Tu dois lui donner envie de continuer à lire ce que tu as écrit.
Le lecteur ne doit pas s'ennuyer au bout d'une vingtaine de lignes !
 

n°22499333
fabone276
Posté le 07-05-2010 à 13:02:41  profilanswer
 

Citation :

« Je fais attention à ma ligne » fut la seule réponse marmonner par le nain.  
« Ta ligne ? Plutôt une courbe non ? Voire plusieurs un peu comme des vagues » déclara l'elfe au bord de l'hilarité tout comme ses amis humains.


 
Ce genre de passage on pourra s'en passer... :heink:

Message cité 1 fois
Message édité par fabone276 le 07-05-2010 à 13:03:38
n°22527837
TAM136
Posté le 10-05-2010 à 10:03:03  profilanswer
 

fabone276 a écrit :

Citation :

« Je fais attention à ma ligne » fut la seule réponse marmonner par le nain.  
« Ta ligne ? Plutôt une courbe non ? Voire plusieurs un peu comme des vagues » déclara l'elfe au bord de l'hilarité tout comme ses amis humains.


 
Ce genre de passage on pourra s'en passer... :heink:


 
Généralement, l'humour sert à faire oublier la nullité et la banalité du récit sans parler des fautes innombrables.

mood
Publicité
Posté le 10-05-2010 à 10:03:03  profilanswer
 

n°22537267
Buca
Posté le 10-05-2010 à 22:08:09  profilanswer
 

Suis-je la seule à avoir eu l'impression de lire une fanfiction écrite par un joueur de wow ?

n°22583667
crushedtoa​poulpe
SWAG
Posté le 14-05-2010 à 21:57:44  profilanswer
 

Toi, c'est la première fois que tu tombes sur un "essai" de "roman" fait par un HFRien... :o


---------------
et la musique est une science / qui veut qu'on rie et chante et danse / partout où elle est, joie y porte / les déconfortez réconforte / et n'est seulement de l'ouïr / fait-elle les gens resjouïr - rym

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Arts & Lecture

  Un essai d'écriture / Vos avis.

 

Sujets relatifs
carte postal chez vistarpint - Votre avisAvis sur compos
Avis sur matelas superposervotre avis sur un Negociateur
Avis modifié sur le site La Fourchette !Vos avis - Nouvelle
La décennie cinéma 2000-2009 (vos avis,vos déceptions,vos tops)votre avis sur le court métrage
Essai premier "roman" / besoin d'avis 
Plus de sujets relatifs à : Un essai d'écriture / Vos avis.


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR