Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
1726 connectés 

  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Société

  Topic des surdoués, HP et autres zèbres

 


Le haut potentiel intellectuel et vous :




Attention si vous cliquez sur "voir les résultats" vous ne pourrez plus voter

 Mot :   Pseudo :  
  Aller à la page :
 
 Page :   1  2  3  4  5  ..  304  305  306  307  308  309
Page Précédente
Auteur Sujet :

Topic des surdoués, HP et autres zèbres

n°17189207
lilyz
Posté le 09-01-2009 à 17:00:53  profilanswer
 

[:disturbed angel:2] Bienvenue sur le topic dédié aux surdoués et autres hauts potentiels intellectuels !
 
 
Ce topic est ouvert à ceux, surdoués ou non, diagnostiqués ou non, qui sont intéressés par le sujet, à titre personnel, ou par rapport à leurs enfants.
Vous pouvez y raconter votre parcours, y demander des infos, y débattre de ce qui vous tient à coeur sur le sujet, et peut être parfois, y trouver du soutien... :O
 
A très bientôt sur le fil !
 
 
La first page est en cours de reconstruction. Il y sera ajouté au fil du temps des définitions, liens et adresses qui pourraient être utiles.
Si certains d'entre vous ont de quoi nourrir cette construction, qu'ils n'hésitent pas à me faire passer leurs liens ou documents par MP !  
 
Et [:sqel] à malix974 qui a créé ce fil en 2009 !

Message cité 4 fois
Message édité par lilyz le 17-10-2016 à 01:12:57

---------------
Je ne suis pas là. Si vous n'êtes pas là non plus, il n'y a personne.
mood
Publicité
Posté le 09-01-2009 à 17:00:53  profilanswer
 

n°17189224
malix974
Posté le 09-01-2009 à 17:02:34  profilanswer
 

super_pourri a écrit :

Ptet à rajouter en premier post :
 

Citation :

La commission ministérielle nommée par Jack Lang, ministre de l'Éducation nationale, qui a travaillé pendant environ un an sur la scolarisation des enfants dits « intellectuellement précoces », a rendu ses conclusions pour proposer au ministre les mesures à prendre pour cette catégorie d'enfants :
 
Définition : Enfants intellectuellement précoces = enfants capables de réaliser des performances que ne parviennent pas à accomplir des enfants de leur âge. Concept relatif dépendant des domaines pris en compte et du seuil que l'on fixe (pourcentage de la population choisi).  
 
La population qui est l'objet de la revendication des familles (associations) est définie par le Q.I.  
 
Différence entre Q.I et âge mental
 
Seuil de définition du "surdouement" : le plus communément admis est un Q.I de 130 (2,2% de la population).  
 
Réserves à l'égard du Q.I :  

  • Critère réducteur.  
  • Le Q.I n'est pas une mesure indépendante de l'instrument : Q.I différents selon le test utilisé.  
  • Augmentation des performances au cours des générations.  
  • Le Q.I n'est pas indépendant du contexte socio-culturel.


Voir le rapport Delaubier (2002) : LA SCOLARISATION DES ELEVES “ INTELLECTUELLEMENT PRECOCES ”
http://wwww.education.gouv.fr/rapport/delaubier.pdf
 
Apparemment dans le rapport : en France 200 000 enfants entre 6 et 16 ans dôtés d'un QI (avec toutes les réserves d'usage blablabla) supérieur à 130. Avec la réserve que chez nous c'est surtout les associations qui poussent sur le sujet et qu'elles ne couvrent à priori que 5% de ce chiffre.
 
Une citation intéressante :
 

Citation :

S’il peut être tentant d’établir un profil commun à l’ensemble des élèves intellectuellement précoces “ en
difficulté ”, il est important de rappeler la très grande diversité de ces élèves.
Une enseignante interrogée par
notre groupe de travail avait affirmé que ces élèves lui paraissaient “encore plus différents que les autres
élèves ”. Dans le même sens, Jacques Bert relève parmi les traits les plus fréquemment signalés le fait d’avoir
une “ forte personnalité ” (remarqué pour 85% d’entre eux et seulement pour 35% des élèves dans un échantillon
aléatoire). Il faut également observer que beaucoup de particularités communément citées ne concernent qu’une
partie d’entre eux : toujours d’après Jacques Bert, seulement 50 % auraient été considérés comme ayant une
mauvaise écriture ; à l’inverse, les aptitudes physiques de 36% d’entre eux seraient estimées bonnes ; et si 49%
apparaissent comme “ très actifs ”, 30% sont jugés “ apathiques ” … De même, il faut prendre en compte le
caractère extrêmement réducteur du “ QI ” qui résulte d’une moyenne des résultats de douze “ subtests ” mettant en jeu des aptitudes différentes. Une analyse fine de la distribution des résultats met en évidence des profils très variés et parfois très dysharmonieux (par exemple entre la composante “ verbale ” et la composante
“ performance ”).




Message édité par malix974 le 21-01-2009 à 10:06:24
n°17189278
Grenouille​ Bleue
Batracien Azuré
Posté le 09-01-2009 à 17:09:32  profilanswer
 

Sous quels critères définis-tu un "surdoué" ?
 
Sans vouloir te vexer, je pense qu'il y a beaucoup de gens qui s'ennuient pendant leurs études, notamment s'ils ne sautent pas de classe alors qu'ils en ont les capacités.


---------------
Ma chaîne YouTube d'écrivain qui déchire son père en pointillés - Ma page d'écrivain qui déchire sa mère en diagonale
n°17189333
malix974
Posté le 09-01-2009 à 17:14:53  profilanswer
 

La définition d'un surdoué est difficile... je m'en tiendrai donc à celle en rapport avec l'évaluation du QI... (bien qu'il existe différentes méthodes et que chacune d'entre elle est extrêmement critiquable)
 
Je n'ai pas de raison d'être vexé, je sais qu'il y a bien plus intelligent que moi (et s'ils ont encore plus de problèmes je les plains sincèrement)...
Mon problème aujourd'hui, c'est que le saut de classe après le BAC, ça n'existe pas. J'ne peux pas aller voir mon directeur de département et lui demander s'il y a possibilité de me proposer un programme accéléré...

n°17189356
malix974
Posté le 09-01-2009 à 17:17:43  profilanswer
 

Enfin, moi la seule chose que j'aimerai trouver, c'est quelqu'un qui ait vécu la même situation et qui pourrait me raconter son expérience. J'ai tout simplement peur que le cercle vicieux "Ennui => école buissonnière => notes minables => rattrapages ou pire ne pas avoir son année" reprenne.

n°17189381
Grenouille​ Bleue
Batracien Azuré
Posté le 09-01-2009 à 17:20:05  profilanswer
 

Effectivement, tu auras du mal pour réduire la durée de tes études supérieures, sauf éventuellement en termes de post-doc.
 
Par contre, ta capacité à gérer un programme scolaire avec moins d'efforts et de temps qu'un lambda du coin devrait te permettre d'avoir un hobby à côté.
 
Qu'il s'agisse de programmation informatique, de résolutions d'équations complexes, de la réalisation d'une nouvelle Légendes des Siècles ou de la réalisation au millimètre près d'une reproduction de la bataille de Salamine, tu devrais trouver dans tes loisirs des défis à la hauteur de tes capacités.
 
Et si tu t'ennuies en cours - pratique tes loisirs.


---------------
Ma chaîne YouTube d'écrivain qui déchire son père en pointillés - Ma page d'écrivain qui déchire sa mère en diagonale
n°17189413
Yagmoth
Fanboy
Posté le 09-01-2009 à 17:22:42  profilanswer
 

J'ai du mal à comprendre... Je me faisais chier ferme au lycée étant considéré "bon élève" mais bon au lieu de faire l'école buissonnière j'avançais dans le programme / faisait du hors programme / apprenait d'autres choses (programmer au lycée, jouer avec les donzelles à la fac que je n'ai fréquentée que pour les exams).

 

Tu dois bien avoir des attirances vers certaines domaines non ? Des choses qui te passionnent ? Rien ne t'empêche d'approfondir de ton côté, en roue libre, surtout si tu disposes de facilités et que tu as la moyenne aisément.

 

Edit : grillé par GB.


Message édité par Yagmoth le 09-01-2009 à 17:23:48

---------------
L'ennemi est bête : il croit que c'est nous l'ennemi alors que c'est lui !
n°17189486
malix974
Posté le 09-01-2009 à 17:30:17  profilanswer
 

Pour l'orthographe désolé, qu'on me corrige ne me dérange pas ;) J'ai relu et pourtant...
 
Pour Drizzt, ce n'est pas que les cours ne soient pas intéressants dans l'absolu, c'est qu'ils sont lents et alors même que le sujet t'intéresse, tu te désintéresses du cours par ennui (Je sais pas si c'est clair comme explication).
 
J'ai effectivement beaucoup de temps libre et je m'adonne à d'autres activités... Le problème c'est que ça ne change en rien mon désintérêt pour mes cours... et pour les études en général. Si j'avais mes propres ressources financières (mis à part celles liées à l'ens), j'aurai arrêté là et me serai mis à étudier "hors école" pour pouvoir aller à mon propre rythme toute l'année.

Message cité 1 fois
Message édité par malix974 le 09-01-2009 à 17:30:34
n°17189562
ObsydianKe​nobi
peloton suicida
Posté le 09-01-2009 à 17:38:32  profilanswer
 

Tes parents ont bien fait de ne pas te faire sauter de classes :o
 
J'ai sauté 2 classes. Ben c'est pas forcément top, 9 ans et demi au collège, on profite pour faire le con, on est pas mûr pour rester sérieux :o
 
Mes gamins sont dans les premiers de leurs classes, ben si on me proposait de leur faire sauter des classes je refuserais :jap:
 
Bon certes, les "capacités" ça compense le travail, mais ça suffit pas.
 
Et puis bon, ça change quoi de finir ses études à 24 ans au lieu de 26? rien.
 
Faut bosser à son rythme, se faire un peu violence, et roule ma poule.
 
Force-toi, les études c'est pas forcément une partie de plaisir, mais c'est utile.


---------------
Long-range goals keep you from being frustrated by short-term failures. RIP VC
n°17189566
Yagmoth
Fanboy
Posté le 09-01-2009 à 17:38:46  profilanswer
 

malix974 a écrit :

Pour l'orthographe désolé, qu'on me corrige ne me dérange pas ;) J'ai relu et pourtant...
 
Pour Drizzt, ce n'est pas que les cours ne soient pas intéressants dans l'absolu, c'est qu'ils sont lents et alors même que le sujet t'intéresse, tu te désintéresses du cours par ennui (Je sais pas si c'est clair comme explication).
 
J'ai effectivement beaucoup de temps libre et je m'adonne à d'autres activités... Le problème c'est que ça ne change en rien mon désintérêt pour mes cours... et pour les études en général. Si j'avais mes propres ressources financières (mis à part celles liées à l'ens), j'aurai arrêté là et me serai mis à étudier "hors école" pour pouvoir aller à mon propre rythme toute l'année.


 
Comme cela a été dit, il faut faire avec [:spamafote], trouver ta satisfaction ailleurs. Occupes tes cours à faire des mots fléchés :o


---------------
L'ennemi est bête : il croit que c'est nous l'ennemi alors que c'est lui !
mood
Publicité
Posté le 09-01-2009 à 17:38:46  profilanswer
 

n°17201085
velvet for​ever
Posté le 11-01-2009 à 10:51:13  profilanswer
 

Ca m'arrive aussi ce genre de problème. Je suis pas à normal sup, dans une école d'ingé en telecom, mais le problème vient aussi quand le sujet t'interesse et que t'es en face soit d'un prof qui cerne pas vraiment le sujet, donc ça t'enerve quand il fait des erreurs, soit le cours est super méga lent pour les éleves lent et du coup ton cerveau se fatigue parce que ca va pas assez vite. A mon avis ton souci principale c'est que tu attend trop de tes études, je faisais pareil que toi un temps, et puis j'ai compris que l'école n'est pas faite pour toi, c'est toi qui doit t'adapter à l'école. Moi je vais assez régulierement en cours, mais je n'y prete qu'une petite attention, sinon je sais que je vais me frustrer en allant pas au bout des choses. Et pou stimuler mon cerveau je fais de la musique, et depuis je vais beaucoup mieux. J'ai changé 2 fois d'école et j'ai failli arreter les études, donc on peut dire que je te comprend. Courage!

n°17201147
lejourduso​leilnoir
Posté le 11-01-2009 à 11:01:11  profilanswer
 

J'ai surtout l'impression que tu manques de mâturité malix964. Tu n'as pas encore su prendre ton destin en main. Tu es passif face au système. La seule solution pour toi, crois-moi, est de te prendre en main par toi-même (désolé pour la tautologie, mais c'est volontaire). L'autodidactie est la seule solution pour un type comme toi. Rien ne t'apportera satisfaction dans ce système nivelé par le bas. Tu as besoin de compétition, de défis, de challenge. Pourquoi n'essaies-tu pas d'apprendre une langue étrangère et de partir à l'étranger par exemple ? ou te lancer dans la recherche ? ou dans l'écriture ? ou dans le business ? en tout cas, finis tes études, récupère ton bout de papier, et commence d'ores et déjà à te bouger.

n°17201156
philibear
Posté le 11-01-2009 à 11:03:26  profilanswer
 

malix974 a écrit :

La définition d'un surdoué est difficile... je m'en tiendrai donc à celle en rapport avec l'évaluation du QI... (bien qu'il existe différentes méthodes et que chacune d'entre elle est extrêmement critiquable)

 

Je n'ai pas de raison d'être vexé, je sais qu'il y a bien plus intelligent que moi (et s'ils ont encore plus de problèmes je les plains sincèrement)...
Mon problème aujourd'hui, c'est que le saut de classe après le BAC, ça n'existe pas. J'ne peux pas aller voir mon directeur de département et lui demander s'il y a possibilité de me proposer un programme accéléré...


Alors que tu n'as que des notes moyennes ?
Même si je comprends que tu n'arrives pas à t'y intéresser parce que ça ne va pas assez vite, il ne pourrait que te répondre que tu n'as pas le niveau.
Pour les vrais mauvais élèves, on sait leur dire leur part de responsabilité dans leur situation et souvent ils l'assument eux mêmes et savent que pour changer leur vie il faudrait qu'ils se forcent. Les faux-mauvais élèves (les surdoués qui s'ennuient) pourraient p't'être faire de même au lieu de stigmatiser l'organisation des études [:spamafote]

 
ObsydianKenobi a écrit :

Tes parents ont bien fait de ne pas te faire sauter de classes :o

 

J'ai sauté 2 classes. Ben c'est pas forcément top, 9 ans et demi au collège, on profite pour faire le con, on est pas mûr pour rester sérieux :o

 

Mes gamins sont dans les premiers de leurs classes, ben si on me proposait de leur faire sauter des classes je refuserais :jap:

 

Bon certes, les "capacités" ça compense le travail, mais ça suffit pas.

 

Et puis bon, ça change quoi de finir ses études à 24 ans au lieu de 26? rien.

 

Faut bosser à son rythme, se faire un peu violence, et roule ma poule.

 

Force-toi, les études c'est pas forcément une partie de plaisir, mais c'est utile.

 

d'acc avec obsy [:trofub]


Message édité par philibear le 11-01-2009 à 11:05:50
n°17201225
wolfiounet​te
Posté le 11-01-2009 à 11:14:37  profilanswer
 

bonjour  
 
alors je ne pense pas être surdoué par contre j'aime la stimulation intellectuelle et il m'est arrivé de m'ennuyer en classe
 
donc je connais quelques remèdes a ton problème  
 
j'étais comme toi, après une prépa extrêmement stimulante et jouissive je me suis retrouvé en école d'ingé ou on glandait rien et faisait rien  :sleep:  :sleep:  
 
j'ai probablement un peu déprimé a cette époque et j'ai pratiqué l'école buissonnière en école d'ingé donc [:spamafote]
 
les trucs qui m'ont sauvé de l'ennui :
 
- faire un double cursus en suivant des cours en fac par exemple ca stimule intellectuellement
 
- commencer des choses totalement nouvelles : par exemple là avec mon diplome d'ingé je suis allé directement en M1 economie alors que je n'en avais jamais fait, j'ai du rattraper un gros retard en micro/macro économie et crois moi c'est un défi très  stimulant !
 
- dans mes stages je suis toujours allé dans des laboratoires de recherche ou le travail est intellectuellement stimulant aussi ! :)
 
voilà :)
 
d'autres questions ?


Message édité par wolfiounette le 11-01-2009 à 11:20:49
n°17201269
biboo_
\o/
Posté le 11-01-2009 à 11:22:48  profilanswer
 

lejourdusoleilnoir a écrit :

J'ai surtout l'impression que tu manques de mâturité malix964. Tu n'as pas encore su prendre ton destin en main. Tu es passif face au système. La seule solution pour toi, crois-moi, est de te prendre en main par toi-même (désolé pour la tautologie, mais c'est volontaire). L'autodidactie est la seule solution pour un type comme toi. Rien ne t'apportera satisfaction dans ce système nivelé par le bas. Tu as besoin de compétition, de défis, de challenge. Pourquoi n'essaies-tu pas d'apprendre une langue étrangère et de partir à l'étranger par exemple ? ou te lancer dans la recherche ? ou dans l'écriture ? ou dans le business ? en tout cas, finis tes études, récupère ton bout de papier, et commence d'ores et déjà à te bouger.


+1

n°17201342
benbigboss
Posté le 11-01-2009 à 11:39:16  profilanswer
 

Et moi qui bosse comme un fou pour me taper des taules  :cry:

n°17201463
Profil sup​primé
Posté le 11-01-2009 à 12:03:37  answer
 

ObsydianKenobi a écrit :

Tes parents ont bien fait de ne pas te faire sauter de classes :o
 
J'ai sauté 2 classes. Ben c'est pas forcément top, 9 ans et demi au collège, on profite pour faire le con, on est pas mûr pour rester sérieux :o
 
Mes gamins sont dans les premiers de leurs classes, ben si on me proposait de leur faire sauter des classes je refuserais :jap:
 
Bon certes, les "capacités" ça compense le travail, mais ça suffit pas.
 
Et puis bon, ça change quoi de finir ses études à 24 ans au lieu de 26? rien.
 
Faut bosser à son rythme, se faire un peu violence, et roule ma poule.
 
Force-toi, les études c'est pas forcément une partie de plaisir, mais c'est utile.


Juste pour répondre a ca: je connais actuellement la situation de quelqu'un qui vient de rater son bac, et qui redouble. Il n'en fout pas une ramée, l'an dernier il tapait 6 de moyenne, cette année un peu plus.
C'est une personne qui a des capacités énormes, mais qui sont détruites parsque il ne trouve aucun interet en cours.  
Je pense que si on avait pas pris en CM2 son prof pour un con a le faire sauter le CM2, il se serait peut-etre un peu moins ennuyé ses dernieres années parsque il y aurait trouvé son niveau, et il ne serait pas je pense dans cette situation aujourd'hui.
Un autre cas, a sauté son CM1, il a fallu le motiver un peu pour qu'il bosse un peu au lieu de tomber, donc il a été dans une école spécialisée en 6eme, ou il avait pas mal de cours en plus, ainsi que l'euro. Aujourd'hui il est en seconde, euro, il a 15 de moyenne.
 
donc, pour moi, sauter une année c'est pas pour finir un an en avance ou autre chose, c'est surtout pour faire que l'éleve soit plus adapté a son niveau, et s'interesse donc un peu plus, ou du moins se fasse moins chier.

n°17201584
gilou
Modérateur
Modzilla
Posté le 11-01-2009 à 12:27:54  profilanswer
 

C'est pourtant pas si difficile: si le travail standard en classe vous ennuie, vous faites autre chose a coté qui vous stimule intellectuellement.
- Vous êtes bon en math et ça vous intéresse? Vous bossez dans votre coin dans un domaine précis, c'est pas les problèmes qui manquent [j'ai signalé il y a pas longtemps un bouquin en 2 tomes en théorie des groupes avec 300 pbs ouverts par tome]. Si vous croyez être vraiment très bon, vous vous tapez la lecture des 5 tomes des Éléments de Géométrie Algébrique de Grothendieck, puis les 7 tomes du Séminaire de Géométrie Algébrique.
- Vous êtes bon en langues? vous apprenez une/des langues radicalement différentes de celles que vous connaissez déja [a haut niveau de difficulté, vous avez le japonais, le coréen, le géorgien, le navajo..., a niveau de difficulté moindre, mais a typologie digne d'intérêt, vous avez le tagalog, le nahuatl, le kiswahili, l'aymara, l'arabe classique...]
- vous avez un autre centre d'intérêt (génétique, logique philosophique, le chamanisme sibérien médiéval, etc) ben vous vous plongez a fond dedans pour stimuler vos neurones.
 
A+,


---------------
Samantha Fish Rulez!     --    Iyashikei Anime Forever!    --    In umbra igitur pugnabimus. --
n°17201616
Profil sup​primé
Posté le 11-01-2009 à 12:32:24  answer
 

gilou a écrit :

C'est pourtant pas si difficile: si le travail standard en classe vous ennuie, vous faites autre chose a coté qui vous stimule intellectuellement.
- Vous êtes bon en math et ça vous intéresse? Vous bossez dans votre coin dans un domaine précis, c'est pas les problèmes qui manquent [j'ai signalé il y a pas longtemps un bouquin en 2 tomes en théorie des groupes avec 300 pbs ouverts par tome]. Si vous croyez être vraiment très bon, vous vous tapez la lecture des 5 tomes des Éléments de Géométrie Algébrique de Grothendieck, puis les 7 tomes du Séminaire de Géométrie Algébrique.
- Vous êtes bon en langues? vous apprenez une/des langues radicalement différentes de celles que vous connaissez déja [a haut niveau de difficulté, vous avez le japonais, le coréen, le géorgien, le navajo..., a niveau de difficulté moindre, mais a typologie digne d'intérêt, vous avez le tagalog, le nahuatl, le kiswahili, l'aymara, l'arabe classique...]
- vous avez un autre centre d'intérêt (génétique, logique philosophique, le chamanisme sibérien médiéval, etc) ben vous vous plongez a fond dedans pour stimuler vos neurones.
 
A+,


Le probleme, c'est que le surdoué est géneralement faignant :o Enfin, c'est pas facile pour un jeune collegien voir lycée d'entreprendre ca. A l'école, il est un peu plus forcé a apprendre ce qu'on lui donne.

n°17201628
wolfiounet​te
Posté le 11-01-2009 à 12:34:34  profilanswer
 

gilou a écrit :

C'est pourtant pas si difficile: si le travail standard en classe vous ennuie, vous faites autre chose a coté qui vous stimule intellectuellement.
- Vous êtes bon en math et ça vous intéresse? Vous bossez dans votre coin dans un domaine précis, c'est pas les problèmes qui manquent [j'ai signalé il y a pas longtemps un bouquin en 2 tomes en théorie des groupes avec 300 pbs ouverts par tome]. Si vous croyez être vraiment très bon, vous vous tapez la lecture des 5 tomes des Éléments de Géométrie Algébrique de Grothendieck, puis les 7 tomes du Séminaire de Géométrie Algébrique.
- Vous êtes bon en langues? vous apprenez une/des langues radicalement différentes de celles que vous connaissez déja [a haut niveau de difficulté, vous avez le japonais, le coréen, le géorgien, le navajo..., a niveau de difficulté moindre, mais a typologie digne d'intérêt, vous avez le tagalog, le nahuatl, le kiswahili, l'aymara, l'arabe classique...]
- vous avez un autre centre d'intérêt (génétique, logique philosophique, le chamanisme sibérien médiéval, etc) ben vous vous plongez a fond dedans pour stimuler vos neurones.
 
A+,


 
je tiens a faire part de mon expérience et je tiens a dire que non c pas si simple
 
les fois ou je me suis ennuyé en cours, je déprimais et pas moyen de travailler par moi meme
 
c peut etre pas facile a comprendre mais nan j'ai besoin d'un cadre d'une structure qui me stimule, d'une base
 
je peux pas le faire moi meme

n°17201639
kanoncs
20th Century Boy
Posté le 11-01-2009 à 12:35:49  profilanswer
 

Je pense tout simplement que la voie qu'il a pas choisie n'est peut-être pas la bonne...
Essaie de voir si un autre domaine peut t'intéresser (maths, physique, littérature...) et regarde si tu peux bifurquer dedans
En maths et physique, t'auras pas de quoi t'ennuyer vu le nombre de surdoués et de défis dedans :o

n°17201659
Yagmoth
Fanboy
Posté le 11-01-2009 à 12:38:30  profilanswer
 

wolfiounette a écrit :


 
je tiens a faire part de mon expérience et je tiens a dire que non c pas si simple
 
les fois ou je me suis ennuyé en cours, je déprimais et pas moyen de travailler par moi meme
 
c peut etre pas facile a comprendre mais nan j'ai besoin d'un cadre d'une structure qui me stimule, d'une base
 
je peux pas le faire moi meme


 
Ouep. Perso à force de réussite scolaire facile, je suis devenu complètement procrastinateur. Et je rame un peu pour retrouver la vivacité intellectuelle que j'avais à dix ans, quand je lisais tout ce qui me passait entre les mains.
 
Avoir du potentiel et finir à glander sur HFR [:prozac]


---------------
L'ennemi est bête : il croit que c'est nous l'ennemi alors que c'est lui !
n°17201662
philibear
Posté le 11-01-2009 à 12:39:22  profilanswer
 

kanoncs a écrit :

Je pense tout simplement que la voie qu'il a pas choisie n'est peut-être pas la bonne...
Essaie de voir si un autre domaine peut t'intéresser (maths, physique, littérature...) et regarde si tu peux bifurquer dedans
En maths et physique, t'auras pas de quoi t'ennuyer vu le nombre de surdoués et de défis dedans :o


t'as mal lu [:a vampire]

n°17201665
kanoncs
20th Century Boy
Posté le 11-01-2009 à 12:39:56  profilanswer
 


comment ça ?  [:quannum]

n°17201669
Babouchka
You're no fun anymore
Posté le 11-01-2009 à 12:40:28  profilanswer
 

Quand tu connais plus de pseudos HFR que d'auteurs de bouquins, c'est trop tard, la dégénérescence nerveuse est définitive [:haha]


---------------
HFR, the final frontier, where no troll has gone before
n°17201676
philibear
Posté le 11-01-2009 à 12:41:21  profilanswer
 

kanoncs a écrit :


comment ça ?  [:quannum]


 

malix974 a écrit :

Bonjour à tous :hello:
(...)
 dirige vers une classe préparatoire.
Là, pour la première fois depuis bien longtemps, la stimulation du concours me redonne l'envie de travailler. Bien que je saute les cours de façon régulière je me mets à travailler seul. La première année se passe et à la fin de la deuxième année j'intègre normale sup.
(...)


n°17201707
athenaa
Posté le 11-01-2009 à 12:45:26  profilanswer
 

Je vais pas me considérer comme surdoué, mais j'ai eu les mêmes problèmes que toi, mes parents ont refusé de me faire sauter des classes, de peur que je sois "perdu" après.
Puis comme toi, j'ai eu une méchante passe ou je ne foutais plus rien, en fin de collège, je glandais totalement, me retrouvant avec des 2/20 sur certaines matière ( notamment musique hum), même dans mes matières préférées, comme les maths ou j'avais toujours des 15 minimum, je baissais aussi.
 
Certains cours m'ennuyait car je les trouvais trop facile notamment, mon prof de maths avait contactés mes parents en leur disant que je devais aller a Paris pour faire ingénieur civil, puis je n'ai pas voulu, mais ca va, je ne le regrette pas  :)


Message édité par athenaa le 11-01-2009 à 12:49:56

---------------
Quand tu es né, tes parents ont oublié d'attacher ta CSS à ta page HTML !
n°17201709
ObsydianKe​nobi
peloton suicida
Posté le 11-01-2009 à 12:45:57  profilanswer
 


 
 
T'as beau être surdoué, y a des trucs que tu n'apprends jamais si tu sautes des classes.
 


---------------
Long-range goals keep you from being frustrated by short-term failures. RIP VC
n°17201732
Cardelitre
ಠ_ಠ ۞_۟۞ ┌( ಠ_ಠ)┘ סּ_סּ
Posté le 11-01-2009 à 12:50:07  profilanswer
 

Yagmoth a écrit :


 
Ouep. Perso à force de réussite scolaire facile, je suis devenu complètement procrastinateur. Et je rame un peu pour retrouver la vivacité intellectuelle que j'avais à dix ans, quand je lisais tout ce qui me passait entre les mains.
 
Avoir du potentiel et finir à glander sur HFR [:prozac]


Ouais enfin bon, ça c'est l'histoire d'une part significative des étudiants universitaires que j'ai eu l'occasion de côtoyer, dont moi d'ailleurs. Trop grande facilité pendant les études, on finit par s'emmerder et sécher les cours etc. Je suis pas convaincu que ça sois forcément ce qu'on appelle des surdoués, ou alors ça court les rues dans les hautes études... [:klemton]


---------------
Intra-Science  -  To thine own self be true
n°17201741
Profil sup​primé
Posté le 11-01-2009 à 12:51:25  answer
 

ObsydianKenobi a écrit :


 
 
T'as beau être surdoué, y a des trucs que tu n'apprends jamais si tu sautes des classes.
 


Au college, bof. Si tu es sourdoué, tu sauras t'adapter a l'apprendre tres vite en cours d'année.
Puis, mieux vaut-il pas ne pas le voir, ou ne pas l'apprendre par procrastination sur l'année ?

n°17201750
Yagmoth
Fanboy
Posté le 11-01-2009 à 12:52:19  profilanswer
 

Je sais pas visiblement je suis à la limite (m'ont fait un apssé un test de QI étant môme), je tape un peu de la définition en fait :o C'est juste que je comprend bien que quand le niveau d'étude n'est pas en adéquation avec ton propre niveau, tu te fais chier.
 
Soit dit en passant l'ennui en fac ne doit pas venir que du niveau des cours :D


---------------
L'ennemi est bête : il croit que c'est nous l'ennemi alors que c'est lui !
n°17201752
kanoncs
20th Century Boy
Posté le 11-01-2009 à 12:52:31  profilanswer
 

Philibear > merci je sais lire :o
J'ai également lu qu'il avait fait l'ENS éco-gestion à cachan...

n°17201753
Profil sup​primé
Posté le 11-01-2009 à 12:52:49  answer
 

Cardelitre a écrit :


Ouais enfin bon, ça c'est l'histoire d'une part significative des étudiants universitaires que j'ai eu l'occasion de côtoyer, dont moi d'ailleurs. Trop grande facilité pendant les études, on finit par s'emmerder et sécher les cours etc. Je suis pas convaincu que ça sois forcément ce qu'on appelle des surdoués, ou alors ça court les rues dans les hautes études... [:klemton]


Apres faut définir "surdoué" ou "éleve ayant des facilités" c'est sur.

n°17201766
philibear
Posté le 11-01-2009 à 12:55:11  profilanswer
 

kanoncs a écrit :

Philibear > merci je sais lire :o
J'ai également lu qu'il avait fait l'ENS éco-gestion à cachan...


[:tinostar]  là, c'est moi qui ai raté cette info. mille excuses :jap:


Message édité par philibear le 11-01-2009 à 12:59:21
n°17201813
Cardelitre
ಠ_ಠ ۞_۟۞ ┌( ಠ_ಠ)┘ סּ_סּ
Posté le 11-01-2009 à 13:02:58  profilanswer
 


Je serais d'avis de le définir par des actes et réalisation plutôt que par un potentiel présupposé. :o
Le gamin qui compose une symphonie à 8 ans, celui qui écrit un roman de qualité à 13 ans, celui qui comprend et explique parfaitement les fondements mathématiques de la mécanique quantique à 15 ans, oui, on peut clairement le considérer comme un surdoué.  
 
Les autres, ben au final rien ne les distingue en pratique des hordes d'étudiants plus ou moins doués.


---------------
Intra-Science  -  To thine own self be true
n°17201822
Yagmoth
Fanboy
Posté le 11-01-2009 à 13:03:50  profilanswer
 

Cardelitre a écrit :


Je serais d'avis de le définir par des actes et réalisation plutôt que par un potentiel présupposé. :o
Le gamin qui compose une symphonie à 8 ans, celui qui écrit un roman de qualité à 13 ans, celui qui comprend et explique parfaitement les fondements mathématiques de la mécanique quantique à 15 ans, oui, on peut clairement le considérer comme un surdoué.  
 
Les autres, ben au final rien ne les distingue en pratique des hordes d'étudiants plus ou moins doués.


 
On est dans le domaine du génie la du coup :o


---------------
L'ennemi est bête : il croit que c'est nous l'ennemi alors que c'est lui !
n°17201833
Profil sup​primé
Posté le 11-01-2009 à 13:05:47  answer
 

Cardelitre a écrit :


Je serais d'avis de le définir par des actes et réalisation plutôt que par un potentiel présupposé. :o
Le gamin qui compose une symphonie à 8 ans, celui qui écrit un roman de qualité à 13 ans, celui qui comprend et explique parfaitement les fondements mathématiques de la mécanique quantique à 15 ans, oui, on peut clairement le considérer comme un surdoué.  
 
Les autres, ben au final rien ne les distingue en pratique des hordes d'étudiants plus ou moins doués.


Si.
Avant tout, y'a une méthode qui les distingue: la plupart, ils ont une méthode différente des autres.

n°17201844
Cardelitre
ಠ_ಠ ۞_۟۞ ┌( ಠ_ಠ)┘ סּ_סּ
Posté le 11-01-2009 à 13:07:49  profilanswer
 

Yagmoth a écrit :


 
On est dans le domaine du génie la du coup :o


Adapte ça un cran au dessous si tu veux. Mais au final le principe reste le même: les actes et les compétences avérées définissent si oui ou non un enfant est surdoué. Ceux prétendument au dessus de la moyenne qui au final ne sortent pas du lot plus que les autres, franchement je ne vois pas à quel titre ils pourraient se prétendre surdoués.


---------------
Intra-Science  -  To thine own self be true
n°17201855
Cardelitre
ಠ_ಠ ۞_۟۞ ┌( ಠ_ಠ)┘ סּ_סּ
Posté le 11-01-2009 à 13:08:51  profilanswer
 


Si cette méthode leur permet de sortir du lot et d'être clairement au dessus de la moyenne, tout à fait d'accord. Si ce n'est pas le cas, ben au final il n'ont rien de spécial en pratique.


---------------
Intra-Science  -  To thine own self be true
n°17201878
BlinkGT
Je ne suis pas un supporter
Posté le 11-01-2009 à 13:13:08  profilanswer
 

J'ai été dans le même cas, sauf que j'ai sauté une classe (le CE2). Pour ce faire j'avais fait des tests psychologiques et tout, pour prouver que j'avais des capacités, blabla. J'avais 2 séances par semaine pendant 2 mois, le truc qui sert pas à grand chose surtout que j'étais dans une classe qui faisait CE1/CE2 et que je faisais tous les travaux des CE2. Je me trouvais dans une situation plus aisée que certains ici, vu que j'ai quand même appris les trucs qu'il fallait.

 

Ensuite le collège s'est relativement bien passé, puis arrivé au lycée ça m'a gavé, le travail en quantité l'emportait et vu que j'avais jamais bossé de ma vie, mes notes sont devenues moyenne. BAC S, tentative d'IUT + fac, et je me suis dit que les études c'était pas pour moi.

 

Le truc qui me dérange c'est surtout mon entourage qui parle constamment de gâchis, qui me dit que j'aurais pu faire de grandes études et devenir quelqu'un d'important, blabla, ma famille qui s'est vu déçue de la finalité approximative de ma scolarité. Au fond de moi je me dis qu'ils ont pas tort, que si j'avais su faire des sacrifices et bosser un peu plus, je serais dans une situation bien plus confortable aujourd'hui. Mais malheureusement c'est ma nature, j'arrive pas à perdre mon temps à bosser, c'est dommage mais c'est comme ça.

 

Bref, tout ça pour dire que surdoué ou pas (je ne sais pas vraiment ce que veut dire ce mot, je ne me représente pas comme tel mais je pense que mon cas s'apparente à celui du créateur du topic), si la motivation n'est pas là, ça ne sert à rien. Surtout dans une société actuelle où les diplômes et les CVs sont les seuls moyens pour réussir, où les réelles capacités de chaque individu ne valent pas grand chose si elles ne sont pas avérées par une quelconque organisation officielle.

 

En ce qui concerne les solutions j'ai pas grand chose à proposer étant donné que j'ai jamais cherché à solutionner le problème. Mais limiter les loisirs, foutre le routeur au placard, s'entourer de personnes qui bossent, obliger ses parents à faire le pressing, y'a pas vraiment de secrets.

Message cité 2 fois
Message édité par BlinkGT le 11-01-2009 à 13:17:33

---------------
• Sons of Graws • "parles moi bien toi.je suis pas ton frere" ©SuperMario
mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5  ..  304  305  306  307  308  309
Page Précédente

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Société

  Topic des surdoués, HP et autres zèbres

 

Sujets relatifs
Vivez-vous sans portable ?Depuis quel âge ne vivez vous plus chez vos parents?
si vous vivez à l'étranger où aimeriez vous avoir votre point de chute[TOPIK Unik] Vivez la Barcelona Race en virtuel - c est reparti !
[TOPIK Unik] Vivez la Jacques Vabre en virtuel - ins. jusq'au 11nov !Les joies de la colocation > Le topic des crados !
Que pensez-vous des surdoués ?[Forum HFR] Depuis quand, et comment vous le vivez?
Vivez-vous avec de vrais regrets ?Topic procrastination, paresse : c'est décidé, après-demain, j'arrête!
Plus de sujets relatifs à : Topic des surdoués, HP et autres zèbres



Copyright © 1997-2016 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR